Comment déterminer l'appendicite à la maison?

Souvent, les premiers signes d'inflammation de l'appendicite sont confondus avec une grande variété d'attaques dans à peu près la même région: intoxication alimentaire, coliques néphrétiques, indigestion, etc. Le médecin peut retirer l'appendice très rapidement et avec précision, bien qu'avec un traitement rapide, mais cela nécessite la confirmation du diagnostic. Pour reconnaître à temps tous les signes d’une inflammation de l’appendice commencée et se rendre dans un établissement médical à temps pour l’examen nécessaire, il est nécessaire de connaître certaines caractéristiques de l’appendice.

Il est très important de ne pas confondre la douleur associée à l'appendicite avec les mêmes maladies mensuelles, les intoxications, les coliques ou d'autres maladies qui présentent des symptômes similaires.

Symptômes principaux

Tout d’abord, penser à une appendicite peut être causé par une douleur abdominale. Le plus souvent, s’il s’agit d’une inflammation de l’appendice, la douleur est localisée principalement du côté droit ou près du nombril. La douleur peut éventuellement se déplacer du centre de l'abdomen à droite et descendre sans atteindre le bord des os du bassin. Rappelez-vous que chez les femmes enceintes, l'appendicite peut changer d'emplacement en fonction de la durée de la grossesse, de sorte que la douleur peut être légèrement supérieure.

Essayez de vous allonger à plat sur une surface dure et appuyez légèrement sur le ventre dans la région douloureuse. Si, même avec un toucher assez léger, vous ressentez une douleur vive au côté droit, appelez immédiatement une ambulance.

Habituellement, lorsque vous appuyez sur le ventre, vous devriez sentir que celui-ci est doux. Vos doigts exercent une légère pression sur le tissu et le plongent dedans. L'un des symptômes de l'appendicite sera un estomac dur, dans une certaine mesure même dur. Au-delà, faites attention s'il y a gonflement. Obtenez de l'aide médicale tout de suite.

Essayez de vous lever et de marcher debout. Aux premiers signes d'inflammation de l'appendicite, il est impossible de le faire sans ressentir une douleur intense. Et si vous essayez de vous "lover" avec vos jambes repliées sur votre poitrine, la douleur peut être beaucoup moins forte.

Caractéristiques principales

Vous devez également faire attention aux autres signes d'appendicite, il n'est pas du tout nécessaire qu'ils manifestent tout en même temps, quelques-uns suffisent pour savoir avec certitude que le moment est venu de demander l'aide des médecins:

Vous ne devriez pas reporter la visite chez le médecin si vous avez une température très élevée (38 ° - 39 °). Au cas où il serait beaucoup plus élevé, appelez une ambulance;

Les frissons et la transpiration excessive indiquent la présence d'une inflammation dans le corps;

La constipation, surtout si on y ajoute des vomissements, fait clairement ressortir une inflammation de l'appendice;

La diarrhée, surtout si elle contient des particules de sang, dit la même chose;

Douleur dans le dos, semblable à la colique rénale;

Faux envie de déféquer.

Qu'est-ce qui ne vaut pas la peine d'être fait si la question concerne l'inflammation possible de l'annexe:

Si, en plus des douleurs abdominales, vous avez une température élevée, vous ne devez pas attendre, il est préférable d'appeler un médecin ou une ambulance.

En aucun cas, ne prenez pas d'analgésiques ni de laxatifs, cela ne fera qu'aggraver la situation en faisant le diagnostic par des spécialistes.

Ne prenez aucun médicament pour l'estomac ou les intestins, ils ne peuvent que provoquer une forte réaction chimique pouvant déclencher une rupture de l'appendice.

Essayez de refuser de manger avant les soins médicaux, vous aurez peut-être besoin d'une chirurgie. Cela devrait également être fait afin de ne pas causer d'irritation de la muqueuse intestinale, ce qui peut augmenter considérablement la douleur.

Quand devrais-je appeler une ambulance?

Si vous observez plusieurs signes d'appendicite, surtout s'ils sont accompagnés de vomissements et de douleurs aiguës, appelez immédiatement une ambulance!

Une fois que les médecins se sont adressés à vous, il est très important de décrire exactement tous vos symptômes et signes. Ne négligez aucune violation des 2 ou 3 derniers jours (vomissements ou diarrhée). Assurez-vous d'informer le médecin de la première douleur, à laquelle vous ne pourriez faire attention.

Considérez que, pour que le diagnostic soit précis, le médecin doit vous examiner complètement, y compris en palpant l'abdomen, afin d'exclure la péritonite de la liste des diagnostics possibles. Si nécessaire, le médecin peut effectuer un examen rectal pour confirmer ou infirmer une appendicite. Avec la péritonite, les muscles abdominaux seront très tendus.

Lorsqu'un diagnostic implicite ou flou est souvent prescrit des examens supplémentaires: analyse d'urine et de sang, échographie des organes pelviens, la sonde (un outil sous la forme d'une tige fine, conçue pour des procédures diagnostiques ou thérapeutiques dans diverses cavités et canaux du corps humain), etc.

Quelques bons conseils

La complication la plus dangereuse de l'appendicite est sa rupture. Lors de la stratification tissulaire, tout son contenu se trouve dans la cavité abdominale, qui est stérile, et l’infection s’y rend. Cela peut provoquer le développement d'une péritonite.

Il convient de rappeler que chez l’enfant, les premiers signes de l’appendicite peuvent apparaître différemment, en raison de l’immaturité de certains systèmes corporels. En outre, tous les enfants ne peuvent pas expliquer clairement et clairement où, comment et quoi ils ont mal. Le plus souvent, l'enfant souffre, estimant qu'il ne fait que mal aux intestins, alors qu'il peut refuser de manger et avoir envie de dormir. Par conséquent, si le bébé abandonne son plat préféré, vous devez vous méfier et découvrir la raison qui le gêne. Toutes les personnes ne présentent pas les symptômes et les signes décrits ci-dessus.

Les symptômes classiques n'apparaissent pas chez les personnes appartenant aux catégories suivantes:

les femmes enceintes au 3ème trimestre;

les personnes obèses;

patients transplantés d'organes;

Maladies avec des symptômes similaires

Il n'est pas toujours possible de reconnaître une appendicite lors du premier examen sans analyses et examens supplémentaires. Cela se produit uniquement parce que les principaux symptômes de l’appendice ressemblent beaucoup aux signes d’autres maladies qui "se contractent" douloureusement dans la même région.

Alors, voici une petite liste de ces maladies:

La maladie de Crohn (également appelée iléite terminale);

ulcère et perforation;

inflammation de l'intestin grêle;

rupture, parfois étirement, muscles abdominaux antérieurs et plus.

Loin de toujours faire un diagnostic précis facilite l'échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale. Cela est dû au fait que sur l'échographe, vous pouvez voir quelque chose ou tout simplement ne pas le voir en raison de l'imperfection de l'équipement ou des compétences d'un spécialiste. Seule la laparoscopie peut donner un résultat de 100% lors du diagnostic.

Causes de l'inflammation annexe

Malgré le développement rapide de la médecine dans tous ses domaines, il n'a pas encore été possible d'explorer toutes les causes d'inflammation de l'annexe. On appelle appendicite des maladies inflammatoires qui passent souvent inaperçues et se manifestent soudainement. Prédire sa manifestation est impossible.

Une inflammation causée par divers micro-organismes (anaérobies, staphylocoques, E. coli, streptocoques, etc.) se produit dans l'annexe du cæcum.

Le résultat de l'inflammation de l'appendice est souvent une surcharge excessive des protéines alimentaires du corps: hyperphagie fréquente et obésité sur la base de l'alimentation. Les gens modernes passent beaucoup de temps assis au travail, puis à la maison près d'un ordinateur, un mode de vie aussi sédentaire peut également provoquer une inflammation de l'appendicite.

