Sang sur les helminthes: indications pour l'analyse et variétés de parasites

L'un des problèmes de santé les plus fréquemment observés chez l'adulte est la détérioration parasitaire du corps. Non seulement cette maladie affaiblit le système immunitaire humain, mais elle entraîne également le développement de nombreux symptômes et pathologies dangereuses.

Selon les statistiques, plus de 92% de la population adulte souffre aujourd'hui d'une invasion d'helminthes par divers agents pathogènes. Parallèlement, dans la plupart des cas, les patients ne réalisent même pas qu’ils sont porteurs de parasites.

De plus, en raison de la nature microscopique des helminthes, il est très difficile de comprendre exactement quand et dans quelles conditions l'infection initiale s'est produite.

Afin de pouvoir identifier la cause d'une lésion parasitaire, une série d'examens, y compris une analyse de sang, est attribuée à la personne.

Types de parasites

Avant de donner du sang à des vers à un adulte ou à un enfant, il faut dire qu’un assez grand nombre de parasites très différents peuvent vivre dans le corps humain. Dans le même temps, le nom "helminthes" est générique. Il fait référence au nom commun d'organismes parasites capables de mener une vie active avec une personne.

Les types de parasites les plus courants présents dans le corps humain sont les suivants:

  • Vers ronds. Ce parasite est localisé dans les intestins du patient. Ascaris peut être observé chez les enfants et les adultes. Avec une forte négligence, un ascaris adulte peut atteindre une longueur de 45 cm.
    Parce que les vers ronds n’ont pas de fixations, ils se déplacent librement dans la cavité intestinale. Ces parasites ne vont pas avec les matières fécales, ce qui complique grandement le processus de diagnostic.
  • Trichinella est un ver rond qui se sent bien dans l'intestin grêle et les muscles. Au cours d'une lésion lourde, le patient développe une maladie appelée trichinose infectieuse.
  • L'échinocoque est un parasite appartenant à la classe des ténias. Il pénètre dans le corps humain à partir d’animaux et forme un kyste, qui à son tour peut se composer de nombreuses couches. Cette éducation peut être une personne au fil des ans.
  • Toksokaroz. L'infection par un parasite similaire est observée lorsque les œufs de toxcar sont avalés avec la nourriture ou l'eau affectée. En outre, la maladie se transmet lors de contacts avec des animaux malades.
  • Chaîne de porc. L'infection se produit lorsque la viande de porc mal transformée. Dans le même temps, l'intestin grêle est affecté chez une personne, ce qui entraîne diarrhée, nausée, douleur, faiblesse et autres symptômes désagréables.
  • Lamblia Ces parasites ont deux formes d’activité vitale: le trophozoïte et le kyste. Les lamblia pénètrent dans des aliments mal lavés, de l'eau ou de la viande ayant subi un traitement thermique insuffisant. La lambliose provoque des symptômes extrêmement désagréables chez l'homme.

Quel est helminthiasis dangereux

Il faut immédiatement noter que les dommages causés par les trous de ver sont dangereux non seulement parce qu’ils provoquent des systèmes désagréables chez l’homme, mais aussi par les conséquences que peut entraîner un patient après une infection par de tels parasites.

Ainsi, si vous ne traitez pas les helminthiases, les processus digestifs de la personne sont perturbés, l'immunité est grandement affaiblie, il y aura un épuisement général du corps et une mauvaise absorption des substances bénéfiques.

De plus, en cas de dommages parasitaires graves, le patient peut subir une perte de vision, des troubles du système nerveux central, une mauvaise coordination, voire des résultats détaillés. En outre, développent souvent des signes d'intoxication mettant en jeu le pronostic vital, qui sont extrêmement négatifs pour la santé du patient.

Les parasites chez les enfants peuvent entraîner des caprices, une croissance médiocre et un gain de poids.

Symptômes pour lesquels l'analyse est assignée

Le sang pour les helminthes est principalement indiqué par l'apparition de toux sèche, de nausées et de vomissements persistants, de diarrhée, de douleurs abdominales et d'éruptions cutanées allergiques. Cette étude est toujours prescrite par le médecin, qui procède à l'examen initial du patient et en collecte les antécédents.

Les signes supplémentaires dans lesquels du sang peut être prescrit pour les vers sont:

  • Troubles du sommeil, irritabilité et perturbations générales du système nerveux central.
  • Température corporelle élevée.
  • Perte de poids nette et faiblesse musculaire.
  • Déficience visuelle et ongles cassants.
  • Faiblesse persistante et foie hypertrophié.
  • Maux de tête et prédisposition d'une personne aux maladies virales.
  • Démangeaisons dans la région anale.

Il est important de savoir que certaines formes de lésions parasitaires pendant assez longtemps peuvent survenir sans aucun symptôme et ne se manifestent pas. Dans ce cas, le patient peut même ne pas deviner son problème.

Par exemple, les premières manifestations de l'échinococcose ne se produisent que six mois après l'infection, alors que les parasites se sont déjà «installés» dans le corps et ont commencé à gagner leur vie de manière active.

Préparation à la livraison

Pour que le test sanguin soit aussi précis que possible, vous devez le préparer correctement. Ainsi, douze heures avant le prélèvement de sang, on ne peut rien manger (l'analyse est prise à jeun). Aussi, la veille de l'étude, il est nécessaire d'arrêter de fumer, de boire de l'alcool et de manger des aliments gras.

Une semaine avant l'analyse, il est important d'éviter le stress et les efforts physiques excessifs. Pendant trois jours, vous devez arrêter de prendre vos médicaments.

Recherche sur les helminthiases: caractéristiques de la procédure et méthodes d'analyse

Les indications pour les infections à helminthes peuvent être très différentes. Ainsi, ce diagnostic doit être effectué dans les cas d'inflammation des reins, d'hépatopathie, de nombre élevé de globules blancs et d'impuissance chez l'homme. L'étude concerne également les femmes présentant des saignements utérins, une inflammation de la vessie, une diarrhée et des menstruations irrégulières.

En outre, des tests préventifs contre les vers sont nécessaires pour les travailleurs exposés à un risque accru d'infection (vétérinaires, personnel médical, employés de cantines, cafés, ainsi que les personnes travaillant dans les jardins d'enfants).

Comment se déroule l'analyse

La recherche sur les infections à helminthes est effectuée en laboratoire. Généralement à cette fin, du sang est prélevé au doigt. Moins de sang est prélevé dans une veine.

Pour un diagnostic plus détaillé des parasites intestinaux, des échantillons de selles peuvent être prélevés sur une personne.

Où faire

Une étude sur les helminthiases est aujourd'hui possible à Moscou, tant dans les cliniques publiques que dans les laboratoires spécialisés privés (Analiz24, Clinique de santé, Centre de services médicaux). À Saint-Pétersbourg, cet événement de diagnostic peut être effectué à la clinique SM, Diabodclinic, Helix.

