Particularités de la nutrition dans l'intoxication alimentaire

Une nutrition bien équilibrée en cas d'intoxication alimentaire vous permet de rétablir rapidement le corps, afin d'éviter toute irritation supplémentaire de la muqueuse gastro-intestinale. En cas d'intoxication forte, le menu thérapeutique doit être associé à des médicaments. Avec un médicament léger, il suffit de s'en tenir à un régime économe et au repos.

Intoxication alimentaire et risques associés

Les causes de malaise sont souvent:

  1. Traitement thermique de négligence. Si vous ne faites pas bouillir les ingrédients, les risques d'infection bactérienne augmentent.
  2. L'utilisation de produits alimentaires de qualité médiocre, notamment, dont la durée de conservation est réduite Le non-respect de cette règle entraîne l'utilisation de composants dans le processus de fermentation. En conséquence, développer une intoxication avec des symptômes caractéristiques - diarrhée, vomissements. Les boissons fermentées au lait sont parfois des provocateurs d’un tableau clinique similaire.
  3. Manque d'hygiène. Les légumes et les fruits non lavés provoquent la pénétration de microbes dans le tube digestif, qui prolifèrent activement et provoquent une intoxication.
  4. L'introduction au régime des œufs crus provoque une maladie grave - le botulisme, qui peut conduire à une tragédie. La viande insuffisamment rôtie et les plats de poisson mal cuits ne sont pas moins dangereux - ils peuvent contenir des parasites tout à fait viables.

Pour éviter toute intoxication, vous devez consommer uniquement des produits de qualité. Lors de l'achat, il est conseillé de prêter attention aux informations sur le fabricant, la date d'édition, pour éviter toute pathologie.

Règles générales de nutrition pendant l'intoxication

Si les mesures préventives ne fonctionnaient pas et qu'il était possible de faire face à des symptômes désagréables, un régime alimentaire spécial aidera rapidement à se remettre de l'inconfort. Vous devez adhérer à plusieurs recommandations:

  1. Il n'est pas nécessaire de surcharger l'estomac le premier jour avec de la nourriture. À ce moment, une boisson copieuse est montrée, qui élimine les substances nocives du corps et normalise l'équilibre électrolytique.
  2. Des plats légers et bien digestibles sont présentés dès le deuxième jour de nutrition thérapeutique. En règle générale, il s'agit de bouillons et de purée de légumes à base de légumes.
  3. Il est impossible de manger des ingrédients à base de viande directement après une intoxication - ils sont trop lourds pour un tractus gastro-intestinal enflammé et peuvent déclencher un nouveau cycle de maladie.
  4. Recommande souvent la bouillie. Mais ils devraient être cuits sur l'eau.
  5. Tous les produits sont servis sous forme de chaleur. Les aliments chauds ou froids irritent également le tractus gastro-intestinal.
  6. Les réceptions sont modérées, le volume des portions augmente progressivement. Le régime optimal 6–7 fois par jour.

En cas d'empoisonnement, il est possible, à partir du lendemain, d'entrer soigneusement dans le menu, avec des ingrédients tels que des croûtons maison, du bouillon de riz ou d'avoine et de la purée de pommes de terre liquide sans ajouter de sel ou d'huile.

Régime thérapeutique

Après une intoxication, les efforts devraient être orientés vers la restauration du corps. C'est pourquoi un menu bien conçu est recommandé, qui peut réduire la charge sur l'estomac et les intestins et aider à éliminer les toxines du foie.

Il faut veiller non seulement à ce qui est.

Parallèlement à l’adaptation du régime alimentaire, des sorbants médicamenteux, tels que Smektu, Enterosgel, charbon actif ou Filtrum-STI, ont été utilisés.

Ces médicaments lient et éliminent parfaitement les substances nocives. Mais souvent parmi les facteurs défavorables de la microflore intestinale. Pour sa normalisation, il est nécessaire de boire une cure de probiotiques.

Objectifs de l'alimentation thérapeutique

Les principaux objectifs du menu après intoxication:

  1. Empêcher toute irritation supplémentaire de la muqueuse gastro-intestinale.
  2. Éliminer les symptômes tels que nausées, haut-le-cœur, diarrhée.
  3. Réduit l'exacerbation des maladies du système digestif - gastrite, pancréatite, diabète. À propos, une intoxication chronique indique parfois le stade initial du cancer et une infection aiguë se développe à la suite d'une lésion avec rotovirus.

Si vous avez une chance de vous empoisonner, vous devez appeler un médecin qui fournira les premiers soins au patient et vous recommandera quoi manger, afin de ne pas aggraver votre état.

Les avantages

Vous pouvez définir un certain nombre de qualités utiles de la nutrition alimentaire:

  1. Normalisation de l'équilibre électrolytique.
  2. Récupération de la quantité requise de minéraux et de vitamines.
  3. Réduction des symptômes graves en cas d'intoxication aiguë.
  4. Élimination de l'irritabilité des muqueuses du tube digestif.

Si vous mangez des repas sains, vous éviterez la déshydratation due à l'intoxication, ainsi que l'épuisement. Par conséquent, le temps de récupération sera beaucoup moins long.

Produits recommandés

Le régime alimentaire en cas d'empoisonnement est fait en tenant compte de l'état de la personne, le provocateur de la maladie. Par exemple, la défaite de l'alcool, des vapeurs de mercure, du vinaigre, des nitrates, du chlore, des surdoses de médicaments nécessite un traitement spécifique. Le patient est souvent emmené à l'hôpital dans un état d'inconscience. La situation est compliquée par de graves brûlures d'organes. Naturellement, dans ce cas, vous ne pouvez pas manger seul. Tous les complexes minéraux et vitaminiques sont administrés par voie intraveineuse.

Dans le cas des lésions dues à la nourriture, une telle image est rarement observée, par exemple, si une personne voulait manger des champignons et consommait par inadvertance un champignon pâle. L'intoxication alimentaire n'est souvent pas accompagnée de conséquences aussi terribles et peut être traitée à la maison.

La cuisson est autorisée:

  1. Soupe aux légumes, qu'il est souhaitable d'essuyer dans une purée de pommes de terre.
  2. Faites cuire les galettes de viande et les boulettes de poisson
  3. Souffle de fromage cottage.
  4. Riz bouilli et sarrasin sur l'eau.
  5. Légumes au four, poires ou pommes.
  6. Omelette aux protéines
  7. Kissel.

Vous pouvez nourrir le patient avec un biscuit sec, boire de préférence de l'eau minérale dégageant du gaz, des thés faibles. Il y a des produits laitiers autorisés après 5-7 jours. L'ensemble doit contenir non seulement du lait, mais également du kéfir, du yaourt et du yaourt, normalisant la microflore intestinale.

Produits régénérants

Certains composants ont un effet curatif en cas d’empoisonnement. Ils absorbent les substances nocives, améliorent la motilité intestinale, sont rapidement absorbés.

Liste des ingrédients utiles:

  1. L'eau - élimine les toxines, nettoie le tube digestif, maintient l'équilibre des électrolytes. Vous pouvez prendre des minéraux, par exemple, Borjomi.
  2. Bouillie de céréales de riz - réduit la diarrhée.
  3. Les bananes sont pleines de fibres et de vitamines.
  4. Bouillon de poulet - réduit la faim, a un effet enveloppant.
  5. Rose hip tea - reconstitue la quantité d'acide ascorbique dont le corps a besoin, améliore la sécrétion d'urine, ainsi que les toxines qui en sortent.
  6. Craquelins faits maison au pain noir - contiennent le groupe B et les fibres.
  7. Compote de fruits secs - combat la diarrhée.

