Douleur aiguë du côté droit: causes d'apparition et valeur en fonction de la localisation

La plupart des maladies dont souffre une personne présentent des symptômes caractéristiques. Ces signes vous permettent d'identifier une maladie spécifique et de mener un traitement approprié. Selon l’endroit, les sensations douloureuses indiquent la maladie de divers organes. Il est donc extrêmement important d’interpréter correctement le signal envoyé par le corps.

La douleur dans le côté droit est un signe fréquent de maladies du système digestif, mais le processus de diagnostic n’est pas si simple: cela tient au fait qu’en plus des organes digestifs, il existe d’autres organes dans le côté droit. Par conséquent, l’analyse de la douleur en tant que symptôme doit être approfondie et aussi précise que possible.

La douleur comme signe de pathologie

Une mauvaise nutrition peut entraîner une douleur aiguë du côté droit.

Le syndrome de la douleur est l’un des symptômes les plus désagréables, indiquant des violations du fonctionnement normal du corps humain. Les douleurs dans le côté droit procèdent de différentes manières.

Cela est dû aux caractéristiques structurelles de la cavité abdominale - dans celle-ci, ainsi que dans les tissus voisins, se trouvent de nombreux nœuds nerveux, presque tout le système digestif, les organes du système urinaire, ainsi que la partie interne du système reproducteur.

Dans tous les cas, l’apparition d’une douleur est un signal qui indique que quelque chose ne va pas avec le corps. Différentes mesures sont prises en fonction de l'intensité de la douleur, de leur localisation et des raisons pour lesquelles elles ont été provoquées. Il est extrêmement important de diagnostiquer correctement et de déterminer la cause de la douleur. Parfois, pour se débarrasser de la douleur, il suffit d’organiser correctement son régime alimentaire, d’éliminer certains aliments ou tout simplement d’utiliser des analgésiques.

Lorsque la douleur survient après la prise de certains repas ou de l’alcool et que, dans le même temps, elle est légère, le patient doit consulter un médecin. Mais si la cause de la douleur n’est pas évidente, elle ne peut être déterminée qu’avec un diagnostic approfondi, comprenant des examens des organes internes. Dans ce cas, le patient ne peut déterminer approximativement que la localisation du syndrome douloureux.

Souvent, la localisation de la douleur correspond à la localisation de l'organe malade, mais parfois, le syndrome douloureux peut survenir dans une partie totalement inattendue du corps, tout en restant éloigné de la raison même de son apparence. Les causes les plus courantes de douleur aiguë du côté droit sont:

  • pathologie chronique des organes internes
  • mauvaise nutrition
  • travail incorrect du système digestif
  • maladies virales et infectieuses

Dans de tels cas, une douleur aiguë apparaît généralement après avoir mangé de la nourriture, certains médicaments ou après un effort physique et du stress. Dans de nombreuses situations, l'apparition de douleurs au côté droit dues à des maladies de tels organes:

De nombreuses maladies, accompagnées d'un sentiment de douleur aiguë, nécessitent des soins médicaux immédiats. Le bien-être et la vie du patient dépendent souvent de la rapidité du traitement.

La douleur dans le côté droit est un signal par lequel le corps signale que tout ne va pas bien.

Douleur aiguë dans le côté droit de l'abdomen

Une maladie telle que l'appendicite peut provoquer des douleurs du côté droit.

La sensation de douleur est un symptôme évident, clairement ressenti par le patient, pour diagnostiquer la cause de son apparition n’est pas si simple. Parmi les maladies qui provoquent des douleurs, localisées dans le côté droit de l'abdomen, on peut noter de telles maladies intestinales:

  • appendicite
  • diverticule intestinal
  • blocage intestinal
  • la duodénite
  • hernie inguinale
  • maladie du foie
  • pancréatite

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum. La douleur aiguë dans l'abdomen inférieur droit est l'un des principaux symptômes de l'appendicite.

Diverticule intestinal - une maladie résultant de la saillie de la paroi intestinale. Il présente des symptômes similaires à ceux de l'appendicite. En raison de la pathologie, le contenu de l'intestin s'accumule dans la partie saillante de l'intestin, tout en irritant les terminaisons nerveuses et en provoquant des douleurs. Autres symptômes de la maladie: fièvre, faiblesse, selles bouleversées.

L'obstruction intestinale, également appelée volvulus, est une pathologie en développement rapide, à cause de laquelle le flux sanguin s'arrête, divers dommages aux parois intestinales. Avec cette maladie, une douleur aiguë apparaît, ce qui donne à l'aine. Il se caractérise également par des vomissements.

La duodénite est un processus inflammatoire affectant le duodénum. Les sensations de douleur sont localisées dans le bas abdomen à droite et associées à des symptômes caractéristiques de troubles du système digestif.

Une hernie inguinale est l'une des maladies chirurgicales causées par la rupture des couches internes de la paroi péritonéale et la perte de parties du système digestif dans l'espace sous-cutané. Un signe évident de cette pathologie est une saillie de la peau dans la région de l'aine.

Maladie du foie. La douleur survient aux derniers stades de l'hépatite. Avec la cirrhose du foie ou la cholécystite, il existe une douleur intense et douloureuse.

La douleur abdominale inférieure droite est souvent causée par diverses pathologies intestinales.

Douleur aiguë dans l'hypochondre droit

La douleur dans l'hypochondre droit peut être causée par la pathologie du gros intestin.

Les douleurs localisées dans la région de l'hypochondre sont caractéristiques de nombreuses maladies. Parmi eux devrait être noté la pathologie du foie et du côlon. La dyskinésie des voies biliaires et la cholécystite sont la cause la plus fréquente de douleur dans cette région.

Ces pathologies ont des symptômes similaires, ainsi la douleur de ce type s'appelle la colique hépatique. Habituellement, le symptôme se manifeste la nuit. Cela est dû au fait que les voies biliaires étirent la bile, ce qui ne peut pas les quitter et entrer dans l'intestin.

Souvent, la douleur au cou, aux épaules, s’étend à tout l’abdomen, accompagnée de vomissements fréquents. Si le canal biliaire est libéré, la douleur aiguë disparaît soudainement, il ne reste que la sensation de lourdeur dans l'hypochondre. La cholécystite, accompagnée d'une inflammation, présente également les symptômes suivants: fièvre, faiblesse, signes généraux d'intoxication.

En cas d'hépatite, la capsule hépatique est considérablement étirée en raison d'un organe élargi. Ce processus est également accompagné d'une douleur importante. L'hépatite est caractérisée par un signe tel que la jaunisse, dans laquelle la peau du patient acquiert une teinte caractéristique qui indique la destruction des cellules de l'organe.

Le zona est une autre cause possible de douleur. À la suite de cette maladie, les ganglions spinaux et les nerfs intercostaux deviennent enflammés à la suite d'une infection herpétique. Cette maladie se caractérise par des éruptions caractéristiques de la peau du patient, organisées en fonction de la position des fibres nerveuses. Elle s'accompagne d'une faiblesse générale ainsi que d'une légère augmentation de la température corporelle du patient.

Le syndrome de la douleur, localisé à droite sous les côtes, est le plus souvent causé par des problèmes de foie, mais d'autres causes sont également possibles.

Douleur aiguë dans le côté droit du dos

La douleur au côté droit peut également être un signe de pathologie des reins et de la vessie.

Le syndrome douloureux sur le dos droit peut être le signe de diverses pathologies des reins et de la vessie. La douleur peut être très forte, avoir l'apparence de contractions. Les cailloux dans l'uretère sont souvent à l'origine de ce phénomène, ce qui provoque son blocage, l'étirement des murs, une inflammation et une douleur apparente.

