Pronostic de vie pour ascite abdominale

L'ascite est souvent appelée hydropisie de l'abdomen. En fait, cette affection n'est pas une maladie distincte, mais une complication d'autres affections, dont la liste est loin d'être petite. La plupart des maladies, dont la complication devient une ascite, sont dangereuses non seulement pour la santé du patient, mais également pour sa vie. Il est donc important de reconnaître cette maladie à temps et de prendre toutes les mesures nécessaires.

Causes de l'ascite

L'ascite en médecine est appelée l'accumulation de liquide dans la cavité péritonéale, qui a une nature pathologique. Bien sûr, dans la cavité du péritoine, il y a toujours une petite quantité de liquide d'ascite, ce qui est naturel. Un tel fluide est constamment en mouvement, il entre continuellement dans les vaisseaux lymphatiques et une nouvelle partie remplace les personnes déplacées.

Lorsque certains troubles surviennent dans le corps, le liquide abdominal commence à être produit en trop grandes quantités ou le processus de son absorption cesse, ce qui entraîne son accumulation. Une quantité excessive de liquide serre les organes internes, ce qui perturbe les processus normaux de leur travail.

Dans la plupart des cas, l’ascite survient lorsqu’il existe certaines maladies dans le corps humain:

  • Divers maux de nature oncologique;
  • Cirrhose du foie;
  • Insuffisance cardiaque;
  • La tuberculose;
  • Tumeurs et kystes ovariens;
  • L'endométriose;
  • Pancréatite;
  • Diverses maladies rénales;
  • Troubles du système endocrinien;
  • L'épuisement du corps, l'observance à long terme de régimes stricts, la famine, ainsi que la malnutrition constante;
  • La présence de saignements internes.

Dans la plupart des cas, si une ascite est détectée chez une personne au cours d'un examen, un diagnostic supplémentaire de l'état du foie est réalisé, puisqu'un tel problème survient dans la cirrhose dans 75% des cas. Si tout est en ordre avec le foie, les médecins effectuent un examen pour détecter la présence de maladies oncologiques, dans lesquelles cette complication survient dans 10% des cas.

Il est important de rappeler que l'ascite est loin de se produire chez toutes les personnes atteintes de ces maladies, mais il existe certains facteurs de risque qui augmentent considérablement la probabilité de telles complications, en particulier: la présence d'hépatite de n'importe quelle forme, taux de cholestérol élevé, obésité sévère, le diabète, la consommation d’alcool et de drogues.

Signes et symptômes

Dans la plupart des cas, cette maladie se développe progressivement et peut durer plusieurs mois. Ainsi, pendant de nombreuses années, de nombreux patients ne font pas attention aux signes mineurs existants et, souvent, le patient pense simplement qu'il prend du poids.

En règle générale, il est très difficile de remarquer une ascite au stade initial de développement, car une accumulation de fluide pathologique dans un volume d'au moins 1 litre est nécessaire pour déterminer cette maladie. Ce n’est qu’après cela que la personne commence à présenter certains symptômes, qui se manifestent par des douleurs abdominales, des brûlures d’estomac fréquentes et des éructations, une flatulence prononcée, un gonflement des jambes, une difficulté à respirer.

Le volume de l'abdomen présentant une ascite augmente en même temps qu'une quantité croissante de liquide s'accumule. Graduellement, la taille de l'abdomen augmente tellement qu'il devient difficile pour une personne de se pencher même. La forme de l'abdomen devient sphérique, avec une augmentation rapide de la taille peut apparaître des veines dilatées et étirer la peau.

Souvent, avec la progression de l'ascite, l'obstruction des vaisseaux hépatiques se produit, ce qui provoque une jaunisse chez une personne, qui commence à se développer rapidement. Cette maladie s'accompagne de nausées presque constantes et de vomissements fréquents.

Cependant, vous ne devez pas établir vous-même un diagnostic, basé uniquement sur la présence de tous les symptômes énumérés. Pour déterminer avec précision l'état, la consultation d'un spécialiste et un examen sont nécessaires.

Maladie et oncologie

Toute maladie dans le domaine de l'oncologie viole les fonctions de nombreux organes, et pas seulement celle dans laquelle la lésion se développe. Diverses complications résultant de telles maladies aggravent considérablement la situation et l'état général du patient. Ce sont précisément ces complications qui incluent l’ascite, avec le développement de laquelle le volume de l’abdomen peut littéralement augmenter plusieurs fois.

Dans la plupart des cas, l’ascite abdominale se développe en présence de:

  • Cancer de l'estomac ou du côlon;
  • Cancer colorectal;
  • Cancer du pancréas;
  • Lésions malignes des ovaires ou des glandes mammaires.

Avec l'accumulation de liquide dans un volume important, la pression à l'intérieur du péritoine augmente considérablement, tandis que le diaphragme est déplacé dans la cavité thoracique. En conséquence, il y a une violation de l'emplacement anatomique des organes internes, ce qui ne peut qu'affecter leur fonctionnement. Tout d'abord, avec un tel changement, la circulation sanguine et le cœur et les poumons sont altérés. Si l'ascite est massive et persiste longtemps sans prendre aucune mesure pour l'éliminer, cela entraîne une perte importante de protéines dans le corps.

Chez une personne en bonne santé, la quantité de liquide ascitique est très faible. Ce fluide est toujours contenu dans la cavité du péritoine, car il est nécessaire pour assurer la libre circulation des organes internes et empêcher leur adhérence. C'est la présence de ce fluide qui assure la libre circulation des anses intestinales, empêchant leur adhésion et leur frottement. Le corps contrôle complètement les processus de production et d'absorption des fluides.

En oncologie, la fonction de barrière, de sécrétion et de résorption des feuilles péritonéales est altérée, ce qui entraine soit une production intensive de fluide, soit une interruption de son absorption. Ainsi, le fluide commence à remplir tout l'espace du péritoine, en l'étirant et en augmentant le volume de l'abdomen. Dans chaque cas, le volume du fluide pathologique est différent et, dans les cas particulièrement graves, il peut dépasser 25 litres.

En cas de cancer, les cellules cancéreuses peuvent pénétrer dans la cavité péritonéale, où elles se déposent sur les feuilles pariétales et viscérales, augmentant ainsi l'accumulation de liquide. Mais en raison de la défaite de l'espace péritonéal par les cellules cancéreuses, dans la plupart des cas, la carcinomatose apparaît et se développe rapidement.

L’apparition d’une ascite dans le cancer n’affecte pas uniquement l’état général du patient et l’évolution de la maladie sous-jacente. En règle générale, les patients présentant une telle complication liée à l'oncologie décèdent rapidement.

Beaucoup de gens s’intéressent bien sûr à une question aussi triste: combien de temps vivent-ils avec une ascite abdominale? Avec des mesures opportunes prises, environ 50% des personnes atteintes de cette maladie vivent environ 2 ans. Mais si une personne souffre d'insuffisance rénale, d'hypotension, de métastases, par exemple, dans le foie en grande quantité, si l'âge du patient est supérieur à 50 - 60 ans, ainsi que d'ascite abdominale, le pronostic est nettement pire.

