Intestins endoloris

Selon les statistiques médicales, les pathologies du travail du tractus gastro-intestinal sont constamment associées à des dysfonctionnements de l'intestin. Mais la médecine ne reste pas immobile. De nombreuses maladies ont appris à identifier et à combattre avec succès. L'essentiel est de consulter un médecin à temps et de ne pas laisser de gêne dans l'estomac sans attention.

L'intestin humain est un ensemble d'organes à l'intérieur du corps qui sont responsables de la digestion des aliments et de la libération de leurs nutriments. Chacun des composants peut causer une gêne et des douleurs à différents endroits. Il est nécessaire de considérer chaque symptôme séparément, en identifiant les sources.

Maux de ventre à droite

Le plus souvent, la douleur du côté droit de l'abdomen est associée à une appendicite. Douleur aiguë accompagnante, allant jusqu'à la jambe droite. Rarement accompagné de douleurs à la jambe gauche. En plus des sensations, il y a aussi des signes visibles:

  • Diarrhée, réflexe nauséeux.
  • Augmentation de la pression et de la température de 37 et plus.

Un patient avec une appendice enflammée ressent une augmentation de la douleur lorsqu'il tousse, se retourne ou marche. Une opération est nécessaire pour résoudre la situation.

Une gêne est parfois causée par une infection intestinale: colite ulcéreuse, iléite, maladie de Crohn, diarrhée. La cause est une amibe ou des vers.

Maux de ventre à gauche

Avec des douleurs à droite, tout est assez simple, mais la région abdominale sur le côté gauche offre beaucoup d'options pour les maladies.

Colite ulcéreuse

Maladie du colon associée à une inflammation chronique de la membrane muqueuse de l'organe. Des ulcères hémorragiques ne cicatrisant pas peuvent apparaître à la surface. Dans ce cas, lors de l'inflammation, des défauts ulcératifs se forment, qui se développent par la suite en cancers. L'intestin supérieur est la source de la douleur. La cause de la maladie sont des facteurs héréditaires et l'influence de l'environnement. Lorsque la maladie affecte le rectum, l'inflammation se propage progressivement au côlon. Accompagné de symptômes:

  • Désir de vider, souvent faux.
  • Présence de pus et de sang dans les selles.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Malaise
  • Douleur coupante.

Diverticulite

Ses excroissances ressemblant à des poches ont un diamètre de 5 à 10 cm et se forment le plus souvent sur les parois du gros intestin, principalement dans l’intestin du sigmoïde et du côlon (moitié gauche). Beaucoup moins fréquemment, la diverticulite affecte l'intestin grêle. Peut faire mal dans l'abdomen inférieur gauche. Le danger est que les aliments sont bouchés dans les sacs - les diverticules - les bactéries se multiplient et le processus s'enflamme. Symptômes accompagnant la maladie:

  • Augmenter la température corporelle jusqu'à un état de fièvre.
  • Masse fécale liquide et aqueuse.
  • La présence de sang dans les selles.

Chez la femme, la diverticulite est corrigée plus souvent que chez l'homme, une fois et demie. Un organisme adulte est plus sensible à la maladie qu'un enfant.

Selon des données médicales, des processus herniaires sont observés dans plus de la moitié de la population, mais seulement 10 à 15% sont enflammés et les symptômes de la maladie apparaissent.

Sigmoïdite

La maladie affecte le côlon sigmoïde, l'avant-dernière partie du gros intestin. La sigmoïdite est capable d’agir comme une maladie indépendante et de devenir la manifestation d’un autre mal.

La maladie se développe principalement dans l'anatomie et la physiologie de l'intestin. Les aliments en cours de digestion traversent le tractus intestinal et, pénétrant dans le côlon sigmoïde, forment finalement des masses fécales qui favorisent l'irritation de la membrane muqueuse et l'apparition de microtraumatismes. En raison de la forme incurvée de l'intestin, le contenu intestinal persiste, ce qui crée également une prédisposition à l'apparition d'inflammation.

Mais non seulement la structure du tractus gastro-intestinal sigmoïde conduit à la sigmoïdite:

  1. Infections intestinales. Les toxines produites par les bactéries agissent de manière destructive sur les cellules des organes digestifs et conduisent à l'apparition d'érosions et d'ulcères. Surtout exposé au côlon sigmoïde.
  2. Dysbactériose. La microflore remplit une fonction protectrice, en violation de l'équilibre développe des bactéries nocives, l'inflammation.
  3. Ischémie de l'intestin, dans laquelle l'approvisionnement en sang de l'organe est perturbé. La cause la plus courante est l’athérosclérose, caractérisée par la formation de plaques dans les vaisseaux qui empêchent le sang de circuler avec un volume suffisant. Cela conduit à une mauvaise nutrition des cellules et des tissus. Les zones de nécrose apparaissent - les premières sources d'inflammation.
  4. Maladie de rayonnement Les doses excessives de radiations reçues par l'homme détruisent la structure cellulaire, entraînant l'apparition de composés toxiques endommageant les cellules saines de l'organisme.

Dyskinésie

Le complexe de maladies découlant des intestins, le manque de sa fonction motrice. Le gros intestin souffre souvent. Caractérisé par une douleur lancinante.

Il en existe deux types: l'hypermoteur et l'hypomoteur. Au premier stade, les contractions spasmodiques et le tonus intestinal sont fortement augmentés, une constipation survient et, le long du chemin, des douleurs aiguës et des coliques. Dans le second type, la fonction motrice et le ton du corps diminuent périodiquement, les aliments cessent de bouger. Les processus putrides commencent, obstruction intestinale, l'estomac est plein et douloureux.

Maux d'estomac avec recul

Syndrome douloureux de l'ulcère duodénal inquiète la nuit et entre les repas. L'inflammation et la plaie résultent de l'exposition à l'acide sur la membrane muqueuse de l'organe. Les personnes sensibles sont les plus sensibles à l'apparition d'ulcères. L'estomac, associé au duodénum, ​​est également sensible à l'apparition d'ulcères. La maladie est montrée par les périodes: aggravations (printemps, automne) et rémission. Surtout sujets aux maladies. Le principal agent responsable de la maladie appelée bactérie - Helicobacter pylori. Les sources moins courantes d'ulcères duodénaux sont considérées: médicaments anti-inflammatoires, cirrhose du foie, insuffisance rénale.

Douleur après les selles, la nourriture

La sensation d'inconfort après la toilette est associée à une fissure dans l'anus. Cela augmente considérablement le risque d'inflammation. Une personne ressent une douleur intense et intense dans les intestins, s'étendant dans le sacrum ou le coccyx. Lorsque vous urinez - coupez. La situation est comme une femme quand le bas-ventre fait mal - une violation du cycle menstruel.

Quoi d’autre indique des douleurs abdominales après les selles et après avoir mangé:

  • Sur la blessure du coccyx ou du périnée.
  • Spasmes dans les intestins.
  • Maladie oncologique du rectum.
  • Maladie vénérienne.
  • La formation de thrombose dans l'intestin.
  • Spasmes

Zona douleurs abdominales

Le symptôme indique la présence d'entérocolite dans le corps. L'intestin grêle et le côlon sont enflammés, ce qui entraîne des modifications pathologiques de la muqueuse organique et son dysfonctionnement. Causes de l'entérocolite:

  • Infections intestinales.
  • Troubles de l'alimentation, y compris l'utilisation de grandes quantités d'aliments épicés, de boissons alcoolisées.
  • Empoisonnement au travail ou à la drogue. Le patient a pris des antibiotiques pendant une longue période et sans contrôle.
  • Allergie alimentaire.
  • Rayonnement.
  • Vers et autres parasites intestinaux.

