Les signes d'inflammation de l'appendicite, comment identifier les symptômes et les méthodes de traitement

L'appendicite enflammée est une inflammation aiguë de l'appendice du caecum, dont l'agent causal est la microflore intestinale mixte. Les principaux facteurs sont la stagnation du contenu en annexe, sa position, le type de nourriture.

L'inflammation de l'appendice peut entraîner de graves complications, avec un traitement retardé. Par conséquent, il est important de connaître les symptômes de l'appendicite afin de rechercher rapidement une aide médicale.

Qu'est-ce qu'une annexe?

L'annexe est un appendice du caecum, un processus qui se situe dans le bas-ventre droit. Il ne joue aucun rôle important dans le processus de digestion, cependant, il a certaines fonctions:

  • Il produit des enzymes (amylase)
  • Synthétise l'hormone responsable du péristaltisme
  • Sert de support pour la reproduction active de E. coli.
  • Émettre des substances antimicrobiennes (car il a un tissu lymphoïde)

Au milieu du siècle dernier, les médecins américains ont proposé de traiter une maladie si souvent en développement en supprimant le processus aveugle de son inflammation. Cependant, quelques années plus tard, il s'est avéré que l'élimination du tissu lymphoïde de l'annexe entraînait une diminution de l'immunité chez les enfants, mais que son élimination chez l'adulte n'affectait pas le système immunitaire. L'annexe joue donc un rôle dans la formation de l'immunité des enfants.

Pourquoi l'inflammation annexe se produit-elle?

En réponse à cette question, les experts disent que l'appendicite aiguë est associée à l'obturation (blocage latéral). Dans certains cas, il résulte d'une obstruction par des particules mécaniques (débris de nourriture, calculs fécaux, parasites, objets avalés).

  • Les causes courantes d'inflammation de l'appendicite sont associées à un régime alimentaire inapproprié. L'acceptation de semences non traitées augmente le risque de cette pathologie.
  • Les calculs fécaux se produisent en violation de la microflore de l'appendice aveugle, des maladies chroniques du tube digestif. En augmentant progressivement leur taille, ils sont capables d’encrasser le processus, après quoi il commence à s’enflammer.
  • L'ascariose peut provoquer un blocage du processus d'helminthes parasites.
  • Une attention particulière devrait être accordée aux enfants et à leurs jouets. L'appendice peut devenir enflammé si l'enfant avale des objets susceptibles de provoquer le développement de la maladie.

L'appendice aveugle peut se chevaucher pour d'autres raisons: néoplasmes malins et bénins, courbure de l'appendice, augmentation du tissu lymphoïde, constipation chronique, etc.

Après obturation dans l'appendice, la microflore pathogène commence à se multiplier, s'accumulant dans le processus, augmente l'inflammation et conduit à l'apparition de pus. Son accumulation provoque un abcès. Dans le même temps, il se produit un étirement des tissus et une éventuelle rupture pouvant survenir, entraînant une complication grave: la péritonite. Si une rupture ne se produit pas, l'inflammation peut perturber le flux sanguin et provoquer la gangrène.

Comment déterminer les signes de l'appendicite?

Pour déterminer l'inflammation de l'appendicite, vous devez connaître les symptômes principaux et spécifiques de cette pathologie.

Au début, il y a une gêne et une douleur légère dans l'estomac, ressemblant à une douleur liée à la gastrite. Il s'accompagne de nausées et de vomissements, sans soulagement.

Après quelques heures, les douleurs se déplacent vers la région de l'hypochondre droit, elles deviennent pulsatiles, douloureuses et il règne un inconfort grave. La température du corps dans les limites normales, ou légèrement augmenté.

Les signes d'intoxication se produisent après 6-12 heures. Il y a une faiblesse générale, des frissons, une tachycardie. La douleur insupportable doit être très alerte et constituer une raison pour appeler une ambulance.

Symptômes spécifiques

Lorsque l'inflammation de l'appendicite, il existe des symptômes spécifiques:

  1. Les douleurs dans la région iliaque droite commencent à s'intensifier avec la pression de la paume dans l'hypochondre gauche.
  2. À la palpation de l'abdomen, sa tension est observée, il devient dur dans la zone d'inflammation.
  3. Picotements et apparition de douleurs aiguës lors de diverses manipulations (déplacement du côté gauche, redressement de la jambe droite, pression, etc.).

Lorsque ces symptômes apparaissent, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Avec une assistance opportune, les dommages causés par cette pathologie sont réduits au minimum.

En cours d'exécution de l'appendicite

Avec l'appendicite en cours d'exécution après 48 à 72 heures, une diminution de la douleur est observée. Il y a un état de dotation erroné. Mais la réduction de la douleur ne signifie pas la cessation du processus inflammatoire, elle est associée à la mort des cellules nerveuses de l'appendice aveugle. Il y a des ballonnements, de l'hypothermie, des frissons et des vomissements. Cette condition est associée à la survenue d'une focalisation gangrenée.

Outre la gangrène, le risque de rupture de l'appendice est élevé, le contenu de l'intestin pénètre dans la cavité abdominale et une péritonite se produit. Au moment de la rupture, le patient ressent une douleur intense et croissante, le péritoine est gonflé, la langue est recouverte d'une floraison rougeâtre.

Cette maladie est une menace directe pour la vie, elle nécessite une hospitalisation immédiate, une intervention chirurgicale compliquée et une réadaptation longue.

Formes atypiques d'inflammation de l'annexe

Les formes atypiques sont beaucoup moins courantes, mais leur identification est difficile car, en raison de modifications du tableau clinique, elles peuvent être dues à des caractéristiques anatomiques (position du cæcum et de l’appendice) ou à un flou du tableau clinique. Ceux-ci comprennent:

  • L'inflammation rétrocécale est la forme la plus courante. Elle diffère de l'image traditionnelle en ce qu'il existe une forte diarrhée avec un contenu muqueux, une température élevée augmente, mais la douleur dans le domaine de l'inflammation est beaucoup moins importante.
  • L'appendicite subhépatique aiguë augmente la douleur dans l'hypochondre droit, généralement accompagnée de complications.
  • Si l'appendice est situé dans la région pelvienne (dans le petit bassin, au bas de la cavité utérine), la douleur survient dans le bas de l'abdomen. La miction est retardée et s'accompagne d'une grave intoxication.
  • Avec l'empyème, les symptômes se développent très lentement, sur plusieurs jours.
  • Une appendicite du côté gauche survient chez les personnes dont l'emplacement des organes est inversé.
  • Lorsque l'inflammation du processus aveugle chez les femmes enceintes, une douleur est observée dans le foie. Cependant, les symptômes restants sont mal tracés.
  • La forme chronique est caractérisée par une exacerbation et une extinction des symptômes, en raison de la similitude avec de nombreuses maladies du tube digestif est difficile à identifier.

Diagnostics

Le chirurgien peut diagnostiquer une appendicite. Lors de l'examen, il doit décrire en détail l'évolution de la maladie et décrire tous les symptômes.

En plus de l'examen, le médecin peut prescrire:

  1. Analyse d'urine - pour les bactéries
  2. Test sanguin
  3. Examen gynécologique (pour les femmes) - pour éliminer l'inflammation des appendices
  4. Échographie (ultrason) - déterminer la taille du corps
  5. Rayon X - pour bloquer le processus des matières fécales

Traitement et prévention

La prévention de cette maladie n'est pas. Le traitement principal de l'appendicite aiguë est la chirurgie et le retrait du processus enflammé. Le retrait se produit sous anesthésie générale.

Il existe deux types d'opérations:

  1. En coupant l'inflammation et l'enlèvement de l'appendice (traditionnel).
  2. En insérant un tube avec une caméra dans la cavité (endoscopique). Une telle opération facilite la période de récupération, la cicatrice après est beaucoup plus petite.

Ainsi, une inflammation de l'appendice est une maladie grave qui menace la vie sans traitement en temps voulu. En cas de symptômes, vous devez consulter un médecin dès que possible. Un recours précoce est la clé pour préserver la vie et la santé.

http://medistoriya.ru/xirurgiya/vospalenie-appendicita-simptomy.html

Pourquoi l'appendicite est-elle enflammée?

