Maladies du côlon, description des maladies, leur traitement et pronostic

Le côlon fait partie du gros intestin, sa longueur ne dépasse pas 1 à 2 m et son diamètre de 4 à 6 cm. Il est constitué de sections ascendante, descendante, transversale et sigmoïde. Les maladies du côlon sont principalement dues à une alimentation déséquilibrée, à un mode de vie sédentaire, à de mauvaises habitudes et à la toxicomanie.

Symptômes de la maladie du côlon

Les signes de survenue de cette maladie:

  1. Il existe des douleurs spasmodiques douloureuses dans le bas de l'abdomen, ainsi que dans la région ombilicale.
  2. Après un transit intestinal douloureux, il y a un soulagement.
  3. En l'absence d'inflammation, l'alimentation et l'apparition de douleur ne sont pas liées.
  4. Il y a une constipation qui se transforme progressivement en une forme chronique.
  5. La flatulence se développe (le plus souvent après avoir mangé).
  6. Dans les fèces, on peut observer du sang et du mucus.

Il peut aussi y avoir une diarrhée alternant avec la constipation.

Pathologie du colon

Les maladies du côlon sont:

  • congénitale;
  • acquis;
  • inflammatoire;
  • pas inflammatoire;
  • précancéreux;
  • malin.

Avec la détection et le traitement rapides de chaque maladie, on peut obtenir une rémission à long terme ou un rétablissement complet.

Diagnostics

Pour diagnostiquer la présence de toute maladie du côlon en utilisant des tests sanguins et de l'urine, en effectuant un coprogramme.

En outre, identifier la pathologie du côlon peut être une méthode instrumentale:

  • coloscopie;
  • coloscopie (virtuelle) par ordinateur;
  • rectoromanoscopie (rectosigmoscopie);
  • endoscopie par capsule;
  • entéroscopie à ballon.

Si des irrégularités dans les intestins apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin et de les examiner.

Colite ulcéreuse non spécifique (NUC)

Plusieurs facteurs peuvent provoquer le développement de la maladie:

  • l'hérédité;
  • la présence de l'infection;
  • réactions auto-immunes;
  • processus inflammatoires.

Les symptômes peuvent être locaux (locaux) et généraux. Au premier peut être attribué:

  • selles contenant du mucus, du sang et parfois du pus;
  • selles contrariées;
  • douleur abdominale par le bas;
  • flatulences

Parmi les symptômes communs peuvent être identifiés:

  • augmentation de la température corporelle;
  • réduction de poids;
  • faiblesse générale, perte d'appétit;
  • inflammation de la membrane muqueuse des yeux;
  • douleur dans les muscles et les articulations.

Vidéo sur la maladie avec les recommandations du médecin:

La thérapie traditionnelle consiste à appliquer:

  1. Sulfasalazine. Dans la forme aiguë prescrite par 1 g 3-4 p. / Jour. En période de rémission, prendre 0,5 à 1 g deux fois par jour.
  2. Mésalazine. Lorsque les exacerbations désignent 0,5-1 g 3-4 p. / Jour. En rémission, 0,5 g 2 p.
  3. Les corticostéroïdes sont utilisés pour les NUC sévères. La prednisolone est utilisée à raison de 40 à 60 mg par jour, pendant 2 à 4 semaines. Ensuite, la posologie du médicament est réduite à 5 mg par semaine.

Dans certains cas, les immunosuppresseurs sont également utilisés:

  1. Cyclosporine A. Nommée dans la forme aiguë de la maladie à 4 mg / 1 kg de poids corporel du patient (par voie intraveineuse).
  2. Azathioprine. Il est appliqué à l'intérieur par 2-3 mg / 1 kg de poids corporel.

En outre, le médecin traitant prescrit généralement des anti-inflammatoires à action analgésique (ibuprofène, paracétamol). En présence de CU, l’utilisation des vitamines B et C est obligatoire.

Le traitement médicamenteux doit être associé à un régime.

La probabilité de guérison dépend de la gravité de la maladie, de la présence de complications et de la rapidité du début du traitement.

En l'absence de traitement, les patients développent rapidement des complications qui aggravent considérablement la maladie et, dans certains cas (5 à 10%), entraînent le décès, dans 40 à 50% des cas, une invalidité.

La maladie de Crohn

Les facteurs possibles provoquant le développement de cette maladie comprennent:

  • prédisposition héréditaire;
  • troubles du système auto-immunitaire;
  • alimentation déséquilibrée;
  • la présence d'une infection dans le corps;
  • mauvaises habitudes
  • stress psycho-émotionnel régulier, stress.

Les symptômes communs incluent:

  • malaise;
  • perte de poids;
  • fièvre.

Nous vous recommandons de regarder une vidéo sur la maladie de Crohn:

  • diarrhée systématique;
  • douleur abdominale, semblable à la douleur de l'appendicite;
  • infiltration;
  • perforation des parois intestinales;
  • saignements;
  • obstruction intestinale.
  • douleurs articulaires, mobilité réduite;
  • inflammation de la région sacro-iliaque;
  • détérioration de la fonctionnalité de l'organe visuel;
  • éruptions cutanées.

Les aminosalicylates sont prescrits en thérapie. Par exemple, Mesalazinpo 3-4 g / jour. ou Sulfazalazinpo 4-6 g / jour, en divisant la dose en 4 doses. La posologie des médicaments diminue progressivement après la phase de rémission.

Également utilisé des médicaments corticotropes. Par exemple, Prednisolone à 40-60 mg / jour. pendant 1-4 semaines, puis en diminuant la posologie. La dose est réduite de 5 mg pendant 7 jours. Le budésonide est également souvent utilisé à raison de 9 mg / jour et le métronidazole à raison de 10 à 20 mg / 1 kg du poids corporel du patient.

En cas de forme aiguë prononcée de la maladie ou d’apparition de complications possibles, l’infliximab est prescrit à 5 mg / 1 kg de poids corporel, la posologie doit être divisée en 3 parties.

La mortalité dans cette maladie est 2 fois supérieure à celle de la population en bonne santé. La plupart des causes de décès sont associées à des complications et à une intervention chirurgicale.

Le pronostic à vie est déterminé individuellement, en fonction de la présence de rechutes et de leur traitement. Cette maladie peut être asymptomatique ou très grave.

Diverticulose du côlon

Les principales causes de la formation de la maladie:

  • violation de la structure des murs du côlon;
  • violations de la fonctionnalité des vaisseaux sanguins;
  • affaiblissement du tissu musculaire.

De plus, certains facteurs peuvent déclencher le développement des pathologies décrites:

  • inflammation intestinale chronique;
  • constipation / diarrhée régulière;
  • alimentation déséquilibrée;
  • blessure / chirurgie;
  • carence en composés bénéfiques;
  • usure musculaire naturelle (à un âge avancé);
  • utilisation insuffisante de fibres végétales.

