Diarrhée avec appendicite

Beaucoup de gens sont intéressés à savoir si une diarrhée survient avec une appendicite. L'inflammation de l'appendice nécessite une intervention chirurgicale urgente, alors que d'autres options ne sont pas envisagées. Reconnaissant que les symptômes à temps sont importants pour sauver des vies, les symptômes de l'appendicite doivent être connus de tous. La douleur de l'appendicite est localisée dans l'abdomen droit, peut-être dans la région ombilicale, au niveau du pubis, en particulier dans les cas avancés. La douleur n'est pas le seul symptôme qui survient dans l'appendicite. L'inflammation peut être accompagnée de vomissements simples, de selles molles - une réaction rare chez l'adulte, il existe un certain pourcentage de tels cas.

Il est recommandé de savoir à l'avance que les symptômes sont connus, l'appendicite est une maladie grave, qui engendre la mort chez les enfants. Tous les adultes ne sont pas en mesure de survivre à l'inflammation. L'évolution chronique est rare, l'appendicite peut commencer comme une maladie frivole, elle est accompagnée de vomissements, de douleurs abdominales. Cependant, si aucun soin médical n'est fourni, le contenu purulent du processus est versé dans la cavité abdominale, provoquant une péritonite, une inflammation de la cavité abdominale et la mort du patient.

Étapes de développement

Compte tenu de la situation avant l'opération, il convient de noter que l'appendicite en développement passe par cinq étapes. La maladie peut survenir comme une appendicite:

  • Catarrhal;
  • Superficiel, puis phlegmoneux;
  • Flegmoneux et ulcératif, puis gangréneux.

Au premier stade, il n'y a pas de symptômes, les premières heures, la maladie n'affecte que la membrane muqueuse, sans causer d'effets graves.

La douleur abdominale se produit dans la deuxième étape, un symptôme aigu est noté chez tous les patients, une hémorragie interne locale se produit. Le troisième stade phlegmoneux crée des risques graves pour la santé, la vie, affecte toutes les couches de l'intestin. Il y a de la diarrhée, des vomissements, des nausées. Puis les ulcères apparaissent sur les intestins, le corps perd sa capacité à résister à la maladie. Il n’arrive généralement pas au stade de la gangrène: dans le monde moderne, les gens ont le temps de demander de l’aide avant même d’avoir lieu. Le stade se caractérise par la rupture des tissus nécrotiques, par déversement du contenu purulent dans la cavité abdominale. Lorsque du pus est versé, il est difficile de fournir de l'aide à une personne et tous les chirurgiens ne parviennent pas à faire face à la tâche.

Symptômes caractéristiques

Le signe principal de l'appendicite est la douleur. Stupides sensations sourdes persécutées en permanence, la douleur ne recule pas. Qu'il s'agisse d'éternuer ou de courir, la douleur s'intensifie. Au début, il est ressenti partout, puis il est localisé dans la région de l'annexe, y reste.

La température accompagne le processus inflammatoire, mais ne monte pas très haut. Lorsque le taux d'appendicite ne dépasse pas 37,5-38,5 degrés. La température ne peut pas augmenter. Quand une annexe se rompt, elle monte brusquement à des niveaux critiques.

Symptôme de l'appendicite - bouche sèche, plaque blanche sur la langue. Symptôme - vomissements simples, diarrhée possible, mais plus souvent constipation.

Pourquoi la diarrhée survient-elle?

Dans les premiers stades de la maladie, la diarrhée survient rarement, le symptôme se manifestant habituellement dans le cours aigu de la maladie avec la localisation du processus inflammatoire dans le caecum. Lors d'une inflammation, le corps ne peut pas remplir plusieurs de ses fonctions, il ne supporte pas bien l'absorption de liquide. Sur fond d'incapacité d'absorber la diarrhée, une partie importante du liquide naturellement entré dans le corps est excrétée dans les selles.

Après la chirurgie

Avant l'opération, la constipation est caractéristique et, après le retrait de l'organe enflammé, la diarrhée devient une affection courante. La diarrhée après le retrait de l'appendicite est fréquente, les médecins donnent des recommandations spéciales pour exclure ce problème, elles doivent être suivies.

Un traitement antibiotique, souvent prescrit, sauve la diarrhée après une intervention chirurgicale. Un régime spécial prescrit par un médecin est important - la charge est retirée du corps, le tractus gastro-intestinal n’est pas surchargé, la récupération est plus rapide. Lors de la prescription d'antibiotiques, des médicaments rétablissant la microflore intestinale sont proposés. Une diarrhée peut survenir après la prise d'antibiotiques. Des médicaments spéciaux contenant des lacto-bifidobactéries sont prescrits.

D'où vient la diarrhée?

La diarrhée survient pour des raisons indépendantes de l'opération. Une intoxication alimentaire, des vers, des allergies, le stress, des maux d'estomac peuvent provoquer une diarrhée. Il est conseillé de faire attention au bien-être, d'identifier les causes des troubles intestinaux. Une intervention médicale vous permettra de trouver la cause de la maladie, d’éliminer le trouble.

Comment prévenir?

Pour éliminer le risque de diarrhée après une intervention chirurgicale, vous devez examiner attentivement les recommandations du médecin. Il est important de respecter le régime alimentaire prescrit, qui est basé sur des bouillons, de la bouillie. Purée, kéfir, viande maigre est recommandé. Il est nécessaire de boire beaucoup d'eau, les ragoûts dans l'alimentation sont bénéfiques.

Les normes d'hygiène sont importantes et doivent être suivies. Se laver les mains et nettoyer la vaisselle est un minimum qui protège contre de nombreux risques. Observez nécessaire avant, après la chirurgie. Si un symptôme survient, consultez immédiatement un médecin. Toute perturbation du tractus gastro-intestinal après une intervention chirurgicale devient un motif pour obtenir des soins médicaux.

Opération - stress, après quoi le corps doit apprendre à travailler d'une nouvelle manière, pour récupérer. Les complications et les difficultés de traitement se manifestent de différentes manières, parfois sous forme de dysbactériose.

Il faut savoir que les trois premiers jours après la chirurgie, la diarrhée est considérée comme un symptôme normal chez un adulte, le corps réagissant à ce qui s'est passé. Le problème est associé à l'opération, aux antibiotiques. Après le retrait de l'appendice, l'intestin est affaibli, il existe un risque de virus et la diarrhée devient la preuve de son activité. La diarrhée peut provoquer une anesthésie, des problèmes de fermentation, un infiltrat appendiculaire, piégé dans l'intestin. C'est normal

Quand cesse-t-il d'être simplement un symptôme?

Une visite chez le médecin est nécessaire lorsque la diarrhée dure plus de trois jours à partir du moment de l'opération.

Besoin d'un diagnostic et d'un diagnostic précis, après quoi - le traitement prescrit, épuisant le problème. Accompagné de diarrhée dans le sang, diarrhée avec fièvre, faiblesse, autres effets - une raison de faire attention, appelez immédiatement un médecin.