Ventre douloureux près du nombril

Dans ce cas, les symptômes parlent de difficultés dans l'intestin grêle - entérite. Cette maladie, qui réduit la couche muqueuse du corps, altère le processus de digestion des aliments et d’absorption des nutriments.

Causes de malaise:

  • Les parasites et les infections se développent dans l'intestin grêle.
  • L'accumulation de substances toxiques: arsenic, plomb, etc.
  • Médicaments non contrôlés.
  • Panne de courant. Abus de nourriture épicée, la malbouffe. Mauvaise nourriture à mâcher, allergie alimentaire.
  • Une quantité insuffisante d'enzymes est produite pour une digestion de haute qualité des aliments.

En plus des douleurs abdominales internes, l'entérite a également des manifestations externes:

  1. Perte de poids nette, le patient perd du poids.
  2. Apparaît irritabilité, insomnie.
  3. Il y a une baisse d'activité.
  4. La peau devient sèche, les flocons, les cheveux tombent. Les ongles se cassent facilement et la plaque à ongles devient plus épaisse.
  5. Travail inégal du coeur.
  6. Douleur musculaire, faiblesse dans le corps, crampes.

En plus des entérites, la douleur dans le nombril peut parler d'une maladie moins grave. Les troubles intestinaux causés par une violation de la microflore interne peuvent provoquer une gêne. Le phénomène est temporaire, après rétablissement de l'équilibre, les symptômes disparaissent.

Examinez attentivement la douleur dans le nombril, si la douleur s'étend également au côté droit. Cela peut indiquer le début du processus inflammatoire dans le processus du côlon - appendice.

Une douleur sourde à droite ou dans l'hypochondre droit indique un dysfonctionnement de la vésicule biliaire et la douleur entourant le pancréas.

Douleur dans les intestins pendant la grossesse

L'inconfort du tractus intestinal des femmes qui portent un enfant mérite une attention particulière, car toute atteinte à la santé de la future mère constitue une menace potentielle pour la vie et la santé du bébé.

Les changements physiologiques dans le corps entraînent une sensation de gêne dans l'abdomen. La restructuration du fond hormonal, la production accrue d'oestrogène et de progestérone ont les conséquences suivantes:

  • La relaxation des muscles des organes internes de la région abdominale.
  • La motricité intestinale diminue, le passage des aliments dans le canal ralentit.
  • En cas de stress, les spasmes musculaires augmentent.
  • À l'approche de la naissance, l'utérus augmente avec le fœtus. Les organes internes sont déplacés, comprimés et leur activité fonctionnelle est perturbée.

Les maladies de l'organe deviennent également une cause: violation de la fonction motrice du côlon (syndrome du côlon irritable), inflammation de l'iléon, du côlon et du rectum (maladie de Crohn), infections (choléra, dysenterie).

Le stress et l’absence de régime alimentaire entraînent également des douleurs à l’abdomen des femmes enceintes.

Lorsque le fœtus est né dans le corps, une annexite peut survenir au stade chronique. Ce sont des processus inflammatoires dans les trompes de Fallope, mais il peut se propager aux organes péritonéaux et provoquer une péritonite. Déterminer les symptômes de cette maladie n’est pas difficile:

  • La douleur douloureuse qui s'étend à la région sacrée et au rectum.
  • Augmentation de la température corporelle.
  • Sensations désagréables lors de l'inspection et de la sensation.

Premiers soins pour la douleur intestinale

Lorsqu'un patient a mal au ventre et qu'il est impossible de consulter un médecin pour le moment, il est nécessaire de savoir comment prodiguer les premiers soins:

  • Le patient doit rester allongé sur une surface plane pendant 30 minutes.
  • Pour aider à se débarrasser des masses fécales stagnantes. Pour ce faire, massez l'abdomen et prenez des laxatifs ou des microclysters. Après le lavement, le patient devrait s'améliorer, mais il ne faut pas en abuser car le péristaltisme intestinal sera perturbé.
  • En cas de gonflement et de formation de gaz en excès, prenez du charbon actif ou du Smektu.
  • En cas de crampes sévères, prenez des médicaments antidouleur, tels que la papavérine.

Une douleur intense et l'impossibilité d'éliminer le syndrome même après avoir pris des médicaments indiquent qu'il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Pour prévenir la récurrence de problèmes au niveau du tractus intestinal, il est nécessaire de: observer le régime alimentaire, utiliser une quantité suffisante de liquide, subir un examen complet.

Mais nous devons nous rappeler qu'il n'est pas possible d'éliminer le spasme dans toutes les maladies. Par exemple, si l'anesthésie pour l'appendicite, un spécialiste peut ne pas reconnaître la maladie en raison d'une image floue des symptômes.

Quel médecin contacter

Si le patient ressent une gêne abdominale, il est conseillé de contacter les spécialistes suivants:

  • Gastro-entérologue. Avec la colite et la duodénite, lorsque les intestins sont douloureux, des processus inflammatoires ont lieu en elle. Dysbactériose, entérocolite, présence de parasites dans le corps.
  • Proctologue. Engagé dans des dysfonctionnements du rectum, du côlon et des organes adjacents. Ce médecin est traité avec une constipation persistante ou, au contraire, avec une diarrhée régulière. Si un œdème s'est formé dans la région de l'anus, des inclusions de sang sont apparues dans les masses fécales et le ganglion hémorroïdal est sorti.
  • Oncologue. Traitement des tumeurs malignes et bénignes dans les intestins et dans les organes internes de la cavité abdominale.

Traitement

Afin de lutter efficacement contre les maladies du tractus intestinal, le patient doit être examiné et testé, et ce n’est qu’après cette analyse que le médecin décidera du traitement et de la prescription des médicaments nécessaires. Prendre des médicaments par vous-même sans consultation est indésirable.

Médicaments

Selon les symptômes observés, des laxatifs, des analgésiques, des sorbants, des médicaments normalisant la microflore sont prescrits.

  • Analgésiques No-spa, Drotaverin, Duspatalin - aident à éliminer rapidement la douleur, contribuent à la normalisation de l'état général du patient.
  • Avec un effet laxatif. Duphalac, Guttalaks, Regulaks - irritent les parois du tractus intestinal, contribuent à l'amélioration de l'activité motrice de l'organe. Le médicament aide à se débarrasser de la constipation.
  • Avec augmentation de la formation de gaz. Espumizan - lutte contre les excès de gaz. L'outil aide à réduire la motilité intestinale, l'effondrement des boules de gaz avec absorption ultérieure, et l'autre partie est dérivée naturellement.
  • Absorbants Médicaments destinés à l'excrétion de toxines. Parmi les comprimés les plus populaires - Charbon actif, à partir de suspensions - Smekta.
  • Médicament probiotique. Normaliser la microflore dans l'intestin. Bifiform, Linex.
  • Anti-inflammatoire. Trichopol, Tsiprolet, Métronidazole.

Intervention chirurgicale

Parfois, une opération est nécessaire pour aider le patient ou sauver sa vie. Pour enlever:

  • Maladies de l'intestin grêle. Syndrome de l'intestin court, adhérence, tumeur maligne, blocage des vaisseaux sanguins alimentant l'organe.
  • Maux du gros intestin. Appendicite, diverticulite, formation de polypes sur la membrane muqueuse, cancer.
  • Maladies du rectum. Hémorroïdes, fistule anale.

Pharmacie naturelle

Les méthodes traditionnelles permettent également de soulager l'état du patient à la maison. En plus de prendre des médicaments, les recettes folkloriques doivent être discutées avec votre médecin.