Avant d'utiliser le régime, vous devriez clarifier avec le médecin contre-indications. Peut-être que vous ne pouvez pas manger certains aliments en raison de la présence de maladies chroniques.

Boissons en cas d'empoisonnement

Il est nécessaire de respecter un régime strict d’apport hydrique dans le corps afin de ne pas provoquer de déshydratation. Prendre un tel composant en petites portions est nécessaire après chaque vidange de la vessie ou des intestins.

Cependant, seuls ces produits sont autorisés à boire:

  1. Eau bouillie ou minérale sans gaz.
  2. Thé vert sans sucre.
  3. Bouillon hanches, aneth, camomille.
  4. Solutions salines achetées dans une pharmacie - Regidron.

Si l'intoxication est très difficile, il est souhaitable de ne rien manger le premier jour, afin de faire plus attention au liquide qui aidera à libérer le corps des substances nocives. Il est recommandé de boire 200 ml par heure à petites gorgées toutes les 15 minutes.

Que ne peut pas manger en cas d'empoisonnement?

La liste des interdictions comprend un nombre important de composants:

  1. Conserve - les choux, le ragoût et même les confitures faites maison ne peuvent pas être consommés.
  2. Les pâtisseries - tartes diverses, biscuits gênent en outre le tractus gastro-intestinal.
  3. Les noix - les cacahuètes, les amandes, les noisettes et autres ont une qualité nutritionnelle élevée. Mais en cas d'empoisonnement, ils ne valent pas la peine, car ils sont digérés pendant longtemps et augmentent les dommages aux muqueuses.
  4. Soupes et bouillons gras. Il vaut mieux préférer les plats végétariens.
  5. Le miel - provoque des processus de fermentation, est autorisé au plus tôt 4 jours.
  6. Agrumes - les oranges et les mandarines préférées de beaucoup contiennent trop d’acide et peuvent en outre endommager le tube digestif.
  7. Les fruits - mangues, grenades, raisins, kaki, prunes ne sont pas recommandés car ils contribuent à l'irritation.
  8. Lait et ingrédients laitiers - utiles pour la récupération, mais seulement après 4-5 jours.
  9. Les œufs sont un produit difficile à digérer.
  10. Le chocolat, le fromage, les glaces, les jus de fruits, les macaronis, les huîtres sont inacceptables.

Il peut y avoir des ingrédients préparés par des méthodes telles que la torréfaction, l'ébullition. Il est souhaitable d'essuyer la nourriture, alors l'effet de la nourriture sur le tractus gastro-intestinal sera doux.

Menu médical après empoisonnement

Si un adulte a été intoxiqué, il est autorisé à consommer des composants rapidement digestibles qui n'augmentent pas la charge sur le foie, ainsi que sur le pancréas. Adhérer à un régime similaire aura au moins 1-1,5 semaines.

Exemple de menu

Un tel régime est recommandé dans les premiers jours après l'intoxication.

Au fur et à mesure que vous récupérez, d'autres plats sont progressivement ajoutés au menu - spaghettis, omelettes aux œufs, soupes, lait aigre. À la moindre indisposition, consultez un médecin.

Parfois, il est recommandé de traiter l'intoxication de la pastèque, car la baie provoque la miction et favorise l'élimination des substances nocives. Mais la charge sur les organes digestifs est suffisamment importante et cette «thérapie» populaire peut conduire à un dysfonctionnement rénal.

Régime alimentaire avec empoisonnement grave

Dans le cas d’une défaite sérieuse, vous devriez suivre ce menu:

  1. Le premier jour - mode faim, beaucoup de boisson.
  2. Le deuxième - le porridge de riz sans sel et huile, il doit être bouilli sur l'eau, dans le bouillon de poulet et de riz du soir.
  3. Troisièmement - le matin, 500 ml d’H2O, après 30 minutes de sarrasin cuit. Au déjeuner, galettes à la vapeur, pour le dîner, viande maigre râpée. Compote autorisée et légèrement sucrée.

Parfois, ils doutent: est-il possible de manger des bananes en cas d'empoisonnement? Habituellement, les médecins recommandent les fruits, car ils contiennent beaucoup de potassium et ont une consistance plutôt molle qui ne nuit pas à l’estomac.

Menu avec la réception de remèdes populaires

Les recettes maison aident à éliminer les symptômes d'intoxication et à combler le déficit en complexe vitamino-minéral:

  1. Thé au gingembre. Insister 20 minutes 1 c. racine hachée dans 200 ml d'eau bouillante. Combat les infections bactériennes, soulage les spasmes.
  2. Décoction d'aneth. Dans 200 ml d'eau chaude, cuire à la vapeur 1 c. matières premières. Tenez-vous un quart d'heure. Prenez 30 minutes avant de manger. Réduit la douleur, augmente la miction.
  3. Infusion de graines de lin. Préparez un verre d’eau bouillante 1 c. produit. Secouez de temps en temps pendant 1/4 heure. Utile pour les colites chroniques et les inflammations.

Vous pouvez utiliser les fonds pendant 3-4 jours.

Mode hebdomadaire après empoisonnement

Ce qu'il faut manger à la suite d'une intoxication aidera à connaître la table.

Cette approche de la nutrition va restaurer le corps.

Tableau de régime végétarien

Les toxicologues estiment que le manque de viande dans le régime alimentaire aidera à accélérer la récupération, en particulier en ce qui concerne l'intoxication alimentaire.

  1. Présentez le pain à la farine de blé d’hier. La pâtisserie fraîche est interdite.
  2. Vous ne pouvez pas manger de soupes avec des pâtes. Exception - le bouillon de filet de poulet est autorisé.
  3. Vous pouvez manger des galettes de poisson à la vapeur.
  4. Tous les types d'aliments en conserve, le fromage cottage et le lait sont contre-indiqués.
  5. Le régime alimentaire comprend des légumes bouillis et en purée, du porridge au riz ou au sarrasin.
  6. Quelques jours plus tard, l'omelette aux œufs est montrée mais pas frite mais cuite au four.
  7. Confiture, but, compotes de myrtilles, cornouiller, merisier et poire, coings, églantier, cassis.

Nous devrons abandonner le café, les sauces, le cacao.

Particularités de la nutrition des enfants après une intoxication alimentaire

L’intoxication est difficile à tolérer chez les nourrissons, il est plus facile pour les adolescents - l’immunité formée lutte contre la maladie.

Règles pour la défaite du bébé:

  1. Si vous parlez d'un bébé, vous ne pouvez pas manger dans les premières heures après l'intoxication. Sinon, les symptômes tels que nausées, haut-le-cœur et diarrhée augmenteront. Mais il n'est pas recommandé de donner beaucoup de liquide. Assez après avoir vidé l'estomac pour donner au bébé 1 cuillère à soupe. l Si l'attaque se reproduit, réduisez le volume à 1 c. Et donnez seulement après 60 minutes.
  2. Vous pouvez ajouter un peu de sucre et de sel à votre boisson - par 200 ml d'1 c. À thé. Cela aidera à normaliser l'équilibre électrolytique. Les solutions de pharmacie sont présentées.
  3. Au bout de 6 à 10 heures, lorsque le corps de l’enfant est nettoyé de substances nocives, arrosé de camomille ou de rose sauvage, infusion d’aneth.
  4. Après l'élimination du syndrome d'intoxication aiguë, le bébé reçoit une soupe légère de légumes en purée. Il est conseillé d’introduire la carotte, car elle a un effet fixant. Mais vous devez cuisiner longtemps, sinon ce sera faible.
  5. Bannis de fruits frais, préparer des compotes et de la gelée.
  6. Vous pouvez nourrir l'omelette sans lait, sans fromage.
  7. Kashi - sarrasin et riz, les autres céréales sont mal digérées.
  8. Purée de pommes de terre non assaisonnée de beurre.
  9. Poitrine de poulet utile, faible en gras.

