Tout ce que vous devez savoir sur la hernie

La hernie abdominale est une maladie assez courante pouvant survenir chez toute personne. Il est divisé en plusieurs espèces présentant des symptômes, une localisation, des causes de développement et des tactiques de traitement différents. La maladie cause beaucoup de gêne dans la vie d’une personne. Il est donc important de savoir ce qu’est une hernie.

Concept et classification

Une hernie abdominale est une maladie caractérisée par l’apparition des organes abdominaux à la surface de l’abdomen ou par leur orientation à travers la porte de la hernie dans la cavité abdominale. L'orifice de la hernie consiste en des ouvertures dans la paroi abdominale. Ce défaut est naturel ou peut résulter d'une blessure ou d'une intervention chirurgicale.

Selon les statistiques, environ 5% de la population souffre de divers types de hernie dans l'estomac. La grande majorité d'entre eux (80%) sont des hommes et les 20% restants sont des femmes et des enfants. La hernie abdominale est généralement diagnostiquée chez les enfants d’âge préscolaire et les personnes de plus de 50 ans.

Les maladies ont des espèces, y compris la hernie abdominale. La classification est très étendue et comprend un grand nombre de sous-espèces. Pour plus de clarté, nous faisons la table.

  • hernie externe de la paroi abdominale (au-delà);
  • hernie interne (organes se déplacent dans la cavité abdominale).
  • ombilical (apparaître près du nombril);
  • paraumbilical (situé près de l'anneau ombilical);
  • inguinal, qui sont ensuite divisés en droits et obliques, en fonction de l'emplacement du cordon spermatique;
  • hernie ventrale - hernie de la paroi abdominale antérieure, formée dans la partie inférieure;
  • hernie épigastrique, situées dans la ligne médiane de l'abdomen;
  • fémoral
  • lombaire;
  • verrouillage;
  • hernie spihelium;
  • hernie de l'orifice alimentaire du diaphragme;
  • hernie latérale de l'abdomen, située derrière le vagin du muscle droit.
  • violation de l'étranglement qui se produit lors de la compression des vaisseaux du mésentère avec nécrose ultérieure de l'intestin;
  • obstructive, apparaît en raison de la courbure de l'intestin et de la cessation du mouvement de la masse fécale à travers les intestins;
  • marginal formé par l’atteinte d’une petite partie de la paroi intestinale avec nécrose et perforation supplémentaires.
  • hernie incomplète (sac herniaire quitte la cavité abdominale, mais ne dépasse pas ses frontières);
  • hernie complète (sac herniaire situé à l’extérieur des parois de la cavité abdominale).
  • hernie abdominale congénitale;
  • Hernie de Littré, dans laquelle le diverticule de jéjunum se trouve dans le sac hernial;
  • hernie errante dans la cavité abdominale.

Les hernies abdominales internes sont diagnostiquées dans 25% des cas. Dans toutes les autres situations, les patients souffrent d'espèces externes. En outre, la hernie ventrale mérite une attention particulière. Récemment, elle a commencé à se rencontrer le plus souvent. La hernie ventrale survient après la chirurgie.

Causes et symptômes

La hernie de la cavité abdominale n'apparaît pas spontanément. Pour son apparition prend du temps et plusieurs facteurs pathologiques. Les raisons sont divisées en 2 types: disposer et effectuer.

Les possesseurs comprennent:

  • facteur héréditaire;
  • muscles faibles congénitaux;
  • Les changements qui en résultent en raison de blessures, d'interventions chirurgicales, d'épuisement, après quoi il y a des points faibles sur le corps

Les causes en cause provoquent une augmentation de la pression intra-abdominale et le développement d'une hernie de la paroi abdominale antérieure en des points faibles. Parmi eux:

  • exercice lourd régulier;
  • surpoids;
  • tumeurs des organes de la cavité abdominale;
  • toux persistante dans les maladies pulmonaires chroniques;
  • miction altérée;
  • constipation persistante;
  • grossesse, accouchement difficile;
  • certaines maladies (tuberculose, cirrhose, hypertrophie de la prostate, paralysie des jambes, poliomyélite, etc.).

Toutes les raisons de l'apparition d'une pathologie devraient durer longtemps. Alors seulement, une hernie de la paroi abdominale antérieure est formée.

Lorsqu'une hernie se forme dans la cavité abdominale, les symptômes dépendent de son emplacement et de sa gravité. Les signes d'une hernie sont:

  1. Une saillie en forme de tumeur, apparaissant avec n'importe quel effort physique.
  2. Les douleurs douloureuses et lancinantes dans la région de la hernie.
  3. Troubles urinaires.
  4. Divers troubles digestifs - ballonnements, diarrhée, constipation, haut-le-cœur, nausée, éructations constantes.

Diagnostic de la maladie

Si vous soupçonnez une pathologie de l'abdomen de la hernie, si les symptômes sont appropriés, vous devez contacter un spécialiste pour un examen complet du corps.

Si la tumeur se forme aux endroits habituels de la hernie (régions de l'aine, du nombril et de la cuisse), la maladie est facilement diagnostiquée. La hernie ventrale se caractérise par un «choc de la toux». Vous devez poser votre main sur la saillie et demander au patient de tousser et vous devriez ressentir des chocs évidents. Les méthodes de diagnostic comprennent la palpation de l'anneau hernial, la palpation et le tapotement de la tumeur.

Des méthodes supplémentaires sont utilisées pour certains types de hernie de la paroi abdominale antérieure:

  • gastroscopie;
  • radiographie;
  • herniographie (avec cette procédure, un agent de contraste est injecté dans la cavité abdominale, ce qui permet d'examiner la hernie);
  • Échographie de la saillie.

Méthodes de traitement

Très rarement, la hernie ventrale de l'abdomen disparaît sous l'effet d'un traitement conservateur. Presque toujours, une intervention chirurgicale est nécessaire. En cas de violation des organes internes, l'opération est menée de toute urgence. Vous trouverez ci-dessous un aperçu plus détaillé de toutes les méthodes de traitement.

Méthodes conservatrices

Un traitement conservateur de la hernie abdominale est prescrit afin de prévenir les complications, la croissance tumorale et d'atténuer les symptômes. Il est utilisé chez les patients pour lesquels la chirurgie est contre-indiquée en raison de l'âge, de la grossesse ou d'une maladie grave.

Les méthodes conservatrices comprennent:

  • traitement médicamenteux;
  • éliminer les causes qui augmentent la pression intra-abdominale;
  • suivre un régime;
  • gymnastique;
  • porter un bandage spécial;
  • massage

Traitement chirurgical

Dès l'apparition des premiers symptômes, vous devez contacter immédiatement le chirurgien. Une opération opportune donne plus de chances de guérison rapide sans complications diverses. Avant la chirurgie, le patient doit être examiné et passer tous les tests nécessaires. L'analyse de la santé du patient permettra au chirurgien de prescrire l'option de traitement appropriée.

En règle générale, la hernie abdominale est enlevée à l'aide d'une hernioplastie. Au total, il y a 3 façons de le réaliser:

  1. La tension (le trou sur le site de la hernie enlevée est resserré avec ses propres tissus).
  2. Sans tension (pour fermer le trou, des implants en polypropylène sont utilisés).
  3. Combiné (en utilisant à la fois des mailles et des tissus propres).

Habituellement recourir à la deuxième méthode. Il ne tend pas le tissu et le maillage en polypropylène offre une protection fiable pouvant supporter des charges importantes.

En outre, une opération de la hernie peut être effectuée dans les méthodes ouvertes, laparoscopiques et endoscopiques:

  1. Une opération ouverte est considérée comme une opération classique et consiste en une incision péritonéale, un examen, une élimination directe ou une réduction d'une hernie, un réglage en grille et une couture.
  2. Les méthodes opératoires endoscopiques et laparoscopiques ne nécessitent pas de grandes incisions. Plusieurs petites perforations sont effectuées (5 mm). Pour former l'espace de travail, du dioxyde de carbone est injecté dans le péritoine. Ensuite, le dispositif est introduit avec une lampe de poche et une caméra vidéo et des manipulateurs spéciaux avec lesquels l'opération est effectuée.

Récupération postopératoire

La rééducation consiste à restaurer la force du patient. Les recommandations dépendent du mode de fonctionnement, ils doivent donc consulter un médecin. Après avoir examiné le patient, il prescrit un régime, un traitement postopératoire et détermine l'intensité des exercices.