Parmi les signes du développement de la maladie sont:

  • augmentation de la formation de gaz, ballonnements et grondements de l'abdomen;
  • salivation profuse;
  • dyspepsie intestinale;
  • trouble systématique des selles;
  • formation de sang et / ou de mucus dans les selles;
  • se sentir nauséeux;
  • douleur abdominale basse
  • fièvre
  • saignements intestinaux.

Dans la forme non compliquée de diverticulose, le médecin prescrit les médicaments suivants:

  • les laxatifs (Duphalac, Romfalak, Goodluck);
  • les médicaments antidiarrhéiques (Silix, Loperamide, Lopedium);
  • analgésiques (Drotaverin, Spasmalgon, No-spa);
  • signifie stimuler la motilité gastro-intestinale (Motilium, Domperidone);
  • des enzymes (Créon, Mezim, Pancréatine);
  • médicaments antibiotiques à large spectre (amoxicilline, ceftriaxone, ampicilline).

Dans certains cas, un traitement chirurgical est utilisé.

Le pronostic de la maladie est considéré comme non critique. Les rechutes ne surviennent que chez 10% des patients.

Une inflammation répétée aggrave considérablement la maladie et augmente le risque de complications graves. La maladie sous forme aiguë se développe chez 20% des patients. Le traitement traditionnel donne un bon résultat dans 70% des cas.

Polypes du côlon

Plusieurs facteurs peuvent déclencher le développement de la maladie:

  • l'hérédité;
  • inflammation chronique du tube digestif;
  • perturbation endocrinienne;
  • maladies auto-immunes;
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • stress fréquent, stress émotionnel.
  • alternant constipation et diarrhée;
  • formation de seringues et / ou de sang dans les matières fécales;
  • inconfort intestinal;
  • maux de tête;
  • faiblesse générale;
  • syndrome douloureux dans le bas-ventre;
  • obstruction intestinale.

Dans certains cas, des saignements intestinaux sont présents, pouvant entraîner une anémie.

Les polypes ne peuvent pas être guéris avec l’utilisation de médicaments, le traitement de cette pathologie n’est effectué que par chirurgie.

En cas de diagnostic et de traitement précoces, le pronostic est considéré comme favorable. Peut-être l'apparition de rechutes, qui surviennent généralement quelques années après la chirurgie.

Maladie de Hirschsprung

Cette maladie est congénitale, survient in utero, est héréditaire.

  • la constipation;
  • se sentir nauséeux;
  • douleur abdominale;
  • pulsions émétiques;
  • flatulences

Nous recommandons une vidéo sur les maladies congénitales chez les enfants:

Un traitement conventionnel n'est pas capable de guérir complètement le patient. Cependant, il peut être utilisé pour préparer le patient à la méthode de traitement chirurgical. Pour cela, vous avez besoin de:

  • s'en tenir au menu de régime;
  • stimuler le péristaltisme avec massage, gymnastique médicale;
  • faire des lavement;
  • utiliser des médicaments protéiques, des solutions électrolytiques par voie intraveineuse;
  • utiliser des vitamines.

Le pronostic de la maladie de Hirschsprung est relativement favorable lors de la réalisation d'un traitement chirurgical avant l'apparition de complications.

Colite infectieuse

La principale cause de la maladie est la présence de microorganismes pathogènes. Une colite infectieuse peut également survenir en raison de l'apparition de la syphilis ou de la tuberculose.

Les symptômes de la maladie se manifestent chez:

  • augmentation de la température corporelle;
  • le développement de la diarrhée avec des plaques de sang et du mucus;
  • faiblesse générale;
  • douleur abdominale;
  • l'apparition d'un raid sur la langue;
  • dessiccation des muqueuses.

La base du traitement est l'utilisation d'antibiotiques. En outre, le médecin prescrit des préparations enzymatiques et des probiotiques. Il est nécessaire de surveiller le régime de l'eau.

En cas de détection rapide de la maladie et de son traitement, le résultat est considéré comme réussi. Un pronostic défavorable pour la colite infectieuse est établi lorsque la maladie devient grave. Afin de prévenir le développement de cette pathologie, vous devez vous laver les mains régulièrement et respecter les règles d'hygiène.

Dyskinésie du colon

Les causes du développement de la maladie n'ont pas encore été identifiées, mais certains facteurs peuvent provoquer son apparition:

  • stress psycho-émotionnel systématique, stress;
  • prédisposition génétique;
  • menu déséquilibré;
  • toxicomanie;
  • tendance aux réactions allergiques;
  • idiosyncrasie de certains produits;
  • manque de vitamines;
  • déséquilibre hormonal;
  • la présence de l'infection;
  • mode de vie sédentaire / hyperactif;
  • troubles endocriniens;
  • maladies gynécologiques.

Nous recommandons une vidéo sur le syndrome du côlon irritable:

Signes d'une maladie:

  • selles contrariées;
  • flatulences;
  • douleur abdominale;
  • nervosité, dépression.

En tant que traitement médical, le médecin prescrit:

  1. Médicaments régulant la motilité gastro-intestinale (Trimedat, Eksedrin, Motilium).
  2. Antiémétiques (Reged).
  3. Antispasmodique (sans shpa, papavérine, métacine).

Le pronostic est considéré comme favorable, cependant, une rémission prolongée n'est possible que dans 10% des cas.

Cancer du côlon (ROCK)

  • l'hérédité;
  • la prédominance des graisses animales et des produits raffinés dans le régime alimentaire;
  • nutrition déséquilibrée;
  • l'obésité;
  • l'hypodynamie;
  • constipation chronique;
  • âge avancé;
  • atonie, hypotonie intestinale à un âge plus avancé;
  • conditions précancéreuses;
  • activités de travail dans les industries dangereuses.
  • douleur dans l'abdomen;
  • sensation de lourdeur;
  • grondant;
  • perte d'appétit;
  • alternant constipation avec diarrhée;
  • flatulences;
  • éructations;
  • obstruction intestinale possible;
  • impuretés de sang et de mucus dans les matières fécales;
  • détérioration de l'état général.

La principale méthode de traitement d'une maladie est la chirurgie. La radiothérapie est utilisée en complément. La chimiothérapie est utilisée dans de rares cas.

Avec une détection et un traitement rapides de ROCK, le pronostic est favorable.

Prévention des maladies

Afin de minimiser les risques de maladies du côlon, il est recommandé de manger des aliments riches en fibres, de cesser de manger des graisses malsaines, d'éliminer rapidement les signes de constipation et d'être plus attentif à votre santé.

Si vous présentez des symptômes de troubles intestinaux, vous devez contacter un proctologue.

À l'âge de 50 ans, vous devriez consulter votre médecin une fois par an et vous soumettre à une coloscopie (même en l'absence de plainte).

En plus du traitement principal, le patient doit adhérer au menu diététique, qui est la clé du succès du traitement et du passage à une longue phase de rémission.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

http://pishhevarenie.com/organy-zhkt/tolstaja/zabolevaniya-obodochnoj-kishki/

Maladies du côlon: symptômes et signes de pathologies, traitement

Les principaux facteurs de l'apparition de maladies du côlon sont un mode de vie sédentaire, un régime alimentaire inadéquat (manque de fibres végétales, prédominance d'aliments protéiques et de matières grasses), une consommation excessive de médicaments et de mauvaises habitudes.

