Grossesse et Pancréatite

La pancréatite pendant la grossesse est un phénomène rare mais dangereux. Dans ce processus pathologique, une inflammation du pancréas se produit, ce qui a un effet négatif non seulement sur le corps de la femme enceinte, mais également sur le fœtus. Le fait est que, même en présence d’une inflammation locale, un grand nombre de médiateurs, d’amines biogènes et de produits de dégradation des tissus sont libérés dans le sang. Ces composés commencent à agir par voie systémique, entraînant un développement anormal du fœtus, un retard de croissance, jusqu’à sa mort intra-utérine. Contribue à cela et à la prise des médicaments nécessaires pour soulager les symptômes de la maladie.

Pourquoi la pancréatite survient pendant la grossesse

Outre les facteurs étiologiques généraux (cholélithiase, intoxication toxique chronique et aiguë, alcoolisme, traumatismes, infection secondaire, maladies du tractus gastro-intestinal), d'autres causes peuvent être détectées chez les femmes enceintes. Parmi eux:

  1. Manger plus de nourriture qu'avant la grossesse. Cela affecte négativement le travail du pancréas et du tube digestif. La pancréatite dans cette situation peut survenir à la fois indépendamment et dans le contexte d’une autre pathologie apparue.
  2. La compression de l'utérus a augmenté les vaisseaux et les canaux biliaires. En conséquence, la sortie de la bile et du suc pancréatique est perturbée. Il existe une inversion d'enzymes digestives dans le pancréas, ce qui entraîne le développement d'une inflammation.
  3. Infection bactérienne ou virale du pancréas, apparue dans le contexte de l'état d'immunodéficience d'une femme enceinte.
  4. Acceptation par la femme enceinte de fortes doses de vitamines qui s'accumulent dans l'intestin. Ces composés accumulés commencent progressivement à avoir un effet toxique sur le foie et le pancréas, ce qui engendre une inflammation du pancréas.

C'est important!

Les symptômes de la pancréatite chez une femme enceinte

Le diagnostic de la pancréatite chez la femme enceinte est une tâche que seul un obstétricien-gynécologue expérimenté peut gérer. Au cours du premier trimestre de la grossesse (jusqu'à 20 semaines), la pancréatite, le cas échéant, coule sous le masque de la toxicose précoce de la grossesse. Cela se manifeste par les symptômes suivants:

  • Vomissements de nourriture mangé la veille. Ce symptôme est précédé par la douleur, mais pas toujours. Par conséquent, beaucoup de femmes attribuent cette maladie à la toxicose banale des femmes enceintes.
  • Douleur dans l'abdomen d'un zona ou nature localisée qui se produit en réponse à la consommation d'aliments gras, d'alcool ou de drogues. La douleur peut irradier à l'omoplate, au bas du dos.
  • Flatulences et ballonnements.
  • Diarrhée (selles liquides liquides et instables), morceaux de nourriture jaunes, riches en graisse et non digérés.
  • Symptômes d'intoxication générale: fièvre (normalement chez la femme enceinte), faiblesse, perte d'appétit.
  • Rarement - coloration ictérique de la sclérotique, des muqueuses et de la peau.

Si une femme enceinte a remarqué 2 à 3 des symptômes ci-dessus, elle devrait contacter immédiatement un obstétricien-gynécologue pour obtenir des conseils. Pour confirmer l'exacerbation de la maladie, les femmes enceintes doivent subir des tests de laboratoire supplémentaires. Établir un diagnostic basé uniquement sur les plaintes n'est pas possible.

Diagnostic de la pancréatite pendant la grossesse

En raison de la grossesse, les capacités de diagnostic de la pancréatite sont limitées. En particulier, une femme ne peut utiliser aucune étude de contraste radiologique, ionisant ou aux rayons X. Les rayons X agressifs ont un effet tératogène sur le fœtus. Par conséquent, les types de tests suivants sont affectés:

CBC

Faites attention aux indicateurs de phase aiguë (RSE, protéine C-réactive, nombre de leucocytes), changements indiquant la présence d'un processus inflammatoire dans le corps de la femme. Un autre indicateur, qui est nécessairement vérifié chez les femmes enceintes, est la quantité d'hémoglobine. Avec une diminution de l'hémoglobine dans le sang, il est jugé que l'absorption insuffisante d'éléments nutritifs, de vitamines et de minéraux de la cavité intestinale.

Test sanguin biochimique

Regardez la quantité d'enzymes (transferase, amylase, LDH), la bilirubine. Une augmentation significative de l'amylase dans le sang suggère une inflammation aiguë du pancréas. Cette analyse vous permet également de surveiller le taux de cholestérol chez les femmes enceintes, la quantité de protéines dans le sang, dont l'évolution peut affecter le déroulement de la grossesse.

Analyse biochimique et générale des urines

Pour le diagnostic de pancréatite chez la femme enceinte, l’apparition de taux élevés de diastase (amylase) dans les urines est cruciale.

Savons et graisses dans les matières fécales

L'étude des matières fécales pour la détermination quantitative des savons et des graisses. Si, en conclusion, le médecin indique la présence de stéatorrhée (teneur élevée en graisses dans les selles), il confirmera alors une pancréatite.

Échographie des organes abdominaux

La seule méthode instrumentale utilisée pour diagnostiquer la pancréatite chez la femme enceinte. C'est inoffensif, n'affecte pas le fœtus en développement. S'il y a une maladie, le médecin verra des modifications diffuses du tissu pancréatique, de l'œdème et de l'infiltration sur l'écran du moniteur. L'état du foie, de la vésicule biliaire et des conduits est également évalué. Leur inflammation et autres modifications pathologiques peuvent provoquer le développement de la pancréatite.

Planification de la grossesse pour une pancréatite chronique précédemment diagnostiquée

Il faut comprendre que l'inflammation dans le pancréas n'affecte pas le processus de conception. Par conséquent, il n’est pas du tout difficile de tomber enceinte d’une femme ayant une pancréatite chronique établie. Cependant, il faut garder à l'esprit que pendant l'inflammation, il est nécessaire de prendre des médicaments régulièrement, dont beaucoup sont contre-indiqués pendant la grossesse. Tout cela conduit à un avortement spontané ou à une interruption pour des raisons médicales.

Si une femme atteinte de pancréatite chronique envisage une grossesse dans un proche avenir, elle doit subir un examen complet par un gastro-entérologue. Le médecin vous aidera à choisir la bonne période de conception, lorsque la maladie sera en phase de rémission stable. Pendant cette période, il n’est pas nécessaire d’apporter des médicaments quotidiennement, ce qui signifie que le fœtus se développera normalement.

C'est important! Vous ne devez pas planifier une grossesse pendant l'exacerbation d'une pancréatite chronique et dans les mois qui suivent la fin du processus aigu. En raison de la charge croissante sur le corps de la femme enceinte, la maladie peut être réactivée, ce qui affectera négativement le fœtus.

Pendant la grossesse et l'accouchement

Pendant la grossesse, les femmes atteintes de pancréatite chronique sont régulièrement observées par un gynécologue, un médecin généraliste et un gastro-entérologue. Il existe une toxicose marquée dans la première moitié de ces patients, qui peut facilement être confondue avec une autre exacerbation. Le processus aigu diagnostiqué à temps n'affecte pas le déroulement de la grossesse, car tous les symptômes peuvent être arrêtés à temps. Avec un processus inflammatoire grave et prolongé, la menace d'interruption est créée, une femme est hospitalisée à l'hôpital.

La césarienne chez les femmes enceintes atteintes de pancréatite chronique n’est pas indiquée. L'accouchement se déroule sans complications par le canal de naissance naturel.