Un régime similaire adhère à 14 jours après l'intoxication.

Les femmes pendant la grossesse doivent faire attention - l’intoxication affectera le développement du fœtus. Lorsque vous allaitez, des substances nocives, des composants de comprimés utilisés pour traiter la mère, pénètrent dans le corps de l'enfant. Par conséquent, vous devez être attentif aux aliments et non aux aliments interdits.

Prévention

Pour ne pas tomber malade, il suffit de suivre des règles simples:

  1. Ne stockez pas ensemble des aliments frais et déjà cuits.
  2. Ne pas manger d'ingrédients périmés.
  3. Ne négligez pas l’hygiène - lavez-vous soigneusement les mains avant la cuisson. Les légumes et les fruits peuvent être rincés avec une solution de permanganate de potassium.
  4. Il est conseillé de ne boire que de l'eau embouteillée ou filtrée.
  5. Ne sculptez pas les ingrédients de la viande, du poisson et des légumes sur le même tableau.

La prévention réduira considérablement le risque d'empoisonnement.

Avis d'expert

Peu importe qui a été intoxiqué, un enfant ou une personne âgée. Vous devriez appeler le médecin, surtout quand il y a un syndrome douloureux, la température augmente - des symptômes similaires se développent souvent avec une appendicite.

Si un problème survient, les premiers secours doivent être donnés. Des actions des autres dépend en grande partie de la condition de la victime. Mais dans tous les cas, vous devez emmener le patient à l'hôpital, où il effectuera un traitement approprié et conseillera le régime optimal pour un rétablissement rapide.

http://bezotravleniy.ru/vidy/chto-mozhno-est-pri-otravlenii.html

Que manger en cas d'empoisonnement

Page de contenu:

Comme vous le savez, l'intoxication alimentaire est un stress énorme, à la fois pour le système digestif et pour l'organisme dans son ensemble. Une intoxication alimentaire est souvent accompagnée de diarrhée, de vomissements, de malaises, de douleurs abdominales et gastriques, de fièvre et, en fonction du degré d'intoxication accompagnant d'autres symptômes.

Si les pilules spéciales ne vous aident pas, vous devez appeler un médecin, mais le mieux est une ambulance, qui, si nécessaire, vous hospitalisera et vous fournira une assistance rapide. Une fois la douleur aiguë passée, il peut y avoir une gêne dans l'abdomen et une sensation de «bouillonnement» à l'intérieur peut être ressentie - tout cela passera. En savoir plus: Intoxication par le chlore: symptômes et traitement.

L'empoisonnement alimentaire est une affection dangereuse du système digestif qui survient généralement dans les 24 heures suivant l'ingestion d'aliments contaminés par des bactéries pathogènes, des toxines ou des virus. Les symptômes d'intoxication alimentaire comprennent les nausées, la diarrhée, les vomissements et les convulsions, et parfois des frissons et de la fièvre.

Analyser où et ce que vous mangez

  • Légumes ou fruits non lavés;
  • Mains non lavées avant de manger;
  • La date de péremption du produit;
  • Contamination chimique du produit;
  • Lorsque le produit est manquant en raison d'un stockage inapproprié.

La cause de l'empoisonnement doit être établie pour que vous ne soyez pas empoisonné à nouveau, et avec vous, il n'y a pas d'empoisonnement de votre famille.

Après avoir mis en place un régime alimentaire spécial, il vous suffit de vous mettre au régime. Considérez que si vous n’avez pas d’appétit, il n’est pas nécessaire de vous fourrer. Il est possible qu’en cas d’intoxication alimentaire grave, vous ne voudrez plus manger pendant une journée; c’est tout à fait normal et devez passer le lendemain; sinon, contactez votre médecin. Il est nécessaire de revenir progressivement à un régime alimentaire complet et de commencer à manger dès le moment où vous avez faim après un empoisonnement.

Comment manger en cas d'empoisonnement

En cas d’intoxication, les efforts principaux sont dirigés vers l’élimination de la déshydratation et la mise en place d’un régime doux. Dans le même temps, il est nécessaire d'éliminer les toxines et autres substances nocives du corps, de réduire la charge sur le système digestif et de restaurer les fonctionnalités de l'estomac et des intestins. Les procédures standard sont:

  • Lavage gastrique.
  • L'utilisation d'adsorbants - Smecta et charbon actif - pour lier et excréter les toxines.
  • Réception de Regidron, qui permet de rétablir l'équilibre eau-électrolyte.
  • L'utilisation de volumes élevés de liquides.

En même temps, le problème de l'empoisonnement à l'estomac ne va nulle part - même en cas d'intoxication grave, des amis compatissants dans votre environnement veulent nourrir la victime "pour la récupérer". Pendant ce temps, le premier jour de l'intoxication, la nourriture devient un sujet tabou. Mais il est nécessaire de boire le plus souvent possible, préférant une eau purifiée non gazeuse, des tisanes:

  • La boisson au gingembre est excellente pour la désintoxication, car dans un verre d'eau bouillante pendant environ 20 minutes, insistez pour obtenir une petite cuillerée de gingembre broyé. En cas d'intoxication, boire dans une grande cuillère.
  • Avec la nausée qui accompagne toute intoxication, le thé à la menthe, qui est utilisé à la place du brassage, conviendra parfaitement.
  • En cas d'intoxication alcoolique, il est recommandé de restaurer la perte de liquide avec un mélange de thé noir et d'ingrédients à base de plantes. Prenez deux parties de feuilles de thé noires, ajoutez un lobe de framboise, des feuilles de mûre, la même quantité de mélisse et de baies de rowan. Le mélange est moulu, infusé sous forme de thé, insister 15 minutes, après quoi ils boivent sans additifs.

Le deuxième jour, des problèmes d’alimentation apparaissent. Une question naturelle se pose alors: que peut-on manger après un empoisonnement de l’estomac pour ne pas nuire à nouveau au corps? Vous devez d’abord apprendre des règles simples:

  • Le régime aura au moins trois jours.
  • Les repas doivent être fractionnés - les petites portions prennent jusqu'à six fois par jour.
  • La préférence est donnée aux produits bouillis maigres - ils ne compliquent pas le travail du système digestif.
  • Les repas ne doivent pas être excessivement chauds ou froids.
  • La consistance des plats doit être liquide ou similaire à celle d’une purée de pommes de terre.
  • Le menu ne doit pas être particulièrement varié, le liquide doit être consommé en plus grande quantité.

Le lendemain de l'intoxication, il est conseillé de "s'asseoir" sur des biscuits au thé non sucrés. Et seulement si le corps réagit normalement à la boisson et au pain, vous pouvez vous tourner vers des produits plus lourds. Bien que la liste ne soit pas trop longue, il faut y adhérer, sans oublier de suivre l'état de santé lors de la consommation de plats:

  • Préparer la bouillie de riz avec de l’eau, le bouillon de riz est également très utile. Cette céréale est un adsorbant naturel, et la décoction a des propriétés enveloppantes et constitue une protection supplémentaire pour la couche muqueuse.
  • Lors de la cuisson, le sarrasin et l'avoine sont réduits à l'état de ramollissement.
  • Les bouillons de viande diététique devraient être secondaires et faibles en gras.
  • La viande de volaille ou de lapin est consommée bouillie.
  • Vous pouvez manger des carottes râpées et de la compote de pommes, des bananes hachées.
  • Le thé - le vert est préférable - doit être faible, le café ou le cacao est interdit.
  • Des préparations à base de plantes sont préparées, la préférence est donnée à la rose, au myrtille, au chasseur et au cassis - ces plantes ont des propriétés raffermissantes et astringentes.
  • Vous pouvez boire kissel comme un remède qui enveloppe l'estomac.

