Pourquoi l'intestin du côté droit fait-il mal?

Si une gêne apparaît du côté droit ou sur le côté, il peut y avoir plusieurs raisons à cela. Lorsque les intestins de droite font mal depuis longtemps et que le malaise est accompagné de fièvre, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Causes des spasmes

Les facteurs inoffensifs provoquant des douleurs dans l'intestin à droite peuvent être attribués à un régime alimentaire inapproprié, à une alimentation excessive et à un empoisonnement.

Après des interventions chirurgicales ou une inflammation, les adhérences des boucles de l'organe se forment, ce qui entraîne des spasmes périodiques. Dans cette situation, des charges excessives et des troubles de l'alimentation provoquent des attaques.

En outre, l'apparition d'un inconfort est affectée par un stress prolongé, et une douleur douloureuse indique l'accumulation de gaz dans la cavité.

La présence de tumeurs, de vers ou d’un nœud formé à la suite d’une torsion d’un organe peut entraîner son obstruction. Dans ce cas, les attaques sont longues et douloureuses.

Autres pathologies conduisant à la douleur:

  • une appendicite;
  • la colite;
  • La maladie de Crohn;
  • infections intestinales;
  • les tumeurs;
  • la tuberculose;
  • syndrome du côlon irritable (SCI);
  • dysbactériose;
  • colite ischémique.

Pourquoi ça fait mal dans le côté droit?

Les intestins peuvent-ils faire mal au côté droit? Le pancréas, le service du diaphragme, la section de l'intestin, le foie et la vésicule biliaire sont situés dans la partie supérieure de l'abdomen. La maladie de l'un de ces organes est douloureuse.

L'appendicite est la cause la plus courante d'attaques douloureuses. La défaite du tractus gastro-intestinal, par exemple une obstruction intestinale, peut causer de la douleur.

En outre, une gêne apparaît après la prise de produits détériorés. Ce facteur entraîne des ballonnements et de la diarrhée.

Inconfort dans le côlon

Le gros intestin est la partie finale du système digestif. Il est situé dans la cavité abdominale et dans le bassin. Sa tâche est de transformer le lisier en fèces.

La douleur dans le gros intestin à droite peut indiquer un certain nombre de maladies décrites ci-dessous:

  1. l'appendicite est une inflammation de l'appendice dans le caecum, qui nécessite une intervention chirurgicale urgente;
  2. colite - le processus inflammatoire affecte les intestins épais et minces, causés par une infection bactérienne, virale ou parasitaire;
  3. tuberculose du colon, affectant souvent le caecum: la maladie est souvent asymptomatique;
  4. colite ischémique - un processus inflammatoire causé par une altération de la perméabilité vasculaire, survient souvent chez les personnes âgées;
  5. La colite ulcéreuse (NUC) est une lésion chronique non infectieuse d’un organe interne; ses causes sont l'allergie, l'hérédité, le stress et l'intolérance alimentaire; la maladie peut conduire au développement de tumeurs;
  6. La dysbactériose est une modification de la microflore normale dans la cavité d'un organe.
  7. obstruction intestinale - entrave la circulation du contenu intestinal;
  8. Le SCI est une maladie chronique.

Les symptômes

La façon dont l’intestin droit fait mal, la durée de l’attaque et la présence d’autres symptômes permettent de déterminer quelle pathologie peut déranger le patient.

Lorsque les crises d'appendicite se développent dans la partie épigastrique, souvent donnée à l'estomac. Ensuite, ils se sont répandus dans tout l'abdomen, puis localisés dans le côté droit. La nature des attaques est modérée, mais constante, aggravée par le changement de position, la marche ou la toux.

Les attaques sont accompagnées de nausées ou de vomissements, d'une perte d'appétit et de fièvre.

En cas de colite, douleur douloureuse localisée sur les côtés. La forme aiguë présente les symptômes suivants:

  • formation de gaz;
  • nausée, bâillonnement;
  • diarrhée, envie fréquente d'aller aux toilettes;
  • forte fièvre;
  • mal de tête, faiblesse musculaire;
  • intoxication du corps.

Forme chronique se manifeste par des symptômes tels que:

  • chaise instable;
  • flatulences;
  • réduction de poids.

Dans la colite ischémique, les premières crises sont localisées sur le côté ou le bas de l'abdomen. Ensuite, les sensations douloureuses deviennent permanentes et s'étendent à tout l'abdomen. Les symptômes incluent:

  • perte d'appétit;
  • envie de vomir;
  • selles avec facultés affaiblies;
  • palpation douloureuse;
  • matières fécales avec du sang.

En cas de NUC, les sensations douloureuses sont de nature terne et douloureuse, et se propagent plus souvent dans le bas de l'abdomen.

La dysbactériose se caractérise par une sensation de ballonnement, une diarrhée constante. Cal prend une teinte verdâtre, devient pâteux. La flatulence et le gonflement apparaissent.

Avec une obstruction intestinale, des symptômes tels qu'une sensation d'étirement, des crampes, des ballonnements apparaissent. En plus, il y a:

  • asymétrie abdominale;
  • accumulation de gaz;
  • vomissements soudains;
  • manque de selles.

Douleur dans l'intestin grêle

L'intestin grêle est situé entre la section épaisse et l'estomac. Il se compose du duodénal, du jéjunum et de l’iléon et joue un rôle essentiel dans la digestion des aliments.

La douleur émergente dans l'intestin grêle à droite peut indiquer la présence de diverses pathologies:

  1. entérite - processus inflammatoire caractérisé par des spasmes soudains et graves, non associés à la prise de nourriture, mais apparaissant souvent après avoir subi un stress;
  2. La maladie de Crohn est une inflammation chronique du tractus gastro-intestinal, une complication d'entérite caractérisée par des spasmes ressemblant à une appendicite, souvent accompagnée de diarrhée et d'une perte d'appétit.
  3. ulcère duodénal: la douleur dans cette pathologie est soit insignifiante, si vive et douloureuse, qu'elle apparaît quelques heures après le repas ou la nuit, l'estomac vide;
  4. obstruction intestinale: un spasme apparaît soudainement et indépendamment de la prise de nourriture, des contractions douloureuses apparaissent d'abord, répétées toutes les 10 minutes, puis deviennent permanentes;
  5. Le diverticule est une pathologie se manifestant par une saillie de la membrane muqueuse et de la sous-muqueuse de l'intestin. le patient a un spasme aigu et aigu, accompagné de nausée et de fièvre.

Toute manifestation de douleur dans les intestins du côté droit doit immédiatement consulter un médecin.

http://prozkt.ru/zabolevaniya-zhkt/bolit-kishechnik-sprava.html

Pourquoi le bon intestin peut faire mal et comment gérer la douleur

Il est à noter que l'appendicite est la première pensée qu'une personne ordinaire visite lorsqu'une sensation désagréable se trouve dans la partie droite de l'intestin. Mais rien ne peut être fait, c'est vrai, la pathologie la plus reconnaissable parmi les citoyens ordinaires. Mais ce n'est pas la seule cause possible de douleur. Cela blesse les intestins à droite et dans d'autres circonstances qui, il est important de les rappeler, ne sont pas toujours associées à une pathologie. C'est pourquoi il est si important de ne pas paniquer. Néanmoins, si la douleur est très forte ou est devenue permanente, l'ignorer n'est pas quelque chose qui n'en vaut pas la peine, cela peut être très dangereux.