Symptômes de la pathologie du côlon

Vous pouvez penser que vous avez des problèmes avec le côlon, en raison des symptômes suivants:

  • Les douleurs Ils font mal, spasmodiques. Localisation des sensations désagréables - l'abdomen inférieur gauche et droit, la zone située au-dessus et au-dessous du nombril. Les spasmes et les douleurs incitent le patient à aller aux toilettes car l'acte de défécation apporte un soulagement. Il n’ya généralement pas de lien entre nourriture et douleur, à l’exception de l’inflammation du côlon transverse, situé sous l’estomac, qui réagit par des contractions réflexes à un remplissage excessif.
  • Constipation chronique Selles rares (moins de 3 fois par semaine), difficulté à uriner, sensation de selles incomplètes.
  • La diarrhée S'inquiète constamment ou apparaît sporadiquement, alternant avec la constipation.
  • Ballonnements. Se produit après avoir mangé des aliments, ce qui ne provoque généralement pas l'apparition de ce symptôme.
  • Flatulence - accumulation excessive et gaz dans les intestins.
  • Rayures de sang et mucus dans les selles.

Maladies du côlon

Les maladies du côlon sont réparties dans les catégories suivantes:

  • congénitale (maladie de Hirschsprung et malformations - doublage, rétrécissement, fusion de l'intestin);
  • acquis (toutes les maladies du côlon survenant au cours de la vie);
  • inflammatoire (colite ulcéreuse, maladie de Crohn, colite infectieuse);
  • non inflammatoire (polypose, diverticulose, dyskinésie);
  • précancéreux (maladie de Crohn, colite ulcéreuse, polypose familiale);
  • malin (cancer du côlon).

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse non spécifique est une inflammation chronique du côlon qui se manifeste par des ulcères et des zones de nécrose qui ne s'étendent pas au-delà de la membrane muqueuse. Les causes exactes de cette maladie sont inconnues, mais les facteurs qui provoquent le développement d'une inflammation ulcéreuse sont déterminés:

  • prédisposition génétique;
  • déséquilibre de la microflore intestinale;
  • allergies alimentaires;
  • souligne.

La plupart des jeunes souffrent de colite ulcéreuse. Les symptômes caractéristiques de la maladie:

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn - un processus inflammatoire qui se propage à toutes les parties du tube intestinal et affecte toutes ses couches (muqueuses, musculaires, séreuses), conduit à la formation d'ulcères et de modifications cicatricielles de la paroi du côlon. Parmi les causes possibles de cette maladie sont:

  • troubles auto-immuns;
  • mutations génétiques;
  • facteurs infectieux.

Principaux symptômes de la maladie de Crohn:

  • diarrhée chronique (dure plus de 6 mois);
  • perte de poids et appétit;
  • douleurs abdominales diverses.

Polypes du côlon

Les polypes sont des excroissances bénignes des muqueuses pouvant dégénérer en cancer. S'il y a beaucoup de polypes, on diagnostique chez le patient une polypose intestinale. Causes:

  • processus inflammatoire chronique dans le côlon;
  • une tendance à la constipation;
  • amour de la viande lourde et des graisses raffinées;
  • l'hérédité, qui joue un rôle majeur dans la polypose familiale.

Les patients peuvent ne pas ressentir de pathologie pendant longtemps, mais avec une augmentation du nombre et de la taille des tumeurs, les symptômes suivants apparaissent:

  • "Malaise intestinal";
  • sang dans les matières fécales;
  • diarrhée chronique et constipation.

Diverticulose du côlon

Diverticulose du gros intestin - multiples saillies de la paroi du côlon en direction de la cavité abdominale, formées par la membrane muqueuse et la membrane séreuse. Les principales causes de cette maladie:

  • régime alimentaire malsain;
  • l'hypodynamie;
  • stagnation des matières fécales;
  • flatulences

La diverticulose peut être compliquée par une inflammation, un saignement et une perforation (percée) avec le développement d'une péritonite. La diverticulose ne présente aucun symptôme spécifique - les patients s'inquiètent de douleurs récurrentes et de ballonnements, de problèmes de transit intestinal.

Maladie de Hirschsprung

La maladie de Hirschsprung est une violation de l'innervation d'une partie du côlon de nature innée, accompagnée d'un écoulement retardé des selles. Cette maladie se manifeste peu après la naissance par une forte flatulence et l’anxiété du nouveau-né. Avec l’âge, lorsque l’enfant commence à manger de la nourriture dense, une constipation persistante apparaît. Vider l'intestin sans un lavement, le patient ne peut pas. Dans le contexte d'une stagnation prolongée des matières fécales, une intoxication du corps se développe.

Colite infectieuse

La colite infectieuse est une inflammation du côlon causée par l'ingestion de microbes pathogènes (shigellae, «mauvais» bâtons intestinaux) de l'environnement dans le tube digestif ou par l'activation d'une microflore conditionnellement pathogène qui vit dans l'intestin. Principaux symptômes de pathologie:

  • crampes abdominales douloureuses;
  • grondant;
  • diarrhée récurrente;
  • fièvre, frissons;
  • faiblesse grave.

Une déshydratation se développe avec une diarrhée abondante.

Anomalies congénitales

Ce groupe de maladies se développe in utero en raison de l’effet sur l’embryon de facteurs tératogènes (radiations, médicaments, médicaments, etc.). Le plus fréquent est le mauvais placement du côlon, l’allongement de ses parties individuelles, qui se manifeste après la naissance par la constipation et de fortes coliques. Rarement retrouvé rétrécissement et fusion complète de la sonde intestinale, qui sont diagnostiqués chez les nouveau-nés par l'absence de décharge de méconium (fèces d'origine).

Dyskinésie du colon

La dyskinésie intestinale est un trouble de la motilité fonctionnelle qui n’est associé à aucune lésion de la paroi intestinale. Les principales causes de cette pathologie sont:

  • stress chronique;
  • troubles du système nerveux autonome.

Les patients atteints de dyskinésie du colon se plaignent de:

  • inconfort récurrent (douleur, lourdeur) dans l'abdomen;
  • liquéfaction des selles;
  • grande quantité de mucus dans les matières fécales.

Cancer du colon

Le cancer du côlon est le cancer le plus répandu chez les personnes âgées.

Les facteurs de risque sont:

  • Processus précancéreux dans les intestins.
  • Propension héréditaire.
  • La prédominance dans le régime alimentaire des aliments riches en protéines.
  • L'abus d'alcool.

Le cancer du côlon précoce est asymptomatique. Avec la progression de la maladie chez les patients, il existe un certain nombre de plaintes:

  • sang dans les matières fécales;
  • la constipation;
  • inconfort abdominal persistant;
  • faiblesse grave.

