Maux de ventre à gauche

Les attaques douloureuses du côté gauche de l'aine indiquent un dysfonctionnement du corps. Les premiers apparaissent aux stades initiaux du développement des maladies et les seconds parlent de négligence de certaines pathologies et nécessitent une intervention chirurgicale. Par conséquent, il est souhaitable, quelle que soit la force et la localisation de la douleur, de demander dès que possible l'aide d'un établissement médical pour déterminer la maladie et assurer un traitement rapide. Indépendamment, il est difficile de déterminer ce qui est troublant, il est facile de nuire considérablement à la santé si l’automédication est faite.

Qu'est-ce qui cause des sensations désagréables du côté gauche de l'abdomen?

La cavité abdominale gauche est le lieu où se trouvent les organes et les systèmes, les sensations pathologiques étant similaires. Déterminer indépendamment ce qui est malade, c'est assez difficile.

Les causes des symptômes désagréables sont les néoplasmes et les dysfonctionnements des organes:

  • Gros intestin, sigmoïde et rectum;
  • Le duodénum et l'intestin grêle, situés à gauche;
  • Pancréas;
  • Estomac;
  • La rate;
  • Organes du système génito-urinaire: rein gauche, vessie, uretère.

Les facteurs douloureux sont les dommages mécaniques aux tissus, aux parois de la cavité abdominale, aux côtes, aux nerfs et aux vaisseaux sanguins situés du côté gauche.

Causes des attaques douloureuses dans la région abdominale gauche chez les hommes

Les dysfonctionnements du système urinaire et des organes génitaux sont la principale cause de crampes et de coliques douloureuses à l'aine gauche.

Pathologies pouvant provoquer une gêne dans la région abdominale basse chez l'homme:

  • Torsion du testicule - la rotation de la glande avec pincement ultérieur du cordon spermatique. Manifestant des coupes nettes.
  • La dropsie des testicules est une maladie au cours de laquelle le liquide séreux s'accumule entre les tissus des glandes génitales. L'orgue augmente. Le syndrome de la douleur est inexprimé.
  • Varicocèle - une violation de la sortie du sang veineux des testicules, ce qui provoque sa stagnation et son manque d'oxygène. Dans le même temps, la douleur douloureuse est localisée dans l'aine et se dégage dans la région du côté gauche de la zone iliaque.
  • La colique rénale est une maladie du tractus urinaire, lorsque la formation d'urine à partir des reins est difficile en raison de la formation de calculs. Rezi désagréable concentré dans la moitié de la zone inguinale, où le rein touché.
  • La cystite est un processus inflammatoire dans le système urogénital, accompagné de coliques périodiquement répétées sous l'estomac en direction du canal urinaire.
  • L'épididymite est une inflammation des annexes des glandes sexuelles causée par des infections. Accompagné de rougeur du scrotum, de fièvre et de fortes douleurs dans la zone inguinale inférieure.
  • La colite ulcéreuse est un processus d'inflammation pathologique de la muqueuse intestinale. En cas de colite, la douleur est ressentie dans le bas du dos, le bas du dos et le côté.
  • Les maladies de la rate, causées par divers facteurs, se caractérisent par une hypertrophie et une inflammation, et s'accompagnent de symptômes douloureux dans la partie supérieure gauche de l'abdomen.

Causes de la douleur du côté gauche de l'aine chez les femmes

Chez les femmes, un symptôme douloureux à l'aine apparaît plus souvent en raison de maladies gynécologiques. Les principaux facteurs provoquants sont les infections, les inflammations qui ne se manifestent pas depuis longtemps et les douleurs apparues en bas à gauche de l’aine indiquent déjà un stade avancé de la maladie. Ces pathologies comprennent:

  • La parathrite est un processus inflammatoire qui entoure les tissus entourant l'utérus.
  • L'annexite est une inflammation localisée dans les appendices de l'utérus.
  • Salpingite - inflammation se développant dans les trompes de Fallope.
  • La salpingo-oophorite est une maladie inflammatoire qui se propage par les trompes de Fallope et les ovaires.

Douleur dans l'abdomen à gauche chez la femme au cours de la grossesse

Un certain nombre de cas ont été décrits lorsqu'un malaise dans l'aine d'une femme enceinte se produisait du fait de changements naturels dans le corps au fur et à mesure que l'embryon grandissait et n'avait pas un caractère pathologique:

  • La flatulence - résulte de l'accumulation de gaz lorsque les intestins sont comprimés par un fœtus en croissance. Les parois du corps sont étirées, une douleur sourde apparaît.
  • Dysbactériose - la microflore intestinale se modifie en raison d'un dysfonctionnement du système immunitaire, une violation du régime alimentaire habituel. En conséquence, la future mère souffre de diarrhée ou de constipation, de spasmes et de douleurs lancinantes.
  • L'étirement des parois abdominales au cours des derniers mois de la grossesse provoque une gêne musculaire temporaire.

Pathologies provoquant des crises douloureuses du côté gauche d'une femme enceinte et nécessitant un appel urgent au médecin:

  1. Kyste de l'ovaire est une formation qui se produit en raison d'un follicule non explosé. Dans les kystes enceintes se développent en raison de la production accrue d'hormones. La pression fœtale sur l'ovaire peut provoquer la rupture d'une grosse tumeur. Des coupures inattendues dans le coin inférieur de la région inguinale gauche indiquent le danger d'une péritonite et la nécessité de prélever de manière chirurgicale un kyste en urgence.
  2. Syndrome d'Asherman - Apparaît à la suite d'un étirement pendant la grossesse d'adhérences utérines apparues après des opérations gynécologiques. Le résultat est une douleur lancinante.
  3. Splénomégalie - augmentation de la rate due à des perturbations des processus métaboliques ou à une stagnation du sang dans le corps après le clampage des vaisseaux par le fœtus. Il provoque une douleur dans l'abdomen à gauche, plus près des côtes inférieures.

Causes de la douleur chez les femmes après un rapport sexuel

Les symptômes douloureux chez les femmes à l'aine après le sexe parlent de pathologies du système gynécologique. Ceux-ci comprennent:

  • Maladie adhésive des organes pelviens - les adhérences formées à la suite d'une opération ou d'un processus inflammatoire, avec des mouvements brusques, s'étirent, entraînant un déplacement des organes, ce qui provoque l'apparition du rezi.
  • Kystes ovariens - les follicules non explosés peuvent se développer et atteindre la taille du poing de leur propriétaire, ce qui provoque une douleur intense au niveau du côté suprapubien ou gauche, et lors des rapports sexuels, lorsque la pression dans le petit bassin augmente, une douleur prononcée apparaît.

Pourquoi avec une douleur mensuelle à l'aine gauche

Le plus souvent, les sensations douloureuses au cours de la menstruation sont causées par le processus naturel de rejet de l’endomètre dans l’utérus.

La taille de l'utérus augmente pendant la menstruation. Certaines caractéristiques de l'emplacement sur l'organe exercent une pression sur les intestins adjacents. Ceci est généralement observé lors de la consommation d'aliments provoquant la formation de gaz. La douleur se fait sentir au centre de l'abdomen, parfois la zone latérale est également touchée.

Les maladies infectieuses qui ne se manifestent pas les jours ordinaires, pendant la menstruation, les changements hormonaux et la diminution de l'immunité sont exacerbées et une forte douleur coupante au niveau du côté apparaît. Les pathologies comprennent:

La douleur pendant la menstruation provoque des tumeurs telles que les kystes et les polypes. Attaques désagréables à l'aine pendant plusieurs cycles de menstruations - une raison évidente de consulter un gynécologue.

Causes de la douleur chez les enfants dans la région abdominale

Chez les enfants, le côté gauche de l'abdomen fait plus souvent mal à cause d'intoxications alimentaires et d'infections. Les aliments lourds et gras, les champignons et certains légumes crus sont mal digérés, ce qui entraîne l'accumulation de matières fécales dans le côlon sigmoïde et provoque des spasmes et des douleurs dans l'intestin. Ils passent seuls après avoir digéré ou vidé la nourriture.

Si un enfant a soudainement de graves fissures à l'aine gauche, cela peut être une raison de suspecter un processus inflammatoire nécessitant un traitement urgent. Les pathologies comprennent:

  • Obstruction intestinale;
  • Inversion des intestins;
  • Appendicite (si l'emplacement de l'annexe n'est pas typique);
  • Complications de la colite nécrosante;
  • Colique rénale;
  • Diverticulite.

Par le biais de légumes et de fruits non lavés, des bactéries dangereuses qui provoquent des modifications pathologiques du tube digestif pénètrent dans le corps d'un enfant. En conséquence, les coliques apparaissent dans le côté gauche de l'estomac. Ces infections sont:

  • Rotavirus;
  • La salmonellose;
  • Escherichiosis;
  • Shigellose (dysenterie) et autres.

Les helminthes, piégés dans les intestins de l’enfant, provoquent une inflammation, des spasmes des organes touchés et, par conséquent, une douleur intense, localisée à l’aine. Ces maladies incluent:

  • Toksokaroz;
  • L'amibiase;
  • Opisthorchiase;
  • La trichinose;
  • Ascaridiose;
  • Entérobiose.

Que faire avec des symptômes douloureux sur le côté gauche de la région abdominale?

Une douleur aiguë dans l'aine signale souvent des maladies graves nécessitant une intervention médicale urgente et parfois une intervention chirurgicale. Par conséquent, il est important de rappeler l'ordre des actions lorsque de fortes réductions apparaissent:

  1. Si les douleurs abdominales sont accompagnées de symptômes aggravants (fièvre, vomissements, diarrhée, etc.), appelez immédiatement une ambulance.
  2. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même - cela ne vous aidera pas au mieux et au pire - cela aggravera l'évolution de la maladie.
  3. Il est interdit de prendre des analgésiques (ibuprofène, analgine, diclofénac, etc.) - ils ne contribueront pas à guérir la pathologie, mais ils rendront difficile l'établissement d'un diagnostic en raison d'une modification du tableau symptomatique.
  4. Si la douleur est insupportable, il est nécessaire de proposer à la personne de s’allonger dans une position confortable. Il est impossible d'appliquer ni froid, ni chaleur, car ils peuvent provoquer une aggravation d'une pathologie. Il est préférable de le faire après avoir consulté un médecin.
  5. Avant de communiquer avec le médecin pour préparer un enregistrement de toutes les maladies et opérations passées, cela facilitera le diagnostic.

Les médecins spécialistes qui devraient être contactés s'il y a des sensations inconfortables dans l'aine:

  • Thérapeute:
  • Pédiatre;
  • Maladies infectieuses;
  • Chirurgien;
  • Gynécologue ou urologue;
  • Gastro-entérologue;
  • Médecin d'urgence.

Les symptômes douloureux sur le côté gauche de l'abdomen peuvent parler d'une raison relativement inoffensive: une surconsommation alimentaire et une accumulation de gaz dans l'estomac. Cependant, de fortes sensations douloureuses à l'aine, souvent répétées ou soudaines, suscitent de vives inquiétudes. Dans ce cas, il est nécessaire de rechercher de toute urgence une assistance médicale, de subir un examen médical, afin d’identifier la cause de la maladie et de commencer le traitement, ce qui permettra d’éliminer la pathologie et, dans certains cas, de sauver la vie d’une personne.

http://gastrotract.ru/simptom/boli/bolit-zhivot-sleva.html

Qu'est-ce que la douleur dans l'abdomen gauche, les maladies possibles et leur traitement

Les premières actions en cas de douleur

Toute douleur aggrave l'état physique et psycho-émotionnel d'une personne. Certaines maladies qui menacent la vie se manifestent par des douleurs abdominales. Un inconfort à court terme n'indique pas toujours une maladie grave. Devrait s'inquiéter si:

  • la douleur est très grave et spontanée;
  • un léger inconfort est ressenti longtemps au même endroit;
  • la douleur se manifeste périodiquement, avec une intensité croissante;
  • la douleur est accompagnée d'autres symptômes désagréables.

Les médicaments sont l'un des moyens de soulager la maladie, mais dans le cas des organes abdominaux, vous ne devez pas vous précipiter pour prendre des médicaments. Les analgésiques et les antispasmodiques peuvent altérer le tableau clinique et compliquer le diagnostic de la maladie.

Le patient doit consulter son médecin (si la douleur est modérée ou faible) ou appeler l’équipe d’ambulances (douleur intense et intense).

Il est nécessaire de caractériser avec précision vos sentiments. Il est important que le médecin sache:

  • quand la douleur est apparue exactement (il y a une heure, la nuit, à quelle heure);
  • qu'est-ce qui a précédé (consommation de nourriture, consommation d'alcool, exercice physique, stress, chute);
  • comment se développe le syndrome douloureux (les sensations deviennent immédiatement intenses, la douleur disparaît ou augmente);
  • que ressent le patient (nausée, mal de tête, faiblesse, frissons);
  • symptômes supplémentaires (vomissements, modifications des selles, pertes vaginales);
  • quelle est la nature de la douleur (coups de couteau, coupures, tiraillements, douleurs, pression).

La localisation précise de la douleur a une grande valeur diagnostique. Pour le déterminer, il faut diviser mentalement le ventre avec des lignes perpendiculaires en 4 quadrants. Les douleurs à gauche peuvent être situées au-dessus (quadrant supérieur), au-dessous (quadrant inférieur), au centre, plus près du dos ou sous les côtes, dans la région de l'Ilium.

Qu'est-ce que le personnage de la douleur

Chaque type de douleur porte des informations spécifiques pour le diagnostic. Le côté gauche de l'abdomen peut être perturbé par de faibles douleurs (sourde, douloureuse, tirant, pressant). De telles sensations parlent d'un processus inflammatoire lent dans la cavité abdominale ou dans un organe particulier. Cependant, le retard est lourd d'aggravation du processus pathologique et de développement de modifications irréversibles (atteinte d'organes, de nerfs, de troubles circulatoires). En conséquence, la douleur devient plus forte. Les douleurs douloureuses peuvent parler de l’apparition d’une tumeur maligne, de celles qui tirent, et de l’endommagement des ligaments.

La douleur abdominale peut être intense. Le caractère perçant accompagne les inflammations réactives, les dommages aux tissus purulents et nécrotiques. Des douleurs coupantes sévères surviennent plus souvent après des blessures et accompagnent des lésions aux organes. Il se caractérise par une augmentation soudaine de l'intensité et de l'intensité de l'éclair.

Crampes sévères douleur se produit sur le fond des spasmes des organes internes. Il s'affaiblit périodiquement, pendant quelque temps il peut complètement disparaître, puis reprend.

Qu'y a-t-il - dans le côté gauche?

Douleurs latérales gauches dans le quadrant supérieur de l'abdomen (zone sous les côtes, jusqu'au sommet de l'iléon, partie gauche de l'épigastre): lésions du diaphragme, ulcération de la muqueuse gastrique ou gastrite, inflammation du pancréas, maladies du duodénum, ​​pathologie de la rate. Pour établir l'origine de la douleur peut être sur des raisons supplémentaires. Une gêne moindre provoque des lésions du système urinaire, des organes de reproduction féminins et du gros intestin.

Pathologie de l'estomac

L'inflammation et les ulcères de la muqueuse gastrique sont signalés par une douleur à gauche, si le processus pathologique est situé exactement sur le mur gauche de l'organe. Une douleur douloureuse se produit dans l'abdomen, dont l'intensité augmente. En outre, la gêne s'étend à toute la partie supérieure de la cavité abdominale, dans la zone située sous la cuillère. Le processus s'accompagne souvent de nausée, de vomissements et de faiblesse. Avec la gastrite, l'inconfort diminue après avoir mangé, avec l'ulcère peptique, il augmente. Sur l'ulcération peut parler des impuretés du sang dans le vomi. La perforation de l’estomac provoquera une vive douleur au poignard ou au poignard.

