Appendicite chez les femmes: symptômes et premiers signes

L'appendicite chez les femmes est beaucoup plus courante que chez les hommes, et peu importe le nombre d'années d'appendicite chez une femme chez une fille de 20 ans et une femme adulte de 60 ans.

Tout s’explique par le fait que l’appendicite est un processus inflammatoire du processus vermiforme du côlon, qui peut être provoqué par une inflammation des organes adjacents situés dans l’abdomen. Les femmes dans la cavité abdominale sont plus d'organes que les hommes, ce qui explique leur plus grande susceptibilité à cette maladie.

Par conséquent, vous devez absolument savoir comment les symptômes de l'appendicite apparaissent chez la femme et quels sont les premiers signes auxquels vous devriez faire attention. Ces connaissances aideront à temps à demander l’aide de spécialistes, ce qui évitera des complications.

Causes de l'inflammation annexe

Les causes de l'appendicite peuvent être:

  • le déplacement du processus ou la perturbation de son apport sanguin normal à un endroit atypique - provoque souvent une appendicite chez les femmes enceintes;
  • activation de la microflore du gros intestin;
  • inflammation du tissu lymphoïde dans l'annexe;
  • chevauchement des calculs fécaux intestinaux.

Peu importe pour le patient, c’est précisément la raison qui a provoqué une inflammation de l’appendice - le seul traitement efficace contre la maladie est un traitement chirurgical immédiat.

Premiers signes

Tous les symptômes d'appendicite chez les femmes ne peuvent pas être énumérés. Cela dépend en grande partie de l'âge du patient et de l'emplacement de l'appendicite, ou plutôt de l'annexe.

Les signes les plus courants d'appendicite chez les femmes sont:

  • douleur abdominale aiguë;
  • augmentation de la température;
  • attaque de vomissement;
  • perte d'appétit;
  • troubles des selles;
  • faiblesse générale.

Parfois, l'inflammation se produit sous une forme chronique. Dans de tels cas, les symptômes de la maladie ressemblent aux signes ci-dessus, mais ils sont beaucoup moins prononcés.

Symptômes de l'appendicite chez les femmes

Chez la femme, les symptômes de l'appendicite se manifestent principalement par des douleurs abdominales aiguës. La pathogenèse classique de la maladie se manifeste par des symptômes en développement constant: douleur, nausée, vomissement, fièvre, dyspepsie.

Détails sur chaque symptôme dans les débuts de l'appendicite:

  1. Douleur Au début de l'inflammation, les douleurs sont pressantes, tirantes (c'est-à-dire non aiguës), en termes de localisation - pas nécessairement du côté droit. Ils peuvent donner au côté gauche, dans la région des côtes, pour se concentrer autour du nombril. Chez les femmes enceintes, la gêne se produit plus souvent au sommet de l'abdomen, sous les côtes. Au fil du temps, la douleur s'est étendue à tout l'abdomen, puis s'est concentrée dans la région de l'appendice, pouvant être permanente ou des convulsions, des crampes. La particularité des douleurs "d'appendicite" est qu'elles s'aggravent avec la tension, le rire et la toux.
  2. Nausées et vomissements - une manifestation typique de l'inflammation de l'annexe. Chez une femme adulte, des vomissements surviennent généralement une fois, chez un enfant - plusieurs. Cela peut être une flatulence, une diarrhée (diarrhée), des mictions douloureuses fréquentes. Ce sont ces symptômes qui distinguent l'inflammation de l'appendice des autres inflammations possibles avec des douleurs similaires (par exemple, une inflammation des reins).
  3. La fièvre Appendicite satellite fréquent - fièvre. Habituellement, il ne dépasse pas les indicateurs de fièvre fébrile (37.0-38.00С).
  4. Dyspepsie. L'augmentation de l'intoxication s'accompagne d'un trouble de l'acte de défécation - dyspepsie sous forme de constipation, plus souvent de diarrhée. La dyspepsie se produit dans le contexte de mictions fréquentes, résultant de la participation de la vessie à la pathogenèse. La couleur de l'urine est intense, sombre.

En règle générale, les premiers symptômes d'appendicite aiguë chez la femme se manifestent dans le cadre d'un état de santé normal, sans aucun précurseur, plus souvent le soir ou la nuit.

Symptôme de Gendrinsky

Lorsque vous appuyez sur le point situé sous le nombril chez les femmes souffrant d'appendicite en position ventrale, une douleur peut se produire - cela suggère que les organes de l'accouchement sont impliqués dans l'inflammation. Après s'être levée, la douleur s'intensifie.

Le symptôme de Shchetkin Blumberg

Chez les femmes, un symptôme d'appendicite sous forme de douleur après la palpation peut survenir - il s'agit d'un signe évident d'inflammation péritonéale.

Symptôme Promptova

Ce symptôme est détecté lors de l'examen du vagin - en cas de douleur lors de l'examen du col, des douleurs peuvent survenir, ce qui indique une inflammation des appendices.

Symptômes similaires

Les symptômes d'appendicite chez les femmes adultes peuvent être confondus avec:

Par conséquent, pour exclure la possibilité d'un diagnostic incorrect de la maladie, le médecin peut poser des questions de clarification.

Appendicite chronique chez la femme

Les symptômes les plus courants d'appendicite chronique incluent:

  • morbidité modérée, caractère constant ou paroxystique sur le côté droit de l'abdomen.
  • parfois, la douleur peut irradier le bas du dos, l'aine ou la cuisse droite - cela dépend de l'emplacement de l'appendice dans le péritoine de chaque personne.
  • troubles persistants des selles sous forme de constipation ou de diarrhée.
  • pendant les exacerbations, apparaissent des nausées et des vomissements.

Les principaux signes d'appendicite chronique chez les femmes sont les caractères d'un grand nombre de maladies gastro-intestinales. Le médecin devra différencier cette maladie de la cholécystite, des calculs rénaux et de l’ulcère peptique, des maladies chroniques des appendices utérins.

Suppression d'appendicite

En fonction de la situation clinique, l’opération est réalisée en urgence ou selon le plan.

  1. Opération prévue En cas de contre-indications à une intervention d'urgence, l'opération est effectuée après l'élimination des menaces. Le moment de l'opération prévue est déterminé en fonction du moment du traitement palliatif (élimination de la menace) et du rétablissement.
  2. Intervention d'urgence. L'indication est la phase aiguë ou l'exacerbation de l'inflammation chronique. L'opération est réalisée 2 à 4 heures après l'admission à l'hôpital. L'urgence est due au développement rapide de conséquences dangereuses (péritonite, perforation des parois du processus, déversement de pus dans la cavité abdominale).

En moyenne, le séjour du patient après une chirurgie pour enlever une appendicite à l’hôpital est de 10 jours. En cas de besoin en surveillance supplémentaire ou en traitement, ce délai peut être prolongé selon les recommandations du médecin traitant.

http://simptomy-lechenie.net/appendicit-u-zhenshhin-simptomy-i-pervye-priznaki/

Comment se manifeste l'appendicite chez la femme: premiers symptômes, signes et traitements de la maladie

Des douleurs soudaines dans le bas de l'abdomen peuvent être un signe du développement de conditions pathologiques des organes abdominaux. Il est important de pouvoir reconnaître rapidement les premiers signes d'appendicite et d'appeler rapidement une ambulance! Mais l'appendicite chez les femmes provoque des difficultés de diagnostic, pour diverses raisons. Pourquoi cela se passe-t-il? La réponse à cette question ci-dessous.