Comment éviter l'appendicite?

Afin de minimiser le risque d'inflammation de l'appendicite, il est très important de maintenir une nutrition adéquate. Dans le même temps, essayez d'utiliser uniquement des protéines facilement digestibles dans votre alimentation. Ils sont principalement contenus dans une variété de produits laitiers.

Aussi besoin quotidien de manger des fruits et légumes frais. Les plus utiles seront cultivés dans leur jardin ou achetés à des résidents d'été. Essayez de ne pas trop manger, surveillez toujours les calories consommées.

Faites périodiquement des jours de jeûne et surveillez la santé du tube digestif, ne permettent pas l'apparition de constipation.

Une rupture d'appendicite est un risque de mourir, alors n'essayez pas de la guérir vous-même, mais passez les tests de votre médecin ou appelez une ambulance.

N'oubliez pas qu'une diminution de la douleur ou, au contraire, une augmentation excessive de celle-ci peut indiquer l'apparition de complications graves.

Il est très important de connaître les premiers signes et symptômes de l'appendicite afin de pouvoir demander l'aide de spécialistes à temps.

Au moindre soupçon d'appendicite, en particulier chez les jeunes enfants, appelez immédiatement une ambulance, il est préférable de vous assurer une nouvelle fois qu'il ne s'agit pas d'une inflammation de l'appendice.

Quelques cas intéressants de la pratique médicale

1 cas de pratique médicale

Un jeune garçon de 28 ans souffrant d'une douleur au côté droit s'est présenté au rendez-vous chez le médecin. Lorsqu'on leur a demandé depuis combien de temps la douleur a commencé, la réponse a été qu'il y a environ 8 heures. Bock a commencé à se faire mal à l'improviste, sans raison apparente, alors que sa température a légèrement augmenté à 37,8 ° C.

Au cours de l'examen, le médecin a déterminé que la douleur se propageait du côté gauche dans la zone située juste en dessous du nombril. À première vue, les symptômes évoquaient une péritonite.

Le patient a été diagnostiqué avec une appendicite aiguë. Le jeune homme a été immédiatement emmené au service de chirurgie dans la salle d'opération pour y subir une laparotomie.
Au cours de l'opération, il semble que le processus du cæcum ne soit pas modifié malgré la présence d'un épanchement séreux dans le péritoine. Il a été décidé d'examiner de plus près le petit et le gros intestin. En conséquence, un diverticule enflammé (canal biliaire embryonnaire) a été trouvé à leur jonction. Il a été retiré parce que c'est lui qui a provoqué des symptômes similaires à ceux de l'appendicite. Le plus souvent, l'inflammation du diverticule survient sans aucun symptôme et n'est décelée chez 5% des personnes que pendant la laparoscopie ou lors d'une autre opération.

2 cas de la pratique médicale

Un homme de 65 ans soupçonné d'appendicite aiguë a été emmené en ambulance à la salle d'urgence de l'hôpital. Ont été pris les tests nécessaires et effectué des enquêtes supplémentaires. Il a été décidé d'opérer, car il n'était pas possible d'éliminer la douleur d'une autre manière. Le patient a accepté l'opération.

Au cours de l'opération, le chirurgien a découvert un appendice appendice enflammé, qui a une consistance dense. Sa longueur était de 3,5 à 4 cm, une plaque de fibrine et des signes clairs d'inflammation étaient présents. L'annexe a été supprimée. Après l'opération, les plaies ont commencé à s'infecter un peu, mais le patient a été renvoyé chez lui.

Après 21 jours, un avis a été reçu après examen de l'annexe. Résultat: cancer de l'appendicite. Les données nécessaires ont été transférées à la clinique sur le lieu d'observation du patient. Il a été convoqué à la réception pour consultation avec un oncologue. L'homme a choisi de refuser un traitement supplémentaire. Après 6 mois, il est mort.

3 cas de la pratique médicale

Une femme de 82 ans a été amenée à l'hôpital en ambulance avec des plaintes de douleurs abdominales basses. Selon les résultats de l'examen, l'historique de la maladie et l'interview du patient, on a conclu à la nécessité d'une intervention chirurgicale urgente pour retirer l'appendicite aiguë.

La patiente était préparée pour la chirurgie et amenée au bloc opératoire du service de chirurgie. À la suite d'une laparoscopie, le chirurgien n'a pas noté d'anomalie de l'appendice. Cependant, lors de l'examen de la jonction du petit et du gros intestin, un petit trou a été trouvé à travers lequel le contenu de l'intestin est entré dans la cavité abdominale. La cause de ce trou est un corps étranger (os de poisson), qui a été retiré en toute sécurité. Perforation intestinale cousue. Le traitement postopératoire et l'observation nécessaires ont été effectués. Le patient est rentré chez lui dans un état satisfaisant.

Ce ne sont que quelques cas réels de la pratique des chirurgiens. Les cas décrits ne font que confirmer l'affirmation selon laquelle vous ne devriez pas espérer un cas et attendez que tout se passe tout seul. Il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance et de rester calme tout en aidant des médecins qualifiés.

Les signes de l'appendicite ne parlent pas toujours d'inflammation de l'appendice du caecum, souvent avec des symptômes similaires, des pathologies complètement inattendues pour le patient, dont dépend son état de santé.

Auteur de l'article: Volkov Dmitry Sergeevich | Ph.D. chirurgien, phlébologue

Éducation: Université de médecine et de médecine dentaire de Moscou (1996). En 2003, il a reçu un diplôme d'un centre médical éducatif et scientifique pour la gestion des affaires du président de la Fédération de Russie.

http://www.ayzdorov.ru/lechenie_appendicit_opredelit_doma.php

Comment les médecins diagnostiquent-ils une appendicite dans un hôpital?

L'inflammation aiguë de l'appendice, ou appendicite, est une maladie dangereuse qui nécessite une intervention chirurgicale. Mais avant cela, des diagnostics sont nécessaires. Nous comprendrons comment l’appendicite est déterminée à l’hôpital, quels tests sont effectués, quelles méthodes de palpation abdominale et quelles méthodes exactes de diagnostic instrumental sont utilisées.

Anamnèse standard

La prise d'antécédents appropriés joue un rôle important dans le diagnostic de l'appendicite. Les plaintes caractéristiques, les symptômes et les caractéristiques individuelles aident grandement à poser un diagnostic correct.

Les antécédents standard sont rassemblés en plusieurs étapes au cours desquelles certaines caractéristiques, symptômes ou maladies caractéristiques provoquant une inflammation de l'annexe sont identifiés.

  1. Étape 1. Plaintes des patients. Le médecin écoute le patient, s'intéresse à ses sentiments. Il demande quand la douleur dans l'abdomen est arrivée, leur mouvement et leur intensité. Découvre les manifestations concomitantes de la détérioration de la santé (nausées, vomissements ou faiblesse).
  2. Stade 2. Symptomatique. L'identification des symptômes, en particulier pathognomoniques (spécifiques à une maladie), joue un rôle important dans le diagnostic. Les symptômes caractéristiques de l'appendicite sont contrôlés par de nombreux signes. Pour énoncer le diagnostic, il suffit de vérifier 3-4 symptômes.
  3. Étape 3. Anamnèse de la vie du patient. Le médecin s'intéresse au mode de vie du patient (existe-t-il des mauvaises habitudes, un mode de vie sain), des comorbidités pouvant provoquer une inflammation (invasions helminthiques, constipation fréquente, troubles de la coagulation du sang, dysbiose prolongée, maladies non infectieuses du système génito-urinaire)

Plaintes de patients

Lorsque l'appendicite se plaint de douleurs abdominales. Un symptôme caractéristique est le mouvement de la douleur de la région ombilicale vers la région iliaque droite. Cette migration de la douleur est associée à une caractéristique de l'innervation intestinale.