Traitement de la pancréatite aiguë pendant la grossesse

Si vous identifiez des symptômes de toxicose, une femme enceinte est hospitalisée dans un hôpital où elle effectue une étude diagnostique complète et fait appel à des médecins spécialistes. Aux stades précoces, la femme enceinte est hospitalisée dans le service thérapeutique ou de gastro-entérologie, à un stade ultérieur - dans le département de pathologie de la femme enceinte. La question de la poursuite de la gestion de la grossesse et de l'accouchement y est également tranchée.

En cas d'exacerbation, un traitement adéquat est prescrit, en tenant compte de la tolérabilité des médicaments.

C'est important! Si la pancréatite s'est aggravée pendant la grossesse, la femme ne doit pas s'auto-traiter et prendre les médicaments habituels pour soulager les convulsions: ils peuvent affecter le fœtus. Après avoir contacté la clinique prénatale, il n’est pas nécessaire de refuser une hospitalisation. Afin de maintenir la grossesse, une femme doit être constamment surveillée. En outre, l'hôpital mènera toute une gamme d'études et de tests supplémentaires et prescrira un traitement individuel.

Traitement de la toxicomanie

Ils sont sélectionnés individuellement, en tenant compte des indications et contre-indications du médecin généraliste, de l’obstétricien-gynécologue et du chirurgien.

Régime alimentaire spécial pour les femmes enceintes

Au cours de la première moitié de la grossesse, si la toxicose est marquée, le régime alimentaire doit être identique à celui utilisé lors de l’exacerbation. Les repas doivent être réguliers 5 fois par jour. C'est mieux si une femme mange en même temps. Tous les plats sont cuits à la vapeur ou bouillis, les aliments frais doivent être jetés. Tous les aliments doivent être neutres en goût: pas épicés, pas salés, pas amers ni sucrés. Essayez de moudre tous les plats avec un mélangeur jusqu'à purée. Le manque de vitamines compense les préparations vitaminées spécialement conçues pour les femmes enceintes.

En seconde partie, en l'absence de toxicose et de signes d'exacerbation, le tableau est élargi. Le régime alimentaire est le même que dans la phase de rémission de la pancréatite chronique.

C'est important! Suivre un régime pendant la grossesse est un élément important de la prévention de l’exacerbation de l’inflammation. Comme toute femme enceinte, une femme peut avoir des caprices et une dépendance à la nourriture, mais vous devez la supprimer en vous-même afin de ne pas nuire au futur bébé. Une bonne nutrition - un gage non seulement pour votre santé, mais également pour la santé de votre bébé.

Conclusion

Pendant la grossesse, la pancréatite a ses propres caractéristiques, mais la santé du futur bébé dépend uniquement de la femme elle-même. Observez régulièrement avec votre obstétricien-gynécologue, suivez toutes ses recommandations et prescriptions et mangez correctement pour éviter une nouvelle exacerbation.

http://pankreatit.su/beremennost/

Pancréatite chronique pendant la grossesse

La pancréatite chronique est une maladie courante qui affecte notamment les jeunes femmes. Et pour eux, les questions pertinentes liées à la pancréatite chronique et à la grossesse - l'évolution de la grossesse pendant la pancréatite, le danger que représente la maladie pour le fœtus, les particularités de l'alimentation pendant la pancréatite pendant la grossesse, comment les exacerbations apparaissent-elles et que faut-il faire avec eux et bien d'autres. Nous essaierons d’expliquer les points principaux de la pancréatite au cours de la grossesse.

Planification de la grossesse

Le pancréas, même en cas d’inflammation, n’empêche pas directement la conception normale (à moins de prendre en compte les formes sévères avancées de la maladie et l’épuisement brutal concomitant de tous les organes et systèmes). C'est-à-dire que tomber enceinte en présence d'une pancréatite chronique est tout à fait réaliste. Oui, et la pancréatite chronique en elle-même n’a pas d’impact négatif sur le développement du fœtus (bien entendu, à condition qu’il n’y ait pas d’exacerbation grave de la maladie). Mais il est nécessaire de planifier une future grossesse en choisissant le moment le plus favorable pour la conception - une période de rémission stable et assez complète.

Jusqu'à l'obtention d'une rémission stable de la maladie, il est préférable de ne pas penser à la grossesse pour plusieurs raisons:

  • pendant la grossesse, la charge de la femme augmente et, très souvent, les maladies chroniques existantes, y compris la pancréatite, sont exacerbées;
  • Lors du soulagement de l'exacerbation de la pancréatite et du passage à la rémission, on prescrit aux patients beaucoup de médicaments pour une cure ou une réception permanente, dont beaucoup sont contre-indiqués pour les femmes enceintes.

Lorsque vous planifiez une grossesse, consultez votre médecin et votre gynécologue, passez tous les tests nécessaires, même si vous n'avez pas eu d'exacerbations de pancréatite depuis longtemps. En avance, trouvez un bon médecin qui saura superviser votre grossesse, répondre à vos questions et résoudre les difficultés rencontrées à tout moment.

Manger une femme enceinte atteinte de pancréatite chronique

Le début de la grossesse ne supprime pas du tout les restrictions alimentaires, mais il impose au contraire de suivre un régime plus strict que lors de la rémission.

Une femme enceinte atteinte de pancréatite chronique devrait toujours se rappeler:

  1. Le régime est obligatoire: le régime est le principal facteur de prévention de l’exacerbation de la maladie.
  2. Le régime alimentaire sera assez strict, à la fois en ce qui concerne la gamme d'aliments et de plats autorisés et la manière dont les aliments sont cuits. Au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsque des toxicoses se développent souvent, il est conseillé de suivre le régime recommandé pour l'exacerbation (ou la version 1 du régime n ° 5P): seuls les aliments cuits à la vapeur ou bouillis sont autorisés, puis purifiés. Au cours des deux ou trois trimestres du cours normal de la maladie, le régime alimentaire se développe progressivement.
  3. Méfiez-vous des «vitamines naturelles» provenant des jus de fruits frais, des légumes frais, des fruits et des baies. N'oubliez pas que beaucoup d'entre eux sont contre-indiqués pour la pancréatite. Il est préférable de refuser totalement de manger des légumes, des fruits, des baies et du jus de fruits sans traitement thermique, car le risque d'aggravation dépasse largement les bénéfices de ces produits. Et les vitamines et minéraux nécessaires peuvent être récupérés sous forme de médicaments. Avec une rémission stable et une forme bénigne de la maladie, une petite quantité autorisée de fruits et de baies (pommes non acides, abricots, bananes, cerises, melons, etc.) est autorisée sous forme fraîche.
  4. Goûtez aux "caprices" et aux désirs soudains de manger quelque chose de sucré (épicé, salé, etc.), typique des femmes pendant la période d’attente du bébé - n’est pas non plus pour vous. Se retirer du régime n'en vaut pas la peine.
  5. N'oubliez pas le besoin de puissance fractionnelle: mangez toutes les 3-4 heures, ne laissez pas les pauses affamées.

Caractéristiques de l'observation des femmes enceintes atteintes de pancréatite

  1. Information obligatoire d'un obstétricien-gynécologue sur la présence d'une pancréatite avec indication de la gravité de la maladie, du moment de la dernière exacerbation, de la fourniture d'informations sur le traitement et les examens.
  2. Encore une fois, en collaboration avec l'obstétricien-gynécologue, les médicaments prescrits pour la pancréatite, leurs posologies et la durée du traitement devraient être réexaminés. Une femme ne dispose plus que des médicaments nécessaires, remplaçant les médicaments dangereux pendant la grossesse par d'autres (par exemple, les inhibiteurs de la pompe à protons peuvent être remplacés par des antiacides, etc.). À leur tour, certains des médicaments utilisés dans le traitement de la gestose ou d'autres conditions pathologiques pendant la grossesse seront contre-indiqués dans la pancréatite.
  3. Observation régulière (au moins 1 fois sur 2 semaines) par un gastroentérologue ou un thérapeute. De plus, vous devrez peut-être consulter un endocrinologue.
  4. Examens complémentaires réguliers: coprogramme, test sanguin général et biochimique, tests sanguins de sucre, tests d'urine hebdomadaires de sucre et d'acétone, échographie du pancréas, etc.
  5. En cas d'exacerbation de la pancréatite, il est préférable de la traiter à l'hôpital, et le profil est sélectionné en fonction de la durée de la grossesse. Aux stades précoces, une femme est admise dans un service de gastro-entérologie, de thérapie ou de chirurgie avec des consultations obligatoires des obstétriciens-gynécologues; elle est plus souvent hospitalisée au département de pathologie de la grossesse et est convoquée par un chirurgien et un gastro-entérologue.
  6. La toxicité de la grossesse en présence de pancréatite est également mieux traitée à l'hôpital, car sous le masque de la toxicose (nausées, vomissements, perte d'appétit, douleurs abdominales, apparition d'acétone dans les urines) peut masquer une crise de pancréatite. En outre, même s’il s’agit vraiment d’une toxicose, le risque d’exacerbation d’une pancréatite chronique est déjà élevé.

