Ce que vous pouvez manger avec les hémorroïdes: un régime dans le cadre du traitement

Ce que vous pouvez manger avec les hémorroïdes n’est pas une mince question, car l’élimination efficace du patient de la maladie dépend non seulement du traitement choisi, mais également du mode de vie. L'une des conditions sans lesquelles un rétablissement complet est impossible est un régime avec hémorroïdes. Les aliments destinés aux hémorroïdes doivent être équilibrés, contenir toutes les substances nécessaires à l'organisme et, en même temps, favoriser le bon fonctionnement du tractus gastro-intestinal.

Le menu exclut les produits qui affectent négativement le tractus gastro-intestinal et le système cardiovasculaire. La ration est basée sur le principe de la nutrition douce et de l'alternance de produits.

Les personnes sujettes aux hémorroïdes, le régime doit être suivi en permanence, afin d'éviter la récurrence de la maladie.

Quoi ne pas manger pour les hémorroïdes

La nutrition des hémorroïdes vise à prévenir la constipation, dont la présence a des effets néfastes sur la muqueuse et les cryptes (plis profonds) du rectum, provoquant des éraflures sur la membrane muqueuse (principale cause des saignements et de la thrombose des hémorroïdes) et des fissures anales. Pour ces raisons, l'utilisation des produits suivants est exclue:

  • confiseries, muffins, chocolat;
  • soda sucré;
  • produits à base de farine blanche (pain blanc, pâtes);
  • riz, semoule;
  • produits avec une abondance d'épices - marinades, produits de viande en conserve, produits fumés, aliments épicés;
  • aliments gras et frits;
  • lait entier, fromage à pâte dure;
  • la bière, le vin et tout autre alcool - l'éthanol réduit la viscosité du sang, ce qui augmente considérablement le risque de saignement;
  • café - augmente la pression artérielle, contribue à la progression de la stase veineuse. Pour la même raison, vous ne pouvez pas boire de chicorée, qui a un effet similaire sur les vaisseaux sanguins.

Il doit être consommé moins d'aliments contenant des fibres grossières et peut provoquer des flatulences - cela inclut le chou, les radis, les radis, les légumineuses. Les supprimer complètement du régime n'est pas nécessaire, mais ils ne peuvent être utilisés que de temps en temps et pour surveiller la réaction du corps. S'ils provoquent une gêne, une augmentation des symptômes d'hémorroïdes, ils doivent être abandonnés.

Principes de nutrition pour les hémorroïdes

Il faut donner du temps au développement du menu pour les hémorroïdes et, si possible, consulter un diététicien.

Si vous avez des hémorroïdes, vous pouvez faire quelque chose qui ne mène pas à un trouble des selles, qui n'irrite pas les intestins et n'affecte pas le système sanguin.

Une approche intégrée de la préparation de l’alimentation quotidienne devrait reposer sur les règles suivantes:

  1. L'apport calorique ne devrait pas diminuer après sa révision (à moins que le régime ne vise à réduire le poids du patient), et tous les nutriments manquants doivent être reconstitués ou remplacés par des analogues. Le pain blanc est remplacé par du gris, des bonbons - miel naturel, fruits, etc.
  2. Abondance d'eau. Le patient doit consommer plus de trois litres de liquide par jour (y compris tous les liquides, y compris ceux contenus dans la vaisselle et les boissons), ce qui réduit considérablement le risque de constipation, réduit le temps de tension, facilite la défécation.
  3. La fibre est nécessaire, mais vous ne devriez pas basculer complètement vers la nutrition végétale. Trop de fibres végétales aident à fluidifier les selles, les ballonnements et la diarrhée. Lorsqu'elles sont utilisées modérément, les fibres contribuent à la formation de masses fécales de bonne consistance, leur promotion à travers le tube digestif.
  4. Adhérez au régime fractionnaire et aux habitudes alimentaires. Les aliments doivent être pris à la même heure tous les jours pour que le tractus gastro-intestinal fonctionne le plus efficacement possible. Afin d'éviter une charge excessive sur les intestins, il est nécessaire de consommer des aliments en petites portions, mais souvent. Cela aide également à se débarrasser de la faim constante, caractéristique des premières semaines du nouveau régime.
Voir aussi:

Que pouvez-vous manger avec les hémorroïdes?

Une liste séparée inclut les produits qu'un patient souffrant d'hémorroïdes peut prendre sans crainte:

  • Légumes - la plupart des légumes sont très digestibles, ont une valeur nutritionnelle élevée, facilitent la digestion et sont faciles à utiliser. Dans le régime alimentaire quotidien, les légumes doivent être présents à la fois dans les produits frais (sous forme de salades) et dans les produits soumis à un traitement thermique (soupes de légumes, purée de pommes de terre, ragoûts, légumes cuits à la vapeur, etc.);
  • Le fruit est un aliment facile à digérer et à haute valeur énergétique. Les fruits trop sucrés sont mieux consommés moins souvent, mais les aliments neutres et acides dilueront parfaitement le menu du jour. Les fruits secs sont recommandés - pruneaux, abricots secs, raisins secs, car ils contribuent à la prévention de la constipation;
  • produits laitiers fermentés - leur abus peut provoquer ballonnements et diarrhées, mais, s'ils sont utilisés correctement, le yogourt et le kéfir enrichis en lactobactéries et bifidobactéries ont un effet important sur la digestion, l'absorption dans le gros intestin et sa motilité. La microflore du gros intestin, que les produits laitiers fermentés soutiennent en bonne santé, joue un rôle important dans la lutte contre la flore pathogène de l’extérieur, l’une des principales causes des processus inflammatoires chez les hémorroïdes;
  • viande et poisson maigres - après un traitement thermique approprié (cuisson, ragoût, rôtissage ou grillade), les produits à base de viande naturels doivent être présents dans l'alimentation quotidienne en tant que source d'oligo-éléments essentiels et d'acides aminés;
  • céréales - le sarrasin et l'orge perlé sont particulièrement utiles, car ils ont un effet nettoyant sur les intestins, sont riches en oligo-éléments et ne contiennent pas une quantité excessive de glucides;
  • huiles végétales - de tournesol, d'olive, de citrouille, de maïs, l'huile de lin a un effet lubrifiant enveloppant. L'huile facilite le passage des masses fécales dans les intestins, favorise l'absorption des vitamines liposolubles contenues dans les aliments et contient un grand nombre d'oligo-éléments.

Lors de la cuisson dans la vaisselle ne doit pas ajouter d'épices, et il est également souhaitable de réduire la quantité de sel, car ces produits affectent la pression artérielle, le foie et les vaisseaux sanguins. Les épices, particulièrement chaudes, peuvent irriter la membrane muqueuse du tube digestif.

Une bonne nutrition implique de maintenir des proportions de consommation de lipides, de protéines et de glucides telles que 1: 1: 4. Si vous avez des hémorroïdes, vous pouvez faire quelque chose qui ne mène pas à un trouble des selles, qui n'irrite pas les intestins et n'affecte pas le système sanguin.

Régime alimentaire pour les hémorroïdes avec saignements

Si vous ne suivez pas les recommandations relatives à la correction du mode de vie, à un traitement inefficace ou à l'influence d'autres facteurs provoquants, une exacerbation se développe - douleur, démangeaisons, inconfort et lourdeur dans la région pelvienne, du sang sur les sous-vêtements ou la cuvette des toilettes, en particulier après une selle.

