Douleur vive à l'abdomen à gauche, à droite et à gauche, douleurs coupantes, coupures au bas de l'abdomen, cause

Contenu de l'article:

Symptômes de douleur et de douleur dans le bas-ventre, leurs causes et leur traitement

Des crampes dans le bas de l'abdomen sont le signe de perturbations dangereuses du corps. Les maladies qui les ont provoquées nécessitent généralement des soins médicaux immédiats. Si vous constatez que ces symptômes devraient être dans les plus brefs délais, consultez un médecin pour clarifier la maladie et son retrait. L'article traite des causes du rezi dans l'estomac, des raisons pour lesquelles il fait mal à gauche ou à droite et coupe l'estomac, des maladies ou des causes physiologiques qu'il peut y avoir.

Douleur vive au bas de l'abdomen, abdomen gauche et droit, cause de la douleur coupante au bas de l'abdomen

Les possibilités de la médecine permettent de lutter contre une grande variété de maladies, des plus simples aux plus graves. Les diagnostics associés à la thérapie d'appareillage moderne fonctionnent littéralement de manière miraculeuse et mettent beaucoup de patients sur pied. Différentes maladies peuvent avoir des symptômes similaires ou identiques. Ainsi, une gêne dans le bas-ventre, des douleurs lancinantes et coupantes peuvent signaler la progression de maladies d'origines et de dangers variés. Par conséquent, il arrive que même un spécialiste ayant plusieurs années d’expérience n’établisse pas toujours le diagnostic correct de manière non ambiguë et précise. Cela s'explique par le fait que cette région possède des organes de plusieurs systèmes et que diverses causes peuvent être source d'inconfort, allant d'une inflammation de l'appendice à une grossesse extra-utérine, en passant par le cystome ou la mésadénite, les inflammations, etc.

Des douleurs abdominales, accompagnées d'un rezami, peuvent apparaître dans l'estomac des deux côtés. Pendant la grossesse, il existe également des douleurs aiguës dans la cavité abdominale. Le sentiment de rezi caractérise une longue liste de maladies dont le diagnostic doit être traité avec la responsabilité qui s'impose. Dans certains cas, la cause de la maladie peut être éliminée à l'aide de médicaments ou de décoctions d'herbes, mais parfois, le seul traitement est la chirurgie. Par conséquent, avec l'apparition de telles douleurs, il est recommandé de toujours contacter un établissement médical. L'attente de la cessation de la douleur peut entraîner des complications graves ou la mort.

La plupart des symptômes douloureux permettent facilement au médecin d’identifier rapidement un certain nombre de maladies des organes de la cavité abdominale et de l’espace rétropéritonéal, du sternum et du dos. Une douleur aiguë d'un côté de l'abdomen indique parfois une violation du processus de la circulation sanguine, de l'inflammation et de l'apparition de tumeurs. Une bonne compréhension de la localisation et des caractéristiques de la douleur est le premier signe qui aide à établir la cause correcte de son apparition et à prescrire un traitement. La douleur est constante, périodique, progressive et coupante.

Douleurs coupantes dans le bas-ventre gauche, coupures dans l'abdomen à gauche, quelles pourraient en être les raisons?

La gêne, accompagnée de douleurs abdominales en bas à gauche, est le signe de nombreuses pathologies. Des sensations désagréables et une douleur aiguë dans l'abdomen avec l'absence de selles signalent une obstruction intestinale. Avec la diverticulite, une augmentation du pouls et de la fièvre s'ajoutent aux symptômes ci-dessus. En cas de rupture d'un kyste ovarien (gauche / droite), la douleur chez la femme s'explique par la perte d'une quantité importante de sang. Une telle situation nécessite une intervention chirurgicale obligatoire.

Pourquoi il y avait une douleur coupante dans le bas-ventre à gauche des femmes

Les pathologies tumorales de l'intestin direct sont accompagnées de modifications des caractéristiques physiques des matières fécales excrétées. Le plus souvent, le patient défèque avec des matières fécales en forme de ruban avec des inclusions de mucus, il a une perte d'appétit et une faiblesse. Le retard de la menstruation, complété par des douleurs aiguës chez la femme, donne à penser qu'une grossesse extra-utérine est suspectée, dont l'élimination est réalisée par voie chirurgicale. La détermination précise du diagnostic est effectuée en fonction des résultats de l'examen échographique des organes pelviens.

Une douleur coupante au bas de l'abdomen gauche chez la femme peut indiquer qu'une inflammation des appendices (andexite) s'est produite dans le système génital de la femme, associée à une augmentation rapide de la température et à une douleur intense de l'abdomen par le bas. S'il existe de fortes crampes dans l'abdomen, des symptômes similaires évoquent également des pathologies du tractus gastro-intestinal, en particulier une occlusion intestinale.

Douleurs coupantes dans le bas ventre à droite, les raisons pour lesquelles la douleur abdominale au bas ventre fait mal et coupe l'estomac?

Au moment de l'admission du patient, des plaintes de douleurs de toutes sortes apparaissant dans la partie inférieure droite de la cavité abdominale, l'appendicite est principalement exclue. Ce diagnostic est le plus fréquent et nécessite une intervention chirurgicale immédiate. Ses principaux symptômes sont la nausée, parfois des vomissements, une douleur aiguë au bas de l'abdomen à droite, lorsque la douleur passe progressivement du centre de l'abdomen au côté inférieur droit, où se trouve l'appendice. Le premier symptôme de l'inflammation de l'appendice est une douleur au milieu de l'abdomen qui se déplace progressivement vers le côté droit. En bougeant ou en toussant, l'inconfort augmente. Le patient peut également avoir des nausées et des vomissements.

La rupture de l'appendice ayant des conséquences graves, en cas de douleur abdominale aiguë, localisée à droite, accompagnée de nausées, de vomissements ou de fièvre, il faut tout d'abord s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une appendicite. Pour cela, le patient est immédiatement conduit à l'hôpital ou des soins médicaux d'urgence sont appelés. Par conséquent, si la douleur est concentrée dans le bas-ventre droit, la première étape consiste à déterminer s’il peut s’agir d’une appendicite.

Compte tenu de la gravité des conséquences d'une grossesse extra-utérine et de la nécessité de son élimination chirurgicale, accompagnée de symptômes douloureux aigus au bas de l'abdomen et d'une appendicite chez la femme, son diagnostic est une priorité. Chez les jeunes filles, il se produit souvent une torsion des jambes du kyste, provoquant l'apparition de fortes douleurs abdominales au niveau des ovaires. La douleur peut provoquer une perte de conscience chez un patient. Parallèlement à cela, des pertes sanguines du vagin et des nausées, des selles avec facultés affaiblies, des sueurs froides, une miction accrue, de la fièvre sont probables. Le traitement de cette pathologie est réalisé par laparoscopie.

Chez les patients présentant les troubles décrits, il est courant que pour arrêter la douleur, au moins pendant un certain temps, ils doivent trouver une posture confortable. En cas d'appendicite dans ce cas, la douleur disparaît pendant une longue période, alors que dans les coliques intestinales, ce temps est beaucoup plus court. La décharge urinaire abattue passe souvent et douloureusement, souvent avec des taches de sang. La douleur pendant l'inflammation de l'appendice est impossible à tuer avec des médicaments, mais ils sont assez efficaces pour les coliques néphrétiques.

Coupure des douleurs abdominales chez les femmes enceintes, pourquoi la coupure est-elle apparue à gauche, à droite dans le bas ventre pendant la grossesse?