Délais et coûts

En moyenne, la durée de l'analyse est de deux jours. Dans certaines cliniques publiques, les résultats de la recherche devront être attendus dans un délai de 3 à 5 jours.

Le coût de l'analyse est déterminé par la clinique spécifique et le type de parasites à identifier. Dans ce cas, il est généralement moins coûteux de compléter un ensemble complet de tests de parasites que de faire un test pour chaque parasite à son tour.

Le coût d'une telle analyse (pour un type de parasite) est de 500 à 600 roubles.

Déchiffrer les résultats

Cette méthode de diagnostic repose sur la détection d'anticorps anti-parasites dans l'organisme. À cette fin, des systèmes de test spéciaux détectent les anticorps des classes IgA et IgG.

Lors de la récente infection chez l'homme, des anticorps IgM sont détectés.

Dans les helminthiases chroniques, une personne a une teneur élevée en anticorps IgG.

Les helminthiases aiguës sont établies lorsqu'un anticorps à haute IgM est détecté.

Avec un niveau accru d'anticorps IgM et IgG, le patient est diagnostiqué avec une exacerbation de lésions chroniques d'helminthes et un processus inflammatoire.

Les résultats négatifs indiquent qu'il n'y a pas de parasite spécifique dans le corps humain.

Traitement et mesures préventives

Le traitement des helminthiases à l'état négligé du patient doit être effectué à l'hôpital sous surveillance médicale. Une forme plus légère de la maladie peut être traitée à la maison.

Traditionnellement, les médicaments suivants sont utilisés pour traiter une lésion parasitaire:

  • Moyens pour la normalisation des intestins (Linex, Bifiform).
  • Complexes de vitamines.
  • Immunomodulateurs.
  • Absorbants
  • Antihelminthiques (Vermox, Nemozol).

En outre, une personne devrait se conformer aux aliments diététiques, arrêter de fumer et boire de l'alcool.

La prévention des lésions parasitaires consiste avant tout à maintenir l'hygiène des mains. Ainsi, il est nécessaire de se laver les mains avant chaque repas, après le contact avec les animaux ou tout simplement en sortant.

Un traitement thermique approprié des aliments doit être effectué et les fruits et légumes doivent être soigneusement lavés avant d'être consommés.

Tous les six mois, il est important de passer un examen de routine par un médecin et de passer un test de dépistage des helminthes. Pour les animaux domestiques, vous devez pratiquer le déparasitage.

Les jeunes enfants doivent être conscients de l'hygiène dès leur plus jeune âge. Il est également nécessaire de surveiller la qualité de l'eau consommée. Il doit être passé à travers le filtre et bouilli.

Il est strictement interdit de nager dans des étangs dont la pureté est discutable.

http://med88.ru/glisty/krov-na-gelminty/

Test sanguin pour les vers

Dans le diagnostic et le traitement de nombreuses maladies, les experts prescrivent certains types de tests. L'une des études les plus fiables et les plus fiables sur la détection de l'infection à protozoaires est un test sanguin destiné aux vers helminthiques. Le dosage immunoenzymatique unique offre une opportunité précise d’identifier plusieurs maladies parasitaires chez l’homme. En se basant sur le nom du test sanguin, il devient évident que des cellules protectrices du corps sont impliquées dans l'étude. Dans le cas d'infection par les helminthes, la composition du sang varie considérablement et vous pouvez voir tous les indicateurs et leurs variations. Le test ELISA est plus efficace que les tests d’urine, de selles ou de grattage.

Quand et à qui est-il prescrit un test sanguin?

Dans l'analyse du sang pour la détermination de l'infection à helminthes chez une personne, le médecin traitant prend en compte un certain nombre de symptômes qui dérangent le patient. Les plus communs parmi eux sont:

Perte d'appétit

  • une diminution marquée de l'immunité (rhumes fréquents, bronchite, faiblesse générale du corps);
  • perte d'appétit;
  • maux de tête fréquents;
  • détérioration de la peau (pâleur, sécheresse, desquamation, zones plus claires de la peau, ainsi que d'autres maladies du derme);
  • dysfonctionnement intestinal (constipation, diarrhée, ballonnements);
  • démangeaisons et inconfort dans l'anus;
  • perte de poids significative.

Chez certaines personnes, l'infection à helminthiases est implicite et de nombreux signes peuvent être absents, mais ils doivent également être examinés. Un test sanguin pour les helminthes doit réussir:

  • Employés d'établissements scolaires et préscolaires, d'usines de traitement de la viande et d'autres entreprises du secteur de la restauration et de la production alimentaire.
  • Les personnes qui se préparent à rester sous la surveillance d'un patient d'un établissement médical.
  • Les enfants inscrits dans des organisations scolaires et préscolaires.

Qu'est-ce que l'helminthiase?

Les helminthiases sont appelées maladies insidieuses, qui se manifestent de manière très aiguë ou peuvent évoluer en phase chronique. Cette maladie est causée par l'ingestion d'helminthes dans le corps humain ou, dans le langage courant, de vers. Les parasites les plus courants et les plus dangereux pour la santé humaine sont les oxyures et les ascaris.

Les oxyures sont des vers ronds dont la longueur peut atteindre 12 mm. Ces parasites ont une structure assez spécifique, ce qui leur a valu leur nom. L’infestation par les oxyures est le résultat du non-respect des règles d’hygiène élémentaires. Les œufs d'helminthiques peuvent se trouver dans de l'eau non traitée, un aliment cuit dans des conditions sanitaires inappropriées. L'infection par des vers est une conséquence des «mains sales» d'une personne. Lorsque les infections à helminthes pénètrent dans le corps, elles infectent d'abord l'intestin grêle. Après cela, les parasites migrent vers d’autres parties de l’intestin et continuent à proliférer activement, ce qui entraîne le développement de l’entérobiose.

Les vers ronds sont également des parasites de la famille des ascaris, leur taille n’est pas facile à impressionner et même à faire peur. Les individus matures atteignent parfois une longueur de 40 cm.Le présence d'helminthes et de ses œufs dans les organes peut non seulement être un enfant, mais également un adulte:

  • dommages au foie;
  • destruction des parois des vaisseaux intestinaux;
  • dysfonctionnement du pancréas et d'autres organes internes.

Les trichinas sont non moins graves et désagréables pour le corps humain. En règle générale, de tels vers peuvent s’installer dans n’importe quel organe et, par conséquent, les infections par helminthiases sont très graves. Le pancréas et les canaux biliaires affectent la douve du chat. Il est plutôt difficile de diagnostiquer les helminthiases car les symptômes de la pathologie peuvent être similaires à ceux d'autres maladies de ces organes. Par conséquent, pour détecter une infection, vous ne pouvez appliquer qu'un test sanguin aux anticorps anti-helminthes.