Symptômes d'intoxication alimentaire

Les premiers symptômes d'empoisonnement ne se manifestent que 2 à 6 heures après que la victime a mangé le produit «dangereux»:

  • la température corporelle augmente rapidement (peut atteindre 39 ° C);
  • des signes de fièvre apparaissent;
  • la nausée se transforme en vomissement;
  • bouche sèche (dans certains cas, langue blanche et rugueuse);
  • douleurs aiguës dans l'estomac et les intestins;
  • selles molles;
  • ballonnement grave;
  • sueur abondante.

Une personne peut perdre connaissance, dans de rares cas, des crampes apparaissent dans les membres. Peut-être l'apparition de maux de tête. Les pulsions émétiques continuent même lorsque l'estomac est déjà vide. La patiente vomit de la bile et du suc gastrique.

Si l'empoisonnement de la phase initiale, vous pouvez y faire face vous-même. Pour cet ajustement des outils de pharmacie et mode doux. Les intoxications domestiques sont souvent transférées «sur les pieds» (au travail ou en voyage). Mais si une personne est très malade, souffre de fortes douleurs et de vomissements constants, il est urgent de contacter l'hôpital.

Comment se comporter dans l'empoisonnement habituel

Ainsi, une intoxication légère peut être vécue sans l'intervention de médecins. Il suffit de respecter certaines réglementations:

  1. Repos au lit Pas de mouvements actifs et soudains. Il est conseillé de prendre une posture confortable (par exemple, sur le ventre ou sur le côté, en ramassant ses jambes sous lui) et d'attendre les premières heures après l'intoxication, lorsque le corps détoxifie naturellement les toxines.
  2. Essayez de boire autant que possible. Le liquide aidera à éliminer les produits de décomposition et les substances nocives, tout en protégeant contre la déshydratation pouvant être causée par la diarrhée.
  3. Si possible, effectuez un lavage gastrique avec une solution de manganèse (la couleur de la solution doit être transparente avec une teinte rosâtre).
  4. Utilisez des produits absorbants naturels qui élimineront le poison du corps (charbon actif et tagansorbent).
  5. Buvez du kéfir pour restaurer la microflore de l'estomac et des intestins.
  6. Deux ou trois heures après le nettoyage de l’estomac, assurez-vous d’avoir une bouchée (bouillon ou produits de lait fermentés liquides). Cela va reprendre le travail de l'estomac et aider à surmonter l'état de faiblesse.

S'il est possible de commencer le traitement dès les premiers signes d'intoxication, brasser le millepertuis à la menthe. Ce bouillon doit être bu en petites portions toutes les 15 minutes. Une action rapide aidera à atténuer l'évolution de la maladie.

Ne vous précipitez pas pour prendre un médicament contre la diarrhée. Le corps doit être nettoyé naturellement. Si cela ne se produit pas, le poison commencera à être absorbé par les parois de l'estomac et des intestins, ce qui entraînera une forme grave d'intoxication. Les lavements en cas d’empoisonnement peuvent également aider à éliminer les toxines, mais il est préférable de faire un lavage gastrique.

Aliments après une intoxication alimentaire

Après une intoxication alimentaire, le patient devra suivre un régime alimentaire très strict. Pendant deux ou trois jours, éliminé l'utilisation d'aliments lourds et gras et d'aliments solides en général. Il est préférable de rester sur le bouillon et le bouillon thérapeutique, ce que l'estomac peut facilement traiter.

Aussi pendant quelques jours devront réduire dans le régime de toutes sortes d'épices, abandonner salé, épicé, aigre et sucré. Seule la nourriture maigre est autorisée.

Un jour après l'intoxication, vous pouvez ajouter de la purée de légumes aux légumes et des céréales bien bouillies (sarrasin et riz) au régime. Si le patient se sent bien et mange avec appétit, essayez d’inclure dans le menu des craquelins en petites quantités.

Produits à inclure dans le régime pendant la période de rééducation:

  • purée de légumes bouillis;
  • viande cuite à la vapeur (émincée ou émincée);
  • poisson cuit à la vapeur (sous forme de viande hachée);
  • porridge de riz et de sarrasin sans épices et frit;
  • des craquelins;
  • biscuits friables (non sucrés et sans additifs);
  • légumes ayant subi un traitement thermique (cuits à la vapeur ou au bain-marie);
  • eau potable;
  • thé vert et décoctions médicinales;
  • fruits cuits au four (pommes et poires);
  • produits liquides à base de lait fermenté ou bifidobactéries;
  • soufflé et casseroles légères;
  • gelée non sucrée.

Règles de base pour manger

Il y a de petites portions fractionnaires de 4 à 6 fois par jour. Concentrez-vous sur l'état du corps pendant un repas. Ne mangez pas trop, si le corps résiste. Même deux cuillères de porridge, consommées "à la chasse" contribueront au rétablissement.

Que pouvez-vous manger avec une intoxication alimentaire

En période d'intoxication aiguë (le lendemain des premiers symptômes), il est fortement recommandé de ne pas manger. Cela peut déclencher la libération d'acide gastrique, ce qui endommagera la surface déjà irritée de l'estomac. Oui, et il est peu probable que le corps en état d'épuisement complet puisse absorber n'importe quel aliment. En conséquence, pendant la période d'intoxication alimentaire, tous les produits sont absolument contre-indiqués.

Vous pouvez manger dès le deuxième jour de maladie. Mais tous les produits ne sont pas utilisables. Et à propos de la viande et doivent oublier pour une semaine.

Produits interdits en cas d'empoisonnement

  • viande frite, fumée et bouillie;
  • saucisses (surtout fumées);
  • farine et confiserie sucrées;
  • boissons gazeuses et jus de fruits;
  • café
  • boissons alcoolisées;
  • aliments à haute teneur en agents de conservation;
  • légumes marinés;
  • aliments en conserve;

Produits sur les avantages des fausses rumeurs:

  1. Du lait On croit que le lait élimine les toxines du corps. Cela est justifié dans les cas où l'intoxication est causée par des métaux lourds. Dans d'autres cas, le lactose contenu dans le lait ne fera qu'aggraver la situation. Et le lait gras va provoquer de nouveaux vomissements.
  2. Yaourt Les avantages du yaourt en magasin sont très discutables. Il contient de nombreux additifs, conservateurs et colorants. Les impuretés chimiques provoqueront une irritation des parois de l'œsophage.
  3. Des oeufs Bien qu'il soit souvent conseillé aux œufs de manger pour normaliser le travail du tractus gastro-intestinal, ce produit est difficile à digérer. Les œufs, les omelettes et les casseroles ne peuvent être inclus dans le régime qu'une semaine après l'intoxication.
  4. Au miel Les propriétés enveloppantes du miel n’aident pas, mais nuisent aux parois endommagées de l’estomac. De plus, les composants du miel provoquent des processus de fermentation.
  5. Des fruits. La consommation crue de tout fruit est contre-indiquée (comme le miel, ils provoquent une fermentation dans le système digestif). Et l'acide de fruit rongera la surface endommagée de l'œsophage et de l'estomac.
  6. Compote. Le premier jour après l’empoisonnement du patient, il est catégoriquement impossible d’utiliser des compotes. L'environnement acide de l'estomac entre en conflit avec l'acide contenu dans le bouillon aux baies. Cela peut être une condition préalable au développement de la gastrite. La présence d'une grande quantité de sucre aura également une incidence sur l'état du patient n'est pas la meilleure façon.