L'insuffisance rénale survient pour diverses raisons. Ce sont des toxines, des produits de décomposition, des tissus morts, des caillots de sang. Douleur aiguë au dos - coliques néphrétiques, un symptôme dans lequel vous devriez toujours consulter un médecin afin d'éviter d'éventuelles complications.

Les maladies de la vessie et des reins sont les causes les plus courantes de douleur aiguë au dos à droite. Syndrome de la douleur - l'un des signes les plus évidents de perturbation du corps. Selon la localisation de la douleur, le symptôme peut évoquer certaines pathologies. Un diagnostic précis est une condition essentielle à la réussite du traitement. Vous devez donc être attentif à votre corps et demander de l'aide rapidement si des signes d'une maladie particulière se manifestent.

À propos de la douleur dans le côté droit dira la vidéo:

http://pishhevarenie.com/boli/ostraya-bol-v-pravom-boku-prichiny-poyavleniya-i-ee-znachenie-v-zavisimosti-ot-lokalizatsii/

Douloureux côté droit

Les causes de la douleur du côté droit sont le plus souvent des maladies des organes digestifs (appendicite, cholécystite, hépatite et autres), des maladies des organes respiratoires (pneumonie, bronchite, cancer du poumon, pleurésie), des maladies cardiovasculaires (état préinfarctus, cardiopathie rhumatismale, thrombophlébite, hypertension artérielle, péricardite), des maladies du système nerveux central et périphérique (épilepsie, arachnoïdite, myélite, ganglionite), ainsi que de nombreuses affections non associées à des maladies. Examinons plus en détail les principales causes de douleur du côté droit et les méthodes pour les éliminer.

Causes de douleur dans le côté droit

1. La consommation de grandes quantités d'aliments épicés, frits, fumés, gras et en conserve est douloureuse du côté droit après le repas. La douleur ne survient pas immédiatement après avoir mangé un aliment, mais après une ou deux heures de sa présence dans l'estomac. Avec une douleur ponctuelle et sa disparition au bout d'un moment, ne vous inquiétez pas. Mais si ces douleurs se reproduisent ou sont accompagnées d'autres symptômes, un examen urgent est nécessaire pour détecter la présence d'une maladie du tractus gastro-intestinal.

2. Douleur au côté droit en marchant. Cela se produit généralement en marchant vite ou en courant. La nature de la douleur: coup de couteau, forte, passant rapidement. La raison en est l'augmentation rapide de la circulation sanguine dans les membres, lorsque le sang, en contournant le diaphragme, coule directement dans les muscles des jambes. Un apport sanguin insuffisant au diaphragme provoque son spasme. Pour prévenir une telle douleur, il est nécessaire de manger de la nourriture au plus tard deux heures avant l'exercice et de se réchauffer. Dans d'autres cas, lorsque la douleur au côté droit survient avec une légère charge ou ne disparaît pas pendant une longue période, vous devriez consulter un médecin. Très probablement, il s'agit d'un signe d'apparition de processus inflammatoires dans le foie ou la vésicule biliaire ou d'une maladie du système musculo-squelettique.

3. Douleur dans le côté droit avec des mouvements de respiration profonde. Un phénomène rare, mais bien réel, se produit après un changement de la position du corps, lorsqu'un petit nerf a été pincé. La douleur est assez vive et rapide. Dans d'autres cas, il est nécessaire de penser à une lésion des côtes ou à une maladie des tissus et des organes voisins.

4. Douleur au côté droit pendant la menstruation. Cela arrive plus de la moitié des femmes. La douleur est localisée dans le bas de l'abdomen, à droite. Les sensations de douleur sont caractérisées par des mouvements de tiraillement, comme des contractions. Parfois, cette condition s'accompagne d'une élévation de la température corporelle jusqu'à 37 ° C, de transpiration, de soif, d'une faiblesse générale et de troubles de la digestion.

Quelles maladies font mal au bon côté

Si nous divisons conditionnellement le côté droit en trois parties: la partie supérieure (hypochondre droit), le milieu et la partie inférieure (région iliaque), nous discutons des causes d'une pathologie particulière avec une certaine localisation de la douleur. Dans certains cas, nous traiterons de la description des maladies avec localisation de la douleur dans le dos (région lombaire droite).

La zone de l'hypochondre droit

Organes internes pouvant être à l'origine de douleurs dans l'hypochondre droit: poumon droit, vésicule biliaire, pancréas, foie, intestins et diaphragme. L'irradiation (passage d'une autre zone) de douleur à cet endroit peut être due à une pathologie du cœur, de la colonne vertébrale et des organes pelviens.

1. Pathologie de la vésicule biliaire. La cholécystite aiguë (inflammation de la membrane muqueuse de la vésicule biliaire) s'accompagne de douleurs aiguës, aiguës et crampes dans l'hypochondre droit et peut irradier vers le dos et la colonne vertébrale. Les autres symptômes de la cholécystite aiguë comprennent la distension abdominale, la constipation, les nausées, les vomissements, la fièvre, la faiblesse et le malaise.

2. Maladie biliaire. Cette pathologie, dont la cause principale est la formation de calculs biliaires dans la vésicule biliaire. D'où tous les symptômes de la maladie. Les douleurs sont assez sévères, avec une localisation dans l'hypochondre droit et dans le dos. Augmentation de la douleur lors du déplacement des pierres. Une fonction insuffisante de l'émulsification des graisses en raison d'une circulation biliaire réduite entraîne l'apparition de troubles digestifs. Dans le développement de la pathologie, l'urticaire (un mécanisme allergique, l'effet des toxines provenant d'aliments insuffisamment digérés), de l'eczéma (un mécanisme réflexe) et des démangeaisons de la peau (l'effet des toxines sur la peau) peuvent se rejoindre.

3. dyskinésie biliaire. Il s'agit d'un trouble systémique du travail des organes biliaires, conséquence du développement de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal (gastrite, pancréatite, etc.), de troubles de l'alimentation, de l'apparition d'invasions helminthiques et de lésions de l'abdomen. La forme hyperkinétique du trouble se caractérise par une suractivité de la fonction contractile de la vésicule biliaire, ce qui entraîne des douleurs aiguës dans l'hypochondre droit, et la forme hypokinétique est une faible contraction de la vésicule biliaire, accompagnée de douleurs sourdes et prolongées de la nature cambrée ou oppressive.

4. Maladies du pancréas. La douleur dans le côté droit survient avec la défaite de la section de la tête du pancréas, dans d'autres cas, la douleur survient dans l'hypochondre gauche. Une autre cause de douleur est une tumeur bénigne ou maligne du pancréas, qui tend la capsule de la glande et provoque ainsi une douleur. La localisation droite de la douleur est typique du processus de compression d’une tumeur croissante d’organes situés près de la glande.

5. pancréatite aiguë. En raison du processus inflammatoire prononcé dans la pancréatite aiguë, il existe des douleurs vives ou lancinantes dans l'hypochondre droit, qui sont souvent administrées à l'hypochondre dorsal et gauche (décrit comme une douleur encerclante). Les autres symptômes de la pancréatite sont les suivants: diarrhée, éructations, flatulences, malaise général, faiblesse, perte d'appétit et de sommeil, augmentation de la température corporelle jusqu'à 38 ° C et hypertension artérielle.

6. maladie du foie. L'hépatite et la cirrhose du foie peuvent causer une douleur irradiante dans la région iliaque droite et dans le dos. Chez les patients présentant une pathologie hépatique, on observe un jaunissement de la peau et de la sclérotique, un assombrissement de l’urine et un éclaircissement des matières fécales, une fièvre, une faiblesse et une indisposition. Les patients ressentent une lourdeur du côté droit, alors que la taille du foie augmente en raison de la circulation sanguine et de l'enflure.