L'appendicite est une maladie bien connue et très commune qui survient dans le processus de l'appendice du caecum. Bien qu'il s'agisse de la maladie la plus courante des organes digestifs, c'est aussi la plus dangereuse. Avec un diagnostic erroné ou une assistance médicale tardive, les complications de l'appendicite se développent rapidement et menacent gravement la vie du patient. On pense que chaque dixième personne a subi une opération de l'appendicite, la moitié pendant l'enfance. Selon les statistiques, l'appendicite survient le plus souvent chez les enfants à partir de cinq ans et chez les adultes âgés de 35 à 40 ans. Les cas où le problème s'est produit chez des personnes plus jeunes ou plus âgées sont beaucoup moins fréquents. Beaucoup de gens sont intéressés à savoir pourquoi l'appendicite est enflammée et s'il est possible de se protéger et de protéger leurs proches de cette maladie. Considérez les causes, les symptômes et le diagnostic de la maladie.

Pourquoi l'appendicite est-elle enflammée?

Appendicite: quelle est cette maladie?

Inflammation de l'appendice, l'appendice, situé au bas de l'intestin et appelée appendicite. En temps normal, l’appendice a une longueur d’environ un centimètre et est un petit tube dont un côté part du caecum, l’autre côté du passage traversant n’a pas et se rétrécit progressivement, formant un processus.

Les fonctions portées par l’appendice ne sont pas complètement comprises et identifiées. Auparavant, les médecins pensaient que c’était un organe rudimentaire laissé par des ancêtres. La médecine moderne croit que l'appendice joue un rôle sérieux dans la formation de la microflore intestinale, est impliqué dans les processus immunitaires et endocriniens. Les personnes qui ont subi une chirurgie appendiculaire souffrent souvent d'un manque de bonnes bactéries dans leurs intestins. Cependant, le prélèvement de cet organe ne cause aucun préjudice prouvé au corps et sans lui, la personne continue à vivre exactement comme avant l'opération.

L'appendice ne fait pas partie des organes vitaux sans lesquels le corps ne peut exister.

Il est nécessaire de préciser que l'appendicite conservatrice ne peut être guérie, une intervention chirurgicale est nécessaire dans 100% des cas. L'appendicite symptomatique donne toujours une image assez claire - considérez comment la maladie se manifeste.

Appendicite: symptômes

Les symptômes de l'appendicite sont très importants pour le diagnostic précoce - il est important de ne pas confondre la maladie avec d'autres troubles du tractus gastro-intestinal. En fait, les premiers et principaux signes masquent l'appendicite sous d'autres maladies moins dangereuses, telles que l'intoxication alimentaire ou la gastrite. Au début, la maladie se manifeste le plus souvent:

  • nausées et vomissements;
  • fièvre
  • douleur abdominale sévère, aggravée par la pression.

La douleur apparaît brusquement, de manière inattendue, plus souvent la nuit ou le matin. Initialement, la douleur se manifeste au-dessus de l'abdomen, puis se concentre au-dessous du nombril et ne disparaît pas. Dans le scénario «classique» de l'évolution de l'appendicite, les douleurs abdominales s'intensifieront, descendant progressivement vers la droite et vers le bas. Lorsque la personne est mal à l'aise à marcher, elle tire la jambe droite, la toux, le tremblement (lors du transport, par exemple) et les charges, la douleur augmente considérablement. Le patient n'est pas à l'aise en position allongée, il a tendance à se tendre la jambe droite, à la lever tout en étant difficile.

Au cours de l'inflammation de l'appendicite, les sensations de douleur se concentrent en bas à droite.

C'est le mouvement du foyer douloureux vers le bas et vers la droite - l'un des signes les plus caractéristiques de l'appendicite, appelé symptôme de Kocher. Une telle migration de la douleur fait comprendre aux médecins que le patient a une annexe enflammée et qu'aucune autre maladie ne s'est manifestée ou aggravée.

En règle générale, la douleur se déplace au cours des premières heures de la maladie, la nature de la sensation de douleur change également: la douleur augmente, augmente avec l'inhalation, le rire et la toux, devient pulsante, douloureuse, la paroi abdominale est en tension. Il est plus facile pour le patient de s’allonger sur le côté droit en appuyant ses jambes contre son ventre. L'irridation de la douleur à la jambe droite est un autre symptôme caractéristique. Si vous appuyez sur l'emplacement de la douleur - à droite sous le nombril (région iliaque), la douleur n'augmente pas, mais si le patient exhale et abaisse l'abdomen, un éclair de douleur aigu est fourni.

Si, à ce stade, une personne «a raté la maladie», la douleur peut s’apaiser pendant un certain temps. Dans un état de tranquillité, la personne ne ressent pratiquement aucune douleur, mais si vous appuyez sur la région iliaque, la douleur sera toujours très forte. Cela suggère que les terminaisons nerveuses ont commencé à mourir autour de l'appendice et à l'intérieur de celui-ci, et que le tissu des parois de l'organe est déjà en train de subir une nécrose. Ce stade de la maladie est généralement associé à une perforation des parois de l'appendice (des trous apparaissent) à travers lequel passe le pus, qui se propage dans tout le péritoine. Si cela se produit, la douleur revient immédiatement, intensifiée à plusieurs reprises, elle peut difficilement être tolérée.

Les endroits où la douleur de l'appendicite est le plus souvent localisée sont indiqués dans la figure.

Au cours des premières heures de la maladie, la température corporelle augmente légèrement - jusqu'à 37 degrés, jusqu'à un maximum de 38 degrés. Après un certain temps, elle peut redevenir normale et simultanément avec une diminution de la douleur. Mais dans la phase finale de l'inflammation, avant que le pus du processus n'entre en éruption dans la cavité abdominale, le thermomètre indique des nombres élevés - jusqu'à 40 degrés, mais la douleur revient en même temps. C'est une situation dangereuse, car une personne peut confondre le «calme avant la tempête» avec la cessation des symptômes et aller quelque part. Cela ne peut pas être fait, ainsi que de prendre des analgésiques pour tout malaise à l'estomac. Les comprimés vont agir et lubrifier les symptômes, à ce stade, vous pouvez sauter l'étape finale de l'appendicite.

Appendicite: forme atypique

Dans un scénario atypique (non standard) de l'évolution de l'appendicite, une diarrhée, des crampes abdominales et des vertiges peuvent être ajoutés au tableau de la maladie. Lorsque l'appendicite à développement lent (Emipiema) ne provoque pas de migration de la douleur vers le bas - elle se propage immédiatement en dessous, près du nombril. Pour les femmes, appendicite pelvienne, lorsque la température augmente légèrement et que la douleur est localisée dans la région pubienne.

Parfois, la douleur peut s'étendre à la région lombaire, aux os du bassin ou sous les côtes, à droite, dans la région pubienne. Rarement, mais il arrive que l’appendice soit situé à gauche, respectivement, les foyers douloureux se reflètent - sur le côté gauche de l’iléon et de l’abdomen.

Les patients présentant des symptômes d'appendicite peuvent être: nausée, vomissement, diarrhée, après quoi il n'y a pas de soulagement. Lorsque l'emplacement de l'appendice est en dehors de la norme, il peut y avoir un retard dans la miction et les selles, une bouche sèche, une tachycardie (environ cent battements par minute).

Une inflammation de l'appendice est souvent accompagnée de vomissements.

Le diagnostic de la maladie est difficile chez les enfants de moins de cinq ans et les personnes âgées. L'enfant ne peut pas expliquer la nature de la douleur, souvent celle-ci n'est pas localisée dans l'iliaque et le bébé n'exprime aucune anxiété particulière à la palpation. Les parents confondent l'appendicite avec des maux d'estomac et commencent à donner des médicaments pour soigner cette maladie. Pour éviter toute confusion, vous devez faire attention à la diarrhée, à la fièvre, au raid sur la langue.

Si des symptômes d'appendicite enflammée apparaissent, montrez l'enfant au médecin

L'appendicite chez les personnes âgées est encore plus difficile à diagnostiquer. La hausse des températures peut ne pas être, la nausée n'est pas trop dérangeante et la douleur est sourde et douloureuse dans la nature, sans éclats soudains. Dans ce cas, c’est chez les patients âgés que les complications de la maladie sont le plus souvent observées, dont certaines sont dues à une admission tardive à l’hôpital et à un diagnostic tardif.

Pourquoi l'appendicite est-elle enflammée?

Nous avons mentionné que l'annexe elle-même n'est pas entièrement comprise. Par conséquent, les causes de son inflammation sont controversées. On croit que les bactéries nocives remplissent la lumière de l'appendice et mènent à la maladie. Les bactéries sont présentes dans le corps et dans la norme, mais leur nombre est faible et le processus lui-même est protégé de leur influence par le tissu lymphoïde fonctionnel et la membrane muqueuse.

