Combien de temps peut l'appendicite, et quoi faire dans de tels cas?

L'appendicite est une maladie caractérisée par une inflammation de l'appendice du caecum. Avec cette maladie, il est important de déterminer combien de temps l'appendicite peut être douloureuse, l'intensité et la localisation de la douleur, ainsi que les processus qui l'accompagnent.

Types d'appendicite

Par la nature du cours, il existe deux formes de cette maladie:

  • Aiguë - résulte de l'activité de micro-organismes pathogènes, se développe en quelques jours et nécessite une intervention chirurgicale immédiate.
  • Chronique - se produit sur le fond de la forme aiguë de la maladie, à la suite d'un traitement de qualité médiocre ou inachevé.

Selon les indicateurs morphologiques, l'appendicite est divisée en les types suivants:

  • Appendicite simple: une inflammation de la muqueuse de l'organe se produit.
  • Appendicite superficielle: l'inflammation a un caractère plus profond.
  • Type destructif de la maladie: des agents infectieux pénètrent dans la cavité de l'organe, les premiers écarts dans la structure de l'organe sont observés.
  • Type de flegme: le processus inflammatoire affecte toutes les membranes et les couches de l'appendice.
  • Type apostématique: de petits foyers d’inflammation avec des signes de nécrose apparaissent sur les parois de l’organe.
  • Type de flegme ulcératif: le processus inflammatoire affecte la membrane séreuse, de petits ulcères apparaissent sur les parois de l'organe.
  • Type gangreneux: accompagné d'une nécrose des parois de l'appendice et du début de l'inflammation du péritoine.
  • Type perforé: se produit quand un appendice se rompt, une nécrose est visible le long des bords de la rupture.

Le processus inflammatoire est le plus facile à arrêter avec les premiers types de la maladie, donc après avoir remarqué une activité suspecte dans l'abdomen, il est urgent d'aller à l'hôpital.

Les causes de la maladie

Il existe plusieurs causes possibles de cette maladie:

  • pénétration de corps étrangers dans la cavité de l'organe;
  • occlusion des excréments de l'appendice;
  • maladies infectieuses bactériennes, virales et fongiques;
  • l'utilisation de la malbouffe, ainsi que des graines, des baies et des fruits avec des noyaux;
  • processus inflammatoire dans le tractus gastro-intestinal;
  • inflammation vasculaire;
  • cuisiner et servir des plats dans des plats avec une pulvérisation facilement détachable (exemple: articles en émail);
  • blessures mécaniques, chimiques, physiques de l'abdomen.

Chacune de ces causes peut entraîner une inflammation de l’appendice. Vous devez essayer de vous conformer à toutes les mesures de sécurité pour éviter cela.

Début de la maladie

À la suite d’une infection de nature bactérienne ou virale, le pus s’accumule dans l’appendice, ce qui ne peut pas sortir seul et causer une inflammation de l’organe.

En l'absence de traitement, une rupture de la paroi de l'annexe peut se produire, du pus va en sortir, ce qui entraînera une inflammation d'autres organes, une septicémie et des abcès pouvant entraîner la mort. Par conséquent, aux premiers symptômes de la maladie, il est nécessaire de consulter un médecin.

La nature des symptômes de l'appendicite

Il existe plusieurs signes permettant de déterminer cette maladie:

  • La douleur survient soudainement à n'importe quel point de l'abdomen, a une nature constante et une intensité différente, elle peut arbitrairement s'intensifier et s'atténuer.
  • Avec une position atypique de cet organe, une douleur peut survenir dans la partie supérieure de l'abdomen, ressemblant à une gastrite, ou dans la partie inférieure, ce qui est généralement une manifestation de la cystite.
  • La douleur augmente avec la marche, le changement de position du corps et tous les mouvements.
  • La toux et les éternuements aggravent la douleur, particulièrement clairement dans la région iliaque droite.
  • Si vous prenez la position de "l'embryon" sur le côté droit, la douleur s'atténuera et, lorsque vous reviendrez à la position de départ, elle s'intensifiera.
  • La douleur est généralement accompagnée de: fièvre légère, perte d'appétit, distension abdominale et flatulences.
  • Si vous tapez votre doigt sur l'os iliaque droit, une douleur aiguë se produira à cet endroit.
  • Si vous frappez sur le ilium d'autre part, alors il n'y aura pas de douleur.
  • Vous pouvez appuyer sur le site de localisation de la douleur, et cela faiblira, mais si vous retirez votre main de ce point, une nouvelle attaque de la douleur se produira.

IMPORTANT! Après un certain temps, la douleur peut reculer - c'est une indication indispensable en cas d'hospitalisation urgente!

En plus de la douleur, il existe d'autres symptômes de l'inflammation débutante de l'annexe:

  • nausées et vomissements (généralement 1 à 2 fois);
  • langue humide et blanche;
  • la diarrhée;
  • fièvre légère jusqu’à 38 degrés Celsius;
  • Dans le test sanguin, il y aura une augmentation marquée du contenu en leucocytes et leur décalage vers la gauche par la formule, ce qui indique la présence de processus inflammatoires dans le corps.

Qu'est-ce que la douleur diminue?

Un symptôme de douleur dans cette maladie peut non seulement s'intensifier, mais aussi soudainement s'affaiblir. Cela peut servir de signal de la mort des tissus des organes, y compris des cellules des membranes intestinales. Par conséquent, si la douleur cesse brusquement, vous devriez consulter un médecin.

IMPORTANT! Vous ne pouvez pas prendre de médicaments, en éliminant la douleur, ainsi que des antispasmodiques en cas de douleur abdominale, car dans ce cas, il sera impossible de déterminer la localisation et de déterminer le tableau clinique de la maladie.

Combien de temps l'appendicite peut-elle durer avant la pause?

L'inflammation de l'appendicite se développe généralement en deux à quatre jours, parfois le processus peut durer jusqu'à sept jours. Autour du foyer de l'inflammation peuvent se former des dépôts de tissu mort, ce qui peut conduire à un abcès. Si elle n'est pas traitée, la quantité de pus devient trop importante, la paroi de l'organe devient plus fine et, incapable de résister, se brise, entraînant des complications.

Symptômes de la maladie avec la rupture rapide de l'annexe

Avant la rupture du processus vermiforme, le patient présente les symptômes suivants:

  • l'apparition d'une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen, en particulier à droite dans la région de l'Ilium;
  • la température corporelle peut atteindre 40 degrés;
  • les vomissements commencent à se produire plus souvent et plus intensément;
  • une paralysie des nerfs périphériques peut survenir, pouvant entraîner une rémission brève et soudaine de la douleur;
  • la douleur augmente en intensité et en localisation;
  • une sensation de chaleur apparaît dans la région iliaque droite, comme si quelque chose s'était renversé à l'intérieur;

Le processus de rupture de l'appendice est une complication grave de la maladie, qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate afin d'éviter une septicémie et des lésions d'autres organes.

Le développement de l'appendicite pendant la grossesse

Les femmes pendant la grossesse ne présentent habituellement aucun symptôme typique de cette maladie:

  • douleur périodique au bas et au côté droit de l'abdomen;
  • l'apparition de la douleur à la cessation de la pression sur la zone de la douleur alléguée.

L'emplacement de la douleur peut également changer, car l'utérus, lors de sa croissance, est capable de déplacer l'appendice dans n'importe quelle direction. L'appendicite dans ce cas peut être confondue avec un tableau clinique de gastrite, d'ulcère gastrique, de cystite et de pancréatite. Au troisième trimestre, la douleur est généralement déplacée vers la région de l'hypochondre droit. Parfois, lorsque vue, la douleur se situe dans la région lombaire droite.

Un autre symptôme pouvant indiquer une inflammation de l'appendice est le vomissement immédiatement après l'apparition de la douleur. En particulier, il est nécessaire de veiller à ce que la toxicose au moment de la maladie soit déjà passée et que les vomissements ne soient pas une réaction naturelle à la restructuration du corps.

La pâleur, la transpiration excessive et le manque d'appétit seront également des signaux d'alarme.

IMPORTANT! La grossesse se caractérise par une douleur accrue dans la position couchée sur le côté droit du fait que l’utérus élargi exerce une pression sur l’organe enflammé.

L'inflammation de l'appendice est dangereuse pour le fœtus, elle peut entraîner un avortement. Parmi les autres complications, mentionnons l'apparition précoce d'un décollement placentaire, une obstruction intestinale, une inflammation des membranes du fœtus et une infection intra-utérine du fœtus.

Pour établir cette maladie, il est nécessaire de mener une série d'études. Une femme enceinte devrait faire un don d’urine de sang pour analyse; avant de la prendre, elle ne devrait pas manger d’eau ni d’eau, ainsi que prendre des laxatifs, ce qui pourrait nuire à l’inspection.

