Symptômes et traitement des maladies infectieuses intestinales chez l'adulte

Presque chaque personne au moins une fois dans sa vie est confrontée à une infection intestinale. Beaucoup de gens confondent cette maladie avec une intoxication alimentaire, mais contrairement à cette maladie, l’infection est provoquée par des microorganismes pathogènes qui provoquent une inflammation du tube digestif. Il s’agit d’une maladie grave et dangereuse qui nécessite un examen approfondi et un traitement qualifié. Dans cet article, nous examinons les symptômes et le traitement des infections intestinales chez l’adulte, les méthodes de diagnostic, les premiers secours et la prévention de ces maladies.

Pour les patients hypertendus, un quota a été alloué. Depuis le 1er mars, chaque personne souffrant d'hypertension a le droit de le faire. En savoir plus >>>

Infection intestinale - qu'est-ce que c'est?

Infection intestinale aiguë est un terme qui unit un groupe de maladies transmises par voie fécale-orale causées par des microorganismes pathogènes. Les agents responsables sont des bactéries et des virus.

Les agents pathogènes pathogènes peuvent être trouvés dans les aliments ou transmis de personne à personne. Les micro-organismes qui pénètrent dans le corps par le tube digestif commencent à libérer des toxines dangereuses et à se reproduire activement. Ils peuvent pénétrer dans la paroi intestinale et provoquer une inflammation. Ces maladies sont toujours accompagnées d'une intoxication grave et de symptômes intestinaux.

En l’absence de traitement médical approprié et rapide, les infections intestinales aiguës peuvent entraîner une détérioration importante de l’état du patient et menacer sa vie. On pense que les plus sensibles à ces maladies sont les enfants. Mais chez l'adulte, ces maladies infectieuses peuvent survenir sous une forme aiguë, entraînant une déshydratation et une défaillance de tout le corps.

En cas d'intoxication alimentaire classique, la maladie n'est pas provoquée par des bactéries mais par des toxines formées dans des produits gâtés et de mauvaise qualité. Ces conditions ne nécessitent pas de traitement bactérien ni de traitement à long terme. Une personne empoisonnée n'est pas contagieuse et dangereuse pour les autres.

Types d'infections intestinales, méthodes de transmission

Quelles maladies sont liées aux infections intestinales et comment peuvent-elles être infectées? Cette question, à première vue, est simple, mais beaucoup d’infections confondantes avec des intoxications ne peuvent donner une réponse exacte et reconnaître à terme une maladie potentiellement mortelle.

Les infections intestinales incluent un grand nombre de maladies diverses. Certaines d'entre elles sont aiguës et dangereuses pour le patient, tandis que d'autres passent rapidement et en toute sécurité.

Le principal mode de transmission de l'infection intestinale est fécal-oral. Une personne peut être infectée par une personne malade ou par une personne récemment atteinte de la maladie. Parfois, après la maladie, les personnes restent porteuses de bactéries et sont dangereuses pour les autres.

Une épidémie d'infection intestinale peut se développer chez les personnes qui consomment des aliments préparés par une personne infectieuse. Les bactéries non lavées après que les mains des toilettes se soient retrouvées dans la nourriture.

Chaque type d'infection intestinale a ses propres caractéristiques dans les modes de transmission et de distribution parmi la population. Les agents pathogènes peuvent se transmettre non seulement d'une personne à l'autre. Certains produits sont des réservoirs naturels pour eux.

Vous trouverez ci-dessous les principaux types d'infections intestinales et les caractéristiques de leur transmission à l'homme.

La dysenterie

La dysenterie, ou maladie des mains sales, est une maladie infectieuse qui se propage sur toute la planète. Le plus souvent, il se développe pendant la saison chaude. Causée par la bactérie Shigella. Vous pouvez être infecté par une personne malade ou boire de l'eau contaminée, des légumes ou des fruits non lavés.

Les épidémies de dysenterie sont fréquentes en été. Les personnes nageant dans l'eau peuvent avaler de l'eau contaminée. La mentalité de notre peuple leur permet de se soulager pendant le voyage, exposant ainsi les autres nageurs au danger d'infection.

Salmonellose

Cette infection intestinale est très insidieuse. Souvent, les agents responsables de la salmonellose se multiplient dans les aliments sans en changer le goût. Vous pouvez être infecté par la salmonellose en mangeant des œufs, des produits laitiers et à base de viande et des saucisses. Dans le même temps, les aliments consommés peuvent être frais et de grande qualité, sans odeur ni goût désagréables.

Le plus souvent, une personne contracte la salmonellose simplement en mangeant des œufs de poulet ou de canard provenant d'oiseaux infectés. Dans le même temps, les œufs ne sont pas différents de la normale, il est impossible de suspecter une infection sans tests de laboratoire.

Les bactéries causées par la salmonellose sont à l'intérieur des œufs et non sur la coquille. Pour une raison quelconque, la population croit que si l'œuf est soigneusement lavé, vous pouvez vous protéger de la salmonellose. Bien sûr, les œufs doivent être lavés, mais cela ne vous protège pas de cette infection bactérienne intestinale.

Le choléra

Cette maladie intestinale est l'une des plus dangereuses. Une personne peut mourir en quelques heures après avoir perdu de grandes quantités d’eau et une intoxication grave.

Heureusement, à notre époque, cela n'arrive pas souvent, ses épisodes sont rares. L'épidémie de choléra se développe le plus souvent en été.

Vous pouvez tomber malade en buvant de l'eau contaminée ou en vous baignant. Une personne malade peut infecter les autres en cuisinant avec les mains sales. Vibrio cholerae peut être transporté par les mouches.

Rotavirus

Cette maladie intestinale virale est communément appelée «grippe intestinale», car elle se manifeste non seulement par les symptômes du système digestif, mais également par les symptômes catarrhales caractéristiques des ARVI.

Le rotavirus est une maladie saisonnière et ses épidémies se développent le plus souvent au cours de la période automne-hiver.

Vous pouvez être infecté par une personne malade.

Histoires de nos lecteurs

Je nettoie régulièrement le corps des parasites chaque année. J'ai commencé à le faire quand j'avais 30 ans, parce que ma santé était foutue. Les médecins ont juste haussé les épaules. Je devais prendre ma propre santé. J'ai essayé différentes méthodes, mais l'une m'aide particulièrement bien.
Plus >>>

Cette infection est transmise par voie fécale-orale.

Entérovirus

Les épidémies d'entérovirus sont très courantes. Cet agent pathogène peut être transmis de personne à personne.

Il peut aussi s'accumuler dans le sol, la nourriture. Le virus est capable de rester actif pendant longtemps, en restant sur des articles d'hygiène personnelle.

Une personne qui a une infection à entérovirus depuis longtemps est dangereuse pour les autres et peut rester porteuse de l'infection pendant un certain temps.

Le tableau clinique des infections intestinales

Les signes d'infection intestinale n'apparaissent pas immédiatement après l'infection. En règle générale, il y a une période d'incubation entre le contact avec l'infection et l'apparition des premiers symptômes. C’est le temps nécessaire aux microbes pathogènes pour pénétrer dans la paroi intestinale, la reproduction et la production de toxines.

La durée de la période d'incubation est individuelle pour chaque agent pathogène. Par exemple, avec la salmonellose, elle peut durer de 6 heures à 3 jours et dans le cas du choléra, 1 à 5 jours.