Les hémorroïdes aiguës et l'exacerbation des maladies chroniques nécessitent un traitement immédiat chez le proctologue et un traitement médical visant à arrêter le saignement et à soulager la douleur. En outre, une correction de la ration est nécessaire pour minimiser les risques et les dommages pour le corps, ainsi que pour réduire le risque de récurrence ultérieurement.

Il est faux de penser que, pour la première fois après une exacerbation, il est nécessaire d'arrêter complètement de manger. Les aliments, qui seront consommés au cours de la période d'exacerbation, doivent être neutres, faciles à digérer et également posséder certaines propriétés thérapeutiques. Les produits et plats suivants sont recommandés:

  • porridges liquides, dans lesquels il est permis d'ajouter une cuillerée d'huile végétale. Pour les saignements rectaux, ils doivent constituer la base du régime alimentaire;
  • blanc d'œuf - répond aux besoins du corps en protéines en l'absence temporaire dans l'alimentation de produits carnés non recommandés pendant la période d'exacerbation et l'apparition de saignements:
  • poisson bouilli;
  • produits laitiers fermentés.

Il est strictement interdit de manger des épices, des aliments gras, frits, fumés, des marinades, des produits carnés (à l'exception des plats cuits à la vapeur à partir de viande maigre).

La nutrition des hémorroïdes vise à prévenir la constipation, dont la présence a un effet néfaste sur la membrane muqueuse et les cryptes du rectum, provoquant des éraflures de la membrane muqueuse et des fissures anales.

Avec la progression de la maladie devrait suivre les mêmes principes. Le type d'alimentation recommandé dépend de la gravité des hémorroïdes: à 2 degrés, les bouillons de viande, les graisses animales et les produits de confiserie sont exclus du régime alimentaire. La catégorie 3 nécessite la transition vers les légumes bouillis, les soupes légères à un seul composant sans graisse. Une diète stricte doit être suivie pendant six mois après une cure d'hémorroïde. Après cette période, sous la supervision d'un médecin, introduisez de nouveaux produits dans votre diète en élargissant le menu. En général, chez les personnes sujettes aux hémorroïdes, le régime doit être suivi en permanence, afin d’éviter la récurrence de la maladie.

Vidéo

Nous proposons de visionner une vidéo sur le sujet de l'article.

http://www.neboleem.net/stati-o-zdorove/18483-chto-mozhno-est-pri-gemorroe-dieta-kak-chast-lechenija.php

Que ne peut pas manger et faire avec les hémorroïdes?

Les hémorroïdes sont une maladie intestinale associée à une altération de la circulation sanguine dans les veines hémorroïdaires. Ce processus inflammatoire peut donner à une personne beaucoup de gêne, mais si vous savez comment bien manger pendant une maladie, vous pouvez éviter l'aggravation et accélérer le processus de guérison. Un certain nombre de recommandations peuvent être consommées avec les hémorroïdes, les aliments qui doivent être exclus du régime alimentaire, les types d'activité physique qui contribuent au rétablissement et ceux qui peuvent provoquer une exacerbation de la maladie.

Règles de nutrition pour les patients atteints d'hémorroïdes

Pour prévenir l'apparition d'hémorroïdes ou accélérer le processus de guérison, vous devez bien manger. Une nutrition équilibrée joue un rôle particulièrement important dans les phases d'exacerbation, mais même si vous suivez un régime pendant ces périodes, vous n'aurez pas à abandonner beaucoup d'aliments. En choisissant un régime pendant une maladie, il est nécessaire de définir des tâches telles que la stabilisation du tractus gastro-intestinal (tractus gastro-intestinal) et la prévention de la constipation.

Vous trouverez plus d'informations sur le régime alimentaire des hémorroïdes avec saignements et fissures dans l'article de notre proctologue.

Selon un coloproctologue qualifié, environ 10 principes de nutrition appropriée pour les hémorroïdes et les caractéristiques de la préparation du régime alimentaire.

Pour normaliser les contractions de l'intestin, il suffit de suivre quelques règles simples.

  1. Vous ne pouvez pas manger de grandes portions trois fois par jour. Il est nécessaire de diviser la ration quotidienne en 5-6 repas et d'essayer de manger au même moment de la journée. N'avalez pas de gros morceaux, car bien mastiquer les aliments a un effet bénéfique sur le processus de digestion.
  2. Buvez beaucoup d'eau chaque jour. Cela est nécessaire pour que les masses de selles ne deviennent pas dures, ce qui améliorera leur perméabilité et ne permettra pas de rayer le sphincter. En cas d'apport insuffisant de liquide pendant la journée, les masses fécales s'épaississent, ce qui les empêche de passer. Des masses fécales durcies peuvent égratigner le sphincter, ce qui peut conduire à une infection.
  3. Chaque matin, l'estomac vide, il est nécessaire de boire un verre d'eau tiède.
  4. En plus de l'eau, il est nécessaire de consommer plus souvent des produits laitiers fermentés enrichis en bactéries bénéfiques.
  5. Le régime alimentaire devrait reposer sur des aliments contenant des fibres qui, comme l’eau, contribuent à la perméabilité des matières fécales. En outre, les fibres aident à éliminer les toxines et les toxines, ce qui aura une incidence positive sur l'état du patient dans son ensemble. Par conséquent, le patient doit manger plus de son, de légumes et de fruits.
  6. Par souci de guérison rapide des hémorroïdes du régime alimentaire devrait exclure les aliments frits, ainsi que les aliments salés, épicés et épicés. Il vaut mieux privilégier les plats bouillis et cuits à la vapeur.
  7. Lorsque les hémorroïdes doivent manger liquide ou haché dans un mixeur.
  8. Les aliments ne doivent pas être chauds ou froids - ils doivent être chauds.
  9. Les hémorroïdes du matin devraient commencer par la bouillie. Le meilleur choix serait la farine d'avoine, le sarrasin, l'avoine roulée, l'orge et l'orge perlé.

Produits contre-indiqués dans les hémorroïdes

Dans le cas d'une maladie aussi désagréable que les hémorroïdes, les aliments devraient être exclus du menu, contribuant à l'expansion du réseau veineux et affectant la circulation sanguine. Les produits à l'origine de la formation de gaz figurent également sur la liste des produits interdits, de même que l'astringent.

Vous ne pouvez pas utiliser les huiles essentielles et les épices - ils ralentissent le péristaltisme. Une grande quantité de sel peut rendre le sang plus visqueux, ce qui entraîne sa stagnation dans les vaisseaux sanguins et la formation de caillots sanguins, ce qui entraîne une exacerbation de la maladie.

  • l'alcool;
  • lait non pasteurisé;
  • boissons au gaz - eau minérale, limonade, soda, kvas;
  • café, thé sucré et fort;
  • la gelée;
  • riz, semoule;
  • pois, haricots, haricots, pois chiches, soja, lentilles;
  • chou (le chou blanc, le brocoli et le chou-fleur doivent être présents dans l'alimentation);
  • des pommes de terre;
  • radis, daikon, navet;
  • les champignons;
  • les pâtes;
  • cuisson de la farine de la plus haute et de la première année;
  • confiserie;
  • bouillons riches;
  • oeufs frits et durs;
  • saindoux et mélangeurs;
  • fromage cottage faible en gras;
  • produits semi-finis contenant des conservateurs;
  • viande fumée;
  • légumes marinés;
  • nourriture en conserve;
  • moutarde, ail, oignon;
  • poires, raisins, coings, grenades, canneberges, cornouiller, myrtilles, bananes;
  • du chocolat

Produits autorisés

Lorsque les hémorroïdes ont besoin d'un régime équilibré, excluant les violations possibles du système digestif.