Le médecin procédera à une palpation abdominale pour déterminer l'emplacement et la douleur, ainsi qu'à un certain nombre d'autres tests et études (échographie abdominale, scanner). Après cela, en fonction des antécédents médicaux du patient, il diagnostiquera et déterminera la suite du traitement.

Avec le développement de l'appendicite, une femme enceinte est immédiatement opérée, puis des relaxants musculaires sont prescrits pour détendre la couche musculaire de l'utérus et des antibiotiques pour prévenir toute infection ultérieure (lorsqu'il prescrit des médicaments, le médecin calcule les risques possibles pour le fœtus). Si l'appendicite est rompue au troisième trimestre, le médecin prescrira d'urgence une césarienne au patient, ce qui réduira les risques potentiels pour la vie de l'enfant et de la mère.

L'appendicite est une maladie dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale indispensable. C'est particulièrement dangereux pendant la grossesse. Si vous constatez les premiers symptômes d'inflammation de l'annexe, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre à l'hôpital pour un diagnostic et un traitement plus approfondis.

http://mamyideti.com/kak-dolgo-mozhet-bolet-appenditsit.html

Comment l'appendicite fait mal

Les gens souffrent de plus en plus de diverses maladies du tractus gastro-intestinal. La manifestation de la maladie est affectée par la détérioration de la situation environnementale dans le monde, une mauvaise alimentation déséquilibrée, de nombreuses mauvaises habitudes, un mode de vie sédentaire.

De plus en plus, la phrase «L'appendicite fait mal…» résonne dans le bureau du thérapeute et du chirurgien, cette maladie se manifestant dans le contexte d'une inflammation de l'appendice (processus vermiforme). La maladie elle-même ne peut pas être malade, il est donc correct de demander: «comment et où l'appendice fait mal» pour que le médecin donne une réponse claire à la question.

La manifestation de la maladie est très diverse, les symptômes sont étendus (plus de 40). Naturellement, le signe principal et certain est la douleur. Lorsque l’estomac commence à faire mal, vous devez noter la zone de localisation et la nature de la douleur.

Les problèmes d'estomac n'affectent pas le corps comme l'inflammation. Dans les maladies du tractus gastro-intestinal peut être malade et arrêter, alors pas assez longtemps pour tomber malade (plusieurs jours, une semaine). Le processus appendiculaire enflammé, au contraire, blesse longtemps et constamment. Afin de ne pas mettre la vie en danger, il est démontré qu’il subit un examen complet. Il est possible de se débarrasser de l'appendicite uniquement par chirurgie. Une appendicectomie (retrait de l'annexe) représente 70% des interventions chirurgicales urgentes.

Symptômes de l'appendicite

L'annexe peut être située à droite ou à gauche. Dans ce cas, la localisation de la douleur est errante. La douleur est constante, prononcée. Au stade aigu, la suppuration du processus appendiculaire est possible, ce qui oblige une opération urgente consistant à retirer l'appendice afin de ralentir le processus de transition de l'inflammation vers d'autres organes.

En cas d'appendicite, la douleur apparaît brusquement, dans le cadre d'une bonne santé, le patient se réveille parfois la nuit d'une soudaine attaque de douleur. Le plus souvent, la douleur survient dans le bas de l'abdomen du côté droit, mais peut apparaître dans le nombril et la cavité abdominale supérieure, en tombant progressivement (dans les 3-4 heures) dans la partie iliaque du péritoine (symptôme de Kocher). La douleur est assez supportable, l'intensité augmente constamment, atteignant aiguë.

En fonction de la localisation du processus appendiculaire, la localisation de la douleur se manifeste à différents endroits:

  1. Dans la région iliaque droite. Le côté droit et le bas du péritoine font mal. Parfois, le nombril et les environs sont très douloureux. Les analgésiques apaisants ne fonctionnent pas.
  2. Pour l'estomac. La localisation du syndrome douloureux est floue. Cela commence par un gonflement, il semble que les intestins soient douloureux. Parfois, un anesthésique peut aider, mais l’effet ne dure pas plus d’une heure.
  3. Dans la région pelvienne, au contact des uretères, des organes génitaux. La nature de la douleur est vive, pique l'abdomen bas, il y a une envie fréquente d'uriner. Chez la femme, les affections gynécologiques sont possibles dans le contexte de la suppuration du processus du rectum dans la région des ovaires et de l’utérus.
  4. Près des reins, parfois du foie. La douleur est observée dans la région lombaire, rend.
  5. Scion sur le côté gauche de la cavité abdominale. Type de localisation rare, avec appendicite aiguë, difficultés de diagnostic. Douleur à l'abdomen, mal au côté gauche.

La douleur progresse en fonction du stade de la maladie, en commençant par une petite manifestation sous forme de ballonnement, se terminant par une coupure aiguë. Tous les symptômes indiquent une appendicite.

Première étape

Le stade catarrhal, qui dure les 10 à 12 premières heures, se manifeste par une douleur sourde et non intense dans la région iliaque et autour de l’anneau ombilical. Des nausées, des vomissements isolés, une envie accrue d'uriner, des selles molles et une augmentation progressive de la température corporelle au-dessus de 37 degrés sont possibles. Il y a une faiblesse générale, bouche sèche avec un revêtement blanc sur la langue, la douleur devient plus prononcée, plus paroxystique.

C'est le meilleur moment pour la chirurgie. À l'examen, la douceur de la cavité abdominale est observée, tandis que la sonde examine la zone droite et que la douleur augmente.

Deuxième étape

L'appendicite phlegmoneuse survient à la fin du premier jour après l'apparition des premiers signes de douleur. La douleur est localisée dans le bas de l'abdomen à droite, elle se transforme en coup de couteau, la nausée prend un caractère permanent, un battement de coeur bas (principalement des palpitations cardiaques). La température corporelle monte à 38 degrés. Les muscles abdominaux à droite sont tendus, le diagnostic est confirmé.

Troisième étape

Le stade gangréneux comprend 2 et 3 jours d'inflammation de l'annexe. Un soulagement imaginaire de la douleur est observé (la douleur est atténuée par la fatigue générale du corps).

La douleur se manifeste dans le bas de l'abdomen. L'intoxication du corps devient prononcée (nausée constante, diarrhée, vomissements possibles). La température corporelle devient basse (inférieure à 36 degrés). Le gonflement est très perceptible, la douleur lors de la percussion augmente.

Quatrième étape

Le stade perforé apparaît à la fin du troisième jour. Une douleur aiguë, lancinante devient une crampe et donne parfois à l'intestin. Vomissements fréquents, brun sur la langue apparaissant, la température monte à un point critique. Le péristaltisme intestinal ne fonctionne pas, le laxatif n’aide pas. Une péritonite peut se développer (empoisonnement du sang dû à une rupture de l’appendice). La douleur est paroxystique, fortement exprimée, parfois dans la région lombaire. Il est formellement interdit de durer longtemps, la mort est possible en cas de retard.

Le laps de temps des stades de la maladie est conditionnel. Dans chaque cas, le développement de la maladie se produit de différentes manières (comme un parcours aigu et un peu prononcé, caché).

La seule solution consistait à éliminer chirurgicalement le processus appendiculaire enflammé.

Douleur après le retrait

Toute intervention chirurgicale provoque une douleur après la procédure. Après la chirurgie, les tissus internes guérissent lentement, ce qui provoque des douleurs. Sore, s'atténue progressivement, localisé dans le côté droit. Plusieurs mois après le retrait de l'appendice peuvent prendre plusieurs mois pour retrouver une vie normale sans douleur. Après l'appendicite, d'autres manifestations sont possibles:

  • Caractère coupant la douleur. Indique la divergence de la couture. Ceci est possible avec une charge physique forte sur la presse (une forte montée du lit, une forte toux, le soulèvement d'objets lourds).
  • Douleurs dessinées, crampes, apparition soudaine de l'abdomen. Cela indique la formation d'adhérences. Souvent manifesté sous la couture et au-dessus, les intestins sont trop serrés.
  • La douleur du côté droit, qui se manifeste lors d'un effort physique, s'atténue pendant le repos. Les symptômes parallèles sont souvent des problèmes alternants avec le fauteuil (la diarrhée est remplacée par la constipation). Indique la formation d'une hernie postopératoire.
  • Douleur croissante, ne se terminant pas une minute, avec fièvre. Il y a un épaississement sur la plaie (gonflement des coutures). Signaux concernant le développement du processus inflammatoire (abcès des tissus et des organes).