Causes probables d'une telle douleur

Si nous considérons les causes relativement inoffensives du syndrome de la douleur, recouvrant l'intestin à droite, elles peuvent inclure, par exemple, la surconsommation habituelle ou l'intoxication alimentaire.

Des spasmes et des douleurs intestinales sont possibles en raison des adhérences de l'anse, qui se sont formées après la chirurgie ou en raison du processus inflammatoire. Souvent, le moment provocateur présentant une pathologie similaire se traduit par des erreurs de nutrition, des surcharges physiques intenses ou des changements brusques de la posture.

De plus, n'oubliez pas qu'une courte douleur dans les intestins peut être un châtiment pour le stress. Si les intestins du côté droit sont douloureux et qu'il s'agit d'un gémissement douloureux, il est possible que les gaz se soient concentrés dans cette partie de l'intestin.

Néanmoins, des symptômes similaires dans l'intestin de droite peuvent être causés par une affection aussi grave que son obstruction, pouvant provoquer un néoplasme, un enchevêtrement de vers ou un nœud intestinal, qui s'est formé au cours de son tour. Mais cette douleur est beaucoup plus longue et le caractère gémissant.

Parmi les autres pathologies pouvant causer des douleurs dans les intestins, notons:

  • la colite;
  • les tumeurs;
  • la tuberculose;
  • une appendicite;
  • La maladie de Crohn;
  • colite ischémique;
  • infections intestinales;
  • colite ulcéreuse;
  • syndrome du côlon irritable;
  • dyskinésie et diverticulose du côlon;
  • dysbactériose qui a englouti le gros intestin.

Appendicite

L'appendicite est appelée inflammation de l'appendice. C'est peut-être la pathologie la plus commune dans l'intestin, à droite du nombril, et elle nécessite une intervention chirurgicale immédiate. Il n'est pas rare qu'un syndrome douloureux initial dans l'intestin, signalant une pathologie, soit pris pour des douleurs à l'estomac. Il est à noter que la douleur peut survenir non seulement dans l'intestin à droite, mais également dans la zone du nombril. En outre, il a tendance à bouger, par exemple, la douleur du nombril peut redescendre et baisser la jambe.

La douleur dans l'appendicite est permanente, mais son intensité est moyenne. Au cours du développement de la maladie et de la migration de la douleur du nombril vers la région droite ou le bas de l'abdomen, elle augmente. Néanmoins, la douleur peut s'apaiser et la raison en est la mort des cellules nerveuses du processus. Mais il convient de rappeler que généralement lorsque l'appendicite est contractée, l'intestin est plus douloureux lorsque vous changez de position, marchez ou toussez. En outre, la maladie s'accompagne de symptômes tels que fièvre, nausée et même vomissements.

La colite

La colite est une inflammation du côlon, due à sa lésion infectieuse. La douleur à la droite du nombril dans l'intestin est le principal symptôme de cette maladie. La maladie peut affecter le petit et le gros intestin. Dans ce dernier cas, la douleur est concentrée sur le côté (à droite). Les autres symptômes de la colite aiguë sont:

  • nausées et vomissements;
  • haute température;
  • flatulences;
  • perte de force et douleur à la tête et aux muscles;
  • besoin systématique de déféquer;
  • la diarrhée (caractéristique de la sueur du mucus et du sang).

Avec la forme aiguë de la maladie, elle ne dure pas plus d'une semaine. S'il ne fait pas l'objet d'une attention suffisante sans le guérir, le processus se poursuit de manière permanente. Avec ce parcours, l'intestin ne fait pas tellement mal, les symptômes de la maladie ne sont pas aussi prononcés, mais il a un caractère permanent.

Séparément, il faut parler de la colite ischémique, qui est une inflammation de l'intestin causée par une obstruction des vaisseaux de la zone. Son symptôme principal est la douleur abdominale. Initialement, il a une apparence de crampes et se fait sentir à droite ou à gauche. Avec le développement de la maladie, les douleurs deviennent permanentes. Il s’agit d’une maladie très dangereuse dont les signes risquent d’être compliqués à l’avenir.

La maladie de Crohn

Cette maladie est une forme chronique de maladie intestinale inflammatoire, qui s'accompagne également d'une lésion des vaisseaux sanguins et des ganglions lymphatiques. Toutes les couches du tube intestinal sont généralement touchées, et pas seulement la muqueuse. Un trait distinctif de la maladie peut être appelé la formation d’ulcères et de cicatrices sur les parois de l’intestin, ainsi que la défaite d’autres organes et systèmes en dehors de l’intestin. Les autres signes de la maladie sont:

  • élévation de la température en forme de vague;
  • mal à l'intestin, comme dans l'appendicite aiguë;
  • perte d'appétit et de poids corporel;
  • flatulences et diarrhée;
  • panne

Syndrome du côlon irritable

IBS est appelé pathologie fonctionnelle, dans laquelle les intestins sont atteints de manière permanente avec une absence visible de désordres physiologiques. Les douleurs sont souvent douloureuses et sont généralement localisées à droite du nombril. En outre, les symptômes de cette maladie sont les suivants:

  • selles fréquentes ou au contraire peu fréquentes;
  • flatulences;
  • des perturbations dans la consistance des selles;
  • sentiment de purification intestinale peu concluante;
  • désir permanent de le vider;
  • mucus dans les matières fécales;
  • fatigue constante;
  • douleur dans les muscles et la tête.

Dysbactériose

Ceci constitue une violation du nombre et de la composition de la microflore intestinale. Les principaux symptômes de cette maladie comprennent des douleurs dans la région abdominale, son "éclatement" et une diarrhée. Les selles sont augmentées et le tabouret a une teinte verte, une consistance liquide et une odeur forte caractéristique. De plus, au fil du temps, sa teneur en eau commence à prédominer. Particulièrement visible chez les patients atteints de flatulences, avec un grondement caractéristique dans l'abdomen. En outre, une diminution de l'appétit et une faiblesse grave.

Diverticulite

Le diverticule est une saillie de la paroi intestinale. Dans sa forme non compliquée, la maladie est presque asymptomatique. Les manifestations vives des symptômes de la maladie ne s'observent qu'avec le développement de complications, autrement dit la diverticulite (inflammation). La symptomatologie de la maladie est réduite au fait que la température augmente, aux intestins trop douloureux à la droite du nombril et que la diarrhée apparaît (avec du sang et du mucus). Maladie lancée coule dans une forme permanente, et, donc, à la droite du nombril, l'intestin fait mal systématiquement.