Déchiffrement du test sanguin pour les vers

Est-il possible de déterminer la présence d'infestation de vers par analyse sanguine? Cette étude nous permet de procéder à une évaluation générale de l'état des défenses de l'organisme et d'identifier les caractéristiques quantitatives et qualitatives des propriétés des cellules responsables de l'immunité. La combinaison de ces indicateurs détermine la présence de parasites dans le corps humain. L'analyse des vers fonctionne sur le principe de la détection des protéines caractéristiques par les anticorps du sang. Ces anticorps s'appellent des immunoglobulines; ces cellules commencent à être produites de manière intensive si des éléments étrangers apparaissent dans le corps humain, y compris des protozoaires. Un test sanguin pour les vers et son exactitude dépend de:

  • espèces parasites;
  • la concentration des helminthes et de leurs œufs dans le sang et les organes;
  • activité de reproduction.

L'interprétation de l'essai immunoenzymatique est en mesure d'indiquer la présence de divers types d'anticorps et d'antigènes - les helminthes et leurs produits métaboliques. Un test sanguin pour les helminthiases montre:

  • immunité négative à l'infection;
  • la présence d'un processus infectieux aigu;
  • exacerbation ou présence d'une infection chronique;
  • récupération du corps.
Test sanguin pour les vers

Pour déterminer ces caractéristiques, la notation suivante est utilisée: JgM, JgG, JgA. Les signes +/- marquent un résultat positif ou négatif. Le sang pour les anticorps anti-helminthes permet non seulement de détecter la présence de la maladie, mais également de reconnaître le type de virus le plus simple qui est entré dans le corps humain. Cela aidera le spécialiste à prescrire un traitement compétent.

Le taux d'hémoglobine est un indicateur informatif d'un test sanguin pour la recherche de vers chez les adultes et les enfants. Avec l'infestation de vers, l'hémoglobine est réduite de manière significative et le patient développe une anémie. Cela est dû au fait que les protozoaires se nourrissent du sang de leur hôte et détruisent la vitamine B12. Les toxines et les substances nocives que les parasites sont libérées dans le corps affectent de manière déprimante le système circulatoire humain et la production de cellules sanguines. Le développement de l'anémie chez un petit enfant indique toujours une infection par les helminthes.

L'hémoglobine dans le sang diminue quand on parasite les ascaris, car les individus matures de cette espèce peuvent consommer jusqu'à 40 ml de sang. Dans de tels cas, la personne ressent une faiblesse générale, une somnolence et des maux de tête. La peau du patient est pâle.

Le taux d’éosinophiles est un autre indicateur de la présence de vers dans les tests sanguins. Avec les infections à helminthes, ces cellules sont significativement élevées. L’éosinophilie se développe suite à l’entérobiose, à l’ascaridiase, à l’ankylostome et à d’autres maladies associées à une infection parasitaire. Les patients sont souvent soumis à des examens radiologiques, car certains vers ont une phase de développement pulmonaire et ont un effet négatif sur le travail de ce système. En cas de suspicion d'ascariose, les spécialistes prélèvent également des expectorations, car le matériel peut révéler la présence de larves de parasites. Avec les vers, un signe clair est une augmentation du niveau de leucocytes dans le sang d’une personne.

Comment se préparer à l'analyse de sang pour les vers

Comme pour tous les tests sanguins, le test de la pastille est effectué le matin, l'estomac vide. Pour la préparation avant l'analyse, il est nécessaire d'exclure l'utilisation de tous les médicaments et antibiotiques. Cela devrait être fait à l'avance dans 2 semaines. Un jour avant les tests de dépistage des vers, vous ne devez pas consommer de drogues ni d’alcool, car les résultats de l’enquête seront certainement faux. Pour l'étude devrait prendre environ 3-5 ml de sang veineux.

Il convient de noter que le test sanguin ELISA pour les helminthes (ELISA) est une méthode assez sensible et n’est pas l’une des moins chères. En outre, tous les laboratoires ne disposent pas des réactifs nécessaires à de telles recherches.

Test ELISA pour le sang d'helminthes

Méthodes alternatives pour les vers

L’hémotétest est un autre test permettant de déterminer la présence de protozoaires dans le corps. Cette étude est apparue assez récemment et n'a pas encore reçu de commentaires sans équivoque positifs de spécialistes. Mais l'un des avantages importants de cette méthode est que la recherche est effectuée avec du sang «vivant». Pour un hémotest, vous avez juste besoin d'une goutte de sang capillaire de votre doigt. Le matériel est immédiatement examiné au microscope à fond noir. Le comportement exact des cellules sanguines et leur comportement en ce moment peuvent être observés sur un moniteur spécial.

Cette méthode unique fournit une occasion d’en savoir plus sur l’état de l’immunité humaine, son foie, son taux de sucre, la présence de champignons et de bactéries. Gemotest reconnaîtra le niveau d'hormones, une tendance à une crise cardiaque et, surtout, la présence de nombreuses espèces d'helminthes, de larves d'Ascaris et d'autres protozoaires. Le sang pour les vers peut également fournir des informations sur la présence de dysbiose et de paludisme.

Avant l'étude ne peut pas manger pendant deux à trois heures. Le spécialiste analyse le sang pour les helminthes au cours de la période d'observation. L’étude elle-même ne dure pas plus de 2 heures.

L'analyse des helminthes peut être réalisée par test de diagnostic PCR. Cette méthode est basée sur l'identification de parasites à l'aide d'informations sur l'ADN humain. Cette méthode est l’une des plus efficaces, car elle vous permet d’identifier l’infection à l’aide de virus simples et variés, ainsi que de chlamydia.

De nombreux experts affirment que le test ELISA relatif aux vers ne peut donner 100% du résultat, contrairement à la méthode PCR, car certains parasites ont une coquille chimique forte et sont recouverts d'une substance spéciale que les cellules immunitaires ne peuvent pas reconnaître. De nombreux vers parasitent dans le corps humain jusqu'à la mort, s'adaptant à la vie avec toutes sortes de ventouses, crochets et autres. Certaines espèces de vers sont capables de se reproduire et sont très prolifiques, ce qui contribue au changement de l'information génétique dans le sang. En d'autres termes, les helminthes deviennent moins vulnérables, ils s'adaptent aux conditions de survie les plus extrêmes, ils sont plus difficiles à identifier et à reconnaître.

Pour l’analyse de la présence de vers, des ultrasons et une tomodensitométrie de la cavité abdominale sont également utilisés. Une échographie et une tomodensitométrie peuvent révéler des symptômes indirects d'infection par des parasites. Une augmentation des ganglions lymphatiques, ainsi qu'un parenchyme irrégulier de la rate et du foie, parlent d'invasion d'helminthes. Un signe direct de la présence de la maladie est l'enchevêtrement des helminthes dans les régions intestinales.