7. Appendicite. Il s'agit d'une inflammation de l'appendice, qui s'accompagne de douleurs crampes aiguës, avec une localisation dans l'estomac à droite et dans le dos, près de la colonne vertébrale. Autres symptômes de l'appendicite: bouche sèche, malaise général, dyspepsie, fièvre.

8. Maladies de l'intestin grêle. Inclure un large éventail de maladies et leurs causes. Ils présentent le même complexe de symptômes, y compris une diarrhée fréquente avec restes de nourriture non digérée, ballonnements, tiraillements, douleurs douloureuses, cambrées, avec localisation dans la zone située à droite du nombril ou dans l'épigastre.

Douleur sous les côtes du côté droit du dos.

La douleur dans le quadrant supérieur droit du dos peut être le résultat d’interventions chirurgicales en cet endroit, d’un effort physique excessif et d’un certain nombre de maladies des organes internes. La douleur aiguë est un signe non seulement de lésions aux organes résultant de blessures, de grèves, de blessures, mais également de nombreuses maladies.

1. La névralgie intercostale est une cause fréquente de douleur à cet endroit. Les douleurs sont généralement sourdes, rarement aiguës et aiguës. Le patient atteint de névralgie intercostale commence à se déformer du côté sain, de sorte que les espaces intercostaux commencent à s’étirer et que la pression irritant les terminaisons nerveuses diminue, réduisant ainsi la pression des côtes sur les nerfs et la douleur. En outre, dans cette pathologie, la transpiration, la douleur dans les muscles et la décoloration de la peau sont accrues.

2. Les reins sont également situés sous les côtes, sur le côté du dos. La pathologie du rein sous forme de maladies inflammatoires du pelvis et du parenchyme des organes est généralement accompagnée de douleurs vives et sourdes.

3. La lithiase urinaire est la formation de calculs dans les voies urinaires au niveau du rein. Pendant un effort physique, les pierres peuvent se déplacer, provoquant une douleur sourde ou tirante du côté droit.

Une colique aiguë dans le dos est le signe d’une complication grave: la fermeture du conduit urinaire avec une pierre.

Douleur dans le côté droit, dans la partie centrale

Les causes de douleur à la place du niveau de la taille sont les plus diverses, causées par des maladies des organes abdominaux et certaines conditions physiologiques du corps.

1. La dorsopathie, une pathologie dégénérative dystrophique de la colonne vertébrale et de ses tissus environnants, est une cause fréquente de douleur à cet endroit. À son tour, la dorsopathie est due à des troubles de l'alimentation, à un effort physique accru et à des blessures. Elle se caractérise par des douleurs tiraillantes ou douloureuses sur le côté droit, parfois des coups de feu. Les patients ressentent des picotements de la peau et lorsque la maladie est affaiblie et que les muscles du corps s'amincissent.

2. La protrusion vertébrale est la deuxième cause de douleur au niveau de la taille, est une complication de l'ostéochondrose et la partie interne de l'anneau fibreux de la vertèbre se modifie. Le plus souvent, la maladie survient dans la colonne lombaire. La douleur est donc ressentie du dos au niveau de la taille et au-dessous. Il existe également des douleurs chroniques, des picotements dans les jambes, une faiblesse des muscles de la cuisse, dans de rares cas - des troubles de la miction.

3. La cystite - la prochaine cause de douleur au milieu de l'abdomen, survient lors d'une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie. La cause de la cystite est une infection bactérienne, résultant de la pénétration de microorganismes pathogènes dans les voies urinaires. Accompagné de cystite miction douloureuse, parfois avec du sang. Cependant, des douleurs de brûlure et de piqûre peuvent apparaître au niveau du périnée et de la projection de la vessie sur la paroi abdominale antérieure.

Douleur dans la région iliaque à droite

La douleur au bas de l'abdomen droit survient avec des maladies des organes pelviens, des organes abdominaux et des maladies des voies urinaires.

La douleur est souvent vive, aiguë, soudaine et peut indiquer une rupture ou une torsion d'une section ou d'une partie de l'intestin ou de l'ovaire chez la femme, ou un blocage des voies urinaires ou biliaires avec une pierre.

L’apparition de symptômes de choc, perte de conscience, pâleur de la peau et baisse de la pression artérielle, accélération du rythme cardiaque indique un saignement intrapéritonéal.

Une douleur faible, constante, douloureuse ou sourde accompagne généralement le début des processus inflammatoires. Elle survient en cas d'apport sanguin anormal aux organes ou en cas d'exacerbation de maladies chroniques de la cavité abdominale et du petit bassin.

Que faire si votre côté droit fait mal

Toute douleur aiguë ou prolongée du côté droit nécessite une visite rapide chez le médecin.

Un traitement d'urgence immédiat est toujours nécessaire en cas de douleur aiguë et intense, accompagnée de symptômes d'indigestion et de fièvre.

Particulièrement dangereux pour la vie et nécessitant une assistance urgente, telles que l'appendicite et la pancréatite aiguë. Lorsque les symptômes de ces maladies apparaissent, les analgésiques ne peuvent plus être pris, ils peuvent fausser le tableau clinique, ce qui ralentit le diagnostic et la nécessité d'une intervention chirurgicale. En général, les premiers soins en cas de pathologie aiguë de l'abdomen sont minimes et dangereux du fait de la détérioration de l'état du patient, en cas d'action préalable à l'arrivée du médecin. Par conséquent, tout d’abord, tout doit être fait pour que le spécialiste puisse voir le patient le plus rapidement possible. En plus d'interdire la prise de médicaments, la consommation d'eau et de nourriture devrait être exclue, et vous pouvez avoir froid sur votre estomac. Les patients souffrant d'abdomen aigu sont hospitalisés dans un hôpital chirurgical.

Quel médecin devrais-je contacter si mon côté droit est douloureux?

Dans les cas autres et non aigus, les spécialistes suivants fournissent une assistance médicale en cas de douleur du côté droit: gastro-entérologue, spécialiste des maladies infectieuses, urologue, gynécologue, chirurgien, médecin généraliste. Tous les problèmes pour trouver le bon spécialiste sont résolus lorsque vous contactez un établissement médical. En l'absence de médecins de spécialités étroites, vous devez contacter le thérapeute.

http://medicalj.ru/symtoms/abdomen/1455-bolit-pravyj-bok

Une douleur aiguë dans le côté droit: facteurs provocateurs

Une douleur aiguë au côté droit indique qu'il existe des problèmes dans le corps. Selon l’organe touché, le patient peut ressentir une gêne dans l’hypochondre, du dos ou une douleur aiguë du côté droit du bas-ventre. Mais dans tous les cas, la nature de la douleur et sa localisation fournissent de nombreuses informations sur la maladie qui les a provoquées.

En cas de douleur du côté droit, la première chose à faire est d'identifier les raisons qui ont provoqué sa survenue, car les tactiques de traitement ultérieures en dépendent.

Les maladies des organes situés non seulement dans cette zone, mais également à l'extérieur de la cavité abdominale peuvent être à l'origine de l'inconfort. Vous ne devez donc pas essayer de poser vous-même un diagnostic ni de prendre des médicaments sans ordonnance.

C'est important! En cas de douleur aiguë au côté droit, vous devez appeler une ambulance ou aller vous-même à l'hôpital. Le médecin doit expliquer non seulement la nature des douleurs (spasticité, tiraillement, éclatement), le moment de leur apparition, mais également ce qui aurait pu provoquer l'attaque. Cela peut être, par exemple, des exercices excessifs, des blessures dans cette zone, un abus d’alcool, l’utilisation d’aliments et de plats inhabituels. Tout cela permet au spécialiste de poser un diagnostic préliminaire et de prescrire un examen supplémentaire.