Tumeurs

Parmi ces affections intestinales, les plus courantes sont les polypes (croissance bénigne) et le cancer du côlon. Avec une telle pathologie, la douleur n’est pas très intense et n’a pas de localisation claire, c’est-à-dire que le syndrome douloureux peut apparaître à droite, à gauche ou dans le nombril.

En outre, avec le développement de l’éducation, il est possible de bloquer la lumière du tube intestinal, ce qui entraîne la survenue d’une occlusion intestinale. Une autre particularité de la formation de la tumeur est la constipation fréquente, qui ne peut être corrigée ni par un régime alimentaire ni par un traitement médicamenteux.

La tuberculose

Il s'agit d'un groupe particulier de lésions intestinales qui affectent généralement le caecum. Au début, la maladie ne s'accompagne pas d'une certaine symptomatologie et se caractérise par des signes plus généraux, tels que:

  • faiblesse
  • problèmes d'appétit;
  • basse température;
  • transpiration;
  • flatulences;
  • des nausées;
  • lourdeur dans la région abdominale après avoir mangé;
  • instabilité des selles;
  • douleur pas très prononcée dans les intestins.

Avec la progression de la maladie, les douleurs intestinales deviennent partie intégrante de la vie d’une personne et sont souvent localisées à droite.

Recommandations pour la douleur intestinale

En cas de douleurs intestinales et de coliques, il est nécessaire de s’allonger immédiatement et de prendre une position confortable. La réception de nourriture, l'utilisation de bouillottes et l'application de glace dans ce cas devraient être complètement exclues. Toutefois, si après une heure, la douleur ne s’est pas arrêtée, il est probable qu’il ne sera pas possible de se passer des soins médicaux d’urgence. Répondez avec compétence à la question pourquoi la douleur à la droite des intestins est survenue, ne peut être qu'un spécialiste. Il est autorisé à prescrire le traitement nécessaire.

Il est important de se rappeler qu'un certain nombre de symptômes signalent un appel d'urgence immédiat. Ces fonctionnalités incluent:

  • douleur aiguë et très intense dans les intestins;
  • vomissements épuisants;
  • température incroyablement élevée.

Dans de tels cas, il est vraiment impossible de compter sur votre propre force et de retarder le traitement des médecins.

http://tutbolinet.ru/zhivot/organ/bolit-kishechnik-sprava.html

Douleur dans l'intestin dans l'abdomen inférieur droit, causes, symptômes, traitement de la douleur dans l'intestin

Contenu de l'article:

Douleur dans les intestins du côté droit. Quelles maladies indiquent des symptômes douloureux dans l'abdomen droit?

Il est souvent difficile pour une personne d'identifier la source de douleur dans les intestins. Comme il existe un grand nombre d'organes dans l'estomac, il existe de nombreuses options pour l'apparition d'un inconfort. L'une des causes les plus courantes de coliques du côté droit de l'intestin est à juste titre considérée comme une inflammation des membranes muqueuses de l'intestin sous l'influence d'une infection en développement. Des inflammations peuvent survenir dans le petit et le gros intestin, le côlon sigmoïde et les appendices. Des symptômes douloureux apparaissent dans les zones droite et gauche de la cavité abdominale.

Des douleurs abdominales à droite peuvent également se produire au bas du péritoine. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une manifestation d'infestation corporelle par des parasites, d'un syndrome du côlon irritable, d'une thrombose mésentérique, d'une obstruction, d'une pancréatite chronique, d'une dysbiose, etc. Les facteurs responsables des coliques et des spasmes les intestins et les moyens de s'en débarrasser. L'article apporte des réponses aux questions fréquemment posées sur les causes possibles de la douleur dans l'intestin, les causes de la douleur du bas-ventre dans l'intestin, les causes de la douleur dans l'intestin à droite ou en bas à gauche de l'abdomen.

Douleur dans les intestins dans le bas-ventre à droite, que faire?

Les douleurs abdominales, qui provoquent divers troubles intestinaux, sont sensibles à un grand nombre de personnes. Nombre d'entre eux croient à tort que les maladies intestinales, comme les maladies de l'estomac, sont associées à la prise de nourriture. Cependant, une seule maladie caractérise la déviation des fonctions de l'intestin en raison de problèmes de digestion: il s'agit de lésions inflammatoires du côlon transverse. Une caractéristique distinctive de cette maladie est l'apparition de coliques, douleur dans le bas-ventre du patient après avoir mangé. Cela est dû au déclenchement de contractions réflexes de l'intestin après le passage de l'œsophage à l'estomac de la nourriture consommée. La douleur dans l'abdomen à droite continue jusqu'à ce que les intestins soient vidés. Cet indicateur est également présent dans d'autres maladies. Inutile donc d'essayer de trouver vous-même les raisons de cette indisposition. Pour un diagnostic précis devrait aller à l'hôpital.

Les douleurs abdominales intestinales sont classiquement divisées en types - coliques intestinales douloureuses, aiguës et crampes. Les douleurs dans la région intestinale ne sont pas vives, prolongées dans le temps et augmentent considérablement avec des mouvements brusques, de l'effort, de la toux et des éternuements. Les coliques intestinales peuvent être reconnues par une courte durée, elles ressemblent davantage à des accès. À son tour, les douleurs abdominales aiguës dans la région intestinale sont intenses et prononcées, le plus souvent dans les appendicites aiguës. Quel que soit le type de douleur à l'abdomen qu'une personne rencontre, il convient de toujours garder à l'esprit que les symptômes de la douleur n'apparaissent pas comme cela, ils indiquent toujours toute déviation dans le fonctionnement d'un système harmonieux appelé le corps humain, et dans le cas de spasmes dans l'intestin - sur l'inflammation qui s'y produit.

En raison des indicateurs facilement reconnaissables de l'appendicite, les patients le perçoivent souvent pour des douleurs dans l'intestin droit. Il s’agit de la maladie la plus répandue, de sorte que les symptômes qui la caractérisent sont souvent trompeurs même pour les individus avancés en termes d’anatomie. Des sensations désagréables et douloureuses, des douleurs du côté droit peuvent provoquer d'autres processus inflammatoires dans l'intestin, qui ne sont pas pathologiques. Exagérer prématurément la valeur d'une telle douleur en vaut la peine. Après l'avoir ressenti, il convient tout d'abord de déterminer où se situe exactement l'épicentre de la douleur abdominale et quelles actions doivent être entreprises dans ce cas particulier. Cas inconditionnel dans lequel il est nécessaire sans délibérer d'aller à l'hôpital, est une douleur chronique sévère dans le bas-ventre dans l'intestin. Il est également nécessaire d'appeler une ambulance ou un médecin à la maison, si les coliques sont si fortes qu'elles ne peuvent être tolérées. Si vous ne vous sentez pas bien, si vous ressentez une douleur intense à l'abdomen, à droite ou à gauche, où se trouve l'intestin, ne paniquez pas, mais demandez l'aide d'un spécialiste qualifié pour poser un diagnostic et recevoir des recommandations pour la prévention de cette affection ou des prescriptions de traitement.

