Colite allergique chez les nourrissons: signes, complications, diagnostic et traitement, prévention

Le corps des enfants est plus susceptible au développement de diverses maladies. Le blâme pour tout réside dans la formation non concluante du corps de l'enfant. La colite allergique chez les nourrissons est l’une des maladies les plus désagréables.

Quelle est cette maladie et comment peut-elle être guérie?

Causes de la maladie

La colite est une maladie inflammatoire de la cavité intestinale qui entraîne en permanence la destruction de la couche épithéliale de la membrane muqueuse. Ces processus dystrophiques conduisent souvent à une faiblesse des tissus et à une détérioration des propriétés régénérantes.

Les experts disent que les enfants d'âge moyen et plus âgés souffrent de colite. Et la raison en est une mauvaise nutrition et le développement de l'organisme. Mais la chose la plus dangereuse est lorsque la maladie survient chez les nourrissons et les enfants âgés de un à trois ans.

La colite chez les enfants apparaît en raison de la cause sous la forme:

  • prédisposition congénitale;
  • état pathologique du fœtus;
  • malnutrition;
  • mauvaise alimentation;
  • la présence d'une infection parasitaire dans la cavité intestinale;
  • sensibilité aux réactions allergiques;
  • infections intestinales;
  • infection du système digestif par des bactéries;
  • utilisation incontrôlée d'antibiotiques ou d'agents hormonaux;
  • développement de dysbiose dans la cavité intestinale.

La colite chez les nourrissons jusqu'à l'âge d'un an survient souvent à la suite du développement de malformations congénitales dans les organes de la cavité gastro-intestinale. Dans le même temps, une infection virale peut se joindre régulièrement, une intolérance allergique ou une susceptibilité accrue au lactose peut survenir.

Le concept de colite eoinophilic

La colite à éosonophiles fait référence aux manifestations d’une réaction allergique aux produits alimentaires. Ce processus pathologique est caractérisé par l'addition de gastro-entérocolite. La maladie peut survenir chez les adultes et les enfants âgés de 14 à 75 ans. Pour l'essentiel, c'est la moitié féminine de la population qui souffre de la maladie.

Les principaux symptômes de la maladie sont attribués à:

  • sensation douloureuse dans l'abdomen. En même temps, ils ressemblent à un personnage spastique;
  • nausées et vomissements;
  • la diarrhée;
  • l'apparition de sang dans les selles.

Pour que la colite à éosinophiles n'entraîne pas de complications supplémentaires, vous devez consulter un spécialiste dès que possible. Il procédera à un examen détaillé et prescrira le traitement approprié.

Symptomatologie

Reconnaître le processus inflammatoire dans la cavité intestinale est assez difficile, surtout si la pathologie est observée chez les jeunes enfants. Le plus souvent, les parents considèrent ce problème comme une défaillance temporaire du système gastro-intestinal.

Si nous parlons de l'apparition de la maladie chez les nourrissons, les symptômes seront très flous et similaires à la pénétration d'une infection intestinale. Ce processus peut induire en erreur non seulement pour les parents, mais aussi pour les médecins.

Chez les enfants de plus d'un an, la colite allergique est beaucoup plus facile à identifier car les symptômes apparaissent plus clairement.

Les principaux signes de la maladie sont:

  • perturbation de la cavité intestinale. La constipation peut être remplacée par la diarrhée, tandis que les matières fécales peuvent avoir une structure aqueuse;
  • augmentation de la formation de gaz. Le système immunitaire de la cavité intestinale commence à souffrir énormément, ce qui entraîne un déséquilibre dans la cavité intestinale. De ce fait, les microbes pénètrent dans l'organisme, ce qui entraîne une augmentation des gaz dans la cavité intestinale.
  • nausées et vomissements. Ces signes indiquent qu’un processus inflammatoire grave a commencé dans le corps de l’enfant. Les vomissements peuvent parler de la présence d'une colite chronique et ne se manifester que pendant la période d'aggravation;
  • la présence d'impuretés dans les matières fécales. Ce peut être purulent, sang, bile ou mucus. Dans la plupart des cas, il est impossible de les voir visuellement au stade initial. Leur nombre ne pourra déterminer que les recherches en laboratoire;
  • déshydratation. Un tel processus se produit dans le contexte de selles diluées fréquentes. Avec les masses fécales, tout le liquide disparaît. Un tel processus peut être déterminé par la peau sèche et rugueuse, l'odeur d'acétone de la cavité buccale, le blanchiment de la peau et la léthargie.
  • sensations douloureuses qui se produisent dans la région ombilicale.

La colite allergique chez le nouveau-né se manifeste par une régurgitation régulière, une augmentation des caprices, des pleurs et un rejet du sein. Lorsqu'une sensation douloureuse se fait jour, ils pressent les jambes contre l'estomac.

Diagnostiquer

Les symptômes et le traitement de la colite allergique doivent être déterminés dès que possible. Cela ne vaut pas la peine de perdre du temps, vous devez donc consulter un spécialiste de toute urgence.

Lors de l'examen, le diagnostic différentiel est d'une importance capitale. Ce processus élimine le risque d'avoir des maladies plus graves que la colite.

Cette pathologie symptomatique ressemble à la diverticulite, à la tuberculose, à la manifestation de néoplasmes, à la maladie de Crohn.

Pour déterminer la forme de colite, un examen est prescrit à l’enfant. Il comprend:

  • don de sang pour une analyse détaillée. Il est possible de déterminer le nombre de RSE et de globules rouges dans le sang, les taux d'hémoglobine et de protéines;
  • coloscopie. Aux premiers stades de la maladie, il sera possible d'identifier l'œdème des structures tissulaires, la susceptibilité de la membrane muqueuse, l'élévation des indicateurs de température de nature locale;
  • remise des matières fécales pour analyse. Lorsque la colite allergique peut détecter des impuretés de pus, de mucus, de sang ou de bile.

Si lors de l'examen, des polypes ou des kystes ont été trouvés chez l'enfant, ils sont immédiatement retirés. Et le matériel qui en résulte est envoyé pour examen histologique.

Événements médicaux

Il est assez difficile de traiter la colite. Cela prendra beaucoup de temps. La première étape consiste à déterminer la cause de la maladie: en cas de colite allergique, il est nécessaire de déterminer l’irritant ayant conduit à la dégénérescence de la cavité intestinale.

Lors des mesures thérapeutiques, l’accent est mis sur la nutrition de l’enfant. Les œufs, les plats de poisson et de viande, les produits laitiers sont complètement exclus du régime alimentaire.

Une attention particulière devrait être accordée à l'utilisation de céréales sous forme de sarrasin, de riz et d'avoine, de légumes et de fruits. Pendant la maladie, vous devez boire des boissons aux fruits à base de baies et de compotes de fruits secs. Pas de jus, des boissons gazeuses doivent être présentes dans l'alimentation.