Pathologies pouvant provoquer des douleurs du côté droit

Les causes de la douleur du côté droit peuvent être différentes, mais elles sont généralement observées dans les pathologies du foie, des voies biliaires et de la vésicule biliaire. Plus rarement, ils surviennent chez des patients souffrant de maladies duodénales et d'organes du système urinaire et reproducteur.

C'est important! Des douleurs coupantes sévères du côté droit peuvent être observées dans les cas nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence, notamment une appendicite aiguë ou une rupture de l'oviducte au cours d'une grossesse extra-utérine.

Douleur dans l'hypochondre droit

L'apparition de douleurs dans l'hypochondre droit indique le plus souvent des pathologies du foie, du duodénum, ​​des organes du système biliaire.

Des douleurs sévères peuvent être observées dans les cas de cholécystite aiguë et chronique, de cholélithiase et de ses complications, telles que:

  • colique biliaire;
  • inflammation aiguë du pancréas;
  • gonflement de la papille duodénale majeure;
  • dyskinésie biliaire.
Lorsque l'une de ces pathologies peut être observée, douleur dans l'hypochondre droit.

En outre, le symptôme dans le développement de la cholécystite aiguë est observé:

  • forte fièvre;
  • goût amer dans la bouche;
  • des nausées et des vomissements, après lesquels le bien-être du patient ne s'améliore pas.

Dans la cholécystite chronique en rémission, aucun symptôme n'est observé. Lorsque la maladie passe dans la phase aiguë, il y a des douleurs localisées dans l'hypochondre droit, elles sont d'abord observées de temps en temps, puis constamment et peuvent augmenter avec la toux, la respiration profonde.

Avec la cholélithiase, on observe rarement une douleur du côté droit et une personne peut même ne pas être au courant du développement de la pathologie et le plus souvent, elle est détectée par hasard à l’échographie.

Mais si la pierre bloque la sortie de la vésicule biliaire, il y a des attaques de coupures et des douleurs de poignard dans l'hypochondre droit. Souvent, ils irradient vers la région lombaire, sous l'omoplate droite, vers le membre supérieur et vers le cœur. Les douleurs sont très fortes, avec leur apparence, une personne ne trouve pas de place pour elle-même, car elles ne s’apaisent pas pendant une minute, à part elles ont des nausées avec des vomissements.

Le néoplasme de la principale papille duodénale apparaît également, c’est dans cette zone que les voies biliaires sortent dans la lumière du duodénum. La tumeur elle-même ne provoque pas de douleur, mais lorsqu'elle apparaît, une angiocholite se développe. C'est au cours de l'inflammation des voies biliaires que la douleur survient dans l'hypochondre droit; à part eux, la température du patient augmente, des signes de jaunisse apparaissent.

Si le patient présente un dysfonctionnement des voies biliaires, la nature de la douleur peut être différente:

  • dans le cas d'un dysfonctionnement de type hyperkinétique, la douleur dans la région du foie a un caractère aigu, aigu, paroxystique;
  • dans le type hypokinétique, il est terne et douloureux, on l'observe constamment, chez certains patients, il peut être complètement absent.

En outre, la dyskinésie peut survenir sous forme de colique biliaire, la douleur dans ce cas est forte, apparaître de manière inattendue, accompagnée d'un trouble du rythme cardiaque, un sentiment de peur.

C'est important! Avec le développement de la pancréatite aiguë, la douleur environnante est généralement localisée dans la partie supérieure de l'abdomen. En règle générale, il apparaît à la suite de l'abus d'alcool fort, d'aliments gras, épicés et frits. Si la maladie n'est pas traitée, elle peut rapidement se terminer par la mort du patient.

Douleur abdominale droite

Appendicite aiguë

Une douleur brûlante soudaine du côté droit est le plus souvent observée avec une appendicite aiguë. Il se développe rapidement et la plupart des patients développent d'autres signes de pathologie:

Si ces signes apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car une intervention d'urgence est généralement requise.

Grossesse extra-utérine


Lorsqu'une grossesse anormale est interrompue par le type d'avortement par sonde, dans lequel le fœtus est jeté dans la cavité abdominale, la douleur est dans la plupart des cas une crampe.

C'est important! Contrairement à d’autres pathologies douloureuses lorsqu’une grossesse extra-utérine est interrompue, elle est administrée au périnée et à l’anus. Une telle anomalie peut entraîner la mort du patient et nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Torsion de la tumeur ovarienne

La cause de la douleur du côté droit dans la région iliaque chez les femmes de différents groupes d’âge peut être une torsion des jambes du kyste ovarien.

Dans ce cas, la douleur apparaît de manière inattendue et peut être d'une force telle que le patient peut s'évanouir. Ils sont amplifiés par des mouvements, même mineurs. En outre, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • la diarrhée;
  • violation de la miction;
  • écoulement de sang du vagin;
  • basse température

Avec une telle pathologie, une hospitalisation et une chirurgie urgentes sont indiquées.

Rupture ovarienne

Une autre cause de douleur dans le bas-ventre peut être une apoplexie ou une rupture ovarienne. Selon les statistiques, cette pathologie se développe habituellement du côté droit et ressemble au tableau clinique de l'avortement des trompes.

Lorsque l'ovaire est rompu, des saignements se produisent. Il peut être très fort et provoquer une anémie. La méthode de traitement est déterminée par l'intensité du saignement. S'il est insignifiant, il ne peut être traité que par la prise de médicaments et, lorsqu'il est abondant, une opération peut être prescrite.

Colique rénale

Si le patient a une lithiase urinaire, il peut alors développer une colique rénale. Une pierre tombée dans la lumière de l'uretère droit provoque l'apparition de douleurs aigües à droite, donnant l'abdomen. Dans la plupart des cas, leur caractère est identique à celui de l'appendicite aiguë. C'est pourquoi même un médecin expérimenté peut avoir des difficultés pour diagnostiquer différemment les deux pathologies. Mais il existe un certain nombre de symptômes permettant d'établir un diagnostic préliminaire.

Si le patient souffre de colique rénale, la douleur irradie à l'aine et au bas du dos. Le patient devient agité, il est incapable de trouver une telle position dans laquelle la douleur était moins forte. En outre, la plupart des patients ont une miction altérée et une hématurie.

Si une personne soupçonne une colique rénale, elle doit immédiatement consulter un médecin, car si le diagnostic est confirmé, une hospitalisation urgente est requise.

En fonction des résultats de l'examen, le médecin choisit un schéma thérapeutique, il est généralement possible de se passer de chirurgie.

Le zona

L'agent causal du zona est le virus de l'herpès. Les symptômes de la pathologie ressemblent à ceux de la pancréatite aiguë. Au début de l'infection, des douleurs aiguës et constantes apparaissent à droite. Il peut y avoir des nausées et même des vomissements, caractéristiques de l’inflammation du pancréas. L’apparition de ces signes peut être déroutante, même pour des spécialistes compétents. C’est pourquoi ils commencent tout d’abord à traiter le patient comme pour une pancréatite aiguë. Mais au bout de quelques jours, une éruption cutanée apparaît sur l’estomac et il est facile de poser le bon diagnostic.

Quel médecin traite la douleur du côté droit

Avec l'apparition de douleurs aiguës sur le côté droit, vous ne devez pas vous auto-traiter, car elles peuvent être le symptôme d'une maladie dangereuse nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence.

Si vous avez mal au côté droit, vous devez appeler la brigade des ambulances. Elle conduira le patient au service de chirurgie. Ici le patient est examiné. Des ultrasons et des rayons X des organes de la cavité abdominale et un certain nombre d'autres tests selon les indications peuvent être prescrits.