10 jours, le patient doit se rendre à l'hôpital pour effectuer des pansements. En outre, les médicaments prescrits avec des analgésiques et des antibiotiques. Des cours de physiothérapie aideront à accélérer le processus de récupération.

Quelques mois ne peuvent pas faire du sport. Aussi besoin d'adhérer à une nutrition adéquate. Dans les premiers jours après l'opération, il est nécessaire de manger des aliments liquides: bouillons, soupes légères, gelée. Progressivement, il est nécessaire d’ajouter à l’alimentation des bouillies, des variétés de viande et de poisson faibles en gras, des œufs, des légumes, des fruits et des fruits de mer. Il faut abandonner les plats salés et épicés, fumer, boire des boissons alcoolisées.

Les points sont enlevés dans une semaine. Après cela, il est recommandé de porter un pansement afin de redonner le tonus aux muscles abdominaux. Après 3 mois, vous pouvez faire de l'éducation physique légère, alors que le bandage ne peut pas être retiré. Des exercices de respiration et des massages réguliers favorisent une récupération rapide.

La hernie abdominale est une maladie grave nécessitant un traitement. Sinon, il peut y avoir de graves complications sous forme de péritonite, obstruction intestinale, intoxication.

http://gryzhainfo.ru/zhivota/vse-o-gryizhe.html

Comment apparaissent les hernies de l'abdomen, du diaphragme et de la colonne vertébrale

Une hernie est une maladie congénitale ou acquise dans laquelle un organe ou une partie de celui-ci se gonfle dans la cavité adjacente ou sous la peau à travers les zones anatomiquement faibles des ligaments et des muscles. Une telle violation se produit plus souvent dans la cavité abdominale, la colonne vertébrale et le thorax sont également touchés. Les premiers symptômes d’une hernie apparaissent au moment d’une forte augmentation de la charge, mais certains défauts apparaissent progressivement dans le contexte de faiblesse chronique et de pression accrue des organes.

La hernie est une maladie chirurgicale qui a des conséquences graves sans traitement et peut survenir à tout âge, indépendamment du sexe et du mode de vie. La protrusion est indolore, mais la plupart des patients se plaignent de douleurs aiguës ou persistantes du côté gauche ou du côté droit, selon le type de maladie.

En plus de ce symptôme lumineux, la pathologie présente un certain nombre de signes qui permettent au médecin, dès le premier examen, de déterminer la zone atteinte pour déterminer la maladie.

Symptômes de la hernie abdominale

Avec les hernies, les symptômes sont nombreux, car la maladie affecte simultanément plusieurs organes dont la fonction est altérée. La saillie dans la région du nombril se manifeste par une douleur à la fois du côté droit et du côté gauche et le côté aura une valeur diagnostique.

La hernie chez l'enfant et l'adulte peut présenter les mêmes symptômes que les maladies gynécologiques, urologiques et gastroentérologiques.

La présence d'un symptôme externe commun facilite le diagnostic, mais le gonflement dans la zone du défaut n'est pas toujours présent, car les manifestations cliniques doivent être contrôlées à l'aide de la radiographie.

Tous les types de maladies présentent des signes communs de gravité variable:

  • inconfort, sensation de lourdeur et pression dans la région du défaut;
  • dysfonctionnement des organes dans le sac hernial;
  • douleur au repos ou pendant l'exercice;
  • douleur aiguë lors d'efforts et de complications;
  • un symptôme de choc de toux - pendant la toux, la protrusion est libérée;
  • malaise général, faiblesse, fatigue, irritabilité, manque de sommeil.

L’apparition d’un gonflement du côté droit, du côté gauche, le long de la ligne blanche, de l’aine - ce sont des signes de la forme externe de la maladie. Il y a aussi des défauts internes. Ce dernier ne peut être déterminé par des manifestations externes. La forme interne de la pathologie est la saillie d'organes dans la cavité adjacente et non sous la peau - le diaphragme ou la hernie de l'ouverture œsophagienne du diaphragme. C'est l'une des rares formes de la maladie qui ne nécessite pas de traitement chirurgical, elle peut être traitée de manière conservatrice.

HHP peut ne pas se manifester pendant une longue période, il est facilement confondu avec une inflammation de l'œsophage et des brûlures d'estomac ordinaires après avoir mangé. La forme diaphragmatique est déterminée uniquement après la radiographie de contraste ou d'autres techniques instrumentales utilisant le contraste.

Une forme rare est la saillie latérale. Un tel défaut apparaît à droite ou à gauche, le sac herniaire contient une boucle d'intestin. Le défaut de la ligne de broche est également rarement rencontré. Ce renflement dans la zone du bord externe du muscle droit.

Inguinal

L'inguinal est un type courant de hernie. Il est plus fréquent chez les garçons et les hommes après 30 ans. Le principal facteur d’apparence est la faiblesse congénitale de l’anneau inguinal. Chez les femmes, la maladie sera le résultat d'un stress élevé, qui se produit pendant la grossesse.

Formes de hernie inguinale:

  • oblique - apparaît seulement chez les hommes, il y a un gonflement dans la région de l'aine, ressemble à une grosseur dans le côté droit, moins souvent à gauche;
  • direct - survient chez les femmes et les hommes, souvent diagnostiqué chez le nouveau-né;
  • mixte - une forme rare, mais dangereuse, contient plusieurs sacs herniaires, se manifestant par une douleur et un inconfort du côté droit ou gauche.

Symptômes généraux:

  • renflement unilatéral ou bilatéral dans la région de l'aine;
  • inconfort en marchant;
  • douleur pendant les rapports sexuels et l'effort physique.

Ombilical

La sortie d'une partie de l'intestin et de l'épiploon dans la région de l'anneau ombilical ne se produit pas moins que dans l'aine. Ce phénomène est associé à une faiblesse musculaire et est plus fréquent chez les femmes. La raison principale est l'expansion de l'anneau ombilical lors de l'augmentation de la pression intra-abdominale.

La pathologie est caractérisée par un symptôme de toux, un gonflement au centre, une gêne au côté gauche. Si la douleur apparaît à droite, vous devez éliminer l'inflammation de l'annexe. La hernie ombilicale chez la femme donne des symptômes plus prononcés, en particulier pendant la période prémenstruelle.

Manifestations de la hernie ombilicale:

  • renflement, une petite masse au centre ou près du nombril;
  • grondement dans l'estomac, accumulation de gaz;
  • le bombement disparaît en position horizontale lorsque le corps est détendu;
  • anneau ombilical élargi;
  • des nausées, rarement des vomissements isolés;
  • douleur dans la région du défaut, ainsi que dans le côté gauche ou droit.

La hernie ombilicale chez les enfants est la plus courante. En cas de maladie chez les nourrissons, des tentatives sont faites pour réduire l'anomalie, traitement conservateur avec des patchs et des bandages sans chirurgie. Dans la plupart des cas, cela ne fonctionne pas et la hernie doit être retirée chirurgicalement.

Ligne blanche de l'abdomen

La hernie de la ligne blanche se produit au-dessus du nombril, ressemble à une bosse à l'extérieur et présente des symptômes bénins. Cette forme de la maladie est souvent compliquée, ce qui donne déjà des symptômes prononcés avec un risque de nécrose des organes. Une caractéristique de cette localisation sera un risque élevé de blessure dû à une alimentation excessive et à des efforts excessifs. Une intervention chirurgicale urgente est nécessaire en cas de pincement fécal ou rétrograde. Les autres signes de saillie de la ligne blanche ne diffèrent pas de ceux de la hernie ombilicale.

Postopératoire

Une hernie ventrale ou postopératoire survient dans la région de la cicatrice chirurgicale. Ce n'est pas rare, et le plus souvent, une telle conséquence de l'opération est observée après la mise sous tension des plastiques. Cette méthode implique la tension des tissus naturels de la cavité abdominale pour fermer le défaut. Lorsqu’un implant en maille est utilisé à cet effet, le risque de récurrence et de hernie ventrale est réduit, car les ligaments et les muscles affaiblis sont fixés de manière fiable.

Facteurs de protrusion ventrale après chirurgie:

  • diagnostics insuffisants avant de choisir la technique de retrait;
  • Erreur du chirurgien pendant l'opération - lésion tissulaire, fixation de maille inexacte;
  • retour plus tôt au travail physique après la chirurgie;
  • traits congénitaux de l'appareil musculo-ligamentaire;
  • lésion des ligaments du côté gauche ou droit, traumatisme;
  • obésité, hyperphagie fréquente, maladies gastro-intestinales avec constipation fréquente.