L'état de grossesse, en plus des changements physiques, suscite beaucoup d'enthousiasme chez les femmes enceintes. Blâmer une femme d'être trop prudente à propos de problèmes de santé n'en vaut pas la peine. La douleur dans l'abdomen peut indiquer le beau sexe aux symptômes qui provoquent une fausse couche. Par conséquent, seules les conclusions du gynécologue après l'examen du patient peuvent confirmer de manière fiable l'absence ou l'existence de motifs d'inquiétude. Avec la détection rapide des interruptions dans le corps et le traitement correct, les chances de sauver la vie du bébé sont beaucoup plus grandes.

Il faut se rappeler que pendant la gestation du fœtus, le corps de la femme dirige tous les efforts pour en assurer le fonctionnement normal. En raison d'une diminution de l'immunité, la future mère est particulièrement vulnérable aux maladies infectieuses et virales. Le traitement de ces maladies chez la femme enceinte nécessite une approche particulière, car tous les médicaments ne peuvent pas être prescrits pour les seins en gestation ou allaités. Dans ce cas, une intervention médicale ne doit pas être évitée, car la maladie porte en même temps des dommages pour la santé de la mère et de l’enfant. Avec l'apparition de la douleur, particulièrement entrecoupée de sang, les femmes enceintes sont invitées à contacter d'urgence un gynécologue, qui surveille le déroulement de la grossesse. Ce symptôme signale souvent des processus pouvant déclencher une fausse couche. L'automédication est inappropriée ici, car une autre vie dépend des décisions prises par une femme en elle.

Douleur coupante dans le bas-ventre à gauche ou à droite pendant la grossesse, quelles en sont les raisons?

Les causes de la douleur dans le bas-ventre pendant la grossesse sont nombreuses. Considérons les plus courants.

1 Tonus de l'utérus. Accompagné d'une douleur douloureuse dans la cavité abdominale basse, l'apparition de coupures périodiques ou permanentes n'est pas exclue. Le dernier symptôme survient en cas d'augmentation du tonus utérin.

2 grossesse extra-utérine. Dans la plupart des cas, il se manifeste par des douleurs aiguës apparaissant au cours des huit premières semaines de grossesse. Cette pathologie est éliminée en effectuant une échographie aux premiers stades de la gestation. Cela évite également l'apparition de douleurs indésirables.

3 Exfoliation du placenta. Il se caractérise par une douleur aiguë et aiguë. Dans la plupart des cas, il est causé par des lésions abdominales, une hypertension (pression artérielle élevée) ou une prééclampsie sévère.

4 La menace d'interruption de grossesse. Les principaux symptômes de la maladie sont des douleurs crampes parfois aiguës.

Les symptômes douloureux chez la femme enceinte, à l'exception des cas décrits, résultent souvent d'une défaillance du fonctionnement des organes de l'appareil digestif; entorses des organes de soutien dans l'abdomen en raison d'une augmentation de la taille et de la masse du fœtus; processus inflammatoires dans les organes internes; réactions à des situations stressantes. Que vous soyez un homme ou une femme, la détection de toute anomalie du corps, accompagnée d'inconfort et de douleurs abdominales, en particulier, complétée par d'autres symptômes, nécessite la consultation d'un professionnel de la santé qualifié. Dans de tels cas, l’automédication est très dangereuse.

Rezi, douleur coupante dans la région intestinale, provoque

L'inflammation de l'appendice est l'une des causes les plus courantes de douleur dans l'abdomen. Cette maladie en cas d'élimination prématurée de l'appendice enflammée (appendicite) est mortelle, car elle provoque des processus inflammatoires suppuratifs. En raison de ne pas fournir une assistance en temps opportun, il existe un risque de péritonite. Inflammation de l'appendice du caecum sensations douloureuses inhérentes au type coupant, qui, dans la première étape, sont localisées localement au centre de l'abdomen, autour du nombril. Ils finissent par aller du côté droit. En cas d'appendicite enflammée, les lésions du côté droit sont souvent associées à une sensation de nausée et de vomissements. Lors de l'exécution de tout mouvement, la personne ressent l'augmentation de la douleur dans son côté. Si le patient se plaint de douleurs abdominales aiguës à droite, le médecin suspecte d’abord une appendicite aiguë. Cela est dû au fait que cette pathologie est la plus courante.

Douleur vive dans le bas de l'abdomen droit avec appendicite aiguë, causes, description

À l'appendicite de la forme aiguë, la branche en forme de doigt du caecum s'enflamme et provoque une douleur aiguë. Dans le cas de l'appendicite aiguë standard, des manifestations douloureuses sont observées au milieu de l'abdomen et, après un certain temps (jusqu'à 24 heures au maximum), elles s'abaissent et s'abaissent vers la droite. Il se renforce, s’affaiblit, mais une fois qu’il apparaît, il ne disparaîtra pas. En règle générale, le syndrome douloureux devient plus fort au moment de tousser et de marcher et s'affaiblit lorsqu'il est couché du côté droit. Il peut également y avoir des nausées, des nausées (surtout des célibataires), des selles molles (rarement). Lorsque l'inflammation de l'appendice est caractérisée par de légers frissons et de la fièvre. Lors de la confirmation du diagnostic dans un court délai, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale et de supprimer le processus enflammé du caecum. Le retard dans l’action menace le patient de complications très graves sous la forme d’une rupture ou d’une gangrène d’un appendice enflammé, ainsi que du développement possible d’une péritonite ultérieure.

Douleur coupante aiguë dans le bas-ventre chez les hommes, causes et symptômes de ces maladies

Une douleur abdominale assez sévère, localement située en haut de l'abdomen, parfois décalée vers la droite ou la gauche, accompagnée d'excréments liquides (gonflement sans diarrhée également possible), réflexes nauséeux, température corporelle élevée supérieure à 39 degrés, indique un empoisonnement alimentaire ou la présence de corps humain E. coli. Les symptômes les plus courants d'une maladie infectieuse sont:

1 douleurs coupantes dans l'abdomen;

3 gonflement, à la suite de processus de fermentation dans le tractus gastro-intestinal;

4 vomissements (le plus souvent accompagnés de crampes abdominales et de diarrhée après l'ingestion de produits de qualité inférieure ou périmés).

Des douleurs coupantes de force différente, mais le plus souvent aggravées après avoir mangé, signalent un "pépin" de la vésicule biliaire (par exemple, une cholécystite). En effet, après avoir mangé (surtout frit et grasse) la vésicule biliaire produit activement de la bile. Mais le processus d'accumulation de bile est très difficile car ses parois sont épaissies et ont des cicatrices. Ainsi, des calculs se forment dans la vessie et le patient est perturbé par l’inconfort du côté droit. Les symptômes de la cholécystite, outre ce qui précède, sont une sensation de goût amer déplaisant dans la bouche et des nausées.

Les sources de douleurs abdominales graves, comme chez les adultes (hommes, femmes) et chez les enfants, peuvent être des parasites (helminthes). Chez les enfants, ils sont plus fréquents que chez les adultes. En plus du rezie dans l'abdomen d'une personne, le malaise général, un sommeil de qualité médiocre, la nervosité sont également inquiétants. Il peut aussi y avoir des ballonnements, des nausées après avoir mangé. La température corporelle subfebrile est observée. Subfebrile est une température qui dure assez longtemps (deux semaines ou plus) à des valeurs comprises entre 37 et 37,8.

Douleur coupante aiguë dans le bas-ventre chez les femmes, provoque

De fortes douleurs dans le bas-ventre des filles indiquent généralement la présence de maladies gynécologiques. Chez l'homme, la présence de ce type de douleur ne signifie pas nécessairement qu'il existe des pathologies dans la région génitale, bien que cela soit possible.