Les principaux symptômes des infections gastro-intestinales sont les suivants:

  • Hyperthermie - augmentation de la température corporelle. Ses nombres peuvent atteindre 38-39 degrés. Cela est dû à une intoxication grave et à une inflammation aiguë qui se développe dans les parois intestinales.
  • Nausées et vomissements. Premièrement, le patient peut vomir des débris de nourriture, puis le vomi se compose de suc gastrique, de bile et de liquide ingéré.
  • Douleur abdominale. Il peut être aigu ou douloureux, localisé dans différentes parties de l'abdomen. La dysenterie est caractérisée par un ténesme - douleur aiguë lors des selles.
  • La diarrhée Le type et la consistance des matières fécales dépendent du type d'agent pathogène. Ainsi, lorsque les matières fécales du choléra sont aqueuses, évoquent l’eau de riz. La salmonellose est caractérisée par des selles fétides vertes liquides. Lorsque la dysenterie dans les selles peut voir les traînées de sang et de mucus.
  • Faiblesse générale et malaise - se développent en raison d'une intoxication et de la perte de grandes quantités de liquide.
  • Augmentation des flatulences, des flatulences, des ballonnements. Ces processus peuvent être accompagnés de coliques intestinales graves.
  • Dans le cas du rotavirus, le patient présente des symptômes catarrhales: congestion nasale, nez qui coule, mal de gorge, toux.

En cas d'infection intestinale, une déshydratation peut se développer. En cas de vomissements et de diarrhée, le corps perd une grande quantité de liquide et d’oligo-éléments essentiels. Le pouls du patient s'accélère, le niveau de pression artérielle diminue, la respiration devient plus rapide, la peau devient blanche. Sur le fond d'un tel état, des convulsions, des troubles du rythme cardiaque et de la conscience peuvent se développer.

Premiers soins pour infection intestinale

Une assistance pour le développement d’une infection intestinale doit être fournie dès les premières minutes du début des symptômes. Il est possible de déterminer le développement de cette maladie en augmentant rapidement la température et les selles abondantes, en détériorant la condition humaine. Avec le développement des premiers signes cliniques de cette maladie, vous devez appeler une ambulance.

Rappelez-vous que l'auto-traitement des infections intestinales chez les adultes à la maison est très dangereux et peut avoir des conséquences graves. Seul un médecin, après un examen approfondi du patient, peut prescrire le traitement étiologique approprié.

En attendant l’arrivée des médecins, commencez à fournir les premiers secours à la personne empoisonnée. Grâce à elle, il est possible de soulager légèrement l'état du patient, de réduire la gravité du syndrome d'intoxication.

Vous trouverez ci-dessous les principales étapes à suivre pour aider les malades avant l’arrivée de la brigade SMP.

Lavage gastrique

Pourquoi rincez-vous, demandez-vous, si l'intoxication intestinale se produit après une certaine période d'incubation, si des aliments dangereux ont depuis longtemps quitté la cavité gastrique? En fait, cette procédure contribuera à éliminer certaines des toxines et des déchets de microorganismes, ce qui facilitera grandement le bien-être du patient. Il convient également de garder à l’esprit que des symptômes similaires peuvent survenir au début et une intoxication aiguë, dans laquelle le nettoyage de l’estomac est la principale procédure de secours d’urgence.

Pour laver l'estomac, vous aurez besoin d'eau ordinaire à la température ambiante. Il est nécessaire de boire 2 à 3 verres d'eau par gorgée et de provoquer une attaque de haut-le-cœur en appuyant votre doigt sur la racine de la langue.

Selon les protocoles modernes de premiers secours, les médecins ne sont pas les bienvenus pour l’utilisation de solution de permanganate de potassium pour le lavage de l’estomac. L'efficacité de cette méthode ne dépasse pas l'utilisation d'eau ordinaire. Une solution mal préparée de lavage au permanganate de potassium peut provoquer une intoxication aiguë et des brûlures de la muqueuse de l’œsophage et de l’estomac.

Lavement nettoyant

Il aide à éliminer les toxines formées dans l'intestin sous l'influence de bactéries pathogènes. Elle est réalisée à base d'eau bouillie simple. Pour sa mise en œuvre, vous aurez besoin d’une tasse d’Esmarkh, de crème pour bébé ou de vaseline. Pour couper, utilisez uniquement de l'eau à la température ambiante. Les liquides chauds et froids sont contre-indiqués.

Absorbants

Tous les sorbants, tels que le sorbeks, l’atoksil, le smekta ou le charbon actif contre les infections intestinales peuvent être pris au stade des premiers secours. Ces médicaments aident à neutraliser et à éliminer les toxines des intestins et à réduire le niveau du syndrome d'intoxication.

Avant de prendre le médicament, vous devez lire attentivement les instructions, vérifier la date de péremption du médicament. Respectez la posologie recommandée, ne la dépassez pas.

Boisson copieuse

Le liquide doit être ingéré en grande quantité. Il peut s'agir d'eau plate ou minérale, de thé noir ou vert faible. Il faut boire constamment, progressivement. Par exemple, cinq gorgées toutes les 10 minutes.

Le reste de l'aide sera fourni par les ambulances et les médecins hospitaliers. Les principaux médicaments contre les infections intestinales seront attribués après un examen approfondi du patient et un diagnostic.

Faire un diagnostic

Si une infection intestinale est suspectée, les patients sont hospitalisés dans le service des maladies infectieuses. Le médecin examine le patient, recueille l'anamnèse, l'interroge sur les produits qu'il a utilisés au cours des derniers jours, sur les lieux de restauration collective où il a mangé. Afin de trouver le traitement étiologique approprié pour une infection intestinale, vous devez établir un diagnostic précis, identifier l'agent responsable, ainsi qu'évaluer l'état des organes internes et de l'organisme tout entier.

Voici les principales méthodes d’examen en laboratoire et par instrument pour détecter des infections intestinales présumées:

  • Un test sanguin détaillé permet de distinguer les infections bactériennes des infections virales.
  • L'analyse biochimique du sang vise à identifier les anomalies des organes internes et les défaillances électrolytiques du corps.
  • Un examen bactériologique des matières fécales est effectué pour identifier l'agent pathogène. Avec cela, vous pouvez déterminer le type d'infection intestinale. Il est nécessaire pour la nomination d'un traitement étiologique.
  • Un électrocardiogramme est nécessaire pour détecter rapidement une perturbation du rythme du rythme qui peut se produire dans un contexte de décalage eau-électrolyte.
  • L'analyse d'urine est nécessaire pour évaluer l'état des reins, qui sont très sensibles à diverses intoxications et infections.
  • Une échographie des organes internes est réalisée afin d'identifier d'éventuelles irrégularités du pancréas, du foie, de la vésicule biliaire et des reins.

Le médecin traitant peut élargir ou réduire cette liste d’examens en fonction du tableau clinique et de l’état du patient, ainsi que des résultats des analyses déjà reçues.

Veuillez noter que le diagnostic et le diagnostic sont effectués parallèlement à la fourniture de l'assistance nécessaire au patient, à la lutte contre l'intoxication et à la déshydratation.

Traitement de l'infection intestinale

Comment traiter une infection intestinale chez l'adulte à la maison? La réponse à cette question est très simple - pas question. Ne risquez pas votre santé en vous auto-guérissant. Beaucoup ont peur des maladies infectieuses et pensent pouvoir y attraper davantage de plaies. En fait, à l'hôpital, tous les patients sont placés dans des boîtes séparées ou classées par type de maladie. Le risque d'attraper quelque chose est très faible. Mais les risques de complications lors de l'auto-traitement sont très élevés.

Alors que faire? Nous devons accepter l’hospitalisation proposée par l’ambulance. Le médecin de l'hôpital sélectionnera les médicaments nécessaires au traitement de l'infection et ajustera l'équilibre eau-électrolytes. Pour guérir rapidement cette maladie, vous devez suivre scrupuleusement toutes ses recommandations et respecter les rendez-vous.