Mais dans certaines situations, le tissu protecteur et la coquille s'affaiblissent, des microorganismes et des bactéries étrangers pénètrent dans l'appendice et une inflammation se produit. L'appendicite peut être une complication d'autres maladies: problèmes de microflore intestinale, vascularite systémique (destruction des parois des vaisseaux sanguins), maladies infectieuses (tuberculose, fièvre typhoïde). Il y a d'autres raisons que nous considérons sous la forme d'un tableau.

Tableau 1. Raisons pour lesquelles la protection est violée

http://stomach-info.ru/bolezni-kishechnika/appendicit/pochemu-vospalyaetsya-appenditsit.html

Inflammation des symptômes de l'appendicite chez les adultes traités

Aujourd'hui, nous allons parler des principales causes de l'appendicite chez l'adulte, de ses premiers signes et de son traitement possible.

Les médecins disent que quiconque avec une annexe qui n'a pas encore été retirée risque de développer une appendicite. Cette affirmation a de bonnes raisons: d’une part, l’inflammation de l’annexe est l’une des maladies chirurgicales les plus courantes chez les personnes de tous âges, et d’autre part, le seul moyen de se débarrasser de la maladie est de couper l’organe enflammé.

C'est pourquoi les médecins américains ont proposé de résoudre le problème avec l'appendicite une fois pour toutes - par appendicectomie préventive universelle. Étant donné que l'appendice était considéré comme un organe inutile, il était censé être «coupé sans attendre de péritonite», c'est-à-dire enlever un appendice en bonne santé presque dès la naissance.

Cependant, au fil du temps, il est apparu que le processus du caecum remplissait des fonctions de protection en tant qu'élément du système immunitaire et que les patients opérés d'une chirurgie prophylactique dans leur enfance se distinguaient par une faible immunité à l'âge adulte.

Sur les principaux symptômes de l'appendicite aiguë entendu une grande partie de la population adulte de la planète. Étant donné que la maladie se caractérise par un développement rapide et des conséquences graves, une consultation précoce chez le médecin est la clé pour préserver la vie et la santé du patient.

Causes de l'appendicite chez les adultes

Une annexe peut enflammer une personne de tout âge, mais on pense que les adultes sont plus susceptibles de contracter cette maladie entre 20 et 30 ans, plus souvent les femmes que les hommes. Les femmes enceintes constituent un groupe à risque particulier. Les patients âgés sont moins susceptibles de souffrir d'appendicite, car leur système ganglionnaire se dégrade progressivement, ce qui réduit l'incidence de l'appendicite. Cependant, si l'inflammation s'est produite chez une personne d'un âge respectable, cela peut être particulièrement difficile car le risque de décès est élevé.

Un certain nombre de facteurs peuvent causer une inflammation de l'annexe.

  1. Tout d’abord, il s’agit d’une obstruction de l’appendice en raison de son obstruction par des particules mécaniques: fèces, aliments non digérés, objets avalés, spirales helminthiques, etc. Ainsi, de nombreux cas d'appendicite commencent après avoir consommé une grande quantité de graines de tournesol - on pense qu'un tel aliment "obstrue" l'appendice et provoque son inflammation. La lumière de l'intestin peut se chevaucher pour d'autres raisons, par exemple, en raison de la courbure du processus, du gonflement des ganglions lymphatiques, de la croissance tumorale.
  2. La deuxième condition préalable au développement de l'appendicite aiguë est la microflore pathologique. En petite quantité, il est déjà présent dans l'annexe, mais si la communication entre l'annexe et le caecum est difficile, un environnement est créé qui favorise la reproduction incontrôlée des bactéries. Cela est plus susceptible de se produire s'il existe un déséquilibre microbien dans l'intestin ou s'il existe une autre source d'infection dans le corps. Les maux de gorge, les dents pourries, les problèmes féminins et la tuberculose peuvent provoquer une inflammation de l'annexe si les agents pathogènes migrent de l'organe malade vers l'annexe avec un écoulement sanguin ou par les canaux lymphatiques.

En règle générale, le mécanisme de développement de l'appendicite aiguë est le suivant: en raison d'un blocage, le contenu de l'annexe cesse d'entrer librement dans le caecum et s'accumule dans l'annexe. Au fil du temps, le corps grossit, ses murs se crispent et, s'il y a beaucoup de pression de l'intérieur, ils peuvent éclater. L'enflure et l'étirement de l'appendice entraînent une détérioration de l'irrigation sanguine, ce qui entraîne la mort de certaines régions.

Les bactéries qui ont déjà pénétré dans l'intestin ou qui y sont entrées de l'extérieur commencent à se multiplier, intensifiant ainsi le processus inflammatoire et provoquant une infection purulente. Si la perforation de l’appendice se produit à ce stade de la maladie, toute la masse purulente contenant des millions d’agents pathogènes s’injectera dans la cavité abdominale, ce qui entraînera une grave infection par un empoisonnement du sang.

Un autre schéma pour le développement de l'inflammation est possible: des microorganismes pathogènes qui causent une infection de la membrane muqueuse pénètrent dans le processus du caecum et un œdème, un blocage et une hypertrophie de l'appendice sont déjà un phénomène secondaire. Agents pathogènes capables de provoquer indépendamment une appendicite - mycobactéries, amibes, etc.

Les facteurs de risque d'appendicite chez l'adulte comprennent également une alimentation déséquilibrée avec une prédominance d'aliments protéiques, ce qui conduit à des processus de putréfaction dans l'intestin avec des modifications de sa composition microbiologique. La constipation chronique contribuant à la rétention des masses fécales dans l'intestin est une autre raison de la reproduction des bactéries et du blocage de la lumière du processus du cæcum.

Signes d'une appendicite aiguë chez l'adulte

Les symptômes d'inflammation de l'appendice chez l'adulte dépendent du stade du processus pathologique et apparaissent progressivement.

Les 12 premières heures de la maladie - le stade catarrhal - se manifestent par un inconfort dans la région de l'estomac, une douleur douloureuse ressemblant à l'état de gastrite. Tant que ces symptômes ne sont pas prononcés, la douleur peut être assez faible et ne pas causer beaucoup d'inquiétude. La nausée commence graduellement, les vomissements commencent plus souvent - une fois, sans soulagement.

Au fil du temps, la douleur s'intensifie et descend dans l'abdomen jusqu'aux départements du côté droit (avec l'emplacement typique de l'appendice). Les sentiments ne sont plus si innocents - ils deviennent oppressants, palpitant, l’intensité augmente. La douleur peut être accompagnée de selles molles et fréquentes, de pulsions répétées «de petite manière». La température corporelle commence à atteindre des valeurs subfébriles, atteignant rarement 38 degrés.

De 6 à 12 heures après le début de l’inflammation, des signes d’intoxication se développent: bien-être général médiocre, faiblesse, frissons et pouls rapide. La douleur est déjà insupportable et il est difficile de comprendre ce qui pousse les patients à continuer à le faire au lieu d'appeler une ambulance. Si une opération est effectuée à ce stade, l'appendicite aura des effets minimes sur la santé.

À la fin du premier jour, l’inflammation suivante se produit: phlegmoneux. La douleur a déjà une localisation claire - dans la région iliaque, est permanente et peut se manifester par une pulsation. Le patient est malade tout le temps, le rythme cardiaque augmente (pouls supérieur ou égal à 90). La température dépasse les limites subfébriles et s'élève à 38 degrés ou plus.

La palpation de l'abdomen à ce stade donne une image évidente de l'appendicite aiguë: l'abdomen devient dur, tendu dans le domaine de l'inflammation. Si vous observez la respiration du patient, vous remarquerez que le côté droit est à la traîne par rapport au côté gauche lors de l'inspiration et de l'expiration. Ceci suggère que l'inflammation est partiellement passée au péritoine. En outre, tous les symptômes diagnostiques connus entraînent une réaction positive: syndrome de rebond (Shchetkina-Blumberg), douleur accrue lors de diverses manipulations (pression, levage d'une jambe droite étendue, etc.). À ce stade, un médecin rare commet une erreur de diagnostic, la plupart des patients de ce moment-là entrent en salle d'opération.

Le deuxième ou le troisième jour est caractérisé par une réduction subjective de la douleur: les cellules nerveuses des parois de l’appendice meurent, le patient sent alors qu’il est devenu plus facile. En fait, l'état du patient ne fait que s'aggraver: ses nausées, ses larmoiements, ses tremblements, sa température corporelle peut chuter en dessous de 36 (hypothermie), il existe une forte tachycardie. L'abdomen est dur et gonflé, les intestins ne fonctionnent pas, une pression sur l'appendice provoque une douleur insupportable. Cette étape de l'inflammation est appelée appendicite gangréneuse.

