Combien peut garder la température pendant l'infection intestinale

L’infection à rotavirus commence généralement par l’apparition de symptômes respiratoires et une forte augmentation de la température. Ce n’est qu’après un certain temps que des symptômes dyspeptiques, tels que nausées, vomissements et diarrhée, se manifestent. Une température élevée pendant une infection intestinale chez un enfant dure plusieurs jours. Il est impossible de dire exactement à quel point un bébé sera fébrile, tout dépend des caractéristiques de l’évolution de la maladie et de son immunité. En général, une température élevée dure 3 à 4 jours, à quelques exceptions près.

Pour les patients hypertendus, un quota a été alloué. Depuis le 1er mars, chaque personne souffrant d'hypertension a le droit de le faire. En savoir plus >>>

Caractéristiques du cours de rotavirus

L’infection à rotavirus peut toucher des personnes de différents âges. La pathologie intestinale se produit chez les nouveau-nés et les personnes âgées. Mais le plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les jeunes enfants de moins de 6 ans. L'agent causatif de cette maladie est le rotavirus, qui peut pénétrer dans le corps humain des manières suivantes:

  • Fécal-oral.
  • Aéroporté.
  • À travers l'eau et la nourriture.
  • Manière de ménage.

La maladie est particulièrement difficile chez les enfants de moins de 2 ans. Ils ont une intoxication grave et des symptômes de déshydratation. Cela est dû à un poids trop faible.

L'infection à rotavirus manifeste des symptômes caractéristiques ressemblant à ceci:

  • Il y a un nez qui coule et on observe des larmoiements.
  • Il y a un mal de gorge.
  • La température corporelle augmente. En outre, plus la maladie progresse, plus la température est élevée.
  • Symptômes dyspeptiques - nausée, vomissement et diarrhée.

Si un patient développe une déshydratation, cela se manifeste par un triangle nasolabial bleu, des muqueuses sèches et une léthargie grave. La miction est interrompue, le patient ne peut pas aller aux toilettes plus de 5 heures.

Lorsque les premiers signes d’une infection intestinale apparaissent, vous devez vous rendre à l’hôpital. Dans de nombreux cas, le patient est hospitalisé pour un traitement.

Comment commence la maladie

L'infection intestinale commence par une forte fièvre et des manifestations d'intoxication générale. L’hyperthermie se développe rapidement et se maintient à haute altitude jusqu’à une semaine. La période d'incubation peut aller jusqu'à 4 jours, mais le plus souvent, les premiers signes cliniques de la maladie apparaissent un jour après l'entrée des microorganismes pathogènes dans l'organisme.

Histoires de nos lecteurs

Je nettoie régulièrement le corps des parasites chaque année. J'ai commencé à le faire quand j'avais 30 ans, parce que ma santé était foutue. Les médecins ont juste haussé les épaules. Je devais prendre ma propre santé. J'ai essayé différentes méthodes, mais l'une m'aide particulièrement bien.
Plus >>>

Une température très élevée dure généralement 5 jours. Après cette période, l'état du patient redevient progressivement normal. Mais environ une semaine de plus, la température peut rester à des marques sous-fébriles.

À des températures élevées, il y a toujours un froid intense, l'état du patient s'aggrave particulièrement le matin. Dans la matinée, les petits enfants refusent de manger et se plaignent de douleurs abdominales sévères et de faiblesses. Dans ce cas, des pulsions émétiques et des diarrhées surviennent même si le patient n'a rien mangé du tout.

Les nourrissons qui contractent une infection intestinale deviennent apathiques. Ils maigrissent et deviennent très pâles. Chez les nourrissons présentant une infection intestinale, on observe une diarrhée pâteuse jaunâtre et un grondement dans le ventre.

Pour les bébés âgés de moins d'un an, l'infection à rotavirus est particulièrement dangereuse car elle peut rapidement entraîner une déshydratation. Lorsque la déshydratation commence des processus irréversibles.

Comment la température augmente

Chez les jeunes enfants, la température atteint des niveaux critiques au cours des premières heures qui suivent l'apparition de la maladie. Elle atteint son maximum le soir du premier jour. La température peut atteindre 40 degrés, elle s'égare mal et reste à ce niveau pendant environ 4-5 jours. La durée de cette affection dépend de l'âge du patient et de son système immunitaire.

L'hyperthermie est très stable en cas d'infection à rotavirus. Ainsi, les parents de jeunes enfants se plaignent souvent que la température causée par le virus est tout simplement impossible à abaisser. Dans de nombreux cas, il ne peut être normalisé que par des injections de médicaments hormonaux. Les médecins ne conseillent pas d'abaisser la température, qui n'est pas atteinte 38,5 degrés. Avec l’augmentation des indicateurs de température, plus d’interféron est sécrété et le corps lutte activement contre l’infection.

Si l'enfant est sujet aux convulsions, il est nécessaire de recourir à des médicaments antipyrétiques dans le cas où la marque du thermomètre indique 38.

Des complications

Il arrive parfois que le patient soit pratiquement guéri, mais après un certain temps, on observe à nouveau une hyperthermie et tous les symptômes d'intoxication. Dans ce cas, les médecins parlent de l’infection d’une infection secondaire, le plus souvent causée par une bactérie pathogène.

S'il y a une complication après le rotavirus, une série d'examens est prescrite au patient. Pour déterminer les autres tactiques de traitement, une personne est envoyée pour de telles analyses:

  • Un test sanguin - vous permet de déterminer. Quelle est la force de l'inflammation dans le corps.
  • Semer des selles et des échantillons de vomissures pour déterminer l'agent pathogène.
  • Bakposev pour déterminer la sensibilité de l'agent pathogène aux antibiotiques et aux antimicrobiens.

En outre, le patient peut être affecté à l'urine et aux selles de parasites. Cela aidera à prévenir les maladies associées pouvant causer une intoxication.

Avant l'arrivée du médecin, il est nécessaire de conserver des échantillons de masses émétiques et les matières fécales du patient. Cela facilitera le diagnostic et accélérera le début du traitement.

Premiers secours

Lorsque l'infection à rotavirus est très important pour prévenir la déshydratation. Pour ce patient otpaivayut solutions de réhydratation et dans le même temps mener à bien la lutte contre l'agent pathogène. Les premiers secours au patient fournissent cet algorithme:

  • Donnez à boire par petites portions, afin de ne pas provoquer une nouvelle attaque de vomissements. Vous pouvez donner de l'eau bouillie, une solution de Regidron ou de l'eau avec du jus de citron et du miel.
  • Le patient reçoit des absorbants pour éliminer rapidement les toxines du corps.
  • Donner des médicaments antipyrétiques. Ils doivent être administrés immédiatement après une crise de vomissements, de sorte que le médicament puisse être absorbé avant la prochaine impulsion émétique.

Il n'est pas recommandé de nourrir le patient le premier jour. Il a seulement besoin de boire beaucoup. À partir du deuxième jour, le régime comprend des bananes mûres, des pommes au four et des biscuits à la gaufrette.

Si un bébé est atteint d'un rotavirus âgé de moins d'un an, une ambulance doit être appelée en urgence. Ces miettes développent rapidement la déshydratation.