Pronostic pour cancer péritonéal et ascite

La carcinomatose est une maladie oncologique spéciale qui se manifeste une seconde fois. Dans ce cas, la maladie affecte les cellules séreuses, la majeure partie du coup étant portée sur la plèvre et le péritoine. Le film recouvrant la totalité de la cavité abdominale avec tous les organes, appelé péritoine, présente une structure spéciale et contient un réseau étendu et dense de vaisseaux lymphatiques et sanguins. Cette structure assure une communication normale de la membrane séreuse avec tous les organes et le corps dans son ensemble.

La membrane séreuse a une superficie importante d’environ 2 mètres. Bien sûr, à l'intérieur de l'abdomen à l'état redressé, une telle zone ne peut tout simplement pas exister. C'est pourquoi ses parties entrent toujours en contact les unes avec les autres, ce qui contribue à la propagation rapide de l'inflammation des lésions lorsqu'elles apparaissent. Il en va de même pour les processus malins, particulièrement compliqués par l'ascite, lorsque les cellules cancéreuses pénètrent dans l'accumulation de liquide.

Plusieurs facteurs contribuent au développement de la carcinomatose dans la cavité abdominale, notamment:

  • La présence d'un contact étroit de la surface du péritoine avec les organes internes affectés par les cellules cancéreuses;
  • Maillage dense des vaisseaux lymphatiques et du sang;
  • Contact étroit les uns avec les autres des plis du péritoine;
  • La présence de liquide d'ascite dans la cavité péritonéale.

Dans la plupart des cas, la complication se développe avec un cancer des ovaires, de l'estomac ou de toute partie de l'intestin, à partir duquel les cellules cancéreuses pénètrent facilement dans la cavité péritonéale, par exemple lors de la germination d'une tumeur ou d'une chirurgie, ainsi que lors de métastases. En propageant des métastases, les cellules cancéreuses peuvent pénétrer dans le péritoine à partir d'autres organes affectés.

L'infection du péritoine perturbe la production et l'absorption du liquide d'ascite, à la suite de quoi son accumulation intensive commence, ce qui crée encore plus de complications.

S'il était possible d'identifier la maladie au cours des premiers stades de développement, lorsqu'il n'y a qu'un objectif principal pouvant être traité, le pronostic pour le patient peut être très favorable. Si la lésion couvre une grande surface du péritoine, un pronostic favorable pour une ascite dans la cavité abdominale est impossible.

En présence d'un cancer, l'ascite n'est généralement détectée que dans les derniers stades de la maladie. Dans ce cas, l'espérance de vie moyenne des patients est de 1 à 2 ans, et dans 50% des cas seulement, un traitement en temps voulu dure encore jusqu'à 5 ans.

Un patient au 3ème ou 4ème stade d'ascite abdominale, en présence d'insuffisance cardiaque, décède dans 30% des cas au cours des 2 premières années suivant le diagnostic.

Une ascite est formée chez 75% des patients atteints de cirrhose. Dans le cas d’un traitement correct et opportun, les projections de vie sont alors très favorables. Cependant, si dans une telle situation, au quatrième stade de la cirrhose, aucune greffe d'organe n'est effectuée, alors seulement 20% des patients peuvent vivre jusqu'à 5 ans et le reste décède beaucoup plus tôt.

Ascite dans l'insuffisance cardiaque

La présence d'ascite dans l'insuffisance cardiaque n'est pas rare, mais elle ne survient pas chez tous les patients.

L'apparition d'ascites dans l'insuffisance cardiaque est facilitée par la présence de plusieurs facteurs, notamment:

  • Les malformations cardiaques, particulièrement acquises, par exemple, une sténose mitrale sévère ou une sténose de la valve tricuspide. Mais l'apparition d'ascites peut être affectée par des anomalies congénitales, en particulier des anomalies prononcées du septum cardiaque, ainsi que par un canal artériel ouvert;
  • Un groupe de maladies appelées maladies cardiaques pulmonaires chroniques. Ces maladies surviennent pour diverses raisons, et ce groupe comprend diverses affections des poumons et des bronches, provoquant une hypertension artérielle dans la petite circulation sanguine;
  • Embolie pulmonaire et ses branches;
  • Péricardite constrictive;
  • Cardiosclérose, dont le développement est survenu à la suite de l'apparition d'un infarctus aigu du myocarde, d'une myocardite, d'une athérosclérose congénitale.

Pour reconnaître la présence d'ascite sur le fond de l'insuffisance cardiaque, le médecin réussit généralement que lorsque le volume du fluide pathologique est égal à 1 litre ou plus. Jusqu'à présent, il n'y a généralement pas de signes évidents.

Avec une augmentation du volume de fluide pathologique, le patient peut noter les signes suivants:

  • Augmenter la taille de l'abdomen, avec le nombril bombé;
  • La peau à la surface de la paroi abdominale est fortement étirée, commence à briller, des vergetures et des vergetures peuvent y apparaître;
  • En respirant, l'estomac reste au repos, ses mouvements ne sont pas observés;
  • Des veines étendues apparaissent sur l'abdomen, qui apparaissent clairement à travers la surface de la peau;
  • En position couchée (sur le dos), l'abdomen s'aplatit.

Très souvent, en présence d'une insuffisance ventriculaire légale, le patient avant l'ascite développe un œdème, qui doit être traité.

Dans le cas d'ascites sur fond de maladie négligée, soumises à un traitement et à une action rapides, le pronostic est très favorable et, avec un traitement approprié et le respect des prescriptions du médecin, les patients souffrant d'ascite au milieu d'une insuffisance cardiaque vivent pendant des décennies.

Traitement de la maladie

Bien entendu, le traitement principal contre l'ascite devrait être dirigé contre la maladie contre laquelle cette complication est survenue. Mais il existe aussi des méthodes de traitement de l'ascite. La première chose à prescrire au patient est un régime strict, dans lequel la consommation de sel est sévèrement limitée (la dose quotidienne de sel ne doit pas dépasser 2 grammes). Mais le régime lui-même n'apporte pas le soulagement escompté, cette mesure n'est donc appliquée que conjointement avec les autres.

Presque toujours, on prescrit des diurétiques au patient, car cette mesure permet d’augmenter considérablement l’excrétion d’eau du corps, ainsi que l’excrétion de sel des reins. Dans la plupart des cas, on prescrit au patient du furosémide, un diurétique très actif.

Si le régime prescrit en association avec des médicaments diurétiques n'apporte pas le résultat souhaité, une procédure de paracentèse thérapeutique est prescrite au patient. Une telle mesure permet presque toujours de prolonger considérablement la vie du patient même si l'ascite est provoquée par une maladie oncologique, dans laquelle régime et diurétiques sont généralement totalement inutiles.