Symptômes de HH

Les hernies de l’ouverture œsophagienne peuvent être attribuées à la plus «inoffensive» des protrusions de la cavité abdominale et de la colonne vertébrale. Ils peuvent être traités sans intervention chirurgicale, ce qui est pratiqué dans 99% des cas. HH est la libération de l'œsophage abdominal et du cardia de l'estomac dans la cavité thoracique. La maladie est de type glissant et fixe. Dans le premier cas, les organes passent d'une cavité à une autre. Quand il y a une hernie fixe, le risque de violation est plus élevé, les symptômes sont plus prononcés.

Hernie diaphragmatique chez les hommes et les femmes le plus souvent asymptomatique. Cela se révèle par hasard, lors de l'examen de la poitrine ou de l'abdomen. Il existe certaines manifestations spécifiques, mais elles sont tellement floues et peu fréquentes que de nombreux patients ne pensent même pas à être examinés.

Signes courants de hernie hiatale:

  • malaise dans la poitrine après avoir mangé;
  • hoquets fréquents, brûlures d'estomac, éructations rares;
  • goût acide dans la bouche, hypersensibilité à l'émail;
  • des ballonnements;
  • essoufflement;
  • inconfort dans l'œsophage lorsque vous vous penchez en avant.

HH est rarement compliqué, mais il existe un risque de saignement et d'inflammation de l'œsophage. La hernie diaphragmatique est souvent accompagnée d'un oesophagite par reflux. Ce trouble est caractérisé par une inflammation de la muqueuse œsophagienne due à une irritation constante du contenu acide de l'estomac.

Le traitement de ces patients vise à éliminer le reflux et l'inflammation. Vous pouvez supprimer les symptômes des médicaments antiacides, des procinétiques et des remèdes populaires.

Ce type de pathologie sera dangereux si l’estomac et l’œsophage sont blessés. Cela se manifeste chez un patient fort derrière le sternum, des vomissements avec du sang, une intoxication générale du corps. De telles manifestations peuvent conduire chez le médecin pour la première fois, puis la maladie sera déterminée, mais avec des complications graves.

Signes de hernie spinale

La forme la plus courante de hernie spinale est la saillie du disque dans la colonne lombaire. À l'instar du HH, cette maladie est traitée de manière conservatrice: la chirurgie constitue la dernière mesure en cas de risque d'invalidité.

Toutes les hernies spinales ont les manifestations communes suivantes:

  • douleur dans le disque intervertébral endommagé;
  • engourdissement et picotement de la peau;
  • douleur d'un côté du corps (côté droit ou gauche, bras et jambe);
  • maux de tête, chute de la pression artérielle.

En cas de hernie cervicale, des symptômes neurologiques apparaissent: vertiges, troubles de la mémoire, apathie, irritabilité. Les dommages au disque dans la poitrine donnent des signes semblables à ceux de l’angine de poitrine, une douleur anxieuse entre les omoplates. Avec une hernie dans la région lombaire, les organes du système urogénital et de l'intestin sont touchés.

Hernie congénitale chez les enfants

Tous les types de hernie peuvent être diagnostiqués chez le nouveau-né et les plus dangereux pour l’enfant sont diaphragmatique, vertébral et inguinal. Dans le premier cas, le risque réside dans le développement d'une insuffisance respiratoire, qui survient avec un défaut important. Avec une hernie de la colonne vertébrale chez un nouveau-né, le pronostic est mauvais, la maladie ne nécessite qu'un traitement chirurgical, mais elle ne garantit pas non plus le rétablissement.

Une hernie inguinale ne menace pas la vie du bébé, mais il existe un risque d’infertilité en cas de nécrose des testicules chez les garçons et dans l’utérus de la fille. Des dommages aux organes reproducteurs peuvent survenir pendant l'opération.

Symptômes de la hernie diaphragmatique chez le nouveau-né:

  • essoufflement, peau bleue;
  • vomissements, écoulement de mousse par la bouche, augmentation de la salivation;
  • ventre creux, poitrine gonflée.

Manifestations de hernie inguinale chez les enfants:

  • chez les garçons, le scrotum est élargi d'un ou des deux côtés;
  • chez les filles, les lèvres sont élargies;
  • comportement agité, sommeil médiocre;
  • casser les selles, coliques;
  • rétention urinaire.

Chez les garçons, une hernie à l'aine est souvent associée à un testicule sans descente. Dans ce cas, l'opération vise à éliminer deux problèmes à la fois.

Causes et facteurs de risque

Les hernies abdominales apparaissent avec une faiblesse des muscles de la paroi abdominale, qui s'étirent avec une pression intra-abdominale croissante. La combinaison de ce facteur avec une activité physique élevée avec une probabilité de 99% conduira à l’apparition d’une hernie, si vous ne revenez pas sur les activités et les habitudes.

Les maladies de la colonne vertébrale sont également associées au stress, mais d'autres conditions sont également nécessaires à la survenue d'une hernie. La défaite du disque intervertébral commence par une panne de courant, qui survient avec l'ostéochondrose. La cause peut être une courbure de la colonne vertébrale, une faiblesse des muscles du dos, une chirurgie, une inactivité physique.

HH se produit avec une augmentation régulière de la pression intra-abdominale, qui n'est pas toujours, mais combinée avec une faiblesse congénitale du ligament du diaphragme. Trop manger, retarder le travail lourd, l'excès de poids peut contribuer à cela.

Méthodes de traitement

Les hernies abdominales sont traitées exclusivement par voie chirurgicale. Seule une hernie ombilicale chez des enfants de moins d'un an peut s'installer de manière indépendante, mais cela se produit rarement. La protubérance du disque intervertébral est traitée de manière conservatrice, des médicaments sont prescrits, de la physiothérapie et des bandages. Lorsque HH est montré un traitement médicamenteux avec un changement de nutrition.

Toute violation de la position anatomique des organes est un signe que le corps manque ou n’excède pas une charge suffisante. En cas de prédisposition à la maladie, il est recommandé de consulter un médecin chaque année, voire plus souvent, dès l'apparition de symptômes alarmants.

http://gryzhalis.ru/v-obshhem/simptomy-gryzhi.html

Douleur sourde du côté droit: causes et diagnostic

La douleur est une sorte de signe de changement dans le corps, qui indique une violation du travail de divers organes et tissus. Les causes de la douleur peuvent être très différentes. La localisation de la douleur dans l'abdomen, le dos ne coïncide pas toujours avec l'emplacement de l'organe malade. La douleur sourde du côté droit, apparaissant aux endroits les plus inattendus du corps, est particulièrement trompeuse.

Diagnostic des causes de douleur sourde du côté droit

Identifier la cause de la douleur du côté droit est un problème difficile, malgré les sensations évidentes. Il peut être associé à la douleur:

  • vagin, clitoris, utérus;
  • zone inguinale et sus-pubienne;
  • organe sexuel;
  • taille, dos;
  • les intestins, les fesses;
  • les reins.

Le diagnostic est compliqué par le fait que l'impulsion douloureuse, sous l'influence de diverses causes, peut être créée par le système nerveux, sans la présence d'un foyer dans cet organe. Par conséquent, même avec les études les plus modernes, la pathologie n'est pas détectée. Laissons les médecins rechercher une douleur non spécifique, nous ne considérerons que l'évidence.

Causes des douleurs abdominales basses associées à l’excitation des récepteurs des organes internes de la moitié droite du corps, des articulations, des os, des vaisseaux de la jambe droite.

Organes situés entièrement ou partiellement dans la région pelvienne:

  • l'urètre;
  • digestion (foie, intestin grêle, pancréas, appendice, gros intestin, zone anale);
  • organes génitaux féminins (ovaires, utérus, oviducte, vulve, canal de naissance, clitoris);
  • organes génitaux masculins (testicules, canaux spermatiques, scrotum).

En dehors de la région abdominale, une douleur du côté droit peut provoquer des maladies de l'articulation de la hanche, avec une pathogenèse du cartilage et du tissu osseux, des muscles, des vaisseaux sanguins, des ligaments, des fibres nerveuses, du bas du dos, du coccyx, du sacrum et du fémur.

Maladies et douleurs dans le côté droit

De telles douleurs sont toujours inexactes et proviennent d’anomalies physiologiques et de nombreuses maladies. Il apparaît généralement avec d'autres symptômes qui indiquent la vraie cause.