Le groupe de risque comprend les produits de la catégorie fast food, vendus dans la rue. Les hot-dogs, les sandwichs et les hamburgers sont souvent cuits dans des conditions insalubres à partir de matières premières bon marché et de qualité médiocre. Selon les statistiques, environ 30% des intoxications sont causées par la consommation de fast-food.

Que boire en cas d'empoisonnement

La consommation d'alcool est la partie la plus importante du traitement de l'intoxication. Utilisez autant d'eau minérale que possible (non gazeuse). Il nettoiera le corps et aidera à rétablir l'équilibre minéral-sel, qui sera brisé à la suite d'une diarrhée et de vomissements.

Buvez de l'eau toutes les heures (un demi verre de gorgées). Vous pouvez reconstituer l'équilibre des liquides avec la solution de Regidron. Il normalise le contenu d'électrolytes dans le sang et empêche la lixiviation du potassium.

Les médecins recommandent d'utiliser des décoctions médicamenteuses qui aideront à calmer l'estomac et à restaurer le tractus gastro-intestinal:

  • Les décoctions de légumes contiennent tout le complexe de vitamines et aident à restaurer le pouvoir;
  • la décoction d’aneth enveloppe doucement l’estomac pour le calmer;
  • le thé vert élimine les toxines et détend le système nerveux;
  • l'eau de riz (eau d'amidon) enveloppe l'estomac et agit comme un nutriment;

Un jour après l'intoxication, vous pouvez boire un bouillon de hanches, du jus de légumes frais, du thé fort.

Prévention de l'empoisonnement

Le principal motif de l’empoisonnement est le non-respect des règles d’hygiène.

  1. Lavez-vous soigneusement les mains avant de manger. Même si vous pensez qu'ils sont propres, imperceptibles pour regarder les microbes et les agents pathogènes sont sur la peau et "attendent dans les ailes".
  2. Lavez les fruits et les légumes avant de les manger. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui prennent des produits de leurs mains, dans des tentes et sur le marché. Vous ne savez pas avec certitude qui pourrait toucher une jolie pomme ou une tomate sur le comptoir, et vous n'avez absolument aucune idée du niveau de propreté des autres acheteurs.
  3. Vérifiez soigneusement la durée de conservation des produits. Environ 45% des intoxications sont dues à des produits périmés.
  4. Ne conservez pas de boîtes de conserve ouvertes au réfrigérateur plus de 3 jours. Si possible, transférez le contenu de l'emballage métallique d'origine dans un bocal en verre. Cela réduira les risques d’endommagement du produit.
  5. Les steaks avec du sang et un cocktail avec l'ajout d'œufs crus sont très savoureux. Mais les aliments crus peuvent être un catalyseur d'intoxication. Chauffer la viande avant de servir. Le sushi est préférable de commander avec du poisson salé ou séché, et non cru comme dans le menu classique.

Mode de consommation pour intoxication alimentaire

Après une intoxication par des produits de qualité médiocre, personne ne le souhaite. Cela peut être considéré en partie comme une réaction défensive du corps: il n’est pas nécessaire de prendre de la nourriture, même la plus utile et la plus fraîche, par la force. Mais il est nécessaire de boire le liquide. Dans les premiers jours qui suivent l'intoxication, il s'agit d'un liquide très important pour combler la perte de liquide de vomissure et de selles liquides, ainsi que pour nettoyer le corps des toxines.

Un adulte devrait boire au moins 2 litres de liquide par jour. En période de crise, vous devez boire souvent, mais progressivement, une grande quantité d'eau peut provoquer une crise de vomissements. Il est recommandé de boire 50 ml de liquide toutes les demi-heures. La boisson doit être tiède ou à la température ambiante, un liquide froid peut provoquer des spasmes réflexes des muscles œsophagiens et provoquer des nausées et des vomissements.

Il est préférable de boire de l'eau bouillie avec du jus de citron et du sucre, du bouillon de hanches, de la compote de pommes et de poires, du thé noir fort au sucre et au citron, des boissons aux fruits de baies diluées, des tisanes (menthe, camomille). Pour reconstituer les pertes en électrolytes à la suite de vomissements répétés et de selles liquides abondantes, il est recommandé de boire des solutions salines.

Les poudres préparées pour leur préparation (Regidron, Oralit, Hydrovit, etc.) peuvent être achetées à la pharmacie. Mais une solution similaire est très facile à préparer à la maison. Pour ce faire, il faut dissoudre dans 1 litre d’eau bouillie 1 c. À thé de sel, 6 à 8 c. sucre et ½ c. boire du soda. Il est nécessaire de boire ces solutions sucre-sel lentement, par petites gorgées. Afin d'éviter les excès de sels dans le corps, les solutions de sel doivent être alternées avec d'autres boissons.

Qu'est-ce qui n'est pas recommandé à manger après une intoxication?

  • les légumes contenant des fibres grossières (chou blanc, radis, navets, radis), des légumineuses (seuls les pois verts en conserve sont autorisés), des oignons, de l'ail;
  • viandes grasses et poissons, conserves, pâtes, viandes fumées, ainsi que marinades, cornichons, épices, assaisonnements, raifort, moutarde, ketchup et autres produits susceptibles d'irriter la muqueuse enflammée de l'estomac et des intestins et de ralentir les processus de digestion des aliments;
  • mil, maïs, orge perlé, semoule;
  • fruits pouvant provoquer des processus de fermentation dans l'intestin et augmenter son péristaltisme (raisins, abricots, pruneaux);
  • lait entier;
  • des bonbons;
  • boissons gazeuses, café, cacao, alcool.

Il est recommandé d’introduire progressivement tous ces produits dans le régime alimentaire au plus tôt 4 semaines après une intoxication alimentaire. En cas de vomissements abondants et répétés ou de selles molles fréquemment, de douleurs abdominales sévères et de syndrome d'intoxication grave, ainsi que d'une détérioration soudaine de l'état de santé, vous devriez consulter un médecin.

Ces symptômes peuvent être des signes de maladies graves nécessitant des soins médicaux d'experts.

Que faire après une intoxication?

La guérison d'une intoxication se fait progressivement. Les symptômes caractéristiques d'une intoxication - vomissements, selles molles, fièvre - aident à éliminer et à détruire les toxines, les bactéries ou les parasites dangereux pour la santé humaine. Après la fin de l'auto-purification, la faiblesse, de légères nausées, un manque d'appétit et des douleurs abdominales résiduelles deviennent l'état habituel.

La question se pose naturellement: "Est-il possible de manger après une intoxication?". Vous leur demanderez probablement quand votre appétit reviendra, ce qui signifie que le corps a presque fait face à une intoxication et s'est débarrassé des substances qui ont provoqué l'intoxication. Il a maintenant besoin d'un soutien sous la forme d'une consommation d'alcool abondante, ainsi que d'une nutrition légère et de haute qualité.

Régime alimentaire après une intoxication alimentaire

Les aliments après une intoxication ne doivent pas surcharger le corps, dont toutes les forces sont maintenant dirigées vers l'élimination des toxines. Même si vous n'essayez pas de suivre un régime alimentaire sain, vous devez prendre soin des premiers jours et suivre un régime qui ne comprend que des aliments sains.

Pour comprendre comment restaurer l'estomac après une intoxication, imaginez dans quel état il se trouve maintenant. Vous devez manger par petites portions afin de ne pas provoquer un débordement de l'estomac irrité et de ne pas étirer les intestins. Les aliments après une intoxication ne doivent pas être trop chauds ni froids. Il est recommandé de manger des aliments liquides ou en purée, ce qui facilitera sa digestion dans un estomac affaibli.