Dans ce cas, ce n’est pas l’appendicite qui est à blâmer, mais une intervention chirurgicale non qualifiée, l’introduction de bactéries dans la plaie ou le comportement inapproprié du patient postopératoire.

Pour toutes les manifestations, il est nécessaire de consulter d'urgence le médecin traitant. Pour réduire les risques de développement d'une hernie et empêcher les coutures de se propager, il est nécessaire de suivre les recommandations du chirurgien, de bien manger (si un appendice est découpé, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire strict). Le régime vise à améliorer la motilité intestinale, ce qui empêchera le développement de selles inappropriées (ballonnements, flatulences, constipation).

Combattre la douleur après une appendicectomie

L'opération de suppression de l'appendice dure en moyenne 1 heure. En cas de pathologies possibles, l'intervention chirurgicale est retardée jusqu'à 2-3 heures.

Après le retrait de l'annexe, la douleur est un symptôme normal. La plaie guérit, les terminaisons nerveuses envoient des signaux au cerveau, elles signalent la douleur.

En cas de forte douleur, le médecin peut prescrire des analgésiques narcotiques, vendus exclusivement sur ordonnance. Boire est autorisé à petites doses limitées. Dans les cas extrêmes, le médecin augmentera le dosage. Ces médicaments entraînent des complications, l’auto-admission est interdite.

Le soulagement de la douleur est prescrit si la douleur est une déviation. Sinon, il y aura des effets secondaires: nausée, sédation accrue, rééducation lente.

Si la douleur est tolérable, légère, il est possible de prendre des analgésiques non narcotiques. Changement possible de régime. Chaque patient a besoin d'une approche individuelle. Lors du traitement des plaintes, il est nécessaire d'indiquer les manifestations de la douleur dans les détails.

L'appendicite est une maladie dangereuse. En cas de traitement tardif dans un établissement médical, des complications (péritonite, abcès), pouvant aller jusqu'à l'issue fatale, sont possibles! La vie en est une, il est nécessaire de surveiller de près la santé.

http://gastrotract.ru/appenditsit/kak-bolit-appenditsit.html

Gut

La mortalité qui lui est due semble être faible: seulement 0,2 à 0,3%, mais derrière des chiffres aussi insignifiants se trouvent environ 3 000 vies humaines que les médecins ne peuvent pas sauver. Et en été, quand beaucoup de gens sont dans des maisons de campagne et loin des médecins, il est particulièrement important de pouvoir distinguer l'appendicite des douleurs à l'estomac ordinaires afin de consulter un médecin à temps.

Aveugle mais dangereux

L'appendice est un processus oculaire aveugle court et mince de 7 à 10 cm de long, situé à l'extrémité du caecum (la section initiale du gros intestin). Comme toute partie de l'intestin, l'appendice produit du suc intestinal, mais si peu qu'il ne joue pas un rôle particulier dans la digestion. Par conséquent, pendant longtemps, il a été considéré comme une «erreur de la nature» et a été retiré aussi malade que possible. Mais récemment, des scientifiques ont découvert des cellules lymphoïdes dans le processus à l’aveugle, comme dans les amygdales. Et comme ces cellules ont des propriétés qui protègent le corps contre les infections, une hypothèse est née que l'appendice fait partie du système immunitaire.

Cependant, le nombre de cellules protectrices qu’il contient s’est avéré très petit et ne peut avoir un effet important sur l’immunité. La plupart des experts sont donc toujours convaincus que l’appendice ne présente aucun avantage, mais les dommages en cas d’inflammation peuvent être importants: une appendicite aiguë non diagnostiquée peut coûter cher, mais aussi à vie.

Blame tes dents?

Les experts ne s'entendent pas sur les causes exactes de l'appendicite. Cependant, les groupes à risque sont définis.

Par exemple, les personnes souffrant de maladies telles que l'angine chronique, la pneumonie, les rhumes prolongés, les maladies du tractus gastro-intestinal, les caries. À la suite de ces maladies, les infections sanguines pénètrent dans l’annexe et y provoquent un processus inflammatoire. Des dents saines sont donc un gage de santé pour l’appendicite.

Il y a aussi une théorie du stress. Il est basé sur le fait que, à la suite d'une excitation chez une personne, il se produit un rétrécissement brutal des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne un saignement brutal de l'appendice et le développement de son inflammation.

Mais le plus souvent, l'appendicite est expliquée par l'encrassement de la connexion du côlon et le processus vermiforme, ce qui arrive souvent avec la constipation et la colite chronique.

Comment l'identifier?

Pour la plupart des gens, l’appendice est situé à peu près à mi-chemin entre le nombril et l’os iliaque droit. Dans cet endroit avec une appendicite, la douleur maximale est ressentie. Mais si le processus vermiforme est élevé à l'hypochondre droit, plus près du foie, la douleur se manifestera dans cette zone. Et si l'appendice est abaissé dans la partie inférieure du bassin, l'appendicite est facilement confondue chez la femme avec l'inflammation des appendices, chez l'homme - la vessie.

Lorsque l'appendice est situé derrière le caecum, quand il est enveloppé dans les reins et l'uretère, il y a une douleur dans le bas du dos, il donne à l'aine, à la jambe, au bassin. Si le processus est dirigé à l'intérieur de l'abdomen, les douleurs apparaissent plus près du nombril, dans la partie médiane de l'abdomen et même sous la cuillère.

Les douleurs apparaissent soudainement, sans raison apparente. Au début, ils ne sont pas trop forts - ils peuvent encore être tolérés. Et parfois déjà dès les premières minutes d'une crise d'appendicite aiguë, elles deviennent insupportables et se poursuivent en fonction du type de colique.

La douleur va tourmenter une personne tant que les terminaisons nerveuses du processus sont vivantes. Lorsque sa mort survient, les cellules nerveuses vont mourir et la douleur s'atténue. Mais ce n'est pas une raison de réconfort. L'appendicite ne résout pas. Au contraire, le recul de la douleur est une raison pour une hospitalisation immédiate. L'appendicite aiguë est accompagnée d'autres symptômes. Au début de la maladie, il y a un malaise général, une faiblesse, une perte d'appétit. Bientôt, des nausées peuvent survenir, parfois des vomissements, mais une fois. Température caractéristique comprise entre 37,2 et 37,7 degrés, parfois accompagnée de frissons. Une patine blanche ou jaunâtre apparaît sur la langue.

Reconnaître l'appendicite aidera des techniques simples. Cependant, veuillez noter qu'il est nécessaire d'effectuer l'autodiagnostic avec le plus grand soin.

1. Tapotez légèrement avec le coussinet de l'index courbé dans la région de l'iléon droit - il fait toujours mal quand on fait une appendicite.

2. À titre de comparaison, frappez également sur la région iliaque gauche qui, en cas d’inflammation de l’appendice, ne provoquera pas de douleur. Attention: vous ne pouvez pas réaliser vous-même la palpation (palpation de l'abdomen avec les mains), il existe un risque de rupture de l'appendice, ce qui entraîne généralement une péritonite.

3. Essayez de tousser fort: une douleur accrue dans la région iliaque droite vous indiquera que vous avez une appendicite.

4. Appuyez légèrement sur la paume de la main à l'endroit de l'abdomen où vous avez le plus mal. Tenez votre main ici pendant 5 à 10 secondes. La douleur en même temps affaiblit un peu. Maintenant, enlève ta main. Si la douleur apparaît à ce stade, c'est un signe d'appendicite aiguë.

5. Prenez la position de l’embryon, c’est-à-dire allongez-vous à droite et remontez les jambes jusqu’à votre corps. Avec l'appendicite, la douleur abdominale va s'atténuer. Si vous vous tournez du côté gauche et redressez les jambes, cela augmentera. C'est aussi un signe d'appendicite aiguë.

Mais cet autodiagnostic devrait être limité. N'hésitez pas à contacter votre médecin car l'appendicite elle-même et toutes les maladies qu'elle peut masquer (coliques néphrétiques, exacerbation de pancréatite ou de cholécystite, ulcères de l'estomac et du duodénum, ​​inflammation aiguë de la vessie, des reins, des organes féminins), nécessite une hospitalisation!

Comment traiter

Si une appendicite aiguë est diagnostiquée, un traitement immédiat est une chirurgie d'urgence. Actuellement, il existe une méthode laparoscopique douce dans laquelle l'appendice peut être retiré sans une grande incision. Malheureusement, dans notre pays, ce type d’opération, dû au mauvais équipement technique des hôpitaux, n’est toujours pas généralisé.

La tâche principale de la période postopératoire consiste à éviter les complications, par exemple les suppurations d’une plaie postopératoire. Dans leur cas, le plus souvent, il n'y a pas de faute du chirurgien. Et pour être cette complication ou non, dépend de l'état de l'appendice au moment de l'opération - plus le degré d'inflammation est important, plus le risque de suppuration est élevé.