Prévention de l'infection par les vers

Le corps humain est une station qui, avec une forte immunité, est capable de faire face à de nombreuses flores pathogènes sans traitement spécial. Et comme prophylaxie de l’infection par les vers, un certain nombre de mesures simples sont prises pour éviter des tests coûteux et sauver la santé. Tout d'abord, une personne doit prendre des aliments de qualité, éviter les produits d'origine douteuse, être attentive aux fruits de mer salés et fumés, y compris le poisson. Il est important de ne boire que de l'eau purifiée ou bouillie.

Le respect des règles d'hygiène personnelle, le changement quotidien des sous-vêtements et le lavage des mains vous éviteront une infection désagréable et insidieuse des vers.

http://docparazit.com/glisty/analiz-krovi-na-glistov-gelmintov/

Test sanguin pour les helminthes: quel genre de tests sont-ils et que déterminent-ils?

Un test sanguin pour les helminthes, ainsi que pour divers parasites, inquiète beaucoup de gens. Malheureusement, le sang sur les helminthes n’est pas aussi populaire dans les diagnostics cliniques et de laboratoire que d’autres types de recherche. Quel est le problème ici?

La personne qui est venue donner du sang aux helminthes recevra une réponse: «Et pour quels helminthes spécifiques avez-vous besoin d'être testé? Avez-vous besoin d’opistorhi, de vers ronds, de oxyures, de raclures dans les plis périanaux? Avez-vous besoin d'un test sanguin pour les anticorps anti-opistorch? Avez-vous besoin d'un petit kit universel de gros, appelé «helminthiasis», qui ne contient que quatre des analyses les plus fréquemment achetées, par exemple, Invitro Laboratories?

Il n'y a pas d'analyse unique pour les helminthes, mais il existe un grand nombre d'analyses séparées pour chaque type de parasite. Ainsi, les tests sanguins pour les helminthes existent en quantités assez importantes. Quelle est la différence entre eux?

Bactéries et parasites

Afin de traiter ce problème, il est nécessaire d’abord de préciser en quoi les parasites diffèrent des micro-organismes et quelle place occupent les helminthes dans la classification des parasites.

Il se trouve que seuls les êtres vivants multicellulaires qui utilisent un autre organisme, ici l'homme, sont utilisés comme parasites comme habitat pour leur habitat ou comme nourriture. Le parasite le plus hautement organisé et complexe est un vampire - une chauve-souris qui se nourrit du sang d'autres mammifères, étant lui-même un mammifère. Mais ceci est une exception à la règle.

Il semblerait que les microorganismes aient le plus grand droit de s’appeler parasites: les bactéries et surtout les virus. Mais aucun des médecins et des biologistes n’appelle d’agents responsables du choléra, de la borréliose à tiques, de l’hépatite et des parasites purulents. Ils sont appelés bactéries, agents pathogènes, agents pathogènes, virions et autres termes. Il existe également des différences significatives dans les méthodes de diagnostic et dans les différentes options permettant de déterminer la présence de créatures non cellulaires, unicellulaires et multicellulaires dans le corps humain.

Le plus souvent, le milieu initialement utilisé pour le test est le sang. L’étude de ce tissu liquide universel, presque partout pénétrant, présente des avantages. Il peut y avoir un grand nombre de composés différents dans le sang, l’activité vitale de diverses structures biologiques extraterrestres et, enfin, leur matériel génétique. Si le médecin n’est pas au courant jusqu’à la fin des symptômes et s’il ne peut déterminer immédiatement quelle maladie il traite et quel environnement doit faire l’objet d’une analyse spécifique, le sang est tout d’abord examiné ou le milieu à partir du site d’infection prévu.

Si le médecin soupçonne la présence de micro-organismes dans le sang, vous pouvez simplement prendre du sang pour l'hémoculture ou la stérilité du sang. Cette méthode de recherche peut immédiatement apprendre beaucoup. Du sang sera cultivé la culture de l'agent pathogène, et même plusieurs, qui peuvent s'adapter même sur le même milieu nutritif. En conséquence, le chercheur saura exactement quel type de microorganisme existe et se multiplie dans le sang, même si une seule analyse sera effectuée.

Avec les parasites aussi, vous pouvez faire la même chose, mais pas tous. Ainsi, pour le diagnostic du paludisme, qui provoque le plus simple - Plasmodium - la microscopie d’une goutte de sang pendant suffit, mais dans le diagnostic de la dysenterie amibienne, le sang ne vous aidera pas: vous avez besoin d’une analyse des matières fécales.

Vous pouvez en savoir plus dans notre article "Test sanguin pour les parasites."

Et qu'en est-il de la recherche sur les helminthiases?

Qui sont les vers?

Les helminthes sont des parasites appartenant à différents groupes de vers, ils sont aussi communément appelés vers. Ces vers sont plats et ronds. Ils peuvent parasiter pratiquement dans tous les organes et tissus, bien qu'ils se trouvent le plus souvent dans l'intestin humain (ver solitaire de bovin et de porc, ver large, ankylostome, ver rond et oxyure de pin).

Parfois, ils sont situés dans le système de conduits intrahépatiques, par exemple, les douves du chat - opistorhi, ou les douves hépatiques. Dans certains cas, les helminthes se trouvent à l'intérieur des organes et des tissus, formant différentes capsules, telles que l'échinocoque, ou au stade larvaire du ténia du porc - la cysticercose.

Les cysticerques sont capables de former diverses vésicules en croissance qui peuvent se trouver dans le foie, dans le cerveau et même dans les yeux, imitant en grande partie le néoplasme malin en croissance.

De plus, les helminthes au stade de la formation peuvent migrer à travers le corps, pénétrer dans les poumons et leurs vaisseaux, par exemple les vers ronds, ou simplement vivre dans les vaisseaux sanguins, par exemple, sous forme de schistosomes dans le réseau veineux des organes pelviens.

La personne helminthique peut être le propriétaire ultime, et dans ce cas, la reproduction sexuée des vers se produit dans son corps, libérant un grand nombre d'œufs. Dans ce cas, il est nettement préférable de rechercher des œufs d'helminthes. Le fait est que chaque type d’oeuf d’oeuf d’helminthique a ses propres caractéristiques spécifiques et que les assistants de laboratoire sont des parasitologues, même en présence d’un seul oeuf lors de l’examen des tests de selles (opisthorchiase) ou de l’urine (schistosomiase), ils peuvent effectuer un diagnostic précis.

Vous pouvez également trouver utile notre article sur le sujet «Analyses de sang pour les vers et les parasites: méthodes de recherche».

Si les vers, leurs larves, peuvent parasiter tous les organes et tissus humains, alors qu'est-ce qui les empêche de déterminer la fiabilité à 100% en faisant don de sang aux helminthes?

