Symptômes de maladies gastro-intestinales

Symptômes de maladies du tractus gastro-intestinal et de maladies conduisant à la manifestation de ces symptômes. Sur cette page, des informations succinctes, pour plus d'informations sur un symptôme spécifique, reportez-vous à la section Troubles dyspeptiques - symptômes des maladies gastro-intestinales ou utilisez la recherche sur le site.

Brûlures d'estomac

Les brûlures d'estomac sont une sensation de brûlure désagréable le long de l'œsophage, commençant par le processus xiphoïde et s'étendant vers le haut. Il est associé au reflux du contenu de l'estomac, qui a une réaction acide, dans l'œsophage. L'apparition de brûlures d'estomac contribue à l'augmentation de la sensibilité de la membrane muqueuse de l'œsophage, à une activité accrue de la section cardiale de l'estomac ainsi qu'au spasme du pylore - la section reliant l'estomac au duodénum.

Le plus souvent, les brûlures d'estomac apparaissent sur le fond d'une acidité accrue du suc gastrique, mais il peut aussi s'agir d'hypochlorhydrie (sans acide chlorhydrique). Les brûlures d'estomac accompagnent nécessairement l'œsophagite par reflux, souvent accompagnée d'un ulcère gastrique. Parfois, des brûlures d'estomac surviennent avec une cholécystite pendant la grossesse. L'intolérance à certains aliments peut également provoquer des brûlures d'estomac.

Flatulence

Flatulence - flatulence, accompagnée d'une sensation de distension dans l'estomac. Il apparaît lorsque le gaz s’accumule dans la lumière du petit ou du gros intestin.

Normalement, les gaz de l'intestin sont absorbés à travers la paroi intestinale et sont ensuite excrétés par les poumons, une partie des gaz est excrétée par le rectum. Avec une inflammation de la paroi intestinale et une congestion veineuse, le gaz s'accumule. La flatulence est donc une manifestation précoce du syndrome d'hypertension portale.

Avec une activité insuffisante des enzymes qui décomposent les hydrates de carbone, les processus de fermentation dans l'intestin sont améliorés. La flatulence après avoir bu du lait est caractéristique du déficit en lactase. L'enflure abdominale après la consommation de légumes (pommes de terre, chou) est un signe de troubles digestifs dans la partie initiale du gros intestin.

La sténose intestinale (par exemple, une tumeur) se manifeste par des flatulences dans une certaine zone, disparaissant après un grondement dans l'intestin. La formation de cloques dans la moitié gauche de l'abdomen est typique du mégacôlon. Ce symptôme se manifeste généralement par le syndrome du côlon irritable.

Parfois, la flatulence est de nature psychogène ou est associée à une ingestion excessive d’air (aérophagie).

Nausée

Nausée - une sensation désagréable dans la région épigastrique, la poitrine, la bouche, accompagnée de salivation, souvent une faiblesse et une diminution de la pression artérielle. La nausée est associée à l'excitation du centre de vomissement. La nausée dans les maladies du tractus gastro-intestinal est un réflexe et est associée à une irritation des récepteurs dans les parois de l'estomac, des voies biliaires.

Les nausées peuvent avoir diverses causes. En particulier, il s'agit d'un symptôme de maladies du système digestif, telles que la gastrite, l'ulcère peptique, le cancer de l'estomac, l'hépatite, la cholécystite, la pancréatite.

Vomissements

Le vomissement est un processus réflexe complexe conduisant à l'élimination du contenu gastrique par la bouche. Pour les maladies du tractus gastro-intestinal, les vomissements ont les mêmes causes que les nausées. Nausées et vomissements - des signes non spécifiques se produisent dans de nombreuses autres maladies. Les vomissements sont dangereux en raison de la possibilité de saignements gastriques. En outre, des vomissements fréquents entraînent une déshydratation, un déséquilibre et un équilibre acido-basique. En conséquence, l'activité des organes internes est perturbée.

Écorchure

Coup de pied - écoulement de gaz de l'estomac et de l'œsophage par la bouche. Cela se produit lors de la réduction du diaphragme. Les éructations de l'air se produisent lors de l'aérophagie - de l'air avalé. Il peut apparaître chez les personnes en bonne santé qui mangent trop ou après avoir bu des boissons gazeuses.

Des éructations fréquentes peuvent être un symptôme d'insuffisance du cardia - la partie supérieure de l'estomac. Il apparaît avec une hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme, une inflexion de l'estomac, une sténose pylorique.

Dysphagie

Dysphagie - violation de la déglutition au niveau de la cavité buccale, du pharynx ou de l'œsophage, accompagnée d'une sensation de blocage de la grosseur d'un aliment, parfois accompagnée de douleur. Le plus souvent, la dysphagie est un signe de maladie oesophagienne. Il peut s'agir d'une manifestation de lésions organiques (ulcères, tumeurs, effets de brûlures de l'œsophage, zophagite, achalasie du cardia, corps étrangers de l'œsophage). Dans d'autres cas, la dysphagie est associée à une compression de l'œsophage de l'extérieur en cas de tumeurs médiastinales, à un élargissement de la glande thyroïde, à un anévrisme aortique.

Bouche amère

L'amertume dans la bouche est l'un des signes de la dyspepsie hépatique. Son apparence est associée à une altération des mouvements (motilité) de la vésicule biliaire, des voies biliaires, du duodénum, ​​de l'estomac et de l'œsophage. Le plus souvent, l’amertume buccale est un symptôme de la cholécystite, de la pancréatite et des tumeurs de la zone hépatobiliaire. On le trouve également dans la gastrite et l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal 12.

Odeur de souffle

La mauvaise haleine peut être une conséquence de la pathologie de la cavité buccale (halitose).

Il peut s'agir d'un symptôme de troubles digestifs liés à des maladies de l'estomac, telles que la gastrite, l'ulcère peptique, le diverticule oesophagien ou gastrique. L'odeur peut être acide ou ressembler à de l'hydrogène sulfuré.

L'odeur d'amertume se manifeste dans les maladies de la vésicule biliaire. L'odeur des matières fécales de la bouche indique généralement une pathologie grave, par exemple une obstruction intestinale.

Impuretés pathologiques dans les matières fécales

Impuretés anormales dans les matières fécales - substances qui contiennent normalement de petites quantités ou sont totalement absentes. Ce sang, mucus, restes de nourriture non digérée.

Les restes d'aliments non digérés dans les matières fécales sont généralement le résultat de maladies inflammatoires de l'intestin grêle (entérite). Ils s'accompagnent d'une augmentation de la quantité de matières fécales, de sa dilution et d'une fréquence accrue de la défécation.

Le mélange de sang et de mucus est caractéristique des maladies du côlon et du rectum, telles que la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse. En outre, un mélange de sang et de mucus peut être un symptôme d'une tumeur du gros intestin. Le sang inchangé apparaît avec des fissures anales et des hémorroïdes.

Douleur abdominale

Les douleurs abdominales peuvent accompagner toute maladie du système digestif. Si la douleur provient d’organes creux (estomac, intestins), cela peut être dû à des spasmes musculaires lisses ou à l’étirement des parois du corps provoquant des troubles de la circulation sanguine et des maladies inflammatoires. Avec la défaite d'un organe incomplet (foie, pancréas), la douleur est principalement associée à l'étirement de la capsule de cet organe à une augmentation de sa taille.

Les principales maladies du système digestif dans lesquelles il y a une douleur dans l'abdomen:

  • maladies de l'estomac (gastrite, sténose du pylore, ulcère peptique, tumeur);
  • ulcère duodénal (ulcère peptique, tumeur, mégaduodénum);
  • maladies intestinales (appendicite, obstruction intestinale, entérite, colite, tumeurs, diverticules);
  • maladies du foie et du pancréas (pancréatite, cholécystite, hépatite, tumeurs de ces organes).

Constipation

Constipation - difficulté rare à vider l'intestin, souvent accompagnée d'une dureté excessive des matières fécales, de douleurs, de flatulences. Vous pouvez parler de constipation lorsque vous allez à la selle moins de 3 fois par semaine. La constipation est associée à une altération de la motilité du côlon dans la régulation perturbée de l'activité intestinale. Un autre mécanisme de constipation est une violation de l'acte de défécation dans la pathologie du rectum.