Les principales composantes du traitement des infections intestinales sont les suivantes:

  • La thérapie de réhydratation vise à lutter contre la déshydratation et l’intoxication. Au début, on injecte au patient des solutions intraveineuses, car il ne peut pas boire d'eau en raison de vomissements constants. Ensuite, après stabilisation de la condition, une consommation abondante est prescrite. Vous pouvez boire de l'eau pure ou des solutions spéciales, comme le rehydron.
  • Les antibiotiques sont les principales pilules pour les infections intestinales d'origine bactérienne. Sont nommés par le médecin après avoir identifié l'agent pathogène. Ils sont sélectionnés individuellement.
  • Régime alimentaire Au cours des premiers jours, vous ne pouvez consommer que de l'eau de riz ou du porridge à l'avoine bouilli à la consistance muqueuse.
  • Les sorbants sont prescrits pour éliminer les toxines de la cavité intestinale. Prenez-les séparément des autres médicaments.
  • Les enzymes Ils sont utilisés pour améliorer la digestion et la décharge du pancréas.
  • Les antiacides sont prescrits pour les brûlures d'estomac et les douleurs abdominales. Ces symptômes se traduisent souvent par une gastrite chronique, qui peut s'aggraver au cours de l'évolution de la maladie.
  • Après la fin du traitement antibiotique, les médicaments qui restaurent la microflore intestinale sont prescrits.

Patient déchargé après avoir passé plusieurs tests de selles. Si des micro-organismes n'y sont pas détectés, la personne est considérée comme non dangereuse et non susceptible de provoquer l'infection des personnes qui l'entourent.

De même, parallèlement au traitement prescrit par le médecin, certains remèdes populaires contre les infections intestinales peuvent être utilisés. Le thé à la camomille est le plus sûr et le plus bénéfique. Considéré comme un antiseptique naturel, il aide à éliminer l’inflammation des parois intestinales. Peut également être utilisé décoction de graines de lin. Ils sont traités avec aggravation de la gastrite. Vous pouvez le prendre lorsque vous ressentez un malaise à l'estomac, des brûlures d'estomac fréquentes.

Prévenir les infections intestinales

Comment se protéger et protéger ses proches de cette terrible maladie infectieuse? Malheureusement, il n’existe ni vaccins ni vaccins contre les infections intestinales, ni 100% des méthodes de prévention existantes. Depuis le développement de cette maladie, personne n'est à l'abri. Mais grâce à de simples recommandations, vous pouvez réduire au minimum les risques de son développement.

Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous aider à prévenir les infections intestinales:

  1. Suivez les règles d'hygiène personnelle, toujours se laver les mains avant de manger, même avant un petit en-cas.
  2. Conservez les produits à base de viande et les œufs uniquement au réfrigérateur, séparément des plats préparés.
  3. Achetez des produits uniquement sur les marchés autorisés ou en magasin. Évitez les bazars naturels.
  4. Ne mangez pas de gâteaux à la crème pendant la saison chaude. À ce stade, le risque de contracter une infection augmente considérablement.
  5. Ne pas acheter de la nourriture de rue. Très souvent, sa préparation ne respecte pas les principes d'hygiène et viole toutes les normes sanitaires.

Les infections intestinales sont des maladies dangereuses, vous pouvez les contracter d’une personne malade. Lorsque les premiers symptômes de la maladie apparaissent, consultez un médecin. L'autotraitement est un acte dangereux et irréfléchi pouvant avoir des conséquences graves. Vous n'avez pas besoin de chercher par vous-même sur Internet que pour guérir cette maladie, vous devez immédiatement contacter des spécialistes qualifiés. Tous les médicaments sont prescrits par le médecin après l'examen et l'examen du patient. Leur action vise à lutter contre les infections, à réduire l’intoxication et la déshydratation, à restaurer le système digestif.

http://otravlenye.ru/zabolevaniya/drugie/kishechnye-infektsionnye-zabolevaniy-u-vzroslyh.html

Infection intestinale - symptômes et traitement chez l'adulte, les causes de la maladie

Ce groupe comprend les maladies accompagnées de lésions pathogènes de l'intestin humain, suivies de manifestations gastritiques et entérites ultérieures. Apprenez à identifier et à traiter les infections du corps avec des agents étrangers.

Infection intestinale chez l'adulte

Les médecins disent qu'il est presque impossible d'éviter l'invasion d'agents pathogènes. Chaque jour, les gens sont confrontés à de nombreux agents viraux et bactériens différents. Les attaques constantes de ce dernier ne peuvent que repousser une forte immunité. Loin de tout le monde a ça. L'infection intestinale chez l'adulte se manifeste par des affections graves. Une attention particulière devrait être accordée à l'infection des personnes âgées. Dans la vieillesse, les forces immunitaires du corps diminuent considérablement, ce qui peut avoir des conséquences imprévisibles pour le patient.

La pratique médicale montre que les bacilles peuvent se développer à la suite de l’invasion de divers agents pathogènes. Chacun d'entre eux contient des substances biologiquement actives toxiques. Pour cette raison, si vous avez une infection intestinale - les symptômes et le traitement chez l'adulte dépendent directement de l'espèce du microbe. En règle générale, la toxicose staphylococcique et le botulisme sont considérés séparément du groupe principal de maladies. Les invasions fongiques et protozoaires se distinguent également. Les experts identifient les types directs suivants d’infections intestinales:

  • la dysenterie;
  • le choléra;
  • la salmonellose;
  • l'escherichiosis;
  • adénovirus;
  • rotavirus;
  • entérovirus;
  • Norovirus;
  • halophillose;
  • campylobactériose.

Période d'incubation

Les symptômes de la maladie apparaissent progressivement. La période d'incubation d'une infection intestinale ou la phase latente (cachée) de l'infection dépend du type d'agent pathogène. En règle générale, le microbe a besoin de 3 à 5 jours pour s'habituer aux intestins. Dans le même temps, la période d’incubation peut aussi s’étendre sur une période plus courte - 1 à 2 jours. Les signes de bacilliation du tube digestif se caractérisent souvent par une longue période de latence. Après ces périodes de temps, la phase aiguë de la maladie commence par des signes caractéristiques d'intoxication.

Infection intestinale - symptômes chez l'adulte

La diarrhée est la manifestation la plus dangereuse de l'infection. Dans ce cas, un facteur important dans la lutte contre la maladie consiste à reconstituer le liquide perdu. On sait que la déshydratation peut avoir des conséquences négatives. En conséquence, si le patient présente des symptômes graves, il doit être hospitalisé d'urgence. Il est important de dire qu’avec une courte période d’incubation, le tableau clinique de la maladie se caractérise par des manifestations supplémentaires (éruptions cutanées, démangeaisons). Les experts appellent les symptômes suivants d'infection intestinale chez les adultes:

  1. Intoxication, qui s'expriment dans les états suivants:
  • des nausées;
  • faiblesse
  • des vertiges;
  • augmentation de la température;
  • confusion
  • courbatures;
  • mal de tête.
  1. Gastrite, accompagnée des syndromes suivants:
  • douleur à l'estomac;
  • vomissements.
  1. Entérite, caractérisée par des selles molles et fréquentes (diarrhée).
  2. Les symptômes de la colite sont accompagnés d'une inflammation et de douleurs dans les intestins.

Traitement de l'infection intestinale

La maladie se produit sur le fond de l'invasion microbienne. Pour cette raison, le traitement des infections intestinales chez l'adulte doit commencer par un diagnostic. Des études en laboratoire ont révélé la présence d'un agent causal spécifique de la maladie et de sa sensibilité à certains médicaments. Les médecins recommandent tout d'abord de remplacer les liquides perdus dans le corps du patient pour savoir ce qu'il faut faire des infections intestinales chez l'adulte. Dans une situation où l'infecté ne peut pas boire en quantité suffisante, il lui faut injecter les solutions nécessaires par voie intraveineuse.