Le patient se plaint de nausée, de faiblesse, de diarrhée ou de constipation. Certains ont noté une douleur accrue en marchant, en éternuant ou en toussant (symptôme de Cheremsky-Kushnirenko, ou symptôme de la toux). En règle générale, chez les patients adultes, les plaintes sont intelligibles et permettent d'arriver à une conclusion logique. Mais chez les patients présentant des caractéristiques particulières (nourrissons et jeunes enfants, personnes âgées atteintes de démence, personnes présentant un appendice atypique, femmes enceintes), les plaintes ne reflètent pas tout l’image ou ne l’affiche pas complètement. Les médecins traitent ces patients avec une vigilance et une attention particulière afin de ne pas rater le développement de complications.

Palpation et percussion

Les examens de palpation et de percussion révèlent toute l'étendue de la maladie. À l'aide de la palpation et de la percussion, le médecin identifie les symptômes qui permettent de déterminer l'appendicite:

  1. Symptôme Obraztsova. Lorsque vous soulevez la jambe droite dans une forme redressée, la douleur augmente.
  2. Symptôme Sitkovsky. On demande au patient de s’allonger du côté gauche. Dans ce cas, la douleur dans le côté droit augmente.
  3. Symptôme Rovzinga. Pousser la palpation du bas intestin provoque une douleur.
  4. Symptôme Razdolsky. En tapotant le bord de la paume le long de la paroi abdominale, la douleur augmente.
  5. Symptôme de résurrection, ou "un symptôme d'une chemise." En tendant le haut du vêtement du patient de haut en bas, il est tenu les doigts vers la région iliaque droite. Si une appendicite est suspectée, la douleur augmente.

Il existe également un symptôme de Shchyotkin-Blumberg. En appuyant sur la région iliaque droite, la douleur diminue et avec un retrait brutal du bras après quelques secondes, elle augmente considérablement. Ce symptôme survient lorsque les parois du péritoine sont impliquées dans le processus inflammatoire. Symptôme Shchyotkina-Blumberg indique le début de la péritonite (inflammation du péritoine).

Tests sanguins pour l'appendicite

Les analyses de sang peuvent révéler diverses pathologies. Par conséquent, quand une inflammation de l'annexe est une numération globulaire complète. La définition de l'inflammation se produit sur de tels indicateurs:

  • Nombre de leucocytes. Une augmentation du taux de leucocytes dans le sang indique la présence d'une inflammation.
  • ESR. Une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes indique une inflammation.

La numération globulaire complète est une méthode de diagnostic auxiliaire. Il est effectué dans n'importe quelle clinique et vous permet d'identifier le processus inflammatoire dans le corps.

Comment déterminer l'appendicite à l'aide d'une analyse d'urine?

L'analyse d'urine avec une appendicite vous permet d'identifier l'inflammation dans le corps. Avec la localisation pelvienne de l'appendice, la nature de la miction et la composition de l'urine peuvent changer. Dans ce cas, le taux de globules blancs, de globules rouges, de protéines et de bactéries dans l'urine augmente.

La détermination des indicateurs d'urine facilite les études de diagnostic différentiel. Avec son aide, les experts éliminent la lithiase urinaire et d’autres pathologies du système génito-urinaire.

Méthodes de diagnostic instrumentales

Le diagnostic d'appendicite aiguë est impossible sans méthodes instrumentales. L'appendicite est détectée à travers les études suivantes:

  • Échographie (ultrasons);
  • CT (tomodensitométrie);
  • IRM (imagerie par résonance magnétique);
  • laparoscopie.

L'échographie est la méthode de diagnostic la plus simple et la plus abordable. Avec cela, vous pouvez déterminer la maladie dans la plupart des cas. Inconvénient: la définition de l'appendicite au stade initial est impossible. La pousse n'est visible que lorsqu'il y a une forte inflammation et une augmentation de la taille.

La tomodensitométrie vous permet de créer des images en couches de tous les organes de la cavité abdominale et d'identifier le processus inflammatoire à un stade précoce. Parfois, un test peut être effectué avec un agent de contraste pour déterminer plus précisément les processus. Inconvénient: il n’existe pas dans toutes les cliniques publiques et les diagnostics privés coûtent très cher. Mais pour des indications vitales, le diagnostic est réalisé dans le cadre de la MLA. Il convient de noter que lors de la tomodensitométrie, le patient est exposé à plus de radiations que lors de la radiographie thoracique. Faire la tomographie est souvent déconseillé.

La laparoscopie est réalisée uniquement dans un hôpital. Avec son aide, la maladie est diagnostiquée avec le plus de précision. Avec l'aide d'un instrument spécial du trocart dans la cavité abdominale, faire 2 ou 3 ponctions. Le chirurgien examine l'appendice avec un appareil spécial (vidéo capéroscope) à travers la ponction ombilicale, détermine la probabilité de sa rupture et le risque de lésion des organes voisins. Après une laparoscopie, une appendicectomie peut être réalisée (retrait de l'annexe). Inconvénient: est une intervention chirurgicale (une anesthésie est nécessaire), toutes ne peuvent pas être effectuées.

L'IRM (imagerie par résonance magnétique) est la méthode la plus sûre parmi les plus précises. Les ondes magnétiques permettent d'obtenir une image en couches des tissus affectés. La tomographie est présentée aux patients ayant des problèmes de santé et aux femmes enceintes lorsqu'il est impossible de mener une autre étude. Inconvénient: prend plus de temps (parfois plusieurs heures).

Les méthodes radiographiques pour le diagnostic de l'appendicite aiguë sont réalisées dans le cas où il est nécessaire d'effectuer un diagnostic différentiel. À l'aide de rayons X, il est possible de révéler des processus pathologiques dans les organes. Pour un résultat précis, un test avec un agent de contraste est utilisé. Inconvénient: les radiations nuisent à la santé du corps.

Il existe de nombreuses méthodes pour déterminer l'appendicite. Naturellement, il n'est pas nécessaire de les utiliser tous en même temps. Un médecin expérimenté peut établir un diagnostic pour plusieurs d'entre eux. De plus, la majorité des patients suspectés d'inflammation de l'appendice sont livrés à l'hôpital par le service d'ambulance.

http://gastromedic.ru/appendicitis/kak-vrachi-diagnostiruyut-appenditsit-v-bolnitse.html

Comment identifier une appendicite

Un estomac douloureux se manifeste pour diverses raisons. Les troubles intestinaux et les ballonnements peuvent créer des douleurs dans la région abdominale. Cependant, la cause de l'inconfort peut être une raison plus grave - l'appendicite. Pour distinguer d'autres maladies, il convient d'examiner les signes associés qui apparaissent.

L'appendicite est une maladie du processus du caecum, appelée appendice. Les processus inflammatoires qui se déroulent à l'intérieur du corps entraînent son gonflement, une augmentation de sa taille. En l'absence du traitement nécessaire, la maladie passe d'un stade simple à une forme aiguë avec complications ultérieures.

Souvent, vous pouvez confondre l'inflammation de l'annexe avec une violation du processus de digestion. Par conséquent, il est important de savoir quels symptômes indiquent le développement d'une appendicite afin d'avoir le temps d'appeler une ambulance avant le début de la péritonite.