Décoction à base de plantes. Se compose de: menthe poivrée, achillée millefeuille, sauge, agripaume, écorce de chêne, millepertuis. Les ingrédients en proportions égales ont versé 0,5 litre d'eau chaude. Faire bouillir à feu doux pendant 2 heures. Après refroidissement, boire une demi-tasse pendant 3 jours (quatre fois par jour). Accepté pour la diarrhée et les muqueuses d'organes irrités. Si le patient a un diagnostic de pancréatite, la réception de la décoction à base de plantes est strictement interdite.

En cas d'activité motrice intestinale faible, une infusion de graines de lin est recommandée. 1 cuillère à café d'herbes hachées est mélangée à un verre d'eau bouillie et infusée pendant 10 minutes. Prendre trois fois par jour.

Aloès et miel On fond le miel dans une quantité de 300 g, on ajoute 3 feuilles d’aloès pré-hachées. Le mélange est infusé pendant 24 heures et est pris chaud avant le petit déjeuner (1 heure). S'il n'y a pas d'aloès, vous pouvez utiliser des pommes de terre ou du chou.

http://gastrotract.ru/simptom/boli/bolit-kishechnik.html

Que faire si vos intestins vous font mal

Si la gêne survient rarement à la suite d'un changement soudain de régime ou de mode de vie habituel, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Lorsque les douleurs abdominales deviennent régulières, vous devez réfléchir aux causes et aux moyens de rétablir la santé le plus rapidement possible.

Une gêne chez un adulte ou un enfant peut indiquer à la fois une défaillance temporaire et la présence d'une pathologie grave du système digestif. Les symptômes caractéristiques se développent lorsque la contraction chaotique du muscle lisse du bas-ventre commence. En conséquence, l'acide lactique s'accumule dans les cellules, irritant les terminaisons nerveuses. Ceci est la cause d'une douleur modérée ou intense.

Pourquoi les intestins font mal

Des processus négatifs se développent sous l’influence des facteurs provocants suivants:

  • Inflammation de la muqueuse muqueuse intestinale. La cause première est un mécanisme auto-immun ou une infection dans le corps. Si l'intestin grêle est touché, l'entérite est diagnostiquée et la colite est diagnostiquée. Au cours du processus pathologique décrit en annexe, une appendicite nécessitant une intervention chirurgicale est constatée.
  • Dysfonctionnement du système immunitaire. En conséquence, des anticorps sont produits activement contre les tissus intestinaux. En l'absence de traitement, une complication sous forme de colite ulcéreuse n'est pas exclue.
  • Invasion parasitaire. La longue présence de vers (comme les vers ronds, le ténia du porc ou du bovin, le ver solitaire large) contribue à l’empoisonnement du corps. L'intoxication et les blessures mécaniques sont les principales causes de douleur intense.
  • Dysbactériose. Lorsque l'équilibre de la flore bénéfique et conditionnellement pathogène est perturbé avec la prédominance du second composant, la digestion des aliments se produit avec une formation accrue de gaz et un gonflement intestinal. Dans le même temps, les toxines bactériennes s'accumulent, ce qui conduit au développement du syndrome de la douleur.
  • Inflammation chronique du pancréas. Ce processus s'accompagne d'une production réduite d'enzymes digestives, ce qui affecte négativement le fonctionnement de l'estomac et des intestins. Le résultat - processus de fermentation prononcés, flatulences, crampes.
  • Péristaltisme ou atonie insuffisant. Avec une telle violation, la nourriture digestible s'accumule dans le tractus gastro-intestinal inférieur, provoquant un fort étirement des parois et de la douleur.
  • Thrombose mésentérique. Lorsque les blocages sont responsables de la nutrition des artères, une nécrose se développe. Même les puissants analgésiques ne font pas face à cette situation.
  • Obstruction intestinale. S'il existe un processus aigu avec une croissance tumorale active ou un chevauchement de la lumière avec un corps étranger, le mouvement des masses alimentaires est difficile. La conséquence est un fort spasme.
  • L'ischémie Dans le contexte d'une violation de la perméabilité vasculaire, une crampe intense se manifeste dans l'intestin. Le groupe à risque comprend les patients souffrant de varices, de diabète, d’athérosclérose.
  • Polypose Surcroissance de la muqueuse dans le côlon.
  • La maladie de Crohn. Si elle n'est pas traitée, la pathologie est dangereuse en raison de la probabilité élevée de développer un cancer.
  • Chimiothérapie. Les cellules intestinales sont endommagées ou détruites.

La douleur dans le bas de l'abdomen accompagne souvent la fin de la grossesse ou devient une manifestation du syndrome du côlon irritable. Dans les deux cas, la situation peut être corrigée en révisant le régime.

Symptômes de douleur intestinale

Les sensations désagréables dans l'estomac peuvent être d'une autre nature:

  1. Spasme aigu intense. Les crises à court terme sont associées à un empoisonnement, une infection, une appendicite et à long terme - dysbiose, colite ulcéreuse.
  2. Douleur après avoir mangé.
  3. Le malaise douloureux est inhérent à l'inflammation chronique lente.
  4. Crampes sous la forme de contractions.

Considérant exactement où l’intestin fait mal, vous pouvez faire une hypothèse sur les causes de la pathologie:

  • Des sensations désagréables en bas à droite indiquent une appendicite.
  • Si vous vous inquiétez de la gêne du côté gauche, vous devriez examiner le côlon sigmoïde.
  • Lorsque le bas-ventre au centre fait mal, l'entérite est possible.
  • Le spasme renversé parle de la défaite de tous les départements - entérocolite.

Outre le principal symptôme sous forme d'inconfort tolérable ou aigu, d'autres signes complètent le tableau:

  • Dans l'ischémie intestinale, il y a une nausée incontrôlable constante, des selles molles, une pression sur le péritoine entraîne une augmentation des spasmes. Les saignements ne sont pas exclus.
  • Si la polypose se développe avec une croissance sur les parois des excroissances bénignes, la douleur dans l'intestin apparaît tardivement. L'estomac peut faire mal, la vidange est difficile en raison d'une constipation régulière.
  • Dans la maladie de Crohn, qui se développe sur le fond de l'inflammation chronique, le petit, grand, rectum est également affecté. Les patients avec ce diagnostic n'ont pas d'appétit, la température augmente, une diarrhée se produit, des selles se trouvent dans les selles, du mucus.

Dans ce dernier cas, le retard du traitement est lourd, non seulement d'anémie, mais également d'oncologie.

Que faire si l'intestin a mal

La sélection des méthodes appropriées pour éliminer les spasmes n’est possible qu’après avoir identifié la cause de l’inconfort. Pour ce faire, planifiez un certain nombre de mesures de diagnostic:

  • Analyse des matières fécales - coprogramme. Sur la base des résultats obtenus, on peut comprendre à quel point le processus de digestion des aliments est complet.
  • Une analyse bactériologique est recommandée s’il est nécessaire de déterminer l’agent responsable de l’infection ou de comprendre comment la flore intestinale bénéfique et pathogène est répartie.
  • Endoscopie Pour cela, un tube à fibre optique équipé d'une caméra passe dans l'estomac, évaluant la structure de la membrane muqueuse.
  • Examen aux rayons X - réalisé avec un agent de contraste (mélange de baryum). Avec son aide, il est possible d'estimer à quel point les parois intestinales sont modifiées, comment les aliments digestibles progressent.