  • alimentaire (associé à l’utilisation d’aliments principalement à base de protéines, certains aliments);
  • neurogène (dans les maladies organiques du système nerveux);
  • hypodynamique;
  • inflammatoire (avec colite);
  • proktogenny (avec les maladies rectales);
  • mécanique (tumeurs intestinales, développement anormal de l'intestin);
  • toxique;
  • des médicaments;
  • endocrinien.

La constipation chez les enfants est organique et fonctionnelle. Organique est associé à des troubles anatomiques de la structure intestinale et se manifeste dès la naissance. Une constipation organique peut survenir suite à une intervention chirurgicale sur les intestins.

La constipation fonctionnelle est assez courante. Ses critères ne sont pas complètement définis. On pense que les selles de l’enfant ne sont peut-être pas quotidiennes, mais qu’elles ne doivent pas être gênées pendant les selles, que des impuretés dans les matières fécales, une modification de sa forme ou des troubles du développement de l’enfant. Une constipation physiologique peut apparaître lorsque l’état nutritionnel d’une mère qui allaite change, que l’eau de l’alimentation de l’enfant est insuffisante ou qu’une fausse couche est introduite. Cela peut être le résultat de maladies telles que le rachitisme, l'hypothyroïdie, les allergies alimentaires, l'anémie et les infestations de vers. Chez les enfants plus âgés, la constipation peut survenir lorsque l'enfant supprime consciemment l'acte de défécation, par exemple à la maternelle.

Grondant dans l'estomac

Une personne en bonne santé qui a faim, ainsi que des personnes qui mangent trop ou qui boivent des boissons gazeuses peuvent avoir tendance à gronder.

Ce phénomène peut être un symptôme de maladies associées à une dysmotilité de l'estomac et des intestins, ainsi qu'à une formation excessive de gaz dans la lumière intestinale. Le grondement apparaît dans les gastrites, les ulcères peptiques, les entérites et les colites. Cela peut indiquer une croissance excessive de la flore intestinale pathogène avec dysbiose ou être une manifestation du syndrome du côlon irritable.

La diarrhée

Diarrhée (diarrhée) - vidange fréquente des intestins, accompagnée d'une augmentation du volume des matières fécales et de leur liquéfaction. Son apparition est associée au passage accéléré des matières fécales dans les intestins et à un ralentissement de l'absorption du fluide. La cause la plus fréquente de diarrhée est une inflammation intestinale de nature virale ou bactérienne (entérite, colite).

La diarrhée peut survenir lors de troubles digestifs (pancréatite, cholestase). Parfois, la diarrhée est une conséquence de la prise de certains médicaments. Il peut être associé à un trouble de la régulation neurohumorale de l'activité intestinale.

La diarrhée chronique peut être un symptôme de presque toutes les maladies intestinales.

La diarrhée chez les enfants est le plus souvent le résultat d’une infection intestinale de nature virale ou bactérienne. Il peut également s'agir d'un symptôme de déficit en lactase ou d'allergies alimentaires. Dans certains cas, la diarrhée survient dans la dyskinésie du tractus biliaire chez un enfant, ainsi que sur le fond de situations stressantes (par exemple, la dentition).

Jaunisse

La jaunisse est une coloration jaune de la peau, de la conjonctive et de la sclérotique des yeux et d'autres tissus. Cela peut être le signe de nombreuses maladies. Dans de nombreux cas, la jaunisse survient lors de maladies du foie, accompagnées d'une violation de ses fonctions (hépatite, cirrhose). La jaunisse peut aussi être une violation de l'écoulement de la bile dans les voies biliaires avec une cholangite, une cholécystite, une maladie des calculs biliaires et des tumeurs de la zone hépatobiliaire.

La jaunisse est souvent accompagnée de démangeaisons cutanées graves, d'une faiblesse, d'un dysfonctionnement du système nerveux central. Certaines formes de jaunisse s'accompagnent d'une décoloration des matières fécales et d'un assombrissement de l'urine. La jaunisse hémolytique est également associée à une pathologie sanguine et non à des lésions des organes digestifs.

Prurit

Le prurit peut être un symptôme de diverses maladies du sang, des reins, du foie, des maladies endocriniennes et de nombreuses autres affections. Un prurit généralisé accompagne souvent une maladie du foie, en particulier une cirrhose biliaire primitive. C'est un symptôme d'insuffisance hépatique. Le prurit apparaît dans le cancer de la tête du pancréas et dans d'autres affections provoquant un ictère obstructif (cholélithiase, cholangite).

Hoquet

L'apparition du hoquet est associée à une irritation du diaphragme et à sa forte contraction réflexe. Le hoquet n'est le plus souvent pas un symptôme de maladies du système digestif. Il se produit avec une péricardite, une pleurésie, une ascite, une péritonite. Le hoquet peut être l’un des symptômes de la hernie diaphragmatique et de l’obstruction intestinale.

Changements de langue

Dans les maladies du tractus gastro-intestinal, accompagnées de troubles neurotrophiques ou conduisant au développement d'une intoxication, un raid apparaît sur la langue. Il est généralement blanc ou grisâtre, moins souvent jaune. La plaque sur la langue survient dans les cas de gastrite, d'ulcère peptique, de tumeurs à l'estomac, d'entérocolite et de nombreuses autres maladies.

L'œdème de la langue est plus fréquent dans les maladies intestinales entraînant une altération du métabolisme des sels d'eau, en particulier des entérites et des colites.

Dans certaines maladies, l'apparence de la langue change en raison de modifications de l'appareil papillaire. Ainsi, dans la gastrite, l’ulcère gastroduodénal, accompagné d’une acidité accrue, une glossite hyperplasique se forme avec une augmentation et une croissance des papilles de la langue. Dans les gastrites et les ulcères peptiques, ainsi que dans les maladies de l’intestin grêle et des voies biliaires, une glossite atrophique peut se former, entraînant une atrophie des papilles et un aspect verni de la langue.

Dans les maladies du système digestif, ulcères et lésions desquamatives de la langue et de la cavité buccale, une sensibilité au goût altérée, une paresthésie (sensation de brûlure, fourmillements dans la langue) peuvent apparaître.

Fièvre

La fièvre accompagne les maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal, en particulier les infections intestinales. Cela peut être un symptôme de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn. Une augmentation de la température corporelle est observée en pathologie chirurgicale aiguë (appendicite, péritonite). Il peut accompagner des processus inflammatoires aigus dans d'autres départements (cholécystite aiguë).

Tenesmus

Tenesmus - envie douloureuse de déféquer, qui s'accompagne de la libération d'une quantité minimale de matières fécales. Ils apparaissent dans les cas de colite infectieuse (par exemple, de dysenterie), de colite ulcéreuse, de sigmoïdite, de rectite, de tumeurs sigmoïdes et rectales. Le ténesme survient avec des hémorroïdes et des fissures anales. Chez les enfants, ils peuvent être un symptôme de la trichocéphalose.

Le ténesme s'accompagne souvent d'érosion, de fissures, de démangeaisons dans l'anus et de prolapsus de la muqueuse rectale.

Salivation altérée

Une salivation accrue n'est souvent pas un symptôme de lésions des organes du tractus gastro-intestinal. Parfois, il peut accompagner la stomatite ou l'invasion helminthique.

Troubles mentaux

En cas de maladie grave et prolongée des organes digestifs, des troubles mentaux peuvent survenir chez les patients. Le plus souvent, ils se manifestent par une fatigue accrue, des pleurs, une instabilité émotionnelle. Parfois, il existe des troubles végétatifs-vasculaires sous forme de crises hypertensives, d’évanouissements. Céphalées longues et fréquentes et douleurs radiculaires, phénomène de polynévrite.

De telles violations peuvent se produire chez les patients atteints d’ulcère gastroduodénal, d’achalasie du cardia, d’hypochlorhydrie, de colite et de gastrite.