Les symptômes

La douleur dans l'abdomen est souvent confondue avec l'indigestion du système digestif, mais il existe des signes distinctifs qui permettent de reconnaître l'inflammation présumée:

  • Douleur dans l'abdomen Ce n'est qu'au début du processus inflammatoire que l'on ressent une gêne près du nombril, avec un mouvement progressif vers la droite, vers le coin inférieur, où se situe le processus. Une attaque et une douleur apparaissent soudainement, il est impossible de prendre une profonde respiration. Le syndrome de la douleur augmente plusieurs fois quand une personne commence à tousser ou à rire.
  • La position du corps Lorsque l'appendice s'enflamme, le corps humain prend involontairement une certaine position dans laquelle la douleur n'est pas aussi forte. Un homme marche dans un état plié. En position couchée, l'adulte et l'enfant sont couchés sur le côté, les jambes repliées.
  • Le vomissement développe des vomissements. Les processus inflammatoires qui se produisent à l'intérieur ont un effet sur les intestins, provoquant une sensation de nausée et des vomissements réguliers qui n'apportent pas de soulagement. Dans de rares cas, les pulsions émétiques sont perturbées 1 à 2 fois, la majorité des patients se plaignant d'inconfort incessant. Les écoliers et les adolescents souffrent souvent d'appendicite car les vomissements se produisent plus fréquemment au cours de cette période. Les soucis de bâillonnement des adultes sont beaucoup moins. Si le développement de la maladie survient chez une personne âgée, ces symptômes ne sont pas observés.
  • La température du corps Lorsque le corps tente de faire face à une inflammation, la température globale augmente. En règle générale, le thermomètre indique 37,5 à 38 degrés. Dans le corps d'un enfant, la température peut atteindre la barre des 40. L'augmentation du thermomètre indique une augmentation de l'inflammation et l'évolution de la maladie.
  • Violation de la défécation. La survenue d'un symptôme de troubles intestinaux est rare. Ce n'est que si l'emplacement de l'annexe lui-même est de nature atypique que l'absence de fauteuil se produira peut-être ou que la diarrhée se produira. Il est à noter l'état de la personne après le liquide de selles. Si après le processus il y a un soulagement temporaire, alors il y a une intoxication, si le soulagement ne vient pas - c'est une appendicite.
  • Sensation de bouche sèche et de floraison. L'apparition de ces symptômes indique clairement le développement de processus inflammatoires dans l'appendice du caecum.

Dans de rares cas, une douleur peut survenir pendant la miction. Cela est dû à l'emplacement de l'appendice près de la vessie et à la pression exercée sur celle-ci (on pense parfois que le rein a mal). La douleur peut survenir dans la colonne lombaire ou dans l'aine. Tout dépend de la position spécifique de l'appendice dans le corps humain. Il est parfois difficile de diagnostiquer la maladie, ce qui entraîne un écoulement nasal et une toux froide chez les enfants.

Instruction de détermination chez un adulte

La procédure doit impliquer deux personnes, il est difficile de déterminer la maladie par eux-mêmes. Il est possible de déterminer l'appendicite à domicile par les méthodes suivantes:

  1. Prendre une position horizontale. Il est permis de s'allonger sur un lit ou sur le sol, tant que la surface est plane. Mains le long du corps. Jambes légèrement écartées, essayez de les plier. Lorsque vous pliez les jambes d'une autre personne, appuyez sur le coin inférieur droit de l'abdomen et retirez radicalement ses mains. Au moment de la prise de la douleur, la douleur devrait éclater - l'aide d'un médecin est nécessaire, il s'agit d'une appendicite. Peut-être que le syndrome douloureux se situera dans la région génitale, à gauche ou près du nombril.
  2. Allongé sur le sol, les bras étendus le long du corps, les jambes tendues. Vous devez lever votre jambe droite au niveau de 50 degrés. L'assistant doit frapper le talon de la jambe tendue avec le bord de la paume. La même procédure est répétée avec le pied gauche. La manifestation de la douleur à droite - il y a une appendicite.
  3. Le diagnostic indépendant d'appendicite est possible avec la toux. La douleur s'intensifie et réagit dans le côté droit.
  4. La marche est considérée comme un symptôme important d'un processus inflammatoire en cours. Chaque étape commencera à réagir avec douleur et inconfort, localisée à droite.
  5. Avec la palpation auto-péritonéale, il est possible de tendre les muscles et un processus solide, ce qui indique le développement de la maladie. Chez une personne en bonne santé, lors de la palpation, les muscles sont relâchés, l'abdomen est mou, sans douleur.

Les médecins recommandent un petit test pour l'appendicite à la maison:

  1. Le patient est couché du côté droit. Il est nécessaire d'exécuter les mouvements avec précision afin de ne pas provoquer de dommages mécaniques.
  2. Ensuite, la personne adopte la pose de l'embryon: les jambes pliées se rapprochent progressivement de la cage thoracique.
  1. Apprenez les sensations du patient. Si la douleur diminue, cela signifie une appendicite.
  2. Dans cette position, le patient est retardé de trois minutes.
  3. Après que vous ayez besoin d’un homme tourné sur son côté gauche et étiré ses jambes.
  4. Apprendre des sentiments dans cette position. Une forte augmentation de l'état inconfortable permet d'identifier le développement du processus inflammatoire dans l'annexe.

La différence de symptômes chez un enfant et pendant la grossesse

Avec une inflammation de l'appendice chez une femme enceinte, le syndrome douloureux est quelque peu décalé sur le côté. Au cours de la période de croissance foetale, tous les organes internes ont subi un changement de localisation. L'inconfort pendant la grossesse est plus élevé.

Un enfant ne peut pas toujours dire qu'il a mal au ventre, montrer où est la douleur et décrire correctement la nature de la douleur. Les adultes doivent vérifier et déterminer de manière indépendante la gravité des symptômes. Si l'enfant est constamment accroupi, il y a des pleurs fréquents sans raison apparente - cela indique une inflammation de l'appendice. Aussi parfois marqué ballonnements et vomissements réguliers. Un signe supplémentaire du développement du processus inflammatoire dans le corps de l'enfant est le refus de manger, état morose.

Identifier l'inflammation est une priorité absolue, mais il convient de souligner ce qui ne peut pas être fait de manière catégorique si l'autodiagnostic confirme une appendicite confirmée:

  1. N'attendez pas le développement de complications avec l'apparition de la température, accompagnées d'une douleur à l'abdomen. Demander de l'aide médicale immédiatement.
  2. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques ou des laxatifs. Leur réception lubrifie la manifestation des symptômes et ne permet pas de poser un diagnostic correctement et fournit donc une assistance spécialisée dans les délais.
  3. Il est également intéressant de refuser de prendre des médicaments pour l'estomac ou des médicaments pour les intestins. Les composés chimiques qu'ils contiennent peuvent réagir avec le contenu du processus enflammé, ce qui entraînerait sa rupture et le développement d'une péritonite, souvent mortelle.
  4. Il n'est pas souhaitable de boire et de manger avant l'arrivée de l'ambulance. Le seul traitement de l’appendicite est la chirurgie, c’est-à-dire va supprimer le processus enflammé. L'estomac et les intestins doivent être exempts de débris de nourriture. La digestion des aliments s'accompagne d'une irritation des parois du tractus intestinal, qui entraîne une augmentation de la douleur.

Le besoin de premiers secours

Une personne a des vomissements sévères, des douleurs à l'abdomen - c'est le signal d'appeler une équipe d'ambulance pour une hospitalisation immédiate. Le patient doit décrire au médecin en détail ses propres sentiments, les symptômes manifestés. Essayez de spécifier votre état avec autant de détails que possible, la période décrite de 2 à 3 jours, à partir du moment où les premiers signes apparaissent.

Actions du médecin: inspecter, sentir la place de la douleur, tests et examens instrumentaux.

Diagnostic hospitalier

Après avoir accouché du patient, les médecins auront besoin d’un test d’urine et de sang. En règle générale, des tests hospitaliers sont effectués pour exclure d'autres maladies pouvant déclencher des symptômes similaires.

Vérifiez aux ultrasons l'état de la région abdominale. La réalisation d'une analyse par ultrasons permet de déterminer avec précision l'évolution des processus inflammatoires dans le corps humain. Utilisation de l'enquête et déterminer l'emplacement du corps.