Pourquoi il n'y a pas de test sanguin unique pour les helminthes

Le fait est que, contrairement aux micro-organismes sans prétention qui peuvent se développer sur des milieux nutritifs spécialement créés et qui forment des colonies caractéristiques dotées de propriétés culturelles permettant leur identification précise et fiable, les vers ne laissent presque aucune trace dans le sang. Ils ne sont pas eux-mêmes retrouvés dans le test sanguin, les restes de leurs tissus n'y sont pas non plus présents et il est également impossible de trouver du matériel génétique utilisant la réaction PCR des helminthes, car leurs informations génétiques sont cachées en toute sécurité. Les bactéries sont une cellule unique et, lorsque la destruction de son cytoplasme ou de sa paroi cellulaire, les informations héréditaires vont facilement à l'extérieur et deviennent disponibles grâce aux études de PCR.

Lorsque l'helminthère meurt, il ne pénètre pas dans le sang et ne se dissout pas dans ses composants. S'il se trouve à l'intérieur de l'intestin, il est digéré par nos soins et absorbé sous forme de nourriture après la mort, peu importe à quel point cela peut paraître désagréable. Si elle est encapsulée dans des tissus, elle est entourée d'une capsule fiable qui l'isole tellement du corps qu'elle empêche parfois la pénétration de médicaments anthelminthiques. Un traitement chirurgical est donc nécessaire. Enfin, s'il est parasite dans les canaux intrahépatiques (opistorch), il ne libère alors que des œufs par lesquels il est beaucoup plus facile à identifier que le sang, bien qu'il faille parfois des excréments répétés et des sondes répétées pour obtenir les parasites et leurs œufs. Mais si vous venez au laboratoire, on vous proposera tout de même un test sanguin pour les helminthes. Qu'est-ce qui est déterminé par ces analyses?

Qu'est-ce qui est déterminé dans le sang?

Hélas, la médecine moderne et tous les moyens modernes de diagnostic en laboratoire ne peuvent effectuer que des recherches de type immunitaire: il s'agit de la recherche et de la détermination d'anticorps et du CIC, ou complexes immuns circulants.

Les anticorps sont normalement produits chez tous les patients ayant une immunité normale, saine et forte lors de la première rencontre avec le ver (Ig M) et qui n'apparaissent que lorsque le corps rencontre un type spécifique de parasite. Quelques semaines plus tard (après tout, l'invasion helminthique est un long processus de cohabitation, les vers n'ont aucune raison d'être, comme le botulinum Clostridium, détruisent une personne et récupèrent un corps, puis s'en servent pour se nourrir). L'Igg de classe G commence à dominer. test sanguin pour les vers.

Ainsi, l'un des laboratoires domestiques bien connus propose d'effectuer une analyse complète de plusieurs parasites - la détection des anticorps anti-échinocoque, opistorch, trichinella et des agents responsables de la toxocarose. Séparément, il est possible d'effectuer des analyses pour la détection d'anticorps dirigés contre plusieurs autres espèces de parasites, ensemble ou séparément.

L'analyse des helminthes dans le sang est toujours faite avec précision et spécifiquement, des réactifs spéciaux sont utilisés. Par conséquent, même en théorie, il est impossible de demander de «donner du sang pour des vers» à la fois. Vous pouvez faire un don de sang pour l'échinocoque, les anticorps anti-Trichinella, etc.

Quel est le manque de détection des anticorps anti-helminthes?

Dans cette méthode de diagnostic des invasions helminthiques, il existe un inconvénient important. Lorsque des infections bactériennes et virales sont détectées, la méthode de recherche d'anticorps peut toujours être complétée par une méthode PCR plus sensible et plus spécifique. Chez les vers, cette méthode est absente.

Mais il existe un autre moyen qui vous permet également d’établir un diagnostic avec une probabilité de cent pour cent: c’est la recherche de leurs œufs, ou d’eux-mêmes. Le chemin fastidieux, long, en partie désagréable. Imaginez: soit vous avez donné du sang une fois et commencé le traitement, soit vous devez analyser 15 fois et apporter des matières fécales fraîches pour analyse tous les mois pendant un mois. C'est la pénibilité et la pénibilité de la recherche qui effraie les patients, les forçant à rechercher des moyens faciles de diagnostiquer.

Mais même si les anticorps et les complexes immuns d'un type de parasite strictement spécifique ne sont pas identifiés, cela ne signifie en aucun cas que le corps du patient est exempt de ver. Il a peut-être simplement une faible immunité et des anticorps seront produits, mais en quantités tellement réduites qu'il est tout simplement impossible de les déterminer. Par conséquent, il n'y a qu'une seule option: un résultat positif. Alors, et alors seulement, un traitement peut être prescrit.

http://myanaliz.ru/blood/analiz-krovi-na-gelminty/

Décodage du test sanguin sur la table des helminthes

Test sanguin pour les vers

  • 1 Brièvement sur les vers parasites.
  • 2 Classification des méthodes pour le diagnostic des helminthiases
  • 3 Diagnostic des helminthes sur frottis sanguin et goutte épaisse
  • 4 formule sanguine complète
    • 4.1 Que signifie l'anémie?
    • 4.2 Autres indicateurs
  • 5 Données d'analyse biochimique du sang
  • 6 Méthode de référence pour le diagnostic de l'helminthiase - méthode sérologique
  • 7 indications pour ELISA
  • 8 Méthodologie et interprétation du dosage immunoenzymatique

Pour se débarrasser des parasites, nos lecteurs utilisent avec succès Intoxic. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Helminthiasis - infection du corps par des vers parasites. Le danger de cette maladie est difficile à surestimer. Une analyse de sang pour les vers est l'une des méthodes clés de diagnostic. Il est plutôt difficile de connaître la présence de parasites dans le corps, car l'invasion par la symptomatologie peut être masquée par d'autres maladies.

En bref sur les vers parasites

Chaque année, environ un million de personnes sur la planète sont infectées par des vers. Les infections à helminthes sont dangereuses non pas avec les symptômes d'intoxication générale et de troubles digestifs, mais avec des complications: dommages aux systèmes nerveux, circulatoire, visuel, pulmonaire et même au cerveau. Dans chaque classe de vers, les formes parasites sont distinguées. Parmi les douves: foie, félin, lancéolée, pulmonaire, sang. Parmi les ténias se trouvent: chaînes de porc et de taureau, ténia large, échinocoque, alvéocoque. Parmi les vers ronds: trichocéphale, ascaris, oxyures, ankylostomes, anguilles intestinales, vers, trichinelles, wuchereria, dirofillaria, onchocerk, toxocara et bien d’autres (c’est le plus riche en formes de vers parasites). Allouer également:

  • biohelminthoses - infection du corps par des vers dont le cycle de vie comprend des hôtes intermédiaires - des animaux;
  • géohelminthiase - la présence de parasites chez un patient, dont les œufs et les larves se développent dans le sol.

Retour à la table des matières

Méthodes de classification pour le diagnostic des helminthiases

Une biopsie musculaire peut être utilisée pour examiner un patient.