La pharmacothérapie consiste à prendre:

  • agents antibactériens sous forme d’entéroseptol. Il est nécessaire de prendre le médicament jusqu'à trois fois par jour pendant sept jours.
  • probiotiques sous forme de bifikola. Ce médicament est pris simultanément avec des antibiotiques une fois par jour. La durée du traitement thérapeutique peut aller jusqu'à dix jours.
  • préparations de la série d'enzymes. Ils permettent de maintenir le pancréas en ordre;
  • antihistaminiques pour les allergies. On prescrit souvent aux nourrissons des gouttes sous forme de Fenistil, Zodak, Zyrtek;
  • analgésiques. Ces médicaments ne sont prescrits que si l'enfant ressent une douleur insupportable.

Après le traitement, tous les efforts devraient être consacrés au renforcement de la fonction immunitaire. Pour ce faire, ils écrivent des complexes de vitamines, qui comprennent des vitamines des groupes B, PP et A.

En guise de traitement supplémentaire, vous pouvez recommander des méthodes traditionnelles. Cela améliorera l'effet de l'utilisation des médicaments.

Les méthodes folkloriques les plus efficaces comprennent:

  • décoction à base de cônes d'aulne. Il devrait être pris dans les quatre mois;
  • la mise en œuvre de lavements de nettoyage à base d'infusion d'églantier. La durée du traitement est de trente jours;
  • teinture à base de graines de lin.

En cas de colite allergique, la physiothérapie est prescrite pour soulager les spasmes et les sensations douloureuses sous forme de:

  • chaufferettes superposées;
  • traitement à la paraffine;
  • l'ozokérite;
  • chaleur sèche.

Si les mesures thérapeutiques ne conduisent pas à une amélioration, l'enfant subit une intervention chirurgicale.

Effets indésirables

Si l'on laisse la maladie se propager, les conséquences les plus graves en termes de perforation de la cavité intestinale, de ballonnements permanents et de péritonite seront appliquées.

Avec le développement de la colite chronique chez les enfants, on trouve souvent des troubles du système endocrinien, de l'hypovitaminose et de l'anémie. De telles complications nécessitent des médicaments supplémentaires.

Il est difficile de diagnostiquer la maladie par vous-même; par conséquent, dès les premiers signes de colite allergique, vous devez consulter un spécialiste.

Prévention

Protéger le bébé du développement de la colite peut, s’il n’est pas inné.

Pour cela, vous devez faire attention aux mesures préventives:

  1. Suivez un régime strict. Aucun fast-food, plats cuisinés et boissons gazeuses ne devraient être présents dans les aliments. Si la maladie existe déjà, vous devez suivre un régime alimentaire strict, qui implique l'exclusion des aliments allergènes.
  2. Réaliser une vaccination en temps voulu contre les maladies les plus graves. Cela permettra peu de soutien à la fonction immunitaire et évitera le stress sur la cavité intestinale.
  3. Traiter en temps opportun les maladies des organes internes.
  4. Purger périodiquement le corps d'une infection parasitaire. Pour ce faire, ne buvez pas forcément de médicament, il suffit d’utiliser les méthodes traditionnelles.

En présence d'une maladie congénitale ou acquise, il est également nécessaire d'adhérer à une prophylaxie spéciale qui empêche le développement d'une rechute. Celles-ci comprennent une thérapie médicamenteuse au moins trois fois par an et une surveillance par un pédiatre et un gastroentérologue.

La colite chez les enfants est considérée comme une maladie grave qui nécessite une attention particulière de la part des parents. Avec un diagnostic et un traitement rapides, il est possible d'éviter les complications indésirables.

http://proktolog-info.ru/kolit/allergicheskij-kolit-u-grudnichka/

Colite allergique chez les nourrissons

Le corps des enfants est plus susceptible au développement de diverses maladies. Le blâme pour tout réside dans la formation non concluante du corps de l'enfant. La colite allergique chez les nourrissons est l’une des maladies les plus désagréables.

Quelle est cette maladie et comment peut-elle être guérie?

La colite est une maladie inflammatoire de la cavité intestinale qui entraîne en permanence la destruction de la couche épithéliale de la membrane muqueuse. Ces processus dystrophiques conduisent souvent à une faiblesse des tissus et à une détérioration des propriétés régénérantes.

Les experts disent que les enfants d'âge moyen et plus âgés souffrent de colite. Et la raison en est une mauvaise nutrition et le développement de l'organisme. Mais la chose la plus dangereuse est lorsque la maladie survient chez les nourrissons et les enfants âgés de un à trois ans.

La colite chez les enfants apparaît en raison de la cause sous la forme:

  • prédisposition congénitale;
  • état pathologique du fœtus;
  • malnutrition;
  • mauvaise alimentation;
  • la présence d'une infection parasitaire dans la cavité intestinale;
  • sensibilité aux réactions allergiques;
  • infections intestinales;
  • infection du système digestif par des bactéries;
  • utilisation incontrôlée d'antibiotiques ou d'agents hormonaux;
  • développement de dysbiose dans la cavité intestinale.

La colite chez les nourrissons jusqu'à l'âge d'un an survient souvent à la suite du développement de malformations congénitales dans les organes de la cavité gastro-intestinale. Dans le même temps, une infection virale peut se joindre régulièrement, une intolérance allergique ou une susceptibilité accrue au lactose peut survenir.

Le concept de colite eoinophilic

La colite à éosonophiles fait référence aux manifestations d’une réaction allergique aux produits alimentaires. Ce processus pathologique est caractérisé par l'addition de gastro-entérocolite. La maladie peut survenir chez les adultes et les enfants âgés de 14 à 75 ans. Pour l'essentiel, c'est la moitié féminine de la population qui souffre de la maladie.

Les principaux symptômes de la maladie sont attribués à:

  • sensation douloureuse dans l'abdomen. En même temps, ils ressemblent à un personnage spastique;
  • nausées et vomissements;
  • la diarrhée;
  • l'apparition de sang dans les selles.

Pour que la colite à éosinophiles n'entraîne pas de complications supplémentaires, vous devez consulter un spécialiste dès que possible. Il procédera à un examen détaillé et prescrira le traitement approprié.

Reconnaître le processus inflammatoire dans la cavité intestinale est assez difficile, surtout si la pathologie est observée chez les jeunes enfants. Le plus souvent, les parents considèrent ce problème comme une défaillance temporaire du système gastro-intestinal.

Si nous parlons de l'apparition de la maladie chez les nourrissons, les symptômes seront très flous et similaires à la pénétration d'une infection intestinale. Ce processus peut induire en erreur non seulement pour les parents, mais aussi pour les médecins.

Chez les enfants de plus d'un an, la colite allergique est beaucoup plus facile à identifier car les symptômes apparaissent plus clairement.