La nourriture doit contenir des vitamines, des acides aminés et des oligo-éléments.

Il est important d'utiliser du potassium et du magnésium, qui ont un effet positif sur le péristaltisme.

Cela nécessite également l'utilisation de produits contenant du fer, qui permettront de prévenir l'anémie lors des saignements, qui accompagnent souvent les hémorroïdes.

Produits autorisés:

  • produits de boulangerie à base de son ou de farine complète, bien qu’il ne soit pas nécessaire de les utiliser fraîches, il est préférable de les laisser se coucher un jour;
  • craquelins et craquelins;
  • produits laitiers faibles en gras - kéfir, crème sure, fromage cottage, ryazhenka, fromage;
  • jus de légumes et de fruits avec pulpe, sans conservateurs ni sucre;
  • thé, mais sans sucre et pas fort;
  • décoctions de fruits secs;
  • abricots secs, pruneaux, raisins secs;
  • graines de lin et huile d'olive;
  • beurre, mais très peu;
  • céréales et céréales, en particulier sarrasin, flocons d'avoine, orge;
  • confiture maison, guimauve, miel;
  • œufs à la coque dans un sac, œufs brouillés;
  • des soupes à base de bouillon faible en gras;
  • viande maigre, filets de poulet et de dinde, poisson maigre - ils doivent être cuits à la vapeur, bouillis ou cuits au four. En aucun cas, vous ne devriez faire frire;
  • les abats;
  • les légumes sous quelque forme que ce soit, sauf pour la conservation;
  • fruits et baies, sauf ceux interdits et non mûrs;
  • chou marin

Comment traiter efficacement avec un régime de constipation pour les hémorroïdes, vous pouvez le savoir en lisant l'article de notre proctologue spécialiste.

5 manières simples et assez efficaces d’utiliser le cornel pour les hémorroïdes afin de soulager la maladie sont présentées dans les documents de notre auteur.

Un médecin qualifié vous dira si vous pouvez manger des graines pour les hémorroïdes et comment utiliser cette délicatesse.

Nuances de nutrition pendant la grossesse

Chez les femmes enceintes, le flux sanguin vers les organes pelviens est considérablement accru, ce qui signifie que la femme en position devrait abandonner un certain nombre de produits à base de plantes qui favorisent la formation de gaz et la constipation. Sont également interdits au moment de porter un enfant les produits qui affectent la circulation sanguine. Fondamentalement, le régime alimentaire d'une femme enceinte coïncide avec le régime alimentaire du patient atteint d'hémorroïdes.

En période de portage d'un enfant, il est nécessaire de limiter l'utilisation de:

  • café
  • viande fumée et cornichons;
  • plats gras, épicés et épicés;
  • stocker des collations - croustilles, craquelins, noix, bâtonnets de maïs;
  • bonbons et boissons gazeuses;
  • agrumes;
  • des raisins;

En plus des produits dont l'utilisation devrait être limitée, il est interdit. Ceux-ci comprennent:

  • fromages nobles (fromages à moisissures);
  • pâté et viande non cuite;
  • mayonnaise maison et œufs crus;
  • crustacés crus;
  • thon et autres poissons, pouvant contenir du mercure;
  • lait non pasteurisé et non bouilli.

Menu en période d'exacerbation

Lorsque les hémorroïdes deviennent plus aiguës, le but du régime est de ramollir la masse fécale et de normaliser l'état du patient. Il est donc préférable de s'abstenir de manger le premier jour, en le remplaçant par un apport hydrique abondant. Le deuxième jour, vous pouvez manger de petites portions de porridge, cuit à l'eau sans ajouter d'huile, ainsi que des soupes de légumes. Après trois jours dans le menu, vous pouvez entrer de petites portions de fruits et légumes frais, puis de viande maigre et de poisson.

Lors d'une exacerbation de la maladie, il convient de suivre le régime dit «sans plaque», au cours duquel les selles du patient sont retardées de plusieurs jours afin d'éviter un effet mécanique sur l'inflammation. En cas de constipation, vous devez suivre le tableau de régime numéro 3 de Pevzner.

Le menu devrait inclure des légumes et du porridge cuits dans de l'eau, sans ajouter d'huile. La viande maigre et le poisson ne sont autorisés à manger que deux fois par semaine. Pendant la période d'aggravation, les confiseries, pâtisseries, crêpes et tous produits contenant beaucoup de fibres sont strictement interdits.

Ne pas oublier de boire beaucoup, pendant la phase aiguë des hémorroïdes, vous devez boire beaucoup d'eau sans gaz, thé vert non sucré et jus de légumes sans pulpe, sucre et conservateurs.

Quelles classes pour les hémorroïdes devraient être évitées?

Certains patients pensent que l'effort physique au cours de la maladie enlève au corps les forces qui pourraient être envoyées pour récupérer. Dans le cas des hémorroïdes, un effort physique léger fait partie intégrante d'un traitement complexe. La nécessité d'une gymnastique thérapeutique pour les hémorroïdes n'implique aucun effort titanesque ni un travail épuisant.

Le patient doit s'abstenir de faire des exercices impliquant les muscles abdominaux et les squats. Balancer vos pieds doit être fait avec prudence et sans netteté. Il est préférable d’abandonner les exercices qui nécessitent de retenir votre souffle. Pendant l'entraînement, vous devez augmenter lentement la charge, en cas de moindre douleur, l'entraînement doit être arrêté. Avant de vous entraîner, il est important de faire chauffer vos muscles.

Les patients atteints d'hémorroïdes sont interdits de faire les choses suivantes:

  • supercool;
  • soulever des poids;
  • rester longtemps dans une position statique;
  • rester longtemps assis sur des sièges confortables;
  • depuis longtemps assis sur les toilettes pour se détendre;
  • avoir des relations sexuelles anales;
  • arriver dans le bain et le sauna;
  • porter des tongs, des jeans et des pantalons skinny, des ceintures serrées;
  • petit mouvement;
  • faire de la randonnée et participer à des marathons;
  • s'asseoir sur des surfaces froides;
  • souvent nerveux et succombant au stress.

Que devrait-on faire pour prévenir les exacerbations?

Pour que les hémorroïdes se rappellent le moins possible, il suffit de suivre un certain nombre de recommandations faciles à suivre. Pendant la maladie, vous devez cesser d'utiliser du papier toilette. Il est nécessaire de laver l'anus 6 à 7 fois par jour. L'eau peut être remplacée par des infusions et des décoctions d'herbes. Au coucher et après le réveil, une solution faible de permanganate de potassium doit être lavée. Afin de normaliser la circulation sanguine, vous devez faire de courtes promenades à pied et faire des exercices matinaux. De nombreux experts ont noté l'impact positif du yoga sur le traitement des hémorroïdes, mais avant de procéder à de tels exercices, consultez votre médecin.

Conclusion

Même une maladie aussi désagréable et désagréable que les hémorroïdes peut non seulement être guérie mais également empêchée. Pour ce faire, il suffit de suivre les règles de nutrition et les recommandations du médecin. Étant donné que le traitement des hémorroïdes est complexe, vous devez bien manger, ne mangez pas ce que vous ne pouvez pas manger avec des hémorroïdes, limitez vos efforts physiques.