Si l'opération réussit, les jeunes patients sont déjà retirés de l'hôpital pendant 6-7 jours. Mais pour les personnes âgées, ainsi que pour les maladies chroniques (diabète, hypertension, ischémie du cœur, etc.), les points de suture sont retirés 2 à 3 jours plus tard. Après cela, la plaie est de préférence fixée avec un ruban adhésif.

Environ un mois, ne prenez pas de bain et n’allez pas au bain: les charges d’eau et de température sur le tissu cicatriciel immature rendent la couture plus grossière, large et laide. Pas moins de trois mois, et les personnes âgées un an et demi ne peuvent pas soulever des poids. Évitez les activités sportives qui provoquent des tensions dans les muscles abdominaux. Essayez de ne pas attraper froid: il est dangereux pour vous de tousser.

Si vous essayez de "supporter" l'appendicite, une péritonite peut survenir - une inflammation de la cavité abdominale. Ses symptômes sont:

augmentation de la douleur dans tout l'abdomen, nausées, vomissements, dans les cas graves - somnolence, léthargie, teinte bleutée du visage;

pulser jusqu'à 120-140 battements par minute, température jusqu'à 39-40 С;

la langue est recouverte de fleurs blanches, puis elle devient sèche, comme une peau, les lèvres sèches et gercées;

estomac gonflement, douloureux dans tous ses domaines, mais surtout à droite.

La péritonite n'est traitée que par chirurgie. De plus, l'opération est très compliquée et longue. Malheureusement, il n'est pas toujours possible de sauver le patient. C’est pourquoi, en cas de douleur abdominale, il ne faut en aucun cas retarder la visite chez le médecin. Comme ils le disent, nous ne voulons effrayer personne, mais tout le monde devrait se rappeler à quel point l’appendicite est dangereuse.

http://rg.ru/2011/06/09/appendicit.html

Inflammation de l'appendice - l'appendicite peut-elle être malade pendant une semaine?

Beaucoup de gens se demandent si l'appendicite peut tomber malade pendant une semaine ou plus. Si nous parlons d'une appendicite aiguë, alors sans intervention chirurgicale, une personne peut perdre une vie. Il en va tout autrement lorsque la maladie se transforme en forme chronique. Dans ce cas, les symptômes peuvent tourmenter une personne pendant très longtemps. Mais c'est assez rare.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice (appendice, appendice du caecum). Selon les statistiques, cette pathologie est la maladie la plus courante nécessitant une intervention chirurgicale. Il est observé chez les personnes âgées et chez les enfants (sauf les nourrissons).

1 Causes et symptômes de la pathologie

Les différends sur l'étiologie de cette maladie continuent à ce jour. Les scientifiques ne peuvent toujours pas se mettre d'accord sur ce qui cause l'inflammation de l'appendice du caecum. Cependant, il a été prouvé qu'une appendicite peut survenir sous l'influence des facteurs suivants:

  • maladies infectieuses de localisation différente;
  • violation de l'excrétion des matières fécales et blocage de la bouche de l'appendice avec des calculs fécaux;
  • consommation excessive de viande, de produits frits, gras et fumés;
  • violations individuelles dans la structure de l'annexe (longues courbes);
  • artères obstruées;
  • athérosclérose;
  • maladie cardiaque;
  • trouble du rythme cardiaque;
  • prédisposition génétique à des maladies de ce type;
  • abus d'alcool;
  • réduction des fonctions de protection du corps;
  • fumer;
  • maladies inflammatoires de la sphère gynécologique (chez les femmes).

Les symptômes de l'appendicite sont généralement les mêmes dans tous les cas, à de rares exceptions près. Tout d'abord, le patient commence à ressentir des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, qui se dirige ensuite vers la partie inférieure droite. La douleur est sourde, de nature modérée et augmente avec le changement de position du corps, le rire, la toux. L'estomac peut faire mal pendant plusieurs jours, mais avec le développement de la maladie, ce symptôme peut s'atténuer. Cela indique la disparition de l'appendice et le développement de la péritonite - inflammation de la région abdominale.

Simultanément à la douleur, les symptômes suivants apparaissent:

  • nausées et vomissements récurrents;
  • perte d'appétit;
  • bouche sèche, soif constante;
  • selles molles;
  • augmentation de la température corporelle;
  • diminution ou augmentation de la pression artérielle;
  • palpitations cardiaques.

Si l'appendicite est chronique, les symptômes peuvent être moins prononcés. Cependant, ils apparaissent périodiquement.

2 Diagnostic et traitement de l'appendicite

Lors du diagnostic d'une maladie, un examen général du patient et une palpation abdominale sont effectués en premier. En général, lorsqu'il appuie sur l'abdomen du patient, il ressent des sensations douloureuses dans la région iliaque droite. La douleur devient palpitante lorsque le côlon sigmoïde est serré. Vous pouvez également avoir besoin d'une numération sanguine complète. Une augmentation du nombre de leucocytes indique le développement d'une appendicite. S'il est difficile à diagnostiquer, la méthode de la laparoscopie est utilisée.

L'inflammation de l'appendice peut être confondue avec des maladies telles que la cholécystite, la pancréatite, l'ulcère peptique, la colique rénale, les maladies de l'appareil génital féminin.

À ce jour, il n’existe qu’une méthode de traitement de l’appendicite - l’élimination chirurgicale du processus du caecum. Dans ce cas, une appendicectomie laparoscopique est généralement pratiquée. Cette méthode évite les traumatismes excessifs et les pertes de sang. Dans le même temps, la période de réhabilitation est réduite au minimum et il n'y a pas de grandes cicatrices dans la zone de l'opération.

En l'absence de traitement, les complications suivantes peuvent survenir:

  • développement d'un abcès dans la cavité abdominale;
  • la péritonite;
  • infiltration appendiculaire (accrétion de tissus modifiés entre eux);
  • pylephlebitis (inflammation de la veine porte du foie à la suite d’une infection).

Pour prévenir l'appendicite, vous devez traiter toute maladie du tube digestif à temps, adhérer à une alimentation adéquate et abandonner les mauvaises habitudes.

Il faut se rappeler qu'aucune autre méthode n'est efficace. Il est donc absolument impossible de soigner une appendicite à la maison. Aux premiers symptômes, il est recommandé de consulter le médecin le plus loin possible, car si elle n'est pas traitée, la maladie peut évoluer en une péritonite en un jour, ce qui peut entraîner la mort.

http://gastri.ru/mozhet-li-appendicit-bolet-nedelyu.html

L'appendicite peut-elle être malade pendant plusieurs jours

Les médecins ne sont toujours pas en mesure de répondre à cette question: certains pensent qu'il s'agit d'un corps rudimentaire dont une personne n'est absolument pas nécessaire. d'autres - qu'il, comme les amygdales, exerce des fonctions de protection et d'immunomodulation. En faveur de la deuxième version, il existe un certain nombre d'études scientifiques: des scientifiques américains ont conclu que les personnes dont l'appendice avait été retiré avaient plus souvent un cancer de l'intestin. Ses observations ont montré que les enfants dont l'appendice avait été retiré durant la petite enfance avaient un développement mental inférieur à celui de leurs pairs. Autrement dit, si l'organe fonctionne normalement, il est nécessaire pour l'homme.

Qu'est-ce que l'appendicite?

L'appendicite est appelée inflammation aiguë, souvent purulente, de l'appendice. Elle est due à une circulation sanguine altérée dans l’appendice, à des accumulations d’ascaris, à une stagnation des masses fécales, à des lésions de l’abdomen. La maladie peut survenir chez tout le monde, à tout âge, mais elle touche surtout les enfants et les adolescents.

L'inflammation de l'appendice est d'une nature différente: d'une forme bénigne (catarrhale) au développement de processus nécrotiques gangréneux. Dans ce dernier cas, généralement après trois à quatre jours, la mort des tissus intestinaux et de la cavité abdominale commence autour de l’appendice enflammé. Parfois, il se peut que la forme catarrhale se transforme en gangrène en quelques heures à peine. Dans ce cas, la personne n’a pas le temps d’attendre quelques jours. Cela se produit en cas d'accumulation de bactéries pathogènes dans l'intestin. Cette option implique une intervention chirurgicale immédiate, vous ne pouvez en aucun cas attendre plusieurs jours.

En outre, l'appendicite est aiguë lorsque la maladie se développe pendant la journée et est chronique, durant plusieurs mois, voire plusieurs années.

La durée de la maladie

La plupart du temps, la chirurgie a lieu quelques heures après le début de l'attaque, mais il arrive que le patient ne se rende pas à l'hôpital avant plusieurs jours. Quel pourrait être le cas?