Infection intestinale aiguë - traitement chez l'adulte

Le traitement de l'invasion pathogène est effectué en tenant compte de l'âge du patient et des maladies associées qui lui sont associées. Le traitement d'une infection intestinale aiguë chez un adulte est presque identique à celui suivi chez un enfant infecté. La différence ne concerne que la posologie des médicaments prescrits. La question du traitement des infections intestinales chez l’adulte devrait être tranchée avec le médecin traitant. En règle générale, pendant la phase aiguë de l'infection, un régime strict et les médicaments suivants sont prescrits:

  • antibiotiques (norfloxacine);
  • les entérosorbants (Enterosgel, Atoxyl, Smekta);
  • Les bloqueurs des récepteurs d'histamine H2 (Omez, ranitidine);
  • préparations enzymatiques (Créon, Mezim);
  • antiémétique (Reglan);
  • lactobacilles et bifidobactéries (enterol).

Antibiotiques

En cas d'invasion gastro-intestinale pathogène, les médecins prescrivent principalement des médicaments efficaces contre la plupart des agents étrangers. Cette approche non spécifique est due à la durée des études de laboratoire sur la culture de microbes installés dans les intestins du patient. Il est important de noter que pour les symptômes d'infection à rotavirus, il est nécessaire de prescrire des médicaments spécifiques avec une substance active spécifique. Le traitement des infections intestinales avec des antibiotiques chez l’adulte est réalisé au moyen de la ciprofloxacine ou de la norfloxacine. Levomitsetin n'est pas un médicament moins efficace.

Traitement des remèdes populaires

Les recettes mentionnées dans les ouvrages médicaux ont aidé plus d'une fois les personnes malades à faire face aux maladies les plus graves. L'infection du tractus gastro-intestinal peut être guérie non seulement avec des pilules, mais aussi avec des remèdes naturels. Il existe une énorme quantité de remèdes populaires efficaces contre l'invasion d'agents pathogènes. Il est important de dire qu'avant d'utiliser une recette, il est nécessaire de vérifier que ses composants sont allergènes. Le traitement traditionnel des infections intestinales peut être effectué en utilisant:

  1. Pelures de grenade sèches. Cet outil combat efficacement de nombreux types d'infections. L'infusion de croûtes de grenade résiste bien à la gastro-entérite (grippe gastrique) en tant que manifestation de l'infection à rotavirus. La boisson est préparée très simplement: 2 c. On verse 250 ml d’eau bouillante sur la matière première sèche concassée et on infuse sous le couvercle pendant environ 35 minutes. Afin d’éliminer les agents pathogènes dans les intestins, la perfusion finale doit être prise tout au long de la journée.
  2. Décoction de racine de calamus. On fait bouillir environ 15 minutes à 40 ° C des matières premières broyées. Décoction refroidie et filtrée pour le rotavirus et autres infections, il est nécessaire de boire un demi-verre jusqu'à 7 fois par jour. Il est nécessaire d’être traité jusqu’à la guérison complète.

Prévenir les infections intestinales

L'infection se produisant par voie alimentaire, la mesure préventive la plus importante est donc le simple lavage des mains. Aucune mesure spécifique de prévention des infections gastro-intestinales n'est actuellement utilisée. En conséquence, les experts conseillent vivement de surveiller de près la fraîcheur des aliments et la durée de leur traitement thermique. De plus, la prévention des infections intestinales comprend les mesures non spécifiques suivantes:

  • s'abstenir de nager en eau libre;
  • stockage des aliments dans le réfrigérateur;
  • l'hygiène;
  • traitement thermique approfondi des produits de viande et de volaille;
  • se laver les mains sales;
  • refus de boire de l'eau brute.
http://sovets.net/8980-kishechnaya-infektsiya-simptomyi-i-lechenie-u-vzroslyih.html

Infections intestinales chez l'adulte: symptômes et traitement

Les infections intestinales sont un groupe de maladies infectieuses qui se propagent par des mains non lavées, des aliments gâtés et de l’eau polluée. Les adultes sont souvent victimes de ce type de maux, même s'ils respectent les règles d'hygiène personnelle. Déterminez quels sont les agents pathogènes responsables d'infections intestinales chez l'adulte, comment ces maladies se manifestent et quelles méthodes de traitement sont considérées comme les plus efficaces.

Agents causant des infections intestinales chez l'adulte

La composition en espèces de bactéries et de virus pouvant provoquer une infection intestinale chez l'adulte ne diffère pas particulièrement de celle observée chez l'enfant. Parmi les principaux coupables:

Ces virus et bactéries pénètrent dans l’environnement à partir des selles du patient. Les réservoirs de certains agents pathogènes peuvent également être des animaux (par exemple, des salmonelles peuvent être présentes dans la litière de poulets et de canards). À cet égard, tout ce qui pourrait potentiellement entrer en contact avec les matières fécales est dangereux. Sous le premier chiffre de la liste des facteurs possibles de transmission d'infections intestinales sont les mains sales, sous le second - eau brute, sous le troisième - mouches qui souillent la nourriture sur leurs jambes, sous le quatrième - aliments stockés dans des conditions inappropriées et soumis à un traitement thermique, sous le cinquième - légumes et légumes verts contaminés par de la terre.

Caractéristiques des infections intestinales chez l'adulte

Le corps d'un adulte peut efficacement résister aux agents pathogènes des infections intestinales. Pour cela, il dispose de tout un arsenal de méthodes:

  • Action bactéricide de la salive.
  • Haute acidité du suc gastrique.
  • Microflore intestinale normale empêchant les bactéries de s’installer.
  • Immunité intestinale locale (tissu lymphoïde, immunoglobuline sécrétoire dans le mucus, etc.).

Chez les jeunes enfants, beaucoup de ces mécanismes ne fonctionnent pas activement, de sorte que le risque d'infections intestinales chez les enfants est beaucoup plus élevé. Mais un adulte peut rendre votre corps plus susceptible aux bactéries et aux virus pathogènes. Pour ce faire, il suffit de faire ce qui suit:

  • Mauvaise nourriture à mâcher.
  • Ne traitez pas les maladies de l’estomac et du pancréas en temps voulu.
  • Prendre des antibiotiques de manière incontrôlable.
  • Mal manger.
  • Boire et fumer.
  • Travailler dur et ne pas se reposer normalement.

Outre les caractéristiques de sensibilité de l'organisme, il présente, chez l'adulte, des caractéristiques et une évolution des infections intestinales:

  • Premièrement, la maladie peut être cachée (presque sans aucun symptôme) ou «floue», limitée à un ou deux épisodes de diarrhée et à une légère indisposition.
  • Deuxièmement, les adultes ne sont pas aussi rapides que les enfants développent une déshydratation - un compagnon constant des infections intestinales.
  • Troisièmement, chez les adultes, il existe très souvent des agents pathogènes porteurs, qui ne se manifestent pas et ne passent pas, mais représentent un danger pour les autres.

Symptômes d'infections intestinales chez l'adulte

Chacun des agents pathogènes susmentionnés provoque une maladie infectieuse spécifique. Ils ont leurs propres symptômes caractéristiques, mais on peut néanmoins identifier un certain nombre de symptômes qui se manifestent lors de toutes les infections intestinales:

  • La diarrhée La pénétration de virus ou de bactéries pathogènes dans les intestins provoque une inflammation de la muqueuse organique et des troubles digestifs. Ce sont ces processus qui conduisent au fait que la chaise devient liquide.

Plus les dommages intestinaux sont profonds, plus les troubles intestinaux sont prononcés.