Il est toujours important de se rappeler que s'il y a une douleur aiguë, une douleur crampante dans l'intestin à droite ou à gauche de l'abdomen, vous ne devez pas tolérer de tels symptômes douloureux, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Douleur dans les intestins du côté droit, cause de la douleur dans les intestins

Des crampes et des douleurs dans l'abdomen droit peuvent apparaître en cas de contraction rapide de l'intestin. Ce phénomène s'appelle la colique intestinale. Une telle douleur à l'abdomen inquiète une personne lorsqu'elle infecte le corps par des parasites (en particulier des vers) ou par des processus inflammatoires tels que la colite et l'entérocolite. Souvent, les coliques intestinales provoquent des excès alimentaires ou une intoxication alimentaire en cas de douleurs intestinales. La douleur provoque également l'utilisation systématique d'aliments lourds, d'alcool, d'efforts physiques importants et d'un changement rapide de la position du corps.

Commencer les spasmes intestinaux et les douleurs abdominales contribuent aux adhérences des anses de l'intestin, qui apparaissent plus tard à la chirurgie. Les spasmes dans la région intestinale droite apparaissent même à la suite d'un stress intense et de troubles émotionnels. Il est important de se rappeler que souvent, une douleur abdominale apparaît à la suite d'une colique intestinale (avec inflammation), mais pas d'une appendicite aiguë. Étant donné que les sensations de douleur abdominale chez un patient peuvent être très similaires, il est préférable de consulter un médecin pour identifier la cause de la détérioration de la santé.

Pourquoi l'intestin à droite fait-il mal, quelles autres raisons pourrait-il y avoir?

Une douleur lancinante peut provoquer une accumulation de gaz. C’est le facteur le plus inoffensif qui affecte l’apparition des affections, qui apparaît généralement beaucoup plus souvent que tout autre. Les coupables plus graves de mauvaise santé, quand il y a une douleur dans le bas-ventre droit, le ventre gauche, le caractère pleurnichant, peuvent être considérés comme une obstruction intestinale, un volvulus intestinal, un enchevêtrement d'helminthes ou une tumeur. Le premier signe d’obstruction intestinale est une colique aiguë, une douleur aiguë dans le bas de l’abdomen, complétée par une douleur récurrente du côté droit. La survenue de coliques est due à la contraction intense et fréquente des fibres intestinales sur la zone touchée par le blocage.

Le processus inflammatoire dans le caecum peut être reconnu par une douleur abdominale sourde, décalée à droite de l'abdomen, dans la région iliaque. La douleur décrite au fond de la jiowta est souvent, après quelques heures, le moment de l'ingestion du malade par la nourriture, laissant place à des coliques, des douleurs sévères et insupportables dans l'abdomen peuvent apparaître. Une longue activité physique et une activité physique intense peuvent servir de catalyseur à la douleur ou de poussée vers un nouveau spasme. Aux symptômes désagréables s'ajoutent des nausées accompagnées d'éructations, une sensation de plénitude, un grondement soudain.

Lorsqu'une inflammation de l'appendice est localisée dans le bas de l'abdomen, à droite, dans certains cas, donnant à la jambe. Cela provoque une telle douleur dans l'abdomen, plus proche de la région ombilicale, et se déplace vers la droite et vers le bas par étapes. Les signes secondaires de l'appendicite - nausées et vomissements, rarement - saute dans la température corporelle du patient. Des coliques dans l'abdomen droit dans la cavité abdominale basse peuvent indiquer la survenue d'une obstruction intestinale.

Causes de la douleur intestinale - entérite

Le processus inflammatoire dans l'intestin grêle s'appelle une entérite. La localisation de l'inflammation permet de diviser le malaise en plusieurs types. Ainsi, si la maladie a son origine dans le duodénum, ​​elle s’appelle duodénite, jéjunite - jéjunite, iléal - iléite. L'inflammation de l'un des segments de l'intestin grêle se produit, de manière généralisée, et en combinaison avec une gastrite ou une colite. Des crampes soudaines indiquent une évolution aiguë de l'entérite. Le développement de l'entérite aiguë se produit sur la base d'infections infectieuses, de réactions allergiques, d'ingestion de substances toxiques, etc. Les symptômes d'entérite sont les suivants:

- douleur aiguë soudaine;

- sensations douloureuses lors de la palpation de l'abdomen dans la région épigastrique;

- vomissements et selles molles;

- augmentation de la température corporelle.

Les cas particulièrement graves sont accompagnés de signes d'intoxication générale, de déshydratation. Certains patients souffrent d'anomalies cardiovasculaires. Les crises de douleur sont prononcées et surviennent avec une intensité élevée. Ils ne sont pas associés au moment de manger, ils surviennent peu importe la journée et indépendamment de la plénitude de l'estomac. En même temps, les entérites provoquent souvent un stress important et une tension nerveuse. En phase aiguë, l'inflammation de l'intestin grêle, apparue pour la première fois, se termine par une guérison spontanée en une semaine. La récurrence d'attaques ou l'initiation tardive du traitement conduit à la transformation de la maladie en une évolution chronique. Le manque de traitement se termine naturellement par des complications, notamment des saignements intestinaux, une perforation des parois intestinales et une pancréatite.

L'entérite chronique est accompagnée de coliques douloureuses. Il est provoqué par divers facteurs, parmi lesquels le plus souvent, il existe des régimes alimentaires malsains, des intoxications alimentaires et chimiques, les conséquences de l'automédication. Les patients atteints de duodénite chronique se plaignent de douleurs épigastriques persistantes et douloureuses. Parallèlement à cela, il peut y avoir un grondement dans l'estomac, une plénitude et une distension dans ses parties supérieures après un repas, des nausées, des vomissements. L'appétit du patient est perturbé, le sentiment conduit à la douleur, venant des profondeurs de la région supracine, il y a une faiblesse et des selles molles. En raison de la détérioration de l'absorption intestinale des nutriments, il peut être soumis à divers troubles et manifestations de carences en vitamines.

Causes de la douleur dans les intestins - maladie de Crohn

La maladie de Crohn, ou inflammation chronique du système digestif, est un cas particulièrement grave d'entérite. La pathologie peut entraîner une perturbation de tout le tractus gastro-intestinal, y compris de la cavité buccale et du rectum, mais dans la pratique, elle est le plus souvent diagnostiquée dans l'iléon. Cette maladie affecte non seulement les muqueuses, mais aussi les ganglions lymphatiques. Sous son influence, des ulcères et des cicatrices se forment sur les parois de l'intestin. Le tableau clinique de la maladie de Crohn est hétérogène. L'état du patient dépend de la fréquence des exacerbations, de la gravité de la pathologie et de sa durée. Au niveau de l'intestin, la maladie se manifeste par des accès douloureux à l'abdomen, stimulant souvent l'appendicite aiguë, les nausées avec vomissements, ballonnements, diarrhée, perte d'appétit et perte de poids. Le corps dans son ensemble le montre par la fatigue, un changement de la température corporelle semblable à une vague, une faiblesse générale.

