Cavité abdominale

La cavité abdominale comprend la cavité abdominale et la partie inférieure du bassin. La cavité abdominale contient la plupart des organes digestifs, ainsi que la rate, les reins et les uretères. Il s'étend jusqu'au niveau d'un repère osseux, appelé le bord du bassin. La cavité pelvienne, sous le bord, est continue avec la cavité abdominale, mais elle se penche en arrière. Il contient le rectum, la vessie, l'urètre et les organes reproducteurs.

La cavité abdominale contient une membrane séreuse bicouche appelée péritoine. Sa couche externe, le péritoine pariétal, tapisse la paroi de la cavité. Le long de la ligne médiane postérieure, il se tourne vers l'intérieur et devient une autre couche, le péritoine viscéral, suspendant certains organes internes abdominaux à la paroi corporelle, en fermant leurs surfaces extérieures et en les maintenant en place.

La cavité péritonéale est l'espace entre les couches pariétale et viscérale. Il est lubrifié avec le liquide péritonéal. Certains organes abdominaux reposent contre le dos du corps et ne sont recouverts du péritoine que du côté de la cavité abdominale. Ils disent qu'ils ont une position rétropéritonéale. Ceux-ci incluent les reins, les uretères, les glandes surrénales, la plupart du pancréas et les parties abdominales des deux vaisseaux sanguins principaux - l'aorte et la veine cave inférieure. Les organes qui sont entourés par le péritoine et qui sont reliés à la paroi arrière du corps par des feuilles péritonéales sont décrits comme étant intrapéritonéaux.

Le péritoine viscéral est également appelé mésentère aux points où il forme un rideau membranaire translucide, suspendant et fixant les organes internes, et séros, aux points où il recouvre et recouvre les surfaces extérieures d'organes tels que l'estomac et l'intestin grêle. L'intestin est suspendu à la paroi abdominale postérieure avec le mésentère postérieur. Le mésentère arrière du côlon s'appelle le mésocolon. À certains endroits, après avoir enveloppé les intestins ou d’autres organes internes, le mésentère continue jusqu’à la paroi antérieure du corps sous le nom de mésentère antérieur. L’exemple le plus significatif en est la membrane graisseuse, appelée le grand omentum, qui s’accroche comme un tablier au bord latéral inférieur de l’estomac et recouvre l’intestin. Le grand omentum n'est pas attaché au bord inférieur et peut être soulevé pour ouvrir l'intestin. Le plus petit omentum s'étend du bord supermédial de l'estomac au foie.

Péritonite

Péritonite - inflammation du péritoine. Il s'agit d'une affection critique mettant la vie en danger qui nécessite un traitement chirurgical. La cause la plus grave de péritonite est la perforation du tube digestif, par exemple la rupture de l’appendice ou la blessure par balle. Les sucs digestifs provoquent une inflammation chimique immédiate du péritoine, accompagnée d'une inflammation microbienne, lorsque les bactéries intestinales envahissent la cavité corporelle. Tout ce qui perfore la paroi abdominale peut également entraîner une péritonite, telle qu'une blessure à l'estomac ou une intervention chirurgicale. Ainsi, il est également possible de libérer du sang dans la cavité abdominale, par exemple à partir d'un anévrisme rompu (point faible dans le vaisseau sanguin) ou d'une grossesse extra-utérine (implantation d'embryon ailleurs que dans l'utérus); Le sang lui-même est un irritant chimique péritonéal. En règle générale, la péritonite transporte un liquide de la circulation sanguine vers la cavité abdominale. La mort peut survenir quelques jours après un dysfonctionnement électrolytique grave, une détresse respiratoire, une insuffisance rénale et une coagulation sanguine étendue, appelée coagulation intravasculaire disséminée.

http://medictionary.ru/abdominalnaya-polost/

Cavité abdominale

Partie de la cavité secondaire du corps, ou Tseloma, des vertébrés, contenant l’intérieur, à l’exception des reins et du cœur, ainsi que chez les mammifères et les poumons. Dans les vertébrés inférieurs, les canaux qui relient le B. à la cavité péricardique restent à l'état adulte. Dans de nombreux poissons du B. nº, il communique avec l'environnement externe des pores abdominaux (voir Pores abdominaux). Dans les cyclostomes et les poissons devant B. l'élément, la cavité péricardique est située; chez les vertébrés terrestres, il recule et s'étend dans le B. Chez les mammifères, en raison de la formation d'une obstruction thoracique (voir Dysfonctionnement abdominal), ou du diaphragme, la cavité péricardique est séparée du reste de la cavité. Chez la majorité des mammifères, les voies biliaires traversent le canal inguinal jusqu’au scrotum. Si le canal inguinal devient envahi par l'âge (par exemple chez les carnivores, les primates, etc.), le nodule de la vessie est complètement séparé de la cavité du scrotum. Dans le noyau B., le noyau est formé par la confluence de cavités coelomiques appariées situées entre les feuilles de la plaque latérale (voir Plaques latérales). À partir des feuilles extérieures (pariétales) des plaques latérales, un mur Periton se forme. Le péritoine des viscères est formé à partir des feuilles internes (viscérales), c'est-à-dire de la membrane séreuse de l'intestin et d'autres organes internes; le mésentère est formé par l'accrétion de ces feuilles. Dans les cyclostomes, le B. p. Est tapissé d'épithélium cilié, et chez tous les autres vertébrés - à plat.