Chez les hommes, une douleur aiguë au bas de l'abdomen indique des inflammations de nature aiguë dans la prostate, les testicules et leurs appendices. Ces maladies sont principalement accompagnées de symptômes dits sous-jacents qui permettent au médecin d’établir un diagnostic précis. En raison de maladies infectieuses antérieures (ressemblant à la scarlatine, à la grippe, à la parotidite) ou à des infections génitales aiguës (blennorragie, chlamydia, etc.), une prostatite aiguë, une orchite, une orchidépididymite peuvent survenir. Pour une maladie négligée (stade chronique) des organes de la structure sexuelle, des sensations douloureuses floues, tiraillantes, sont caractéristiques. Cependant, pendant l'exacerbation, ils augmentent. En faisant l'expérience de tels signes chez un homme, consultez rarement un médecin à ce sujet. Avec la prostatite aiguë, des douleurs coupantes se font sentir dans le bas de l'abdomen et le périnée. Ils donnent dans le scrotum, le rectum, il peut y avoir un retard de l'urine ou une difficulté à uriner, des désirs répétés, des compartiments purulents de l'urètre, une perturbation de l'activité normale du corps. Une douleur dans le bas-ventre avec une inflammation aiguë des testicules n'est pas un symptôme significatif. Les principaux symptômes de cette maladie sont une douleur aiguë dans les testicules, un scrotum œdémateux, une sévère intoxication. En cas de détection de ce symptôme, les hommes doivent se rendre rapidement chez l'urologue pour la prise en charge d'un traitement sérieux.

Une douleur aiguë de type coupante au bas de l'abdomen indique également le développement d'une inflammation du tractus gastro-intestinal inférieur ou de maladies du tractus urinaire. Les douleurs spontanées du type coupant dans le bas de l'abdomen doivent être alarmantes et alarmantes. Avant de consulter un médecin, il est interdit d'utiliser des médicaments qui réduisent la sensibilité à la douleur, car ils ne font que "brouiller" l'image réelle de la maladie et rendre difficile l'établissement d'un diagnostic véritable. Pour les douleurs coupantes, il est permis de prendre un antispasmodique, tel que No-shpy, Drotaverin, Spasmol, Papaverine, etc. Mais si l'état de santé ne s'améliore pas après la prise d'un ou deux comprimés et qu'il se détériore davantage, il est urgent d'appeler un médecin.

Douleur abdominale aiguë à droite ou à gauche de la femme - torsion des jambes d'un kyste de l'ovaire

Jambes tordues de kystes ovariens. Cette maladie est une affection aiguë qui survient dans les cas de circulation sanguine altérée dans les vaisseaux de la tige du kyste. Lorsque le flux sanguin artériel est arrêté, le kyste de l'ovaire meurt. Il y a une douleur assez vive dans le bas-ventre, généralement du côté où se situe le processus pathologique. La douleur est associée à des nausées, des vomissements et de la fièvre. Cette maladie est généralement observée à un jeune âge. Des complications peuvent survenir en raison de la taille de la formation et d'autres conditions associées aux modifications de la pression abdominale et de la circulation sanguine dans la tumeur (par exemple, effort physique, débordement du tractus gastro-intestinal ou de la vessie, grossesse, perte lourde ou prise de poids, etc.).

Avec cette pathologie, la douleur dans le bas-ventre droit peut être si brutale qu'une femme peut perdre conscience. Il devient plus fort pendant le mouvement. À cet égard, la jeune fille essaie de prendre une position économe. Au seuil de sensibilité maximum, des phénomènes de vomissements, nausées, augmentation de la température corporelle pouvant atteindre 38,5 degrés sont possibles. Il y a aussi un pouls rapide, une faible pression et des sueurs froides possibles. Assez souvent, la torsion de l'ovaire s'accompagne d'un trouble de la chaise et d'une violation de la miction. Il y a souvent des saignements (ou des écoulements de sang). La torsion d'un kyste ovarien est une pathologie qui nécessite des procédures chirurgicales chirurgicales. En rapport avec cette circonstance, avec une telle pathologie, il est impératif de demander de l'aide médicale.

Il coupe et blesse le bas-ventre à gauche ou à droite des femmes - apoplexie de l'ovaire droit

Apoplexie de l'ovaire. En médecine, cette maladie porte divers noms, par exemple, hématome ovarien, rupture ovarienne, hémorragie ovarienne, infarctus de l'ovaire. Au cours de cette maladie, le tissu ovarien est perturbé et il y a une effusion de sang dans la section abdominale. Pour la plupart, il apparaît comme une conséquence d'effort physique ou à la fin de l'intimité sexuelle après le milieu du cycle féminin. L'apoplexie ovarienne est généralement observée du côté droit de l'abdomen. Elle se manifeste par des douleurs aiguës pouvant être transmises à la région lombaire (sacrum), à la région fémorale et à la région rectale. Vous pouvez ressentir des nausées, des vomissements, une indisposition, des vertiges en raison d'une perte de sang. En conséquence, les pertes de sang peuvent entraîner une anémie aiguë, qui s'accompagne d'un pouls fréquent, d'une baisse de la pression artérielle, de l'apparition de vertiges et de malaises. Le tableau clinique est très similaire à celui de la grossesse extra-utérine interrompue.

Cela est dû au fait que la perte de sang et des sensations de douleur assez similaires sont inhérentes à ces maladies. Dans ces cas, l'attention est attirée sur le fait que la rupture ovarienne se produit principalement pendant ou après la période d'ovulation et que, dans le cas d'une grossesse extra-utérine, le symptôme sous-jacent est une menstruation retardée. En comparaison avec d'autres maladies des organes génitaux, cette maladie est assez rare dans de rares cas, ce qui augmente le nombre de diagnostics mal établis. L’infarctus de l’ovaire, accompagné de saignements, est retrouvé dans 2% des cas d’opérations de la bande réalisées en liaison avec la conclusion établie d’une appendicite aiguë ou d’une grossesse extra-utérine. En cas de détection de ces signes, il est nécessaire de voir immédiatement le médecin, qui vous prescrira un certain nombre de mesures de diagnostic pour établir le diagnostic correct et donnera des recommandations concernant le traitement. Cela peut être à la fois médical et opérationnel. En cas d'hypothèse d'apoplexie ovarienne, une hospitalisation d'urgence est nécessaire.

Grossesse tubaire - crampes et douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen droit, provoquant

Grossesse extra-utérine. C'est une pathologie, à la suite de laquelle le fœtus, en raison d'une faute, ne commence pas à se développer dans la cavité utérine. La grossesse extra-utérine est l’un des premiers endroits parmi les maladies gynécologiques qui nécessitent un traitement chirurgical urgent. À cet égard, lorsqu'une fille en âge de procréer souffre de douleurs aiguës au bas de l'abdomen, les experts tiennent d'abord compte de la possibilité de ce type de grossesse et procèdent à un diagnostic différentiel détaillé. En général, la grossesse décrite ci-dessus est située dans les tubes de l'utérus. En règle générale, il se brise la cinquième à la sixième semaine. À ce stade, le tube de l'utérus est cassé ou le fœtus en est expulsé dans la cavité abdominale. Ce dernier phénomène s'appelle également l'avortement des trompes. La douleur sera localement localisée à l'endroit où la défaite s'est produite. La rupture du tube utérin est accompagnée d'une douleur aiguë, que l'on peut facilement confondre avec une douleur dans l'appendicite aiguë. Cependant, il existe encore un certain nombre de symptômes secondaires, grâce auxquels on peut reconnaître ces sensations de douleur très similaires, des maladies. Ceux-ci comprennent:

1 irradiation de la douleur. Pendant la grossesse, une douleur extra-utérine est presque toujours ressentie dans l'aine et les organes externes du système reproducteur, ainsi que dans le rectum.