Allouer des formes de troubles mentaux, qui se manifestent par un changement de comportement alimentaire - anorexie et boulimie. Dans ce cas, la malnutrition est une conséquence de la maladie mentale.

Perte de poids

La perte de poids se produit lorsque surviennent des problèmes de déglutition, tels qu'un rétrécissement ou un gonflement de l'œsophage.

Les troubles digestifs sont également accompagnés d'une perte de poids. Cela peut être dû à une violation de la digestion lors d'une gastrite, d'un ulcère peptique, d'une pancréatite, d'une hépatite, d'une cirrhose du foie. De plus, les troubles digestifs peuvent être causés par une diminution de l'absorption des nutriments dans la maladie coeliaque, l'entérite et la colite d'étiologies différentes.

Les tumeurs du tractus gastro-intestinal provoquent des troubles métaboliques et une intoxication entraînant également une perte de poids.

La perte de poids survient avec un trouble mental tel que l'anorexie neurogène. Les invasions de vers entraînent une perte de poids.

Démangeaisons anales

Les démangeaisons de l'anus sont le symptôme de nombreuses maladies du rectum, telles que la proctosigmoïdite, les hémorroïdes, les fissures anales, les polypes, la fistule ano-rectale. La survenue de démangeaisons chez les enfants est le plus souvent due à des invasions helminthiques, en particulier des oxyures, des ascaris ou des Giardia.

Des démangeaisons dans l'anus peuvent survenir dans toutes les affections telles que la diarrhée et la perturbation de la microflore intestinale normale.

Des démangeaisons dans l'anus peuvent être un symptôme de nombreuses autres maladies non liées aux organes digestifs.

Auteur: V.O. Chubeiko, médecin généraliste, Ph.D.

http://gastromedic.ru/simptomy-zabolevanij-zhkt

Symptômes de maladies gastro-intestinales, types de pathologies

Selon les statistiques, environ un tiers des personnes souffrent de maladies des organes de l'appareil digestif. Les raisons sont la mauvaise nourriture, le stress régulier et le manque d'exercice. Afin d'identifier la maladie en temps opportun, vous devez connaître les symptômes des pathologies.

Quelques informations sur le système intestinal

Le tractus gastro-intestinal est responsable de la digestibilité des composés protéiques et glucidiques, des vitamines et des minéraux. Ces substances sont considérées comme une source d'énergie et sont donc responsables de la formation de nouvelles structures cellulaires.

Le système digestif remplit plusieurs fonctions à la fois.

  1. Moteur mécanique. Il décompose la nourriture, est responsable de son mouvement et de son élimination du corps.
  2. Sécrétoire Responsable de la production des composants enzymatiques et biliaires. Ces substances sont nécessaires pour une digestion correcte et complète des aliments.
  3. Aspiration Aide à absorber l'eau et les nutriments essentiels.

Le système digestif est composé de plusieurs sections:

  • cavité buccale;
  • pharynx;
  • oesophage;
  • estomac;
  • petit et gros intestin;
  • rectum.

Chacune de ces zones se distingue par ses fonctionnalités.

Sous l'influence de facteurs indésirables, des dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal se produisent. Un tel processus conduit au développement de maladies.

Causes de la maladie du canal intestinal

Les maladies gastro-intestinales se développent pour plusieurs raisons:

  • régime alimentaire inapproprié, adhésion constante à des régimes stricts;
  • situation environnementale défavorable de la ville, mauvaise qualité de l’eau potable;
  • prise incontrôlée d'anti-inflammatoires antibactériens et non stéroïdiens;
  • la présence d'habitudes néfastes: fumer, boire de l'alcool, consommer des narcotiques;
  • susceptibilité génétique aux maladies gastro-intestinales;
  • non-respect des règles d'hygiène dans la fabrication de la vaisselle;
  • situations stressantes constantes, état psycho-émotionnel stressant;
  • la présence de maladies infectieuses;
  • dommages parasites au corps;
  • maladies du système endocrinien;
  • travailler dans des industries dangereuses.

La liste des facteurs provoquants est assez longue. Souffrir de conditions pathologiques peuvent les enfants, les femmes au stade de la gestation, les personnes âgées.

Image symptomatique


Beaucoup de gens savent comment manifester des maladies gastro-intestinales. Mais le problème principal est qu’ils présentent des symptômes similaires, il sera donc difficile de se diagnostiquer soi-même.

Les symptômes des maladies gastro-intestinales sont caractérisés par:

  • sensations douloureuses. Cette fonctionnalité est considérée comme commune. Se produit avec des lésions ulcéreuses de l'estomac, des coliques intestinales et hépatiques. Ils ont un caractère gémissant ou cramponnant, ils sont donnés à n'importe quelle partie de l'abdomen;
  • éructations. Si un symptôme se manifeste plusieurs fois, il est de coutume de parler de maux d'estomac fonctionnels, abaissant le tonus du sphincter. Lorsque l’odeur d’œufs pourris cogne, il y a une bosse dans l’estomac;
  • brûlures d'estomac. Le patient peut ressentir une sensation de brûlure dans le bas de l'abdomen de l'œsophage. Cette caractéristique ne dépend pas du niveau d'acidité.
  • nausées et vomissements. Souvent, de tels symptômes surviennent lors de lésions chroniques du tractus intestinal. Une nausée modérée persistante indique une faible acidité. Si le patient vomit fréquemment, cela indique une lésion ulcéreuse ou une formation cancéreuse;
  • distension abdominale et la formation de grandes quantités de gaz. Développer après l'utilisation de produits, ce qui comprend les fibres grossières. La flatulence peut se manifester par une insuffisance sécrétoire du pancréas, une dysbactériose ou une obstruction intestinale.

Il existe d'autres symptômes de maladies du tractus gastro-intestinal sous la forme:

  • inconfort, éclatement des sentiments et des charges dans l'estomac pendant une longue période;
  • goût amer dans la bouche, perte d'appétit, apparition d'aversion pour les plats de viande;
  • odeur désagréable de la bouche, la formation de plaque blanchâtre sur la langue;
  • salivation accrue ou soif constante;
  • trouble prolongé des selles avec alternance de diarrhée et de constipation;
  • l'apparition de caillots sanguinolents et d'impuretés du rectum;
  • une forte diminution de poids;
  • développement de l'anémie: faiblesse, blanchissement, vertiges.

La plupart des signes ne constituent pas un danger pour la vie du patient. Mais ils nuisent aux performances humaines et à la qualité de la vie. Si vous ignorez les symptômes, la maladie devient chronique.

Classification des maladies gastro-intestinales

Les problèmes gastro-intestinaux ont deux formes d'origine sous la forme:

Selon la localisation de la pathologie, les maladies des zones suivantes sont divisées:

  • estomac;
  • oesophage;
  • petit et gros intestin;
  • voies biliaires;
  • le foie.

En outre, les maladies gastro-intestinales peuvent être acquises, héréditaires ou congénitales.

Séparé et le flux. Les maladies aiguës sont d'origine bactérienne et se développent à la suite d'intoxications, de réactions allergiques ou de dommages viraux.

Les maladies chroniques se produisent avec un traitement intempestif et inapproprié. Ce groupe comprend la gastrite, la colite, la cholécystite, une longue consommation de produits de qualité médiocre. Les pathologies chroniques surviennent rarement isolément.

Liste des maladies courantes du tractus gastro-intestinal

Les maladies du tractus gastro-intestinal affectent différentes parties. Les médecins attribuent une liste de pathologies courantes.

    Gastrite de divers types.

Diagnostiqué dans chaque troisième patient. Il se caractérise par une inflammation de la muqueuse gastrique. L'activation de la bactérie Helicobacter pylori est la principale cause du processus pathologique. En tant que facteurs provocants, attribuez la consommation de boissons à l'alcool, au tabagisme, aux situations stressantes, à la malnutrition. La colite

La maladie du tractus gastro-intestinal est inflammatoire. Localisé dans l'intestin grêle. La cause de la pathologie sont des infections bactériennes. Les microbes pathogènes sous forme de staphylocoques, Escherichia coli, Proteus, Streptococcus peuvent provoquer le développement de la maladie.