Exacerbation de pancréatite pendant la grossesse

Les symptômes d'exacerbation de la pancréatite chronique pendant la grossesse sont classiques: douleurs abdominales, vomissements, nausées, fièvre, jaunisse. Mais ils sont souvent pris pour toxicose chez les femmes enceintes, alors assurez-vous de consulter un médecin pour tout symptôme désagréable et informez le médecin de la présence d'une pancréatite. En aucun cas ne l'automédication!

Pendant la grossesse avec une pancréatite

Le déroulement de la grossesse sur le fond de la pancréatite dépendra du fait que les exacerbations se développent et de leur force. De nombreuses femmes enceintes atteintes de pancréatite présentent une toxicose de longue durée au cours de la première moitié de la grossesse, puis tout se passe bien. Mais avec des exacerbations extrêmement graves, en particulier aux premiers stades, la vie de la femme est fortement menacée, un avortement peut donc être nécessaire.

Accouchement avec pancréatite

La pancréatite chronique n’est pas une indication de la césarienne. Un accouchement naturel sous anesthésie adéquate (anesthésie épidurale) est recommandé.

Conclusion

La grossesse et l'accouchement normaux d'un bébé en bonne santé atteint de pancréatite sont tout à fait possibles. L'essentiel est de suivre les conseils et les recommandations du médecin, de suivre un régime et de surveiller de près votre bien-être.

Pédiatre et endocrinologue pédiatre. Education - Faculté de pédiatrie de NSMU. Je travaille depuis 2000, depuis 2011 - en tant que pédiatre de district dans une clinique pour enfants. En 2016, j'ai réussi une spécialisation et obtenu un certificat en endocrinologie pédiatrique. Depuis le début de 2017, je prends aussi la…

Commentaires

Je vais à Eco avec une parkreatitis chronique, un chat. pas dérangé depuis longtemps. Sur le fond de la thérapie hormonale, une légère ébullition dans l'abdomen et une violation de la chaise. Une autre chose me dérange: mon isophagite par reflux érosif s'aggrave de plus en plus. Je suis restée 6 mois assis sur un IPP et, pendant la grossesse, elles ne sont pas autorisées. Mais le médecin a dit que l'IPP pendant la grossesse n'est interdit qu'en Russie, alors je pense - eh bien, je vais le faire avec mon RGO, car j'ai de très fortes douleurs lors d'exacerbations dans la région de la gorge. Peut marquer sur les recommandations des médecins et prendre Pariet? Il semble qu'il soit le moins dangereux de tous. C’est mieux que d’obtenir une sorte de pointe dans l’œsophage ou même un trou dans celle-ci. Ou que Dieu nous garde du cancer. Je serais reconnaissant si le docteur et le chat donnaient une demande compilé cet article. Merci

Oui, sauf pour IPP, rien n’aide. Tous les ganatons, smectas et autres anthracides sont comme un cataplasme mort. ((Je n’ai pas pu guérir ces ordures depuis 2 ans déjà, je l’ai même fait à l’hôpital et demandé une opération - ils ne le prescrivent pas, ils disent que c’est inefficace. Je garde le régime. Je ne sais pas comment être - la panctiatite ne te dérange pas du tout, mais tu souffres constamment. érosion due aux moulages.

Inga, une telle question, vous devez décider uniquement en collaboration avec un gastro-entérologue et un obstétricien-gynécologue. Essayez de consulter un autre médecin. Les informations sur la sécurité d'utilisation de ce groupe de médicaments pendant la grossesse sont très limitées. Selon l'opinion bien établie, l'IPP ne peut être administré pendant la grossesse qu'aux femmes atteintes d'un RGO compliqué ou prouvé de manière endoscopique, chez qui le traitement par anti-H2 s'est avéré inefficace.

Pour pouvoir laisser des commentaires, veuillez vous inscrire ou vous connecter.

http://pankreatitu.net/blog/deti/beremennost

Pancréatite pendant la grossesse

La pancréatite est une maladie inflammatoire du pancréas. La pancréatite chronique peut compliquer considérablement le premier trimestre de la grossesse, mais n'affecte quasiment pas le développement du fœtus après 16 semaines. Qu'est-ce qui menace la future mère de cette maladie?

Causes de la pancréatite

Il existe une inflammation aiguë et chronique du pancréas. La pancréatite aiguë peut être causée par les raisons suivantes:

  • empoisonnement;
  • un traumatisme;
  • abus d'alcool;
  • infection virale;
  • effets de la chirurgie sur les organes abdominaux;
  • infection virale.

Pancréatite aiguë - lésions graves du pancréas menaçant la vie d'une femme. Pendant la grossesse, cette pathologie est rare. Le plus souvent, les médecins doivent faire face aux conséquences d'une inflammation chronique du pancréas.

Causes de la pancréatite chronique:

  • les conséquences d'une pancréatite aiguë;
  • mauvaise nutrition (manger des aliments épicés et frits, grands intervalles entre les repas, trop manger);
  • carence en protéines et en vitamines dans les aliments;
  • maladies du tube digestif (cholécystite, ulcère peptique, gastrite);

Dans la pancréatite chronique primaire, l'inflammation est initialement localisée dans le pancréas. Cette condition se produit dans la pathologie du métabolisme et de la nutrition inadéquate. La pancréatite chronique secondaire se développe dans le contexte d’une autre pathologie du tube digestif et a souvent des manifestations cliniques effacées.

Les symptômes

La pancréatite aiguë est une lésion toxique du pancréas dont la production d'enzymes est altérée. Les manifestations de cette pathologie incluent:

  • douleur intense dans la région épigastrique;
  • des nausées;
  • vomissements sans soulagement;
  • flatulences;
  • ballonnements.

La pancréatite aiguë survient soudainement et s'accompagne d'une violation flagrante de l'état général de la femme. L'inflammation apparue dans la région de la tête du pancréas s'accompagne de la compression de ses canaux et de l'apparition d'une jaunisse. La cause de la mort peut être une intoxication grave du corps, une insuffisance hépatique et un gonflement du cerveau. Lorsque les premiers symptômes de pancréatite aiguë apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

La pancréatite chronique ne peut pas se déclarer longtemps. L'exacerbation de la pathologie survient le plus souvent au cours du premier trimestre de la grossesse. Cette condition est masquée comme une toxicose précoce et nécessite un diagnostic minutieux. À son tour, la pancréatite chronique paresseuse peut elle-même provoquer une augmentation des symptômes de toxicose.

Les signes d'exacerbation de la pancréatite chronique:

  • douleur modérée dans la région épigastrique, dans l'hypochondre gauche ou droit;
  • nausées et vomissements;
  • brûlures d'estomac;
  • des ballonnements;
  • la diarrhée;
  • perte de poids.