  • Macrohelminthoscopie (la présence de vers peut être vue dans les préparations à l'œil nu):
    • inspection des matières fécales (technique consistant à rechercher la présence d'œufs d'helminthes, appelée ovogelmintoskopiya);
    • méthodes de sédimentation.
  • Microhelminthoscopie (les œufs de parasites et d'helminthes sont détectés à l'aide d'un équipement de laboratoire spécial):
    • écouvillon indigène;
    • méthode du ruban adhésif.
  • Diagnostic des helminthiases pour la présence de formes tissulaires:
    • méthodes immunologiques;
    • biopsie musculaire;
    • méthodes utilisant des produits sanguins.

Retour à la table des matières

Diagnostic des helminthes sur frottis sanguin et goutte épaisse

Un test sanguin pour les helminthes est effectué dans un laboratoire spécialisé. Le matériel est principalement collecté la nuit, en raison des particularités du cycle physiologique du parasite. Pour l'analyse, le sang capillaire est prélevé au doigt. La goutte est déposée sur une lame de verre et soigneusement répartie sur toute sa surface avec une lamelle spéciale en verre. La fixation du produit sanguin est réalisée à l'aide d'alcool méthylique. La coloration est réalisée au moyen du test de Romanovsky-Giemsa. Ainsi, la préparation est faite et au microscope optique, ils recherchent des vers dans le sang.

Par la méthode d'une goutte épaisse dans le sang, vous pouvez distinguer les larves de vers.

La méthode de la goutte épaisse consiste à aspirer le sang sur une lame de verre sur laquelle il est réparti uniformément jusqu'à ce qu'une tache atteigne 1,5 cm de diamètre. Ensuite, l'hémolyse des érythrocytes avec de l'eau distillée et une coloration avec le test de Romanovsky-Giemsa sont effectuées, en essayant de déterminer la présence de vers dans le sang. Le résultat de l'étude des deux méthodes est la détection de minces fils bleus alvéolés. Comme le montre l'analyse, il s'agit des larves de vers - microfilaires.

Retour à la table des matières

Test sanguin général

Le principal indicateur sur lequel il convient de prêter attention lorsque la KLA est traitée pour les helminthes est une augmentation du niveau d'éosinophiles. La limite de la norme de leur nombre est indiquée dans le tableau:

Retour à la table des matières

Qu'est-ce que l'anémie indique?

Les signes diagnostiques non spécifiques de la présence de vers dans le corps peuvent être considérés comme une anémie, une éruption cutanée sur la peau, des grincements de dents la nuit et une augmentation de la salive.

L'infection par le trichocéphale peut se manifester par une anémie.

L'anémie survient, par exemple, lors de l'invasion de patients atteints de trichite ou d'ankylostome, qui pénètrent dans l'épaisseur de la muqueuse intestinale et se nourrissent de sang. Les douves pulmonaires et les alvéocoques, respectivement, affectent les poumons, le diaphragme et la plèvre, provoquant des saignements dans ces organes. Les tests de dépistage aident à prévenir la mort de ces complications. Le diagnostic opportun des helminthes, tels que les ascaris, empêche l’auto-infection, car leurs œufs rentrent le plus souvent dans le tractus gastro-intestinal en raison de la mauvaise habitude de se ronger les ongles.

Les vers de schistosomes parasitent dans les veines de la cavité abdominale et de la vessie, ce qui entraîne une libération de sang ainsi que des selles et de l'urine. Avec la strongyloïdose, les hémorragies se produisent à la fois dans les poumons et dans les intestins. La gravité de l’anémie est indiquée par le résultat de l’analyse, à savoir une réduction du taux d’hémoglobine. Ses normes sont différentes pour les hommes et les femmes, les enfants de différents groupes d'âge (les valeurs sont données en g / l):

  • hommes, 132-164;
  • les femmes, 115–145;
  • enfants de 1 à 6-110-140;
  • enfants de 7 à 12 ans - 110 à 145;
  • adolescents âgés de 13 à 15-111-150.

Retour à la table des matières

Autres indicateurs

Étant donné que des réactions inflammatoires se produisent souvent avec des helminthiases dans le corps, les leucocytes contenant des vers seront surélevés. Les normes de l'indicateur sont présentées dans le tableau:

Un signe de pathologie peut être une augmentation de la RSE.

Les lymphocytes et les monocytes avec helminthiasis ne sont pas indicatifs, car une augmentation de leur niveau est plus caractéristique des infections virales. Mais l'ESR avec les vers augmente. Étalons de vitesse de sédimentation des érythrocytes (les valeurs sont données en mm / h en fonction de l'âge et des années):

  • nouveau-nés - 0-2,8;
  • 1 à 5 ans (garçons et filles) - 5 à 11 ans;
  • 6-14 (les deux sexes) -4-12;
  • 14-18 ans (filles) - 2-15 ans;
  • 14-18 (hommes): 1-10;
  • 19-30 (femme) -8-15;
  • 31 ans et plus (femmes) - jusqu'à 25 ans;
  • 19 à 60 ans (homme): 2 à 10 ans;
  • 61 ans et plus (hommes) - jusqu'à 15 ans.

Retour à la table des matières

Données de tests sanguins biochimiques

ALT, AST, phosphatase alcaline et bilirubine pour les vers seront augmentés. Vous pouvez effectuer une analyse incluant ces indicateurs dans n’importe quel laboratoire. Normalement ce sont les nombres suivants:

  • Alanine aminotransférase (ALT). La concentration normale est de 7–41 UI / l.
  • Phosphatase alcaline (normale chez les femmes - jusqu'à 240, et chez les hommes - jusqu'à 270 U / l).
  • Aspartate aminotransférase (AST). Le taux sanguin est de 10–38 UI / l.
  • La bilirubine est normale: 8,5-20,55 µmol / l.

Retour à la table des matières

L'étalon-or pour le diagnostic de l'helminthiase - méthode sérologique

Un test sanguin pour les anticorps anti-helminthes permet leur détection peu de temps après leur entrée dans l'organisme, ce qui garantit le début du traitement en temps voulu et évite les conséquences désagréables. Les méthodes de diagnostic sérologique suivantes sont utilisées dans le diagnostic de "l'helminthiase":

Le plus souvent, le patient est examiné à l'aide d'une analyse ELISA.

  • dosage immunoenzymatique - méthode de laboratoire permettant de détecter des anticorps dirigés contre différents types d’organismes protozoaires et helminthiques;
  • réaction d'hémagglutination indirecte;
  • réaction de fixation du complément (principalement utilisée dans le diagnostic de la trichinose).

Ces techniques sont utilisées dès 2-3 semaines après l'invasion. Le sang des anticorps anti-helminthes est donné dans des laboratoires spécialisés. La détermination du type d'anticorps, ainsi que de leur concentration indique le caractère qualitatif et quantitatif de l'invasion helminthique.

Retour à la table des matières

Indications pour la réalisation de l'IFA

  • Trouble du tractus gastro-intestinal chez un patient.
  • Détection de vers chez les animaux domestiques.
  • Vivre dans une région où le risque d’infection par les vers est augmenté.
  • Travailleurs de certaines professions (boucheries).
  • À des fins préventives.