Le processus rudimentaire du rectum - l'appendice est un organe creux du tractus gastro-intestinal, dont la structure contribue à son blocage et à la poursuite de l'inflammation - l'appendicite.

La longueur du processus vermiforme atteint 7 à 10 cm et à l'aide du mésentère, l'appendice est fixé à la paroi du caecum (dans la partie initiale du gros intestin). En tant que partie de l'intestin, l'appendice produit du suc gastrique, mais il ne suffit pas de participer au système digestif. Par conséquent, cet élément a longtemps été considéré comme «redondant». Selon les données les plus récentes, les scientifiques ont trouvé des cellules lymphoïdes identiques à celles présentes dans les amygdales. Ces cellules ont la capacité de protéger le corps contre les infections. Mais leur nombre ne suffit pas pour ce rôle. Les experts ne voient donc toujours pas les avantages substantiels de l’appendice. Mais son inflammation peut causer de graves dommages.

L'appendicite est une maladie assez courante diagnostiquée chez les femmes le plus souvent entre 20 et 40 ans. Selon les statistiques, l'appendice chez les femmes est plus enflammé que chez les hommes, ce qui s'explique par la différence de structure et de physiologie du corps de la femme. Par conséquent, il est plus difficile de diagnostiquer la maladie chez les femmes, car les symptômes peuvent être similaires aux symptômes de maladies gynécologiques et de complications pendant la grossesse. Par conséquent, aux toutes premières manifestations de l'appendicite chez les femmes, il est nécessaire d'appeler de toute urgence l'équipe d'ambulances, le retard met la vie en danger.

Causes de l'appendicite chez les femmes

La cause de l'appendicite est un blocage de l'annexe, à la suite duquel commence le processus d'inflammation, qui se produit généralement sous une forme aiguë.

Chez les femmes, les organes du système urogénital et du tractus gastro-intestinal sont très proches les uns des autres. Lorsque la cavité abdominale et le petit bassin sont situés à proximité, la maladie de l'un des organes situés sur celle-ci a un effet négatif sur les organes voisins.

À cet égard, un nombre non négligeable de cas d'appendicite chez les femmes est enregistré pendant la grossesse. À mesure que l'utérus se développe, sa pression sur tous les organes environnants, dont l'irrigation sanguine est perturbée, augmente. Avec la vésicule biliaire, le foie et le pancréas, l'appendice en souffre également.

Les experts ont avancé plusieurs théories pour expliquer l’apparition de processus inflammatoires annexes:

  • Blocage intestinal mécanique. La raison peut être n'importe quel facteur physique dans lequel la lumière de l'intestin se chevauche: la présence de calculs fécaux, un corps étranger, la reproduction d'helminthes, une augmentation des ganglions lymphatiques. L'obstruction de l'intestin peut être due au développement d'une tumeur. L'organe bloqué continue à produire du mucus qui, de l'intérieur, pousse contre ses parois, des poches de l'appendice se développent et l'irrigation sanguine est perturbée. La pression interne augmente, la circulation sanguine est perturbée, une nécrose des tissus se développe. Les zones touchées sont exposées à l'infection et un processus purulent commence. Au fil du temps, un abcès se déclare et tout son contenu pénètre dans la cavité abdominale - une péritonite survient (l'inflammation du péritoine est une maladie proche de la mort).
  • Maladies reportées. Les infections telles que la fièvre typhoïde, les formes intestinales de tuberculose, les infections à staphylocoques, à streptocoques, E. coli, l'amibiase provoquent le développement d'une appendicite aiguë.
  • Troubles du système endocrinien. Selon les scientifiques, un grand nombre de cellules productrices d’hormones, en particulier la sérotonine, qui provoque l’inflammation des tissus voisins, se trouvent dans la muqueuse de l’appendice.
  • Défaillance du système vasculaire. L'inflammation des parois des vaisseaux sanguins affecte les parois de l'annexe, une inflammation se produit.
  • Emplacement atypique ou déplacement de l'appendice, dans lequel l'approvisionnement en sang est perturbé, provoquant une appendicite. Cette image est le plus souvent observée chez les femmes enceintes.

Outre l'influence de facteurs locaux, le développement de l'appendicite chez les femmes est possible dans le contexte de facteurs communs avec une diminution des conditions sociales.

  1. Régime alimentaire inapproprié, exclusion du régime alimentaire en fibres, utilisation d'aliments gras, aliments difficiles à digérer, mono-régime.
  2. Maladies infectieuses chroniques dans les organes adjacents (estomac, intestins, pancréas, système urogénital, infection chronique des amygdales.)
  3. États allergiques.
  4. Situations stressantes constantes.

Les symptômes de l'appendicite chez les femmes - les principaux symptômes

Les premiers symptômes surviennent principalement le soir ou la nuit. Les douleurs de l'appendicite apparaissent soudainement, dans le contexte de l'état normal du corps. En cas d'appendicite aiguë, les accès de douleur sont insupportables dès les premières minutes.

Habituellement, la douleur survient du côté de l'appendice, dans la région iliaque droite. Cependant, avec une localisation atypique de l'appendicite chez les femmes, la douleur est localisée aux endroits où se trouve l'annexe:

  • avec la localisation rétropéritonéale, la douleur est donnée au côté droit de la taille, à la région de l'aine et à la région de l'uretère;
  • lorsqu'il est situé dans la région pelvienne, dans le bas de l'abdomen, du pubis et du périnée;
  • avec localisation sous-hépatique - dans l'hypochondre droit.

Avec une localisation atypique de l'appendice, la forme gangreneuse d'appendicite avec symptomatologie inexprimée est très dangereuse: douleur modérée, estomac mou et état général satisfaisant.

La douleur continue jusqu'à la nécrose des terminaisons nerveuses de l'annexe. Après cela, la douleur diminue. Mais cela ne signifie pas que le problème a été résolu indépendamment. Au contraire, il s'agit d'un signal d'hospitalisation immédiate.

Il est important de souligner les premiers signes d'appendicite aiguë chez les femmes, qui se manifestent à l'origine d'un malaise général, d'une faiblesse et d'une perte d'appétit:

  1. Douleur soudaine dans l'abdomen, sans localisation claire. La douleur peut être d'intensité variable, intermittente ou constante. Au fil du temps, la douleur se déplace vers la région dans laquelle se trouve l'appendice. L'intensité constante et modérée de la douleur augmente avec le mouvement ou la toux. En raison de l'impact sur le pied, difficultés de marche possibles.
  2. Nausée, vomissement simple sans soulagement. Pendant la grossesse - essoufflement grave.
  3. La tension des muscles des parois abdominales. Chez les femmes enceintes, le ventre «en pierre» peut être un signe de tonus utérin, ce qui rend le diagnostic difficile.
  4. Augmentation de la température corporelle à 37,2-37,7 degrés, parfois - fièvre de type fébrile, apparition de plaques blanches ou jaunes sur la langue.

Appendicite chez les femmes: caractéristiques du cours

Malgré la douleur évidente, l'appendicite aiguë chez les femmes est assez difficile à diagnostiquer. Ces douleurs peuvent accompagner diverses maladies des organes pelviens, des processus inflammatoires des organes génitaux, des pathologies abdominales.