La procédure de paracentèse thérapeutique ne doit être effectuée que par un médecin expérimenté et qualifié, dans le respect obligatoire de toutes les règles de stérilité. L’essence de la paracentèse réside dans le fait qu’une canule spéciale avec un tube en caoutchouc est insérée dans la partie inférieure de la cavité abdominale entre le pubis et la région du nombril, à travers laquelle un excès de liquide est pompé. Le volume de liquide pompé à la fois dépend du volume total de liquide d'ascite.

En moyenne, environ 5 à 6 litres sont pompés en une seule procédure, car lors de la suppression d'un tel volume, il n'y a généralement pas d'effets secondaires. Pour de nombreux patients dont l'ascite est apparue à la suite de processus malins, cette option de traitement est un excellent moyen de prolonger la vie.

Certains patients se font prescrire une chirurgie. En règle générale, on recourt à cette méthode lorsqu'il n'a pas été possible d'obtenir un résultat positif à l'aide d'autres méthodes. Au cours de l'opération, le patient reçoit une anesthésie locale, à la suite de laquelle des shunts portosystémiques sont introduits dans la veine jugulaire interne, ce qui permet aux médecins de réduire considérablement la pression exercée sur le cœur du patient.

La procédure opératoire est extrêmement complexe et il est très difficile à porter pour les patients. Pour ces raisons, un tel traitement n'est prescrit qu'aux patients dont le corps répond normalement à des méthodes de traitement agressives. Si le corps du patient est affaibli, il peut mourir au cours d'une telle opération. Par conséquent, ils effectuent de telles opérations très rarement.

http://progastromed.ru/bolenzi/astsit.html

Combien de personnes vivent avec une ascite causée par une insuffisance cardiaque

L'ascite est une pathologie secondaire qui se développe dans le contexte de l'insuffisance cardiaque et se caractérise par une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Ce trouble est plus fréquent dans les maladies cardiaques chroniques. Il fait référence à des complications graves, mais avec une détection rapide est sujet à correction.

Causes de l'ascite en CHF

La pathologie se développe à la suite des troubles suivants liés au travail du cœur:

  • Vices. Ce groupe de maladies comprend les problèmes acquis, ainsi que les maladies congénitales.
  • Coeur pulmonaire chronique. Cette définition caractérise un groupe de maladies associées à une augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire due à des troubles des bronches et des poumons.
  • Thromboembolie des branches de l'artère pulmonaire. Sévère, ce qui aggrave le travail du cœur.
  • Athérosclérose ou cardiosclérose. La conséquence de l'infarctus du myocarde ou de la myocardite.
  • Péricardite. Complications d'autres maladies d'organes.

L'insuffisance cardiaque chronique (CHF) représente 15 à 25% de tous les cas d'ascite. Cependant, la position de leader occupée par une maladie du foie.

Signes cliniques de déficience

L’hydropisie ne commence à être inconfortable qu’après que la quantité de liquide dans l’estomac ait atteint 800-1000 ml. Moins fréquemment, les patients ressentent un gonflement à 400 ml. Avec CHF, la quantité d'eau dans la cavité peut atteindre plusieurs litres et, dans les cas graves, 20 à 25 litres. L'ascite se manifeste par les symptômes suivants:

  • une augmentation de l'abdomen sans détecter les dépôts de graisse dans d'autres parties du corps;
  • l'immobilité de la "bulle" pendant la respiration;
  • saillie du nombril;
  • la peau devient étirée, des vergetures blanches brillantes apparaissent;
  • l'estomac est dense au toucher et non lâche, comme lors du dépôt de graisse;
  • veines dilatées visibles à travers la peau.

Un épanchement accumulé dans la cavité abdominale est une complication grave, indiquant une évolution négligée de la maladie cardiaque. L'absence d'ictère est un signe clair d'ascite associée aux pathologies de cet organe et non du foie ou des reins.

Les patients atteints d’hydropisie se plaignent d’essoufflement, qui s’aggrave en position couchée. La peau devient bleuâtre, au cours de l'examen, on constate une stagnation dans les poumons.

Les symptômes d’accumulation de liquide dans la cavité abdominale sont spécifiques et peuvent être facilement distingués par un médecin lors de l’examen de l’obésité et d’autres maladies. Cependant, la rapidité du diagnostic est importante car l'ascite peut survenir rapidement, ce qui représente un danger pour la vie du patient.

Diagnostic de l'œdème

Pour détecter une pathologie à un stade précoce, les examens et analyses suivants sont nécessaires:

  • diagnostic différentiel pour l'hépatite et la cirrhose;
  • étude des analyses de sang et d'urine;
  • radiographie de l'abdomen et du thorax;
  • Échographie - l’une des méthodes les plus efficaces, montrant la présence d’un excès de liquide dans l’accumulation de 30 à 100 ml;
  • examen du liquide d'ascite après la ponction;
  • microscopie;
  • analyse bactériologique.

Laparocentèse (élimination de liquide de la cavité abdominale) - une méthode de diagnostic et de traitement de l'ascite avec insuffisance cardiaque.

En outre, examinez l’état du cœur:

  • prescrire une électrocardiographie pour déterminer la fréquence cardiaque;
  • utiliser la méthode de l'échocardiographie pour enregistrer le bruit (un appareil à ultrasons est utilisé);
  • ils étudient le myocarde en utilisant la scintigraphie en l'absence de contre-indications à l'activité physique - la qualité de l'irrigation sanguine et la réaction au stress sont évaluées.

Après avoir collecté toutes les données, le médecin sera en mesure de poser un diagnostic précis et de prescrire un traitement immédiat.

L'ascite peut être détectée par un médecin lors de la palpation et de l'inspection visuelle. Cependant, il est difficile de reconnaître la pathologie au stade initial, quand elle est la plus facile à traiter. Il est important de passer par un complexe de diagnostic complet pour déterminer le taux d’accumulation de liquide.

Méthodes de traitement de l'ascite

Dans les cas où la quantité de liquide dépasse 4 litres, il est rarement possible de ne pas le pomper en utilisant une procédure spéciale. Cependant, même après cela, une maintenance sanitaire complexe est nécessaire. Il est important de maintenir le travail du cœur en prenant des glycosides et d'autres médicaments recommandés par le médecin.

Diurétiques

Pour prévenir l'accumulation de liquide en excès dans la cavité abdominale, les médecins prescrivent des médicaments diurétiques. Pendant le traitement, il est important d'observer les proportions d'eau entrante et sortante, sinon elle s'accumulera à nouveau dans le corps. Un suivi régulier à l'aide d'analyses vous permet de suivre le niveau de sels dans le corps et d'éviter leur déséquilibre.

Nourriture diététique

Une alimentation équilibrée pour l'ICC et l'ascite est essentielle pour le patient. Le médecin donne des recommandations détaillées sur la façon de manger, ce qui devrait être complètement éliminé de l'alimentation. Une bonne alimentation nécessite un rejet complet des aliments trop salés, poivrés et épicés, des aliments gras, de l’alcool et des boissons gazeuses.