Selon la cause de la douleur, ils peuvent être traités par un chirurgien, un gastro-entérologue, un urologue, un andrologue et un gynécologue.

http://ozhivote.ru/rezkaya-bol-v-pravom-boku/

Douleur dans le côté droit: causes, diagnostic, traitement

Dans le côté droit, la douleur apparaît comme un symptôme de trouble dans le corps. En fonction de l'organe affecté, le patient peut ressentir une douleur dans l'hypochondre droit ou une douleur du côté droit du bas de l'abdomen, du côté même du dos. Le syndrome douloureux peut se propager bien au-delà du lieu de douleur maximale et céder dans une direction ou une autre Dans tous les cas, la localisation et la nature de la douleur fournissent de nombreuses informations sur la pathologie qui l’a provoquée.

Douleur dans l'hypochondre droit

À ce stade, une douleur peut survenir en raison de:

  • maladies internes;
  • des blessures;
  • les maladies du système musculo-squelettique;
  • maladies neurologiques.

Maladies des organes internes pouvant être une cause de douleur au côté droit

Parmi les maladies des organes internes, la pathologie de la vésicule biliaire est la plus douloureuse. Cholécystite aiguë et chronique, cholélithiase et ses complications - coliques biliaires, dyskinésie biliaire, tumeurs du mamelon de Vater et pancréatite aiguë - avec toutes ces maladies, la douleur est localisée dans l'hypochondre droit.

Dans la cholécystite aiguë, parallèlement à ce symptôme, il se produit une augmentation de la température, un goût amer apparaît dans la bouche, des nausées accompagnées de vomissements qui n'améliorent pas le bien-être du patient. Contrairement à une opinion commune, la jaunisse n’est pas caractéristique de cette maladie.

La cholécystite chronique ne se manifeste pas sans aggravation. Devenu aggravé, il est symptomatique en général et la nature de la douleur en particulier ressemble beaucoup à une inflammation aiguë:

  • localisé dans l'hypochondre droit;
  • sont d'abord paroxystiques, puis permanents;
  • au plus fort de l'inflammation augmente avec toute action qui augmente la pression intra-abdominale - toux, éternuement, effort et même respiration.

La douleur dans l'hypochondre droit dans la cholélithiase ne se produit pas aussi souvent. Les pierres dans la vésicule biliaire peuvent ne pas se manifester avant des années. Très souvent, ils sont découverts par hasard au cours de l'échographie de routine ou de l'examen d'un patient pour d'autres maladies.

Mais tout change si la pierre bloque la sortie de la vésicule biliaire.

En ce moment, une douleur paroxystique intense se produit sous le bon arc costal de la nature coupante, déchirante, déchirante. Ils donnent souvent au bas du dos, sous l'omoplate droite, dans le bras et parfois dans la région du cœur. Une personne au sommet d'une crise de coliques biliaires accepte tout, mais pour se débarrasser de la douleur, elle est si forte.

En même temps que la douleur, des nausées accompagnées de vomissements répétés se produisent, la patiente se précipite au lit, la douleur ne disparaissant dans aucune position.

De même, des tumeurs de la papille de Vater apparaissent, des endroits où les canaux biliaires s'étendent dans la lumière du duodénum. En soi, la tumeur ne provoque pas de douleur. Cependant, avec sa présence, une angiocholite apparaît inévitablement - une inflammation des voies biliaires, dans laquelle la douleur est localisée dans l'hypochondre gauche. Avec eux, le patient a de la fièvre, des frissons, une jaunisse grave.

Lorsque dyskinésie biliaire la nature de la douleur dans le côté droit est très diverse et dépend du type de son évolution.

Dans la dyskinésie de type hyperkinétique, la douleur dans la région du foie est aiguë, aiguë, paroxystique. Dans le cas d'un type hypokinétique, le contraire est constant, terne, douloureux, parfois complètement absent. Il est possible et dyskinésie du type de colique biliaire, dans laquelle la douleur est de haute intensité, insupportable, survient soudainement et est accompagnée par des interruptions dans le cœur, un sentiment de peur. Dans ce dernier cas, les médecins peuvent parfois se tromper dans le diagnostic et poser un diagnostic préliminaire erroné d'infarctus du myocarde. Cependant, les données des tests de laboratoire et du décodage ECG permettent d’exclure les pathologies cardiaques.

Les douleurs dans la pancréatite aiguë sont plus souvent localisées dans le haut de l'abdomen et ont un caractère environnant, capturant les deux côtés et même le dos.

Cette pathologie chirurgicale survient le plus souvent dans le contexte de l'abus d'alcool fort, qui s'accompagne d'une consommation abondante d'aliments frits, gras et épicés. Sans traitement, cette maladie peut rapidement être fatale.

Douleur au côté droit à la suite de blessures

Une côte meurtrie ou brisée peut également entraîner des douleurs dans le haut de l'abdomen ou du côté droit sous les côtes. Il y a une augmentation de leur respiration, de leurs mouvements corporels, de la toux et des éternuements. Dans les premières heures qui suivent la blessure, la douleur se propage dans la zone d'impact, mais après quelques heures, elle est localisée précisément sur le site de la blessure. L'utilisation de la radiographie révèle une fracture des côtes et une échographie des organes internes permet de séparer la lésion de la pathologie du foie ou de la vésicule biliaire.

Le zona peut être une cause de douleur au côté droit

Causée par le virus de l'herpès, cette pathologie ressemble beaucoup à la pancréatite aiguë en ce qui concerne les symptômes. Au début de la maladie, douleur intense à gauche et moins souvent dans la moitié droite de l'abdomen, vive, vive, permanente. Vous pouvez avoir des nausées et même des vomissements caractéristiques de la pancréatite. Ce complexe de symptômes peut être trompeur, même par des médecins expérimentés qui commencent à traiter une inflammation du pancréas. Heureusement, après quelques jours, une éruption vésiculeuse caractéristique apparaît sous la forme d'un ruban adhésif (car la maladie s'appelle «zona»). À partir de ce moment, le diagnostic devient évident et on prescrit au patient le traitement approprié, si cela n'a pas été fait auparavant.

Douleur à l'abdomen droit

Les boucles de l'intestin grêle et la partie ascendante du côlon sont situées à l'étage intermédiaire de la moitié droite de l'abdomen.

Sur le côté droit de l'abdomen, la douleur ne peut être causée que par la défaite de ces organes. Habituellement, ils sont permanents, assez forts, non associés à la prise de nourriture et s'accompagnent d'autres symptômes:

  • trouble des selles;
  • un mélange de mucus et / ou de sang dans les fèces;
  • distension abdominale;
  • l'anorexie;
  • perte de poids progressive;
  • nausées et vomissements.

Douleur abdominale basse droite

Dans cette zone de la douleur abdominale peuvent être déclenchés par diverses maladies. Leur tableau clinique est parfois très similaire et dépend de l’organe touché.

Maladies provoquant des douleurs abdominales basses

L'appendicite aiguë est la pathologie chirurgicale la plus courante.

La douleur survient généralement au niveau supérieur de l'abdomen ou près du nombril, après quelques heures de déplacement dans la région iliaque droite (au-dessus du pli inguinal). Parallèlement, d'autres symptômes de dyspepsie, tels que diarrhée unique, nausées et parfois vomissements, perte d'appétit et légère augmentation de la température sont possibles.

L'appendicite aiguë présente un certain nombre de symptômes caractéristiques qui sont déterminés par un chirurgien lors de la palpation de l'abdomen.

En plus de l'appendicite, la maladie de Crohn peut provoquer des douleurs au côté droit de l'abdomen.