La colite ulcéreuse non spécifique affecte le canal intestinal et conduit à la formation d'expressions. En l'absence de traitement opportun, le patient développe des complications sous la forme de saignements internes, d'obstruction intestinale, de péritonite et de tumeurs malignes. Hépatite virale.

Un groupe de maladies gastro-intestinales infectieuses. Ils sont dangereux pour la vie d'une personne malade. Caractérisé par des virus des dommages au foie. Cirrhose du foie.

Type chronique de maladie du foie. C'est considéré dangereux. Si non traité, il mène à la mort.

Lésions ulcéreuses de l'estomac et de l'intestin grêle.

La cause de la maladie devient une gastrite chronique, activité prolongée de Helicobacter pylori. Avec la défaite des organes du système digestif, il y a une violation de l'intégrité des structures tissulaires. Peu à peu, la formation d'érosions et d'ulcères.

En l'absence de traitement, cela entraîne l'apparition de complications potentiellement mortelles.

  • Dysbactériose.
    Ce n'est pas une maladie indépendante. Caractérisé par un changement de la microflore intestinale. La raison en est une utilisation à long terme d'antibiotiques, une mauvaise alimentation, une intoxication. Accompagné d'une violation de la chaise sous la forme de diarrhée ou de constipation. Assez pour suivre un régime, consommez des produits laitiers et des préparations contenant des probiotiques.
  • Cholécystite.
    La maladie a un caractère inflammatoire. La vésicule biliaire est touchée. Les principaux symptômes sont le syndrome de la douleur du côté droit, l’amertume de la cavité buccale, les nausées, une altération des mouvements intestinaux, les troubles dyspeptiques.
  • Pancréatite
    Le processus inflammatoire qui se produit dans le pancréas. La pathologie est caractérisée par une production enzymatique altérée. Ce phénomène conduit à la manifestation de douleur sur le côté gauche. Des nausées et des vomissements sont également observés.
  • Les hémorroïdes.
    Dans ce type de maladie, on entend généralement une augmentation des hémorroïdes. La cause de ce problème est un mode de vie sédentaire, le port de poids, un accouchement difficile, une pression intra-abdominale. Les nœuds peuvent être situés à la fois dans le rectum et dans le passage anal. Dans les premiers stades du traitement est conservateur. Dans les cas avancés, la chirurgie est effectuée.
  • Appendicite.
    Processus inflammatoire aigu conduisant à la défaite de l'appendice du caecum. Le plus souvent, se manifeste par une douleur intense du côté droit. Tout commence par le nombril, puis progressivement, la gêne se déplace vers le bas de l'abdomen. Le patient a de la fièvre, des nausées et des vomissements répétés. Dans de tels cas, une intervention chirurgicale urgente est requise.
  • Chaque maladie nécessite un diagnostic approfondi et un traitement bien choisi, par conséquent, dès les premiers symptômes d'une pathologie, vous devez d'urgence faire appel à un spécialiste.

    Maladies du tube digestif chez les bébés


    Un problème d'estomac et d'intestins peut survenir à tout âge. De plus en plus, les maladies des organes internes ont commencé à être diagnostiquées chez les bébés. Ceci est influencé par plusieurs facteurs dans la forme:

    • mauvaise écologie;
    • nutrition déséquilibrée;
    • prédisposition génétique;
    • la présence de mauvaises habitudes de la mère.

    Les confiseries et les produits à base de farine à forte teneur en conservateurs et en colorants causent des dommages considérables au petit corps. Augmente la probabilité de réactions allergiques, de nerfs.

    Selon les statistiques, des maladies intestinales sont diagnostiquées chez les enfants âgés de 5 à 6 ans et de 9 à 11 ans.

    Il existe plusieurs conditions pathologiques dans le formulaire:

    • constipation ou diarrhée;
    • gastrite chronique ou aiguë;
    • la gastro-entérite;
    • la duodénite chronique;
    • entérocolite;
    • lésions ulcéreuses de l'estomac ou des intestins;
    • cholécystite;
    • une pancréatite;
    • lésions de la voie biliaire;
    • hépatite aiguë et chronique.

    La capacité insuffisante du corps de l’enfant à réagir aux infections joue un rôle important dans la manifestation des maladies, son corps étant très affaibli. La formation de l'immunité affecte l'alimentation correcte dans les premiers mois de la vie du bébé.

    Il est préférable de nourrir les bébés avec du lait maternel. Les bébés qui reçoivent une alimentation artificielle souffrent souvent de diverses infections. La cause de ce trouble est considérée comme une alimentation irrégulière ou une alimentation excessive, avant l'introduction d'aliments complémentaires, et le non-respect de mesures d'hygiène.

    Une catégorie distincte comprend les maladies intestinales de nature aiguë sous la forme de dysenterie, la salmonellose. Les principales caractéristiques comprennent les troubles dyspeptiques, la déshydratation, l’intoxication. Un tel état est dangereux pour la vie de l'enfant et nécessite l'hospitalisation urgente des enfants à l'hôpital.

    Le traitement n'est prescrit que par un gastro-entérologue en fonction de l'âge du patient et de la gravité de la maladie.

    Mesures de diagnostic

    Pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de subir un examen. Il existe deux types de diagnostics.

    Examen physique

    En premier lieu, le médecin interroge le patient sur l'existence de plaintes existantes et établit un historique.

    Après cet exercice:

    • palpation. Cette méthode implique la sensation des organes internes à travers la paroi abdominale. La technique est basée sur des sensations tactiles et permet d’utiliser les doigts pour déterminer l’emplacement des organes, leur forme, leur mobilité et leurs douleurs;
    • auscultation. Le médecin écoute les organes avec un phonendoscope ou un stéthoscope;
    • percussion. Cette technique nous permet d’identifier l’état physique et la topographie des organes gastriques et intestinaux à l’aide de différentes parties du corps.

    Étude instrumentale

    Le principal problème de nombreuses maladies est la violation de la sécrétion du suc gastrique et de l'activité motrice du tube digestif. Par conséquent, pour commencer, l'acidité du contenu de l'estomac est diagnostiquée à l'aide de pH-mètres intragastriques, quotidiens et endoscopiques.

    Pour déterminer la fonction motrice du tractus gastro-intestinal, le médecin utilise la manométrie et la gastrographie. Les techniques endoscopiques sont utilisées pour déterminer l'état de la muqueuse de l'intérieur.

    S'il est nécessaire d'examiner tout l'organe, faites appel à la radioscopie, à la laparoscopie, à la tomographie magnétique et à la tomodensitométrie. Lorsque ces méthodes sont contre-indiquées, une échographie est prescrite.

    Également utilisé des méthodes de laboratoire. Le sang, l'urine et les matières fécales sont recueillis pour analyse. Pour déterminer la malignité du processus, un échantillon de tissu pour l'histologie est réalisé à l'aide d'une biopsie.

    Le traitement de tout processus pathologique consiste à utiliser des médicaments appropriés:

    • antispasmodiques;
    • des antibiotiques;
    • des sorbants;
    • médicaments cholérétiques;
    • antiacides.

    Un point important est considéré comme le strict respect du régime alimentaire et du régime de consommation d’alcool, la mise en place d’exercices physiques spéciaux et le rejet des mauvaises habitudes. Plus tôt le patient s'adresse au médecin pour obtenir de l'aide, plus le traitement sera efficace.

    http://zivot.ru/zheludok/zheludochno-kishechnye-zabolevaniya.html

    Les principales maladies du tractus gastro-intestinal: les symptômes et leur traitement

    Bonjour chers lecteurs!

    Je ne savais pas pour le troisième jour, que puis-je faire avec mon ventre - ça fait mal à l’estomac. Je suis allé chez le médecin. Et comme mon problème se propage très bien, je vais vous parler des symptômes des maladies du tractus gastro-intestinal, du traitement et de la prévention des principales maladies. Suivez moi!

    Des amis! Moi, Svetlana Morozova, je vous invite à des méga webinaires utiles et intéressants! Présentateur, Andrei Eroshkin. Expert en restauration de la santé, nutritionniste agréé.