La maladie provoque une inflammation des organes et des systèmes qui ne sont pas directement liés à la digestion. Les échos extra-intestinaux de cette pathologie se retrouvent sous forme de stomatite dans la bouche; conjonctivite, uvéite et kératite dans les yeux; dans les articulations articulaires - arthrite et spondélite; sur la peau - anginite, erythema nodosum ou pyoderma gangrenosum. Le foie répond à cet effet par une dystrophie lipidique et une cirrhose; vésicule biliaire - inflammation des voies biliaires et formation de calculs; rein - pyélonéphrite, cystite, amyloïdose.

Ulcère duodénal et douleur abdominale inférieure droite

Les processus ulcératifs dans le duodénum se manifestent généralement par la douleur. La gêne est observée en alternance ou simultanément dans l'abdomen épigastrique et épigastrique. Il convient de noter qu'environ la moitié des patients souffrent de douleurs de faible intensité, tandis qu'environ un tiers des patients souffrent de douleurs vives et intolérables, telles que perforations, crampes ou sueurs. Si le processus ulcératif se produit dans le duodénum, ​​la douleur dans les intestins commencera à se manifester dans un intervalle de temps compris entre une heure et demie et deux heures après les repas. Souvent, la douleur s’aggrave pendant la nuit, raison pour laquelle on les appelle «faim».

Les sensations du patient après une consommation acide ou forte, de longs intervalles entre les repas, la sensation après un effort ou un sport, la consommation d’alcool, aident à reconnaître la douleur causée par les ulcères duodénaux. L'aggravation d'un ulcère apparaît de façon saisonnière, surtout souvent à l'automne et au printemps. La qualité et la valeur de la nourriture consommée jouent un rôle important dans les manifestations et la progression de la maladie.

Les crises douloureuses sont facilitées par la consommation de certains aliments: aliments bruts d'origine végétale, pain noir, conserves, marinades de légumes. Si la nourriture est riche en composants alcalins et a un effet enveloppant, vous pouvez réduire considérablement la douleur et parfois même vous en débarrasser complètement. Parmi ces plats: purée de pommes de terre bouillie, porridges liquides cuits dans du lait, viande bouillie et viande hachée de poisson, sodas, certaines eaux minérales. Un symptôme dangereux d'un ulcère localisé dans le duodénum est une douleur aiguë du poignard dans la partie supérieure du palais. Cela peut servir de signal pour la perforation de l'ulcère. Il semble de manière inattendue que la peau du patient pâlit brusquement, que la transpiration augmente, ce qui entraîne parfois une perte de conscience. Avec une telle attaque, une personne nécessite une hospitalisation urgente dans un hôpital.

Douleur dans l'intestin à droite - obstruction intestinale

L'obstruction intestinale s'appelle un syndrome de péristaltisme complet ou fragmentaire, dans lequel le passage de gros morceau de nourriture est entravé, à la suite de quoi l'absorption de nourriture se produit de manière incorrecte. La pathologie est due à des obstacles mécaniques au mouvement des aliments ou à une mauvaise exécution des fonctions motrices intestinales. Si une obstruction est diagnostiquée dans l'intestin grêle, on l'appelle haute. Une douleur abdominale est un signe de forte obstruction qui se manifeste presque immédiatement après le début de la maladie. Il apparaît à tout moment de la journée, n’est pas lié à l’utilisation de la nourriture et ne dépend pas d’autres conditions préalables.

Au début, les sensations douloureuses sont de nature crampes. Elles se répètent avec un intervalle de 10-15 minutes, les attaques s'aggravant par vagues, réagissant aux contractions péristatiques de l'intestin. Lorsque le potentiel énergétique des muscles se dessèche, la douleur devient plus permanente. Avec le développement de la maladie, sans prendre de mesures thérapeutiques, la douleur aiguë disparaît de manière significative au bout de 2-3 jours, car l'activité péristatique des muscles intestinaux diminue. Lors de la détermination de la prévision, un tel signe est considéré comme défavorable. Le symptôme de douleur chez les patients présentant une obstruction élevée est complété par une asymétrie et des ballonnements. Au début de la maladie, de multiples selles se forment, le tractus digestif inférieur, situé derrière l'obstruction, est libéré rapidement. Chez de nombreux patients, des vomissements répétés se produisent, souvent précédés de nausées sévères. La vitesse du réflexe nauséeux est directement liée à l'emplacement de l'obstacle: plus il est élevé, plus la personne commence à se sentir malade rapidement. Au début, les vomissements se produisent par réflexe, pour des raisons mécaniques, et plus tard, à la suite d'un empoisonnement du corps par des toxines.

Douleur abdominale inférieure droite dans les intestins - syndrome du côlon irritable

Le syndrome du côlon irritable est une pathologie fonctionnelle, accompagnée d'une douleur permanente aux intestins. Les autres anomalies physiologiques visibles ne sont pas détectées. Douleur douloureuse, apportant un inconfort à droite du nombril. En outre, le patient souffre de tels symptômes désagréables: augmentation des selles ou de longues pauses entre les aller aux toilettes, masses de selles hétérogènes et présence d'inclusions muqueuses, flatulences accrues, sensation de nettoyage intestinal incomplet, désir de déféquer, sensation constante de fatigue, maux de tête et faiblesse musculaire.

La diverticulite en tant que cause de douleur dans la région intestinale droite

Diverticulite - saillie de la paroi intestinale. La maladie bénigne est asymptomatique. En l'absence de diagnostic et de traitement, la maladie ne se manifeste qu'après l'apparition d'une complication - inflammation ou diverticule. Une personne a une forte colique du côté droit de l'abdomen, une diarrhée avec du sang et du mucus. Une forme de maladie négligée se traduit par une évolution chronique. Après cela, la douleur à droite du nombril accompagne régulièrement la patiente.

Traitement de la douleur, que faire si les intestins du bas-ventre droit sont très douloureux?

En cas d'indisposition, clairement définie par le patient comme une colique intestinale, en l'absence d'inconfort significatif et d'augmentation des sensations désagréables lors de la marche ou de mouvements brusques, des mesures indépendantes sont prises pour éliminer le spasme. La première chose à faire est de prendre la position la plus confortable. Un antispasmodique peut être pris pour réduire les symptômes douloureux. Il est strictement interdit de manger de la nourriture ou de porter des compresses douloureuses, chaudes ou froides. Si vous parvenez à soulager la douleur, vous pouvez passer à l'étape suivante de la normalisation du bien-être.

Tout d'abord, en cas d'apparition de symptômes douloureux, l'exacerbation de l'appendicite doit être exclue. Cette maladie se développe rapidement et comporte un grand danger pour la santé et la vie du patient. Lorsque vous identifiez ses signes, appelez immédiatement une ambulance ou amenez le patient dans un centre médical pour un examen par un chirurgien. Le traitement de l'appendicite est réalisée exclusivement par une intervention chirurgicale.