Dans l'iléite terminale - une variante du développement de la maladie de Crohn - la douleur est localisée dans la région iliaque droite et ressemble beaucoup à une «appendicite». Les symptômes restants ressemblent aussi souvent à une image d'appendicite. C'est pourquoi les erreurs de diagnostic sont fréquentes lorsqu'un appendice «sain» est détecté lors de l'opération, mais une inflammation est détectée à l'extrémité de l'intestin grêle.

Les maladies gynécologiques en tant que causes de douleur dans le côté droit du bas-ventre chez les femmes

Dans la région sus-pubienne ou dans l'aine droite et gauche, des douleurs peuvent apparaître en raison de pathologies de l'utérus:

Dans ces maladies, la douleur est souvent permanente, accompagnée d'une variété de sécrétions du tractus génital - allant du sang au purulent, parfois avec de la fièvre, souvent très élevée.

Chacune des maladies ci-dessus est très dangereuse car, si elle n'est pas traitée, elle entraîne l'apparition de complications graves:

Important: si vous ressentez des douleurs au côté droit de l'abdomen chez les femmes enceintes, celles-ci doivent immédiatement contacter un gynécologue.

Traitement de la douleur côté droit

La douleur étant un symptôme, ce n’est pas la maladie à traiter, mais la maladie qui l’a provoquée. Combien de fois prenons-nous des analgésiques ou des antispasmodiques dans n’importe quelle situation! Et combien de fois les chirurgiens ou les gynécologues reprochent-ils aux patients de ne pas avoir immédiatement demandé de l'aide? Mais toute maladie est plus facile à traiter au tout début, et non au stade du développement de complications graves.

Dans le traitement des maladies décrites, toutes les méthodes disponibles en médecine sont utilisées:

  1. Thérapie de régime:
    • rejet des maladies grasses, frites et épicées de la vésicule biliaire;
    • l'exclusion des fibres grossières, des épices - avec des maladies intestinales;
    • faim complète pendant plusieurs jours - avec pancréatite aiguë;
  2. Traitement de la toxicomanie:
    • antibiotiques pour l'inflammation dans n'importe quel domaine;
    • en cas de maladies oncologiques - radiothérapie, chimiothérapie et radiothérapie;
    • avec le zona - les médicaments antiviraux, le seul efficace dans cette pathologie;
    • antispasmodiques et analgésiques - simplement en tant qu'élément d'un traitement complexe;
  3. L'intervention chirurgicale - en tant que mesure extrême, et parfois la seule, efficace pour lutter contre la pathologie:
    • une appendicite;
    • torsion de la tumeur ovarienne;
    • son apoplexie;
    • grossesse extra-utérine;
    • maladie de calculs biliaires;
    • certaines formes de la maladie de Crohn;
    • tumeurs du mamelon de Vater.

Quelle que soit la douleur du côté droit - constante ou paroxystique, lancinante, douloureuse ou oppressante - c'est un symptôme de trouble dans n'importe quel organe. En l’ignorant, l’auto-administration d’analgésiques et d’antispasmodiques - c’est le bon chemin pour aller au lit d’hôpital et même sur la table pour le chirurgien. Parfois, une personne arrive chez le médecin trop tard et tous ses efforts sont vains. Par conséquent, dans toute attaque de douleur, même si elle est passée, ne soyez pas paresseux - contactez au moins le médecin local. Mieux vaut qu'il murmure que vous êtes venu le voir pour rien, plutôt que de vous ouvrir un chirurgien ou un pathologiste.

Bozbey Gennady, commentateur médical, médecin urgentiste

116,450 vues au total, 2 vues aujourd'hui

http://okeydoc.ru/boli-v-pravom-boku-prichiny-diagnostika-lechenie/

Une douleur aiguë dans le côté droit - provoque

La douleur est l'un des symptômes les plus désagréables, ce qui signifie qu'il existe des troubles dans le corps. Il est peu probable qu'une personne ne remarque pas un tel symptôme, en particulier si la douleur est très intense et survient soudainement dans un contexte de bien-être complet. La douleur abdominale n’est pas rare car il existe un grand nombre d’organes différents, de plexus nerveux et de vaisseaux sanguins.

Si vous ressentez des douleurs du côté droit, vous devez en identifier les causes, car elles dépendent des mesures à prendre pour remédier à la situation. Habituellement, l'apparition de douleur dans le côté droit indique la pathologie des organes situés dans cette zone. Mais il arrive souvent que la douleur du côté droit soit le symptôme d'une maladie d'organes situés dans une autre partie de la cavité abdominale. Dans cette situation, sans l'aide d'un spécialiste ne peut pas faire.

Généralement, l'apparition soudaine de la douleur vous incite à consulter un médecin. Parfois, le syndrome douloureux est si intense que le patient doit faire appel à une brigade d'ambulances. En ce qui concerne le médecin, il est non seulement nécessaire de nommer la localisation de la douleur, mais également de déterminer sa nature (crampes, traction, éclatement), ainsi que de se souvenir des événements qui ont précédé son apparition. Cela aidera le médecin à établir un diagnostic préliminaire et à orienter le patient vers les procédures de diagnostic nécessaires.

Les causes de la douleur aiguë du côté droit peuvent être diverses, mais le plus souvent, ce symptôme est associé à la pathologie du foie, de la vésicule biliaire et de ses canaux. Moins fréquemment, les patients souffrant de maladies duodénales et génito-urinaires sont traités avec une telle plainte.

Parfois, dans des conditions aiguës telles qu'une appendicite aiguë ou une rupture de la trompe de Fallope au cours d'une grossesse extra-utérine, une douleur intense peut être localisée du côté droit ou combinée à une douleur dans d'autres zones.

Douleur dans l'hypochondre droit

C'est dans cette zone que la douleur survient lors de maladies du foie, du système biliaire et du duodénum. Des douleurs persistantes apparaissant périodiquement dans cette zone peuvent indiquer la présence de maladies chroniques de ces organes. Mais une forte augmentation ou une douleur soudaine peut être un symptôme de la colique biliaire. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette pathologie: blocage d'une pierre ou d'une tumeur dans la bouche du canal biliaire, ou spasme des voies biliaires, ce qui entraîne une stagnation de la bile dans la vésicule biliaire et une forte surextension de ses parois. Cette condition nécessite des soins médicaux immédiats et, dans certains cas, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire.

Des affections aiguës associées à des maladies du foie et du système biliaire, pouvant provoquer une douleur aiguë dans l'hypochondre droit, surviennent rarement sans raison apparente dans le contexte de la santé totale du patient. Le plus souvent, les patients peuvent être longtemps perturbés par une douleur récurrente du côté droit sous les côtes, gravité associée à la consommation de nourriture ou de boisson. Par conséquent, quand de tels "petits" symptômes apparaissent, il est préférable de consulter un médecin, cela aidera à éviter l'exacerbation des maladies.

Douleur abdominale basse du côté droit

Appendicite aiguë

L'apparition soudaine de douleur dans la région iléale droite peut indiquer une maladie des organes situés dans cette zone (iléon, appendice, partie ascendante du côlon). Le plus souvent, une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen droit se manifeste lors d'une appendicite aiguë. L'intensité de la douleur augmente rapidement et d'autres symptômes, tels que nausées, vomissements, fièvre, diarrhée, sont souvent associés. Lorsque les symptômes décrits ci-dessus, il est nécessaire de consulter un médecin, car dans la plupart des cas, les patients nécessitent une intervention chirurgicale urgente.

