Pourquoi blesse le côté droit de l'abdomen et près de la taille, les raisons

Le plus souvent, s’ils sont malades du côté droit de l’abdomen, on pense aux maladies du système digestif des organes (pancréas, vésicule biliaire, estomac ou douleurs latérales dues au foie, si la douleur est ressentie davantage devant l’abdomen) et aux maladies rénales (pyélonéphrite, autres types de maladies inflammatoires). processus dans les reins droit et gauche, si la douleur est ressentie plus derrière le dos). Mais la douleur dans l'hypochondre droit, surtout si elle fait mal au-dessous du niveau de la taille, peut être le symptôme d'une maladie du système urinaire et du système de reproduction des organes. Si vous avez très mal ou si vous tirez du côté droit, ces symptômes ne doivent pas être laissés au hasard. le passage de la pathologie à la forme la plus aiguë de son développement ou au stade chronique de la maladie peut entraîner l'apparition de complications indésirables et d'autres conséquences dangereuses. L'article décrit en outre les causes principales et les plus courantes de sensations douloureuses au-dessus et au-dessous de la taille, plus près du côté droit.

Contenu de l'article:

De fortes douleurs de crampes du côté droit de l'abdomen peuvent être considérées comme dangereuses lorsque la douleur apparaît très intense ou si elle vous fait légèrement mal, mais souvent ou périodiquement. La douleur n'est qu'un symptôme qui indique la présence d'un problème. Une douleur persistante ou récurrente au côté droit sont souvent des symptômes de maladies chroniques. Que faire pour se débarrasser rapidement de la douleur abdominale? Comment soigner rapidement une maladie, douleur aiguë ou sourde, palpitations lancinantes ou lancinantes dans le côté droit, douleur brûlante ou coupante. Un traitement complet et efficace de tout symptôme douloureux n’est possible qu’après avoir déterminé la cause de la maladie. Plus en détail dans l'article en détail sur la façon de déterminer la cause de la douleur dans l'abdomen par son type et son type.

Douleur à la taille, au-dessus et au-dessous de la taille, provoque

La douleur au niveau de la taille à l'abdomen gauche ou droit est le symptôme de nombreuses maladies et affections, allant de perturbations alimentaires banales conduisant à une flatulence accrue (ballonnements dans l'estomac) à des pathologies assez dangereuses de la colonne vertébrale ou du système urinaire (inflammation, formation de calculs rénaux). Considérons les plus courants:

1 Dorsopathie - ce terme est utilisé comme nom générique pour diverses maladies de la colonne vertébrale et des tissus environnants. Trois facteurs peuvent provoquer l'apparition d'une dorsopathie: une blessure au dos, des processus chroniques ou des modifications dégénératives. Tout cela peut causer des douleurs très fortes et intolérables du côté droit au niveau de la taille. La dorsopathie est dans la plupart des cas le résultat d'un mode de vie médiocre. Ses causes fréquentes sont les suivantes: mauvaise posture, faible mobilité, poids, etc. Cette maladie se manifeste par une douleur sourde et douloureuse du côté droit de l'abdomen, qui est aggravée par des mouvements brusques ou un effort physique. Pour se débarrasser de la dorsopathie, un traitement conservateur est appliqué, qui comprend les médicaments, la traction de la colonne vertébrale, les procédures de physiothérapie, telles que les applications de boue, les massages, l’électrophorèse, etc.

2 La protrusion est un processus dans lequel une saillie de la paroi du disque intervertébral se produit sans casser son anneau fibreux. Le plus souvent, cette pathologie affecte la colonne lombaire, de sorte que les sensations douloureuses sont localisées précisément dans la région de la taille, souvent douloureuse lors de la saillie du dos, derrière. En outre, il peut y avoir un engourdissement des membres, une chair de poule, une fatigue rapide et des troubles de la miction. Le traitement de la protrusion comprend un traitement médicamenteux, des changements de mode de vie et de l'exercice sur des simulateurs spéciaux.

3 La cystite est une maladie inflammatoire de la vessie et des voies urinaires. Lorsque le brossage peut blesser non seulement le bas-ventre, mais aussi les démangeaisons, l'apparition de douleurs lorsque vous urinez, même le sang peut sortir avec l'urine. Dans la plupart des cas, la maladie sera causée par des microbes pathogènes qui pénètrent dans le corps humain de l'extérieur. Cette pathologie est caractérisée par des mictions fréquentes avec du sang. Dans les cas graves, de la fièvre, des nausées, des vomissements et une turbidité de l'urine peuvent survenir. Le traitement principal de la cystite est l’antibiothérapie, dont l’action vise à détruire les agents pathogènes de la maladie. Les comprimés pour le traitement de la cystite et du soulagement de la douleur dans le bas de l'abdomen ne sont utilisés que si cela est nécessaire pour réduire l'intensité de la douleur. Il existe également un certain nombre de médicaments pour le traitement de l'infection et le traitement du processus inflammatoire.

Douleur dans le bas de l'abdomen, pourquoi avec douleur dans le côté droit

La douleur dans la région iliaque droite peut signaler le développement d’un certain nombre de maladies du système urinaire, des intestins et des organes reproducteurs. Par conséquent, pour déterminer la gravité de la situation, il est nécessaire d’analyser soigneusement non seulement la nature et l’intensité de la douleur, mais également les symptômes associés. Par exemple:

1 douleur aiguë et soudaine dans le quadrant supérieur droit proche du bas abdomen indique le plus souvent une rupture ou une torsion de l'organe (par exemple, l'ovaire de la femme), un blocage des canaux urinaires ou biliaires avec calcul, ainsi qu'une obstruction intestinale. Les symptômes d'hémorragie interne peuvent compléter le tableau clinique: rythme cardiaque rapide, perte de conscience, forte diminution de la pression artérielle, transpiration collante et troubles du rythme respiratoire. Si vous suspectez le développement d'une telle pathologie, consultez immédiatement un médecin.

2 En règle générale, une légère douleur dans le côté indique une inflammation lente, une altération de la circulation sanguine ou un signe de l'exacerbation d'une maladie chronique. Dans le même temps, il ne faut pas différer la visite chez un spécialiste pour diagnostiquer la cause des sensations désagréables et commencer un traitement en temps voulu;

3 La douleur dans le côté droit d'un caractère périodique indique souvent le développement de maladies dangereuses telles que l'appendicite et l'inversion des intestins. Dans le même temps, le patient peut ressentir des flatulences, des nausées, des vomissements, une distension abdominale et une perte d’appétit en raison d’une forte douleur tirante, sourde ou douloureuse du côté droit de l’abdomen. La situation est critique et nécessite une intervention chirurgicale immédiate, sinon le risque de décès est élevé.

La dépendance de la douleur à divers facteurs externes et internes

De nombreux patients associent l'apparition ou l'intensification de la douleur à certaines actions, ce qui peut également en indiquer la cause probable:

Douleur au côté droit de l'abdomen sous les côtes avant de manger, après ou pendant les repas

Une gêne au niveau du côté droit de l'abdomen survient le plus souvent une à deux heures après le repas, surtout si des aliments gras, frits ou trop épicés ont prévalu dans le régime alimentaire. Mais de par la nature de la douleur, on peut en dire beaucoup sur la raison de son apparition:

1 douleur de la nature arquée, qui donne au dos et est complétée par un goût amer dans la bouche, des nausées et des selles bouleversées, est un signe d'inflammation de la vésicule biliaire;

2 une augmentation progressive de la douleur, accompagnée de diarrhée, de distension abdominale, d'un engourdissement des extrémités et d'une tachycardie peut indiquer une dyskinésie ou une inflammation des voies biliaires;

3 douleurs douloureuses et lancinantes accompagnées d'éructations amères, hoquets prolongés, brûlures d'estomac, fatigue accrue et vertiges sont souvent le signe d'une maladie duodénite ou du bulbit.