2 cycles mensuels retardés. En cas d'appendicite aiguë, le type de retard n'est pas observé;

3 saignements de l'appareil génital. Le type de grossesse extra-utérine se caractérise par une perte de sang aiguë, associée à une peau pâle, un pouls fréquent, une pression artérielle basse, des vertiges, qui se font clairement sentir lors du changement de position du corps.

Inflammation de l'utérus, trompes de Fallope

Inflammations des ovaires et des tubes de l'utérus d'une forme aiguë, par exemple, salpingo-ovariose et annexites. Habituellement, ces maladies sont accompagnées de douleurs persistantes à l'abdomen, mais dans les cas où le processus inflammatoire se produit après un accouchement ou un avortement, une douleur de type coupante apparaît, la condition s'aggrave, la température commence à augmenter, des réflexes nausées et des nausées sont observés. Si l’on omet de fournir une assistance en temps voulu, il existe un risque de développement précoce de la péritonite. Lorsque la trompe utérine se rompt, une douleur aiguë provoque des crampes. Il est important de savoir que les femmes enceintes risquent également les maladies décrites ci-dessus.

http://lineuper.ru/rezkaya-bol-v-zhivote-sleva-sprava-i-sleva-rezhushhie-boli-rezi-vnizu-zhivota-prichiny.html

Des questions

Question: Pourquoi peut-il y avoir des douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen?

Pourquoi peut-il y avoir des douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen?

Le mécanisme de la douleur lancinante dans le bas-ventre

Des douleurs piquées dans le bas de l'abdomen surviennent lors des contractions spastiques de fibres musculaires individuelles situées dans la membrane musculaire des organes pelviens.

Des organes du plancher inférieur de la cavité abdominale tels que l'utérus, les trompes de Fallope, les intestins et les uretères ont un objectif fonctionnel différent, mais un type similaire de structure anatomique.

Les parois de ces organes creux à l’intérieur des corps sont constituées de trois parties, appelées coquilles, telles que:

  • membrane séreuse externe recouvrant l'organe de l'extérieur;
  • la membrane musculaire moyenne constituée de fibres musculaires lisses et assurant la promotion du contenu de l'organe (urine dans l'uretère, contenu intestinal dans l'intestin, etc.);
  • muqueuse interne tapissant la cavité de l'organe de l'intérieur.

Le travail harmonieux de la couche musculaire est assuré par des mécanismes de régulation complexes pouvant être perturbés à la fois dans diverses pathologies (inflammation, névrose, etc.) et dans certaines conditions physiologiques (grossesse).

Comme la douleur lancinante dans le bas de l'abdomen est associée à un spasme des fibres musculaires, ce type de syndrome douloureux peut être facilement éliminé à l'aide de médicaments antispasmodiques.

Cependant, dans de nombreux cas, des douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen sont associées à une pathologie du système urogénital, du tractus gastro-intestinal ou à de graves troubles du système nerveux. Par conséquent, il est préférable de ne pas se soigner soi-même, mais de rechercher de l'aide professionnelle en temps opportun.

Douleur à la couture dans le bas-ventre pendant la grossesse

Les douleurs de couture dans le bas-ventre pendant la grossesse sont associées à des contractions transitoires (transitoires) des fibres individuelles de la couche musculaire utérine.

En règle générale, ces douleurs sont causées par des raisons physiologiques. Pendant la grossesse, la taille de l'utérus augmente rapidement. En même temps, son augmentation est liée à la fois à l’étirement des fibres musculaires existantes et à la formation et au développement de nouvelles.

Après tout, en seulement neuf mois de grossesse, le corps grossit de manière répétée et parvient à se préparer à sa mission exceptionnelle - la naissance d'un nouvel homme!
Par conséquent, il n’est pas surprenant que, pendant une croissance et un développement aussi rapides, la régulation des fibres musculaires individuelles présente des «problèmes mineurs», manifestés cliniquement par des accès de douleur lancinante au niveau du bas-ventre.

En règle générale, ce type de douleur est de courte durée, ne présente pas d'irradiation prononcée (la douleur ne donne ni le sacrum, ni le bas du dos, ni les organes génitaux) et ne s'accompagne pas d'une détérioration de l'état général du corps.

Il est à noter que la douleur lancinante dans le bas-ventre, causée par des causes physiologiques, est parfois assez intense et provoque une anxiété parfaitement compréhensible pour les femmes enceintes. Par conséquent, au moins pour votre tranquillité d'esprit, une femme enceinte présentant des douleurs perçantes dans le bas de l'abdomen est préférable de contacter la clinique prénatale.

En outre, la grossesse elle-même n’exclut pas la possibilité d’autres maladies des organes du plancher inférieur de la cavité abdominale, avec douleurs à la couture au bas de l’abdomen.

Enfin, la nature et l’intensité de la douleur sont des symptômes subjectifs qui ne reflètent pas toujours avec précision le degré de dommage anatomique. Vous devez donc immédiatement consulter un médecin en cas de douleur lancinante dans le bas de l'abdomen, accompagnée des symptômes suivants:

  • la douleur devient des crampes et / ou du zona;
  • il y a irradiation de la douleur (le syndrome de la douleur redonne au sacrum et au bas du dos, jusqu'aux organes génitaux et aux jambes, ou jusqu'à l'hypochondrie);
  • des écoulements sanguins du vagin et / ou des symptômes de saignement interne (pâleur de la peau, vertiges, faiblesse, augmentation du pouls en association avec une diminution de la pression artérielle) apparaissent;
  • une forte détérioration de l'état général (maux de tête, nausées, vomissements, fièvre, etc.).

Douleur de couture dans le bas de l'abdomen avec des maladies intestinales

Les douleurs de piqûre dans les maladies intestinales sont généralement associées à des processus inflammatoires chroniques dans la muqueuse. Au cours de la maladie, le fonctionnement normal de la membrane musculaire intestinale est perturbé, ce qui entraîne des spasmes périodiques de ses muscles.

En outre, une douleur lancinante peut survenir à la suite d'une irritation à court terme de la surface érodée de la muqueuse intestinale (par exemple, lorsque les parois endommagées du côlon sigmoïde entrent en contact après un acte de défécation).

Les douleurs périodiques avec une diverticulite chronique et une appendicite chronique sont assez dangereuses. Avec ces pathologies chirurgicales, la douleur est localisée dans la région iliaque droite et, en règle générale, n’est accompagnée d’aucun symptôme supplémentaire.

Diverticulite chronique - une maladie associée à une inflammation des anomalies congénitales ou acquises de la paroi du côlon aveugle ou ascendant - les diverticules. Le diverticule est une sorte de sac qui se connecte à la lumière intestinale par une bouche étroite. La structure anatomique du diverticule contribue elle-même à la stagnation du contenu intestinal et crée donc toutes les conditions nécessaires au développement de processus inflammatoires.

En plus de l'appendicite chronique, la diverticulite chronique peut à tout moment devenir aiguë et nécessiter une intervention chirurgicale d'urgence. Par conséquent, s'il y a des douleurs de couture dans le bas de l'abdomen à droite, il est préférable de demander rapidement l'avis d'un chirurgien. Le choix du traitement (conservateur ou chirurgical) dépendra des résultats de l'examen.

En outre, il convient de noter que la douleur lancinante dans le bas ventre à droite peut être le premier symptôme des tumeurs malignes situées près de la confluence de l'intestin grêle dans l'épaisseur. Il existe à cet endroit une valve spéciale (appelée valve de Bauhinia) qui empêche le contenu du côlon d'être rejeté dans l'intestin grêle.

Lorsque le dysfonctionnement de Bauhinia est perturbé, des douleurs de nature spastique (piqûre ou crampes) peuvent survenir à la suite de spasmes musculaires en réponse à une irritation du petit intestin avec un contenu colique.