À la fin du troisième jour de la maladie, si le patient n'a pas encore reçu d'assistance médicale, une perforation annexe est possible. La rupture de l'organe est accompagnée d'une douleur intense, concentrée dans le segment inférieur droit de l'abdomen, et la douleur ne fait qu'augmenter, ne permettant pas au patient de «faire une pause». Les vomissements sont fréquents, la tachycardie est constante, l'abdomen est gonflé, la langue est entourée d'une épaisse patine brune. La température atteint des indicateurs critiques. L'annexe perforée conduit à la formation d'un abcès local dans la cavité abdominale ou d'une péritonite diffuse.

Le scénario ci-dessus d'appendicite aiguë est approximatif à la fois en termes de stades de développement et de termes. C’est ainsi que devrait se passer l’inflammation dans la compréhension classique de l’appendicite, mais en réalité tout peut arriver différemment. Pour ce qui est du calendrier - avec eux aussi, tout est très ambigu: il y a des cas de développement fulgurant et d'inflammation lente et prolongée.

Symptômes d'appendicite atypique

L'appendicite est «réputée» pour ses manifestations atypiques qui compliquent le diagnostic correct. Cela se produit si l’appendice est localisé de manière inhabituelle ou si une forme de la maladie l’adapte à une autre clinique. Par exemple:

  1. L'empyème, une forme rare d'appendicite, se caractérise par une lente augmentation des symptômes. Ainsi, avec un empyème, de la fièvre et une sensation de malaise peuvent apparaître seulement quelques jours après le début de la maladie, et la douleur commence immédiatement à sentir où se trouve l'appendice, mais ils sont assez faibles.
  2. L'inflammation rétrocécale de l'appendice diffère de l'appendicite typique en ce que les symptômes d'irritation péritonéale sont légers et le principal symptôme inquiétant est une diarrhée fréquente accompagnée de mucus, accompagnée d'une forte fièvre. La douleur abdominale peut ne pas être du tout et tout le malaise est concentré dans la région lombaire avec recul dans la jambe droite.
  3. Avec la localisation pelvienne de l'appendice, qui est plus fréquente chez les femmes, les principaux signes d'inflammation sont une difficulté à uriner et des selles visqueuses fréquentes. Les symptômes restants semblent flous, il peut y avoir une douleur dans le bas de l'abdomen, s'étendant à la région ombilicale.
  4. La disposition sous-hépatique de l'appendice du caecum avec la maladie provoque une douleur dans l'hypochondre droit.
  5. Appendicite du côté gauche - survient chez les patients présentant des intestins excessivement mobiles ou un arrangement en miroir d'organes internes. Le tableau clinique peut ressembler à l'inflammation habituelle de l'annexe, mais avec des symptômes sur le côté gauche.
  6. Une forme distincte d'appendicite aiguë est l'inflammation de l'appendice chez la femme enceinte, qui survient tardivement. La maladie se développe à la suite d'une compression du cæcum par l'hypertrophie de l'utérus. Des signes d'inflammation peuvent être exprimés de manière implicite: le syndrome douloureux douloureux est proche du foie, une température peu élevée qui peut atteindre des valeurs subfébriles chez la femme enceinte.
  7. Rarement enregistré chez les patients adultes appendicite sous forme chronique. Lors d'une exacerbation, l'inflammation est la même, puis les symptômes disparaissent. En période de rémission, la maladie chronique ne se manifeste que par des douleurs périodiques, qui, lorsqu'elles sont fatiguées et toussent, s'aggravent pendant la marche. Une telle appendicite lente est généralement confondue avec une autre maladie en gastroentérologie ou chez la femme.
Appendicite aiguë chez l'adulte: diagnostic et traitement

Comme l'appendicite est souvent "masquée" pour d'autres maladies, les principales difficultés de diagnostic résident dans la détermination de la localisation du processus inflammatoire. Le diagnostic est fait sur la base de:

  1. Recueillir l'histoire. Le patient est interrogé sur la nature de la douleur, les autres symptômes, le moment de leur apparition. L'appendicite apparaît souvent de manière inattendue, dans le contexte d'un bel état de santé. La douleur peut commencer après un repas copieux. En règle générale, elle se manifeste tard le soir ou la nuit. Parfois, l'appendicite est provoquée par de récentes infections de la bouche, du nasopharynx et du système urogénital.
  2. Examen du patient. Il existe un certain nombre de techniques permettant la palpation de l'abdomen pour déterminer le développement de la maladie dans la région de l'annexe. Si l’estomac réagit à certains contacts d’une certaine manière (symptômes de glissement, Shchetkin-Blumberg, Bartome-Michelson), cela est considéré comme le signe diagnostique correct d’une appendicite aiguë.
  3. Tests de laboratoire. Les résultats de l'analyse sanguine générale devraient montrer une leucocytose avec une tendance à augmenter dans l'étude de la dynamique.
  4. Échographie, scanner de la cavité abdominale. La tomodensitométrie est considérée comme la méthode la plus informative, mais comme cette étude est coûteuse et n’est pas disponible dans toutes les institutions médicales, la plupart des médecins recommandent des patients pour une échographie. L'appareil à ultrasons n'est pas en mesure de montrer la maladie au stade initial. L'appendicite devient visible sur le moniteur lorsque l'organe enflammé a déjà atteint la taille critique ou s'est rompu (un liquide libre apparaît dans la cavité abdominale).
  5. La laparoscopie. Cette manipulation à des fins de diagnostic est rarement faite lorsqu'il est impossible de déterminer la maladie par d'autres moyens. Au cours de l'opération, les organes internes sont examinés à l'aide d'un endoscope (petite caméra) et si une appendicite est détectée, une appendicectomie est réalisée à travers les perforations pratiquées dans la paroi abdominale.

L'inflammation de l'appendice doit être différenciée des autres pathologies:

  • une pancréatite;
  • la gastro-entérite;
  • ulcères gastriques et duodénaux;
  • obstruction intestinale;
  • coliques rénales;
  • cholécystite;
  • maladies gynécologiques et urologiques.

L'établissement du diagnostic "d'appendicite aiguë" est la raison du placement urgent du patient dans un hôpital chirurgical. Chirurgie - la seule méthode généralement acceptée de traitement de l'inflammation de l'annexe. Le plus tôt possible, le mieux pour le patient. Les prévisions de guérison rapide et de récupération dans ce cas sont favorables.

L'intervention laparoscopique est indiquée au stade de l'appendicite catarrhale. Une telle opération est réalisée au moyen de ponctions dans l'abdomen sous surveillance vidéo, de sorte que la période de rééducation qui suit est minimale. Les complications postopératoires sont également rarement observées.

Si l'inflammation a déjà dépassé le processus ou si une perforation s'est produite, effectuez une intervention à grande échelle - appendicectomie abdominale. La durée de la période de récupération dépend de l’ampleur du processus et du stade de la maladie. Avec le début de la péritonite, le traitement peut être retardé de plusieurs mois.

Après la chirurgie, une antibiothérapie est généralement prescrite, elle est également indiquée si l'infection est devenue la cause première de l'inflammation. Dans la pratique des médecins russes, l'appendicite est considérée sans ambiguïté comme une pathologie chirurgicale. Avec des spécialistes étrangers, l'approche n'est pas si radicale. En cas d'appendicite non durcie, ils utilisent souvent un traitement conservateur.

Les complications de l’exécution d’une appendicite sont suffisamment graves:

  • péritonite diffuse;
  • un abcès;
  • pylephlebitis;
  • la formation d'infiltrat dans la cavité abdominale.

Une intoxication aiguë du corps lors de la perforation de l’appendice peut entraîner la mort du patient. Vous ne devez donc pas tenter d’autodiagnostic; laissez-le vous faire par un spécialiste. Aucune douleur aiguë à l'abdomen ne peut être tolérée et réprimée par des analgésiques. Dans le cas de l'appendicite, il vaut mieux, comme on le dit, mieux «perebdet» que de rater le temps et porter la maladie à un stade sévère.

Si la douleur dans l'abdomen dure plus de 6 heures, la température, environ 37, nausées, constipation, diarrhée, muscles abdominaux tendus - ce sont des symptômes alarmants, indiquant le plus probablement une inflammation de l'annexe. Demander de l'aide médicale sans délai!

Annexe, lat. appendice vermiformis - processus en forme de ver, de 5 à 7 cm de longueur (parfois 20 cm), de 1 cm de diamètre, se terminant à l’aveuglette, de forme tubulaire.