Maladie de l'intestin. L'appendicite est la cause la plus évidente de douleur au nombril et à l'aine. Les principales maladies qui provoquent des douleurs au côté droit et au bas de l'abdomen:

Diverticule intestinal. Les symptômes sont similaires à ceux de l'appendicite. Par conséquent, avant l'opération, une révision intestinale est effectuée pour identifier ces pathologistes. Dans la poche du diverticule, le contenu intestinal s'accumule, ce qui affecte les terminaisons nerveuses.

Dans les cas graves, accompagnés d'une intoxication. En plus de la douleur, accompagnée de fièvre, faiblesse, vomissements, diarrhée, constipation.

Blocage intestinal. Lors de l'inversion des intestins, la maladie se développe rapidement. Ceci est dû à l'arrêt du flux sanguin, l'innervation des murs est cassée. Lorsque l'intestin est bloqué par un corps étranger, le péristaltisme s'arrête, il y a une forte douleur à l'aine, qui s'étend à droite. Combiné avec des vomissements, immédiatement après avoir mangé, augmentation de la lumière intestinale, pas de bruit péristaltique.

Duodénite Inflammation du petit duodénum. Accompagné de douleurs au côté droit et au bas de l'abdomen. Combiné avec des signes d'indigestion.

Hernie inguinale. À l'intérieur de la paroi abdominale tombe la glande. Cette pathologie est éliminée chirurgicalement. L'intégrité de la peau, avec une hernie, n'est pas brisée. Manifesté par la saillie de la peau dans la région de l'aine. Si la hernie peut être redressée, il s’agit d’une hernie réductible. Quand cela ne peut pas être fait - une hernie étranglée.

Le danger de ce dernier est que le génome, les boucles intestinales et les fibres nerveuses gonflent, gonflent. Leur taille commence à dépasser l'anneau de la hernie. Pendant l'exercice, la douleur augmente. Les difficultés de diagnostic ne l’est pas. Il est traité chirurgicalement - l'anneau hernial est suturé.

Maladie du foie L'hépatite au début ne cause pas de douleur. Ils apparaissent au stade de l'inflammation. Dans les cas avancés, la douleur dans la partie droite de l'abdomen est causée par des lésions des voies biliaires (cholécystite), des organes internes (cirrhose du foie).

Pancréatite Inflammation du pancréas. La douleur entoure et s'étend jusqu'à la partie inférieure. La défaite du rectum, la douleur donne à l'aine.

Spike membranes d'organes. Lorsque les fibres nerveuses sont endommagées, la douleur apparaît du côté droit. Les adhésions sont dues à des complications chirurgicales, à des anomalies acquises ou congénitales.

Maladie de la vessie et des reins

Douleur lorsque l'urine ne peut pas se former. La douleur apparaît lorsque vous perdez la capacité de produire de l'urine, de filtrer et de donner le sang purifié dans la circulation sanguine.

Accompagné d'une inflammation des glomérules rénaux, du parenchyme, des cavités, du pelvis, de maladies dégénératives, oncologiques et dystrophiques. La douleur apparaît dans un court laps de temps. Souvent même pas éliminé par des drogues fortes.

Quand il est impossible d'excréter l'urine. La douleur apparaît lorsqu'une obstruction survient dans l'urètre et qu'il est impossible d'éliminer l'urine du corps. Les hommes souffrent plus difficilement de la pathologie, en raison des caractéristiques structurelles de l'urètre. La maladie est plus souvent diagnostiquée chez les femmes.

Douleur en urinant:

  1. Changer la taille de la vessie. La raison principale - le canal de l'urètre est obstrué par des calculs urinaires. Manifesté dans l'incapacité de commettre la miction.
  2. Inflammation de l'uretère. Les uretères relient la vessie aux reins. Lorsque l'urine s'arrête dans sa partie inférieure, une douleur à l'aine du côté droit est observée. Plus la stagnation est grande, plus le niveau de douleur est élevé. Il est traité en utilisant diverses méthodes pour éliminer l’obstruction (chirurgie, échographie).
  3. Urethrite. Inflammation du canal par lequel passe l'urine. Les maladies sont soumises aux hommes et aux femmes. Tout d'abord, il y a une sensation de brûlure pendant la miction, puis une douleur. Avec une inflammation des ganglions lymphatiques, la douleur se manifeste du côté droit de l'aine.

Maladies génitales chez les hommes

La douleur survient en relation avec un traumatisme, une inflammation, une infection. Un signe d'inflammation est une douleur à l'aine.

  • inflammation du prépuce, de la tête et des testicules;
  • inflammation des testicules;
  • vaincre le tubercule séminal;
  • lésion de la prostate;
  • défaite des corps caverneux.

Maladies gynécologiques et violation des cycles

La structure des organes génitaux chez les femmes est plus compliquée que chez les hommes. La violation du cycle est toujours douloureuse. Les cycles douloureux ne sont pas associés à des pathologies. Ils sont caractéristiques des femmes et des filles sans naissance. Certaines infections et maladies du bassin s'accompagnent de douleur.

Algoménorrhée - douleurs menstruelles. Se produire en raison de l'augmentation du flux sanguin dans le bassin et de la congestion dans l'utérus. S'il n'y a pas d'inflammation, le processus se déroule sans douleur. Infection génitale, inflammation gynécologique - une des causes de la douleur menstruelle.

Si la décharge est accompagnée de douleur et irrégulière - il s'agit d'algoménorrhée. Symptômes supplémentaires - yeux brouillés, vertiges, en particulier pendant les rapports sexuels. Avec plusieurs pathologies apparaissent des pertes vaginales.

  • Douleur pendant la grossesse. Les douleurs sont de courte durée et sont dues à une restructuration hormonale, à une augmentation du flux sanguin, à l'étirement des ligaments dans la cavité abdominale, à la croissance du fœtus. Ils se produisent périodiquement et passent rapidement. Une douleur à long terme peut être un signe de grossesse extra-utérine et d'avortement spontané.
  • Avortement spontané. Se produit dans les premiers stades de la grossesse. Il y a plusieurs étapes: l'avortement complet, la menace d'avortement. La douleur survient avec les saignements vaginaux. Et donnez-le à l'abdomen droit. Avec d'importantes pertes de sang, une intoxication se développe, qui menace la vie de l'enfant et de la mère.
  • Douleur dans le travail prématuré. Manifesté en fin de grossesse, 28-37e semaine. Douleur accompagnée de toxémie. Pour éviter les pathologies, vous devez vous rendre à l'hôpital pour des soins obstétricaux professionnels.
  • Douleur dans la grossesse extra-utérine. L'œuf fécondé est fixé à l'extérieur de l'utérus. En développement, l'embryon serre les trompes de Fallope et les vaisseaux. Il existe une menace de rupture des structures internes. Il est traité uniquement avec une intervention chirurgicale.

Douleur dans les maladies gynécologiques:

  • Salpingite - inflammation de la trompe de Fallope. Les causes sont mécaniques (traumatismes après l'accouchement, avortement et interventions médicales), microbiens (inflammation, infection). La douleur dans l'abdomen droit est accompagnée de fièvre. Augmentation pendant les rapports sexuels, l'effort physique, la miction.
  • L'annexite est une inflammation des trompes de Fallope et des ovaires. Les jeunes femmes et les filles tombent généralement malades. Les symptômes sont similaires avec la salpingite.
  • Kyste de l'ovaire - se produit lorsque l'ovaire se gonfle en raison d'une augmentation de la taille due à une vésicule translucide. La raison de la formation - troubles hormonaux. Douleur dans l'abdomen droit. Certaines espèces sont guéries d'elles-mêmes. Lorsque les cas en cours nécessitent une intervention chirurgicale.
  • L'apoplexie est une violation de l'intégrité d'un kyste ovarien, accompagnée d'un saignement. Il se produit lors de l'étirement des parois de l'ovaire dû à un effort physique. Les sensations douloureuses ressemblent à une appendicite, donnant parfois le côté droit de la cuisse et de l'abdomen. Après détection, une opération urgente est nécessaire.
  • Endométriose - prolifération accrue de l'endomètre. La maladie est accompagnée d'inflammation, de saignements abondants et d'anomalies du fond hormonal. L'étendue de la pathologie dépend de la localisation. La douleur se manifeste dans le côté droit de l'abdomen et pendant les rapports sexuels.
  • L'endométrite est une inflammation des couches supérieures des parois de l'utérus dans certains cas et plus profonde. Les principales raisons sont l'hypothermie, l'infection génitale, les troubles hormonaux. Dans les cas graves, il se manifeste par des inflammations purulentes. La douleur survient dans le bas de l'abdomen.

