Douleur dans l'hypochondre gauche

Les sensations d'inconfort et de douleur dans l'hypochondre gauche sont des causes assez courantes chez les patients qui recherchent une aide médicale. Ces phénomènes peuvent être différents dans leurs manifestations (gémissements, coupures, tranchants, etc.) et dans leur intensité, ainsi que dans leur durée. Pour établir les raisons d'une visite chez le médecin ne suffit pas, des examens supplémentaires sont nécessaires. Cela est dû au fait que dans cette partie du corps, il existe plusieurs organes qui, en raison des processus pathologiques qui s'y déroulent, la rendent si connue d'eux-mêmes.

Organes de l'hypochondre gauche

L'hypochondre gauche est la zone située sous les deux côtes inférieures de la partie gauche de l'abdomen conditionnel. Les organes suivants se trouvent ici:

côté gauche de l'estomac;

diaphragme (côté gauche);

rein gauche et son uretère, ainsi que les ligaments.

En outre, il existe d'autres types de douleur dans cette région qui ne sont pas directement liés aux organes ci-dessus. Ils résultent de maladies des organes internes d'autres régions de l'abdomen ou de parties du corps et se propagent par les fibres nerveuses (voir ci-dessous).

Causes de la douleur dans l'hypochondre gauche

Les principales causes de douleur dans l'hypochondre gauche sont les suivantes:

les maladies de l'estomac, le plus souvent - un ulcère, une gastrite;

maladies du pancréas - pancréatite;

pathologie du rein gauche;

maladies du petit et du gros intestin.

En outre, non moins rarement, la douleur dans cette région peut être causée par:

processus inflammatoires du diaphragme, des hernies et des tumeurs;

les maladies cardiaques, en particulier la sténocardie, les crises cardiaques, les maladies ischémiques;

ostéochondrose de la colonne lombaire et de la colonne thoracique;

processus inflammatoires dans les appendices gauches chez les femmes (annexite, etc.);

conséquences postopératoires et post-traumatiques (hématomes, coupures, points de suture, etc.);

fort effort physique.

Chacune de ces causes peut constituer une menace potentielle pour la vie d’une personne. Par conséquent, leur élimination et leur traitement dans les délais prescrits nécessitent un appel immédiat à un spécialiste.

Variétés de douleur

Par la nature de la douleur dans l'hypochondre gauche sont les types suivants:

En plus de ces caractéristiques pour un diagnostic correct, le médecin prend en compte les manifestations indirectes de la douleur. Ceux-ci comprennent:

irradiation (où donne);

Une personne capable de décrire correctement la nature de la douleur aide et accélère grandement le processus d'identification des causes de la maladie.

Douleur aiguë

Une douleur aiguë et aiguë indique généralement la présence de lésions graves des organes internes nécessitant une hospitalisation immédiate. Dans ce cas, une personne ressent une réaction douloureuse intense, presque insupportable, souvent accompagnée d'une perte de conscience. Si cela ne se produit pas, la personne tente alors de remédier à la situation en se précipitant à la recherche d'une posture confortable.

Il y a une telle douleur dans les cas suivants:

kyste rénal altéré;

lésions des organes internes - rupture ou hématome de la rate, fractures des côtes, rupture du rein, rupture du ligament rénal.

Pour sauver la vie du patient, une intervention chirurgicale est souvent nécessaire.

Douleur sourde et douloureuse

Ce type de douleur peut survenir dans de nombreux cas, le plus souvent associé à l'évolution chronique de maladies de l'hypochondre gauche. Ceux-ci incluent des formes chroniques de gastrite, d'ulcères gastriques, de pancréatite et de pyélonéphrite, de colite ou de duodénite. De plus, les cardiopathies ischémiques et l'état pré-infarctus sont souvent porteurs de ce syndrome douloureux.

Avec cette nature de douleur, le patient ne consulte souvent pas un médecin à temps et s’adapte à lui. De ce fait, les processus menant à la destruction d'organes ou à la dégradation irréversible des tissus se déroulent longtemps dans le corps sans traitement, ce qui risque de faire perdre les fonctions de tout l'organe et la nécessité de mener des opérations au fil du temps.

En pratique médicale, les gens se plaignent souvent de douleurs sourdes et douloureuses en cas de gastrite chronique. Dans le même temps, le patient ressent surtout des douleurs dans l'hypochondre gauche, l'estomac vide ou après avoir mangé. Son appétit diminue, la fatigue apparaît. Un traitement en temps opportun et l'observance d'un certain régime aident à faire face à la maladie. Si la maladie ne dure pas longtemps sans mesures thérapeutiques adéquates, des processus pathologiques graves conduisant à la cancérologie peuvent se développer.

En plus de ces maladies, ce type de douleur est inhérent aux maladies suivantes:

entérite (inflammation intestinale);

processus inflammatoires des appendices;

oncologie du pancréas ou du foie, de la rate;

oncologie du poumon gauche;

une rate hypertrophiée due à une leucémie, une anémie, une mononucléose infectieuse, une polyarthrite rhumatoïde;

Dans les pathologies intestinales et les ulcères peptiques de l'estomac, la douleur survient généralement aussi après avoir mangé ou l'estomac vide, il y a une forte flatulence, des ballonnements et parfois des vomissements avec du sang ou des nausées. Ces manifestations peuvent déranger la nuit.

Dans tous les cas énumérés ci-dessus, il est important de savoir que plus tôt un examen médical des causes de ce type de douleur est effectué, plus le traitement sera efficace et plus la période de récupération sera rapide.

Douleur lancinante

Dans le côté gauche de l'abdomen, sous les côtes, se trouve la rate. Cet organe est difficile à sentir, mais ce sont ses lésions qui peuvent être à l'origine de la douleur. Ceci est généralement observé lorsque sa taille augmente dans le contexte des processus infectieux courants (tuberculose) et auto-immunes (par exemple, le lupus érythémateux).

Ce genre de douleur est également observé dans le cas de l'hépatite. Avec une forme actuelle d'hépatite chronique à long terme, accompagnée de douleurs persistantes ou intermittentes et à droite (plus souvent et plus intensément) et à gauche, une personne présente des symptômes tels qu'une complication de la consommation d'aliments gras, une lourdeur dans l'abdomen et une hypertrophie du foie Si non traité, cela peut conduire à une cirrhose du foie.

Douleur lancinante

Un autre type de douleur qui se produit dans la région de l'hypochondre gauche est la douleur à la couture. Ils sont généralement associés à diverses maladies du rein gauche. Ce sont généralement les afflictions suivantes:

Dans ce cas, la douleur apparaît dans le dos ou sur le côté et peut être transmise à l'hypochondre. En même temps, il y a une augmentation de la masse corporelle, des vomissements, des nausées, une envie fréquente d'uriner et sa douleur, une faiblesse générale. De très fortes douleurs lancinantes peuvent être associées à la présence de grosses pierres dans le corps ou au début de leur mouvement. Dans ce cas, une opération est nécessaire.

Lorsque la nature de la douleur n'est pas très prononcée, appliquez des méthodes de traitement conservatrices. Cependant, dans tous les cas, il faut faire appel à un spécialiste.

Douleur lancinante

Une maladie aussi dangereuse que la pancréatite provoque très souvent des douleurs dans l'hypochondre gauche et leur caractère s'apparente à celui d'une pulsation intense. Outre les symptômes douloureux, il existe des vomissements de bile, de la fièvre, de la diarrhée, des ballonnements, des frissons, de la transpiration, un gonflement des extrémités. Le patient essaie de trouver une posture confortable qui réduit la douleur. Il se penche en avant ou s'assied. Cette maladie est très dangereuse et peut devenir aiguë lorsqu'un examen médical immédiat est requis.