Les principaux signes de la maladie sont:

  • perturbation de la cavité intestinale. La constipation peut être remplacée par la diarrhée, tandis que les matières fécales peuvent avoir une structure aqueuse;
  • augmentation de la formation de gaz. Le système immunitaire de la cavité intestinale commence à souffrir énormément, ce qui entraîne un déséquilibre dans la cavité intestinale. De ce fait, les microbes pénètrent dans l'organisme, ce qui entraîne une augmentation des gaz dans la cavité intestinale.
  • nausées et vomissements. Ces signes indiquent qu’un processus inflammatoire grave a commencé dans le corps de l’enfant. Les vomissements peuvent parler de la présence d'une colite chronique et ne se manifester que pendant la période d'aggravation;
  • la présence d'impuretés dans les matières fécales. Ce peut être purulent, sang, bile ou mucus. Dans la plupart des cas, il est impossible de les voir visuellement au stade initial. Leur nombre ne pourra déterminer que les recherches en laboratoire;
  • déshydratation. Un tel processus se produit dans le contexte de selles diluées fréquentes. Avec les masses fécales, tout le liquide disparaît. Un tel processus peut être déterminé par la peau sèche et rugueuse, l'odeur d'acétone de la cavité buccale, le blanchiment de la peau et la léthargie.
  • sensations douloureuses qui se produisent dans la région ombilicale.

La colite allergique chez le nouveau-né se manifeste par une régurgitation régulière, une augmentation des caprices, des pleurs et un rejet du sein. Lorsqu'une sensation douloureuse se fait jour, ils pressent les jambes contre l'estomac.

Les symptômes et le traitement de la colite allergique doivent être déterminés dès que possible. Cela ne vaut pas la peine de perdre du temps, vous devez donc consulter un spécialiste de toute urgence.

Lors de l'examen, le diagnostic différentiel est d'une importance capitale. Ce processus élimine le risque d'avoir des maladies plus graves que la colite.

Cette pathologie symptomatique ressemble à la diverticulite, à la tuberculose, à la manifestation de néoplasmes, à la maladie de Crohn.

Pour déterminer la forme de colite, un examen est prescrit à l’enfant. Il comprend:

  • don de sang pour une analyse détaillée. Il est possible de déterminer le nombre de RSE et de globules rouges dans le sang, les taux d'hémoglobine et de protéines;
  • coloscopie. Aux premiers stades de la maladie, il sera possible d'identifier l'œdème des structures tissulaires, la susceptibilité de la membrane muqueuse, l'élévation des indicateurs de température de nature locale;
  • remise des matières fécales pour analyse. Lorsque la colite allergique peut détecter des impuretés de pus, de mucus, de sang ou de bile.

Si lors de l'examen, des polypes ou des kystes ont été trouvés chez l'enfant, ils sont immédiatement retirés. Et le matériel qui en résulte est envoyé pour examen histologique.

Il est assez difficile de traiter la colite. Cela prendra beaucoup de temps. La première étape consiste à déterminer la cause de la maladie: en cas de colite allergique, il est nécessaire de déterminer l’irritant ayant conduit à la dégénérescence de la cavité intestinale.

Lors des mesures thérapeutiques, l’accent est mis sur la nutrition de l’enfant. Les œufs, les plats de poisson et de viande, les produits laitiers sont complètement exclus du régime alimentaire.

Une attention particulière devrait être accordée à l'utilisation de céréales sous forme de sarrasin, de riz et d'avoine, de légumes et de fruits. Pendant la maladie, vous devez boire des boissons aux fruits à base de baies et de compotes de fruits secs. Pas de jus, des boissons gazeuses doivent être présentes dans l'alimentation.

La pharmacothérapie consiste à prendre:

  • agents antibactériens sous forme d’entéroseptol. Il est nécessaire de prendre le médicament jusqu'à trois fois par jour pendant sept jours.
  • probiotiques sous forme de bifikola. Ce médicament est pris simultanément avec des antibiotiques une fois par jour. La durée du traitement thérapeutique peut aller jusqu'à dix jours.
  • préparations de la série d'enzymes. Ils permettent de maintenir le pancréas en ordre;
  • antihistaminiques pour les allergies. On prescrit souvent aux nourrissons des gouttes sous forme de Fenistil, Zodak, Zyrtek;
  • analgésiques. Ces médicaments ne sont prescrits que si l'enfant ressent une douleur insupportable.

Après le traitement, tous les efforts devraient être consacrés au renforcement de la fonction immunitaire. Pour ce faire, ils écrivent des complexes de vitamines, qui comprennent des vitamines des groupes B, PP et A.

En guise de traitement supplémentaire, vous pouvez recommander des méthodes traditionnelles. Cela améliorera l'effet de l'utilisation des médicaments.

Les méthodes folkloriques les plus efficaces comprennent:

  • décoction à base de cônes d'aulne. Il devrait être pris dans les quatre mois;
  • la mise en œuvre de lavements de nettoyage à base d'infusion d'églantier. La durée du traitement est de trente jours;
  • teinture à base de graines de lin.

En cas de colite allergique, la physiothérapie est prescrite pour soulager les spasmes et les sensations douloureuses sous forme de:

  • chaufferettes superposées;
  • traitement à la paraffine;
  • l'ozokérite;
  • chaleur sèche.

Si les mesures thérapeutiques ne conduisent pas à une amélioration, l'enfant subit une intervention chirurgicale.

Si l'on laisse la maladie se propager, les conséquences les plus graves en termes de perforation de la cavité intestinale, de ballonnements permanents et de péritonite seront appliquées.

Avec le développement de la colite chronique chez les enfants, on trouve souvent des troubles du système endocrinien, de l'hypovitaminose et de l'anémie. De telles complications nécessitent des médicaments supplémentaires.

Il est difficile de diagnostiquer la maladie par vous-même; par conséquent, dès les premiers signes de colite allergique, vous devez consulter un spécialiste.

Protéger le bébé du développement de la colite peut, s’il n’est pas inné.

Pour cela, vous devez faire attention aux mesures préventives:

  1. Suivez un régime strict. Aucun fast-food, plats cuisinés et boissons gazeuses ne devraient être présents dans les aliments. Si la maladie existe déjà, vous devez suivre un régime alimentaire strict, qui implique l'exclusion des aliments allergènes.
  2. Réaliser une vaccination en temps voulu contre les maladies les plus graves. Cela permettra peu de soutien à la fonction immunitaire et évitera le stress sur la cavité intestinale.
  3. Traiter en temps opportun les maladies des organes internes.
  4. Purger périodiquement le corps d'une infection parasitaire. Pour ce faire, ne buvez pas forcément de médicament, il suffit d’utiliser les méthodes traditionnelles.

En présence d'une maladie congénitale ou acquise, il est également nécessaire d'adhérer à une prophylaxie spéciale qui empêche le développement d'une rechute. Celles-ci comprennent une thérapie médicamenteuse au moins trois fois par an et une surveillance par un pédiatre et un gastroentérologue.

La colite chez les enfants est considérée comme une maladie grave qui nécessite une attention particulière de la part des parents. Avec un diagnostic et un traitement rapides, il est possible d'éviter les complications indésirables.