Lorsque des invasions helminthiques chez un enfant, un sérodiagnostic est réalisé dans le cas des symptômes suivants:

  • démangeaisons dans la région anale;
  • grincer des dents pendant le sommeil;
  • une forte augmentation de l'appétit;
  • hypersalivation (augmentation de la salivation).

Retour à la table des matières

Méthodologie et interprétation du dosage immunoenzymatique

Avant de donner du sang à un patient, il est impossible de fumer.

Un test sanguin pour les anticorps anti-helminthes (AT) est effectué à jeun (avant de donner du sang, 10 à 12 heures devraient s'écouler après un repas). À la veille du patient ne doit pas boire d'alcool, doit réduire le médicament au minimum et s'abstenir de fumer. Le sang est prélevé dans une veine pour les vers, spécialement conçu pour ces tubes à vide. Ensuite, il est centrifugé, après quoi le plasma séparé est impliqué dans le dosage immunoenzymatique. Le résultat, au moyen duquel l'infestation par le ver sera confirmée ou infirmée, est attendu dans environ 2 jours.

Il est recommandé de donner du sang pour les vers, en utilisant l’emballage pour le diagnostic de plusieurs parasites en même temps, car les symptômes de l’infection par différents types de parasites sont très similaires. Un indice élevé d'anticorps anti-protozoaires indique qu'un patient avait une invasion amibienne ou giardiaque au même moment. Le paquet général peut inclure des analyses pour les vers et les protozoaires. Cela aidera en outre à exclure non seulement l'invasion par les helminthes, mais également les maladies à protozoaires qui causent la Giardia, l'amibe.

Anticorps contre les vers:

  • L’immunoglobuline G (IgG) indique un helminthiase chronique.
  • L'immunoglobuline M (IgM) apparaît 2 semaines après l'infection par les vers. Il indique la phase aiguë de la maladie.
  • Des niveaux élevés de IgM et d'IgG indiquent une exacerbation du processus chronique.

Donner du sang pour les invasions helminthiques aura plusieurs fois pour contrôler l'immunogramme. L'analyse des matières fécales sur les œufs d'helminthes ne suffira pas non plus pour réussir une fois. S'ils ne sont pas détectés à la première clôture, une deuxième reddition peut révéler un ovocyte. La normalisation du taux d'anticorps dans le sang, la réduction des éosinophiles et l'absence d'oeufs d'helminthes dans les selles indiquent un traitement complet contre l'helminthiose.

  • Diagnostic primaire de la maladie
  • Test sanguin
  • Coefficient de positivité
  • Test sanguin pour Giardia et Toxocaras
  • Diagnostics supplémentaires

Diagnostic primaire de la maladie

Le diagnostic principal consiste à identifier les manifestations cliniques de la toxocarose - éruptions allergiques, élargissement du foie, rate, ganglions lymphatiques, toux prolongée.

Lors de l'examen cutané, les gélules se présentent sous la forme de nodules sous-cutanés, à l'intérieur desquels vivent les larves de toxocarpes. Pour clarifier le diagnostic prescrit biopsie.

Lors de la collecte des antécédents, tenez compte de la présence de facteurs aggravants - animaux domestiques, travail lié à la terre, préférences gustatives. Chez les enfants, la toxocarose est diagnostiquée plus souvent que chez les adultes.

Après l'examen initial, une numération sanguine complète et des tests hépatiques sont prescrits. Selon les résultats de la recherche, il est possible de juger de la présence de parasites dans le corps.

Qu'est-ce qu'une numération sanguine complète avec la toxocarose montre:

  • teneur élevée en éosinophiles (70–80%) - ces sous-espèces de leucocytes remplissent les fonctions de protection principales et sont responsables de l'immunité;
  • teneur élevée en lymphocytes;
  • ESR élevé;
  • faible taux d'hémoglobine.

Avec une forte infestation par les vers, tous les indicateurs dépassent la norme plusieurs fois. Le niveau d'hémoglobine est considérablement réduit. Cela est dû à l’introduction active de larves de parasites dans les organes internes.

Lorsqu’ils sont infectés par des autocars de tourisme, les tests hépatiques indiquent un taux élevé de bilirubine, ce qui indique une charge accrue du foie.

Test sanguin

Après l'examen initial, le médecin vous prescrit un test ELISA (immuno-adsorbant lié à une enzyme). De quel type d'analyse s'agit-il, quels changements dans le corps sont déterminés avec son aide, comment le prendre correctement?

L’analyse ELISA est réalisée à partir d’une veine, vous devez la passer à jeun. La veille du diagnostic ne peut pas boire d'alcool, vous devez vous abstenir de manger des aliments gras, fumés et salés. En utilisant cette méthode de diagnostic, vous pouvez voir la présence d’anticorps contre les antigènes de tokokar.

Les Toxocars sont composés de substances organiques complexes - des antigènes. ELISA peut détecter la présence d’anticorps dirigés contre l’antigène TES-Ag.

Lorsque les antigènes pénètrent dans le sang, le système immunitaire commence à fonctionner activement - des anticorps protecteurs (immunoglobulines) sont produits. La concentration d'anticorps dans le sang s'appelle des titres. Si ce chiffre est supérieur à la norme, l'analyse est considérée comme positive.

Pour se débarrasser des parasites, nos lecteurs utilisent avec succès Intoxic. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • un titre de 1: 100 est définitivement un résultat négatif, il n'y a pas de larves de toxocar dans le corps;
  • 1: 400 titres - des larves de toxocar sont présentes dans le corps, mais la maladie peut être en rémission;
  • un titre de 1: 600–1: 800 indique une forme progressive de la maladie.

À 1: 200–1: 400, l’analyse de la toxocarose est considérée comme faiblement positive. Qu'est ce que cela signifie? Ces résultats sont chez les personnes qui ont récupéré la toxocarose. Des valeurs de titre similaires sont notées avec une petite quantité de toxocar dans le sang ou la forme oculaire d'invasion helminthique.

Qu'est-ce qu'un IFI positif? Avec un titre d'anticorps accru dans le sang, on peut affirmer que la personne est atteinte de toxocarose ou qu'elle est porteuse de l'infection.

L'analyse de la toxocarose doit être quantitative. Une méthode qualitative qui note un résultat positif ou négatif ne fournit pas un tableau clinique fiable de l'infection.

Coefficient de positivité

Les résultats faiblement positifs et positifs du test ELISA sont observés en oncologie des organes internes, grossesse, pathologies auto-immunes La toxocarose est affectée par un certain nombre de facteurs, c'est pourquoi de nombreuses cliniques utilisent des valeurs de référence.