Douleurs qui surviennent chez les femmes

Les femmes au cours de différents processus physiologiques (grossesse, période prémenstruelle) peuvent également ressentir des douleurs dans la région de l'hypochondre gauche.

Pendant la grossesse, en particulier au cours du trimestre 2-3, lorsque le fœtus est déjà assez grand, sa pression naturelle sur les organes internes de la mère se produit. En conséquence, il y a des douleurs périodiques.

Si le corps d'une femme produit une quantité accrue d'hormones sexuelles féminines en prévision de l'apparition des menstruations, celles-ci agissent sur les voies biliaires et provoquent des spasmes. Dans ce cas, il peut exister des sensations de douleur sous la côte droite s'étendant du côté gauche de l'abdomen, une amertume dans la bouche et une sensation de nausée. Une consultation avec un gynécologue dans ce cas vous aidera à choisir les bonnes mesures pour prévenir de tels événements.

Douleur causée par des maladies du coeur et des vaisseaux sanguins

Dans les maladies du cœur et du système vasculaire, et en particulier dans les cas de dystonie et de sténocardie végétative-vasculaire, une douleur apparaît également dans la région sous-corticale gauche. Dans le cas de la dystonie, cela est dû à une violation du mécanisme permettant de maintenir le tonus des vaisseaux sanguins et, dans le cas de l'angine de poitrine, une douleur cardiaque est ressentie dans cette région.

Dans ces cas, la nature de la douleur peut être contondante, perçante et douloureuse. Les patients ont généralement du mal à décrire de tels phénomènes, car ils sont à la fois long terme et épisodiques avec une localisation floue. Lors de la recherche, les maladies typiques des organes situés dans cette zone de l'hypochondrie ne sont pas détectées et une personne est envoyée pour examen par un cardiologue ou un neurologue.

Douleur non liée à la maladie

Parfois, même des personnes ou des enfants en parfaite santé, lors d'efforts physiques actifs (sports, travail intensif) ressentent des douleurs dans l'hypochondre gauche. Cela se produit généralement lorsqu'une personne a un faible niveau de formation pour ces cours. Le mécanisme de ce phénomène est tel que, sous l’influence de la charge, le niveau de la circulation sanguine dans le corps augmente fortement.

En réponse à cela, le diamètre de tous les vaisseaux sanguins augmente, y compris la veine cave droite, passant près du foie et commençant à exercer une pression sur celui-ci. En conséquence, la douleur d'un personnage piquant apparaît à droite, ce qui se transmet à l'hypochondre gauche. Peu de temps après la cessation de l'exposition, la réaction de la douleur disparaît d'elle-même et ne nécessite aucune mesure thérapeutique. De nombreux écoliers sont confrontés à de telles manifestations lors de croisements ou de dépassements sportifs.

Parfois, de telles sensations douloureuses peuvent également apparaître lors de mouvements brusques ou du torse. Cela est dû au contact des organes internes avec la surface de la côte et, par conséquent, à une réaction protectrice du corps sous forme de douleur.

Mesures en cas de douleur

Si le diagnostic n'a pas encore été établi et que la douleur est perturbée, il est nécessaire de demander l'aide et les conseils d'un médecin généraliste qui conduira les recherches initiales et déterminera les actions ultérieures du patient.

Bien entendu, chaque type de douleur nécessite le recours à un spécialiste:

http://www.ayzdorov.ru/lechenie_bol_v_levom_boky_podrebere.php

Quels sont les symptômes de névralgie intercostale à gauche?

La douleur du côté gauche dans la région des côtes est toujours alarmante, car elle est un précurseur d'une crise cardiaque ou d'une angine de poitrine. Cependant, cela peut être un symptôme de névralgie intercostale.

Le contenu

Les causes

La névralgie intercostale à gauche est très rarement un processus inflammatoire indépendant. En règle générale, il s'agit d'une complication de comorbidités. La cause la plus fréquente de névralgie intercostale est le syndrome radiculaire.

Par sujet

Quelles méthodes de traitement peuvent être utilisées pour se débarrasser de la névralgie post-herpétique

  • Margarita Y. Novikova
  • Publié le 26 mars 2018 23 novembre 2018

Il se produit dans le contexte des processus pathologiques se produisant dans la colonne vertébrale. Par exemple, la présence de complications d'une maladie telle que l'ostéochondrose conduit à un nerf pincé. Ceci est la cause la plus commune de la douleur.

En plus des protrusions et de la hernie vertébrale, les terminaisons nerveuses peuvent pincer les nerfs dans la structure structurelle de la colonne vertébrale. Ceux-ci comprennent:

  • destruction d'arcs de disques;
  • l'apparition de croissances osseuses;
  • la présence d'un décalage par rapport à l'emplacement correct des vertèbres;
  • courbure de la colonne vertébrale elle-même;
  • spondylarthrite.

La neuralgie intercostale peut être causée non seulement par des problèmes de colonne vertébrale. La perturbation des processus métaboliques entraîne également l'apparition d'une douleur du côté gauche dans la région du coeur:

  • des dysfonctionnements dans la digestion (les terminaisons nerveuses n'ont pas assez de nutrition);
  • la pathologie d'organes tels que le foie, l'estomac, les intestins peut entraîner une irritation du diaphragme et, par conséquent, un processus pathologique se produira dans les terminaisons nerveuses;
  • les troubles endocriniens (diabète sucré), une violation de l'appareil vasculaire, la présence d'hypertension - la circulation de l'oxygène est défaillante, ce qui entraîne des interruptions dans l'apport de vitamines et d'oligo-éléments aux terminaisons nerveuses.
Par sujet

Tout sur la névralgie du nerf glossopharyngé

  • Maria Pavlovna Nesterova
  • Publié le 26 mars 2018 23 novembre 2018

Outre les raisons susmentionnées, la névralgie intercostale du côté gauche du corps peut être provoquée par les raisons suivantes:

  • néoplasmes malins ou bénins du tissu osseux et / ou des organes internes;
  • troubles hormonaux;
  • ménopause chez les femmes;
  • allergies d'origines diverses;
  • augmentation déraisonnable de l'activité physique;
  • intoxication;
  • blessure traumatique;
  • maladies du système nerveux;
  • empoisonnement;
  • anévrisme aortique;
  • infection causée par le virus de l'herpès.

Des facteurs concomitants peuvent influer sur les principales causes de névralgie intercostale. Ceux-ci comprennent:

  • sous-vêtements inadaptés;
  • carence dans le corps en vitamines du groupe B;
  • consommation excessive de boissons alcoolisées;
  • infection secondaire;
  • situations stressantes constantes;
  • hypothermie générale;
  • mode de vie sédentaire;
  • chutes et accidents vasculaires cérébraux affectant la colonne vertébrale.

Chez les enfants, la cause de la douleur du côté gauche entre les côtes est l’imperfection de l’appareil copulatif. C'est lui qui subit de lourdes charges pendant la période de croissance intensive du squelette.

Le complexe symptomatique principal

Le premier symptôme de la névralgie intercostale est la douleur. Comme la lésion est située du côté gauche, l’inconfort s’étend à la région du sternum et se présente sous l’omoplate. La douleur peut être localisée dans le coeur.

De par la nature de la douleur, il peut être permanent ou douloureux. Il augmente nécessairement avec l'inhalation, la pression sur la lésion, l'expiration.