Chez l’homme, la sous-section B., ou cavité abdominale, est une cavité corporelle délimitée par les muscles abdominaux antérolatéraux, les corps de la vertèbre lombaire, les muscles lombaires et carrés du bas du dos, l’obstruction thoracique (diaphragme) et, de l’en bas, par la cavité du grand et du petit bassinet. Le tractus gastro-intestinal (de la partie abdominale de l'œsophage au rectum), le foie, le pancréas, la rate, les glandes surrénales et les organes urinaires sont situés dans le foyer. La plupart des organes abdominaux non appariés sont recouverts de péritoine, ce qui limite l'espace - la cavité du péritoine, qui fait partie du B. n. Peryushin dans la paroi postérieure du B. n °, sépare la cavité péritonéale de l'espace rétropéritonéal dans lequel les deux organes péritonéaux (reins, glandes surrénales, uretères), gros vaisseaux sanguins et plexus nerveux entourés de tissu adipeux.

Lit.: RD Sinelnikov, Atlas d'anatomie humaine, 2e éd., Volume 2, M., 1963.

http://gufo.me/dict/bse/%D0%91%D1%80%D1%8E%D1%88%D0%BD%D0%B0%B1%8F_%80FD%%%%%%%> % BB% D0% BE% D1% 81% D1% 82% D1% 8C

Douleurs abdominales: définition, causes et traitement de la pathologie

La douleur abdominale est une douleur abdominale aiguë ou chronique qui se manifeste périodiquement (paroxysmalement) ou constamment observée. L'abdomen est délimité au-dessus par les arcs thoraciques et en bas par l'articulation pubienne. Par conséquent, toute gêne dans cette section est considérée comme un syndrome de douleur abdominale.

La douleur abdominale n'est pas une maladie indépendante, mais un signe de toute pathologie abdominale.

Classification

Selon le mécanisme de la douleur peut être:

  • Visceral (provient d'un organe creux ou parenchymal). Ils se retrouvent le plus souvent et sont associés à des dommages mécaniques, à des étirements excessifs, à une inflammation ou à des troubles circulatoires des organes internes. Ils se produisent à la fois dans des états organiques et fonctionnels. Accompagné de symptômes de dysfonctionnement (par exemple, nausée, vomissements, rétention de selles, ballonnements, fièvre), de manifestations végétatives (peur, palpitations, vertiges, transpiration, pâleur).
  • Pariétal ou somatique. Se lever en raison d'une irritation péritonéale. Dans certains cas, l'implication des feuilles du péritoine dans le processus inflammatoire se produit après l'organe interne. Dans ce cas, le syndrome douloureux augmente, il devient plus clair (localisé), aigu.
  • Irradiant. La douleur réfléchie se produit dans les zones sensibles de la peau, qui sont innervées par la même section de la moelle épinière que l'organe touché.
  • Les douleurs psychogènes apparaissent en violation des mécanismes centraux du contrôle de la sensibilité à la douleur. Dans le même temps, il n'y a pas de pathologies organiques dans la cavité abdominale. Le plus souvent, ces douleurs sont constantes, persistantes, non aiguës, n'entraînent pas de troubles du sommeil, accompagnées de dépression. Ces symptômes ne sont généralement pas accompagnés d'une violation du tube digestif: constipation, diarrhée, tension musculaire de la paroi abdominale.

La durée et la nature de la douleur sont divisées en:

  • Sharp. Observé avec des pathologies vasculaires ou autres dans la cavité abdominale (perforation d'un ulcère gastrique, thrombose mésentérique, rupture de la rate, intussusception intestinale, saignement, etc.).
  • Pristupoobraznye (périodique). Apparaît après un certain temps et peut durer de quelques secondes à plusieurs heures. Caractérisé par une colique intestinale, une dyskinésie biliaire.
  • Persistant (chronique). Ils dérangent le patient presque constamment, souvent d'intensité modérée, stupide. Observé avec une inflammation du pancréas, une hépatite chronique, une constipation prolongée associée à un débordement de l'intestin et le développement d'une obstruction intestinale partielle.
  • Douleur épigastrique (dans le plexus solaire sous le processus xiphoïde).
  • Hypochondre droit (maladies du foie, de la vésicule biliaire).
  • Hypochondre gauche (inflammation du pancréas).
  • La région ombilicale (mesogaster) est un ulcère duodénal.
  • Région iléale droite ou gauche (sigmoïde, caecum, ovaires).
  • Intraabdominal: étirement, spasme, inflammation, perforation d'un organe creux, circulation sanguine altérée, blocage du conduit, tumeur de la cavité abdominale et plus.
  • Extraabdominal (cause pas dans l'abdomen): infarctus du myocarde, pneumonie, pleurésie, ostéochondrose, anémie, troubles hormonaux ou endocriniens. En substance, la plupart de ces douleurs sont reflétées.