Parfois, des sensations douloureuses après avoir mangé, localisées dans le côté droit de l'abdomen, signalent un processus inflammatoire dans l'estomac ou le pancréas, mais le plus souvent, de telles pathologies se font sentir avec une douleur dans l'hypochondre gauche. Quoi qu'il en soit, quel que soit le lieu de la douleur, une visite dans un établissement médical est obligatoire, sinon la maladie menace de graves complications.

Augmentation de la douleur dans l'hypochondre droit en marchant

La plupart des gens remarquent l'apparition d'une douleur lancinante sur le côté lors de la course ou de la marche rapide, et la nature de ce phénomène n'est pas encore totalement comprise. Certains experts pensent que l’augmentation soudaine de la circulation sanguine associée à l’activité physique entraîne immédiatement l’écoulement de sang dans les membres, en contournant la région diaphragmatique, ce qui entraîne un spasme des vaisseaux sanguins. En raison de ce que la douleur apparaît sur le côté de l'abdomen lorsque vous vous déplacez, tournez brusquement le corps d'un côté. Malade sur le côté peut et lorsque vous inspirez ou expirez pendant le sport, mais ce sont des symptômes de maladies complètement différentes. Vous pouvez minimiser l’inconfort pendant une course à l’aide d’un échauffement approfondi et d’un entraînement sur un estomac à moitié vide.

Si tout est partiellement clair avec les entraînements actifs, alors la douleur du côté droit, même avec les plus petits mouvements du corps, doit être alertée et devenir une raison de consulter un spécialiste. De tels phénomènes indiquent souvent le développement d'une inflammation dans le foie, la vésicule biliaire ou le caecum. S'il y a une douleur dans l'hypochondre droit lors de tremblements ou des sauts fréquents et soudains, il s'agit probablement d'une raison physiologique, mais il est impossible d'éliminer une pathologie, même dans ce cas.

Outre les pathologies des organes internes, divers troubles du fonctionnement du système musculo-squelettique, par exemple des maladies telles que la sciatique, l'ostéochondrose et d'autres, peuvent provoquer des douleurs lors du mouvement. La nature de la douleur dans l'hypochondre droit dépend de sa cause fondamentale et peut être une plainte, une douleur vive, une pulsation ou une dague.

Si vous avez mal au ventre en haut à droite lorsque vous inspirez, les causes

Beaucoup de gens croient à tort que la douleur pendant l'inspiration ne peut indiquer que des anomalies des organes respiratoires, mais ce n'est pas tout à fait vrai, il est donc recommandé de faire attention aux autres symptômes. Ainsi, une longue toux, une hyperthermie, une hémoptysie et un essoufflement indiquent la pathologie des poumons. Si la douleur survient après une blessure et est accompagnée d'un gonflement des tissus mous et d'un hématome, cela est probablement dû à une fracture des côtes. Un tableau clinique similaire est observé dans l'inflammation des muscles intercostaux et des terminaisons nerveuses. La péricardite, les coliques néphrétiques et l’embolie pulmonaire sont les maladies les plus dangereuses qui provoquent l’apparition de douleurs au fond d’une respiration profonde. Ces maladies nécessitent un traitement immédiat, sinon le décès ne peut être évité.

Si vous vous faites mal au côté droit et que vous vous sentez malade, diarrhée, diarrhée, menstruation?

Des sensations douloureuses de nature différente apparaissent souvent dans le contexte de tels états:

Les saignements menstruels accompagnent souvent des douleurs douloureuses ou fortement prononcées à l'aine, dans le bas de l'abdomen, plus près des organes génitaux de la femme. Chaque mois, plus de la moitié des femmes souffrent de sensations douloureuses d'intensité variable dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos. La nature de la douleur lors du saignement menstruel peut également varier, allant de la traction à la crampe. Des symptômes supplémentaires peuvent être la nausée, l'anorexie, des selles bouleversées et une faiblesse grave.

2 Diarrhée, diarrhée (selles molles fréquentes et prolongées). Un trouble intestinal associé à une douleur abdominale est le plus souvent accompagné de diverses infections à la toxicité. La douleur est aiguë, elle peut être localisée d'un côté, mais le plus souvent, elle s'étend à toute la région de l'abdomen. Les symptômes sont complétés par des nausées, des vomissements, de la fièvre, une léthargie générale et une sensation de soif.

3 Nausée ou nausée. Des sensations douloureuses dans la partie droite de l'abdomen sur fond de nausées incessantes signalent le plus souvent le développement de pathologies de la vésicule biliaire. La douleur est sourde, cambrée, accompagnée de démangeaisons, d'amertume dans la bouche, d'éructations, de tensions des muscles abdominaux et d'hyperthermie.

La dépendance de la douleur sur le genre est également importante. Très souvent, la douleur dans le côté droit de l'abdomen provoque des maladies qui, en vertu de la physiologie, sont inhérentes exclusivement aux hommes ou aux femmes.

Sensations douloureuses chez l'homme, provoque

L'inconfort du côté droit de l'homme provoque souvent diverses pathologies de la prostate. Si nous parlons de prostatite, la douleur a un caractère tirant et est accompagnée de brûlures au cours de la miction, de troubles de la fonction érectile et d'une augmentation de la température corporelle. Une douleur bénigne, des mictions fréquentes et douloureuses, un faible débit urinaire, une sensation de vidange incomplète de la vessie et une constipation peuvent indiquer une hyperplasie bénigne de la prostate.

Ce qui pourrait être si une femme a un côté droit malade du ventre

Dans la moitié faible de l'humanité, des douleurs dans le côté droit de l'abdomen peuvent signaler le développement de telles pathologies des organes reproducteurs:

1 La grossesse extra-utérine est une condition dangereuse dans laquelle l'embryon se fixe en dehors de l'utérus. Dans ce cas, une douleur aiguë au côté signale une rupture du tube et une hémorragie dans la région péritonéale. Dans de telles situations, une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire, sinon le risque de décès est élevé.

2 Apoplexie ovarienne - violation de l’intégrité des tissus de l’organe, mais simplement de sa rupture. Cela conduit à une hémorragie dans la cavité abdominale, qui s'accompagne d'une douleur aiguë. Le développement d'une hémorragie interne est indiqué par une diminution de la pression, une pâleur de la peau, une faiblesse générale, une bouche sèche et des frissons;

La torsion des jambes d’un kyste ovarien est un état pathologique, qui s'accompagne d’une vive douleur au côté, d’une hyperthermie, d’une tension de la paroi abdominale, d’un pouls rapide, de nausées et de vomissements. La suspicion de cette condition est la raison de l'hospitalisation immédiate et du traitement chirurgical;

4 inflammation aiguë des appendices - caractérisée par une douleur et un inconfort dans la région pelvienne et le bas du dos. Dans le cours aigu de la maladie, la douleur peut s'étendre à l'intérieur des cuisses, au rectum et au dos. Le tableau clinique est complété par des pertes vaginales purulentes, des saignements intermenstruels, des difficultés à uriner, de l'irritabilité et des frissons.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Le choix des options de diagnostic dépend de la gravité de la maladie et de ses manifestations cliniques. Ainsi, les patients souffrant de douleur aiguë et de suspicion de pathologies graves, par exemple, une rupture d'organes internes, sont diagnostiqués par échographie. Si une personne s'inquiète d'une douleur faible et douloureuse, le diagnostic peut être établi sur la base des résultats des tests de laboratoire. La méthode de traitement dépend également de la cause première de la douleur et peut consister en un traitement conservateur ou en une intervention chirurgicale.

http://lineuper.ru/pochemu-bolit-pravyj-bok-vnizu-zhivota-i-vozle-talii-prichiny.html

Douleur abdominale en haut à droite sous les côtes

Causes de développement, symptômes et traitement du cancer de la vésicule biliaire

Pendant de nombreuses années, luttant sans succès contre la gastrite et les ulcères?