Au fur et à mesure que la douleur augmente au cours du processus d'inhalation, la respiration devient superficielle. Il en résulte une violation de la ventilation. Cela conduit à la stagnation et à l'apparition de toux et d'éternuement, ce qui provoque une nouvelle attaque douloureuse, encore plus forte que la précédente.

http://nevralgia.ru/zabolevaniya/nevralgiya/mezhrebernaya-nevralgiya-sleva/

Névralgie intercostale

CIM-10: M79.2 Névralgie et névrite, sans précision (névralgie et névrite, sans précision)

La névralgie intercostale est une maladie qui survient lorsqu'un nerf intercostal est pincé ou irrité. Elle se manifeste par une douleur thoracique aiguë et perçante. Lors d'une crise, le patient a du mal à respirer, il s'arrête, la douleur ressemble à un choc électrique, à une crise cardiaque. Lors du diagnostic, il est important de réaliser des tests fonctionnels et un balayage par résonance magnétique de la région thoracique.

La clinique Dr. Ignatiev diagnostique et traite les névralgies intercostales. L'admission est sur rendez-vous.

Symptômes de névralgie intercostale

Les symptômes de névralgie intercostale sont très flous. Dans certains cas, il existe une douleur vive et lancinante à la poitrine, dans d'autres, la douleur est constante et ne permet pas une respiration normale, mais en se baissant.

Diagnostic de la mobilité de l'épaule dans la névralgie intercostale

La projection des vertèbres dans la région lombo-thoracique

Signes caractéristiques de névralgie intercostale:

  1. Douleur perçante dans la poitrine, le long des côtes (la douleur est caractéristique de la thorakalgie);
  2. Lors d'une attaque, le patient gèle, ses mouvements provoquent une douleur accrue, il est douloureux d'inhaler;
  3. L'attaque dure de quelques secondes à quelques minutes;
  4. Les attaques de douleur dans le coeur avec une certaine fréquence, sans traitement deviennent de plus en plus courantes;
  5. La névralgie intercostale est précédée par une maladie de la colonne vertébrale.

La douleur survient généralement d'un côté. Si la patiente ressent une douleur à gauche, la première chose à faire est de la connecter au cœur (cardialgie non coronaire, vertébrale). Prendre de la nitroglycérine ne réduit pas l'attaque.

Dysfonctionnement des articulations costo-vertébrales: norme a; b, c - options de pathologie.

Causes de névralgie intercostale

Contrairement à la croyance générale selon laquelle l'ostéochondrose provoque la névralgie intercostale, ce n'est pas le cas en pratique. Dans le contexte d'une diminution de la hauteur des disques intervertébraux et de leur saillie, le risque de réactions réflexes, contribuant à une violation aiguë, augmente. Au fil du temps, des points déclencheurs provoquant des douleurs chroniques se forment.

La deuxième cause la plus fréquente de névralgie intercostale est le dysfonctionnement des articulations vertébrales-costales.

Avant d’entreprendre tout type de traitement, il est important d’établir la maladie sous-jacente. La névralgie intercostale elle-même ne peut être qu’un des nombreux symptômes de maladies plus graves. Dans la plupart des cas, les causes de la douleur sont les suivantes: ostéochondrose polysegmentale de la région thoracique, scoliose, déplacement des vertèbres (spondylose), dysfonctionnement des articulations vertébral, articulations réflexes, syndromes douloureux myofasciaux, maladies néoplasiques, etc.

La position de la personne pendant l'attaque

Comment les patients se plaignent-ils de névralgies intercostales:

  • Récemment, une douleur dans la région du sein gauche, lorsque le cœur suffit, se produit;
  • Tout le corps est transpercé par un courant, rien ne peut être fait, une douleur très forte et un sentiment de peur;
  • Sans raison, une douleur insupportable est apparue comme un choc, il est impossible de se détendre, de respirer;
  • Assis au travail, fortement attrapé dans les côtes et pendant longtemps ne passa pas;
  • La douleur dans la région de l'omoplate tourmente, il est impossible de prendre une respiration complète par la poitrine;
  • Les côtes sont douloureuses droite / gauche, aggravées par les mouvements.
Traitement de névralgie intercostale

Malheureusement, les statistiques montrent que la médecine moderne est presque inutile pour cette pathologie, offrant comme traitement primaire des vitamines, des analgésiques, des anti-inflammatoires (des médicaments qui se sont avérés sans fondement) - la principale raison n’est pas éliminée, mais une perte de temps. Dans le même temps, avec le traitement traditionnel, la période de réhabilitation pour toxicomanes dure des mois, des années, le résultat peut être intermittent ou même totalement absent.

Anatomie du nerf intercostal

Un certain nombre de faisceaux nerveux minces, dont certains passent entre les côtes, partent de la colonne vertébrale - on les appelle les nerfs intercostaux.
Les muscles responsables de l'inspiration et de l'expiration sont attachés aux côtes situées au-dessus et au-dessous, entre elles un nerf intercostal mince. Pendant une attaque, les impulsions de douleur se propagent le long des fibres nerveuses vers la moelle épinière et le cerveau, et la personne ressent de la douleur.

En raison du déplacement des vertèbres, de l’ostéochondrose, de la scoliose, d’une lésion ou d’une réduction marquée des muscles intercostaux, le nerf intervertébral peut provoquer une atteinte réflexe.
La douleur intense qui en résulte, généralement causée par un personnage tirant ou tirant, se propage souvent dans la poitrine.

Comme la douleur ne peut pas durer éternellement, une atrophie des racines nerveuses se produit, la douleur disparaît, mais la respiration diminue, une sensation de lourdeur et une respiration superficielle se produisent. Au fil du temps, le traitement des névralgies intercostales négligées est plus laborieux et nécessite un effort considérable.

Réceptions pour éliminer la névralgie intercostale. Clinique Dr. Ignatieff

Traitement de névralgie intercostale dans la clinique du Dr. Ignatiev, Kiev

Le médecin élimine le nerf pincé avec des techniques spéciales, élimine les dislocations de la colonne vertébrale qui interfèrent avec le fonctionnement normal et aide à restaurer le fonctionnement normal du système musculo-squelettique. Il s’agit principalement de techniques de relaxation post-isométrique, de techniques de tissage doux, de relâchement. En cas de détection de dysfonctionnement des côtes, des techniques de manipulation sont utilisées.
À Kiev, toutes les conditions sont réunies pour le diagnostic et le traitement de la névralgie intercostale.

Inscrivez-vous pour une consultation à la clinique du Docteur Ignatiev par téléphone au (044) 227-32-51, +38 067 920-46-47
Voir aussi: Foire aux questions!

http://spine5.com/lechenie/mezhrebernaja-nevralgija/

Radiculite thoracique ou névralgie intercostale à gauche: symptômes et moyens d'éliminer la douleur aiguë

La névralgie intercostale (radiculite thoracique) est un processus pathologique qui se caractérise par un pincement du nerf intercostal, apparition d'un syndrome douloureux aigu. Le principal danger d’une maladie est qu’elle peut imiter les symptômes d’autres maladies, notamment celles qui mettent la vie en danger, telles que l’infarctus du myocarde. Par conséquent, il est important qu’une sensation désagréable se produise. Consultez immédiatement un médecin pour déterminer la cause de l’inconfort.

Le matériel est consacré à la névralgie intercostale à gauche. Les symptômes de la radiculite thoracique diffèrent sous des angles différents, il est important de pouvoir distinguer les signes de névralgie intercostale du tableau clinique d'autres maladies. En cas de détection du processus pathologique, commencer un traitement adéquat et opportun, en tenant compte des recommandations du médecin.