Si l'examen précédent n'a pas permis de diagnostiquer la maladie, il est impossible de poser un diagnostic clinique, d'effectuer des recherches supplémentaires à l'aide du scanner. La difficulté survient lorsque le patient est en surpoids. La présence d'une grande quantité de graisse empêche de voir à l'échographie une image précise de ce qui se passe dans l'estomac.

http://gastrotract.ru/appenditsit/kak-opredelit-appenditsit.html

Diagnostic de l'appendicite

Les douleurs abdominales peuvent bien avoir une origine simple, si elles sont causées par des excès alimentaires ou des affections mineures, mais dans certains cas, elles sont les symptômes d’une pathologie plus insidieuse et plus grave - l’appendicite. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin dès que possible, car cette maladie est dangereuse pour le corps humain et peut être fatale si la rupture de l'annexe est autorisée. Est-il possible de voir une appendicite à l'échographie?

Comment détecter la maladie?

La détection de l'appendicite est réalisée à l'aide de diverses méthodes de recherche. Dans certains cas, il peut y avoir une inflammation cachée ou une expression faible des principaux signes. Ces situations nécessitent une échographie pour l'appendicite, dont le but est d'exclure d'autres maladies présentant des symptômes similaires. Il faut dire que l'échographie atteint une précision de quatre-vingt dix pour cent.

Causes de l'appendicite

En règle générale, l'appendicite se développe sous l'influence de la flore polymicrobienne, représentée par les staphylocoques, Escherichia coli, les anaérobies, les streptocoques, les staphyloses et les entérocoques. Les agents pathogènes pénètrent dans la paroi de l'appendice à partir de la lumière, c'est-à-dire de manière entérogène.

En outre, les conditions de l'appendicite sont créées lors de la stagnation du contenu intestinal dans l'annexe en raison de sa courbure, ainsi que de la présence dans la lumière d'une hyperplasie de tissu lymphoïde, de calculs fécaux et de corps étrangers.

Les habitudes alimentaires et l'emplacement de l'appendice, la consommation excessive de viande et la tendance à la constipation, jouent un rôle spécifique, ce qui entraîne la collecte d'une grande quantité de produits de dégradation des protéines dans le contenu intestinal, ce qui crée un environnement favorable à la reproduction de divers microorganismes pathogènes. Est-ce que l'échographie si l'appendicite, intéresse beaucoup.

En plus des causes mécaniques, l'appendicite peut causer des maladies parasitaires et infectieuses, telles que la fièvre typhoïde, la tuberculose intestinale, l'amibiase et la yersiniose.

Chez les femmes enceintes, le risque d'appendicite augmente en raison d'une augmentation de la taille de l'utérus et d'un changement de la position de l'annexe et du caecum. Ils ont également des facteurs prédisposant à l'appendicite tels que la restructuration du système immunitaire, la constipation et des modifications de l'apport sanguin aux organes pelviens.

Quels cas nécessitent une échographie?

L'appendicite est une inflammation aiguë de l'annexe nécessitant un traitement chirurgical. Bien que cet appendice soit un organe rudimentaire, il remplit toujours trois fonctions principales:

- recueille et cultive des colonies de microflore intestinale bénéfique;

- produit un certain nombre d'hormones;

- agit comme une barrière qui bloque le mouvement de divers types d'infections.

Bien qu'un certain nombre de spécialistes considèrent cet organe comme utile (bien que l'on ait prétendu auparavant qu'il était inutile et nocif), s'il est enflammé, il est nécessaire de s'en débarrasser chirurgicalement. L'échographie est le meilleur moyen d'identifier une appendicite en l'absence d'un tableau clinique prononcé. Le médecin peut ordonner un examen des organes abdominaux dans les cas suivants:

- lorsque le patient se plaint de douleurs de toute intensité, concentrées à divers endroits de l'abdomen (l'appendicite est le plus souvent caractérisée par une douleur du bas de l'abdomen ou de la région iliaque du côté droit);

- le médecin dispose d'informations préliminaires sur l'examen et l'anamnèse permettant de suspecter une appendicite;

- le test sanguin ainsi que la croissance des leucocytes reflètent le décalage de la formule vers la gauche: dans ce cas, il est nécessaire d'exclure la présence d'un processus inflammatoire du caecum ou de symptômes non spécifiques chez un patient.

Situations inhabituelles

L'examen échographique de l'appendicite est également pratiqué dans des situations atypiques, en particulier chez les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées, ainsi que chez les patients affaiblis par d'autres maladies. Ils peuvent ressentir de la douleur non pas dans les endroits où l'appendicite est la plus susceptible. Grâce aux ultrasons, vous pouvez cesser de douter de l’origine de la douleur chez les personnes qui se différencient par la localisation anormale de l’appendice. Cet organe rudimentaire peut être localisé chez différentes personnes, contrairement aux manuels anatomiques. Cette zone du cæcum étant caractérisée par la mobilité, elle peut changer de direction dans la cavité abdominale. C’est pourquoi il est possible que la douleur ne survienne pas aux endroits caractéristiques de l’appendicite de type classique. Dans cette situation, des méthodes telles que l'échographie et la tomodensitométrie sont le plus souvent utilisées. L'échographie avec appendicite est plus largement utilisée, car abordable, moins coûteuse et plus rapide. En outre, tous les hôpitaux ne sont pas équipés de scanner.

Les avantages de l'échographie

Si l'appendicite est caractérisée par des complications dangereuses, telles que perforation, septicémie et gangrène, une intervention chirurgicale immédiate est alors nécessaire. Lorsque les symptômes sont bien prononcés, les spécialistes tiennent compte du tableau clinique général. Cependant, avec la manifestation implicite de signes ou une appendicite atypique, tout retard dans l'opération peut coûter la vie au patient. Dans ce cas, une échographie de l'appendice est nécessaire. Grâce à cette procédure, il est possible d'analyser l'état actuel d'une personne. En outre, près de la moitié des pathologies abdominales sont caractérisées par des symptômes ressemblant à une appendicite aiguë. Cela complique le fait que l’emplacement de l’appendice peut être complètement différent, ce qui entraîne des différences dans la nature de la douleur et les caractéristiques de l’inflammation. C'est une échographie de la cavité abdominale avec appendicite qui vous permet de poser le diagnostic correct et de prescrire au patient un traitement approprié et opportun.

Comment était-ce avant?

Jusqu'aux années quatre-vingt du siècle dernier, on utilisait des rayons X au baryum. Maintenant, l'échographie est devenue plus sûre et peut être appliquée en toute sécurité même pour étudier les enfants et les femmes enceintes. De nombreux experts estiment que la tomodensitométrie est une méthode plus précise. Cependant, l'échographie ne lui est pas inférieure et en même temps, il est plus abordable et moins coûteux. Si la situation est urgente, l'échographie est le premier recours, car elle permet d'obtenir rapidement des informations sur l'état du patient.

Donc, une appendicite peut être vu sur une échographie.

Ceci est particulièrement utile pour détecter une inflammation du processus chez les femmes enceintes et les enfants. En raison de la spécificité anatomique, il est assez difficile de diagnostiquer l'appendicite à l'aide de méthodes classiques. De plus, les enfants ne peuvent souvent pas expliquer clairement et de manière cohérente où ils ressentent une douleur, ce qui rend le diagnostic difficile, ce qui signifie qu'il est impossible de prescrire le traitement approprié.

Cependant, l'échographie a ses inconvénients. Par exemple, en raison d'une préparation inappropriée pour la procédure, d'une distension abdominale ou d'un surpoids du patient, certaines zones de la cavité abdominale peuvent ne pas être reflétées sur l'écran du moniteur. Cependant, le diagnostic final et la détermination du traitement incombent au chirurgien, l’échographie n’est qu’un moyen de recueillir des informations.