Contrairement aux règles habituelles d'une alimentation saine, la ration pour ascite ne tolère pas l'abus de liquides. En cas d'insuffisance cardiaque, vous ne pouvez pas boire entre 1,5 et 2 litres d'eau par jour sans l'avis d'un médecin.

Ponction abdominale

La technique invasive est le moyen le plus rapide et le plus simple d'éliminer l'excès de liquide de l'abdomen. La laparocentèse, comme on l'appelle autrement, est réalisée avec une grosse aiguille, perçant la région située juste en dessous du nombril. Un cathéter est inséré dans la lumière de l'instrument, à travers lequel le fluide en excès est prélevé et envoyé pour analyse. Cependant, l'intervention a des conséquences dangereuses: diminution de la quantité de protéines dans le sang et développement de la protéinémie. Cela conduit au fait que le patient présente un gonflement important des extrémités. L'équilibre électrolytique peut également se détériorer, ce qui nécessitera des procédures médicales supplémentaires.

Le traitement des premiers stades de l'hydropisie prend un minimum de temps et est efficace dans la plupart des cas. Les formes de violation lancées nécessitent une intervention médicale sérieuse et peuvent constituer une menace pour la vie du patient.

Prévisions et espérance de vie

Insuffisance cardiaque chronique - pathologie grave entraînant une forte réduction de la vie. Le pronostic en présence d'ascite cardiaque dépend de nombreux facteurs, y compris la détection rapide de la pathologie.

L'ascite en elle-même ne peut pas influencer le processus de traitement de l'ICC. Cependant, l’étape avancée de l’hydropisie augmente les risques pour le patient. Si le trouble n'est pas traité, une personne pourra vivre plusieurs mois avec une accumulation intense de liquide. Si l'eau est recueillie lentement, ce temps augmente à 2-3 ans.

Avec un traitement commencé à temps, l'ascite peut être complètement éliminée et son développement ultérieur empêché. Dans ce cas, le pronostic sera directement lié à l'état du cœur.

L'ascite dans l'insuffisance cardiaque chronique est une indication que le processus est allé loin et a une charge sérieuse sur le corps. Il est assez difficile de traiter les deux pathologies. Mais si le patient respecte scrupuleusement les recommandations du médecin, il pourra se débarrasser de l'hydropisie et améliorer sa qualité de vie.

Ivanova Svetlana

Thérapeute de la seconde catégorie, transfusiologue, expérience de 29 ans

Diagnostic et traitement des problèmes du système musculo-squelettique (jambe inférieure) et de l'abdomen.

  • douleur et inconfort abdominaux;
  • ecchymoses et blessures à la jambe;
  • toux, douleur à la poitrine;
  • ARI, ARVI;
  • intoxication alimentaire;
  • froid
  • nez qui coule;
  • malaise général;
  • maux de tête;
  • articulations douloureuses;
  • température élevée.
  • Diplôme en "Médecine générale" (Thérapeutique et Prophylactique) ", Université d’État de Chuvash. I.N. Ulyanova, Faculté de médecine (1990)
  • Stage dans la spécialité "Questions de thérapie choisies", Académie de médecine de l’État de Kazan (1996)

Cours de recyclage

  • "Questions de néphrologie pour les thérapeutes", Institut d'État pour la formation avancée de médecins nommés d'après V.I. Lénine (1995)
  • "Thérapie", Académie de médecine de Kazan (2001)
  • "Transfusiology", Académie russe de médecine de l'enseignement supérieur, Ministère de la santé de la Fédération de Russie (2003)
  • "Thérapie et pneumologie", Académie de médecine de l'enseignement supérieur de Saint-Pétersbourg, Agence fédérale pour le développement social et la santé (2006)
  • "Transfusiologie", Académie de médecine de l'enseignement supérieur de l'Agence fédérale de la santé et du développement social, Saint-Pétersbourg (2007)
  • "Transfusiologie", Institut des hautes études de médecine du ministère de la Santé et du Développement social de Chuvashia (2012)
  • "Thérapie", Institut de formation médicale postdoctorale du ministère de la Santé et du Développement social de Chuvashia (2013)
  • "Thérapie", Université de Russie pour l'amitié entre les peuples (2017)

Lieu de travail: clinique MedtsentrServis Kurskaya

http://nogostop.ru/zhivot/ascit-pri-serdecnoj-nedostatocnosti.html

Ascite dans l'insuffisance cardiaque combien vivent

Pourquoi l'ascite développe-t-elle une maladie cardiaque?

L'ascite est une collection de liquide séreux, jaune clair ou transparent, dans la cavité abdominale.

La cavité abdominale est située sous la poitrine et en est séparée par le diaphragme.

Raisons

Le principe de formation de l'ascite est similaire à celui de la formation de l'œdème sur toute autre partie du corps, c'est-à-dire en raison d'un déséquilibre des pressions interne et externe. En d’autres termes, la porte haute pression augmente et la quantité d’albumine (protéine dans le sang) diminue, ce qui contribue à l’accumulation de liquide dans la cavité abdominale.

Des pathologies telles que maladie du foie, cancer de toute étiologie, insuffisance cardiaque congestive, insuffisance rénale peuvent entraîner la formation de liquide d'ascite (péritonéal).

Insuffisance cardiaque congestive peut conduire à une ascite

La cirrhose du foie est la cause la plus courante d'ascite. Bien que le mécanisme exact du développement de l'ascite ne soit toujours pas clair, la plupart des scientifiques pensent que l'hypertension portale est à blâmer (pression artérielle élevée dans le foie).

Plus rarement, mais il arrive que l'ascite se développe sans cirrhose, mais avec d'autres pathologies hépatiques graves, par exemple, si une tumeur se forme dans cet organe, qui, en se développant, peut commencer à exercer une pression sur les vaisseaux sanguins, ce qui perturbe le flux sanguin normal et provoque une accumulation de liquide péritonéal dans l'abdomen. cavités.

Bien que le développement de l'ascite se produise le plus souvent dans les tumeurs des organes abdominaux, il peut également être causé par le cancer de tout autre organe (par exemple, cancer du sein, cancer de l'ovaire, cancer du poumon, cancer du coeur, etc.).

La pancréatite est une autre cause d'ascite. Les pancréatites aiguës et chroniques, ainsi que les lésions pancréatiques, entraînent finalement la formation de liquide ascitique dans la cavité abdominale.

L'ascite avec insuffisance cardiaque congestive est beaucoup moins répandue, mais cela arrive parfois.

La raison du développement de l'ascite, avec une maladie cardiaque, est un fait qui ralentit le flux sanguin, et donc la stagnation du sang dans les cavités cardiaques (insuffisance cardiaque chronique). L'excès de sang (liquide) avec lequel le cœur ne peut pas faire face doit s'accumuler quelque part et s'accumule généralement dans les veines des jambes et dans la cavité abdominale.

Les symptômes

Avec une petite ascite (légère), lorsque la quantité de liquide d'ascite ne dépasse pas 100 à 400 ml, le plus souvent, il n'y a pas de symptômes.