Maladie de l'intestin

Les lésions inflammatoires ou ulcéreuses de l'intestin grêle peuvent également provoquer des douleurs. Ce symptôme accompagne l’obstruction intestinale et le volvulus. Les changements provoquent une sensation de lourdeur dans l'estomac, des ballonnements, des spasmes périodiques. La douleur apparaît dans les maladies du gros intestin (partie descendante du côlon): maladie de Crohn, colite ulcéreuse. Dans le même temps, on observe des changements dans les selles: diarrhée, constipation, impuretés purulentes, muqueuses, sanguines et sensibilité sont enregistrés dans le quadrant inférieur gauche.

Maladies de la rate?

La rate est un organe parenchymal enfermé dans une membrane capsulaire. Il utilise les globules sanguins, participe aux réponses immunitaires. Des douleurs à gauche, telles que les maladies de la rate, se manifestent:

  • oncologie - se caractérise par de longues douleurs, transpiration, fièvre, faiblesse générale, apathie, perte de poids;
  • crise cardiaque - se développe lorsque les vaisseaux sanguins sont endommagés ou obstrués par des caillots sanguins, accompagnée d'une nécrose des tissus de la rate autour du site de la blessure, se manifestant par des douleurs aiguës, une augmentation de la température corporelle;
  • torsion - se produit lorsque les vaisseaux de la rate sont tordus et que la circulation sanguine est perturbée, caractérisée par d'intenses douleurs lancinantes qui irradient à l'aine, des nausées, des vomissements;
  • kyste - la formation d'une capsule à la surface d'un organe avec un contenu liquide, se manifestant par des douleurs douloureuses et tiraillantes, aggravée par un effort physique, à mesure que le kyste grossit, la gêne augmente;
  • abcès - lésions purulentes-nécrotiques de la rate, accompagnées de douleurs à la couture, lors de la rupture de l'abcès, une péritonite survient avec des douleurs généralisées abondantes;
  • dilatation - la rate peut grossir de plus en plus, souvent sur fond d’inflammation, moins souvent - la stagnation du sang, l’étirement de la capsule provoquent des sensations de lancinement;
  • rupture - une rate hypertrophiée se trouve presque immédiatement sous la peau, une pression extérieure (chute, traumatisme, compression) peut entraîner une rupture de la capsule glandulaire, accompagnée d'une douleur au poignard et d'une peau bleue au niveau du nombril.

Lorsque la rate est blessée, le patient indique exactement où se trouve la douleur. Les sensations irradiantes dans l'aine ne peuvent pas être confondues avec la véritable source d'inconfort.

Pathologie du pancréas

Le pancréas sécrète des enzymes pour le traitement des protéines, des glucides et des aliments gras. Le corps peut être enflammé par une mauvaise nutrition, en raison de l'effet irritant des mauvaises habitudes (tabagisme, consommation d'alcool), ainsi que d'autres pathologies du tractus gastro-intestinal (diminution de l'activité de la galle, inflammation du duodénum). Le pancréas se déclare avec des douleurs coupantes ou coupantes. Ils surviennent après l'ingestion d'aliments gras ou difficiles à digérer. La localisation primaire est située dans la partie supérieure gauche de l'abdomen. Cependant, la douleur se propage rapidement vers la droite et devient encerclante. Le patient a le sentiment que la gêne est profonde à l'intérieur, il peut même craindre que le cœur ne lui fasse mal. La maladie s'accompagne de nausées, de vomissements, de frissons. Dans les selles se trouvent des particules d'aliments non digérés, la peau devient pâle.

Vérifiez l'origine de la douleur peut être, mettre le patient sur son dos. Si le pancréas fait mal, la sensation devient plus intense, la douleur cardiaque ne changera pas.

Sources de douleur gynécologiques

Dans le bas ventre à gauche, un ovaire enflammé peut faire mal En règle générale, il s’agit de douleurs de tiraillement et de piqûres qui deviennent plus intenses après la marche, le jogging et les devoirs actifs. Après le repos, la douleur s'atténue, devient douloureuse. Avec la menstruation, l'ovaire gauche fait plus mal.

Une légère douleur accompagne la formation d'un kyste de l'ovaire gauche, elle est intermittente, augmentant avec la taille de la tumeur. La douleur devient piqûre lors de la torsion des jambes d'un kyste ou aiguë si la capsule kystique se rompt. Dans ce cas, l'écoulement de liquide et de sang dans la cavité abdominale, l'apparition de pertes vaginales.

Un autre provocateur de douleur gynécologique - la localisation d’un œuf fécondé (zygote) dans la trompe de Fallope gauche - une grossesse extra-utérine. L'introduction de l'œuf dans la membrane muqueuse du tube provoque un léger inconfort. Au fur et à mesure que la cellule se divise, elle grandit, du pleurnichant allant dans le piercing (au stade de l'étirement de la lumière du tube). Si la grossesse extra-utérine n'est pas éliminée à temps, le tube va éclater, ce qui s'accompagnera de douleurs vives et de saignements.

Problèmes urologiques

La libération d'une pierre du rein dans l'uretère ou une inflammation du canal peut provoquer des douleurs vives tiraillantes au bas de l'abdomen gauche. Localisation - plus près de l'aine de l'Ilium. Elle se distingue des autres pathologies par des mictions fréquentes, un mélange de sang, de mucus, du pus dans l'urine, des frissons et le développement de coliques néphrétiques. Si la pierre est dans le rein, ses mouvements provoquent des douleurs dans la région lombaire, ce qui peut provoquer l'abdomen. Les symptômes pour les femmes et les hommes sont les mêmes.

Beaucoup moins souvent, la douleur du côté gauche se produit en raison de l'étranglement nerveux, des vaisseaux sanguins obstrués. Une douleur aiguë et aiguë peut provoquer une péritonite avec des lésions des organes creux et une infiltration de leur contenu dans la cavité abdominale. En cas de péritonite, la douleur est diffuse - plus forte au site d’inflammation aiguë, mais elle est ressentie presque partout.

Chez les hommes et les femmes plus âgés, une douleur du côté gauche peut provoquer une hernie diaphragmatique. Il se développe avec la faiblesse du diaphragme et la saillie de la partie supérieure de l'estomac dans la lumière par laquelle passe l'œsophage.

Comment trouver la source des problèmes?

Sur la base des symptômes, le patient ne peut que deviner quel organe est la source de la douleur. Ce n'est pas une raison pour commencer l'automédication. Il est nécessaire de consulter un spécialiste. Immédiatement après la collecte des antécédents, le médecin pose plusieurs diagnostics différentiels. En se concentrant sur eux, choisit des méthodes de diagnostic: IRM, TDM, échographie, rayons X (y compris avec des agents de contraste), examens endoscopiques. Immédiatement après l'examen, le patient donne du sang, de l'urine et des matières fécales pour analyse. Sur la base des diagnostics du matériel, le médecin conclut que des examens supplémentaires sont nécessaires. Après avoir évalué toutes les informations recueillies, le spécialiste établira un diagnostic final et élaborera un plan de traitement.

Comment sera traité?

La tactique thérapeutique dépend de la nature de la pathologie à l'origine de la douleur. Les maladies inflammatoires sont traitées avec des analgésiques et des anti-inflammatoires, des maladies infectieuses - avec des antibiotiques. Lorsque l'inflammation du pancréas est prescrit des enzymes. Si des formations kystiques de petite taille sont détectées sur les organes, un traitement conservateur et une surveillance régulière du développement du kyste sont prescrits. Pour les grosses tumeurs, des opérations chirurgicales sont effectuées. Si une tumeur maligne est détectée, le patient subira un examen complet qui déterminera le degré de négligence de la maladie. Ensuite, les médecins décident de la chirurgie, du rendez-vous de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

Le patient doit suivre attentivement toutes les recommandations du médecin pour parvenir à un rétablissement complet. Les pathologies chroniques non traitées augmentent le risque de maladies malignes.

Aux premiers signes de la maladie devrait consulter un spécialiste. Grâce aux efforts conjugués du patient et des médecins, vous pouvez vous débarrasser de pathologies graves.

http://mojkishechnik.ru/content/o-chem-govorit-bol-v-levoy-chasti-zhivota-vozmozhnye-zabolevaniya-i-ih-lechenie

Douleur dans l'abdomen inférieur gauche: causes et traitement

✓ Article vérifié par un médecin

L’apparition de douleurs dans le bas-ventre gauche peut indiquer un problème grave d’organes situés dans cette zone. Parmi les pathologies possibles figurent les maladies intestinales, de la vessie ou gynécologiques. Examinons en détail les principales causes de douleur dans le bas ventre à gauche et leur traitement.

Douleur dans l'abdomen inférieur gauche: causes et traitement

L'intestin

Dans le bas de l'abdomen se trouve un gros intestin qui peut provoquer des douleurs dans les pathologies. Il est important de distinguer les symptômes des pathologies aiguës nécessitant des soins médicaux d'urgence, par exemple une appendicite atypique ou une obstruction intestinale.

Appendicite atypique

L'inflammation du petit processus vermiforme du caecum s'appelle une appendicite. Les causes de son infection sont ambiguës. Certains scientifiques parlent des caractéristiques anatomiques de la structure de l'intestin, ce qui rend les personnes plus susceptibles aux inflammations de l'appendice.

Le principal symptôme de l'inflammation de l'appendice est une douleur au bas de l'abdomen. Il est généralement situé à droite, mais il existe des cas d’un arrangement atypique du côté gauche de l’appendice. En raison du caecum physiquement mobile, l'appendice est décalé vers la gauche.

Une disposition en miroir des organes est également possible lorsque non seulement les intestins, mais également tous les organes sont déplacés du côté opposé. Cela peut rendre le diagnostic difficile. Mais une douleur atypique du côté gauche ne doit pas exclure complètement l'appendicite.

La douleur de l'inflammation de l'appendice est forte et constante, aggravée lorsque vous essayez de bouger. En plus de la douleur d'une personne, dérange:

  • selles molles simples;
  • nausée, vomissements plusieurs fois;
  • température corporelle élevée.

Le diagnostic est établi après examen par un chirurgien, en fonction de signes objectifs. Le traitement consiste en une intervention chirurgicale: le processus enflammé est supprimé. Le volume de l'intervention est faible, après quoi quelques jours plus tard seulement, une personne est renvoyée du service.

Emplacements possibles de la douleur

C'est important! Une rééducation plus rapide se produit lors du retrait de l’annexe laparoscopique

Obstruction intestinale

Une obstruction intestinale se développe lors de l’arrêt du mouvement des aliments. Les causes en sont les tumeurs, le volvulus, certaines maladies courantes. L'obstruction peut se développer progressivement, sur plusieurs semaines ou de manière aiguë.

La douleur dans le bas-ventre du côté gauche se manifeste par une obstruction colique. Ensuite, la nourriture s'arrête dans la région du côlon sigmoïde, par exemple sur le site de la tumeur. Il s'accumule au-dessus de la formation, provoquant une surtension de l'intestin. De la surpression, les intestins commencent à mourir.

Pathogenèse de l'obstruction intestinale

Il y a une douleur intense et constante qui augmente avec le développement de l'obstruction. L'inflammation du péritoine se développe - la péritonite. Au moindre mouvement ou au contact de l'abdomen, la douleur augmente. Avec la douleur, une personne souffre de:

  • nausées et vomissements;
  • haute température;
  • faiblesse grave et déshydratation;
  • manque de selles.

Le diagnostic d'obstruction intestinale est établi après l'examen (radiographie de la cavité abdominale). Il s’agit d’une pathologie d’urgence et son traitement est effectué à l’hôpital le plus tôt possible. Le patient subit une intervention chirurgicale, éliminant le site du blocage. Si la tumeur était la cause, alors elle a été enlevée. La partie morte de l'intestin est enlevée. Après la chirurgie, des antibiotiques puissants sont administrés par voie intraveineuse.

Résection intestinale dans une occlusion intestinale

C'est important! Avec une faible obstruction intestinale, on a souvent recours à l'ablation d'une partie de l'intestin sur la paroi antérieure de l'abdomen - stomie.

Hernie

La hernie inguinale peut être à l'origine de douleurs dans le bas-ventre. Cela est dû aux caractéristiques anatomiques de la personne. La hernie est provoquée par des facteurs qui augmentent la pression dans la cavité abdominale:

  • toux persistante;
  • la constipation;
  • flatulences;
  • levage de poids.

Douleur avec saillie herniaire douloureuse, intermittente. Si l'incarcération complique la hernie, l'intestin clampé commence à mourir. Il existe de graves symptômes persistants de douleur et de péritonite.

La hernie ressemble à une éducation arrondie dans le bas-ventre gauche, dans l'aine ou sur le scrotum. Le diagnostic n'est pas difficile. Traiter une hernie simple avec une opération planifiée. Une hernie étranglée est une indication pour une intervention chirurgicale d'urgence, car le développement d'une péritonite peut entraîner la mort.

L'intestin est placé dans la cavité abdominale et le défaut de tissu qui a permis à l'intestin de sortir est suturé et renforcé avec des moyens supplémentaires, par exemple un maillage. La hernie peut récidiver. Par conséquent, après une intervention chirurgicale, vous devez vous débarrasser des facteurs qui provoquent son apparition, tels que la constipation.

Vidéo - Pourquoi le côté gauche de l'abdomen fait-il mal?

Sigmoïdite

Le côlon sigmoïde est situé dans l'abdomen inférieur gauche. Cela peut être une source de douleur dans le développement de l'inflammation. De plus, l'inflammation est à la fois infectieuse et non spécifique, par exemple la maladie de Crohn.

Douleur dans le paroxysme sigmoïde. Une pression dans cette zone augmente la douleur et, sous les doigts, vous pouvez sentir un côlon sigmoïde enflammé et serré. Elle est dans un état de spasme et ressemble donc à un tyazh dense et bosselé.

Avec la douleur, de multiples selles molles apparaissent, parfois avec du sang. La température corporelle peut atteindre des valeurs faibles. Si la sigmoïdite n'est pas spécifique, le courant alternatif en est caractéristique - avec aggravations et accalmie.

Le traitement de la sigmoïdite infectieuse consiste à utiliser des antibiotiques et des sorbants. Pour la sigmoïdite non spécifique, des médicaments anti-inflammatoires puissants, tels que les glucocorticoïdes ou les cytostatiques, aident.

Colique intestinale

Souvent, la douleur dans le bas-ventre peut être due à une flatulence prononcée ou à une colique intestinale. Les gaz gonflent les parois de l'intestin et les mettent sous pression, provoquant une douleur paroxystique intense.

Symptômes d'augmentation de la formation de gaz

Un excès de gaz est provoqué par un certain nombre de produits améliorant le gaz:

  • pain noir;
  • les légumineuses;
  • boissons gazeuses;
  • pâte à levure.

En cas de coliques intestinales, il est préférable d’exclure ces produits du régime alimentaire. La formation de gaz peut augmenter sous l'influence de situations stressantes.

Le traitement consiste à utiliser des antispasmodiques, par exemple:

No-shpa pour les spasmes

Ils détendront les intestins et faciliteront l'élimination des gaz. Les crises de coliques ne durent généralement pas plus de 20 à 30 minutes, après une seule dose d'antispasmodiques. Si les coliques ne disparaissent pas avant longtemps, consultez un médecin afin d'éliminer des pathologies plus dangereuses.

C'est important! Les coliques intestinales dérangent souvent les personnes atteintes du syndrome du côlon irritable.

Problèmes gynécologiques

Dans le bas de l'abdomen, se trouvent les organes de la sphère de reproduction féminine: l'utérus, les ovaires et les trompes. Ils deviennent souvent une source de douleur à cause de leur pathologie.

Annexite

Sur les côtés de l'utérus se trouvent ses appendices, les ovaires, souvent infectés et enflammés. Cette condition est appelée annexite ou salpingo-ovariose. Il existe des variantes aiguës et chroniques de l'inflammation.

