Douleur sous le nombril chez un enfant

Lorsqu'un enfant a mal au ventre, des parents anxieux essaient d'apprendre de lui la localisation exacte de la douleur. La douleur abdominale dans le nombril d'un enfant n'est pas rare. Les raisons peuvent être multiples - de la constipation banale à la terminaison de pathologies graves du tube digestif.

Pour déterminer ce qui est associé à la douleur abdominale chez un enfant, vous devez déterminer la nature de la douleur. Connaissant leur cause et leur localisation, vous pouvez aider votre enfant à atténuer ses souffrances et à améliorer son bien-être. Les démarches correctes des parents dans ce domaine sont la clé du succès du traitement et du rétablissement de leur progéniture.

Raisons

Il est impossible pour de nombreux parents de déterminer pourquoi le ventre autour du nombril fait mal à un enfant, en s’appuyant sur leurs connaissances. Les raisons de cette affection peuvent être nombreuses et si nous parlons d'une situation aiguë nécessitant une assistance immédiate du chirurgien, l'auto-traitement sera risqué pour la vie du bébé. Pour déterminer la gravité du problème, il est important de préciser s'il existe d'autres symptômes que la douleur dans la région du nombril de l'enfant.

Alors, pourquoi un bébé a-t-il une douleur au ventre près du nombril - causes possibles:

  1. Infections alimentaires toxiques, intoxication. Dans ce cas, l'enfant a d'abord mal au ventre autour du nombril, puis la douleur s'étend progressivement à tout l'estomac. Dans ce cas, le bébé peut se plaindre de nausées, de vomissements et de selles molles, sa température corporelle augmente.
  2. Infection intestinale. Cette maladie est transmise par des mains sales, des fruits et légumes non lavés, une eau de mauvaise qualité et des gouttelettes en suspension dans l'air. Au début, cela ressemble beaucoup à une intoxication alimentaire: l'enfant a mal au ventre, mais les symptômes d'une infection intestinale sont plus prononcés: la température corporelle monte à 40 ° C, les vomissements et la diarrhée graves ne peuvent pas disparaître avant 10 jours.
  3. Appendicite. La pathologie commence généralement par des vomissements et une rétention des selles, puis l'enfant a des douleurs abdominales au-dessous du nombril.
  4. Processus inflammatoires dans le système urogénital. Un des symptômes de la cystite est une douleur au bas du nombril chez un enfant. Ils s'accompagnent généralement d'une augmentation de la température corporelle, de mictions fréquentes, de brûlures et de douleurs. Chez la fille, en plus de la cystite, ces symptômes peuvent parler de pathologies du système urogénital associées à des infections des organes externes et internes du petit bassin. Habituellement, ils sont rejoints par un écoulement pathologique du tractus génital.
  5. Vers Si l'enfant a mal au ventre sous le nombril, vous ne pouvez pas écarter le risque d'infection par des vers. Les parasites tels que les vers ronds, le ténia, le giard et le ténia haussier ne sont pas un fantasme. Ils nous entourent dans la vie quotidienne et peuvent être la cause de douleurs au-dessous du nombril chez l'enfant, d'anorexie et de sommeil, d'apparition d'éruptions cutanées allergiques sur le corps.
  6. Gastrite. Si le ventre du nombril fait mal à l’enfant, la raison en est peut-être liée aux maladies du tractus gastro-intestinal, à savoir la gastrite. Cette maladie est diagnostiquée de manière inattendue, a un caractère tolérable et est rarement accompagnée d'un syndrome douloureux intense. Les symptômes accompagnant la gastrite sont généralement des nausées, des brûlures d'estomac, des éructations et des vomissements.
  7. Cholécystite. Le processus inflammatoire aigu dans la vésicule biliaire explique souvent pourquoi l'enfant a mal au nombril. Cette affection s'accompagne généralement d'une augmentation des gaz et de ballonnements, d'un assombrissement de l'urine et de la fièvre.
  8. La hernie ombilicale et la colique intestinale sont des affections que l'on retrouve principalement chez les nourrissons. Habituellement, ils passent après l'âge de 4 mois. La hernie nécessite une observation et un traitement approprié de l'enfant par le chirurgien et le pédiatre.

Premiers secours pour un enfant souffrant

Peu importe où l'enfant a mal au ventre - à la gauche du nombril ou sous le nombril, l'essentiel est de ne pas paniquer et de ne pas effrayer le bébé. Tout d’abord, vous devez examiner la situation avec discernement et comprendre ce qui doit être fait.

Dans tous les cas, le fait de demander une ambulance est une cause de douleur croissante et non passagère. Il n’est en aucun cas question d’auto-traitement. Si le médecin propose l'hospitalisation - le refuser est l'apogée de l'analphabétisme. Les parents doivent être conscients que si un enfant a mal au ventre au-dessous ou sur le côté du nombril, il ne s’agit peut-être pas d’un état temporaire du corps, mais du signe d’une pathologie grave qui ne peut être guérie que par l’intervention active de spécialistes.

Si un enfant de moins de 7 ans se plaint de douleurs autour du nombril, vous devriez lui fournir un repos au lit avant de consulter un médecin et trouver une posture confortable. Vous ne pouvez pas utiliser un coussin chauffant ou toute autre chaleur pour soulager la douleur, car cela pourrait aggraver l'inflammation de la cavité abdominale, le cas échéant. Dans ce cas, l'état du bébé se détériorera de manière dramatique.

Sans ordonnance, aucun médicament ne devrait être administré à l'enfant.

Quels tests sont nécessaires?

Le diagnostic de la douleur au nombril devrait commencer par un appel obligatoire à un pédiatre ou à un thérapeute. Si l’état de santé de l’enfant le permet, il est alors possible de le faire comme prévu dans les conditions d’une clinique pour enfants. Dans le cas où la douleur est très forte et ne passe pas d'elle-même, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Le médecin de la clinique ou de l'hôpital peut prescrire un examen complet de l'enfant, notamment:

  • analyse clinique de l'urine, recherche sur l'urine selon Nechyporenko, etc.
  • examen biochimique du sang;
  • analyse des matières fécales;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • gastroscopie.

Habituellement, les bébés présentant des signes de pathologies abdominales sont immédiatement adressés à un gastro-entérologue pour traitement. Si des tests et des recherches supplémentaires ont révélé d'autres problèmes, un néphrologue, un spécialiste des maladies infectieuses ou un hépatologue pourraient avoir besoin d'aide.

Prévention

Il est assez difficile de spécifier une liste spécifique de mesures préventives visant à prévenir l’apparition de douleurs au nombril. Cela est dû à la liste la plus large des raisons pour lesquelles ils peuvent survenir.

En général, afin de réduire le risque de douleur abdominale, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • surveiller le régime alimentaire et la qualité des aliments du bébé;
  • garde tes mains et ta nourriture propres;
  • effectuer des massages thérapeutiques et prophylactiques contre les coliques intestinales;
  • prêter attention au durcissement de l'enfant;
  • traiter en temps opportun les infections et les maladies des organes internes;
  • Prenez des cours multivitamines sur la recommandation du médecin traitant.

Les douleurs abdominales, localisées dans le nombril, ne peuvent être traitées indépendamment sans la participation des médecins. Cela peut causer de graves problèmes de santé irréversibles pour l'enfant. Seul un diagnostic correctement effectué permet de choisir le traitement approprié qui aidera le bébé à se rétablir plus rapidement.

Vidéo utile sur les causes de la douleur abdominale chez les enfants

La douleur abdominale chez un enfant est un problème répandu. Il a une nature d'origine différente. Les enfants peuvent tomber malades, peu importe leur âge. L'enfant d'âge préscolaire ne peut pas expliquer correctement ce qui le gêne, comment il se fait mal et où. Il peut dire que le nombril fait mal. Les écoliers décrivent le problème de manière plus adéquate. La douleur est constante ou périodique, intense ou modérée et constitue également une menace pour l'enfant. Elle doit donc être traitée de manière responsable.

Il est nécessaire de comprendre immédiatement pourquoi l'enfant a mal au ventre au nombril.

Quel est le danger?

Cette condition est un signal pour de nombreuses maladies à évolution sévère et peut entraîner la mort d'un enfant. Même une légère douleur devrait alerter les parents. Dans la plupart des cas, il s'agit d'un signe d'activité altérée de l'intestin grêle, mais il peut aussi résulter d'une maladie dangereuse, notamment de nature infectieuse. Il faut faire attention aux symptômes supplémentaires. Si l'enfant a le ventre mal au ventre, cet état pathologique peut provoquer:

  • L'obstruction du jéjunum survient à la suite d'une action mécanique en présence d'invasion helminthique, de calculs biliaires, de tumeurs d'origines diverses ou à la suite d'une compression externe au cours de leur processus de torsion ou de pointe. Chez les bébés, l'obstruction se produit lorsqu'une boucle intestinale est insérée dans l'intestin en passant à proximité. La maladie se manifeste par une douleur aiguë sous la forme de contractions et de vomissements fréquents et graves. Dans le vomi peut être vu le contenu de l'intestin. Dangereux pour la vie de l’enfant est une affection caractérisée par une baisse de la pression artérielle, une perturbation du rythme cardiaque et une faiblesse générale. Le moindre retard, si l'estomac fait mal près du nombril avec un tel diagnostic, conduit à la mort.
  • Une perturbation du flux sanguin mésentérique survient lors de maladies cardiovasculaires, en cas de thrombose ou de présence de tumeurs. La maladie s'accompagne de douleurs douloureuses sous la forme de contractions qui disparaissent partiellement en position genou-coude. L'inconfort est accompagné d'un sentiment d'horreur, de la présence de sang dans les vomissures et les selles. En raison de la mort des récepteurs nerveux après 6 à 12 heures, la douleur disparaît et une péritonite se développe. La maladie nécessite une intervention chirurgicale d'urgence.
  • Le processus inflammatoire chronique dans le jéjunum apparaît en raison d'erreurs dans la nutrition, d'invasion, d'hépatite, d'états immunitaires et d'infections intestinales. La maladie est lente et s'accompagne d'une diarrhée débilitante prolongée 20 fois ou plus par jour. Abdomen gauche douloureux. La diarrhée apparaît après avoir mangé et est accompagnée d'une faiblesse générale, une diminution significative de la pression artérielle. Au fil du temps, les masses fécales deviennent mousseuses et dégagent une odeur nauséabonde. Un état non traité est chargé de changements irréversibles dans le jéjunum.
  • La déficience en enzyme est congénitale ou acquise. En raison de cette pathologie, la digestion des aliments dans la zone proche de la paroi n’est pas complète. Chez l'enfant, la pathologie se manifeste par une intolérance à certains produits, par exemple, contenant du gluten. La maladie retarde le développement physique et mental. Outre la nomination d'enzymes, l'exclusion des produits non transférés est nécessaire.
  • Les maladies oncologiques sont accompagnées de crampes douloureuses, de brûlures d'estomac, de diarrhée, de grondements, d'éructations et de nausées. L'anémie se développe, les matières fécales ressemblent au goudron. La condition nécessite un traitement chirurgical.
  • Le syndrome de l'intestin irritable se produit en violation de la motilité. La condition est accompagnée de flatulences et de douleurs crampes. La maladie peut être accompagnée de constipation et de diarrhée. Les sensations douloureuses apparaissent après avoir mangé le matin et diminuent partiellement après une selle ou lorsque les gaz sont épuisés. Ils peuvent s'étendre à la zone sous les côtes. Dans la soirée et la nuit, le patient se sent bien.

Raisons

Un peu au-dessus du nombril se trouve un petit espace dans le duodénum et l'une des sections de l'estomac. Un grave inconfort dans cet endroit provoque des maladies gastropathiques et ulcéreuses de ces organes, y compris le cancer. Les premiers signes sont des sensations de brûlure et de douleur, aggravées par la progression de la maladie. Avec la péritonite et la perforation de l'ulcère, la maladie s'aggrave au point de provoquer une perte de conscience.

La douleur au-dessous du nombril est révélatrice de problèmes au niveau du côlon et d'ischémie. Cette condition est caractérisée par la présence d'une douleur constante au-dessous du nombril avec un parcours aigu, la présence d'une paralysie du péristaltisme intestinal. Chez les enfants plus âgés et les adolescents, l’inconfort est la conséquence de problèmes gynécologiques, du cancer et de l’anévrysme de l’aorte abdominale.

La douleur à droite du nombril indique une maladie rénale, des sensations douloureuses désagréables s'étendent également au dos. La douleur de la partie centrale du nombril est une conséquence du stade initial de l'appendicite. La douleur à gauche du nombril apparaît lorsqu’une accumulation de gaz dans l’intestin se propage au bas de l’abdomen. Les conditions pathologiques du tractus gastro-intestinal sont accompagnées de symptômes supplémentaires. La présence de sang rouge dans les matières fécales indique la présence d'hémorroïdes. Les saignements dans le système digestif s'accompagnent d'une selle sous forme de goudron.

Les processus inflammatoires dans les bronches et les poumons provoquent souvent une gêne et une douleur au-dessus du nombril en raison de l'irritation du diaphragme.

Diagnostics

La douleur dans le nombril d'un enfant est de nature différente. Le diagnostic implique la prise en compte de tous les symptômes: la qualité de la chaise, la présence de vomissements, la fièvre, les caractéristiques du flux de douleur et les résultats de la recherche en laboratoire et sur le matériel. Pour le diagnostic, une analyse microbiologique des matières fécales, un coprogramme, une analyse de sang, une FGDS, un examen radiologique du tractus gastro-intestinal, une échographie abdominale et une analyse d'urine sont souvent prescrits. En outre, une endoscopie, une échographie et un examen au baryum peuvent être administrés à l'enfant.

Dans certaines situations, une hospitalisation est nécessaire pour identifier la véritable cause de la douleur au nombril. En outre, des tests de biochimie sanguine, la présence d'une bactérie Helicobacter, l'identification de variétés d'hépatite peuvent être facturés.

En cas de conditions pathologiques dans l'intestin, une coloscopie supplémentaire est prescrite.

Quels sont les diagnostics les plus fréquents pour une condition donnée?

Pour déterminer le diagnostic est envoyé à un chirurgien ou à un gastro-entérologue, les enfants peuvent tomber malades, quel que soit leur âge. Si le bébé a mal au ventre au nombril, vous devez appeler une ambulance. Il n'est pas recommandé d'administrer des analgésiques aux enfants avant un examen médical, sinon il pourrait être difficile de poser un diagnostic précis. Les parents ne peuvent traiter la douleur au niveau du nombril que de manière indépendante dans les situations où les symptômes sont causés par la consommation d'aliments de qualité médiocre. En cas d'empoisonnement, il est nécessaire d'administrer les médicaments absorbants aux miettes et d'appeler une ambulance. "Smekta", "charbon actif", "polyphepan" approprié. Les invasions parasitaires établies par le laboratoire sont traitées avec "Pirantel", "Worm" et autres analogues, en fonction du type de parasite.