La diarrhée après une appendicite chez un enfant est un signe avant-coureur, l'aide d'un médecin est également demandée. La diarrhée sévère stimule la déshydratation, il est important de suivre le régime de consommation afin de fournir à l'organisme l'humidité nécessaire.

La diarrhée avec appendicite est un phénomène rare caractéristique d'une phase grave de l'évolution de la maladie, ce qui souligne le besoin urgent d'une intervention chirurgicale. Dans la phase postopératoire, le symptôme est la norme pour les trois premiers jours, une manifestation supplémentaire signale le danger, nécessite l'adoption de mesures appropriées, un traitement pour les médecins.

Sur fond de symptômes prononcés et dangereux, l’accent est mis sur l’opportunité de consulter un médecin - la situation est dangereuse, avec la nécessité d’un traitement d’urgence, avec le risque de décès.

http://gastrotract.ru/appenditsit/ponos-pri-appenditsite.html

Traitement de la diarrhée dans l'appendicite aiguë, ses causes, son diagnostic, ses facteurs de risque et ses symptômes

L'appendicite est une inflammation aiguë de l'annexe du caecum (annexe). L'appendicite est une urgence qui nécessite un traitement chirurgical immédiat. Dans l'article, nous examinerons si la diarrhée survient avec une inflammation de l'annexe.

Raisons

L'appendicite est causée par une obstruction de la lumière appendiculaire. Les causes les plus courantes d'inflammation de la lumière sont: hyperplasie ou infections lymphoïdes (plus courantes chez les enfants et les adolescents), stagnation fécale, matières fécales (plus courantes chez les patients âgés), parasites (notamment dans les pays de l'Est) ou corps étrangers et néoplasmes.

L'hyperplasie lymphoïde est associée à des troubles inflammatoires et infectieux, notamment la maladie de Crohn, la gastro-entérite, l'amibiase, les infections respiratoires, la rougeole et la mononucléose.

Plus rarement, l'appendicite est causée par des virus, des champignons, des bactéries (espèces Yersini, adénovirus, cytomégalovirus, actinomycose, espèces de Mycobacterium), des parasites (schistosomes, oxyures, Strongyloides stercoralis), des substances étrangères (balle, contraceptifs intra-utérins (diabète actif, acariens, Strongyloides storose),

Beaucoup de gens demandent pourquoi il y a une diarrhée dans l'appendicite? En règle générale, la diarrhée ne survient pas ou n’y est pas associée. La diarrhée après la chirurgie ne se produit pas non plus chez les patients.

Physiopathologie

On pense que, quelle que soit l'étiologie, l'obstacle augmente la pression dans la lumière de l'intestin. Cette augmentation est due à la sécrétion continue de fluides et de mucus par la membrane muqueuse, qui s’accumulent dans l’appendice. Dans le même temps, les bactéries intestinales se multiplient dans l’appendice, ce qui entraîne une augmentation de la concentration de globules blancs et une formation de pus.

Si l'obstruction de l'appendice persiste, la pression intraluminale finit par obstruer l'écoulement veineux. En conséquence, l’ischémie commence au niveau de l’appendice, ce qui entraîne une perte d’intégrité de l’épithélium et permet aux bactéries de "percer" la paroi intestinale.

En quelques heures, l'état peut s'aggraver en raison d'une thrombose de l'artère et des veines appendiculaires, entraînant une perforation et une gangrène de l'appendice. À mesure que ce processus se poursuit, un abcès péri-appendiculaire ou une péritonite peut survenir.

Épidémiologie

L'appendicite est l'une des conditions d'urgence les plus courantes et l'une des causes les plus courantes de douleur abdominale. En Russie, 250 000 cas d'appendicite sont enregistrés chaque année, soit 1 000 patients par jour. L'incidence des appendicites aiguës a régulièrement diminué depuis la fin des années 1940 et l'incidence annuelle actuelle est de 10 cas pour 100 000 habitants. L'inflammation se produit dans 7% de la population russe avec une fréquence de 1,1 cas pour 1000 personnes par an.

Dans les pays asiatiques et africains, la fréquence des appendicites aiguës est probablement inférieure en raison des habitudes alimentaires des habitants de ces zones géographiques. La fréquence de l'appendicite est plus faible dans les cultures à forte consommation de fibres alimentaires. On pense que les fibres alimentaires réduisent la viscosité des matières fécales, leur temps de transit dans les intestins et préviennent la formation de matières fécales (calculs fécaux) qui prédisposent aux obstacles dans la lumière de l'annexe.

Ces dernières années, une réduction de l'incidence de l'inflammation de l'annexe a été rapportée dans les pays occidentaux, ce qui pourrait être dû à des changements dans la consommation de fibres alimentaires. En fait, on pense que la forte incidence d'appendicite est associée à une utilisation insuffisante de la fibre dans ces pays.

La fréquence de l'appendicite augmente progressivement à partir de la naissance et diminue au cours des années gériatriques. L'âge moyen auquel l'appendicite survient le plus souvent dans la population pédiatrique est de 6 à 10 ans. L'hyperplasie lymphoïde est plus fréquente chez les nourrissons et les adultes. L'âge médian pour une appendicectomie est de 22 ans.

Diagnostics

C'est important! Les statistiques indiquent qu'un cas d'appendicite sur 5 est mal diagnostiqué. Cependant, dans la plupart des cas, l'inflammation touche 15 à 40% des patients présentant un «abdomen aigu».

L'anorexie, les nausées, la douleur dans le quadrant inférieur droit de l'abdomen et les vomissements ne surviennent que dans 50% des cas d'inflammation. La nausée est présente chez 61 à 92% des patients. L'anorexie survient dans 74 à 78% des cas. Lorsque des vomissements surviennent, ils suivent presque toujours l'apparition de la douleur. Les vomissements qui précèdent la douleur indiquent une obstruction intestinale. Dans ce cas, le diagnostic d'appendicite doit être revu. Des selles molles ou de la constipation surviennent chez 18% des patients et n'indiquent pas toujours une appendicite.

L'abdominalgia est le symptôme le plus courant de l'appendicite. Les symptômes commencent généralement par une douleur périombiale ou épigastrique migrant vers le quadrant inférieur droit de l'abdomen. Cette migration de la douleur est la caractéristique la plus distinctive de l'appendicite. Les patients se couchent généralement, plient leurs hanches et lèvent leurs genoux pour réduire les mouvements et éviter une douleur accrue. La patiente décrit plus tard une aggravation de la douleur progressive, des vomissements, des nausées et de l'anorexie. Habituellement, à ce stade, il n'y a pas de fièvre (température corporelle élevée). La couleur des matières fécales semble également normale.

La durée des symptômes est inférieure à 48 heures chez environ 80% des adultes mais tend à s'allonger chez les personnes âgées et chez les patients présentant une perforation intestinale. Environ 2% des patients signalent une douleur de plus de 2 semaines.

Un examen approfondi (analyse de sang, matières fécales) doit normalement être effectué chez tout patient présentant une suspicion d'inflammation de l'appendice. Il est nécessaire d'étudier le système gastro-intestinal (LM), urinaire et pulmonaire. En outre, il est nécessaire de procéder à un examen rectal de toutes les patientes dont le tableau clinique est flou, de procéder à un examen pelvien chez toutes les femmes ayant subi une chirurgie abdominale.