Causes de développement et étiologie de la maladie

La névralgie intercostale (code CIM 10 - M79.2) n’est pas une maladie indépendante; en fait, le processus pathologique est une complication d’une autre maladie. Dans le corps humain, il y a douze paires de côtes, tous les nerfs qui passent à cet endroit sont la continuation anatomique du pectoral, qui sort de la moelle épinière. Les terminaisons nerveuses sont situées dans l'épaisseur de chaque espace intercostal des deux côtés.

Selon les éléments des fibres nerveuses endommagés, le patient ressent différents symptômes. La localisation du processus pathologique joue un rôle important. Pour déterminer la cause exacte de l'apparition d'une névralgie intercostale à gauche, le médecin vous aidera à évaluer le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses après une série de tests.

La radiculite thoracique se développe dans le contexte des facteurs négatifs suivants:

  • l'évolution de l'ostéochondrose, la présence de complications qui provoquent un pincement des terminaisons nerveuses;
  • cyphose avancée, spondylarthrite ankylosante, spondylose;
  • processus tumoraux dans la colonne vertébrale;
  • intoxication grave d'étiologies diverses;
  • troubles hormonaux pendant la ménopause chez le beau sexe ou la présence de maladies endocriniennes;
  • maladies à étiologie allergique;
  • les maladies associées à des lésions du système nerveux (sclérose en plaques, polyradiculonévrite);
  • dans le contexte de la réponse du corps à l'irritation dans les piliers pour les maladies des organes internes;
  • après le transfert de bardeaux dans la région thoracique;
  • effort physique intense, levée de poids inappropriée, lésions traumatiques de la colonne vertébrale à la poitrine ou aux côtes.

En savoir plus sur les symptômes caractéristiques et les traitements efficaces contre la chondrose de la colonne vertébrale thoracique.

Lisez ce qui est la cervicalgie vertébrale de la colonne cervicale et comment traiter la maladie, lisez à cette adresse.

Les causes de névralgie intercostale gauche peuvent être provoquées par des facteurs négatifs:

  • l'hypothermie;
  • stress prolongé, troubles mentaux;
  • abus d'alcool (l'alcool éthylique a un effet négatif considérable sur le système nerveux);
  • l'ajout de l'infection;
  • une carence dans le corps en vitamines B (souvent observée avec des problèmes de tractus gastro-intestinal);
  • porter des sous-vêtements inconfortables (pour les femmes).

Dans la plupart des cas, le processus pathologique du côté gauche est formé dans le contexte d'une combinaison de plusieurs facteurs négatifs. Seul l’élimination de la cause fondamentale de l’inconfort permettra d’éliminer les sensations désagréables. Si vous n’imposez que les symptômes, vous obtiendrez un effet positif rapide mais à court terme.

Abandonnez l’auto-traitement, car les symptômes de la thoracalgie du côté gauche sont similaires à ceux de beaucoup d’autres maux, il est impossible de poser un diagnostic correct à la maison.

Tableau clinique

Dans le corps humain, il y a douze paires de côtes. Un pincement des racines nerveuses entraîne l'apparition de symptômes sur le côté où le processus pathologique est observé. La névralgie gauche se manifeste par des signes unilatéraux dans les intervalles entre les côtes. Les sensations de douleur sont de gravité variable et peuvent se propager au muscle cardiaque, à l'hypochondre gauche, au côté et à la poitrine.

Les signes suivants de névralgie intercostale aideront à distinguer la thorakalgie du côté gauche d'autres maladies:

  • l'inconfort augmente lorsque vous essayez de prendre une profonde respiration, lorsque vous toussez ou éternuez;
  • une douleur aiguë survient pendant un effort physique;
  • le syndrome douloureux peut affecter la colonne vertébrale;
  • la gêne a la nature du zona, de sorte que la douleur est ressentie non seulement à la localisation du pincement du nerf, mais également à l'avant, derrière la poitrine;
  • la douleur elle-même est perçante, brûlante et peut accompagner le patient pendant plusieurs heures ou deux jours;
  • lors du changement de position, l'inconfort s'intensifie, mais seulement en trouvant la position forcée correcte, l'inconfort s'atténue;
  • lors de la prise de Validol, un autre moyen de traiter le système cardiovasculaire, les symptômes désagréables ne s'atténuent pas. Douleur soulagée par l'utilisation d'analgésiques;
  • dans la zone touchée, la sensibilité de la peau est perdue, il y a une augmentation de la transpiration, un engourdissement de certaines sections de la main gauche, même des doigts (tout dépend du type de nerf touché);
  • avec la névralgie intercostale, la douleur est de nature prolongée et les pathologies cardiovasculaires sont caractérisées par une crise de douleur à court terme.

Diagnostics

La consultation du médecin est la plus importante et la première étape en cas de suspicion de radiculite thoracique. À la réception d'un spécialiste, le médecin examine la zone de localisation de la douleur, évalue le tonus musculaire, le changement de sensibilité, le degré d'endommagement des terminaisons nerveuses.

Les méthodes suivantes sont utilisées comme tests de diagnostic pour la thoracalgie gauche:

  • radiographie. Vous permet de connaître l'état du tissu osseux, la présence de lésions traumatiques, la présence et la taille des ostéophytes, le déplacement des os et d'autres modifications pathologiques pouvant entraîner le développement d'une thoracalgie;
  • TDM, IRM. Donne une évaluation de l'état des tissus voisins proches des nerfs endommagés. Les méthodes permettent de déterminer le degré d'endommagement non seulement des os, mais également des structures molles, ce qui est important lors du choix d'une méthode de traitement;
  • myélographie. Les manipulations diagnostiques sont effectuées sous contrôle des rayons X en utilisant un agent de contraste lors de l'introduction dans le canal rachidien. Cette étude est rarement utilisée en raison du grand nombre de complications possibles.

Sur la base des données obtenues, le médecin établit un diagnostic, choisit le traitement approprié en tenant compte du degré de lésion des terminaisons nerveuses.

Traitements efficaces

Comment traiter la névralgie intercostale à gauche? Le traitement vise à enrayer les symptômes désagréables, en éliminant la cause première de l’inconfort.

Il a été démontré que les recommandations suivantes suivaient au début du traitement:

  • en cas de syndrome douloureux, restez au lit plusieurs jours;
  • dormir sur un matelas dur et un oreiller orthopédique spécial;
  • Les AINS sont recommandés comme antalgiques (Movalis, Ibuprofen, Meloxicam, Diclofenac). Les médicaments gèrent non seulement l'inconfort, mais affectent également le processus inflammatoire;
  • des relaxants musculaires (baclofène, Sirdalud, Mydocalm) aideront à éliminer les spasmes musculaires, cause fréquente de pincement des terminaisons nerveuses;
  • Les aliments riches en vitamines du groupe B. doivent être inclus dans l'alimentation. Il est important de prendre des préparations à base de multivitamines (Neuromultivitis, Milgamma), qui ont un effet positif sur le système nerveux de la victime, renforcent le système immunitaire.

Qu'est-ce qui aide Movalis Shots? Lisez les indications d'utilisation d'un médicament efficace.

À propos des causes des maux de dos sur le côté gauche de la taille et des méthodes pour éliminer les sensations d’inconfort décrites dans cet article.