Maladie des ganglions lymphatiques, des vaisseaux sanguins

Aux endroits de la congestion des vaisseaux se forment les ganglions lymphatiques. Les plus connus chez l'homme moyen sont les ganglions lymphatiques sous-maxillaires dont l'augmentation provoque des douleurs.

Les ganglions lymphatiques inguinaux - augmentent avec la défaite des organes pelviens. Le système lymphatique protège le corps. Lorsque les lymphocytes ne font pas face à la menace, une inflammation des nœuds se produit.

La lymphadénite est une inflammation du ganglion inguinal. Il peut se développer à droite et à gauche. L'inflammation du nœud du côté droit se manifeste par un gonflement du bas-ventre.

Douleur en cas de maladie veineuse: à la suite d'une circulation sanguine anormale dans la paroi abdominale, les veines du petit bassin s'élargissent et font mal. Les varices sont caractéristiques des jeunes filles et des femmes. La cause - le sang stagne dans les vaisseaux pelviens.

Observé avec les changements hormonaux, la grossesse, la première puberté. Le premier stade est asymptomatique, avec une légère douleur après ou avant la menstruation.

  • Anévrisme - la formation de saillie sur l'artère, en raison de la séparation des murs. En dessous du site de la lésion se développe une pénurie de sang. Manifesté par une douleur intense dans la région de l'aine.
  • La thrombose vasculaire est un rétrécissement de la lumière de l'artère au site de l'inflammation.

Douleur dans les lésions des articulations de la hanche:

Coxarthrose - arthrose de l'articulation. Cette maladie est une nature dégénérative dystrophique, est répandue chez les personnes âgées. L'inflammation dans la maladie est un processus secondaire. L'un des symptômes est la douleur à l'aine. Accompagné de l'apparition de boiterie avec raideur de l'articulation. Causes - maladie vasculaire, charge articulaire, anomalies congénitales, traumatismes. À un stade avancé, il n'est traité que par remplacement chirurgical de l'articulation.

  • Nécrose aseptique de la hanche. Manifesté dans la nécrose du cartilage et du tissu osseux de l'articulation. Le diagnostic est établi en fonction des résultats de la radiographie. La douleur donne dans l'aine.
  • Maladie de Perthes. Elle se caractérise par une circulation sanguine réduite autour du fémur et la mort des tissus de la tête de l'articulation de la hanche. La douleur dans l'articulation se situe du côté droit de l'abdomen. Peut-être la formation de boiteries en raison de la déformation de l'articulation.
  • Maladies de la hanche causées par une inflammation. Ceux-ci incluent des maladies purulentes, rhumatoïdes, infectieuses et goutteuses. Les symptômes communs sont un gonflement et une inflammation de l'articulation, la température, la douleur, irradiant vers le côté droit.
  • Caractéristiques de la douleur dans le côté droit

    La douleur - le mécanisme de protection du corps, apparaît lorsque l'irritation des terminaisons nerveuses. Douleur au côté droit, symptôme de nombreuses maladies et pathologies. Pour un diagnostic correct, il est important de trouver la source d'origine. Lorsque vous décrivez votre état au médecin, il est important d'indiquer le lieu de la sensation douloureuse.

    Douleur sourde au côté droit. On dirait qu'il semble qu'un objet contondant repose sur le côté droit. Une faible intensité indique l’implication d’un grand nombre de récepteurs, des organes internes. Douleur sourde dans l'abdomen - signe d'appendicite, d'hépatite, de diverticule intestinal, de cirrhose du foie.

    Amélioration spectaculaire, un signe dangereux. Dans les processus non critiques, les impulsions de douleur ne passent pas. Souvent accompagné de nausée, jaunissement du blanc des yeux, malaise général.

    Douleur d'aspiration dans le côté. Les organes internes sont attirés vers la paroi abdominale, provoquant une douleur. Sous l'influence de l'effort physique, l'intensité augmente, obligeant à adopter une posture confortable.

    Apparaît en raison de l'irritation des petits récepteurs de la paroi abdominale. Chez les athlètes avec entorse des ligaments inguinaux ou comme l'un des symptômes d'inflammation des reins, d'appendicite, d'adhérences, d'inflammation du duodénum.

    Douleur aiguë au côté. Défini comme soudain, aigu avec un niveau élevé. Cela ressemble à une providence sur la paroi abdominale avec un couteau émoussé. Habituellement formé dans un foyer peu profond. Les causes probables sont: maladies intestinales, du système urinaire, déficience, gynécologie.

    Rezi dans le côté droit est l’un des symptômes de l’apoplexie, une inflammation de l’ovaire, un pincement du nerf, une torsion de l’ovaire, une torsion de l’intestin, un mouvement de la pierre dans l’uretère. Il est associé à un assombrissement des yeux, des maux de tête, des évanouissements.

    Douleur à la couture dans le côté. Défini comme un picotement des parois abdominales. Se produit périodiquement, formé dans un petit foyer. Augmente en se pliant, en soupirant, en toussant et en effort physique.

    Effets secondaires avec douleur latérale

    La douleur n'est pas le seul symptôme d'une maladie des articulations, des organes internes, des os. Symptômes associés fréquents - nausée, sensation de brûlure, fièvre. Un diagnostic correct de la maladie n’est possible que par un spécialiste.

    La température Une température basse indique une diminution des fonctions vitales du corps. Haut - sur l'adaptation aux actions des agents pathogènes externes et internes. L'augmentation de la température et la douleur du côté droit de l'abdomen chez la femme indiquent des maladies gynécologiques, une inflammation du foie et des reins.

    • Haute température (1-2 degrés), pendant longtemps un signe d'une maladie inflammatoire.
    • Les fluctuations de température de plus de 2 degrés indiquent des processus purulents.
    • Température épuisante - hyperthermie avec des différences supérieures à 2 degrés, signe de processus septiques.
    • Le manque de régularité indique des processus rhumatismaux.

    Nausée En combinaison avec une douleur dans l'abdomen indique une lésion des maladies urinaire, digestive, du système nerveux, gynécologique. Ils se caractérisent par une intoxication et une excitation des récepteurs.

    Sensation de brûlure. Un signe de dommage aux organes pelviens. Des brûlures pendant les rapports sexuels et les mictions indiquent une irritation de la muqueuse de l'urètre. Il peut agir en tant que symptôme indépendant, associé à une douleur dans le bas de l'abdomen.

    http://pechen.guru/simptomy/tupaya-bol-v-pravom-boku-prichiny-i-diagnostika.html

    Hernie dans le côté droit symptômes

    La nature et l'emplacement de la douleur

    Dans certains cas, la localisation de la douleur correspond à la localisation de l'organe affecté. Les douleurs sont de nature différente: sourdes et douloureuses, aiguës et aiguës, constantes ou périodiques. Cette douleur survient lors de la défaite du pancréas (pancréatite).

    Parfois, la douleur survient si le péritoine est impliqué dans le processus inflammatoire. Dans le même temps, son emplacement est bien défini. Il est souvent décrit comme brûlant, tranchant ou perforant. L'intensité augmente avec le changement de position, en courant, en marchant, en levant les mains.

    Pour établir avec précision la cause de la douleur dans l'abdomen, il est important de connaître leur nature et leur emplacement.

    Localisation de la douleur dans le côté droit

    • les maladies de l'estomac et du duodénum;
    • maladie du foie;
    • maladies des voies biliaires;
    • maladies du rein droit;
    • maladies du pancréas;
    • pneumonie du lobe inférieur droit;
    • une appendicite;
    • infarctus du myocarde abdominal.
    • torsion ou intussusception;
    • une appendicite;
    • maladies du rein droit.

    Maladies gynécologiques

    Maladies de l'estomac et du duodénum

    . Il se caractérise par de légères douleurs périodiques faibles du côté droit sous les côtes et le sternum, apparaissant plus souvent deux heures après le repas ou à jeun le matin. Les patients se plaignent

    La duodénite est accompagnée d'une douleur douloureuse au côté droit sous les côtes deux heures après avoir mangé. La douleur peut irradier (donner) à l'omoplate droite, le dos, peut être encerclant. En outre, les patients peuvent être dérangés par les vomissements, les brûlures d'estomac, les éructations amères, la faiblesse, la transpiration, la diarrhée.