Méthodes de traitement

Que faire avec une appendicite? Lorsque l'appendicite nécessite généralement un traitement accéléré pour prévenir les complications et la progression de la maladie. Si une appendicite est suspectée, le patient doit être hospitalisé immédiatement. Il ne doit rien manger ni rien boire, car cela pourrait entraîner des complications lors de l'anesthésie générale.

Si la suspicion d'appendicite est confirmée, le traitement de choix est l'ablation chirurgicale d'un appendice enflammé. Plus tôt le médecin effectue l'opération chez l'adulte (appendicectomie), moins le risque de complications sérieuses est élevé.

La laparotomie est de plus en plus remplacée par des techniques chirurgicales peu invasives. Minimalement invasif signifie que le médecin examine l'abdomen avec un appareil spécial - un endoscope. Cette procédure s'appelle la laparoscopie. Le chirurgien insère les instruments chirurgicaux à travers trois petites incisions dans la paroi abdominale.

La laparoscopie entraîne moins de complications et donne de meilleurs résultats que la chirurgie ouverte. La laparoscopie a également l'avantage de pouvoir être utilisée non seulement pour le traitement, mais également pour le diagnostic d'une maladie. En cas de cas mal définis, cela permet de confirmer les soupçons. Le médecin peut alors retirer immédiatement l'appendice enflammé.

Cependant, la laparoscopie est utile et utile dans les premiers stades de la maladie. Aux derniers stades de l'inflammation, le risque d'infection est trop élevé, le médecin doit donc recourir à d'autres méthodes de traitement.

Le traitement conservateur de l'appendicite aiguë (élimination de l'inflammation avec des pilules) ne s'applique actuellement à aucun centre de santé dans le monde. Comme on le pensait auparavant, cela n’aide pas à éliminer l’inflammation.

Prévisions

L'appendicite est l'indication la plus courante pour la chirurgie abdominale d'urgence. Lors d'une appendicectomie, le niveau de survenue de complications possibles est de 4-15%. Le chirurgien a pour but de poser un diagnostic précis et d’être opéré le plus tôt possible. Un diagnostic et un traitement retardés représentent une proportion importante de la mortalité et de la morbidité liées à l'appendicite.

La mortalité totale de 0,2 à 0,8% est due aux complications de la maladie et non à une intervention chirurgicale. La mortalité chez les enfants et les patients à l'adolescence varie de 0,1% à 1%. Chez les patients âgés de plus de 70 ans, le risque de complications est 20% plus élevé, principalement en raison du retard diagnostique et thérapeutique.

La perforation de l’appendice est associée à une morbidité et une mortalité accrues par rapport à une appendicite non perforante. La mortalité par toxicité aiguë est inférieure à 0,1%, mais le risque augmente à 0,6% en cas de gangrène. La fréquence de perforation varie de 16% à 40%, avec une fréquence plus élevée observée chez les groupes d’âge plus jeunes (40 à 57%) et chez les patients de plus de 50 ans (55 à 70%) dont le diagnostic est erroné.

Intéressant Des complications surviennent chez 1 à 5% des patients avec une appendicite et des infections de plaies postopératoires chez 1/3 des personnes.

http://lechigemor.ru/drugie-zabolevaniya/kishechnik/5101-ponosa-pri-appenditsite.html

Peut-il y avoir une diarrhée avec une appendicite

Le processus inflammatoire qui se produit dans l’appendice, appendice du caecum (appendice), présente de nombreuses caractéristiques. Ils vous permettent d'identifier en temps opportun une pathologie dangereuse et de commencer un traitement. Tout d'abord, une personne s'inquiète d'une douleur aiguë dans la zone péri-abdominale droite de l'abdomen, d'une augmentation de la température corporelle, de nausées et de vertiges. La diarrhée avec appendicite est fréquente. Parfois, il survient après une chirurgie et est considéré comme une complication postopératoire.

Étapes de développement

L'appendicite peut se développer à tout âge et nécessite dans la plupart des cas une intervention chirurgicale. Les experts n'ont pas pu établir la vraie raison de son apparition.

La maladie progresse par étapes, en passant par les étapes suivantes:

  • Catarrhal Le processus pathologique affecte la membrane muqueuse de l'épididyme. Il se développe asymptomatiquement.
  • Surface. Il se caractérise par l'apparition d'une douleur intense dans les intestins. Dans ce cas, la membrane muqueuse du processus est endommagée, une hémorragie interne commence.
  • Phlegmonous. A ce stade, toutes les couches de l'appendice muqueuse sont atteintes. Des nausées sévères, des vomissements et des diarrhées apparaissent à ce stade de l'appendicite.
  • Flegmoneux et ulcératif. Elle se traduit par la défaite de toutes les couches de l'appendice et l'ulcération de la membrane muqueuse. Le risque de rupture augmente, le système immunitaire est déprimé et ne peut plus résister à la maladie.
  • Apostémateux. Formation d'abcès et nécrose tissulaire.
  • Gangrenous. Il se termine par la nécrose finale (mort) des processus du processus, la rupture de ses parois, la libération de pus à l'extérieur et une péritonite. Même un chirurgien expérimenté dans ce cas n'est pas toujours en mesure d'arrêter la pathologie et de sauver le patient de la mort.

Symptômes caractéristiques

Avant de savoir s'il peut y avoir une diarrhée ou une constipation avec une appendicite, il est nécessaire de préciser quels sont les principaux symptômes de la maladie. Une personne doit faire attention à:

  • La douleur est le premier et le plus palpable symptôme de l'appendicite. Triste, douloureux, constant, d'intensité variable, il provoque une gêne et affecte la région iliaque droite. Lors d'efforts physiques, de toux, d'éternuements, sa netteté augmente. Progressivement, le syndrome douloureux se déplace vers la zone de l’appendice. Si la douleur cesse soudainement, il y a une forte probabilité que le processus soit déjà interrompu. C'est fatal.
  • Augmentation de la température corporelle (37-38 ° C). Dans certains cas, la maladie évolue sans hyperthermie.
  • Apparition de plaque blanchâtre sur la langue, sécheresse de la bouche, soif.

Avec l'appendicite, la diarrhée survient généralement au stade initial de la maladie. Au fur et à mesure que l'inflammation se développe, les patients se plaignent plus souvent de constipation, de nausées, d'épisodes de vomissements, d'une perte d'appétit.

Causes de la diarrhée

Fondamentalement, la diarrhée dans le développement de l'appendicite est observée chez les enfants de moins de trois ans. Chez l'adulte, les selles molles apparaissent moins fréquemment. Ses principales raisons sont:

  • Inflammation touchant la muqueuse intestinale.
  • Augmentation de la température.
  • L'intoxication.

Les troubles digestifs sont dus à une absorption réduite des nutriments. L'annexe est enflammée et les excréments fécaux ne sont pas formés.