Aux premiers symptômes d'hémorroïdes, il n'est pas nécessaire de rechercher des méthodes de traitement sur Internet, avec des amis, et plus encore, les guérisseurs et les guérisseurs doivent être évités. Un traitement opportun aidera à oublier la maladie et à profiter pleinement de la vie.

http://zhkt.info/gemorroy/chto-nelzya-est-i-pri-gemorroe

Régime alimentaire pour les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont une maladie chronique courante et désagréable qui, au début de son développement, ne perturbe pas le bien-être général et ne se manifeste que par un léger inconfort au niveau de l'anus. Puisque le développement ultérieur de la maladie dépend en grande partie de la nutrition, il est possible de prévenir l'exacerbation des hémorroïdes avec un régime alimentaire spécial.

Le contenu

Comment prévenir le développement des hémorroïdes

Le régime alimentaire des hémorroïdes est un élément important du traitement qui a un effet bénéfique lorsqu'il est associé à un traitement médicamenteux, même aux 3ème et 4ème stades de la maladie. Au stade 1-2, l'amélioration est obtenue avec l'aide d'un régime, même sans l'utilisation de médicaments.

Les principales causes des hémorroïdes étant la faiblesse des parois des vaisseaux veineux, la congestion du sang dans les veines et leur surcharge (lors de la levée de poids et de la constipation), le régime alimentaire des personnes souffrant d'hémorroïdes devrait exclure:

  1. Des aliments épicés, fumés et épicés, provoquant une augmentation du flux sanguin veineux dans les vaisseaux pelviens.
  2. Les aliments lourds et gras qui perturbent le péristaltisme intestinal et provoquent la constipation.
  3. L'alcool qui dilate les vaisseaux sanguins et provoque la constipation.

Le régime alimentaire pour les hémorroïdes et la constipation nécessite également l’utilisation de grandes quantités de liquide (au moins 2 litres par jour) et une alimentation équilibrée.

Principes de base de la nutrition pour les hémorroïdes

Le régime alimentaire pour les hémorroïdes vise à réduire le volume des matières fécales, en diluant la consistance des matières fécales, en réduisant la charge sur les intestins et les hémorroïdes.

En présence d'hémorroïdes devrait:

  1. Surveillez la qualité des aliments qui, chez les hémorroïdes, ne doivent pas être épais, mais riches en calories (il est conseillé de prendre des aliments sous forme liquide).
  2. Mangez des aliments dans une forme chaude (ni chaude ni froide!).
  3. Prenez de petits repas jusqu'à 6 fois par jour pour réduire le poids sur l'estomac et éviter la faim.
  4. Suivez le régime de consommation d'alcool (en l'absence de contre-indications, vous pouvez boire de l'eau minérale légèrement salée). Avec un apport en liquide suffisant, les masses fécales se ramollissent et se déplacent plus rapidement dans les intestins. En outre, lors de la défécation, une personne ne doit pas trop forcer, les hémorroïdes ne sont donc pas blessées et les fissures anales ne se produisent pas.
  5. Prenez du jour au lendemain l'effet sédatif et laxatif des infusions aux herbes (infusions de foin, d'argousier, de coriandre et de réglisse). Il est important de prendre en compte que de nombreuses herbes ont certaines contre-indications.
  6. Observez le régime, c’est-à-dire manger à une heure fixe. Cela aidera à établir la digestion et à réguler le processus de nettoyage du corps.
  7. Buvez une quantité suffisante de fibres, assurant un fonctionnement en douceur de l'intestin. La fibre contenue dans les produits végétaux aide à ramollir les matières fécales et à vider rapidement les intestins, éliminant ainsi la douleur et réduisant le risque de lésion hémorroïdaire.

Quels aliments peuvent être utilisés pour les hémorroïdes

Le régime alimentaire pour les hémorroïdes comprend l'utilisation de:

  • Des céréales telles que le sarrasin, l'orge, l'orge, les flocons d'avoine. Le son de blé est également recommandé, mais comme leur grande quantité est mal tolérée dans les hémorroïdes graves, vous ne devriez pas en consommer plus de 60 grammes par jour. Les pâtes ne peuvent être consommées qu'en quantité minimale si elles sont constituées de grains de qualité solide. Le pain doit être cuit à partir de farine grossière, sa quantité doit être minimale et il doit être légèrement séché.
  • Légumes pouvant être cuits à la vapeur, cuits au four, cuits au four et consommés frais. Il est recommandé d'utiliser des betteraves, des courgettes, du brocoli, des carottes, du chou-fleur, de la laitue frisée, des concombres et des tomates, mais vous pouvez manger d'autres types de légumes. Il est également utile d'utiliser le chou marin.
  • Fruits mûrs. Les prunes, les pommes, les abricots et les bananes ont un léger effet laxatif qui favorise la fonction intestinale. Les fruits secs sont également utiles (pruneaux, abricots secs, raisins secs).
  • Baies (raisins, cornouiller), en particulier forêt.
  • Variétés maigres de viande et de poisson, préparées selon un régime alimentaire. Il est permis de manger du veau, du bœuf, de la dinde, du poulet maigre, du lapin. En choisissant un poisson, la préférence devrait être donnée au sandre, à la carpe, au merlu, au brochet et à la daurade.
  • Crème au beurre ou légume (tournesol, olive, maïs, lin ou citrouille).
  • Tout produit laitier fermenté (il est souhaitable d'acheter des produits enrichis en microflore bénéfique).
  • Verts: persil, aneth, marjolaine, basilic, cumin et coriandre.
  • Les soupes, qui sont utilisées dans la préparation de poisson léger ou de bouillon de viande ou de légume Navara, betterave rouge et bortsch.

Parmi les boissons, vous pouvez utiliser du thé faible, des boissons aux fruits, des jus naturels (de préférence des fruits noirs). L'eau potable non gazeuse doit être consommée le matin à jeun (1 tasse) et pendant la journée.

Vous pouvez ajouter aux plats non des sauces naturelles pointues.

Les biscuits ne peuvent être consommés qu'à l'état sec et non riche, le miel est également autorisé.

Il est important de rappeler que la nutrition doit être équilibrée. Ainsi, même les viandes faibles en gras sans accompagnement de légumes entraînent une absence prolongée du besoin de déféquer. La viande accompagnée de pâtes, de riz ou de pommes de terre aggrave encore la situation.

Aliments qui ne devraient pas être présents dans le régime

Le régime alimentaire des hémorroïdes nécessite le rejet de:

  • alcool sous quelque forme et quantité que ce soit;
  • produits favorisant la formation de gaz (chou, navet, radis, pois, haricots et haricots, pain de seigle, etc.);
  • provoquer la constipation du riz et de la semoule, des pâtes, des pommes de terre (vous pouvez utiliser du riz brun);
  • lait entier frais, thé fort, café et cacao;
  • boissons gazeuses sucrées;
  • tout produit contenant du chocolat;
  • poivre, moutarde et autres épices chaudes;
  • pain noir;
  • produits riches - pains, pain blanc, bonbons et brioches;
  • poisson gras et viande;
  • graisses réfractaires (graisse et huile);
  • oeufs brouillés;
  • fromage cottage gras;
  • bouillons de viande saturés;
  • les champignons;
  • aliments frits;
  • nourriture en conserve;
  • la mayonnaise;
  • cornichons et cornichons.

L'utilisation de produits de restauration rapide (fast food), de plats préparés, de chips et d'autres produits contenant des conservateurs et des colorants est inacceptable.

Un retard dans les selles, provoquant l'aggravation des hémorroïdes, peut entraîner l'utilisation de sandwiches au lieu d'un repas complet.

La cuisson doit être sans levure et la farine doit être grossièrement moulue.

Options diététiques pour les hémorroïdes

Le plus souvent, les erreurs dans le régime alimentaire sont causées par un régime alimentaire monotone, mais ce régime peut comporter une grande variété de plats.