    Sujets des prochains webinaires:

    • Comment perdre du poids sans volonté et que le poids ne soit pas revenu?
    • Comment redevenir sain sans pilules, de manière naturelle?

    Longueur du chemin de 9 mètres

    À quoi pense-t-on le plus souvent quand on parle de digestion? Estomac, intestins. Tous En fait, le système digestif est plus volumineux et inclut la bouche (et tout ce qu’il contient - dents, langue, glandes salivaires), la gorge, l’œsophage, l’estomac, les intestins minces et le gras - c’est tout le tractus gastro-intestinal, c’est-à-dire. le chemin notre nourriture va du début à la fin. Chez l’adulte, l’estomac mesure environ 9 m.

    De plus, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas. Et tous les organes de ce système sont interconnectés. Au début du tractus digestif supérieur immédiatement inclus et le reste. C’est-à-dire qu’au moment où nous commençons à mâcher, l’estomac commence à produire activement du suc gastrique, le foie se prépare à produire de la bile, le pancréas - afin de produire des hormones pour assimiler les aliments. Par conséquent, s’il existe des troubles dans le travail d’un organe du tube digestif, tout le système en souffre.

    Comment pouvez-vous apprendre la maladie de l'intestin? Faisons le décomposer

    Tout d'abord, vous pouvez comprendre que la digestion est méchante, il suffit de regarder la personne. Tous ces "montrer la langue" cachent beaucoup de sens.

    Nous apprenons donc à définir en apparence:

    • Peau Tout d'abord, nous estimons la couleur:
    • La couleur jaune de la peau et des muqueuses évoque le plus souvent des maladies du foie et de la vésicule biliaire lorsque la sécrétion de bilirubine est perturbée.
    • Une peau foncée et brunâtre peut parler de problèmes intestinaux et d’une possible constipation.
    • La peau pâle apparaît dans l'anémie. Lorsque l'absorption du fer, des vitamines B12 et de l'acide folique est altérée, elle survient dans les infections à helminthes, les tumeurs et les ulcères de l'estomac et des intestins, ainsi que dans les maladies du foie.
    • Une teinte verte malsaine peut parler de l'oncologie.
    • Quoi d'autre les caractéristiques de la peau indiquent-elles? La sécheresse indique une violation de l'absorption des liquides, un manque de protéines et de vitamines (ou une violation de leur absorption).
    • Les boutons, les rides parlent d’atteintes aux intestins, du pancréas (avec pancréatite) ou du fait que vous surchargez votre digestion avec des aliments malsains et lourds.
    • Odeur En violation de l'absorption du calcium et du phosphore peut être acide. En général, toute odeur désagréable peut parler de troubles digestifs.

    Si la peau des adultes comporte de nombreux grains de beauté, des taches pigmentaires, c'est l'un des signes de la formation de polypes de l'estomac et des intestins.

    • Des ongles, des cheveux. Les cheveux secs et coupants indiquent également un manque ou une violation de l'absorption des vitamines, des protéines, des liquides et des ongles présentant des problèmes de calculs biliaires peuvent être trop blancs, fanés, avec des rayures, des bosses.
    • Langue La surface sèche de la langue est l'un des symptômes de la déshydratation. Et il se trouve que la langue a l'air mouillée et que la personne se sent sèche. Cela peut dire sur la maladie de l'estomac.

    À quoi d'autre faisons-nous attention? Les fissures signalent la constipation, les crampes intestinales. Parcelles - nous examinons ici la région. Si c'est à la racine de la langue, c'est l'intestin. Si le milieu est aligné, vous pouvez suspecter un ulcère. Et si le raid sur le bout, alors probablement il s'agit d'une gastrite. De plus, quand un raid apparaît, ils parlent le plus souvent d'une infection fongique de l'intestin.

    Les premiers signes

    Les symptômes peuvent aider le médecin à poser un diagnostic. Mais, bien sûr, les symptômes généralement acceptés seront décisifs:

    • La douleur Toute partie du tube digestif peut être douloureuse, selon la zone d'inflammation. Dans le même temps, la douleur peut être différente: aiguë, sourde, tiraillante, épineuse, etc., elle peut apparaître après avoir mangé, pendant le mouvement, avec l'agitation, avec une appendicite, tout l'estomac fait mal, avec des maladies du foie, l'hypochondre droit, le haut de l'abdomen avec des maladies gastriques.
    • Brûlures d'estomac. Il apparaît dans la région rétrosternale lorsque le suc gastrique pénètre dans l'œsophage. Normalement, l'œsophage est fermé de l'estomac par le sphincter, mais s'il est faible ou s'il y a une hernie, le contenu de l'estomac se dilate. Une autre brûlure d'estomac peut être dans le haut de l'abdomen, il s'agit d'une gastrite, par exemple, en raison de l'augmentation de l'acidité du suc gastrique.
    • Écorces. Il n'y a rien de mal à vomir après le soda, par exemple. Quand ça arrive une fois. Toutefois, si après le repas, il se déclenche régulièrement et plusieurs fois et dégage une odeur désagréable, cela indique que la nourriture dans l'estomac persiste plus longtemps que nécessaire.
    • Nausée, vomissements. Cela peut aussi arriver une fois, si vous avez mangé ou mangé beaucoup de graisse. Mais, encore une fois, s'il est déjà inclus dans le système, il peut parler d'ulcère gastrique, de maladies de la vésicule biliaire et du foie.
    • Gaz. Sinon, on parle de flatulence. Il y a une sensation de ventre gonflé, il grogne, il y a toujours le risque d'être dans une situation inconfortable. Si vous ne vous assoyez pas avec un régime de haricots ou de choux, la formation normale de gaz peut être un peu. Le plus souvent, une forte flatulence parle de dysbiose, d'adhérences, voire de tumeurs.
    • Constipation Vous pouvez trouver son nom en tant que coprostase. Quand cela se produit: avec une atrophie intestinale, une altération de la motilité intestinale, des maladies endocriniennes, une déshydratation, des tumeurs, des maladies parasitaires, une obstruction intestinale, des troubles circulatoires dans le pelvis ou un empoisonnement par un médicament.
    • La diarrhée Diarrhée familiale. Il peut apparaître en cas d'empoisonnement, répété plusieurs fois au cours de la journée. C'est sa forme tranchante. Toutefois, si cela se produit pendant plus de 4 semaines, le processus devient chronique. Que peut-il dire? A propos de la pathologie intestinale chronique. À la fois mince et épais. Dans ce dernier cas, les selles sont très fréquentes, dans un petit volume, peuvent être visqueuses, avec du sang.
    • Saignement Avec divers ulcères, érosions, fissures de l'intestin, encore, vers, polypes, tumeurs. Si les selles contenant du sang sortent presque noires, il en va de même de l’ulcère peptique, de l’oncologie, de la cirrhose.

    Ranger la digestion

    Vous allez deviner ce que nous faisons en premier. C'est vrai, on va chez le médecin!
    Si les premiers symptômes de problèmes avec le système digestif apparaissent, nous réduisons tout d’abord la charge. Cela nous aidera à économiser le régime alimentaire. Et il y en a beaucoup en cas de maladies des organes digestifs. J'offre un bref résumé:

    Nutrition dans les maladies du tractus gastro-intestinal

    Tableau numéro 1: le menu comprend tout ce qui est en purée, principalement liquide ou semi-liquide, non gras, non frit, légèrement salé. La température de la nourriture ne doit être ni chaude ni froide. Vous devez temporairement vous abstenir de pâtisseries à la levure fraîche, de produits laitiers, de fruits aigres frais, de baies et de légumes, de thé, de café.
    Sur un régime n ° 1 manger pendant une phase aiguë de maladies.

    Lorsque la maladie s'atténue, il est déjà possible de manger de façon moins stricte. Et voici le tableau n ° 2: les produits à base de lait fermenté à faible teneur en matières grasses (fromage cottage, fromage), les légumes et les fruits cuits à la vapeur et essuyés sont déjà autorisés.