Le responsable de l'institut: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle il est facile de soigner la gastrite et les ulcères en le prenant tous les jours.

Le cancer de la vésicule biliaire est un cancer rare. Dans celui-ci, les cellules d'une tumeur maligne infectent les parois et les tissus de cet organe interne.

Pour le traitement de la gastrite et des ulcères, nos lecteurs ont utilisé avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

La vésicule biliaire est un organe important du corps humain impliqué dans la transformation des aliments. Il est situé dans la partie supérieure de l'abdomen dans le foie. La tâche de l'organe interne est de stocker la bile, une substance responsable de la dégradation des graisses.

Le cancer de la vésicule biliaire commence dans la couche muqueuse interne de l'organe. Ensuite, la maladie se déplace vers la couche musculaire interne. Avec le développement de la maladie affecte la couche externe séreuse du corps.

Étapes de développement

Le cancer de la vésicule biliaire se développe à plusieurs stades et les symptômes et les méthodes de diagnostic peuvent différer pour chacun d’eux.

Stade zéro. À ce stade du cancer de la vésicule biliaire, il n’ya toujours pas de tumeur maligne. Mais cela ne signifie pas l'absence complète de la maladie. Au stade zéro, des cellules de développement anormal apparaissent dans les tissus de la vésicule biliaire, qui peuvent dans certaines conditions être transformées en cellules cancéreuses.

La première étape. A ce stade, la formation de cellules cancéreuses commence dans la membrane muqueuse interne de la vésicule biliaire:

  • le cancer n'affecte que la couche muqueuse (stade A);
  • le cancer commence à attaquer les muscles de la vésicule biliaire (stade B).

Deuxième étape À ce stade, les cellules cancéreuses dépassent les limites de la couche musculaire et commencent à attaquer les tissus voisins:

  1. Le cancer se propage aux tissus qui tapissent les parois de la vésicule biliaire et peut toucher les organes adjacents: le foie, les intestins ou l'estomac (stade A).
  2. Le cancer atteint les organes voisins, frappant auparavant les ganglions lymphatiques, et se propage par le système lymphatique (stade B).

La troisième étape. Le cancer de la vésicule biliaire se propage à travers les ganglions lymphatiques ou la paroi abdominale et pénètre dans les organes adjacents sous forme de métastases.

Quatrième étape. Les cellules cancéreuses anormales affectent les principaux vaisseaux qui alimentent le foie et la vessie: les principaux vaisseaux artériels et lymphatiques. Au dernier stade du cancer, tous les ganglions lymphatiques voisins sont touchés et la maladie se propage dans tout le corps.

Les causes

Selon les observations des scientifiques, toutes les femmes sont dans un groupe de risque potentiel pour la maladie. Le risque de tumeur maligne de la vésicule biliaire chez ce sexe est significativement plus élevé que chez l'homme. Selon les statistiques, les habitants des pays développés d'Amérique et d'Europe souffrent de plus en plus de cette maladie.

Les raisons exactes pour lesquelles les cellules saines du corps humain, y compris les cellules de la vésicule biliaire, commencent à changer et deviennent dangereuses pour l'homme, n'ont pas été établies. On sait qu'avant l'apparition des cellules cancéreuses, les cellules saines commencent à muter, leur ADN se modifie considérablement. Après la mutation, ces cellules commencent à se diviser de manière incontrôlable et à un taux très élevé, alors que d'autres cellules ralentissent leur croissance et même meurent.

Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter le risque de développer une tumeur maligne dans la vésicule biliaire:

  1. La vieillesse Dans le développement de toute tumeur cancéreuse, l’âge joue un rôle mineur: plus il est élevé, plus la probabilité de la maladie est élevée.
  2. Maladie biliaire (guérie ou en phase aiguë). Certaines personnes atteintes d'un cancer de la vésicule biliaire ont des antécédents de cholélithiase.
  3. Lésions bénignes sur les parois du corps (polypes). Avec certains facteurs indésirables, ils peuvent se transformer en tumeur maligne.
  4. Maladies infectieuses du corps. Toute infection présente dans le foie ou dans la vésicule biliaire augmente le risque de développer un cancer.
  5. Autres maladies de la vésicule biliaire.

Les symptômes

Au tout début de la maladie, les symptômes n'apparaissent pratiquement pas. La personne se sent normale ou interprète mal les symptômes de la maladie. Mais au fil du temps, le patient commence à ressentir les symptômes suivants:

  1. La douleur Des sensations douloureuses deviennent les premiers signes précurseurs d'un cancer de la vésicule biliaire. Une douleur intense, souvent sourde et prolongée, se situe dans la partie supérieure de l'abdomen, sous les côtes, à droite. Mais en raison de certains facteurs, l’endroit de la douleur peut varier: il va donner à la région de l’estomac, du cœur, du dos et des intestins.
  2. Jaunisse Dans la jaunisse, il se produit un changement de couleur de la peau, des muqueuses et du blanc des yeux vers la nuance jaune. Ce symptôme accompagne presque toutes les maladies du foie et de la vésicule biliaire. Mais en cas de cancer, le jaunissement de la peau n'est pas toujours noté. Certaines personnes peuvent conserver une couleur de peau normale.
  3. Symptômes d'intoxication générale. Avec le développement grave et rapide de la maladie chez l'homme, il peut y avoir un état de fièvre avec une augmentation brutale de la température jusqu'à 40 ° C.
  4. Le noeud dans la vésicule biliaire. En sondant les parois de cet organe, il est possible de noter l'apparition d'un petit nodule sur les tissus de l'organe. Selon le stade de développement de la maladie, le nodule peut augmenter. Dans les derniers stades de la maladie, il y a une augmentation du foie. Dans la quatrième étape, les nodules peuvent être nombreux. Les métastases de la tumeur au foie marquent également l'apparition de nodules.
  5. L'anémie La destruction des globules rouges se produit dans tout type de cancer dans les derniers stades. Avec l'anémie, une personne perd l'appétit, des vertiges, une faiblesse et des évanouissements.
    Des nausées et des vomissements peuvent apparaître tout au long de la maladie, le poids est considérablement réduit en raison de troubles digestifs et de problèmes d’appétit.

Mesures de diagnostic

Le problème du diagnostic précoce de la maladie est associé à l’absence de symptômes. Les signes d'une tumeur à ce moment sont pratiquement absents. Les symptômes similaires aux signes d'autres maladies de la vésicule biliaire sont une autre raison de la détection tardive de la tumeur.