  • Douleur abdominale. Le péristaltisme renforcé de la paroi intestinale enflammée provoque des accès de douleur, dont la localisation dépend de la partie de la trompe intestinale touchée. Avec l'entérite (inflammation de l'intestin grêle), il fait mal autour du nombril, avec la colite (inflammation du gros intestin), il fait mal au nombril, sur les côtés de l'abdomen, au-dessus du pubis.

Fièvre, faiblesse, nausée, vomissement peuvent joindre les symptômes décrits. Dans les formes bénignes d'infections intestinales, ces signes peuvent ne pas être. En outre, la gastro-entérite à rotavirus peut commencer comme une maladie respiratoire (avec un rhume et un mal de gorge), pour laquelle elle est appelée "grippe intestinale".

En raison de la diarrhée, les infections intestinales développent presque toujours une déshydratation (déshydratation).

La perte de liquide et de sel la plus importante est caractéristique du choléra, dans lequel le patient se rend aux toilettes "eau de riz" - eau boueuse. Mais même avec d'autres infections, en particulier si elles surviennent avec une diarrhée persistante et des vomissements, une grave carence en eau peut survenir.

Une déshydratation soupçonnée peut être due aux symptômes suivants:

  • Sécheresse des muqueuses.
  • Soif
  • Yeux coulés.
  • Une turgescence cutanée réduite (prise dans le pli et non fissurée).
  • Assombrissement de l'urine et diminution du nombre de mictions pouvant aller jusqu'à plusieurs par jour.
  • Pouls rapide.
  • Mal de tête sévère.

Qu'est-ce qu'une déshydratation dangereuse? Le résultat d'une perte importante de liquide dans le corps se traduit par un déséquilibre électrolytique, un dysfonctionnement du système cardiovasculaire et des dommages au système nerveux central.

Diagnostics

Un médecin expérimenté peut diagnostiquer la plupart des infections intestinales qui se produisent chez l’adulte en fonction des plaintes du patient. Mais pour confirmer le diagnostic, une culture bactériologique ou un examen virologique des matières fécales est nécessairement réalisé, surtout si l’état du patient est grave.

La présence de microbes pathogènes dans les matières fécales n'indique pas toujours le développement de la maladie. Si une personne ne se plaint pas et ne présente aucun symptôme d'infection intestinale, déclarez-la en bonne santé.

Traitement des infections intestinales chez l'adulte

Les adultes consultent rarement un médecin en raison de la diarrhée, même si cela devrait être fait, car l'auto-traitement peut s'avérer inefficace, voire dangereux. Toutefois, s’il est décidé de lutter contre les infections intestinales à la maison, vous devez vous rappeler des règles très importantes:

  • Si l'on soupçonne que la nourriture est devenue la cause de désordres intestinaux, elle devrait être jetée de manière à ne blesser personne de la famille.
  • Le patient est dangereux pour les autres, il faut donc tout laver et désinfecter dans la maison (surtout les toilettes).
  • Les vomissements et la diarrhée sont des réactions protectrices du corps. De cette manière, tout ce qui est inutile est éliminé. Il est donc impossible d’arrêter ces processus physiologiques à l’aide de médicaments. De tels rendez-vous ne peuvent faire qu'un docteur.
  • Le plus important en cas d’infection intestinale est de prévenir l’apparition de la déshydratation. Pour ce faire, le patient doit boire beaucoup. S'il y a des vomissements, vous devriez boire souvent et petit à petit. Les préparations pharmaceutiques (par exemple, le Regidron) sont préférables pour remplacer la perte de liquide, mais si cela n’est pas possible, l’eau minérale, la décoction de fruits secs, les raisins secs, le thé vert conviendront.
  • Avec les infections, les intestins deviennent enflammés et ne peuvent pas digérer complètement les aliments. Il est donc souhaitable de laisser mourir de faim les premiers jours de la maladie. Ensuite, et jusqu’à la récupération, un régime est indiqué: soupes à base de légumes, bouillie de riz à l’eau, fromage cottage faible en gras, kissels, galettes de viande à la vapeur faible en gras, etc.
  • L'entérosorbant (charbon actif, smecta, polysorb et autres) est le seul médicament pouvant être pris en cas d'infections intestinales chez l'adulte sans ordonnance d'un médecin. Mais il y a une condition - vous devez suivre strictement les instructions.

Assurez-vous d'aller à l'hôpital dans les cas suivants:

  • Si le symptôme dominant de la maladie est une douleur abdominale grave.
  • Si la diarrhée et les vomissements sont persistants.
  • S'il n'y a pas de miction pendant longtemps.
  • Si les matières fécales contiennent des impuretés du sang.
  • Si le vomissement est impossible à boire.
  • Si la diarrhée a cessé, des vomissements sont apparus et la température corporelle a fortement augmenté.

À l'hôpital, les infections intestinales sont traitées de manière exhaustive:

  • La réhydratation est effectuée par voie de perfusion - les solutions de sel sont injectées par voie intraveineuse.
  • Purifier le corps avec des absorbants.
  • Procéder à un traitement étiotropique - prescrire des antibiotiques. Dans les infections intestinales virales, cet élément du traitement disparaît, car il n'existe aucun médicament pouvant affecter l'agent pathogène.
  • Restaurez les processus de digestion à l'aide de préparations enzymatiques.
  • Éliminez les symptômes de la maladie - utilisez des antipyrétiques, des médicaments pour flatulences, des antispasmodiques afin de réduire les douleurs abdominales, des médicaments antidiarrhéiques et antiémétiques, le cas échéant.

En général, les infections intestinales chez les adultes sont bien traitées et ne provoquent pas de complications graves. L'essentiel est de consulter un médecin à temps, de suivre un régime et de boire beaucoup de liquide.

Prévenir les infections intestinales

Chaque adulte sait comment se protéger contre les infections intestinales. Mais répéter quelques règles de base en matière de prévention ne fait pas de mal:

  • Les mains doivent être propres - après la rue et les toilettes, avant de préparer les aliments et avant de les utiliser, après avoir travaillé dans le jardin, après avoir parlé avec des animaux.
  • Vous ne pouvez boire que de l'eau bouillie ou de l'eau en bouteille de qualité.
  • Les légumes et les fruits avant consommation doivent être lavés à l’eau salubre (robinet, bouilli, filtré).
  • Les aliments doivent être correctement préparés et entreposés. Il est important de ne pas oublier la durée de conservation et le régime de température du stockage des aliments, le traitement thermique correct des plats, l'inadmissibilité du contact entre les aliments crus et prêts.
  • Vous ne pouvez pas avaler l'eau lorsque vous nagez dans des piscines et des eaux naturelles.
  • Il n'est pas conseillé de manger et d'acheter de la nourriture dans des endroits douteux.

En outre, vous devez prendre soin de votre santé afin que votre corps puisse résister aux milliards de bactéries et de virus les plus divers qui, chaque jour, complètement invisibles pour l'homme, pénètrent dans le tube digestif depuis l'environnement.

Olga Zubkova, critique médicale, épidémiologiste

8,280 vues totales, 9 vues aujourd'hui

http://okeydoc.ru/kishechnye-infekcii-u-vzroslyx-simptomy-i-lechenie/

Infection intestinale - symptômes et traitement chez l'adulte

L'infection intestinale est l'une des maladies les plus courantes dans le monde. Les symptômes de la maladie peuvent apparaître non seulement chez les adultes mais aussi chez les enfants. C'est pourquoi le traitement n'est prescrit que par un spécialiste dans un hôpital.
Les infections gastro-intestinales sont des maladies d'origine virale, bactérienne ou parasitaire pouvant provoquer une inflammation de l'estomac et de l'intestin grêle.

Infection intestinale - symptômes et traitement

Leur évolution peut être particulièrement sévère chez certains groupes de patients (nourrissons, personnes âgées et personnes immunodéprimées) et dépend des soins médicaux.