Ayant le diagnostic correct, le médecin sera en mesure d'identifier la source de la douleur. Il est important de l'avertir de la maladie ou des symptômes inhabituels pendant la période de la maladie, par exemple:

  • des vomissements sans bile peuvent indiquer une cholécystite ou des problèmes de vésicule biliaire;
  • les éructations, les brûlures d'estomac, la formation de gaz sont des signes d'inflammation du pancréas;
  • calories noires - complications graves de l'ulcère gastrique;
  • absence de menstruation - grossesse extra-utérine possible;
  • infections sexuellement transmissibles - centre d'infection constante du corps de la femme, qui provoque une inflammation de l'appendice ou des organes du système urogénital.

Lors de l'examen de femmes chez qui on suspecte une appendicite aiguë, une grossesse extra-utérine, la possibilité d'une fausse couche, une inflammation des ovaires ou des appendices doit être exclue.

Le diagnostic d'une appendicite d'une femme enceinte est particulièrement difficile et se caractérise par de nombreuses nuances.

Il est particulièrement difficile de déterminer la localisation de la douleur après la douzième semaine de grossesse, lorsque presque tous les organes internes sont déplacés des lieux habituels par la croissance de l'utérus. Une femme enceinte ressent une lourdeur, une traction ou une douleur persistante. Ce n'est pas une source d'inquiétude, car ces douleurs s'accompagnent le plus souvent d'étirement des tissus et de redistribution du centre de gravité, ainsi que de mouvements et de poussées du fœtus.

Pour différencier l'appendicite aiguë chez les femmes des maladies gynécologiques, vous ne devez pas compter uniquement sur la douleur. La douleur d'un appendice enflammé peut soulager le bas du dos, le périnée ou n'importe quelle partie de la cavité abdominale.

Un signe clair d'appendicite est des nausées et des haut-le-cœur constants. Dans de nombreuses maladies gynécologiques, ce symptôme est absent. Certains processus inflammatoires, comme la torsion du kyste ou la rupture de l'ovaire par des signes extérieurs, sont difficiles à distinguer de l'appendicite, car ils s'accompagnent de tous les symptômes de cette maladie: vomissements, tension musculaire abdominale, signes d'intoxication.

Dans tous les cas, une appendicite ou une inflammation des organes de la femme peut avoir des conséquences graves. Par conséquent, les femmes ne doivent pas différer la visite chez le médecin en cas de douleur abdominale aiguë.

Afin de poser un diagnostic correct, vous ne devez en aucun cas prendre d'analgésiques avant de consulter un médecin.

Dans la plupart des cas, un examen général suffit pour un médecin:

  • à la palpation de l'abdomen, une femme se plaint de douleurs dans la région iliaque droite;
  • allongé sur le côté gauche, sentant la région de l'appendice faisant mal;
  • appuyer simultanément sur l'abdomen et lever la jambe droite accentue la douleur.

Ces techniques et d’autres permettent au médecin examinateur de s’assurer que l’annexe est enflammée. Cependant, les femmes, en particulier pendant la grossesse, subissent un examen instrumental: échographie, radiographie, tomographie par ordinateur, endoscopie ou IRM. Selon les résultats des tests de laboratoire - leucocytose et augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR) - vous pouvez vérifier le développement du processus inflammatoire dans le corps du patient. En cas de confirmation d'une appendicite aiguë, une femme enceinte, quel que soit son âge gestationnel, est hospitalisée d'urgence pour une intervention chirurgicale.

Dans les cas atypiques de localisation de l’appendice, il peut être décidé de réaliser une laparoscopie diagnostique. Des instruments et une caméra vidéo sont introduits dans la cavité abdominale par le biais de micro incisions, examinant le caecum avec les organes voisins. Si une annexe enflammée est trouvée, elle est supprimée.

Maladies dont les symptômes sont similaires à ceux du développement d'une appendicite aiguë chez la femme et rendent difficile l'établissement d'un diagnostic correct:

  • annexite;
  • obstruction intestinale;
  • cholécystite aiguë;
  • coliques rénales;
  • pyélonéphrite droite;
  • rupture de kyste ovarien;
  • grossesse extra-utérine.

Classification appendicite

L'appendicite est aiguë et chronique. Un type de maladie aiguë est classé en fonction de la progression du processus pathologique:

  • appendicite simple;
  • catarrhal;
  • formes destructives - phlegmonous, apostematozny, gangrenous.

Ce sont les phases du développement de la maladie, dont les crises durent de deux à quatre jours.

  1. Après les douze premières heures de déclenchement de l'attaque (stade de l'appendicite catarrhale), qui se caractérisent par des douleurs à l'estomac sous forme de gastrite, commence une phase d'appendicite phlegmoneuse. À la fin du premier jour, la douleur est localisée dans la région iliaque droite. La nature de la douleur est intense, intense. Sensation constante de nausée, envie de vomir, signes d'intoxication.
  2. Les deuxième et troisième jours, commence le stade de l'appendicite gangréneuse: les terminaisons nerveuses de l'appendice sont en train de disparaître, la sensibilité est réduite, la douleur recule, ce qui apporte un soulagement imaginaire. L'intoxication générale du corps augmente.
  3. À la fin du troisième jour (stade de l'appendicite perforée) en raison de la perforation de la paroi de l'appendice, il se produit une douleur aiguë sur le côté droit de l'abdomen, qui augmente avec le temps. Le résultat est une péritonite purulente.

Les plus dangereuses sont les formes destructives de l'appendicite, lorsque le développement de processus pathologiques à l'intérieur de l'appendice entraîne la prolifération de bactéries, puis la rupture des parois. La masse infectieuse de l'appendice se déverse dans la cavité abdominale, provoquant une péritonite mortelle pour un organisme déjà affaibli. La tâche du médecin est de diagnostiquer rapidement et correctement l’état du patient et de procéder le plus tôt possible.

Le diagnostic erroné est la cause d'une intervention chirurgicale immédiate: il arrive souvent que des femmes se présentent à la table d'opération en raison d'une suspicion d'appendicite directement du bureau du gynécologue, où elles ont été traitées pour des maladies des organes génitaux féminins.

Traitement appendicite

Le seul traitement pour l'appendicite est l'ablation chirurgicale - appendicectomie. L'opération est réalisée sous anesthésie générale.

Suppression possible de la méthode laparotomique annexe. Au moyen de 3 petites incisions dans la région iliaque droite, un endoscope et des manipulateurs sont insérés, ce qui permet de supprimer le processus avec une surveillance vidéo constante. La période de récupération après une telle opération est beaucoup plus courte.

Comment manger après le retrait de l'appendicite? Lisez cet article.

Complications possibles

Malgré la simplicité de l'opération, il ne faut pas sous-estimer la gravité de l'appendicite aiguë et les conséquences possibles d'une intervention chirurgicale:

  • adhérences, accompagnées de douleur, obstruction intestinale et infertilité;
  • abcès dans la cavité abdominale - la formation de cavités remplies de pus autour de l'appendice, sous le diaphragme, entre les boucles de l'intestin, accompagnées de fièvre et de fièvre;
  • péritonite - inflammation du péritoine pouvant entraîner un empoisonnement du sang avec issue fatale;
  • infiltrat - formation dense autour de l’appendice, constituée de tissu conjonctif avec des boucles de l’intestin soudées à celui-ci et de mèches de l’épiploon. La suppression de l'annexe n'est pas possible. Une cure d'antibiotiques est prescrite au terme de laquelle la résorption de l'infiltrat ou de son abcès est possible. Un traitement approprié est prescrit (appendicectomie ou drainage) dans chacune des options de développement;
  • pylephlebitis - inflammation purulente aiguë de la veine porte et de ses branches due à l'apparition de caillots sanguins infectés, entraînant une perturbation du foie et la mort. La maladie se développe trop rapidement et conduit à la mort.