C'est important! Sur la question de savoir s'il existe une diarrhée chez une personne souffrant d'appendicite, les experts donnent une réponse affirmative. Mais il est impossible de considérer cela comme un symptôme typique de cette maladie.

Diarrhée après le retrait de l'appendice

Les patients présentent souvent des selles molles après le retrait de l'annexe, pendant la période de rééducation, lorsque l'opération a déjà été effectuée. Associez-le à:

  • Régime d'épargne forcée, aliment dans lequel vous devez manger sous forme liquide, de type gelée.
  • Allergies aux médicaments utilisés.
  • Violation de la microflore de l'environnement intestinal - dysbactériose.
  • Thérapie intensive avec des médicaments antimicrobiens.
  • Invasions parasites.
  • Système immunitaire affaibli.

Les masses fécales acquièrent une consistance liquide sous l’influence des médicaments antibactériens nécessaires au succès de la récupération postopératoire. À ce stade, des éléments alimentaires non digérés se trouvent dans les selles.

Dans le contexte de stress, de la chirurgie récente et de l’inflammation, les maladies chroniques affectant le système digestif sont exacerbées. C'est à cause d'eux que les patients ont la diarrhée après une appendicite. Afin de clarifier la situation et de déterminer la cause de la maladie, il est nécessaire de passer des tests, de faire une échographie des organes abdominaux, de subir une endoscopie.

C'est important! Si vous détectez des pertes sanguines dans les masses fécales, vous devriez consulter un médecin.

Traitement

Les selles liquides dans la période postopératoire ne sont pas toujours une complication. Plus souvent, il est associé au nettoyage du corps des particules toxiques et des toxines. Le traitement du syndrome de diarrhée vise à normaliser l'environnement intestinal.

  • Le lopéramide est un médicament antidiarrhéique symptomatique utilisé pour l'indigestion.
  • Imodium est un analogue du médicament précédent. Il est utilisé dans le syndrome de diarrhée chronique et aiguë.
  • Regidron est une solution qui rétablit l'équilibre eau-sel et prévient le développement de la déshydratation. Il est pris par portions pendant la journée.
  • La pancréatine est une enzyme qui fournit les enzymes nécessaires à l'organisme. Améliore la digestion, normalise le métabolisme, favorise la récupération après une intervention chirurgicale.
  • Smekta - un adsorbant qui absorbe des substances toxiques. Stabilise le mucus.
  • Linex, Bifiform - probiotiques contenant des bactéries bénéfiques, rétablissant l'équilibre intestinal.

Un enfant a la diarrhée après que l'appendicite soit stoppée par des enterosorbents et des solutions salines. La posologie, le nom du médicament et la durée du traitement sont déterminés par le médecin en fonction de l'âge du patient, de la gravité de la pathologie et d'autres caractéristiques individuelles.

Méthodes folkloriques

Les décoctions à base de plantes qui peuvent arrêter la diarrhée doivent être coordonnées avec le médecin. S'ils ne sont pas utilisés correctement, ils peuvent provoquer des complications, de la constipation et des allergies.

  • Une cuillère à soupe d'Hypericum insister dans un verre d'eau bouillante pendant 30 minutes. Filtrer et prendre 80 ml trois fois par jour. L'outil soulage l'inflammation et a un effet raffermissant.
  • Dans un verre d'eau bouillante, ajoutez deux cuillères à soupe d'écorce de chêne. Faites bouillir pendant une demi-heure, filtrez et prenez 75 g après un repas trois fois par jour.

Complications possibles

La déshydratation est la principale complication des selles molles fréquentes. La perte de liquide abaisse les fonctions de protection de l'organisme, provoque diverses maladies et pathologies. Le travail du système circulatoire est perturbé, affectant négativement tous les organes et systèmes internes.

  • Urine foncée
  • Pulsions émétiques.
  • Réduction de la concentration de l'attention.
  • Somnolence, impuissance.

Les solutions salines sont utilisées pour le traitement et augmentent la quantité de fluide consommée. À des fins préventives, adhérez à un régime alimentaire.

Prévention

Afin de minimiser le développement de la diarrhée chez les enfants et les adultes après le retrait de l'annexe, il est nécessaire de suivre toutes les recommandations du médecin généraliste. Dans le régime alimentaire du patient devrait être présent:

  • Bouillon de poulet faible en gras.
  • Riz bouilli
  • Pommes de terre, purée de légumes.
  • Viande maigre bouillie.
  • Poisson cuit à la vapeur, faible en gras.
  • Produits laitiers à faible teneur en matières grasses (par exemple, le kéfir).

Il est important de maintenir un régime d'alcool abondant, d'exclure l'utilisation de légumes et de fruits frais, de ne pas manger d'aliments épicés et gras. Le patient est supposé se reposer suffisamment longtemps pour éviter tout effort physique. Les 12 premières heures après la chirurgie sont interdites. Après une journée, vous pouvez vous lever, manger du bouillon, boire du thé non sucré.

Auteur de l'article: Lapin Sergey Pavlovich

23 ans d'expérience, la catégorie la plus élevée

Compétences professionnelles: Diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal, du foie et de la vésicule biliaire.

http://otponosa.com/bolezni/mozhet-li-byt-diareya-pri-appendicite.html

Une diarrhée avec une appendicite est-elle un symptôme de la maladie?

Au cours de la vie, les gens sont confrontés à diverses maladies. Des troubles intestinaux peuvent survenir en raison d'une intoxication banale et peuvent constituer un signal d'alerte. La diarrhée survient-elle dans l'appendicite? Comment distinguer les symptômes de l'appendicite de la diarrhée ordinaire? A quel point cette condition est-elle dangereuse?

Il est important de reconnaître la maladie

Bien que la médecine moderne ait pris une longueur d'avance, même de nos jours, de nombreuses personnes meurent chaque année des suites d'une appendicite. L'opération elle-même pour enlever le caecum est simple. Cependant, le problème est que les gens ne consultent pas les spécialistes à temps, incapables de reconnaître les signes avant-coureurs de la maladie.

Si l'appendice est enflammé, le soulagement ne viendra pas sans traitement médical adéquat. Par conséquent, il est inutile, voire dangereux dans ce cas, d’utiliser des analgésiques ou des antispasmodiques.

Quelle est la maladie dangereuse

Le retrait du processus appendiculaire est effectué chez les enfants et les adultes. Il est impossible de prédire à quel moment de la vie cet état se développera. Si les premiers symptômes de l'appendicite apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Si le patient ne fournit pas de soins médicaux en temps opportun, la mort peut survenir. L'appendicectomie est une opération visant à éliminer un processus inflammatoire de l'intestin. À mesure que le processus se développe, il est injecté et une rupture peut survenir. Dans ce cas, la péritonite purulente est diagnostiquée, ce qui est exactement le danger pour l'homme.

Une chirurgie précoce de l’appendicite peut sauver la vie d’une personne. Mais comment détecter l’état au stade initial, quand rien ne menace la vie d’une personne?