Dans le diagnostic du cancer de la vésicule biliaire, les procédures suivantes sont effectuées:

  1. Inspection visuelle. Le médecin mène une enquête sur l'état de santé du patient et rejette les symptômes d'autres maladies. En outre, vu du médecin, la palpation de l'organe est obligatoire - elle recherche la possibilité de formation de nœuds.
  2. Échographie. Avec lui, vous pouvez déterminer plus précisément la présence d’une tumeur et sa localisation. L'échographie aide également à prévenir la pénétration de métastases dans d'autres organes et artères d'une personne.
  3. Analyse de certaines substances du foie. La fonction altérée de la vésicule biliaire affecte principalement le travail de cet organe interne.
  4. Test sanguin pour les marqueurs tumoraux. Cette analyse permet de déterminer la concentration de marqueurs tumoraux dans le sang humain. Si leur niveau est élevé, cela indique le développement d'un cancer dans un organe ou dans le sang.
  5. Tests sanguins généraux et biochimiques. Un test sanguin biochimique détermine le niveau d'hormones, dont la concentration est affectée négativement par une tumeur cancéreuse. La numération globulaire complète indique la vitesse de sédimentation ESR - érythrocytes. Plus la RSE est élevée, plus le stade de développement du cancer est élevé.
  6. Radiographie des voies biliaires. Cette étude permet de déterminer plus précisément l'emplacement du cancer.

Lors de l'examen du patient, on peut utiliser une imagerie par résonance magnétique, un scanner et une radiographie des organes de toute la ceinture abdominale.

Traitement

Le cancer de la vésicule biliaire est assez rare. Son principal danger réside dans le fait qu'il est très difficile de diagnostiquer la maladie à un stade précoce et que le traitement au dernier degré a peu de chance de réussir.

Lors du diagnostic de cette maladie, le traitement consiste principalement à localiser le processus et à contrôler la tumeur. Le traitement ne doit pas permettre la propagation de cellules anormales aux organes voisins.

Le traitement du cancer lui-même repose sur une combinaison de trois méthodes: chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie.

La chirurgie peut être effectuée de plusieurs manières. Aux premiers stades, il s'agit de la laparoscopie, lorsqu'un dispositif spécial est inséré dans la cavité corporelle à travers de petites incisions. Dans ce cas, seule la tumeur est enlevée. Avec le développement de la maladie, la vésicule biliaire peut être complètement enlevée, avec l'excision des vaisseaux lymphatiques à proximité.

La radiothérapie et la chimiothérapie sont effectuées après la chirurgie. Leur tâche consiste à tuer toutes les cellules cancéreuses qui ne peuvent pas être éliminées ou qui se sont propagées à d'autres organes de la cavité abdominale.

Avec la localisation du cancer et le début du traitement précoce aux premiers stades, le succès est garanti dans presque tous les cas.

Si les cellules cancéreuses se sont propagées dans d'autres organes et pénètrent dans le système lymphatique, la personne devrait être sous le contrôle permanent des médecins.

Dans ce cas, le traitement visera à maintenir un niveau de vie optimal pour le patient.

Comme toute maladie, le cancer de la vésicule biliaire peut être évité. La prévention des maladies comprend le traitement rapide des maladies du tractus gastro-intestinal, le maintien d'un poids optimal, la prévention des mauvaises habitudes, une nutrition adéquate, ainsi que du sommeil et du repos.

Découvrez quelles maladies provoquent des douleurs dans le côté droit sous les côtes

La douleur du côté droit sous les côtes peut être le symptôme d'un large éventail de maladies, car dans ce quadrant de l'abdomen, il existe un grand nombre d'organes vitaux: foie, rein, vésicule biliaire, duodénum et pancréas.
Dans certains cas, la douleur dans le côté droit du diaphragme ou de l'intestin grêle peut être ressentie. En raison du fait que l'hypochondre est imprégné d'une multitude de terminaisons nerveuses et de fibres musculaires, les sensations de douleur sont caractérisées par l'intensité et la netteté. Pour poser un diagnostic précis, il est nécessaire de décrire les symptômes de manière aussi détaillée que possible et d'indiquer l'emplacement exact de la douleur.

Localisation et nature de la douleur

Lors de l'examen initial, le thérapeute détermine la maladie possible en utilisant une palpation à deux mains de l'abdomen. En fonction du lieu de localisation et de la nature de la douleur, le médecin peut suggérer quel organe interne particulier est endommagé et nécessite des diagnostics supplémentaires. Pour ce faire, le patient doit indiquer le lieu de la douleur la plus intense: avant, latérale ou arrière.

Avant et côté sous les côtes

Maladies du foie

Les pathologies du foie sont le plus souvent la cause de douleurs au côté droit, puisque cet organe occupe presque toute la cavité de l'hypochondre droit. Le foie est un organe vital qui agit comme un filtre qui nettoie le corps des substances nocives. Les maladies du foie les plus courantes qui se caractérisent par une douleur du côté droit incluent les maladies suivantes:

L'hépatite

Maladie infectieuse du foie provoquée par les virus de l'hépatite A, B, C et D. L'infection se produit par voie parentérale (par la circulation sanguine), principalement lors de l'utilisation de seringues avec des aiguilles infectées. L'hépatite est également transmise lors de l'accouchement de mère en enfant et lors d'un contact sexuel.

Cette pathologie peut survenir aussi bien sous forme aiguë que chronique. Les douleurs de l'hépatite ont un caractère terne, douloureux et oppressant et sont localisées devant le côté droit sous les côtes. Renforce en respirant brusquement, en se penchant en avant ou en appuyant sur le ventre.

L'hépatite présente, en plus de la douleur, un certain nombre de symptômes caractéristiques:

  • jaunissement de la peau,
  • nausée constante
  • faiblesse générale et vertiges,
  • manque d'appétit.

Pour déterminer la présence du virus de l'hépatite B dans le corps, vous pouvez utiliser un test sanguin. Les hépatologues (pour la forme chronique) et les spécialistes des maladies infectieuses (pour l'évolution aiguë de la maladie) participent au traitement du foie. Le traitement de l'hépatite doit viser à détruire le virus et à réparer le tissu hépatique (prévention de la cirrhose). La thérapie antivirale est réalisée à l'aide de préparations à base de nucléosides et d'interférons. La négligence à long terme des symptômes et l’absence de traitement peuvent conduire à une cirrhose avancée et, par conséquent, à la nécessité d’une greffe du foie.

La cirrhose

Maladie inflammatoire du foie de nature chronique, caractérisée par un changement irréversible de l'épithélium de l'organe, par suite du remplacement du tissu parenchymal par des fibres conjonctives (cicatrices). Les volumes de tissus sains sont réduits et le foie cesse de fonctionner normalement.

Les causes de la cirrhose comprennent:

  • hépatite virale,
  • consommation prolongée d'alcool
  • Syndrome de Budd-Chiari
  • intoxication chimique grave
  • pathologies négligées des voies biliaires.

La douleur dans la cirrhose est sévère et a un caractère pulsant et vif. Renforcé par l'exercice physique, une respiration profonde et une modification de la position du corps. En plus des douleurs au côté droit, la cirrhose est caractérisée par une sensation d'amertume dans la bouche, une couleur jaunâtre de la peau, une perte de poids importante, une violation de la chaise (diarrhée et flatulences).