Il n'y a pas de prophylaxie spéciale de l'appendicite. La seule chose que le patient peut prendre en cas de douleur aiguë est d'appeler immédiatement l'ambulance.

Pour maintenir le tractus gastro-intestinal en bonne santé, vous devez suivre quelques règles simples:

  • ajuster le pouvoir;
  • normaliser la microflore intestinale;
  • établir une chaise régulière;
  • prévenir le développement de maladies gastro-intestinales;
  • ne pas abuser de l'alcool;
  • éliminer les sources d'infections chroniques;
  • éviter les avortements, l'apparition de maladies gynécologiques chez la femme.

Si vous suspectez une appendicite dans tous les cas, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Une visite tardive chez un médecin est lourde de conséquences, notamment fatales.

http://gemor.guru/appendicit/simptomy-appendicita-u-zhenshhin.html

Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

Les processus inflammatoires dans la cavité abdominale sont des conditions dangereuses, souvent aiguës, qui nécessitent dans la plupart des cas des soins chirurgicaux d'urgence. La cause de l'inflammation dans les tissus et les organes du péritoine peut être des infections, des blessures, une irritation avec des agents alimentaires (principalement d'origine chimique: colorants, conservateurs, stabilisants). La mortalité en cas d'intervention médicale tardive chez ce groupe de patients pouvant atteindre 34,1%, il est donc important de connaître les symptômes d'éventuelles pathologies, en particulier si une personne est à risque et est souvent exposée à des facteurs provoquants.

Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

L'appendicite est l'une des pathologies chirurgicales les plus graves du péritoine. Il s'agit d'un catarrhe (inflammation) de l'appendice en forme de ver, qui est attaché au caecum à l'aide d'un mésentère - un ligament qui relie les organes de l'espace péritonéal à la paroi postérieure de l'intestin. Chez les femmes, la fréquence du diagnostic d'appendicite est près de 20% plus élevée que chez les hommes du même âge. L'âge moyen des patients atteints de diverses formes d'appendicite est de 30 à 40 ans. L'inflammation la plus dangereuse de l'appendice pendant la grossesse, car dans ce cas, lors de la fourniture de soins d'urgence, il existe un risque de complications et de pertes de sang importantes. Pour éviter la péritonite et d'autres conséquences graves, il est nécessaire de connaître les premiers signes d'appendicite chez la femme et de pouvoir les distinguer des autres symptômes pathologiques.

Causes de la pathologie chez la femme

Malgré la prévalence élevée de l'appendicite dans toutes les catégories d'âge (environ 89,1% de tous les processus inflammatoires du péritoine), les scientifiques n'ont toujours pas identifié les causes exactes de la pathologie. À ce jour, il existe quatre théories, dont la principale est considérée comme une obstruction de la lumière de l'annexe, ce qui entraîne une production accrue de mucus, ce qui crée de bonnes conditions pour la reproduction d'une flore pathogène. L'occlusion peut également se produire en raison d'une invasion helminthique, ainsi que lors de processus tumoraux ou de corps étrangers entrant dans la cavité abdominale. Dans ce contexte, une thrombose vasculaire aiguë de l’appendice se développe, ce qui entraîne une nécrose (nécrose) rapide des tissus et des cellules de l’organe.

L'inflammation infectieuse de l'appendice peut également être une maladie secondaire dans le contexte de pathologies infectieuses, telles que la gastrite, la tuberculose, les helminthiases. Dans certains cas, une vascularite systémique - inflammation immunopathologique des capillaires, des artères, des veines et d'autres vaisseaux sanguins - peut entraîner un processus inflammatoire aigu.

Quelle est l'appendicite

Parmi les autres causes d'appendicite chez les femmes de tout âge, les médecins incluent également:

  • constipation chronique et syndrome de l'intestin paresseux;
  • faible teneur dans le régime alimentaire d'aliments riches en fibres (céréales, céréales, légumes verts, légumes, fruits);
  • ingestion de corps étrangers susceptibles de blesser les organes du tube digestif et de la cavité abdominale (pépins de raisin, os de poisson);
  • adhérences présentes dans certaines maladies chroniques: annexite, cholécystite, colite, etc.

Faites attention! Dans certains cas, l’appendice carcinoïde peut être la cause d’une inflammation aiguë. C'est une tumeur potentiellement maligne caractérisée par une croissance lente. L'activation de médiateurs inflammatoires, en grande quantité contenue dans les muqueuses de l'annexe, peut également conduire à une appendicite.

De quel côté est l'appendicite chez les femmes

Le syndrome douloureux est le principal signe typique de l'appendicite, mais il n'est pas toujours possible de le diagnostiquer correctement. L'attaque chez les femmes commence généralement par une douleur légère, concentrée dans la région épigastrique. C'est une zone d'espace épigastrique située dans la partie supérieure de l'abdomen. Chez certaines femmes, la douleur peut être localisée au centre de l'anneau ombilical ou dans la région ombilicale. Dans les 10-12 heures, la douleur retient généralement son intensité et commence à s'intensifier 1-2 jours après le début de l'attaque. La nature des sensations que la plupart des patients décrivent comme une douleur intermittente causée par des crampes avec de courtes périodes de silence. L'intensité de la douleur au cours de la première journée reste dans des limites modérées.

Un symptôme typique de l'inflammation de l'appendice vermiforme est le déplacement de la douleur dans la région iliaque droite. Environ 13% des patients ressentent immédiatement une gêne lors de cette projection, mais un tel tableau clinique n’est pas considéré comme typique des cas classiques d’appendicite catarrhale. Les femmes dont le seuil de douleur est faible peuvent décrire la douleur comme étant une douleur renversée ou qui l'entoure, sans spécifier d'emplacement précis ni déterminer le point de la douleur maximale.

Les sensations désagréables lors de l'appendicite sont aggravées par tout effort physique, par exemple un changement de position du corps ou la marche, de sorte que la femme tente de prendre une position couchée (du côté droit), dans laquelle la douleur diminue un peu. Il est possible de reconnaître une crise d'appendicite par la posture caractéristique lorsqu'une femme tente de décharger les muscles abdominaux en menant ses genoux vers l'abdomen. Cette situation s'appelle la «position fœtale» et est considérée comme l'un des principaux signes d'inflammation aiguë.

Où peut être localisée la douleur avec une inflammation de l'annexe

C'est important! L'attaque de l'appendicite commence toujours par une douleur, qui est le plus souvent de nature spastique et qui ressemble à une douleur causée par des crampes. Si des symptômes d'intoxication ou un état fébrile deviennent les premiers symptômes de la pathologie, et seulement après l'apparition de cette douleur sourde ou coupante, il s'agit probablement d'une gastro-entérite - inflammation aiguë combinée de l'estomac et des intestins.