  • Menu après empoisonnement ne doit pas être modifié. Il est conseillé de mourir de faim le premier jour après l'intoxication, mais vous devez boire beaucoup pour aider le corps à se nettoyer et à éviter la déshydratation. En savoir plus: Régime alimentaire pour intoxication.
  • Les médecins recommandent un régime d'au moins trois jours. Seuls les plats maigres et bouillis sont autorisés sans compliquer le travail du tractus gastro-intestinal. Manger devrait être 5-6 fois par jour. Le régime alimentaire après une intoxication alimentaire comprend une grande quantité de liquide (eau, compote de fruits secs, décoctions d’herbes), des soupes avec un bouillon faible en gras, du porridge à l’eau, de la viande bouillie.
  • Le respect d'un régime alimentaire rationnel en cas d'intoxication est l'une des étapes les plus importantes d'une récupération complète du corps, ce qui vous permet d'éliminer l'intoxication beaucoup plus rapidement.
  • Avant tout, un régime alimentaire approprié doit normaliser le fonctionnement antérieur et complet du tractus gastro-intestinal. En règle générale, pendant les 12 à 24 heures suivant l'intoxication, il est déconseillé au patient d'utiliser n'importe quel type de nourriture, car à ce moment-là, les intestins du corps sont très irrités.
http://ototravleniya.ru/chto-mozhno-kushat-pri-otravlenii/

Que pouvez-vous manger avec une intoxication alimentaire?

Il existe plusieurs types d'intoxication. Dans de tels cas, il est important de savoir ce qui peut ou ne peut pas être mangé pendant l'intoxication afin de ne pas nuire davantage au corps. Une telle nuisance peut être due à la mauvaise qualité des aliments ou des boissons, aux toxines qui y sont apparues et aux bactéries nocives.

Intoxication alimentaire et risques possibles

En cas d’intoxication, le système digestif en prend le poids, la nutrition ne jouant alors pas un rôle moins important que le traitement médicamenteux. Après avoir effectué des manipulations de désintoxication, l’élimination des principaux symptômes, vous devez examiner attentivement le régime alimentaire.

Causes d'empoisonnement

Une intoxication alimentaire peut causer des produits périmés. Une réaction négative du corps peut causer:

  1. Fruits non lavés.
  2. Mauvaise viande ou poisson rôti.
  3. Produits laitiers fermentés à durée de conservation expirée.
  4. Champignons et baies toxiques.
  5. Pâtisserie à la crème gâtée.
  6. Produits contenant des produits chimiques.
  7. Pendant longtemps, les salades conservées avec de la mayonnaise ou une vinaigrette à la crème sure.
  8. Conserves maison.

Attention! L'intoxication cause les dommages les plus importants aux membranes muqueuses et perturbe le fonctionnement du foie et du pancréas. La nutrition dans de tels cas devrait contribuer à la restauration de la microflore et des fonctions du système digestif optimales.

Symptômes d'empoisonnement

Avec l'intoxication, les symptômes commencent à apparaître après seulement 30 minutes. Au fil du temps, il augmente et reste prononcé pendant deux jours. L'intoxication alimentaire peut être massive, ce qui la rend encore plus dangereuse.

Lorsque l'intoxication alimentaire a observé les symptômes suivants:

  • forte hausse de la température;
  • manque d'appétit;
  • envie de vomir;
  • douleur dans l'abdomen;
  • des vertiges;
  • la diarrhée;
  • abaissant la pression artérielle.

Dans une intoxication grave, une personne peut devenir comateuse.

En cas d'intoxication grave, le corps est déshydraté, la personne se sent lente et faible. Il ne faut pas laisser la maladie suivre son cours, car de tels États sont confrontés à de nombreuses complications dues au manque d’aide ponctuelle. Une thérapie appropriée vous permet d’obtenir une amélioration le deuxième jour.

L'intoxication affaiblit considérablement la personne, après quoi une récupération est nécessaire, ce qui garantit une nutrition adéquate.

Règles de puissance

Dans les premières heures qui suivent une intoxication, les aliments ne peuvent pas être entièrement transformés, il est difficile de les assimiler. Dans de tels cas, il est important de respecter certaines limitations. Cela évitera de surcharger le corps, accélérera sa récupération.

Que peux-tu manger

En cas d'empoisonnement

En cas d’intoxication, vous devez suivre un régime visant à normaliser l’équilibre eau-sel et à cicatriser la muqueuse gastro-intestinale en raison de la consommation d’aliments légers.

  • Le premier jour d'empoisonnement, vous devez boire le plus de liquide possible. Il peut s'agir d'eau plate ou minérale, d'une décoction de riz ou d'églantier, de thé vert.
  • Le deuxième jour, des repas faciles à préparer doivent être introduits dans le régime alimentaire. Meilleur bouillon ou pommes de terre écrasées. La viande, les plats tranchants et acides sont interdits.
  • Légumes exclusivement bouillis ou moulus.
  • Le bouillon cuit à partir de légumes et les bouillies à l'eau, mais pas à base de produits laitiers.
  • Les repas doivent être légèrement chauds, pas chauds ou froids.
  • La personne empoisonnée doit manger par petites portions, en augmentant progressivement la quantité de nourriture consommée.
  • Si l'intoxication nécessite un système d'alimentation fractionnaire. Manger 6-7 fois par jour.

Note! Sous réserve des recommandations de l'amélioration viendra à la fin du premier jour.

Après empoisonnement

À mesure que votre alimentation s'améliore, vous pouvez inclure de la purée de pommes de terre, un bouillon faible en gras et une bouillie de riz de consistance liquide. La liste des produits autorisés comprend les craquelins et les biscuits secs (pas plus de 1 à 2 morceaux).

Si la diarrhée ne cesse pas, essayez de cuire de la gelée de myrtille ou de la décoction à base d’Hypericum. Les propriétés de tricot sont inhérentes à ces boissons.

Vous pouvez accélérer la récupération avec des plats faits maison. Préparez une soupe de légumes en purée ou des côtelettes à la vapeur (ces plats ne peuvent être consommés que pendant 3 jours après l'intoxication).

Casseroles et puddings au fromage blanc, biscuits secs, bouillie de sarrasin et de riz à l’eau, légumes et fruits (non acides) cuits au four et au four sont les bienvenus.

La camomille ou thé de rose musquée aidera à calmer l'estomac (vous pouvez ajouter un peu de miel).

Pendant 5 à 7 jours, les produits laitiers fermentés enrichis en bifidobactéries peuvent être introduits dans le régime alimentaire, de préférence maison. Il normalise la microflore intestinale.

Ce qui ne peut pas manger

Le premier jour après l’intoxication, un certain nombre de produits irritant les muqueuses doivent être exclus du régime alimentaire. Cette liste comprend:

  • fruits et légumes crus;
  • chocolat et sucreries;
  • poisson salé et frit;
  • saucisses;
  • boissons alcoolisées

La liste des aliments interdits est assez longue. Pendant la période d’empoisonnement, vous devez abandonner les aliments épicés, salés et frits. Ils peuvent aggraver l'état du patient en cas d'intoxication alimentaire, augmenter les malaises gastriques, provoquer la formation de gaz.

Les bonbons doivent également être éliminés, car ils stimulent les processus de fermentation dans les intestins.

Quoi boire

Lorsque l'intoxication alimentaire nécessite une consommation abondante, cela aidera à prévenir la déshydratation. La prochaine portion de liquide doit être ingérée après chaque visite aux toilettes et après des vomissements. C'est un moyen efficace de réduire l'intoxication et d'éliminer rapidement les toxines accumulées.