Un régime alimentaire quotidien pour les hémorroïdes peut inclure:

  • Pour le petit-déjeuner: bouillie de sarrasin friable avec du beurre; bouillie de mil avec citrouille; œuf à la coque + Adyghé; bouillie de lait de blé avec abricots secs et beurre; salade de légumes au poisson et au fromage doux; bouillie de lait au mil avec beurre; omelette au brocoli.
  • Déjeuner: salade, casserole de pommes et de fromage cottage; Ryazhenka avec le son; fruits ou baies; gâteaux au fromage à la vapeur avec de la crème sure; fromage cottage faible en gras avec des raisins secs; casserole de fromage cottage avec abricots secs et son.
  • Pour le déjeuner: soupe sans pommes de terre et ragoût de veau aux légumes; soupe au chou avec choucroute et morue, cuite dans une sauce au lait; soupe paysanne avec un minimum de pommes de terre et pain de viande; soupe de betterave rouge, poitrine de dinde au four et salade de légumes; soupe au chou vert et veau bouilli avec salade de légumes; soupe sans poisson et poisson de rivière bouilli avec salade; soupe de lait au millet et poisson cuit au four avec des légumes.
  • Au déjeuner: kéfir versé du son; salade de fruits au yaourt; salade de betteraves râpées aux pruneaux; boulettes paresseuses; yaourt au son et aux morceaux de fruits; gelée de fruits; carottes râpées au miel et à la crème sure.
  • Pour le dîner: omelette aux courgettes et salade de légumes (concombre + céleri); veau aux pruneaux; poisson dans la marinade de légumes; ragoût de poulet et de légumes + riz brun; ragoût de poulet au chou-fleur; riz brun, viande de veau stroganoff et salade betterave-pomme; Côtelette de veau hachée et ragoût de carottes et courgettes.

Régime alimentaire pour les hémorroïdes avec du sang implique une utilisation quotidienne:

  • environ 400 grammes de fruits et légumes;
  • graines de lin et de chanvre pelées, ainsi que le son de seigle;
  • kéfir et autres produits laitiers acides.

La viande et le poisson doivent être cuits à la vapeur ou cuits à la vapeur. Salades remplies de préférence avec de l'huile végétale.

Le régime doit contenir une grande quantité de fibres, ce qui ramollit les matières fécales (cela évite les écoulements sanguins).

Le régime alimentaire pour les hémorroïdes et les fissures devrait également inclure:

  • le kéfir, le yaourt naturel et le ryazhenka;
  • soupes de légumes (avec ou sans minimum de pommes de terre);
  • viande et poisson cuits à la vapeur;
  • fruits et légumes frais, ainsi que fruits séchés;
  • bouillie de sarrasin, d'orge ou de flocons d'avoine bouillie;
  • huile d'olive ou autre huile végétale.

Autorisé à utiliser des variétés de fromage faibles en gras, des œufs brouillés, des œufs à la coque et du pain sans levain.

Pour les hémorroïdes, il est recommandé de boire de l'eau de boisson pure, des boissons aux fruits maison, du bouillon de dogrose, du thé vert, de l'eau minérale sans gaz, des smoothies et des jus de fruits fraîchement pressés.

Régime pendant l’exacerbation des hémorroïdes

Le régime alimentaire pour les hémorroïdes pendant la période d'exacerbation vise à normaliser la condition et à ramollir les matières fécales. Pour ce faire, il est conseillé de ne pas manger de nourriture au cours du premier jour des hémorroïdes, mais d’utiliser beaucoup d’eau.

Le deuxième jour, vous pourrez manger du sarrasin, de l'orge ou des flocons d'avoine bouillis dans de l'eau (sans huile et par petites portions), des soupes en purée ou des soupes dans un bouillon de légumes.

Après 3 jours, vous pouvez ajouter des produits laitiers, une petite quantité de légumes et de fruits frais, puis du poisson et de la viande bouillis.

Dans la période aiguë, les plats doivent être cuits à la vapeur ou bouillis.

http://liqmed.ru/article/dieta-pri-gemorroe/

Que peut et que ne devrait pas être catégoriquement quand les hémorroïdes

Vivre avec des hémorroïdes peut transformer votre vie en enfer si vous mangez mal. Après tout, on le trouve généralement chez les personnes qui sont souvent constipées. Mais vous pouvez améliorer la qualité de vie si vous savez quels produits éviter.

En pratique, il est difficile pour une personne de renoncer à ses préférences gustatives et de supprimer les aliments nocifs de son alimentation, même si cela lui procure un soulagement significatif de la maladie. Qu'est-ce qui ne peut pas manger avec les hémorroïdes?

Sans revoir le menu, vous ne pourrez jamais vous débarrasser complètement de la maladie. Une bonne nutrition est l'un des aspects clés d'un traitement complexe. L'alimentation aide à retarder l'exacerbation de la maladie, à augmenter la durée de la rémission et à améliorer l'état général du patient.

Comment ne pas aggraver les symptômes existants des hémorroïdes

Si vous ne savez pas quel type de nourriture cause des problèmes à votre tractus gastro-intestinal et exacerbe la maladie, vous devez savoir quels aliments vous ne pouvez pas manger avec des hémorroïdes.

Produits céréaliers raffinés

Les grains raffinés manquent de fibres et d'autres nutriments qui facilitent la digestion. En conséquence, tout aliment à base de grains raffinés que vous mangez reste longtemps dans l'estomac ou les intestins. Par conséquent, ne mangez pas trop de pain de blé, de biscuits, de tartes, de muffins, de pâte feuilletée, de sucreries, de gâteaux, de beignets. Ils rendent le flash plus douloureux et provoquent un gonflement des noeuds hémorroïdaires.

Aliments transformés

Les aliments transformés sont dangereux en période d'épidémie d'hémorroïde. Ils contiennent peu de nutriments, beaucoup de sel et de graisses malsaines. Tous ces ingrédients peuvent contribuer à une mauvaise digestion et à la constipation. Évitez de boire:

  • Plats cuisinés surgelés;
  • Fast-foods;
  • Aliments frits;
  • Aliments préemballés et transformés.

Ils contribuent tous à augmenter la douleur chez les hémorroïdes. De nombreux aliments transformés contiennent des ingrédients inflammatoires. Tous sont lourds pour l'estomac et difficiles à digérer.

Produits à base de viande grasse

Qu'est-ce que vous ne pouvez pas manger avec les hémorroïdes pendant l'exacerbation. Ne pas manger trop de viande grasse. La consommation de viande en excès provoque la constipation. Mangez du bœuf ou de la viande de poulet maigre pour fournir à l'organisme des protéines et des graisses saines. Des huiles saines et naturelles se trouvent dans l’huile d’olive, l’huile de lin, l’avocat, le thon, le saumon, etc., sont idéales pour les hémorroïdes.

Produits laitiers

Les aliments à base de lait ne provoquent pas la constipation en soi, mais ils augmentent la douleur lors d'épidémies d'hémorroïdes. Les produits laitiers contribuent à la production de gaz, ce qui provoque des douleurs et des crampes dans l'estomac. Une consommation élevée de produits laitiers contribue à l'accumulation d'acides gras dans l'intestin, associés aux dépôts de calcium. Cela conduit à une accumulation de matières fécales.

Si vous aimez boire une tasse de café le matin, changez-la en thé ou en eau bouillie avec une rondelle de citron et des feuilles de menthe fraîche. Le café peut provoquer des selles sèches qui aggravent les symptômes des hémorroïdes.