    Ulcère duodénal. Le symptôme principal est une douleur au-dessus du côté droit de l'abdomen. Il peut être terne, crampes, coupant, parfois faible, terne. Pour les ulcères caractérisés par des douleurs récurrentes dont l'apparition est remplacée par une période de repos relatif. Symptômes associés: brûlures d'estomac, éructations, nausées et vomissements, constipation.

    Hernie hiatale

    La sensation de douleur dans le côté droit peut être associée à des menstruations irrégulières, une perturbation hormonale, une exposition à des micro-organismes pathogènes. Parfois, la sensation de douleur est une réaction normale du corps aux saignements menstruels - cette affection s'appelle algoménorrhée et s'accompagne d'une augmentation du flux sanguin vers les organes pelviens.

    Avant la visite chez le médecin

    Puisque la douleur du côté droit peut être le symptôme de diverses maladies, il est nécessaire de demander sa présence à des médecins de différentes spécialités, en fonction de la maladie envisagée. En conséquence, la définition du médecin spécialiste à traiter en cas de douleur du côté droit dépend de la nature du syndrome douloureux et des symptômes associés.

    Comme les douleurs du côté droit peuvent être causées par diverses maladies, la liste des examens pour ce symptôme est très diverse et, dans chaque situation particulière, dépend de la nature de la douleur et des symptômes associés indiquant une lésion de tel ou tel organe.

    Vous trouverez ci-dessous une liste d'examens et de tests qu'un médecin peut vous prescrire avec une douleur de nature différente du côté droit et des symptômes associés.

    En cas de douleur sourde dans la partie supérieure droite, aggravée par la toux, la respiration, après un repas copieux, la position couchée, l'atténuation après le rot, l'inhalation et les vomissements et le fait de donner à la main droite, le médecin peut vous prescrire une numération sanguine complète et un test d'urine, ainsi que le test urinaire et les ultrasons abdominale et radiographie avec contraste des organes abdominaux.

    Si disponible, une imagerie par résonance calculée ou magnétique peut être attribuée (inscrite).

    En cas de douleur sourde au côté droit sous les côtes et le sternum, apparaissant 1 à 2 heures après le repas ou à jeun, associée à des vomissements, des brûlures d'estomac, une régurgitation aigre ou amère, une perte d'appétit, une diarrhée ou une constipation, le médecin vous prescrit les tests suivants:

    • Numération globulaire complète;
    • Fibrogastroduodenoscopy (FGDS) (inclusion);
    • Imagerie par résonance magnétique ou numérique;
    • Détection de Helicobacter Pylori dans du matériel recueilli au cours de la FGDS;
    • La présence d’anticorps dirigés contre Helicobacter Pylori (IgM, IgG) dans le sang;
    • Le niveau de pepsinogène et de gastrine dans le sérum;
    • La présence d’anticorps dirigés contre les cellules pariétales de l’estomac (IgG totales, IgA, IgM) dans le sang.

    Les études et les tests ci-dessus sont prescrits pour la douleur du côté droit apparaissant plusieurs fois par jour, pour s'éteindre d'elle-même, pour tous les caractères (douleurs, crampes, coups de couteau, coupures, émoussements, etc.) pouvant être combinés à des brûlures d'estomac, des éructations, nausée, vomissement, constipation.

    En pratique, dans la plupart des cas, le médecin prescrit une numération sanguine complète, un test sanguin pour détecter la présence d'anticorps anti-Helicobacter Pylori et une fibrogastroduodénoscopie, ces examens permettant de diagnostiquer avec précision la gastrite et la duodénite.

    L'imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur peut être désignée à la place de la fibrogastroduodénoscopie en présence de faisabilité technique, si une personne ne peut pas réussir la FGDS. L'analyse du niveau de pepsinogène et de gastrine dans le sang est généralement prescrite comme alternative à la DGA lorsqu'il est possible de l'exécuter, mais dans la pratique, cette étude est peu utilisée car il est presque toujours nécessaire de la réaliser moyennant des frais dans un laboratoire privé.

    Mais un test d'anticorps pour les cellules pariétales de l'estomac n'est prescrit que pour les cas présumés de gastrite atrophique, et souvent au lieu de FGDS, lorsqu'une personne ne peut pas en subir.

    Si vous ressentez une sensation de brûlure sous le bord droit, vous devez analyser soigneusement sa cause. Un effort excessif des muscles abdominaux, un choc nerveux, des médicaments, un repas gras ou une violation du régime alimentaire prescrit peuvent tous être importants.

    Si les sensations s’aggravent, s’engagent dans des coliques ou des crampes, ou s’aggravent avec le mouvement, appelez une ambulance. Cela devrait également être fait en cas de douleur sous la côte gauche, de vertiges, de perte de conscience, de rythme cardiaque irrégulier ou de respiration.

    http://sustaw.top/gryzha/gryzha-pravom-boku-simptomy.html

    Causes de douleurs dans le côté droit sous les côtes devant

    Plus de 50% de la population mondiale ressent périodiquement ou régulièrement des douleurs dans le côté droit sous les côtes à l'avant. Les causes des symptômes désagréables peuvent être différentes et constituer une menace grave pour la vie. Après avoir lu cet article, vous apprendrez quels signaux envoyés par le corps nécessitent un diagnostic professionnel urgent.

    Les douleurs dans l'hypochondre, à droite ou à gauche, sont la conséquence des pathologies d'organes situés dans la zone à problèmes. Ils peuvent également être distribués dans l'hypochondre à partir d'autres organes et apparaissent en raison d'efforts physiques incorrects sur le corps. Les causes des sensations désagréables sont différentes et diffèrent d'un cas à l'autre. Cet article dira quels sont les symptômes à prendre en compte chez les hommes, les femmes, les adolescents et les enfants.

    Pourquoi le côté droit fait-il mal sous les côtes devant

    Les douleurs dans l'hypochondre droit apparaissent le plus souvent en relation avec les pathologies suivantes:

    1. Hépatite chronique ou aiguë, virale ou toxique. Dans ce cas, les patients apparaissent une peau jaune, une urine foncée.
    2. Cirrhose du foie au dernier stade.
    3. Tumeurs malignes, accompagnées d'une forte diminution du poids corporel, sensation de malaise et de faiblesse, température corporelle basse.
    4. Inflammation chronique de la vésicule biliaire ou liée à la rémission du pancréas, kyste duodénal, foie. Dans ce cas, les douleurs douloureuses sont accompagnées de dyspepsie: ballonnements, diarrhée, nausées et sensation de lourdeur. Dans la pancréatite chronique, les spasmes augmentent après un repas et, en cas d'inflammation du duodénum (duodénite), une petite quantité de nourriture réduit l'intensité de la gêne.
    5. La douleur sourde dans cette partie du corps est semblable aux signes de la pyélonéphrite existante, au cours de laquelle le processus inflammatoire est localisé dans le pelvis rénal. L'exercice est accompagné d'une augmentation des symptômes. Une telle patiente souffre d'hypertension, de mictions fréquentes, d'une fatigue constante et de maux de tête.

    Douleur aiguë au côté droit sous les côtes avant

    Voici quelques-unes des causes de la douleur aiguë dans l'hypochondre droit:

    1. Cholécystite, dans laquelle les sensations de lancinants se produisent principalement la nuit. Les douleurs aiguës donnent souvent dans le dos, dans la main droite. Des nausées et des vomissements peuvent survenir. En raison des spasmes des voies biliaires, la sortie du liquide est perturbée, ce qui entraîne une irritation de la membrane muqueuse, une inflammation. La dyskinésie et le blocage des calculs biliaires sont les causes les plus courantes de ce phénomène.
    2. Dans la duodénite ulcéreuse aiguë, la «colique» du poignard survient la nuit, accompagnée d'une sensation de faim, mais manger ne change pas la situation. L'inconfort est augmenté par une sensation de lourdeur dans l'estomac, des ballonnements, une faiblesse générale du corps, une augmentation de la température corporelle.
    3. Si la tête du pancréas devient enflammée, la douleur est caractérisée par des battements. Il peut avoir un caractère de zona. Un tel patient devrait être envoyé en urgence au service de chirurgie. Lors du passage d'une pancréatite aiguë à une pancréatite chronique, l'intensité des symptômes ne change presque pas. Un traitement conservateur urgent est donc le seul moyen non seulement de soulager la crise, mais également de maintenir le pancréas en état de fonctionnement.