L'aggravation de l'appendicite peut survenir à tout âge. Les groupes à risque sont les enfants de plus de 5 ans, les adultes de 20 à 30 ans et les femmes enceintes. La pathologie est également caractéristique du sexe féminin et masculin. L'appendicite survient très rarement chez les jeunes enfants, ce qui s'explique par la caractéristique anatomique de l'appendice liée à l'âge, qui a la forme d'un entonnoir et qui se vide facilement, et par le faible développement de l'appareil lymphoïde du processus.

L'appendicite est la plus fréquente des affections des organes abdominaux nécessitant une intervention chirurgicale urgente. En cas d'attaque d'appendicite aiguë, vous devez appeler une équipe d'ambulance le plus rapidement possible. Si l'appendicite n'est pas traitée, une péritonite peut se développer - une complication pouvant entraîner la mort.

Comme l’appendicite se manifeste, tout le monde doit connaître les symptômes et les signes de cette urgence. Le principal symptôme de l'appendicite chez les adultes et les enfants est la douleur. Il survient dans la partie supérieure de l'abdomen ou près du nombril. Parfois, il est impossible d'indiquer avec précision le lieu de la douleur («tout le ventre fait mal»). Ensuite, la douleur se déplace du côté droit de l'abdomen. Cette migration de la douleur est considérée comme un symptôme très spécifique de la maladie.

Causes de l'appendicite

Il y a les raisons suivantes pour le développement de l'inflammation de l'annexe:

  1. La combinaison du blocage mécanique de la lumière de l'annexe et de l'activation de la microflore intestinale. Des calculs fécaux, des follicules lymphoïdes hypertrophiés, un corps étranger (avalé accidentellement), une tumeur et une accumulation de parasites peuvent provoquer un blocage. L'accumulation de mucus est une prolifération active de micro-organismes à la place d'un tel "tube". À l'intérieur de la lumière, la pression augmente, les vaisseaux sont compressés, le sang et la lymphe sont perturbés. Résultat: inflammation et nécrose de l'appendice.
  2. Selon certaines informations, le risque d'appendicite serait plus élevé chez les personnes souffrant de rétention des selles pendant de nombreuses années. En raison du mouvement lent des masses fécales dans le tube digestif, ces personnes sont plus susceptibles d'avoir des calculs fécaux.
  3. Il en va de même pour les personnes dont le régime alimentaire est saturé en protéines et pauvre en fibres végétales. La fibre facilite la promotion du contenu intestinal, améliore le péristaltisme.
  4. La théorie vasculaire suggère que l'appendicite est causée par une vascularite systémique (vascularite - inflammation de la paroi vasculaire).
  5. La théorie infectieuse n'a reçu aucune confirmation ou réfutation. On pense que certaines maladies infectieuses (par exemple, la fièvre typhoïde) peuvent indépendamment déclencher le développement d'une appendicite.

De quel côté est l'appendicite?

Une annexe est un petit processus du caecum. Pour la plupart des gens, il se trouve du côté droit de l'abdomen, sous le nombril. De quel côté une appendicite peut être affectée par la maladie intestinale. Si la péritonite appendiculaire se développe, les symptômes sont prononcés et aigus, la localisation des douleurs de l'appendicite se situe généralement du côté droit, ce qui est typique du développement d'un processus inflammatoire aigu dans le corps du patient, qui nécessite des soins médicaux d'urgence et une opération de retrait de l'appendice.

L'appendicite peut être localisée différemment dans la région péritonéale, ce qui ne donne pas une image non ambiguë de la localisation des symptômes; la douleur peut être ressentie à la fois du côté droit et de la région lombaire, ou de la région pelvienne, les organes génitaux du patient. La nature de la douleur a une intensité différente, s'intensifiant ou s'atténuant, les crampes peuvent durer longtemps ou très longtemps.

Signes d'appendicite

Il existe de nombreux signes d'appendicite chez les adultes et les enfants. Le signal est le début de la maladie est une douleur forte. Au tout début, l'emplacement n'est pas relativement clair. Une personne peut avoir l'impression d'avoir mal au ventre. Cependant, après 4-5 heures, la douleur est concentrée plus près de la région iliaque droite.

Il convient de noter que l'appendice chez différentes personnes peut être situé différemment, tout dépend de la structure du corps. Si le processus a une position normale, la douleur sera observée dans la région iliaque droite. Si l'appendice est situé légèrement plus haut, la douleur sera à droite sous les côtes. Eh bien, si le processus est en panne, cela fera mal dans la région pelvienne. En outre, le patient peut être dérangé par des vomissements et, dans certains cas, une diarrhée.

Les autres signes populaires d'appendicite sont les suivants: langue sèche, urines foncées, fièvre, pouvant atteindre 40 degrés, les femmes enceintes peuvent ressentir une douleur accrue en se retournant du côté gauche au côté droit.

Symptômes de l'appendicite

En cas d'appendicite aiguë, les symptômes sont prononcés. Il y a une attaque de douleur dans la région iliaque droite, une réaction locale et générale prononcée du corps. En règle générale, la douleur dans l'appendicite aiguë commence soudainement.

Au début d'une attaque, ils sont souvent localisés dans la région épigastrique, dans le nombril ou dans tout l'abdomen, et après quelques heures (parfois en 1-2 jours), dans la région iliaque droite. Le plus souvent, la douleur est permanente, ne rayonne pas n'importe où, mais s'intensifie avec la toux. La douleur dans l'abdomen ne permet pas au patient de s'endormir, mais son intensité est généralement faible; réduction caractéristique de la douleur dans la position du côté droit.

Dans les premières heures de la maladie, des nausées et des vomissements peuvent survenir. La chaise et les gaz persistent souvent. Les matières fécales liquides sont observées beaucoup moins souvent (principalement avec une intoxication grave). La température corporelle monte à 37,5—38 ° C, reste rarement normale. Le pouls dans les premiers jours du début de la maladie s'accélère à 90-100 battements par minute, la pression artérielle ne change pas et ne diminue que légèrement en cas d'intoxication grave. La langue est initialement légèrement enduite et humide, mais devient rapidement sèche.

Aussi avec l'appendicite, il existe d'autres symptômes. Par exemple, lorsqu’ils examinent l’abdomen, ils déterminent souvent le délai de respiration du bas de la paroi abdominale. La palpation de l'abdomen doit être effectuée avec précaution, en commençant par la moitié gauche de celui-ci. En même temps, dans la région iliaque droite, il existe généralement une douleur aiguë associée à la tension protectrice des muscles de la paroi abdominale dans une zone limitée. Chez la plupart des patients, un léger tapotement des doigts dans différentes parties de la paroi abdominale aide à déterminer rapidement le lieu de la douleur la plus intense.

Cependant, les symptômes et l'évolution de l'appendicite aiguë ne sont pas toujours aussi caractéristiques. Le tableau clinique de la maladie chez les enfants, les personnes âgées et les personnes âgées, ainsi que l'emplacement atypique de l'appendice peuvent être particulièrement étranges. Dans tous les cas, si des symptômes d'appendicite apparaissent, il est nécessaire d'appeler une ambulance.

L'appendicite chronique se manifeste par des douleurs sourdes et douloureuses dans la région iliaque droite, qui peuvent augmenter périodiquement, en particulier lors d'un effort physique.

Signes d'appendicite chez les femmes

À l'inflammation de l'appendicite, les pentes de plus de femmes que d'hommes, dont les symptômes apparaissent plus souvent à l'âge de vingt, quarante ans. Cela est dû à la structure physiologique du corps de la femme, du bassin, afin que cela puisse se dérouler différemment. Les symptômes de l'appendicite chez les femmes pendant la grossesse sont particulièrement différents. Comme l'appendice est situé près des appendices droits de l'utérus, les signes d'inflammation sont plus fréquents que deux fois la population masculine.

  1. À la palpation chez la femme, il y a des sensations douloureuses qui indiquent une inflammation de la cavité abdominale.
  2. Si vous appuyez sur le point situé sous le nombril chez une femme, il peut y avoir une douleur, qui s'intensifie lorsque vous vous levez, indiquant que les organes de reproduction sont impliqués dans le processus inflammatoire.
  3. Lors de l'examen du vagin chez une femme, une douleur est détectée, en particulier lors de l'examen du col de l'utérus, tandis qu'une appendicite indique une inflammation des appendices.

Lorsqu'ils diagnostiquent et diagnostiquent une femme, ils vérifient non seulement l'état de l'annexe, mais également l'état des organes génitaux.