Les raisons en sont:

  • infections sexuellement transmissibles;
  • bactéries non spécifiques - E. coli et autres.

Douleur dans les annexites aiguës aiguës et constantes. Ils sont situés sur le côté gauche de l'abdomen si l'ovaire gauche est touché. Des pertes vaginales et de la fièvre peuvent apparaître. Une forte faiblesse, des symptômes d'intoxication se développent. Sans traitement adéquat, les annexites aiguës deviennent chroniques.

Les annexites chroniques provoquent des douleurs moins intenses, et il n'y a généralement pas d'écoulement du tractus génital ni de fièvre. Douleur, lancinante et douloureuse, aggravée pendant les règles. Dans la variante chronique de l'inflammation, des adhérences se développent progressivement dans la région des organes affectés.

Annexite chronique

Le traitement des annexites est long et complexe. Attribuer:

  • antibiotiques: Ceftriaxone, Cefepime, Augmentin, Ciprofloxacin;
  • médicaments anti-inflammatoires: ibuprofène, diclofénac;
  • thérapie de résorption: extrait d'aloès;
  • méthodes physiothérapeutiques: UHF, électrophorèse.

C'est important! Sans traitement, les annexites peuvent causer une infertilité secondaire.

Grossesse extra-utérine

Rarement, mais il arrive que l’embryon pendant la grossesse s’attache non pas à l’utérus, mais au tube. Les annexites transférées contribuent au développement de la grossesse extra-utérine, après quoi il reste des adhérences et la présence d'un dispositif intra-utérin. Ces états empêchent le tube de faire des mouvements normaux, qui visent à déplacer l'embryon dans l'utérus, et il est attaché à la paroi du tube.

Types de grossesse extra-utérine

Au fur et à mesure de sa croissance, il étendra ses murs jusqu'à ce qu'ils éclatent un jour. Il y aura une forte douleur vive sur le côté gauche, si le tuyau gauche a éclaté. Le syndrome de la douleur est si fort qu'il peut entraîner une perte de conscience. Des vaisseaux du tube se développent une hémorragie interne dont les symptômes sont:

  • faiblesse grave;
  • les acouphènes;
  • des vertiges;
  • basse pression;
  • pouls rapide.

Symptômes de la grossesse extra-utérine

Il s'agit d'une situation d'urgence dans laquelle une opération doit être effectuée le plus rapidement possible. Habituellement, le tuyau est retiré car il s’avère trop endommagé. Mais avec de petites lacunes, il est possible de retirer l'ovule sans retirer la trompe de Fallope. Une contraception fiable est recommandée pendant plusieurs mois après la chirurgie.

Apoplexie

Une autre pathologie aiguë chez la femme est la rupture du follicule ou l'apoplexie. Un ovule mature au moment de l'ovulation quitte l'ovaire. Cela se produit lorsque le follicule éclate. Chez certaines femmes, ses murs sont trop denses, donc une déchirure peut causer de la douleur.

L'apoplexie est généralement déclenchée par un rapport sexuel ou un effort physique. Il y a une douleur aiguë dans le bas-ventre à gauche ou à droite, selon l'emplacement de l'ovaire coupable. Il peut y avoir une perte de conscience à court terme due à une douleur intense.

Le diagnostic est établi après examen et entretien de la fille. La douleur ressentie au cours d'un rapport sexuel au milieu d'un cycle est toujours suspecte d'apoplexie. Confirme le diagnostic de l'échographie.

Les symptômes de l'apoplexie sont généralement de courte durée et disparaissent en quelques jours. Pour le soulagement de la douleur, des analgésiques tels que l'ibuprofène, le Voltaren et le Ketorol sont utilisés en injections ou en comprimés, en fonction de l'intensité de la douleur. À l'avenir, si de tels épisodes se répètent tous les jours, il faudrait conseiller à la femme de prendre un contraceptif oral combiné. Ils empêchent la maturation du follicule, empêchant les symptômes de l'apoplexie de se développer.

Symptômes de l'apoplexie ovarienne

Système urinaire

Les organes urinaires peuvent provoquer des douleurs dans le bas de l'abdomen du côté gauche. Un diagnostic différentiel avec l'apparition de symptômes similaires doit être effectué avec ces conditions.

La cystite

Il s'agit d'une inflammation de la vessie causée par des microorganismes. Chez les femmes, il est beaucoup plus fréquent que chez les hommes. La raison en est un urètre plus court, ce qui facilite la pénétration des bactéries du tractus génital externe.

Quelle est la cystite?

En cas de cystite, une personne s'inquiète d'une douleur intense persistante au bas de l'abdomen, qui peut être administrée du côté gauche ou du côté droit. La douleur devient plus prononcée pendant le voyage aux toilettes, rejoint la piqûre et la brûlure.

La miction elle-même est plus fréquente, avec une petite quantité d'urine. La diurèse augmente la nuit, ce qui est associé au meilleur débit sanguin dans les reins en position horizontale. Lorsque la cystite est rare mais que la température corporelle peut augmenter, des symptômes d'intoxication générale se développent.

À la palpation dans le bas de l'abdomen, la douleur augmente. Sous les doigts, il y a une vessie plus dense et plus remplie. Le diagnostic est confirmé par une analyse d'urine générale et une échographie.

Le traitement de la cystite consiste à utiliser:

  • antibiotiques et uroseptiques: Ciprofloxacine, Ofloxacine, Monural;
  • médicaments anti-inflammatoires: Ibuklin, Voltaren;
  • les régimes avec restriction des produits épicés et fumés qui ont un effet irritant sur la vessie;
  • repos sexuel au moment du traitement.

C'est important! L'agent causal le plus fréquent de la cystite est E. coli.

Urolithiase

Une douleur dans le bas-ventre du côté gauche est associée à une attaque de lithiase urinaire. Ceci est une condition dans laquelle l'urine a une quantité accrue de sels. Certains d'entre eux se déposent sous forme de calculs dans les reins, la vessie ou les uretères.

La douleur tirante côté gauche est caractéristique d'une pierre dans l'uretère gauche. Le syndrome de la douleur dans une attaque de lithiase urinaire est assez fort et prononcé. À l'emplacement de la pierre dans l'uretère, la douleur donne à la jambe. Aucune position ne facilite la condition d'une personne.

Avec la douleur apparaissent:

  • nausée, peut être rare vomissements;
  • fièvre
  • miction rare et douloureuse;
  • l'apparition de sang dans l'urine.

L’attaque de la lithiase urinaire est éliminée par injection d’antispasmodiques:

Symptômes de lithiase urinaire

Si l'attaque de la colique n'est pas éliminée pendant une longue période, alors l'infection se joint, une pyélonéphrite se développe. À l'avenir, les grosses pierres sont éliminées par opération ou par concassage. Selon le type de calculs, un régime est recommandé, par exemple, avec restriction des oxalates.

http://med-explorer.ru/gastroenterologiya/simptomatika/bol-v-levoj-nizhnej-chasti-zhivota.html

Douleur abdominale gauche

La douleur abdominale du côté gauche, comme toute autre douleur abdominale, peut être le résultat de nombreux troubles du corps.

Si le côté gauche fait mal

La douleur au côté gauche de l'abdomen survient souvent après avoir trop mangé ou mangé des aliments malsains. La cause de la douleur dans les intestins peut être le stress et la fatigue. Dans cet article, nous examinons les maladies qui entraînent une douleur du côté gauche dans la région iliaque, dans la région sous-costale de l'abdomen et dans le bas de l'abdomen, à gauche.

1 - le lobe gauche du foie

2 - pancréas

5 - gros intestin

6 - intestin grêle

9 - partie sous-costale supérieure

Douleur dans l'hypochondre gauche

Si les douleurs sont ressenties à gauche dans l'abdomen supérieur, elles peuvent alors être causées par un estomac, un pancréas ou une rate malades. La cause de l'inflammation de ces organes est généralement causée par des bactéries pathogènes, ainsi que par des modes de vie malsains et le stress.

En outre, des douleurs à la couture peuvent survenir lors d'un effort physique, et il n'y a pas de maladie derrière. La raison en est une distribution de charge incorrecte.

Douleur abdominale gauche due à une inflammation de la muqueuse gastrique (gastrite)

Si la douleur dans l'abdomen gauche survient le plus souvent après avoir mangé, il s'agit alors d'un signe d'inflammation de la muqueuse gastrique (gastrite). Cette douleur survient lorsque l'estomac est rempli de nourriture. De plus, lorsque la nourriture passe plus loin dans l'intestin, la douleur disparaît. Le stress peut également contribuer à l'apparition de douleurs abdominales lors d'une gastrite.

Si la douleur dans l'hypochondre gauche est aiguë, survient après le repas et est accompagnée d'éructations acides, de vomissements, de brûlures d'estomac et d'une sensation de pression, ceci peut indiquer un ulcère à l'estomac.

L'une des causes de l'inflammation de la muqueuse gastrique peut être une bactérie appelée Helicobacter pylori. Il peut être détecté lors d'un examen médical.

Douleur sourde et constante dans l'hypochondre gauche

Une telle douleur doit être surveillée et examinée, car elle peut être le résultat d'une maladie paresseuse du tractus gastro-intestinal. Une douleur douloureuse dans l'hypochondre gauche peut causer un certain nombre de maladies auto-immunes.

Douleur dans l'hypochondre gauche due à une inflammation du pancréas

Si cela fait mal sous la côte à gauche, le pancréas peut en être la cause. Son inflammation provoque des douleurs de brûlure intolérables dans l'hypochondre gauche, qui sont donnés dans le dos. Parfois, l'inflammation provoque un zona dans la partie supérieure de l'abdomen. La douleur peut s'atténuer légèrement lorsque le corps est incliné vers l'avant en position assise.

La douleur est accompagnée de symptômes tels qu'une amertume dans la bouche, des vomissements de bile, un assombrissement de l'urine et un éclaircissement des matières fécales. Les causes courantes d'inflammation du pancréas sont les calculs biliaires, les cigarettes et l'alcool.

Douleur au côté gauche sous les côtes devant

Une des causes de cette douleur peut être une névralgie intercostale. Cela crée une impression de douleur sous les côtes. La douleur peut avoir un caractère différent, terne, fourmillements, se déplacer dans différents domaines.

Douleur abdominale en haut à gauche due à une maladie de la rate

Une rate hypertrophiée et infarctuée avec une thrombose artérielle provoque une douleur intense pouvant être transmise à l'épaule gauche. Mais en règle générale, ces maladies présentent des symptômes supplémentaires: fièvre, douleurs musculaires, maux de tête, ganglions lymphatiques enflés.

Brûlures d'estomac dans l'estomac du côté gauche

Si l'estomac à gauche fait mal et que cette douleur s'accompagne d'éructations et de brûlures qui se propagent dans tout l'œsophage, cette maladie est appelée en médecine «reflux». Les brûlures d'estomac peuvent être causées par une acidité accrue de l'estomac, par le stress, les collations instantanées et les aliments trop gras.

Ce symptôme se produit également avec les muscles faibles du diaphragme.

Douleur abdominale sous les côtes

Si vous souffrez de douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, directement sous les côtes, elles ne sont probablement pas causées par les organes abdominaux. Les parties inférieures des poumons et le cœur sont situés dans cette partie supérieure de la cavité abdominale. Par conséquent, il est possible que la douleur sous le bord gauche puisse être causée par une pneumonie ou même une crise cardiaque.

Cependant, avec de telles maladies, les douleurs abdominales ne sont pas le symptôme principal et d’autres signes de maladie se manifestent nécessairement.
Lors d’une crise cardiaque, ces symptômes incluent des douleurs thoraciques, une faiblesse, un essoufflement et des sueurs froides. La douleur peut rapidement atteindre l'épaule du côté gauche. Avec pneumonie - douleur à la respiration.

Qu'est-ce qui peut faire mal au bas-ventre à gauche?

Si vous ressentez une douleur dans le bas-ventre gauche, cela peut indiquer des maladies du côlon, des uretères ou des reins. Douleurs abdominales basses chez les femmes peuvent être causées par des problèmes avec l'utérus et les ovaires. Chez l'homme, cette douleur cause la glande prostatique ou les testicules.

Douleur du diverticule du côlon

La diverticulose est l'une des maladies les plus courantes du côlon. Souvent, les diverticules passent inaperçus lors du diagnostic. Leur inflammation peut provoquer des douleurs lancinantes dans l'abdomen.

La cause de la douleur sont les uretères

Les calculs dans les uretères ou dans la vessie provoquent une douleur aiguë, paroxystique et débilitante. Ils peuvent parfois reculer.

Douleur abdominale basse chez la femme

Chez les femmes, il est toujours nécessaire de tenir compte du fait que les organes génitaux internes - les trompes de Fallope, les ovaires et l'utérus sont situés dans la cavité abdominale. L'inflammation de ces organes ou le cancer entraîne des douleurs abdominales aiguës et vives.

La nature gynécologique de la douleur peut indiquer des défaillances du cycle menstruel et des pertes vaginales anormales.

Pour une douleur persistante dans le bas-ventre, consultez un gynécologue.

Douleur abdominale basse chez les hommes

Chez l'homme, ces douleurs peuvent indiquer une inflammation ou un cancer de la prostate ou des testicules.

Maux de ventre au milieu à gauche

L'appendicite et l'intolérance alimentaire sont les causes de cette douleur.

Appendicite douleur

L'appendicite peut également se manifester par une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen gauche. Bien qu'anatomiquement, il se situe dans l'abdomen inférieur droit, mais au stade initial de l'inflammation, la douleur apparaît au milieu de l'abdomen, près du nombril. Ensuite, il se déplace vers le bas de l'abdomen et peut être ressenti à la fois dans les parties gauche et droite de la cavité abdominale.

Parfois, il y a des vomissements et des nausées, et la maladie peut être confondue avec la grippe intestinale.

Si l'état s'aggrave, est accompagné de fièvre, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Douleur dans l'abdomen à gauche ou au milieu après avoir mangé

Des douleurs abdominales après avoir mangé au milieu de l'abdomen peuvent indiquer une intolérance alimentaire. Le plus souvent, la douleur survient quelque temps après avoir mangé.

L'intolérance alimentaire se manifeste par un sentiment de surpopulation ou de douleur lancinante après avoir mangé. Il y a souvent de la diarrhée ou des flatulences.

Parmi les types d'intolérance typiques, on distingue l'intolérance au fructose, l'intolérance au sucre de lait ou l'intolérance au gluten. Le gluten est une protéine que l’on trouve souvent dans les produits de boulangerie et les pâtes.

Douleur abdominale avec infections intestinales

Dans les infections intestinales aux premiers stades de la maladie, des douleurs peuvent apparaître dans le côté gauche de l'abdomen, car la partie gauche plus étroite du côlon signale plus rapidement les problèmes liés à la douleur. Avec le développement de la maladie, la douleur se propage à la partie inférieure droite et couvre ensuite toute la cavité abdominale.

Dans les infections intestinales, les pertes de liquide dues aux vomissements et à la diarrhée peuvent être dangereuses. Par conséquent, il est important de boire beaucoup de liquides.

http://ogivote.ru/simptom/bol-v-zhivote-sleva.html

Diagnostic de santé gratuit

1 étape

Sélection du sexe et de la zone de douleur sur le corps

2 étapes

Sélection des symptômes de 10 à
le plus fréquent

3 étapes

Obtenir une conclusion: ce qu'il peut
être recommandé diagnostic, docteur
et sérieux

Sur notre projet

Consultations gratuites de médecins

Des informations fiables sur la qualité du traitement basées sur les visites aux cliniques

Très facile d'aller chez le bon médecin.

Causes, manifestations, traitement et prévention

Le but principal du portail

Gagnez du temps en recherchant un médecin ou un diagnostic, ainsi que des cliniques pour le traitement de TOUTES les maladies possibles.