Bon après midi Certains de vos enfants ont reçu un chat allergique comme diagnostic? On nous conseille de faire le mélange, mais je veux vraiment garder les tripes et en même temps j'ai peur de faire du mal à l'enfant. Nous avons de l'eau liquide avec un tas de mucus au lieu de caca, mais sans mousse, sans verdure et sans odeur normale. Pousse fort, les pets aussi. Tout cela n'est qu'avec mon aide. Il y a des médecins qui disent que cette furtivité enzymatique, ml passera. D'autres disent que ce n'est pas la norme, il faut le traiter. Soit une analyse extrêmement coûteuse sur la portabilité des produits pour moi, soit un mélange. Je ne mange que du sarrasin, du riz, des pommes de terre, de la dinde, du lapin, du porc noir, du brocoli, du chou-fleur, des courgettes, des oignons, du ragoût, des flocons de maïs sans sucre, des pommes, des poires. Exclus tous les Bkm et le gluten, ne pas manger 2 semaines déjà, zéro sens, le mucus est toujours la mer. Rkbenok dort sans cesse, pousse constamment, spasmes tourmentent. En conséquence, jamais dormi. Ne peut pas manger normalement, car quand on se nourrit, l'anxiété commence. La colite allergique et le déficit en lactase met en gastro-entérologue, conseille le mélange ou les tests. Quelqu'un l'avait-il? Comment a-t-il été traité? Quels étaient les symptômes? Je doute un peu de l'exactitude du diagnostic. J'aimerais entendre les amis de la communauté. Les tags ne peuvent pas, ils sont buggy avec des foules. Merci beaucoup

ADF. Je m'excuse, j'ai évidemment donné des informations incomplètes. Le bébé a maintenant 2 mois, mon garçon) le gain de poids chic, pour 1 mois - 1100 g, pour le deuxième - 1300 g.
Lactase bébé nous a-t-elle nommé, ça aide. Les symptômes persistent, la merde ne va pas mieux. Dictée hypoallergénique, elle a également nommé. Mais Bkm n'a pas complètement dit exclure. Je me suis expulsé. Je ne mange pas deux semaines, je ne mange pas, je ne sais pas s’il est judicieux de le limiter s’il n’ya pas de changement en deux semaines. Quoi d'autre à retirer de mon alimentation, je ne sais pas, alors je ne mange rien. Ce genre de nourriture au hochet fatigué. Sang dans les selles, nous l’avons pas mal, ttt. Il y a seulement un tas de mucus + eau, parfois des mottes blanches. J'ai des doutes dans le diagnostic, la peau de l'enfant est généralement la plus pure. Nous avons donné des analyses, glucides 0,5-0,75, mais bébé lactase par nous. Les tests de Disbak ont ​​montré Staphylococcus aureus 10 à 5. Mais à présent, les médecins ne traitent pas cela correctement. Gail hilak forte, tode inutilement. Peut-être un peu donné. Oui, et l'analyse sur le dysbak est probablement fausse, la merde est restée longtemps dans le laboratoire.
Le coprogramme en 1 mois n'était rien, seulement du mucus et des pois aigre. Non plus remis. Le mélange qu'elle a recommandé le nan hypoallergénique habituel. Je n'ai pas encore abandonné. Elle décida de remplacer une alimentation et de regarder la réaction. Je veux encore sauver

Les immunologistes ont battu l'ALARME! Selon les données officielles, une allergie apparemment inoffensive à première vue coûte des millions de vies chaque année. La raison de ces statistiques terribles est PARASITES, infestés à l'intérieur du corps! Les personnes qui souffrent...

Toute allergie passera pour toujours en une semaine! Pourquoi le penny remède qui a longtemps été traité en Europe nous est-il interdit?

Que faire si vous êtes allergique?!

  • Vous êtes tourmenté par les éternuements, la toux, les démangeaisons, les éruptions cutanées et les rougeurs de la peau, et vous pouvez avoir des allergies encore plus graves...
  • Et l'isolement de l'allergène est désagréable ou impossible...
  • En outre, les allergies entraînent des maladies telles que l'asthme, l'urticaire, la dermatite...
  • Et les médicaments recommandés pour une raison quelconque ne sont pas efficaces dans votre cas et ne traitent en rien avec la cause...

Vladimir Abrosimov, allergologue et immunologiste: "Pour oublier toutes les allergies, vous avez besoin de tous les jours..."

Les immunologistes ont battu l'ALARME! Selon les données officielles, une allergie apparemment inoffensive à première vue coûte des millions de vies chaque année. La raison de ces statistiques terribles est PARASITES, infestés à l'intérieur du corps! Les personnes qui souffrent...

Toute allergie passera pour toujours en une semaine! Pourquoi le penny remède qui a longtemps été traité en Europe nous est-il interdit?

Pourquoi les enfants souffrent de colite?

La maladie du tractus intestinal chez les enfants se développe pour diverses raisons. Les facteurs les plus souvent provoquants sont:

  • le stress;
  • infections intestinales;
  • effet de rayonnement;
  • l'hérédité;
  • invasions helminthiques;
  • trouble de l'alimentation;
  • troubles auto-immuns;
  • alourdi pendant les allergies;
  • intolérance à certains aliments;
  • sous-développement des organes digestifs;
  • traitement fréquent avec des médicaments antibactériens;
  • vivre dans un environnement écologique défavorable.

Chez les nourrissons, la colite est associée à une nature obscure intestinale dysfonctionnelle.

Caractéristiques cliniques de la colite

Le processus pathologique dans le gros intestin chez les enfants est commun et limité à un / plusieurs segments. Sur la base de ces caractéristiques, la colite est divisée en variétés telles que

  1. rectite (rectum);
  2. typhlite (lésion du caecum);
  3. tiflokolit (parties aveugles et ascendantes);
  4. transversite (segment de jante transversal);
  5. sigmoïdite (côlon sigmoïde);
  6. la proctosigmoïdite (divisions directe et sigmoïde);
  7. pancolite (inflammation généralisée);
  8. angulite (joint du côlon transverse avec une descente).

Par la nature de l'évolution de la colite sont aiguës et chroniques, de sévérité - légère, modérée et sévère. Sur la base des données morphologiques et endoscopiques, le type de maladie est défini comme catarrhal, ulcératif, atrophique. Par type de traitement, la pathologie est classée en tant que colite récurrente, monotone et progressive.

Compte tenu de l'étiologie, la colite est divisée en secondaire, alimentaire, radiothérapie, infectieuse, névrotique, parasitaire. En outre, il existe des formes médicales et toxiques et le type de "colite de nature inconnue".

Les principales formes cliniques diagnostiquées chez les patients jeunes sont la colite aiguë et chronique actuelle, la colite spastique, la colite ulcéreuse non spécifique.

Comment reconnaître la colite

La colite aiguë causée par des infections, se poursuit avec tous les signes de toxicose:

  • vomissements;
  • faiblesse
  • perte de poids drastique;
  • augmentation de la température.

La douleur du spasme intestinal est donnée à la région iliaque. Lors de la défécation, un prolapsus rectal est parfois observé.

Les masses fécales permettent de reconnaître facilement les symptômes de la pathologie: ils sont aqueux et mousseux, ont une couleur verdâtre, des veines saignantes ou des inclusions muqueuses. La fréquence des envies de selles de 4 à 5 fois augmente jusqu'à 15 aller aux toilettes pendant une journée.