Si une douleur intense à l'abdomen se situe dans la région intestinale à droite et que la personne ne sait pas quoi faire, comment la traiter, comment se débarrasser d'une telle douleur intense et insupportable de l'abdomen droit, il est nécessaire de demander l'aide d'un médecin, car Il existe toute une liste de maladies qui peuvent menacer non seulement la santé humaine, mais le fait de ne pas fournir des soins médicaux en temps voulu peut être fatal. Ces maladies dangereuses incluent une inflammation de l'appendice - appendicite. Des douleurs intenses du côté droit du bas, en particulier si leur apparence est complétée par des nausées et des nausées, des faiblesses et des vertiges, une peau pâle et de la fièvre, nécessitent un appel immédiat. Dans ce cas, il est nécessaire d'agir très rapidement, en particulier si l'état du patient se détériore rapidement et si la douleur dans le bas de l'abdomen augmente.

Avec l'apparition de malaises dans les intestins, il ne sera pas superflu de demander quand le patient a effectué l'acte de défécation précédent. En cas de distension abdominale, la meilleure solution serait d’accepter les smectas ou le charbon actif ou ses analogues. Il est important de rappeler que la prévention et le traitement de nombreuses maladies intestinales consistent en un régime alimentaire sain et une utilisation adéquate d’eau potable (environ deux litres par jour). Pour stimuler le péristaltisme intestinal, il est nécessaire de faire de l'exercice régulièrement et de prendre le temps de faire de l'activité physique.

Un certain nombre de maladies intestinales graves provoquent des invasions helminthiques. Par conséquent, pour exclure certaines maladies, il est recommandé de passer un test de selles. En outre, la dysbiose provoquée par un traitement antibiotique provoque une gêne intestinale. Pour vérifier et maintenir le statut normal du tractus gastro-intestinal, vous pouvez consulter un gastro-entérologue. En cas de violation des éléments du système digestif, une telle consultation, associée à des procédures spéciales, aidera à trouver la cause de la maladie et à commencer son élimination.

Traitement de la douleur, que faire si vos intestins vous font mal?

Il est important de toujours se rappeler que le malaise dans l'intestin est une preuve directe de la survenue de processus pathologiques. Avant de prendre des mesures de traitement, vous devez vous assurer que vos hypothèses sur l'origine de la maladie sont correctes. La seule décision qui s'impose est de consulter un spécialiste qualifié et, si nécessaire, de passer un examen médical. Le traitement des troubles intestinaux comporte plusieurs étapes. Tout d'abord, est réalisée une étiothérapie, visant à éliminer les causes d'inconfort. On prescrit au patient un traitement antibiotique conçu pour éliminer les infections intestinales; prendre des agents probiotiques pour la dysbiose; médicaments immunosuppresseurs qui suppriment l'immunité lors de la détection d'une colite ulcéreuse non spécifique. Si, au cours de l'examen, une obstruction intestinale aiguë ou une appendicite est diagnostiquée, le seul moyen d'en sortir est une intervention chirurgicale.

Les mesures thérapeutiques pathogénétiques visent à stimuler les fonctions de la digestion. Les préparations d'enzymes aident à obtenir l'effet désiré. Dans le même temps, les absorbants sont utilisés, les toxines sont éliminées des intestins. Avec un traitement symptomatique, la douleur est minimisée avec des anti-inflammatoires antispasmodiques et non stéroïdiens.

http://lineuper.ru/bol-v-kishechnike-sprava-vnizu-zhivota-prichiny-simptomy-lechenie-boli-v-kishechnike.html

Douleur sourde intestinale droite

Qu'est-ce qui cause une douleur dans les intestins à droite, que peut-il être et que faire?

Si vous ressentez des sensations désagréables et douloureuses auparavant inhabituelles dans le côté droit de l'intestin, alors la première chose à laquelle vous pensez est l'appendicite. Mais ne paniquez pas à l'avance, ces douleurs peuvent être complètement différentes et il ne s'agit pas nécessairement d'une inflammation de l'appendice. Voyons donc, quelle est la cause de la douleur dans les intestins à droite?

La première raison Colique intestinale. Si vos sensations à droite sont similaires à des douleurs à tête courte qui apparaissent en raison d'une forte contraction de l'intestin, il s'agit alors d'une colique intestinale. Les coliques peuvent résulter d'une inflammation (colite, entérocolite). Et peut-être que tout est plus facile que vous ne le pensez et que les coliques sont associées à des aliments non digérés, à une alimentation excessive ou à un empoisonnement. Un régime alimentaire inapproprié, l’alcool, les aliments épicés et gras peuvent entraîner des adhérences entre les boucles intestinales, qui se forment à cause de l’inflammation. Il peut aussi causer des coliques intestinales. Parfois, des coliques surviennent en raison d'une situation nerveuse vécue la veille, ainsi que après un effort physique intense et un changement brusque de la position du corps.

La deuxième raison Obstruction intestinale. La colique provoquée par une obstruction intestinale peut causer une douleur intestinale droite. La douleur commence par la contraction des fibres musculaires de l'intestin au-dessus du site de blocage. L'obstruction intestinale peut être provoquée par un nœud de l'intestin (volvulus), une tumeur, une grappe de vers (boule de vers), une tumeur.

La troisième raison Accumulation de gaz dans les intestins (flatulences). Dans ce cas, la douleur sera longue et douloureuse. L'émergence de gaz peut provoquer le tabagisme, l'utilisation de soude et l'absorption rapide des aliments.

La quatrième raison. Inflammation du caecum. Les symptômes de l'inflammation seront une douleur sourde dans l'intestin droit, qui sera remplacé par une colique. En outre, le patient se plaint généralement de nausées, de flatulences, d'éclatements, de grondements d'estomac et d'éructations.

La cinquième raison. Appendicite. Tout d’abord, la douleur apparaît dans le nombril, puis dans le bas de l’abdomen droit, parfois la douleur est transmise à la jambe. En outre, les symptômes de l'inflammation de l'appendicite sont la fièvre, les nausées et les vomissements.

Alors, que faire si ça fait mal dans les intestins? Tout d'abord, vous ne pouvez pas appliquer froid à l'estomac, coussin chauffant, et vous ne devriez pas manger. Buvez un antispasmodique et prenez une position confortable. Si la douleur ne disparaît pas au bout d'une heure, appelez le médecin.

Une ambulance est indispensable si vous avez de longues douleurs aiguës aux intestins, accompagnées de vomissements et de fièvre.

Symptômes de la maladie - douleur intestinale

douleur intestinale

La douleur dans les intestins est la plainte la plus courante pour les maladies intestinales. Dans les maladies de l'estomac, elle se distingue par l'absence de lien avec l'alimentation (à l'exception du processus inflammatoire dans le côlon transverse, dans lequel la douleur abdominale survient après le repas: la douleur dans l'intestin est associée à des contractions réflexes de l'intestin lorsque la nourriture entre dans l'estomac).

Habituellement, la douleur s'intensifie avant l'acte de défécation, ce qui apporte un soulagement. La maladie de certaines parties de l'intestin est accompagnée par l'apparition d'une douleur lors d'un acte de défécation.