    Douleur dans l'hypochondre due aux pathologies des organes adjacents

    Parfois, la douleur irradie dans l'hypochondre de l'avant droite en raison du développement d'une inflammation dans d'autres parties du corps.

    Chez les femmes

    Une douleur lancinante aiguë peut survenir en raison de:

    1. Grossesse extra-utérine. Différencier la maladie favorise la présence de pertes sanglantes inhabituelles, le manque de règles complètes.
    2. Inflammation chronique des appendices, accompagnée d'une forte fièvre, de vomissements, de nausées et de pertes purulentes par le vagin.
    3. Torsion des kystes ovariens, accompagnée d'une forte fièvre, des saignements.

    La prise de certains contraceptifs hormonaux peut provoquer des douleurs en raison de leur effet sur l'excrétion de l'urine.

    Chez les femmes, les hommes, les enfants et les adolescents

    L’appendice ascendant est la cause de symptômes atypiques au début du processus inflammatoire:

    • hypochondre droit douloureux;
    • augmentation de la douleur en marchant;
    • la gêne est réduite si vous vous allongez du côté droit;
    • la température corporelle augmente, nausée;
    • en quelques heures, la douleur couvre tout l'abdomen.

    L’infarctus du myocarde (forme abdominale) se caractérise par une douleur pressante de caractère brûlant qui recouvre le côté droit de l’avant et la région située au-dessus de l’estomac. Recevoir du glycérol ne soulage pas les symptômes.

    Les maladies du poumon droit, qui passent à la plèvre, sont également accompagnées de douleurs sous les côtes. Avec la pneumonie, la pleurésie, la température corporelle augmente, la toux et l'essoufflement apparaissent. La cause de la douleur à droite peut être une hernie diaphragmatique, des tumeurs et des processus inflammatoires du diaphragme.

    Une des causes des symptômes de la douleur est la défaite par les vers. Les parasites tels que les ascaris peuvent voyager dans tout le corps, causant des lésions et des suppurations. Des douleurs similaires accompagnent certaines maladies de la peau (herpès zoster, provoqué par l'herpès).

    Le syndrome douloureux survient à cause de la défaite des côtes, de l’inflammation des muscles intercostaux, des nerfs situés à droite. Myalgies intercostales, lésions et fractures des côtes, ostéochondroses, névralgies - toutes ces pathologies sont accompagnées de douleurs dans l'hypochondre à droite.

    Parfois, un effort physique excessif devient la cause d'une douleur aiguë ou douloureuse. Le refus du travail abrupt et le repos pendant plusieurs heures aident à oublier les symptômes.

    Douloureux côté droit après la course

    Les raisons pour lesquelles la douleur se produit du côté droit après la course sont différentes:

    • rythme respiratoire anormal;
    • pas d'échauffement, échauffement avant le jogging;
    • estomac plein;
    • la présence de maladies chroniques;
    • prendre de l'alcool avant l'activité physique.

    Inconfort dans le côté droit après avoir mangé

    Les lésions de l'estomac, du foie, des intestins, de la vésicule biliaire, du pancréas provoquent des douleurs au côté droit et à l'hypochondre. L'intensité de la douleur au fil du temps devient plus vive. Les changements pathologiques dans le corps peuvent être très différents: du processus inflammatoire à la tumeur maligne. La seule solution correcte pour toute personne confrontée à des douleurs d'étiologie inconnue est un diagnostic complet sous la supervision d'un médecin.

    Chez les enfants, la cause du développement de la douleur peut être la défaite du corps par des vers mélangés. Quoi qu’il en soit, les plaintes de l’enfant concernant la douleur abdominale, l’hypochondre (à droite ou à gauche), avant et après les repas, avec ou sans effort physique, doivent justifier une visite urgente à une consultation pédiatrique.

    Maux du côté droit lors du déplacement

    Lorsque vous marchez, les sensations désagréables sont dues à des pathologies ou à des causes physiologiques. Par exemple, chez la femme, de telles douleurs accompagnent les premiers jours de la menstruation, tandis que chez la femme enceinte, il s’agit de la réaction naturelle du corps à la croissance du fœtus qui s’accompagne, à des déplacements mineurs des organes. Chez les adolescents, en raison de la forte croissance du squelette, il existe une certaine maladresse et une angularité, des douleurs au dos, à l'abdomen et aux côtés lors de la marche.

    Source de douleur dans le côté gauche

    Ulcère gastrique et duodénal

    La douleur dans l'hypochondre gauche est un symptôme informatif pour diverses raisons. Dans les cas préférentiels, de telles sensations indiquent des maladies du tractus gastro-intestinal:

    1. Gastrite ou inflammation de la muqueuse gastrique. Avec cette pathologie, la douleur est intense. Sa localisation a lieu sur le côté gauche et dans l'épigastre (centre, légèrement en dessous de la poitrine).
    2. Un ulcère gastrique avec des symptômes similaires à ceux de la gastrite. Le diagnostic ne peut être clarifié que par un examen endoscopique.
    3. Le SCI est un syndrome du côlon irritable ou des lésions intestinales de nature inorganique. La maladie est due à des causes psychosomatiques, accompagnées de diverses sensations de gêne. Localisé principalement dans le côlon sigmoïde (hypochondre gauche).
    4. Sigmoïdite - inflammation du côlon sigmoïde, caractérisée par une douleur intense.
    5. Colite - Inflammations de la muqueuse du côlon.
    6. Tumeurs bénignes ou malignes.
    7. Inflammation de la pancréatite (pancréas), dans laquelle les douleurs ressemblent aux douleurs de la gastrite, mais elles apparaissent plus claires, plus fortes, plus intenses.
    8. Maladie rénale: glomérulonéphrite, pyélonéphrite, urolithiase. Si le rein gauche a une proximité anatomique non standard avec le tube digestif.
    9. Pneumonie du lobe inférieur.
    10. Maladies cardiovasculaires accompagnées de douleurs brûlantes au côté gauche, sous les côtes, derrière le sternum. Ces symptômes peuvent parler de crise cardiaque, d'angine de poitrine, de maladie coronarienne.
    11. Inflammation de la rate.

    Pourquoi blesser le côté gauche sous les côtes des femmes

    En plus des causes susmentionnées de douleur dans l'hypochondre gauche, des symptômes caractéristiques chez la femme peuvent indiquer des problèmes d'appareil reproducteur:

    • grossesse extra-utérine;
    • pathologies des ovaires, accompagnées de douleurs lancinantes;
    • l'endométriose, dans laquelle le tissu de l'endomètre se développe au-delà de l'utérus.

    Pourquoi blesser le côté gauche sous les côtes chez les hommes

    Si la douleur dans l'hypochondre gauche et le côté ne sont pas associés à un effort physique soudain, les hommes doivent faire preuve de prudence et se rendre à la clinique. Étant donné que la douleur survient pour diverses raisons, plus le diagnostic correct est posé rapidement et une thérapie adéquate prescrite, plus le corps récupérera rapidement.

    Mini test d'auto-diagnostic

    Les réponses aux questions aideront à comprendre si la douleur dans l'hypochondre est une raison pour aller chez le médecin.

    Une douleur aiguë survient lors d'une marche normale et calme:

    1. Apparaît uniquement lorsque vous portez des sacs lourds. Avoir un caractère piquant, passe avec une diminution de la charge.
    2. Se produire régulièrement, même si la promenade est "légère", accompagnée de faiblesse.

    Les douleurs aiguës apparaissent pendant la course:

    1. Si le mode de respiration n'est pas suivi, les muscles ne sont pas préchauffés, après une collation serrée.
    2. Toujours en cours d'exécution. Accompagné de nausée, mal de tête.

    Pendant la grossesse chez les femmes:

    1. Avec la croissance du foetus. Non accompagné de sécrétions. Ils diminuent en position assise ou couchée.
    2. Quel que soit l'âge gestationnel, l'intensité de la douleur augmente, des pertes sanguines apparaissent.

    Signes secondaires (accompagnants) de douleur dans l'hypochondre à droite ou à gauche, en dessous ou au dessus:

    1. Perte de poids, perte d'appétit, vomissements, nausées intermittentes, décoloration de la peau, apathie, maux de tête, fièvre.
    2. Il n'y a pas de signes.

    Variantes de réponses:

    • a) cause physiologique; b) pathologie;

    Résultat pour la 1ère question: peut être le stade initial de la maladie.

    • a) cause physiologique; b) pathologie;

    Le résultat de la deuxième question: même si le cas est ponctuel et qu'il est accompagné de nausées et de faiblesses, vous devez consulter un médecin.