Lorsqu'il est difficile de savoir quel type de médicament contre la douleur est nécessaire à un moment donné, il est recommandé de consulter un médecin ou une ambulance:

  1. Buvez antispasmodique. Dans la plupart des cas, un bon effet donne No-shpa.
  2. Trouvez la position optimale du corps dans laquelle le spasme s'atténue.
  3. Si l'état est rétabli dans la demi-heure, reportez-vous aux procédures de guérison des intestins. Vous pouvez commencer par un massage de l'abdomen.
  4. Lorsque les ballonnements sont exprimés, la prise de préparations spéciales n’interférera pas. Par exemple, boire du Smektu ou du charbon actif.

Certains moments sont négociés en fonction du type de spasme.

Douleur aiguë

Dans cette situation, la prise d'analgésiques à la maison ne donnera aucun résultat. Il est nécessaire d'appeler une ambulance dès que possible, car le médecin doit prescrire un traitement. Avant son arrivée, le patient a besoin de repos complet.

Douleur sourde

La cause de l’inconfort peut être à la fois mineure et plutôt grave. Torsion de l'intestin, helminthiases massives, processus adhésif ou néoplasique ne sont pas exclus. Le traitement, comme dans le cas précédent, est long et n'est prescrit qu'après un examen approfondi.

Douleur lancinante

En règle générale, l’apparition de spasmes aigus ne dépend pas de l’alimentation ou de l’activité physique. La particularité de la maladie est le soulagement rapide du syndrome et son retour dans le temps. Pour le soulagement, ils prennent des antispasmodiques, mais quand vous répétez une attaque, ils vont chez le médecin.

Douleur après avoir mangé

S'il existe un lien direct entre nutrition et spasmes, la principale cause de l'état négatif est une charge excessive de l'estomac et une irritation des muqueuses. En cas de malaise nocturne, on peut suspecter un ulcère.

Pour atténuer les symptômes, exclure les aliments lourds et épicés de l'alimentation, refuser de prendre une collation sans collation. Il est également déconseillé d’utiliser des plats trop froids ou trop chauds.

Douleur constante

Le syndrome du côlon irritable est une pathologie courante associée à des crampes persistantes. Il procède avec un tabouret contrarié. Il est possible que la diarrhée et la difficulté d'aller aux toilettes soient difficiles à cause de la constipation. Les deux conditions sont accompagnées de crampes prononcées, de flatulences.

Les personnes ayant un système nerveux instable et une faible résistance au stress sont sujettes à cette maladie. Les personnes à risque et celles qui ne mènent pas un style de vie actif se nourrissent de produits de qualité médiocre et insuffisamment riches en fibres. Une autre catégorie - les femmes en période de ménopause.

Que prendre pour la douleur dans les intestins

Pour éliminer les spasmes dans les situations où la chirurgie n'est pas indiquée, un traitement étiotropique complexe est pratiqué:

  • Prendre des antibiotiques - des médicaments sont nécessaires si une infection est diagnostiquée.
  • Probiotiques - le besoin de bactéries vivantes est présent lorsque les tests confirment un déséquilibre et que les selles sont perturbées.
  • Immunosuppresseurs. Ils sont pris par les patients atteints de colite ulcéreuse, obstruction intestinale. Le but de la thérapie est de réduire l’activité du système immunitaire.

Parallèlement, un traitement pathogénique est prévu pour assurer le bon fonctionnement du système digestif. La liste comprend plusieurs éléments:

  • Enzymatique signifie. Ils aident à accélérer le processus de digestion, en éliminant la stagnation et la fermentation des aliments. Ils prennent les comprimés en respectant scrupuleusement les instructions - il est important de déterminer avec précision la posologie et de respecter les intervalles de temps.
  • Absorbants Les préparations pharmaceutiques de ce groupe aident à débarrasser le corps des substances nocives. Si, en présence de spasmes, le patient devient nauséeux et que des problèmes de peau se manifestent (éruptions cutanées, desquamation apparaissent), les mesures visant à éliminer les toxines deviennent prioritaires.

Le traitement n’est pas non plus sans antispasmodiques qui affectent les principaux symptômes. En plus des médicaments traditionnels No-shpy, les médicaments myotropes de la nouvelle génération peuvent être prescrits. Ceux-ci incluent Duspatalin, qui affecte les muscles lisses de l'intestin sans déranger le péristaltisme. Lorsque la situation est aggravée par le processus inflammatoire, des médicaments non stéroïdiens sont injectés dans le système pour soulager la douleur.

Régime intestinal

Si vous vous inquiétez régulièrement de malaise à l’estomac, prévoyez un régime alimentaire en fonction des caractéristiques du fonctionnement du tractus gastro-intestinal. Pour la constipation, suivez ces directives:

  • Il est utile de manger du pain aux grains entiers ou au son, mais en quantité minimale.
  • Les fruits et les légumes devraient être abondants.
  • Céréales préférées - orge, blé, orge, sarrasin.
  • La viande et le poisson ne prennent que des variétés maigres. Des carottes, du chou, des betteraves sont ajoutés aux bouillons.
  • Vous pouvez boire de l'eau purifiée non gazeuse, une compote de fruits frais ou secs, des jus dilués, du thé.

Sous l'interdiction des bonbons à la gélatine, gelée, farine de cuisson de la plus haute qualité.

En cas de tendance à la diarrhée, un régime excluant les irritations des muqueuses est prévu:

  • Le porridge servi uniquement sous forme d'essuyé.
  • La viande et le poisson sont cuits, ce qui rend le soufflé uniforme.
  • Les soupes sont bouillies sans addition de pommes de terre, de pâtes et fouettées jusqu'à obtenir un état de purée de pommes de terre.
  • La côtelette et le poisson haché sont préparés avec du riz.
  • Parmi les baies et les fruits, la préférence est donnée aux fruits aux propriétés astringentes: coing, myrtille et cornouiller.

Dans les deux cas, pour éliminer les spasmes, le thé fort et le café, les oignons, l'ail et les radis sont exclus du menu.

Quel médecin contacter

Les docteurs de plusieurs spécialités traitent les problèmes de l'intestin:

Cette dernière consultation n’est nécessaire que si l’on soupçonne des processus malins.

Si les dysfonctionnements graves sont exclus, les problèmes d'estomac sont résolus simplement. La révision des habitudes, l'abandon d'un mode de vie sédentaire, un aliment difficile à digérer viennent à la rescousse. Ils aideront à améliorer l'état et les techniques de relaxation qui affectent positivement le système nerveux et le tractus gastro-intestinal.

http://projivot.ru/kishechnik/bolit-kishechnik.html

Douleur dans les intestins: pourquoi cela se produit et comment vous aider

Nous vivons dans un monde non idéal. Les personnes de tous âges peuvent ressentir une lourdeur et une douleur à l'abdomen, qui surviennent pour diverses raisons - peu graves. Cependant, souvent, une personne, confrontée à un symptôme similaire, panique. Certains, au contraire, n'attachent pas beaucoup d'importance et essaient d'éliminer l'inconfort lié aux analgésiques. Ces deux solutions apparemment simples ne sont pas correctes, car elles ne résolvent pas le problème. Que faire s'il y a des douleurs dans les intestins? Tout d'abord, vous devez vous écouter attentivement et analyser la nature de la douleur et la cause éventuelle.

Activer la logique

Pour ne pas paniquer tout de suite, il faut penser de manière logique: s'agit-il exactement d'une douleur aux intestins ou existe-t-il une chance de développer une autre maladie des organes gastro-intestinaux? Si vous êtes sûr qu'il n'y en a pas, cela pourrait-il provoquer des douleurs intestinales? Peut-être est-ce une réaction aux produits laitiers? Ou la raison en est la longue abstinence dans la nourriture, les médicaments pris et peut-être un trouble de la motilité? Ayant décidé de ces questions, il sera plus facile de comprendre ce qui a mal tourné. Cependant, il ne s'agit que de la première étape.