La température élevée dans les infections intestinales peut durer jusqu'à cinq jours, puis les indicateurs se normalisent progressivement. Si une infection secondaire se joint, tous les symptômes commencent à se manifester avec une nouvelle force.

http://otravlenye.ru/det-otravlenie/deti/skolko-mozhet-derzhatsya-temperatura-pri-kishechnoj-infektsii.html

Infection intestinale chez les enfants

L'enfant se plaint de douleurs abdominales, de paresseux, d'inactif, il est tourmenté par des nausées, des selles fréquentes. Ce sont des symptômes suspects. Battez la cloche - il y a un risque d'infection intestinale.

Les adultes et les enfants sont confrontés à la maladie. L'infection intestinale chez les enfants est causée par une bactérie qui pénètre à l'intérieur, infecte l'œsophage et conduit le corps à une intoxication. L'intoxication est caractérisée par un empoisonnement du corps, entraînant un affaiblissement. Les intestins d'un enfant sont plus faibles que ceux d'un adulte et nécessitent un traitement urgent.

Symptômes de la maladie

Découvrez les symptômes d'infection intestinale chez les enfants. Les signes dépendent directement des sources qui ont conduit à l'infection de l'enfant. Options: dysenterie, escherichios, salmonellose, rotavirus.

  1. Dysenterie - l'infection dure jusqu'à 7 jours. Caractéristiques de la maladie - syndrome de diarrhée avec début aigu, selles prononcées, pus, sang.
  2. Escherichiosis - dure 5 jours. Caractérisé par une fièvre avec une intoxication intestinale, une toux dans les expectorations, des vomissements, des selles molles, des douleurs dans le bas de l'abdomen. Etat nettement aggravé.
  3. Salmonellose - dure jusqu'à 2 semaines. La maladie s'accompagne de vomissements, de douleurs à l'estomac, au foie, à la rate et à d'autres organes situés au centre.
  4. Rotavirus - durée 5-7 jours. Les premiers signes sont des vomissements, de la fièvre, une intoxication. Rotavirus suggère les variétés suivantes: Groupes A, B et C.

Traitement des infections intestinales chez les enfants

Pour les personnes atteintes de dysenterie, il est important de suivre un traitement allant jusqu'à une semaine. Idéalement, les patients adhèrent au repos au lit, font de la thérapie physique. Mangez bien - le corps va récupérer. Mangez des repas légers - soupe, bouillie, poulet bouilli. N'oubliez pas les pilules pour récupérer, prenez Ftalazol 4-5 fois par jour avant les repas (jusqu'à une semaine).

Avec la colibacillose n'est pas autorisé à s'impliquer dans l'auto-traitement à la maison. Voulait aller à l'hôpital. Si vous décidez de vous faire soigner, choisissez un cours d'une semaine maximum. Sont traités aux antibiotiques - utilisez Levomycetin. Appliquez 0,5 gramme 4 fois par jour une demi-heure avant les repas. Dans les cas graves, la dose est augmentée à 1 gramme à la fois.

La salmonellose est transmise par les animaux - cochons, vaches, moutons, poulets. Le plus souvent, la maladie survient lorsqu'un enfant mange du lait, des œufs. Vous pouvez être infecté par une personne malade, un bacillicarrier. Lorsque les enfants assistent aux cours à l’école, ils communiquent directement entre eux. Si un enfant est malade, l'autre va attraper la maladie.

Avec la salmonellose, lutter contre le lavage gastrique. Pour restaurer la fonction intestinale, prenez un médicament qui aide au traitement. Cherchez Motilium - stimule la contraction des parois intestinales. Appliquer 3 fois par jour, 10 mg pendant 2-3 jours.

Rotavirus

La faiblesse de l'enfant pendant la journée, le manque d'appétit, les douleurs abdominales, les nausées - vous ne pouvez pas en soupçonner, mais le bébé peut être atteint du rotavirus. Vous devez connaître les symptômes, les méthodes de traitement chez les enfants.

  1. Commencer un banal - maux de gorge, toux, signes d'inflammation de l'estomac, selles molles.
  2. L'enfant se plaint de douleurs dans le tractus gastro-intestinal - le premier signal du développement de la maladie.
  3. L'enfant a l'air fatigué, somnolent, refuse de manger, s'accroche à l'estomac - signe de rotavirus.

Sirotez un cours de drogue. Pour le premier type de pilules lopéramide. Ils aideront à niveler les selles, réduisant ainsi la fréquence et le volume. Le deuxième type est préférable de prendre Acipol - digère la nourriture, aide à l'absorption des vitamines dans le corps. Le troisième type est l'antigène approprié. Aide le fonctionnement des intestins, le système immunitaire à lutter contre différents types de bactéries.

Dans l'environnement, les enfants sont quotidiennement en contact avec d'autres bébés. Vous ne pouvez pas sauver de la communication. Une prophylaxie fréquente ne sera pas superflue. Si vous remarquez des signes d'infection chez votre enfant, donnez Fosfalyugel - aide pour faire face à l'infection, prévenez-la.

Le rotavirus est divisé en espèces. Ils sont au nombre de neuf et les trois premiers types sont les plus communs: A, B, C. Le rotavirus du groupe A devient l'agent causal chez les enfants et se transmet par les objets, les aliments et les aliments. Le plus souvent, il est montré à l'automne, en hiver. L'infection est à la 2e place après ARVI. Le virus se retire au bout de 2-3 semaines, la membrane muqueuse rétablit enfin son fonctionnement au bout de 8 semaines.

Traitement rotavirus

Suivez un régime strict jusqu'au rétablissement complet du corps. Exclure les produits laitiers, les jus de fruits et les boissons. Ne pas oublier de prendre des pilules pour améliorer les entrailles. Vous pouvez utiliser Cefriaxone. Bloque le processus bactérien conduisant à la mort de microorganismes indésirables. Si la maladie n'est pas traitée, le processus gastro-entérique commencera jusqu'au point de non retour.

En cas d’infection à rotavirus, il est préférable de se soumettre à une prophylaxie - elle commence par un rhume léger - plutôt que de guérir la maladie.

  1. Gardez les enfants se laver les mains. 90% des infections sont dues à des mains sales que les enfants tirent certainement dans la bouche.
  2. Visitez régulièrement le pédiatre.
  3. Vacciner. Les injections sont faites aux enfants jusqu'à un an ou un an - pas plus tard. La vaccination - un excellent moyen de protection, aide à éviter la maladie. Non recommandé pour les enfants ayant une réaction allergique. La raison en est le risque de choc anaphylactique. Il sera plus difficile de sauver un enfant que d'une infection à rotavirus.

Avec le rotavirus, des soins appropriés sont importants, un traitement approprié. Après le rétablissement complet, la maladie n'a aucune conséquence. La chose principale - le temps de prévenir la maladie, correctement guéri. L'acide aminocaproïque est utilisé pour l'infection à rotavirus.

Après rotavirus peut avoir des problèmes avec l'estomac, les intestins. Une conséquence négative est une réduction de la production d'enzymes de l'œsophage. Avec une infection à rotavirus, il est préférable de ne pas plaisanter - cela ralentit les fonctions digestives, détériore l'apport alimentaire et entraîne la mort d'une variété de bifidobactéries. Dans les intestins est le processus de fermentation, de pourriture.

Selles blanches après infection à rotavirus

Après l'infection, les matières fécales blanches ne sont pas des conséquences surprenantes. Manifestation de gastro-entérite, de grippe intestinale et gastrique, affaiblissement du système immunitaire. E. coli et d'autres virus sont une manifestation de la gastro-entérite.