La personne empoisonnée doit boire de l'eau bouillie ou de l'eau minérale non gazeuse. Lorsque vous empoisonnez bien aider les solutions de sel, qui peuvent être achetés à la pharmacie. Il leur est recommandé de boire tous les quarts d'heure à petites gorgées, sans hâte.

  • La solution saline peut être préparée de vos propres mains, en dissolvant une petite cuillerée de sel dans un litre d’eau bouillie.

Les décoctions d’aneth et de camomille sont également bénéfiques pour le corps pendant l’intoxication.

Exemple de menu après empoisonnement

La nutrition est une partie importante de la thérapie, elle doit être correcte. Les experts recommandent de manger intoxication de la manière suivante:

  • 1er jour - jeûne et consommation d'une grande quantité de liquide (décoctions à base d'herbes et de solutions salines).
  • 2ème jour - boisson copieuse et bouillon trois fois par jour en petites portions, purée de pommes de terre.
  • 3ème jour - bouillie de riz sur l'eau, bouillon de légumes, biscuits.
  • 4ème jour - bouillon de poulet, casserole de légumes (ne pas utiliser d'œufs pour le cuire, mélanger les légumes avec la semoule), biscuits, côtelettes de poisson cuites à la vapeur.
  • 5ème jour - riz bouilli, bouillon de poulet avec boulettes de viande. En dessert, vous pouvez faire un soufflé au fromage cottage.

Prévention de l'empoisonnement

Une intoxication alimentaire peut être évitée en suivant des règles simples:

  1. Stocker les aliments crus séparément puis les plats préparés.
  2. Utilisez uniquement de l'eau de haute qualité.
  3. Propreté soignée pendant la cuisson et la consommation d'aliments.
  4. L'utilisation de différentes planches et couteaux pour couper lors de la coupe de légumes avec des fruits, de la viande et du poisson.
  5. Avant de commencer à cuisiner, lavez-vous soigneusement les mains sans oublier d’utiliser du savon.
  6. Les produits qui se détériorent rapidement se conservent à basse température.

Une intoxication alimentaire peut être extrêmement dangereuse. Dans de tels cas, il est important de ne pas négliger le traitement et de bien adhérer au système nutritionnel approprié, ce qui contribuera à la récupération rapide du corps.

http://vashorganism.ru/chto-mozhno-est-pri-otravlenii/

Que pouvez-vous manger avec une intoxication alimentaire

En cas d'intoxication alimentaire, vous ne pouvez manger que des aliments légers. Selon la cause de la maladie, des méthodes de traitement totalement différentes aident chaque adulte.

Un régime spécial permet au patient de restaurer le péristaltisme avec facultés affaiblies et d’éliminer toutes les sensations désagréables dans l’estomac. Respect du régime alimentaire - la clé d'une récupération rapide.

Ce que vous pouvez manger avec une intoxication alimentaire pour adultes

Les maladies d'origine alimentaire sont des maladies infectieuses ou irritantes du tractus gastro-intestinal causées par des aliments ou des boissons contenant des bactéries, des parasites, des virus ou des substances nuisibles.

Les principaux symptômes de ces maladies sont les suivants: vomissements, diarrhée (diarrhée), douleurs à l'estomac, fièvre et frissons.


La plupart des intoxications alimentaires sont aiguës. Cela signifie qu'ils apparaissent soudainement, ne durent pas longtemps et passent chez la plupart des gens sans aucun traitement.

Plus rarement, ces maladies peuvent entraîner des complications plus graves. Rien qu’aux États-Unis, chaque année, 48 millions de personnes souffrent de maladies d’origine alimentaire, dont 3 000 meurent chaque année.

Les étapes suivantes peuvent aider à réduire l'apparition de maladies d'origine alimentaire et à prévenir le développement de la déshydratation (déshydratation):

  • boire de grandes quantités de liquides, tels que jus de fruits, bouillons, boissons pour sportifs, sans alcool et sans caféine, pour reconstituer les liquides et les électrolytes;
  • siphonner de l'eau propre ou résorption de morceaux de glace en présence de vomissements;
  • l'introduction progressive d'aliments, en commençant par un aliment léger et facilement digestible, tel que le riz, les pommes de terre, le pain perdu ou le pain grillé, les flocons, la viande maigre, la compote de pommes et les bananes;
  • refus de la graisse, sucré, produits laitiers, café et alcool jusqu'à la récupération complète.

Les nourrissons et les enfants devraient être particulièrement préoccupants, car ils ont tendance à développer plus rapidement une déshydratation accompagnée de diarrhée et de vomissements en raison de la petite surface de leur corps.

L'utilisation de solutions de réhydratation orale, telles que Naturalite (Naturalyte), Pedialyte (Pedialyte) et Keralit (Ceralyte) est également nécessaire pour prévenir la déshydratation.

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Comment manger avec la diarrhée

Que pouvez-vous manger avec l'intoxication et la diarrhée? En cas d'empoisonnement et de diarrhée, il est nécessaire de manger des aliments simples et légers, en particulier pendant les 24 premières heures.

Il n’existe pas de meilleur aliment ni de meilleur groupe alimentaire en cas de diarrhée. Néanmoins, une nutrition adéquate est nécessaire en présence de selles molles. Si vous n'avez pas d'appétit, vous ne pouvez prendre des liquides que pendant un certain temps.

La cuisson de la viande comme le bœuf, le poulet, la dinde et le porc est autorisée. Les œufs durs ne sont pas non plus interdits. Choisissez du lait, du fromage ou du yogourt faibles en gras.

Mangez des pâtisseries à base de farine blanche raffinée. Les pâtes, le riz blanc et les céréales telles que le blé, les flocons d'avoine et les flocons de maïs feront l'affaire.

Vous pouvez également essayer des beignets et des gaufres à base de farine blanche et de pain de maïs. Cependant, n'ajoutez pas de miel ou de sirop.

N'oubliez pas les légumes: carottes, champignons, betteraves, pointes d'asperges, glands et courgettes broyés. Ils doivent être pelés / dénoyautés et cuits. Les pommes de terre au four conviennent également.

Parmi les desserts et les collations que l'on peut goûter, citons la gélatine de fruits, les biscuits et le sorbet.

Ce qu'il faut éviter

Comme il est important de savoir ce qui peut être mangé avec la diarrhée, il est tout aussi important de savoir et ce qui est interdit. Certains aliments peuvent circuler dans vos intestins à la vitesse de l'éclair, ce qui aggrave le processus de digestion et aggrave la diarrhée.

Évitez les aliments suivants:

  1. Gras. Ceux-ci comprennent les aliments frits et les produits de sauce.
  2. Lait, beurre, crème glacée et fromage. Même si la diarrhée n'est pas causée par une intolérance au lactose, restez à l'écart de ces produits pendant les crises aiguës. Vous pouvez être temporairement sensible à ces effets, même si vous les portez habituellement bien. Le yaourt peut constituer une exception en raison de la forte teneur en probiotiques (bonnes bactéries).
  3. Alcool et caféine Si vous avez la diarrhée, il est préférable de ne pas consommer d'aliments causant une perte de liquide. Ces deux substances ont un effet diurétique, ce qui signifie qu'elles conduisent à la déshydratation.
  4. Sorbitol et autres édulcorants artificiels. Pour beaucoup de gens, les édulcorants artificiels agissent comme des laxatifs. En période de diarrhée, il est préférable de refuser les sucreries sans sucre, les boissons diététiques et les succédanés du sucre.
  5. Produits qui améliorent le gaz. Il est nécessaire de manger beaucoup de fruits et de légumes chaque jour, mais en cas de troubles intestinaux, il est recommandé d'éviter les aliments qui augmentent la formation de gaz, tels que le chou-fleur, les haricots, le brocoli, etc.
  6. Gâté. Éloignez-vous de ce qui a été mal entreposé, y compris des aliments restés hors du réfrigérateur pendant longtemps. Le poisson et la viande crus sont un problème particulièrement fréquent. En cas de doute, il est préférable de se débarrasser de la plaie pour ne pas avoir à nouveau l'expérience de troubles intestinaux.