Symptômes de l'appendicite chez les femmes

Les premiers signes d'appendicite chez les femmes

Comme l'appendicite a une symptomatologie assez diffuse, ses symptômes sont souvent perçus comme des symptômes de maladies gynécologiques, en particulier si la femme souffre d'une pathologie chronique et risque de développer des complications du système urinaire. Par conséquent, il est très important de connaître les symptômes de l'appendicite et de pouvoir les comparer aux signes d'autres maladies, car les appels tardifs à une aide médicale peuvent entraîner une inflammation diffuse de l'espace péritonéal et la mort d'une femme suite à un choc infectieux toxique ou douloureux, ainsi qu'une septicémie.

Manque d'appétit

L'appétit chez la plupart des patients disparaît simultanément avec l'apparition de la douleur. La cause de ce trouble est l’intoxication croissante, contre laquelle une femme peut éprouver une faiblesse et une somnolence incompréhensibles. Chez de nombreux patients, les performances et la concentration sont fortement réduites, ce qui les oblige à arrêter de travailler ou d’accomplir leurs activités quotidiennes. En raison d'un manque d'appétit, il peut y avoir une légère perte de poids. Si le poids corporel est réduit de plus de 800 g par jour, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin, car le développement de la déshydratation aiguë est possible.

Manque d'appétit - l'un des signes de l'appendicite

Premières manifestations d'intoxication

La nausée au cours de l'inflammation de l'appendice est permanente et augmente avec la progression de la maladie. Le symptôme atteint son maximum le deuxième ou le troisième jour du processus inflammatoire, après quoi un léger affaiblissement des symptômes peut être observé. Vomissements dans l'appendicite n'est pas considéré comme un symptôme typique et peut survenir 1 à 2 fois - le premier ou le deuxième jour de l'inflammation.

La nausée peut signaler une appendicite

Est-ce que la température augmente?

En cas d'appendicite catarrhale, la température corporelle chez la plupart des patients reste dans la plage normale et dépasse rarement la limite inférieure de l'infra-fébrile. Dans certains cas, le patient peut être atteint d'une fièvre sous-fébrile, apparaissant généralement le deuxième jour de la maladie, mais une augmentation de plus de 38 ° pour l'appendicite n'est pas caractéristique. Si le thermomètre dépasse cette limite, le risque d'inflammation phlegmoneuse ou gangréneuse est élevé.

Inflammation de l'annexe chez la femme

Changer de tabouret

Les selles présentant une inflammation de l'annexe changent également. La grande majorité (plus de 60%) des femmes se plaignent de constipation et commencent 2 à 3 jours avant le début de l'attaque. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ne suivent pas de régime et qui admettent des inexactitudes dans leur régime alimentaire, qui consomment peu d'aliments contenant des fibres et qui souffrent de troubles chroniques du tractus gastro-intestinal. Constipation accompagnée d’accumulation de gaz dans les intestins, ballonnements, décharge d’un grand nombre de gaz à forte odeur désagréable.

La diarrhée est moins typique de l'appendicite. La chaise peut avoir une consistance mousseuse ou aqueuse, de couleur jaune pâle. Une odeur putride, des traînées de sang et du mucus devraient être absents. La diarrhée dans l’inflammation de l’appendice, contrairement à la constipation, survient le premier jour de la crise, et le nombre de matières fécales peut aller jusqu’à 10 fois par jour.

Avec une inflammation de l'appendice, la plupart des femmes se plaignent de constipation.

La violation des selles en pathologie est également accompagnée d'autres symptômes, parmi lesquels peuvent être:

  • douleur spastique lors du passage des matières fécales dans le rectum;
  • douleur après les selles;
  • tension des muscles abdominaux non seulement pendant l'effort, mais aussi au repos.

C'est important! Il est strictement interdit de prendre des médicaments (laxatifs, analgésiques, etc.) en cas de suspicion d'appendicite, car cela pourrait rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct et retarder la fourniture d'une assistance vitale.

Vidéo - Symptômes d'appendicite

Changement de la diurèse quotidienne

L'appendicite aiguë est souvent accompagnée d'une déshydratation du corps, qui se manifeste par une modification de la diurèse quotidienne - le volume d'urine excrété par jour. Une femme peut ressentir une soif constante, la peau et les muqueuses deviennent sèches et pâles. Le nombre de mictions augmente tandis que le volume d'urine diminue progressivement. Le deuxième ou le troisième jour, il se produit une fausse envie de vider la vessie. La miction avec une appendicite n'est pas douloureuse, l'apparence de l'urine ne change pas.

Changements dans le coeur et les vaisseaux sanguins

Les symptômes du système cardiovasculaire n'apparaissent pas chez toutes les femmes, mais il est impossible d'exclure ces signes du tableau clinique de la maladie, car leur prévalence reste assez élevée - au moins 20 à 25%. Le patient peut éprouver un essoufflement, une difficulté à respirer, une accélération de la fréquence cardiaque.

Les autres signes de ce groupe clinique sont:

  • diminution de la pression artérielle (chez les femmes souffrant d'hypotension, une crise hypotonique peut se développer);
  • des vertiges;
  • changement de fréquence cardiaque;
  • sueur froide et collante.

C'est important! Avec l'apparition de douleurs au cœur, la «nitroglycérine» est autorisée, mais cela doit être signalé aux médecins qui arrivent, et tous les symptômes décrits en détail doivent également être traités.

Vidéo - Symptômes d'appendicite chez les femmes

Comment reconnaître une attaque chez la femme enceinte?

Le diagnostic du processus inflammatoire pendant la grossesse est une tâche difficile. Cela est dû en grande partie au fait que des douleurs d'étiologies diverses au cours de la grossesse sont souvent perçues comme une manifestation des processus physiologiques se déroulant dans le corps de la future mère sous l'influence d'hormones. La prévalence de la pathologie chez les femmes enceintes est faible (pas plus de 1 à 3%), mais de tels cas sont toujours possibles. Il est donc important de connaître les principaux symptômes de la maladie et de ne pas essayer d'étouffer la douleur avec des pilules, mais d'appeler immédiatement une ambulance.

La manifestation principale de la pathologie dans cette catégorie de patients est le syndrome d '"abdomen aigu", caractérisé par une douleur abdominale aiguë, qui se déplace progressivement vers la région de l'hypochondre droit et suit une évolution douloureuse constante. Le diagnostic du syndrome dans les stades ultérieurs est entravé par l'affaiblissement naturel des muscles du péritoine, ce qui ne permet pas de révéler la tension des parois abdominales typique de l'appendicite. La détermination difficile de la localisation de la douleur peut également rendre le diagnostic difficile, car de nombreux organes abdominaux sont déplacés sous la pression d'un utérus et d'un fœtus en croissance.

Symptômes d'appendicite aiguë chez la femme enceinte

C'est important! Il est presque impossible de diagnostiquer une appendicite chez la femme enceinte à la maison. Par conséquent, toutes les femmes souffrant de syndromes douloureux de toute étiologie sont hospitalisées à l'hôpital pour un diagnostic matériel. L'appendicectomie est utilisée pour traiter l'appendicite à tout moment pendant la grossesse.

Le lieu de l'appendicite pendant la grossesse

Traitement: chirurgie et médicaments

La principale méthode de traitement de l'appendicite est la chirurgie. Les patients dont les signes pathologiques durent moins de 5 à 7 jours sont dirigés vers une hospitalisation et une préparation au traitement chirurgical. À ce stade, une solution saline intraveineuse est indiquée, ainsi qu'un traitement avec des antibiotiques du groupe des macrolides ou des céphalosporines énumérés dans le tableau.