Diagnostics

Le diagnostic est posé sur la base des symptômes caractéristiques de l'appendicite. Confirmez le diagnostic de "signaux inflammatoires" d'un test sanguin général. La laparoscopie est la méthode la plus fiable.

La spécification de la forme morphologique de l'appendicite (catarrhale, gangréneuse, phlegmoneuse) est possible avec une intervention chirurgicale: une étude histologique d'un appendice éloigné est réalisée. A partir de méthodes instrumentales utilisant les ultrasons, la radiographie de la cavité abdominale, l’irrigoscopie, la tomodensitométrie.

Traitement

Une tactique commune pour l'appendicite aiguë est le plus tôt possible l'ablation chirurgicale de l'appendice enflammé. Après 36 heures à partir du moment où les premiers symptômes apparaissent, la probabilité de perforation (rupture) de l'annexe est de 16 à 36% et augmente de 5% toutes les 12 heures suivantes. Par conséquent, après confirmation du diagnostic, l’opération doit être effectuée dans les meilleurs délais.

Au stade des soins préhospitaliers, en cas de suspicion d’appendicite aiguë, repos au lit, exclusion de la prise de liquides et de nourriture, application du froid dans la région iliaque droite sont indiqués. Il est strictement interdit de prendre des médicaments laxatifs, d'utiliser des bouillottes, d'introduire des analgésiques avant le diagnostic final.

Actuellement, avec une forme simple d'appendicite, les chirurgies laparoscopiques qui ne nécessitent pas une incision de la paroi abdominale sont préférées. Dans ce cas, un instrument endoscopique est inséré dans la cavité abdominale à travers une petite perforation dans les tissus. Le retrait de l'appendicite de cette manière vous permet d'éviter les blessures de fonctionnement et de réduire parfois la période de récupération. Le risque de complications postopératoires lorsque l'appendicite est retirée par la méthode laparoscopique est minime.

En cas d'appendicite chronique, une appendicectomie est indiquée si un syndrome douloureux persistant est noté, privant le patient d'une activité normale. Avec des symptômes relativement bénins, une tactique conservatrice peut être appliquée, y compris l'élimination de la constipation, la prise de médicaments antispasmodiques, la physiothérapie.

L'inflammation de l'appendicite est un processus qui affecte l'appendice. Cet élément fait référence au caecum et est appelé appendice en médecine. Les symptômes de la maladie varient quelque peu, en fonction de la forme et des caractéristiques individuelles du patient. Il existe une inflammation chronique et aiguë de l'appendicite chez les enfants et les adultes. La première option au cours des dernières années est beaucoup moins répandue qu'auparavant. En règle générale, la raison en est que l'inflammation aiguë a entraîné des complications, en raison de laquelle le retrait était impossible.

Forme aiguë

Avec ce type de maladie, il y a plusieurs étapes. Une étape dans le temps passe à une autre, s'il n'y a pas eu d'intervention du côté des médecins. Ils disent à propos de:

  • Stade Catarrhal. L'inflammation de l'appendicite à cette étape n'affecte généralement que la membrane muqueuse de l'appendice.
  • Forme de surface. Dans ce cas, le progrès est relativement catarrhal, ce qui entraîne des lésions de la membrane muqueuse de l'organe. En étudiant la lumière de l'appendice, on peut voir des leucocytes et du sang.
  • Stade flegmoneux. Il se caractérise par une inflammation qui affecte toutes les couches des tissus de l'organe. Processus destructifs affectés, y compris l'enveloppe externe de l'annexe.
  • Flegmoneux et ulcératif. Cette forme est caractérisée par une ulcération de la surface du mucus, protégeant l'organe de l'extérieur.
  • Gangrenous. Cette étape est caractérisée par la mort du mur du processus. Il y a souvent une percée de tissus, ce qui provoque le déversement du contenu de l'appendice dans la cavité abdominale, ce qui provoque une péritonite. Avec le développement de l'appendicite à ce stade, la probabilité de décès est élevée.

Le temps ne tolère pas

En règle générale, l'inflammation de l'appendice passe par toutes les étapes décrites précédemment en seulement 48 heures. L'inflammation aiguë de l'appendicite est une maladie dangereuse qui ne tolère pas le délai.

Au premier signe d'un besoin urgent de rendre visite au chirurgien. Si la maladie a atteint le stade phlegmoneux, le risque de complications augmente.

La douleur comme premier signal

Soulignant les signes d'inflammation de l'appendicite, la douleur est principalement mentionnée. Il apparaît dans la zone près du nombril. On se sent stupide, ne pas passer le temps, constant. Parfois, l'estomac fait mal d'en haut, à peu près au milieu. Moins fréquemment, des sensations douloureuses recouvrent complètement l'abdomen. Parfois, la douleur est ressentie dans la région iliaque.

Une gêne accrue se produit lorsqu'une personne marche, se penche. Poursuivre un malaise aigu en toussant et en riant. Il est très douloureux d'éternuer. Mais les personnes âgées ont tendance à ne pas souffrir.

S'il vous plaît noter que, avec un emplacement atypique du syndrome de la douleur annexe peut être ressenti dans un endroit imprévisible. Parfois, cela fait mal à droite sous les côtes, près du pubis ou dans la région des reins, des uretères. La douleur peut être donnée aux hanches ou au bas du dos. Dans certains cas, il est noté que la douleur est ressentie dans les organes génitaux externes. Une zone non spécifiée sur le côté gauche du corps peut faire mal.

Quelques heures après l'apparition de la douleur, les sensations se déplacent vers l'appendice. Les signes d'inflammation de l'appendicite chez les femmes sont très importants: si vous cessez soudainement de ressentir de la douleur, il est très probable que la maladie se transforme en une forme gangréneuse, associée à la mort des terminaisons nerveuses dans la région touchée. Vous ne pouvez pas tirer: vous devez appeler un médecin de toute urgence!

La nausée et le vomissement est une appendicite

Les signes particuliers d'inflammation de l'appendicite chez les hommes et les femmes adultes sont les vomissements et les nausées, qui accompagnent le syndrome douloureux. Remarque: avant l'apparition de la douleur, ces sensations ne sont pas observées. Si la nausée est apparue pour la première fois et que la douleur est apparue seulement, il est possible que ce ne soit pas un problème d'appendice enflammé, mais une autre pathologie, que le médecin sera en mesure de diagnostiquer.

Vous devez également savoir que dans la plupart des cas, les vomissements ne se produisent qu'une fois. Pourquoi cette inflammation caractéristique de l'appendicite? Les symptômes chez les adultes suggèrent qu'il s'agit d'un rejet réflexe de la toxine par l'organisme.

Langue et température

Les symptômes caractéristiques de l'inflammation de l'appendicite chez les femmes et les hommes comprennent des modifications de la langue. Au début de la maladie, il est généralement humide et recouvert d’une fine floraison blanche. Avec la progression de l'appendicite, la langue devient sèche. Cela montre que l'inflammation péritonéale a commencé.

La température augmente généralement de manière insignifiante. Comment déterminer l'inflammation de l'appendicite, en se concentrant sur elle? Rappelez-vous que les patients ont généralement une température de 37 à 38 degrés. Il reste longtemps sans changement. Dans de rares cas, la hausse est fixée à plus de 38 degrés. Mais si la température corporelle a augmenté encore plus haut, il est prudent de dire que le processus inflammatoire progresse sérieusement.

À quoi faire attention?

Les signes caractéristiques d'inflammation de l'appendicite, qui permettent de suspecter la maladie, incluent les selles, bien que cela soit plus typique chez les personnes âgées. Marquer la constipation. Si l'appendice est situé près des anses de l'intestin grêle, le risque de diarrhée est élevé. Pour cette raison, il existe de nombreux cas d'hospitalisation erronée du patient dans le service des maladies infectieuses.

En raison de l'état grave du corps, le sommeil est perturbé. La gêne générale influe fortement sur la sensation de son corps par une personne, provoque un état de fatigue, de léthargie et d’indifférence.

L'appétit pour une appendicite aiguë disparaît généralement complètement.

Forme chronique

Les statistiques montrent que cette forme se développe très rarement, pas plus souvent que dans un pour cent de tous les cas d'inflammation de l'annexe. L'inflammation après une appendicite se manifeste par une douleur dans la région iliaque droite. Se sent terne. La localisation de la douleur est valable pour un organe généralement localisé.