Diagnostiquer la cirrhose du foie, vous pouvez utiliser une enquête complète, qui comprend:

  • test sanguin biochimique,
  • Échographie,
  • biopsie tissulaire
  • coagulogramme,
  • CT

Le traitement est prescrit par un hépatologue et consiste à éliminer la cause de la maladie, à suivre un régime strict et à éviter l'alcool. Les stades avancés de la cirrhose nécessitent une greffe urgente d'un organe du donneur, sans quoi le foie perdra complètement sa capacité de travail et une issue fatale se produira.

Maladie de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est un petit organe du système digestif situé sous le foie. La fonction principale de cet organe est l’accumulation et l’excrétion de la bile (fluide qui favorise l’absorption des graisses et la promotion de la nourriture par le tube digestif). Les maladies de la vésicule biliaire, qui se caractérisent par une douleur dans le quadrant supérieur droit, incluent:

Dyskinésie de la vésicule biliaire

Maladie de la vésicule biliaire, dans laquelle la contractilité des parois du corps est réduite et les processus d'élimination de la bile sont perturbés. Le résultat est une accumulation de bile dans le corps.

Les causes de la dyskinésie incluent:

Pour le traitement de la gastrite et des ulcères, nos lecteurs ont utilisé avec succès le thé monastique. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • régime alimentaire inapproprié (prédominance d'aliments gras / frits, jaunes d'oeuf),
  • maladies chroniques du tube digestif,
  • stress
  • la ménopause chez les femmes
  • échec hormonal.

Il existe deux formes de cette maladie:

  • hyperkinétique (augmentation de la fréquence des contractions de l'organe)
  • hypokinétique (diminution de la fréquence des contractions de l'organe).

La douleur dans la dyskinésie de la vésicule biliaire est à court terme et pulsée. Augmentation après avoir mangé des aliments gras ou épicés. Outre la douleur intense dans le quadrant supérieur droit, la dyskinésie se caractérise par l'apparition d'un goût amer dans la bouche, de nausées, d'épuisement, de diarrhée et de flatulences.

Pour diagnostiquer la dyskinésie de la vésicule biliaire, vous pouvez utiliser:

  • analyse biochimique du sang,
  • Échographie,
  • sondage duodénal.

Le traitement est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à suivre un régime, en utilisant des médicaments cholérétiques, des antispasmodiques et des procédures physiothérapeutiques. Si la maladie n'est pas traitée, des complications peuvent survenir, y compris conduisant à l'ablation d'un organe.

Maladie biliaire

Maladie causant la formation de calculs dans la vésicule biliaire et les voies biliaires. Les causes principales de la cholélithiase incluent une accumulation prolongée de bile dans la cavité corporelle et une augmentation de la concentration de sels minéraux dans la composition de la bile en raison d'une violation des processus métaboliques dans le corps. Les pierres sont formées de grosses particules de bile qui ne peuvent pas quitter la vésicule biliaire par elles-mêmes.

Les douleurs de la lithiase biliaire sont caractérisées par des accès de coliques périodiques, accompagnés d'une vive douleur lancinante à l'abdomen droit. Augmentation après avoir mangé des aliments gras ou épicés, en appuyant, en se penchant en avant et sur le côté. En plus des douleurs aiguës dans l'hypochondre droit, la maladie des calculs biliaires se manifeste par des nausées, une diarrhée, une indigestion et un météore.

Pour diagnostiquer cette maladie, vous pouvez utiliser:

  • analyse biochimique du sang,
  • Échographie,
  • cholécystocholangiographie.

Le traitement est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à enlever ou à détruire les calculs, à suivre un régime strict, et à prendre des médicaments anti-inflammatoires. Vous pouvez enlever les calculs avec la lithotripsie, la dissolution acide des calculs et la chirurgie. L'absence de traitement peut entraîner une augmentation de la douleur et de l'inflammation de la vésicule biliaire, suivie de l'ablation de l'organe.

Cholécystite aiguë

Maladie aiguë de la vésicule biliaire, qui développe une inflammation rapide des parois de l'organe. Les principales causes de cholécystite aiguë incluent le blocage des voies biliaires par des calculs et l’infection provoquant une inflammation (streptocoque, intestinale, staphylocoque).

Une douleur sévère accompagnée de cholécystite se produit dans l'hypochondre droit et présente un caractère constant et pressant. Renforce avec une haleine forte et après avoir mangé des aliments frits ou gras, les jaunes d'œufs.

En plus de la douleur caractéristique, la cholécystite est accompagnée de:

  • nausée
  • violation de la chaise (diarrhée ou constipation),
  • flatulences
  • rot,
  • goût amer dans la bouche,
  • augmentation de la température.

Pour diagnostiquer cette maladie est possible avec l'aide de l'analyse biochimique du sang, des ultrasons de la vésicule biliaire et des conduits. Le traitement est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à éliminer l'inflammation, à nettoyer l'estomac et les intestins, à prendre des antispasmodiques et à suivre un régime strict. Dans certains cas, une procédure de cholécystectomie est réalisée (une aiguille est insérée dans la vésicule biliaire, à travers laquelle la bile stagnante est extraite).

Maladie du diaphragme

Le diaphragme est un septum musculaire qui sépare les organes abdominaux de la poitrine. Le diaphragme est situé sous les côtes (sous les poumons) et participe au processus de respiration, s’étendant pendant l’inhalation. Les anomalies suivantes du diaphragme peuvent causer des douleurs dans le quadrant supérieur droit:

Hernie diaphragme

Maladie dans laquelle des organes internes pénètrent de la poitrine dans la cavité abdominale et inversement. Les causes d'une hernie incluent un défaut congénital ou acquis des organes internes: un œsophage court, une faiblesse des muscles du diaphragme. Lorsque la hernie atteint une taille importante (jusqu'à 5 cm), des douleurs apparaissent dans la zone du plexus solaire, qui sont transmises à la région de l'hypochondre droit. La douleur a un caractère périodique et pressant. Renforce en poussant un soupir, en se penchant en avant et en appuyant sur la zone située sous les côtes.

En plus de la douleur, l'hypochondre droit peut survenir:

  • essoufflement
  • lourdeur après avoir mangé,
  • ballonnements
  • manque d'oxygène.

Diagnostiquer une hernie du diaphragme en utilisant des ultrasons et une IRM. Le chirurgien s'occupe du traitement de cette maladie. Éliminer le défaut ne peut être que chirurgicalement.

Diaphragmatite

La plèvre est la maladie dans laquelle la membrane externe du diaphragme est enflammée. La source de l'inflammation est l'abcès abdominal, la péritonite ou d'autres maladies inflammatoires du tractus gastro-intestinal. La diaphragmatite est douloureuse lorsque vous respirez (inspirez / expirez) et que vous présentez un caractère douloureux. Augmente lorsque la position du corps change (se tourne sur le côté).

Outre le syndrome douloureux, les symptômes suivants peuvent être présents:

  • température élevée
  • œdème pulmonaire
  • ballonnements
  • difficulté à respirer (il est impossible de respirer profondément).

Le traitement est prescrit par le chirurgien et consiste en un traitement anti-inflammatoire et en une élimination de l'œdème. L'absence de traitement peut entraîner la suffocation.