Nous évaluons les médecins des cliniques en nous basant sur de vrais examens de leurs patients!

Donnez des réponses à vos questions sur votre santé.
Vous pouvez être en bonne santé en ligne! Sans quitter votre ordinateur, vous recevrez des informations complètes sur votre santé et des conseils pour l’améliorer.

«Bonus» - vous obtenez des bonus en prenant rendez-vous avec un médecin ou une clinique pour un rendez-vous via notre portail.
Dans ce cas, le prix d’admission correspond parfaitement au prix pratiqué à la clinique elle-même. Et grâce aux points accumulés, vous avez la possibilité de consulter un médecin gratuitement, de vous abonner aux publications du Moskovsky Komsomolets (notre partenaire d'information) ou de recevoir des cadeaux agréables.
(appareils ménagers, électronique, produits ménagers et de beauté).

"Bonus"
en écrivant à
la réception

"Auto-diagnostic" est un programme qui vous permet de répondre à la question "Pourquoi est-ce que ça me fait mal?".

Vous devez appuyer sur 3 boutons seulement, en sélectionnant votre problème dans la liste, et tout le nécessaire pour le résoudre vous sera présenté:

  • quels diagnostics passer,
  • quelles maladies pouvez-vous avoir
  • quelle est la gravité
  • quel docteur aidera

L'autodiagnostic était constitué d'une équipe de professeurs et de candidats des sciences médicales. Plus de 30 médecins russes reconnus de diverses spécialités ont participé au programme.

Après l'autodiagnostic, vous n'aurez plus besoin de consulter un médecin avant le diagnostic. Vous pouvez le contacter immédiatement avec des images et des résultats d'analyse.

Le 15 février 2018, la cinquième conférence annuelle «Solutions médicales abordables.

Du 4 au 8 décembre, Expocenter accueillera l'un des événements les plus importants du secteur: le russe.

Il n’ya pas de nez parfait dans la nature - cela est confirmé par tout chirurgien maxillo-facial.

Presque chaque personne a eu la diarrhée dans sa vie. Cependant, beaucoup sous-estiment.

Une gêne abdominale, peu importe la partie, signale la présence de problèmes de santé.

http://zdorov.online/articles/boli-v-zhivote-sleva/

Douleur aiguë et aiguë dans le bas-ventre gauche

Douleur aiguë dans le bas-ventre gauche

La douleur abdominale est un signe grave d'anomalie des organes internes de la cavité abdominale. Chaque pathologie évoluant de façon aiguë ou chronique a son propre tableau, à savoir une certaine localisation, l’intensité du syndrome douloureux, des indicateurs cliniques et de laboratoire.
Les maladies de type infectieux-inflammatoire, viral ou oncologique de l'intestin descendant, des voies urinaires et du système reproducteur sont caractérisées par une douleur à la fois du côté gauche et du côté droit. Nous avons discuté en détail de certaines pathologies dans l'article «Douleur dans le bas-ventre à droite» et dans cette publication, nous nous concentrerons sur les maladies dans lesquelles la douleur apparaît dans le bas-ventre à gauche.

Caractéristique de la douleur

Un élément important dans le diagnostic des maladies de la cavité abdominale est la nature de la douleur, située à gauche. Les organes suivants sont anatomiquement (ou topographiquement) dans le corps humain: le sigmoïde et la partie directe du gros intestin avec le sphincter rectal, la vessie avec l'uretère gauche, chez la femme l'ovaire gauche avec la trompe de Fallope et les tissus fasciaux et musculaires. Les maladies infectieuses et inflammatoires du tractus gastro-intestinal et du système urogénital, compliquées par une infection microbienne, conduisent souvent à une péritonite. Si la partie inférieure de l'abdomen est atteinte, c'est-à-dire les organes pelviens, une pelviopéritonite se développe avec une accumulation de pus dans l'excavation du pelvis, qui se manifeste par une douleur sur tout le périmètre de l'abdomen, ce qui entraîne la formation d'un syndrome abdominal aigu.

Tout sur la douleur

Chaque pathologie abdominale a son propre «schéma de douleur», c’est-à-dire qu’elle peut être d’intensité différente (forte, moyenne et faible) et de durée différente (temporaire et permanente).

La douleur est divisée en types, à savoir:

Caractère terne et gémissant

Ces douleurs sont caractéristiques des maladies gynécologiques (inflammation des ovaires ou de l'utérus). Si l'ovaire gauche est impliqué dans le processus inflammatoire, la douleur apparaît à gauche. Cela peut se produire pendant la menstruation, un contact sexuel, un effort physique ou au repos. En plus de la gynécologie, on peut observer le caractère douloureux de la douleur lors d’une inflammation des veines hémorroïdaires, de varices du pelvis, d’une cystite chronique et de tumeurs malignes, ainsi que de pathologies sigmoïdes et directes de l’intestin.

Douleur irradiante (tirante)

Les maladies inflammatoires purulentes impliquant les organes urinaires et une partie du tractus gastro-intestinal (rectum et côlon sigmoïde) ont un parcours tirant et débilitant de faible intensité. L'irradiation est dirigée vers la jambe gauche et la colonne lombaire, résultant de l'augmentation de la pression dans l'aine et de l'étirement des ligaments inguinaux.

Douleur aiguë

Les coliques ou les crampes provoquent des douleurs aiguës. Ils sont caractéristiques de la colite, de la cystite, de la lithiase urinaire, des maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal (dysenterie, salmonellose, gastro-entérite, sigmoïdite, maladie de Crohn), ainsi que des annexites et des grossesses extra-utérines. Les intestins dans le bas de l'abdomen et les tumeurs cancéreuses des deuxième, troisième et quatrième stades de la maladie sont très douloureux.

La douleur à la couture survient lorsque la pierre au rein passe à travers l'uretère gauche (ou droit) en direction de la vessie. Avec le passage de calculs d'oxolate ou d'urate à travers la lumière de l'uretère dans la bouche de la vessie, la douleur prend la forme d'une colique, donne à la région de l'aine, ainsi qu'à l'estomac et au bas du dos. Ces douleurs surviennent lors de maladies touchant le rectum et le sphincter rectal, ainsi que la partie sigmoïde du côlon, c'est-à-dire la partie inférieure du tractus gastro-intestinal.

Ces types de douleur sont des signes avant-coureurs graves de l'abdomen aigu et des indications directes pour une intervention chirurgicale. Si vous vous inquiétez de douleurs à gauche (de toute intensité) avec localisation dans le bas de l'abdomen, appelez immédiatement une ambulance!

Symptomatologie générale des pathologies des organes internes abdominaux

En plus de la douleur, les pathologies abdominales du côté gauche sont accompagnées d'un certain nombre de symptômes communs, tels que: malaise général, nausées, vomissements, diarrhée, diurèse et élévation de la température. Il peut également y avoir une douleur d'intensité variable dans la région iliaque gauche lors de la toux et de la marche. Tous ces symptômes sont également caractéristiques de la sigmoïdite, de la maladie de Crohn, de la néphrolithiase et de l'invasion helminthique, que nous aborderons plus en détail ci-dessous.

L'inflammation du côlon sigmoïde n'est pas une maladie distincte, mais un type de pathologie gastro-intestinale, telle que la rectite, la colite ou l'entérocolite. La maladie est aiguë ou chronique.

Les facteurs responsables de la pathologie du côlon sigmoïde sont divisés en deux groupes: interne et externe.

Les infections internes comprennent les infections intestinales (le plus souvent la dysenterie et la salmonellose), la dysbactériose (pouvant être causée par un antibactérien ou une chimiothérapie), la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse et l'athérosclérose des vaisseaux mésentériques. Dans le même temps, les infections provoquent une forme aiguë de sigmoïdite et d’autres maladies - chroniques.

Les facteurs externes contribuant au développement aigu de la pathologie sont les produits chimiques toxiques et les substances radioactives.

La maladie se caractérise par les symptômes suivants:

Douleur de type aiguë et coupante avec localisation dans la région iliaque gauche irradiant vers le bas du dos et la hanche. Diarrhée ou constipation. Faux ténesme. Malaise général. Diminution de l'appétit. Troubles mentaux (nervosité, troubles du sommeil).

Pourquoi le bas-ventre fait-il mal pour la sigmoïdite? L'intestin a un haut degré de sensibilité dû à un système d'innervation développé. Quand il est endommagé ou enflammé, l'intestin réagit rapidement avec une douleur intense avec une augmentation ou une diminution du péristaltisme.

La barrière de la douleur dépend également du type de dommage causé à la structure anatomique de l'intestin, qui se divise en:

type catarrhal (muqueuse): la muqueuse intestinale est enflammée, elle est hyperémique et œdémateuse, il y a une grande quantité de mucus dans la lumière intestinale; type érosif: les couches profondes (muqueuses et musculaires) du gros intestin sont impliquées dans le processus pathologique, la partie touchée est recouverte d'érosions; sigmoïdite puruleuse-hémorragique (ulcéreuse): la flore pathogène est liée aux érosions ou aux ulcères, formant des foyers hémorragiques et purulents; type périsigmoïde: un processus infectieux-inflammatoire s'étend aux organes et tissus intra-abdominaux proches (mésentère), une infiltration séreuse se produit autour du côlon sigmoïde, entraînant des adhérences intestinales ou entéro-mésentériques.

Le diagnostic est posé sur la base des plaintes, du tableau clinique, de la palpation de l'abdomen, d'études instrumentales de la partie distale du gros intestin, du sigma et du rectum, ainsi que sur la base d'analyses de selles en laboratoire. À la palpation de l’abdomen du côté gauche, le patient réagit douloureusement en repoussant la main du médecin. L'endoscopie du tube digestif montre un œdème et une hyperémie de la muqueuse intestinale (forme catarrhale). Sous forme érosive et purulente, l’endoscopie n’est pratiquée que pour des raisons médicales, à l’exception des processus oncologiques. Dans ces cas, une sigmoïdoscopie suffit, ce qui confirme le diagnostic fondé sur l'hyperémie des muqueuses et la présence d'une grande quantité de mucus avec des traînées de sang et de pus. Dans l'analyse des matières fécales (ensemencement bactériologique) trouvé l'agent causal d'infections intestinales.

La sigmoïdite subit un traitement conservateur ambulatoire ou hospitalier.

Premièrement, on prescrit aux patients un régime alimentaire (tableau n ° 4), qui ne contient pas de nourriture qui provoque la fermentation et la pourriture. Exclus frites, grasses et épicées. Au cours des deux premiers jours, il est recommandé de jeûner et de boire de grandes quantités de liquide (eau non gazeuse et tisanes) pour prévenir la déshydratation après une diarrhée prolongée. Dans certains cas, des solutions goutte à goutte prescrites (traitement par perfusion). Deuxièmement, des antibiotiques à large spectre (lévometsitine) sont utilisés pour éliminer la flore pathogène, et des probiotiques sont recommandés pour lutter contre la dysbactériose. Troisièmement, les antispasmodiques ont pour fonction de soulager les coliques.

Dans les 2 semaines, la pathologie est complètement éliminée si toutes les recommandations médicales sont suivies. Dans ce cas, la récurrence de la maladie ne sera pas observée pendant une longue période. Une maladie non traitée conduira au développement de la forme chronique de sigmoïdite avec les complications qui en découlent.

Si pendant longtemps supporter une telle pathologie et recevoir un traitement infructueux à la maison avec des remèdes populaires, alors cela conduira au mieux au développement d'une forme chronique de la maladie et au pire à des processus irréversibles comme la perforation de l'intestin ou la péritonite.

La maladie de Crohn

La pathologie est une lésion du tractus gastro-intestinal sous forme de processus inflammatoires en violation de la structure intestinale, d'adhérences au péritoine et aux fistules. La maladie est chronique et dure six mois ou plus, en fonction de la réaction du corps et de l'immunité générale. L'inflammation de l'intestin entraîne une sténose du tube intestinal, une accumulation de liquide séreux autour de la zone touchée, ainsi que la formation de fistules reliant le tube intestinal aux organes de l'abdomen.

Les symptômes de la maladie de Crohn sont divisés en:

intestinal, caractérisé par de fortes douleurs lancinantes, une diarrhée riche en mucus et en sang, une inflammation du rectum et du sphincter extra-intestinale, se manifestant par une faiblesse générale, une perte de poids, une fièvre légère et constante, des lésions articulaires, du foie, des reins et du sang. De plus, dans cette forme de la maladie, des changements pathologiques de la peau et des globes oculaires sont observés et un jaunissement spécifique apparaît. Les muqueuses s'ulcèrent et saignent.

Les causes de l'apparition d'une pathologie sont:

intoxication par des pesticides, infections intestinales chroniques, maladies virales intestinales, tractus gastro-intestinal, ulcère gastrique, immunité réduite, traumatismes, complications postopératoires, hérédité, mauvaise alimentation.

La maladie peut toucher un segment du tractus gastro-intestinal (uniquement le duodénum ou la zone iléo-colique), ainsi que plusieurs segments de l'intestin, de l'estomac et de l'œsophage, jusqu'à la cavité buccale.

Selon l'évolution de la maladie, la pathologie est divisée en:

primaire, avec une apparition nette et progressive; chronique chronique, d’une durée maximale de six mois; forme récurrente.

En développement clinique, la maladie de Crohn se présente sous la forme de:

Iléite aiguë (inflammation de la partie sigmoïde du gros intestin). Ejunoileitis (inflammation de sigma, tube maigre avec obturation). Eunoiléite chronique (inflammation du jéjunum et absorption réduite). Colite granulomateuse et proctite (développement de granulomes intra-intestinaux).

Cela conduit au fait que le syndrome douloureux recouvre non pas des parties spécifiques de l'abdomen, mais différentes: parfois le bas de l'abdomen fait mal à gauche ou à droite, parfois tout l'estomac, parfois la douleur peut être de type zona - tout dépend de la zone touchée, de la forme de la maladie et de son apparition, il y a un développement progressif, aigu ou fulminant de la maladie. Lors de la toux, les douleurs abdominales augmentent et deviennent insupportables. De plus, une lésion du sphincter inférieur et un écoulement involontaire de matières fécales et d'urine peuvent survenir si les parties inférieures du gros intestin sont touchées.

Le diagnostic repose sur l'historique, l'examen général du patient, les résultats de laboratoire et les données instrumentales. À la palpation, une région gauche iliaque enflammée ou granulée est palpable. La douleur est sourde ou aiguë (selon la forme et la phase de la maladie), pouvant irradier vers l'abdomen et le bas du dos.

Les tests de laboratoire sont des preuves de pathologie, à savoir:

Numération sanguine complète: nombre réduit de plaquettes et de globules rouges, présence d’un grand nombre de globules blancs. Analyse des matières fécales: dans les matières fécales une grande quantité d’éléments alimentaires non digérés et une grande quantité de graisse, le taux de calprotectine est 2 à 3 fois supérieur à la normale. Analyse biochimique du sang: anémie, niveaux élevés d'AlAT et d'AST, indiquant des dommages au foie.

Les examens instrumentaux comprennent:

Échographie de l'abdomen, endoscopie, rectoromanoscopie, rayons X, tomographie par ordinateur, coloscopie.

Schématiquement, le traitement de la maladie de Crohn peut être divisé en options: médicamenteuses et chirurgicales.

L'option de traitement médicamenteux comprend l'utilisation de sulfasalazine, des antagonistes des récepteurs leucotriènes du système immunitaire, d'anti-inflammatoires hormonaux et d'immunosuppresseurs (médicaments qui inhibent les composants immunitaires de la pathologie de Crohn).

Avec l'inefficacité du traitement conservateur, une opération avec extirpation du tube digestif est prescrite. Le régime consiste en une alimentation équilibrée et une thérapie de vitamines (utilisation du complexe multivitaminique A, E, K, D, B12 et PP).