La localisation de la douleur dépendra de la prévalence du processus inflammatoire. Ce foyer pathologique est situé dans la région de la tête du pancréas, il fera principalement mal juste sous les côtes. Avec la défaite de la queue, la douleur est localisée dans l'hypochondre gauche, le corps - dans l'épigastre. L'inflammation totale du pancréas conduit à une douleur annulaire. Il est possible de répandre un inconfort dans l'omoplate, l'épaule et la main gauche. Cette affection est souvent confondue avec une attaque d'angine ou d'infarctus du myocarde.

La douleur dans la pancréatite chronique peut être d'intensité légère ou modérée. La gêne survient peu après un repas ou persiste longtemps, quel que soit le repas. Provoque une aggravation de l'utilisation de plats frits, épicés, salés et gras. Les intervalles entre les accès de douleur peuvent être très différents - de plusieurs jours à plusieurs années.

Complications de la pancréatite

La pancréatite chronique à long terme peut affecter de manière significative l'état d'une femme enceinte. Lors d'attaques fréquentes, de nombreuses femmes enceintes se plaignent d'un manque d'appétit complet, d'aversion pour certains types d'aliments et d'une salivation accrue. Flatulence très caractéristique, alternance de constipation et de diarrhée.

Si l'inflammation affecte les cellules productrices d'insuline, un diabète sucré peut se développer avec une pancréatite. Dans ce cas, il y a une forte faim et soif, la miction devient plus fréquente. Si non traité, le diabète sucré entraîne diverses complications des systèmes cardiovasculaire et nerveux.

La pancréatite chronique est l’une des causes de la perte de poids importante. Pendant la grossesse, ce phénomène est souvent attribué à une toxicose grave. À l'avenir, le gain de poids sera faible jusqu'à la naissance même. L'amincissement résulte d'une violation du tube digestif et s'accompagne d'une forte diminution de l'appétit.

Autres complications de la pancréatite chronique:

  • l'hépatite;
  • abcès et kystes du pancréas;
  • thrombose de la veine splénique;
  • diabète sucré grave;
  • cancer du pancréas.

De telles conditions se développent avec un long processus et principalement en dehors de la grossesse.

Complications de la grossesse

L'exacerbation d'une pancréatite chronique au cours du premier trimestre de la grossesse conduit à une toxicose grave. Les nausées et les vomissements apparaissent pendant une période de 5 à 7 semaines et entraînent une forte détérioration de l'état de la future mère. Les vomissements se produisent plusieurs fois par jour, y compris le soir. Provoquer une attaque de vomissements peut ingérer n'importe quel aliment, mais le plus souvent, la réaction se produit en réponse à des plats gras et épicés.

Beaucoup de femmes abandonnent presque complètement leur nourriture habituelle pendant cette période, satisfaisant leur faim avec une petite quantité d'aliments faciles à digérer. L'appétit sur le fond de la toxicité grave est fortement réduit, il existe une aversion pour certains produits. Le bave augmente, la douleur apparaît dans la région épigastrique. En cas de toxicose grave, il y a une diminution significative du poids corporel - jusqu'à 5-7 kg au cours du premier trimestre.

La toxicité apparaissant dans le contexte de la pancréatite chronique dure jusqu'à 14 à 16 semaines ou même plus. Les femmes ne se sentent mieux que dans la seconde moitié de leur grossesse. L'augmentation de l'appétit et du gain de poids ne se produit pas avant 18-20 semaines. Au cours de la seconde moitié de la grossesse et de l'issue de l'accouchement, la pancréatite n'est pratiquement pas affectée.

Porter un enfant n'affecte pas le déroulement du processus pathologique. Pendant la grossesse, la pancréatite chronique peut ne pas s’affirmer du tout et constituer une découverte accidentelle au cours de l’examen.

Conséquences pour le fœtus

Une toxicose grave sur le fond d'une pancréatite chronique peut entraîner une déshydratation et la perte d'éléments minéraux importants. Des vomissements répétés entraînent la lixiviation des vitamines et des électrolytes nécessaires au développement normal du fœtus. Mais même dans cette situation, le corps de la femme souffrira en premier. L'enfant va tirer tous les nutriments sur lui-même, ce qui l'aidera à survivre dans l'utérus, mais secouera considérablement la santé de la femme. Une grave carence en vitamines et en oligo-éléments en début de grossesse n’est constatée qu’avec un épuisement important de la future mère.

Diagnostics

Le diagnostic de pancréatite chronique chez la femme enceinte est très difficile. La maladie est souvent déguisée en toxicose et, au début, il est assez difficile de distinguer un état d'un autre. De nombreux tests effectués en dehors de la grossesse sont interdits aux femmes enceintes, ce qui retarde également le diagnostic.

Un examen pour suspicion de pancréatite est effectué par un thérapeute ou un gastro-entérologue. Le médecin attire l'attention sur l'état général de la femme et palpe la région du pancréas. À la palpation, il y a une douleur dans le creux de l'estomac ou sous les côtes. Après inspection, les tests de laboratoire sont désignés:

  • test sanguin biochimique;
  • analyse d'urine avec la définition d'amylase, de lipase et d'autres enzymes pancréatiques;
  • recherche scatologique (échantillonnage fécal pour analyse).

Si le diabète sucré complique la pancréatite chronique, un test de tolérance au glucose est effectué. Tous les tests sanguins sont strictement à jeun.

L'échographie du pancréas est une méthode simple et sûre pour déterminer l'état de l'organe et la localisation du processus pathologique. L'enquête est menée à jeun à n'importe quel stade de la grossesse. En même temps, le médecin évalue l’état des autres organes du tube digestif (estomac, intestins, foie, vésicule biliaire, rate).

Un point important: le diagnostic de la maladie ne devrait pas être basé uniquement sur les données échographiques. La détection par échographie des signes de pancréatite chronique sans symptômes appropriés ne peut être la raison d’un traitement spécifique.

Approches de traitement

Le traitement de la pancréatite aiguë est effectué à l'hôpital. Dans les premiers jours de la maladie, l'alimentation parentérale est possible. À l'avenir, un régime est prescrit, des médicaments sont utilisés pour soulager une crise et améliorer l'état de la future mère. La tactique dépendra de la prévalence et de la gravité du processus. Le traitement est effectué sous surveillance constante de l'état du fœtus.

Le traitement de la pancréatite chronique n’est qu’au stade aigu. La base de la thérapie non médicamenteuse est le régime alimentaire:

  1. Split repas fréquents (5-6 fois par jour).
  2. Volume de portion réduit.
  3. Rejet des aliments gras, épicés et frits.
  4. Limiter la consommation de sel.
  5. Augmenter la proportion de protéines dans le régime.
  6. Réception de multivitamines.
  7. Cesser de fumer et de boire de l'alcool.

Dans les 2-3 premiers jours d'exacerbation, la faim est recommandée. À l'avenir, le régime alimentaire est élargi par l'introduction d'aliments riches en protéines et en glucides. Tous les aliments doivent être cuits à la vapeur ou au four. Les plats préparés sont mieux consommés chauds. Les aliments froids peuvent provoquer une dyskinésie intestinale et aggraver l'état de la future mère. Des plats trop chauds ont un effet négatif sur le travail de l'estomac et de l'œsophage.

  • médicaments antispasmodiques (drotavérine, papavérine à n’importe quel stade de la grossesse);
  • antifermetna signifie pour supprimer la fonction pancréatique;
  • médicaments métaboliques qui améliorent le métabolisme.

Après l'élimination de l'exacerbation, des enzymes sont utilisées pour revitaliser le tube digestif: la pancréatine et d'autres. Le choix du médicament dépendra de la durée de la grossesse. La posologie et la durée d'administration sont déterminées par le médecin. Pendant le traitement, surveillance obligatoire de la fonction pancréatique.