Particularités des troubles intestinaux

Dans notre cavité abdominale, il y a d'autres organes que les intestins. L'ignorance de l'anatomie de votre propre corps peut conduire à une impasse en cas de douleur abdominale.

Un peu pour clarifier la situation aidera à analyser la nature de la douleur. Les raisons qui ont conduit à ce symptôme sont différentes et se font sentir différemment. Par conséquent, pour commencer, nous définissons la propriété de la douleur, qui peut se manifester:

  • les crampes (les troubles vont dépasser brusquement et de manière inattendue, puis se retirer pendant un moment indéfini, puis se rappeler à nouveau),
  • en continu.

Ensuite, essayez de comprendre la nature de la douleur:

Déterminez l'intensité de la douleur: forte, modérée, faible.

Après avoir clarifié ces points, essayez d’utiliser la méthode des exceptions.

Il est plus facile de vérifier si les entrailles sont la cause de tels problèmes. Pour ce faire, après la procédure de défécation, écoutez votre corps: si la douleur n’a pas diminué, il existe un problème avec un autre organe.

Un autre signe de problèmes intestinaux est une diminution de l'intensité de la douleur lors d'un changement de posture. Allongez-vous, par exemple, sur le ventre, les genoux collés au ventre. Aidé? En règle générale, pour les problèmes intestinaux, la douleur disparaît, car dans ce cas, la pression des gaz et des matières fécales sur les parois intestinales cesse. De plus, les gaz peuvent comprimer les organes voisins, ce qui est souvent la cause directe des douleurs intestinales.

Si les sensations douloureuses disparaissent lorsque la personne a pris la position fœtale, couchée sur le côté, il y a alors lieu de parler de problèmes de pancréas. Quels autres symptômes accompagnent l'inflammation du pancréas, appelée pancréatite - lisez cet article.

La différence suivante entre les problèmes intestinaux est l’indépendance entre la douleur et l’alimentation. Toutefois, si le cas est dans le côlon transverse sous l'estomac, la situation sera différente. Un estomac plein exercera une pression sur cet intestin, provoquant une douleur.

C'est important! Ne retardez pas le jeu de «devinettes» avec votre corps. Il est préférable de faire appel à des spécialistes, de passer des tests et d’effectuer des examens supplémentaires dans un établissement médical.

Portrait de douleur

Il n’est pas facile de comprendre les raisons de la maladie qui vous a pris.

Un petit peu pour clarifier la situation aidera portrait de la douleur. Ils peuvent être:

  • Crampes aiguës, localisées en bas. Il existe un syndrome du côlon irritable, ainsi qu'une colite, une entérite et des infections bactériennes.
  • Constant, douloureux. Certains des plus dangereux, surtout si une personne est tourmentée pendant plusieurs heures. Cela se produit lors d’une inversion ou d’une rupture du rectum, d’une reproduction abondante de vers, de tumeurs, alors n'hésitez pas à vous rendre à l’hôpital.
  • Continu, pointu. Vue encore plus dangereuse. Appelez immédiatement une ambulance.
  • Pointu, «poignard», pointu, localisé à partir du nombril à gauche, bas du ventre excitant. Une appendice enflammée, une obstruction de l'uretère, une perforation intestinale ou gastrique et une grossesse extra-utérine se produisent également chez les femmes.

IMPORTANT: Ce type de douleur nécessite non seulement un appel du médecin, mais également une intervention chirurgicale urgente!

Ce qui conduit à des maladies de l'abdomen

Mais revenons aux intestins. Tout à coup, tous les signes indiquent le problème de ce segment du corps humain. Comment comprendre ce qui a conduit à une telle nuisance, car dans toute maladie, le plus important est d'identifier les causes et le traitement.

Rappelez-vous l'anatomie: l'organe en question a des terminaisons nerveuses. Les nerfs sont fournis avec toutes les couches de l'intestin: ses muscles et ses parties sous-muqueuses. Il est nécessaire d'étouffer les spasmes des nerfs, qui réagissent immédiatement par une réaction douloureuse.

Il suffit qu'une partie de l'intestin soit enflammée. Dès que le sang se précipite sur la zone touchée, le tissu gonfle, les nerfs se contractent et la douleur se fait sentir.

En outre, la muqueuse intestinale peut être affectée. Bien qu'il n'y ait pas de terminaison nerveuse, la couche sous-muqueuse sous-jacente en possède et signale de graves dysfonctionnements internes.

La colite ulcéreuse, les helminthes, les tumeurs et les polypes entraînent généralement la défaite de la muqueuse intestinale.

Réduire la gamme de ces maux suspectés aidera à clarifier le lieu douloureux:

  • Spasmes, zone passionnante autour du nombril - un signe d’helminthiase,
  • spasmes à droite, s'étendant jusqu'à la jambe, région inguinale - appendicite,
  • douleur renversée, il est difficile de comprendre exactement où elle fait mal - le premier soupçon de la défaite de l’intestin grêle.
  • Tirer des sensations par le bas, près de l'anus, indique des hémorroïdes et des fissures rectales.

Comme la plus grande partie de l'intestin est située du côté gauche, l'estomac fait également mal, surtout du côté gauche. Localisation préférée - le côté gauche du nombril, parfois à droite.

Cependant, une douleur à gauche peut également apparaître en raison d'un dysfonctionnement du système génito-urinaire chez les personnes des deux sexes.

Une douleur dans le bas-ventre, à gauche du sexe faible, fait état d'une inflammation des appendices, d'une endométriose, de processus adhésifs.

La nature similaire de la douleur à droite indique des pathologies gynécologiques se développant dans le lobe droit d'organes femelles appariés.

Si une femme qui a récemment survécu à l'accouchement ressent une douleur dans la région anale, du côté gauche ci-dessous, les ligaments pourraient être endommagés. Les spasmes pendant les règles et les efforts confirmeront ce diagnostic.

Pour les femmes en âge de procréer, pour les douleurs abdominales basses, l'endométriose est ajoutée à la liste des affections du côté gauche.

La douleur du côté gauche est associée à une inflammation intestinale, en particulier si la personne commence à remarquer des changements dans la consistance des selles, des traces de sang, du mucus. Le patient souffrira également de flatulences, de gonflements graves, de diarrhée et de coliques.

Les maladies suivantes peuvent entraîner une inflammation: colite, dysbactériose, entérocolite, hernie, helminthiase, etc.

Manger une grande quantité de nourriture avec des produits de fermentation entraîne une accumulation de gaz dans les intestins, provoquant une colique sévère.

Le risque d'inflammation intestinale est que cela conduit souvent à la stagnation des matières fécales, lesquelles peuvent s'accumuler et se durcir dans l'intestin. Cela indiquera la présence de nausées (souvent des vomissements), de constipation, de sensations désagréables dans l'estomac. En outre, les sensations douloureuses du côté gauche indiquent parfois une appendicite. Il arrive que la douleur lors de l'inflammation de l'appendice soit ressentie du côté gauche, ce qui est associé à une tension musculaire du péritoine. La maladie est accompagnée de nausées ou de vomissements, de faiblesses, de malaises et d'une forte fièvre.

L'un des symptômes déroutants est la douleur simultanée à l'estomac et aux intestins. Dans ce cas, il y a plus d'une raison:

  1. Maladies infectieuses du gros intestin (colite, transversite), accompagnées de ballonnements et de grondements, appels fréquents à la défécation, selles molles avec sang et mucus.
  2. Syndrome du côlon irritable, dans lequel la constipation, les impuretés muqueuses dans les selles, la fatigue et la migraine ne sont pas exclus.
  3. Duodénite La muqueuse enflammée de l'intestin grêle entraîne également des nausées, des vomissements, une faiblesse et une forte fièvre.