Cependant, plus la cavité abdominale est fluide, plus les symptômes deviennent plus prononcés. Les signes courants d'ascite sont les suivants:

  • Augmentation de l'abdomen et de la taille
  • Douleur abdominale
  • Essoufflement

Les symptômes

Anasarca et Ascites: Causes du développement et traitement de l'insuffisance cardiaque

La pathologie se développe à la suite des troubles suivants liés au travail du cœur:

  • Vices. Ce groupe de maladies comprend les problèmes acquis, ainsi que les maladies congénitales.
  • Coeur pulmonaire chronique. Cette définition caractérise un groupe de maladies associées à une augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire due à des troubles des bronches et des poumons.
  • Thromboembolie des branches de l'artère pulmonaire. Sévère, ce qui aggrave le travail du cœur.
  • Athérosclérose ou cardiosclérose. La conséquence de l'infarctus du myocarde ou de la myocardite.
  • Péricardite. Complications d'autres maladies d'organes.

Sous l'influence de l'âge ou de diverses maladies, une personne peut développer une insuffisance cardiaque. Dans cette maladie, la contractilité du myocarde diminue et il ne peut pas fournir de sang en totalité à tous les organes et systèmes. Anasarca et l'ascite dans l'insuffisance cardiaque sont parmi les principaux signes de maladie grave et de développement du stade de décompensation.

Lire dans cet article.

Le tableau clinique de l'insuffisance cardiaque dépend du cercle de la circulation sanguine avec la congestion. La symptomatologie se présente généralement sous deux types:

  • Avec le développement de la congestion dans la circulation pulmonaire, tous les symptômes pathologiques seront associés aux poumons. C'est cet organe qui reçoit le sang à travers un petit cercle. Le patient éprouvera un essoufflement grave, un grand nombre de râles humides dispersés dans toutes les parties des poumons. La formation d'hydrothorax ou l'accumulation de liquide dans la cavité pleurale est possible.
  • Si le processus affecte principalement la grande circulation sanguine, les organes affectés seront beaucoup plus nombreux. L'accumulation de liquide en excès commence par les membres inférieurs. On note un gonflement des pieds et du bas de la jambe. Avec le développement du processus, la stagnation commence dans les organes, ce qui conduit au développement d'une cirrhose du foie, à une douleur dans l'hypochondre droit et à la présence d'un grand volume de liquide dans l'abdomen du patient.

C'est le liquide accumulé chez les cardiologues appelé ascite abdominale avec insuffisance cardiaque. Il convient de noter que si le processus pathologique dans le myocarde a atteint le stade de décompensation, une stagnation se développe dans les deux cercles de la circulation sanguine, la maladie ne couvre pas seulement un grand cercle.

Ces symptômes sont possibles avec d'autres maladies du corps. Récemment, l'insuffisance cardiaque n'est pas considérée comme une maladie indépendante, c'est une manifestation clinique d'autres pathologies du myocarde. Indépendamment de la source des problèmes, les experts ont identifié trois symptômes principaux dans lesquels une visite chez un cardiologue devient obligatoire. Ceux-ci comprennent:

  • essoufflement;
  • gonflement marqué des membres inférieurs;
  • une augmentation de l'abdomen due à une accumulation de liquide dans la cavité abdominale.

L'ascite ou hydropisie abdominale est la présence d'une grande quantité de liquide libre dans la cavité abdominale. Cette pathologie résulte de la contractilité du myocarde et du faible transfert de sang des parties inférieures du corps humain.

La congestion dans les vaisseaux oblige la partie liquide du sang à chercher une issue. Cela conduit au phénomène de transpiration à travers la paroi vasculaire et à l'accumulation de fluide dans les cavités libres. Puisqu'il s'agit d'un grand cercle de circulation sanguine, la cavité abdominale est la plus appropriée pour la collecte.

Les patients et leurs proches constatent la croissance rapide de l’abdomen, la tension de la paroi antérieure de l’abdomen, bien que son poids total diminue dans ce cas.

Avec le développement de l'insuffisance cardiaque, il se produit une lixiviation des protéines dans les tissus, ce qui entraîne une perte de poids chez les patients.

Principalement avec la stagnation dans un grand cercle de la circulation sanguine, le foie souffre, ce qui conduit à une insuffisance hépatique chronique et au développement de la cirrhose. Cette condition précède généralement le développement de l'ascite. En outre, la perturbation du foie entraîne une augmentation du taux de bilirubine dans le sang, ce qui conduit à la couleur jaune de la sclérotique et de la peau.

Un examen externe peut aider à un diagnostic correct. Si le patient est allongé sur le dos, un abdomen aplati caractéristique est noté, la palpation et la percussion révèlent la présence de liquide libre dans la cavité abdominale.

Le foie grossit, devient ferme, noueux et douloureux au toucher. Cependant, il est possible de ne palper cet organe que dans de rares cas, car l'intestin, sous l'influence d'un fluide, s'est élevé et a repoussé d'autres organes. C’est l’effet de l’intestin et de l’estomac sur le diaphragme qui provoque un essoufflement si le patient présente une ascite avec insuffisance cardiaque.

L'une des méthodes de diagnostic auxiliaires peut être une échographie. Cette technique vous permettra de voir sur l'écran la présence de liquide libre dans la cavité abdominale et de diagnostiquer une forte augmentation de la taille du foie.

Les tentatives pour retirer le liquide de l'abdomen du patient sont vouées à l'échec sans traitement combiné de l'insuffisance cardiaque. Le traitement de cette pathologie cardiaque repose sur les glycosides cardiaques et les préparations à base de potassium, qui aident le myocarde à restaurer sa fonction contractile.

Insuffisance cardiaque chronique (CHF): classification, symptômes et traitement

L'insuffisance cardiaque chronique (ICC) est caractérisée par un déséquilibre entre les capacités du cœur et les besoins en oxygène du corps. Au début, l'insuffisance cardiaque ne se manifeste que par l'exercice, puis au repos. L'insuffisance cardiaque chronique se caractérise par un ensemble de symptômes caractéristiques (essoufflement, activité physique réduite, œdème), souvent accompagnés d'une rétention d'eau dans le corps.

Classification

Dans notre pays, le classement du CHF selon le ND a été adopté. Strazhesko et V.H. Vasilenko. Il suppose sa division conditionnelle en trois étapes: Étape I - initiale (latente, cachée). L'infériorité du travail du cœur ne se manifeste que par une charge, l'hémodynamique altérée de stade II se manifestant également au repos. Au stade II A, l'hémodynamique est modérément altérée, elle souffre principalement du cœur droit ou gauche.

Au stade II B, la circulation sanguine dans les deux cercles est altérée, des modifications pathologiques marquées du travail du cœur sont notées Le stade III est terminal (terminal). Une insuffisance circulatoire sévère s'accompagne d'un changement prononcé du métabolisme, de lésions de la structure des organes internes et d'une violation de leurs fonctions.