Dans ce cas, le formulaire avec les résultats est composé de 2 chiffres. On montre des valeurs normales pour la plupart des gens. La seconde est la quantité d’anticorps dans le sang du patient. Le coefficient de positivité est la différence entre ces deux indicateurs:

  • avec un coefficient inférieur à 1,1, il n'y a pas de larves de toxocar dans le corps;
  • le coefficient 1.1–4.1 est faiblement positif, le re-diagnostic devrait être terminé dans 2 mois;
  • un chiffre supérieur à 4,2 indique une infestation de ver ou qu'il a été transféré récemment.

Test sanguin pour Giardia et Toxocaras

Un test sanguin pour les anticorps anti-parasites (AT) vous permet de déterminer la présence dans l'organisme de toxocar, de trichines, de douves et de Giardia.

Avec un niveau élevé d'AT, vous pouvez parler d'une infection parasitaire récemment transférée ou du fait qu'une personne est infectée pour le moment. Un résultat positif n'indique pas toujours une infestation par le ver. Des taux élevés d'anticorps sont observés dans la cirrhose du foie, la tuberculose et les maladies oncologiques.

Un résultat négatif indique l'absence de parasites dans le corps. Les faibles taux peuvent être immédiatement après l'infection. Par conséquent, il est nécessaire de refaire les tests pendant 14 jours.

Diagnostics supplémentaires

S'il n'y a pas de manifestation de toxocarose mais que le test ELISA a donné un résultat positif, il est nécessaire de subir un examen par un ophtalmologiste. Souvent, les larves de toxocar peuvent être trouvées dans les yeux, la vision se détériore et le décollement de la rétine peut commencer.

Lorsque le résultat de l'analyse de la toxocarose est ambigu, les médecins prescrivent un test sanguin pour les immunoglobulines IgE. Cela vous permet de savoir de manière fiable combien de temps l’infection s’est produite et si les problèmes de santé sont exactement causés par des autoclaves.

Si le niveau de ces anticorps est augmenté et qu'une analyse répétée de l'ELISA montre une augmentation du titre, cela indique une infection récente. Avec de tels indicateurs, il est prudent de dire que des toxocars viables vivent dans le corps.

Parmi d'autres recherches supplémentaires - radiographie pulmonaire, échographie des organes internes. Tous les types de tests et de diagnostics pour enfants et adultes sont les mêmes.

Avec des tests positifs pour la toxocarose, le traitement doit commencer immédiatement. En l'absence de traitement médicamenteux, la maladie est grave et peut être fatale. Le corps humain n'est pas capable de s'auto-purifier à partir de toxocar.

Diagnostic de la toxocarose: comment passer Toksokaroz

Manifestation de la toxocarose chez l'adulte: symptômes et traitement de la toxocarose

Anticorps contre Toxocars: comment prendre Toksokaroz

Test sanguin pour les parasites

Si vous suspectez une infection par helminthes, diagnostiquez-la. Les méthodes les plus populaires sont les tests sanguins pour les parasites, les éraflures pour l’entérobiose et les selles des œufs de vers.

Dans la plupart des cas, l’analyse des selles n’est pas informative. Ses résultats dépendent non seulement de l'expérience professionnelle du technicien de laboratoire, mais également de la présence d'oeufs parasites dans les fèces. Si les œufs ne sont pas pondus au moment du contrôle, les parasites ne seront pas détectés et le résultat sera négatif. Pour l'exactitude de l'information, l'appel doit être passé environ dix fois.

Le grattage est considéré comme un moyen plus fiable d’identifier les parasites, mais nécessite une nouvelle vérification car il est également basé sur la recherche de la ponte.

La méthode la plus précise pour déterminer l'infection par les invasions helminthiques est l'ELISA. C'est un test immunologique tellement spécialisé que, en déterminant le spectre volumique des anticorps et des antigènes de divers parasites dans un échantillon de sang, il est capable de diagnostiquer la présence ou l'absence d'infection.

Comment fonctionne la méthode, quels types de vers peuvent déterminer et pourquoi est-elle plus efficace que d'autres?

Le dosage immunoenzymatique repose sur les principes fondamentaux de l'immunologie, ce qui signifie que l'analyse repose sur l'étude du sang afin de détecter la présence d'anticorps protéiques (immunoglobulines) qui sont produits par le système immunitaire en raison de la réaction à des éléments étrangers (antigènes) qui pénètrent dans l'organisme d'une manière ou d'une autre. En outre, lorsqu'ils sont détectés avec divers virus infectieux, les immunoglobulines sont capables de les neutraliser.

En raison de ces caractéristiques, coopérant avec n'importe quel antigène, ils forment un complexe «anticorps-antigène», qui est ensuite déterminé qualitativement et quantitativement dans un dosage immunologique.

  • confort au travail;
  • coût abordable;
  • la possibilité d'étudier les premiers stades de la maladie proposée, à la fois chez les enfants et les adultes;
  • contenu d'information suffisamment élevé du résultat;
  • analyse relativement rapide;
  • la capacité de contrôler le développement de la maladie dans le corps;
  • un degré élevé d'unification, grâce auquel il est possible de mener des enquêtes en grands volumes;
  • Tous les niveaux de recherche sont automatisés.

Faites attention! Parfois, des résultats erronés sont possibles. Cela peut être dû à des erreurs de technologie, lors de l’admission de certains médicaments, à la présence de certaines maladies chroniques dans lesquelles des immunoglobulines se forment dans le sang ou à des troubles métaboliques.

Il convient de noter que la précision de l'analyse est due à:

  • type de vers;
  • taux de reproduction;
  • leur nombre dans le corps au moment de l'étude.

ELISA pour les parasites est capable de diagnostiquer les signes de processus parasitaires tels que:

  1. Ascariose.
  2. Giardiase.
  3. L'amibiase.
  4. Tenioz.
  5. Opisthorchiase.
  6. Fascioliasis.
  7. Toxoplasmose.
  8. Cysticercose.
  9. Trichinose
  10. Leishmaniose viscérale ou cutanée.

Avec la trichinose, le sang d'une veine pour le diagnostic est donné plusieurs fois, car la quantité maximale d'anticorps est détectée 5 à 12 semaines après l'infection.

Comment interpréter les résultats?

En raison du fait que le décodage de l'analyse est formé sur la présence d'anticorps dirigés contre des antigènes parasitaires, les systèmes de test calculent le volume d'anticorps des classes IgG et IgA.

Les anticorps IgM ne sont détectés que deux semaines après l'infection par les vers. Peu de temps après, des anticorps de la classe des IgG sont reconnus, qui persistent en grande quantité pendant toute la période de la maladie. Après l'élimination des helminthes, le nombre d'anticorps diminue fortement et au bout de six mois, il n'est plus du tout fixé dans le sang.

Lorsque des anticorps IgM sont détectés, cela signifie que le processus pathologique se déroule sous une forme aiguë. Le nombre élevé d'anticorps IgG montre la forme chronique de la maladie. Un taux élevé d'IgM et d'IgG indique une exacerbation de la maladie.

http://parazit-zdor.ru/ostritsy/rasshifrovka-analiza-krovi-na-gelminty-tablitsa/

Publications De Pancréatite