En plus des tumeurs, un processus inflammatoire (maladie de Crohn, colite ulcéreuse) peut perturber la valve, mais dans de tels cas, des douleurs lancinantes dans le bas de l’abdomen droit se développent en fonction du contexte de la maladie (diarrhée, souvent accompagnée de sang, forte détérioration de l’état général du patient).

Cependant, selon l'expérience clinique, les douleurs les plus fréquentes à la couture dans le bas de l'abdomen surviennent lors d'une proctosigmoïdite, une inflammation de la partie terminale du gros intestin. Les caractéristiques fonctionnelles et anatomiques de la structure de cette partie du tube digestif (courbures et contractions naturelles, la densité du contenu) prédisposent à la fois à la survenue de processus inflammatoires et à leur évolution prolongée.

Dans le même temps, les causes de la proctosigmoïdite peuvent être différentes: infection spécifique (dysenterie), processus auto-immunitaire (colite ulcéreuse), mauvaise circulation sanguine (sigmoïdite ischémique), etc. l'abdomen à gauche, qui peut être tiraillant, douloureux, perçant et crampes.

Une douleur lancinante au bas de l'abdomen gauche, accompagnée d'une proctosigmoïdite, survient généralement après un tremblement de terre (spasmes des muscles lisses en réponse à une stimulation mécanique) et également avant un acte de défécation (irritation de la membrane muqueuse érodée des masses fécales) et après. vidange complète).

Si vous suspectez une rectosigmoïdite, contactez votre médecin. Le traitement et le pronostic de la maladie dépendent de la cause du processus inflammatoire.

Douleur piquée dans le bas de l'abdomen avec des maladies du système urinaire

Des douleurs piquées dans le bas de l'abdomen, à droite ou à gauche, peuvent survenir avec des spasmes des muscles lisses dans l'uretère correspondant. Dans de tels cas, la douleur est souvent accompagnée de phénomènes dits dysuriques (mictions fréquentes, mictions impérieuses, douleurs lors de la miction).

La cause la plus fréquente de spasmes des uretères est la lithiase urinaire. Formées dans les voies urinaires supérieures, des pierres et du sable descendent dans l'uretère, irritant les muqueuses. En réponse à une irritation grave, des spasmes des muscles lisses se produisent.

Avec de forts spasmes ou de grosses pierres bloquant le passage, la douleur devient cramponneuse et devient extrêmement intense (la colique rénale). Dans de tels cas, afin d'éviter des complications graves, consultez un médecin.
De plus, des douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen peuvent indiquer une inflammation de la vessie. Dans de tels cas, ils sont localisés dans la région pubienne et apparaissent à la fin de l'acte de miction. La cause de la douleur: contact des parois enflammées de la vessie après sa vidange complète.

Dans la cystite aiguë, des douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen apparaissent lorsque les mictions sont douloureuses et fréquentes (dans les cas graves - toutes les 10 à 15 minutes). Dans ce cas, le besoin d'uriner est impératif, l'urine devient trouble et, dans les cas graves, se présente sous la forme d'une "salade de viande" en raison d'un important mélange de sang. Il est caractéristique que la température corporelle n'augmente pas et que l'état général du patient reste relativement satisfaisant.

Si vous soupçonnez une cystite aiguë, consultez votre médecin (médecin généraliste ou urologue). L'absence de traitement opportun et adéquat peut entraîner le développement d'une infection ascendante (pyélonéphrite purulente) ou le passage de la maladie à la forme chronique.

http://www.tiensmed.ru/news/answers/koliushie-boli-vnizu-jivota.html

Causes et traitement de la douleur abdominale basse ou aiguë terne

La douleur dans la cavité abdominale basse nécessite une attention particulière, car elle est le symptôme de nombreuses conditions pathologiques dangereuses pour la santé. Cet article vous expliquera pourquoi une douleur à la coupure se produit dans le bas de l'abdomen, quelles méthodes de traitement et de prévention sont utilisées pour éviter les manifestations désagréables.

Causes et symptômes associés

Il est possible de diviser les sensations douloureuses du bas-ventre en douleurs organiques et fonctionnelles. Cette méthode de séparation dépend de la cause, ce qui a influencé l'apparition des douleurs de coupe. Souvent, ce symptôme indique qu’un processus négatif se produit dans le corps humain et doit être déclenché dès que possible.

Il existe 4 causes principales communes de la survenue de telles affections, qui ne dépendent pas du sexe, de l'âge ou d'autres facteurs. Causes courantes de malaise:

  • L'appendicite, qui est une douleur qui peut être aiguë. Souvent, une crise d'appendicite, accompagnée de douleurs coupantes dans la partie droite du péritoine, la douleur peut être lancinante, selon le degré. Peut s'accompagner de nausée, de vomissements ou de fièvre.
  • L'obstruction de l'intestin est caractérisée par un gonflement préliminaire, des accès de diarrhée, des nausées, des brûlures d'estomac, une augmentation de la formation de gaz. La douleur apparaît dans la partie inférieure gauche du péritoine, mais sa localisation change parfois et son degré augmente.
  • La présence de pierres dans la vessie. Une telle maladie est souvent accompagnée d'une envie fréquente d'uriner.
  • La douleur abdominale inférieure gauche peut être caractérisée par une dévirculite.
  • Attaque de la violation de la région de l'aine de la hernie. Ce phénomène peut être caractérisé par une diarrhée, des vomissements.

Les médecins ont déterminé quel est le remède le plus efficace contre les vers! Selon les statistiques, tous les 5 Russes ont des vers. Lisez plus une recette qui aidera à nettoyer le corps des vers en seulement 7 jours.

Toutes les attaques de douleur peuvent avoir un caractère constant, pulsant, fort, aigu et paroxystique. Il existe un remède précis pour chaque type de douleur, il est important de connaître la cause de l'apparition de sensations douloureuses afin de trouver un remède efficace.

Sensations douloureuses chez l'homme

L'émergence de douleur dans la moitié masculine de la population peut avoir ses raisons. Tout d'abord, il s'agit de maladies du système génito-urinaire. Facteurs de douleur:

  • Le processus inflammatoire à l'intérieur des testicules. Cette maladie s'appelle l'orchite et la transition vers une inflammation des appendices peut être une complication grave.
  • Les douleurs dans le bas-ventre et dans l'aine parlent du développement de la prostatite;
  • L'apparition de néoplasmes tumoraux dans le système urogénital, tels que les appareils urinaires, les appendices, le pénis, les testicules;
  • Cystite, conséquence du processus inflammatoire;
  • N'excluez pas les maladies de nature infectieuse, telles que la gonorrhée ou les uréoplasmes.

Les maladies de cette nature nuisent gravement à la fonction sexuelle de l'homme et ne pas les traiter est donc dangereux pour la santé en général.