La migraine ombilicale se manifeste par des douleurs intenses avec un épicentre dans le nombril et la tête. La douleur peut alterner. La peau s'estompe, des nausées et des vomissements apparaissent. La migraine abdominale dure de 20 minutes à plusieurs jours. Les adolescents sont les plus susceptibles, en particulier dans des conditions stressantes.

L'oncologie des intestins s'accompagne de douleurs au nombril, le long de l'estomac et des intestins. Apparaît

, vomissements. L'inconfort le plus grave est présent à côté du nombril. L'enfant mange mal, perd du poids. La douleur dans le nombril d'un enfant a besoin d'un traitement d'urgence à l'hôpital.

L'entérite est accompagnée d'un processus inflammatoire aigu dans l'intestin avec une dystrophie progressive des muqueuses. La pathologie est accompagnée de diarrhée, de nausée et de vomissements. Sur le fond de faiblesse générale et de pâleur de la peau, un raid apparaît sur la langue, l’estomac est gonflé. Traitement nécessaire dans un hôpital.

Les hernies inguinales sont l’excrétion de tissus et d’organes par le canal inguinal situé sous la peau de la paroi abdominale. La pathologie survient à tout âge, mais les garçons sont six fois plus susceptibles. Cela semble dû à la faiblesse des muscles ou au sous-développement de la paroi elle-même. En plus de la saillie dans le scrotum, une douleur au bas du nombril, une sensation de lourdeur et de pulsations apparaît. Une intervention chirurgicale est nécessaire. La maladie est plus fréquente chez les garçons.

L'appendicite se manifeste par une douleur aiguë soudaine dans la région du nombril, puis s'étend à tout l'abdomen. Progressivement, l'épicentre se déplace vers la droite. Peut-être une augmentation de la température, l'apparition de douleurs dans la langue. En baissant les bras, la douleur à droite devient plus intense. Nécessaire de contacter l'hôpital pour une chirurgie.

Hernie ombilicale accompagnée d'une douleur intense au nombril et à une distension abdominale. Il y a une séparation accrue des gaz, des vomissements, un rythme cardiaque brisé. La maladie peut être accompagnée de constipation. Au cours de l'inspection, la région de l'abdomen a révélé un sceau douloureux qu'il est impossible de corriger indépendamment. C'est une hernie étranglée. Une hernie guidée ne peut pas être auto-éliminée, sinon les intestins peuvent tourner. L'accès tardif à un médecin est synonyme de mort. Une intervention chirurgicale est nécessaire.

L'inversion des intestins s'accompagne d'une douleur aiguë au nombril et d'une obstruction intestinale. Les sensations douloureuses sont permanentes ou crampes. Ils s'étendent à la région prévertébrale ou viennent de l'intérieur sous la forme de rezi. La douleur près du nombril augmente progressivement et devient très intense, de sorte que l'enfant hurle de douleur. En changeant la situation, l'amélioration du bien-être ne se produit pas.

L'hospitalisation est requise.

Prévention

La prévention de la douleur et de l’inconfort du nombril chez un enfant est le diagnostic et le traitement opportuns des maladies du tractus gastro-intestinal. Les enfants atteints de maladies chroniques devraient être soumis à un dépistage annuel. La prévention des conditions pathologiques est une nutrition adéquate, dans le respect des points du régime. Il est nécessaire d'exclure la restauration rapide, de minimiser la consommation d'aliments gras et épicés.

Réduire la probabilité de situations stressantes constituera également une prévention supplémentaire.

La présence de symptômes tels que:

  • Douleur abdominale
  • mauvaise haleine
  • brûlures d'estomac
  • la diarrhée
  • constipation
  • rot
  • augmentation de la formation de gaz (flatulences)

Si vous présentez au moins 2 de ces symptômes, cela indique un développement

gastrite ou ulcères.

Ces maladies sont dangereuses en raison du développement de complications graves (pénétration, saignements gastriques, etc.), dont beaucoup peuvent entraîner la mort.

jusqu'au bout Le traitement doit commencer maintenant.

Lisez l'article sur la façon dont une femme s'est débarrassée de ces symptômes en éliminant leur cause principale avec une méthode naturelle.

La région abdominale recouvre une partie du corps, des côtes inférieures de la poitrine de l’enfant à la cuisse (région pelvienne) ou à l’aine.

La douleur abdominale est extrêmement fréquente chez les enfants. Ses causes sont très diverses - du mineur et passant indépendamment au dangereux pour la vie de l'enfant.

Les parents doivent évaluer cette douleur, car pour un médecin qui voit un bébé pour la première fois, c'est parfois assez difficile.

Quelle est la douleur abdominale?

Selon ses caractéristiques, les douleurs abdominales sont étendues, localisées, coliques ou spasmodiques.

Par sa durée, la douleur abdominale est divisée en aiguë et chronique. Heureusement, la plupart des douleurs abdominales disparaissent rapidement et n’ont pas de raison valable. Mais il faut se rappeler que certaines maladies avec une douleur similaire mettent la vie en danger.

Si le bébé se comporte de manière très agitée, la raison en est probablement une douleur semblable à une colique. Voir quand l'enfant devient mal à l'aise. Notez quels autres symptômes il a, tels que fièvre, vomissements ou diarrhée.

Ou, par exemple, vous remarquez que l’enfant a mal au ventre à 5 ans. La douleur diminue, puis augmente, provoquant parfois des accès de douleur particulièrement sévères. Cela ne dure généralement que quelques heures, mais au fil du temps, cette condition inquiète de plus en plus, raccourcissant les règles sans douleur. Il faut absolument aller chez le médecin.

Votre enfant a 7 ans de douleurs abdominales presque quotidiennement. Le matin, il a mal au ventre et souffre de diarrhée.

Vous remarquerez peut-être qu'un enfant de 3 ans pointe constamment son ventre et pleure. Cela se produit depuis plusieurs mois maintenant et vous commencez à vous inquiéter.

Ce sont tous des cas très fréquents rencontrés par de nombreux parents et, pour la plupart des enfants, les douleurs abdominales ne causent pas beaucoup de souffrances, elles disparaissent d'elles-mêmes en très peu de temps. Les parents pensent souvent que leur aîné, âgé de 10 ans, prétend ou exagère les symptômes, en particulier lorsque les médecins ne s’inquiètent pas trop de son état.

Cependant, face aux douleurs persistantes, il est dangereux pour les parents de se détendre, de laisser les choses suivre leur cours. C'est probablement un symptôme grave de la pathologie organique.

La douleur abdominale chronique est une maladie très commune, mais malheureusement, il est parfois très difficile de trouver sa cause.

Beaucoup est associé à l'âge. Par exemple, les enfants de moins de 5 ans ne peuvent pas souffrir de kystes ovariens et il est peu probable qu'un enfant de 8 ans souffre de coliques intestinales, comme chez un bébé de 3 mois.

Les troubles psychologiques ou émotionnels jouent un rôle important dans de nombreuses douleurs.

Cependant, les médecins doivent veiller à ne décrire aucune douleur comme étant psychologique, jusqu'à ce que d'autres causes soient éliminées grâce à un examen minutieux et des tests.

Les douleurs abdominales chez l'enfant sont classées comme aiguës si elles durent moins de 7 jours et chroniques si elles durent plus de 7 jours.

Pourquoi l'enfant a-t-il mal au ventre?

1. coliques

Les coliques dans l'estomac d'un nouveau-né sont une explication classique de la douleur. Cela se produit après un repas. Lorsque le nouveau-né a mal au ventre à cause de coliques, les pleurs et les spasmes commencent soudainement. Le cri est fort et continu, dure de 1 à 4 heures.

Le visage du bébé devient rouge, les jambes sont collées au corps et froides au toucher, les poignées sont serrées dans les poings. Les épisodes de coliques infantiles dérangent à tout moment, plus souvent la nuit, ce qui affaiblit davantage les parents.

2. Douleur due aux ballonnements

Les gaz intestinaux sont une autre cause fréquente de douleur abdominale chez l'enfant. Les gaz provoquent des ballonnements et une distension de la paroi intestinale chez un enfant.

3. Mal de mer

Certains enfants souffrent du mal des transports lors de leurs déplacements en transport. C'est un problème lorsque vous voyagez en voiture. L'enfant peut encore être dérangé par des convulsions et des vomissements ressemblant à des coliques.

Prévoyez de nombreux arrêts pendant le voyage pour que votre enfant puisse respirer un bon bol d'air frais. Et plus souvent, suggérez-lui de boire de l'eau.

4. Dysenterie bactérienne

L'enfant a des selles fréquentes (pas nécessairement liquides) avec du sang ou du mucus, une douleur abdominale qui augmente et disparaît périodiquement. Parfois, un enfant n'a pas de selles et seul le sang et / ou le mucus sort de l'anus.

Dans certains cas, l’enfant a mal à l’estomac, les vomissements s’ouvrent et des selles molles fréquemment peuvent perturber. Ce sont tous des signes d'infection par des bactéries intestinales pathogènes. L'enfant est infecté par le contact étroit avec une personne infectée ou en buvant de l'eau ou des aliments contaminés. Le traitement consiste en une hydratation adéquate (réchauffement), en un traitement médicamenteux nécessaire pour lutter contre une infection bactérienne.

Les bébés allaités au sein, même au cours de la deuxième année de vie, sont moins sujets à cette maladie. Et s'ils tombent malades à cause de la dysenterie, la gravité de la maladie est moindre et les nourrissons guérissent plus vite.

5. Infection virale

Si l'enfant a des maux d'estomac, des vomissements et de la fièvre accompagnée de diarrhée, ce sont des signes de rotavirus. L'hépatite A est une autre infection virale pouvant causer une douleur vive dans la partie supérieure droite de l'abdomen, là où se trouve le foie. Au cours de cette infection, la peau des enfants devient généralement jaune.

6. Toux et maux de gorge dus au streptocoque

Curieusement, la gorge «streptococcique» provoque des douleurs abdominales chez les enfants. Cette infection est causée par une bactérie streptocoque et ses symptômes incluent fièvre, maux de tête, maux de gorge et abdomen.

Les épisodes de toux graves provoquent une surcharge et une douleur des muscles de l'abdomen, ce qui entraîne également une douleur.

7. tuberculose abdominale

La tuberculose abdominale doit être suspectée lorsque l'enfant se plaint de douleur et qu'il existe d'autres signes indiquant cette maladie.

Les symptômes incluent:

  • contact étroit avec une personne atteinte de tuberculose;
  • perte d'appétit et de poids;
  • gros ventre chez un enfant (il peut y avoir des signes d'obstruction intestinale).

8. constipation

C'est de loin la raison la plus courante pour laquelle l'estomac fait constamment mal.

Les symptômes qui indiquent que la constipation est la cause de la douleur:

  • les accès de douleur se répètent plusieurs fois par jour. Étant donné que les intestins se contractent à plusieurs reprises au cours de la journée en raison du passage d'excréments durs et denses, l'enfant se plaint de crampes douloureuses. Dans la plupart des cas, la douleur disparaît après 10 à 30 minutes.
  • l'enfant désigne souvent la région ombilicale comme le lieu de la douleur;
  • la douleur varie de légère à difficilement tolérable;
  • acte difficile de défécation;
  • selles serrées et dures;
  • président seulement une fois tous les quelques jours.

9. Intolérance au lactose ou allergie aux protéines du lait.

Ces deux états ne sont pas les mêmes. L'un d'eux est l'incapacité à digérer le lactose et l'autre est une réaction allergique de l'organisme entier aux protéines du lait. Cependant, les deux peuvent causer des troubles digestifs et des douleurs abdominales.

Les symptômes incluent:

  • crampes abdominales après la consommation de produits laitiers;
  • douleurs de gaz;
  • coliques intestinales;
  • la diarrhée;
  • la douleur, généralement renversée, est ressentie sur tout l'abdomen.

Naturellement, cela s’aggrave souvent après la consommation d’aliments contenant des produits laitiers, mais cette affection peut se développer à tout moment de la journée.

10. Diarrhée

Les crampes abdominales et les grondements dans l'abdomen sont des types courants de douleur accompagnant la diarrhée.

Étant donné que la diarrhée est un signe d'infection virale et bactérienne, d'intoxication alimentaire et de parasites, il est préférable de la surveiller de près.

11. Brûlures d'estomac, gastrite et ulcère

Les enfants plus âgés décrivent l'inconfort lié à ces maladies comme une douleur brûlante ou corrosive. Cela fait mal au ventre à gauche, ou dans sa partie supérieure, ou même au centre de la poitrine. Les enfants âgés de 6 à 7 ans décrivent douloureusement la douleur comme une «sensation de brûlure».

12. parasites

L'infection à helminthes peut causer une douleur intense si la maladie n'est pas contrôlée. Douleurs à l'estomac causées par des parasites, causées par des ballonnements et un excès de gaz. Les helminthes provoquent également des crampes et des diarrhées intestinales.

13. Dyspepsie (digestion altérée)

Les douleurs abdominales aiguës et graves, aggravées par une respiration profonde, sont généralement causées par une dyspepsie. Ils surviennent lorsque vous mangez trop, que vous mangez à la hâte ou que vous buvez trop de boissons contenant de l'essence et du jus.

14. Appendicite

L'appendicite est un problème courant de douleur qui se développe chez les enfants de tous les âges, bien qu'il soit inhabituel chez les enfants de moins d'un an.

  • La douleur à l'appendicite chez un enfant commence au centre de l'abdomen, autour du nombril. Ensuite, il se déplace vers le bas et vers la droite, dans la projection de l'annexe. Le ventre est très douloureux.
  • Un enfant avec une appendicite s'inquiète d'autres signes de maladie - fièvre, refus de manger, vomissements et parfois de la diarrhée.

15. infections des voies urinaires

En cas d'infection des voies urinaires, les enfants plus âgés se plaignent de brûlures et de douleurs lorsqu'ils urinent, ce qui cause une gêne abdominale. Les bébés ont des caprices accrus, des troubles du sommeil et de l'appétit, une légère fièvre sans aucun signe de rhume. Pendant la miction, les bébés se mettent à pleurer et à fatiguer les muscles abdominaux.

16. obstruction intestinale

Avec une obstruction intestinale, constipation, distension abdominale et vomissements rapides. Vomit vert (en raison de la présence de la bile) ou même contenir des matières fécales.

17. invagination

C'est une condition dans laquelle une partie de l'intestin est intégrée dans une autre. Cela se produit généralement chez les enfants de 3 mois à 3 ans.

Elle se caractérise par une douleur soudaine qui dure 2 à 3 minutes. Les attaques s’inquiètent tous les quarts d’heure. L'enfant hurle de douleur et a l'air terriblement pâle. Risque de selles avec du sang.

18. préparations médicinales

Des antécédents médicaux détaillés sont importants car certains médicaments peuvent causer des douleurs abdominales. Les enfants ont souvent mal au ventre après les antibiotiques.

19. Syndrome du côlon irritable

Ceci est la cause de douleurs abdominales qui durent des semaines ou des mois. Se produit souvent chez les adolescents.