Pour maintenir l'équilibre hydrique, il est nécessaire de consommer une quantité suffisante de liquide, un indicateur de l'abondance de l'urine pure. Si l’urine est petite et qu’elle n’est pas claire, vous ne buvez pas assez.

Régime alimentaire pour intoxication intestinale

Mangez des aliments légers. Si vous sentez que vous avez un appétit, essayez les plats qui épargnent votre estomac et vos intestins. Conservez des aliments légers, faibles en gras et faibles en gras.

L'estomac est difficile à digérer les graisses, surtout s'il est contrarié. Évitez les aliments gras pour encore plus de frustration.

Quels produits sont autorisés:

  • les bananes;
  • les céréales;
  • les blancs d'œufs;
  • la gelée;
  • la farine d'avoine;
  • beurre d'arachide;
  • pommes de terre, y compris purée de pommes de terre;
  • le riz;
  • des craquelins;
  • les toasts;
  • compote de pommes.

Le régime alimentaire pour intoxication alimentaire BRAT (bananes, riz, compote de pommes, pain grillé) est un excellent guide.

Normaliser l'équilibre de l'eau - quoi boire

Que pouvez-vous boire avec une intoxication? La diarrhée peut provoquer une déshydratation. Par conséquent, il est nécessaire de boire quotidiennement au moins 2-3 litres d'eau. Idéalement, vous devriez boire 300 ml toutes les demi-heures.

Quand il apparaît, les fluides et les éléments qui ont quitté le corps doivent être rapidement restaurés.

Des solutions telles que Pedialyte, Gastrolyte et autres solutions similaires contenant la quantité requise de glucose, de potassium et de sodium sont disponibles à la vente.

Utilisé chez les patients qui sont des moyens de les prendre à l'intérieur. Sinon, l'administration intraveineuse par d'autres moyens similaires est utilisée.

Très utile est un thé faible, qui possède des propriétés curatives. Cet effet est obtenu grâce aux tanins, que l’on trouve en grande quantité dans le thé. Vous pouvez boire du cacao sur l'eau, des compotes de fruits et de baies et des jus de fruits.

Le meilleur est le jus de pomme. Les jus d'ananas, de tomate ou d'agrumes, peuvent causer une irritation supplémentaire des intestins. Il est également possible d'utiliser 50 ml de vin rouge par jour.

Ne buvez pas de boissons trop gazeuses ou froides. Ils affectent négativement la muqueuse intestinale, entraînant la formation d'un grand nombre de gaz. Temporairement, devrait refuser la bière, la limonade et le kvas.

La solution de réhydratation peut être préparée à la maison. Mélangez 6 cuillères à café de sucre, une demi-cuillère à café de sel et un litre d'eau potable bouillie.

Trop de sel peut être nocif. À moins d’une dilution excessive de la solution (en ajoutant plus d’un litre d’eau) ne sera pas trop préjudiciable.

Puis-je manger quand les premiers symptômes

Les personnes en bonne santé dans les intestins vivent beaucoup de bactéries différentes. Beaucoup d'entre eux sont inoffensifs ou même bénéfiques pour le corps, mais il y en a qui peuvent causer de graves problèmes.

Dans des conditions normales, les «mauvaises» bactéries perdent en nombre, étant retenues par l’équilibre de la flore intestinale. Cependant, cela peut changer radicalement lorsqu'un adulte commence un traitement antibiotique.

Si vous prenez un antibiotique, cela peut affecter votre population de bactéries intestinales et causer des troubles des selles et une diarrhée pendant plusieurs jours.

En cas de diarrhée légère, suivez le régime suivant:

  1. Buvez beaucoup de liquides pour reconstituer l’eau qui a laissé votre corps avec la diarrhée. Vous pouvez essayer de l'eau pure, des boissons pour sportifs ou des solutions de réhydratation.
  2. Évitez temporairement les produits laitiers contenant de la farine de blé (pain, pâtes, pizza), car votre système digestif peut être excessivement sensible pendant plusieurs jours. Évitez également de consommer des aliments riches en fibres tels que les fruits, le maïs et le son.
  3. Il n'est pas recommandé d'utiliser des médicaments antidiarrhéiques sans ordonnance médicale, car ils peuvent empêcher l'intestin de se débarrasser des microbes et des toxines.

Si vous avez une diarrhée sévère causée par une infection à C. difficile, un régime alimentaire seul ne suffira pas. Votre médecin est susceptible d'interrompre le traitement antibiotique et de vous prescrire un médicament antimicrobien, le métronidazole.

Quels produits sont autorisés à vomir

En présence de nausée, il n'y a pas d'appétit. Cela peut entraîner une perte de poids malsaine. Les vomissements peuvent entraîner une déshydratation, une condition très dangereuse.

Une fois que vous et votre fournisseur de soins de santé avez découvert la cause de vos nausées et de vos vomissements, il peut vous être demandé de prendre des médicaments, de modifier vos habitudes alimentaires ou d'essayer autre chose.

Si vous vous sentez malade, asseyez-vous tranquillement. Parfois, marcher peut augmenter la nausée.

Pour être sûr que votre corps absorbe suffisamment de liquides, buvez 8 à 10 verres par jour. Le meilleur choix est l'eau.

Vous pouvez également utiliser des jus de fruits et des boissons non gazeuses. Les boissons pour sportifs servent à remplacer les nutriments perdus par le corps lors de vomissements.

Il est préférable de manger 6 à 8 petites portions que 3 grandes:

  1. Plats légers autorisés - craquelins, rôties, poulet et poisson cuits au four, pommes de terre, riz
  2. Les aliments riches en liquide. Soupes, gelée, etc.
  3. Si vous avez un mauvais goût dans la bouche, rincez-vous la bouche avec une solution de soude, de sel et d’eau tiède avant de manger. Mélangez 1 cuillerée à thé (5 grammes) de soda, trois quarts de cuillère à thé (4,5 grammes) de sel et 4 tasses (1 l) d'eau tiède. Cracher après rinçage.
  4. Mangez dans un endroit calme et agréable, sans odeurs ni distractions.


Autres conseils qui peuvent aider:

  1. Après avoir vomi, vous pouvez essayer de dissoudre des bonbons durs ou de vous rincer la bouche avec de l'eau. Vous pouvez également vous rincer la bouche avec la solution ci-dessus.
  2. Promenez-vous dans l'air frais.
  3. Regardez un film ou la télévision pour échapper à la nausée.

Certains aliments spéciaux doivent être évités en présence de nausées et de vomissements:

  1. Aliments gras, plats cuisinés et contenant du sel. Ceux-ci comprennent: du pain blanc, des pâtisseries, des beignets, des saucisses, ainsi que des hamburgers, des frites, des frites et de nombreuses conserves.
  2. Avec une odeur piquante.
  3. Café, alcool et soda.
  4. Plats très épicés.

Contactez votre médecin si vous ou votre enfant êtes présent:

  • incapacité à ingérer des aliments ou des liquides;
  • vomir plus de 3 fois par jour;
  • nausée plus de 48 heures;
  • faiblesse
  • haute température;
  • douleur abdominale;
  • pas d'urine pendant plus de 8 heures.
http://zemed.ru/kishechnye/mozhno-est-otravlenii.html

Publications De Pancréatite