Les autres symptômes de la colite infectieuse sont les membranes muqueuses sèches, la réduction de la turgescence cutanée et les caractéristiques pointues.

Au cours d'une longue période, la colite se manifeste par un trouble des selles: à la fois par la constipation ou la diarrhée et par des déviations alternées. La défécation augmente à 7 p. par jour Les excréments se distinguent par une nature et une cohérence différentes:

  • masses liquides;
  • "Balles de mouton";
  • masse épaisse en forme de ruban;
  • produits de défécation avec inclusions muqueuses ou résidus d'aliments non digérés.

En cas de constipation avec libération ultérieure de selles dures, les symptômes sont complétés par du sang écarlate dans les selles qui s'est écoulé en raison d'une fissure anale. La colite chronique actuelle provoque des grondements dans les intestins, des ballonnements et une augmentation de la formation de gaz. Hors de troubles psycho-végétatifs, les bébés ont mal à la tête, faiblesse, irritabilité et problèmes de sommeil. La colite des nourrissons se traduit par une anémie, un retard de croissance et une prise de poids, une hypovitaminose.

Avec la colite spastique, les symptômes de la maladie seront les suivants:

  1. faiblesse
  2. douleurs abdominales et ballonnements;
  3. augmentation de la température;
  4. violation des selles avec dégagement de mucus, de sang, de mousse;
  5. sécheresse excessive de la peau et assèchement des muqueuses.

Mesures diagnostiques pour la colite

Un diagnostic précis est établi sur la base d'un examen externe d'un enfant malade effectué par un gastro-entérologue et des données des examens effectués. Des informations précieuses sur l'état de l'intestin dans la colite nous permettent d'obtenir des types d'études tels que:

  1. sigmoscopie;
  2. l'irrigologie;
  3. coloscopie;
  4. la rectoscopie;
  5. biopsie endoscopique;
  6. radiographie du passage du baryum;
  7. test sanguin montrant une diminution du niveau d'électrolytes et de globules rouges, hypoalbuminémie;
  8. la scatologie des matières fécales pour la détection des leucocytes, l'amilorrhée, la stéatorrhée, creatorei;
  9. analyse des produits de défécation pour la dysbactériose et son examen bactériologique.

La colite prolongée nécessite une différenciation de la dyskinésie intestinale, de la diverticulite, de la fibrose kystique, de la maladie de Crohn, de la maladie coeliaque, de l'entérite et de l'appendicite occulte.

Comment ajuster le travail de l'intestin

Le traitement de la colite nécessite une approche intégrée. Les tout-petits sont transférés dans le régime de Pevsner (tableau n ° 4), dont les principes prévoient un rejet complet des produits laitiers et la prédominance de produits protéiques dans le régime. Pour renforcer l'immunité des nouveau-nés boire des hanches de bouillon. Les artistes se nourrissent de purée cuite à la vapeur ou bouillie. Les plats ne salent pas. Les bouillons pour les enfants donnent pas riche, poisson et fromage cottage - pas gras. Il est utile que les enfants plus âgés mangent de la gelée de baies à base de cerises et de bleuets (le dessert a des propriétés astringentes).

Le traitement médicamenteux est composé de plusieurs groupes de médicaments:

  • antihistaminiques - Suprastin, Fenistil, Diazolin;
  • enzymes - Digestal, Mexaza, Abomin;
  • antibiotiques - sulfasalazine, mexiforme, érythromycine;
  • probiotiques - Bifikol, Intestopan, Bifidumbakterin, Kolibakterin;
  • antalgiques, ganglioblocatoires, anticholinergiques - Metatsin, Novocain, Platyfillin;
  • complexes de vitamines avec des substances des groupes B, A, PP.

La physiothérapie est indiquée pour l'exacerbation de la colite. Sur la zone épigastrique de l'enfant, imposer une chaleur sèche et un coussin chauffant. En rémission, le traitement repose sur la diathermie, le traitement à la paraffine et l’ozokérite.

Ces activités suffisent souvent à ajuster les fonctions intestinales. Mais si l'approche conservatrice n'a pas donné de résultats durables, le Dr Komarovsky suggère que l'enfant soit opéré. Son essence consiste en l'excision du segment problématique et en la fusion de la section iléale et directe.

  1. N'oubliez pas que toute forme de colite est un processus de chronisation dangereux, une inflammation du péritoine et une perforation de l'intestin. A leur tour, ces pathologies sont à l'origine d'anémie, d'épuisement et de perturbations endocriniennes.
  2. Des remèdes populaires aux enfants souffrant de colite, il est recommandé de donner une décoction de cônes d’aulne pendant une longue période (seulement 4 mois).
  3. Microclysters avec des bébés à l'huile d'argousier 2 ans mettre dans la quantité de substance 25 g, les adolescents uniques administrés 60 g d'huile.
  • Raisons
  • Les symptômes
  • Classification
  • Diagnostics
  • Traitement et prévention
  • Complications et pronostic

La colite est une maladie intestinale inflammatoire dans laquelle la couche épithéliale de la membrane muqueuse se déforme progressivement. Le processus de dystrophie se manifeste par un amincissement et un affaiblissement de la membrane muqueuse, ainsi que par une détérioration de ses propriétés régénératrices.

En raison des particularités de la nutrition et du développement, les enfants d'âge moyen et secondaire sont souvent atteints de colite, mais le danger de sa survenue est préservé chez les nourrissons et les enfants de la maternelle.

Raisons

Le développement de la maladie est affecté par une combinaison de facteurs négatifs, à la fois exogènes (externes) et endogènes (internes).

Ceux-ci comprennent:

  • prédisposition congénitale;
  • anomalies fœtales;
  • mauvais régime;
  • mauvaise alimentation;
  • infection par des parasites intestinaux;
  • prédisposition aux allergies;
  • infections intestinales;
  • infection du tube digestif par la bactérie Helicobacter pylori;
  • consommation incontrôlée de médicaments antibactériens et autres;
  • dysbiose intestinale.

La colite chez les enfants de moins d'un an se développe le plus souvent sur le fond de malformations congénitales des organes du tractus gastro-intestinal avec l'ajout d'infections virales fréquentes, une tendance aux allergies et à l'intolérance au lactose. Dans le cas des enfants nourris au biberon, les facteurs de risque incluent également une mauvaise sélection de la formule.

Les symptômes

Il est plus difficile de déterminer l'inflammation des intestins, plus l'âge de l'enfant est petit. Les manifestations de la maladie sont souvent acceptées par les parents pour un problème temporaire. Cela est particulièrement vrai pour les nourrissons - dans leur cas, les symptômes sont flous et peuvent ressembler à un trouble digestif normal dû à une infection intestinale légère ou à une violation du régime par la mère qui allaite. Une telle image induit en erreur non seulement les parents, mais aussi les pédiatres.

Chez les enfants de plus d'un an, il est plus facile de déterminer la maladie, car les symptômes deviennent plus prononcés et il est plus facile de déterminer ce qui le préoccupe en fonction du comportement de l'enfant à cet âge.