  • La douleur est très forte, mais il n'y a aucune raison physique pour cela. Cette condition s'accompagne d'une sensation de débordement abdominal due à une accumulation de gaz et à des nausées.
  • La douleur survient peu après le repas et disparaît après le dégagement de gaz.
  • Au cours d'une attaque, l'enfant a mal au ventre près du nombril et s'étend parfois à d'autres régions. Lorsqu'elle est touchée et palpée, la douleur s'intensifie.

20. Crampes menstruelles

N'oubliez pas cette raison chez les adolescentes. Les crampes peuvent survenir même quelques jours avant le début des règles. La raison de cette douleur est évidente. Et la gêne dérange non seulement le bas-ventre, mais aussi la région lombaire.

21. Facteurs psychologiques

  • Douleur comportementale. Les causes comportementales apparaissent chez les enfants de 4 à 7 ans. Ils vont se plaindre de douleur, juste pour attirer plus d'attention. Cependant, la douleur dans cette situation n’est pas réelle, mais si le désir d’attention de l’enfant est très fort, il peut percevoir la douleur comme réelle. Cela se produit généralement lorsqu'un nouveau-né apparaît dans la famille, obligeant ainsi l'enfant plus âgé à se sentir oublié.
  • Anxiété La douleur abdominale, déclenchée par l'anxiété, survient souvent chez les enfants de 5 à 10 ans. Habituellement, l'enfant a mal au ventre au nombril. Ces douleurs sont souvent ressenties comme des «papillons» dans l'estomac, accompagnées de diarrhée. Les douleurs anxieuses disparaissent lorsque la source de stress disparaît.

22. Autres causes probables de douleur abdominale

  • La mononucléose.
  • Maladie biliaire.
  • Pancréatite
  • Troubles intestinaux inflammatoires (colite ulcéreuse, maladie de Crohn).
  • Ulcère peptique.
  • Tumeur.
  • L'anémie falciforme.
  • Hernie
  • Maladie coeliaque

En général, les parents remarquent rapidement que l’enfant a mal au ventre. Les bébés pleurent, expriment leur douleur par des expressions faciales et des jambes fléchies. Les petits enfants admettent généralement rapidement qu'ils ne le sont pas. Certains adolescents hésitent à parler de douleur et vous devriez essayer d'obtenir une explication précise de ce qu'ils ressentent.

Caractéristiques de la douleur, qui donneront une image claire de l'état de l'enfant

1. Durée de la douleur.

En règle générale, les douleurs abdominales chez les enfants pour des raisons frivoles ne durent pas longtemps. Cette douleur est causée par une flatulence ou une indigestion et disparaît après une journée. La douleur qui dure plus d'une journée nécessite l'évaluation d'un médecin.

2. Lieu de luxation de la douleur.

Si un enfant parle de douleur abdominale, il s'agit d'une description ambiguë. La douleur non compliquée se situe généralement au centre de l'abdomen. Si la douleur est présente dans le bas de l'abdomen ou dans une autre région, il s'agit d'un problème qui doit être vérifié par un médecin.

3. A quoi ressemble un bébé?

En regardant votre enfant, vous verrez des choses comme la léthargie, la peau pâle, la transpiration et la somnolence. Si vous ne pouvez pas distraire un enfant avec un jeu et pendant longtemps, il refuse de manger ou de boire quoi que ce soit, cela suscite des inquiétudes et nécessite un suivi médical.

4. Vomissements.

De nombreux enfants ont des vomissements et des douleurs abdominales. Vomir ne signifie pas nécessairement quelque chose de grave. Si cela s'arrête, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Par contre, quand les vomissements durent un jour ou plus, c'est une raison pour aller chez le médecin.

Faites également attention aux masses émétiques elles-mêmes. S'il y a du sang, des inclusions foncées ou vertes, jaunes, vous devez immédiatement contacter le médecin.

5. Diarrhée

Les douleurs abdominales mènent parfois à la diarrhée, ce qui est courant lorsqu'un enfant a une infection virale. La diarrhée due à une infection dure généralement environ 72 heures. Si elle s'inquiète plus longtemps ou s'il y a du sang dans ses selles, votre médecin devrait le savoir.

6. température élevée.

Si l'enfant a mal au ventre et que la température est égale ou supérieure à 38, cela ne signifie pas qu'il existe un problème grave. En fait, vous devriez vous inquiéter davantage lorsqu'il y a une douleur sans fièvre. Ceci est souvent associé à un problème grave.

7. Douleur à l'aine.

Les garçons peuvent prétendre avoir mal au ventre lorsque la douleur se développe dans une partie complètement différente du corps. Cela peut être dû à une torsion des testicules. Lorsque ces testicules s'entrelacent et que leur apport en sang est terminé. L'enfant peut être timide pour parler du lieu de la douleur. Assurez-vous donc de demander où se trouve exactement sa source.

La torsion des testicules est facilement corrigée si la condition est détectée à temps. Mais il y a un besoin de soins médicaux d'urgence. Alors agissez vite.

8. éruption cutanée.

Si l'enfant se plaint de douleurs abdominales, d'éruptions cutanées, contactez immédiatement un spécialiste. L'enfant peut avoir la scarlatine ou une autre maladie grave.

L’âge est un facteur clé dans l’évaluation de la douleur d’un enfant.

Diagnostics

La douleur abdominale chez les enfants peut survenir pour diverses raisons. Pour un diagnostic précis, plusieurs tests de diagnostic sont nécessaires.

  1. Histoire de cas de l'enfant. Le médecin examinera les antécédents médicaux de l’enfant. Il peut également poser des questions sur des antécédents familiaux de la maladie (hérédité) si une maladie auto-immune ou un autre problème génétique grave est suspecté.
  2. Examen physique. Lorsqu'un médecin examinera un enfant, il tentera de déterminer l'emplacement de la douleur et tentera également d'obtenir une description de la douleur. Dans le cadre de l'examen, le médecin effectuera probablement un examen rectal pour vérifier s'il y a un saignement de l'anus.
  3. Tests sanguins. Une numération globulaire complète, une analyse ELISA, un test de la fonction hépatique, une concentration de plomb et / ou une concentration d'amylase / lipase sont nécessaires.
  4. Tests d'urine. Une analyse générale et une culture d'urine pour la flore seront nécessaires. Ils permettront au médecin de vérifier si l'enfant a une infection des voies urinaires.
  5. Analyse des matières fécales. Les matières fécales sont contrôlées pour les parasites, les bactéries et le sang.
  6. Recherche visuelle. Les rayons X seront le premier test visuel à vérifier les anomalies dans les organes et les tissus. Le médecin recommandera également d'autres examens d'imagerie, notamment un scanner de l'abdomen et une échographie des testicules et de l'abdomen.

Traitement de la douleur abdominale

Habituellement, les douleurs abdominales simples des enfants peuvent être traitées à la maison. Avec un repos au lit adéquat et une soudure adéquate, ainsi que le refus des aliments solides lourds et de l'aspirine, l'enfant devrait se lever dans quelques jours.

Si un enfant a une température de 39 ans, donnez-lui une drogue de paracétamol.

Le dosage obligatoirement consulter le médecin.

Que pouvez-vous faire lorsque le nouveau-né a mal au ventre?

Premiers secours en cas de colique:

  • couvrir le bébé dans une couverture;
  • tenez le bébé dans vos bras, marchez ou balancez-le;
  • utiliser le bruit de fond comme distraction;
  • offrir une sucette;
  • donner de la siméthicone ou de la décoction de fenouil;
  • faire un lavement de nettoyage.

Pour la constipation, effectuez un doux massage de l'abdomen pour activer la motilité intestinale.

Et si votre bébé a des maux d'estomac?

Repos au lit

Lorsqu'un enfant a mal à l'estomac, le repos au lit ne lui sera bénéfique. Demandez-lui de se coucher sur le ventre, mais n'insistez pas. La meilleure position est celle qui permet à l’enfant de se sentir mieux.

Consommation de fluide

Lorsqu'un enfant a mal au ventre et qu'il s'accompagne de diarrhée et de vomissements, assurez-vous qu'il utilise beaucoup de liquides. Donnez-lui de 30 à 60 ml toutes les 15 à 20 minutes jusqu'à ce que l'enfant puisse en consommer plus. Ne pas offrir de boissons gazeuses et sucrées.

Si le bébé a moins d'un an, contactez votre pédiatre pour résoudre le problème de la soudure de manière aussi intelligente et sensible que possible.

Ne pas donner une grande quantité de liquide à la fois. Même une légère surdistension des parois de l'estomac déclenchera une attaque de vomissements.

Régime alimentaire

  • Ne laissez pas votre enfant manger lourd, difficile à digérer. Les enfants, comme les adultes, risquent bien de passer quelques jours sans nourriture. L'enfant vous donnera un signe quand il sera prêt à manger.
  • S'abstenir de suralimenter, en essayant de reconstituer la perte de nutriments précédente. Au lieu de cela, commencez avec quelque chose de léger, comme des craquelins et des toasts. Si l'enfant est capable de digérer cela, passez progressivement à une alimentation normale. Les aliments légers, comme le riz bouilli, la compote de pommes, la banane et le pain grillé seraient la meilleure option si l'enfant ne mange pas à cause de douleurs à l'estomac.
  • Ne donnez pas d'aliments gras et de produits à la tomate.

Au lieu de forcer l'enfant à manger une grande quantité de nourriture à la fois, divisez la nourriture en petites portions et demandez à l'enfant de manger toutes les deux ou trois heures. Évitez tout ce qui contribue à la formation de gaz. Alors n'en faites pas trop avec les fruits et les légumes.

Médicaments

Consultez un médecin avant de donner des médicaments à un enfant. Le paracétamol est généralement le meilleur choix à haute température.

Évitez l'aspirine, car elle peut entraîner le syndrome de Ray. Ce syndrome provoque un gonflement du cerveau et des dommages au foie. De plus, ne donnez des antibiotiques à votre enfant que sur prescription d'un médecin.

Que donner à un enfant souffrant de douleurs abdominales?

Les experts ne recommandent pas de remèdes à la maison. Par conséquent, parlez d’abord avec votre pédiatre avant de décider de donner à votre enfant l’un des remèdes à la maison suivants.

  1. Yaourt naturel. Lorsqu'un enfant a la diarrhée et des douleurs abdominales, les probiotiques contenus dans le yogourt rétablissent le niveau de bonnes bactéries. Cela aidera également le corps à absorber les nutriments et à combattre les infections.
  2. Vinaigre de cidre Le vinaigre de cidre est un excellent remède contre les douleurs abdominales chez les enfants en raison de troubles digestifs et de la suralimentation.
  3. Thé à la camomille. La camomille apaise les crampes abdominales grâce à ses propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires naturelles. Il détend les muscles abdominaux, affaiblissant ainsi les attaques.
  4. Au miel Le miel a des propriétés antibactériennes et est également riche en sucres et en antioxydants. Donnez à l'enfant un peu de miel dissous dans un verre d'eau tiède. Cela va calmer l'estomac. Astuce! Ne donnez pas de miel à l'enfant s'il a moins d'un an ou en cas d'allergie.
  5. Bouteille d'eau chaude ou bouteille d'eau chaude. Il n'y a rien de plus apaisant contre les coliques qu'une bouteille d'eau chaude sur le ventre. Il augmente l'apport sanguin à l'abdomen et soulage la douleur. C'est important! Cette méthode est contre-indiquée dans les processus inflammatoires de la cavité abdominale.
  6. Gingembre Quand un enfant a une indigestion ou souffre de douleurs abdominales dues à une alimentation excessive, le gingembre l'aidera.

Ne donnez pas de gingembre à un enfant s'il n'a pas encore 2 ans.

Si, après 24 heures, l'enfant a toujours une forte fièvre, de la diarrhée et des vomissements, un avis médical est nécessaire. Cette douleur prolongée est l'un des principaux signes de l'appendicite.

Quand l'intervention du médecin est-elle nécessaire?

Votre enfant a besoin de soins médicaux immédiats si:

  • le bébé a moins de trois mois, a la diarrhée et des vomissements;
  • l'enfant est traité pour un cancer;
  • l'enfant n'a pas de chaise mais vomit;
  • l'enfant a des vomissements et des excréments de sang;
  • l'enfant se plaint de douleurs soudaines et aiguës à l'abdomen;
  • vous trouvez que le ventre du bébé est difficile à toucher et douloureux;
  • l'enfant a des problèmes respiratoires (respire trop souvent ou rarement);
  • un enfant a récemment eu une blessure à l'estomac;
  • ça fait mal au bébé d'uriner;
  • le garçon a mal à l'aine, aux testicules ou au scrotum.

Conseils pour la prévention des douleurs abdominales chez l'enfant

Vous pouvez empêcher un enfant d'avoir des douleurs abdominales dues à une indigestion, une constipation et des infections.

  • Ne laissez pas votre enfant trop manger. Au lieu de cela, divisez la nourriture en petites portions et rendez les repas plus fréquents.
  • Encouragez votre enfant à manger des aliments riches en fibres, tels que des légumes et des fruits, pour prévenir la constipation.
  • Apprenez à votre enfant à se laver à l'eau et au savon avant de manger. Cela empêchera la pénétration d'éléments pathogènes dans le corps, provoquant des infections gastro-intestinales.
  • Ne laissez pas le bébé manger avant de se coucher. Cela provoquerait une dyspepsie ou des brûlures d'estomac.
  • Assurez-vous que le bébé boit beaucoup d'eau. Cela empêchera la formation de selles sèches et évitera également la déshydratation.

Le pronostic des douleurs abdominales est aussi varié que leurs causes. La douleur abdominale identifiée en temps opportun est la clé d'un pronostic favorable dans son ensemble. Douleur non diagnostiquée et incontrôlable dans certains cas représentant un danger de mort. Dès le début de la maladie de l’enfant, le parent doit travailler avec le pédiatre et l’hôpital afin que l’enfant reçoive une assistance appropriée.

http://medic-03.ru/bol-nizhe-pupka-u-rebenka/

Douleur sous le nombril chez les enfants

Une douleur sous le nombril (douleur dans l'abdomen) peut indiquer la présence de maladies graves du système digestif ou du système urinaire. Dans la plupart des cas, il est assez difficile de déterminer la cause de la douleur sous le nombril. Cela nécessite un diagnostic minutieux des organes abdominaux. La douleur abdominale peut avoir une localisation différente: sous le nombril, à droite ou à gauche. L'inconfort peut se propager à l'un ou l'autre côté, ce qui indique le plus souvent des troubles intestinaux. Chez les femmes, ce symptôme peut indiquer la présence de processus inflammatoires infectieux dans le système urogénital.

Symptômes de la maladie

Tout symptôme est un signal du corps indiquant qu'un organe, un service ou tout le système est perturbé. Pour savoir pourquoi la douleur survient sous le nombril chez un enfant, vous devez exclure certaines maladies. Assurez-vous que votre bébé a reçu le diagnostic opportun, vérifiez auprès des médecins, pourquoi la douleur est inférieure au nombril de l'enfant et avec quelle rapidité et quelle efficacité vous pouvez améliorer son état.