Si définit appendicite à l'échographie, nous avons expliqué.

Préparation à la procédure et à sa mise en œuvre

L'échographie d'appendicite ne nécessite aucune préparation particulière. De plus, cette procédure est souvent effectuée pour des raisons de santé. Si un patient est amené dans un établissement médical présentant des symptômes aigus, seule une échographie permettra de confirmer le diagnostic dans les meilleurs délais. Si l'enquête est planifiée, il est conseillé de ne pas trop manger, de ne pas manger d'aliments causant une météorite et de ne pas manger à jeun. L'étude est réalisée de la même manière que dans le cas de l'analyse d'autres organes de la cavité abdominale. Le plus souvent, à cette fin, un simple capteur abdominal est utilisé, ce qui permet de diagnostiquer une pathologie à travers la paroi abdominale, ainsi qu'un gel spécial qui améliore le contact et améliore la conductivité. Le patient doit venir avec une couche et une serviette. Très rarement, chez les femmes dont l'appendice est dévié ou anormalement bas, on utilise une sonde vaginale permettant d'exclure des affections et des maladies étrangères, par exemple l'apoplexie ovarienne, les annexites ou la grossesse extra-utérine.

L'appendicite sera visible à l'échographie. Le décodage correct est important.

Déchiffrement des données

L'échographie fournit une image claire et sans ambiguïté de la maladie. Le moniteur affiche une annexe enflammée sous une forme agrandie, entourée d'exsudat. Si le stade est gangrené, il y a alors des traces visibles de contenu purulent, qui se détachent du processus. Lorsque la douleur n'a aucun lien avec l'appendicite, l'appendice est de taille normale et ne contient pas de signes d'inflammation.

Conclusion

Dans certains cas, il est impossible de poser un diagnostic final. Cela se produit généralement lorsque l'appendice limite, lorsqu'il est enflammé ou agrandi, mais qu'il n'a pas d'image claire, ce qui vous permet de poser un diagnostic précis et d'envoyer le patient à l'opération.

Des données tout aussi contradictoires peuvent être obtenues lors de l'étude d'une personne ayant un excès de poids ou un grand nombre de gaz dans l'intestin. Dans une telle situation, il est préférable d’effectuer un scanner et d’orienter le patient vers des tests supplémentaires. En raison de la complexité de l'approche dans les cas graves, il est possible de confirmer ou d'exclure la présence d'une appendicite.

Est-ce que l'appendicite à ultrasons va montrer? La réponse est sans équivoque - oui, ce sera le cas.

La pratique médicale à long terme montre que le diagnostic d'appendicite doit être posé rapidement.

L'inflammation de l'appendice du caecum chez la femme enceinte est souvent accompagnée d'effets secondaires.

Pour établir un diagnostic précis, des méthodes instrumentales sont utilisées, notamment l’échographie. Résultats précis et donne une palpation de l'abdomen.

Un soin particulier doit être exercé lors de l'examen d'un enfant malade.

Caractéristiques de l'appendicite

Les processus inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal se produisent pour diverses raisons. L'appendicite se développe très souvent à la suite d'une exposition à la flore polymicrobienne intestinale.

Parmi les microbes qui contribuent à l’émergence d’une pathologie, les gastro-entérologues citent notamment:

  • E. coli;
  • staphylocoque;
  • les streptocoques;
  • entérocoques.

Ce sont essentiellement des microbes pathogènes qui commencent à fonctionner activement dans certaines conditions.

Pour des raisons objectives, ces conditions se forment chez les femmes enceintes et les hommes adultes. Un diagnostic correctement effectué vous permet de dresser un tableau clinique de la maladie.

L'une des principales causes de l'inflammation est la stagnation du contenu dans les intestins.

Le diagnostic d'appendicite aiguë chez la femme enceinte, réalisé sous échographie, confirme cette cause.

Cela se produit souvent chez un enfant alors qu'il ne peut pas commettre longtemps l'acte de défécation. La constipation peut être à l’origine de l’accumulation de corps étrangers et de masse fécale dans l’intestin.

Chez l'adulte, cela se produit plus souvent à l'âge adulte, lorsque la motilité intestinale est faible.

Avec une constipation régulière, une appendicite chronique se forme progressivement. En fait, il s’agit d’une inflammation lente, mais constante, de l’appendice.

Essentiel à la survenue d'une appendicite chez l'adulte joue un régime quotidien.

Le système de nutrition, construit sur l'utilisation abondante de viande et d'aliments gras, permet à l'intestin de créer un environnement favorable à la flore pathogène.

Pour les femmes enceintes, ce facteur est également important. Pour donner naissance à un enfant en bonne santé, vous avez besoin d'une bonne nutrition.

Les nutriments ne sont absorbés que pendant le fonctionnement normal du tractus gastro-intestinal. Comme le montrent des études menées ces dernières années, le caecum et l'annexe ont un impact sur le fonctionnement du tube digestif.

Le diagnostic opportun de l'appendicite aiguë contribue à un traitement approprié et rapide.

Il est important de souligner que chez les femmes enceintes, la probabilité de développer une appendicite est plus élevée que chez les hommes adultes.

Ce fait s’explique par le fait qu’avec l’augmentation de la taille de l’utérus, le processus vermiforme s’éloigne de sa place et que la circulation sanguine dans ses tissus devient moins intense.

Les causes de l'appendicite chez un enfant sont également différentes. Pour que l'appendicite ne devienne pas chronique, il est nécessaire de passer une échographie dès l'apparition des premiers symptômes et d'obtenir un diagnostic précis de votre médecin.

Méthodes de diagnostic

Comme toute maladie dangereuse pour la santé et la vie humaine, l'appendicite survient pour certaines raisons et se termine au stade final.

Chez les hommes adultes et les femmes enceintes, la pathologie commence par le fait que l'appendice s'enflamme. Chez un enfant, les premiers symptômes sont généralement les mêmes.

Très souvent, il est nécessaire de diagnostiquer une appendicite à la maison.

Beaucoup de gens savent que s’il ya douleur en appuyant sur le côté droit de l’abdomen, il s’agit d’une appendicite chronique.

En réalité, la situation peut être très différente. Pour clarifier le diagnostic, une échographie est effectuée ou une autre méthode plus précise est utilisée pour déterminer la pathologie.

Au stade final de développement de la pathologie de la paroi appendiculaire meurent et éclatent. Tout le contenu du caecum pénètre dans la cavité abdominale.

Pour éviter un tel résultat, le diagnostic différentiel d'appendicite aiguë doit être effectué dès que possible. Le plus efficacement pour ces fins d'utiliser l'échographie.

Selon les statistiques, du début du processus inflammatoire à l'apparition de la péritonite, il faut compter deux à quatre jours.

Si le diagnostic et le traitement de la maladie sont effectués à domicile, la probabilité d'une triste conclusion des procédures médicales est élevée. Tout d'abord, cela concerne l'enfant malade.

Méthode de palpation

Pour diagnostiquer l'appendicite chez les adultes à l'aide de la palpation, les médecins peuvent avoir une grande pratique médicale. Lors du processus d'inspection, il est nécessaire de faire attention à la réponse du patient.

L'appendicite chronique peut provoquer des sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen en cas de toux ou de mouvements inconfortables.

Le spécialiste effectuant l’examen diagnostique du patient dispose de techniques appropriées qu’il utilise habilement.

Il convient de noter que la palpation ne doit pas être utilisée pour examiner les femmes enceintes. Le diagnostic d'appendicite chez les enfants avec cette méthode donne de bons résultats. Parfois, le diagnostic doit être confirmé par échographie.

Indépendamment engagés dans le diagnostic d'appendicite par palpation à domicile n'est pas recommandé.