Causes de la douleur chez les femmes

Chez les femmes, les causes de l'apparition de la douleur sont un peu plus grandes. Les douleurs coupantes dans le bas-ventre chez les femmes sont un sujet de grave préoccupation. Facteurs affectant l'apparition de la douleur dans le péritoine inférieur:

  • La période d'ovulation. Pour beaucoup de femmes, cette période provoque une gêne dans la cavité abdominale basse, elles s'accompagnent souvent d'une gêne aiguë;
  • Grossesse extra-utérine au cours de laquelle le fœtus ne se développe pas dans l'utérus mais dans l'une des trompes de Fallope, le péritoine, les ovaires. Une telle pathologie est l'une des plus dangereuses, car le risque d'infertilité supplémentaire augmente ou, en l'absence d'intervention, la mort peut survenir.
  • Adolescence, la période avant ou après l'arrivée des jours critiques. Ce problème est associé à un fond hormonal non spécifié et à un organisme incomplètement formé;
  • Après un rapport sexuel en présence de processus pathologiques, par exemple, insatisfaction, endométriose, présence d'oncologie ou adhérences, après un rapport sexuel rugueux, une cervicite et une exite sous forme chronique
  • La pyélonéphrite, la cystite, de telles pathologies pour les femmes peuvent être plus dangereuses que pour les hommes. Ils sont plus tolérés et difficiles à guérir;
  • Inflammation de la vessie, à savoir une cholécystite;
  • Le développement des fibromes utérins;
  • Ovaire torsadé, un tel phénomène peut se produire avec une forte inclinaison. Se produit assez souvent dans la vie ordinaire;
  • Apoplexie ou débordement de sang dans les tissus ovariens;
  • Dans la période de porter un enfant;
  • Mauvaise mise en place d'un contraceptif en spirale;
  • Acceptation des contraceptifs hormonaux (à la suite d’effets secondaires);
  • Processus inflammatoires dans les organes annexiels.

Si la douleur a commencé à apparaître pendant la grossesse, vous devez consulter immédiatement un médecin, car les sensations douloureuses parlent de l'apparition de graves déviations. Ils peuvent toucher non seulement la future mère, mais aussi le bébé. Une fausse couche peut entraîner des douleurs pendant la grossesse. Vous ne devez donc pas hésiter ou commencer le traitement vous-même sans ordonnance du médecin. Avec un traitement en temps opportun peut sauver la grossesse.

Traitement des maladies dans le corps de la femme, le processus prend beaucoup de temps, mais ignorer un tel symptôme sans attention est dangereux pour la vie, la santé, la fonction de reproduction. La santé doit être faite avant que le problème se pose, c'est-à-dire qu'il est souhaitable de surveiller la santé depuis l'enfance. Comme il n’est pas moins important pour une fille que pour un garçon de préserver sa fonction.

Symptômes associés

Chacune des maladies est accompagnée de symptômes supplémentaires qui peuvent être similaires, mais contribuent en grande partie à faciliter le processus de diagnostic.

L'appendicite est une maladie caractérisée par des symptômes similaires à d'autres maladies, telles que l'obstruction intestinale ou l'inflammation des appendices. Chez de nombreux patients, les nausées ou les diarrhées deviennent des symptômes associés.

Pour les anomalies intestinales, un symptôme commun est la diarrhée constipation ou vice versa. C’est ce que le médecin attire d’abord l’attention lors de l’examen. Souvent, il y a un fort gonflement.

Avec la grossesse extra-utérine, la douleur augmente progressivement. Avec le temps, cela devient insupportable. Du choc douloureux d'une femme peut perdre conscience, beaucoup de gens ont des saignements. Dans ce cas, une douleur intense ne disparaîtra pas du tout. Par conséquent, prendre des analgésiques est inutile.

Signes moins fréquents d'intoxication. Par exemple, vertiges, nausées, vomissements, diarrhée avec une nuance inhabituelle. De tels symptômes n'apparaissent pas toujours immédiatement. Par conséquent, il est important de surveiller les changements dans la santé.

Diagnostic de pathologie

Avant de commencer le traitement, vous devriez consulter votre médecin, qui vous prescrira les mesures de diagnostic nécessaires pour déterminer la cause de la maladie. L'important est de collecter des informations sur les symptômes associés pouvant indiquer la direction de la pathologie. Une méthode d'étude préliminaire de la palpation. Après avoir déterminé la cause possible de la douleur, le médecin vous indiquera comment effectuer un certain nombre de tests en laboratoire, en utilisant le matériel de recherche.

Les tests de laboratoire sont des tests sanguins, généraux, biochimiques, destinés à détecter la présence d'infection, d'urine et de fèces. Si nécessaire, une endoscopie est réalisée.

La coloscopie (pour la détection de pathologies dans le rectum), les ultrasons, la fluoroscopie, la laparoscopie, la tomodensitométrie sont considérés comme des méthodes d'examen instrumentales. De telles mesures sont nécessaires pour établir le diagnostic aussi précisément que possible.

Activités thérapeutiques

Les mesures thérapeutiques dépendront strictement du diagnostic. Par exemple, avec une appendicite, des calculs, des tumeurs, une grossesse extra-utérine, un traitement médicamenteux conventionnel n’aura aucun effet. La chirurgie sera nécessaire. Dans certains cas, avec des douleurs avant les règles, avec l'ovulation, le médecin peut recommander des spasmolytiques ou des analgésiques. Un traitement hormonal est moins souvent nécessaire.

Si nécessaire, prescrit des médicaments antibactériens, des probiotiques ou des prébiotiques, des antiémétiques. Médicaments pour fluidifier les selles ou en face de leur fixation.

Toutes les mesures nécessaires ne sont prises qu’après consultation du médecin, toute intervention non professionnelle constituant une menace de complications graves pour le corps humain. L'attaque soudaine peut être temporairement soulagée à l'aide d'analgésiques, mais il est préférable d'appeler une ambulance.

Des complications

En l'absence de thérapie compétente ou en cas de thérapie inopportune, le risque de complications augmente considérablement. Pour les hommes, l'absence de traitement entraîne une détérioration de la fonction sexuelle ou sa disparition complète. Le risque d'infertilité augmente en raison d'un mauvais traitement. Une conséquence grave peut être le développement d'une tumeur cancéreuse.

Le manque de thérapie chez les femmes peut entraîner l'infertilité, l'apparition de processus pathologiques chroniques, des accès de douleur fréquents, le développement d'un cancer, la propagation de l'infection dans tout le corps.

La conséquence la plus dangereuse de l'absence peut être fatale. Il en va de même pour les hommes et la moitié plus faible de l’humanité. Par conséquent, l’aide fournie en temps utile permet souvent de sauver non seulement le système reproducteur humain.

Mesures préventives

À titre préventif, il est recommandé de consulter un médecin tous les 6 mois. Ces visites ne doivent pas dépendre de la présence ou de l'absence de douleur dans la cavité abdominale basse. Devrait mener une vie saine, évitez de nager dans les eaux froides. Pour limiter la consommation de boissons alcoolisées, cesser de fumer n'en sera pas moins bénéfique. Le régime alimentaire doit être surveillé, car certaines pathologies dépendent directement de la nourriture qu'une personne consomme. Il est nécessaire de surveiller de près leur état de santé pour éviter les rhumes. La mesure obligatoire est la consommation de médicaments ou de vitamines afin de renforcer le système immunitaire. Faut faire attention même si la coupe ne sera pas grande.

Devrait suivre les règles d'hygiène. Cette règle s’applique non seulement aux moments de la vie quotidienne, mais aussi à l’hygiène avant les rapports sexuels. Les règles de sécurité peuvent être attribuées à la vie sexuelle, car la douleur est vive lorsque la négligence, l’utilisation de contraceptifs, l’évitement des rapports sexuels occasionnels.

Ces précautions ne pourront pas protéger complètement une personne de l'apparition de pathologies, elles réduiront considérablement le risque de maladie. Par conséquent, le respect des mesures préventives est important pour chaque personne, sans distinction de sexe, d'âge ou de poids.