La liste des maladies dans lesquelles les enfants ont des douleurs inférieures au nombril:

  • hernie incarcérée;
  • salpingite aiguë;
  • obstruction du petit ou du gros intestin;
  • maladies du système génito-urinaire et des voies urinaires;
  • pyélonéphrite aiguë;
  • rétention d'urine.

Une douleur sous le nombril peut également survenir avec une appendicite. Si le bébé est capricieux, ressent une douleur vive ou prolongée au-dessous du nombril, alors que la température corporelle augmente, vous devriez toujours consulter un médecin. Ne vous soignez pas vous-même, car cela peut entraîner de graves complications.

Traitement et spécialistes

Le traitement de la douleur sous le nombril chez un enfant ne doit être effectué que par un technicien qualifié. Seul un médecin peut vous expliquer comment traiter la douleur dans le bas-ventre de votre bébé, comment éliminer les complications de la douleur au nombril et prévenir leur apparition future. Les médecins suivants peuvent répondre à la question de savoir quoi faire si l'enfant a mal au bas-ventre:

  • pédiatre;
  • gastroentérologue;
  • urologue pédiatrique;
  • gynécologue pédiatrique;
  • néphrologue.

En fonction de la localisation, de la nature de la douleur, des tests de laboratoire permettent au médecin de poser un diagnostic et de prescrire un traitement efficace. En cas de douleur de toute nature (aiguë ou douloureuse), vous devez contacter immédiatement un spécialiste pour écarter la présence de pathologies graves.

Armez-vous de connaissances et lisez un article informatif utile sur la douleur de la maladie au-dessous du nombril chez les enfants. Après tout, être parents signifie étudier tout ce qui contribuera à maintenir un degré de santé dans la famille égal à «36,6».

Découvrez ce qui peut causer une maladie, comment le reconnaître à temps. Trouvez des informations sur les signes permettant d'identifier un malaise. Et quels tests aideront à identifier la maladie et à poser le bon diagnostic.

Dans l'article, vous en apprendrez plus sur les méthodes de traitement de maladies telles que la douleur au-dessous du nombril chez les enfants. Spécifiez ce que les premiers soins efficaces devraient être. Comment traiter: choisir des médicaments ou des méthodes traditionnelles?

Vous apprendrez également quel est le danger de retarder le traitement d'une maladie est une douleur au-dessous du nombril chez les enfants et pourquoi il est si important d'éviter les conséquences. Tout sur la prévention de la douleur sous le nombril chez l'enfant et la prévention des complications.

Et les parents attentionnés trouveront sur les pages du service des informations complètes sur les symptômes de la maladie, une douleur sous le nombril chez les enfants. Quelle est la différence entre les signes de la maladie chez les enfants à 1,2 et 3 ans et les manifestations de la maladie chez les enfants à 4, 5, 6 et 7 ans? Quelle est la meilleure façon de traiter la douleur au-dessous du nombril chez les enfants?

Prenez soin de la santé de vos proches et soyez en forme!

http://detstrana.ru/service/disease/symptom/children/bol-nizhe-pupka/

Douleur sous le nombril chez un enfant

La gêne autour du nombril d'un enfant concerne tout adulte, la cause pouvant en être non seulement la constipation, mais également une maladie grave des organes internes qui nécessite un traitement urgent en hospitalisation. Cela complique souvent le diagnostic du fait que l'enfant, victime d'attaques atroces, a du mal à expliquer où cela fait mal. Par conséquent, il est important que les parents sachent quels symptômes sont dangereux et quoi faire pour prévenir l'apparition d'affections graves.

Causes de la douleur abdominale chez les enfants

Les facteurs provoquants du syndrome douloureux chez le mésogastre de l'enfant sont principalement un dysfonctionnement des organes et des systèmes situés dans la zone spécifiée. Plus souvent, des anomalies surviennent dans le tractus gastro-intestinal et le système urinaire.

Maladies provoquant des douleurs dans la zone ombilicale:

  1. Coliques - spasmes dans l'estomac du bébé après avoir mangé.
  2. Ballonnements - une collection de gaz qui provoque des douleurs abdominales dues à l'étirement des parois intestinales.
  3. Une annexe aiguë est un processus inflammatoire dans l'annexe du caecum. Les symptômes de la douleur tirante commencent près du nombril et se dirigent vers le côté droit. Rezi - un signal du danger de péritonite. Nausées, flatulences, vomissements, ballonnements, fièvre.
  4. Inversion des intestins - obstruction intestinale due à une invasion helminthique, à des blessures, à un dysfonctionnement de la motilité intestinale. Rezi apparaît dans le mesogaster et s'étend en dessous, augmentant progressivement. Une défécation difficile, des vomissements se produisent, la température augmente, la pression sanguine baisse, la miette pâlit, une léthargie se produit. Cette pathologie est traitée chirurgicalement.

Facteurs externes provoquant des symptômes douloureux chez le mésogaster

Les adultes doivent comprendre que l'apparition de symptômes douloureux dans la région du nombril n'est pas uniquement liée aux pathologies du fonctionnement des organes et des systèmes du bébé. Un certain nombre de causes des symptômes de douleur abdominale sont externes:

  1. Blessure mécanique de la cavité abdominale.
  2. L'utilisation d'aliments qui ne vont pas ensemble.
  3. Nourriture périmée.
  4. Traitement prolongé avec des médicaments.
  5. Facteurs psychologiques (stress, expérience).

Symptômes accompagnant des maladies dangereuses

Lorsque l'enfant a mal au ventre, le parent doit étudier attentivement les antécédents de la maladie. Symptômes indiquant une pathologie grave dans le corps du bébé et la nécessité de demander de l'aide médicale en urgence:

  • Douleurs soudaines sévères dans la région du mésogastre;
  • L'abdomen est dur, douloureux à la palpation;
  • Nausée, vomissements;
  • Toux en urinant;
  • La diarrhée,
  • La présence de sang dans les matières fécales;
  • Léthargie et pâleur;
  • Haute température;
  • Éruption cutanée;
  • Maux de tête;
  • La toux;
  • Abaisser la pression artérielle.

Méthodes de diagnostic des douleurs abdominales chez les enfants

Les causes des sensations douloureuses autour du nombril, comme on peut le voir dans la description, sont assez nombreuses. Pour poser le bon diagnostic et commencer le traitement des miettes, l’aide de professionnels est indispensable. En fonction de la nature des symptômes, l'examen se déroule en plusieurs étapes:

Étape 1 - le médecin examine l'historique de la maladie. Il est important de fournir aux médecins tous les enregistrements de maladies antérieures et des informations sur les conditions génétiques requises pour l’apparition de certaines pathologies.

Étape 2 - examen physique, examen externe d'un petit patient pour déterminer l'emplacement de la douleur, sa nature. Dans le même temps, un examen rectal est effectué.

Étape 3 - tests sanguins. Attribuez une numération sanguine complète afin de déterminer le niveau de plomb, de lipase, d'amylase, l'étude de la fonction hépatique et le dosage immunoenzymatique.

Étape 4 - analyse d'urine, détection de l'infection dans le système urinaire.

Étape 5 - analyse des matières fécales pour la présence de bactéries, de parasites et de sang.

Étape 6 - Examen visuel à l'aide d'instruments: rayons X, tomographie par ordinateur, échographie.

Premiers soins pour la douleur dans la zone ombilicale

Si le bébé a des douleurs abdominales au nombril, les parents doivent suivre les règles suivantes pour améliorer leur état:

  • Allongez-vous dans une position confortable, il est conseillé de plier les genoux, de mettre des oreillers sous la tête et les jambes et de vous reposer.
  • Après avoir consulté un médecin, donnez No-shpu à une posologie adaptée à l'âge de l'enfant.
  • N'utilisez pas d'autres analgésiques: des pathologies graves ne vous aideront pas, mais les symptômes se déforment.
  • Interdit les compresses chaudes et froides dans le domaine de la douleur - cela compliquera l'évolution de certaines pathologies.
  • Mesurer la température
  • Examiner la peau pour détecter les lésions et la décoloration.
  • Nourrissez le bébé en portions réduites, ne forcez pas à manger, s'il n'y a pas d'appétit ou des nausées et des vomissements, buvez, donnez un peu.
  • Observez la fréquence et le contenu de la chaise.
  • Si une heure s'est écoulée mais que les mesures prises n'ont pas aidé, si les symptômes douloureux dans l'estomac du petit patient sont restés inchangés, vous devez appeler un médecin. Si de fortes fissures sont apparues de manière inattendue et ont augmenté la résistance, il est temps d'appeler immédiatement le service d'urgence!

Prévention des symptômes douloureux chez les enfants

Chaque mère protégera son bébé contre les maladies abdominales si elle suit les règles simples:

  • Encouragez votre enfant à manger selon le régime de la journée; il est préférable de diviser la consommation de nourriture par deux, plutôt que de donner une quantité excédentaire à un moment qui n’est pas digéré.
  • Une bonne option - cinq repas.
  • Apprenez à votre enfant avec du savon à bien se laver les mains après une salle de bain, dans les rues et surtout, avant de manger, cela empêchera les infections et les parasites de pénétrer dans le corps.
  • Enrichir les aliments avec des fruits et des légumes. La fibre qu'ils contiennent empêchera la constipation.
  • Offrez à votre bébé beaucoup d'eau tout au long de la journée.
  • Éliminez les aliments contenant des colorants, des conservateurs, des arômes et des exhausteurs de goût.
  • Ne permettez pas de gros repas avant le coucher.
  • Si un enfant a une maladie gastro-intestinale chronique, suivez scrupuleusement le régime alimentaire prescrit.

Pour les douleurs au nombril, seul le médecin vous expliquera exactement la cause. Pour que les miettes se sentent mieux, le parent devrait fournir des premiers soins compétents et faire appel à des spécialistes médicaux à temps, pour ne pas se soigner soi-même contre des symptômes inconnus, afin de ne pas nuire à la santé du petit patient! Les cas graves nécessitent un examen approfondi du corps du bébé pour déterminer le diagnostic correct et la prescription du traitement.

L'apparition de douleurs abdominales chez le bébé inquiète les parents. Pour soulager la souffrance de l'enfant, la mère lui donne une pilule anti-douleur.

Cependant, de telles actions peuvent compliquer le processus de diagnostic. Les médecins ont plus de difficulté à déterminer le facteur qui a provoqué l’inconfort.

Causes de douleur abdominale dans le nombril d'un enfant

Les facteurs à l'origine du développement de l'entérite comprennent la malnutrition et l'hypothermie. L'inflammation se produit dans le petit intestin de l'enfant. L'enfant se plaint de douleurs douloureuses, accompagnées de nausées et de vomissements. L'enfant ressent de la faiblesse dans le corps, sa température augmente.

Appendicite

La douleur peut être associée au développement de la forme aiguë de l'appendicite. Un enfant a un processus vermiforme inflammatoire de l'intestin et une douleur apparaît dans la région du nombril. Les signes d'appendicite comprennent les nausées et les vomissements.

Lorsque ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement montrer le bébé au médecin. Les sensations désagréables se limitent à la région iliaque droite. Au cours de l'examen du patient, le médecin appuie sur l'estomac. L'appendicite est accompagnée de fièvre et de ballonnements.

L'inflammation du caecum est particulièrement dangereuse pour les nourrissons. Le bébé ne peut pas se plaindre d'une douleur qui se produit dans le bas de l'abdomen. Reconnaître la maladie chez un nouveau-né peut en changeant son comportement. L'enfant refuse de manger, il a des vomissements et des nausées.

La colique est causée par une distension de l'intestin résultant de l'accumulation de gaz qui s'y est accumulé et qui exerce une pression sur les parois intestinales.

La douleur est généralement localisée légèrement plus haut que le nombril; chez l’enfant de moins de 6 ans, tout l’estomac peut faire mal.

Pour prévenir cette condition, il est recommandé de suivre le bon régime, de manger moins de légumineuses et de sucre.

Hernie ombilicale

La protrusion des organes est une caractéristique de la maladie. Chez les nourrissons, ce défaut est congénital. Une hernie ombilicale peut survenir en raison d'une mauvaise taille du cordon ombilical. Les patients ressentent un inconfort dans l'estomac, car le travail des organes digestifs est perturbé. Le gaz accumulé commence à exercer une pression sur les parois de la cavité abdominale.

La maladie peut commencer chez les patients souffrant de toux sévère. La maladie est facilement identifiable par la saillie du néoplasme dans le nombril. La plupart des enfants ont une hernie ombilicale autonome entre 7 et 8 ans. L'auto-guérison est due au fait que les muscles du péritoine de l'enfant se renforcent au cours du processus de croissance. Pour se débarrasser de la hernie ombilicale, le bébé doit effectuer régulièrement des exercices thérapeutiques. Renforcer les muscles abdominaux peut être dû au massage.

Hernie inguinale

En cas de hernie inguinale, le patient a un mal de ventre sous le nombril, la peau devient blanche et il y a une faiblesse dans le corps. Un traitement conservateur est généralement prescrit à un enfant de moins de 4 ans: massage et exercice, renforcement des muscles.

Gut Twitch

La torsion intestinale est une pathologie dangereuse, accompagnée de douleurs aiguës. La cause de la maladie peut être la formation de tumeurs.

Un traumatisme à l'intestin complique la promotion des matières fécales. Le bébé commence à souffrir de constipation chronique.
Dans les cas graves, une obstruction intestinale peut survenir.

Tumeurs dans l'intestin grêle

Les cancers peuvent affecter les intestins d'un enfant. Le bébé a la nausée et des vomissements. Si ces symptômes apparaissent, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital.

La douleur abdominale peut être associée à l’apparition d’une migraine abdominale. Cette maladie est accompagnée d'une peau pâle sur les mains et les pieds. Les sensations désagréables peuvent durer plusieurs jours. La douleur peut être localisée au-dessus du nombril et au-dessous du nombril. Habituellement, cette maladie apparaît à l'âge de 5 à 9 ans et disparaît avec l'âge.

Dysbactériose

Après avoir été traité avec des antibiotiques chez les enfants, la microflore intestinale change. Les médicaments antibactériens détruisent non seulement les agents pathogènes, mais également les bactéries bénéfiques. Vous devez d’abord analyser les matières fécales d’un enfant malade. Il est possible de restaurer la microflore intestinale à l'aide de probiotiques.

Pancréatite

C'est l'une des causes de douleur les plus dangereuses près du nombril chez les enfants de 5 ans et plus.

La douleur est très forte, l'enfant dans certains cas ne peut pas bouger. Plus tard, les vomissements et la température se rejoignent. Un besoin urgent d'appeler un médecin.

Quels médecins contacter en cas de douleur au nombril?

Vous devez prendre rendez-vous avec un gastro-entérologue. Après avoir reçu les résultats de l'examen, il peut être nécessaire de faire appel à un chirurgien.