Le travail indépendant est possible dans un état satisfaisant de la femme et du fœtus. La césarienne pour la pancréatite est assez rare. Avec toutes les recommandations du médecin, les chances d'une issue favorable de la grossesse et de la naissance d'un enfant en bonne santé sont très élevées.

http://spuzom.com/pankreatit-pri-beremennosti.html

Pancréatite pendant la grossesse: que faire lors d'exacerbations

La pancréatite est l’une des maladies les plus graves du tube digestif humain, qui provoque une inflammation du pancréas. La maladie a deux formes de manifestation:

  • aigu (débit rapide et rapide);
  • chronique (processus lent).

En règle générale, le traitement de cette maladie nécessite beaucoup de temps et d’efforts, ce qui nécessite des médicaments et un régime strict.

La pancréatite a même des effets néfastes sur les gens ordinaires et, pendant la grossesse, elle est plus susceptible de provoquer diverses complications. Qu'est-ce qu'une pancréatite dangereuse pendant la grossesse?

Pancréatite chronique et grossesse

Au cours du premier trimestre chez la femme enceinte, un phénomène tel que la pancréatite chronique est assez courant. Le principal moment dangereux dans une telle situation est très difficile à poser pour un diagnostic correct.

Les femmes enceintes atteintes de pancréatite ressentent des douleurs abdominales, elles présentent divers troubles de la digestion et commencent des manifestations dermatologiques. Souvent, les premiers signes de pancréatite peuvent être confondus avec les symptômes de toxémie chez la femme enceinte - perte d'appétit, nausées et vomissements et gêne abdominale.

Selon les symptômes, on distingue trois formes de pancréatite chronique:

  1. douloureux;
  2. dyspeptique;
  3. asymptomatique.

Pendant la grossesse, l’une ou l’autre de ces formes peut se produire et il peut également y avoir une combinaison d’une variété dyspeptique et douloureuse.

Pour la forme dyspeptique, des troubles digestifs caractéristiques, tels que ballonnements (flatulences), diarrhée avec des matières fécales mousseuses ou grasses, contenant les restes d'aliments non digérés, perte de poids, perte d'appétit, nausées, vomissements.

Souvent, avec de tels troubles, le nombre de pathogènes augmente dans les intestins et la dysbactériose se développe davantage. Lorsqu'elle est associée à une digestion altérée, la dysbactériose peut provoquer des allergies alimentaires, une neurodermatite, une candidose vaginale et une hypovitaminose.

Toutes les conditions ci-dessus peuvent nuire au développement de l'enfant dans l'utérus et à la condition de la femme enceinte elle-même.

Lorsque la forme douloureuse de la pancréatite chronique est une douleur très prononcée. En règle générale, le lieu de leur manifestation est le haut de l'abdomen. Une douleur liée au zona peut également survenir, qui commence au sommet de l'abdomen, puis coule vers le dos et à partir de là, "entoure" tout le corps.

La forme asymptomatique de la pancréatite pendant la grossesse ne se manifeste pratiquement pas, à cause de cela elle est très difficile à diagnostiquer. De plus, dans de tels cas, une visite chez le médecin est généralement reportée indéfiniment.

En plus de toutes les autres manifestations de cette maladie se produit généralement très rapidement et une perte de poids prononcée. Il est nécessaire de se rendre à l'hôpital le plus tôt possible pour se soumettre à un examen complet et établir correctement le diagnostic. L'essentiel est de détecter rapidement la présence de la maladie et de commencer le traitement le plus tôt possible afin d'éviter divers problèmes et complications à l'avenir.

Pancréatite aiguë pendant la grossesse

La pancréatite aiguë pendant la grossesse est un phénomène rare, mais il est très dangereux et peut entraîner diverses complications pouvant nuire au déroulement de la grossesse.

La principale différence entre la pancréatite aiguë est qu’elle se développe très rapidement, il est donc très important de remarquer immédiatement son premier symptôme - une douleur intense dans la côte gauche. En outre, une pancréatite aiguë pendant la grossesse peut entraîner les symptômes suivants:

  • Douleur dans la partie supérieure de l'abdomen, s'étendant vers le dos.
  • La température corporelle augmente fortement.
  • Abaisser la pression artérielle.
  • Flatulences
  • Nausées et vomissements sévères.
  • Grande faiblesse.

Le tableau général des symptômes de cette maladie est plutôt vague, il est donc difficile de diagnostiquer cette maladie. Tous les signes mentionnés ci-dessus n'indiquent pas toujours avec exactitude qu'il s'agit d'une pancréatite aiguë, mais dans tous les cas, ils doivent alerter et inciter une femme à consulter un médecin.

Tous les tests nécessaires devraient être passés dans les meilleurs délais, notamment le test sanguin biochimique et l'analyse d'urine. La première étude pourrait révéler une teneur élevée en amylase (principale enzyme pancréatique responsable de la dégradation des glucides), et la deuxième analyse montrera une augmentation du nombre de diastasis.

Causes de la pancréatite

L'apparition de la maladie peut déclencher divers facteurs. Habituellement, la première force motrice est la destruction du tissu pancréatique par ses propres enzymes.

En conséquence, les microorganismes nuisibles pénètrent dans le corps ou resserrent ses canaux. En raison de l'augmentation de l'utérus chez les femmes enceintes, le pancréas est fortement comprimé.

En outre, une violation de la digestion des aliments pendant la grossesse est associée à une diminution générale du tonus de tout le tube digestif. En outre, les virus affectant les glandes et l'usage excessif de médicaments par les femmes enceintes, par exemple des préparations complexes à base de vitamines, peuvent avoir un impact sur le développement de la pancréatite.

La pancréatite chronique est généralement une maladie indépendante, mais il existe parfois des cas de transition de la pancréatite aiguë vers la forme chronique.

Traitement

Le traitement de cette maladie chez les futures mères présente certaines caractéristiques et ne doit être effectué que sous la surveillance d'un spécialiste.

Certains médicaments sont généralement prescrits, mais leur prise pendant la grossesse est très limitée en raison de son effet négatif sur la formation du fœtus. Par conséquent, dans une telle situation, seuls les médecins expérimentés possédant les profils appropriés peuvent prescrire des médicaments.

En cas de pancréatite aiguë, la patiente doit être hospitalisée de toute urgence afin de lui fournir une assistance complète en temps utile. Et à l'avenir, elle a besoin de soins constants et d'observation.

Le traitement de la pancréatite chez la femme enceinte devrait commencer par la correction de la nutrition. De l'alimentation, vous devez supprimer tous les aliments épicés et salés, le chocolat et le café, ainsi que les aliments gras, fumés et frits. Vous pouvez essayer le miel pour la pancréatite du pancréas, après tout, c'est un produit naturel et pur.

Les préparations de pancréatine compensent le manque d'enzymes digestives, les agents antiacides sont utilisés pour réduire l'acidité du suc gastrique et le foie est reconstitué à l'aide de médicaments cholérétiques d'origine végétale. Les probiotiques et les prébiotiques sont également utilisés pour normaliser les intestins.

Tous les médicaments ci-dessus entraînent l'élimination des symptômes désagréables de la pancréatite et permettent à la femme de passer normalement toute la période de sa grossesse.

La pancréatite est une maladie assez dangereuse pour toute personne et, pendant la grossesse, elle est également assez difficile à diagnostiquer.

Par conséquent, s’il ya au moins certains symptômes, vous devez vous rendre immédiatement à l’hôpital. Un traitement opportun aidera à éviter les complications et à minimiser l'impact négatif de la maladie.

La possibilité d'une grossesse avec une pancréatite

Cette maladie ne constitue pas une contre-indication au début de la grossesse et au port d'un enfant.

La pancréatite n’a pas d’effet sur le flux sanguin fœtoplacentaire, mais il est important de se rappeler que les femmes atteintes de cette maladie doivent être inscrites au registre des dispensaires dès le début de leur grossesse. Une surveillance constante permettra d'éviter les complications et les exacerbations possibles et de prendre des mesures d'urgence si nécessaire.