La subtilité de la situation réside dans le fait que la douleur dans l'appendicite et la pancréatite est très similaire. La tension musculaire abdominale provoque à la fois une pancréatite chronique et une appendicite aiguë.

Il arrive souvent que la palpation profonde dans l'appendicite aiguë ne permet pas à un spécialiste de tirer une conclusion sans ambiguïté sur l'évolution de la pathologie.

Cela empêche la tension protectrice des muscles abdominaux, même chez un enfant. Si le diagnostic est requis de manière urgente, il est plus pratique d'utiliser des ultrasons.

Diagnostic instrumental et de laboratoire

Dans le diagnostic de la pathologie utilisant la palpation, la pathologie est reconnue dans environ la moitié des cas. Il est encore plus difficile d'identifier une appendicite chronique au toucher.

Pour cette raison, des études supplémentaires sont en cours pour confirmer la présence ou l'absence de la maladie.

Pour l'examen des femmes enceintes, il est plus pratique d'utiliser une échographie.

Actuellement, cette méthode de recherche de l'organisme est répandue en raison de sa facilité de fabrication et de sa sécurité.

En particulier, lors de l'examen d'un enfant, le patient ne ressent ni inconfort ni anxiété.

L'équipement de diagnostic moderne permet d'identifier une appendicite chronique chez l'adulte en une seule séance.

Une nouvelle génération d'appareils basés sur l'utilisation du rayonnement électromagnétique. Au même titre que les ultrasons, le rayonnement magnétique est totalement inoffensif pour le corps.

L'imagerie par résonance magnétique est utilisée dans l'examen des femmes enceintes, des adultes et des enfants.

Cette méthode a un inconvénient sérieux: le coût de la session est beaucoup plus élevé qu'avec les ultrasons.

Diagnostic différentiel

Les professionnels sont bien conscients que les diagnostics à domicile donnent des résultats inexacts.

Lors de l'examen d'un enfant, l'appendicite aiguë doit être distinguée des pathologies suivantes:

  • une pancréatite;
  • coliques rénales;
  • cholécystite.

Les femmes enceintes ont souvent des processus inflammatoires gynécologiques. Parfois, ils sont confondus avec une appendicite.

Pour obtenir un tableau clinique fidèle, nous utilisons des ultrasons et d’autres méthodes de recherche.

Lors du diagnostic d'une appendicite aiguë chez les enfants, il est important de différencier la pathologie des attaques de pancréatite aiguë. Dans ce cas, la douleur apparaît dans le côté droit de la cavité abdominale.

La palpation de l'abdomen est très difficile à déterminer la véritable cause de la douleur.

Pour obtenir des informations fiables sur la nature de la pathologie, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics instrumentaux.

L'appendicite chronique est détectée de la même manière. La nature de la maladie exige que toutes les procédures de diagnostic soient effectuées dans les plus brefs délais.

Traitement appendicite

Une personne chez qui on a diagnostiqué une appendicite chronique devrait surveiller de près l'état de son corps.

Une exacerbation de la maladie peut se produire de manière totalement inattendue, pour la raison la plus triviale. S'il existe des contre-indications à la suppression de l'annexe, on prescrit au patient des méthodes de traitement conservateur.

Le principal dans cette situation est d’éviter la constipation, de suivre un certain régime, d’observer le régime quotidien et d’éviter un effort physique excessif.

Le traitement le plus efficace contre la maladie est l'élimination de l'annexe enflammée. Effectuer l'opération chez un enfant est plus facile que chez un adulte.

Cependant, dès les premiers symptômes, il est nécessaire d’aller à la clinique, d’être examiné et d’être référé à l’hôpital.

Plusieurs minutes sont nécessaires pour diagnostiquer une maladie avec une échographie.

Afin de ne pas exposer votre santé et votre vie au danger, le traitement de l'appendicite doit être effectué rapidement.

Les gens confondent souvent deux concepts - appendicite et appendice. L'appendicite est une inflammation de l'appendice, un petit appendice du caecum situé dans la personne, juste sous le foie, au milieu, entre le côté droit et le cordon ombilical.

Où est l'appendice?

L'annexe est un processus du caecum.

La partie inférieure de celui-ci tombe dans le bassin. Peut être situé derrière le caecum. Le corps a une petite taille: en moyenne, 7 à 9 cm, son diamètre est de 0,5 à 1 cm. Un petit rabat le sépare du caecum, empêchant ainsi le contenu de l'intestin de pénétrer à l'intérieur de l'appendice.

De ce fait, la cavité de l'appendice reste propre. Cet organe joue également son rôle dans la digestion, en tant qu’incubateur de bactéries bénéfiques. Tous les mammifères n'ont pas cet organe.

Par exemple, dans la famille des chats, cet appendice est absent. Mais il y a des rongeurs, par exemple, des lapins, des cobayes. Il y a une annexe et des parents d'une personne selon la classification biologique - chez les singes. Annexe développée ont des herbivores.

Comment est-ce que l'appendicite fait mal?

La douleur maximale lors de l'inflammation de l'appendice se produit dans la zone de son emplacement, c'est-à-dire légèrement à droite du cordon ombilical. La douleur de l'appendice, resserrée plus près du foie, n'est pas difficile à confondre avec la douleur du foie lui-même. Si l'appendice est abaissé jusqu'au petit bassin, sa douleur est masquée par la pathologie des ovaires, chez l'homme, par l'inflammation de la vessie. Lorsque l'appendice postérieur, la douleur est localisée dans le bas du dos et se fait sentir à l'aine.

Les douleurs apparaissent de manière inattendue, sans raison particulière. Le processus inflammatoire peut commencer par une douleur faible ou tolérable, suivie d'une augmentation, et peut se déclarer immédiatement comme une douleur lancinante aiguë, qui sera aiguë et insupportable, tant que les terminaisons nerveuses vivantes sont sensibles. Par conséquent, quand une inflammation de l'annexe ne peut pas se calmer si la douleur s'atténue. Au contraire, le patient doit être hospitalisé d'urgence.

L'appendicite se caractérise par d'autres symptômes: apparition d'un malaise général, de nausées et même de vomissements isolés. Perdu votre appétit. La température monte à 37,2-37,7 ° C, peut être accompagnée de frissons. Il y a un contact brillant sur la langue. Le rythme cardiaque augmente à 90-100 battements par minute.

Comment connaître les signes de l'appendicite

L'appendicite est une inflammation de l'annexe.

En plus des douleurs abdominales aiguës, qui peuvent avoir d'autres causes, l'appendicite peut être reconnue par les caractéristiques suivantes:

  1. Tapotez doucement le coussinet juste en dessous de la dernière côte droite. Quand l'appendicite est toujours douloureuse; À titre de comparaison, effectuez la même étude du côté gauche, la douleur ne devrait pas être là.
  2. Laissez le patient essayer de tousser. Une augmentation de la douleur dans la région droite confirmera que le patient a une annexe inflammatoire.
  3. Dans la zone de localisation de la douleur aiguë, appuyez légèrement sur l'estomac et restez dans cette position pendant quelques secondes. La douleur devrait diminuer. Si vous avez une appendicite aiguë, la douleur augmentera dès que vous retirez vos mains.
  4. Conseillez au patient de prendre la position de l'embryon, c'est-à-dire couchée sur le côté droit et les jambes repliées sous vous, en vous recourbant. Dans cette position, la douleur s'atténuera. Si vous changez de position, par exemple en vous retournant, étirez vos jambes, la douleur réapparaîtra.

Important: vous ne devez en aucun cas faire votre propre palpation de l’abdomen, c’est-à-dire le sentir et l’écraser. Sinon, cela peut entraîner une rupture de l'appendice et, par conséquent, une inflammation de la cavité abdominale - péritonite.