10-12 heures après le début de l'attaque, toutes les parois de l'appendice sont déjà enflammées et au maximum deux jours plus tard, la paroi est cassée, ce qui peut entraîner la libération de contenu intestinal dans la cavité abdominale, ce qui entraînera certainement des complications, dont la plus simple est l'apparition d'abcès (pustules) autour du processus et dans les zones adjacentes. Mais il arrive que tout finisse par être beaucoup plus triste: il faut plusieurs jours et une inflammation du péritoine, ou péritonite, se développe, ce qui peut provoquer une infection sanguine (sepsie) et, par conséquent, une issue fatale. La complication la plus grave est la pyléphlébite (inflammation de la veine porte hépatique), qui entraîne une perturbation irréversible du foie. Par conséquent, en cas de doute, il vaut mieux ne pas attendre longtemps, mais consulter immédiatement un médecin.

Dans certains cas, le retrait de l’appendice n’est pas possible, par exemple, si un infiltrat appendiculaire s’est formé (une masse dense constituée de l’appendice lui-même et des tissus des organes voisins), la saisie peut alors recommencer et l’appendicite devient chronique. Cela peut prendre plusieurs mois.

L'appendicite chronique est assez difficile à distinguer des autres maladies inflammatoires, car le bas-ventre peut être douloureux pour diverses raisons, allant des maladies gynécologiques à des problèmes de la colonne vertébrale, de sorte que certaines personnes en souffrent toute leur vie, éprouvant un inconfort pendant une semaine, un mois et parfois plus longtemps. tout passe et pendant assez longtemps le patient peut mener une vie normale jusqu'à la deuxième crise et les crises subséquentes.

Une crise d'épilepsie peut également survenir s'il y avait initialement un cas bénin, une douleur, des polyhomes et des vomissements pendant plusieurs jours, mais il était au lit, prenait des antibiotiques, appliquait des compresses froides, puis la tumeur s'était résorbée et le patient s'était rétabli.

Il se trouve que la douleur ne disparaît pas avant un mois ou même plus longtemps. Dans ce cas, il est préférable de faire une échographie des organes, car il est probable qu’il existe une autre maladie, par exemple une cholécystite ou une inflammation des organes pelviens.

Est-il possible de se passer de chirurgie

Dans un faible pourcentage des cas, la maladie disparaît d'elle-même. Cela se produit dans les cas où trois jours plus tard il y avait une percée dans la cavité du côlon, mais rien n'est entré dans la cavité abdominale. Dans ce cas, le patient présente une gêne intestinale et une diarrhée. Puis, au bout de quelques jours, tout passe: le corps est restauré et la percée est retardée. Le plus souvent, cela se produit chez les personnes âgées et sur le fond de l'antibiothérapie. Ces patients peuvent consulter un médecin plusieurs mois après le processus de déchirure, se plaignant de gonflement ou d'infiltration dans le bas de l'abdomen.

Dans environ un tiers des cas, la maladie est asymptomatique, c’est-à-dire qu’une personne peut ne pas tomber malade et s’en aller toute seule, de sorte qu’elle ne saura même pas ce qui s’est passé.

Mais le plus souvent, s'il n'y a pas d'assistance médicale pendant trois à quatre jours, cela peut être la cause de la péritonite.

Par conséquent, il est préférable de ne pas retarder et faire l'opération, après quoi, après 6-7 jours, le patient est complètement en bonne santé. Les premiers 1-2 jours devraient suivre un certain régime, alors vous pouvez progressivement passer au régime habituel.

Après un mois maximum, le corps est déjà complètement restauré, bien que les exercices physiques soient contre-indiqués pendant encore 2-3 mois, la vie sexuelle peut être reprise après la guérison de la plaie - pendant environ un mois.

Fonctions de diagnostic

Le plus souvent, la maladie se développe soudainement et progresse rapidement. Tout commence par l'apparition d'une douleur dans l'hypochondre droit de la région épigastrique ou près du nombril. Ensuite, il y a des nausées et des vomissements, contre lesquels il peut y avoir une perte d'appétit. Après quelques heures, la température augmente, la faiblesse apparaît, la douleur s'intensifie et se déplace vers la région iliaque droite. Ce sont des manifestations classiques de l'appendicite.

La complexité du diagnostic précoce (les trois premières heures) réside précisément dans la nature errante de la douleur, si bien que le patient ne peut souvent pas déterminer sa localisation exacte. En outre, un changement de position du corps peut provoquer une gêne, une augmentation de la douleur et un soulagement important.

Au bout de trois heures dans presque 100% des cas, le médecin peut poser un diagnostic précis. Après tout, la douleur devient très forte, à cause de laquelle une personne ne peut pratiquement pas se déplacer, et est précisément localisée.

Mais il y a aussi des manifestations atypiques. Dans 6 à 20% des cas, l’appendice vermiforme n’est pas devant le caecum mais à l’arrière. Dans ce cas, ils parlent d'appendicite rétrocécale, lorsque la douleur est localisée sur le côté de l'abdomen ou peut être douloureuse sur le côté droit de la région lombaire.

Vous pouvez diagnostiquer la présence d'une inflammation et à l'aide d'une échographie, mais l'examen ne peut en révéler que 50% des cas. Radiographie plus informative.

Auto-test

Pour déterminer s'il y a une inflammation, vous devez:

  • Prenez la position de l'embryon du côté droit, puis, en redressant les jambes, roulez vers la gauche. Si la douleur devient plus forte du côté gauche, alors c'est une inflammation. Si l'estomac a cessé de faire mal, alors autre chose.
  • Tousser. Lorsque l'appendicite est presque impossible à faire en raison de la douleur très forte.
  • En appuyant légèrement sur la paume de la souris, retirez brusquement la main. Avec l'augmentation de la douleur, vous pouvez parler d'inflammation de l'appendice.
http://appendicit.net/simptomy/mozhet-li-appendicit-bolet-neskolko-dnej.html

Combien d'appendicite peut faire mal à un adulte?

Combien de jours une appendicite peut-elle blesser? Selon le stade - aigu ou chronique - l'appendicite peut être douloureuse pendant plusieurs jours ou mois. Chez les patients à un stade avancé de la maladie, le risque de complications incompatibles avec la vie est élevé. Par conséquent, il est impossible de retarder le traitement.

Quelle est l'appendice chez l'homme

L'appendicite est une maladie dangereuse des organes digestifs, dans laquelle le processus du cæcum (annexe) est enflammé. C'est une maladie courante qui est traitée chirurgicalement. Dans l'inflammation chronique, l'appendicite peut durer une semaine, un mois ou plus.

Combien pouvez-vous tolérer une appendicite? La maladie se développe rapidement et se transforme chaque jour en une forme plus complexe, allant jusqu'à l'abcès appendiculaire. Il se développe déjà le 5–6 jour en raison de microorganismes pathogènes, avec lesquels le pus de l’appendice abonde.

La douleur dans le côté droit est l'un des symptômes de l'inflammation.

L'appendicite survient chez les personnes âgées de 20 à 30 ans et est plus souvent diagnostiquée chez les femmes que chez les hommes. Chez les enfants de moins de 5 ans et les adultes après 40 ans, le risque d'appendicite est plus faible.

L'appendice est un processus creux atteignant 15 cm de long et 1 à 1,5 cm de large, qui s'éloigne du caecum et se ferme du côté opposé.L'appendice est situé au début du gros intestin, à partir de la cavité abdominale inférieure droite.

Les premiers scientifiques croyaient que l'appendicite était un rudiment ou un atavisme, c'est-à-dire un organe inutile. Par conséquent, il figurait dans les manuels comme un "tube aveugle" et les médecins l'ont retiré sans raison. Par la suite, les personnes ayant un organe distant sont plus souvent malades.

Plus tard, les scientifiques ont découvert que le processus contenait des lymphocytes - les cellules principales du système immunitaire. Puis l'hypothèse est née que l'appendice fait partie de l'immunité.

Annexe marquée en rouge

Dans l'appendicite aiguë, les médecins distinguent le type d'inflammation de type catarrhal et phlegmoneux (simple), ainsi que gangréneux (destructeur).

La forme catarrhale s'accompagne d'un processus inflammatoire superficiel dans lequel l'appendicite peut être douloureuse pendant plusieurs jours, ainsi que des signes de troubles circulatoires. Jusqu'à 90% des cas d'inflammation du processus surviennent dans le type catarrhal de la maladie.

Un jour après l'apparition des symptômes, la phase catarrhale se transforme en une forme purulente et phlegmoneuse. L'appendicite phlegmoneuse est caractérisée par un épaississement des parois du processus et la libération de pus par la lumière du processus.