Symptômes de la maladie

Si la diarrhée se développe après le retrait de l'appendicite dépend de la personne et de la précision avec laquelle elle suivra les recommandations du chirurgien. Cependant, les signes du développement de cette maladie sont similaires chez la plupart des gens.

Il est à noter que, bien que l'enlèvement de l'annexe soit effectué chez l'adulte, tout le monde n'est pas confronté à cela. Les médecins ne peuvent pas comprendre la vraie raison pour laquelle cette maladie commence soudainement. À un moment de l'histoire, les médecins avaient même prévu de retirer cet organe rudimentaire de l'enfant avant qu'il ne soit enflammé. Cependant, cette idée a été abandonnée car il est impossible de prédire avec précision l'impact d'une telle chirurgie sur le développement humain.

Les symptômes chez les femmes avec une annexe enflammée sont les mêmes que chez les hommes. Il convient de noter que les personnes âgées ont parfois une douleur plus faible, raison pour laquelle il n’est pas toujours facile de diagnostiquer rapidement la maladie. La forme chronique de la maladie est extrêmement rare. Plus les symptômes d'appendicite chez les adultes et les personnes ne vont pas à l'hôpital, plus le risque de décès est élevé.

Étapes de développement

Toutes les étapes de l'appendicite peuvent être divisées en:

  • catarrhal;
  • superficielle;
  • flegme;
  • flegme-ulcératif;
  • gangreneux.

Chez l'adulte, les symptômes de l'appendicite sont similaires. Appendicite catarrhale - le stade initial de la maladie. Les processus pathologiques n'affectent que la muqueuse intestinale. La durée de cette étape est de plusieurs heures. Il n'y a généralement pas de symptômes tangibles.

Avec l'apparition du stade superficiel chez l'adulte, il existe une douleur intense dans les intestins. Des dommages apparaissent dans la muqueuse enflammée. Des saignements internes mineurs peuvent survenir.

À ce stade, le risque pour la vie humaine augmente. Le stade de flegme affecte toutes les couches de la paroi intestinale de l'appendicite. Certaines personnes ont la diarrhée, tandis que d'autres souffrent de nausées et de vomissements graves.

Avec une appendicite flegmeuse-ulcéreuse, des ulcères se forment sur les parois intestinales. Elle devient vulnérable. Le risque de rupture augmente. Le système immunitaire humain devient incapable de résister à la maladie.

Heureusement, le stade gangreneux de l'appendicite se développe extrêmement rarement, car l'assistance médicale est fournie plus tôt. A ce stade, les tissus de l'appendice subissent une nécrose finale. Dans la plupart des cas, une rupture se produit et du pus accumulé sort dans la cavité intestinale. Désormais, même un chirurgien expérimenté n’est pas toujours en mesure d’arrêter le processus et de sauver la vie d’une personne.

Premiers signes tangibles

Pour consulter immédiatement un médecin, il est important de pouvoir distinguer les signes d'appendicite. Il convient de prêter attention à:

  • la douleur
  • la température;
  • l'état de la langue;
  • symptômes dyspeptiques.

La douleur est le premier signe d'appendicite. La nature des sensations est terne, douloureuse, constante. Le plus souvent, la localisation de la douleur se situe légèrement au-dessus du nombril. Rarement, l'inconfort donne à la région iliaque droite.

La douleur devient plus forte lorsque vous effectuez des activités actives, par exemple lorsque vous courez, éternuez ou toussez. Quelques heures seulement après l'apparition des premiers symptômes, les douleurs se déplacent directement vers la zone de traitement.

Si la douleur a soudainement cessé, il y a un risque élevé que l'appendice soit déjà cassé. Il y a la probabilité de la mort.

Avec l'appendicite, la température augmente. Cependant, les marques, en règle générale, ne sont pas critiques. La chaleur peut atteindre 37–38 degrés. Dans certains cas, la maladie évolue sans augmentation de la température.

Une augmentation significative de la température à des niveaux critiques met en garde une personne contre une rupture proche de l'annexe. L'aide ne peut appeler que la brigade d'ambulance et une intervention chirurgicale d'urgence.

La présence du processus inflammatoire dans l'intestin vestigial indique l'état de la langue. S'il est blanc ou ensanglanté, il est important de le garder. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la sécheresse dans la bouche augmente.

Les selles liquides après l'appendicite sont souvent présentes, mais au cours du processus inflammatoire, d'autres phénomènes sont généralement présents. Les personnes qui développent une appendicite sont plus susceptibles d'avoir la constipation. Il y a des épisodes de vomissements, mais il s'agit d'un cas unique.

Pour fournir une assistance opportune de qualité, il est nécessaire d'identifier rapidement la pathologie. Le diagnostic peut être compliqué par l'emplacement inhabituel de l'annexe. En raison de la mise en place de ce processus dans la région des anses intestinales, les patients sont parfois identifiés par erreur dans le service des maladies infectieuses. Bien que les procédures servent à clarifier le diagnostic, vous pouvez perdre un temps précieux pour le traitement.

Causes de la diarrhée après le retrait de l'appendicite

La diarrhée après une appendicite se développe assez souvent. Afin de prévenir une telle affection ou de réduire son intensité, des recommandations sont données au patient après la chirurgie, après quoi la récupération est plus rapide.

Les patients assignés un régime. Appliquer un traitement antibiotique. L’intervention chirurgicale et l’utilisation d’antibiotiques ont un effet sur l’état de la microflore intestinale. De ce fait, les processus d'absorption des nutriments et de digestion sont perturbés.

On ne peut exclure que la diarrhée puisse commencer pour des raisons indépendantes de l'ablation chirurgicale récente de l'annexe. Ça arrive:

  • intoxication alimentaire;
  • dysbactériose;
  • infection par les helminthes;
  • infections intestinales;
  • allergie alimentaire;
  • les maladies de l'estomac et du duodénum;
  • stress émotionnel.

Quels que soient les troubles intestinaux, il est important de rester attentif à votre bien-être afin de ne pas rater les violations graves.

Prévention de la diarrhée

Que faire pour minimiser le risque de développer une diarrhée après le retrait de l'appendicite? La base du régime devrait être de tels produits:

  • bouillon de poulet;
  • riz bouilli;
  • purée de pommes de terre;
  • viande maigre bouillie;
  • produits laitiers fermentés (kéfir).

Les légumes cuits et les fruits cuits ont un effet positif sur le système digestif. Il est important de boire de l'eau.

Vidéo: Comment distinguer une appendicite d'autres douleurs abdominales?

En sachant comment l’appendicite commence et quel type d’aide a besoin du patient, vous pouvez protéger votre santé et votre vie.

Les informations sur notre site sont fournies par des médecins qualifiés et ont un but informatif uniquement. Ne pas se soigner soi-même! Assurez-vous de consulter un spécialiste!

Gastro-entérologue, endoscopiste. Doctor of Science, la plus haute catégorie. Expérience de travail est de 27 ans.

http://oponos.ru/diareya/ponos-pri-appenditsite

Peut-il y avoir une diarrhée avec une appendicite

La diarrhée avec appendicite est accompagnée de douleur intense, de nausée. La situation est facilement confondue avec l'indigestion et l'intoxication, vous devez donc examiner attentivement les symptômes associés.