Urolithiase ou néphrolithiase

Cette maladie, qui peut être unilatérale et bilatérale, fait partie du groupe des maladies du rein, caractérisé par une violation du pH de l'urine dans le sens de l'oxydation ou de l'alcalinisation. Un métabolisme perturbé, associé à un processus infectieux-inflammatoire de nature chronique, conduit à la formation de conglomérats calcaires. Ils se développent dans la lumière du bassin et des bonnets. La taille des pierres varie: du sable à 5 centimètres ou plus.

En cas de maladie, le patient a souvent mal à gauche ou à droite, non seulement au dos, mais aussi au bas de l'abdomen.

Les principaux facteurs contribuant à la formation de pierres sont:

La présence de grandes quantités de calcium, de magnésium et d'acide oxalique dans les aliments. Ces substances proviennent de produits à base d'acide lactique, de viande, de poisson gras, de légumes et de fruits riches en acides. Empoisonnement avec des métaux lourds ou des produits chimiques toxiques, pouvant entraîner une inflammation du parenchyme rénal avec le développement ultérieur de calculs. Violation de la structure anatomique du système urinaire, entraînant une inflammation et une stase de l'urine. La présence de certaines maladies chroniques (goutte, maladie de Crohn, pyélonéphrite, etc.) ou somatiques à mode de vie sédentaire, provoquant une stase urinaire, ce qui entraîne la formation de conglomérats en quelques mois.

Les symptômes dans la première phase de la maladie sont rares, mais à mesure que la lithiase se développe, les patients ressentent de plus en plus clairement une douleur dans la région lombaire. Une fois qu'ils font des mouvements (sauter ou courir), qu'ils effectuent une activité physique avec des poids et haltères, la "pierre endormie" se fera sentir à travers une colique rénale. Si le processus se situe dans le rein gauche, la douleur sera localisée dans le bas-ventre gauche. La douleur persiste rapidement. Elle donne à la région inguinale gauche, au bas du dos et à la jambe gauche. Symptômes associés à des nausées, des vomissements et de la fièvre. Lorsque la formation d'urate ou d'oxalate se déplace, l'intégrité de la muqueuse de l'uretère est endommagée et du sang apparaît dans les urines.

Aux premiers symptômes, il est nécessaire de faire appel à une ambulance et de ne pas recourir aux méthodes de traitement traditionnelles, car c'est lourd de conséquences.

Le diagnostic de la néphrolithiase comprend:

Recueillir l'histoire. Palpation et percussion. Prise de sang (générale et biochimique). Analyse d'urine (général, selon Nichiporenko et Zemnitsky). Échographie, IRM et tomodensitométrie des reins et des organes abdominaux. Rayon X en trois projections. Etude radio-isotopique des reins.

Les spasmes urolithiques sont éliminés de deux manières: conservative et chirurgicale.

Si le caillou est de petite taille, des médicaments antispasmodiques et analgésiques sont utilisés pour le sortir du système urinaire. Ensuite, des antibiotiques et des médicaments de litholyse sont prescrits, ainsi que des aliments diététiques spéciaux.

Dans le cas d'un grand conglomérat, l'intervention chirurgicale est réalisée avec son retrait ou l'extirpation du rein (avec une pierre pleine obturant la lumière, jusqu'à 5 cm ou plus). Après la chirurgie, des traitements médicaux, des traitements de physiothérapie et des cures thermales (Zheleznovodsk, Yessentuki et Pyatigorsk) sont effectués.

Helminthiase

L'invasion d'helminthes ou helminthiases est une maladie causée par des parasites intestinaux. Cette pathologie est provoquée par des parasites tels que la trématodose, le nématode, la cestodose, les vers ciliaires, de l'ordre des vers plats, des vers à cheveux, des épurateurs et des annélides.

En règle générale, la maladie des helminthes se développe en présence des facteurs suivants:

mauvaises conditions sanitaires et hygiéniques, immunité réduite, contact direct avec des animaux infectés, flux de vers dans le système digestif par l'intermédiaire d'aliments ou d'eau contaminés. Douleur abdominale d'intensité variable, souvent associée à une localisation du côté gauche de l'abdomen (la douleur augmente la nuit et après avoir mangé). Gnash spécifique pendant le sommeil. Nausée Démangeaisons dans l'anus. Faible appétit. La diarrhée Toux Dommages au foie et aux reins. Exacerbation de la cholécystite et de la pancréatite. Myocardite Eruption cutanée. Augmentation de la température. Irritabilité. Perturbation du sommeil Maux de tête Méningoencéphalite.

Le diagnostic d'infestation par les helminthes comprend l'analyse des matières fécales sur la présence d'œufs de vers, de leur proglotide ou de leurs produits métaboliques, et constitue le principal test de laboratoire confirmant l'helminthiose. Ensuite, une analyse sanguine générale et biochimique, une analyse de la bile et de l'urine, une biopsie musculaire, une échographie et une fibrogastroduodénoscopie sont effectuées. Les analyses énumérées sont effectuées en plusieurs étapes, ce qui est dû aux cycles de développement des parasites intestinaux.

Traitement des parasites intestinaux:

But des médicaments anthelminthiques (Dekaris). Régime spécial. Traitement désinfectant des lits, des produits d’hygiène et des espaces de vie. Vermifuge d'animaux domestiques et d'oiseaux.

Premiers secours

Lorsque des sensations douloureuses apparaissent dans la région iliaque gauche, il n'est pas recommandé de les noyer avec des analgésiques, car l'utilisation de ces médicaments efface les symptômes du tableau clinique. Si la douleur cause des maladies gastro-intestinales aiguës et des reins, elle peut entraîner une péritonite et la mort.

Une aide est nécessaire uniquement dans le cas d'un diagnostic connu. Par exemple, il est recommandé de prendre des antispasmodiques et des analgésiques pour le traitement des coliques néphrétiques, et pour la sigmoïdite, des antibiotiques à large spectre sont ajoutés. Dans d’autres cas, il est préférable d’attendre le médecin ambulancier en prenant une position confortable dans laquelle la douleur est minimale et en aucun cas, ne buvez pas, ne mangez pas, n’appliquez pas de chaleur.

L’émergence d’une douleur dans la région iliaque gauche n’est pas un phénomène simple, mais elle est alarmante, car la douleur dans cette région se manifeste par une variété de maladies que l’on ne pouvait pas ressentir auparavant. Par exemple, les helminthiases ne se manifestent pas immédiatement par des douleurs dans le bas-ventre, mais au stade de la manifestation toxique. Mais même si la maladie se déclare dans les premiers stades de développement, tels que, par exemple, l'urolithiase ou la sigmoïdite, sans lui donner aucune signification, elle peut se transformer en une forme chronique. Parmi les pathologies ci-dessus, il n'y a pas une seule simple qui passera par elle-même. Une inattention adéquate peut entraîner des ulcères perforés ou une péritonite. Et ces complications mettent la vie en danger. Ne vous soignez pas, consultez un médecin à temps!

Il vous semble toujours que guérir l'estomac et les intestins est difficile?

A en juger par le fait que vous lisiez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre les maladies du tractus gastro-intestinal ne vous appartient pas...

Et avez-vous déjà pensé à la chirurgie? C'est compréhensible, car l'estomac est un organe très important et son bon fonctionnement est un gage de santé et de bien-être. Douleurs abdominales fréquentes, brûlures d'estomac, ballonnements, éructations, nausées, selles anormales... Tous ces symptômes vous sont familiers.

Mais peut-être est-il plus correct de traiter non pas l'effet, mais la cause? Voici l'histoire de Galina Savina, sur la façon dont elle s'est débarrassée de tous ces symptômes désagréables... Lisez l'article >>>

Topographiquement, le côlon sigmoïde (la partie du gros intestin située devant le rectum), l'uretère gauche, à travers lequel l'urine s'écoule du rein gauche à la vessie, ainsi que les appendices gauches de l'utérus chez les femmes. Par conséquent, le plus souvent, la douleur dans le bas-ventre à gauche est la preuve que ces organes ont été endommagés.

Pour déterminer quel organe est affecté, il est nécessaire, comme le disent les médecins, de détailler le syndrome douloureux. Il est nécessaire d'évaluer la nature de la douleur (coup de couteau, coupure, traction, traction, crampes), sa gravité, son lien avec l'activité physique, les actes de miction et de défécation, la position du corps, etc.

En outre, vous devez prendre en compte la présence d'autres symptômes (diarrhée, fièvre, pertes vaginales chez la femme), ainsi que des données d'anamnèse (y-a-t-il eu des attaques similaires dans le passé, ce qui a été causé, quel traitement a été effectué).

Douleur abdominale basse à gauche avec un côlon sigmoïde

Pour les douleurs dans le bas ventre à gauche, vous pouvez suspecter une lésion du côlon sigmoïde, dans les cas où il existe des symptômes tels que:

la douleur s'intensifie à la veille de la défécation, après une longue marche ou lors d'une promenade cahoteuse; le syndrome douloureux est accompagné de ténesme - l'envie douloureuse de déféquer; la douleur est associée à des selles liquides fréquentes (jusqu'à 20 à 40 fois par jour); les masses fécales se présentent sous la forme de résidus de viande (un mélange important de sang) et / ou d’odeur fétide; les inclusions pathologiques (sang, pus, mucus) sont déterminées dans les masses fécales à l'œil nu.

Le côlon sigmoïde est une section incurvée en forme de S du gros intestin, située directement devant le rectum. Par conséquent, tous les processus pathologiques se propagent du côlon sigmoïde au rectum et les lésions isolées du côlon sigmoïde sont extrêmement rares.

De telles caractéristiques structurelles, comme la présence de courbes et de contractions physiologiques, contribuent à la stagnation du contenu intestinal, ce qui est tout à fait rationnel d'un point de vue physiologique, car c'est dans le côlon sigmoïde que se produit la formation finale des masses fécales. Cependant, ces mêmes caractéristiques ont conduit au fait que le côlon sigmoïde est l'endroit le plus vulnérable du gros intestin - dans ce cas, les processus tumoraux, dégénératifs et inflammatoires sont localisés plus souvent que dans les autres parties.

Le plus souvent, la douleur dans le bas ventre à gauche se produit lorsque les pathologies suivantes du côlon sigmoïde:

processus infectieux (dysenterie aiguë et chronique, ainsi que les infections ressemblant à la dysenterie); colite chronique sans ulcère; colite ulcéreuse; La maladie de Crohn; troubles circulatoires dans le côlon sigmoïde (sigmoïdite ischémique); cancer sigmoïde.

Douleur abdominale gauche avec dysenterie et infections analogues à la dysenterie

Les agents pathogènes de la dysenterie à Shigella et certains autres micro-organismes (par exemple, E. coli entéro-invasif) sont capables de libérer des toxines qui provoquent une ulcération dans la partie terminale du gros intestin.

En conséquence, la sigmoïdite aiguë se développe avec les symptômes typiques: selles molles fréquemment, ténesme et douleurs colorées dans le bas de l'abdomen gauche. Les matières fécales contiennent du mucus, du sang et du pus visibles à l’œil. Un symptôme très caractéristique est le «crachat rectal», lorsque, lors d'une défécation fréquente, lors d'une défécation élevée, seul le mucus mélangé à du sang et du pus est libéré.

Les infections ressemblant à la dysenterie et à la dysenterie se transmettent de personne à personne par la nourriture, l'eau et les mains sales. Les porteurs de bactéries jouent un rôle important dans la propagation de l'infection, c'est-à-dire des personnes qui ne présentent aucun signe de maladie mais libèrent des bactéries dans l'environnement.

La maladie débute de manière aiguë sous forme de gastro-entérite (nausée, vomissements, diarrhée sans impuretés pathologiques, crampes abdominales sans localisation nette), accompagnée d'une augmentation significative de la température (jusqu'à 38-39 degrés) et de signes graves d'intoxication (faiblesse, somnolence, maux de tête). Seulement le deuxième ou le troisième jour, la maladie prend le caractère d’une sigmoïdite aiguë typique.

Si vous soupçonnez une dysenterie, vous devez contacter un spécialiste des maladies infectieuses, car l’absence de traitement adéquat peut entraîner le développement de complications ou le passage de la maladie à la forme chronique.

La dysenterie chronique est sujette à une récidive persistante, lorsque les périodes de bien-être relatif sont remplacées par des périodes d'exacerbation d'une pathologie à la clinique ressemblant à une sigmoïdite aiguë.

Douleur dans le bas ventre à gauche avec sigmoïdite chronique non ulcéreuse

La sigmoïdite chronique non ulcéreuse est une maladie polyétiologique (pathologie causée par plusieurs raisons à la fois), caractérisée par une prédisposition héréditaire, une tendance aux réactions allergiques, la présence d'autres affections du tractus gastro-intestinal et une alimentation inadéquate (carence d'un régime alimentaire normal, carences vitaminiques et fibres avec un excès de glucides facilement digestibles et de graisses d'origine animale, l'abus de plats épicés, le sel et l'alcool).

Le développement de la pathologie est basé sur la perturbation de l'équilibre normal de la microflore intestinale, de sorte qu'un traitement antibiotique à long terme, des maladies infectieuses intestinales transférées, une toxino-infection, une giardiase, etc., peuvent déclencher l'apparition d'une sigmoïdite chronique sans ulcère.

La douleur dans le bas ventre à gauche avec une sigmoïdite chronique non ulcéreuse se cambre, se loge dans la fourche et à l'aine, augmente avec les mouvements brusques et l'effort physique. Dans ce cas, la douleur est le plus souvent d'intensité moyenne ou faible, parfois perçue comme une sensation de gêne dans le bas de l'abdomen, à gauche.

Le syndrome de la douleur est accompagné de selles avec facultés affaiblies. Pour la sigmoïdite chronique non ulcéreuse, contrairement aux autres lésions du côlon sigmoïde, la constipation ou / et la constipation alternant avec une diarrhée sont caractéristiques.

Le cours prolongé de la maladie conduit à une cérébrastie (épuisement du système nerveux). Dans ce cas, apparaissent des symptômes caractéristiques: mal de tête, irritabilité, fatigue, diminution des performances physiques et mentales, instabilité émotionnelle, tendance aux phobies (peurs obsessionnelles) et à la dépression.

Crampes douloureuses dans le bas ventre à gauche avec lésions inflammatoires chroniques non spécifiques du gros intestin

Les crampes douloureuses dans le bas de l'abdomen gauche sont caractéristiques des lésions ulcéreuses chroniques du côlon sigmoïde, sans lien avec l'activité vitale d'une microflore spécifique (les lésions dites intestinales inflammatoires non spécifiques).

Dans de tels cas, la douleur survient périodiquement lors d'exacerbations de la maladie et est associée à d'autres symptômes caractéristiques de lésions ulcéreuses du côlon sigmoïde, tels que:

selles liquides fétides fréquentes; la présence de sang visible dans les matières fécales; violation de l'état général du corps (faiblesse, fièvre, mal de tête, etc.). Une longue maladie inflammatoire chronique non spécifique de l'intestin, une anémie chronique, une cérébrose et, dans les cas graves, une cachexie (épuisement total du corps) se développent.

Particularités du syndrome de la douleur dans la colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse non spécifique est une maladie chronique grave du gros intestin (principalement ses parties terminales - le côlon direct et le côlon sigmoïde), caractérisée par la formation d'ulcères superficiels sur la membrane muqueuse avec ensuite le développement de complications - locales et générales.

La maladie se développe le plus souvent à un jeune âge (20 à 40 ans) et est difficile. Il convient de noter que le principal symptôme de la maladie est la présence fréquente de selles liquides sanglantes. Les douleurs de crampes apparaissent avant l'acte de défécation et disparaissent après les selles. Si la douleur devient permanente, cela indique le développement de complications locales (perforation ulcéreuse ou expansion intestinale toxique).