Les retards dans la recherche d'une aide médicale entraînent l'apparition de complications graves telles que l'abcès appendiculaire, l'infiltration et la pyléphlébite.

Appendicite: causes

  • Obstruction de la lumière de l'appendice avec des débris de nourriture.
  • Excès congénitaux d'appendice.
  • Helminthes
  • Maladies infectieuses dans lesquelles des ulcères se forment sur la membrane muqueuse de l'organe.
  • Maladie intestinale inflammatoire.
  • Contact avec des corps étrangers, débris de nourriture.

Les médecins pensent que les processus inflammatoires chroniques (caries, végétations adénoïdes, angine de poitrine) entraînent une inflammation de l’appendice.

Consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Étapes de développement

L'appendicite se développe rapidement et par étapes:

  • L'appendice gonfle.
  • La cavité est remplie de pus.
  • Dans les 3 jours sans chirurgie, l'appendice est déchiré.
  • Le contenu purulent remplit la cavité abdominale.
  • La péritonite se développe et l'état du patient devient critique.

Combien de jours l'appendicite peut-elle être blessée chez un adulte? La douleur causée par une inflammation aiguë gêne pendant plusieurs jours, après quoi une nécrose des tissus se produit. À ce stade de l'inflammation, une personne meurt sans intervention chirurgicale.

Signes d'une appendicite douloureuse

Au stade initial de l'inflammation, le patient ressent une douleur dans le haut de l'abdomen (type catarrhal). La douleur est ensuite déplacée vers le bas-ventre droit (type purulent et phlegmoneux) et est rendue. Avec l'effort physique, la toux et la marche, la douleur augmente. La douleur est constante et intense.

  • nausées et vomissements;
  • constipation ou diarrhée;
  • fièvre
  • malaise:
  • pâleur
  • des frissons;
  • transpiration accrue;
  • maux de dos;
  • ballonnements.
Douleur abdominale, faiblesse, vertiges - symptômes d'inflammation

Comment vérifier l'appendicite à la maison

Pour ce faire, passez le test rapide.

  1. Tousser. Quand une inflammation de l'appendice pendant la toux augmente la douleur du côté iliaque droit.
  2. Allongez-vous à droite et prenez une pose d'embryon. Dans cette position, la douleur diminue.
  3. Appuyez sur les côtés gauche et droit de l'ilium. Si la gauche ne fait pas mal, mais la droite fait mal, alors c'est un signe d'inflammation aiguë de l'appendice.
  4. Allongez-vous sur le côté gauche et redressez vos jambes. Avec l'inflammation, la douleur deviendra plus intense.

Combien souffre d'une appendicite chronique

Dans de rares cas, la douleur de l'appendicite chez un adulte persiste pendant des semaines et des mois. Cette inflammation chronique de l'annexe est une maladie chirurgicale rare qui survient chez 1% des patients. Il est divisé en type chronique primaire et chronique secondaire.

La forme chronique se développe indépendamment ou se manifeste après la suppression du processus. Dans ce cas, l'appendicite peut être malade pendant une semaine ou plus. Les médecins ont du mal à poser un diagnostic précis d'inflammation chronique, car ses symptômes s'apparentent à une inflammation aiguë.

Quel est dangereux appendicite chronique

La probabilité de passer de chronique à aiguë est élevée. Après la transition, la phase aiguë est plus sévère que l'inflammation primaire. Plus susceptibles de causer des complications.

La raison en est que les parois de l'appendice sont fortement amincies en raison d'une inflammation constante et que des cicatrices sont formées sur celles-ci, lesquelles altèrent l'élasticité des tissus. En conséquence, l'appendice éclate et une péritonite apparaît.

Résumer

L'appendicite est une inflammation de la cavité abdominale. L'estomac peut faire mal, selon le stade, pendant plusieurs jours, mois ou plus.

La douleur est un signe de maladie

Si la douleur disparaît soudainement, il s’agit alors d’un signe dangereux de nécrose tissulaire qui menace la vie du patient. Ne vous soignez pas tout en essayant d’éliminer les symptômes. Traiter la cause de l'inflammation.

http://lechyzhivot.ru/kishechnik/appendiks/skolko-mozhet-bolet-appenditsit

Combien de temps a l'appendicite

Il est fiable de dire pendant combien de jours une appendicite peut très probablement faire mal, même le médecin le plus expérimenté et le plus qualifié ne le peut pas. Les caractéristiques individuelles de l'organisme et sa capacité à résister aux processus inflammatoires jouent ici un rôle essentiel. Cependant, cette question ne devrait pas hésiter!

Après avoir remarqué les premiers signes d'appendicite, vous devriez aller chez le médecin dès que possible! Bien sûr, une intervention chirurgicale ne peut être évitée, mais il est bien réel de se protéger de nombreuses complications.

Comment ne pas se tromper dans le diagnostic?

Afin de remarquer un problème tel que l'appendicite dans le temps, il faut écouter très attentivement les signes que le corps nous donne.

Les symptômes de l'appendicite sont assez éloquents et on ne peut tout simplement pas les ignorer:

Après avoir remarqué au moins un des symptômes ci-dessus, une personne ne devrait pas hésiter à se rendre dans un établissement médical! En moyenne, l'appendicite se développe en 6 à 8 heures, la même durée et la même douleur. Il n'est pas recommandé de différer plus catégoriquement, car dans ce cas, une intervention chirurgicale relativement simple peut se transformer en une chirurgie abdominale complète, après quoi il sera assez difficile d'éviter les complications.

Comment traite-t-on l'appendicite?

En règle générale, un patient qui a une appendicite pendant plusieurs jours ne dispose pas de plusieurs types de traitement. La seule chance de préserver la vie et la santé est une intervention chirurgicale qui vous permet de retirer l'appendice en quelques minutes.

Dans de nombreux pays, la méthode laparoscopique est utilisée pour de telles opérations, mais cette pratique n'a pas encore été largement utilisée en médecine nationale, car une opération ordinaire implique également une légère incision.

Si l'opération réussit, les points de suture seront retirés au bout de 6 à 7 jours. Quelques jours plus tard, il devra être surveillé à l'hôpital et ensuite, il sera renvoyé à la maison. Cependant, cela ne signifie pas du tout que la période de rééducation se termine par un extrait! Pendant un mois après l'opération, il est formellement interdit au patient d'aller au bain et de prendre un bain. Ces manipulations peuvent affecter négativement le tissu cicatriciel fragile, le rendant plus rugueux.

Pendant un mois après l'opération, il est absolument interdit au patient de se rendre au bain et de prendre un bain. Ces manipulations peuvent affecter négativement le tissu cicatriciel fragile, le rendant plus rugueux.

Afin de pouvoir coudre plus rapidement, des crèmes postopératoires spéciales doivent être enduites, mais il est conseillé de consulter le médecin traitant sur la faisabilité d'une telle procédure.

Si la cicatrice a pratiquement guéri, mais que cela fait toujours mal, vous devez absolument en parler au travailleur médical! Peut-être ce symptôme indique-t-il la présence d'une inflammation sous-cutanée, qui doit être traitée. Les trois mois qui suivent la chirurgie sont une période d'abstinence d'activité physique. Parfois, le patient a l’impression que son état est déjà complètement revenu à la normale et qu’il peut mener une vie normale et bien remplie. Un tel jugement est faux, car pendant tout ce temps, la veine peut encore se disperser.

Les trois mois qui suivent la chirurgie sont une période d'abstinence d'activité physique. Parfois, le patient a l’impression que son état est déjà complètement revenu à la normale et qu’il peut mener une vie normale et bien remplie. Un tel jugement est faux, car pendant tout ce temps, la veine peut encore se disperser.

Un rhume accompagné d'une toux violente, qui peut également contribuer à l'intégrité de la suture, est également dangereux pour une personne qui a eu une appendicite.

Il est nécessaire de traiter la santé de manière plutôt sensible en suivant strictement les prescriptions du médecin. En effet, ce n’est que dans ce cas que le processus de rééducation se déroulera rapidement et sans douleur, assurant au patient une vie longue et heureuse.

L'appendicite survient lorsque l'appendice devient enflammé et se remplit de pus. Comment déterminer l'appendicite? Surveillez les symptômes.

Première étape: quels symptômes peuvent survenir à la maison

  1. Faites attention aux douleurs abdominales. La douleur associée à l'appendicite commence généralement autour du nombril ou directement dans le nombril, puis la douleur se déplace progressivement vers l'abdomen inférieur droit, juste au-dessus de l'os pelvien.
  2. Cliquez sur le ventre, s'il est trop douloureux pour vous, même avec un toucher léger, surtout dans la partie inférieure droite, appelez une ambulance.