Comment déterminer l'inflammation de l'appendicite, si la maladie est passée à la forme chronique? Une seule option: consulter un médecin qui effectuera une gamme complète de diagnostics. En règle générale, la recherche comprend:

Facile à confondre

Appendicite chronique dans ses manifestations est proche d'une variété de maladies, y compris:

  • pyélonéphrite;
  • un ulcère;
  • cholécystite chronique.

L'inflammation chronique de l'appendicite peut être suspectée si la douleur augmente régulièrement, lorsque la personne bouge le corps (se plie, se retourne). Lorsque la maladie s'aggrave, la température augmente légèrement, les manifestations générales ressemblent à la forme aiguë.

Qu'est-ce qui est dangereux?

L'appendicite chronique est dangereuse en premier lieu car elle peut causer une péritonite. Si vous soupçonnez une maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin pour évaluer la gravité de l'état du patient.

En général, la pratique montre que c’est l’accès opportun à un médecin qui sauve la vie. En ayant podzatyanu en appelant une ambulance, vous pouvez, au mieux, vous «récompenser» avec des moments très déplaisants de douleur aiguë, au pire une issue fatale.

Et ça arrive!

L'un des cas les plus célèbres de traitement de l'appendicite dans la médecine moderne s'est produit à la station soviétique en Antarctique, où le docteur Leonid Rogozov faisait partie du personnel permanent. Au cours de son séjour à la gare pour symptômes évidents, le spécialiste s'est lui-même diagnostiqué une inflammation aiguë de l'appendicite.

Au début, on a tenté d'appliquer des méthodes de traitement conservatrices: ils ont eu recours à la glace, aux antibiotiques et à la famine. Mais cette pratique n'a pas donné de résultats. Il n'y avait pas d'autres médecins à la station à ce moment-là. Le médecin a décidé de procéder lui-même à l'opération et a immédiatement commencé à le faire.

Au cours de l'opération, un ingénieur en mécanique de la station de recherche a tenu un miroir, un météorologue a été impliqué - il a servi les instruments. Le médecin s'est opéré pendant près de deux heures. Le résultat a été réussi. À peine une semaine plus tard, le médecin a pu reprendre ses fonctions habituelles. Un exemple de cette opération est l’une des plus célèbres de notre monde, démontrant le courage humain et la volonté de combattre avec difficulté.

Et si dans la vie ordinaire?

Bien entendu, les récits sur les incidents survenus dans les stations arctiques intéressent tout le monde, mais dans la vie quotidienne, dans la vie quotidienne, tout est beaucoup plus simple. Avec des signes d'appendicite, il n'est pas nécessaire de montrer des miracles de courage et de devenir un héros, il vous suffit de profiter des soins médicaux en temps opportun. À qui s'adresser en cas de suspicion d'appendicite?

Tout d'abord, appelez une ambulance. En règle générale, quand une personne se rend compte qu'elle a besoin de l'aide d'un médecin, il est trop tard pour se rendre à la clinique elle-même - la douleur accompagnant chaque mouvement, et même une légère toux, est trop forte. En ce qui concerne les services d’ambulance, le patient rapidement, déjà dans son lit à la maison, reçoit un diagnostic primaire.

L'étape suivante est l'examen du patient par un thérapeute en milieu hospitalier. Ici, sous le contrôle de l'anesthésiologiste, un diagnostic précis sera établi et le stade de la maladie sera déterminé, ainsi que les mesures à prendre. Dans certains cas, l'inflammation de l'appendice est accompagnée de pathologies graves qui se développent dans le contexte de la maladie du processus vermiforme. Ensuite, vous devez apporter au traitement des médecins spécialisés. Les cas les plus compliqués d'inflammation de l'appendice, accompagnés de:

  • crise cardiaque récente;
  • diabète décompensé.

Les enfants - un cas particulier

En règle générale, le diagnostic d'inflammation appendiculaire chez les jeunes enfants se distingue par une complexité accrue. L'enfant ne peut pas expliquer clairement et clairement ce que ça lui fait mal et où. Dans certains cas, l'inflammation se développe à un âge si précoce que le bébé ne sait même pas encore parler. Comment suspecter la maladie dans ce cas?

Habituellement, quand une annexe se développe, un petit enfant pleure beaucoup, s’inquiète, comme s’il montre son estomac aux autres. Mais si les adultes essaient de se toucher, il montre une protestation et ne fait que pleurer et crier. La maladie se développe progressivement, les symptômes s'accumulent avec le temps.

Pendant la journée, l'enfant malade s'accroupit et éclate en sanglots sans aucune condition préalable. La nuit, les enfants se réveillent souvent de douleur. Le développement de la maladie se manifeste par des vomissements et des nausées. Si, chez les adultes, il s'agit d'un phénomène ponctuel, il est répété plusieurs fois chez les jeunes enfants. Les médecins disent qu'il s'agit d'une réaction réflexe du corps aux toxines, dont la libération accompagne le processus inflammatoire.

Les personnes âgées ont leurs propres caractéristiques

Les personnes âgées, quant à elles, ont une inflammation de l'appendicite avec un certain nombre de caractéristiques qui compliquent le diagnostic de la maladie. Tout d’abord, il s’agit d’un syndrome douloureux douloureux, qui est souvent totalement absent. Pour cette raison, la détermination de l'appendicite se produit avec un retard important.

Il est possible de penser que quelque chose ne va pas à cause de la perte d'appétit et de la tension caractéristiques des muscles de droite, dans la région iliaque. Vous pouvez le sentir en palpant une partie du corps. Cependant, il n'est pas recommandé d'examiner le corps par vous-même, vous pourriez vous faire du mal. Chez les personnes âgées également, diverses manifestations appendiculaires atypiques, que la science n’a pas encore été en mesure de systématiser, sont observées. Par conséquent, il est recommandé de consulter un médecin en cas de signes douteux, de tests et d'une gamme complète d'études. Cela permettra de déterminer si l'appendice est enflammé et d'identifier les pathologies associées.

L'appendicite peut survenir à tout âge, mais le plus souvent, les hommes et les femmes de 19 à 37 ans en souffrent. Le traitement est chirurgical.

En l’absence de traitement approprié et d’assistance opportune, on observe une perforation des parois de l’appendice pouvant provoquer une inflammation aiguë du péritoine et la mort; il est donc important de savoir quels symptômes de l’appendicite apparaissent chez l’adulte, où et de quel côté cela fait mal.

Qu'est-ce que l'appendicite?

L'appendicite est un diagnostic qui caractérise le processus inflammatoire dans l'appendice du rectum.

Il n'y a toujours pas de raisons claires qui causent le processus inflammatoire, mais les facteurs qui le provoquent sont révélés.

Le plus souvent, une crise d'appendicite se produit en raison d'un blocage de l'annexe:

  • Corps étrangers;
  • Les néoplasmes;
  • Pierres fécales;
  • Helminthes

La maladie est due à une infection par certains agents pathogènes. Le plus souvent, cela se produit lors d'un hit:

  • E. coli;
  • Staphylocoque;
  • Streptocoque.

Dans certains cas, la prolifération de bactéries conduit à un blocage de la lumière du processus, ce qui indique l'interrelation des première et seconde causes d'appendicite.

En cas de violation du système vasculaire, qui nourrit les parois de l’appendice, une inflammation se produit, entraînant une nécrose des tissus. La production excessive de sérotonine dans la muqueuse du processus peut provoquer une inflammation.

L'appendicite de la maladie est la conséquence d'un dysfonctionnement de l'organisme ou de son infection par une bactérie pathogène. Il est très difficile de déterminer la cause du processus inflammatoire dans un cas spécifique - et pour cela, le processus est envoyé à l'étude après l'opération.

au contenu ↑ Groupes à risque

Toute défaillance du système digestif peut provoquer une inflammation de l'annexe. Diverses infections intestinales peuvent causer cette maladie.

Le risque de développer une appendicite est élevé chez les personnes qui présentent un processus inflammatoire dans le corps et qui ne le traitent pas. Les bactéries pathogènes peuvent migrer avec la circulation sanguine à travers le corps et provoquer une infection purulente en annexe.

Dans la plupart des cas, l'appendicite survient chez les personnes souffrant de constipation. Le plus souvent, la constipation conduit à des protéines, qui sont la cause des dépôts putrides.

Les calculs fécaux obstruent la jonction de l'appendice avec le rectum. Les restes d’aliments non digérés et l’accumulation de vers peuvent conduire à cela. Différentes tumeurs du rectum et de l'appendice peuvent causer une appendicite.

au contenu ↑ Symptômes à différents stades

Lorsque la maladie appendicite se produit une douleur aiguë du côté droit dans l'abdomen iliaque. En règle générale, un tel symptôme apparaît au stade où la maladie est passée sous une forme phlegmoneuse - et une opération d'urgence est requise.