Grossesse extra-utérine

Chez les femmes en âge de procréer, l'apparition d'une douleur aiguë au bas de l'abdomen sur le côté droit peut indiquer une violation de la grossesse extra-utérine (trompe), dans laquelle l'ovule fécondé a été fixé non dans l'utérus, mais dans la trompe de Fallope droite. Il existe deux options pour l'interruption spontanée de la grossesse tubaire: la rupture du tube et l'avortement, dans lequel l'ovule du fœtus pénètre dans la cavité abdominale. Dans le premier cas, le syndrome douloureux est difficile à distinguer de celui de l'appendicite aiguë, et dans le second cas, la douleur est généralement crampes.

Un symptôme distinctif de la douleur lors de l'interruption de la grossesse tubaire est le rayonnement de douleur dans le rectum et le périnée. Cette pathologie menace la vie d'une femme et nécessite un traitement chirurgical urgent.

Kystes ovariens jambes de torsion

Chez les femmes de tout âge, des douleurs dans la région iliaque droite peuvent survenir lorsque les jambes d’un kyste de l’ovaire droit sont tordues. Dans ce cas, la douleur apparaît soudainement et son intensité est si grande qu'une femme peut perdre connaissance. La douleur augmente avec le moindre mouvement, peut-être une légère augmentation de la température corporelle, des troubles des selles et de la miction, il y a souvent un écoulement sanguinolent du système génital. Avec cette pathologie, une opération urgente est également requise.

Apoplexie de l'ovaire

L'apoplexie (rupture, crise cardiaque) de l'ovaire est une autre maladie gynécologique pouvant entraîner une douleur vive au bas de l'abdomen droit. Selon les statistiques, cette pathologie se produit dans la plupart des cas précisément du côté droit et, selon le tableau clinique, ressemble à une violation de la grossesse extra-utérine. En cas d'apoplexie ovarienne, il se produit des saignements qui peuvent être assez abondants et conduire rapidement au développement de l'anémie. Les tactiques médicales sont déterminées par l'intensité du saignement. Avec une faible perte de sang, un traitement assez conservateur et une anémie sévère, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Colique rénale

La colique rénale peut survenir lorsqu'un patient présente une lithiase urinaire. Lorsqu'une pierre pénètre dans la bouche de l'uretère droit, il se produit une douleur vive et aiguë qui irradie dans la région iliaque droite. La nature du syndrome douloureux rappelle très souvent celle de l'appendicite aiguë, de sorte que même les médecins les plus expérimentés peuvent rencontrer des difficultés pour diagnostiquer différemment ces maladies.

Cependant, certains signes aident le médecin à établir un diagnostic préliminaire. Avec des coliques néphrétiques, la douleur se fait sentir dans le bas du dos et dans l'aine, le patient est très agité, il ne peut pas trouver une position dans laquelle l'intensité du syndrome douloureux diminuerait. En outre, les patients souffrent souvent de troubles urinaires et d’apparition d’impuretés sanguines dans les urines. Si vous soupçonnez le développement d'une colique rénale, vous devez immédiatement consulter un médecin, car lorsque vous confirmez le diagnostic, le patient doit être hospitalisé. En fonction des résultats de l'examen, le médecin choisit la tactique du traitement. Dans la plupart des cas, il est possible de s'en sortir avec un traitement conservateur.

Avec l'apparition soudaine d'une douleur aiguë au côté droit, vous ne devez pas vous lancer dans un autodiagnostic ou un traitement personnel, car l'apparition de ce symptôme peut indiquer la survenue de pathologies graves nécessitant des soins médicaux d'urgence.

Quel médecin contacter

Avec l'apparition d'une douleur aiguë dans l'hypochondre droit, vous devez appeler une ambulance, qui conduira le patient à l'hôpital chirurgical. Il y aura un examen, y compris une échographie, une radiographie des organes abdominaux et autres (si indiqué). En fonction de la cause de la douleur, le chirurgien, le gastro-entérologue, le gynécologue et l'urologue peuvent participer au traitement.

À propos des douleurs dans l'hypochondre droit dans le programme «Vivre en bonne santé!»:

http://myfamilydoctor.ru/rezkaya-bol-v-pravom-boku-prichiny/

Qu'est-ce qui peut faire mal au côté droit?

Lorsque le côté droit fait mal, il est difficile d'établir un diagnostic précis sans un examen approfondi. Le syndrome de la douleur du côté droit peut être un signe à la fois de névralgies et de processus pathologiques de l'intestin, des organes de reproduction d'une femme et de processus inflammatoires du système urinaire.

Il peut y avoir de nombreuses causes de douleur dans le côté droit.

Pourquoi le côté droit fait-il mal?

La douleur est un concept collectif et peut indiquer l'emplacement de l'organe touché. Le diagnostic aidera l'intensité, la fréquence et la nature du syndrome douloureux.

La nature de la douleur et les causes possibles

Lancement, douleur intermittente, forte et encerclante - ces sentiments sont ressentis par un patient présentant des processus inflammatoires dans le pancréas.

La douleur douloureuse, sourde et débilitante - est caractéristique des processus inflammatoires dans la sphère de la reproduction. Cette image peut donner une grossesse extra-utérine, des tumeurs des testicules, du scrotum, des ovaires.

Forte, lancinante, aggravée au cours d'un effort physique mineur, la douleur indique la pathologie des organes abdominaux, colite, entérocolite. Les symptômes de la maladie intestinale sont accompagnés par une altération des mouvements de l'intestin, un manque d'appétit, des nausées et une formation excessive de gaz.

Douleur aiguë et aiguë - caractéristique de l'appendicite, nécrose de la section intestinale, obstruction intestinale.

Une douleur aiguë à droite est caractéristique de l'obstruction intestinale.

Des pousses sur le côté de la côte - avec névralgie d'origines diverses, complication du zona. Les patients peuvent décrire cet état "comme un choc électrique", "du côté des brûlures".

Les coliques de type douleur avec localisation dans l'hypochondre indiquent les pathologies du foie, des voies biliaires.

Crampes aiguës, douleurs de couture avec déplacement des sensations dans l'abdomen et l'urètre se développent avec des maladies du système urinaire, coliques rénales, rupture de la trompe de Fallope avec une forme tubulaire de la grossesse.

Localisation de la douleur

La localisation du syndrome douloureux est un concept flou. Parfois, la source de la douleur se trouve à une distance décente de la localisation de la gêne.

La douleur dans le quadrant supérieur droit du corps est caractéristique des maladies suivantes:

  • processus inflammatoires dans le foie et les voies biliaires, les calculs biliaires;
  • maladie rénale;
  • pancréatite ou nécrose du pancréas;
  • névralgie intercostale;
  • bardeaux - les côtés droit et gauche du dos sont touchés;
  • dans de rares cas - douleur reflétée de l'annexe;
  • processus inflammatoires dans les parties inférieures des poumons, le diaphragme;
  • infarctus du myocarde.

Avant l'apparition du zona, il y a une douleur dans le côté droit

Si le syndrome douloureux est apparu dans la partie inférieure droite, nous pouvons supposer:

  • grossesse extra-utérine - sensations de traction stupides;
  • névralgie lombaire;
  • rupture de la trompe de Fallope - douleur aiguë, forte, intolérable;
  • maladies inflammatoires de l'ovaire, processus tumoraux - intensifiés lorsque vous appuyez sur l'examen gynécologique;
  • prostatite, oncopathologie des testicules, prostate chez l'homme;
  • inflammation de l'appendice - la douleur augmente avec le pressage;
  • arthrite ou arthrose de l'articulation de la hanche - de par la nature du syndrome douloureux, ces maladies sont difficiles à déterminer. L'intensité du processus pathologique dépend du degré de destruction de l'articulation ou d'inflammation des tissus environnants;
  • la libération d'un ovule par l'ovaire pendant l'ovulation est un inconfort périodique facile les 10-14 jours du cycle.