Par conséquent, un diagnostic rapide, un traitement adéquat et le contrôle des infections sont très importants.

Ces infections sont causées par un grand nombre de microorganismes, parmi lesquels:

  1. Adénovirus. Peut provoquer diarrhée, fièvre, conjonctivite, infections urinaires et éruptions cutanées. La cause la plus commune des maladies respiratoires.
  2. Campylobacter. L'agent pathogène le plus répandu dans le monde, responsable de la gastro-entérite, est souvent détecté chez les enfants de moins de 2 ans. Il se caractérise par une diarrhée (parfois avec du sang), des crampes d'estomac, des vomissements, de la fièvre. Transmis en mangeant de la viande crue, non grillée ou du lait contaminé.
  3. Clostridium différentiel est responsable de 25% des cas de diarrhée associés à la prise d'antibiotiques dans les hôpitaux. L’apparition récente de souches hautement toxiques et résistantes a entraîné une augmentation de la fréquence et de la gravité des épidémies.
  4. E. coli ou E. coli, la cause la plus fréquente de diarrhée chez les voyageurs et un problème majeur dans les pays en développement, en particulier chez les enfants. Les personnes sont infectées en buvant de l'eau contaminée par des excréments humains et animaux.
  5. Escherichia coli entérohémorragique, sérotype O157: H7 - la forme de E. coli productrice de toxines, peut provoquer une diarrhée sanglante et des vomissements. Il disparaît généralement après quelques jours. Cependant, il peut provoquer un syndrome hémolytique et urémique (SHU) avec le développement d'une insuffisance rénale.
  6. Helicobacter pylori provoque une gastrite et l'apparition d'ulcères gastriques et duodénaux. Dans 1-2% des cas est la cause du cancer de l'estomac.
  7. L’infection à rotavirus est la cause la plus fréquente de diarrhée chez les nourrissons et les jeunes enfants. Il existe un vaccin contre ce virus.
  8. Salmonella et Shigella sont des infections présentes dans les aliments. La salmonelle est commune dans la viande, la volaille, les fruits de mer, les œufs et le lait. Les symptômes aigus comprennent les nausées, les vomissements, l’estomac et les maux de tête, la diarrhée et la fièvre. Shigella est concentrée dans les sources d’eau contaminées par des matières fécales humaines. Les symptômes sont similaires à ceux de la salmonelle. Dans les selles, du pus, du sang ou du mucus peuvent apparaître.
  9. Staphylococcus aureus. Infection alimentaire avec début soudain, nausées, crampes, vomissements et diarrhée graves pendant 1 à 2 jours. Présent sur la peau, les plaies infectées, le nez et la gorge, ainsi que sur de nombreux aliments.
  10. L'entérocolite à Yersinia est une forme plutôt rare. L'infection survient également lors de la consommation d'aliments infectés. Elle se caractérise par des douleurs à l'estomac et souvent une diarrhée avec du sang.

Symptômes et signes de pathologie

Les signes d'infection intestinale chez l'adulte peuvent aider à identifier l'agent pathogène, mais il est impossible de poser un diagnostic uniquement sur cette base.

La diarrhée dans les maladies infectieuses est de trois types:

  • diarrhée aiguë - trois selles liquides ou plus dans les 24 heures;
  • dysenterie - la présence de sang dans les masses fécales;
  • diarrhée persistante - commence de façon aiguë et dure plus de 14 jours.


Les principaux symptômes d'infection intestinale chez l'adulte:

  1. La fièvre est souvent associée à des agents pathogènes envahissants. Egalement caractéristique de la plupart des cas d’infection à rotavirus chez les enfants.
  2. Selles avec du sang. Organismes invasifs et producteurs de cytotoxines. En l'absence de leucocytes fécaux, la présence d'E. Coli entérohémorragique doit être suspectée. Pas typique des virus et des bactéries produisant des entérotoxines.
  3. Vomissements. Souvent observé dans les diarrhées virales et l’ingestion de toxines bactériennes (par exemple Staphylococcus aureus, choléra).

Comment traiter cette pathologie

La plupart des diarrhées infectieuses disparaissent d'elles-mêmes.

Comment traiter une infection intestinale chez l'adulte? Le traitement est principalement de soutien et comprend:

  1. Réhydratation orale avec des solutions spéciales. Les bactéries lactiques vivantes GG et les bactéries lactiques LB peuvent être ajoutées aux enfants dans des liquides de réhydratation. Cela réduit la durée de la diarrhée d'un jour.
  2. Administration intraveineuse avec l’inefficacité de l’administration orale.
  3. Surveillance attentive des complications secondaires.
  4. Traitement antimicrobien de certaines formes de gastro-entérite bactérienne.
  5. Moyens pour réduire la mobilité intestinale lors d’infections répétées par des cryptosporidies.
  6. Fonds d'empoisonnement.

Le traitement antimicrobien standard pour la gastro-entérite, en fonction de l'agent pathogène, comprend:

  1. Aeromonads: céfixime et la plupart des céphalosporines de troisième et quatrième génération.
  2. Bacillus: Aucun traitement n'est requis pour les cas qui disparaissent d'eux-mêmes. Dans les formes sévères - Vancomycine et Klindomycine.
  3. Campylobacter: érythromycine. Le traitement commencé 4 jours après le début des symptômes ne produit pas d'effet clinique.
  4. Clostridium diffile: Annulez les antibiotiques susceptibles de provoquer sa croissance. Si ce n'est pas possible - Métronidazole. Chez les patients lourds ou en l'absence d'effet de Metronidazole - Vancomycine.
  5. Clostridium perfringens: Aucun traitement requis.
  6. Listeria: traitement uniquement en cas d'infection invasive. Ampicilline et triméthoprime avec sulfaméthoxazole (cotrimoxazole).
  7. Plesiomonas: co-trimoxazole ou céphalosporines.
  8. Vibrio cholerae: tétracyclines. Pour les formes résistantes - Co-trimoxazole, érythromycine, doxycycline, chloramphénicol ou furazolidone.
  9. Yersinia: co-trimoxazole, fluorochionolones ou aminoglycosides
  10. E. coli: Co-trimoxazole en cas de diarrhée modérée ou sévère. Avec complications systémiques - Céphalosporines de deuxième et troisième génération.
  11. Salmonella: le traitement n'est pas nécessaire pour les diarrhées non compliquées non typhoïdiques. Peut être utilisé chez les enfants jusqu'à 3 mois et les patients à haut risque. Ampicilline, cotrimoxazole, fluoroquinolones et céphalosporines de troisième génération.
  12. Shigella: Pour les infections pulmonaires, le traitement ne s'applique pas. En ampicilline moyenne-forte pour les souches sensibles et co-trimoxazole pour les allergiques, ou pour l’allergie à la pénicilline. Fluoroquinolones sous formes hautement résistantes.

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Ce que vous pouvez manger et boire - une nutrition adéquate pour les infections intestinales

S'abstenir de manger pendant plus de 4 heures est inacceptable. En l'absence de signes de déshydratation, vous devez continuer à manger.

Que pouvez-vous manger avec les infections intestinales et boire:

  1. Commencez par le régime BRAT (bananes, riz, compote de pommes, pain grillé).
  2. Conduire progressivement les viandes maigres et des liquides propres
  3. Lorsque vous utilisez des aliments contenant du lactose, n'oubliez pas les éventuelles violations de l'absorption.
  4. Les bébés doivent continuer à allaiter, même en cas de maladie.
  5. Pour les patients adultes déshydratés et les enfants nourris au biberon, la tâche principale devrait être de rétablir l'équilibre hydrique dans les 2-4 heures.

Comment se transmet l'infection intestinale

Les infections du tractus gastro-intestinal se transmettent de personne à personne par contact direct ou indirect, par voie fécale-orale.