Diagnostics

La proctologue s'occupe de détecter et de traiter les pathologies du côlon. Le plan d'examen des patients présentant des symptômes de maladies de cet organe comprend:

  • Coloscopie. Examen endoscopique du gros intestin par l'anus. L'endoscopiste examine la membrane muqueuse de l'organe en temps réel et recueille du matériel provenant de sites suspects en vue d'une analyse histologique.
  • Irrigoscopie Cette méthode de diagnostic par rayons X avec contraste permet de bien visualiser les défauts de la paroi intestinale, de révéler les tumeurs et les défauts du côlon.
  • Examen histologique. L'étude de la morphologie d'un échantillon de tissu prélevé dans l'intestin est le moyen le plus fiable de diagnostiquer le cancer, la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn et le syndrome de Hirschsprung.
  • Coprogramme. L’examen au microscope des frottis de selles est réalisé pour identifier les signes et les causes possibles du processus inflammatoire dans l’intestin grêle, afin d’évaluer la fonction d’évacuation du tractus intestinal.
  • Semer les excréments sur la microflore. Si l'on suspecte la nature infectieuse du processus inflammatoire, cette analyse permet de poser un diagnostic précis et d'isoler l'agent pathogène, ce qui est extrêmement important pour le choix du traitement antibactérien.

Recommandations pour la prévention et le traitement

Chacune des maladies énumérées du côlon a sa propre stratégie de traitement. Dans la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, les patients présentent des salicylés, des hormones et des immunosuppresseurs. Si l'inflammation intestinale a un caractère infectieux - traitement antibactérien. Lorsque la dyskinésie du côlon du patient est envoyé en traitement chez un neuropathologiste ou un psychothérapeute. La diverticulose sévère, la polypose, les anomalies du côlon, la maladie de Hirschsprung sont des indications pour un traitement chirurgical. En cas de cancer, un traitement complexe est effectué en tenant compte du stade du processus malin.

Pour minimiser le risque de développer des maladies du côlon, il est nécessaire d’inclure des aliments à base de légumes dans le régime alimentaire, d’éviter les graisses malsaines, de prendre des mesures rapides pour éliminer la constipation et d’être attentif à votre santé.

Dans le cas des symptômes décrits dans l'article, vous devez contacter immédiatement le proctologue. Après 50 ans, il est conseillé de consulter ce spécialiste chaque année et de subir régulièrement une coloscopie, même en l'absence de troubles du côté intestinal.

http://prokishechnik.info/zabolevaniya/obodochnoj-kishki.html

Deux points

Bien que tout le monde ait entendu parler du côlon, cela ne diminue en rien son rôle important dans le système digestif. Il est constitué de parties transverse, ascendante, descendante et sigmoïde. En général, sa longueur peut atteindre un mètre et demi, dans la cavité abdominale est sous forme incurvée. Comment reconnaître que ça fait mal? Le symptôme d'une maladie peut causer un malaise? Les réponses à ces questions dans cet article.

  • Rising, dont la longueur est de 10-25 cm.C'est le début du côlon, est situé à droite de la cavité abdominale, est une continuation de la partie aveugle de l'intestin. Peut varier en fonction de la position du corps humain. En position verticale, sa base est dirigée vers le bas. Se transforme en une transversale, formant une courbure hépatique.
  • La longueur transversale est comprise entre 45 et 60 cm et touche l’estomac, le foie et la vésicule biliaire, qui ressemble à une boucle. La partie transversale forme une flexion splénique. S'étire à droite du cartilage costal vers l'hypochondre gauche.
  • Descendant - la longueur varie de 10 à 25 cm, le côlon descendant est situé dans la partie gauche de la cavité abdominale. Sa continuation est la partie sigmoïde du système digestif.
  • Sigmoïde - la longueur varie de 20 à 50 cm.Le début est le bord iliaque de la crête postérieure par le haut. Il forme deux boucles, l'une est une partie convexe vers le bas. La deuxième boucle est distale, située sur le muscle lombaire. La dernière partie des deux points va dans la section directe.

Provoque la douleur du côlon

Comprenez que les problèmes apparus dans la jante intestinale sont dus aux signes suivants: inconfort près de l’anus, douleurs abdominales, constipation, flatulences, présence de saignement et de pus dans les selles. Tous ces symptômes peuvent être le début de maladies graves, seul un médecin est capable d'identifier et de prescrire un traitement.

Maladies

  1. Polypose Des polypes ou lipomes se forment sur la membrane muqueuse du côlon. Leurs tailles vont de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Les premiers symptômes de la maladie sont des problèmes de selles, car les excroissances gênent le passage des masses fécales. Les gros polypes peuvent provoquer une hémorragie dans la région intestinale. Le traitement est effectué chirurgicalement ou à l'aide de médicaments cytostatiques.
  2. Maladie de Hirschsprung. C'est une maladie héréditaire qui se développe dans la petite enfance. Les sections de l'intestin au-dessus du côlon sont hypertrophiées, l'empêchant de se vider. La maladie se développe à la suite de la formation de cellules ganglionnaires. La patiente doit subir une intervention chirurgicale, retirant le service hypertrophié et enflammé.
  3. Diverticulose La maladie est congénitale et acquise. Se produit à la suite de la saillie de la membrane muqueuse à travers la masse musculaire de l'intestin. Les selles s'y coincent, formant des inflammations de la muqueuse de l'organe. Parfois, un symptôme de la maladie ne se manifeste pas longtemps, mais tôt ou tard, il se fait sentir. La patiente présente des vomissements, une diarrhée, des douleurs abdominales graves graves. Au début de l'inflammation, la température augmente. Le traitement est effectué avec des médicaments, avec le développement de complications - à l'hôpital.
  4. La maladie de Crohn. Il se produit à la suite d'inflammations immunitaires sur les parois du tractus gastro-intestinal, formant des fistules, des ulcères et des abcès de la membrane muqueuse. La maladie de Crohn est une maladie héréditaire et chronique, et le tabagisme peut également la déclencher. Des anticorps se forment dans la muqueuse, ils peuvent monter et se répandre dans tout le système digestif, ainsi que dans l'estomac et l'œsophage. La patiente perd immédiatement du poids, craint des douleurs aiguës, une inflammation de l'anus, des nausées et des accès de diarrhée. Le traitement est un médicament, une thérapie de soutien. Pendant la période de développement aigu, une intervention chirurgicale est prescrite pour enlever la zone enflammée.

Maladies oncologiques

Une tumeur dans le côlon résulte d'une forme négligée de la maladie et d'une inflammation. Les prédispositions héréditaires jouent un rôle important. L'obésité, un mode de vie sédentaire, une alimentation déséquilibrée, une constipation fréquente - tout cela peut être le début d'un développement aigu de l'oncologie. Les symptômes ressemblent beaucoup à ceux d'autres affections: crampes abdominales basses, diarrhée, sécrétions de mucus et de sang dans les selles. Avec le développement du cancer, exacerbe les complications. Le traitement dépend de la forme et du stade de la maladie. Effectuer une opération pour éliminer l'inflammation. Lorsque des métastases sont détectées, une chimiothérapie est prescrite.