Premiers secours

Il n'est pas recommandé d'administrer des analgésiques au bébé avant l'arrivée des médecins. Ils réduisent l'intensité de la douleur et il est plus difficile pour un spécialiste d'établir un diagnostic correct. En cas d'empoisonnement, vous pouvez donner à l'enfant des adsorbants (Smekta, Enterosgel).

Diagnostics

Pour déterminer la cause de la maladie, les spécialistes recommandent le bébé aux procédures suivantes:

  • Échographie abdominale;
  • les matières fécales de votre bébé sont contrôlées pour la présence de bactéries et de virus nocifs;
  • un enfant peut être référé à une procédure EFGDS, qui permet aux médecins d'évaluer l'état des muqueuses du système digestif;
  • Le bébé doit avoir une formule sanguine complète et un coprogramme.

Après avoir reçu les résultats du diagnostic, le médecin choisit la méthode de traitement de l'enfant.

Vidéo utile

Découvrez les directives les plus simples pour traiter les douleurs abdominales chez les enfants, dans la vidéo ci-dessous:

Prévention

Pour éviter les sensations douloureuses autour du nombril, vous pouvez respecter les règles suivantes:

  1. Il est recommandé aux enfants atteints de maladies chroniques de subir un examen annuel.
  2. Le régime alimentaire de l'enfant revêt une grande importance. Il est préférable d’exclure les aliments gras et épicés du menu du bébé. La consommation fréquente de fast-food peut provoquer des maladies du système digestif.
  3. La douleur abdominale peut commencer en raison du stress constant.
  4. Une visite opportune chez le médecin peut prévenir le développement de complications.

Lorsqu'un enfant a mal au ventre, des parents anxieux essaient d'apprendre de lui la localisation exacte de la douleur. La douleur abdominale dans le nombril d'un enfant n'est pas rare. Les raisons peuvent être multiples - de la constipation banale à la terminaison de pathologies graves du tube digestif.

Pour déterminer ce qui est associé à la douleur abdominale chez un enfant, vous devez déterminer la nature de la douleur. Connaissant leur cause et leur localisation, vous pouvez aider votre enfant à atténuer ses souffrances et à améliorer son bien-être. Les démarches correctes des parents dans ce domaine sont la clé du succès du traitement et du rétablissement de leur progéniture.

Il est impossible pour de nombreux parents de déterminer pourquoi le ventre autour du nombril fait mal à un enfant, en s’appuyant sur leurs connaissances. Les raisons de cette affection peuvent être nombreuses et si nous parlons d'une situation aiguë nécessitant une assistance immédiate du chirurgien, l'auto-traitement sera risqué pour la vie du bébé. Pour déterminer la gravité du problème, il est important de préciser s'il existe d'autres symptômes que la douleur dans la région du nombril de l'enfant.

Alors, pourquoi un bébé a-t-il une douleur au ventre près du nombril - causes possibles:

  1. Infections alimentaires toxiques, intoxication. Dans ce cas, l'enfant a d'abord mal au ventre autour du nombril, puis la douleur s'étend progressivement à tout l'estomac. Dans ce cas, le bébé peut se plaindre de nausées, de vomissements et de selles molles, sa température corporelle augmente.
  2. Infection intestinale. Cette maladie est transmise par des mains sales, des fruits et légumes non lavés, une eau de mauvaise qualité et des gouttelettes en suspension dans l'air. Au début, cela ressemble beaucoup à une intoxication alimentaire: l'enfant a mal au ventre, mais les symptômes d'une infection intestinale sont plus prononcés: la température corporelle monte à 40 ° C, les vomissements et la diarrhée graves ne peuvent pas disparaître avant 10 jours.
  3. Appendicite. La pathologie commence généralement par des vomissements et une rétention des selles, puis l'enfant a des douleurs abdominales au-dessous du nombril.
  4. Processus inflammatoires dans le système urogénital. Un des symptômes de la cystite est une douleur au bas du nombril chez un enfant. Ils s'accompagnent généralement d'une augmentation de la température corporelle, de mictions fréquentes, de brûlures et de douleurs. Chez la fille, en plus de la cystite, ces symptômes peuvent parler de pathologies du système urogénital associées à des infections des organes externes et internes du petit bassin. Habituellement, ils sont rejoints par un écoulement pathologique du tractus génital.
  5. Vers Si l'enfant a mal au ventre sous le nombril, vous ne pouvez pas écarter le risque d'infection par des vers. Les parasites tels que les vers ronds, le ténia, le giard et le ténia haussier ne sont pas un fantasme. Ils nous entourent dans la vie quotidienne et peuvent être la cause de douleurs au-dessous du nombril chez l'enfant, d'anorexie et de sommeil, d'apparition d'éruptions cutanées allergiques sur le corps.
  6. Gastrite. Si le ventre du nombril fait mal à l’enfant, la raison en est peut-être liée aux maladies du tractus gastro-intestinal, à savoir la gastrite. Cette maladie est diagnostiquée de manière inattendue, a un caractère tolérable et est rarement accompagnée d'un syndrome douloureux intense. Les symptômes accompagnant la gastrite sont généralement des nausées, des brûlures d'estomac, des éructations et des vomissements.
  7. Cholécystite. Le processus inflammatoire aigu dans la vésicule biliaire explique souvent pourquoi l'enfant a mal au nombril. Cette affection s'accompagne généralement d'une augmentation des gaz et de ballonnements, d'un assombrissement de l'urine et de la fièvre.
  8. La hernie ombilicale et la colique intestinale sont des affections que l'on retrouve principalement chez les nourrissons. Habituellement, ils passent après l'âge de 4 mois. La hernie nécessite une observation et un traitement approprié de l'enfant par le chirurgien et le pédiatre.

Premiers secours pour un enfant souffrant

Peu importe où l'enfant a mal au ventre - à la gauche du nombril ou sous le nombril, l'essentiel est de ne pas paniquer et de ne pas effrayer le bébé. Tout d’abord, vous devez examiner la situation avec discernement et comprendre ce qui doit être fait.

Dans tous les cas, le fait de demander une ambulance est une cause de douleur croissante et non passagère. Il n’est en aucun cas question d’auto-traitement. Si le médecin propose l'hospitalisation - le refuser est l'apogée de l'analphabétisme. Les parents doivent être conscients que si un enfant a mal au ventre au-dessous ou sur le côté du nombril, il ne s’agit peut-être pas d’un état temporaire du corps, mais du signe d’une pathologie grave qui ne peut être guérie que par l’intervention active de spécialistes.

Si un enfant de moins de 7 ans se plaint de douleurs autour du nombril, vous devriez lui fournir un repos au lit avant de consulter un médecin et trouver une posture confortable. Vous ne pouvez pas utiliser un coussin chauffant ou toute autre chaleur pour soulager la douleur, car cela pourrait aggraver l'inflammation de la cavité abdominale, le cas échéant. Dans ce cas, l'état du bébé se détériorera de manière dramatique.

Sans ordonnance, aucun médicament ne devrait être administré à l'enfant.

Quels tests sont nécessaires?

Le diagnostic de la douleur au nombril devrait commencer par un appel obligatoire à un pédiatre ou à un thérapeute. Si l’état de santé de l’enfant le permet, il est alors possible de le faire comme prévu dans les conditions d’une clinique pour enfants. Dans le cas où la douleur est très forte et ne passe pas d'elle-même, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Le médecin de la clinique ou de l'hôpital peut prescrire un examen complet de l'enfant, notamment:

  • analyse clinique de l'urine, recherche sur l'urine selon Nechyporenko, etc.
  • examen biochimique du sang;
  • analyse des matières fécales;
  • Échographie des organes abdominaux;
  • gastroscopie.

Habituellement, les bébés présentant des signes de pathologies abdominales sont immédiatement adressés à un gastro-entérologue pour traitement. Si des tests et des recherches supplémentaires ont révélé d'autres problèmes, un néphrologue, un spécialiste des maladies infectieuses ou un hépatologue pourraient avoir besoin d'aide.

Prévention

Il est assez difficile de spécifier une liste spécifique de mesures préventives visant à prévenir l’apparition de douleurs au nombril. Cela est dû à la liste la plus large des raisons pour lesquelles ils peuvent survenir.

En général, afin de réduire le risque de douleur abdominale, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • surveiller le régime alimentaire et la qualité des aliments du bébé;
  • garde tes mains et ta nourriture propres;
  • effectuer des massages thérapeutiques et prophylactiques contre les coliques intestinales;
  • prêter attention au durcissement de l'enfant;
  • traiter en temps opportun les infections et les maladies des organes internes;
  • Prenez des cours multivitamines sur la recommandation du médecin traitant.

Les douleurs abdominales, localisées dans le nombril, ne peuvent être traitées indépendamment sans la participation des médecins. Cela peut causer de graves problèmes de santé irréversibles pour l'enfant. Seul un diagnostic correctement effectué permet de choisir le traitement approprié qui aidera le bébé à se rétablir plus rapidement.

Vidéo utile sur les causes de la douleur abdominale chez les enfants

La douleur abdominale chez un enfant est un problème répandu. Il a une nature d'origine différente. Les enfants peuvent tomber malades, peu importe leur âge. L'enfant d'âge préscolaire ne peut pas expliquer correctement ce qui le gêne, comment il se fait mal et où. Il peut dire que le nombril fait mal. Les écoliers décrivent le problème de manière plus adéquate. La douleur est constante ou périodique, intense ou modérée et constitue également une menace pour l'enfant. Elle doit donc être traitée de manière responsable.

Il est nécessaire de comprendre immédiatement pourquoi l'enfant a mal au ventre au nombril.

Quel est le danger?

Cette condition est un signal pour de nombreuses maladies à évolution sévère et peut entraîner la mort d'un enfant. Même une légère douleur devrait alerter les parents. Dans la plupart des cas, il s'agit d'un signe d'activité altérée de l'intestin grêle, mais il peut aussi résulter d'une maladie dangereuse, notamment de nature infectieuse. Il faut faire attention aux symptômes supplémentaires. Si l'enfant a le ventre mal au ventre, cet état pathologique peut provoquer:

  • L'obstruction du jéjunum survient à la suite d'une action mécanique en présence d'invasion helminthique, de calculs biliaires, de tumeurs d'origines diverses ou à la suite d'une compression externe au cours de leur processus de torsion ou de pointe. Chez les bébés, l'obstruction se produit lorsqu'une boucle intestinale est insérée dans l'intestin en passant à proximité. La maladie se manifeste par une douleur aiguë sous la forme de contractions et de vomissements fréquents et graves. Dans le vomi peut être vu le contenu de l'intestin. Dangereux pour la vie de l’enfant est une affection caractérisée par une baisse de la pression artérielle, une perturbation du rythme cardiaque et une faiblesse générale. Le moindre retard, si l'estomac fait mal près du nombril avec un tel diagnostic, conduit à la mort.
  • Une perturbation du flux sanguin mésentérique survient lors de maladies cardiovasculaires, en cas de thrombose ou de présence de tumeurs. La maladie s'accompagne de douleurs douloureuses sous la forme de contractions qui disparaissent partiellement en position genou-coude. L'inconfort est accompagné d'un sentiment d'horreur, de la présence de sang dans les vomissures et les selles. En raison de la mort des récepteurs nerveux après 6 à 12 heures, la douleur disparaît et une péritonite se développe. La maladie nécessite une intervention chirurgicale d'urgence.
  • Le processus inflammatoire chronique dans le jéjunum apparaît en raison d'erreurs dans la nutrition, d'invasion, d'hépatite, d'états immunitaires et d'infections intestinales. La maladie est lente et s'accompagne d'une diarrhée débilitante prolongée 20 fois ou plus par jour. Abdomen gauche douloureux. La diarrhée apparaît après avoir mangé et est accompagnée d'une faiblesse générale, une diminution significative de la pression artérielle. Au fil du temps, les masses fécales deviennent mousseuses et dégagent une odeur nauséabonde. Un état non traité est chargé de changements irréversibles dans le jéjunum.
  • La déficience en enzyme est congénitale ou acquise. En raison de cette pathologie, la digestion des aliments dans la zone proche de la paroi n’est pas complète. Chez l'enfant, la pathologie se manifeste par une intolérance à certains produits, par exemple, contenant du gluten. La maladie retarde le développement physique et mental. Outre la nomination d'enzymes, l'exclusion des produits non transférés est nécessaire.
  • Les maladies oncologiques sont accompagnées de crampes douloureuses, de brûlures d'estomac, de diarrhée, de grondements, d'éructations et de nausées. L'anémie se développe, les matières fécales ressemblent au goudron. La condition nécessite un traitement chirurgical.
  • Le syndrome de l'intestin irritable se produit en violation de la motilité. La condition est accompagnée de flatulences et de douleurs crampes. La maladie peut être accompagnée de constipation et de diarrhée. Les sensations douloureuses apparaissent après avoir mangé le matin et diminuent partiellement après une selle ou lorsque les gaz sont épuisés. Ils peuvent s'étendre à la zone sous les côtes. Dans la soirée et la nuit, le patient se sent bien.

Un peu au-dessus du nombril se trouve un petit espace dans le duodénum et l'une des sections de l'estomac. Un grave inconfort dans cet endroit provoque des maladies gastropathiques et ulcéreuses de ces organes, y compris le cancer. Les premiers signes sont des sensations de brûlure et de douleur, aggravées par la progression de la maladie. Avec la péritonite et la perforation de l'ulcère, la maladie s'aggrave au point de provoquer une perte de conscience.

La douleur au-dessous du nombril est révélatrice de problèmes au niveau du côlon et d'ischémie. Cette condition est caractérisée par la présence d'une douleur constante au-dessous du nombril avec un parcours aigu, la présence d'une paralysie du péristaltisme intestinal. Chez les enfants plus âgés et les adolescents, l’inconfort est la conséquence de problèmes gynécologiques, du cancer et de l’anévrysme de l’aorte abdominale.

La douleur à droite du nombril indique une maladie rénale, des sensations douloureuses désagréables s'étendent également au dos. La douleur de la partie centrale du nombril est une conséquence du stade initial de l'appendicite. La douleur à gauche du nombril apparaît lorsqu’une accumulation de gaz dans l’intestin se propage au bas de l’abdomen. Les conditions pathologiques du tractus gastro-intestinal sont accompagnées de symptômes supplémentaires. La présence de sang rouge dans les matières fécales indique la présence d'hémorroïdes. Les saignements dans le système digestif s'accompagnent d'une selle sous forme de goudron.

Les processus inflammatoires dans les bronches et les poumons provoquent souvent une gêne et une douleur au-dessus du nombril en raison de l'irritation du diaphragme.