Actuellement, la classification de la gravité en CHF est conforme à la tolérance des charges. Il y a 4 classes fonctionnelles (FC) CHF. Quand je patiente FC bien toléré l'activité physique normale. Un effort physique excessif peut être accompagné d'essoufflement ou de fatigue. En CHF II FC, l'activité physique normale est modérément limitée, tandis que dans le FC III, l'activité habituelle est fortement limitée en raison d'un essoufflement et d'autres symptômes.

IV FC se caractérise par une incapacité à effectuer une activité physique sans se plaindre, les symptômes apparaissent même au repos. Les classes fonctionnelles d'ICC peuvent varier en fonction du traitement. Il n’existe pas de corrélation complète entre les classes fonctionnelles et les stades selon Strazhesko-Vasilenko, de même que l’insuffisance cardiaque systolique et diastolique (principale violation de la contractilité ou relâchement du myocarde). On distingue parfois les insuffisances ventriculaires droite et gauche en fonction de la partie du coeur la plus touchée.

Les symptômes

Signes cliniques de déficience

L’hydropisie ne commence à être inconfortable qu’après que la quantité de liquide dans l’estomac ait atteint 800-1000 ml. Moins fréquemment, les patients ressentent un gonflement à 400 ml. Avec CHF, la quantité d'eau dans la cavité peut atteindre plusieurs litres et, dans les cas graves, 20 à 25 litres. L'ascite se manifeste par les symptômes suivants:

  • une augmentation de l'abdomen sans détecter les dépôts de graisse dans d'autres parties du corps;
  • l'immobilité de la "bulle" pendant la respiration;
  • saillie du nombril;
  • la peau devient étirée, des vergetures blanches brillantes apparaissent;
  • l'estomac est dense au toucher et non lâche, comme lors du dépôt de graisse;
  • veines dilatées visibles à travers la peau.

Un épanchement accumulé dans la cavité abdominale est une complication grave, indiquant une évolution négligée de la maladie cardiaque. L'absence d'ictère est un signe clair d'ascite associée aux pathologies de cet organe et non du foie ou des reins.

Les patients atteints d’hydropisie se plaignent d’essoufflement, qui s’aggrave en position couchée. La peau devient bleuâtre, au cours de l'examen, on constate une stagnation dans les poumons.

L'ascite, principal symptôme de l'insuffisance cardiaque congestive

L'ascite dans l'insuffisance cardiaque est un phénomène assez commun, qui indique la progression de la pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins. La caractéristique "stagnante" du CH implique l'accumulation de sang dans le foie, les membres inférieurs et les poumons. De telles conditions surviennent lorsque le cœur perd la capacité de pomper le volume de sang dont le corps a besoin.

La restauration du fonctionnement de cet organe vital nécessite de gros efforts de la part du médecin et du patient.

Qu'est-ce que l'ascite?

L'ascite (hydropisie) est une affection dans laquelle le liquide s'accumule dans la cavité abdominale.

Causes probables de l'ascite:

  • la péritonite;
  • cirrhose alcoolique du foie;
  • cancer du foie;
  • pancréatite chronique;
  • l'hépatite;
  • cancer du pancréas;
  • cancer de l'ovaire, insuffisance cardiaque;
  • péricardite;
  • lymphome non hodgkinien;
  • carcinomatose.

Les organes de l'abdomen se trouvent dans la coquille, appelée péritoine. La cavité abdominale contient normalement une petite quantité de liquide (environ 20 ml), dont le volume peut varier chez la femme en fonction de la phase du cycle menstruel. Une augmentation anormale de sa quantité se produit pour diverses raisons, dont l'insuffisance cardiaque chronique. Dans cette maladie, le liquide stagne dans la poitrine et les membres inférieurs.

  • abdomen élargi
  • prise de poids rapide
  • douleur abdominale
  • essoufflement
  • flatulences
  • nausée
  • fatigue
  • limitation de l'exercice physique
  • la cachexie

En plus des symptômes de l'ascite, l'ICC présente les signes suivants:

  • dyspnée (essoufflement) pendant l'exercice ou au repos;
  • faiblesse, léthargie;
  • gonflement des pieds, des chevilles et des jambes
  • palpitations cardiaques;
  • incapacité à effectuer des activités physiques habituelles;
  • toux persistante avec crachats légers ou rosâtres;
  • la nécessité d'uriner la nuit;
  • perte d'appétit ou de nausée;
  • acrocyanose;
  • incapacité à se concentrer, distraction;
  • douleur à la poitrine;
  • crises soudaines d'essoufflement avec toux et séparation d'expectorations rose mousseuse.

Complications de l'insuffisance cardiaque chronique:

  • formation de hernie due à une augmentation de la pression intra-abdominale;
  • péritonite bactérienne spontanée.

Pour diagnostiquer la nature, la cause et la gravité de l'hydropisie, les études de laboratoire et instrumentales suivantes sont nécessaires:

  • études cliniques générales (numération globulaire complète, bilan urinaire, taux de glucose et de protéines sériques, contrôle de la fonction hépatique, coagulogramme);
  • dépistage de l'hépatite B et C;
  • radiographie des cavités thoracique et abdominale (vous permet d'estimer la quantité de liquide et de vérifier la présence d'hydrothorax);
  • L'échographie OBP peut détecter la présence d'un épanchement à un stade précoce, jusqu'à 5-10 ml;
  • analyse du liquide d'ascite, qui est réalisée selon les critères suivants: globules rouges, globules blancs, protéines;
  • microscopie - permet de déterminer la présence de cellules anormales;
  • examen bactériologique - microscopie et bakposev.

Pour analyser le liquide qui se trouve dans la cavité abdominale, il est nécessaire de procéder à une paracentèse abdominale (laparocentèse).

Cette méthode de diagnostic très informative peut également jouer le rôle d’une procédure médicale.

Le maintien d'un patient souffrant d'insuffisance cardiaque nécessite une surveillance attentive. Pour cela, les mesures de diagnostic suivantes sont effectuées:

  • l'électrocardiographie renseigne sur les modifications de la nature du rythme cardiaque (accélération ou irrégularité), indique une conduction pathologique due à la perturbation des stimulateurs cardiaques ou à l'épaississement des parois du cœur. De plus, l’ECG vous permet d’évaluer les effets de l’infarctus du myocarde;
  • L'échocardiographie est un enregistrement du bruit produit par le cœur à l'aide d'un appareil à ultrasons. Grâce à cette méthode, le cardiologue évalue le travail des valves, du muscle cardiaque et du débit sanguin;
  • Scintigraphie du myocarde avec veloergometry (si la charge n'est pas contre-indiquée) - permet d'évaluer l'apport sanguin aux vaisseaux coronaires et leur réponse au stress.

Un patient souffrant d'IC ​​qui a développé un œdème nécessite une hospitalisation immédiate dans un hôpital de cardiologie.