  • Adénocarcinome. Forme commune de cancer. Les néoplasmes affectent la zone muqueuse et les cellules de l'organe, propageant rapidement des métastases.
  • Carcinome à cellules annelées. La maladie se forme à la suite de l'accumulation de cellules cricoïdes remplies de mucus qui ne sont pas liées les unes aux autres.
  • Carcinome épidermoïde La tumeur est formée de cellules de l'épithélium squameux. Oncologie dangereuse, le risque de décès est élevé. Un tel diagnostic est extrêmement rare.
  • Cancer indifférencié. La formation oncologique est constituée de cellules qui ne sécrètent pas de mucus et ne sont pas des composants des glandes. Stroma conjonctif séparant les tissus, formant des brins.
  • Cancer non classifié. Les tumeurs malignes qui ne conviennent à aucune description d'autres formes de cancer. Rarement rencontré.

La valeur et le travail du corps

Le côlon englobe l'intestin grêle. La partie ascendante occupe l'angle droit, la partie transversale est située au dessus de la cavité abdominale, en descendant par la gauche, et sigmoïde en bas à gauche. Ne participe pas au processus digestif. Les aliments trop cuits proviennent de l'intestin grêle. Dans la phase ascendante, l’absorption du liquide, des vitamines et des micro-éléments commence, entraînant progressivement la descente des parties restantes. Une substance est libérée de la section mince - le chyme, sous l’influence de laquelle se forment des masses fécales solides.

Méthodes d'enquête

Une douleur aiguë constante dans le bas de l'abdomen, des dysfonctionnements du système digestif peuvent être un signe de la maladie. Il est nécessaire de consulter un médecin gastro-entérologue, qui organisera des examens. Plus tôt la maladie est identifiée, plus l'évolution de la maladie sera favorable.

  • Irrigoscopie Radiographie à laquelle le département souhaité est rempli d'une suspension. Avec cette étude, vous pouvez trouver: des fistules, des tumeurs, des ulcères et des polypes.
  • Coloscopie. Réalisé à l'aide d'un appareil spécial permettant d'inspecter l'intestin de l'intérieur. C'est la méthode de recherche la plus précise. Au cours de la procédure de coloscopie, vous pouvez retirer une tumeur bénigne, faire une biopsie, retirer un objet étranger, arrêter le saignement.
  • Recherche par spéculum rectal. L'examen est réalisé à l'aide d'un spéculum rectal, en l'insérant dans l'anus pendant 10 à 15 cm, sans douleur aiguë, inflammation ou spasme du sphincter.

Prévention des maladies

La prévention des maladies du côlon, comme le tube digestif, consiste principalement à normaliser la nutrition. Il est recommandé d’utiliser plus de fibres, d’aliments pour plantes, de protéines et d’eau en suffisance. Réduisez au minimum l'utilisation de glucides à absorption trans, de glucides à absorption rapide, de fast-foods et d'autres aliments lourds et gras. L'obésité a également un effet négatif sur le tube digestif.

Le tabagisme et l'alcool ont un impact négatif sur tous les systèmes du corps, ainsi que sur les processus de digestion, formant des troubles. Il existe une prédisposition génétique aux maladies, de telles personnes doivent être examinées deux fois plus souvent. Le vieillissement est également à risque. Au premier signe de douleur, consultez un gastro-entérologue ou un thérapeute. Il prescrira les examens nécessaires au diagnostic et prescrira le traitement approprié.

http://gastrotract.ru/simptom/boli/obodochnaya-kishka.html

Augmentation des symptômes douloureux du côlon

Le côlon humain est la partie principale du côlon, qui est la continuation du caecum.

Une continuation du côlon est le rectum. La longueur du côlon humain est de 1,5 m et son diamètre, de 5 à 8 cm.

Les départements

Le côlon est classé dans les sections suivantes: ascendante, transversale, descendante et sigmoïde.

Le côlon ascendant humain n'intervient pas dans les processus digestifs, mais une grande quantité de liquide y est absorbé. Le chyme liquide, qui va de mince à deux points, est converti en matières fécales plus solides.

L'intestin ascendant est une continuation de l'aveugle, son dos est placé à l'arrière de l'abdomen, à droite. Sa longueur peut aller de 12 à 20 cm.Un ruban libre du côlon passe le long de la partie antérieure, le ruban omental le long de la partie médiane postérieure et le ruban mésentérique le long du côté postérieur. Lors du passage au côlon transverse, la flexion droite du côlon est formée.

Le côlon transverse prend naissance dans l'hypochondre droit. Sa longueur est de 50 cm.Le département a un mésentère séparé, qui est attaché à la bande mésentérique de l'intestin transverse. Le ligament intestinal du côlon passe le long du ruban adhésif sur la surface avant et passe dans le grand omentum, recouvrant le côlon transversal situé à l'avant. La flexion hépatique gauche de l'intestin est située dans l'hypochondre gauche, beaucoup plus haut et plus profond que la flexion splénique droite située sous la rate. Ceci peut être vu sur la photo. En se déplaçant vers le côlon descendant, un angle aigu est formé, fixé par le ligament phrénique-colique.

Le côlon descendant est situé à l'arrière gauche de l'abdomen. Sa longueur est de 22 cm et son diamètre diminue dans le degré d'approximation du côlon sigmoïde.

Le côlon sigmoïde est situé dans la fosse iliaque gauche, se déplace vers la région pelvienne et se déplace vers le rectum au niveau de la troisième vertèbre sacrée. Sa longueur moyenne est de 55 cm, cependant, des variations individuelles importantes sont connues. Le côlon sigmoïde a deux boucles, l'une située sur le muscle iléal et l'autre sur le gros muscle lombaire.

Le côlon sigmoïde est entouré de toutes parts par le péritoine qui forme un mésentère dont la longueur décroît du milieu aux extrémités du sigma. Les articulations du sigmoïde, du rectum et du rectum sont fixées avec un petit mésentère et la partie médiane de l'organe est mobile.

Maladies

Dans le monde moderne, le nombre de patients souffrant d'inflammation, de néoplasmes et d'autres pathologies de cet organe augmente de manière significative en raison de ces facteurs:

Selon les signes de changements pathologiques:

  1. nature inflammatoire;
  2. pas inflammatoire.

Pour les défauts congénitaux du côlon comprennent.

  • Dystopie La localisation de tout le côlon est localisée à droite ou à gauche à la suite de violations de l'embryogenèse.
  • Doubler une partie du côlon.
  • Sténose et atrésie du côlon. Avoir un seul ou plusieurs caractères. Accompagné d'une occlusion intestinale et nécessitant une intervention chirurgicale.

Maladie de Hirschsprung

C'est une maladie héréditaire. Les principaux symptômes sont la constipation et les flatulences. La constipation a un caractère persistant qui dure plusieurs semaines à plusieurs mois et s'observe dès la naissance d'un enfant ou dès la petite enfance.

La maladie nécessite une intervention chirurgicale. La zone aganglionnaire et les parties élargies de l'intestin sont enlevées.