Parmi ces pathologies, presque tout peut être guéri, cela dépend du degré de négligence de la maladie. Il n'est pas recommandé d'ignorer la douleur dans l'abdomen. Mais il est important de se rappeler que l'auto-guérison est extrêmement dangereuse. Il est préférable de consulter un médecin si de tels signes apparaissent, de faire un diagnostic et de commencer un traitement efficace.

http://vnutrizhivota.ru/kishechnik/rezhushhaya-bol-vnizu-zhivota.html

Douleur coupante au bas de l'abdomen chez la femme

✓ Article vérifié par un médecin

La douleur abdominale basse est l’une des plaintes les plus courantes chez les patients, hommes et femmes. Dans ce cas, le syndrome douloureux peut présenter des symptômes similaires, mais sa genèse sera radicalement différente. L'inconfort survient pour diverses raisons: troubles digestifs, inflammation du système urogénital, développement de tumeurs, etc. Souvent, il est possible d’établir le diagnostic correct uniquement à l’aide d’études instrumentales ou de laboratoire, puisqu’un examen physique ne permet pas d’obtenir suffisamment d’informations sur l’état du patient.

Douleur coupante au bas de l'abdomen chez la femme

Aussi, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques de l'innervation dans la région pelvienne. En raison de la sensibilité plutôt faible, comparée à d'autres zones du corps humain, les patients sont souvent incapables de déterminer exactement où se situe le syndrome douloureux. Par conséquent, en cas de plainte, il convient de porter une attention particulière aux symptômes suivants:

  • nausée ou vomissement;
  • violation de la chaise;
  • dysurie ou oligurie;
  • faiblesse et somnolence;
  • tachycardie et baisse de la pression artérielle;
  • des sueurs froides;
  • l'hyperthermie;
  • frissons, etc.

Maladies dépendant de la localisation de la douleur

Attention! Les femmes doivent prendre en compte les phases de leur cycle menstruel. L'apparition de douleurs dans le bas de l'abdomen peut être causée par le syndrome prémenstruel ou directement par le début des règles. Dans le même temps, la nature du syndrome douloureux dépend directement des caractéristiques de santé individuelles du patient.

Les douleurs coupantes dans le bas-ventre chez les femmes peuvent indiquer un certain nombre de troubles différents. Par conséquent, il est nécessaire de faire attention aux symptômes alarmants et de commencer le traitement.

La cystite

La cystite est une pathologie dans laquelle le processus inflammatoire affecte les parois de la vessie. La maladie est plusieurs fois plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Cela est dû aux caractéristiques structurelles du système urogénital féminin, y compris l’urètre court et large, ce qui facilite grandement la pénétration des infections dans les voies urinaires.

Cystite chez les femmes

La pathologie est caractérisée par des mictions fréquentes, et le besoin de vider la vessie apparaît toutes les 15-30 minutes. L'urine a une couleur sombre trouble, elle contient souvent une petite quantité de mucus ou de pus, et des inclusions de sang peuvent être notées.

En cas de cystite, le patient ressent des douleurs coupantes dans la région pelvienne au-dessus du pubis, qui s'intensifient de façon marquée en essayant d'uriner. Arrêter le syndrome douloureux aide à la chaleur: prendre une douche chaude ou poser un coussin chauffant sur le ventre.

L'hyperthermie indique la présence d'un processus inflammatoire. Les patients ont noté une fièvre sous-fébrile. Dans les cas graves, l'infection affecte d'autres organes du système excréteur, conduisant au développement d'une urétrite ou d'une pyélonéphrite. Dans ce cas, la température du patient peut atteindre 39-39,5 ° C et l’état général de la femme se dégrade fortement: apparition d’une faiblesse grave, d’une céphalalgie, de nausées, de douleurs dans le bas du dos, etc.

Attention! La pyélonéphrite est un processus inflammatoire dans le système canalaire rénal. Cette maladie peut entraîner de nombreuses complications et nécessite donc une intervention médicale urgente.

La condition du rein avec pyélonéphrite

Les patients atteints de cystite s'inquiètent constamment de la sensation de vessie incomplètement vide, de pressions dans la région pelvienne, de crampes et de spasmes. En l'absence de traitement, une femme peut développer une incontinence urinaire.

Les mesures diagnostiques pour cette pathologie comprennent la réalisation d’une analyse clinique de l’urine et d’un examen échographique de l’état de la vessie. Pour déterminer avec précision le type d'agent pathogène, il est également nécessaire de produire une culture bactérienne de l'urine. Après le diagnostic, le spécialiste prescrit des médicaments antibactériens au patient pour détruire l'agent pathogène. La fosfomycine, la nitrofurantoïne et la céfalexine sont les médicaments les plus couramment utilisés dans le traitement de la cystite. Vous pouvez également appliquer des remèdes antispasmodiques et folkloriques pour soulager les symptômes: boissons aux fruits, décoctions de feuilles de canneberge et d’airelles, etc.

Endométrite

L'endométrite est un trouble dans lequel le processus inflammatoire affecte la membrane muqueuse interne de l'utérus. Endometrium est une coquille fonctionnelle. Chaque mois, à la fin du cycle menstruel, il est rejeté et passe dans le tractus génital avec une petite quantité de sang. Cette couche est nécessaire pour porter la grossesse en cas de fécondation réussie, ainsi que pour protéger l'utérus de diverses bactéries et virus.

La couche fonctionnelle est formée par un épithélium cylindrique monocouche. C'est une structure plutôt sensible à divers stimuli. Normalement, les lésions de l'endomètre ne provoquent pas de réponse inflammatoire. La cause du développement de l'endométrite sont divers agents pathogènes qui pénètrent dans l'épaisseur de l'utérus en présence de lésions muqueuses.

Attention! Pendant la menstruation, les femmes doivent être sexuellement méfiantes, car pendant cette période, l'endomètre et le myomètre sont particulièrement sensibles aux infections.

Lorsque l'endométrite chez les patients présentant les symptômes suivants:

  • hyperthermie jusqu'à 38-39 ° C, fièvre, frissons;
  • douleurs coupantes dans l'abdomen;
  • décharge avec une odeur désagréable du tractus génital;
  • augmentation de la douleur en essayant d'uriner ou de vider l'intestin;
  • tachycardie, transpiration;
  • céphalées;
  • faiblesse et léthargie.

Attention! Si vous pensez que le développement de l'endométrite est urgent, contactez un gynécologue. L'absence de traitement en temps opportun peut conduire au développement d'une maladie plus grave - l'endomyométrite, dans laquelle l'infection affecte également la couche muqueuse de l'utérus.

Le traitement de cette pathologie comprend l’utilisation obligatoire de médicaments antibactériens à large spectre. À ce jour, la sparfloxacine la plus largement utilisée et ses analogues. La physiothérapie est également présentée aux femmes: thérapie par ondes magnétiques, électrophorèse, traitement aux ultraviolets, etc.

Le médicament contenant Sparfloxacin Sparflo

Salpingite

La salpingite est une pathologie qui conduit à une infection des trompes de Fallope. La perturbation se produit lorsque les agents pathogènes se propagent de l'utérus ou, plus rarement, à d'autres organes par la circulation sanguine. Dans la plupart des cas, les bactéries infectent la couche muqueuse interne. Une telle violation provoque une violation du péristaltisme dans les conduites et la formation d'adhérences et, en conséquence, entraîne un risque élevé d'infertilité ou de grossesses extra-utérines.

Inflammation des trompes de Fallope

Lors du salping, le patient s'inquiète d'un certain nombre de symptômes alarmants:

  1. Violation du bien-être. Dans la plupart des cas, l’état de la femme s’aggrave considérablement après la fin de ses règles. La patiente se sent faible, elle développe une tachycardie et une arythmie.
  2. Douleur abdominale basse. Le syndrome douloureux est aigu, coupant et irradie souvent vers la région du rectum, du coccyx et des lèvres.
  3. Rezi, qui sont améliorés en vidant la vessie ou les intestins. Dans ce cas, la femme éprouve un besoin accru de déféquer et d'uriner. En conséquence, les patients développent souvent une incontinence ou un syndrome du côlon irritable, une pathologie dans laquelle les patients présentent des selles molles et fréquentes.
  4. Fièvre et frissons. Chez les femmes, la température monte jusqu'à des indicateurs sous-fébriles, il y a des sueurs froides, il y a des céphalées et des myalgies.
  5. Une forte augmentation de l'inconfort pendant les rapports sexuels.