Maladies du duodénum

Le duodénum est situé entre l'estomac et l'intestin grêle. Dans la cavité de l'intestin, les aliments se divisent en protéines, lipides et glucides à l'aide d'enzymes sécrétées par le pancréas. La douleur dans l'hypochondre droit à l'avant peut être causée par les pathologies duodénales suivantes:

Une maladie dans laquelle des plaies ou des ulcères se forment dans les parois intestinales. Les microbes Helicobacter pylori, responsables de la destruction de la membrane muqueuse, sont responsables de l’affaiblissement des fonctions protectrices du duodénum. Ce microbe peut être trouvé dans chaque seconde habitant de la planète, mais l'ulcère peptique affecte loin de tout le monde.

Les causes de l'activation microbienne incluent:

  • mauvaise nutrition,
  • stress
  • abus d'alcool, aliments gras / frits,
  • prédisposition génétique.

La douleur intense liée à l’ulcère peptique est localisée dans l’hypochondre et présente un caractère constant et douloureux. Renforce avec la pression et après avoir bu de l'alcool.

En plus d'une douleur intense dans l'hypochondre droit, l'ulcère provoque:

  • nausée
  • perte d'appétit
  • réduction de poids
  • problèmes avec la chaise.

Le traitement d'un ulcère est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à restaurer les parois intestinales, à détruire les bactéries et à suivre un régime. Si l'ulcère n'est pas traité, il y aura un risque de perforation et de perforation.

Duodénite chronique

Une maladie dans laquelle il y a une inflammation du duodénum. La duodénite peut survenir aussi bien sous forme aiguë que chronique. Les causes de cette maladie comprennent la malnutrition (un excès d'aliments frits et gras) et l'abus d'alcool. La douleur dans la duodénite est localisée dans la région de l'hypochondre droit en avant et présente un caractère éclatant et paroxystique. Renforce en tournant et en pliant le torse sur le côté.

En plus de la douleur caractéristique dans l'hypochondre, la duodénite provoque:

  • nausée constante
  • une indigestion
  • selles perturbées (diarrhée et flatulences).

Le traitement de la duodénite est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à suivre un régime strict, à restaurer la microflore intestinale et à normaliser les processus digestifs. Si la duodénite n'est pas traitée, un ulcère peut survenir.

Maladies du pancréas

Le pancréas est un organe du tube digestif impliqué dans la production d'enzymes digestives qui aident les aliments à digérer le corps. En plus de participer activement aux processus de digestion, cet organe produit l'hormone insuline, dont dépend la glycémie.

Pancréatite

Une maladie dans laquelle il y a une inflammation du pancréas. La maladie peut survenir sous forme aiguë ou chronique.

Les causes de la pancréatite comprennent:

  • maladies duodénales,
  • traumatisme abdominal,
  • invasions helminthiques,
  • hépatite
  • cochon
  • prédisposition génétique.

La douleur a un caractère environnant et vif. Aussi la pancréatite est accompagnée de:

  • nausée
  • la diarrhée,
  • vomir
  • faiblesse générale
  • des vertiges.

Le diagnostic est réalisé par échographie, palpation à deux mains, prise de sang et fèces. Le traitement de la pancréatite est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à éliminer la maladie principale, à suivre un régime, à restaurer la microflore intestinale et à normaliser la digestion.

Douleur des helminthes
Ascaridiose

La maladie dans laquelle l'intestin est affecté par les plus grands helminthes ascaris. La longueur maximale de ces vers peut atteindre 15 cm. Ils vivent dans l'intestin grêle, ne provoquent pas de symptômes dans l'anus. L'infection se produit lors de l'ingestion de larves ou d'œufs d'Ascaris.

Les causes principales de l'ascaridiose sont la consommation de légumes et de fruits non lavés, qui sont en contact avec les excréments d'animaux.

La douleur dans cette maladie est localisée dans l'hypochondre droit en avant et a un caractère constant et douloureux.

En plus de la douleur, l'ascaridiose est caractérisée par:

  • augmentation de l'appétit
  • réduction de poids
  • nausée
  • la diarrhée

Diagnostiqué avec analyse des selles et tests sanguins biochimiques. Le traitement est effectué avec des médicaments. Si l'ascaridiase n'est pas traitée, les vers vont pénétrer dans les organes et perturber leur travail.

Giardiase

Cette maladie survient lorsqu'un organisme est infecté par des parasites Giardia. Le plus souvent affecte l'intestin grêle et le foie. L'infection se produit à partir de l'environnement externe: mains sales, légumes et fruits non lavés.

La douleur dans la giardiase est localisée dans le haut de l'abdomen, donnant dans l'hypochondre droit. Le syndrome douloureux augmente avec l'inflammation et la giardiase aiguë.

En outre, cette maladie est accompagnée par:

  • vomir
  • nausée
  • éruption cutanée,
  • perte de poids nette.

La giardiase est diagnostiquée par analyse des selles. Le traitement consiste à suivre un régime, à prendre des médicaments, à restaurer la microflore intestinale. Pourquoi Giardia installé précisément dans l'intestin grêle, ne peut répondre au médecin qu'après l'examen.

En dessous des côtes

Maladies de l'intestin grêle

Dans l'intestin grêle, le processus de division de substances complexes en substances plus simples et leur absorption ultérieure dans le sang ont lieu. Les parois de l'intestin grêle absorbent les minéraux alimentaires, les vitamines et les sels, qui sont le principal matériau de construction du corps humain.

Entérite chronique

Maladie inflammatoire de l'intestin grêle, dans laquelle il y a violation des fonctions de la digestion. Les principales causes d'inflammation sont les agents pathogènes des maladies infectieuses de l'intestin (rotavirus, dysenterie, Yersinia, Salmonella).

Le processus chronique se développe après une infection aiguë lorsque l'agent pathogène est vaincu. La douleur dans l'entérite chronique se produit dans la région du côté droit sous les côtes et a un caractère pulsant et oppressant. Renforce à la respiration et après l'utilisation d'aliments gras / frits.

En plus de la douleur caractéristique, l'entérite est accompagnée de:

  • distension abdominale,
  • problèmes de selles (diarrhée, constipation, flatulence),
  • perte de poids drastique
  • détérioration de la puissance chez les hommes.

Diagnostiquer l'entérite chronique en utilisant:

  • les coprogrammes,
  • tests d'absorption
  • analyse bactériologique des matières fécales,
  • analyse biochimique du sang,
  • examen endoscopique.

Le traitement est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à éliminer l'infection, à restaurer les fonctions intestinales (traitement de la dysbiose) et à un régime amaigrissant.

Entéropathie sans gluten (maladie coeliaque)

Maladie congénitale caractérisée par une production insuffisante de l'enzyme peptidase, impliquée dans la dégradation du gluten. À la suite de cette maladie, les enzymes toxiques non clivées exercent des effets toxiques sur les parois de l'intestin grêle, la membrane intestinale devient plus fine et plus endommagée, ce qui perturbe les processus digestifs.

Une douleur associée à une entéropathie cœliaque se produit du côté droit sous les côtes et est douloureuse, permanente. Ils sont intensifiés lors d'une respiration saccadée, en se penchant vers l'avant et après avoir consommé des aliments contenant du gluten (pâtes alimentaires, produits de boulangerie et autres produits contenant des céréales dans la composition). En plus de la douleur caractéristique, l'entéropathie s'accompagne de nausées constantes et de diarrhées sévères.

Pour diagnostiquer cette maladie, vous pouvez utiliser:

  • Échographie,
  • analyse biochimique du sang,
  • tests d'absorption.

Le traitement est prescrit par un gastro-entérologue et consiste à restaurer les fonctions intestinales et à suivre un régime alimentaire strict excluant le gluten. Si la maladie n'est pas traitée, une péritonite se développera.