Colite ulcéreuse

C'est une pathologie assez commune de nature chronique. La maladie affecte le gros intestin et s'accompagne de la formation d'ulcères sur la muqueuse intestinale, principalement rectilignes et coliques. L'étiologie de la maladie peut être infectieuse ou immunologique. La colite ulcéreuse non spécifique est largement divisée en une totale et une segmentaire, ainsi qu’en fonction des symptômes: récurrents aigus et chroniques. Symptômes sous forme aiguë: diarrhée jusqu’à 40 fois par jour avec écoulement de sang, pus, mucus qui remplit les intestins, douleur aiguë à l’abdomen. Dans la forme récurrente chronique, les périodes de rémission sont exacerbées. Il existe une forme continue chronique dans laquelle la pathologie est asymptomatique, mais elle progresse régulièrement.

Diverticulose et diverticules

Parmi les maladies courantes du corps, on compte les diverticules et les diverticuloses. La différence de ces pathologies réside dans le nombre de diverticules - formations en forme de poches de la paroi intestinale. La maladie est généralement congénitale, mais si elle est acquise, des diverticules se forment en raison de la saillie de la membrane muqueuse de l'intestin de dérivation, provoquée par des défauts de la membrane musculaire. La cause de ces troubles peut être une inflammation intestinale, à la suite de laquelle la paroi intestinale s’affaiblit et une augmentation de la pression dans la région abdominale dans le contexte d’une constipation prolongée. Diverticula accumule les matières fécales, ce qui provoque le processus inflammatoire dans l'intestin. On observe souvent des diverticules chez les personnes âgées. En l'absence d'inflammation dans les diverticules, les symptômes de la pathologie ne sont pas observés. Sinon, les patients ressentent des douleurs abdominales, des selles molles, des nausées, des vomissements, une perte d’appétit.

Les complications de la diverticulite incluent phlegmon, abcès paracolytique, péritonite, obstruction intestinale et tumeur maligne.

Polypes

Les maladies du côlon, provoquant la formation de tumeurs malignes, comprennent les polypes. Ils sont simples et multiples, ont un diamètre de 0,5 à 2 cm, sont placés sur une base large ou sont suspendus dans la lumière intestinale. Dans le cas de plusieurs polypes, le risque de cancer du côlon est considérablement accru.

L'éducation peut se développer et pendant longtemps, elle n'interfère pas avec le passage des masses fécales. Avec la croissance interne, on observe un rétrécissement de la lumière intestinale qui sert de barrière mécanique à la fonction motrice de l'intestin. La douleur survient quand une quantité importante d'éducation et s'accompagne d'une hémorragie des vaisseaux affectés. Le traitement des maladies consiste en une intervention chirurgicale utilisant des cytostatiques et une radiothérapie.

Le cancer du côlon est une forme de cancer relativement bénigne. Avec un traitement opportun, le résultat du traitement sera bien meilleur qu'avec le cancer de l'estomac. Au cours de la maladie, tous les départements sont touchés presque également, à gauche et à droite, moins souvent - le côlon transverse.

Les symptômes de la maladie sont très divers. Parmi les manifestations de la maladie, il existe des troubles du tractus gastro-intestinal, des douleurs abdominales, une anémie et une intoxication, des écoulements muqueux et sanguinolents dans les matières fécales, une obstruction intestinale.

Le cancer nécessite une intervention chirurgicale. Une large résection de la partie affectée et une section spécifique du mésentère avec des ganglions lymphatiques régionaux sont réalisées. Dans le cas du stade métastatique de la maladie est effectuée, en plus de la chirurgie, une chimiothérapie est effectuée.
Aux premiers stades, le pronostic est favorable et la survie du patient est de 70%.

Dyskinésie

La maladie est associée à un manque de changements organiques. L'épidémiologie des troubles fonctionnels est souvent associée à des tensions nerveuses dans des situations stressantes graves. Peut survenir à la suite d'infections passées, de sédentarité, de surconsommation alimentaire. Lorsque les troubles de la régulation nerveuse, il y a deux résultats possibles.

En raison du fait que les patients n'observent pas de changements dans les analyses et que l'examen de l'intestin ne révèle pas certains troubles, la thérapie est réalisée en utilisant des moyens neurologiques, des exercices thérapeutiques, de la physiothérapie et des préparations à base de plantes folkloriques.

Maladies inflammatoires

La colite ulcéreuse affecte le plus souvent le rectum, mais peut être localisée dans tout le côlon. L'épidémiologie de la maladie n'a pas encore été identifiée, cependant, il existe une prédisposition à l'hérédité. Des ulcères apparaissent sur la muqueuse. Des sensations douloureuses s'étendent du côté gauche de l'abdomen. Avec les selles, le sang est excrété.

La maladie de Crohn est une pathologie du côlon et du rectum qui affecte l'estomac et l'œsophage. Les raisons sont inconnues. Symptômes: diarrhée prolongée, épuisement, forte fièvre, articulations et yeux touchés. Des ulcères forts se forment dans les intestins, ce qui peut former des fistules dans les organes pelviens, les ganglions lymphatiques sont élargis.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du côlon, provoquée par le chevauchement de la sortie avec des masses fécales ou des poches. La maladie s'accompagne de douleurs à l'abdomen droit, de fièvre et de vomissements. Nécessite une intervention chirurgicale immédiate. En raison du fait que l'appendice affecté se transforme très rapidement en gangrène, il se rompt et conduit à une péritonite.

Les hémorroïdes

Hémorroïdes - varices de plexus hémorroïdaires, accompagnées de manifestations telles que hémorragie, douleur, inflammation, perte d’hémorroïdes. Mais tous ces signes cliniques n'apparaissent pas toujours simultanément.

La maladie se développe de manière asymptomatique avec l'apparition progressive de démangeaisons dans l'anus; dans certains cas, il se produit une sensation de lourdeur et un corps étranger. Avec une expansion significative de la lumière de l'intestin se rétrécit et en cours de défécation, il y a une douleur intense. Il en résulte une destruction des veines et une hémorragie grave avec perte d'hémorroïdes.

Le traitement des hémorroïdes peut être à la fois conservateur et opératoire. La pharmacothérapie vise à éliminer les symptômes. Nommé un grand nombre de médicaments sclérosants. Les saignements secondaires, l'inflammation et le prolapsus hémorroïdaire sont un signal d'intervention chirurgicale. Cette méthode ne donne pas de récurrence.

La définition

Le cancer du côlon est une tumeur maligne qui touche l'organe et se manifeste dans toutes les zones de l'intestin. Le côlon est un tractus intestinal où les électrolytes et les liquides sont absorbés, puis des masses fécales se forment à partir du contenu intestinal. Le néoplasme se produit dans l'intestin ascendant et descendant, dans l'intestin transverse et sigmoïde.