Rendez-vous sur http://vse-o-spine.com/bolezni/drugie/sindrom-grushevidnoj-myshtsy.html et découvrez les symptômes du syndrome du piriforme à gauche et les caractéristiques du traitement pathologique.

Si des maladies de la colonne vertébrale sont à l'origine de la radiculite thoracique, la physiothérapie est prescrite au patient:

  • acupuncture Des aiguilles spéciales sont introduites dans les points biologiquement actifs. Le soulagement de la douleur et la relaxation musculaire sont observés dès la première séance. Pour obtenir le meilleur effet thérapeutique, un traitement d'acupuncture est nécessaire en dix séances.
  • massage thérapeutique. Onguent chauffant utilisé pour les maux de dos. Les manipulations font face à des sensations désagréables, favorisent la relaxation musculaire, déclenchent des processus métaboliques;
  • ostéopathie Améliore la circulation sanguine, le drainage lymphatique, établit un équilibre entre divers systèmes et organes du corps humain;
  • shiatsu. Une technique spéciale de massage japonais, dans laquelle le spécialiste appuie sur les points biologiquement actifs associés à la zone endommagée. Cela réduit l'inconfort, stimule les défenses de l'organisme.
  • gymnastique spéciale effectuée sur des simulateurs sous la direction d'un entraîneur. À la maison, la thérapie par l'exercice avec des torakalgii du côté gauche est interdite. Un exercice inapproprié peut conduire à une attaque violente et douloureuse, qui aggrave la situation.

Après avoir réduit les sensations désagréables, prenez soin de la colonne vertébrale et de la région thoracique. Ne soulevez pas de poids, choisissez un oreiller confortable et un matelas orthopédique. Si vous abandonnez les soins de santé après avoir mis fin à l'inconfort, cela entraînera une rechute, une détérioration de l'état de santé, l'apparition de complications.

Directives de prévention

Aujourd'hui, environ 25% des personnes après 25 ans souffrent de diverses maladies associées au tissu osseux. Tout cela à cause de la sédentarité, du manque d’entraînement physique régulier et d’une alimentation déséquilibrée. Par conséquent, la question de la prévention de la névralgie intercostale du côté gauche est pertinente.

Conseils utiles:

  • éviter l'hypothermie, les infections virales;
  • refuser de soulever des poids ou d'effectuer des manipulations correctement, en répartissant uniformément les poids;
  • consulter un médecin à temps, traiter d'autres maladies;
  • Minimiser la consommation de boissons alcoolisées, arrêter de fumer;
  • Renforcez le système immunitaire, prenez régulièrement des préparations multivitaminées.

Elena Malysheva vous parlera de la névralgie intercostale et de la façon de traiter une maladie dans la vidéo suivante:

http://vse-o-spine.com/bolezni/nevralgiya/mezhryobernaya-sleva.html

Névralgie intercostale à gauche et dans le cœur: symptômes et traitement

S'il y a une douleur dans le cœur, cela fait toujours peur, car on soupçonne des maladies du système cardiovasculaire. Mais parfois, la gêne localisée dans la région de la poitrine gauche peut indiquer non pas une maladie cardiovasculaire, mais un symptôme de névralgie intercostale dans la région du cœur. Nous verrons dans cet article comment distinguer la douleur du coeur de la névralgie à gauche et comment traiter la névralgie intercostale du coeur.

Symptômes de névralgie dans le coeur

La névralgie intercostale gauche se manifeste par une irritation, un pincement des nerfs intercostaux. Cela peut se manifester sous forme de sensations douloureuses de nature différente: douleur sourde, aiguë, brûlante ou douloureuse. Douleur paroxystique, localisée dans la moitié gauche de la poitrine. De ce que beaucoup et commencent à penser que le cœur fait mal. Douleur lorsque vous inspirez, changez de posture, éternuez, toussez, il peut sembler que les côtes sont comprimées. Vous pouvez également observer des contractions musculaires involontaires, des rougeurs localisées ou un blanchissement de la peau. Il peut également y avoir des picotements dans la poitrine et un engourdissement de la zone de peau entre les côtes.

Ces symptômes de névralgie intercostale de la région thoracique à gauche suggèrent une violation du système cardiovasculaire.

Causes de névralgie intercostale dans le coeur

La névralgie intercostale à gauche en est la cause et le traitement est différent, mais il est dû à une compression et une irritation des racines des nerfs intercostaux, dues à des spasmes musculaires. Les facteurs de ce processus peuvent être:

  • Ostéochondrose, spondylarthrite, spondylarthrite ankylosante, hernies discales intervertébrales, périchondrite, myosite, etc. La cause la plus fréquente est l'ostéochondrose.
  • Maladies neurologiques: sciatique, névrite, sclérose en plaques, etc.
  • Maladies causées par des infections: grippe, herpès, tuberculose et même la sienne
  • Troubles des processus métaboliques dans le corps: diabète, dépôts de sel.
  • Maladies du tube digestif: cholécystite, pancréatite, ulcère gastrique, hernie de l'œsophage
  • Blessures à la poitrine
  • Mauvaise posture au travail
  • Hypothermie, courants d'air
  • Intoxication chronique
  • Carence en vitamine B
  • Stress, fatigue chronique

Comment traite-t-on la névralgie intercostale?

Ceux qui ont déjà expérimenté les effets de la névralgie intercostale sur le cœur se demandent comment soulager la douleur avec la névralgie intercostale gauche. Après tout, souvent, il n'est pas facile de se débarrasser de la douleur et de l'inconfort. Il n'y a pas de moyen universel qui conviendrait à tout le monde sans exception. Étant donné que de nombreuses causes peuvent causer un symptôme, il est nécessaire de soulager la cause, c'est-à-dire la maladie.

Le plus souvent, la névralgie à gauche sous l'omoplate, sur le côté, sous les côtes, n'est pas une maladie en soi, mais la conséquence d'une autre maladie. Nous en avons parlé un peu plus haut. Après avoir identifié la cause de la névralgie intercostale dans la région du cœur, le médecin vous prescrira un certain nombre d’analgésiques, d’anti-inflammatoires pour éliminer la douleur, puis de traiter la maladie elle-même. Si vous n'éliminez pas la perturbation du corps qui a provoqué la névralgie à gauche, cela conduira non seulement à la poursuite du développement de cette maladie, mais également à des épisodes récurrents de névralgie intercostale.

Un patient sera aidé par des médicaments spéciaux, un autre par la physiothérapie, le troisième par un massage. Dans le même temps, la névralgie intercostale gauche peut progresser en raison du froid ou du sport.

Il est donc très important d’établir les vraies causes de la névralgie nerveuse intercostale à gauche.

Comment distinguer la douleur cardiaque de la névralgie intercostale dans le cœur

En effet, certains signes de névralgie intercostale à gauche peuvent être confondus avec des douleurs dans la région du cœur. Cependant, il existe un certain nombre de signes permettant de distinguer ces deux violations.

  • Dans la névralgie intercostale gauche, la douleur augmente avec l'inhalation d'air, le changement de posture, la palpation des côtes et l'espace entre celles-ci. Si le cœur fait mal, ces facteurs n’affectent pas l’intensité de la douleur.
  • Avec la névralgie, la douleur semble entourer le haut du corps, elle se ressent aux omoplates, au bas du dos, sous la clavicule. Les sensations douloureuses ont un caractère durable et ne disparaissent pas avant plusieurs heures. Si la douleur est due à des maladies cardiaques, elle est localisée au centre de la région rétrosternale, parfois "donne" dans la main gauche. Et dure essentiellement pas plus de 14 minutes
  • Les douleurs cardiaques disparaissent après la prise de nitroglycérine, les douleurs de nature névralgique ne disparaissent pas après la prise de médicaments pour le cœur. Mais leur intensité peut diminuer si vous prenez des sédatifs
  • La névralgie intercostale dans le cœur ne provoque pas de changement du rythme cardiaque ni de la pression, contrairement aux anomalies cardiaques.