Quand une personne a des spasmes graves de la région abdominale, des vomissements et de la température, il s’agit de l’état de l’abdomen aigu. Souvent la cause de la péritonite et de la pancréatite.

IMPORTANT: ne prenez pas d'analgésique dans ce cas, cela compliquera le diagnostic, ce qui entraînera une perte de temps. Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance pour une hospitalisation immédiate.

Plan d'action contre les spasmes

Alors, vous avez attrapé la douleur. Que faire dans cette situation? Devrais-je négliger l'assistance médicale qualifiée? Immédiatement, nous ne pouvons effectuer un traitement à domicile que dans le cas où tous les signes évidents indiquent des problèmes d'intestins. Avec une douleur assez tolérable et la capacité de se déplacer sans problèmes, le plan d'action est le suivant:

  1. Prenez un antispasmodique. Vous pouvez utiliser No-shpa, Spasmalgon, Papaverine et des médicaments similaires;
  2. Prenez une position dans laquelle vous vous sentez le plus à l'aise et détendu et attendez 30 minutes.

Si l'analgésique a fonctionné - ne vous précipitez pas pour rouler avec bonheur, l'organe malade a encore besoin d'une rééducation. Prendre des mesures supplémentaires:

  1. La douleur peut être due à un retard dans les selles pendant plusieurs jours, alors assurez-vous de boire un laxatif dans ce cas;
  2. Essayez de vous libérer de l'accumulation de gaz dans les intestins, en caressant votre pot dans le sens des aiguilles d'une montre.
  3. Prenez Smektu dissous dans de l’eau ou un ou deux comprimés de charbon actif pour éliminer les ballonnements.

En règle générale, une personne qui souffre de douleurs fréquentes dans la région intestinale est aidée en buvant beaucoup d'eau. Pendant la journée, vous devez boire 8 verres - pas de compote, de jus de fruits, de soupe - c’est de l’eau pure. Cette méthode simple a un effet positif sur la motricité et soulage la constipation.

Même si ces manipulations conduisent à une amélioration, il n’est pas nécessaire de reporter la visite à l’hôpital, où vous devrez passer des tests:

  • Coptogramme - révélera des défauts digestifs,
  • Fèces sur la liste des oeufs,
  • Fèces pour identifier la dysbiose.

Les résultats de l'analyse indiqueront au médecin quel examen prescrire à l'avenir, afin de clarifier le diagnostic et de déterminer le traitement.

Il est particulièrement important de consulter un médecin présentant les caractéristiques suivantes:

  • l'apparition soudaine d'une constipation persistante et de douleurs dans les intestins;
  • alternance de constipation et de diarrhée;
  • Douleur intestinale gauche et droite qui ne s’arrête pas la nuit;
  • la survenue de spasmes non associés aux repas;
  • la présence de sang dans les matières fécales;
  • selles molles pendant des jours;
  • perte de poids soudaine.

IMPORTANT: ces symptômes indiquent une maladie grave et dangereuse dans laquelle une personne a besoin d'un traitement urgent.

Symptômes du syndrome du côlon irritable

Une cause fréquente de douleur à l'estomac est l'irritation des intestins. Dans ce cas, la maladie est une rébellion typique des intestins, ils émettent des grondements et bouillonnent. Le dessous ou le côté gauche de l'abdomen subit parfois des spasmes d'une telle force que la personne se couvre de sueur froide et ressent une douleur qui irradie dans le bas du dos. En règle générale, cela se termine avec des selles molles.

Le problème est que de tels symptômes peuvent durer plus d'une journée sans supprimer les médicaments habituels dans de tels cas.

Souvent, seul un médecin peut guérir le syndrome du côlon irritable. Le traitement complet de cette maladie comprend:

  • Prescrire certains médicaments
  • Les compléments alimentaires,
  • Utiliser des techniques de relaxation psychologique,
  • Maintenir un régime avec une teneur prédominante en cellulose et en pectine.

De telles mesures éliminent les causes du syndrome du côlon rebelle: nutrition inadéquate, stress, écologie médiocre, etc.

Un traitement complet apportera une récupération après quelques semaines, ce qui n’est pas obtenu par l’usage exclusif de médicaments.

Dans ce cas, la simple absorption de comprimés ne donne pas de résultats positifs.

Ainsi, il devient clair que si les intestins sont malsains - ça va faire mal

le plus souvent sur le côté gauche de l'abdomen, où se trouve la partie descendante et sigmoïde du côlon.

Cependant, toute localisation de syndromes douloureux nécessite des recherches plus approfondies au sein d'une institution médicale.

Grossesse et problèmes intestinaux

La douleur intestinale est une plainte fréquente pendant la grossesse. Tout cela à cause de l’hormone progestérone, qui provoque une perturbation du tractus gastro-intestinal et un inconfort. Il a un effet relaxant sur les parois de ces organes.

Souvent, ne réalisant pas que c’était les intestins qui tombaient malades, les femmes enceintes commençaient à paniquer. Mais la douleur intestinale présente certaines particularités:

  • Localisation de crampes abdominales directement sur son fond,
  • La présence de diarrhée et de spasmes chez les dysbactérioses ou IBS (des tests de laboratoire sont nécessaires pour confirmer),
  • La combinaison de flatulences et de spasmes, qui dure plusieurs mois, indique que les intestins sont irrités.
  • La présence d'une envie accrue de visiter les toilettes, une sensation de selles incomplètes due à la contraction du côlon.
  • La combinaison des nausées et des spasmes qui se produisent avec la dysbiose, la gastrite, le SCI et la colite.
  • La combinaison de saignements au cours des selles, de spasmes et de douleurs dans l'anus indique une tumeur, des hémorroïdes et des polypes des parois intestinales.

Symptômes de la colique intestinale

L'envie aiguë de déféquer accompagnée de douleurs dans le bas de l'abdomen parle de colique intestinale. Ses raisons sont les suivantes:

  • Changer radicalement les habitudes alimentaires des femmes enceintes,
  • L'effet négatif de la progestérone sur le tractus intestinal: la motilité ralentit, les produits de transformation des aliments se développent.
  • La pression de l'utérus croissant sur les intestins.

Prévention des flatulences et des crampes dans les douleurs intestinales - le bon régime: régularité, à l'exception des grosses portions, fumés, sucrés, épicés. Une bouteille d'eau chaude aidera à soulager une douleur aiguë.

Tout d'abord, une femme enceinte doit se calmer, le stress aggrave toujours la situation. Vous pouvez consulter par téléphone avec votre médecin, et avec des selles liquides prolongées pendant plus de 2 jours, des nausées, des vomissements et de la fièvre, ne refusez pas l'hospitalisation.

Des aides dans la lutte pour la santé intestinale

Analysons donc pour le développement général les principales méthodes de traitement des affections intestinales examinées. Peut-être que nous prenons une note pour consulter plus tard le médecin et l'inclure dans notre programme de récupération.

Traitement médicamenteux

Afin de sélectionner le mélange précieux qui sauvera une personne des symptômes désagréables, le médecin doit d'abord établir le diagnostic correct. Quel type de potion de guérison peut traiter les maladies suivantes?

Dysbactériose

Ici, il importe tout d’abord de prendre des probiotiques, qui contiennent des bactéries bénéfiques. Ils amélioreront la microflore intestinale, dont les dommages ont été causés par une infection et des antibiotiques. Le processus digestif et l'équilibre des bactéries dans le corps seront restaurés avec succès. Et les prébiotiques normalisent la motilité intestinale, ce qui conduit également à la dysbiose.