Le sel

Lors d'exacerbations d'hémorroïdes, le sel peut être un aliment dangereux. Une quantité excessive de sel ralentit le système digestif, ce qui rend les selles plus douloureuses. Une augmentation du sel dans le sang peut provoquer des ballonnements, ce qui rendra les ganglions enflés encore plus sensibles. Surveillez attentivement la consommation de sel pendant les exacerbations hémorroïdaires et vous constaterez que votre douleur est réduite.

Aliments épicés et épicés

Les aliments épicés peuvent rendre les selles plus douloureuses, surtout si vos hémorroïdes saignent ou sont douloureuses. Parfois, les aliments épicés irritent l'estomac et contribuent à l'apparition de diarrhée, qui est également douloureuse lors d'épidémies. Selon les critiques de personnes, quand ils disent ce qui ne peut pas être mangé avec des hémorroïdes, le plus souvent, ils mentionnent le gingembre, le piment. Ils peuvent exacerber les manifestations des hémorroïdes, même s'ils se sentaient en bonne santé.

Excès de fibres

Tout le monde dit qu'il faut manger plus de fibres pour réduire la constipation. Mais qu'est-ce que cela signifie dans la vie réelle lorsque vous recherchez des fibres dans les épiceries? Quelle fibre faut-il éviter? Les aliments riches en fibres contiennent deux types de fibres: solubles et insolubles.

Les fibres insolubles sont des aliments grossiers, elles ne se dissolvent pas dans l'eau. La plupart des aliments riches en fibres consistent en deux types de fibres. Un excès de fibres insolubles peut provoquer des gaz et des ballonnements. Ces aliments sont donc ajoutés progressivement au régime.

Le patient devrait recevoir de 25 à 30 grammes de fibres par jour. Les principales sources de fibres incluent:

  • Légumineuses, telles que: pois, lentilles, haricots, haricots;
  • Grains entiers: orge, flocons de son, flocons d'avoine et riz brun, orge perlée;
  • Légumes: artichauts, pois verts, brocolis et choux de Bruxelles;
  • Fruits et baies: framboises, poires, pommes et bananes;
  • Noix: amandes, noix de Grenoble, sésame, graines de tournesol à la citrouille.

Indésirable avec des substances d'hémorroïdes dans le menu

Laxatifs

Bien que cela puisse sembler une bonne idée de prendre des laxatifs pour prévenir la constipation lors d’une exacerbation d’hémorroïdes, les laxatifs peuvent aussi avoir un effet douloureux. Ils contribuent à l'apparition de selles molles, souvent caractérisées par une teneur élevée en acide. Par conséquent, les médicaments laxatifs ne provoquent que de la douleur et de l’inconfort.

En cas de prise prolongée de laxatifs, le corps est déshydraté, ce qui entraîne la constipation. Boire des laxatifs naturels sous forme de décoctions à base de plantes: à partir de graines de fenouil, de feuille de séné, de racine de réglisse ou de pissenlit, vous ne nuiserez pas à votre santé et éviterez la constipation.

Alcool

L'alcool entraîne le développement de la constipation. Si vous buvez de grandes quantités d'alcool, vous rencontrez non seulement plus souvent la constipation, mais vous perturbez également l'équilibre digestif dans l'estomac et les intestins. Par conséquent, pendant les épidémies, limitez votre consommation de boissons alcoolisées.

Suppléments de fer

Si vous prenez des suppléments de fer, vous devez arrêter de prendre des suppléments pendant les épidémies d'hémorroïdes. Le fer provoque la constipation; les médecins ne conseillent donc pas de prendre des suppléments alimentaires ni d'autres médicaments contenant du fer pour soulager la douleur hémorroïdaire. Vous devriez également éviter en ce moment de consommer des aliments enrichis en fer.

Fruits et légumes immatures

Alors que les fruits mûrs sont bénéfiques, les fruits immatures sont mal digérés. Si vous décidez de manger le fruit lors d'une exacerbation de la maladie, assurez-vous qu'il est bien mûr avant d'être consommé.

Médicaments

De nombreux médicaments ont un effet secondaire indésirable sous forme de constipation. Consultez votre médecin à propos de la possibilité d’arrêter le traitement avec ces médicaments pendant que vos hémorroïdes sont au stade aigu. Assurez-vous d'éviter l'aspirine et l'ibuprofène. Plus vous en prenez pour soulager la douleur, plus le risque de saignement est important.

Conclusions

Comme vous pouvez le constater, la règle de base est d’éviter la constipation. Les changements alimentaires et les entraînements sportifs modérés sont essentiels à la gestion de votre condition. Comment identifier quels produits vous n'aimez pas? Faites attention à ce que votre corps raconte.

Sachant que vous ne pouvez ni manger ni boire avec les hémorroïdes, vous pouvez modifier votre alimentation. Vous verrez bientôt à quel point vous avez rarement des exacerbations. Cela aidera à éviter une intervention chirurgicale.

Une bonne nutrition est très importante, mais cela ne signifie pas que vous ayez besoin de manger des salades et des noix pour le reste de votre vie. Il suffit de ne pas somnoler la nuit, pour ne pas gêner la digestion, pour réduire au maximum la consommation de sucreries et d'alcool. Vous pouvez remplacer les bonbons au moins de délicieux fruits secs.

http://allgemor.ru/profilaktika/pitanie/chto-nelzya-est-pri-gemorroe.html

Aliments interdits pour les hémorroïdes

Les hémorroïdes chroniques avec exacerbations dépendent en grande partie de l'état de digestion. Une circulation sanguine déficiente dans les structures hémorroïdaires veineuses provoque une croissance et une inflammation des nœuds dans les zones externe et interne du rectum. Ce qui ne peut pas être avec les hémorroïdes, le plus souvent, le patient apprend à la dure après un festin, trop manger.

Entrer dans les intestins d'aliments lourds ou irritants perturbe la motilité, contribue à la constipation, à la diarrhée. La formation de matières fécales affecte le régime alimentaire. En corrigeant le régime alimentaire, vous pouvez ralentir les processus de destruction des hémorroïdes. Par conséquent, la qualité des aliments n'est pas une condition moins importante pour le traitement des hémorroïdes que les médicaments, la thérapie par l'exercice.

Pourquoi le régime est important pour les hémorroïdes - les règles du régime

Les aliments ingérés quotidiennement sont transformés dans les intestins à l'aide d'enzymes, du suc gastrique et d'une flore bactérienne bénéfique. La composition chimique, la teneur en substances biologiquement actives, en fibres, en huiles essentielles, en extraits de plantes nécessitent des efforts de traitement différents. Par exemple, les plats de viande frits persistent dans l'intestin pendant 12 à 48 heures et les sucreries légères sont absorbées dans le sang au bout de 2 à 3 heures.

La constipation est l'une des causes des hémorroïdes. Le problème est dû à l'utilisation prédominante d'aliments gras et frits, à une irritation de la muqueuse intestinale avec des épices pointues. La défécation retardée perturbe les ondes péristaltiques, assèche les matières fécales et augmente l'absorption d'eau.

La conséquence est une augmentation forcée de la pression au cours de la défécation lors d'un effort, une rupture du flux sanguin dans la région rectale.

Dans le développement de la constipation, en plus de la nutrition, d'autres facteurs sont impliqués, notamment le faible niveau d'activité physique d'une personne, les mauvaises habitudes, la prédisposition héréditaire.