Mais, bien sûr, n'oubliez pas les caractéristiques individuelles de chaque personne. Par exemple, dans certaines pathologies cardiaques, les sensations de douleur pendant l'inhalation ou le mouvement peuvent également augmenter. Qu'est-ce qu'une dangereuse névralgie intercostale à gauche? Tout d’abord, c’est précisément parce que, parfois, seul un spécialiste qualifié peut distinguer l’un de l’autre.

De plus, si la douleur «se dissipe» et même dans le dos ou dans la région située sous les côtes, vous devez rechercher les maladies du système urinaire et digestif. Les violations du tractus gastro-intestinal ainsi que les névralgies du cœur entraînent une augmentation de la douleur en décubitus dorsal, dans la partie inférieure du sternum. L'autodiagnostic est très dangereux, car seules les analyses d'urine et de sang permettront de distinguer un certain nombre de maladies digestives, les reins et les névralgies. Lorsque laissé névralgie intercostal, ces chiffres ne dévieront pas de la norme. Contrairement aux maladies du tube digestif et du système urinaire.

Parfois, la névralgie intercostale est confondue avec des maladies pulmonaires - pleurésie et pneumonie. Avec ces pathologies, il est également douloureux d'inhaler et il est impossible d'inhaler avec un coffre plein.

Une visite chez le médecin est nécessaire, et même un spécialiste expérimenté, utilisant uniquement la palpation, sera en mesure de déterminer la cause de la douleur. Comment déterminer la névralgie intercostale dans ce cas? Le médecin vous prescrira un ECG, une radiographie thoracique, des analyses de sang générales, d'urine et d'urine, ainsi qu'une myélographie - pour examiner l'état des racines nerveuses à l'aide de rayons X et d'un produit de contraste. Si les trois premières études (ECG, rayons X et tests conventionnels) donnaient des valeurs normales, la myélographie changeait - le patient, très probablement, une névralgie intercostale.

Traitement des névralgies intercostales à gauche avec des médicaments

Les pilules contre la névralgie intercostale de gauche sont prises pour soulager la douleur et éliminer l'inflammation. Prescrire l'utilisation d'analgésiques anti-inflammatoires non hormonaux: diclofénac, kétaprofène, indométhacine. Dissémination de forme: en comprimés, solutions injectables, préparations externes. La pommade avec névralgie intercostale à gauche est assez efficace. Utilisation: Diclak-gel, pommade à l’indométacine, Emulgel.

Ledocaine ou Novocain appliquée par voie intramusculaire ou topique. Ces médicaments agissent rapidement, mais leur action se termine rapidement.

Améliorer la circulation de l'oxygène en utilisant Trental et Pntoksifillin. Pour améliorer les processus métaboliques, le neuroprotecteur Mexidol est prescrit.

Parfois, les médecins prescrivent des antibiotiques, des enzymes. Les vitamines du groupe B sont prescrites pour la nutrition du système nerveux et pour stimuler les agents immunomodulateurs du système immunitaire.

La physiothérapie est prescrite par le médecin, si l'état ne s'améliore pas après la prise du médicament, ou comme méthode supplémentaire de traitement de la névralgie intercostale au niveau du coeur.

  • Courant électrique sinusoïdal
  • Thérapie au laser
  • Coupe électrique
  • Acupuncture

Le traitement de la névralgie intercostale a laissé des remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles de traitement ne peuvent remplacer l'aide professionnelle du médecin, mais elles sont parfois utilisées à titre de mesure supplémentaire. Le traitement des névralgies intercostales à la maison implique l'utilisation de compresses, de décoctions et d'infusions, ainsi que le frottement.

Pour les compresses peuvent être utilisés:

  • Jus de radis noir
  • Sel - deux cuillères à soupe pour 500 ml d’eau
  • Pommes de terre et oignons - les légumes sont frottés crus sur une grille, à raison de 1 pour 1, mais si la sensibilité de la peau est accrue, augmentez le nombre de pommes de terre. Le mélange est appliqué sur la zone touchée, fixé avec un bandage et maintenu jusqu'à ce qu'il soit complètement sec.
  • Les bouillons sont préparés à partir de fleurs de camomille, 4 cuillerées à soupe pour 300 ml d’eau bouillie, porter le mélange à ébullition et boire après refroidissement.
  • Pour broyer la plaie à l'aide de boutons de bouleau, on verse un demi-litre de vodka. Teinture frotte point douloureux

Comment soulager la douleur avec névralgie intercostale à gauche? Il est préférable de respecter le repos au lit, il est nécessaire de dormir sur une surface plane et ferme. Vous pouvez réchauffer la poitrine avec un foulard en laine ou utiliser des emplâtres à la moutarde. Faites un massage, y compris avec des onguents chauffants. Parfois, ils prennent des sédatifs: Valériane ou Agripaume. À ce stade, il est nécessaire d’éliminer les efforts physiques importants, d’éviter le stress et l’alcool. En même temps, vous pouvez parfois faire des exercices spéciaux avec une névralgie intercostale à gauche, mais pas pendant l'exacerbation. Si la gymnastique a entraîné une détérioration, elle est annulée.

Pour la prévention de la maladie, évitez l'hypothermie, les courants d'air, surveillez votre posture. Faites du sport: natation, stretching, yoga. Et puis, peut-être, la névralgie intercostale à gauche peut être évitée.

http://www.sportobzor.ru/nevrologiya/mezhrebernaya-nevralgiya-sleva-i-v-oblasti-serdca-simptomy-i-lechenie.html

Causes de douleur entre les côtes - ce qui aidera à se débarrasser de la douleur

Quelles sont les causes possibles de la douleur intercostale? Quelle est la différence entre les douleurs du côté droit et les douleurs concentrées sur le côté gauche du sternum?

Quels sont les remèdes disponibles pour soulager la douleur intercostale et comment diagnostique-t-on la maladie provoquant la douleur? Essayons de répondre à ces questions, étape par étape.

Quelle est la douleur intercostal

Sous le terme douleurs intercostales, on définit généralement un syndrome douloureux fort, localisé dans la poitrine. Ces douleurs peuvent survenir sous l’influence de nombreux facteurs, maladies, troubles dangereux et simples, en tant qu’effet secondaire de certains états du corps, en particulier la grossesse.

Laissez-nous clarifier avant que la douleur localisée dans une certaine partie du corps ne dépende pas nécessairement de cet endroit, par exemple, la douleur du cœur irradie souvent vers la main gauche, mais vient du cœur (on dit dans ce cas-ci une douleur cardiaque).

Ce fait, combiné au fait que la poitrine est une structure remplie d'organes internes extrêmement complexes, complique considérablement la tentative de formulation d'une description exacte des douleurs intercostales. Et, plus important encore, il est très difficile de diagnostiquer les causes possibles de la douleur. Cela est particulièrement difficile dans le cas où la douleur intercostale est associée au stress.

Cependant, les situations d'urgence, si elles ne sont pas traitées correctement et rapidement, peuvent entraîner la mort du patient.

Avant de passer à une analyse approfondie des douleurs intercostales, voyons comment le thorax est arrangé.