Caractéristiques de la douleur dans le bas ventre à gauche avec la défaite du côlon sigmoïde causée par la maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie chronique grave caractérisée par une lésion segmentaire du tractus gastro-intestinal. En même temps, des infiltrats inflammatoires apparaissent sur les zones touchées, sur le site desquelles des fissures profondes se forment, puis des contractions cicatricielles se développent, des fistules apparaissent et un processus de collage réactif se produit.

Il convient de noter que le plus souvent dans les cas de maladie de Crohn, la partie terminale de l'intestin grêle est touchée (un autre nom pour la pathologie est l'iléite terminale). Avec une lésion isolée des parties terminales du gros intestin, la douleur est localisée dans le bas de l'abdomen à gauche et a un caractère périodique typique (des crampes apparaissent à la veille de l'acte de défécation et disparaissent après la vidange de l'intestin).

Avec le développement des adhérences dans la cavité pelvienne, le syndrome douloureux devient permanent. Dans de tels cas, la douleur peut augmenter avec un changement de la position du corps.

Douleur d'origine alimentaire dans les lésions ischémiques du côlon sigmoïde

Une lésion ischémique du côlon sigmoïde se développe généralement chez le patient âgé présentant d'autres maladies associées à l'athérosclérose (cardiopathie ischémique, claudication intermittente, insuffisance cérébrovasculaire, etc.).

Il est caractéristique que, contrairement à d'autres maladies, la sigmoïdite ischémique se produise de manière isolée, car le rectum n'intervient pas dans le processus en raison de son apport sanguin. Une insuffisance circulatoire aiguë conduit à la formation d'ulcères mal cicatrisants sur la membrane muqueuse, le processus cicatriciel se développant plus avant, conduisant à un rétrécissement de la lumière du côlon sigmoïde.

La clinique de sigmoïdite ischémique ressemble à de nombreux égards à la colite ulcéreuse non spécifique. Cependant, la douleur dans le bas ventre sur le côté gauche de la lésion ischémique du côlon sigmoïde présente des caractéristiques spécifiques. La douleur survient lorsqu'il y a un besoin accru de sang, c'est-à-dire après un repas copieux. La douleur est paroxystique, tandis que les crises sont assez longues (jusqu’à trois heures).

Les douleurs ischémiques étant caractérisées par une intensité élevée, les patients réduisent souvent délibérément la quantité de nourriture consommée, par crainte d'attaques de douleur intense.

Douleur abdominale basse gauche avec cancer sigmoïde

La douleur au bas de l'abdomen gauche avec le cancer du côlon sigmoïde apparaît le plus souvent avec le développement de complications telles que l'obstruction intestinale chronique, la désintégration de la tumeur avec la formation d'un ulcère hémorragique, l'ajout d'une infection avec le développement du processus inflammatoire.

Il convient de noter que l’apparition de complications n’indique pas en soi le degré de prévalence du processus. En raison de caractéristiques de la structure anatomique telles que la courbure et l'étroitesse du canal du côlon sigmoïde, une obstruction intestinale chronique se développe relativement tôt. Dans le même temps, les douleurs abdominales sont de nature crampes et apparaissent dans le contexte de la constipation, alternant souvent avec la diarrhée.

La tumeur sigmoïde étant traumatisée par des masses de selles denses, la survenue d'une infection secondaire est également possible aux premiers stades de la maladie. Dans de tels cas, la douleur dans le bas ventre à gauche est généralement associée à des modifications pathologiques des matières fécales (présence d'inclusions pathologiques visibles à l'œil - sang, mucus et pus).

Ainsi, une combinaison de symptômes tels que des douleurs dans le bas ventre à gauche, la présence de sang dans les matières fécales et une tendance à la constipation sont toujours suspectes du cancer du côlon sigmoïde. Les patients âgés de cinquante ans et plus devraient faire l'objet d'une attention particulière.

Douleur abdominale basse avec colique rénale du côté gauche.

Des douleurs abdominales à gauche peuvent survenir avec une colique rénale du côté gauche, un syndrome douloureux très caractéristique résultant d'une obstruction des voies urinaires.

La colique rénale est caractérisée par une douleur inhabituellement forte, provoquant des coups de poignard ou des crampes, qui n'est pas soulagée au repos. Une particularité de cette pathologie est une discordance entre l’extrême sévérité du syndrome douloureux et l’état général relativement satisfaisant du patient.

Donc, si les patients souffrant d'abdomen aigu restent immobiles dans leur lit, les patients souffrant de coliques néphrétiques se précipitent dans la pièce, essayant de trouver une position facilitant l'attaque.

La douleur provoquée par les coliques néphrétiques se prolonge le long de l'uretère jusqu'aux organes génitaux externes et à la surface interne de la cuisse, et s'accompagne souvent de mictions fréquentes. Parfois, il est possible d’identifier une douleur ou un inconfort dans la région lombaire.

Les analgésiques et les antispasmodiques soulagent relativement facilement une crise de colique rénale. Toutefois, en raison du risque de complications (apparition d'une infection, obstruction des voies urinaires avec formation d'hydropisie, etc.), une surveillance médicale est recommandée.

Douleur abdominale basse chez la femme

En cas de douleur du bas ventre à gauche chez la femme, il faut envisager la possibilité d'une pathologie des appendices utérins (grossesse extra-utérine, maladies inflammatoires aiguës et chroniques des appendices utérins, apoplexie ovarienne (hémorragie de l'ovaire), néoplasme des appendices utérins, torsion des jambes, etc.).

Une pathologie gynécologique présumée en cas de douleur du bas-ventre gauche devrait être en présence des symptômes suivants:

irrégularités menstruelles (l'apparition de douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen au fond des règles retardées est toujours suspecte d'une grossesse extra-utérine); pertes vaginales anormales (sanglantes, purulentes, mucopurulantes, etc.); antécédents défavorables (grossesse extra-utérine reportée, intervention chirurgicale sur l'utérus, présence d'un processus inflammatoire chronique dans l'utérus, etc.).

En même temps, il existe des lésions aiguës des appendices de l'utérus, accompagnées de signes d '"abdomen aigu" et nécessitant une hospitalisation immédiate, ainsi qu'une pathologie chronique, auquel cas il est nécessaire de consulter un médecin de manière planifiée.

Abdomen aigu en gynécologie

Une douleur aiguë apparue soudainement dans le bas de l'abdomen gauche nécessite une hospitalisation d'urgence, dans les cas où elle est associée à des symptômes d '"abdomen aigu", tels que: nausée et vomissements réflexes n'apportant pas de soulagement (résultant d'une irritation du péritoine); fièvre douleur et tension de la paroi abdominale antérieure dans la projection de l'organe affecté (dans ce cas, bas de l'abdomen à gauche); détérioration de l'état général du corps (faiblesse, sueurs froides, maux de tête, vertiges, etc.)

La clinique de l'abdomen aigu peut provoquer les lésions suivantes de l'utérus:

rupture de la trompe utérine ou avortement des trompes pendant la grossesse extra-utérine des trompes; apoplexie ovarienne (hémorragie ovarienne); torsion des jambes d'un kyste ovarien; annexite aiguë (inflammation aiguë de l'utérus). Douleur dans le bas-ventre gauche avec des maladies gynécologiques survenant à la clinique d’abdomen aigu, présente un caractère coup de couteau, de coupure ou de crampes. En cas de rupture du tube lors d'une grossesse tubaire, la douleur peut être ressentie comme un coup de poignard (douleur du poignard) et, lorsque le pus s'accumule dans la cavité du tube (pyosalping), ainsi que lors de la suppuration ovarienne (abcès de l'ovaire), la douleur palpite souvent.

Dans les pathologies gynécologiques aiguës, la région sacrale et l'anus sont douloureuses et en cas d'irritation du plexus pelvien, qui survient souvent en cas d'infiltration massive de sang ou de pus dans la cavité pelvienne, la douleur irradie vers l'hypochondre gauche et la région supraclaviculaire gauche..

Lorsque l'avortement spontané de la grossesse tubaire et l'hémorragie de l'ovaire développent une forte hémorragie interne, les symptômes décrits de l'abdomen décrit sont alors associés à des signes d'hémorragie interne, tels que:

peau pâle et muqueuses visibles; augmentation du rythme cardiaque et baisse de la pression artérielle; faiblesse, vertiges.

Si des signes d'hémorragie interne apparaissent, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires, car tout retard peut entraîner une réaction de choc et la mort.

Dans les cas d'inflammation aiguë du côté gauche des appendices utérins, la douleur dans le bas de l'abdomen gauche est associée à des pertes vaginales purulentes et se développe dans le contexte d'une forte fièvre (38 à 39 degrés et plus). Dans de tels cas, une hospitalisation est également indiquée car il est possible que des complications purulentes se développent, telles qu'un abcès ovarien ou un pyosalping.

Apparition périodique de douleurs molles tirant l'abdomen vers la gauche en cas de pathologie gynécologique chronique

Des douleurs sourdes tirant dans le bas de l'abdomen, à gauche, sont caractéristiques d'un processus inflammatoire chronique des appendices utérins gauches. Dans de tels cas, la douleur s'accompagne généralement de l'apparition d'un écoulement mucopurulent.

L'inflammation chronique des appendices de l'utérus se développe le plus souvent à la suite de maladies infectieuses et inflammatoires aiguës de l'utérus et / ou des appendices (endométrite aiguë, annexisme aigu, salpingoophorite aiguë). L'exacerbation du processus peut être associée à des causes externes (hypothermie, surmenage nerveux ou physique) et internes (apparition de saignements menstruels, affaiblissement du corps après une maladie).

Souvent, des processus inflammatoires chroniques au niveau des appendices utérins se manifestent de manière subaiguë. Le seul symptôme de la pathologie peut donc résulter en une douleur sourde au bas ventre, apparaissant pendant les règles ou après une exposition à des facteurs externes indésirables. Cependant, à tout moment, le processus peut être aggravé par le développement de complications purulentes allant jusqu'à la péritonite et par une évolution prolongée des appendices de l'utérus, entraînant des modifications irréversibles conduisant à la stérilité.

Des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen gauche peuvent survenir avec des néoplasmes de l'utérus, tant bénins que malins. Dans ce cas, les kystes ovariens bénins ne sont accompagnés du syndrome de la douleur que lorsque le volume du kyste atteint une taille importante.

La douleur dans le cancer de la trompe de Fallope survient à des stades relativement précoces du développement de la tumeur et présente souvent un caractère de crampes. Dans ce cas, la douleur est accompagnée d'un écoulement abondant (jusqu'à 50 ml ou plus) du vagin. Cette pathologie se développe le plus souvent dans la période pré-ménopause (après 40 à 45 ans).

En règle générale, le cancer de l'ovaire se développe plus tard, après la ménopause (après 50 ans) et est souvent asymptomatique pendant longtemps. Ainsi, le syndrome douloureux apparaît déjà dans le cas d’un processus tumoral généralisé dans le contexte d’une déplétion générale du corps et des symptômes d’une intoxication par le cancer (nausée, mal de tête, faiblesse, perte de poids).

Cependant, dans certains cas, une douleur dans le bas ventre à gauche en cas de cancer de l'ovaire gauche survient déjà au stade initial de la maladie. En même temps, des douleurs tiraillantes et douloureuses à court terme apparaissent sans raison apparente. Plus tard, le syndrome douloureux devient cyclique: la douleur survient après 4-5 jours et dure 2-3 heures.

Avec la croissance d'une tumeur dans la cavité pelvienne, la douleur devient permanente et peut changer de caractère en fonction du degré de lésion des organes et des tissus environnants (douleur lancinante, déchirante, rongeante).

23 août 2016

Informations générales

La douleur au bas-ventre amène souvent les femmes à consulter un gynécologue pour déterminer les causes de ces symptômes. Une douleur douloureuse dans le bas-ventre et une douleur aiguë dans le bas-ventre sont tout aussi alarmantes, surtout si elles font très mal et longtemps.

Cependant, une douleur très intense dans la région de l'aine peut également indiquer des anomalies neurologiques ou chirurgicales. Par conséquent, les coupures aiguës et les douleurs sourdes et douloureuses dans cette partie de l'abdomen sont une raison pour consulter immédiatement un médecin et obtenir un diagnostic complet.

Douleur abdominale chez la femme, droite et gauche

Déterminant les causes de la douleur dans le bas ventre chez les femmes, les médecins les divisent en deux groupes conditionnels. Les raisons pour lesquelles le bas-ventre de la femme fait mal peuvent être organiques et fonctionnelles.

Causes organiques de la douleur et des crampes chez les femmes

  • maladies génitales chez les femmes (endométrite, apoplexie ovarienne, myome utérin, annexite, kyste ovarien, torsion des jambes du kyste ovarien, endométriose);
  • inconfort et douleur associés à l'utilisation du dispositif intra-utérin;
  • pathologie chirurgicale de type aigu, maladie de la vésicule biliaire, système urinaire (cholécystite, pyélonéphrite, appendicite, cystite);
  • douleur sourde, coupante, tiraillante et autres types de douleur associée à la grossesse (menace d'interruption, grossesse extra-utérine, colique après un avortement médicamenteux, décollement prématuré du placenta).

Raisons fonctionnelles

  • troubles du cycle mensuel (saignements utérins anormaux, algoménorrhée);
  • douleur dans l'ovulation;
  • la stase du sang, qui est libérée pendant la menstruation (hématomètre, courbure de l'utérus).

Il convient de noter que la douleur dans le bas-ventre peut avoir un caractère différent. Il peut être coupant, coupant, douloureux. Parfois, il est accompagné de ballonnements, une forte gêne dans le bas du dos. Dans certains cas, lors d'un contact sexuel, la femme ressent une gêne immédiatement après l'acte.

Il est important de déterminer dès que possible les causes des spasmes chez les femmes de cette région. Les causes des spasmes détermineront le gynécologue ou dirigeront une femme vers le spécialiste approprié.

Qu'est-ce qui fait mal au bas-ventre?

Dans les maladies du système génito-urinaire, une douleur dans le bas-ventre chez les femmes à gauche peut se manifester. Si une femme a mal au bas-ventre, la raison de cette affection peut être due à un certain nombre de maladies pour lesquelles il existe une douleur tirante, piquée, douloureuse. Tout d'abord, des douleurs vives et des ballonnements peuvent indiquer une maladie intestinale. Parfois, cela fait mal sur le côté gauche et après avoir trop mangé, la consommation d'aliments de mauvaise qualité. Il est nécessaire de prendre en compte qu'une des maladies des reins peut se manifester de cette manière. Tire dans le côté gauche et dans un certain nombre de maladies du système reproducteur. Mais si dans le côté gauche cela fait mal ou tire, le médecin doit déterminer les raisons. Seul un spécialiste comprend et détermine clairement ce qui reste dans le bas-ventre de la femme.

La cause de l’inconfort peut être une maladie neurologique, dans laquelle la douleur palpite généralement, des pousses.

Il arrive que la douleur dans le bas de l'abdomen soit associée à une hypothermie - par exemple, une femme peut souffrir de telles sensations après avoir eu les pieds froids, etc.

La douleur abdominale inférieure droite chez la femme peut également être différente. Des douleurs douloureuses et persistantes peuvent souvent être associées à des maladies de l’intestin, des reins, des crises d’appendicite, une pancréatite aiguë. Le spécialiste comprend clairement ce qui se trouve à droite et, en conséquence, les pathologies des organes qui peuvent survenir.