Par contact direct, on entend un contact physique avec des surfaces corporelles entre une personne infectée et une personne susceptible d’être infectée, sans aucun obstacle. La transmission peut également se produire indirectement via des objets infectés intermédiaires.

Étant donné que l'infection n'est pas toujours transmise directement, les données actuelles suggèrent que, dans le cas de petits virus ronds (par exemple, le norovirus), une infection peut se produire par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air (par exemple, en cas de vomissements actifs ou de pollution importante de l'environnement par des vomissements ou des matières fécales)

Vodka avec du sel pour infection intestinale

La consommation d'alcool peut perturber le fonctionnement de toutes les parties du tractus gastro-intestinal. Dans l'intestin grêle, l'alcool inhibe l'absorption de nombreux nutriments.

La consommation d'alcool aiguë endommage la membrane muqueuse de l'intestin grêle supérieur et peut même entraîner la destruction des extrémités des villosités.

Cela entraîne la libération par l'organisme de cytokines potentiellement toxiques, qui ont de nombreux effets néfastes sur les membranes et le lit de la microcirculation.

Cela peut avoir pour conséquence des dommages, voire la mort, des cellules du foie et d'autres organes.

L'alcool peut également aggraver les symptômes de vomissements, entraînant une perte encore plus importante d'électrolytes, en particulier de potassium.

Un faible taux de potassium et une toxicité accrue par l'alcool peuvent entraîner des troubles du rythme cardiaque (arythmies), une déshydratation grave, une perte de conscience et une dépression respiratoire, pouvant constituer un danger de mort.

Par conséquent, il n'est pas recommandé de prendre de l'alcool pendant ou après l'intoxication intestinale.

Problèmes de période d'incubation chez l'adulte

Les caractéristiques de l'apparition des symptômes et leur durée peuvent être d'une aide précieuse pour déterminer le type de microorganisme.

L'apparition de symptômes dans les 6 heures suivant le contact avec la source d'infection indique une toxine préformée, probablement produite par des staphylocoques ou des bacilles.

En fonction de l'infection intestinale, la période d'incubation va de quelques heures à 8 jours.

Remèdes contre l'intoxication ou l'infection intestinale

Afin de réduire le risque de transmission d'infections d'origine alimentaire ou hydrique, il est nécessaire d'éviter de consommer des produits à base de viande non frits, des fruits de mer et de l'eau provenant de sources contaminées pendant le voyage.

Médicaments de réhydratation

Une réhydratation adéquate a pour objectif principal de reconstituer les réserves en électrolytes.

Une solution similaire peut être faite à la maison, en ajoutant 1 cuillère à café de sel et 4 cuillères à café de sucre par litre d'eau.

Les médicaments antidiarrhéiques aident à la diarrhée

Comment traiter la diarrhée:

  1. Les absorbants (attapulgite, hydroxyde d’aluminium, etc.) aident les patients à contrôler la durée de la défécation, mais ne réduisent pas la durée de la maladie et ne réduisent pas la perte de liquide.
  2. Les antisécréteurs (sous-salicylate de bismuth) ont des effets antisécréteurs, antimicrobiens et anti-inflammatoires.
  3. Les moyens réduisant le péristaltisme (Imodium) agissent sur les muscles intestinaux, augmentant le temps de résidence des électrolytes et des liquides dans l'intestin. Ne peut pas être utilisé chez les patients présentant de la fièvre, une intoxication systémique, des selles sanglantes et chez les patients sans effets après leur utilisation.

Vaccins - la capacité de se protéger longtemps

Un vaccin contre le choléra est disponible, mais n'assure la protection que chez 50% des personnes immunisées pendant une période de 3 à 6 mois. Il n'a donc pas été utilisé à grande échelle.

En 2006, un vaccin oral contre le rotavirus (RotaTech) a été mis au point chez les nourrissons. Le vaccin est administré en trois doses de 6 à 12 semaines.

Des études cliniques sur le vaccin ont montré son efficacité dans la prévention de 74% des cas de gastro-entérite à rotavirus parmi toutes les formes sévères de gastro-entérite et la quasi-totalité des hospitalisations.

En avril 2008, Rotarix, un autre vaccin oral destiné à prévenir la gastro-entérite à rotavirus, a été approuvé.

Combien de temps dure la maladie chez les adultes

Des manifestations d'infections intestinales peuvent se développer plusieurs heures, jours ou même plusieurs semaines après avoir consommé des aliments contaminés.

Il est difficile de dire combien de temps dure la maladie, mais en règle générale, de quelques heures à plusieurs jours.

http://zemed.ru/kishechnye/infektsiya-simptomy-lechenie.html

Infection intestinale que pour traiter

L’infection ou l’intoxication intestinale est une maladie commune qui est la deuxième maladie la plus répandue dans le monde après le rhume et les ARVI. L'incidence maximale se produit pendant la saison chaude et, dans les pays à climat chaud, de telles pathologies sont observées toute l'année et deviennent parfois de nature épidémique. Dans la plupart des cas, les infections intestinales ne présentent pas de risque grave pour la santé, car le corps lui-même en traite les causes, mais dans certains cas, elles peuvent avoir des conséquences graves, voire mortelles. Comment traiter une infection intestinale, lisez la suite.

Infection intestinale que pour traiter

Causes et voies d'infection

Les infections intestinales sont une série de maladies causées par l'activité de microorganismes pathogènes - virus, bactéries, champignons ou protozoaires. Le plus souvent, ils pénètrent dans le corps par les mains sales, les fruits et les légumes non lavés, les produits d'origine animale - viande, poisson, œufs, lait. Les agents responsables d'infections intestinales peuvent se trouver sur divers aliments s'ils ont été stockés pendant longtemps dans de mauvaises conditions ou soumis à un traitement thermique inapproprié, ce qui peut provoquer une infection lorsque pratiquement tous les produits sont consommés, y compris ceux traités thermiquement. Les agents responsables d'infections intestinales étant résistants au froid, ils conservent donc leurs propriétés pathogènes, même si les produits infectés étaient conservés au réfrigérateur.

Les agents pathogènes (virus, bactéries, etc.) provoquent une infection intestinale.

En outre, la cause de l'infection peut être l'utilisation d'eau non bouillie ou son ingestion accidentelle en nageant dans l'eau, ainsi que le contact étroit avec une personne infectée - baisers, poignées de main, utilisation des mêmes articles ménagers. Certains protozoaires vivant dans les pays tropicaux sont capables de pénétrer dans le corps humain à travers la peau et les muqueuses. Les microorganismes, appelés pathogènes conditionnels, sont présents en petite quantité dans le corps de toute personne et, dans des conditions favorables, commencent à proliférer activement, provoquant des manifestations d'infections intestinales.

La cause de l'infection peut être de l'eau bouillie

Au cours de l'activité vitale, les bactéries, virus et autres agents étrangers libèrent des toxines qui provoquent une intoxication du corps, une inflammation et la destruction des cellules de la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal.

Pour référence: la sensibilité aux infections intestinales est la même pour toutes les personnes, indépendamment de leur âge et de leur sexe, de sorte que n'importe qui peut être infecté. Il est plus facile d'infecter les enfants de la première année de vie, les personnes âgées (plus de 65 ans), ceux qui souffrent de maladies chroniques de l'estomac et des intestins ou qui ont une faible immunité.

Vidéo - L'infection intestinale: qu'est-ce que c'est?

Types et types d'infections intestinales

Plusieurs dizaines de microorganismes peuvent provoquer des processus pathologiques dans les intestins. Selon la classification, on distingue plusieurs formes d'infections intestinales: bactérienne, virale et protozoaire.