La douleur dans l'intestin peut être douloureuse et à l'étroit (colique intestinale). Les douleurs ressemblant à des coliques se caractérisent par de courtes attaques répétées. Les douleurs douloureuses sont persistantes, aggravées par la tension de la toux. La douleur est typique des maladies inflammatoires de l'intestin.

En règle générale, les douleurs associées aux maladies intestinales sont spastiques, c'est-à-dire sont causés par le spasme (une réduction marquée du muscle lisse intestinal). Ce phénomène s'appelle la colique intestinale et se manifeste par une entérite, une colite, diverses intoxications et des infestations par des vers. Les patients au moment de la colique intestinale se sentent anxieux. En essayant de soulager leur état, ils enroulent leurs bras autour de leur ventre.

Une douleur dans les intestins peut survenir à la suite d'une distension de l'intestin avec du gaz lors de flatulences, d'une obstruction intestinale (avec des tumeurs, d'une torsion de l'intestin, d'une nodulation). Ces douleurs, contrairement aux douleurs spasmodiques, sont plus constantes et ont un caractère lancinant.

Souvent, en cas d’obstruction intestinale, une douleur intense associée à une motilité intestinale accrue au-dessus du site de l’obstruction s’ajoute à la douleur due à l’étirement.

Avec le développement des adhérences entre les boucles intestinales, la douleur a un caractère tirant, s'intensifie lorsque la charge est soulevée, dépend de la position du corps et est déclenchée par un lavement.

Quelles maladies provoquent des douleurs dans les intestins:

La localisation de la douleur dans les maladies intestinales dépend de la partie de l'intestin touchée:

- Ainsi, dans les maladies de l'intestin grêle, la douleur est ressentie dans la région para-ombilicale, dans l'appendicite aiguë, dans la moitié droite de l'abdomen, apparaissant pour la première fois dans l'estomac, puis plusieurs heures plus tard.

- Avec la colique appendiculaire, la douleur peut être perdue dans la jambe droite.

- Une douleur dans la région iliaque droite (la région de l'aile de l'Ilium à droite) survient lors d'une appendicite, d'un cancer du côlon, d'une inflammation de l'intestin (typhléite).

- Chez les patients atteints de dysenterie, une occlusion intestinale, une inflammation du côlon sigmoïde, une colite ulcéreuse, un cancer du sigmoïde et un côlon descendant, une douleur est notée dans la région iliaque gauche.

- Dans les lésions aiguës du côlon gauche (dysenterie), la douleur irradie dans la région sacrale.

- Avec les lésions du rectum (hémorroïdes, fissure anale, cancer, rectite - inflammation du rectum), la douleur est localisée dans le périnée, aggravée par l'acte de défécation, accompagnée de fausses impulsions douloureuses (ténesme).

- L’apparition de douleur avant les selles est associée à une maladie du côlon, du côlon sigmoïde, lors des selles - avec hémorroïdes, fissures anales, cancer.

- La douleur dans le nombril est observée dans l'inflammation de l'intestin grêle (entérite), l'inflammation et le cancer du colon.

- Lorsque l'obstruction intestinale, les coliques se combinent à une douleur constante. Ils se caractérisent par une certaine localisation (région du nombril ou du colon) et gagnent du fait de la motilité intestinale.

- La douleur dans la défaite de l'intestin peut être donnée dans la poitrine et prise pour des attaques d'angine.

Quels médecins contacter en cas de douleurs intestinales:

Avez-vous des douleurs intestinales? Voulez-vous connaître des informations plus détaillées ou avez-vous besoin d'une inspection? Vous pouvez prendre rendez-vous avec Dr. Eurolab est toujours à votre service! Les meilleurs médecins vous examineront, examineront les signes extérieurs et vous aideront à identifier la maladie en fonction des symptômes, vous consulteront et vous fourniront l'assistance nécessaire. Vous pouvez également appeler un médecin à la maison. La clinique Eurolab est ouverte 24 heures sur 24.

Comment contacter la clinique:
Le numéro de téléphone de notre clinique à Kiev: (+38 044) 206-20-00 (multicanal). Le secrétaire de la clinique vous choisira un jour et une heure convenables pour la visite chez le médecin. Nos coordonnées et directions sont indiquées ici. Regardez plus en détail tous les services de la clinique sur sa page personnelle.

Si vous avez déjà effectué des études, assurez-vous de prendre leurs résultats pour une consultation avec un médecin. Si les études ne sont pas effectuées, nous ferons tout ce qui est nécessaire dans notre clinique ou avec nos collègues d’autres cliniques.

Avez-vous des entrailles? Vous devez faire très attention à votre santé en général. Les gens ne font pas assez attention aux symptômes des maladies et ne réalisent pas que ces maladies peuvent être fatales. Il existe de nombreuses maladies qui, au début, ne se manifestent pas dans notre corps, mais finalement, il est malheureusement trop tard pour les soigner. Chaque maladie a ses propres signes, manifestations externes caractéristiques - les soi-disant symptômes de la maladie. L’identification des symptômes est la première étape du diagnostic des maladies en général. Pour ce faire, il vous suffit de vous faire examiner par un médecin plusieurs fois par an. non seulement pour prévenir une terrible maladie, mais également pour maintenir un esprit sain dans le corps et dans le corps dans son ensemble.

Si vous souhaitez poser une question à un médecin, utilisez la section de consultation en ligne. Vous y trouverez peut-être des réponses à vos questions et des conseils pour prendre soin de vous. Si vous êtes intéressé par les avis sur les cliniques et les médecins, essayez de trouver les informations dont vous avez besoin sur le forum. Inscrivez-vous également sur le portail médical Eurolab. se tenir au courant des dernières nouvelles et mises à jour sur le site, qui vous seront automatiquement envoyées par courrier.

Autres types de douleur commençant par:

La carte des symptômes est uniquement destinée à des fins éducatives. Ne pas se soigner soi-même; pour toute question concernant la définition de la maladie et les méthodes de traitement, contactez votre médecin. EUROLAB n'est pas responsable des conséquences causées par l'utilisation des informations postées sur le portail.

Si vous êtes intéressé par d'autres symptômes de maladies et de types de douleur, ou si vous avez d'autres questions ou suggestions, écrivez-nous. nous allons essayer de vous aider.

Pourquoi il y a une douleur dans l'hypochondre droit

Le syndrome de «l'hypochondre droit» est un indicateur d'un grand nombre de maladies différentes, mais il arrive que l'inconfort du côté droit du corps gêne également les personnes en bonne santé.

Dans cette zone se trouvent des organes aussi importants que le rein, le pancréas, la vésicule biliaire, le foie et le diaphragme. Nous allons maintenant parler de ce qui peut causer des douleurs au dos, à l'hypochondre droit et au côté droit.

Causes possibles de la douleur

La douleur dans l'hypochondre droit peut être le résultat de certaines maladies:

Si vous regardez les statistiques, la majorité des gens se plaignent de douleurs dans l'hypochondre droit causées par des maladies de la vésicule biliaire.