Quelle est la salpingite

Attention! La forme la plus dangereuse de la maladie est la salpingite purulente. En l'absence de diagnostic opportun, la pathologie peut entraîner une rupture de la trompe de Fallope et le développement d'une péritonite - l'épanchement d'un épanchement purulent dans la cavité abdominale.

Un patient atteint de salpingite aiguë doit être hospitalisé. À la clinique, on prescrit à la femme de l'ofloxacine ou de la norfloxacine pour soulager le processus infectieux, de l'analgin ou du nise pour soulager la douleur, ainsi que du suprastin ou du cétrin pour réduire les manifestations cliniques de la pathologie. L'utilisation d'un sac de glace, qui peut être appliqué sur la zone touchée pendant 5 à 15 minutes, aide également à soulager la gêne.

Après la fin de la phase aiguë de la maladie, le patient présente également une physiothérapie: thérapie par la boue, procédures à ondes magnétiques, diathermie. Pendant toute la durée du traitement, le patient est contre-indiqué lors des visites aux bains, des saunas et des bains.

Cervicite

La cervicite est une maladie qui provoque une grave inflammation du canal cervical. Le col de l'utérus est une barrière naturelle qui empêche l'entrée de pathogènes dans le système de reproduction féminin. Dans certains cas, par exemple, lorsque les muqueuses sont endommagées, des microorganismes pénètrent dans les tissus du canal cervical et provoquent le développement d’une infection.

La cervicite est de deux types:

  1. Exocervicitis - inflammation du segment externe du col utérin.
  2. L'endocervicite est une lésion de la couche muqueuse interne du canal cervical.

Inflammation du col utérin de l'intérieur

Un patient souffrant de cervicite a les plaintes suivantes:

  • douleurs coupantes dans le bas-ventre et le vagin;
  • inconfort dans la région lombaire;
  • démangeaisons dans le tractus génital;
  • augmentation de l'inconfort pendant la miction ou pendant les rapports sexuels;
  • l'apparition de pertes sanguines du vagin après le coït;
  • pétéchies sur la membrane muqueuse des organes génitaux;
  • odeur désagréable du vagin.

Attention! Une cervicite chronique récurrente provoque souvent une hyperplasie des tissus cervicaux, le développement de l'érosion et la propagation du processus pathologique sur le corps de l'utérus et des trompes de Fallope.

Selon le type d'agent pathogène, on prescrit aux patients des agents antibactériens ou antiviraux: Valtrex, Acyclovir, Ofloxacin, etc. Après arrêt du processus inflammatoire aigu, un traitement de pathologie locale est effectué: le tractus génital est traité avec une solution à 3% de diméthylsulfoxyde ou une solution à 1-2% de chlorophyllipt.

Comprimés d'acyclovir

Tumeurs malignes

Les tumeurs malignes localisées dans différentes parties du système reproducteur sont l'une des causes les plus courantes de douleur coupante dans la région pelvienne. La tumeur en expansion provoque des fractures dans les tissus sains et une gêne aiguë dans le bas de l'abdomen. Au début, la pathologie est assez difficile à diagnostiquer car elle ne se manifeste pas par une symptomatologie clinique prononcée. En fonction du lieu de formation du carcinome, le patient peut être dérangé par des saignements au niveau des voies génitales, des troubles menstruels, des douleurs lors des rapports sexuels. Au fur et à mesure que le processus pathologique se développe, les signes suivants de la maladie apparaissent chez une femme:

  • sensation de ballonnement et de lourdeur dans l'abdomen;
  • violation de la chaise, constipation;
  • douleur intense dans le coït;
  • ascite - accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • perte de poids jusqu'à la cachexie - épuisement total;
  • manque d'appétit;
  • fatigue
  • l'anémie;
  • violation de la perméabilité intestinale, intoxication par les déchets.

Attention! Le cancer de l'ovaire est l'une des anomalies malignes du système reproducteur les plus difficiles à diagnostiquer. Afin d'identifier la maladie rapidement, il est nécessaire de passer un examen de routine chez un gynécologue.

Dans le traitement des tumeurs malignes, deux méthodes principales de traitement sont utilisées: la chirurgie et l'utilisation de cytostatiques. Au stade initial de la maladie, en l'absence de métastases, il est possible de ne retirer que l'organe affecté, mais dans les cas plus graves, une intervention plus étendue est nécessaire. Après la chirurgie, dans la plupart des cas, les traitements par cisplatine, cyclophosphamide, méthotrexate et autres médicaments destinés à la destruction des cellules malignes sont présentés.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une maladie chronique dans laquelle le processus inflammatoire affecte les parois du tractus intestinal. La pathologie peut résulter de divers facteurs et se caractérise par de fréquentes rechutes.

Colite ulcéreuse dans le côlon et le rectum

La pathologie se manifeste généralement par les symptômes suivants:

  • douleur coupante intense dans l'abdomen à gauche, la localisation de la douleur varie en fonction de la prévalence du processus inflammatoire;
  • diarrhée, syndrome du côlon irritable;
  • la présence dans les matières fécales de mucus et de sang;
  • fréquente fausse envie de déféquer;
  • fièvre subfébrile ou fébrile, accompagnée de sueurs froides et de frissons;
  • l'anorexie;
  • déshydratation du corps;
  • myalgie et arthralgie;
  • faiblesse, léthargie, somnolence.

Lors du traitement de patients atteints de colite ulcéreuse, l'objectif principal du traitement est de parvenir à une rémission à long terme de la maladie. Pour le soulagement du processus inflammatoire, des aminosalicylates sont utilisés: sulfasalazine ou mésalazine. Si la pathologie est auto-immune, des cytostatiques sont utilisés: méthotrexate, mercaptopurine, azathioprine. Si nécessaire, une thérapie aux stéroïdes est également effectuée, par exemple, la prednisolone.

Les patients atteints de colite ulcéreuse suivent un régime spécial, qui exclut de leur régime tous les produits qui provoquent la fermentation. Dans ce cas, le menu du jour doit être divisé en 5 à 6 petites portions, afin de ne pas stimuler la motilité intestinale excessive.

Couper le bas-ventre chez les femmes enceintes

Chez les femmes en gestation, une douleur coupante à l'abdomen est un symptôme alarmant. Souvent, diverses conditions pathologiques du fœtus ou du placenta se manifestent de cette manière. Le développement de la douleur, qui s'accompagne de saignements et de crampes périodiques dans le bas-ventre, est particulièrement dangereux. Dans ce cas, le patient nécessite une attention médicale immédiate et une hospitalisation.

Types de douleur abdominale basse pendant la grossesse

Cependant, il est nécessaire de demander conseil à un spécialiste même si l’inconfort est léger et sporadique. Le gynécologue déterminera la cause de la dégradation du bien-être et prescrira le traitement nécessaire. Il convient de noter que les douleurs coupantes chez les femmes enceintes peuvent être causées par un certain nombre de raisons:

  • myomètre hypertonique;
  • décollement placentaire;
  • entorses des muscles et des ligaments soutenant l'utérus;
  • grossesse extra-utérine;
  • fausse couche ou menace de fausse couche;
  • rupture de l'utérus;
  • discordance de la symphyse de la symphyse.

Douleur abdominale pendant la grossesse

http://med-explorer.ru/gastroenterologiya/simptomatika/rezhushhaya-bol-vnizu-zhivota-u-zhenshin.html

Publications De Pancréatite