Le problème opposé - la tendance à la diarrhée, causée par un déficit enzymatique, une inflammation de l'intestin, une dysbiose, le végétarisme contribue également à l'expansion des hémorroïdes. Irritation de la muqueuse intestinale, l'apparition d'une flore pathogène attache l'infection. Dans le canal rectangulaire se forment des érosions, des fissures et des saignements.

Vous devez tenir compte de l'effet irritant de la composition chimique des produits sur les intestins, qui contribue à la circulation du sang artériel. De telles propriétés sont typiques pour les boissons alcoolisées, les épices, les conservateurs, les plats salés et marinés. Lorsque l'écoulement du bassin est altéré (travail "sédentaire", levée de poids, obésité) dans les vaisseaux veineux, il se forme une stagnation qui détruit les structures de protection.

Le régime ne permet pas de prévenir les troubles généraux du flux sanguin, mais il aide à minimiser les dommages causés aux hémorroïdes. Le but principal:

  • avertir le retard des selles;
  • éliminer l'entrée dans les intestins des produits chimiques irritants, impact mécanique brut;
  • limiter les produits qui favorisent la stase veineuse.

Certains patients considèrent les produits interdits pour les hémorroïdes comme "toxiques". Ce n'est pas. Il est conseillé d'utiliser de nombreux composants d'aliments en petites quantités, ils sont utiles à des fins médicales, l'essentiel est de ne pas s'emballer et de connaître les méthodes de cuisson permettant de réduire les effets négatifs.

Des propriétés nocives pour la digestion ont des croûtes formées lors du processus de friture, de cuisson. La présence de substances cancérogènes a été prouvée. Par conséquent, il est préférable de cuisiner pour limiter l'utilisation d'équipements de cuisine pour la cuisson, l'ébullition, le braisage, la cuisson à la vapeur.

Les règles de nutrition pour les hémorroïdes comprennent:

  1. Respect du régime - vous devriez manger fréquemment (5 à 6 fois par jour), mais en petites portions. Il est impossible d’autoriser les surcharges pendant les vacances, les longs intervalles affamés. Divers régimes végétariens et hypocaloriques sont nocifs pour les patients. Une digestion régulière enseigne aux intestins à travailler selon un horaire régulier, en éliminant constamment les toxines.
  2. Normalisation du processus alimentaire - les structures fonctionnent correctement, si lors d’un repas une personne n’est pas pressée, mâche bien, ne mange pas sur le pouce, mais dans une situation calme, la vaisselle est suffisamment chauffée et contient du liquide. Une température trop froide ou trop chaude est un facteur traumatique pour les intestins.
  3. Pour créer la consistance nécessaire d'excréments et appeler l'acte de défécation, un volume suffisant du contenu du gros intestin est nécessaire, ce qui est créé non par de grandes portions, mais par la présence de fibres dans le menu. Son corps provient de céréales, de légumes, de fruits. Dans l'intestin, la scission se produit à l'état de fibres gonflées, elles absorbent et éliminent les toxines.
  4. Les produits contenant des fibres ne doivent pas être pris de manière incontrôlable. Toutes les personnes ne disposent pas d'un système enzymatique capable de digérer rapidement. Le résultat est un ballonnement désagréable dû à une fermentation excessive.

Produits qui ne devraient pas être présents dans le menu du patient

La liste des produits contre-indiqués diffère par la composition lors de la préparation d’un régime pour le traitement des hémorroïdes avec constipation ou diarrhée. L'exigence générale est que tout aliment et toute boisson contenant des substances stimulantes entraînant une augmentation du flux sanguin vers la zone intestinale soient exclus. La formation de conditions de congestion dans les nœuds provoque le processus de thrombose (blocage) des structures veineuses. La condition est accompagnée de complications graves, nécessite une intervention chirurgicale immédiate.

Lorsque la constipation est interdite:

  • produits qui favorisent la formation de gaz - chou, légumineuses, oseille, raisins, pain de seigle, lait de vache et de chèvre;
  • boissons stimulantes - alcool sous toutes ses formes, bière, eau gazeuse, jus de fruits frais, thé fort, café;
  • pâtisseries fraîches, bonbons, chocolats, gelée, confiserie - en raison de la forte teneur en glucides légers, se transformant en graisses et augmentant le poids du patient;
  • riz et semoule;
  • les pâtes;
  • fruits sucrés (grenade, dattes, poires, bananes, kaki).

L'interdiction s'applique à une consommation importante de viande grasse, de fromage cottage, de crème sure, de crème, de kéfir, faite plus de deux jours avant l'achat.

Avec une tendance à la diarrhée choisir ce que vous ne pouvez pas manger et boire avec les hémorroïdes, devrait être soigneusement. Parce qu'il est dangereux de réduire le régime à une fixation excessive de la chaise.

Il est recommandé d’arrêter de boire du lait entier, des boissons au gingembre et à la grenade, des jus de citrouille et de pomme. Le kéfir d'un jour, le yogourt et le ryazhenka ne conviennent pas.

Il est inacceptable de manger des salades de légumes crus tous les jours. Pour le dessert, ne mangez pas de fruits sucrés, de chocolat.

Les plats marinés et salés ne sont pas autorisés en raison de leurs effets irritants. L'alcool est strictement interdit.

Pour un choix raisonné d'une liste de produits contre-indiqués, nous examinons plus en détail l'effet sur le tube digestif.

Produits de boulangerie

Lorsque les hémorroïdes sont interdites: pâtisseries, pain blanc de haute qualité, pâtisseries en raison de processus de fermentation plus intensifs. Gonfler augmente la tension de la paroi intestinale, avec la constipation contribue à la déchirure, la formation d'érosions et de fissures.

Il est recommandé aux patients de manger du pain séché à base de céréales non raffinées. Ils augmentent la teneur en cellulose, stimulant la défécation. Des additifs spéciaux sont inclus dans les variétés "Doctor", "Dietary", "Bran".

Légumes et Fruits

Dans le régime alimentaire, il est recommandé d'éviter les pommes de terre, les tomates en raison de la capacité d'améliorer les processus de fermentation. Pour éliminer les féculents des pommes de terre, il est préférable de les nettoyer préalablement, d'ajouter de l'eau et de les mettre au réfrigérateur pendant la nuit. Changer l'eau avant la cuisson.

Le jus de chou obtenu par fermentation est utile en forte teneur en vitamine C. Il est nécessaire pour renforcer les parois des vaisseaux sanguins chez les hémorroïdes. Une petite quantité peut être ajoutée aux premiers cours préparés.

Les radis, les navets et les radis se distinguent par un effet grossier sur la digestion des aliments. Les extraits augmentent la constipation.

De la fermentation des fruits a une propriété de raisins frais, d'agrumes. Si le fruit est bouilli dans la compote, l'effet négatif disparaît. Les fruits secs, les figues, les pruneaux, les abricots secs sont plus utiles.

Les plats à base de fruits peuvent être préparés de différentes manières: les pommes crues râpées et écrasées renforcent la constipation, et les pommes avec pelure améliorent le processus de vidange.

Produits à base de viande et de poisson

Les protéines et les graisses doivent être présentes dans le menu des patients atteints d'hémorroïdes. Les contre-indications sont les viandes grasses (porc, agneau). La cuisson du poisson, du poulet et du bœuf cuits à l'étouffée correspond au besoin d'acides insaturés, de lipoprotéines qui empêchent les dommages vasculaires.

Vous ne pouvez pas créer de menu de calories sur les produits à base de viande. Les patients atteints d'hémorroïdes appartiennent généralement à la catégorie d'âge lorsque vous devez réfléchir au risque de maladie vasculaire athéroscléreuse. La circulation déficiente de l'intestin dans la sclérose des artères mésentériques provoque une lésion progressive des veines hémorroïdaires.