L'annexe est un processus vermiforme. Lorsque l'inflammation se produit, la lumière de l'appendice devient bloquée. La microflore est cassée, le processus d'un caecum s'enflamme.

Les causes de la pathologie peuvent être:

  • les néoplasmes;
  • les helminthiases;
  • adhérences abdominales;
  • pierres fécales.

La symptomatologie de la maladie est telle qu’une violation des selles, une augmentation de la température corporelle, des vomissements et des nausées apparaissent. Une annexe douloureuse et une diarrhée indiquent un processus aigu qui nécessitera le retrait de l'organe.

Raisons

Le plus souvent, la diarrhée survient avec une appendicite chez les enfants de moins de 3 ans. Chez l'adulte, le symptôme apparaît moins fréquemment, car les organes de l'appareil digestif fonctionnent pleinement.

La diarrhée n’est pas un symptôme obligatoire de l’appendicite, elle n’est donc souvent pas prise en compte. Des selles molles nuisent au bon diagnostic. Le plus souvent, le symptôme survient dans une maladie chronique.

  1. Le processus inflammatoire affecte la muqueuse intestinale.
  2. Une température corporelle supérieure à 38 degrés Celsius peut altérer les selles.
  3. Empoisonnement des produits du processus inflammatoire.

Les troubles intestinaux se produisent lorsque l'absorption des nutriments se détériore. Le caecum est enflammé, la masse fécale n'est pas formée.

Symptômes associés

L'appendicite est un processus inflammatoire qui se développe en plusieurs étapes. Les symptômes aideront lors de l’examen initial à établir la cause et à prescrire le traitement approprié.

  • douleurs dans le nombril, dans l'hypochondre droit;
  • vomissements, nausée;
  • manque d'appétit;
  • fleurs blanches sur la langue;
  • température corporelle jusqu'à 38 degrés Celsius;
  • bouche sèche, soif.

Les symptômes sont plus prononcés au stade aigu de l'inflammation. Au stade initial, vomissements, nausées. Puis la diarrhée apparaît. Elle s'accompagne de douleurs qui diminuent en position couchée du côté droit.

Une augmentation de la température corporelle et une augmentation de la pression apparaissent lorsque l'organisme est gravement intoxiqué. La langue devient sèche, recouverte d'une floraison blanche et prononcée.

Douleur abdominale

Dans les 2-3 prochains jours, les muscles abdominaux se resserrent davantage. La douleur devient lancinante, incessante. A ce moment, augmentation possible de la température corporelle.

Nausées et vomissements

Les vomissements et la diarrhée dans l'inflammation de l'annexe apparaissent à un stade avancé. Il y a une intoxication du corps, une déshydratation. Les vomissements avec appendicite ont une teinte jaune.

La nausée est une réaction de l'estomac à l'irritation et à la douleur. L'appétit disparaît, le patient devient lent, faible.

Fièvre

Les températures supérieures à 38 degrés Celsius sont extrêmement rares chez les patients présentant une inflammation de l'annexe.

Apparaît après la diarrhée et les douleurs abdominales. Il est considéré comme normal dans le processus inflammatoire.

Diarrhée après le retrait de l'appendice

Après la chirurgie pour enlever l'appendicite, la diarrhée apparaît. La muqueuse intestinale est toujours enflammée, le processus de digestion est perturbé. La diarrhée est normale si elle ne dure pas plus de trois jours après la chirurgie.

La diarrhée après le retrait de l'appendicite ne nuit pas au corps s'il n'y a pas de douleur et de sang dans les selles. La diarrhée est une complication postopératoire.

  • inflammation résiduelle de la muqueuse intestinale;
  • prendre des antibiotiques;
  • système immunitaire faible;
  • manque d'enzymes dans le tube digestif;
  • congestion de l'infiltrat appendiculaire.

Les masses fécales deviennent liquides sous l’influence de médicaments antibactériens. Ils sont nécessaires pour la récupération postopératoire. La diarrhée est possible dans le contexte d'une immunité réduite apparue après une intoxication.

Dans la période postopératoire, des matières fécales peuvent être observées dans les matières fécales. La chaise aura une teinte jaunâtre. Lorsque des traces de sang apparaissent, vous devriez consulter un médecin.

Traitement

Un diagnostic opportun aidera à éviter les complications. Une intervention chirurgicale est nécessaire dans la détection de l'appendicite. En cas de diarrhée prolongée, un régime est prescrit, un schéma thérapeutique est ajusté. Les selles liquides ne sont pas toujours une complication, elles sont le plus souvent associées au nettoyage du corps des toxines et des toxines.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement de la diarrhée dans l'appendicite est un ensemble de mesures qui aident à établir la microflore intestinale. Inutile de se soigner, tous les médicaments sont prescrits par un médecin.

Médicaments contre la diarrhée:

  1. Lopéramide. Disponible sous forme de pilule. Efficace en cas de maux d'estomac, l'effet se manifeste dans les 20 minutes suivant l'ingestion et dure plus de 5 heures.
  2. Imodium. Disponible sous forme de comprimés et de capsules. L'effet apparaît 15 minutes après l'ingestion. Utilisé dans les diarrhées aiguës et chroniques.
  3. Regidron Nécessaire pour rétablir l'équilibre hydrique lors d'une diarrhée prolongée. La solution d’eau et de sel se prend en portions égales pendant la journée.
  4. Pancréatine. Favorise l'entrée des enzymes dans les intestins, améliore la digestion. Admis pour les adultes.
  5. Smekta. Disponible en poudre pour dilution avec de l'eau. Élimine les toxines du corps. Stabilise la barrière muqueuse dans l'estomac.

Les probiotiques contenant des bactéries bénéfiques sont utilisés pour restaurer la microflore intestinale. Ceux-ci incluent Linex, Bifiform.

Traitement de la diarrhée chez les enfants

L'inflammation de l'appendicite chez un enfant de tout âge nécessite un traitement urgent chez le médecin. Il est impossible de s'auto-traiter, car il existe une forte probabilité de développer des complications graves.

Pour soulager un symptôme déplaisant:

  • Smektu pour la normalisation de la chaise;
  • Rehydron pour éliminer la déshydratation;
  • Charbon actif.

La posologie du médicament est déterminée en fonction de l'âge et du poids de l'enfant.

Remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles de traitement de la diarrhée pour appendicite nécessitent une consultation avec un médecin. L'utilisation d'herbes peut causer des complications, la constipation et des réactions allergiques.

  1. Une cuillère à soupe d'Hypericum séché versez 250 ml d'eau bouillante. Insister 30 minutes, filtrer. Boire 80 ml trois fois par jour. L'outil aidera à se débarrasser de la diarrhée, a un effet anti-inflammatoire.
  2. Pour 100 ml d'eau, prenez 80 grammes d'écorce de chêne. Faire bouillir pendant une demi-heure à feu doux, laisser refroidir. Buvez 3 cuillères à soupe après les repas, pas plus de 3 fois par jour.