Les symptômes communs chez les enfants de tous âges comprennent:

  1. Trouble de l'intestin. Les troubles digestifs peuvent se manifester de différentes manières et alterner les uns avec les autres: des selles liquides à la constipation qui durent plusieurs jours.
  2. Augmentation de la formation de gaz. En raison de la violation de la structure de la muqueuse, l'immunité intestinale en souffre, ce qui provoque un déséquilibre de la microflore. Il note la prédominance de microorganismes pathogènes, le résultat de leur activité vitale est une augmentation du volume de gaz dans l'intestin. L'abdomen de l'enfant devient gonflé, la peau est étirée, des éructations apparaissent, de fréquentes décharges de gaz.
  3. Les nausées et les vomissements surviennent aux stades de développement de la colite de l’enfant - c’est ainsi que l’organisme signale le début du processus pathologique dans le tractus gastro-intestinal. En outre, les vomissements peuvent accompagner la colite chronique pendant les périodes d'exacerbation.
  4. Impureté dans les matières fécales - pus, sang, bile, mucus. Parfois, le nombre de taches est tellement insignifiant que leur présence ne peut être déterminée qu’en utilisant des analyses de laboratoire (coprogrammes).
  5. La déshydratation se produit avec des selles molles fréquentes. Dans ce cas, avec les matières fécales, le corps laisse une grande quantité d’eau. La déshydratation peut être déterminée par la peau sèche et squameuse, l'odeur d'acétone de la bouche, la pâleur, la léthargie.
  6. Douleur abdominale localisée sous le nombril.

Faites attention. La muqueuse intestinale revêt une importance fonctionnelle importante car son aide est l’absorption des nutriments. Par conséquent, les modifications dystrophiques de cet organe sont marquées par une avitaminose, qui se manifeste par une détérioration de la peau, une chute des cheveux et des ongles cassants. Chez les enfants d’âge préscolaire et scolaire, le manque de vitamines et de nutriments affecte également l’activité mentale: ils deviennent oublieux, inattentifs, agités.

Chez les bébés de moins d’un an, on ajoute aux symptômes des régurgitations fréquentes, de l’anxiété, des pleurs, le refus de manger et une pression des jambes sur le ventre.

Classification

La colite intestinale a une classification complexe. Lorsqu'il établit un diagnostic précis, un gastro-entérologue pédiatrique examine des facteurs tels que l'évolution de la maladie, les causes de sa survenue et son développement, la localisation du site en cours de dystrophie. La détermination correcte de la forme de colite vous permet d’assigner un traitement efficace et de sauver rapidement l’enfant des manifestations douloureuses.

Colite aiguë

Dans la forme aiguë d'un enfant, une douleur à la coupure à l'abdomen est sévère et la température corporelle peut atteindre des niveaux fébriles (38,5 à 39 ° C). La maladie s'accompagne de symptômes intestinaux prononcés: selles fréquentes (3 à 6 fois par jour), fluides, mousseuses, des résidus d'aliments non cuits peuvent rester, ainsi que des taches muqueuses sanglantes. Parfois, le tableau clinique est compliqué de nausées et de vomissements.

Cette condition est typique pour le stade précoce, ainsi que pour les périodes où la forme chronique de la maladie est exacerbée en raison de l'influence de facteurs externes et internes. La cause de l'apparition est souvent l'infection du tube digestif par la bactérie pathogène Helicobacter pylori.

Les formes aiguës incluent également la colite spastique, une affection caractérisée par des spasmes de l'intestin plus souvent que pour d'autres types de maladies. À cet égard, la nature de la douleur change - elles deviennent paroxystiques. Parmi les symptômes de la maladie, on trouve également des matières fécales "de mouton" - solides, avec des segments individuels prononcés.

Colite chronique

Même avec un traitement opportun et adéquat, la forme aiguë dans la plupart des cas déborde sur la chronique. Dans le même temps, les symptômes deviennent plus flous: les douleurs diminuent, deviennent douloureuses, les vomissements et la nausée cessent. Après avoir mangé, des éructations apparaissent, chez les très jeunes enfants - la régurgitation. Il y a des signes d'augmentation de la formation de gaz: abdomen gonflé, sensation de satiété, décharge périodique de gaz.

Si un patient subit un traitement systématique et suit un régime alimentaire sous la supervision des parents, la colite chronique peut être asymptomatique, avec des exacerbations rares ou sans eux. Dans le même temps, la muqueuse intestinale se rétablit progressivement, bien qu'une régénération complète soit impossible.

Colite ulcéreuse

La forme la plus commune de la maladie, dont les causes sont souvent peu claires. Habituellement, la colite ulcéreuse chez les enfants se développe à la suite d'une combinaison de prédisposition génétique et de troubles de l'alimentation. Souvent, le tableau est aggravé par d'autres maladies du tractus gastro-intestinal - gastrite, ulcère gastrique, duodénite, problèmes du pancréas.

Le nom de la maladie était dû à la similitude de son tableau clinique avec l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal, à savoir: la dystrophie de la membrane muqueuse, où à certains endroits les zones touchées se transforment en ulcères. Parfois, ces zones capturent une grande partie de l'intestin, mais sont dans la plupart des cas fragmentaires. La colite ulcéreuse peut survenir dans les formes chroniques et aiguës.

Elle se caractérise par de graves manifestations de la maladie: douleur intense dans l'abdomen gauche, fièvre allant jusqu'à des niveaux fébriles et sous-fébriles. Pendant les périodes d'exacerbation, les zones ulcéreuses s'ouvrent et commencent à saigner. En conséquence, des analyses de laboratoire montrent la présence de sang dans les matières fécales d'un enfant malade et que son état général se dégrade: faiblesse, apathie, appétit, perte de poids, douleurs articulaires.

  • Forme chronique

Contrairement aux aigus, elle progresse plus doucement, car pendant la rémission, la muqueuse intestinale a tendance à se rétablir partiellement, les zones ulcérées sont resserrées avec une nouvelle couche d'épithélium. La maladie peut être exacerbée par des médicaments inappropriés, l’absence de régime alimentaire, des situations stressantes, le surmenage. La colite chronique peut se manifester par des difficultés à vider les intestins - constipation, fausse envie de déféquer, sensation de selles incomplètes.

Le danger de cette forme de la maladie réside dans le fait qu’avec la disparition des symptômes prononcés, les parents de l’enfant peuvent décider à tort qu’il est complètement rétabli, qu’il cesse de suivre un régime et se soumet à des tests.

L'examen du patient révèle un gonflement des zones touchées de l'intestin, une destruction à différentes profondeurs de la muqueuse, atteignant rarement la couche sous-muqueuse. Parfois, le processus inflammatoire s'accompagne de la formation de croissance polypeuse.