Diagnostics

La douleur dans le nombril d'un enfant est de nature différente. Le diagnostic implique la prise en compte de tous les symptômes: la qualité de la chaise, la présence de vomissements, la fièvre, les caractéristiques du flux de douleur et les résultats de la recherche en laboratoire et sur le matériel. Pour le diagnostic, une analyse microbiologique des matières fécales, un coprogramme, une analyse de sang, une FGDS, un examen radiologique du tractus gastro-intestinal, une échographie abdominale et une analyse d'urine sont souvent prescrits. En outre, une endoscopie, une échographie et un examen au baryum peuvent être administrés à l'enfant.

Dans certaines situations, une hospitalisation est nécessaire pour identifier la véritable cause de la douleur au nombril. En outre, des tests de biochimie sanguine, la présence d'une bactérie Helicobacter, l'identification de variétés d'hépatite peuvent être facturés.

En cas de conditions pathologiques dans l'intestin, une coloscopie supplémentaire est prescrite.

Quels sont les diagnostics les plus fréquents pour une condition donnée?

Pour déterminer le diagnostic est envoyé à un chirurgien ou à un gastro-entérologue, les enfants peuvent tomber malades, quel que soit leur âge. Si le bébé a mal au ventre au nombril, vous devez appeler une ambulance. Il n'est pas recommandé d'administrer des analgésiques aux enfants avant un examen médical, sinon il pourrait être difficile de poser un diagnostic précis. Les parents ne peuvent traiter la douleur au niveau du nombril que de manière indépendante dans les situations où les symptômes sont causés par la consommation d'aliments de qualité médiocre. En cas d'empoisonnement, il est nécessaire d'administrer les médicaments absorbants aux miettes et d'appeler une ambulance. "Smekta", "charbon actif", "polyphepan" approprié. Les invasions parasitaires établies par le laboratoire sont traitées avec "Pirantel", "Worm" et autres analogues, en fonction du type de parasite.

La migraine ombilicale se manifeste par des douleurs intenses avec un épicentre dans le nombril et la tête. La douleur peut alterner. La peau s'estompe, des nausées et des vomissements apparaissent. La migraine abdominale dure de 20 minutes à plusieurs jours. Les adolescents sont les plus susceptibles, en particulier dans des conditions stressantes.

L'oncologie des intestins s'accompagne de douleurs au nombril, le long de l'estomac et des intestins. Apparaît

, vomissements. L'inconfort le plus grave est présent à côté du nombril. L'enfant mange mal, perd du poids. La douleur dans le nombril d'un enfant a besoin d'un traitement d'urgence à l'hôpital.

L'entérite est accompagnée d'un processus inflammatoire aigu dans l'intestin avec une dystrophie progressive des muqueuses. La pathologie est accompagnée de diarrhée, de nausée et de vomissements. Sur le fond de faiblesse générale et de pâleur de la peau, un raid apparaît sur la langue, l’estomac est gonflé. Traitement nécessaire dans un hôpital.

Les hernies inguinales sont l’excrétion de tissus et d’organes par le canal inguinal situé sous la peau de la paroi abdominale. La pathologie survient à tout âge, mais les garçons sont six fois plus susceptibles. Cela semble dû à la faiblesse des muscles ou au sous-développement de la paroi elle-même. En plus de la saillie dans le scrotum, une douleur au bas du nombril, une sensation de lourdeur et de pulsations apparaît. Une intervention chirurgicale est nécessaire. La maladie est plus fréquente chez les garçons.

L'appendicite se manifeste par une douleur aiguë soudaine dans la région du nombril, puis s'étend à tout l'abdomen. Progressivement, l'épicentre se déplace vers la droite. Peut-être une augmentation de la température, l'apparition de douleurs dans la langue. En baissant les bras, la douleur à droite devient plus intense. Nécessaire de contacter l'hôpital pour une chirurgie.

Hernie ombilicale accompagnée d'une douleur intense au nombril et à une distension abdominale. Il y a une séparation accrue des gaz, des vomissements, un rythme cardiaque brisé. La maladie peut être accompagnée de constipation. Au cours de l'inspection, la région de l'abdomen a révélé un sceau douloureux qu'il est impossible de corriger indépendamment. C'est une hernie étranglée. Une hernie guidée ne peut pas être auto-éliminée, sinon les intestins peuvent tourner. L'accès tardif à un médecin est synonyme de mort. Une intervention chirurgicale est nécessaire.

L'inversion des intestins s'accompagne d'une douleur aiguë au nombril et d'une obstruction intestinale. Les sensations douloureuses sont permanentes ou crampes. Ils s'étendent à la région prévertébrale ou viennent de l'intérieur sous la forme de rezi. La douleur près du nombril augmente progressivement et devient très intense, de sorte que l'enfant hurle de douleur. En changeant la situation, l'amélioration du bien-être ne se produit pas.

L'hospitalisation est requise.

Prévention

La prévention de la douleur et de l’inconfort du nombril chez un enfant est le diagnostic et le traitement opportuns des maladies du tractus gastro-intestinal. Les enfants atteints de maladies chroniques devraient être soumis à un dépistage annuel. La prévention des conditions pathologiques est une nutrition adéquate, dans le respect des points du régime. Il est nécessaire d'exclure la restauration rapide, de minimiser la consommation d'aliments gras et épicés.

Réduire la probabilité de situations stressantes constituera également une prévention supplémentaire.

La présence de symptômes tels que:

  • Douleur abdominale
  • mauvaise haleine
  • brûlures d'estomac
  • la diarrhée
  • constipation
  • rot
  • augmentation de la formation de gaz (flatulences)

Si vous présentez au moins 2 de ces symptômes, cela indique un développement

gastrite ou ulcères.

Ces maladies sont dangereuses en raison du développement de complications graves (pénétration, saignements gastriques, etc.), dont beaucoup peuvent entraîner la mort.

jusqu'au bout Le traitement doit commencer maintenant.

Lisez l'article sur la façon dont une femme s'est débarrassée de ces symptômes en éliminant leur cause principale avec une méthode naturelle.

La région abdominale recouvre une partie du corps, des côtes inférieures de la poitrine de l’enfant à la cuisse (région pelvienne) ou à l’aine.

La douleur abdominale est extrêmement fréquente chez les enfants. Ses causes sont très diverses - du mineur et passant indépendamment au dangereux pour la vie de l'enfant.

Les parents doivent évaluer cette douleur, car pour un médecin qui voit un bébé pour la première fois, c'est parfois assez difficile.

Quelle est la douleur abdominale?

Selon ses caractéristiques, les douleurs abdominales sont étendues, localisées, coliques ou spasmodiques.

Par sa durée, la douleur abdominale est divisée en aiguë et chronique. Heureusement, la plupart des douleurs abdominales disparaissent rapidement et n’ont pas de raison valable. Mais il faut se rappeler que certaines maladies avec une douleur similaire mettent la vie en danger.

Si le bébé se comporte de manière très agitée, la raison en est probablement une douleur semblable à une colique. Voir quand l'enfant devient mal à l'aise. Notez quels autres symptômes il a, tels que fièvre, vomissements ou diarrhée.

Ou, par exemple, vous remarquez que l’enfant a mal au ventre à 5 ans. La douleur diminue, puis augmente, provoquant parfois des accès de douleur particulièrement sévères. Cela ne dure généralement que quelques heures, mais au fil du temps, cette condition inquiète de plus en plus, raccourcissant les règles sans douleur. Il faut absolument aller chez le médecin.

Votre enfant a 7 ans de douleurs abdominales presque quotidiennement. Le matin, il a mal au ventre et souffre de diarrhée.

Vous remarquerez peut-être qu'un enfant de 3 ans pointe constamment son ventre et pleure. Cela se produit depuis plusieurs mois maintenant et vous commencez à vous inquiéter.

Ce sont tous des cas très fréquents rencontrés par de nombreux parents et, pour la plupart des enfants, les douleurs abdominales ne causent pas beaucoup de souffrances, elles disparaissent d'elles-mêmes en très peu de temps. Les parents pensent souvent que leur aîné, âgé de 10 ans, prétend ou exagère les symptômes, en particulier lorsque les médecins ne s’inquiètent pas trop de son état.

Cependant, face aux douleurs persistantes, il est dangereux pour les parents de se détendre, de laisser les choses suivre leur cours. C'est probablement un symptôme grave de la pathologie organique.

La douleur abdominale chronique est une maladie très commune, mais malheureusement, il est parfois très difficile de trouver sa cause.

Beaucoup est associé à l'âge. Par exemple, les enfants de moins de 5 ans ne peuvent pas souffrir de kystes ovariens et il est peu probable qu'un enfant de 8 ans souffre de coliques intestinales, comme chez un bébé de 3 mois.

Les troubles psychologiques ou émotionnels jouent un rôle important dans de nombreuses douleurs.

Cependant, les médecins doivent veiller à ne décrire aucune douleur comme étant psychologique, jusqu'à ce que d'autres causes soient éliminées grâce à un examen minutieux et des tests.

Les douleurs abdominales chez l'enfant sont classées comme aiguës si elles durent moins de 7 jours et chroniques si elles durent plus de 7 jours.

Pourquoi l'enfant a-t-il mal au ventre?

Les coliques dans l'estomac d'un nouveau-né sont une explication classique de la douleur. Cela se produit après un repas. Lorsque le nouveau-né a mal au ventre à cause de coliques, les pleurs et les spasmes commencent soudainement. Le cri est fort et continu, dure de 1 à 4 heures.

Le visage du bébé devient rouge, les jambes sont collées au corps et froides au toucher, les poignées sont serrées dans les poings. Les épisodes de coliques infantiles dérangent à tout moment, plus souvent la nuit, ce qui affaiblit davantage les parents.

2. Douleur due aux ballonnements

Les gaz intestinaux sont une autre cause fréquente de douleur abdominale chez l'enfant. Les gaz provoquent des ballonnements et une distension de la paroi intestinale chez un enfant.

3. Mal de mer

Certains enfants souffrent du mal des transports lors de leurs déplacements en transport. C'est un problème lorsque vous voyagez en voiture. L'enfant peut encore être dérangé par des convulsions et des vomissements ressemblant à des coliques.

Prévoyez de nombreux arrêts pendant le voyage pour que votre enfant puisse respirer un bon bol d'air frais. Et plus souvent, suggérez-lui de boire de l'eau.

4. Dysenterie bactérienne

L'enfant a des selles fréquentes (pas nécessairement liquides) avec du sang ou du mucus, une douleur abdominale qui augmente et disparaît périodiquement. Parfois, un enfant n'a pas de selles et seul le sang et / ou le mucus sort de l'anus.

Dans certains cas, l’enfant a mal à l’estomac, les vomissements s’ouvrent et des selles molles fréquemment peuvent perturber. Ce sont tous des signes d'infection par des bactéries intestinales pathogènes. L'enfant est infecté par le contact étroit avec une personne infectée ou en buvant de l'eau ou des aliments contaminés. Le traitement consiste en une hydratation adéquate (réchauffement), en un traitement médicamenteux nécessaire pour lutter contre une infection bactérienne.

Les bébés allaités au sein, même au cours de la deuxième année de vie, sont moins sujets à cette maladie. Et s'ils tombent malades à cause de la dysenterie, la gravité de la maladie est moindre et les nourrissons guérissent plus vite.

5. Infection virale

Si l'enfant a des maux d'estomac, des vomissements et de la fièvre accompagnée de diarrhée, ce sont des signes de rotavirus. L'hépatite A est une autre infection virale pouvant causer une douleur vive dans la partie supérieure droite de l'abdomen, là où se trouve le foie. Au cours de cette infection, la peau des enfants devient généralement jaune.

6. Toux et maux de gorge dus au streptocoque

Curieusement, la gorge «streptococcique» provoque des douleurs abdominales chez les enfants. Cette infection est causée par une bactérie streptocoque et ses symptômes incluent fièvre, maux de tête, maux de gorge et abdomen.

Les épisodes de toux graves provoquent une surcharge et une douleur des muscles de l'abdomen, ce qui entraîne également une douleur.

7. tuberculose abdominale

La tuberculose abdominale doit être suspectée lorsque l'enfant se plaint de douleur et qu'il existe d'autres signes indiquant cette maladie.

Les symptômes incluent:

  • contact étroit avec une personne atteinte de tuberculose;
  • perte d'appétit et de poids;
  • gros ventre chez un enfant (il peut y avoir des signes d'obstruction intestinale).

C'est de loin la raison la plus courante pour laquelle l'estomac fait constamment mal.

Les symptômes qui indiquent que la constipation est la cause de la douleur:

  • les accès de douleur se répètent plusieurs fois par jour. Étant donné que les intestins se contractent à plusieurs reprises au cours de la journée en raison du passage d'excréments durs et denses, l'enfant se plaint de crampes douloureuses. Dans la plupart des cas, la douleur disparaît après 10 à 30 minutes.
  • l'enfant désigne souvent la région ombilicale comme le lieu de la douleur;
  • la douleur varie de légère à difficilement tolérable;
  • acte difficile de défécation;
  • selles serrées et dures;
  • président seulement une fois tous les quelques jours.

9. Intolérance au lactose ou allergie aux protéines du lait.

Ces deux états ne sont pas les mêmes. L'un d'eux est l'incapacité à digérer le lactose et l'autre est une réaction allergique de l'organisme entier aux protéines du lait. Cependant, les deux peuvent causer des troubles digestifs et des douleurs abdominales.

Les symptômes incluent:

  • crampes abdominales après la consommation de produits laitiers;
  • douleurs de gaz;
  • coliques intestinales;
  • la diarrhée;
  • la douleur, généralement renversée, est ressentie sur tout l'abdomen.

Naturellement, cela s’aggrave souvent après la consommation d’aliments contenant des produits laitiers, mais cette affection peut se développer à tout moment de la journée.

Les crampes abdominales et les grondements dans l'abdomen sont des types courants de douleur accompagnant la diarrhée.

Étant donné que la diarrhée est un signe d'infection virale et bactérienne, d'intoxication alimentaire et de parasites, il est préférable de la surveiller de près.

11. Brûlures d'estomac, gastrite et ulcère

Les enfants plus âgés décrivent l'inconfort lié à ces maladies comme une douleur brûlante ou corrosive. Cela fait mal au ventre à gauche, ou dans sa partie supérieure, ou même au centre de la poitrine. Les enfants âgés de 6 à 7 ans décrivent douloureusement la douleur comme une «sensation de brûlure».

12. parasites

L'infection à helminthes peut causer une douleur intense si la maladie n'est pas contrôlée. Douleurs à l'estomac causées par des parasites, causées par des ballonnements et un excès de gaz. Les helminthes provoquent également des crampes et des diarrhées intestinales.

13. Dyspepsie (digestion altérée)

Les douleurs abdominales aiguës et graves, aggravées par une respiration profonde, sont généralement causées par une dyspepsie. Ils surviennent lorsque vous mangez trop, que vous mangez à la hâte ou que vous buvez trop de boissons contenant de l'essence et du jus.

14. Appendicite

L'appendicite est un problème courant de douleur qui se développe chez les enfants de tous les âges, bien qu'il soit inhabituel chez les enfants de moins d'un an.