L'apparition de matières fécales blanches est provoquée par des bactéries nocives qui restent dans le corps. Apportez-les immédiatement impossible. Ils font des excréments légers jusqu'à l'élimination complète des bactéries. Prendre immédiatement des probiotiques - restituer la couleur naturelle des matières fécales, améliorer le travail intestinal.

Si vous avez commencé votre traitement, ne vous arrêtez pas - l'inaction entraîne la mort. Combien doivent-ils être traités pour parvenir à un rétablissement complet? La période d'exacerbation dure jusqu'à 5 jours. Un rétablissement complet prend deux à trois mois. Il est recommandé de prendre Créon. Améliore la digestion, aide le corps à combattre les bactéries nocives.

Si l'enfant dort constamment après un rotavirus, ne vous inquiétez pas: le corps a subi un stress et la récupération prend du temps. Cela prendra un mois et demi et l'enfant reviendra à la vie active.

Signes d'infection intestinale chez un enfant

Reconnaître que la maladie peut être due à une intoxication du corps, à la température, à des maux de tête, à des écoulements muqueux avec du pus et du sang. Il existe différents types d'infections intestinales:

  1. Viral - symptômes de la nature légère. Caractérisé par des maux de tête, de la fièvre, une faiblesse, une légère diarrhée (sans sang, sans mucus, sans pus).
  2. Intestinale - l'infection est plus difficile. Caractérisé par des vomissements, une douleur au centre de l'abdomen, une diarrhée (avec mucus, pus, sang), une sensation de malaise, une perte de liquide. Avec une infection, l'enfant sera faible, léthargique.

Le plus souvent, le bébé est infecté par l'eau, la nourriture, les mains non lavées, les jouets sales et le contact avec les enfants. Un enfant faiblement immunisé est exposé à l'infection. La maladie se manifeste en été et en automne, lorsque les facteurs d'infection sont multiples. Les parents doivent protéger l’enfant, surveiller de près ses actes afin qu’ils ne mettent pas les mains sales dans la bouche, avant de prendre un repas, ils se sont lavé les mains, les produits qu’ils allaient utiliser.

Infections intestinales aiguës chez les enfants

L'infection est à la 2e place après le type respiratoire. Causes:

  1. Manquement de l'enfant aux règles d'hygiène personnelle.
  2. L'utilisation de produits sales et non lavés.
  3. Produits fabriqués par le bétail.
  4. Conditions sanitaires inadéquates.
  5. Cessation d'allaiter un enfant à un âge précoce.
  6. Les bactéries sont des agents pathogènes.

L'infection intestinale aiguë chez les enfants dépend des agents pathogènes, de la manière dont les intestins sont endommagés, de la composition quantitative des toxines, du flux de substances bactériennes dans le sang. Symptômes chez un enfant: faiblesse, léthargie, douleurs abdominales, fièvre.

Le tube digestif est constitué du duodénum. À travers la cavité buccale dans l'intestin obtiennent des éléments nocifs. La salive sert de barrière protectrice qui sépare les nutriments des mauvais. Mais la fonctionnalité ne suffit pas pour empêcher un processus négatif. Les parents doivent garder un œil sur leurs enfants. Nous avons assisté à des manifestations de la maladie chez l’enfant - prenez immédiatement les comprimés de Ceftriaxone. Si les médicaments ne vous aident pas, appelez le médecin - faites-vous soigner à l'hôpital.

N'oubliez pas de prévention simple. Prenez soin de l'hygiène, rangez, traitez et mangez correctement les aliments.

Après une infection intestinale, les complications associées à la dyspnée et à l'insuffisance rénale sont autorisées. L'urine est stockée dans le corps, contribuant au fonctionnement insuffisant des organes.

Les traitements par le froid affectent les infections. Faites la climatisation de votre enfant - le problème passera. Pour l'efficacité du traitement est recommandé d'utiliser le médicament rimantadine. La structure du médicament aide à restaurer le corps plus rapidement. Le médicament est recommandé pour la prévention. Si vous utilisez la rimantadine à un stade précoce, la manifestation de la maladie pourrait ne pas disparaître.

Quelle est l'infection intestinale traitée

L'aggravation passe dans les 3-4 jours. Complètement infecté est excrété dans un mois ou deux. Un traitement approprié est nécessaire, le respect des recommandations:

  1. Surveillez l'hygiène personnelle.
  2. Buvez beaucoup d'eau - 2 litres par jour.
  3. Lavez les légumes et les fruits avant les repas.
  4. Mangez bien:
  • Petit déjeuner: bouillie de riz ou de semoule (sur l'eau), thé avec des biscuits.
  • Le deuxième petit déjeuner: compote ou gelée avec des craquelins.
  • Déjeuner: soupe faible en gras, viande bouillie.
  • L'heure du thé: gelée ou un verre de décoction de rose sauvage.
  • Dîner: gruau sur l'eau, côtelette à la vapeur, compote.

Mesures anti-épidémiques en cas d'épidémie:

  1. Hospitalisation;
  2. Enterrement;
  3. L'isolation;
  4. Désinfection;
  5. La prévention.

Le concept d'infections de plaies

L'infection se produit lorsque des microbes pénètrent dans la plaie. La plaie est enflammée, le pus se forme avec une éruption cutanée. Le corps est capable de lutter seul contre les infections. Dans la forme légère de blessure avec une stérilisation plus poussée de la plaie, les bactéries ne forment pas de pus.

L'apparition de l'infection dépend des facteurs établis. Les microbes s'installent dans leur habitat habituel. Si l'enfant porte l'infection, cela signifie que vous ne respectez pas les règles de l'hygiène personnelle et que vous avez stérilisé la plaie de manière incorrecte. Le cas peut être dans la faible immunité du bébé. Il est conseillé de renforcer périodiquement le système immunitaire. Les vitamines aideront l'enfant - dans quelques semaines, l'immunité sera renforcée.

Si la main est accidentellement dans l'eau, la saleté, l'infection est garantie. Champignon trouvé, baguette au microscope. La pire chose est le risque d'attraper le tétanos sous forme aiguë. La maladie affecte le système nerveux, altère les performances du cœur et de la respiration, l’histoire de la maladie peut malheureusement se terminer. Prenez des pilules pour le tétanos, à l'avenir, essayez de prévenir sa survenue.

Traitement de l'infection intestinale

Catégories de patients hospitalisés:

  1. Enfants atteints d'une infection intestinale aiguë.
  2. Les nourrissons
  3. Enfants ayant des problèmes digestifs.
  4. Les enfants atteints de typhoïde.
  5. Enfants atteints de choléra.

Doit être le régime d'un enfant. Les bébés donnent des mélanges non caloriques. Enfants plus âgés en purée, légumes (citrouille, carottes), craquelins, soupe aux légumes, céréales, viande bouillie, yaourt, fromage cottage, kéfir, fruits (pommes, bananes, poires, citron) et buvez beaucoup d'eau.

Buvez plus de liquides - cela contribue à éliminer les substances indésirables du corps. Si vous ne vous sentez pas bien, il est souhaitable d'utiliser du permanganate de potassium. En cas de perte de liquide accrue, il est recommandé de boire 2 litres d’eau par jour. Si l’eau n’aide pas à nettoyer le corps, utilisez un détourage. Si cela ne vous aide pas, contactez l'hôpital en urgence.