Retour à la table des matières

Classification

Le plus souvent, une tumeur oncologique affecte la région de la courbure hépatique, l'angle splénique, le côlon sigmoïde et la section transversale. En fonction de la structure de la tumeur oncologique et de l'étendue de la lésion, le néoplasme est classé dans les types suivants:

  • L'adénocarcinome, qui est l'une des formes les plus courantes. Les excroissances cancéreuses affectent la couche supérieure du tissu intestinal. C'est dangereux et propage rapidement les métastases.
  • L'adénocarcinome glandulaire affecte les tissus et les cellules de l'organe dans lequel le mucus est produit.
  • Le cancer de l'anneau se caractérise par des éruptions localisées qui ressemblent à un anneau.
  • Le carcinome épidermoïde se forme à partir de cellules épithéliales squameuses, une affection dangereuse qui, une fois diagnostiquée, a un faible taux de survie.
  • Le carcinome épidermoïde glandulaire est caractérisé par la manifestation de signes de cancer épidermoïde et d'adénocarcinome.

Retour à la table des matières

Les causes du développement de la maladie

Les médecins ne disposent pas d'informations précises sur les causes du cancer du côlon et du rectum, mais les conditions préalables à l'émergence et au développement de la maladie apparaissent chez les personnes qui mènent un style de vie malsain et sédentaire, lorsque la constipation et des selles solides se développent blessent de manière permanente l'intestin. Si un patient de la famille présente des cas courants d'oncologie des organes du système digestif, il existe un risque important qu'il puisse avoir un cancer. Lorsqu'une personne présente une inflammation chronique des intestins et du côlon, avec la maladie de Crohn, le risque de formation d'un cancer du côlon est également élevé. La maladie affecte les personnes âgées ainsi que ceux qui abusent des mauvaises habitudes.

Retour à la table des matières

Symptômes d'oncologie

Au premier stade du développement du cancer colorectal, une personne ne présente aucun symptôme caractéristique et suspect. Si la maladie est diagnostiquée au stade 0-2, elle survient souvent lors d'examens médicaux planifiés. Si cela ne se produit pas, la tumeur, de plus en plus grande et exerçant une pression sur les terminaisons nerveuses, provoque des complications et se manifeste par des symptômes aussi courants:

  • douleur dans la cavité abdominale, de durée différente et ne dépendant pas du temps;
  • fièvre, nausée, faiblesse, vertiges, perte de poids importante;
  • à mesure que la tumeur se développe, elle est endommagée, ce qui provoque un saignement, ce qui provoque une anémie;
  • si la tumeur est volumineuse, elle peut être palpée lors de la palpation, des fragments de sang et des inclusions muqueuses apparaissent dans les selles.

Selon la localisation de la tumeur, le tableau clinique est différent. Ainsi:

  • Si le côlon est atteint d'une tumeur maligne, des impuretés de pus apparaissent dans les selles pendant les selles, ce qui indique une germination importante de la tumeur dans les tissus de l'organe et des ganglions lymphatiques. Si un patient voit de tels symptômes en lui-même, un besoin urgent d'aller à l'hôpital, comme en oncologie, le temps joue un rôle important. Après tout, plus la maladie était diagnostiquée tôt, plus le pronostic pour le traitement était favorable et plus le taux de survie était élevé.
  • Avec la défaite de la partie ascendante de l'intestin, qui se trouve du côté droit du gros intestin, le patient (au stade initial) développe des sensations douloureuses dans la cavité abdominale, l'appétit se détériore et une formation accrue de gaz se développe. Si la tumeur est localisée dans la partie descendante, il n'y a pas non plus de douleur au stade initial. Les premiers symptômes sont la constipation, qui est remplacée par la frustration, les flatulences, la gêne de la moitié gauche de la cavité abdominale.
  • Si l'oncologie affecte le coin du foie, la personne a mal au ventre, son appétit s'aggrave et une anémie se développe en raison d'une perte de sang interne.
  • Lorsque la tumeur a atteint la flexion splénique, le patient développe une obstruction du gros intestin, une douleur abdominale, qui est ensuite intensifiée, puis devient moins intense, des inclusions de mucus et de sang apparaissent dans les fèces.

Retour à la table des matières

Diagnostic du cancer du côlon

Lorsque le patient présente des symptômes caractéristiques de la maladie, un ensemble de procédures de diagnostic lui est attribué. Lors de l'examen initial, le médecin traitant collecte toutes les informations nécessaires sur le patient, l'interroge sur les symptômes, le moment où ils se manifestent, s'il existe des caractéristiques particulières de l'évolution de la maladie. Le patient est la cavité abdominale palpée. Si le cancer a atteint une taille importante, le médecin pourra le sentir, en particulier s’il est situé dans la région transversale et aveugle de l’intestin.

Pour confirmer ou infirmer le diagnostic, le patient est envoyé au laboratoire et aux méthodes de diagnostic instrumentales. Lors d'une étude en laboratoire, le patient présente une numération globulaire complète, ce qui indique l'apparition d'anomalies dans le corps, tandis que le taux d'hémoglobine est réduit et que les globules blancs dépassent la norme. Des analyses de sang biochimiques sont effectuées afin de déterminer l’augmentation des marqueurs tumoraux caractéristiques de cette affection. Si le nombre de marqueurs tumoraux dépasse la norme, le processus du cancer se développe.

Après analyse en laboratoire, le patient est envoyé pour un diagnostic instrumental. La méthode la plus fiable et la plus informative est la coloscopie, réalisée à l'aide d'un appareil de coloscopie. C'est un tube fin, équipé d'une micro caméra vidéo, à travers lequel le médecin verra toutes les pathologies et les néoplasmes. Au cours de la coloscopie, le dispositif est inséré dans le rectum, des tissus sont prélevés pour la biopsie et, si la tumeur est de petite taille, elle peut être retirée au cours de cette procédure. Si le patient souffre d'une complication grave de la maladie et que la coloscopie est contre-indiquée, on prescrit une IRM et une tomodensitométrie dans lesquelles sont visibles le lieu de localisation et le degré d'endommagement du corps par les métastases.

Retour à la table des matières

Traitement et chirurgie

Le traitement combiné de la maladie n’est pratiqué que par la méthode de l’ablation chirurgicale de la tumeur, après quoi la chimiothérapie et la radiothérapie sont prescrites. En fonction de l'emplacement de la tumeur, la moitié droite est retirée lorsque le caecum, la zone de la partie ascendante et la courbure hépatique sont affectés. Si la tumeur est localisée dans la région du côlon transverse, elle est complètement retirée, puis la perméabilité entre le site retiré et le segment restant est restaurée. Si l'oncologie se développe dans l'angle splénique et dans la zone descendante, la moitié gauche de l'intestin est retirée. Si le côlon sigmoïde est affecté, toute la zone atteinte avec les ganglions lymphatiques est supprimée.

Après la chirurgie, une chimiothérapie est effectuée, dans laquelle la substance tumorale et la métastase sont affectées par l'utilisation de substances toxiques. Tout au long du processus, une radio-stimulation est réalisée, au cours de laquelle les rayons radiologiques affectent l'organe affecté, ils inhibent la croissance et le développement du néoplasme (méthode de traitement combinée). Si la maladie est détectée à temps, il est alors plus facile de guérir, même s'il y a déjà une métastase, et si le patient a plus de chances de se rétablir, le pronostic est souvent favorable.