Le complexe d'actions visant à aider le patient souffrant d'ascite comprend:

  • traitement de la maladie sous-jacente;
  • limiter la consommation de sel;
  • reconstitution de la carence en protéines;
  • thérapie diurétique;
  • laparocentèse.
  • Inhibiteurs de l'ECA: diluent les vaisseaux sanguins, abaissent la pression artérielle, améliorent le flux sanguin et réduisent la charge sur le cœur;
  • Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine: le principe d'action est similaire à celui du médicament précédent. Nommé avec une intolérance aux inhibiteurs de l'ECA;
  • Bêta-bloquants: fréquence cardiaque lente;
  • Diurétiques: élimine le fluide qui forme un œdème, réduisant ainsi la pression et améliorant la respiration
  • Digoxine: renforce les contractions du cœur en les ralentissant;
  • La nitroglycérine: améliore le flux sanguin dans le myocarde;
  • Statines: utilisées pour traiter l'athérosclérose;
  • Anticoagulants: normalisent la coagulation du sang;

À des fins thérapeutiques, percez la cavité abdominale dans les cas suivants:

  • activité respiratoire altérée;
  • douleur abdominale due à la pression de fluide (syndrome du compartiment abdominal);
  • échec de la thérapie conservatrice;

Technique de paracentèse:

  1. Traitement du champ chirurgical avec des antiseptiques.
  2. Infiltration de la peau au site de la future ponction sous anesthésie.
  3. Petite incision avec un scalpel pour l'insertion du cathéter (réalisée sous le nombril ou des deux côtés).
  4. Introduction d'un cathéter dans la cavité abdominale.
  5. Aspiration de liquide (effectuée très lentement, dans les 5 litres à la fois).
  6. Retrait du cathéter.
  7. Traitement avec des pansements antiseptiques et stériles au site de ponction.
  8. Contrôle par ultrasons.

Au cours de la paracentèse thérapeutique, un liquide péritonéal est prélevé pour analyse cytologique et biochimique afin de clarifier son origine.

La coeliocentèse peut être compliquée par la formation d'adhésions et d'infections, car elle interfère avec l'environnement stérile de la cavité abdominale.

L'aspiration du fluide est à nouveau effectuée si nécessaire. Cependant, la nécessité de reprendre la ponction suggère que le processus pathologique progresse et ne se prête pas au traitement. Dans ce cas, il est important de fournir des soins palliatifs complets, d'atténuer les souffrances, de rendre la vie du patient aussi confortable que possible et de se préparer à des soins décents.

Conclusions

Le pronostic concernant la santé et la vie d'un patient qui a développé une ascite dans l'insuffisance cardiaque peut être amélioré en adoptant des actions thérapeutiques actives. Cependant, malgré les progrès de la médecine moderne, il reste défavorable. La présence de comorbidités, l'âge, des arythmies cardiaques complexes, une hypertension artérielle élevée et la présence d'épanchement dans la cavité pleurale suggèrent que la mort est inévitable. Dans ce cas, il est important d'assurer une fin décente du chemin de vie et d'atténuer les souffrances du patient.

Sources utilisées: cardiograf.com

Les symptômes

Diagnostic d'ascite

Pour détecter une pathologie à un stade précoce, les examens et analyses suivants sont nécessaires:

  • diagnostic différentiel pour l'hépatite et la cirrhose;
  • étude des analyses de sang et d'urine;
  • radiographie de l'abdomen et du thorax;
  • Échographie - l’une des méthodes les plus efficaces, montrant la présence d’un excès de liquide dans l’accumulation de 30 à 100 ml;
  • examen du liquide d'ascite après la ponction;
  • microscopie;
  • analyse bactériologique.

Laparocentèse (élimination de liquide de la cavité abdominale) - une méthode de diagnostic et de traitement de l'ascite avec insuffisance cardiaque.

En outre, examinez l’état du cœur:

  • prescrire une électrocardiographie pour déterminer la fréquence cardiaque;
  • utiliser la méthode de l'échocardiographie pour enregistrer le bruit (un appareil à ultrasons est utilisé);
  • ils étudient le myocarde en utilisant la scintigraphie en l'absence de contre-indications à l'activité physique - la qualité de l'irrigation sanguine et la réaction au stress sont évaluées.

Après avoir collecté toutes les données, le médecin sera en mesure de poser un diagnostic précis et de prescrire un traitement immédiat.

L'accumulation de liquide dans la cavité abdominale est un signe de dysfonctionnement prononcé de divers organes et systèmes, pouvant constituer une menace pour la santé et la vie du patient. C'est pourquoi aux premiers signes

Il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible, car ce n'est qu'après un examen approfondi et complet et la détermination de la cause de l'ascite qu'un traitement adéquat et efficace peut être prescrit, ce qui permettra de ralentir la progression de la maladie et de prolonger la vie du patient.

La percussion de l'abdomen peut aider au diagnostic de l'ascite (lorsque le médecin appuie un doigt sur la paroi abdominale antérieure et le tapote avec le second doigt). Si l'ascite est modérément prononcée et que le patient est couché sur le dos, le liquide descendra et les boucles intestinales (contenant les gaz) seront poussées vers le haut. En conséquence, la percussion de la partie supérieure de l'abdomen détermine le son de percussion tympanique (comme lorsque vous tapotez une boîte vide), tandis que dans les sections latérales, un son de percussion sourd est audible.

La palpation de l'abdomen peut fournir des informations importantes sur l'état des organes internes et aider le médecin à suspecter telle ou telle pathologie. Déterminer la présence d'une petite quantité de liquide (moins de 1 litre) par palpation est assez difficile. Cependant, à ce stade du développement de la maladie, un certain nombre d'autres signes peuvent être identifiés, indiquant des lésions de certains organes.

Avec la palpation peut être détecté:

  • Foie élargi. Peut être un signe de cirrhose ou de cancer du foie. Le foie est dense, sa surface est inégale, inégale.
  • Rate élargie. Chez les personnes en bonne santé, la rate n'est pas palpable. Son augmentation peut être un signe d'hypertension portale progressive (en cas de cirrhose ou de cancer), de métastases tumorales ou d'anémie hémolytique (dans laquelle les cellules sanguines sont détruites dans la rate).
  • Les signes d'inflammation du péritoine (péritonite). Le symptôme principal indiquant la présence d'un processus inflammatoire dans la cavité abdominale est le symptôme de Shchetkin-Blumberg. Pour l'identifier, le patient est allongé sur le dos et plie les genoux. Le médecin appuie lentement ses doigts sur la paroi abdominale antérieure, après quoi il retire brusquement sa main. Les plus fortes douleurs aiguës apparaissant en même temps témoignent en faveur de la péritonite.

Dans les ascites sévères, la paroi abdominale antérieure sera tendue, dure, douloureuse, il sera donc impossible d'identifier les symptômes ci-dessus.

Les fluctuations des symptômes (fluctuations) sont un signe important de la présence de liquide dans la cavité abdominale. Pour l'identifier, le patient est allongé sur le dos, le médecin appuie sa main gauche sur la paroi abdominale du patient d'un côté et bat légèrement avec sa main droite le long de la paroi opposée de l'abdomen. S'il y a une quantité suffisante de liquide libre dans la cavité abdominale, lors du tapotement, des secousses caractéristiques ressemblant à des vagues se formeront, qui seront ressenties du côté opposé.