Comment traiter les infections intestinales:

  1. Thérapie de réhydratation. Il est utilisé dans la phase aiguë de la déshydratation. Si les signes sont absents, ne pas trop serrer avec la prophylaxie. Les enfants de moins de 2 ans peuvent boire 100 ml. eaux, plus de 2 - 200 ml.
  2. Thérapie antibiotique. Conçu pour les nourrissons. Traiter avec des remèdes populaires, frotter avec des herbes, donner des teintures.
  3. Thérapie auxiliaire. Normalise la microflore des bactéries. Il est recommandé d'utiliser Bifidumbakterin.
  4. Thérapie diététique - est en conformité avec la nutrition de l'enfant.

Il est recommandé de prendre le médicament Hilak forte.

Processus d'allaitement pour les infections intestinales

Processus de soins infirmiers - un terme en médecine, visant à aider le patient. Le processus s'appelle les soins infirmiers.

  • examen;
  • les diagnostics;
  • planification des interventions;
  • intervention;
  • degré de réalisation, résultat.

Les infirmières soignent les patients, aident, contrôlent, remplissent une liste de malades. Plus exposés à l'infection. Pour prévenir l'infection, l'isolement des patients est effectué. La chambre est désinfectée chaque jour, le personnel se promène dans une compresse de gaze, des vêtements de protection sont utilisés, le matériel est stérilisé.

En cas de dommages médicaux (peau, muqueuse), l’infirmière fournit une assistance, rapporte la sœur aînée, la tête. Pour la prophylaxie, le travailleur prend des mesures de précaution. L'essentiel est de porter des gants individuels.

L'infirmière veille à ce que les patients présentant des symptômes d'infection intestinale et ceux qui sont en voie de guérison ne se trouvent pas dans la même pièce. Des psychosomatiques et des saignements se développent chez les patients présentant des infections intestinales. Le patient devient agité, inquiet. Le phénomène est comme une illusion associée à des hallucinations. Différences entre les idées délirantes et les hallucinations: dans le premier cas, la personne ment et parle inconsciemment, dans le second cas - la vision lui vient, le patient devient fou. En cas de rechute, le patient reprend vie à l'aide de stupéfiants.

Si au bout de 6 heures, l'infection virale ne cesse pas, se transformant en saignement, le patient ne mange pas, ne boit pas, ne bouge pas, il reçoit une transfusion. En l'absence de complication, il est permis de s'asseoir après 10 jours, après 15 jours - pour marcher. Il est possible de guérir complètement le patient en un mois. Ce temps est observé au repos au lit.

Pendant longtemps après le nettoyage et la transfusion, le patient se plaint d'un manque d'appétit. Dans une semaine, il pourra manger normalement. Au cours du mois, respectez un régime alimentaire particulier: des soupes légères sont recommandées.

Si le régime est violé, l'état de l'enfant s'aggrave, il y a un risque de mort. Si vous suivez ces conseils, vous pouvez être guéri pour protéger le bébé du problème.

http://gastrotract.ru/infektsii/kishechnaya-infektsiya-u-detej.html

Caractéristiques de la température dans les infections intestinales

Un grand nombre de bactéries pénètre dans le corps humain chaque jour. Avec une bonne immunité, l'agent pathogène est détruit sans conséquence particulière pour la santé. Mais dans le cas où les défenses sont affaiblies, le corps ne fait pas face, la maladie commence à se développer rapidement. Au stade initial de l'infection apparaît un malaise, une lourdeur dans l'estomac, des maux de tête. La température d'une infection intestinale augmente dans la phase aiguë de la maladie, puis les vomissements et la diarrhée commencent.

Informations générales

Toute infection intestinale s'accompagne d'une élévation de température à divers indicateurs. La durée de la fièvre d'un enfant ou d'un adulte dépend en grande partie du type d'infection, parfois de quelques heures à peine, mais la température dure parfois de 3 à 7 jours. Il est à noter que l'indicateur de thermomètre est dans la même plage à partir du moment où la chaleur commence à se former et jusqu'à ce que l'état se stabilise.

La forte augmentation de la température suggère que l'infection a donné lieu à des complications et nécessite des soins médicaux à l'hôpital.

L’apparition d’une fièvre accompagnée d’infections intestinales devient toujours la première manifestation de la maladie; à ce moment-là, d’autres symptômes apparaissent: vomissements, nausées, diarrhée, crampes ou douleurs abdominales, etc. De plus, il arrive que la diarrhée commence après la normalisation de la température corporelle et que des symptômes supplémentaires chez les enfants se manifestent déjà à des niveaux normaux.

Quel est le danger

Les symptômes d'un processus infectieux dans les intestins, en particulier chez un enfant, sont dangereux pour la santé, y compris la fièvre. Peu importe combien de temps cela dure, après avoir dépassé le chiffre de 38, il convient de l'abattre avec des préparations spéciales. Cela est nécessaire pour réduire la perte d'humidité, car la température corporelle est normalisée en raison de l'évaporation intense du liquide.

Et comme la diarrhée et les vomissements entraînent également la déshydratation, la température est un signe très dangereux. Chez les jeunes enfants, la fièvre peut provoquer des convulsions, voire un épuisement grave.

Dois-je agir

La chaleur se produit dans les processus infectieux ou dans les foyers inflammatoires. Il s’agit d’un mouvement de protection normal qui indique que le système immunitaire remplit ses fonctions. Plus l'indicateur sur le thermomètre est élevé chez l'enfant et l'adulte, plus la défense immunitaire synthétise de manière intensive la protéine interféron, impliquée dans la lutte contre l'agent pathogène.

Par conséquent, baisser le chauffage n'est pas nécessaire, mais seulement au niveau de 38 et seulement si ce n'est pas dangereux. Comme nous l'avons déjà noté, une forte fièvre avec infection chez les enfants peut avoir des effets néfastes importants. À bien des égards, la décision quant à la nécessité de recevoir des antipyrétiques dépend de l'état du patient et de la manière dont il tolère la température.

Il est obligatoire de prendre un antipyrétique dans de tels cas:

  • si une personne ne tolère pas bien la température;
  • si la marque du thermomètre dépassait 39;
  • l'enfant a eu des convulsions avec une chaleur intense et il y a un risque d'apparition de celles-ci.

Dans toutes les autres situations, il est conseillé de ne pas chauffer la température car cela pourrait aggraver la maladie et augmenter la durée de son évolution.

Recommandations pour le traitement des enfants

La chaleur chez les enfants durera aussi longtemps que le corps aura besoin de lutter contre le parasite pathogène à l'origine de l'infection. Pour le traitement de la maladie, des agents antipyrétiques sont utilisés. Mais avant de baisser la température avec un médicament, vous devriez essayer les options physiques:

  • essuyez le bébé;
  • boire de l'eau;
  • refroidir les réchauffeurs remplis d'eau froide.

Lorsque vous utilisez un moyen de réduire la chaleur, vous devez suivre à la lettre le schéma indiqué dans les instructions en fonction de l'âge et du poids de la personne. Lorsqu'une infection intestinale est nécessaire pour choisir l'outil sous une forme appropriée, en tenant compte des symptômes. Quand un enfant a la grippe gastrique, il est tourmenté par les vomissements, puis le médicament par voie orale est inefficace, il est préférable d'utiliser des suppositoires ou d'abaisser la température par injection. En cas de diarrhée, l'utilisation de suppositoires est inutile, car ils n'auront probablement pas le temps de se dissoudre et une administration répétée peut entraîner une surdose.

Caractéristiques

Les mesures de température enregistrées sont souhaitables, ainsi que le nombre de médicaments pris et lesquels. Si l'indicateur sur le thermomètre est supérieur au taux admissible et que la température est maintenue, même 37,5 jours au-delà de deux jours, consultez un médecin. Le traitement populaire ne sera efficace qu'en cas de maladie bénigne.