Retour à la table des matières

Caractéristiques de puissance

Lorsque les tumeurs du côlon pendant l'espérance de vie et le traitement efficace des aliments jouent un rôle important. On montre au patient des repas fréquents - toutes les 2,5 heures. Évitez les aliments lourds, les légumineuses, le chou, le café et le thé, les viandes grasses, les assaisonnements épicés, les oignons crus et l'ail. Avec cette maladie, il est important de surveiller la nutrition. Ainsi, avec la chimiothérapie et les traitements complexes, la santé du patient se dégrade et doit être maintenue. Dans le régime alimentaire doit être:

  • aliments contenant des fibres (légumes, fruits, céréales);
  • produits laitiers et produits laitiers (kéfir, yaourt naturel, ryazhenka);
  • viande maigre (bouillie et hachée);
  • fruits et gelée de lait.

Retour à la table des matières

Complications possibles

Si le rectum et le côlon transversal sont atteints et que le traitement n’est pas instauré à temps, la tumeur produit des métastases étendues, le patient présente une perforation de l’intestin, ce qui entraîne la pénétration de pus dans la cavité abdominale et la péritonite. Les prévisions dans de tels cas sont décevantes et l’espérance de vie n’atteint pas plus de 12 mois. Si la maladie est détectée à un stade précoce, si les métastases sont mineures et si un traitement adéquat est appliqué, le taux de survie est élevé (90-100%), la personne peut être complètement guérie et mener une vie bien remplie. Pour éviter que la maladie ne se reproduise, vous devez surveiller votre santé, passer des examens médicaux à temps et suivre les recommandations préventives de votre médecin.

Colon et ses départements

Le côlon est la partie principale du côlon. Il commence dans la région du caecum et est divisé en ses parties. Le caecum et le côlon relient le sphincter de Buzi, qui assure le déplacement des produits d'une partie à une autre du tractus gastro-intestinal.

En moyenne, l’intestin décrit a une longueur d’un mètre et demi et son diamètre varie de 5 à 8 cm selon les caractéristiques du patient. Le côlon étant l’une des plus grandes parties du gros intestin, on distingue un grand nombre de sections - ascendant, transversal, descendant et sigmoïde.

La première partie n’intervient pas dans le processus de digestion et de division des aliments, mais c’est dans l’intestin ascendant que l’absorption principale de l’eau et d’autres liquides se produit. À travers elle passe également des selles liquides, qui se transforment progressivement en masses fécales solides. Le service lui-même est situé à l'arrière de l'abdomen, du côté droit. La longueur de la partie ascendante varie selon les patients et peut aller de 12 à 20 cm.

Attention! Connecte le côlon avec une croix plusieurs bandes du côlon. Devant l'abdomen se trouve une bande libre, une boîte à garniture légèrement décalée dans le dos et plus proche de la paroi arrière de la bande mésentérique du péritoine. Ce dernier forme un coude et passe dans la partie droite de l'intestin transversal dans la région de la côte droite.

La longueur de l'intestin transverse est de un demi mètre. Pour ce département de caractère est un mésentère séparé qui se connecte à la bande mésentérique. Progressivement, cette partie pénètre dans l'intestin descendant, ce qui entraîne la formation d'une transition angulaire aiguë. Cette partie est fixée à l'aide du ligament intestinal phréno-colique. La division descendante a une longueur de 20-22 cm, le diamètre est sensiblement plus petit que celui des deux boyaux précédents.

Le côlon sigmoïde est situé du côté gauche dans la fosse iléale. Se déplace progressivement vers le bassin et va dans le rectum près du sacrum. La taille moyenne du côlon sigmoïde est de 55 cm, mais il y a eu des cas où cette section dépassait considérablement ou n'atteignait pas les valeurs normales normales.

Attention! Cette section est la dernière du côlon. De plus, deux autres boucles sont situées directement sur les muscles iléaux et lombaires. Cela garantira un travail mieux coordonné de l'ensemble du système et réduira les risques de problèmes liés au nettoyage de l'intestin.

Causes des maladies du côlon

Afin de prévenir la pathologie de cette partie du tractus gastro-intestinal, il faut savoir à quoi elles peuvent être associées:

  • mode de vie insuffisamment mobile, il est en même temps particulièrement dangereux lorsqu'il est associé à un régime alimentaire malsain;
  • consommation fréquente d'aliments gras;
  • constipation fréquente ou diarrhée, pouvant être causée par une infection, des virus et d'autres agents pathogènes;
  • constipation atonique chez les patients après 65 ans;
  • l'accumulation d'un grand nombre de substances toxiques se produit le plus souvent lors de l'utilisation de produits de qualité médiocre et de constipation fréquente;
  • la nécessité d'une consommation continue de divers médicaments;
  • utilisation fréquente de suppléments biologiques et de laxatifs non justifiés.

Attention! Ces causes peuvent causer de nombreuses pathologies différentes du côlon, de l'inflammation aux processus oncologiques graves. Chacun des troubles a ses propres symptômes et peut entraîner des problèmes similaires dans d’autres parties du tractus gastro-intestinal.

Vidéo - Anatomie du colon

Maladie de Hirschsprung et sa manifestation

Les symptômes

Pathologie fait référence à des pathologies héréditaires. Les principales manifestations de ce problème dans le côlon sont une constipation persistante, une augmentation de la formation de gaz et des ballonnements. La constipation peut durer de quelques jours à plusieurs mois et commencer à s’affirmer dès les premiers jours de la vie d’un enfant, parfois de 3 à 5 ans. Il n’est souvent pas possible de se débarrasser de la constipation, même avec l’aide de l’énigrement. Cette maladie peut également être remplacée par une diarrhée sévère pouvant entraîner une grave déshydratation et l'épuisement.

Traitement

Pour éliminer complètement ce problème, il faut une intervention chirurgicale obligatoire. Elle consiste à éliminer complètement la zone aganglionnaire et à augmenter la longueur de certaines parties de l'intestin.

Attention! De telles interventions chirurgicales sont recommandées à la première occasion. Si vous repoussez l'opération, l'enfant souffrira constamment d'un manque de vitamines et d'empoisonnement du corps.

Colite ulcéreuse

Les symptômes

Traite l'une des maladies les plus souvent enregistrées. Fait référence aux processus chroniques. La maladie se manifeste par un grand nombre d'ulcères sur la membrane muqueuse. Les infections et les processus immunitaires dans le corps peuvent provoquer une telle violation. La maladie se manifeste par une diarrhée persistante, tandis que des excréments, du sang, des masses purulentes et du mucus peuvent être libérés. Assurez-vous d'enregistrer une douleur intense. En outre, le patient présente une diminution du taux d'hémoglobine, une faiblesse grave et des anomalies du foie.

http://bolvkishkah.com/raznoe/voshodyashhaya-obodochnaya-kishka-bolit-simptomy.html

Publications De Pancréatite