Deuxième étape: examiner les autres symptômes de l'appendicite

Il n'est pas nécessaire que vous ayez tous les symptômes. Mais même la présence de plusieurs, est la raison pour laquelle on demande des soins médicaux.

  • Fièvre - si votre température est de 38 ou plus, contactez votre médecin immédiatement.
  • Des frissons;
  • Constipation Si la constipation est associée à des vomissements fréquents, cela suggère fortement une appendicite;
  • La diarrhée;
  • Des nausées;
  • Vomissements;
  • Maux de dos;
  • Tenesmus (fausse tourmente de déféquer)

Troisième étape: si vous avez encore des doutes sur l'appendicite, trouvez ce que vous ne devriez pas faire.

  1. Et donc, si votre température est de 38 ou plus, alors définitivement, ce qui ne devrait pas être fait est d'attendre, vous devriez appeler un médecin.
  2. Il est strictement interdit de prendre des laxatifs et des analgésiques.
  3. Ne prenez pas d'antiacides. Ils peuvent également aggraver la douleur associée à l'appendicite.
  4. Ne consommez pas d'aliments pouvant causer une irritation de l'estomac. Suivez le même régime que vous suivez pendant la période de récupération après la grippe.

Quatrième étape: vous avez toutes les raisons de croire que vous avez une appendicite, décrochez simplement le téléphone et appelez la salle d'urgence.

  1. À l'arrivée de l'ambulance, décrivez tous vos symptômes. Faites attention à toutes les violations, que ce soit la constipation, la diarrhée ou les vomissements. Essayez de dire au médecin quand vous avez remarqué la douleur.
  2. Préparez-vous à ce que le médecin palpe votre estomac pour éliminer la péritonite. Si la péritonite est suspectée, les muscles abdominaux seront gravement spasmés. Le médecin peut même effectuer des examens rectaux rapides.
  3. Méthodes de diagnostic complémentaires: peuvent être prescrites par un médecin, une analyse de sang, une tomodensitométrie abdominale ou une échographie pour confirmer le diagnostic d'appendicite.

Conseils

La complication la plus grave de l'appendicite est la rupture de l'annexe et la sortie du contenu dans la cavité abdominale stérile, entraînant une péritonite.

Les enfants atteints d'appendicite ont parfois des problèmes nutritionnels et peuvent sembler exceptionnellement somnolents. Ils refusent très souvent de manger, même de leurs plats préférés.

Les personnes atteintes des maladies énumérées ci-dessous peuvent ne pas présenter les symptômes classiques de l'appendicite. Bien que les symptômes comme la fièvre, les douleurs abdominales, les ballonnements et soient courants, ces personnes ne peuvent que ressentir un état général de fatigue et d’inconfort. Les symptômes de l'appendicite sont presque impossibles à détecter rapidement chez l'homme:

Causes de l'appendicite

Les raisons en sont insuffisamment étudiées.

La maladie fait référence à des processus inflammatoires:

Le développement du processus inflammatoire dans le processus est causé par des microorganismes: E. coli, staphylocoques, streptocoques et microorganismes vivant sans air (anaérobies).

Très souvent, l'appendice devient enflammé après avoir surchargé le tube digestif avec une grande quantité d'aliments protéinés, en particulier après avoir trop mangé pendant les vacances.

Contribue à l'émergence de la maladie et à un mode de vie sédentaire.

Prévention de l'appendicite

  • Les protéines d'origine animale doivent être alternées avec des protéines de produits laitiers faciles à digérer.
  • Inclure dans le régime une quantité suffisante de fruits et de légumes. Vous devez surtout éviter de trop manger.
  • De grande importance dans la prévention de la prévention des maladies gastro-intestinales et en particulier dans la lutte contre la constipation.

Bien que la mortalité par appendicite ait diminué de manière significative ces dernières années. Mais!

Avertissements

Ne tardez jamais un appel d'ambulance si vous avez le moindre soupçon d'appendicite.

Une rupture d'appendice peut causer la mort.

Si les symptômes de l'appendicite deviennent plus intenses, des complications peuvent déjà avoir commencé.

Faites attention aux symptômes de l'appendicite et rappelez-vous que la maladie peut être fatale!

Pourquoi une annexe est-elle enflammée?

Pour dire exactement pourquoi le processus du caecum a décidé de s'enflammer dans chaque cas, c'est impossible, car les raisons sont différentes.

Le plus commun - ferme la lumière de l'annexe. Un grand nombre de bactéries vivent dans les intestins et, lorsque la lumière de l'appendice est fermée, elles commencent à se multiplier rapidement à un endroit. L'inflammation commence, c'est l'appendicite.

Parfois, des infections, des maladies chroniques des organes abdominaux, des problèmes de vaisseaux sanguins et même des blessures deviennent la cause de l'inflammation.

Comment comprendre qu'il s'agit d'une appendicite

L'appendicite est difficile à reconnaître. Son symptôme principal est la douleur et il ne fera pas toujours mal à droite. Le fait est que dans la cavité abdominale, il n’ya pas beaucoup de nerfs. Parfois, il est impossible de déterminer ce qui fait vraiment mal: il n'y a pas de point où la douleur est concentrée.

Par conséquent, l'appendicite commence généralement par une douleur à l'abdomen ou autour du nombril. La douleur peut alors se déplacer vers la droite, mais ce n'est pas nécessaire. La douleur est constante et augmente progressivement. Parfois, une fois que la douleur a disparu, ce n'est pas toujours bon: cela se produit lorsque le tissu meurt, lorsqu'il n'y a rien à faire mal.

Autres symptômes qui, avec la douleur, indiquent une appendicite:

Avec ces signes, vous devez consulter un médecin.

Avant d'être examiné par un médecin, vous ne devez pas prendre d'analgésiques, de sorbants ni d'autres médicaments, mettez des lavement. En raison de l'auto-traitement, les symptômes peuvent changer, l'appendicite sera plus difficile à déterminer.

Comment vérifier l'appendicite ou non

Afin de ne pas confondre l'appendicite avec d'autres maladies, une analyse de sang et d'urine est effectuée à l'hôpital, et une échographie ou d'autres examens peuvent être effectués. Mais d'abord, le chirurgien va vous examiner. Certains symptômes d'appendicite apparaissent à la palpation: le médecin exerce une pression sur différentes parties de l'abdomen et peut poser un diagnostic en fonction de la réponse du patient.

Vous ne pouvez pas exercer de pression indépendante sur votre estomac et essayer de sentir ce qui est malade là-bas. En raison du fort impact de l'annexe, vous pouvez percer grosso modo. Cela conduira à des complications.

Vous ne pouvez faire que des tests en toute sécurité:

  1. Tousser. Quand on tousse, la douleur augmente à droite.
  2. Allongez-vous en position fœtale (redressement enroulé) du côté droit. Dans ce cas, la douleur devrait s'atténuer.
  3. Tournez à gauche et étirez vos jambes. Lorsque l'appendicite devient plus douloureuse.
  4. Allongé sur le côté gauche, appuyez légèrement sur la paume de la main, puis relâchez-le brusquement. Lorsque l'appendicite devient plus douloureuse en ce moment.

Quand vous devez agir de toute urgence

Il existe un complexe de symptômes qui indique le développement de complications. C'est le soi-disant ventre aigu:

  1. Augmentation de la douleur dans l'abdomen.
  2. Vomissements.
  3. Faiblesse, léthargie, sueurs froides.
  4. Palpitations cardiaques.
  5. Pâleur
  6. Températures supérieures à 38 ° C

Ce sont tous des symptômes très, très dangereux. Quand ils recherchent la cause de la maladie déjà à l'hôpital et sur la table d'opération.

Comment traiter l'appendicite

L'appendicite aiguë n'est traitée que par chirurgie. C'est le moyen le plus sûr de se débarrasser de l'inflammation.

L'appendicite se développe rapidement et la paroi de l'intestin peut se rompre en quelques heures. Ensuite, tout le contenu de l'appendice enflammé tombera dans la cavité abdominale. Il s'agit d'une péritonite - une complication grave menaçant le pronostic vital.

Par conséquent, pour couper l'appendice plus facile et plus sûr que d'attendre, d'autres outils vous aideront.

Comment se protéger

Malheureusement, pas moyen. Les études n'ont pas trouvé de lien direct entre la nutrition, le mode de vie et l'appendicite. Parfois, l'inflammation est associée à des maladies chroniques, à la constipation et même aux caries, mais il n'y a aucune preuve convaincante de ce qui conduit exactement à l'appendicite. Mangez juste et écoutez-vous.

On estime que dans notre pays, une appendicite aiguë dépasse chaque année environ un million de personnes.