Des fluctuations symptomatiques peuvent être détectées si la cavité abdominale contient plus de 1 litre de liquide. Dans le même temps, dans les ascites sévères, cela peut être peu informatif, car une pression excessivement élevée dans la cavité abdominale ne permettra pas une recherche adéquate ni une évaluation de ses résultats.

Tests d'ascite

Les tests de laboratoire sont désignés après un examen clinique approfondi du patient, lorsque le médecin soupçonne la pathologie d'un organe. Les tests de laboratoire ont pour but de confirmer le diagnostic, ainsi que l'exclusion d'autres maladies et états pathologiques possibles.

Nommé pour évaluer l'état général du patient et identifier diverses anomalies survenant dans certaines maladies. Par exemple, chez les patients atteints de cirrhose du foie et de splénomégalie (rate hypertrophiée), il peut y avoir une diminution de la concentration

(globules rouges),

(pigment respiratoire transportant l'oxygène dans le corps),

(cellules du système immunitaire) et

(plaques de sang pour arrêter

). Cela s'explique par le fait que les cellules sanguines sont retenues et détruites dans la rate hypertrophiée.

Dans les maladies infectieuses et inflammatoires des organes abdominaux (en particulier les péritonites et les pancréatites), on peut observer une augmentation marquée de la concentration en leucocytes (réponse du système immunitaire en réponse à l'introduction d'une infection étrangère) et une augmentation du taux de sédimentation érythrocytaire (RSE), qui indique également la présence d'une inflammation. dans le corps.

Test sanguin biochimique (BAC) Dans cette étude, le nombre de substances dans le sang est estimé, ce qui permet de juger de l’activité fonctionnelle de certains organes.

Avec la cirrhose du foie, il y aura une augmentation de la concentration de bilirubine (en raison d'une diminution de la fonction neutralisante de l'organe). En outre, la cirrhose se caractérise par une diminution de la concentration de protéines dans le sang, toutes formées dans le foie.

En cas d'inflammation du péritoine ou de pancréatite, le taux d'alcoolémie révèle une augmentation de la concentration en protéines dans la phase aiguë de l'inflammation (protéine C-réactive, fibrinogène, céruloplasmine et autres) et leur concentration dans le sang dépend directement de la gravité et de l'activité du processus inflammatoire. Cela vous permet de reconnaître la péritonite à temps, de surveiller l'état du patient au cours du traitement et d'identifier les complications possibles à temps.

Avec l'ascite rénale (développement résultant d'une insuffisance rénale), la concentration de substances normalement excrétées par les reins augmentera dans le sang. Des substances telles que l’urée (norme 2,5 - 8,3 mmol / litre), l’acide urique (norme 120 - 350 μmol / litre) et la créatinine (norme 44 - 100 μmol / litre) revêtent une importance particulière.

Le LHC est également important dans le diagnostic de la pancréatite (inflammation du pancréas). Le fait est que, au fur et à mesure que la maladie progresse, le tissu glandulaire se décompose, ce qui entraîne la pénétration d'enzymes digestives (amylase pancréatique) dans le sang. L'augmentation de la concentration d'amylase pancréatique de plus de 50 unités d'action / litre (U / l) permet de confirmer le diagnostic.

Analyse d'urine (OAM) Une étude d'urine vous permet d'identifier des anomalies dans le fonctionnement du système urinaire. Dans des conditions normales, plus de 180 litres de liquide sont filtrés par les reins chaque jour, mais environ 99% de ce volume est absorbé dans le sang. Au stade initial d'insuffisance rénale, la fonction de concentration et d'absorption des reins peut être altérée, ce qui entraîne une plus grande quantité d'urine moins dense (normalement, la densité spécifique de l'urine varie de 1010 à 1022).

En cas de syndrome néphrotique, l'urine sera excrétée en densité accrue, ce qui permettra de déterminer une concentration en protéines accrue (plus de 3,5 grammes par jour). L'OAM est également utile dans le diagnostic de la pancréatite car, avec cette maladie, la concentration en amylase augmente non seulement dans le sang, mais également dans les urines (plus de 1000 U / l).

Etude bactériologique Cette étude a une valeur particulière dans la péritonite bactérienne et tuberculeuse. Son essence réside dans la collecte de divers matériaux biologiques (sang, liquide d'ascite, salive) et la libération de microorganismes pathogènes qui pourraient provoquer le développement d'un processus infectieux-inflammatoire.

Biopsie du foie Au cours d'une biopsie, un petit fragment du tissu hépatique du patient est prélevé par voie intravitale afin de l'étudier au laboratoire au microscope. Cette étude confirme le diagnostic de cirrhose dans plus de 90% des cas. Dans le cancer du foie, une biopsie peut ne pas être informative, car personne ne peut garantir que les cellules cancéreuses se trouveront dans cette partie du tissu hépatique qui sera examinée.

Échographie pour ascite

Le principe des ultrasons repose sur la capacité des ondes sonores à se réfléchir sur des objets de densités différentes (elles traversent facilement l'air, mais elles sont réfractées et réfléchies à la limite de l'air et du tissu fluide ou dense d'un organe). Les ondes réfléchies sont enregistrées par des récepteurs spéciaux et, après traitement informatique, sont présentées à l'écran comme une image de la zone à l'étude.

Cette étude est absolument sans danger et sans danger. Elle peut être effectuée plusieurs fois pendant toute la durée du traitement pour surveiller l’état du patient et identifier en temps utile les complications possibles.

Traitement de l'ascite

Le traitement de l'ascite doit commencer le plus tôt possible et être effectué uniquement par un médecin expérimenté, car sinon la progression de la maladie et le développement de complications terribles sont possibles. La première étape consiste à déterminer le stade de l'ascite et à évaluer l'état général du patient. Si, sur fond d'ascite intense, le patient développe des signes

Dans le cas d’une insuffisance cardiaque, la tâche principale sera de réduire la quantité de liquide ascitique et la pression dans la cavité abdominale. Si l'ascite est transitoire ou modérée et que les complications existantes ne constituent pas une menace immédiate pour la vie du patient, le traitement de la maladie sous-jacente devient prioritaire. Toutefois, le niveau de liquide dans la cavité abdominale est surveillé régulièrement.

Dans le traitement de l'ascite sont utilisés:

  • les diurétiques;
  • thérapie diététique;
  • exercice;
  • laparocentèse thérapeutique;
  • méthodes de traitement folklorique.

Les médicaments diurétiques ont la capacité d'éliminer les liquides du corps par divers mécanismes. La réduction du volume de sang en circulation peut contribuer à la transition du liquide de la cavité abdominale dans la circulation sanguine, ce qui réduira la gravité des manifestations cliniques de l'ascite.

http://serdtse24.ru/serdechnaya-nedostatochnost/astsit-serdechnoy-nedostatochnosti-skolko-zhivut-lechenie.html

Publications De Pancréatite