Antibiotiques pour le traitement conservateur de l'appendicite (y compris après une chirurgie)

http://stomach-info.ru/bolezni-kishechnika/appendicit/pervye-priznaki-appendicita-u-zhenshhin.html

Comment identifier une appendicite chez les femmes - les principaux signes

L'appendicite est accompagnée de symptômes désagréables. Cependant, les femmes distinguent les caractéristiques de leur apparition à différents stades de la vie. Il est associé à la naissance du fœtus et à l'accouchement. Les facteurs de développement sont les suivants: modifications de la microflore, localisation de l’annexe du caecum ou dommages mécaniques. Les signes chez le sexe faible sont similaires au cours d'autres maladies dans la partie gynécologique. Par conséquent, vous devez connaître les caractéristiques des symptômes de l'appendicite chez les femmes à l'une ou l'autre période de sa vie.

Quelles sont les causes de l'appendicite chez les filles et les femmes?

La localisation du processus inflammatoire peut être comprise à partir de la localisation de la douleur. L'inconfort ne commence pas par un malaise aigu, mais par une douleur modérée dans la partie épigastrique. La région est située dans la région épigastrique au sommet de l'abdomen. Dans certains cas, le principal symptôme de l'appendicite chez la femme adulte se fait sentir au centre du nombril ou à proximité.

Le symptôme de douleur persiste pendant 12 heures. Le malaise reste à sa place. Cependant, le symptôme apparaît par intermittence et des crampes. Le syndrome douloureux augmente après 24 heures ou 2 jours, selon l’ampleur des dégâts.

Les causes de l'inflammation chez le sexe faible sont un changement de localisation ou un déplacement de l'appendice. Sinon, il y a un dysfonctionnement de l'appendice et un déséquilibre de la microflore dans le côlon. Parfois, la cause est une inflammation de l'épithélium lymphoïde.

Lorsque les symptômes sont détectés au stade initial de la maladie, l'inflammation est traitée avec des antibiotiques. Dans la plupart des cas, le traitement chirurgical est réalisé avec le retrait de l’appendice. L'inflammation de l'annexe se produit non seulement en raison de facteurs physiques, mais également en raison de causes psychosomatiques. L'apparition de la peur chez les patients, en particulier la peur d'une inflammation de l'appendice après un certain temps, devient une réalité.

Caractéristiques de la manifestation

Les symptômes de l'appendicite chez les femmes adultes sont accompagnés de manière inégale pendant la période de procréation et à l'âge adulte. Un certain nombre de manifestations se produisent quelque temps après le début du processus inflammatoire. Une fois diagnostiqués, ils sont confondus avec la manifestation de maladies gynécologiques et autres des organes internes.

Tableau clinique primaire

Les premiers signes d'appendicite chez la femme se manifestent par des sensations désagréables dans l'abdomen. Le syndrome douloureux est intense et se manifeste tout au long du péritoine. Un malaise est ressenti dans le nombril. Lorsque cela prend 6 heures ou 30 minutes après l'apparition de la douleur, le symptôme migre vers le côté droit et parfois vers le bas du dos. L'inconfort dure environ 2 jours. L'intensité de la douleur augmente ou diminue.

Lorsqu’un examen médical est effectué, l’inconfort est observé autour du nombril. Le degré d'inconfort dépend du seuil de douleur du corps féminin. Si le symptôme est localisé dans une partie pendant une longue période, il se produit alors une augmentation de l'inflammation. Cela conduit à la propagation de la lésion de l'appendice, de la cavité abdominale et du film.

Tableau clinique général

Les principaux symptômes de la maladie chez le sexe faible, à l'exception des douleurs abdominales, sont les suivants:

  • refus de manger;
  • la température corporelle atteint 38 ° C;
  • accès de nausée;
  • la constipation;
  • vomissements;
  • miction incontrôlée;
  • forte formation de gaz (flatulences);
  • selles molles;
  • bouche sèche;
  • plaque blanche sur la langue.

L'emplacement initial du symptôme de douleur s'étend sur tout l'abdomen au fil du temps. Si le symptôme est apparu après 12 heures, cela indique une violation de l'intégrité de l'annexe. Chez les filles, la maladie est accompagnée du tableau clinique de Gendrinsky. Cela se manifeste dans le diagnostic utilisant la palpation. Le médecin appuie dans la zone située sous le nombril. Dans ce cas, le patient doit être dans une position couchée. Pour confirmer les préoccupations grandira un symptôme désagréable. Une fois que le patient s'est levé, la douleur est forte. Ensuite, les organes de l'accouchement sont impliqués dans la maladie et les symptômes correspondants apparaissent.

Les patients plus âgés présentent le symptôme de Shchetkin Blumberg. La symptomatologie est observée après la palpation sous forme de douleur. En outre distinguer caractéristique Promptov. Le symptôme ne survient que chez les patientes âgées de 40 ans et apparaît pendant l'examen de la région vaginale. En outre, la gêne provoquée par l'examen du col utérin. L'apparition du symptôme confirme le développement du processus inflammatoire dans l'annexe du caecum.

Les formes et les types affectent-ils l'évolution des symptômes?

La maladie se déroule en plusieurs étapes. Chez les patients, chaque stade de la lésion est caractérisé par des symptômes. Cependant, l'appendicite chronique n'est pas incluse dans une certaine mesure. Il apparaît donc avec des douleurs dans le côté droit de l'abdomen. L'inflammation chronique de l'appendice s'accompagne d'une migration d'inconfort dans le dos, le bas du dos, l'aine ou la cuisse du côté droit. La transition de la douleur est associée à la localisation de l'appendice dans le péritoine. Le patient est souvent accompagné de selles molles ou, au contraire, de constipation. Parfois, l'appendicite chronique devient aiguë et provoque des nausées ou des vomissements. Les symptômes d'inflammation sont similaires aux maladies du tube digestif. Par conséquent, lors du diagnostic, effectuez un examen complet, y compris les ovaires.

Appendicite catarrhale

La forme simple n'est pas accompagnée de symptômes aigus. Le diagnostic ne donne souvent pas de résultats sur l'évolution de la maladie chez les patients. La douleur n'apparaît que dans le haut de l'abdomen.

Lors de l'examen, un test sanguin, une radiographie, une échographie du péritoine et une laparoscopie sont pris par le médecin. Dans le test, on étudie un indice leucocytaire élevé, ce qui signifie le processus inflammatoire.

Le résultat de la radiographie aide à identifier et à détecter une obstruction de la sortie de l’appendice. L'échographie vise à reconnaître la taille de l'appendice enflammé. Afin d'établir un diagnostic précis de la forme catarrhale de la maladie chez les patients, une laparoscopie est réalisée, où l'appendice du caecum est étudié. L'examen est effectué à l'aide d'un tube inséré dans le péritoine du patient sous anesthésie générale.

Forme flegmoneuse

Lorsque la défaite de l'appendice entre dans cette phase, le syndrome douloureux passe dans l'abdomen supérieur droit. De plus, il y a une augmentation de la température à 37-37,5 ° C et une augmentation du pouls. Réaliser le diagnostic et l'examen du patient est facile. Au cours de la palpation, le médecin appuie sur l’emplacement de l’appendice et présente à cet endroit un symptôme de tension musculaire.

Le type de dommages flegmoneux est une complication possible du processus inflammatoire. Les symptômes apparaissent lors de la libération et de l'accumulation de pus dans l'annexe. Les facteurs de provocation contribuent à la rupture ou à la perforation de l'annexe.