Colite infectieuse (allergique)

Ce type de maladie survient comme complication d'infections intestinales aiguës (le plus souvent lors de la défaite du tube digestif avec salmonelles, shigelles, streptocoques), d'invasions helminthiques, de champignons. La maladie se caractérise par un début et un développement rapides, accompagnés de vomissements, de diarrhée et de douleurs aiguës dans l'abdomen. Parmi les raisons qui provoquent cette pathologie de la membrane muqueuse, il y a l'utilisation à long terme de médicaments antibactériens, en particulier chez les enfants de moins de 6 ans.

Caractéristiques du diagnostic. Le diagnostic précis de la colite infectieuse est difficile en raison de l'étiologie mixte et fréquente de la maladie - les maladies chroniques des organes digestifs sont généralement associées à une infection virale ou bactérienne. Pour compléter le tableau, il est nécessaire de disposer d’une vaste gamme de tests de laboratoire et de nombreuses recherches sur le matériel.

L'un des types les plus graves de colite infectieuse est la colite pseudomembraneuse (PMC), dont le développement est provoqué par la bactérie Clostridium difficile. Comme pour la défaite d'autres micro-organismes pathogènes, la PMK se caractérise par une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang, une diarrhée de gravité variable, un état de déshydratation et d'autres manifestations d'intoxication.

Diagnostics

Lors de l'examen, le diagnostic différentiel de la colite chez l'enfant revêt une grande importance, car il est très important d'exclure la possibilité de maladies plus graves telles que la diverticulite et la tuberculose intestinales, les néoplasmes (polypes, tumeurs malignes et bénignes, kystes), la maladie de Crohn, la maladie cœliaque.

Afin de confirmer la présence d'une colite chronique établie chez un enfant, ainsi que d'autres types d'inflammation de la muqueuse intestinale, un certain nombre d'examens de laboratoire et de matériel informatique sont prescrits:

  1. Un test sanguin détaillé: une leucocytose est détectée, le taux d'hémoglobine et le nombre d'érythrocytes dans le sang sont réduits, la RSE est augmentée et le niveau de protéines est augmenté.
  2. Coloscopie: au stade initial de la maladie, on détecte un œdème, une sensibilité des muqueuses, une augmentation de la température locale, puis, à un stade ultérieur, un schéma caractéristique se manifestant par la présence de lésions érosives-ulcéreuses qui commencent à saigner au contact d'un objet dur. Il n'y a pas de motif vasculaire à la surface de la couche épithéliale.
  3. L'analyse des matières fécales au cours de la colite montre la présence de mucus, de sang dans les selles et parfois de taches biliaires.

Si, au cours de l'examen de l'intestin, un néoplasme se trouve dans sa cavité - un ou plusieurs polypes, kystes -, il est alors éliminé avec l'envoi ultérieur de matériel biologique pour l'histologie et la biopsie. Ceci élimine le risque d’origine maligne des tumeurs.

Traitement et prévention

Le traitement de la colite chez les enfants de moins de trois ans est effectué dans une large mesure grâce à la normalisation du régime alimentaire et du régime alimentaire. Pour alléger l'état de l'enfant et réduire l'intensité des symptômes, un régime non laitier enrichi de viande, de plats de poisson et d'œufs est prescrit. Les enfants artificiels jusqu’à un an sont transférés dans un mélange de lait hypoallergénique sans lactose.

Dans le cas des bébés nourris au sein, il est important d'identifier l'étiologie de la maladie, car certains cas de colite allergique nécessitent un transfert urgent de l'enfant à un régime artificiel ou à un régime strict de la mère qui allaite.

Dans l'alimentation des enfants plus âgés en période d'exacerbation, il est nécessaire d'exclure tous les produits qui entravent le processus de digestion, corrodent les parois de la membrane muqueuse et contribuent à l'augmentation de la formation de gaz.

Ces produits comprennent les bonbons à la farine, les croustilles, les craquelins, les craquelins salés et épicés, les aliments complets, les boissons gazeuses sucrées, la mayonnaise, le ketchup, les cornichons et les conserves achetés et faits maison, le cacao, le café et le chocolat. Réduisez au minimum le besoin de manger des légumineuses, des fruits et des baies crus (pommes, raisins, prunes, pêches, bananes, groseilles, framboises, etc.), des viandes grasses, des pâtisseries à la levure, du maïs et des céréales de riz.

Le menu doit se composer de soupes à base de légumes et de viande bouillis, de bœuf cuit et bouilli, de viande de lapin, de poulet, de viande de dinde, de bouillie (notamment de gruau, de sarrasin et d’orge). Parmi les produits à base de farine, on peut utiliser des variétés de pâtes dures, du seigle et du pain blanc légèrement séché, des petits pains au son. Les boissons aux herbes, la gelée, les thés noirs et verts sont utiles.

Le traitement médicamenteux de la colite consiste à prendre des médicaments par voie orale qui améliorent la digestion, protègent et restaurent la muqueuse intestinale. Well aide la thérapie locale sous la forme de lavements thérapeutiques. Un soulagement de la douleur, des laxatifs ou des fixatifs, des antiviraux et des antibactériens, des glucocorticoïdes et des antipyrétiques aideront à soulager les symptômes. Dans les cas les plus graves qui ne peuvent pas être traités par un traitement conservateur, une résection est effectuée - retrait de la section intestinale.

Les mesures préventives comprennent un examen médical annuel avec traitement médical obligatoire, une alimentation adéquate et un effort physique modéré.

Complications et pronostic

La colite aiguë chez l’enfant peut être compliquée par des manifestations locales telles que la formation d’hémorroïdes, une fissure anale, un affaiblissement du sphincter, une incontinence causée par des gaz et une défécation involontaire pendant l’exercice, la toux et l’éternuement.

Les conséquences les plus graves sont le cancer et la diverticulite intestinale, les saignements intestinaux, l’inflammation de la vésicule biliaire et du pancréas, les maladies du foie et les ulcères trophiques. La colite infectieuse entraîne souvent la propagation de l'infection dans le tube digestif et dans tout le corps, ce qui peut entraîner des complications telles que la stomatite, l'amygdalite, la bronchite, la pneumonie.

La colite est une maladie grave, souvent exacerbée, difficile à traiter, avec de nombreuses complications, nécessitant un examen et un traitement systématiques. Cependant, avec la bonne approche et la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin, l'inflammation devient chronique, ce qui peut ne pas apparaître avant plusieurs années. En général, le pronostic vital est conditionnellement favorable, mais un rétablissement complet est impossible.

Les nouveau-nés sont souvent victimes de diverses maladies. Dans la période thoracique, bien que l'enfant soit déjà né, mais ses organes internes continuent à se former, se renforcer et se préparer à un nouvel environnement.

La nutrition est un élément très important dans la formation d’un corps entier. Les enfants de moins d'un an mangent généralement du lait maternel ou un mélange. Mais en même temps, leur corps se prépare et goûte lentement de nouveaux aliments. C’est dans ce contexte que l’on observe souvent des problèmes du système digestif de l’enfant. La colite est considérée comme l'une des maladies les plus dangereuses. Il s'agit d'une pathologie inflammatoire observée dans le gros intestin. Chez les nourrissons, le passage de cette maladie présente certaines caractéristiques: il peut s'agir des départements affectés et de l'intestin grêle. En outre, la colite chez les enfants jusqu'à un an est très difficile.