Inflammation des appendices et de l'utérus

Si l'utérus ou l'appendice devient enflammé, la maladie débute avec acuité: la température monte, l'intoxication du corps, des douleurs dans le bas de l'abdomen sont notées. Si une femme a des annexis, il y a une douleur dans le bas-ventre à gauche ou à droite - des deux côtés. Dans le cas de l'endométrite, il y a une douleur douloureuse ou aiguë et une sensation de brûlure au milieu. Si une femme se tourne vers le médecin avec des plaintes de douleur du côté gauche ou du côté droit, le spécialiste procède à un examen vaginal. En cas d'inflammation des appendices, il existe des appendices pâteux avec une douleur vive. Avec des plaintes qui font mal au milieu et une endométrite soupçonnée, un utérus ramolli et élargi est palpable, ce qui peut nuire à la palpation.

Une douleur intense au côté gauche du bas-ventre, ainsi qu’au droit ou au centre, est observée au cours de la phase aiguë de ces affections. Avec l'endométrite chronique et les annexites, la douleur est douloureuse et sourde. Il y a une lourdeur dans les appendices, la palpation est déterminée par la sensibilité de l'utérus. Si vous appuyez sur le bas-ventre, puis relâchez-le brusquement, cela vous fera plus mal lorsque vous le lâchez. Parfois, une femme se plaint que le rectum lui fait mal.

Avec de telles maladies, la femme peut sentir que la douleur dans l'intestin est laissée dans le bas-ventre gauche et que des coups de poignard ou une douleur pulsatile s'y développent. Mais déterminer exactement pourquoi la douleur à gauche n’est possible que dans le processus de recherche. Un homme devrait également être référé à un médecin, car seul un spécialiste peut déterminer pourquoi la douleur dans le bas-ventre se développe chez l'homme.

En prescrivant un traitement contre l'inflammation des appendices et de l'utérus, le médecin attribue un traitement par perfusion, des antibiotiques, des vitamines et des anti-inflammatoires.

Endométriose

Avec la manifestation de l'endométriose, une lésion de l'utérus, des appendices, ainsi que la partie postérieure de l'espace se produit. Cette maladie se caractérise par la prolifération en dehors de l'utérus de cellules similaires à l'endomètre. En règle générale, dans cet état, la douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen se manifeste avant la menstruation, elle augmente pendant la menstruation.

Si une endométriose de l'utérus se développe, elle fait mal, tire et pique au milieu en dessous.

Avec le développement de l'endométriose, les appendices font mal dans la partie où la région de l'aine est déterminée.

Avec l'endométriose rétrocervicale - derrière le pubis.

La douleur devient plus intense, avec un processus adhésif prononcé dans le bassin. Mais avec l'endométriose, le cycle menstruel est également perturbé, la nature des modifications de la menstruation et l'infertilité se développent.

Dans cette condition, il semble parfois qu'une femme soit à l'origine des spasmes, c'est que ses intestins lui font mal. Pour déterminer exactement ce qui peut être malade et faire un diagnostic, un spécialiste devrait. L'endométriose est traitée hormonalement, il est parfois nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale.

Apoplexie de l'ovaire

L'apoplexie, c'est-à-dire une hémorragie dans le tissu ovarien, se développe chez la femme entre les règles.

Cette maladie survient après l'ovulation. Lorsque le follicule est déchiré, des lésions vasculaires sur l'ovaire se produisent, entraînant un saignement dans la cavité abdominale et l'ovaire. Cela peut arriver après l'acte, après l'exercice. En cas de saignement intra-abdominal, une femme souffre de fortes douleurs abdominales cambrées à l'endroit où se trouve l'ovaire affecté. Il existe également une anémie post-hémorragique, dans laquelle la pression diminue, la peau devient blanche et la femme perd conscience. Dans cette condition, un besoin urgent de faire l'opération.

Myome utérin

On observe des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen avec le myome utérin si la tumeur atteint une taille importante et serre les organes situés à proximité. Dans ce cas, le ventre fait mal et se blesse, il y a une douleur sourde et tiraillante. Avec le développement de la douleur sous-muqueuse myoma noeud, coups de couteau, des crampes. Les saignements se développent également. Dans de tels cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Kystes ovariens jambes de torsion

Un tel état peut se développer à la suite de virages serrés, de flexions, d'efforts physiques. Pourquoi, dans ce cas, le gémissement est simplement expliqué: si la jambe est tordue à 90 degrés, la sortie du sang veineux est perturbée et l’oedème du kyste se développe. Dans ce cas, les raisons de ce qui fait mal chez une femme du bas-ventre ne peuvent être confirmées que par un médecin.

S'il y a une torsion de 360 ​​degrés, le sang artériel ne pénètre pas dans le kyste et, par conséquent, la douleur est déjà aiguë, coupante et parfois filante. Il existe également une image d'abdomen «aigu»: du côté où le kyste est agrandi, une douleur intense se développe, un spasme, une femme tombe malade, des vomissements commencent. La température augmente, lombaire douloureuse. Cet état peut se développer indépendamment du cycle menstruel: à la fois au milieu du cycle et pendant la menstruation.

Et si une femme développe une telle condition? La réponse est sans équivoque: un traitement urgent est nécessaire - élimination d'un kyste, la jambe ne se détend pas.

Appendicite

Les causes des spasmes peuvent être associées à une attaque d'appendicite. Il convient de noter que cette maladie commence par de la fièvre et des douleurs qui se manifestent d’abord dans l’épigastre, puis dans la région iliaque. En outre, il y a une intoxication, une faiblesse, des vomissements, parfois - une diarrhée, une perte d'appétit.

La douleur dans la région iliaque est vive, cependant, son intensité peut être différente - parfois elle est constante, parfois - une douleur intermittente. Il commence au centre, se déplace progressivement vers le côté droit, augmente avec le mouvement, la toux, quand une personne change de position corporelle.

Au tout début du développement de tels symptômes, il est important de consulter un médecin, car sans intervention chirurgicale en temps voulu, une péritonite et d'autres décès sont possibles.

Il est important de noter que les symptômes de l'appendicite se confondent facilement avec les signes d'autres maladies. Il semble montrer des crampes dans les intestins, des ballonnements, des maux d'estomac, des maux neurologiques, des crampes prémenstruelles. Dans certains cas, des douleurs lancinantes surviennent après avoir mangé en raison d'une alimentation excessive. Les causes chez les hommes des douleurs abdominales basses peuvent être associées à des maladies urologiques. Par conséquent, l'estomac doit être ressenti par un spécialiste.

Cholécystite

Le plus souvent, une inflammation de la vésicule biliaire se produit s'il y a des calculs. Le cours de la maladie est aigu - il y a une douleur lancinante dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, la température augmente, la personne tombe malade et les démangeaisons de la peau sont perturbées du fait de l'augmentation de la bilirubine. Il fait mal à l'aine droite chez la femme, au bas ventre, à l'hypochondre droit, donne à d'autres organes: maux de dos, donne au bas du dos. La gêne devient plus prononcée après avoir mangé.

Avec la cholécystite, le médecin prescrit un régime, des médicaments qui activent le flux de la bile. Si les calculs sont gros, il n’ya pas d’autre méthode de traitement que la chirurgie.

Pyélonéphrite, cystite

Les causes de ces maladies sont associées à une infection des voies urinaires. Lorsque le processus inflammatoire de la vessie se développe une douleur aiguë dans la région inguinale, qui devient plus aiguë lorsque la miction survient.

Il est parfois très difficile pour une femme d’écrire, car au cours de ce processus, elle coupe beaucoup.

Lorsque la pyélonéphrite fait mal au bas-ventre et au bas du dos, elle donne généralement le bas du dos et tire le bas du dos périodiquement. Votre dos pourrait faire mal. En outre, la température augmente, parfois des diarrhées et des nausées se manifestent. Mais les problèmes de miction sont les plus prononcés: les femmes se plaignent qu’à présent, l’abdomen se coupe. Et souvent, la plainte ressemble à ceci: «J'écris périodiquement quand je m'assieds, tousse, ça me gêne, si je suis tendu, je soulève un poids lourd, avec de la pression». Les tests de laboratoire montrent des tests urinaires inflammatoires.

La pyélonéphrite et la cystite sont traitées avec des antibiotiques, ainsi que des nitrofuranes.

Grossesse extra-utérine

Lors d'une grossesse extra-utérine, l'œuf fécondé est implanté à l'extérieur de l'utérus (il peut s'agir de l'ovaire, de la cavité abdominale, de la trompe de Fallope). Dans cette situation, une femme qui subit un avortement des trompes manifeste des douleurs périodiques dans la région de l'aine. Pristvoobraznye douleur, comme avant la menstruation ou pendant la menstruation. Si une rupture de tuyau survient, la douleur est aiguë. En même temps, les sensations douloureuses se manifestent dans le vagin, ressenti dans le rectum, dans la région supraclaviculaire. Avec l'attaque peut apparaître une décharge sanglante. Avec la grossesse extra-utérine, la menstruation est retardée, le test de grossesse est positif.

Les saignements intra-abdominaux sont marqués et l’opération doit être effectuée immédiatement.

Douleur avant, pendant et après les règles

Avant la menstruation

Parfois, la douleur chez une femme et une fille commence à apparaître au milieu du cycle. Avant la menstruation, l'abdomen est douloureux avec l'algoménorrhée. Le plus souvent, cette condition est observée chez les jeunes filles, en liaison avec l'établissement de niveaux hormonaux et le développement et la croissance des organes génitaux.

Le bas de l'abdomen chez les filles et les femmes avant les règles peut être douloureux pour d'autres raisons. Les raisons suivantes sont possibles:

Si vous ressentez une douleur, comme pendant la menstruation, mais qu'il n'y a pas de menstruation et que cela se produit régulièrement, vous devez contacter un médecin avec de telles plaintes.

Pendant les menstruations

Pour les mêmes raisons, les filles et les femmes souffrent souvent de douleurs aiguës pendant la menstruation. Parfois, l’estomac ci-dessous ne fait que tirer et fait mal un peu, mais dans certains cas, les menstruations peuvent être très douloureuses. Certaines femmes se plaignent que cela leur fait tellement mal qu'il est difficile de travailler pleinement.

Pourquoi de tels sentiments se développent-ils pendant la menstruation? Un gynécologue devrait comprendre.

  • La raison en est souvent le sous-développement de l'utérus, sa position anormale, une inflammation des organes génitaux, un haut niveau d'excitabilité du système nerveux central.
  • Le plus souvent, cela fait mal lors de la menstruation avec des femmes non-stop.
  • En outre, un état similaire est observé lors de l’utilisation de contraceptifs intra-utérins, ce qui est dû au fait qu’il ya un corps étranger dans l’utérus.
  • Lors de la menstruation, il est parfois douloureux au bas-ventre lors de la première apparition après un avortement, des premiers mois lorsque le flux menstruel apparaît après l'accouchement.
  • L'algoménorrhée secondaire est diagnostiquée en présence de ganglions fibromateux, de processus inflammatoires, après une intervention chirurgicale - abdominale et gynécologique.

Après la menstruation

Répondre précisément à la question de savoir pourquoi, après la douleur menstruelle dans le bas de l'abdomen, ne peut qu'un spécialiste après l'enquête. Mais le plus souvent, les causes de telles manifestations sont associées à une endométriose de l'utérus (résultant d'une augmentation de la circulation sanguine dans l'organe). Dans ce cas, le bas du dos peut faire mal. Si le tissu endométrial se développe, les ovaires peuvent être douloureux. Si l'ovaire droit fait mal, les causes peuvent également être associées à l'endométriose.

Les causes de telles sensations peuvent également être associées à une augmentation de la taille du kyste endométriotique après la menstruation. L'inconfort se manifeste dans l'endométrite chronique. Cependant, pourquoi après que la menstruation ait tiré le bas de l'abdomen, vous ne pouvez apprendre exactement qu'après une étude spéciale.

Douleur abdominale basse pendant l'ovulation

Beaucoup de femmes sont intéressées à savoir pourquoi, sous l’ovulation, le bas-ventre fait mal et si une telle affection peut être dangereuse. En règle générale, de telles sensations se développent au milieu d'un cycle et ne provoquent pas d'inconfort trop perceptible. Les femmes remarquent que l'estomac fait mal comme avant les règles. Immédiatement après l'ovulation, tire le bas de l'abdomen et le bas du dos. Parfois, il se produit un léger écoulement sous forme de quelques gouttes de sang. Avec l'ovulation, cela fait habituellement mal aux côtés: à gauche ou à droite. Des sensations désagréables se développent dans le coin dans lequel l'ovaire "fonctionne" dans ce cycle. Moins de douleur ou de coups de couteau au milieu.

Fondamentalement, il s’agit d’un phénomène physiologique qui ne nécessite pas de traitement. Il est rare que l'on se plaint de douleurs sévères, de battements, de coupures. Demandez au gynécologue pourquoi, lors de l’ovulation, vous avez mal à l’abdomen. Il est donc logique que cette affection se manifeste régulièrement et provoque un inconfort marqué.

Douleur après le rapport sexuel

Après les rapports sexuels, certaines femmes ressentent des sentiments désagréables. Cela arrive souvent la nuit. Pourquoi et ce qui peut nuire dépend de nombreux facteurs.

Souvent, si, dans ce cas, le bas-ventre tire, les raisons peuvent être associées à la frustration, c'est-à-dire à l'insatisfaction morale. Pourquoi tire le bas-ventre après un contact sexuel, seul un médecin peut déterminer avec certitude. Ce symptôme peut être ignoré si cela se produit rarement chez les femmes et si la douleur est légère. À propos, des maux d'estomac après un rapport sexuel peuvent également survenir chez les hommes. Et certaines femmes affirment avoir ressenti de la douleur à la conception. Mais si la droite ou la gauche tire constamment, il est impératif de contacter un gynécologue.

Pourquoi les femmes peuvent blesser le bas-ventre et qu'est-ce que c'est?

  • annexites et endométrite chroniques;
  • maladie pelvienne adhésive;
  • endométriose, ainsi que la tumeur, induration;
  • cervicite chronique;
  • maladies infectieuses;
  • sécheresse vaginale (due au manque d'éveil, avec ménopause);
  • dommages dus au sexe très rugueux.

En médecine, la douleur qui se manifeste à différents stades du contact sexuel est appelée dyspareunie. Les douleurs peuvent être différentes - parfois, une femme se plaint de pousser, de tirer, de se brûler, de picoter dans la région de l'aine.

La douleur peut survenir dans le muguet dépend de l'intensité de la maladie. Le muguet est une maladie infectieuse qui provoque des pertes, ce qui peut causer une gêne. Dans ce cas, la femme s’inquiète des démangeaisons - démangeaisons dans la région génitale, ainsi que de l’inconfort du bas-ventre.

Douleur abdominale basse pendant la grossesse

Une traction, puis une douleur aiguë à gauche ou à droite pendant la grossesse peuvent être perturbées par la menace de fausse couche. Ainsi, si une femme est enceinte et que son ventre lui fait mal comme avant la menstruation, vous devez déterminer sans tarder ce qui se passe.

En cas de fausse couche, des douleurs coupantes, lancinantes et lancinantes se manifestent à la suite de la contraction utérine à 22 semaines de gestation. Une femme se plaint d'avoir mal au dos, parfois avec écoulement sanglant, comme pendant la menstruation. Si l'estomac peut faire mal, la force de ces douleurs dépend de l'état de la femme.

Cependant, chez les femmes enceintes, cela fait périodiquement mal à droite ou à gauche presque tout le monde. Et ces douleurs douloureuses sont souvent associées à la croissance et au développement du fœtus. Mais quand même, si une femme a ses règles en retard et qu'elle soupçonne une grossesse, pourquoi a-t-elle mal au bas-ventre, il est préférable de demander à un spécialiste dont le profil est gynécologique.

La douleur pendant la grossesse peut être divisée en deux groupes.

  • avec décollement prématuré du placenta;
  • avec grossesse extra-utérine;
  • avec la menace d'interruption.
  • avec des problèmes avec le tube digestif;
  • avec des entorses qui soutiennent l'utérus;
  • avec des maladies chirurgicales;
  • avec tension dans les muscles abdominaux.