  • La douleur à l'appendicite chez un enfant commence au centre de l'abdomen, autour du nombril. Ensuite, il se déplace vers le bas et vers la droite, dans la projection de l'annexe. Le ventre est très douloureux.
  • Un enfant avec une appendicite s'inquiète d'autres signes de maladie - fièvre, refus de manger, vomissements et parfois de la diarrhée.

15. infections des voies urinaires

En cas d'infection des voies urinaires, les enfants plus âgés se plaignent de brûlures et de douleurs lorsqu'ils urinent, ce qui cause une gêne abdominale. Les bébés ont des caprices accrus, des troubles du sommeil et de l'appétit, une légère fièvre sans aucun signe de rhume. Pendant la miction, les bébés se mettent à pleurer et à fatiguer les muscles abdominaux.

16. obstruction intestinale

Avec une obstruction intestinale, constipation, distension abdominale et vomissements rapides. Vomit vert (en raison de la présence de la bile) ou même contenir des matières fécales.

17. invagination

C'est une condition dans laquelle une partie de l'intestin est intégrée dans une autre. Cela se produit généralement chez les enfants de 3 mois à 3 ans.

Elle se caractérise par une douleur soudaine qui dure 2 à 3 minutes. Les attaques s’inquiètent tous les quarts d’heure. L'enfant hurle de douleur et a l'air terriblement pâle. Risque de selles avec du sang.

18. préparations médicinales

Des antécédents médicaux détaillés sont importants car certains médicaments peuvent causer des douleurs abdominales. Les enfants ont souvent mal au ventre après les antibiotiques.

19. Syndrome du côlon irritable

Ceci est la cause de douleurs abdominales qui durent des semaines ou des mois. Se produit souvent chez les adolescents.

  • La douleur est très forte, mais il n'y a aucune raison physique pour cela. Cette condition s'accompagne d'une sensation de débordement abdominal due à une accumulation de gaz et à des nausées.
  • La douleur survient peu après le repas et disparaît après le dégagement de gaz.
  • Au cours d'une attaque, l'enfant a mal au ventre près du nombril et s'étend parfois à d'autres régions. Lorsqu'elle est touchée et palpée, la douleur s'intensifie.

20. Crampes menstruelles

N'oubliez pas cette raison chez les adolescentes. Les crampes peuvent survenir même quelques jours avant le début des règles. La raison de cette douleur est évidente. Et la gêne dérange non seulement le bas-ventre, mais aussi la région lombaire.

21. Facteurs psychologiques

  • Douleur comportementale. Les causes comportementales apparaissent chez les enfants de 4 à 7 ans. Ils vont se plaindre de douleur, juste pour attirer plus d'attention. Cependant, la douleur dans cette situation n’est pas réelle, mais si le désir d’attention de l’enfant est très fort, il peut percevoir la douleur comme réelle. Cela se produit généralement lorsqu'un nouveau-né apparaît dans la famille, obligeant ainsi l'enfant plus âgé à se sentir oublié.
  • Anxiété La douleur abdominale, déclenchée par l'anxiété, survient souvent chez les enfants de 5 à 10 ans. Habituellement, l'enfant a mal au ventre au nombril. Ces douleurs sont souvent ressenties comme des «papillons» dans l'estomac, accompagnées de diarrhée. Les douleurs anxieuses disparaissent lorsque la source de stress disparaît.

22. Autres causes probables de douleur abdominale

  • La mononucléose.
  • Maladie biliaire.
  • Pancréatite
  • Troubles intestinaux inflammatoires (colite ulcéreuse, maladie de Crohn).
  • Ulcère peptique.
  • Tumeur.
  • L'anémie falciforme.
  • Hernie
  • Maladie coeliaque

En général, les parents remarquent rapidement que l’enfant a mal au ventre. Les bébés pleurent, expriment leur douleur par des expressions faciales et des jambes fléchies. Les petits enfants admettent généralement rapidement qu'ils ne le sont pas. Certains adolescents hésitent à parler de douleur et vous devriez essayer d'obtenir une explication précise de ce qu'ils ressentent.

Caractéristiques de la douleur, qui donneront une image claire de l'état de l'enfant

1. Durée de la douleur.

En règle générale, les douleurs abdominales chez les enfants pour des raisons frivoles ne durent pas longtemps. Cette douleur est causée par une flatulence ou une indigestion et disparaît après une journée. La douleur qui dure plus d'une journée nécessite l'évaluation d'un médecin.

2. Lieu de luxation de la douleur.

Si un enfant parle de douleur abdominale, il s'agit d'une description ambiguë. La douleur non compliquée se situe généralement au centre de l'abdomen. Si la douleur est présente dans le bas de l'abdomen ou dans une autre région, il s'agit d'un problème qui doit être vérifié par un médecin.

3. A quoi ressemble un bébé?

En regardant votre enfant, vous verrez des choses comme la léthargie, la peau pâle, la transpiration et la somnolence. Si vous ne pouvez pas distraire un enfant avec un jeu et pendant longtemps, il refuse de manger ou de boire quoi que ce soit, cela suscite des inquiétudes et nécessite un suivi médical.

4. Vomissements.

De nombreux enfants ont des vomissements et des douleurs abdominales. Vomir ne signifie pas nécessairement quelque chose de grave. Si cela s'arrête, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Par contre, quand les vomissements durent un jour ou plus, c'est une raison pour aller chez le médecin.

Faites également attention aux masses émétiques elles-mêmes. S'il y a du sang, des inclusions foncées ou vertes, jaunes, vous devez immédiatement contacter le médecin.

5. Diarrhée

Les douleurs abdominales mènent parfois à la diarrhée, ce qui est courant lorsqu'un enfant a une infection virale. La diarrhée due à une infection dure généralement environ 72 heures. Si elle s'inquiète plus longtemps ou s'il y a du sang dans ses selles, votre médecin devrait le savoir.

6. température élevée.

Si l'enfant a mal au ventre et que la température est égale ou supérieure à 38, cela ne signifie pas qu'il existe un problème grave. En fait, vous devriez vous inquiéter davantage lorsqu'il y a une douleur sans fièvre. Ceci est souvent associé à un problème grave.

7. Douleur à l'aine.

Les garçons peuvent prétendre avoir mal au ventre lorsque la douleur se développe dans une partie complètement différente du corps. Cela peut être dû à une torsion des testicules. Lorsque ces testicules s'entrelacent et que leur apport en sang est terminé. L'enfant peut être timide pour parler du lieu de la douleur. Assurez-vous donc de demander où se trouve exactement sa source.

La torsion des testicules est facilement corrigée si la condition est détectée à temps. Mais il y a un besoin de soins médicaux d'urgence. Alors agissez vite.

8. éruption cutanée.

Si l'enfant se plaint de douleurs abdominales, d'éruptions cutanées, contactez immédiatement un spécialiste. L'enfant peut avoir la scarlatine ou une autre maladie grave.

L’âge est un facteur clé dans l’évaluation de la douleur d’un enfant.

Diagnostics

La douleur abdominale chez les enfants peut survenir pour diverses raisons. Pour un diagnostic précis, plusieurs tests de diagnostic sont nécessaires.

  1. Histoire de cas de l'enfant. Le médecin examinera les antécédents médicaux de l’enfant. Il peut également poser des questions sur des antécédents familiaux de la maladie (hérédité) si une maladie auto-immune ou un autre problème génétique grave est suspecté.
  2. Examen physique. Lorsqu'un médecin examinera un enfant, il tentera de déterminer l'emplacement de la douleur et tentera également d'obtenir une description de la douleur. Dans le cadre de l'examen, le médecin effectuera probablement un examen rectal pour vérifier s'il y a un saignement de l'anus.
  3. Tests sanguins. Une numération globulaire complète, une analyse ELISA, un test de la fonction hépatique, une concentration de plomb et / ou une concentration d'amylase / lipase sont nécessaires.
  4. Tests d'urine. Une analyse générale et une culture d'urine pour la flore seront nécessaires. Ils permettront au médecin de vérifier si l'enfant a une infection des voies urinaires.
  5. Analyse des matières fécales. Les matières fécales sont contrôlées pour les parasites, les bactéries et le sang.
  6. Recherche visuelle. Les rayons X seront le premier test visuel à vérifier les anomalies dans les organes et les tissus. Le médecin recommandera également d'autres examens d'imagerie, notamment un scanner de l'abdomen et une échographie des testicules et de l'abdomen.

Traitement de la douleur abdominale

Habituellement, les douleurs abdominales simples des enfants peuvent être traitées à la maison. Avec un repos au lit adéquat et une soudure adéquate, ainsi que le refus des aliments solides lourds et de l'aspirine, l'enfant devrait se lever dans quelques jours.

Si un enfant a une température de 39 ans, donnez-lui une drogue de paracétamol.

Le dosage obligatoirement consulter le médecin.

Que pouvez-vous faire lorsque le nouveau-né a mal au ventre?

Premiers secours en cas de colique:

  • couvrir le bébé dans une couverture;
  • tenez le bébé dans vos bras, marchez ou balancez-le;
  • utiliser le bruit de fond comme distraction;
  • offrir une sucette;
  • donner de la siméthicone ou de la décoction de fenouil;
  • faire un lavement de nettoyage.

Pour la constipation, effectuez un doux massage de l'abdomen pour activer la motilité intestinale.

Et si votre bébé a des maux d'estomac?

Repos au lit

Lorsqu'un enfant a mal à l'estomac, le repos au lit ne lui sera bénéfique. Demandez-lui de se coucher sur le ventre, mais n'insistez pas. La meilleure position est celle qui permet à l’enfant de se sentir mieux.

Consommation de fluide

Lorsqu'un enfant a mal au ventre et qu'il s'accompagne de diarrhée et de vomissements, assurez-vous qu'il utilise beaucoup de liquides. Donnez-lui de 30 à 60 ml toutes les 15 à 20 minutes jusqu'à ce que l'enfant puisse en consommer plus. Ne pas offrir de boissons gazeuses et sucrées.

Si le bébé a moins d'un an, contactez votre pédiatre pour résoudre le problème de la soudure de manière aussi intelligente et sensible que possible.

Ne pas donner une grande quantité de liquide à la fois. Même une légère surdistension des parois de l'estomac déclenchera une attaque de vomissements.

  • Ne laissez pas votre enfant manger lourd, difficile à digérer. Les enfants, comme les adultes, risquent bien de passer quelques jours sans nourriture. L'enfant vous donnera un signe quand il sera prêt à manger.
  • S'abstenir de suralimenter, en essayant de reconstituer la perte de nutriments précédente. Au lieu de cela, commencez avec quelque chose de léger, comme des craquelins et des toasts. Si l'enfant est capable de digérer cela, passez progressivement à une alimentation normale. Les aliments légers, comme le riz bouilli, la compote de pommes, la banane et le pain grillé seraient la meilleure option si l'enfant ne mange pas à cause de douleurs à l'estomac.
  • Ne donnez pas d'aliments gras et de produits à la tomate.

Au lieu de forcer l'enfant à manger une grande quantité de nourriture à la fois, divisez la nourriture en petites portions et demandez à l'enfant de manger toutes les deux ou trois heures. Évitez tout ce qui contribue à la formation de gaz. Alors n'en faites pas trop avec les fruits et les légumes.

Médicaments

Consultez un médecin avant de donner des médicaments à un enfant. Le paracétamol est généralement le meilleur choix à haute température.

Évitez l'aspirine, car elle peut entraîner le syndrome de Ray. Ce syndrome provoque un gonflement du cerveau et des dommages au foie. De plus, ne donnez des antibiotiques à votre enfant que sur prescription d'un médecin.

Que donner à un enfant souffrant de douleurs abdominales?

Les experts ne recommandent pas de remèdes à la maison. Par conséquent, parlez d’abord avec votre pédiatre avant de décider de donner à votre enfant l’un des remèdes à la maison suivants.

  1. Yaourt naturel. Lorsqu'un enfant a la diarrhée et des douleurs abdominales, les probiotiques contenus dans le yogourt rétablissent le niveau de bonnes bactéries. Cela aidera également le corps à absorber les nutriments et à combattre les infections.
  2. Vinaigre de cidre Le vinaigre de cidre est un excellent remède contre les douleurs abdominales chez les enfants en raison de troubles digestifs et de la suralimentation.
  3. Thé à la camomille. La camomille apaise les crampes abdominales grâce à ses propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires naturelles. Il détend les muscles abdominaux, affaiblissant ainsi les attaques.
  4. Au miel Le miel a des propriétés antibactériennes et est également riche en sucres et en antioxydants. Donnez à l'enfant un peu de miel dissous dans un verre d'eau tiède. Cela va calmer l'estomac. Astuce! Ne donnez pas de miel à l'enfant s'il a moins d'un an ou en cas d'allergie.
  5. Bouteille d'eau chaude ou bouteille d'eau chaude. Il n'y a rien de plus apaisant contre les coliques qu'une bouteille d'eau chaude sur le ventre. Il augmente l'apport sanguin à l'abdomen et soulage la douleur. C'est important! Cette méthode est contre-indiquée dans les processus inflammatoires de la cavité abdominale.
  6. Gingembre Quand un enfant a une indigestion ou souffre de douleurs abdominales dues à une alimentation excessive, le gingembre l'aidera.

Ne donnez pas de gingembre à un enfant s'il n'a pas encore 2 ans.

Si, après 24 heures, l'enfant a toujours une forte fièvre, de la diarrhée et des vomissements, un avis médical est nécessaire. Cette douleur prolongée est l'un des principaux signes de l'appendicite.

Quand l'intervention du médecin est-elle nécessaire?

Votre enfant a besoin de soins médicaux immédiats si:

  • le bébé a moins de trois mois, a la diarrhée et des vomissements;
  • l'enfant est traité pour un cancer;
  • l'enfant n'a pas de chaise mais vomit;
  • l'enfant a des vomissements et des excréments de sang;
  • l'enfant se plaint de douleurs soudaines et aiguës à l'abdomen;
  • vous trouvez que le ventre du bébé est difficile à toucher et douloureux;
  • l'enfant a des problèmes respiratoires (respire trop souvent ou rarement);
  • un enfant a récemment eu une blessure à l'estomac;
  • ça fait mal au bébé d'uriner;
  • le garçon a mal à l'aine, aux testicules ou au scrotum.

Conseils pour la prévention des douleurs abdominales chez l'enfant

Vous pouvez empêcher un enfant d'avoir des douleurs abdominales dues à une indigestion, une constipation et des infections.

  • Ne laissez pas votre enfant trop manger. Au lieu de cela, divisez la nourriture en petites portions et rendez les repas plus fréquents.
  • Encouragez votre enfant à manger des aliments riches en fibres, tels que des légumes et des fruits, pour prévenir la constipation.
  • Apprenez à votre enfant à se laver à l'eau et au savon avant de manger. Cela empêchera la pénétration d'éléments pathogènes dans le corps, provoquant des infections gastro-intestinales.
  • Ne laissez pas le bébé manger avant de se coucher. Cela provoquerait une dyspepsie ou des brûlures d'estomac.
  • Assurez-vous que le bébé boit beaucoup d'eau. Cela empêchera la formation de selles sèches et évitera également la déshydratation.