La mortalité qui lui est due semble être faible: seulement 0,2 à 0,3%, mais derrière des chiffres aussi insignifiants se trouvent environ 3 000 vies humaines que les médecins ne peuvent pas sauver. Et en été, quand beaucoup de gens sont dans des maisons de campagne et loin des médecins, il est particulièrement important de pouvoir distinguer l'appendicite des douleurs à l'estomac ordinaires afin de consulter un médecin à temps.

Aveugle mais dangereux

L'appendice est un processus oculaire aveugle court et mince de 7 à 10 cm de long, situé à l'extrémité du caecum (la section initiale du gros intestin). Comme toute partie de l'intestin, l'appendice produit du suc intestinal, mais si peu qu'il ne joue pas un rôle particulier dans la digestion. Par conséquent, pendant longtemps, il a été considéré comme une «erreur de la nature» et a été retiré aussi malade que possible. Mais récemment, des scientifiques ont découvert des cellules lymphoïdes dans le processus à l’aveugle, comme dans les amygdales. Et comme ces cellules ont des propriétés qui protègent le corps contre les infections, une hypothèse est née que l'appendice fait partie du système immunitaire.

Cependant, le nombre de cellules protectrices qu’il contient s’est avéré très petit et ne peut avoir un effet important sur l’immunité. La plupart des experts sont donc toujours convaincus que l’appendice ne présente aucun avantage, mais les dommages en cas d’inflammation peuvent être importants: une appendicite aiguë non diagnostiquée peut coûter cher, mais aussi à vie.

Les experts ne s'entendent pas sur les causes exactes de l'appendicite. Cependant, les groupes à risque sont définis.

Par exemple, les personnes souffrant de maladies telles que l'angine chronique, la pneumonie, les rhumes prolongés, les maladies du tractus gastro-intestinal, les caries. À la suite de ces maladies, les infections sanguines pénètrent dans l’annexe et y provoquent un processus inflammatoire. Des dents saines sont donc un gage de santé pour l’appendicite.

Il y a aussi une théorie du stress. Il est basé sur le fait que, à la suite d'une excitation chez une personne, il se produit un rétrécissement brutal des vaisseaux sanguins, ce qui entraîne un saignement brutal de l'appendice et le développement de son inflammation.

Mais le plus souvent, l'appendicite est expliquée par l'encrassement de la connexion du côlon et le processus vermiforme, ce qui arrive souvent avec la constipation et la colite chronique.

Comment l'identifier?

Pour la plupart des gens, l’appendice est situé à peu près à mi-chemin entre le nombril et l’os iliaque droit. Dans cet endroit avec une appendicite, la douleur maximale est ressentie. Mais si le processus vermiforme est élevé à l'hypochondre droit, plus près du foie, la douleur se manifestera dans cette zone. Et si l'appendice est abaissé dans la partie inférieure du bassin, l'appendicite est facilement confondue chez la femme avec l'inflammation des appendices, chez l'homme - la vessie.

Lorsque l'appendice est situé derrière le caecum, quand il est enveloppé dans les reins et l'uretère, il y a une douleur dans le bas du dos, il donne à l'aine, à la jambe, au bassin. Si le processus est dirigé à l'intérieur de l'abdomen, les douleurs apparaissent plus près du nombril, dans la partie médiane de l'abdomen et même sous la cuillère.

Les douleurs apparaissent soudainement, sans raison apparente. Au début, ils ne sont pas trop forts - ils peuvent encore être tolérés. Et parfois déjà dès les premières minutes d'une crise d'appendicite aiguë, elles deviennent insupportables et se poursuivent en fonction du type de colique.

La douleur va tourmenter une personne tant que les terminaisons nerveuses du processus sont vivantes. Lorsque sa mort survient, les cellules nerveuses vont mourir et la douleur s'atténue. Mais ce n'est pas une raison de réconfort. L'appendicite ne résout pas. Au contraire, le recul de la douleur est une raison pour une hospitalisation immédiate. L'appendicite aiguë est accompagnée d'autres symptômes. Au début de la maladie, il y a un malaise général, une faiblesse, une perte d'appétit. Bientôt, des nausées peuvent survenir, parfois des vomissements, mais une fois. Température caractéristique comprise entre 37,2 et 37,7 degrés, parfois accompagnée de frissons. Une patine blanche ou jaunâtre apparaît sur la langue.

Reconnaître l'appendicite aidera des techniques simples. Cependant, veuillez noter qu'il est nécessaire d'effectuer l'autodiagnostic avec le plus grand soin.

1 Tapotez légèrement avec le coussinet de votre index plié dans la région de l'os iliaque droit - vous avez toujours mal lorsque vous avez une appendicite.

2 À titre de comparaison, frappez également sur la région iliaque gauche qui, en cas d’inflammation de l’appendice, ne provoquera pas de douleur. Attention: vous ne pouvez pas réaliser vous-même la palpation (palpation de l'abdomen avec les mains), il existe un risque de rupture de l'appendice, ce qui entraîne généralement une péritonite.

3 Essayez de tousser fort: une douleur accrue dans la région iliaque droite vous indiquera que vous avez une appendicite.

4 Poussez légèrement la paume à la place de l'abdomen, là où ça fait le plus mal. Tenez votre main ici pendant 5 à 10 secondes. La douleur en même temps affaiblit un peu. Maintenant, enlève ta main. Si la douleur apparaît à ce stade, c'est un signe d'appendicite aiguë.

5 Adoptez la position de l’embryon, c’est-à-dire, allongez-vous à droite et rapprochez vos jambes de votre corps. Avec l'appendicite, la douleur abdominale va s'atténuer. Si vous vous tournez du côté gauche et redressez les jambes, cela augmentera. C'est aussi un signe d'appendicite aiguë.

Mais cet autodiagnostic devrait être limité. N'hésitez pas à contacter votre médecin car l'appendicite elle-même et toutes les maladies qu'elle peut masquer (coliques néphrétiques, exacerbation de pancréatite ou de cholécystite, ulcères de l'estomac et du duodénum, ​​inflammation aiguë de la vessie, des reins, des organes féminins), nécessite une hospitalisation!

Si une appendicite aiguë est diagnostiquée, un traitement immédiat est une chirurgie d'urgence. Actuellement, il existe une méthode laparoscopique douce dans laquelle l'appendice peut être retiré sans une grande incision. Malheureusement, dans notre pays, ce type d’opération, dû au mauvais équipement technique des hôpitaux, n’est toujours pas généralisé.

La tâche principale de la période postopératoire consiste à éviter les complications, par exemple les suppurations d’une plaie postopératoire. Dans leur cas, le plus souvent, il n'y a pas de faute du chirurgien. Et pour être cette complication ou non, dépend de l'état de l'appendice au moment de l'opération - plus le degré d'inflammation est important, plus le risque de suppuration est élevé.

Si l'opération réussit, les jeunes patients sont déjà retirés de l'hôpital pendant 6-7 jours. Mais pour les personnes âgées, ainsi que pour les maladies chroniques (diabète, hypertension, ischémie du cœur, etc.), les points de suture sont retirés 2 à 3 jours plus tard. Après cela, la plaie est de préférence fixée avec un ruban adhésif.

Environ un mois, ne prenez pas de bain et n’allez pas au bain: les charges d’eau et de température sur le tissu cicatriciel immature rendent la couture plus grossière, large et laide. Pas moins de trois mois, et les personnes âgées un an et demi ne peuvent pas soulever des poids. Évitez les activités sportives qui provoquent des tensions dans les muscles abdominaux. Essayez de ne pas attraper froid: il est dangereux pour vous de tousser.

Si vous essayez de "supporter" l'appendicite, une péritonite peut survenir - une inflammation de la cavité abdominale. Ses symptômes sont:

augmentation de la douleur dans tout l'abdomen, nausées, vomissements, dans les cas graves - somnolence, léthargie, teinte bleutée du visage;

pulser jusqu'à 120-140 battements par minute, température jusqu'à 39-40 С;

la langue est recouverte de fleurs blanches, puis elle devient sèche, comme une peau, les lèvres sèches et gercées;

estomac gonflement, douloureux dans tous ses domaines, mais surtout à droite.

La péritonite n'est traitée que par chirurgie. De plus, l'opération est très compliquée et longue. Malheureusement, il n'est pas toujours possible de sauver le patient. C’est pourquoi, en cas de douleur abdominale, il ne faut en aucun cas retarder la visite chez le médecin. Comme ils le disent, nous ne voulons effrayer personne, mais tout le monde devrait se rappeler à quel point l’appendicite est dangereuse.

http://bolvkishkah.com/appenditsit/kak-dolgo-bolit-appenditsit.html

Publications De Pancréatite