Appendicite
Appendicite chronique

Maladie dans laquelle l'appendice s'enflamme périodiquement lorsqu'il est exposé à des facteurs externes ou internes.

Les causes de l'appendicite chronique incluent:

  • infection paresseuse
  • adhérences et cicatrices sur les parois du corps,
  • mauvaise nutrition,
  • l'abus d'alcool et le tabagisme.

La douleur a une nature douloureuse et pressante et est localisée dans la région du côté droit sous les côtes, donnant dans l'hypochondre. La douleur augmente après l'exercice, en se penchant à gauche ou à droite.

Le diagnostic est réalisé par rayons X, échographie, prise de sang. Le traitement est effectué par un gastro-entérologue et un chirurgien. En règle générale, lors d'un processus chronique à long terme, l'annexe est supprimée.

Appendicite aiguë

Une maladie dans laquelle une inflammation aiguë de l'annexe se produit. La douleur a un caractère coupant, paroxystique et est localisée dans le bas de l'abdomen, à droite, donnant à l'hypochondre. En plus des douleurs dans le quadrant supérieur, l'appendicite aiguë s'accompagne de:

  • augmentation de la température corporelle
  • nausée
  • vomir
  • la diarrhée,
  • perte de conscience.

Le diagnostic est effectué par palpation à deux mains, prise de sang et échographie. L'appendicite aiguë n'est traitée qu'en enlevant l'annexe enflammée. La raison pour laquelle l'appendice est enflammée ne peut être informée par le médecin qu'après l'examen.

Maladies féminines et masculines

Une douleur dans l'hypochondre droit peut survenir en raison de problèmes gynécologiques chez les femmes et urologiques chez les hommes. Les maladies de l'appareil génital féminin à l'origine de ce symptôme comprennent le kyste ovarien, la grossesse extra-utérine et les tumeurs annexielles. Les maladies de l'appareil génital masculin incluent l'adénome de la prostate, la prostatite, l'inflammation ou la rupture du testicule. En règle générale, la douleur dans ces maladies est localisée dans le bas de l'abdomen, mais peut se propager dans tout l'abdomen, donnant à l'hypochondre droit.

Derrière

La douleur dans le côté droit du dos semble également être un invité assez fréquent et peut être provoquée par des maladies des poumons, du système musculo-squelettique, des reins et du système urinaire. La douleur dans l'hypochondre droit en pathologie pulmonaire (tuberculose, bronchite, inflammation) est caractérisée par un retour à la poitrine. Une augmentation de la douleur peut être constatée lors d'attaques de toux et de respiration profonde. Le syndrome de la douleur dans l'ostéochondrose se produit lorsque le corps est plié et retourné. On peut remarquer une douleur accrue en pinçant une vertèbre ou une terminaison nerveuse dans la région de la côte droite. Avec la pathologie des reins (pyélonéphrite), la douleur a un caractère environnant et donne à la région du coccyx.

Cet article ne couvre qu'une petite partie des maladies pour lesquelles des douleurs apparaissent du côté droit sous la côte, mais même cette petite liste montre qu'il ne faut pas plaisanter avec ces signaux du corps. Pour des symptômes similaires, un besoin urgent de consulter un médecin, car tout retard peut avoir des conséquences irréversibles, telles que la nécessité de prélever un organe et, par conséquent, une nette détérioration de la qualité de la vie, une invalidité et l'utilisation obligatoire de médicaments pour le reste de votre vie.

La douleur abdominale supérieure sous les côtes est un symptôme courant, particulièrement caractéristique des pathologies suivantes:

  • Gastrite;
  • Ulcère gastrique et duodénal;
  • Pancréatite;
  • Cholécystite.

Les coupures sous les côtes du côté droit sont également caractéristiques des maladies du foie. Sur la pathologie des poumons indiquent une pneumulgie sous-costale, apparaissant à droite, à gauche, au milieu et aggravée par la toux. La même douleur flottante sous les côtes est différente et la dystonie végétative-vasculaire. Cet article abordera les douleurs de la partie supérieure de l'abdomen liées aux dysfonctionnements du système digestif.

Gastralgie

Un syndrome douloureux sourd ou au contraire aigu dans la région sous-costale antérieure de la cavité abdominale provoque une inflammation de l'estomac avec une acidité accrue ou normale. Cette pathologie est caractérisée par l'apparition de douleurs dans un état de faim, du fait que le suc gastrique irrite la muqueuse gastrique enflammée.

Mais la prise de nourriture ne soulage pas la maladie, mais peut au contraire aggraver la douleur, car après avoir mangé, la membrane muqueuse enflammée est irritée par la nourriture acceptée, surtout si elle est dure et contient beaucoup d'acide. Par conséquent, il est recommandé aux patients souffrant de gastrite de manger des soupes de féculents, de la gelée et d’autres plats qui enveloppent les parois de l’estomac.

La gastrite à acidité accrue se caractérise également par des symptômes tels que brûlures d'estomac, instable, prédisposé à la constipation et selles. La douleur douloureuse et la sensation de lourdeur sous le plexus solaire indiquent la présence d'une gastrite à faible acidité. Cette condition est particulièrement aggravée après avoir mangé.

L'un des signes confirmant ce diagnostic peut être une érection amère, acide ou mangée. Vomir dans cette forme de gastrite apporte un soulagement. Une mauvaise absorption entraîne une perte de poids, une transpiration accrue des mains et des pieds, une anémie chronique, une carence en vitamine B12.

Ulcère gastrique et duodénal

Les ulcères gastriques et duodénaux sont caractérisés par une douleur aiguë, localisée dans la moitié gauche de l'hypochondre, en partant du milieu de l'abdomen. Souvent, une gêne survient la nuit. La maladie est exacerbée pendant la saison morte, c'est-à-dire au printemps ou à l'automne. La douleur est parfois administrée sous le bord gauche, dans le dos et dans le bas du dos. Pour soulager la maladie, le patient est obligé d'adopter une position lui permettant d'appuyer sur la partie malade de l'abdomen:

  1. S'allonger sur le ventre
  2. Accroupi, les mains dans l'abdomen,
  3. Snuggle jusqu'à la table.

Pour les ulcères et pour la gastrite, les «douleurs à jeun» sont typiques et elles apparaissent une heure et demie à trois heures après le repas. La tension physique et la dépression nerveuse peuvent être un facteur provoquant l'apparition de la douleur. Les antiacides aident dans cette condition. Certains patients utilisent un coussin chauffant et une solution de soude.

Parfois, la douleur provient d'un saignement de la partie ulcérée de l'estomac, ce qui peut être dangereux. Les symptômes supplémentaires qui indiquent la présence d'ulcères gastriques et duodénaux sont les brûlures d'estomac, les flatulences et la constipation. Avec une maladie de longue durée, les patients maigrissent, ont des maux de tête, une faiblesse et une irritabilité accrue.

Douleur aiguë au poignard lors de la perforation de l'estomac et du duodénum

La perforation de l'estomac ou du duodénum est caractérisée par une douleur aiguë au poignard. Cette douleur oblige le patient à se placer dans la position de l'embryon, à se coucher sur le côté et à presser ses jambes contre l'estomac. Au début, il se concentre dans la région épigastrique, c'est-à-dire «sous la cuillère», puis se déplace vers la droite, sous la dernière côte.