La pancréatite chronique n’est pas un obstacle à la conception, tant qu’il n’ya pas de complications ni d’altérations évidentes du fonctionnement du pancréas. La maladie doit être au stade de rémission stable et il est important que la femme soit surveillée en permanence par le thérapeute et le gynécologue. De plus, il est important de ne pas laisser le taux de cholestérol trop élevé devenir élevé pendant la grossesse.

Dans les cas graves de la maladie, la question de l'avortement peut se poser car elle peut aggraver encore l'évolution de la phase aiguë de la maladie. Ce problème est résolu avec chaque femme individuellement, des consultations sont organisées avec un gynécologue, un chirurgien, un thérapeute.

http://diabethelp.org/oslozhneniya/pankreatit-vo-vremya-beremennosti-chto-delat-pri-obostreniyakh.html

Traitement de la pancréatite pendant la grossesse

Le processus inflammatoire du pancréas, dans de nombreux cas, provoque un avortement. Par conséquent, au moindre soupçon de cette pathologie, la pancréatite nécessite un diagnostic urgent et, pendant la grossesse, un traitement approprié et immédiat est nécessaire. La pancréatite est une maladie grave directement liée au tube digestif de la femme enceinte qui provoque, dans des conditions défavorables pour l'homme, une intoxication fœtale par des toxines provoquée par une nécrose du tissu pancréatique.

Que dire d'une femme enceinte, même si une personne en bonne santé a un fort effet d'empoisonnement sur le corps. Quelle était la cause de son apparition dans le corps d'une femme enceinte?

Pourquoi la maladie se développe

Le processus inflammatoire dans le pancréas se caractérise par des lésions des tissus du suc et des enzymes de la glande pancréatique. L'inflammation qui en résulte crée des difficultés lors de la digestion des aliments. Le corps perd alors les oligo-éléments et les vitamines nécessaires. Lors du transport du fœtus, cela provoquera le manque de réception dans l'organisme en développement de la quantité nécessaire de substances nécessaires à son développement, ce qui retardera son développement. Dans le pire des cas, l'inflammation de la lymphe sera transmise au fœtus, provoquant sa mort.

L'apparition d'une pancréatite pendant la grossesse provoque la pression du fœtus, hypertrophie de l'utérus, sur les canaux du suc pancréatique ou les voies cholérétiques. Les enzymes et le jus sécrétés commencent à s'accumuler dans les canaux, où les tissus des canaux et l'organe pancréatique commencent à s'activer et à se corroder. Un processus inflammatoire entrave le travail du tube digestif et du système digestif humain.

Il y a des raisons pour la manifestation de la pancréatite lors du port du fœtus:

  • en comprimant les canaux pancréatiques avec un utérus élargi;
    maladies du tractus gastro-intestinal;
  • maladie du foie, maladie du rein;
  • ulcères chroniques (estomac, duodénum);
  • diminution du système immunitaire due à la grossesse;
  • maladies infectieuses virales;
  • intoxication chimique médicament.

La pancréatite, ainsi que ses symptômes et signes de manifestation pendant la grossesse, doivent être traités à un stade précoce de développement, car retarder ce problème nuira au fœtus et à la femme elle-même.

Les symptômes de la pancréatite chez les femmes enceintes

La pancréatite a ses propres symptômes et signes de manifestation pendant la grossesse:

  1. La nausée augmente progressivement, ce qui peut être confondu avec la toxicose. Les vomissements sont le premier signe de problèmes dans le système d'organes du pancréas.
  2. Une augmentation possible de la température corporelle, à des taux bas - 37,3-37,5.
  3. Ainsi qu'une sensation de lourdeur dans l'estomac et l'hypochondre gauche. Peu à peu, le syndrome douloureux augmente et entre dans un état de douleur impulsive perçante. La prochaine étape de développement est l'apparition du syndrome de la douleur du zona.
  4. Selles liquides ou ressemblant à de la bouillie, avec une fréquence accrue des selles. Les matières fécales deviennent brillantes à cause des graisses non transformées.
  5. Distension abdominale, bruits (bulles d’air roulantes).
  6. Trouble de l'appétit, sommeil.

Ces facteurs peuvent également être les causes de la grossesse, mais la maladie est grave et nécessite un traitement. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin.

Dans certains cas, la maladie disparaît sans symptômes ni manifestations partielles, ce qui est perçu par les femmes enceintes comme une toxicose ou une erreur nutritionnelle. L’état de santé du porteur de la maladie souffre fortement du développement d’une maladie des organes du pancréas en développement.

Que faire si vous soupçonnez un problème avec la glande? Tout d'abord, ne vous énervez pas et passez par un médecin.

Quelle sera l'impulsion pour les procédures de diagnostic? Pathologie de la pancréatite, a ses propres symptômes pancréatiques, et le traitement des femmes enceintes, nécessite une médication soigneuse et un régime alimentaire approprié.

Méthodes de diagnostic de la pancréatite chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, des méthodes simples de diagnostic de la pancréatite sont effectuées. Par conséquent, pour identifier et établir le diagnostic correct, des méthodes simples de diagnostic du processus inflammatoire du pancréas sont utilisées:

  • livraison d'un test sanguin général;
  • dans la composition chimique du sang révèlent la quantité d'amylase et de lipase;
  • détection d'amylase urinaire;
  • effectuer une analyse générale des matières fécales;
  • Glande à ultrasons.

Ces types de diagnostic de la pancréatite chronique pendant la grossesse aideront à déterminer avec précision la cause de la maladie et à prescrire le traitement approprié, selon le tableau diététique.

Pancréatite chez la femme enceinte

Les formes d'inflammation du pancréas pendant la grossesse ne diffèrent pas des manifestations habituelles de la maladie:

  • pancréatite chronique;
  • inflammation aiguë du pancréas.

La pancréatite chronique est une maladie qui ne dépend pas de l'âge. Fondamentalement, la maladie est gagnée chez les jeunes au moment de l'étude, des situations stressantes. En cas de maladie, les femmes se posent une question: comment évolue la maladie pendant la grossesse et ne nuit-elle pas au fœtus en développement? Cette maladie est grave, mais avec un traitement approprié, il est possible de mettre un terme à l'impact négatif sur le fœtus, ce qui donne une chance d'avoir un enfant sans pathologies.

La forme aiguë de la pancréatite est légère et lourde. Forme légère - œdème du pancréas, sans modifications pathologiques. Forme sévère - la nécrose des tissus en développement entraîne de graves changements dans le système lymphatique de la femme enceinte et la possibilité de perdre un enfant.

Comment traiter la pancréatite pendant la grossesse

Conduite de traitement pour la pancréatite avec la grossesse accompagnante, la thérapie est effectuée sous la surveillance attentive du médecin. Même avec la nomination d'un traitement médicamenteux, l'état général de la femme et du fœtus laisse une marque et une restriction sévère de la consommation de drogues. Par conséquent, seul un médecin doit traiter la pancréatite pendant la grossesse. Le traitement et le traitement doivent être effectués de préférence au repos.

Comme pour les formes classiques de pancréatite, le traitement commence par la mise en place d'un régime alimentaire. Certains groupes de vitamines nécessitent des vitamines. Un nutritionniste doit donc bien calculer sa consommation de nourriture pour ne pas nuire au fœtus. Et aussi salé, acide, amer est retiré de l'alimentation.

L’acidité de l’estomac et des intestins est éliminée à l’aide d’une utilisation abondante de cynorrhodons et de thés; il ne faut pas en faire trop, car cela pourrait avoir un effet néfaste sur le développement du ventre du fœtus. Il y a des probiotiques et des prébiotiques dans l'apport alimentaire, ce qui aide à soulager les symptômes de la maladie des glandes. Le respect correct des prescriptions du médecin augmentera les chances de porter un bébé en bonne santé et fort.