Anatomie de la poitrine

Pour commencer, le thorax est formé d'une structure osseuse composée de côtes, de la colonne vertébrale et du sternum.

Côtes 12 paires d’os plats sont placées à droite et à gauche de colonne vertébrale, allant de la VIIe vertèbre cervicale à la XIIe vertèbre thoracique, en se connectant sur sternum. La structure des os est creuse, ils sont recouverts de muscles, de nerfs et de tendons et forment ensemble la poitrine. La cavité thoracique est séparée de la cavité abdominale par le muscle respiratoire - ouverture.

  • Coeur et grands vaisseaux: aorte, artère pulmonaire, veine cave supérieure, veine cave inférieure, veine pulmonaire, qui forment le système circulatoire.
  • Poumons et trachée (système respiratoire).
  • Oesophage (tractus gastro-intestinal).
  • Nerf errant (système nerveux).

Causes de la douleur intercostale

Les douleurs intercostales sont causées par divers troubles et maladies qui touchent un ou plusieurs organes du corps humain. Par conséquent, il n'est pas facile de trouver la véritable cause, étant donné que de nombreux organes et structures du corps peuvent être à l'origine de ce type de douleur.

Compte tenu de l'ampleur du sujet, la douleur intercostal est divisée en 4 grands groupes, en fonction des causes possibles. Le premier groupe combine la douleur associée aux problèmes et aux maladies des os et des muscles qui composent la poitrine. Le deuxième groupe comprend les douleurs associées aux maladies des organes situés dans la cavité thoracique. La troisième inclut les maladies des organes extra-pectoraux. Ce dernier groupe comprend la douleur, à l'origine de problèmes psychologiques tels que l'anxiété ou le stress.

Causes de douleurs intercostales associées aux os et aux muscles

Le premier groupe comprend toutes les douleurs qui causent des problèmes avec la colonne vertébrale, les articulations, les muscles du cou et du dos, les muscles de la poitrine, en particulier:

  • Problèmes de scoliose. La scoliose est caractérisée par une courbure anormale de la colonne vertébrale. Cela conduit à l’asymétrie des muscles qui y sont attachés et, par conséquent, à leur mauvaise contraction, qui provoque des douleurs aux côtes.
  • Problèmes de posture. Une posture inappropriée provoque une tension musculaire et donc une douleur. De nombreux cas de douleurs intercostales sont associés à une position anormale pendant le travail ou pendant la grossesse.
  • Fracture de la structure osseuse de la poitrine. Les fractures des os provoquent des gonflements et des douleurs.
  • Discopathie (hernie discale). La présence d’une hernie discale, c’est-à-dire son dépassement de la position naturelle des disques intervertébraux, ce qui conduit à la compression des terminaisons nerveuses et, par conséquent, à la douleur.
  • Spondylarthrose. L'arthrose des articulations qui composent la colonne vertébrale. Maladie dégénérative du cartilage articulaire de la colonne vertébrale. La dégénérescence du cartilage provoque une inflammation qui affecte tous les tissus environnants, y compris les terminaisons nerveuses.
  • Arthrose de l'épaule. Le processus est le même que décrit ci-dessus, il affecte les muscles qui relient l'épaule à la colonne vertébrale.
  • Costochondrite. Inflammation des articulations, des côtes, de la colonne vertébrale. Provoque une douleur localisée dans les côtes et les structures environnantes.
  • Chondrose thoracique. Inflammation des articulations entre les côtes et le sternum. Il présente des symptômes douloureux localisés dans la région du sternum.
  • Douleur thoracique squelettique, causés par des crampes et des mouvements brusques, parfois même par de simples éternuements.
  • Le zona. C'est une inflammation des terminaisons nerveuses causée par le virus varicelle-zona. Le virus, après avoir guéri la maladie sous-jacente (varicelle), reste inactif dans les ganglions nerveux de la colonne vertébrale. Parfois, il se réveille, commence à se multiplier et se propage à travers les nerfs jusqu'à la peau. L'infection entraîne une inflammation des nerfs et une douleur aiguë, notamment intercostale.

Douleur intercostale causée par des maladies des organes internes du thorax

Le second groupe combine des douleurs intercostales causées par des anomalies des organes thoraciques. En particulier, il peut s'agir de maladies du cœur, du péricarde, du poumon, de la plèvre, de l'œsophage, de l'aorte et de l'artère pulmonaire.

  • Crise cardiaque, causée par une forte diminution du débit sanguin vers le cœur à travers les vaisseaux coronaires. Une douleur aiguë survient sous le sternum et irradie dans la main gauche.
  • L'ischémie, c'est-à-dire diminution progressive et / ou temporaire du flux sanguin vers le cœur, caractérisée par une douleur intercostale.
  • Sténose aortique, c'est-à-dire un rétrécissement et une mauvaise fermeture de la valve aortique, ce qui provoque une sensation de brûlure dans la poitrine.
  • Prolaps valve mitrale.
  • L'hypertension, qui endommage le muscle cardiaque, en particulier le ventricule gauche, dont les symptômes incluent une douleur thoracique.
  • Péricardite, inflammation du péricarde, la membrane qui recouvre le cœur, se manifestant par une douleur thoracique intense.
  • Pneumonie. Infection bactérienne ou virale des poumons. Il manifeste un mal de dos sourd.
  • Bronchite. Il s’agit d’une inflammation qui affecte les bronches et qui présente, entre autres symptômes, des douleurs thoraciques, des douleurs intercostales, une toux, une fièvre peu intense, une sensation de fatigue chronique et une respiration sifflante.
  • Cancer du poumon, parmi les divers symptômes de ce qui sont des douleurs dans les épaules et les côtes.
  • Pleurésie, L'inflammation de la membrane qui tapisse l'intérieur de la cavité thoracique et les poumons peut être virale ou bactérienne.
  • Mésothéliome, c'est-à-dire un cancer de la plèvre causé par l'inhalation de fibres d'amiante.
  • Reflux gastro-oesophagien, est une inflammation de l'œsophage due au reflux du contenu gastrique.
  • Anévrisme disséquant de l'aorte. Cette pathologie dangereuse provoque souvent des douleurs à la poitrine et à l'épaule et nécessite une intervention chirurgicale immédiate pour éviter une rupture complète.
  • Thromboembolie de l'artère pulmonaire. Il se caractérise par une douleur aiguë à l'épaule et des problèmes respiratoires. Dans ce cas, la seule chose à faire est d'appeler immédiatement une ambulance.
  • Pneumothorax ou accumulation d'air dans la cavité pleurale (l'espace entre les deux poumons), qui peut être spontané, traumatique ou une conséquence de la maladie. Il se manifeste par une douleur intercostale soudaine, généralement immédiatement après la toux, et est souvent associé à une tachycardie.

Douleurs intercostales causées par des maladies d'organes extrathoraciques

Le troisième groupe est constitué par les maladies d’organes situés en dehors de la cavité thoracique, c’est-à-dire estomac, vésicule biliaire et voies biliaires, rate, pancréas et côlon. Nous énumérons certaines maladies pouvant causer des douleurs intercostales:

  • Ulcère peptique. C'est une ulcération de la paroi interne de l'estomac qui provoque des douleurs à la poitrine et sous le sternum.
  • Maladies des voies biliaires avec obstruction des voies biliaires, ce qui conduit à une douleur localisée dans le côté gauche, sous les côtes et derrière le dos.
  • Splénomégalie et douleur dans la rate. Une rate hypertrophiée, qui peut être causée par diverses causes et dont le symptôme typique est une douleur sous les côtes du côté droit.
  • La colite, c'est-à-dire une inflammation de l'intestin, du côlon.
  • Pancréatite, inflammation du pancréas - provoque une douleur localisée sous les côtes à droite.
  • Nodules dans la poitrine, ce qui peut entraîner des douleurs sous le sein.