Après avoir amélioré la situation, il est préférable de s'en tenir à une ration diététique pendant quelques jours, de ne pas manger de fruits et de légumes frais et de refuser les produits laitiers et les jus. Vous ne devriez pas manger beaucoup non plus, vous devez manger un peu et souvent. L'utilisation d'absorbants aidera à réduire les manifestations d'infection, mais si la température est élevée, ils doivent être pris avec prudence.

Mauvaise et bonne température

Il est préférable de ne pas faire baratter la température, sinon la maladie durera plus longtemps et peut avoir des conséquences indésirables. Les signes d'une telle chaleur sont les suivants:

  • température stable sans hésitation, inférieure à 39;
  • pour les enfants de moins d'un an, l'indicateur n'est pas supérieur à 38,5;
  • le patient se sent normal;
  • la surface de la peau est rougeâtre, chaude au toucher;
  • la respiration est fréquente mais peu compliquée;
  • ne pas frissonner;
  • pas de crampes;
  • les mains et les pieds de la même température que le corps.

Une telle fièvre n’est pas dangereuse, c’est-à-dire qu’aucune mesure thérapeutique n’est requise, il faut seulement contrôler et reposer au lit. Les vêtements sur le patient doivent être spacieux, parfaitement respirants et humides. L'enfant peut être complètement déshabillé. Essuyer et appliquer des bouteilles d'eau chaude avec de l'eau fraîche aide à refroidir le corps.

La température à abattre présente nécessairement les caractéristiques suivantes:

  • une personne se sent très faible;
  • la respiration est lourde et fréquente;
  • la surface de la peau est pâle;
  • des frissons ressentis;
  • membres beaucoup plus froids que la tête et le corps;
  • il y a des convulsions, du délire malade;
  • nausée due à la fièvre.

Dans ce cas, des mesures pour éliminer la chaleur doivent être appliquées immédiatement, mais pour obtenir l'effet souhaité, vous devez essayer. Parfois, il ne suffit pas d’utiliser des agents à effet antipyrétique, mais il est également nécessaire de prendre des antispasmodiques, par exemple, But-shpy. Pour renforcer l'effet des antipyrétiques, il est recommandé d'utiliser des antiallergiques (Tavegil, Suprastin).

En cas de mauvaise chaleur, il n'est pas possible d'utiliser un cri pour refroidir le corps. En cas de fort refroidissement, il est nécessaire d’envelopper le patient dans une couverture chaude et d’appliquer un coussin chauffant sur les jambes. Le patient doit bénéficier d'une atmosphère confortable dans la pièce; s'il fait chaud ou s'il y a du gouffre, la pièce doit être ventilée régulièrement.

Conclusion

Les principaux symptômes d’une infection intestinale sont les signes d’empoisonnement, de la fièvre et une pathologie de l’appareil digestif. De telles maladies surviennent lorsque l’infection se produit avec des bactéries et d’autres microorganismes. L'infection la plus difficile se produit chez un enfant, des personnes âgées et une immunité affaiblie. L'augmentation de la température est le signe le plus dangereux de la maladie, car le corps est affaibli par les vomissements, la diarrhée. La déshydratation et la perte d'éléments nutritifs nécessaires au rétablissement surviennent.

http://nashainfekciya.ru/kishka/temperatura-pri-kishechnoj-infekcii.html

Température à l'infection intestinale: méthodes de traitement

Il existe plus de 35 types d'infections affectant les organes du tractus gastro-intestinal. La survenue de maladies est provoquée par des micro-organismes pathogènes - bactéries, virus, qui, tombant sur n’importe quelle membrane muqueuse, se propagent dans le corps en 2-3 heures. L'intoxication commence - nausée, léthargie, tremblement des membres.

La température d'une infection intestinale augmente toujours et est considérée comme un symptôme accompagnant normal.

Caractéristiques de l'apparition de la température

L'infection par des microbes pathogènes se produit lorsqu'une bactérie pénètre dans l'estomac avec de l'eau, par le biais d'objets courants, de produits alimentaires et lors d'une poignée de main. Même avec un contact à court terme avec un patient, l'infection est constatée dans 8 cas sur 10. Plus le degré d'immunité est élevé, plus le risque d'infection est faible.

Raisons

La température peut donner sur vous-même en présence des raisons suivantes:

  • contact avec des bactéries;
  • intoxication;
  • activation des forces de protection.

C'est le système immunitaire qui réagit en premier lieu à la pénétration des bactéries, car le signal d'activation des ressources protectrices de l'organisme est déclenché.

La manifestation externe d'une telle réaction est une augmentation de la température corporelle. Dans 90% des cas, une fièvre accompagnée d'un diagnostic d'infection intestinale aiguë est le premier signe de la maladie, symptôme d'intoxication.

Certaines infections sont accompagnées d'une température de quelques heures seulement, puis le taux baisse. Cela signifie que le corps s'est adapté au changement et est prêt à faire face aux infections, sans stress, avec une perte de ressources minimale.

Avec plusieurs infections complexes (staphylocoque, salmonellose aiguë), la fièvre dure jusqu'à 4 jours et les chiffres sur le thermomètre peuvent atteindre 38,5 ° C. Et plus souvent, l'indicateur principal continue jusqu'à la fin du traitement.

S'il n'est pas possible d'abaisser la température, après la prise d'antipyrétiques, cela signifie qu'il existe une forte inflammation dans l'intestin et que des complications se développent. Nous devons appeler une ambulance.

Parfois, le patient présentant des symptômes - diarrhée, vomissements, faiblesse - le thermomètre est déjà levé pendant le traitement. Cela signifie que la thérapie est inefficace, une hospitalisation urgente est nécessaire. Il est plus fréquent chez les patients qui éliminent la maladie sans examen ni diagnostic médical.

Basse température

Environ 8% des patients notent une baisse de température au cours de l’infection intestinale, inférieure à 36,5 ° C. Les causes de l'hypothermie sont dues à l'état d'immunité.

Les basses températures peuvent être causées par:

  • immunodéficience lorsque le corps est incapable de reconnaître et de combattre l'infection (souvent avec le VIH);
  • faiblesse après le retrait des températures élevées avec une dynamique positive;
  • médicaments pour intoxication (cours d'antibiotiques).

L'hypothermie après l'infection est normale sur le fond de la récupération. Souvent, le matin, la température corporelle chez les patients ne dépasse pas la barre des 36,0 ° C. Après 2-4 jours, la condition redevient normale. À ce stade, vous devez limiter votre effort physique, vous reposer davantage, boire au moins 2 litres de liquide par jour.

Les symptômes

Toute infection intestinale est accompagnée d'une inflammation des muqueuses des organes gastro-intestinaux, ce qui provoque des troubles du fonctionnement du système. L'empoisonnement du plasma par les bactéries provoque également une réponse immunitaire automatique et l'action commence à rejeter les microbes pathogènes.

Signes liés

Les signes d'une infection intestinale sont:

  • nausée, vomissement;
  • selles molles;
  • perte d'appétit;
  • faiblesse
  • tremblant dans les membres;
  • douleur abdominale;
  • bouche sèche;
  • plaque sur la langue (grise au milieu et au dos);
  • soif de sommeil.