Qu'est-ce qui cause la colite chez le nouveau-né?

La colite est une maladie intestinale dystrophique et inflammatoire. C'est une maladie très difficile et très dangereuse pour les jeunes enfants. Souvent, en raison d'un traitement inopportun ou inapproprié, la colite devient chronique et tourmente pendant longtemps avec ses manifestations désagréables.

15% des nouveau-nés de moins d'un an sont atteints de cette maladie. Au risque de contracter un garçon, cela est dû à la structure hormonale spéciale. On ne distingue que quatre types de colites. Chez les nourrissons, la colite allergique se manifeste dans la plupart des cas.

La colite a de nombreuses raisons, mais elle s’explique notamment par les facteurs suivants:

  • Dommages intestinaux bactériens et viraux. Cela est dû à l'ingestion d'organismes nuisibles par la bouche ou le nez dans les organes digestifs. Très souvent, cela se voit lorsque l'on mange, surtout lorsqu'il s'agit d'aliments complémentaires de qualité médiocre. De plus, les enfants ont souvent des helminthiases et d’autres lésions parasitaires.
  • Non-respect des règles d'hygiène et de soin du bébé. Cela inclut les mains sales, les produits sales. Porter une infection ne peut même pas respecter les règles de soin des seins pendant l'allaitement.
  • Stress et tension nerveuse sévère. Beaucoup de parents croient qu'à cet âge, leur enfant comprend peu. Mais en réalité, le bébé ressent et ressent tout. Il est particulièrement influencé par l'état émotionnel de la mère. La colite peut être le résultat d'une expérience aussi enfantine.
  • Réaction allergique à la nourriture. C'est l'une des principales causes de la maladie.
  • Non respect des règles de nutrition du bébé. Avant l’année, les enfants doivent manger des aliments mous 5 à 6 fois par jour, voire même la nuit. Les produits doivent correspondre à la catégorie d'âge. Par conséquent, en cas de non-respect du régime, les aliments qui ne peuvent pas encore être digérés dans l'intestin des enfants peuvent provoquer des colites et des gastrites.
  • Facteur héréditaire. Il joue son rôle dans 70% des cas.

Symptômes de colite chez un enfant de moins d'un an

À un âge aussi délicat, la colite se développe très rapidement et la région de la lésion intestinale devient très importante. La forme aiguë de la maladie est très dangereuse pour le corps de l'enfant. Par conséquent, le diagnostic et le traitement doivent être effectués de manière urgente.

Les parents doivent surveiller de près l'état du bébé et, si vous détectez les premiers symptômes, consultez immédiatement un médecin.

Signes caractéristiques de colite chez les enfants de moins d'un an:

  • Troubles digestifs: régurgitations fréquentes, distension abdominale, constipation, alternant avec la diarrhée;
  • À la suite du processus inflammatoire, la température corporelle augmente;
  • Dans les masses fécales, vous pouvez remarquer du mucus, du sang, du pus;
  • Vomissements;
  • Sécheresse et pâleur de la peau et des muqueuses résultant de la déshydratation du corps de l'enfant.

En tant qu'enfant, il est également possible de déterminer qu'il se passe quelque chose. La colite provoque généralement des douleurs et des malaises dans les intestins. Comme le bébé ne peut pas signaler de tels problèmes, il pleure souvent, devient capricieux, refuse de manger, ne dort pas bien.

De tels symptômes devraient constituer un signal de traitement urgent chez le médecin.

Diagnostic et traitement de la colite

Pour les nourrissons, la colite peut causer d'autres maladies, telles que la péritonite. Si vous ne consultez pas un médecin à temps, les symptômes deviennent plus aigus et il est plus difficile de déterminer le diagnostic exact.

Le but des mesures de diagnostic est de confirmer ou d'infirmer la présence d'une colite, afin de déterminer son type. Pour ce faire, procédez comme suit:

  • Examen général et palpation du ventre;
  • Analyse des matières fécales (structure étudiée, présence de sang, mucus, traces de parasites);
  • Prise de sang (les principaux indicateurs sont le niveau de globules rouges, de leucocytes et d’hémoglobine);
  • Radiographie de l'intestin (nommé uniquement dans les cas controversés).

La colite étant une maladie très dangereuse, en particulier chez les enfants de moins d'un an, le traitement ne doit être administré que dans un mode stationnaire. Pour un sauvetage rapide et efficace, une thérapie complexe est prescrite, qui comprend les mesures suivantes:

  • Le cours des antibiotiques. Le médicament et la dose dépendent de l'âge de l'enfant et du stade de la maladie. De plus, l'antibiotique est sélectionné après avoir déterminé l'agent pathogène exact.
  • Régime spécial. Si le bébé est entièrement nourri au sein, la mère devrait alors renoncer aux aliments agressifs et aux aliments susceptibles de provoquer des allergies. Mélange, avec nutrition artificielle, il convient également de choisir hypoallergénique et facilement digestible. Après six mois, on peut donner au bébé des soupes liquides faibles en gras, de la bouillie au sol et du bouillon de poulet. Mais il faut du temps pour exclure les fruits et légumes frais.
  • Dans le contexte de la colite, une dysbactériose peut se développer. Par conséquent, afin de prévenir les probiotiques et sorbants prescrits. Pour cette tranche d'âge, Lactiale et Smecta sont considérées comme les plus sûres.
  • Anti-inflammatoires et analgésiques d'origine non stéroïdienne. Souvent utilisé sous forme de compte-gouttes. Cette méthode est considérée comme plus efficace et plus sûre.

Le traitement nécessite calme et patience. Pendant cette période, vous ne devez pas donner à votre enfant d’essayer de nouveaux produits afin de ne pas causer d’aggravation. En outre, ne paniquez pas, si l'enfant refuse de manger, ses intestins endommagés ne sont pas encore prêts.

Afin d'éviter que les médecins recommandent d'exclure de la diète tous les produits allergènes. Donnez également à chaque nouvel aliment à essayer en petites portions. Une attention particulière doit être portée à l'hygiène du bébé et à son comportement. Par exemple, si votre enfant met tout dans sa bouche, vous devez vous assurer de la pureté de tous ses jouets et des objets qui l’entourent. Ne laissez pas votre enfant jouer avec des clés, de l’argent, un téléphone ou d’autres objets qui se trouvent souvent dans des lieux publics.

La médecine alternative a également plusieurs méthodes dans son arsenal. Tout d'abord, diverses décoctions à base de miel et de propolis sont utilisées pour traiter la colite. Mais ces produits peuvent provoquer de graves allergies. Par conséquent, les médecins ne recommandent pas de recourir à de telles méthodes dans le traitement des enfants de moins d'un an. Dans de tels cas, vous devez faire preuve de prudence dans le choix de la méthode de traitement, car nous parlons de la santé de l’enfant.

http://first-mama.ru/allergicheskiy-kolit-u-grudnichka/

Publications De Pancréatite