L'habitude de cuisiner des plats sur la graisse animale, manger des sandwichs au bacon perturbe l'équilibre du métabolisme, conduit à l'accumulation de poids excessif. Les graisses naturelles naturelles doivent pouvoir prendre: une cuillère à soupe d'huile végétale sur un estomac vide est faible, et l'utilisation d'une quantité similaire dans le plat fini n'a pratiquement aucun effet sur les intestins.

Produits laitiers

Les produits à base d'hémorroïdes à base de lait doivent être achetés sous forme de fromage cottage, de kéfir, de yogourt dont la teneur en matière grasse ne dépasse pas 2,5%. Le lait entier améliore la fermentation. Certaines personnes n'ont pas suffisamment d'enzymes lactose et souffrent donc de diarrhée après avoir pris des produits laitiers. Cela ne devrait pas être autorisé pour les hémorroïdes.

Soyez prudent avec la publicité du lait de chèvre. Les nutritionnistes estiment qu'il est mieux digéré que la vache et qu'il contient suffisamment de protéines, de phosphore et de calcium. Avec la défaite des hémorroïdes, l'utilisation du lait est autorisée sur la base de la tolérance individuelle. Ne pas manger des bouillies de lait quotidiennes.

Épice

Les épices se trouvent dans les produits en conserve, marinés, fumés et salés. Ils se caractérisent par le compactage des masses fécales, ce qui rend difficile la circulation dans le gros intestin. Les blessures forment des ulcères et des fissures saignants. L'aneth et le persil conviennent à la cuisine des patients atteints d'hémorroïdes.

L'ail provoque une détérioration du tonus vasculaire. Les oignons augmentent le flux sanguin dans le pelvis et ne sont donc pas recommandés. Il peut remplacer les oignons verts.

L'ail, les oignons et le gingembre sont recommandés en médecine traditionnelle pour les hémorroïdes en tant que produits détruisant le composant fibrineux d'un caillot sanguin. Utiliser pour les hémorroïdes est préférable de coordonner avec le proctologist. Le thé au gingembre est bien toléré, aide à diluer les caillots sanguins. Le gingembre mariné et confit a une teneur élevée en calories et irritante. Il n’est pas recommandé dans le régime alimentaire pour le traitement des hémorroïdes.

Doux

Les bonbons, en plus de leur valeur calorifique élevée et de la stimulation de la formation de gaz, contiennent des additifs épicés et des composés chimiques qui suppriment la motilité. Par exemple, le chocolat contient de la théobromine, une substance qui agit sur la régulation nerveuse de l'intestin.

Les produits apicoles (miel, gelée royale, prig) sont hautement allergènes. Par conséquent, leur utilisation est limitée à la sensibilité individuelle. Le résultat positif de l'action de la nutrition au miel s'explique par le retard dans l'intestin du processus de décomposition, activité bactéricide pour les bactéries pathogènes. Pour un effet optimal, vous ne pouvez pas mettre de miel dans du thé ou des boissons chaudes.

Boissons

Les raisons de l'interdiction des boissons alcoolisées sont les propriétés négatives de l'alcool éthylique et de ses produits métaboliques, qui se traduisent par:

  • flux sanguin vers le bassin;
  • suppression du péristaltisme intestinal;
  • troubles circulatoires à l'intérieur des parois intestinales, ce qui conduit à des ulcères;
  • changer les effets des drogues;
  • déshydratation intestinale.

Les collations (chips, noix et poisson salés, légumes marinés) sont toujours ajoutées à l'action de l'alcool. Dans l’alcoolisme chronique, le patient souffre d’une augmentation de la pression dans le système de la veine porte, d’une insuffisance cardiaque. Les deux pathologies provoquent une stagnation dans les veines du rectum.

Le thé et le café forts nécessitent des restrictions en raison de la teneur en caféine. La substance améliore la circulation du sang dans les veines du pelvis. L'action du thé vert et du thé noir n'est pas différente. Les variétés vertes contiennent plus de composants qui renforcent les parois des vaisseaux sanguins.

Les boissons gazeuses (y compris l'eau minérale) sont contre-indiquées. Flatulences nuisibles, entraînant un risque de saignement hémorroïdaire.

Autres aliments interdits

Le débat sur la signification des œufs est encore incomplet. Il est inacceptable de manger quelques morceaux par jour. Cela affecte sans aucun doute le métabolisme du cholestérol, l’état des vaisseaux qui alimentent les intestins. Mais un œuf à la coque au petit-déjeuner n'est pas contre-indiqué.

Les algues (laminaires) se démarquent des fruits de mer disponibles. Les algues sont connues pour leur teneur élevée en iode et en fibres. Il a un effet positif sur la circulation sanguine et les selles régulières. Certains auteurs parlent de la possibilité d'obstruction des selles en raison d'un gonflement des intestins. Apparemment, les propriétés dépendent de la qualité de la cuisine et de la quantité consommée.

Les nutritionnistes recommandent d'acheter dans une pharmacie du varech sec, et non de la salade en conserve. Une dose normale pour un adulte est de 2 cuillères à thé de feuilles séchées par jour.

Les médecins proposent aux patients atteints d'hémorroïdes d'oublier divers flocons, noix, chips, craquelins avec additifs.

Comment choisir le meilleur aliment

Les options nutritionnelles pour les hémorroïdes dépendent de la régularité du fonctionnement de l'intestin, des maladies associées du patient. Si la défaite des ganglions est secondaire, causée par les effets de la pancréatite chronique, de la cirrhose du foie, de l'insuffisance cardiaque, de modifications de l'acidité du suc gastrique, le régime alimentaire doit être conforme à la pathologie primaire.

Besoin de consulter un médecin. Les principales restrictions visent le nettoyage intestinal, également important pour tout organe de digestion. Mais il est nécessaire de spécifier le besoin de fluide, de sel, de protéines, de graisses.

Dans le régime alimentaire devrait être minimisé:

  • stimulation de la formation de gaz;
  • effet sur la fréquence de vidange.

En cas de saignement et dans la période postopératoire, il faudra 2-3 jours pour retarder artificiellement un transit intestinal. Après cela, le but est de ramollir les matières fécales et la production sans endommager traumatiquement la membrane muqueuse.

Le rôle de l'alimentation dans le traitement et la prévention des hémorroïdes

L'alimentation aide à traiter non seulement les stades initiaux des hémorroïdes. Il permet de prévenir les exacerbations et de retarder la déformation des structures hémorroïdaires:

  • protection de la membrane muqueuse contre les effets mécaniques et chimiques des produits nocifs;
  • augmenter le ton des navires de ravitaillement;
  • effet anti-inflammatoire de certains nutriments;
  • normalisation du péristaltisme intestinal;
  • rétention d'eau dans le côlon, suivie d'un nettoyage;
  • prévenir les complications (gerçures, saignements) en éliminant les gonflements rectaux, les traumatismes;
  • rétablissement de l'immunité locale;
  • créer des conditions prébiotiques pour la reproduction de la flore utile.

Vous ne devriez pas espérer qu'un seul régime puisse guérir les hémorroïdes. Un ensemble de mesures, notamment un régime alimentaire modifié, un régime alimentaire et des restrictions raisonnables, aide les médicaments. Le refus des conditions nécessaires crée les conditions préalables à la progression rapide de la maladie, manifestation de complications.

http://mojgemorroj.ru/chto-nelzya-est.html

Publications De Pancréatite