Douleur dans l'hypochondre droit devant

Si cela fait mal à droite sous la côte en avant, les maladies d'organes tels que:

  • hépatite, cirrhose, stase biliaire;
  • cholécystite aiguë ou chronique, cholélithiase;
  • pancréatite, cancer du pancréas;
  • ulcère duodénal et appendicite;
  • hernie diaphragmatique;
  • infarctus du myocarde ou angine de poitrine;
  • des bardeaux;
  • pleurésie, pneumonie;
  • la giardiase. amibiase, opisthorchiase.

Douleur dans l'hypochondre droit derrière

Dans cette zone, les lésions des côtes inférieures, des nerfs intercostaux, du rein droit, de la glande surrénale, de la veine cave inférieure sont le plus souvent blessées.

Le plus souvent, la douleur dans cette zone est associée à une pathologie du rein droit - pyélonéphrite (chronique ou aiguë).

Maux de dos dans l'hypochondre droit

Si la douleur est donnée dans le dos, alors les raisons peuvent être les suivantes:

  1. Le foie est enflammé, avec une hépatite virale et d’autres anomalies dans le corps;
  2. Avec des lésions de l'intestin, de la vésicule biliaire et du côté droit du diaphragme;
  3. Hernie rachidienne, ostéochondrose, arthrose des articulations intervertébrales;
  4. Avec inflammation de la vésicule biliaire et dyskinésie biliaire;
  5. Avec pancréatite, ulcères et autres pathologies du pancréas;
  6. Avec pathologie rénale, abcès, ulcères et calculs rénaux.

Douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre droit

  1. Hépatite aiguë et chronique. cirrhose, cancer du foie, lésions parasitaires du lobe droit du foie.
  2. Pyélonéphrite, hydronéphrose, néphrite apostématique, tumeurs du rein avancées.
  3. Cholécystite chronique aiguë et non calculeuse sans exacerbation, cholangite.
  4. Colite bénigne, diverticulose intestinale.
  5. Tumeurs des glandes surrénales.

La douleur constante est caractéristique des tumeurs, des lésions métastatiques des organes internes, des kystes parasitaires du foie, des fractures des côtes.

Douleur pendant l'exercice

Très souvent, la douleur dans l'hypochondre droit survient pendant un effort physique (course à pied, marche rapide), qui peut provoquer des fourmillements ou des douleurs. En règle générale, la cause se produit lorsque cette charge démarre brutalement et à un taux élevé.

En conséquence, avec une telle charge, le flux sanguin augmente et un flux sanguin important est dirigé vers le foie, provoquant un étirement de la capsule et se manifeste par une douleur réflexe.

Cholécystite aiguë

La forme la plus dangereuse de la maladie se développe rapidement, accompagnée de symptômes prononcés:

  • douleur paroxystique sévère dans la vésicule biliaire;
  • détérioration de la santé;
  • nausée et vomissements répétés;
  • fièvre
  • manque d'appétit;
  • indigestion (constipation, diarrhée, augmentation de la formation de gaz dans l'intestin).

Cholécystite chronique

Le principal symptôme de la cholécystite chronique est une douleur dans l'hypochondre droit - prolongée ou épisodique, irradiant à l'omoplate et à l'épaule droite. Il peut se propager à une zone assez large de la poitrine et du dos. Parfois, la douleur est accompagnée de faiblesse, de cardialgie, de fièvre et d'autres symptômes.

En dehors des exacerbations, le patient ressent de temps en temps une douleur sourde dans la région épigastrique et dans l'hypochondre droit. Au cours des exacerbations, les symptômes de la cholécystite chronique ressemblent aux signes d’une forme aiguë de la maladie.

Cholélithiase

Alors que les calculs sont dans la vésicule biliaire, le patient peut même ne pas deviner sa maladie. Une personne ne pourra suspecter cette maladie que lors des premiers signes avant-coureurs: goût amer dans la bouche, inconfort dans l'hypochondre droit, brûlures d'estomac, éructations et nausées.

Si la pierre de la vésicule biliaire pénètre dans les voies biliaires, il y a attaque de la maladie des calculs biliaires (colique biliaire).

Pyélonéphrite aiguë

  • augmentation de la température jusqu'à 38-40 ° C et des frissons;
  • troubles urinaires;
  • douleur au bas du dos.

Les autres symptômes courants sont: faiblesse, malaise, perte d’appétit, nausées, vomissements, maux de tête, douleurs dans les muscles et les articulations, transpiration excessive.

La douleur dans la région lombaire au cours des premiers jours n'a pas de localisation claire, puis elle est déterminée avec précision au niveau du rein malade. La douleur peut être donnée dans l'hypochondre, l'aine, les organes génitaux. Les douleurs sont aggravées par les mouvements, la toux et la nuit. La miction devient plus fréquente et douloureuse.

Pyélonéphrite chronique

Malgré la non-spécificité des symptômes de la maladie, certains signes de pyélonéphrite chronique peuvent être identifiés et doivent être traités.

  • élévation déraisonnable de la température le soir à 38 ° C et plus,
  • fatigue, faiblesse
  • maux de tête fréquents
  • le sentiment que la longe est constamment froide,
  • l'apparition de douleurs dans la région lombaire, en particulier lors de la marche,
  • envie fréquente d'aller aux toilettes,
  • décoloration de l'urine, son trouble,
  • l'apparition d'une odeur inhabituelle d'urine.

Le tableau clinique de la maladie dépend de la présence de maladies urologiques concomitantes et de sa pathogenèse.

Symptômes communs de l'hépatite C

Globalement, l'hépatite C # 8212; Il s'agit d'une maladie asymptomatique, souvent diagnostiquée par hasard, lorsque les gens sont examinés pour rechercher d'autres maladies. Par conséquent, les analyses sont importantes pour un diagnostic opportun.

La plupart des autres symptômes sont l'asthénie marquée, la faiblesse, la fatigue. Mais ces symptômes sont très peu spécifiques (leur simple présence ne nous permet pas de parler de l'hépatite C). Une cirrhose du foie peut provoquer une jaunisse, le volume de l'abdomen (ascite), l'apparition de varicosités et la faiblesse.

Traitement

Si cela vous fait mal du côté droit sous les côtes, le thérapeute prend généralement rendez-vous avec les spécialistes suivants:

  1. Gastro-entérologue;
  2. Maladies infectieuses;
  3. Cardiologue;
  4. Gynécologue;
  5. Chirurgien;
  6. Traumatologue;
  7. Endocrinologue;
  8. Neuropathologiste.

N'ayant pas établi de diagnostic précis dans un établissement médical, il est interdit de se soigner soi-même. Si vous ressentez une douleur aiguë, il est recommandé d'appeler une ambulance, d'appliquer un rhume (si cela aide à soulager la douleur).

Dans ce cas, vous ne devez pas prendre d'analgésiques, afin de ne pas fausser les symptômes cliniques et de ne pas rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct.

http://luchshijlekar.ru/boli-v-kishechnike/tupaja-bol-v-kishechnike-sprava.html

Publications De Pancréatite