Initialement, jusqu'à la diarrhée, les vomissements, la température corporelle sous-fébrile est maintenue à 37,3 ° C. Pendant cette période, la personne ressent de la faiblesse, de la somnolence, des nausées. Selon les statistiques, seulement 2% des patients commencent le traitement à ce stade.

Pendant 3-4 jours commence la réaction à l’intoxication - diarrhée, vomissements, amygdales de la gorge deviennent enflammées.

La température monte à 38,5 ° C Pendant cette période, il n'est pas recommandé d'arrêter les vomissements et la diarrhée, afin que le corps se débarrasse des toxines et rejette le contenu de l'intestin.

La motilité du tractus gastro-intestinal est rétablie dans les 7 jours, mais un soutien médical est nécessaire. La microflore intestinale est perturbée, l'inflammation ronge les parois, la biocénose microbienne naturelle est perdue.

Si le virus provoque toujours la diarrhée, alors, dans le contexte d’une infection parasitaire intestinale, on diagnostique parfois la constipation chez un patient. La raison - les invasions helminthiques.

Symptômes associés - côlon irritable, ballonnements, formation de gaz. Les microbes s'accumulent dans le vide intestinal, se multiplient, interfèrent avec la motilité normale. L'intoxication augmente, la température élevée s'élève à 39 ° C. Dans ce cas, une salle d'hôpital d'urgence est nécessaire.

Traitement

La chaleur est normale dans les infections et les processus inflammatoires. C'est un mécanisme de protection qui réagit aux microorganismes étrangers.

Plus la température est élevée chez l'adulte, plus l'interféron est produit activement (la protéine a un effet antiviral et immunostimulant). Pour que cette protéine fonctionne efficacement, il n'est pas nécessaire de la "supprimer" en forçant la température, qui est inférieure à 38,0 ° C.

Si vous buvez un antipyrétique avec des indicateurs sous-fébriles, seul le symptôme sera éliminé, mais le corps ne pourra plus lutter contre l’infection.

Si l'indicateur du thermomètre dépasse la marque de 38 ° C, alors les forces naturelles du corps ne peuvent pas faire face, un signal d'alarme est donné. Et si oui, alors vous devez connecter des médicaments.

Des médicaments

Pour réduire la température utilisée:

Si vous prenez du paracétamol, la température baisse en 3-4 heures et l'effet du médicament dure 8 heures. Contre l'inflammation, le médicament est inefficace, mais soulage rapidement le syndrome fébrile.

Prescrire des médicaments aux enfants (sirop, bougies) et aux adultes (comprimés). La durée maximale du traitement est de 7 jours.

Le nise est un médicament relativement sûr contre la diarrhée. Soulage la fièvre, soulage la douleur. Ne pas prescrire des médicaments pour les érosions, les ulcères du tractus gastro-intestinal. Vous pouvez boire le médicament une fois, sans effet cumulatif. Prescrit le remède à l'âge de 2 ans.

Acytomenofen, Tylenol, Tsefekon - les médicaments les plus fréquemment prescrits. L'absence d'effets secondaires du tractus gastro-intestinal vous permet de vaincre efficacement les rougeurs en 3-4 jours.

Il n'est pas recommandé de prendre de l'ibuprofène, Nurofen pour la diarrhée.

Les préparations contiennent des substances qui augmentent l'inflammation des muqueuses. La fièvre diminue, mais les douleurs abdominales s'intensifient, une faible fièvre peut persister.

Avec une diarrhée sévère

Si la diarrhée est prononcée, la défécation survient plus de 4 fois par jour, un traitement complexe est prescrit. Les antipyrétiques agissent en association avec les antibactériens.

Lorsque la diarrhée peut prescrire des médicaments tels que:

  1. Absorbants - De-nol, Smektu, Balignin.
  2. Anti-inflammatoire - Diclofenac, Indomethacin.
  3. Phytopréparations - décoctions de camomille, chêne, cerisier.
  4. Enzymes - créole, festif, mezim.
  5. Stabilisants de la motilité intestinale - Papaverine, No-silo.

Individuellement, en fonction de la nature de l'infection, prescrire des préparations antiseptiques, des antibiotiques, des probiotiques. Il n'est pas recommandé de prendre du Loperamide, Imodium, qui prévient la diarrhée, car les toxines s'accumulent dans l'intestin, entraînant le développement de complications.

Avec des vomissements sévères

Il est recommandé de boire de l'eau à la température ambiante (jus, jus, jus de fruits), de manger du porridge aux céréales, des salades de légumes à l'aneth. À intervalles de 3 heures, vous pouvez manger du bouillon de poulet, une soupe sans friture.

Avec les vomissements, vous pouvez également faire attention à ces médicaments:

Si, au cours de la pathologie, la température a dépassé 38,5 ° C et que l'antipyrétique n'aide pas, une hospitalisation est nécessaire. Attribuer dans ce cas, les médicaments antibactériens, l'injection, ainsi que l'injection au goutte à goutte d'antipyrétiques.

Température chez les enfants

Tous les médicaments qui réduisent la température, ont des effets secondaires et affectent souvent les reins, le foie. Par conséquent, lorsqu'un enfant est malade, il est recommandé de prescrire un fébrifuge sous forme de suspension, de comprimés, si les méthodes traditionnelles ne permettent pas de résoudre le problème.

Pour réduire la température chez les bébés à la maison, vous pouvez:

  • essuyer l'enfant avec un chiffon imbibé d'eau tiède;
  • donner toutes les heures 200 ml de liquide (eau, min.);
  • ne pas couvrir avec une couverture chaude;
  • ramasser des vêtements en coton fin;
  • imposer des chauffe-eau remplis d'eau fraîche.

La température corporelle d'un enfant se rétablit de manière indépendante, sans drogue, plus souvent que chez l'adulte. Habituellement, après 3 jours, le repère sur le thermomètre est réduit de 2-3 points (par exemple, de 38,5 ° C à 38,2 ° C). Mais si l'indicateur sans antipyrétique augmente, il est inadmissible d'expérimenter.

De température aider ces médicaments:

  1. Suspensions, sirop Mexalen, Dafalgan.
  2. Suppositoires rectaux (si sans diarrhée) - Cefecone D, Viburcol.
  3. Comprimés - Paracétamol, Nise.

Il est nécessaire d'utiliser des médicaments, s'il y a une respiration fréquente et abondante, les extrémités de l'enfant sont plus froides que la tête, il y a des frissons, une pâleur. Dans cette situation, la température ne s'égare pas rapidement, cela prend 3-4 heures, plus une dose accrue du médicament.

Il est dangereux que le thermomètre reste au-dessus de 39,0 ° C (chez l'adulte) ou de 38,5 ° C (chez l'enfant) pendant une période prolongée et continue. Le résultat de l'inactivité sera une perturbation du travail du système nerveux, des spasmes vasculaires. Il est inacceptable d'ignorer la température du patient.

http://vseozhivote.ru/kishechnik/infektsii/temperatura-pri-kishechnoj-infektsii.html

Symptômes et traitement de l'infection intestinale aiguë chez les enfants à la maison, mesures de prévention

Les jeunes enfants sont plus susceptibles de souffrir de maladies gastro-intestinales, dont la plus fréquente est une infection intestinale. Le foyer de cette pathologie est localisé dans le tractus gastro-intestinal, les pathogènes sont des virus pathogènes et des microorganismes de différentes étiologies (rotavirus, Salmonella, Klebsiella, Escherichia, Campylobacter, etc.).