Tableau 1. Formes d'infections intestinales

Dans un groupe séparé, on distingue les infections intestinales d’étiologie non bactérienne, associées à l’ingestion de toxines dans certains aliments (champignons, palourdes, poissons, plantes). En outre, il existe une forme de la maladie avec un agent pathogène inexpliqué, souvent appelé intoxication par les touristes. Elle est observée dans les cas où il existe trop d'options d'infection possibles, et il est impossible d'en choisir une.

Important: les infections intestinales causées par Vibrio cholerae, les agents pathogènes de la fièvre typhoïde et la dysenterie sont considérés comme les plus graves et les plus dangereux; s'ils ne sont pas traités, ils peuvent rapidement être fatals. Heureusement, ces maladies sont aujourd'hui rares, principalement dans les régions où le niveau de vie est extrêmement bas.

Symptômes d'infection intestinale

Les infections intestinales commencent généralement de manière aiguë et soudaine, mais il arrive parfois que la maladie se développe lentement. Une fois dans le corps humain, les microorganismes pathogènes pénètrent rapidement dans les muqueuses et le sang. Au début de la maladie, la personne se sent affaiblie, légèrement nausée ou si elle a trop faim. Bientôt, les symptômes caractéristiques des infections intestinales se développent, notamment:

  • Douleurs abdominales - elles sont généralement de nature spasmodique, mais peuvent être des coups de couteau, des coupures, des tractions, etc.
  • selles molles fréquentes, le plus souvent de couleur jaunâtre ou verte, possibles impuretés de sang et de mucus;
  • nausées ou vomissements sévères, généralement répétés;
  • ballonnements, éructations, flatulences;
  • soif intense;
  • dans les cas graves - déshydratation, lésion du système nerveux, évanouissement, coma.

Le symptôme le plus caractéristique d'une infection intestinale est la présence de selles molles. Par sa consistance, on peut déterminer l'agent causal de la maladie. Dans la dysenterie, les masses fécales se présentent sous la forme de «crachat rectal» (au lieu de faire sortir du mucus et du sang), avec une salmonellose, un écoulement brun verdâtre avec une odeur déplaisante, du choléra abondant et aqueux.

La diarrhée est un symptôme caractéristique de l'infection intestinale

La gravité des symptômes dépend de l'âge et de l'état général du patient, ainsi que de la forme de la maladie - légère, modérée ou grave.

  1. Au stade bénin, la fréquence de défécation ne dépasse pas 5 fois par jour, la température reste normale ou augmente légèrement, la maladie passe d'elle-même après quelques jours.
  2. L'infection de gravité modérée est caractérisée par une température suffisamment élevée, des vomissements répétés, une distension abdominale, la fréquence des selles peut atteindre 15 fois par jour. Dans les matières fécales peuvent être observées des impuretés de sang et de mucus.
  3. Dans les formes sévères, la fréquence des selles est de 50 fois ou plus par jour. Des symptômes de déshydratation (absence d'urine et de salive, blanchissement de la peau), pouls filamenteux, diminution de la pression artérielle se développent.

Particularité: certains types d'infections intestinales ont des symptômes non spécifiques - par exemple, dans le botulisme, les manifestations gastro-intestinales peuvent être absentes et à la place, des troubles visuels apparaissent (vision double, mouches et brouillard devant les yeux).

Quand un traitement à domicile est-il possible?

Les patients présentant des signes d'infections intestinales sont dirigés vers les services des maladies infectieuses des établissements médicaux, mais un traitement peut parfois être effectué à domicile. Vous pouvez vous passer d'hospitalisation en cas de formes bénignes de la maladie chez l'adulte - cela est indiqué par l'absence de température élevée, d'impuretés sanguines dans les selles et de vomissements, de douleurs abdominales aiguës (dites poignards).

Si vous trouvez des symptômes d'infection intestinale chez un enfant, demandez immédiatement l'aide d'un spécialiste.

Si une personne a une fièvre grave, des signes de déshydratation, un abdomen «aigu» (tension des muscles abdominaux, ce qui le rend difficile) et des symptômes durent plus d'une journée, vous devriez consulter un médecin. Ne pas se passer d'hospitalisation chez les enfants de moins de 3 ans (particulièrement les infections intestinales dangereuses pour les nourrissons), les personnes de plus de 60 ans et les femmes enceintes.

Le diagnostic d '"infection intestinale" repose sur les symptômes, les plaintes, les analyses de sang (générales, biochimiques) ainsi que sur l'examen bactériologique des matières fécales. La collecte de l'anamnèse joue un rôle important - des informations sur ce qu'une personne a mangé et bu au cours des 2-3 derniers jours, sur les lieux de son séjour, sur ses contacts, etc.

Attention: les infections intestinales ont des symptômes similaires aux signes de certaines maladies gastro-intestinales aiguës (appendicite, pancréatite, etc.), il est donc conseillé au patient de consulter un médecin. Lisez à propos des premiers symptômes de l'appendicite dans un article spécial.

Traitement des infections intestinales

Le traitement des infections intestinales se déroule en plusieurs étapes - tout d’abord, vous devez purifier au maximum le corps des toxines, puis éliminer les symptômes de la maladie et prévenir la déshydratation, puis rétablir le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal.

Principes généraux

La première chose à faire en cas de suspicion d’infection intestinale ou d’intoxication alimentaire est de provoquer des vomissements. Pour ce faire, vous pouvez boire 1 à 2 verres d'une solution de soude (une cuillerée à thé dans un verre d'eau), du permanganate de potassium, c'est-à-dire du permanganate de potassium ordinaire ou de l'eau tiède, puis appuyer sur la racine de la langue. L'estomac doit être rincé jusqu'à ce que le liquide qui en ressort soit transparent. Ensuite, vous avez besoin d'un lavement qui accélère le nettoyage du corps et élimine les bactéries dangereuses des intestins.

Après cela, le patient doit être isolé des autres pour assurer un repos complet et un repos au lit. Il doit avoir la vaisselle séparée, le linge de lit et les vêtements doivent être lavés à l'eau chaude et, après le contact avec la personne empoisonnée, se laver soigneusement les mains. Dans les premières heures ou même le lendemain de l'intoxication, il est préférable de refuser de prendre n'importe quel aliment - vous ne pouvez manger que lorsque les symptômes aigus de la maladie sont oubliés.

Le premier jour après l'intoxication, refuser de manger

Au cours d'une infection intestinale, le corps perd beaucoup de liquide, qui devrait être reconstitué en buvant abondamment pour prévenir la déshydratation. Il faut administrer au patient des thés, une compote de fruits secs ou d'églantier, de l'eau minérale sans gaz et boire peu à peu une cuillerée à thé afin de ne pas provoquer de vomissements.

Conseil: il n'est pas recommandé d'arrêter de vomir avec Cerucul ou un autre médicament similaire, sinon le corps ne pourra pas se débarrasser des toxines et des substances nocives.

Médicaments

Il existe plusieurs catégories de médicaments utilisés pour les infections intestinales: ils éliminent les toxines du corps, éliminent les sensations désagréables de la pathologie, rétablissent l'équilibre hydrique du corps, contribuent à la régénération de la muqueuse intestinale et restaurent sa fonction.

Absorbants

Tous les types d'infections intestinales s'accompagnent de la libération d'une grande quantité de substances toxiques. Vous aurez donc besoin de médicaments pour éliminer les substances nocives de l'estomac et des intestins. Pour ce faire, des absorbants sont utilisés: ils pénètrent dans l'intestin, absorbent les toxines et les évacuent vers l'extérieur, empêchant ainsi l'absorption dans les muqueuses et la chute dans le sang.

http://med-explorer.ru/gastroenterologiya/lechenie-gastroenterologiya/kishechnuyu-infekciyu-chem-lechit.html

Publications De Pancréatite