Cette pathologie nécessite un traitement approprié, et avec l'aide d'un régime, vous ne pouvez pas guérir complètement. Par conséquent, vous devez toujours prendre des médicaments pour restaurer les fonctions de la glande.

  1. Enzymes supplémentaires. Mezim, Festal, Creon - ces médicaments apportent les enzymes manquantes dans le corps, ce qui améliore la digestion. Ils doivent être pris strictement avant les repas.
  2. Antiacides. Almagel, Gevixon. Ces dispositifs médicaux réduisent l'acidité du suc pancréatique, ce qui contribue à éliminer le processus inflammatoire. Utilisez 25 minutes avant les repas.
  3. Péristaltisme. Trimedat. L'outil est autorisé pour une utilisation chez les femmes enceintes. Ce médicament supprime le flux inverse du suc pancréatique dans le pancréas, ce qui réduit le risque de nécrose tissulaire.
  4. Agents cholérétiques. Allohol, Holosas. Restaurez l'écoulement de la bile et améliorez la digestion.
  5. Pour les douleurs aiguës, l'utilisation d'antispasmodiques est recommandée. Pas de spa, Spazmalgon. Les vrais médicaments à abuser sont interdits car ils provoqueraient un assouplissement de l'utérus.

Toute utilisation de médicaments est coordonnée avec le médecin traitant.

Indications de traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de la pancréatite est urgent ou urgent et est effectué dans les premières heures d'exacerbation de la maladie ou dans les premiers jours des crises. L'indicateur est un blocage du mamelon du duodénum, ​​avec le développement d'une péritonite.

En cas de chirurgie retardée, l’opération est réalisée en phase de nécrose du tissu ou du péritoine. Une telle opération est réalisée 15 à 16 jours après une crise aiguë et l'hospitalisation du patient.

Opération prévue Ce type d'intervention est réalisé en l'absence de progrès dans le traitement et vice versa dans le développement de la pathologie. La condition préalable sera l’absence totale de capacité à éliminer la douleur. Avant l'opération, un re-diagnostic complet est effectué, ce qui permettra d'éliminer les éventuels diagnostics et avis erronés.

Régime alimentaire pour traiter la pancréatite chez la femme enceinte

Au moment du traitement de la pancréatite, la règle principale - les aliments de régime. La difficulté consiste uniquement à porter le fœtus. Par conséquent, seul le calcul erroné correct de la quantité de vitamines et de nutriments nécessaires pour un enfant à naître peut être calculé par un diététicien. Régime alimentaire commun pour la pancréatite:

  • bouillon de poulet cuisson secondaire;
  • variétés de produits carnés faibles en gras;
  • fromage cottage faible en gras;
  • le kéfir;
  • légumes à faible teneur en fibres;
  • des bouillies sur l'eau;
  • eau minérale non gazeuse.

Exercice de nourriture sous forme de sol et en petites portions, souvent. Cela allégera le fardeau de l'organe malade et accélérera le rétablissement. Pourquoi il est souhaitable de refuser dans le régime:

  • aliments gras;
  • des bonbons;
  • nourriture en conserve;
  • cuisson fraîche;
  • des pommes et de nombreux autres produits pouvant provoquer une irritation du pancréas et de ses parois.
http://opodjeludochnoy.ru/lechenie_i_profilaktika/lechenie-pankreatita-pri-beremennosti

Danger de pancréatite pendant la grossesse et méthodes de traitement

La pancréatite est considérée comme un groupe de maladies et de signes similaires d'inflammation du pancréas. Le processus d'auto-digestion par les enzymes pancréatiques entraîne sa destruction et s'accompagne de sensations douloureuses.

Un peu de pancréatite

Tout se limiterait aux organes digestifs, sinon aux enzymes sécrétées et aux substances toxiques au cours de la maladie. Ils peuvent être absorbés dans le sang et causer des dommages à tout le corps.

La pancréatite était divisée en plusieurs formes d'écoulement:

  • aigu et récurrent aigu;
  • chronique et exacerbée chronique.

Les causes de la pancréatite comprennent:

  • tout d’abord, l’abus de boissons alcoolisées;
  • manifestations de la maladie de calculs biliaires;
  • blessures diverses et infections virales;
  • la présence de parasites dans le corps;
  • Le pourcentage minimum de la maladie se développe après un examen endoscopique.

L'inflammation du pancréas est observée chez les personnes de plus de 30 ans et le pourcentage de femmes est 2 fois plus élevé que celui d'un homme. Le traitement de la pancréatite repose sur le respect d'un régime strict et la prise de médicaments spéciaux.

Ce n'est pas le type de maladie le plus agréable pour les personnes en position normale, mais la pancréatite et la grossesse sont un tandem désagréable, les risques de complications ne font qu'augmenter.

Grossesse et inflammation du pancréas

La pancréatite pendant la grossesse peut causer un préjudice irréparable à la mère et à l'enfant. La conséquence la plus terrible de la maladie est une fausse couche. Les statistiques indiquent que pour 10 000 femmes enceintes, il y a environ deux cas de mères atteintes de pancréatite, mais il est toujours important de le diagnostiquer dès les premiers stades du développement fœtal afin de prescrire un traitement correct et opportun.

Causes de la pancréatite chez la femme enceinte:

  • le canal pancréatique peut être brisé par compression, du fait que le fond de l'utérus est au-dessus de la norme;
  • également, diverses maladies associées aux organes digestifs (intestins, foie, calculs biliaires), des problèmes de selles, une constipation chronique peuvent affecter le fonctionnement complet du conduit;
  • ulcération de l'estomac et du duodénum;
  • violation du ton de l'ensemble du système digestif - réduction de la pression et du tissu musculaire;
  • le développement d'infections virales ou bactériennes dans le pancréas;
  • surutilisation de médicaments, de complexes vitaminiques ou de compléments alimentaires.

Si le pancréas fait mal pendant la grossesse et que tous les signes susmentionnés ne sont pas confirmés, vous devez faire attention à la présence d'autres maladies chez la femme enceinte.

La pancréatite a la propriété de "coller" et se développe à la suite d'affections déjà existantes:

  • parotidite épidémique (oreillons);
  • hépatite virale;
  • les vers;
  • dépression nerveuse chronique;
  • traumatisme des glandes.

Inflammation glandulaire chronique et grossesse

La pancréatite chronique touche les femmes enceintes, principalement pendant la période de développement rapide de l'embryon, jusqu'à la 13e semaine du terme. Cette étape est considérée comme la plus dangereuse en termes d'avortement spontané possible, et le diagnostic difficile de la maladie ajoute aux inquiétudes.

Comment la pancréatite affecte-t-elle la grossesse: les patientes se plaignent de douleurs abdominales, d'apparition de divers problèmes de peau et de troubles du processus digestif. Maladie fréquente des futures mamans - la toxicose peut également être source de confusion.

Les symptômes des maladies aux premiers stades sont similaires:

  • nausée, envie d'émétique;
  • manque de désir de manger;
  • malaise à l'estomac.

En regardant les symptômes de la pancréatite chez une femme enceinte, nous pouvons conclure à la forme de la maladie:

  • douloureux - malaise aigu au sommet de l'abdomen, roulant en cercle sur le dos;
  • dyspeptique - il se caractérise par: une diarrhée (il y a des selles mousseuses et grasses avec des particules alimentaires visibles), des ballonnements, une perte d'appétit, des nausées, une envie émétique, le patient perd du poids;
  • asymptomatique - accompagné de l’absence de signes évidents de la maladie: pour cette raison, il n’ya pas d’examen opportun de la femme enceinte, cependant, dans le contexte d’un excellent bien-être, le poids du patient diminue.

La grossesse dans la pancréatite chronique peut avoir en même temps plusieurs formes de la maladie, par exemple, la douleur et la dyspeptique aiment être combinées les unes aux autres.