La maladie se développe rapidement et a un cours sévère. Les enfants de moins d'un an sont particulièrement mauvais. Il est important de commencer immédiatement le traitement pour prévenir la déshydratation et d’autres complications graves.

Les infections intestinales aiguës occupent une place de choix parmi les maladies infectieuses, ne produisant que des ARVI en nombre de cas de développement.

Types d'infections intestinales et d'agents pathogènes qui provoquent leur développement

Les infections intestinales se divisent en deux types principaux: bactérien et viral. En fonction de l'étiologie de l'agent provoquant, les symptômes de la maladie chez l'enfant sont différents et le traitement approprié est sélectionné. Chaque type d’OCI chez l’enfant est subdivisé en sous-espèces, dont les caractéristiques sont présentées dans les tableaux ci-dessous.

Forme bactérienne aki

  • forte fièvre;
  • fièvre
  • selles molles, souvent des masses fécales ont une couleur verdâtre et une odeur spécifique.
  • légères fluctuations de température;
  • hyperémie de la gorge;
  • nez qui coule;
  • crampes abdominales;
  • libération de vomissures;
  • la diarrhée
  • état fébrile;
  • maux de gorge;
  • saignements du nez;
  • courbatures;
  • douleur dans l'abdomen et au moment de la miction.
  • vomissements;
  • la diarrhée;
  • forte fièvre;
  • crampes intestinales et d'estomac.

Forme virale aki

  • température de 38 à 39 degrés;
  • vomissements fréquents;
  • selles molles;
  • fausse envie de déféquer;
  • symptômes de ARVI.
  • forte fièvre (la température monte à 40 degrés);
  • se manifeste également par la défaite du système nerveux, du cœur, des muscles et de la peau.
  • nez qui coule;
  • conjonctivite

Causes de l'infection intestinale et voie d'infection

L'infection se produit par voie aérienne et domestique. Les virus et les bactéries pathogènes sont libérés dans l'environnement avec la salive, les selles et les vomissures du patient. En même temps, ils utilisent des articles ménagers et de la nourriture et sont en état de rester actifs pendant cinq jours au maximum.

L'infection pénètre dans le corps humain principalement par la saleté. Les causes d'OCI sont les suivantes:

  • négligence des règles d'hygiène personnelle (mains sales, fruits, légumes, plats);
  • traitement thermique insuffisant des aliments;
  • stockage inapproprié des aliments;
  • l'utilisation d'eau de mauvaise qualité (mauvaise filtration et purification);
  • nager dans des plans d'eau pollués, des piscines publiques;
  • conditions de vie insalubres;
  • alimentation déséquilibrée conduisant à une immunité réduite.

En pénétrant dans la cavité buccale, des agents pathogènes envahissent le tractus gastro-intestinal. Après cela, ils provoquent une inflammation de la muqueuse intestinale, de l'estomac et d'autres organes digestifs.

L'apogée de la morbidité s'observe chez les enfants de moins de 5 ans, principalement en automne et en été. Les experts notent que les nourrissons nourris au sein infectent moins fréquemment car ils sont protégés par le système immunitaire de la mère.

Période d'incubation

Chez les enfants de tout âge, la période d’incubation de l’infection intestinale dure de 12 heures à 5-6 jours. Après cela commence la phase aiguë de la pathologie, qui dure environ une semaine. Pendant cette période, le patient conserve les principaux symptômes (fièvre, nausée, diarrhée), plus dangereux pour la santé.

Ensuite, le corps développe progressivement une immunité contre l'agent causal et l'état de santé s'améliore. La réinfection après la récupération n'est pas possible.

Signes de maladie

L'infection intestinale chez les enfants progresse très rapidement - les premiers signes de pathologie apparaissent dans les trois jours. Le patient a: faiblesse générale et troubles du sommeil, perte d'appétit, peau pâle, température élevée (jusqu'à 39 degrés), vomissements et selles liquides (nous recommandons de lire: que faire si l'enfant a des selles liquides et que la température est de 38 degrés?). Dans de rares cas, une éruption cutanée et des démangeaisons peuvent survenir.

Symptômes caractéristiques de l'infection intestinale chez les enfants

Les symptômes d'une infection intestinale sont toujours exprimés sous une forme aiguë. Le principal et le plus dangereux d'entre eux est la diarrhée. La défécation a lieu plus de 10 à 15 fois par jour. Les masses fécales ont une structure liquide, contiennent du mucus et des inclusions sanglantes. Si aucune mesure n’est prise pour stabiliser l’état du patient, une déshydratation se développera. Symptômes typiques d'OKA:

  • vomissements sévères et désir fréquent pour celui-ci (quel que soit le repas);
  • selles molles;
  • température corporelle élevée;
  • manque complet d'appétit;
  • fatigue, léthargie;
  • crampes de la tête et des muscles;
  • état de sommeil constant;
  • douleur abdominale;
  • hyperémie de la gorge;
  • nez qui coule;
  • toux
  • langue voilée.

Changer le comportement des nouveau-nés

Les symptômes d'OCI chez les nourrissons et les enfants plus âgés sont similaires. La maladie se caractérise par une évolution rapide, qui conduit à la déshydratation et à la perte de poids. Une telle situation est dangereuse pour la santé et la vie du bébé, une assistance médicale urgente est donc nécessaire. Comment reconnaître la pathologie:

  • état capricieux - pleurs sans cause, l'enfant dort presque toujours, mais avec beaucoup d'inquiétude - appuie sur les jambes, crie dans un rêve, etc.
  • Refus de nourriture et vomissements abondants après celle-ci;
  • la diarrhée apparaît, il peut y avoir de la mousse dans les matières fécales, des restes de nourriture non digérée, du mucus, du sang (nous recommandons de lire: comment traiter la diarrhée avec du sang chez un enfant?);
  • régurgitations fréquentes;
  • coliques dans l'estomac;
  • la température augmente (37,5–39).

Méthodes de diagnostic de la maladie

Le pédiatre effectue une enquête auprès des patients, un examen visuel et tactile. Cela suffit pour établir le diagnostic correct et prescrire un traitement. Afin d'identifier l'agent responsable de la maladie, les études de diagnostic suivantes sont menées:

  • ensemencement bactériologique de vomi et de matières fécales;
  • gratter du trou de l'anus;
  • coprogramme (analyse de la masse fécale);
  • test sanguin de laboratoire pour TA.

Traitement à domicile

Après l'apparition des premiers symptômes d'infection intestinale, les parents devraient appeler un médecin à la maison. Il est interdit de se rendre à la clinique dans cet état - la maladie est contagieuse sous toutes ses formes.

Le traitement à domicile comprend plusieurs méthodes combinées (nous vous recommandons de lire: l’utilisation du médicament Regidron à la maison pour un enfant). En plus de prendre des médicaments, il est recommandé de suivre un régime alimentaire spécial et de suivre le régime de consommation d'alcool de l'enfant.

Se débarrasser de l'ivresse

Avant l’arrivée du médecin, les parents doivent surveiller l’état de l’enfant. Il est important de prévenir la déshydratation. Même si le bébé refuse catégoriquement de manger, il faut l'arroser autant que possible avec de l'eau bouillie.

Au cours de la période d'infection intestinale, le bébé ne doit pas être forcé à manger mais à boire constamment de grandes quantités de liquide - condition principale pour une guérison rapide

Si la température corporelle dépasse 38 degrés, utilisez des médicaments tels que le paracétamol, Cefecon ou Nurofen (dosage en fonction de l'âge). Le patient est essuyé avec de l'eau avec l'ajout de 1 c. vinaigre et couvrir avec un drap léger.