Pour le traitement de la diarrhée chez un enfant, vous pouvez utiliser de l'eau de riz. Pour ce faire, faites bouillir le riz, égouttez-le et donnez 100 ml au bébé trois fois par jour.

Prévention

L'inflammation de l'appendice affecte la membrane muqueuse, entrave la digestion. Les mesures préventives réduiront les complications.

  • exclure les fruits et légumes;
  • ne mangez pas d'aliments épicés et gras;
  • boire de l'eau bouillie jusqu'à 2 litres par jour;
  • après la chirurgie pour se reposer plus.

Après le retrait de l'appendicite, vous ne pouvez pas manger les 12 premières heures. Après une journée, vous êtes autorisé à vous lever, manger du bouillon, du thé faible.

Régime alimentaire

Les règles de nutrition, à la fois lors de l’exacerbation de la maladie et après une intervention chirurgicale, visent à enrayer la diarrhée et à rétablir le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal. Régime alimentaire prescrit par le médecin, basé sur l'image globale du patient.

  • réduire la consommation de produits laitiers;
  • refuser l'alcool, les boissons gazeuses, les jus de fruits en magasin;
  • poisson blanc maigre, viande de lapin, dinde;
  • il est recommandé de bien mastiquer les aliments;
  • vous ne pouvez pas manger des haricots, du chou, des pâtisseries à base de levure;
  • de préférence dans les 2 premières semaines pour exclure les œufs, le ketchup, la mayonnaise;
  • les plats sont cuits à la vapeur sans ajouter d'huile.

La chirurgie a un impact sur l'ensemble du patient. Après le retrait de l'appendicite, vous devez vous abstenir de tout effort physique, suivre un régime.

Complications possibles

La principale complication de la diarrhée dans l'appendicite est la déshydratation. La perte de fluides corporels réduit l'immunité et provoque diverses maladies. Vaisseaux sanguins perturbés, ce qui affecte tous les organes internes.

Les principaux signes de perte de fluides corporels sont:

  • couleur d'urine foncée,
  • vomissements
  • perte d'attention
  • faiblesse

Pour le traitement utilisé, Regidron - solution d’eau et de sel, augmentez la consommation d’eau propre. Pour la prévention, utilisez un régime.

La diarrhée avec appendicite n'est pas le symptôme principal. La diarrhée se manifeste dans la phase aiguë de la maladie, nécessite un diagnostic et un traitement. Après une intervention chirurgicale pour retirer l'appendice, une diarrhée pouvant aller jusqu'à 3 jours est considérée comme une réaction normale du corps.

http://vseozhivote.ru/kishechnik/appenditsit/ponos-pri-appenditsite.html

Causes et traitement de la diarrhée dans l'appendicite

Pour savoir s’il existe une diarrhée avec appendicite chez l’adulte ou l’enfant, certaines personnes doivent penser que si la douleur à l’abdomen devient très intense, la fièvre augmente. Parfois, la diarrhée survient après la chirurgie - pendant la période de rééducation (récupération). Le diagnostic opportun des causes du trouble des selles est très important - pour plus d'informations sur le fait qu'il existe un lien avec l'inflammation de l'annexe et sur ce que devrait être le traitement, lisez l'article.

Peut-il y avoir une diarrhée avec une appendicite?

Cette maladie survient chez des patients d'âges différents (adultes et enfants), est un processus inflammatoire dans le caecum (et plus particulièrement dans la région de l'annexe qui la quitte, et appartient au groupe des pathologies chirurgicales). Le trouble des selles est un symptôme probable, qui ne peut néanmoins être considéré comme un critère diagnostique de base contrairement aux symptômes typiques (parmi eux, une forte intensification de la douleur lors de l’affaiblissement de la pression lors de la palpation abdominale, une tension musculaire dans la paroi abdominale, etc.).

La diarrhée qui se produit sous la forme classique de l'appendicite ne survient généralement pas souvent. les matières fécales liquides sont excrétées 1 à 2 fois, et cela avant l’apparition d’une image claire du processus inflammatoire. Dans le même temps, il est probable que la diarrhée s'accompagne de multiples envies douloureuses de vider l'intestin, ce qui est typique de la localisation atypique (pelvienne, rétrocécale) du processus vermiforme.

Il est à noter que chez les enfants, la diarrhée à l'apogée de la clinique appendicite est beaucoup plus fréquente que chez les adultes. En outre, une tendance inverse est probable pour un patient de tout âge - la présence d'un retard dans les selles en raison d'une distension abdominale, de nausées et de vomissements.

Ainsi, la diarrhée est un symptôme de l'appendicite, mais n'appartient pas aux critères diagnostiques de base.

Raisons

La diarrhée peut accompagner la période aiguë de la maladie et apparaître au stade de la réadaptation, lorsque l'opération a déjà été effectuée. Dans le premier cas, il s'agit d'un acte réflexe, provoqué par une inflammation et une irritation du péritoine, alors qu'une diarrhée après une appendicite peut être associée à des causes telles que:

  1. La nature du régime (régime épargnant avec liquide et gelée).
  2. Allergie aux médicaments.
  3. Développement de dysbactériose (violation de la microflore intestinale).
  4. Traitement antimicrobien massif.

En outre, il est possible que les maladies chroniques de l’appareil digestif, provoquées par une inflammation aiguë et une intervention chirurgicale, soient exacerbées. Pour clarifier les causes du trouble des selles, il faut disposer de méthodes de diagnostic supplémentaires telles que des tests de laboratoire (sang, urine, selles, etc.) et des méthodes instrumentales (fibrogastroduodénoscopie, échographie des organes abdominaux). ).

Caractéristiques de la diarrhée avec appendicite

Il n’est pas toujours facile de comprendre ce qu’est un trouble des selles, car il s’agit d’un symptôme non spécifique (caractéristique de diverses pathologies). La diarrhée qui survient au début du processus est l’un des signes de ce que l’on appelle la dyspeptique, ou la phase initiale de la maladie. Cependant, il peut continuer au stade de la période inflammatoire (deuxième ordre), qui dépend de l'évolution de la pathologie.

Appendicite à l'emplacement normal de l'annexe

Cela commence par des symptômes tels que:

  • douleur migratoire (de la région autour du nombril ou de la région épigastrique à la région iliaque droite);
  • manque d'appétit;
  • des nausées;
  • vomissements simples.

Veuillez noter que la température corporelle dans la phase initiale (dyspeptique) de l'appendicite reste normale. L'état général est satisfaisant. La diarrhée - s'il y en a une - est répétée 1 à 2 fois. Cependant, le tableau clinique devient bientôt plus clair: les nausées augmentent (les vomissements n'augmentent généralement pas, la diarrhée est absente) et les douleurs abdominales. La palpation (palpation) peut être noté tension protectrice des muscles abdominaux. Fièvre - de 37,2 à 38,5 ° C, faiblesse.

Une douleur abdominale peut disparaître temporairement avec une appendicite gangréneuse - ceci est dû à la destruction des terminaisons nerveuses dans l'inflammation.