    Pour les maladies intestinales chroniques, la table de régime numéro 3 est recommandée. La nourriture dans le même temps devrait être de petites portions, fractionnaires. Les aliments cuits à la vapeur ou à la vapeur, les produits laitiers et les légumes frais sont autorisés, vous pouvez faire du thé et du café faibles.
    En cas de diarrhée, alors le régime №4 convient. Encore une fois, rien de solide, de frit, tout est bouilli et frotté - céréales, viande, légumes. La diarrhée est bien traitée avec des herbes: cerise des oiseaux, cornouiller, camomille.
    Le tableau n ° 5 est prescrit pour les maladies chroniques du foie et de la vésicule biliaire - maladie des calculs biliaires, hépatite, cirrhose. Ici, vous ne pouvez pas moudre de la nourriture (sauf les légumes durs et la viande dure). Parmi les produits laitiers, seuls le lait et le fromage cottage sont autorisés. Les légumes et les fruits sous leur forme brute ne sont que des acides. Encore une fois, rien de frit, gras, épicé, salé.
    Tableau numéro 8 - Maladie du foie gras et obésité en général. C'est un régime hypocalorique, avec un régime fractionnaire, une restriction des graisses, des glucides rapides, du sel et parfois des liquides (s'il y a une tendance à l'œdème).
    Ajuster le pouvoir est parfois suffisant. C’est le cas si la maladie vient de commencer et qu’il n’ya pas d’inflammation grave.

    Dans la plupart des cas, la gymnastique thérapeutique est prescrite, elle améliore la circulation sanguine, tonifie les muscles abdominaux, améliorant ainsi la motilité intestinale.
    Les maladies du tractus gastro-intestinal peuvent progresser et souvent, de nombreuses autres maladies en découlent. Et essayez donc de ne pas vous impliquer dans les méthodes traditionnelles, souvent sans un médicament prescrit par un médecin.

    À propos, ce sont les organes digestifs qui réagissent les premiers au stress. Ils disent que la colère est dans l'estomac. Par conséquent, de nombreux médecins conseillent, en cas de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, de consulter un psychothérapeute, de se rendre au grand air plus souvent et d'améliorer les relations avec les autres. Parfois, même changer de travail suffit - et le problème disparaît tout seul.

    L'harmonie est la clé de la santé. Soyez calme et en bonne santé!

    Abonnez-vous, laissez des commentaires, suggérez des sujets de discussion.

    Il est temps de faire le bon choix pour votre santé. Il n'est pas trop tard - agis! Des recettes vieilles de plus de 1000 ans sont maintenant disponibles. Complexes 100% naturels Trado est le meilleur cadeau pour votre corps. Commencez à rétablir votre santé aujourd'hui!

    http://smotrivita.ru/osnovnye-zabolevaniya-zhkt-simptomy-i-ix-lechenie/

    Maladies du tube digestif

    Il y a une solution! Il est nécessaire de boire seulement une fois par jour.

    Maladies du tractus gastro-intestinal (tractus gastro-intestinal)

    Les maladies du tractus gastro-intestinal (GI) sont de plus en plus courantes. Le mode de vie actif d'une personne moderne ne laisse souvent pas le temps de consommer calmement des aliments sains. Les snacks de restauration rapide ont atteint le niveau d'un problème important.

    Stress et écologie, la prise régulière d'antibiotiques suivie d'une dysbiose complète le début d'une nutrition inadéquate et, par conséquent, une personne commence à se blesser: les organes ne résistent pas à une attaque acharnée de facteurs indésirables.

    Les maladies de l'intestin significativement plus jeunes. La gastrite est devenue un phénomène de masse dans les écoles primaires et secondaires et une proportion importante d'enfants de différents âges souffrent de dysbiose. En conséquence, des maladies graves des organes du tractus gastro-intestinal, telles que la colite d'origine différente, se développent, des problèmes du pancréas commencent, ce qui conduit à une prédisposition au diabète.

    C’est pourquoi les maladies du tractus gastro-intestinal doivent être détectées et traitées en temps voulu avant de commencer à prendre une forme chronique.

    Symptômes et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal

    Connaître les symptômes des maladies du tractus gastro-intestinal et le traitement peut être envisagé. La symptomatologie est assez riche, en prêtant attention à ses caractéristiques, vous pouvez non seulement aller chez le médecin en toute confiance, mais aussi prendre soin d'une nutrition plus appropriée, d'un schéma thérapeutique ainsi que d'autres mesures thérapeutiques et préventives.

    Les symptômes de maladies liées au logement comprennent:

    1. Douleur abdominale. La cause peut être une activité intestinale excessive, entraînant des spasmes et un ulcère peptique.
    2. Brûlures d'estomac. Dans la région du sternum, il existe une sensation de brûlure qui se propage dans l'œsophage. Parfois, avec (ou au lieu de) cette sensation, il y a un éclatement à l'intérieur, gros ou chaud. Les brûlures d’estomac sont souvent le signe d’une augmentation de l’acidité.
    3. La douleur du sternum est parfois confondue avec les brûlures d'estomac. Elle - la preuve à la fois des problèmes avec les services publics et des violations du système cardiovasculaire. Pour un diagnostic correct, il est nécessaire d'étudier les deux systèmes.
    4. Coup de pied - l'un des symptômes du logement de la maladie. Il est ressenti en cas de troubles du travail de l'estomac et du duodénum, ​​mais il peut parfois se manifester par une maladie du foie, des galles, un infarctus et une ischémie cardiaque.
    5. La dysphagie est un dysfonctionnement de la déglutition. Dans le processus, la douleur, les crampes commencent, la nourriture peut entrer dans le nez ou la trachée. Causes - la présence de corps étrangers, de tumeurs, d'inflammation du larynx, de la bouche, de l'œsophage (spasme généralement diffus), d'un certain nombre de maladies du système nerveux, devient le plus souvent un reflux gastro-œsophagien provocateur.
    6. La nausée est souvent un symptôme qui peut indiquer différents types de gastrite et d'ulcères, un cancer, une pancréatite chronique, une hépatite ou une cholécystite, divers troubles du petit et du gros intestus, des calculs biliaires et divers types d'intoxication. Parfois manifesté avec vomissements ultérieurs.
    7. La flatulence - se manifeste par une lourdeur dans l'estomac, sa distension, est caractérisée par des douleurs crampes avant la décharge des gaz. Soulèvement, hoquet, éructations. Il survient dans les cas de dysbiose, de colite et de pancréatite, d'infections intestinales et de cirrhose du foie.
    8. La constipation est considérée comme l'absence de selles, absentes pendant deux jours, tandis que les masses fécales se manifestent avec un inconfort et sont dures. Causes - dysbiose, ulcères et pancréatite, irritation et tumeurs dans la région du côlon.
    9. Diarrhée - selles trop fréquentes ou ponctuelles, mais sous forme de masses liquides d’un volume supérieur à 200 g par jour. Cela peut être le résultat d'infections aiguës et chroniques, d'empoisonnement et de troubles du système nerveux. Les changements climatiques ou une surchauffe du corps, un exercice physique important ou une alimentation inhabituelle peuvent également causer des diarrhées.
    10. La toux dans les maladies du tractus gastro-intestinal peut indiquer une dysbiose intestinale, des infestations de vers, des maladies infectieuses et la présence de corps étrangers dans l'œsophage.

    Le «sommet» de l'abdomen est occupé par la région épigastrique et l'hypochondre (droit et gauche, respectivement). Il s'agit d'une sorte d'arc dont la douleur est caractéristique de la colite, du processus inflammatoire dans le bas de l'œsophage, de la gastrite fondamentale, de l'expansion de l'estomac et du stade initial de l'intoxication alimentaire.

    Si des vomissements sont également ajoutés à ce symptôme, il convient de supposer qu'il s'agit d'un ulcère, mais il est difficile à déterminer dans l'estomac ou dans le duodénum. En outre, il est également caractéristique de l’obstruction intestinale.

    Dans l’hypochondre droit se trouvent le foie et la vésicule biliaire situés en dessous. Une douleur intense et des coliques en émanent généralement. Une sensation similaire à gauche est inhérente à la gastrite (en particulier avec les nausées et ses conséquences), à la pancréatite aiguë et à d'autres maladies de l'appareil digestif.