Il y a plusieurs stades d'appendicite, chacun présentant certains symptômes.

Regardez la vidéo sur les premiers symptômes de l'appendicite:

au contenu ↑ Catarrhal

La forme aiguë de l'appendicite, dont la durée de développement n'est pas supérieure à 12 heures. A ce stade, le changement ne se produit que dans l'appendice muqueux. Au début, la douleur apparaît dans la région de l’estomac et recouvre ensuite toute la cavité abdominale.

Une personne ne peut pas indiquer un endroit dégagé pour la douleur. Symptômes typiques:

  • Nausées et vomissements qui ne soulagent pas;
  • Sécheresse de la bouche et fièvre;
  • A la palpation, la douleur augmente;
  • Le syndrome douloureux augmente avec les mouvements du corps et la marche;
  • Un trouble intestinal se produit - une personne ne peut pas vider les intestins.

au contenu ↑ phlegmoneux

Il y a une douleur aiguë dans l'abdomen iliaque droit. Elle est aiguë. Ceci suggère le début de la perforation des parois de l'appendice et une inflammation purulente. L'appendicite phlegmoneuse se développe pendant la journée dès l'apparition de la maladie.

Diagnostiquer cette étape de la maladie n’est possible que pendant la chirurgie. L'état du patient est très grave - l'aggravation couvre tout le processus vermiforme, des masses purulentes peuvent provoquer sa rupture.

Tous les signes d'intoxication sont observés:

  • Augmentation de la température corporelle;
  • Nausées et vomissements;
  • Diarrhée ou constipation;
  • Augmentation de la température corporelle.

À la palpation, vous pouvez remarquer une tension dans la zone de l'annexe. Pendant la respiration, la partie droite de la région iliaque est à la traîne par rapport à la gauche. Le syndrome de la douleur augmente en appuyant sur la région de l'annexe.

Chez les personnes ayant un corps mince, le chirurgien peut sentir l'appendice, qui ressemblera à un rouleau épaissi.

au contenu ↑ stade de gap

La personne se sent soulagée - la douleur disparaît. Cela indique une rupture des parois de l'appendice et l'état du patient se détériorera de manière significative au bout d'un moment.

La péritonite se développe - inflammation purulente du péritoine, la septicémie est possible. Nécrose tissulaire observée et lésions de tous les organes de la cavité abdominale. Chirurgie d'urgence requise.

Formes atypiques de la maladie

L'appendice standard est situé dans l'abdomen iliaque droit, mais en raison du long mésentère qui le relie, il peut bouger.

Le plus souvent, le processus vermiforme change de place en atypique pendant la grossesse. Cela complique le diagnostic de la maladie et augmente le risque de complications.

L'annexe peut être attachée au rein droit, aux muscles du bas du dos ou à l'uretère. Dans ce cas, la maladie s'appelle une appendicite rétrocécale.

Avec le développement de cette forme, la douleur est localisée à l'emplacement de l'annexe - et les organes situés à proximité souffrent. Si c'est un rein, alors la personne ressent des mictions fréquentes, des douleurs aiguës, les leucocytes sont élevés dans l'analyse des urines.

L'annexe peut être située dans la région pelvienne et dans le plexus intestinal. Parfois, il se déplace vers la gauche. En cas de localisation atypique de l'annexe complique le diagnostic de la maladie.

Un certain nombre d'études sont nécessaires pour éliminer le risque de développer d'autres maladies présentant des symptômes similaires.

au contenu ↑ Diagnostic

Pour faire un diagnostic correct, un examen du corps est nécessaire par un spécialiste qualifié. Il comprend généralement:

  1. Échographie de la région abdominale;
  2. Analyse d'urine;
  3. Test sanguin;
  4. Radiographie

Pour les formes atypiques, une laparoscopie diagnostique peut être prescrite, au cours de laquelle, en cas d'inflammation de l'appendice, elle est retirée.

Les femmes sont examinées par un gynécologue pour éliminer le risque de grossesse extra-utérine ou de fausse couche, qui présentent souvent des symptômes similaires. En outre, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires pour exclure des maladies telles que:

  • La maladie de Crohn;
  • Intoxication alimentaire;
  • Colique rénale;
  • Les annexites;
  • Endométrite aiguë;
  • Cholécystite;
  • La colite;
  • Ulcère peptique;
  • Colique intestinale.

Il est impossible de vous diagnostiquer vous-même - un examen de la cavité abdominale, de l'urine et du sang est nécessaire.

Mais en cas de douleur dans la région de l'épigastre ou à l'emplacement de l'appendice, accompagnée de nausées et de vomissements, de frissons et de problèmes de transit, vous devez immédiatement appeler l'équipe d'ambulances.

au contenu ↑ Traitement de l'appendicite

Actuellement, il existe plusieurs façons de supprimer une annexe.

  1. L'appendicectomie est une opération classique utilisée dans la plupart des cas. Le processus vermiforme est éliminé par une incision dans le péritoine. L'opération est réalisée sous anesthésie générale.
  2. Appendicectomie laparoscopique est une technique de retrait plus moderne. Dans la région de la cavité abdominale, de petites perforations sont insérées dans lesquelles sont insérés des instruments et un équipement optique spécial. Le chirurgien effectue l'opération en surveillant ses actions sur l'écran.

La période de récupération prend environ 10 jours. Une fois que le patient a retiré les points de suture, il sort de l'hôpital. À l'avenir, pendant quelque temps, il est inscrit auprès du chirurgien.

Avec la laparoscopie, la période de récupération prend une période plus courte et le patient peut être libéré après trois jours.

Le premier jour après la chirurgie, le patient ne peut se lever que sur l’autorisation du médecin traitant. Le régime indiqué - vous ne pouvez manger que du liquide et de la gelée. À l'avenir, vous pourrez inclure de la bouillie, du poisson, des bouillons et des produits laitiers dans votre régime alimentaire.

Environ 3 mois, il est interdit de soulever des poids.

au contenu ↑ Pronostic et complications

Au cours de l'opération au stade de l'appendicite catarrhale, le pronostic de la maladie est positif. En cas de diagnostic tardif peut développer un abcès dans la cavité abdominale, la formation d'infiltration.

Les complications dangereuses de l'appendicite sont la péritonite et la pyléphlébite, processus inflammatoires aigus du péritoine.

Si des complications surviennent pendant la chirurgie, un drainage est effectué et, après le retrait de l'annexe, une antibiothérapie est indiquée. La période de récupération peut être prolongée jusqu'à un mois.

Si, en cas de péritonite, une personne ne demande pas d’assistance médicale, il ya une intoxication générale du corps, qui peut être fatale.

Complications possibles après la chirurgie:

  • Formation d'adhérences;
  • Divergence des points de suture;
  • Hernie postopératoire.

En cas de respect de toutes les recommandations du médecin traitant, les complications postopératoires sont extrêmement rares. La période après l'opération devrait viser à restaurer le corps. À cette époque, les exercices lourds, les aliments nocifs et le stress fréquent sont contre-indiqués.

au contenu ↑ Prévention

L'appendicite peut se produire chez toute personne qui n'a pas été enlevée par un processus en forme de ver. Se protéger de cette maladie est impossible en raison de raisons peu claires de son apparition. En général, les mesures préventives sont réduites à:

  • Bonne nutrition;
  • Éviter la constipation fréquente;
  • Traitement en temps opportun des maladies inflammatoires;
  • Traitement antihelminthique;
  • Mode de vie sain.

Surveillez l'état de vos ganglions lymphatiques, prévenant ainsi leur inflammation. En savoir plus à ce sujet ici.

En l'absence de problèmes gastro-intestinaux et de motilité intestinale normale, le risque d'appendicite est très faible. Les personnes qui n'ont pas de problèmes de nature inflammatoire, ainsi que d'échec vasculaire, souffrent rarement de cette maladie.

Avoir un corps en bonne santé et mener une vie correcte peut réduire le risque d'inflammation de l'appendice, mais d'une manière ou d'une autre, cette maladie peut toujours se manifester.

L'appendicite est une maladie grave pouvant entraîner la mort. Une période opportune de diagnostic, d'opération et de récupération sous la supervision d'un médecin peut réduire le risque de complications et fournir un traitement compétent de l'appendicite.

http://lechenie-i-simptomy.ru/vospalenie-appendicita-simptomy-u-vzroslyh-lechenie.html

Publications De Pancréatite