Une douleur coupante aiguë peut être un symptôme d'avortement spontané. Mais si cela fait mal au côté gauche en fin de grossesse, cela ne signifie pas toujours que des problèmes apparaissent.

Le côté droit ou gauche, ainsi que le bas de l'abdomen peuvent tirer en relation avec les phénomènes suivants:

  • On sait que le bas-ventre peut être malade plus tard si la femme mange mal. Si une femme a développé une dysbiose, elle peut se plaindre de se couper le ventre. En outre, des douleurs coupantes au niveau de l'abdomen pendant la grossesse apparaissent après un repas trop dense, car l'estomac est rempli d'intestins et la sensation de lourdeur fait que la femme a des intestins. Dans le contexte de la croissance de l'utérus, l'intestin est comprimé, un péristaltisme se produit, une constipation se produit, un gonflement se produit, dont les causes sont associées à la grossesse. Pour réduire de telles manifestations, vous devez manger à une certaine heure, consommer plus de liquide, bouger plus, étirer vos jambes, ne pas manger la nuit.
  • Des sensations désagréables dans les périodes ultérieures se produisent en raison d'entorses qui soutiennent l'utérus. Cela peut être une pulsation, des picotements, ils se produisent lors du déplacement, en appuyant. En conséquence, la femme sent qu'elle a mal au ventre. Ce phénomène se produit parfois lors de la marche, de l'effort physique. Néanmoins, si le patient a constamment le sentiment que l'utérus lui fait mal, le médecin doit en déterminer les raisons. En effet, parfois la douleur dans l’utérus se manifeste vraiment, les raisons dans certains cas peuvent être plus graves.
  • Parfois, une femme s'inquiète des raisons pour lesquelles l'utérus fait mal lorsque la douleur survient dans les endroits où les muscles abdominaux sont surchargés. De telles sensations se produisent lorsque la presse est tendue, ce qui peut causer une douleur à l'intérieur. En même temps, l'abdomen est dur, fait la moue, et un sentiment est créé qui tire à l'intérieur. Pour éliminer de telles sensations, il vous suffit de vous détendre et de vous reposer.
  • Rarement pendant la grossesse, il existe une exacerbation de maladies gastro-intestinales (si une personne est malade plus tôt), de pancréatite, d'obstruction intestinale, c'est-à-dire qu'un organe de la cavité abdominale est perturbé. Parallèlement à la douleur, il existe d'autres symptômes: température, vertiges, grondements dans les intestins et l'estomac. Une femme se sent malade, gonflée, elle "brûle" à cause de la chaleur. Dans ce cas, il est impératif de contacter un spécialiste, car il est parfois extrêmement important de mener une intervention chirurgicale le plus rapidement possible.
  • Les douleurs abdominales basses au cours des derniers mois de la grossesse peuvent être un signe d'affections gynécologiques. Les "maladies" féminines "parlent" parfois du déroulement défavorable de la grossesse.
  • Les sensations de préhension indiquent la menace d'avortement. Commencez également la sortie des organes génitaux. Pour maintenir une grossesse, vous devez immédiatement contacter votre médecin présentant ces symptômes.
  • Le coin inférieur de l'abdomen fait mal si un décollement prématuré du placenta survient. Un tel phénomène peut être la conséquence d’une blessure, d’une surtension, d’un certain nombre de maladies. Dans cet état, les vaisseaux sanguins se rompent, dans l'abdomen et en dessous, il y a une douleur très intense, des saignements se produisent dans l'utérus. Dans ce cas, il est important d'appeler immédiatement l'assistance d'urgence.

Même si une femme a un léger retard, mais qu'elle cherche à préserver sa grossesse, elle devrait consulter un médecin lorsque de telles sensations se manifestent. Les personnes qui sont déjà en cours de grossesse devraient être attentives à ces symptômes.

Il est nécessaire d'informer le spécialiste des différents inconforts de l'abdomen - si l'estomac devient engourdi, il provoque simultanément des contractions des jambes, des maux de dos, etc. Plus ces sentiments durent longtemps, plus une telle situation peut être dangereuse.

Par conséquent, chaque femme intéressée par la naissance d'un bébé en bonne santé devrait consciemment se rapporter à sa santé et «écouter» attentivement son corps.

Éducation: Elle a obtenu un diplôme en pharmacie du Rivne State Basic Medical College. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Vinnitsa. M.I.Pirogov et stage à sa base.

Expérience professionnelle: De 2003 à 2013, elle a travaillé en tant que pharmacienne et chef de kiosque de pharmacie. Elle a reçu des diplômes et des insignes pour de nombreuses années de travail diligent. Des articles sur des sujets médicaux ont été publiés dans des éditions locales (journaux) et sur divers portails Internet.

Bonjour, j'ai commencé hier soir à ressentir une douleur au bas-ventre dans la région de l'aine, une grossesse peut être exclue car en 2014, j'ai été stérilisée selon les mesures.

L’émergence de douleurs sur le côté gauche de l’abdomen n’est pas seulement un malaise associé à beaucoup de malaises, mais est également un motif de préoccupation grave, car elle peut indiquer le développement de toute maladie.

Les organes vitaux sont situés dans cette partie du péritoine. Si vous ressentez une douleur, vous devez immédiatement identifier les facteurs qui vous provoquent afin d'éviter des problèmes de santé graves. À partir de cet article, vous en apprendrez davantage sur les principales causes de ce symptôme, ainsi que sur ce qui doit être fait quand il apparaît.

Les principales causes de douleur sur le côté gauche du bas-ventre

Douleur abdominale basse du côté gauche - une raison de consulter un médecin

Les sensations de douleur dans l'abdomen sont généralement le signe d'une pathologie en développement. Quelles actions faut-il entreprendre si le bas-ventre du côté gauche fait mal?

Bien entendu, ne retardez pas le traitement et demandez l'aide d'un spécialiste. Après l’enquête, seul le médecin établira les causes profondes de la détérioration de la santé.

Afin d'établir un diagnostic, le médecin doit déterminer non seulement l'emplacement de la douleur, mais également sa nature, son intensité et sa durée.

Il existe plusieurs types de douleur distincts:

Examiner les causes possibles de l’émergence de divers types de douleur localisée dans une zone donnée du péritoine.

Douleur sourde et douloureuse

Bas du ventre gauche du côté gauche

Peut signaler des défauts dans l'estomac et le pancréas. Souvent, avec l'apparition de nausées et de vomissements, la température corporelle augmente. Dans ce cas, vous devez contacter immédiatement un établissement médical.

En règle générale, une douleur douloureuse se manifeste dans diverses pathologies gynécologiques des ovaires et de l'utérus. Des sensations désagréables peuvent apparaître à la fois pendant l'exercice et au repos et être complétées par les sécrétions de sang des organes génitaux.

En outre, ces sensations douloureuses dans certaines situations sont un signe de cystite chronique, d'inflammation de la veine hémorroïdaire, de varices, de tumeurs, de sigmoïde et de défaut intestinal direct.

Douleur lancinante

Les douleurs tirantes de faible intensité sont des satellites de pathologies inflammatoires et purulentes des organes urinaires, des zones intestinales (sigmoïde directe) et s'étendent de la jambe gauche au bas du dos.

Ils parlent souvent de la présence d'une hernie étranglée, ainsi que du syndrome du côlon irritable, qui s'accompagne de crampes, de constipation ou de diarrhée, de ballonnements et d'autres symptômes.

Douleur aiguë

Douleurs abdominales basses du côté gauche: palpation

Une douleur insupportable et aiguë peut être un signe:

  • la colite;
  • la cystite;
  • urolithiase;
  • inflammations du tractus gastro-intestinal résultant d'une exposition à des infections (dysenterie, salmonellose, gastro-entérite, etc.);
  • annexite;
  • grossesse extra-utérine;
  • formations oncologiques dans les dernières phases du développement de la maladie.

Douleur perçante

Un type de douleur perçante apparaît dans diverses pathologies des reins et des intestins, accompagne le passage des calculs rénaux à travers l'uretère gauche.

L’apparition de sensations désagréables de ce type indique également une inflammation de la région lombaire, des articulations de la hanche et du cartilage.

Caractéristiques de la maladie

Selon les statistiques, l’apparition de douleurs dans la partie inférieure gauche du péritoine incombe à la maladie:

  1. urologique - de 65 à 90%;
  2. gynécologique - de 60 à 70%;
  3. gastro-entérologique - de 50 à 60%;
  4. orthopédique - de 7 à 15%.

Dans la plupart des cas, la localisation de la douleur dans cette zone indique une pathologie:

  • la rate;
  • l'intestin grêle;
  • gros intestin (côté gauche du côlon transverse et branche descendante du côlon);
  • organes du système génito-urinaire;
  • os pelviens du squelette, articulation de la hanche, vaisseaux sanguins, cartilage, nerfs, ganglions lymphatiques de la ceinture pelvienne.

Arrêtons-nous plus en détail sur les symptômes d’éventuelles maladies des organes et tissus répertoriés du corps humain.

Douleur dans les pathologies de la rate

La douleur peut être soulagée par la chaleur.

La rate est l'organe responsable de la création et de la destruction des cellules sanguines. Au début, le développement de divers défauts d'organes est accompagné d'une douleur du côté gauche au bas du péritoine.

Ce symptôme apparaît dans les pathologies suivantes:

  1. Ostrom rate dilatée. Le défaut est favorisé par des processus inflammatoires et des troubles de la circulation sanguine, ce qui entraîne l'apparition d'une douleur paroxystique et sourde dans l'hypochondre gauche, qui descend souvent en dessous.
  2. Avec la maladie peut également se sentir malade et vomir, la température augmente.
  3. Infarctus de la rate dû à un blocage de l'artère et à la formation d'un foyer nécrotique près du thrombus. Des sensations désagréables apparaissent d'abord dans l'hypochondre gauche, puis s'abaissent progressivement. Un autre signe de pathologie est une forte fièvre. Sans intervention chirurgicale urgente, il peut en résulter une perte de sang massive menaçant la vie du patient.
  4. Inversion de la rate.
  5. La torsion de l'artère splénique est le plus souvent causée par des malformations congénitales ou des blessures reçues. Avec cette pathologie, l'état de santé général peut fortement se détériorer, des douleurs aiguës apparaissent, de même qu'une constipation, des vomissements et des flatulences.
  6. L'abcès de la rate est une maladie potentiellement mortelle pour le patient. La maladie apparaît en raison d'un processus inflammatoire purulent dans certaines parties du corps. Et dans les cas avancés peuvent conduire à une péritonite. Les principaux symptômes d'un abcès sont une douleur aiguë dans la région sous-costale gauche et la partie inférieure du péritoine, la température, une mauvaise santé, des évanouissements.
  7. Kyste de la rate, qui survient lors de ruptures de l'organe ou dus à des abcès.
  8. Oncologie.

Douleur dans l'intestin grêle

L'intestin grêle comprend les parties duodénale, maigre et iléale. En règle générale, le bas du péritoine du côté gauche commence à se faire mal avec des défauts du jéjunum, dont certaines parties sont situées de ce côté.

Ainsi, la douleur qui en résulte peut être l’un des symptômes:

  • Malabsorption. La maladie est due à l'incapacité de l'intestin grêle à absorber certains aliments. La douleur qui éclate en tirant se transforme souvent en crampes. Peut s'accompagner de fréquentes envies de se rendre aux toilettes, de la diarrhée, des flatulences, des grondements dans les intestins, du goût désagréable dans la bouche.
  • Maladie coeliaque - intolérance au gluten. En règle générale, il se produit chez les nourrissons avec l'introduction de bouillies dans les suppléments. Les symptômes de la maladie ressemblent aux symptômes de malabsorption. Avec un traitement inapproprié et intempestif d'un bébé, le développement physique et mental présente des retards.

Douleur avec des défauts du gros intestin

Ce qui compte, c'est la nature de la douleur et son intensité.

Le gros intestin comprend l'aveugle, le colon, le sigmoïde et le rectum.

Très souvent, on observe l'apparition d'une douleur du bas-ventre à gauche avec des défauts de la section descendante ou transversale du côlon.

La localisation de la douleur dans cette zone peut être un signe:

  1. Syndrome du côlon irritable - une maladie dont personne ne connaît la cause exacte. Selon la plupart des scientifiques, il est causé par le stress. Avec cette maladie peut survenir la diarrhée ou la constipation, la flatulence. Dans le même temps, aucune modification pathologique de l'épithélium intestinal n'est observée.
  2. Maladie de Hirschsprung - absence de terminaisons nerveuses dans certaines zones de l’intestin. La pathologie est considérée comme héréditaire. Elle souffre principalement de sexe masculin.
  3. Maladie de Crohn - inflammation nodulaire du tube digestif, se traduisant par des sensations douloureuses, des diarrhées, des vomissements, une perte d'appétit, une léthargie.
  4. Colite ulcéreuse non spécifique - processus inflammatoire du gros intestin. Avec ce défaut, des modifications de l'épithélium intestinal se produisent, une douleur paroxystique apparaît. La maladie est souvent accompagnée de douleurs articulaires, de diarrhée accompagnée de plaques de sang et de pus et de fièvre.
  5. La polypose
  6. Obstruction intestinale. La pathologie est accompagnée de douleurs aiguës, de flatulences, de nausées et de vomissements.
  7. Boyaux
  8. Maladies oncologiques et autres pathologies.

Douleur dans les troubles du système urogénital

La douleur du bas-ventre à gauche indique également:

  • Urolithiase.
  • Cystite - inflammation des muqueuses de la vessie. Cette pathologie est caractérisée par une douleur douloureuse, des mictions fréquentes, entraînant des sensations douloureuses, une détérioration du bien-être.
  • HYDP - expansion du pelvis rénal. La pathologie se produit lorsque la décharge urinaire des reins. Avec une expansion aiguë, il y a une forte douleur aiguë.
  • Syndrome d'Allen Masters. Le développement de la maladie provoque la rupture des ligaments de l'utérus en cours de travail lourd et d'avortement. Elle se manifeste par des crampes dans le bas de l'abdomen, du côté gauche ou près de l'anus. La fatigue, les règles douloureuses et l'inconfort pendant les rapports sexuels sont d'autres symptômes.
  • Inflammation des trompes de Fallope. Les symptômes sont une douleur aiguë à l'aine et à la partie inférieure du péritoine (y compris le côté gauche), des pertes vaginales, une menstruation douloureuse, de la fièvre.
  • Endométriose (ovaires, péritoine, trompes de Fallope, col utérin, etc.). Pathologie dans laquelle les cellules épithéliales se développent à l'extérieur du corps.
  • Grossesse extra-utérine.
  • Inflammations des appendices et certaines autres maladies.

Douleur dans les maladies du système circulatoire, des ganglions lymphatiques et de l'articulation de la hanche

Souvent, la douleur dans le bas ventre à gauche est une conséquence de maladies du système circulatoire ou musculo-squelettique:

  1. La lymphadénite est une inflammation gauche du ganglion inguinal.
  2. Varicosa.
  3. Anévrisme de l'artère fémorale (séparation de ses parois).
  4. L'arthrose du côté gauche de l'articulation de la hanche, qui réduit la mobilité de l'articulation, semble boiter et causer de la douleur.
  5. Maladies inflammatoires de l'articulation de la hanche et autres défauts.

Ainsi, la douleur dans le bas-ventre du côté gauche peut être l’un des symptômes de diverses maladies. Si vous ressentez une douleur associée à d'autres symptômes, il est préférable de ne pas vous soigner vous-même, mais de faire appel à des spécialistes.

Pourquoi le côté gauche de l'abdomen fait-il mal, la vidéo dira:

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

http://gastroblog.ru/raznoe/ostraya-rezkaya-bol-sleva-vnizu-zhivota.html

Publications De Pancréatite