En cas de malaise autour du nombril, la partie médiane de l'abdomen, le médecin suggérera:

  • les coliques;
  • appendicite - la gêne ressentie lors de l'inflammation de cet organe diminue souvent au niveau de la jambe, mais peut être localisée au niveau du nombril;
  • les maladies rénales - de la néphrite et du cancer au cancer.

Maladies liées au genre

L'anatomie féminine est différente de celle des hommes. Chaque sexe a des problèmes de santé individuels.

Chez l'homme, la douleur dans le flanc droit de l'abdomen est associée à:

  • les pathologies de la prostate - du processus inflammatoire à l'hyperplasie des organes de différentes natures;
  • coliques néphrétiques - il y a des crampes, des spasmes pulsants, une sensation de sable dans l'urètre lors de l'urination. Le dysfonctionnement affecte le côté droit et le bas du dos;
  • cancer du testicule - inconfort radio;
  • tumeurs secondaires dans les carcinomes de la prostate, du rein, de la vessie.

Chez les hommes, la douleur au côté droit peut être due à une colique rénale.

Pour poser un diagnostic, le médecin doit exclure:

  • grossesse extra-utérine;
  • ovulation - douleur tirée de faible intensité;
  • début de grossesse - le syndrome se développe lorsqu'on tente d'implanter l'ovule dans l'utérus. Les patients décrivent l'état de "comme des fourmillements".
  • rupture de la trompe de Fallope - douleur intense, intolérable à la perte de conscience;
  • coliques rénales;
  • pendant la grossesse - en fonction du moment, il peut s'agir d'un hématome rétrochoral, de contractions fausses ou réelles;
  • oophorite d'origines diverses;
  • apoplexie ovarienne;
  • ouverture spontanée du corps du kyste dans l'ovaire;
  • état en cas d'organe polykystique lorsque l'ovaire est agrandi;
  • adhérences dans la trompe de Fallope - douleur sourde et constante, caractérisée par la constance;
  • hydrosalpinx - dans les phases initiales, il y a une lourdeur dans le côté, avec l'ajout d'une infection bactérienne, le syndrome douloureux augmente.

Pathologie de l'enfance

Chez les bébés de la première année de vie, coliques, maladies intestinales, réactions allergiques aux aliments complémentaires, les protéines du lait constituent la principale cause de gêne. L'enfant ne peut pas expliquer ce qui le blesse, le tire, le réduit ou le tire. Toutes ces pathologies sont donc accompagnées de larmes sans raison apparente. L'enfant appuie les jambes sur le ventre, la diarrhée, le rythme de développement physique diminue.

Un enfant plus âgé provoque une gêne du côté droit:

  • une appendicite;
  • maladies intestinales;
  • invasions helminthiques;
  • jade

La néphrite peut causer une douleur juste chez les enfants

Chez les adolescentes, l’inconfort peut causer des maladies de la sphère de la reproduction. Chez les jeunes hommes - pathologie des testicules - varicocèle, orchite.

Quel médecin contacter?

Dans la partie droite du corps, il y a un grand nombre d'organes vitaux. Par conséquent, il est difficile de déterminer quel médecin contacter. Les maladies chroniques constituent une exception, le patient connaissant déjà leurs symptômes caractéristiques.

Si le syndrome douloureux est insignifiant, il faut montrer le bébé au pédiatre de district, à un chirurgien, afin d’exclure l’appendicite, la diverticulite et l’obstruction intestinale. Si le médecin soupçonne une maladie rénale, le traitement peut être effectué par un pédiatre. Mais il est préférable de se tourner vers un urologue ou un néphrologue pédiatrique.

Pour les patients adultes au stade initial de l'examen, il est recommandé de consulter un thérapeute et un chirurgien. En cas de suspicion de maladie de la reproduction ou de grossesse, la patiente sera référée au gynécologue, urogynécologue. Les hommes se feront examiner par un urologue ou un andrologue.

Si vous avez des problèmes avec le système génito-urinaire, vous devez contacter votre urologue.

Si vous soupçonnez une maladie intestinale, le patient sera redirigé vers le bureau du gastro-entérologue.

Après exclusion des pathologies du tractus gastro-intestinal, de la sphère reproductive, des poumons, le patient doit être examiné par un neuropathologiste pour rechercher des maladies de la colonne vertébrale, des névralgies et des affections après avoir été affecté par le virus de l'herpès.

Si un patient a des antécédents de cancer d'un organe, alors après exclusion de toutes les maladies non cancéreuses, un oncologue devra être examiné et consulté.

Diagnostic de la douleur

Les mesures diagnostiques commencent par un examen physique et un entretien avec le patient.

Lors du diagnostic est pris en compte:

  • la nature et l'intensité du syndrome douloureux;
  • sa localisation;
  • histoire générale du patient;
  • le comportement du patient lors de l'activation de la gêne;
  • symptômes supplémentaires et ses manifestations;
  • Le patient prend-il des médicaments?

En tant qu'outil de diagnostic différentiel, utilisez des méthodes de visualisation matérielle:

  • Radiographie
  • Ultrasons - gynécologie, urologie, intestins;
  • IRM - pour exclure la diverticulite, diagnostiquer les tumeurs de nature différente, les hernies et les tumeurs de la colonne vertébrale, les modifications des têtes articulaires de l'articulation de la hanche;
  • interventions chirurgicales laparoscopiques et diagnostiques toutes cavités.

Pour identifier les causes de la douleur, il faut une radiographie.

Pour le diagnostic devra mener une série de tests. Au premier stade, il s'agit d'analyses cliniques générales d'urine, de sang, de selles sur les œufs de vers, de grattements sur l'entérobiose, de frottis de sécrétions vaginales et urétrales et de prélèvement de jus de prostate. Sur la base des résultats des tests primaires, le médecin décide de la nécessité d'effectuer des recherches supplémentaires.

Que faire avec une douleur au côté droit

Options de traitement possibles:

  1. Chirurgie - tumeurs, calculs dans les reins et la vésicule biliaire, appendice, obstruction intestinale, processus nécrotiques dans le pancréas, les diverticules, la rupture de l'ovaire ou des kystes d'organes. Seul le traitement chirurgical est indiqué pour une appendicite, une grossesse extra-utérine, une rupture de la trompe de Fallope, une mort fœtale confirmée pendant la grossesse.
  2. Antibiotiques - divers processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal, gynécologie, urologie. Lorsque la pancréatite montre la faim dans les premiers jours de traitement, alors une antibiothérapie. Le but des préparations enzymatiques est montré.
  3. Antispasmodiques - gynécologie, urologie, douleurs dans la colite, entérocolite, coliques rénales et néphrite.
  4. Médicaments antibactériens et antiparasitaires à entérobiase confirmée, giardiase et autres invasions helminthiques.
  5. Diurétiques et anti-inflammatoires en présence de calculs, de sable dans les reins.
  6. Quand la nature neurologique de la douleur - médicaments AINS, corticostéroïdes, agents antiviraux pour le zona.
  7. Maladies du système musculo-squelettique - médicaments anti-inflammatoires, hormones, chondroprotecteurs pendant une longue période.

Qu'est-ce qui peut faire mal au côté droit? Il n'y a pas de réponse sans équivoque à cette question. Le syndrome douloureux est l’un des signes d’un grand nombre de maladies dangereuses. Afin de prévenir leur développement, passez immédiatement un examen et le traitement nécessaire.

Noter cet article
(2 points, moyenne 5,00 sur 5)

http://lechusdoma.ru/chto-mozhet-bolet-v-pravom-boku/

Publications De Pancréatite