Douleur intercostale due à des problèmes psychologiques

Pour compléter le tableau en conclusion, nous mentionnons les causes psychologiques à l'origine de la douleur intercoolique.

  • Névroses d'inquiétude. Cette violation est causée par des événements nécessitant une réaction dépassant les capacités réelles de la personne. L'inconfort psychologique et le stress entraînent une contraction musculaire excessive et, par conséquent, des douleurs au dos et à la poitrine.
  • L'hyperventilation. Il s'agit d'une séquence de respirations rapides basées sur le stress, l'anxiété et l'excitation. Cela entraîne une diminution de la concentration de dioxyde de carbone dans le sang, ce qui provoque des symptômes douloureux, similaires à ceux d'une crise cardiaque.

Diagnostic des causes de la douleur intercostale

Comme je l'ai dit plus tôt, le diagnostic de douleur intercostale est assez compliqué, en raison du grand nombre de causes possibles. Par conséquent, avant de consulter un médecin, il est recommandé de noter davantage les réponses à un certain nombre de questions concernant les caractéristiques de l'intercostal. De plus, dans la plupart des cas, le médecin n'est pas en mesure d'observer directement l'attaque douloureuse; il est donc impossible de voir le tableau clinique complet.

Que faut-il enregistrer et informer le médecin des douleurs intercostales

  • Où se situe la douleur:
    • S'il est situé dans la partie supérieure, il peut être associé à des problèmes d'estomac, tels qu'un ulcère ou des brûlures d'estomac, mais également à des problèmes cardiaques.
    • La douleur Mezhrebernaya dans le dos, dans la région de l'omoplate, peut être provoquée par une tension musculaire, une pneumonie, une embolie ou un cancer.
    • En bas, sur le côté, à droite sous les côtes - ce sont probablement des problèmes de foie et des voies biliaires, s'il reste, des problèmes de rate ou de côlon descendant.
    • Il est important de noter que si la douleur est courante, c'est-à-dire qu'elle commence par la poitrine et se propage au bras, cela peut indiquer un infarctus du myocarde.
  • Type de douleur. Vous devez faire attention à la nature de la douleur - malaise, constant ou périodique, sourd, ressemble plus à une sensation de brûlure ou est comparable à une blessure au couteau.
  • Lorsque vous ressentez de la douleur. Le matin ou le soir avant le coucher? La douleur apparaît-elle pendant la journée? Il faut prêter une attention particulière à un aspect tel que le temps, car cela peut en dire long sur la nature de la douleur. Par exemple, environ la moitié des crises cardiaques surviennent le matin.
  • Actions et conditions qui causent ou aggravent la douleur.
    • La douleur apparaît lorsque vous êtes debout, assis ou couché. Par exemple, la douleur due à la péricardite, c'est-à-dire l'inflammation du péricarde, diminue en position assise ou debout et augmente en position couchée.
    • Si la douleur intercostal augmente lors d'un entraînement sportif intense, cela indique une discopathie et une compression des terminaisons nerveuses. Si la douleur s'intensifie pendant la course et se calme au repos, elle peut être le symptôme d'un AVC ischémique. Si la douleur s'intensifie lorsque vous respirez profondément, il peut s'agir simplement d'une névralgie intercostale ou d'une réaction à une expansion excessive de la poitrine.
    • Si les douleurs intercostales "réagissent" à la température ou à l'humidité, cela peut constituer un problème au niveau des muscles ou de la maladie rhumatismale.
  • Également pour le diagnostic de la durée de la douleur, ça compte. Par exemple, l'angine de poitrine provoque des douleurs courtes, pas plus de 10 minutes, mais rarement moins de 2, tandis que les douleurs des os et des muscles sont généralement plus longues et persistantes, au moins 30 minutes.
  • Qu'est-ce qui aide? Par exemple, si la douleur diminue ou disparaît après le repos, il existe probablement des problèmes de tension musculaire.
  • Symptômes associés. Il peut s'agir de douleurs dans d'autres parties du corps, par exemple des maux de tête et de la fièvre indiquant une pneumonie ou une pleurésie. Si des douleurs intercostales accompagnent des brûlures d'estomac, une distension abdominale, des nausées, il s'agit presque certainement d'œsophagite par reflux ou d'ulcère peptique.
  • Historique du cas précédent.

Comment est le diagnostic de la douleur intercostal

Après avoir examiné l'historique de la maladie et ses symptômes, un médecin formule une hypothèse concernant les causes de la douleur, qui est ensuite confirmée par une série d'études cliniques.

Ci-dessous sont les plus communs:

  • ECG. Pour confirmer ou exclure la présence d'une maladie cardiaque: crise cardiaque, dysfonctionnement des valves.
  • Test sanguin. En plus des tests généraux, en particulier, les marqueurs de dommages cardiaques qui indiquent une crise cardiaque sont examinés.
  • Échographie transœsophagienne. Il permet, par ultrasons, de détecter un anévrisme aortique.
  • Radiographie thoracique. Peut faire la lumière en cas de pneumonie, pleurésie, tumeur.
  • TDM thoracique avec contraste. Permet de confirmer une thromboembolie pulmonaire. Indiquer l'emplacement du thrombus qui obstrue l'artère.
  • Gastroscopie. Identifier une possible maladie de reflux.
  • Rx estomac. Pour confirmer l'ulcère.
  • TDM abdominale. Identifier les problèmes des voies biliaires et du pancréas.

Quand aller à l'hôpital

Que faire si vous soupçonnez une cause de douleur intercostale de maladies aussi graves? Nous essayons d'identifier les cas dans lesquels une intervention urgente est nécessaire pour éviter que des conséquences dangereuses ne se produisent.

  • Lorsque la douleur intercostale est aiguë et ne disparaît pas, se trouve sous le sternum et rayonne dans le bras gauche ou droit (rarement), accompagnée d'un sentiment d'oppression, de transpiration et de manque d'air - tout cela peut être un signe d'infarctus du myocard ou d'autres problèmes cardiaques.
  • Lorsque la douleur intercostale est soudaine, aiguë et ne disparaît pas, elle s'accompagne de difficultés respiratoires. Cela peut être une embolie pulmonaire.
  • Si la douleur est comme une crise cardiaque, mais irradie vers les épaules et le dos, accompagnée de transpiration, d'anxiété et de difficultés respiratoires. Il peut s'agir d'un anévrisme disséquant de l'aorte.

Médicaments contre la douleur intercostale

La première question qui intéresse les personnes souffrant de douleur intercostale est de savoir quels médicaments prendre pour éliminer la douleur.

Si la douleur intercostale est associée à un problème musculaire ou osseux, il suffit généralement de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour éliminer un symptôme.

Si la douleur est le symptôme d'une pathologie, il est nécessaire d'utiliser des procédures spécifiques pour lutter contre la maladie sous-jacente.

Douleur intercostale pendant la grossesse

La grossesse entraîne l'apparition d'un certain nombre de déséquilibres et de modifications de la position du centre de gravité du corps. Tout cela, combiné à une augmentation du poids corporel, provoque une tension des muscles soutenant la colonne vertébrale, ce qui provoque une douleur intercostale.

http://sekretizdorovya.ru/publ/mezhrjobernye_boli/12-1-0-478

Publications De Pancréatite