Un enfant de plus de 6 mois est autorisé à administrer des enterosorbents (Enterosgel, Polysorb, Charbon activé) afin d’accélérer l’élimination des toxines du corps. Des conseils supplémentaires seront donnés par le médecin.

Mesures de réhydratation

L'évolution d'une infection intestinale s'accompagne presque toujours de vomissements sévères et de diarrhée, entraînant une perte importante de liquide et de minéraux. Afin de prévenir l’apparition de complications mettant la vie en danger, il est nécessaire de renouveler constamment le volume de substances appauvries.

Les parents devraient arroser l'enfant avec de l'eau bouillie. Il est préférable de donner le liquide par petites portions toutes les 15 à 20 minutes afin de ne pas provoquer de vomissements. Le débit de liquide quotidien requis est calculé à partir du ratio de 100 ml / 1 kg de poids corporel.

En outre, des médicaments sont utilisés pour rétablir l'équilibre eau-sel - Oralit, Regidron et Glukosolan. La vente de ces médicaments est autorisée sans ordonnance.

Regridron Bio doit être administré au bébé en violation de la microflore intestinale, de l'intoxication et de la prévention de la déshydratation.

Après avoir pris n'importe quel médicament de ce groupe, le patient se sent beaucoup mieux, les signes d'intoxication disparaissent progressivement. Si vous ne pouvez pas acheter de médicaments, vous pouvez utiliser des remèdes populaires - par exemple, une décoction de raisins secs ou de riz.

Utilisation d'antibiotiques

Le traitement antimicrobien des infections intestinales n’est utilisé que dans des cas extrêmes. Habituellement, les principales méthodes thérapeutiques sont suffisantes pour éliminer complètement la maladie. Vous ne pouvez pas donner volontairement à l'enfant à boire des médicaments dans ce groupe sans consulter le médecin.

Les antibiotiques ont un effet néfaste sur la microflore intestinale et, dans la plupart des cas, leur consommation est absolument inutile et inefficace. L’Organisation mondiale de la santé a approuvé une liste de pathologies dans lesquelles il est autorisé à prescrire un agent antibactérien:

  • hémocolite (présence de sang dans les vomissures et les fèces);
  • choléra sévère;
  • diarrhée persistante (y compris la giardiase).

Oka Diet

Le menu devrait inclure des plats bien cuits, cuits à la vapeur, en purée et de préférence sans sel. Vous trouverez ci-dessous une liste de produits recommandés pour OCI:

  • produits laitiers;
  • fromage cottage;
  • viandes maigres;
  • poisson à la vapeur;
  • purée de légumes;
  • il vaut mieux remplacer le pain par des craquelins;
  • soupes de riz et de légumes;
  • jus de fruits frais;
  • bouillie de sarrasin et de riz sur l'eau.

Il est interdit de donner à l'enfant du lait entier, des baies acidulées, des légumes crus. Les fruits doivent être évités jusqu'à la disparition des principaux symptômes de la maladie. Manger devrait être à petites doses 5-6 fois par jour. Tout en maintenant les vomissements, il est recommandé de réduire le volume des portions de 20 à 25%.

Pour les infections intestinales, vous devez suivre un régime strict: pendant la période d'exacerbation, l'enfant peut recevoir des galets, des craquelins et des bagels.

Qu'est-ce qui ne peut pas être fait catégoriquement avec OCI suspecté?

Tout d'abord, il est impossible d'installer et de traiter le bébé de manière indépendante. Les infections intestinales aiguës peuvent masquer certaines pathologies chirurgicales, et plus l’enfant est petit, plus il porte la maladie. Le médecin prescrit une thérapie en tenant compte de l'étiologie et de la manifestation de l'AII.

Les analgésiques et les analgésiques sont également interdits de prendre. Leur action modifie le tableau clinique général, de sorte que le spécialiste peut établir un diagnostic erroné et, en conséquence, prescrire un traitement inefficace.

Vous ne pouvez pas faire un lavement et donner au bébé des médicaments fixants et astringents (par exemple, des comprimés de Lopéramide et des comprimés d'Imodium). Au cours de la diarrhée, la plupart des agents pathogènes sont naturellement libérés. Si vous arrêtez ce processus, la situation ne peut qu'être exacerbée.

Quand une hospitalisation est-elle indiquée?

Les effets thérapeutiques n’ont pas toujours une dynamique positive de la maladie. Lorsque, en plus des symptômes principaux, des gouttelettes de sang apparaissent dans le bâillon ou les selles, l’enfant doit être hospitalisé immédiatement.

Le traitement hospitalier est également indiqué en cas de déshydratation. Chez un enfant de 2-3 ans, la déshydratation est exprimée comme suit:

  • aucune miction pendant plus de 4-6 heures;
  • lèvres sèches;
  • le bébé pleure sans s'arracher;
  • muqueuse sèche de la bouche, la salivation disparaît complètement;
  • la peau est tendue;
  • les bébés ont les yeux enfoncés et le printemps.

Si le patient éprouve le phénomène ci-dessus, les parents devraient appeler une ambulance de toute urgence. Pour les jeunes enfants, cette maladie entraîne une perturbation de tous les systèmes vitaux du corps et la mort en quelques heures. La stabilisation n'est possible qu'à l'hôpital.

Il est impossible de dire combien de temps ces mesures seront montrées - cela dépend de la dynamique positive de la maladie. Lorsque l'hospitalisation est également indiquée:

  • douleur abdominale aiguë (paroxystique);
  • diarrhée chez les nourrissons;
  • les vomissements ne s'arrêtent pas et l'enfant refuse de boire de l'eau;
  • l'urine a bruni;
  • état fébrile.

Complications d'une infection intestinale aiguë

Si la thérapie est mal effectuée / prématurée, une déshydratation du corps, une perturbation du fonctionnement normal des organes internes, une dysbiose intestinale et une diminution de la protection du système immunitaire peuvent survenir. Une pathologie sévère entraîne les complications suivantes:

  • neurotoxicose - le patient a un trouble de la conscience, des troubles du sommeil, des hallucinations et des convulsions sont possibles;
  • trouble circulatoire - la pression artérielle diminue, la peau devient pâle, des problèmes du système cardiovasculaire se forment;
  • insuffisance rénale - urine maigre, douleur sourde dans le bas du dos;
  • choc hypovolémique - se développe en raison d'une déshydratation, d'un affaissement des yeux, d'une perte de poids.
Si vous traitez une infection intestinale avec négligence, cela peut provoquer de graves complications.

Prévention des infections intestinales aiguës

Pour prévenir l’infection par OCI, un enfant dès son plus jeune âge doit instiller la propreté. A titre préventif, il suffit de respecter les règles élémentaires d'hygiène personnelle:

  • se laver les mains avant de manger, après les toilettes, les lieux publics et les promenades dans la rue;
  • traitement hygiénique des fruits / légumes.

S'il y a une personne infectée dans la famille, le patient est traité dans une pièce séparée, une serviette individuelle, la literie et la vaisselle lui sont fournies. Périodiquement, la pièce est désinfectée et ventilée.

Après chaque visite aux toilettes, les toilettes / le pot sont traités avec un désinfectant. Les contacts avec des membres sains de la famille doivent être réduits au minimum.

http://vseprorebenka.ru/zdorove/zabolevaniya/kishechnaya-infekciya-u-detej.html

Publications De Pancréatite