Candidose intestinale

Dans cette forme de dysbactériose longue et non traitée, les microorganismes fongiques prolifèrent activement. Les vaincre et renforcer le système immunitaire facilitera la prise d'antimycotiques ou d'antifongiques.

Syndrome du côlon irritable

Cette maladie provoque chez l'homme des spasmes, de la constipation ou de la diarrhée, qui peuvent être éliminés avec des antispasmodiques, des fibres, des sorbants, des probiotiques et des prébiotiques.

Entérite et colite

Astringents, agents d’enduction, médicaments anti-inflammatoires, antibiotiques aideront à faire face à l’inflammation de la membrane muqueuse de l’intestin grêle et du gros intestin. Si une infestation de ver est détectée, des substances anti-parasitaires sont ajoutées.

En cas de colite non spécifique, des hormones et des immunosuppresseurs sont également traités.

Parfaitement soulager les symptômes de maux intestinaux à base de plantes et autres remèdes populaires:

  • La décoction de fleurs de camomille, de millefeuille et de sauge élimine l'inflammation, améliore les capacités motrices et restaure la microflore.
  • Le jus de pommes de terre rouges enveloppe et guérit les parois intestinales.
  • La teinture d'ail détruit les microorganismes pathogènes, élimine la dysbiose.
  • L'ortie, l'écorce d'argousier et l'achillée millefeuille aident à la constipation.
  • Le bouillon d’écorce de chêne a un effet positif sur la diarrhée.
  • La gelée d'avoine aide parfaitement à la candidose et à la dysbactériose.

Bonne nutrition

Lorsque des problèmes intestinaux doivent suivre ces règles dans le régime:

  1. Supprimez de l'alimentation les aliments frits, gras, fumés, riches, ainsi que le café et les boissons gazeuses.
  2. Donner la préférence aux plats cuits à la vapeur.
  3. Pour s'habituer à manger souvent, mais par petites portions, oublier la nuit.
  4. Inclure dans le régime alimentaire des fruits, des herbes et des légumes.
  5. Établir un régime de consommation Le taux quotidien d'eau pure - 1,5 litres. Boire n'est pas souhaitable avec les repas.

IMPORTANT: Il est nécessaire de suivre un régime alimentaire non seulement pendant les manifestations des symptômes, mais également après les avoir éliminées.

Les émeutes dans l'estomac - un compagnon fréquent tout au long de la vie humaine. Il est tout à fait possible de les éliminer, il suffit d'être patient, d'agir de manière rationnelle et de ne pas négliger l'assistance médicale. Et surtout, ne perdez pas espoir et vous pourrez vaincre toute maladie!

Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.

http://pdoctor.ru/health/boli-v-kishechnike.html

Élimination de la douleur intestinale

Il est largement admis que la douleur dans les intestins est nécessairement associée à toute maladie de cet organe. Cependant, ce n'est pas tout à fait vrai.

Des douleurs intestinales peuvent apparaître chez les hommes et les femmes en raison des effets irritants de certains aliments et de certains médicaments, de l'appétit prolongé et de troubles de la motilité.

Comment les intestins peuvent-ils faire mal?

Lorsque la gêne abdominale commence, il n’est pas toujours possible de comprendre immédiatement que les intestins font mal, et pas un autre organe situé dans la cavité abdominale.

La douleur dans les intestins peut être différente.

Selon la raison qui les a provoqués, la douleur est divisée en:

  1. Crampes - l'inconfort survient brusquement et peut dépasser à tout moment;
  2. continu.

La douleur peut être:

Selon le degré d'intensité, la douleur est forte, modérée et faible.

Le premier signe indiquant que l'intestin a mal, et non un autre organe, peut être considéré comme un affaiblissement ou une augmentation de l'inconfort pendant ou après la défécation.

Si l’inconfort de l’abdomen diminue après le dégagement de gaz, il est très probablement causé par les intestins.

La douleur dans les intestins se distingue de l'estomac par l'absence de lien traçable entre l'inconfort et la nourriture. Le côlon transverse, qui se trouve directement sous l'estomac, constitue une exception.

S'il est enflammé, la douleur après avoir mangé apparaît dans l'intestin, du fait que l'estomac débordant exerce une pression sur cette région.

Si l'intestin vous fait mal, un changement de position du corps peut aider. Il suffit de trouver une posture confortable, par exemple, pour vous allonger sur le ventre et pliez vos genoux sur le ventre, au moment où la fente s'arrête.

Il n'est pas nécessaire de prendre cette position particulière - cela peut être n'importe quoi.

L'essentiel est qu'il puisse être utilisé pour neutraliser la pression sur les parois intestinales des gaz et des matières fécales - ce sont les causes les plus courantes de douleur dans l'intestin.

Les gaz non seulement font éclater les parois de l'intestin, mais exercent également une pression sur les organes voisins.

Douleur et malaise dans l'abdomen - c'est ce qui se trouve à la surface, mais les véritables symptômes de maladies intestinales ne peuvent être détectés qu'après un examen et des tests du matériel.

La nature de la douleur peut indiquer au médecin quels autres symptômes vous devez rechercher afin de poser un diagnostic.

Les douleurs coliques aiguës ci-dessous sont les symptômes du SCI, de la colite, de l'entérite et des infections bactériennes.

Les douleurs constantes sont des symptômes dangereux, surtout si elles ne s’arrêtent pas au bout de quelques heures.

Ils peuvent indiquer une torsion de l'intestin, des tumeurs, une défaite massive par les helminthes. Après avoir constaté de tels symptômes, vous devez contacter immédiatement un établissement médical.

Les douleurs abdominales aiguës et continues sont des symptômes de maladies potentiellement mortelles. Vous devez donc immédiatement appeler le médecin à la maison.

Des symptômes tels que douleur aiguë, aiguë et «poignard» à gauche du nombril ou du bas-ventre indiquent les pathologies suivantes:

  • pour les femmes, pour la grossesse extra-utérine;
  • obstruction de l'uretère;
  • une crise d'appendicite;
  • perforation de l'intestin ou de l'estomac.

Dans ces cas, le patient nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Causes de la douleur dans les intestins

Pour comprendre pourquoi les intestins peuvent être douloureux, vous devez savoir comment cet organe fonctionne. Pour l’apparition de douleurs, des crampes et une compression des terminaisons nerveuses sont nécessaires.

Les causes des spasmes peuvent être mécaniques ou végétatives. Il y a peu de nerfs dans les intestins, mais il y en a assez pour que l'organe puisse signaler une douleur aux problèmes qui s'y posent. Les nerfs pénètrent dans toutes les couches de l'intestin, du musculaire au sous-muqueux.

Causes fréquentes de douleur - inflammation de diverses parties de l'intestin. Pourquoi le corps réagit-il à l'inflammation par la douleur?

Le fait est que pendant l'inflammation, le sang afflue au point sensible, les tissus gonflent, les terminaisons nerveuses sont comprimées.

Les causes de la douleur peuvent être la défaite de la muqueuse intestinale. La couche muqueuse elle-même est dépourvue de terminaisons nerveuses, sinon la personne ressentirait le mouvement des masses fécales le long de l'intestin.

Mais dans la couche sous-muqueuse située en dessous, des terminaisons nerveuses sont présentes et réagissent à toute lésion suffisamment profonde de l'intestin de l'intérieur.

Causes des lésions de la muqueuse:

  • les helminthiases;
  • colite ulcéreuse;
  • polypes et tumeurs.