    Le milieu de l'abdomen est attribué au mésogastre. Au niveau du nombril, la concentration de douleur est associée à une altération des fonctions intestinales. Il peut s'agir d'une inflammation de l'intestin grêle, d'une entérite, de la maladie de Crohn, etc.

    Au même niveau, uniquement à droite, la douleur est attribuée à l'hépatite et à gauche, la colite ulcéreuse, l'inflammation des polypes et les problèmes du gros intestin.

    Hypogastrium, c’est le "niveau" le plus bas de l’abdomen. La douleur dans sa région indique rarement une maladie du tractus gastro-intestinal. Le plus souvent, il provient de la vessie ou des organes génitaux. Mais à droite se trouve une appendicite, on peut la ressentir à cet endroit, ainsi que des infections intestinales avec des maladies du cæcum. Le côlon sigmoïde se trouve dans l'espace iléal gauche et peut devenir enflammé et douloureux. Il convient d'assumer la dysenterie.

    Ensuite, le diagnostic des maladies du tractus gastro-intestinal se fait par étapes:

    1. Les symptômes de maladies du tractus gastro-intestinal aident à poser le bon diagnostic.
    2. Lors de l'examen initial, la palpation et l'écoute du patient, des percussions (tapotements) sont effectuées.
    3. L'histoire même de la maladie est petite. Après avoir établi, selon le patient, les symptômes des maladies du logement, le traitement ne commence pas sans divers types d’études de laboratoire et instrumentales (détection, pH-métrie, gastrographie et manométrie). Il est important non seulement de déterminer la maladie, mais également sa cause fondamentale, car seule son élimination peut restaurer complètement la santé du patient.
    4. Diagnostic radiologique - échographie, rayons X, scintigraphie, utilisé par le médecin pour clarifier le diagnostic.

    Parfois, la maladie nécessite une intervention chirurgicale. Dans de tels cas, le patient est préparé pour l'opération en limitant les aliments et les boissons, si nécessaire, mettez des lavement. Après une intervention chirurgicale, un cours de rééducation est mis en place. Les principales méthodes utilisées sont l’utilisation d’antiseptiques et d’antibiotiques et le strict respect des régimes alimentaires prescrits.

    Caractéristiques du traitement de certaines maladies du logement et des services communaux

    Les maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, leurs symptômes et leur traitement sont distingués, ces maladies étant négligées et nécessitant une approche sérieuse à long terme de la part du médecin et du patient lui-même.

    Les patients fréquents étaient:

    • Colite chronique et entérocolite.
    • Cholécystite chronique.
    • Pancréatite chronique.
    • Gastrite chronique et ulcères peptiques.
    • L'hépatite.

    Les maladies infectieuses du tractus gastro-intestinal nécessitent l'attention d'un gastro-entérologue, spécialiste des maladies infectieuses. En outre, ils procèdent très souvent de la même manière que d’autres maladies non infectieuses.

    Les agents pathogènes fréquents sont:

    1. Bactéries:
      • Fièvre typhoïde.
      • Salmonellose.
      • Le choléra.
      • La toxine des bactéries est le botulisme.
      • Staphyfilokokk.
    2. Virus:
      • Rotavirus.
      • Entérovirus.

    Le traitement de ces maladies consiste non seulement à éradiquer l'infection, mais également à éliminer la déshydratation du corps et, par la suite, à un long effort de restauration de la microflore naturelle.

    Les maladies du tractus gastro-intestinal chez les enfants se caractérisent par une évolution aiguë et une tolérance sévère. Ils sont généralement accompagnés d'une faiblesse grave, d'une déshydratation rapide, d'une forte fièvre et d'une nervosité sévère.

    La maladie est souvent accompagnée de symptômes flous. L’incidence des statistiques se caractérise par des pics de deux âges, qui dépendent de l’âge et se situent entre 5 et 6 ans, entre 10 et 11 ans, et s’expliquent par les particularités physiologiques et sociales de l’âge.

    1. Gastrite aiguë. Légumes et fruits verts non lavés, restauration rapide, présence de bactéries provoquant des maladies.
    2. Gastrite chronique. C’est longtemps que de mal manger, associé à des troubles des organes du logement et des services collectifs, aboutit au fil du temps à la forme chronique de la maladie. Elle se caractérise par une douleur dans le plexus solaire à jeun ou 1 à 2 heures après la fin du repas, une éructation, une odeur désagréable provenant de la bouche, une constipation ou une diarrhée.
    3. Cholécystite chronique causée par une infection, souvent des staphylocoques, des streptocoques et E. coli. Peut se développer comme une complication d'hépatite différée. La douleur se poursuit près du nombril et dans l'hypochondre droit. Il peut y avoir de la fièvre, des vomissements ou des nausées.
    4. Pancréatite chronique ou inflammation du pancréas. Douleur dans l'hypochondre gauche, peut donner à tout l'abdomen, le bas du dos, le bras. Flatulences, vomissements prolongés, réticence à manger. La chaise peut être liquide ou solide.
    5. L'hépatite. Il est considéré sous forme aiguë, s'il dure moins de six mois, et chronique, s'il faut plus de temps pour tomber malade.

    Régime alimentaire pour les maladies du tractus gastro-intestinal

    Ses violations peuvent provoquer une rechute de la violation.