Appendicite perforée

Lorsque les premiers symptômes ne sont pas détectés, le second jour apparaît une inflammation perforante de l’appendice. La symptomatologie à ce stade ne diffère pas du stade catarrhal. La patiente se plaint d'une détérioration de son état général, qui se manifeste par des accès de nausée et de bâillonnement, une faiblesse due à une pression artérielle basse et un gonflement ou une tension de l'abdomen. Le type perforé de la maladie contribue au développement de complications purulentes. Cela inclut souvent les symptômes de la péritonite. Le traitement de cette forme de la maladie inhibe la période de récupération.

Forme gangréneuse

La survenue de nécrose des tissus du processus vermiforme est associée à une évolution aiguë de l'appendicite. Pendant une courte période, l'état du patient est normalisé. Cela est dû au symptôme de la mort des tissus. Ensuite, des symptômes graves avec des frissons et une peau pâle apparaissent. Les palpitations deviennent plus fréquentes et les ballonnements s'accompagnent d'une nouvelle rupture du processus de caecum. Parfois, les patients réparent les spasmes des membres.

Quelle est la différence entre le tableau clinique lorsqu’on porte un fœtus?

Chez les femmes enceintes dans le corps est une restructuration à ce stade de la vie. En raison de processus complexes, le risque de lésions augmente. Pendant cette période, l'utérus augmente de taille et restreint les autres organes, ce qui entraîne une compression de l'appendice du caecum.

Par conséquent, les signes d'appendicite chez les femmes adultes se manifestent comme suit:

  • haut de l'abdomen douloureux;
  • la gêne menteuse augmente;
  • lorsque vous cliquez sur l'emplacement du processus du symptôme de caecum no.

Pendant la grossesse, déplacement de l’appendice vers l’organe digestif. Par conséquent, le principal symptôme est situé dans l'abdomen supérieur droit. En position ventrale, l'utérus appuie contre l'appendice. Cela contribue à augmenter l'inconfort. Les symptômes communs chez le sexe faible dans une position sont prononcés immédiatement ou apparaissent après un certain temps.

Comment est le diagnostic?

Pour le diagnostic, le patient est dirigé vers un chirurgien ou un gynécologue. Tout d'abord, le médecin procède à un examen qui contribue à la conclusion préliminaire de la maladie. Pour effectuer un diagnostic précis de l'appendicite chez les femmes, envoyé à un certain nombre d'études.

L'examen implique la palpation de l'abdomen. Sur la base des résultats de la pression dans l'une ou l'autre partie avec la manifestation d'une gêne, le chirurgien détermine l'emplacement de l'appendice.

Effectuez ensuite les méthodes de diagnostic suivantes:

  • échographie du péritoine;
  • Scanner;
  • IRM
  • endoscopie;
  • tests sanguins et urinaires généraux.

En termes de test avec la défaite de l'appendice, il y a une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes. Une augmentation du taux de leucocytes est observée. Il symbolise le flux d'inflammation dans le corps. Le stade initial de la maladie ne se reflète pas dans les analyses. Des résultats urinaires sont nécessaires pour exclure les infections du système génito-urinaire. Dans d'autres processus inflammatoires, le niveau de leucocytes et de globules rouges augmente. Lorsque la maladie survient, ces signes ne sont pas enregistrés dans les résultats.

Si le diagnostic est difficile à établir, une laparoscopie est réalisée. Il aide à déterminer l'évolution de la maladie et les modifications de l'appendice du caecum. La procédure est effectuée à l'aide d'une caméra, qui est insérée dans le péritoine à travers l'incision. En outre, effectuez le retrait de l'appendice par la bouche ou l'œsophage.

Pourquoi le diagnostic pose-t-il des difficultés?

Il est difficile de diagnostiquer une appendicite chez les patients pendant la gestation. Cela est dû aux symptômes de la maladie, entrecoupés d'autres inflammations des organes. La survenue de douleurs abdominales est associée au mouvement du fœtus. Les médecins sont perdus à cause de l'apparition d'un abdomen dur, ce qui indique une augmentation et un tonus de l'utérus.

Les patients dans la position de la motilité appendiculaire du caecum. Cela rend le diagnostic difficile. Le processus vermiforme touche la paroi de la cavité abdominale en raison du mésentère (film de différentes tailles). L'emplacement d'origine de l'annexe est dans le côté droit. Cependant, à cause du long film, l'appendice devient plus mobile. Par conséquent, la douleur est beaucoup moins présente. Parfois, la localisation de l'appendice atteint les organes du petit bassin et peut faire mal au bas-ventre droit.

Symptôme vomissement associé à une intoxication. Par conséquent, la maladie est confondue avec une obstruction intestinale. Avec une position basse de l'appendice dans le sexe faible peut être attiré avec une grossesse extra-utérine. Si l'appendice migre à l'extrême, le médecin établit par erreur une maladie rénale.

Comment se passe le traitement de l'appendicite chez le sexe faible?

L'apparition des premiers symptômes n'est pas prononcée. Cependant, chaque femme a un seuil de douleur différent. Par conséquent, vous ne devriez pas prendre d'analgésiques. Le traitement de l'appendicite est effectué à l'aide d'une intervention chirurgicale.

Les patients font une opération classique pour supprimer l'appendicite. Dans ce cas, une incision est faite sur le côté droit du péritoine. Le chirurgien opère sous anesthésie locale. Après le retrait de l'appendice sur la peau, il reste une cicatrice pouvant atteindre 10 cm.

Sinon, une laparoscopie est effectuée. Pendant l'opération, 3 petites ponctions sont pratiquées dans le péritoine à l'aide d'un outil - un laparoscope. Si la maladie est compliquée par une péritonite, effectuez les deux opérations. Une fois le processus supprimé, la période de réadaptation commence. À ce stade, on prescrit au patient un régime thérapeutique.

Une intervention chirurgicale peut être programmée. Cela se produit lorsqu'un patient est contre-indiqué dans l'opération pendant une certaine période. L'intervention est différée jusqu'à ce que la menace soit prévenue. Sinon, l'ablation chirurgicale de l'appendice est réalisée. Cela est dû à l'exacerbation de l'appendicite chronique. L'enlèvement est effectué 4 heures après l'admission à l'hôpital. La réactivité est associée au développement rapide de l'inflammation.

L'appendicite chez les femmes est caractérisée par des caractéristiques du cours et des symptômes. Ceci est affecté par la grossesse et d'autres caractéristiques du corps. Par conséquent, les médecins confondent parfois l'inflammation de l'appendice avec d'autres maladies du plancher pelvien, du tube digestif ou des reins. Pour vérifier les symptômes et établir le diagnostic, le chirurgien procède à un examen instrumental supplémentaire. Une fois le diagnostic établi, un traitement chirurgical est prescrit.

http://gastrot.ru/kishechnik/appenditsit-simptomy-u-zhenshhin

Appendicite chez les femmes

Une des pathologies les plus diagnostiquées des organes abdominaux est l'appendicite, une inflammation du petit appendice du cæcum (appendice). Le plus souvent, la maladie survient chez des patients âgés de 20 à 40 ans. Chez les personnes âgées et les enfants, l'inflammation est rarement diagnostiquée. Les signes d'appendicite chez les femmes dus à la présence de plusieurs organes dans le pelvis et la cavité abdominale sont difficiles à reconnaître. Les premiers symptômes de la maladie sont souvent flous et similaires à de nombreuses maladies gynécologiques. Des problèmes dans l'utérus, ses trompes et ses ovaires peuvent provoquer des modifications inflammatoires de la vessie, de l'urètre et des intestins, une compression des conduits digestifs et éventuellement conduire à des modifications pathologiques de l'annexe. Il est très important de reconnaître la maladie à temps et d'obtenir une assistance médicale qualifiée.