Indiquer les causes de la maladie peut l'endroit même, dans lequel on ressent une gêne:

  • les spasmes autour du nombril indiquent une infection à helminthes;
  • les spasmes du côté droit, s'étendant jusqu'à la jambe et à l'aine, parlent d'appendicite;
  • une douleur renversée sans localisation spécifique peut être un symptôme de lésions de l’intestin grêle (entérite, intoxication alimentaire);
  • causes de la douleur ci-dessous, dans l'anus et l'anus - les hémorroïdes et les fissures rectales.

La douleur dans les intestins se produit souvent à gauche, à droite elle apparaît rarement. Le site de la douleur intestinale est la région située à gauche du nombril, mais parfois, il donne à droite.

Cela se produit car la plupart des intestins sont à gauche. Sur le côté gauche se trouvent la partie principale de l'intestin transverse et le côlon descendant, les boucles les plus grandes de l'intestin grêle.

En plus de l'intestin, les organes des systèmes urinaire et reproducteur des hommes et des femmes peuvent être à l'origine de douleurs à gauche.

Chez la femme, la douleur à gauche, qui diminue, peut indiquer une pathologie gynécologique unilatérale: inflammation des ovaires, adhérences, endométriose.

Une douleur similaire du côté droit indique les mêmes problèmes - cela signifie que le processus pathologique a affecté le côté droit des organes couplés.

Chez les femmes qui ont récemment accouché, des lésions aux ligaments peuvent expliquer des douleurs à l'anus, au bas et à l'abdomen.

Les symptômes supplémentaires de cette pathologie seront des douleurs pendant la menstruation et pendant les efforts.

L'endométriose peut être une cause de douleur dans la région intestinale. Cette maladie n'apparaît que chez les femmes en âge de procréer.

La douleur causée par l'endométriose peut être observée dans le bas de l'abdomen ou à gauche - cela dépend de la localisation de la prolifération pathologique.

Comment réagir aux crampes?

Que peut-on et ne peut-on pas faire si l'intestin est malade? Est-il possible de supprimer cette douleur sans appeler un médecin à la maison?

Lorsque la confiance est totale que ce sont les intestins qui font mal et que la douleur n'est pas trop forte et vous donne la possibilité de bouger, vous devez procéder comme suit:

  • boire des antispasmodiques: No-shpu, Papaverin, Baralgin ou tout autre;
  • prenez une posture confortable et attendez une demi-heure.

Si, après l'anesthésie, l'inconfort de la région intestinale a disparu, vous pouvez procéder à la réhabilitation de l'organe.

Quelles mesures aident à éliminer les causes d'inconfort intestinal?

  1. Rappelez-vous quand était la dernière défécation;
  2. Si vous n'avez pas eu de selles depuis plusieurs jours, prenez un laxatif;
  3. Masser l'abdomen et le bas du dos. L'abdomen est massé dans le sens des aiguilles d'une montre - ceci correspond au sens du mouvement des masses intestinales. Le massage aidera également à se débarrasser des gaz dans le côlon;
  4. Vous pouvez éliminer les ballonnements dans la région abdominale en prenant plusieurs comprimés de charbon activé. Cela signifie qu’il est toujours disponible dans le coffre à pharmacie du foyer. Au lieu de charbon, vous pouvez boire de l'eau diluée Smektu.

Ceux qui sont sujets à des douleurs intestinales doivent boire au moins huit verres d’eau par jour. Cette technique normalise la motilité, aide à se débarrasser de la constipation.

Vous avez juste besoin de boire de l'eau, pas de thé, de café ou de compote. Nettoie particulièrement rapidement les intestins avec de l'eau fraîche non bouillie.

Il doit être bu le matin, l'estomac vide - dans quelques minutes, de légers spasmes commenceront dans le bas de l'abdomen et vous devrez vous rendre aux toilettes.

Pour que les spasmes et les douleurs intestinales n'apparaissent plus, il vaut la peine de prendre des mesures préventives:

  • ajuster la nutrition appropriée;
  • effectuez régulièrement des exercices de gymnastique sur les muscles abdominaux et le bas du dos pour restaurer le péristaltisme.

Une fois que les crampes abdominales et les douleurs intestinales ont diminué, il est utile de passer par une série d'examens.

Vous devez d'abord faire:

  • analyse des matières fécales sur les œufs de vers;
  • coprogramme pour détecter les problèmes digestifs;
  • examen bactériologique des matières fécales pour la dysbactériose.

Après avoir reçu les résultats du test, le médecin saura ce que vous devez faire ensuite. Peut nécessiter un examen matériel plus sérieux. Ce n’est qu’après cela que le gastro-entérologue diagnostiquera et prescrira un traitement.

Assurez-vous de contacter votre professionnel de la santé si:

  • le gros intestin était toujours vidé sans problèmes, mais la constipation persistante a commencé récemment et des douleurs sont apparues dans l'intestin;
  • diarrhée alternant avec constipation;
  • constamment, même la nuit, les intestins à droite ou à gauche font mal;
  • les crampes et la douleur surviennent indépendamment de la nourriture;
  • du sang est apparu dans les matières fécales;
  • la diarrhée ne s'arrête pas même la nuit;
  • sans aucune raison, vous avez considérablement perdu du poids.

Ces conditions sont des symptômes de maladies mettant la vie en danger et nécessitent un traitement immédiat.

Syndrome du côlon irritable

La cause la plus fréquente de douleur intestinale est le syndrome du côlon irritable. C'est ce qu'on appelle un complexe de problèmes conduisant à "l'émeute des entrailles".

Les tripes brûlent et urchat, spasmes du bas de l'abdomen ou du côté gauche, d'où apparaissent des sueurs froides sur la peau.

Les spasmes sont si forts qu'ils donnent le bas du dos du côté gauche et se terminent par une diarrhée.

Que faire si ces symptômes ne se sont pas arrêtés depuis plusieurs jours et que même le moyen habituel de «désordre» ne peut pas soulager les crises de bouffées de chaleur et la diarrhée?

Le traitement du syndrome du côlon irritable doit être prescrit par un médecin. Supprimer l'attaque d'IBS n'est pas si facile.

Il s'agit d'un trouble digestif chronique débilitant qui survient pour diverses raisons, notamment en raison d'une mauvaise écologie, d'erreurs alimentaires et du stress.

Pour se débarrasser du SCI, il faudra un traitement complet.

Heureusement, les médecins savent quel traitement est nécessaire si la patiente se préoccupe de la douleur du côté gauche de l'abdomen et de la diarrhée systématique.

Pour ce faire, utilisez:

  • les drogues;
  • additifs alimentaires;
  • relaxation psychologique;
  • un régime avec une teneur élevée en pectines et en cellulose.

Le traitement dans le complexe permet d'éliminer l'inconfort du côté gauche de l'abdomen pendant plusieurs semaines, ce qui n'est pas possible avec les seuls médicaments.

Le traitement médicamenteux du syndrome du côlon irritable seul ne donne pas de bons résultats.

Ainsi, la douleur intestinale se produit généralement du côté gauche de l'abdomen, car les parties sigmoïdes et descendantes du gros intestin, qui provoquent le plus souvent des douleurs, sont situées dans la moitié gauche de la cavité abdominale.

Mais en fait, peu importe où ça fait mal - au centre, la moitié gauche ou droite de l’abdomen. Dans tous les cas, le diagnostic doit être référé à un médecin.

Seul un spécialiste peut trouver la cause réelle de l'inconfort et prescrire un traitement.

http://protrakt.ru/kishechnik/boli.html

Publications De Pancréatite