    1. №1. Régime alimentaire pour les maladies du tractus gastro-intestinal avec exacerbation de l'ulcère gastroduodénal, de la gastrite chronique et du rétablissement de la gastrite aiguë. Vous permet de normaliser l'activité de l'estomac, son péristaltisme, en protégeant les muqueuses et en fournissant une nutrition normale pour le corps.
    2. Les repas comprennent le pain d'hier (blanc), des soupes aux céréales très cuites, assaisonnés de beurre ou d'un mélange de lait et d'œufs. La viande et le poisson doivent être obtenus sous une forme moulue - côtelettes à la vapeur, boulettes de viande feront, il est possible de faire cuire avec des légumes. Légumes cuits ou cuits au four, produits laitiers non aigres consommés. Buvez du thé facilement infusé, du jus de fruits, du cacao et de l’églantine
    3. N ° 1a) pour les mêmes maladies est montré sur les quatre premiers jours de traitement. Un régime d'épargne pour les maladies du tractus gastro-intestinal vous permet de guérir rapidement les ulcères, de résister aux processus inflammatoires, il est démontré si vous devez vous conformer au repos au lit. Tous les aliments sont consommés moulus, liquides ou à brûler, précuits ou à la vapeur. Il y a des restrictions de température: + 60-15 degrés. Le processus de se nourrir sur le principe écrasé, le dernier aliment - lait chaud. Les produits à base de lait fermenté, les légumes sont exclus, mais les céréales, les œufs et la viande sans matières grasses conviennent. Baies dans le cadre de décoctions, jus de fruits, gelée ou gelée.
    4. N ° 2b) lors de la rémission de l'ulcère peptique et de la gastrite chronique à acidité élevée. Moins strict que le n ° 1a), il permet la caillée râpée non acide, la chapelure de pain blanc, les légumes hachés finement hachés.
    5. Le n ° 2 est indiqué pour les colites chroniques, les entérocolites et les gastrites à acidité élevée. En outre, avec des maladies concomitantes du pancréas, des voies biliaires et du foie. Les produits liés à la température sont exclus, les produits frits sont appropriés si après la formation d'un tel traitement, une croûte dure ne se forme pas. Le pain d'hier, les pâtisseries maigres, la viande et le poisson ne sont pas gras, les légumes et les fruits sont mûrs et à la fin du traitement thermique.
    6. Le n ° 3 est conçu pour améliorer l'activité de l'intestin avec ses problèmes chroniques. Nutrition fractionnelle, 5-6 fois par jour. Le matin à jeun 1 c. l chérie, en buvant un verre d'eau. Pour le soir fruits secs, kéfir. Pain quelconque, sauf les pâtisseries d'hier. Les aliments sont cuits à l'eau ou à la vapeur, les légumes sont autorisés crus. Thé faible, café instantané, autres boissons sont autorisées à l'exception des eaux sucrées et alcoolisées.
    7. N ° 4 - un régime avec des maladies du logement et des services communaux, avec la diarrhée. La tâche consiste à réduire le nombre de processus inflammatoires, le développement de la fermentation et la pourriture dans les organes des logements et des services publics. À cette fin, les composants chimiques et physiques susceptibles d'affecter le mucus sont limités: les aliments sont moulus, bouillis ou cuits à la vapeur, le pain blanc peut être légèrement séché. Les variétés de viande et de poisson faibles en gras sont passées plusieurs fois dans un hachoir à viande. Potages et bouillons, fromage cottage non aigre, immédiatement après la cuisson. Les œufs peuvent parfois être bouillis. Gruaux - sarrasin, riz, flocons d'avoine. Buvez des décoctions de coings, cornouiller, cerisier à oiseaux, thé et café noir.
    8. N ° 4b) est nommé après l'exacerbation des maladies intestinales chroniques, l'amélioration des maladies aiguës. Les recettes diététiques pour les maladies du tractus gastro-intestinal incluent dans ce cas la viande et le poisson sans matière grasse sous forme hachée, les produits à base de lait fermenté (sans acide fort), le riz, le sarrasin et le gruau dans une version bien cuite. Les légumes sont recommandés pommes de terre, citrouilles, courgettes, carottes et chou-fleur. Boissons sur le numéro de version de régime 1. Tous les aliments sont cuits ou cuits au bain-marie, moulus ou hachés.
    9. Le numéro 4c) est un régime destiné aux maladies du logement, dont le but est d'assurer une nutrition adéquate du corps lorsque le tractus intestinal ne fonctionne pas complètement. Il est utilisé pour le rétablissement après une maladie intestinale aiguë et une période de rémission après une exacerbation de maladies chroniques. Il y a de la nourriture en 5-6 séances. Le pain pâtissier d'hier peut être fraîchement séché, mais une petite quantité de biscuits secs est autorisée. Cuire au four sans muffin, pas plus de deux utilisations par semaine. Les soupes, viande avec un minimum de matière grasse, sont autorisées non seulement hachées, mais aussi par morceau entier. Tous les produits laitiers avec une quantité limitée de matière grasse, pas les fromages coupants. La farine d'avoine, le riz et le gruau de sarrasin sont bien cuits. Fruits crus - pommes, poires, melon d'eau, oranges et raisins pelés. Légumes au régime numéro 4b). Boire le jus dilué en deux avec de l’eau bouillante refroidie. Aux boissons habituelles, on ajoute du lait, mais pas de la crème.
    10. Le tableau nutritionnel n ° 5 chez les patients souffrant de maladies gastro-intestinales est destiné à la période de récupération après exacerbation de la cholécystite et de l'hépatite chroniques, au rétablissement d'une cholécystite et de l'hépatite aiguë, de calculs dans la vésicule biliaire et d'une cirrhose du foie. Les recettes pour de telles maladies du tractus gastro-intestinal comprennent les aliments à partir d'un bain-marie, bouillis, cuits au four et cuits au four. Seuls les aliments riches en fibres et les viandes coriaces sont effilochés. Pâtisseries inconfortables avec une variété de fourrages salés et non pointus. Potages au lait, légumes, céréales, pâtes. La viande cuite au four est autorisée sans croûte. Le groupe des produits laitiers semble être du fromage cottage et du lait faibles en gras. Les légumes et les fruits crus sont autorisés s'ils ne sont pas acides. Le patient préfère les mets sucrés, alors, au lieu d’une portion de sucre, on utilise des substituts de sucre. Les boissons sur le numéro de régime 4c).

    Prévention des maladies du tractus gastro-intestinal

    Il est beaucoup plus facile et indolore d’éviter la maladie au lieu de la traiter. La prévention des maladies du tractus gastro-intestinal comprend les règles de base d'un mode de vie sain:

    • Adhérer au régime, y compris le mode d'alimentation.
    • Il y a 4-5 fois par jour, au moins - 3 fois.
    • En termes de prévention des maladies du tractus gastro-intestinal dans le menu, entrez un minimum de fritures, environ 60% de la nourriture - légumes et fruits, certains crus.
    • Mangez assis, en mastiquant bien.
    • Ne recevez pas de nourriture dans les établissements de restauration publics dont l'état sanitaire et hygiénique est douteux.
    • Débarrassez-vous des mauvaises habitudes d'alcool et de tabagisme.
    • Dirigez un mode de vie actif, ou au moins faites des exercices réguliers le matin, lorsque vous êtes assis, utilisez une salle de sport toutes les minutes ou toutes les deux minutes.

    La prévention des maladies gastro-intestinales chez les enfants est régie par les mêmes règles, mais une plus grande attention est accordée au régime alimentaire et à la qualité des plats préparés. En plus des aliments frits, les enfants sont limités à la consommation de plats épicés, trop chauds ou froids, acides et sucrés.

    Lfk avec des maladies de gastro-intestinal

    En période de rééducation pour les maladies du logement et des services collectifs, l'entraînement physique thérapeutique et la phytothérapie sont largement utilisés. La LFK associée à des maladies du tractus gastro-intestinal contribue à améliorer la circulation sanguine, à restaurer les fonctions motrices, à renforcer les muscles abdominaux et à guérir le corps en général.

    Les indications d'exercer sont les maladies suivantes:

    • Gastrite chronique et ulcères peptiques
    • Colite et entérocolite
    • Splanchnoptose
    • Hernie du diaphragme
    • Dyskinésie des voies biliaires.

    Les exercices consistent en des inclinaisons dans différentes directions, des virages, un travail de la presse et des jambes. En particulier, les jambes travaillent dans la position couchée pour l'extension, la flexion, le re-baptême, le levage, la dilution.

    Avec colite avec tendance à la constipation, beaucoup d'exercices de relaxation, dans le cas d'atonie intestinale, avec plus de stress et l'utilisation de complexes de force.

    Une condition préalable à l'exercice - l'état de 2 heures après avoir mangé. En outre, il est recommandé de calmer la marche sur un terrain plat, la natation et la natation. Les charges sont soigneusement mesurées, levées progressivement. Dans certaines maladies, un massage spécial est prescrit, capturant certaines zones.

    De manière séparée, la thérapie par l'exercice en cas de maladies du tractus gastro-intestinal utilise des exercices de respiration qui aident non seulement à restaurer le corps dans son ensemble, mais également à organiser la circulation sanguine adéquate dans toutes les zones à problèmes du corps humain.

    Afin d'obtenir une consultation ou de rejoindre le groupe de gymnastique thérapeutique, vous devez contacter un physiothérapeute, un spécialiste qui s'occupe de la récupération des patients après avoir hébergé des maladies ou un entraîneur en gymnastique traitée.

    Si le patient doit appliquer lui-même un complexe, vous devez d'abord consulter un spécialiste, qui tiendra compte non seulement du diagnostic général du patient. Mais son état actuel.

    La phytothérapie pour les maladies du tractus gastro-intestinal est indiquée car le corps du patient est généralement affaibli et des honoraires choisis librement permettent de remplir rapidement les organes humains de nutriments sans endommager les lieux douloureux du logement et des services collectifs.

    Diverses infusions, décoctions et jus aideront à éliminer rapidement le béribéri, l'anémie, instantanément assimilable et en même temps la guérison des maladies, en agissant avec douceur et précision.

    Les régimes et la LKF ne peuvent qu’être utiles au rétablissement et non à l’auto-traitement.

    L’administration du portail ne recommande pas l’autotraitement et recommande de consulter un médecin dès les premiers symptômes de la maladie. Notre portail présente les meilleurs médecins spécialistes auxquels vous pouvez vous inscrire en ligne ou par téléphone. Vous pouvez choisir le bon médecin vous-même ou nous allons le chercher pour vous tout à fait gratuitement. De plus, le prix de la consultation sera moins élevé que dans la clinique elle-même. C'est notre petit cadeau pour nos visiteurs. Vous bénisse!

    http://medportal.net/bolezni-zheludochno-kishechnogo-trakta/

    Publications De Pancréatite