Tous les troubles du système digestif entraînent un excès d'agents pathogènes qui favorisent la formation de dysbiose. Les bactéries nocives qui habitent les intestins sont plus bénéfiques. Elles provoquent l’émergence d’allergies alimentaires; les femmes enceintes peuvent développer une candidose vaginale, une dermatite athéroscléreuse, une hypovitaminose - facteurs défavorables affectant l’enfant et directement la mère.

La condition diagnostiquée de la femme enceinte à temps permettra d’arrêter le cours de la maladie et de protéger la vie du bébé.

Pancréatite aiguë chez les femmes enceintes

La pancréatite aiguë chez les femmes enceintes n'est pas courante, mais ses manifestations constituent une menace sérieuse, car elles entraînent des complications dangereuses. Les symptômes apparaissent instantanément sous la forme de sensations douloureuses environnantes dans la partie supérieure de l'abdomen, passant dans le dos.

Avec eux, cela arrive:

  • nausée, réflexe nauséeux intense;
  • augmentation de la température corporelle;
  • la pression artérielle diminue;
  • flatulences;
  • faiblesse palpable, léthargie.

La pancréatite aiguë présente un grand danger en raison de son développement rapide. Le premier signe indique une forte douleur piquante sur le côté gauche de la côte. Vous ne devez pas attendre la manifestation des autres indicateurs, vous devez consulter un médecin de toute urgence.

Il est très difficile de remarquer les symptômes de la pancréatite pendant la grossesse. Par conséquent, il est possible d’établir un diagnostic précis uniquement après avoir passé tous les tests nécessaires.

Est-il dangereux de tomber enceinte d'une forme chronique de la maladie?

La plupart des femmes souffrant de pancréatite chronique ont peur de tomber enceintes, car de nombreuses questions et craintes habitent leur tête. La maladie menace le développement de la grossesse (si elle ne se termine pas par une fausse couche), la santé du bébé et de la mère, le comportement de la pancréatite en cas d'exacerbation.

Puis-je tomber enceinte d'une pancréatite - parlez-en à votre médecin. La forme aiguë de la maladie nécessite un traitement indispensable, il n'est pas recommandé de devenir enceinte dans cette phase. Ceci est lourd d'aggravations dans lesquelles le foetus souffre.

La pancréatite chronique n'est pas un cas clinique de grossesse, mais pour les filles qui ont décidé d'accoucher, il est nécessaire de suivre de très près le régime alimentaire:

  • refuser les boissons alcoolisées;
  • ne pas manger gras, épicé, frit;
  • ne pas trop manger.

Diagnostic de la pancréatite chez la femme enceinte

La pancréatite en début de grossesse est difficile à déterminer car elle présente des similitudes avec les symptômes de toxicose. La pancréatite chronique est similaire à la colite ulcéreuse, l'hépatite, la cholécystite chronique, ses symptômes peuvent être confondus avec le syndrome du côlon irritable.

Pour prescrire le bon traitement, il est nécessaire de passer des tests et de passer l'examen approprié:

  • donner du sang pour un indicateur commun et biochimique;
  • analyse de la masse fécale;
  • analyse d'urine;
  • subir une échographie du pancréas.

Des analyses biochimiques vérifient le niveau de l'enzyme (amylase) produite par la glande. Son excès indique la présence de la maladie.

Thérapie sécurisée dirigée pour le fœtus et les femmes

Le traitement de la pancréatite pendant la grossesse doit avoir lieu sous la surveillance directe d'un médecin. La liste habituelle des médicaments utilisés pour l'inflammation du pancréas doit être contrôlée, car ils ne conviennent pas tous au corps de la femme enceinte. Certains peuvent exprimer un impact négatif sur la formation et le développement de l'enfant.

Les patients atteints de pancréatite aiguë devraient être hospitalisés d'urgence et fournir des soins hospitaliers complets et rapides. Le traitement est réduit à l'introduction d'un grand nombre de solutions par voie intraveineuse afin de diluer le sang. De cette manière, le niveau des enzymes sécrétées dans le pancréas est réduit. Ils seront étroitement surveillés et soignés tout au long de la gestation.

La première chose que le médecin prescrit est la plus stricte adhésion au régime, le régime habituel est ajusté:

  • exclure les aliments épicés et salés;
  • il est interdit de boire du café et de consommer des produits au chocolat;
  • les aliments fumés, les plats gras et frits, marinés et acides sont remplacés par des plats bouillis et maigres;
  • Il est recommandé de préparer des compotes de fruits, des bananes et de manger des légumes bouillis.

La manière de traiter la pancréatite pendant la grossesse est déterminée par le médecin à partir des tests de la patiente. En plus du régime des médicaments prescrits:

  • pour reconstituer les enzymes digestives manquantes, on attribue aux médicaments un extrait du contenu du pancréas (pancréatine);
  • l'acidité est éliminée avec les antiacides;
  • une altération de la fonction hépatique est rétablie par des médicaments cholérétiques à base d'ingrédients à base de plantes;
  • Les probiotiques et les prébiotiques sont responsables du processus de digestion.

En cas d'inflammation du pancréas, des analgésiques, des antispasmodiques et parfois des antibiotiques sont ajoutés à l'ensemble des médicaments.

Le traitement prescrit élimine les symptômes de la maladie et permet à la femme enceinte de porter et de mettre au monde son enfant.

Dans une situation difficile, lorsque le patient vient avec une forme de pancréatite purulente, le traitement implique une intervention chirurgicale. Dans ce cas, la grossesse est interrompue ou un travail précoce est effectué.

Processus inflammatoire pendant l'allaitement

La pancréatite exacerbée chez une femme qui allaite nécessite une visite immédiate chez le médecin, l'auto-traitement peut nuire au patient et à la formation de lait. Après un diagnostic complet, le médecin prescrit un traitement doux en se référant à la position particulière du patient.

Dans la pancréatite aiguë, le traitement commence par le jeûne (les 24 premières heures). Les médicaments sont fixés par le médecin, leurs propriétés ne diffèrent pas des médicaments habituels utilisés pour cette maladie, mais leur composition ne nuit pas à la santé de la mère nouvellement préparée.

La pancréatite pendant l’allaitement nécessite une restriction stricte du rôti et une alimentation équilibrée. Le corps de la mère continuera à sécréter du lait, malgré la situation actuelle. L'allaitement est possible et nécessaire. L'essentiel est que les médicaments utilisés n'affectent pas le lait produit. Les médecins et les mamans expérimentés recommandent le médicament "CREON".

L'inflammation du pancréas perturbe les processus métaboliques dans l'organisme, interfère avec la libération d'insuline, qui favorise une glycémie normale, et empêche également le développement complet du fœtus dans l'utérus de la mère. Dès l'apparition des premiers signes de pancréatite, il est important de commencer immédiatement le traitement afin de préserver la santé de la mère et du futur bébé.

Vous serez surpris de la rapidité avec laquelle la maladie recule. Prenez soin du pancréas! Plus de 10 000 personnes ont constaté une amélioration significative de leur santé simplement en buvant le matin...

La maladie peut prendre deux formes: aiguë et chronique. Leur similitude est que, quelle que soit l'aggravation, une personne ressent des douleurs indescriptibles, qui doivent être rapidement éliminées.

Les leucocytes élevés dans la pancréatite parlent également d'inflammation. Le plus souvent, la formule des leucocytes se déplace vers la gauche, dans certains cas, il y a une augmentation de la RSE.

Cette méthode d'étude des canaux pancréatiques et des canaux biliaires est considérée comme relativement nouvelle dans le diagnostic moderne.

La prévention de cette inflammation comprend plusieurs points principaux qui doivent être suivis non pas pour un an, mais pour toute la vie. Ensuite, ils peuvent vous sauver de cette maladie grave.

http://opankreatite.ru/diagnostika/pankreatit-i-beremennost.html

Publications De Pancréatite