Signes de maladie

Les premiers symptômes de l'appendicite chez les femmes s'observent dans le contexte d'un état de santé général normal. Le plus souvent, des douleurs abdominales apparaissent le soir ou la nuit.

Les symptômes de l'appendicite chez la femme adulte diffèrent des manifestations de l'inflammation du processus du caecum chez la jeune fille. Ils ont constamment la nausée, mais ils craignent rarement les vomissements, un changement de caractère des selles, des crampes douloureuses du côté droit de l'abdomen (observables dans les côtes, le bas du dos, la cuisse droite, autour du nombril), qui augmentent avec l'effort physique, les éternuements, la toux. La température est généralement dans la plage normale, peut-être même en baisse. Selon l'emplacement de l'appendice sur l'appendicite, d'autres symptômes peuvent indiquer:

  • perte d'appétit;
  • à langue jaune;
  • augmentation de la température corporelle jusqu'à des indicateurs sous-fébriles (37-38 degrés);
  • peau sèche et muqueuses;
  • flatulences;
  • des frissons;
  • la tachycardie;
  • mictions fréquentes et douloureuses;
  • des ballonnements;
  • faiblesse générale.

Les symptômes les plus communs de l'appendicite chronique chez les femmes:

  • douleur paroxystique;
  • troubles fréquents des selles;
  • pendant les exacerbations, on observe des nausées et des vomissements.

Chez la femme enceinte, en raison de modifications dues à la croissance du fœtus et à la position normale des organes internes, les premiers signes d'appendicite sont souvent bénins. Les sensations de douleur sont concentrées près des côtes et couvrent progressivement toute la région péritonéale. L'utérus croissant comprime les organes adjacents, perturbe leur fonctionnement. Le bassin, le foie, la vésicule biliaire et le pancréas sont impliqués dans le processus.

Causes de la pathologie

La principale cause de la maladie est un processus congestif dans l'annexe (blocage mécanique de l'ouverture du processus avec des coprolites, des graines, des pierres, des résidus d'helminthes ou de tumeurs). Les autres facteurs provocants peuvent inclure:

  • structure atypique du processus;
  • maladies des organes pelviens;
  • mauvaises habitudes
  • troubles endocriniens;
  • changements hormonaux;
  • stress constant;
  • production de grandes quantités de sérotonine;
  • constipation fréquente.

Classification

Le processus inflammatoire dans l'appendicite passe par plusieurs étapes: catarrhale, phlegmoneuse, gangréneuse et rupture de l'appendice. Pour leur apparition avec une inflammation, cela ne prend que quelque temps.

La première étape est caractérisée par des douleurs abdominales, des nausées et parfois des vomissements. L'étape catarrhale dure 6-12 heures.

Dans les prochaines 24 heures, une période flegmoneuse se développe, l'ulcération commence et l'accumulation de pus dans l'annexe, la température augmente jusqu'à des valeurs subfébriles.

Si le processus pathologique n’est pas diagnostiqué à ce stade, le stade gangréneux commence: la mort des tissus de l’appendice. Sa durée est de 24 à 48 heures.

Diagnostics

L'établissement du diagnostic correct inclut la différenciation obligatoire des autres maladies. L'appendicite chez les femmes présente des symptômes similaires à:

  • cholécystite aiguë;
  • une pancréatite;
  • pyélonéphrite;
  • ulcère d'estomac;
  • rupture des muscles abdominaux;
  • coliques rénales;
  • annexite;
  • les adhérences;
  • gastrite chronique;
  • rupture de kystes dans l'ovaire;
  • grossesse extra-utérine;
  • obstruction intestinale.

L'examen du patient commence par un examen général au cours duquel le spécialiste palpe l'abdomen, collecte l'anamnèse et vérifie la présence d'une inflammation de l'appendice à l'aide de techniques spéciales (Bartholome-Michelson, Obraztsova, Shchetkina-Blumberg). En outre, des procédures de diagnostic sont prescrites pour confirmer l'appendicite chez la femme: analyses de sang et d'urine, échographie abdominale, laparoscopie, parfois scanner, imagerie par résonance magnétique, radiographie de contraste. Vous devrez peut-être un examen gynécologue.

Les tests sanguins de laboratoire montrent une leucocytose et une augmentation de la RSE.

L'analyse d'urine révèle également des changements en présence de pathologie.

Les manipulations restantes sont nécessaires à la différenciation de la maladie.

Traitement

Le traitement du processus pathologique est uniquement chirurgical. Les techniques modernes permettent d'effectuer des opérations sans coupures, en insérant des manipulateurs spéciaux dans la cavité buccale, qui éliminent le processus enflammé. Mais le coût d'une telle opération est élevé.

Par conséquent, une appendicectomie classique ou laparoscopique est généralement réalisée. La première option implique une incision sur le côté droit de l'abdomen. Grâce à lui et effectuer le retrait de l'organe malade. Après le traitement, il reste une cicatrice d'environ 10 cm de long. L'appendicectomie par laparoscopie est réalisée après 2-3 petites ponctions au laparoscope.

En cas de péritonite, le processus inflammatoire est éliminé dans les deux sens, et l'assainissement et le drainage de la cavité abdominale sont effectués. Une cure d'antibiotiques est nécessaire.

La liste de maladie est établie pour la période de 2 semaines à 40 jours. Une hospitalisation après une intervention chirurgicale pour excision d'une appendicite à l'hôpital dure environ 10 jours, avec l'apparition de complications - la période augmente jusqu'à 40 jours.

Complications possibles

Comme toute procédure chirurgicale, une appendicectomie peut avoir des conséquences indésirables. Les complications les plus courantes sont:

  • abcès dans la cavité abdominale;
  • la formation d'adhérences;
  • la péritonite;
  • obstruction intestinale aiguë;
  • nécrose du site de l'organe.
  • infiltrer.

En conséquence, si les femmes développent des symptômes non caractéristiques de l'appendicite ou de la période postopératoire, un avis médical et une assistance sont alors nécessaires.

Prévention

Pour prévenir l’appendicite, il est important d’avoir une alimentation équilibrée et de traiter en temps voulu les maladies du tractus gastro-intestinal et de la région génitale afin de minimiser le risque d’infection du processus. Il est utile de prendre 1 à 2 fois par an en association avec des complexes multivitaminés pour renforcer le système immunitaire. Si possible, évitez le stress prolongé. Il est recommandé d'éliminer les mauvaises habitudes, de mener une thérapie anthelminthique. Dans ce cas, la probabilité d'inflammation de l'appendice du caecum sera considérablement réduite.

Si vous soupçonnez une appendicite, il est interdit d'appliquer un coussin chauffant sur la zone douloureuse, de prendre des analgésiques et des laxatifs, de poser un lavement, d'être traité avec des remèdes traditionnels, de forcer physiquement, de manger et de boire. Il est nécessaire de rechercher des soins médicaux auprès de spécialistes.

http://zhktrakt.ru/appenditsit/appenditsit-u-zhenshhin.html

Publications De Pancréatite