Quel que soit le résultat de l'autodiagnostic, en cas de douleur aiguë dans la cavité abdominale, quelle que soit sa localisation, et quelle que soit la maladie masquée, vous devez appeler une ambulance ou un médecin local. En raison d'une pancréatite, d'une cholécystite, d'un ulcère peptique de l'estomac ou d'une inflammation des organes de la femme, la vessie sert d'indication pour le renvoi immédiat du patient à l'hôpital.

En Russie, une annexe aiguë est diagnostiquée chaque année chez environ un million de personnes. Certes, la statistique de la mortalité, comme si elle était basse, n’est que de 0,25%, mais à l’échelle nationale, elle est de 2 500 personnes, généralement des enfants, ou des adultes, mais dans la force de l’âge. Les gens entrent dans la zone à risque lorsqu'une crise d'appendicite les dépasse quelque part en vacances, loin de la civilisation et des communications téléphoniques.

Selon les statistiques, l'appendicite concerne le plus souvent les personnes en âge de travailler: 75% des patients sont âgés de 9 à 35 ans. Parmi ceux-ci, 80% des maladies surviennent chez les enfants de 9 à 12 ans. Les enfants d'âge préscolaire souffrent de 13%, 5% sont dans la crèche (jusqu'à un an). L'appendicite n'est pratiquement pas observée chez les nourrissons en raison du sous-développement du tractus gastro-intestinal.

Signes de péritonite

Etant donné que, en cas de soins médicaux inopportuns au patient, la perforation de l’appendice et la pénétration de son contenu dans le péritoine, entraînant une péritonite, peuvent survenir, il convient de noter que l’état général du patient s’aggrave fortement au cours de la péritonite. Les yeux coulent, les traits du visage deviennent plus nets. Le patient commence à montrer de l'anxiété, une accélération marquée du rythme cardiaque à 120 battements par minute. La douleur se propage dans tout l'abdomen.

Signes d'appendicite chez les enfants

Symptômes d'appendicite assez caractéristique

Si un adulte peut expliquer où, quoi et comment il a mal, tout est beaucoup plus compliqué avec un enfant. Et plus l'enfant est jeune, plus il est difficile de mener son histoire. Il ne peut expliquer ni la nature de la douleur ni son emplacement. L'enfant a juste mal.

Mais, après avoir appris qu'il est laissé à l'hôpital et que quelque chose sera coupé, le bébé peut soudainement «se rétablir». Ne te flatte pas. L'enfant ne comprend pas que sa déception peut lui coûter la vie. Il veut revenir de sa vie habituelle et se rapprocher de sa mère, de sa famille, de tout ce qu’il promet de chaleur et de sécurité.

Il peut commencer à faire semblant, à faire une crise pour exiger de le ramener à la maison. Expliquez-lui que la douleur calmée est la mort de terminaisons nerveuses qui devraient être douloureuses, et que s'il ne respecte pas le médecin, il peut mourir. Essayez d'être près de votre enfant ces minutes.

Méthodes de diagnostic de l'appendicite

Les méthodes modernes de diagnostic de l'appendicite peuvent éliminer l'erreur dans le diagnostic. À cette fin, des études de laboratoire et instrumentales appliquées.

Tests de laboratoire

Des études de laboratoire sont effectuées:

  • Analyse d'urine Lorsque l'appendice postérieur est localisé, le processus inflammatoire peut recouvrir les parois de l'uretère, du rein droit et de la vessie. Et puis dans l'urine seront présentes des cellules sanguines - des globules rouges et des globules blancs en quantité accrue.
  • Test sanguin Le développement du processus inflammatoire se reflète dans la composition du sang - une augmentation des leucocytes et des neutrophiles immatures est constatée. Mais le contenu en leucocytes n'augmente que dans 90% des cas, voire diminue chez les patients infectés par le VIH.

Ainsi, les tests de laboratoire sur les fluides biologiques ne donnent pas une image claire du processus.

Études instrumentales

Le diagnostic de l'appendicite comprend les études suivantes:

  1. Radiographie montrant les organes de la cavité abdominale et du thorax;
  2. Échographie;
  3. La laparoscopie;

Lorsque la radiographie a révélé les symptômes suivants:

  • Le contour du caecum est modifié et on voit dans la cavité de son dôme une accumulation de fluide;
  • Il y a une pneumatose (gonflement) des parois de l'iléon et du colon;
  • La concentration de leucocytes sur la membrane muqueuse du tractus gastro-intestinal;
  • L'échographie montre les changements survenant dans l'annexe enflammée chez la plupart des patients.

Échographie

Douleur dans le côté droit en tant que symptôme de l'appendicite

La plupart des patients avec une échographie ont révélé une annexe enflammée. Une annexe semble généralement altérée pendant l'inflammation, avec des signes d'inflammation:

  • Appendice enflammé presque doublé de diamètre
  • Les murs en même temps s'épaississent de 2 à 3 fois;
  • La forme de l'annexe peut prendre la lettre S
  • Dans la cavité de l'appendice, des pierres peuvent être détectées;
  • Il y a une fusion des murs.

Laparoscopie

Le diagnostic chirurgical de la laparoscopie montre les signes suivants d'appendicite:

  • Changements dans la forme de l'annexe;
  • Augmentation de la densité de la paroi;
  • Afflux de sang dans la cavité abdominale;
  • L'accumulation de leucocytes dans le mésentère;

La laparoscopie permet de distinguer les appendicites gangréneuses et phlegmoneuses. Dans la forme gangréneuse, la mort des cellules nerveuses et la destruction des parois du processus se produisent. Dans le même temps, le tissu nécrotique devient noir et vert. Lorsque phlegmoneux - une augmentation critique de l'annexe, une condition où il peut éclater. Ces signes indiquent la nécessité d'une intervention chirurgicale urgente.

Comment traiter l'appendicite?

Si le médecin pose un diagnostic d'appendicite aiguë, la méthode de traitement peut être une - intervention chirurgicale en vue d'une ectomie, c'est-à-dire d'un retrait. Malheureusement, la médecine n’a pas été inventée, bien qu’elle reconnaisse l’importance du processus dans le corps, en tant que partie du système immunitaire.

Après la chirurgie, il est important d'éviter les complications. Il est nécessaire de protéger l’incision câblée de la suppuration. Après une opération réussie, le patient est retiré après une semaine de points de suture et renvoyé chez lui. Chez les personnes âgées, les patients atteints de diabète sucré, le cœur de la guérison est beaucoup plus lent et, avec une bonne issue de la période postopératoire, ils durent 10 jours. Il est déconseillé de prendre un bain pendant un mois et encore plus d'aller au bain. De telles charges sur une cicatrice immature ralentissent le processus de guérison, le rendent grossier et laid.

Médecine traditionnelle et appendicite. Au lieu de conclusion

Il est très important de comprendre que l'appendicite, malgré l'apparence inutile de l'appendice, est une maladie grave, et vous ne devriez pas en faire l'expérience. Peu importe ce que les visiteurs vous disent, quels que soient les remèdes miracles suggérés par les guérisseurs grand-mères, il n'existe qu'un seul remède contre l'appendicite: le scalpel du chirurgien.

Certes, il est possible d’atténuer légèrement l’état de la patiente s’il n’est pas possible de faire appel à une ambulance ou si elle est coincée quelque part. Donnez au patient une boisson chaude à base de mûre ou de lait chaud dans lequel du cumin a été cuit. En aucun cas, ne peut pas mettre un coussin chauffant. La chaleur ne fera qu'accélérer le processus inflammatoire.

Quels sont les principaux symptômes de l'appendicite? Quand devrais-je voir un médecin? Réponses - en consultation vidéo:

http://zheludokok.ru/appenditsit/diagnostika-appenditsita.html

Publications De Pancréatite