Le pronostic des douleurs abdominales est aussi varié que leurs causes. La douleur abdominale identifiée en temps opportun est la clé d'un pronostic favorable dans son ensemble. Douleur non diagnostiquée et incontrôlable dans certains cas représentant un danger de mort. Dès le début de la maladie de l’enfant, le parent doit travailler avec le pédiatre et l’hôpital afin que l’enfant reçoive une assistance appropriée.

L'enfant a mal au ventre en dessous du nombril en raison de pathologies organiques ou fonctionnelles. Les premiers sont associés à l'apparition d'un processus inflammatoire, nécrotique ou dystrophique dans les tissus de l'intestin, les derniers sont causés par une détérioration de la motilité du tractus gastro-intestinal, ce qui entraîne la stagnation de la masse alimentaire. Chez les enfants, les troubles fonctionnels apparaissent souvent sur le fond d'expériences émotionnelles.

Causes de la douleur

Des processus pathologiques peuvent se développer à la suite de:

  • nutrition déséquilibrée. L'utilisation de quantités excessives d'hydrates de carbone ou de protéines entraîne une augmentation de la fermentation et une pourriture des intestins. D'où l'augmentation de la formation de gaz. Le manque de vitamines et d'oligo-éléments affecte tous les systèmes du corps.
  • manque de liquide. Si l'enfant ne boit pas la bonne quantité d'eau, les masses fécales deviennent très denses et se déplacent difficilement dans les intestins. Cela conduit à la constipation;
  • mauvaise hygiène. Par des mains et des produits non lavés dans le tractus gastro-intestinal, les parasites et les infections intestinales;
  • prédisposition génétique. Les diverticules se produisent s'il y a une faiblesse dans le tissu conjonctif. Les hernies n'apparaissent également que chez les personnes présentant une faiblesse congénitale des tendons et des muscles.

L'intolérance alimentaire et les allergies alimentaires sont plus probables si les antécédents familiaux sont surchargés. Des situations stressantes, des blessures abdominales, un style de vie peu actif peuvent également entraîner le développement de maladies du tractus gastro-intestinal.

Quelles maladies provoquent des douleurs dans le bas-ventre

Chez les enfants, des douleurs abdominales peuvent survenir lors du développement des maladies suivantes.

Intoxication alimentaire

Lors de l’utilisation de produits insalubres ou périmés, des bactéries putréfactives pénètrent dans le corps et provoquent des nausées, des vomissements, de la fièvre, de la diarrhée. La douleur peut affecter tout l'abdomen ou est localisée dans une zone spécifique.

Infection intestinale

Il y a infection par ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par des microorganismes pathogènes qui ne meurent pas dans l'environnement acide de l'estomac. Il peut s'agir de bactéries opportunistes (Klebsiella, Staphylococcus, Clostridia), d'entérobactéries Gram négatives (Salmonella, Yersinia, Shigella), de virus (Rotovirus, Entérovirus, Adénovirus) ou de protozoaires (Giardia, Amoebas, Coccidia).

Tous dans le processus d'activité vitale libèrent des toxines qui provoquent une augmentation de la température corporelle jusqu'à des valeurs fébriles, des vomissements, de la diarrhée, une faiblesse, des douleurs spasmodiques à l'abdomen, du mucus et du sang apparaissent dans les selles.

Appendicite

Avec une inflammation de l'annexe, il n'y a pas de symptômes spécifiques. Au début, l’enfant ressent des douleurs au nombril, puis il se place du côté droit. La douleur peut être tiraillante et spasmodique. Le patient adopte une posture forcée, sera un peu moins malade s’il est couché du côté droit.

Violation possible de la chaise et vomissements isolés. Lorsqu'une inflammation de l'appendice se manifeste, le syndrome d '"abdomen aigu" se caractérise par des douleurs abdominales, des tensions dans les muscles abdominaux et une motilité altérée. Dès que ces symptômes ont été remarqués, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

Obstruction intestinale

Chez les enfants, la maladie se développe souvent à la suite d’un blocage mécanique de la lumière intestinale par l’accumulation de parasites ou d’un jouet avalé, ainsi que d’une invagination intestinale ou d’un volvulus intestinal.

Chez les enfants, bien que beaucoup moins fréquemment que chez les adultes, une obstruction peut se développer à la suite du mouvement des calculs biliaires, la croissance de la tumeur.

En pathologie, un «abdomen pointu» apparaît, après quelques heures, la douleur des crampes disparaît et une période de bien-être imaginaire commence, tandis que les gaz ne s'éloignent pas, des symptômes d'intoxication apparaissent, des vomissements fécaux et un estomac asymétrique. Le retard dans l'obstruction intestinale entraîne la mort.

Inflammation pelvienne

Souvent, un enfant a des douleurs abdominales basses en cas de maladie rénale. Les symptômes supplémentaires sont des mictions fréquentes et / ou douloureuses, de la fièvre. Si la clinique est accompagnée de sécrétions génitales, il s'agit d'un signe de la pathologie de l'appareil reproducteur.

Invasions helminthiques

La maladie peut avoir un cours aigu ou chronique. Dans les états aigus, les principaux symptômes sont associés à des réactions immunitaires dues à la présence d’antigènes étrangers (urticaire, fièvre, toux sèche, flatulences, selles perturbées, nausées, éructations).

2 à 8 semaines après l’infection par le parasite, la phase aiguë devient chronique, les symptômes étant causés par l’effet toxique des sécrétions d’helminthes, des traumatismes de l’organe, des troubles métaboliques, une immunodéficience secondaire. Vous pouvez souffrir de léthargie, d'anémie, de maladies de la peau, des voies respiratoires ou du système reproducteur.

Cholécystite

Une exposition à des bactéries, des virus et des vers peut entraîner une inflammation de la vésicule biliaire. L'infection pénètre dans la circulation sanguine à partir de foyers chroniques localisés dans la cavité buccale, les reins et le tractus gastro-intestinal. La cholécystite peut se développer après avoir souffert de la scarlatine, du mal de gorge, de la grippe, de la salmonellose, de la dysenterie et d'autres maladies infectieuses.

En outre, une pathologie peut survenir lorsqu’une structure anormale du corps ou une violation de la composition de la bile. Lorsque la forme latente diminue l'appétit, le sommeil est perturbé, un état sous-fébrile apparaît. L'exacerbation provoque des douleurs abdominales, une dyspepsie, de la fièvre, une perte de poids, rarement une jaunisse.

Hernie ombilicale

La perte de la boucle intestinale ou omentum dans l'anneau ombilical survient dans la petite enfance. Après la disparition du cordon ombilical, l'anneau ombilical devrait se fermer. Si, chez les enfants prédisposés, jusqu'à la fin du processus de croissance excessive, la pression intra-abdominale augmente (provoque de fortes pleurs, une constipation persistante, la formation de gaz), les organes pénètrent dans cet anneau.

Des bombements atteignant 5 cm de diamètre n'apportent généralement aucun inconvénient. Quand une hernie est étranglée, ce qui arrive très rarement, une douleur aiguë, des nausées, des vomissements, du sang dans les selles, des gaz et une rétention fécale apparaissent. Avec un orifice herniaire étroit, des douleurs abdominales, une constipation chronique et des nausées se produisent.

En règle générale, à l'âge de cinq ans, la hernie régresse en raison du renforcement des muscles abdominaux. Si cela ne se produit pas, une opération est effectuée pour le supprimer. Les organes peuvent tomber dans le canal inguinal, dans ce cas ils parlent d'une hernie inguinale. La pathologie est six fois plus fréquente chez les garçons que chez les filles. En plus de la douleur au bas du nombril, il y a une sensation de lourdeur et de pulsation.

Violation de la microflore intestinale

Le gros intestin est colonisé par de nombreuses bactéries qui aident à digérer les aliments, synthétisent certaines vitamines (K, groupe B) et créent également un environnement inconfortable pour les micro-organismes pathogènes.

Si le nombre de bactéries bénéfiques diminue, les bactéries putréfactives commencent à prédominer dans le côlon, ce qui libère des substances toxiques qui ont un effet négatif sur la membrane muqueuse et obligent le foie à travailler plus fort.

Intolérance au produit

Si une enzyme insuffisante est produite ou si elle n'est pas activée dans le duodénum, ​​certains composants de l'aliment ne seront pas divisés. Le plus souvent, les gens ne tolèrent pas le lait ou le gluten, en raison du manque d'enzymes qui décomposent la lactase et la gliadine, respectivement.

Après avoir mangé un certain aliment apparaît des flatulences, des nausées, des douleurs abdominales, de la diarrhée. En excluant le produit de l'alimentation, les symptômes disparaissent. Dans la maladie cœliaque, la surface de la muqueuse intestinale est restaurée 3 à 6 mois après l’abandon du gluten.

Le manque d'enzymes ne se développe pas toujours dès l'enfance. Par exemple, l'intolérance au lactose ne se manifeste souvent que vers l'âge de 5 à 7 ans. Selon les statistiques, un adulte sur deux de la planète ne tolère pas le lait.

Les bébés ont beaucoup plus souvent mal au ventre que les adultes pour plusieurs raisons. Premièrement, en raison des caractéristiques anatomiques et physiologiques du système digestif. L'acidité de l'estomac est inférieure à celle des adultes et moins d'immunoglobulines. Les enfants sont donc plus susceptibles aux infections intestinales.

Les enzymes pancréatiques sont moins actives, ce qui conduit à une digestion plus longue des aliments et donc à la constipation et aux flatulences, à la fermentopathie. Deuxièmement, en raison de compétences hygiéniques insuffisamment développées dans l'équipe des enfants, il y a eu des épidémies d'infections et des invasions d'helminthes.

Diagnostic des maladies

L'enfant a mal au ventre sous le nombril, le plus souvent avec une maladie intestinale. En règle générale, aucun symptôme spécifique ne pourrait indiquer avec précision la cause de la pathologie. Souvent, les douleurs abdominales sont accompagnées de nausées, d'une violation de la chaise, de vomissements. Une élévation de température indique une maladie infectieuse.

Le mucus et le sang dans les matières fécales apparaissent dans le processus inflammatoire dans l'intestin. La couleur des matières fécales passe au noir avec des saignements internes, à la lumière avec une maladie du foie. Ces manifestations pouvant se produire dans de nombreuses maladies, le diagnostic est établi après des tests et des recherches sur le matériel.

Il est nécessaire de traiter la maladie qui cause l'apparition des symptômes. Donc, si un enfant a un déficit en lactase, il n’a aucun sens à chaque fois, après avoir bu du lait, de lui donner les moyens d’améliorer la digestion et de normaliser les selles, et il est nécessaire d’exclure les produits laitiers.

Les parents peuvent aider à déterminer la cause de la douleur en indiquant quand un enfant se sent mal (nuit, avant ou après avoir mangé, en détresse émotionnelle), combien de temps il dure, s'il existe d'autres symptômes (troubles des selles, léthargie, perte d'appétit).

Tout d'abord, vous devrez passer des tests sanguins, de l'urine et des selles. En outre, pour déterminer la maladie intestinale, l'analyse des matières fécales sera la plus informative. Cela montrera des écarts par rapport à la norme, ce qui permettra de réduire le cercle des pathologies possibles. Même la couleur, la texture et l'odeur peuvent en dire long.

Ainsi, des excréments légers indiquent un problème au niveau du foie, du pancréas, des voies biliaires, le noir indique un saignement dans le tractus gastro-intestinal supérieur, le rouge apparaît si le sang est excrété du gros intestin. L'analyse montre également les œufs de vers, le sang (y compris latent), le pus, le mucus, les graisses, les résidus d'aliments non digérés, la bilirubine, les protéines, l'amidon et l'ammoniac.

L’échographie est également utilisée pour diagnostiquer les maladies intestinales, ce qui donnera une idée de l’emplacement des anses intestinales, de l’épaisseur de leurs parois, de la structure des tissus, de l’état des ganglions lymphatiques, montrera s’il existe un fluide pathologique ou des néoplasmes, des ulcères, des cicatrices.

L’examen de l’intestin à l’aide d’un fibrogastroscope aidera à comprendre l’état des muqueuses et, pendant l’examen, vous pourrez analyser les tissus. La procédure n'est pas douloureuse, mais désagréable. Cela dure environ une demi-heure.

Que faire si un enfant a mal au ventre

Si un enfant a une douleur abdominale aiguë, s'il adopte une posture forcée et que les muscles du péritoine sont contractés, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance. Avant l'arrivée du médecin ne doit pas donner de médicaments contre la douleur, faire des lavements, réchauffer la plaie. Il n'est également pas recommandé de nourrir l'enfant. Une compresse froide réduira quelque peu la douleur.

Si l'enfant dit périodiquement que le ventre lui fait mal au-dessous du nombril, alors que la douleur est légère et ne provoque pas de changement de comportement, elle doit alors suivre les produits pour lesquels une sensation désagréable apparaît. Il est fort probable qu'il s'agisse d'une indigestion provoquée par une alimentation excessive, une consommation excessive d'aliments gras ou épicés.

Les enfants d'âge préscolaire ne peuvent pas toujours distinguer la douleur des sensations qui apparaissent lorsqu'il est nécessaire de vider l'intestin. Par conséquent, la première recommandation est d’offrir à l’enfant d’aller aux toilettes.

Mais si la douleur au-dessous du nombril gêne souvent l'enfant et entraîne une diminution de l'appétit, une altération des selles et un retard du développement physique (en raison d'un manque de vitamines et de micro-éléments), vous devez le montrer à un gastro-entérologue.

Le traitement médicamenteux n'est autorisé que sur ordonnance. Comme traitement symptomatique peut être utilisé:

  • anti-spasmes (No-Spa, Drotaverinum, Papaverine);
  • les coliques et une augmentation des gaz aideront à éliminer Linex, Ribal et Espumizan.
  • pour la constipation, des suppositoires à la glycérine sont prescrits: Gutalax, Duphalac, Forlax;
  • Renny, Almagel, Maalox conviennent à l’élimination des brûlures d’estomac;
  • les toxines aideront à éliminer le Smecta, le charbon actif;
  • Motilium éliminera les éructations, ballonnements, nausées, vomissements et brûlures d'estomac.

Pour éliminer la cause de la douleur, des médicaments antibactériens, antiviraux, enzymatiques, anthelminthiques, antiacides ou probiotiques sont prescrits. Dans certains cas, seule une intervention chirurgicale peut aider.

La douleur au bas du nombril peut être causée par une indigestion, une alimentation déséquilibrée ou le stress, et par l'apparition d'une pathologie organique. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin afin de comprendre la cause et de prendre des mesures pour l'éliminer. Cela aidera à prévenir le développement de complications et la propagation du processus inflammatoire ou dystrophique.

http://sovetimedika.ru/hirurgiya/bol-nizhe-pupka-u-rebenka.html

Publications De Pancréatite