Les vomissements dans cette forme de pathologie sont répétés, mais cela ne s'applique pas à la diarrhée - les patients sont plus susceptibles de souffrir de ballonnements, ils ont des selles retardées. La moitié droite de l'abdomen est en retard dans la respiration.

Appendicite rétrocécale

On en parle si le processus vermiforme est situé inhabituellement: derrière le caecum. Il peut s'allonger jusqu'aux reins, aux muscles du bas du dos. La douleur a un caractère migratoire, comme dans la forme classique, ou est immédiatement localisée dans la moitié droite de l'abdomen.

Parfois, les patients se plaignent de maux de dos, aggravés lors de la marche et se prolongeant jusqu’à la cuisse - jusqu’à la boiterie.

Bien que les nausées, comme les vomissements, n'apparaissent pas de manière éclatante, la diarrhée est considérée comme un symptôme caractéristique. Il est causé par une irritation du dôme du caecum; Les selles molles ont généralement une consistance de lisier, répétée 2 à 3 fois. En outre, en raison de la proximité du processus inflammatoire au niveau du rein, une dysurie apparaît - troubles de l'urination.

Appendicite pelvienne

Plus commun chez les femmes. Dans cette forme de la maladie, le processus vermiforme est situé au-dessus de l'entrée du petit bassin ou directement dans sa cavité. En raison d'une localisation atypique, le tableau clinique change:

  1. La douleur est diffuse sur tout l'estomac - avec un déplacement vers la région pubienne.
  2. Caractérisé par une miction douloureuse.
  3. La diarrhée est répétée, un mélange de mucus est trouvé dans les selles liquides.

Dans ce cas, l’estomac est également impliqué dans l’acte respiratoire, la tension musculaire protectrice est souvent absente, ce qui, même dans le contexte d’une fièvre modérée, d’une dysurie ou d’une diarrhée, peut dérouter même un médecin expérimenté. Un diagnostic différentiel est nécessaire avec des dommages aux reins, à la vessie et à une infection intestinale.

Comporte la diarrhée après l'appendicite

Le trouble des selles est un symptôme indiquant une restauration incomplète de la fonction du tube digestif. Une exception est la période d’observance d’un régime alimentaire éparse durant laquelle le patient reçoit un aliment liquide (bouillons, gelées, décoctions, etc.) après une pause de jeûne - il n’ya aucune raison de s’alarmer, des selles normales apparaissant après le retour au régime normal. Si nous parlons de pathologie, la diarrhée est rarement le seul signe - d’autres symptômes apparaissent.

Médicaments contre les allergies

Dans de nombreux cas, le patient a déjà des antécédents d'intolérance individuelle (dermatite atopique, asthme, pollinose, etc.). Cependant, nous ne pouvons pas exclure la première sensibilisation survenue (formation d'une sensibilité immunitaire spécifique, à la base de toute forme d'allergie).

La réaction aux médicaments peut être caractérisée par des symptômes du tractus gastro-intestinal (TIG). Dans ce cas, il apparaît:

Le mucus est généralement présent dans les masses fécales, mais moins souvent, il est possible de détecter du sang. La défaite du tractus gastro-intestinal est souvent accompagnée d'autres symptômes de sensibilité: nez qui coule, toux, gonflement des muqueuses, éruption cutanée et démangeaisons. Probablement aussi une augmentation de la température corporelle jusqu'aux indicateurs sous-fébriles (37,1–37,9 ° C), l'apparition de faiblesses, une douleur dans les muscles et les articulations.

Dysbactériose

C'est un syndrome qui accompagne de nombreuses variantes du tractus gastro-intestinal; la base de la pathogenèse (mécanisme de développement) est un changement dans la composition de la flore intestinale - prévalence des espèces pathogènes sur les souches bénéfiques, augmentation de la reproduction de bactéries défavorables lorsque l'activité vitale de micro-organismes normaux est inhibée.

La dysbactériose, contrairement à la croyance populaire, n’est pas toujours synonyme de diarrhée.

Avec son développement, différents types de troubles des selles peuvent être observés: diarrhée, constipation ou alternance. En outre, les symptômes suivants se produisent:

  1. Nausée
  2. Mauvais appétit.
  3. Écorces.
  4. Brûlures d'estomac.
  5. Flatulences
  6. Sensation de lourdeur / douleur dans l'abdomen.
  7. Peau sèche
  8. Faiblesse générale.

Si les matières fécales sont liquides, elles ont la consistance d’une bouillie avec des mottes foncées ou blanches; la couleur va du jaune au verdâtre, l’odeur va de l’acide au putride.

Diarrhée associée aux antibiotiques

L'abréviation «AAD» est largement utilisée pour la désignation dans la littérature. Elle peut être considérée comme un type de dysbactériose provoquée par la consommation d’antimicrobiens, car sa pathogenèse est caractérisée par une violation de la composition de la microbiocénose intestinale. Symptômes observés tels que:

  • selles liquides (avec parfois un mélange de mucus, de sang) de 3-7 à 10-15 et même 25-30 fois par jour - cela dépend de la gravité du traitement;
  • distension abdominale et douleur;
  • nausée, vomissement;
  • fièvre, faiblesse.

La DAA peut survenir sous forme de colite pseudo-membraneuse - une maladie intestinale grave due à la bactérie Clostridium difficile. Une diarrhée répétée (abondante) entraîne une perte de liquide, de sels (électrolytes) et de protéines, ce qui entraîne une atteinte fonctionnelle grave et peut menacer le pronostic vital.

Traitement

Si la diarrhée est un symptôme de la phase aiguë de l'appendicite, aucune mesure isolée ne peut être considérée comme efficace ni raisonnable - le patient doit être hospitalisé d'urgence dans un hôpital chirurgical et bénéficier d'un traitement supplémentaire en fonction de son état objectif. En soi, la diarrhée, fréquente ou épisodique, n’est pas une maladie; l'attention nécessite le processus principal - l'inflammation de l'annexe.

En règle générale, le traitement conservateur n'est pas utilisé, car l'appendicite non catarhale (catarrhale) est extrêmement rare et le patient entre à l'hôpital avec une inflammation diffuse pouvant aller jusqu'à la péritonite (implication dans le processus pathologique du péritoine). La seule issue est la chirurgie d'urgence (appendicectomie); les médicaments sont utilisés comme moyens supplémentaires - pour éliminer le syndrome de la douleur, la prévention de la septicémie.

En ce qui concerne la diarrhée après une intervention chirurgicale, la tactique de traitement et la nécessité d’un traitement dépendent généralement de la cause de son développement. Si les selles molles après le retrait de l'appendicite sont associées aux particularités d'un régime temporairement observé, vous devez attendre le passage au régime habituel. Les médicaments ne sont généralement pas nécessaires - au contraire, il est préférable d'éviter une surcharge de médicaments.

Si la diarrhée après le retrait de l'appendicite est due à un processus pathologique, une approche intégrée est nécessaire. Considérez les principales méthodes de thérapie dans le tableau:

http://gastrozona.ru/zhidkiy-stul/info/ponos-pri-appenditsite.html

Publications De Pancréatite