    • a) cause physiologique; b) pathologie;

    Le résultat pour la 3ème question: étant donné que la future mère est non seulement responsable de sa vie, il serait plus correct de contacter un obstétricien-gynécologue pour tout inconvénient.

    • a) pathologie; b) la réponse physiologique du corps à des stimuli temporaires;

    Le résultat pour la 4ème question: des maladies parfois graves sont masquées pour l'indigestion ou les coliques, et les pathologies mineures sont accompagnées d'une douleur aiguë. Pour dissiper les craintes, il est préférable de se faire tester.

    Analyses et diagnostics

    Le diagnostic commence par une visite chez le thérapeute qui, après avoir entendu le patient et l'avoir examiné visuellement, attribue la visite aux médecins suivants:

    • un gastroentérologue;
    • un neurologue;
    • cardiologue;
    • gynécologue;
    • néphrologue.

    Le diagnostic standard comprend:

    1. Enquête sur les malades (collecte d'anamnèse).
    2. Palpation de la zone à problèmes. Ceci est fait pour déterminer la taille des organes et leur structure, en identifiant la réponse à la douleur.
    3. Radiographie de contraste de l'estomac et des intestins.
    4. Examen endoscopique. FDGS élimine la présence de tumeurs dans l'estomac, détermine le type de lésion et son degré de propagation. La coloscopie est le moyen le plus informatif de diagnostiquer les maladies intestinales. Laparoscopie (en cas de suspicion de grossesse extra-utérine).
    5. Echographie, permettant d'évaluer l'état des organes internes. Études de laboratoire: analyse générale et biochimie du sang, analyse d'urine. La présence d'un processus inflammatoire dans le corps est indiquée par une augmentation de la RSE, une leucocytose.
    6. Cardiogramme.

    Ulcères d'estomac aux rayons x

    Médicaments populaires

    Le traitement conservateur des symptômes douloureux consiste à prendre des antispasmodiques, des analgésiques, des anti-inflammatoires, des antibiotiques, des antiacides, des carminatifs et des diurétiques.

    Causes de la diarrhée et des éructations

    Des symptômes douloureux dans l'hypochondre, accompagnés d'éructations, de diarrhée, indiquent des problèmes avec le tractus gastro-intestinal. Avec les symptômes aigus de la douleur, il est impossible d’atténuer les sensations par l’automédication. Une consultation urgente du chirurgien est nécessaire. Si la douleur est chronique, vous pouvez prendre un antispasmodique, un analgésique. Cependant, si la douleur ne disparaît pas et que la température corporelle augmente, il faut arrêter l'auto-traitement.

    Douleur de la vésicule biliaire

    Les stades avancés de la maladie des calculs biliaires et l'inflammation de la vésicule biliaire nécessitent le retrait de l'organe malade. Après une chirurgie (cholécystectomie), de nombreux patients développent un syndrome post-cholécystectomie caractérisé par une douleur dans l'hypochondre droit, dans le péritoine, sous l'omoplate, dans la zone de l'incision. Les douleurs faibles peuvent durer entre 30 et 40 jours après l'intervention et sont ajustées à l'aide des médicaments prescrits par le médecin. Pendant la période d'adaptation, vous devez observer le repos au lit et un régime strict.

    Spasmes lors de l'inhalation

    Les spasmes lors de la toux, avec une respiration profonde, une douleur respiratoire - indiquent une maladie pleurale ou cardiaque. Douleur aiguë ou sourde en se concentrant à droite ou à gauche dans l'hypochondre. Les causes de ces sensations sont les suivantes: tumeurs, inflammations, névralgies intercostales, trachéites, cancer du poumon.

    Il faut diagnostiquer les douleurs récurrentes qui ne sont pas associées à des infections virales aiguës des voies respiratoires saisonnières et retardées, même en l'absence de frissons.

    Comment supprimer un symptôme douloureux

    Des médicaments courants sont utilisés pour soulager les symptômes douloureux: No-shta, Drotavérine, Baralgin, Maksigan, Kolpharit, Maxicold, Ketorolac et d’autres médicaments prescrits par un médecin. Chaque médicament (comprimés, gélules, suspensions) doit être pris conformément aux instructions, en évitant le surdosage.

    Régime épargnant

    Avec des douleurs dans le côté droit et gauche, l'hypochondre par le bas ou par le haut, il est nécessaire de repenser votre mode de vie. Il est impossible, par exemple, après avoir diagnostiqué une gastrite, de manger des chips, des ailes de poulet frites, parfumées au wasabi. L'alcool est également strictement interdit.

    Top 6 des règles pour une alimentation saine:

    1. "Non" viande fumée, aliments salés, légumes grillés et viande rouge.
    2. Poisson et volaille bouillis et épicés sont des invités fréquents sur la table.
    3. Pas de pain pendant l'exacerbation.
    4. Un œuf à la coque, une tisane ou un verre de kéfir - si le médecin le permet.
    5. Il faut manger souvent, mais un peu.

    Ce sont des directives générales, cependant, chaque cas individuel a besoin de son propre régime. Ainsi, pour certains patients, par exemple, la bouillie de lait est mise, et pour d'autres, c'est strictement interdit. Par conséquent, il est nécessaire de préciser ce que vous pouvez manger et ce que vous ne devriez pas manger chez votre médecin.

    Comment éviter les complications? Et c’est très simple: obéir aux spécialistes, ne rien manger, faire de l’auto-formation et de l’auto-amélioration, sans oublier les visites préventives à la clinique.

    Erreurs commises à la majorité

    5 réponses aux questions fréquemment posées:

    1. Si je suis enceinte et que j'ai parfois des douleurs dans le côté droit ou gauche, dois-je aller chez le médecin en bonne santé?
    2. Il y a quelques années, je traitais un ulcère à l'estomac. Maintenant, des douleurs apparaissent parfois, puis-je prendre les médicaments qui m'ont été prescrits et ne pas consulter le médecin?
    3. Après le traitement, je suis restée au régime pendant environ six mois. Je me sens bien maintenant, puis-je commencer à manger comme je veux?
    4. Le régime alimentaire prescrit par le médecin ne me convient pas, je ressens une gêne, des ballonnements. Puis-je écouter les conseils d'un ami qui a eu la même maladie?
    5. Cela faisait un an après le traitement. Si je n'ai aucune douleur nulle part, pourquoi aller à un rendez-vous avec un thérapeute?
    1. Même si la grossesse se passe facilement, il faut discuter de la douleur régulièrement avec un médecin.
    2. Il est possible que la vieille plaie soit enflammée et qu'une autre pathologie se fasse sentir? Plutôt que de deviner, il vaut mieux se tromper, car un organisme déjà atteint d'une maladie grave est sujet à de "mauvaises surprises". Il est impossible de boire des médicaments au hasard, il faut être examiné et complètement traité.
    3. Ajuster la nourriture aura une vie. Cependant, de petites erreurs, en l’absence de contre-indications, peuvent être tolérées, mais seulement après avoir consulté un diététiste en exercice ou un gastro-entérologue.
    4. Même le même diagnostic est perçu différemment par différents organismes. Il est donc impossible d'écouter les conseils d'amis et de parents sur la nutrition et le traitement.
    5. Si la maladie a été diagnostiquée une fois, seul un examen régulier et le respect des conseils d'un médecin aideront à éviter les récidives.

    Conseils de santé

    Quelques recommandations pour ceux qui ont déjà été diagnostiqués:

    • N'ayez pas peur de déranger votre médecin pour qu'il pose votre problème.
    • c'est devenu meilleur ou pire - informez le spécialiste assistant;
    • visitez régulièrement le médecin, ne manquez pas les réceptions convenues;
    • ne buvez pas les pilules miraculeuses annoncées sur Internet;
    • ne prenez que les médicaments ou leurs analogues recommandés par le médecin;
    • bien manger, être plus frais en plein air;
    • changez votre mode de vie - donnez-vous de nouvelles expériences;
    • renoncez à l'alcool et aux cigarettes.

    Tout le monde devrait vivre sans douleur. Par conséquent, au lieu d’expérimenter avec votre corps, vous devez vous soumettre à un diagnostic médical, découvrir exactement ce qui se passe dans votre corps et l’aider à surmonter ses difficultés.

    Douleur comme symptôme. Cela fait mal dans l'hypochondre droit.

    http://vseospine.com/boli/prichiny-noyushhej-boli-v-pravom.html

    Publications De Pancréatite