Ceci - le contenu de l'estomac se répand dans la cavité abdominale. Après une crise aiguë, un soulagement temporaire peut survenir. Si le patient ne reçoit pas de traitement dans les délais, la perforation entraînera la perforation, ce qui entraînera la mort du patient. Par conséquent, un patient ayant un diagnostic d'ulcère gastrique et duodénal doit être plus attentif à son corps.

Et en cas de douleur aiguë au poignard, appelez immédiatement une ambulance. Parce que dans cette situation, il n’ya qu’une issue: la chirurgie. Est-il possible d'éviter la perforation de l'ulcère lorsque la lésion d'un organe atteint d'un ulcère devient perforée? Oui, vous pouvez, si vous ne contractez pas la maladie, si vous la soignez rapidement, suivez le régime et toutes les prescriptions du médecin, prenez des infusions à base de plantes médicinales et des décoctions, évitez le stress et l'anxiété.

Cancer de l'estomac

La douleur à l’estomac, c’est-à-dire au milieu sous les côtes avec le passage à gauche, est caractéristique du cancer gastrique aux derniers stades. Le stade initial de la pathologie oncologique est toujours asymptomatique et c’est la ruse des excroissances oncologiques. À un stade précoce sont notés:

  1. réduction de poids
  2. changement des préférences gustatives,
  3. aversion pour les plats de viande
  4. l'anémie,
  5. signes de jaunisse,
  6. diminution de la capacité de travail.

Le cancer survient dans les gastrites avec une faible acidité, se développe à partir de polypes et sur le fond d'un ulcère du service cardiaque de l'estomac. Par conséquent, les patients atteints de ces maladies doivent être plus attentifs à leur corps pour ne pas manquer la formation d'une tumeur maligne.

Pathologie du pancréas

Une douleur soudaine, insupportable, qui entoure les côtes indique une pancréatite aiguë - une inflammation du pancréas. La douleur envahit toute la région abdominale supérieure et réagit sous les deux omoplates. Assez souvent, il s'accompagne de vomissements, ce qui peut augmenter la douleur.

Le facteur provocateur des vomissements est le désir de manger quelque chose ou de boire de l'eau. Par conséquent, dans les crises aiguës de pancréatite, il n’est pas nécessaire de proposer au patient des aliments et des boissons. La pancréatite aiguë est également indiquée par une teinte bleutée de la peau, des hémorragies ponctuelles au niveau du nombril, une chute de la pression artérielle, qui résultent toutes d'une intoxication sanguine par des enzymes pénétrant dans la circulation sanguine à partir d'un pancréas enflammé.

Une des causes de la pancréatite aiguë devient un festin abondant avec de l'alcool. Par conséquent, le nombre de patients présentant des attaques d’inflammation aiguë du pancréas augmente fortement les jours suivant les vacances. Les médecins ont réussi à appeler la pancréatite une "maladie du Nouvel An".

Aux premiers signes de pancréatite, n'essayez pas de vous soigner vous-même. Le patient doit être immédiatement envoyé à l'hôpital.

Les détails sur la douleur dans l'hypochondre droit disent à la vidéo:

Pancréatite chronique

La douleur à la ceinture est inhérente à cette maladie, recouvrant tout le haut de l'abdomen sous les côtes et réagissant aux omoplates. Apparaît après les aliments gras. La douleur est exacerbée lorsque le patient est allongé sur le dos. Ainsi, lors de l'attaque douloureuse, le patient tente de s'asseoir en se penchant en avant. L'exacerbation de la maladie est caractérisée par une absorption réduite, ce qui entraîne des matières fécales grasses, de la diarrhée.

À la suite de troubles digestifs, le corps manque de nutriments, ce qui entraîne une perte de poids chez le patient, un épuisement général du corps et un déficit en vitamines.

Cancer du pancréas

Lorsqu'un cancer se développe dans le pancréas, la douleur ressemble à une crise aiguë de pancréatite. La douleur provient de l'emplacement de la tumeur. Si la tête du pancréas est touchée par une tumeur, la douleur est alors concentrée du côté droit sous les côtes. Les néoplasmes malins du corps ou de la queue du pancréas leur font ressentir une douleur intense sous le bord gauche la nuit, la douleur se manifestant dans le dos.

Colique hépatique et cholécystite

La cholécystite chronique se manifeste par une douleur modérée sous le bord droit, cédant ainsi la place à l'omoplate ou à l'épigastre droit. En règle générale, la douleur survient lors d'une violation du régime alimentaire lors de la consommation d'aliments épicés et gras. Accompagné d'éructations amères, vomissements, nausées, brûlures d'estomac. La cholécystite chronique est compliquée par la maladie des calculs biliaires, qui nécessite une intervention chirurgicale.

Cholécystite aiguë

Une cholécystite aiguë ou une inflammation de la vésicule biliaire peut être indiquée par une douleur aiguë à l'avant de l'abdomen sous la côte droite. Une douleur insupportablement vive incite le patient à se précipiter à la recherche d'une position qui contribuerait à atténuer la douleur.

Dans ce cas, le patient souffre de fièvre et de vomissements incessants. La maladie s'accompagne d'un jaunissement de la peau et des globes oculaires. Si vous suspectez une inflammation de la vésicule biliaire du patient, vous devez être hospitalisé au service de chirurgie.

L'apparition de coliques est associée à une pierre dans le canal biliaire. Il se caractérise par une douleur persistante sous les côtes à droite. Mais alors que les frissons et les vomissements sont absents. Une attaque de coliques du foie, provoquée par le mouvement de la pierre, peut disparaître d'elle-même en quelques heures. Des médicaments antispasmodiques peuvent l’arrêter.

Abcès sous-phrénique

L'abcès sous-phrénique est la cause d'interventions chirurgicales dans la cavité abdominale, de lésions d'organes situés dans l'abdomen. Un abcès peut également survenir à la suite d'une inflammation compliquée du foie, accompagnée d'une suppuration des tissus, pouvant affecter le diaphragme.

Mais cela se produit rarement lorsque la maladie du foie n'est pas traitée. La péritonite, apparue à la suite d'une appendicite ou d'une cholécystite, peut déclencher cette pathologie. Avec un abcès sous-phrénique, une douleur aiguë apparaît dans la partie antérieure sous les côtes du côté droit ou du côté gauche, aggravée par un soupir, une toux, un éternuement.

La douleur est transmise à l'eau de l'omoplate ou de la clavicule du côté où elle est localisée, et s'accompagne d'une fièvre et de signes d'empoisonnement du corps. Si ce type de douleur survient pour la première fois, n'essayez pas de vous autodiagnostiquer et de vous soigner, ne les supprimez pas avec des analgésiques.

La douleur du corps vous fait prendre conscience que vous avez besoin d’aide, et surtout d’ordre médical. Contactez les professionnels pour obtenir le bon diagnostic. En cas de doute sur le diagnostic, passez l'examen dans deux ou trois institutions médicales différentes. Ce conseil est particulièrement pertinent lorsque le diagnostic nécessite une intervention chirurgicale. Parce que le diagnostic erroné, et en particulier l'attitude injuste des médecins, qui pensent moins à la récupération des patients qu'à l'enrichissement personnel, ont toujours cours dans notre société.

Dis à tes amis! Parlez de cet article à vos amis de votre réseau social préféré à l'aide de boutons de réseaux sociaux. Merci beaucoup

http://lechenie.gastrit-i-yazva.ru/yazva/bol-v-zhivote-sprava-vverhu-nizhe-reber/

Publications De Pancréatite