Causes de la douleur abdominale

Les douleurs abdominales peuvent être la cause de maladies d’organes internes ou de troubles fonctionnels ne présentant pas de pathologie organique.

Causes non pathologiques

  • Violation du régime alimentaire: manque de liquide, excès d'épices, de sel, d'hydrates de carbone, de gazogènes, utilisation de repas périmés ou d'aliments en grande quantité.
  • Médicaments, affectant les muqueuses et la motilité du tractus gastro-intestinal (anti-inflammatoires non stéroïdiens, vitamines, analgésiques, prokinétiques).
  • Menstruation. La douleur récurrente chez les femmes est associée à un endomètre ischémique transitoire et à un spasme du myomètre au cours de la menstruation.
  • Douleur abdominale chez les enfants. Jusqu'à un an, les bébés s'inquiètent des coliques (flatulences) en raison de l'immaturité du système digestif. À l’âge de 1 à 3 ans, les sensations douloureuses dans l’estomac peuvent être psychologiques (car un enfant attire l’attention des adultes) ou être dues à des erreurs alimentaires.
  • Parfois, les personnes prédisposées ont un tempérament prononcé, des déséquilibres émotionnels, soumis à l'influence de facteurs externes. Ils apparaissent après l'excitation, les conflits, les chocs, les expériences. Passez par vous-même.
  • La douleur de la grossesse peut survenir à cause d'entorses, de divergence de la symphyse, de surfaces articulaires, de tensions cutanées.

Causes pathologiques

Associé directement à la maladie (lésion) des organes ou des vaisseaux de la cavité abdominale. Il existe un grand nombre de pathologies du tractus gastro-intestinal, elles peuvent être divisées en sous-groupes suivants:

  • Douleur associée à une inflammation de l'organe (gastrite, pancréatite, cholécystite, œsophagite, colite, endométrite et autres).
  • Douleur induite par l'ischémie (thrombose mésentérique aiguë, saignements gastro-intestinaux, infarctus du rein ou de la rate, apoplexie ovarienne).
  • Obstruction du canal ou de l’organe creux (calculs dans l’uretère, cholédoque, obstruction intestinale, sténose de l’œsophage, pylore de l’estomac).
  • Douleur due à la violation de l'intégrité de l'organe ou du tissu (ulcération, défaut érosif, rupture du corps résultant d'une blessure, nécrose).
  • Les douleurs oncologiques sont considérées comme les plus fortes, elles sont chroniques au dernier stade.

Symptômes dangereux pour lesquels vous devez consulter un médecin

  • Augmentation de la douleur abdominale avec vertiges, tachycardie, évanouissement, faiblesse grave, chute brutale de la pression artérielle, apparition de sang dans les vomissures ou les selles. De tels signes peuvent apparaître lors de saignements provenant d'une partie de la cavité abdominale.
  • Une douleur accompagnée de fièvre, de frissons, de vomissements ou de diarrhée indique une infection (virale, bactérienne).
  • Douleur persistante de toute intensité sur le fond d'une perte de poids notable, l'anémie. Ces symptômes se retrouvent dans les tumeurs malignes.
  • Une douleur aigue insupportable dans l'abdomen, une posture forcée avec une réduction des genoux, un retard des selles et des gaz favorisent l'invagination (torsion) de l'intestin. Dans ce cas, tout retard met la vie en danger.
  • La tension des muscles de la paroi abdominale (un symptôme positif de Shchyotkin) est un signe de péritonite locale ou généralisée.
  • Augmentation du volume de l'abdomen (en général, elle apparaît avec le temps et indique l'accumulation de liquide ascitique libre - ascite).

La fixation des symptômes suivants peut indiquer une pathologie redoutable, dangereuse pour la vie et la santé.

Diagnostic des causes de la douleur abdominale

Il n'est pas toujours possible d'identifier la source de la douleur et de déterminer la cause exacte uniquement à partir des plaintes du patient et des données d'inspection. Dans certains cas (notamment en cas de douleur chronique), il est nécessaire de recourir à des méthodes de diagnostic en laboratoire et à l'instrument supplémentaires:

  1. Analyse générale du sang et de l'urine, biochimie du sang avec définition d'enzymes, d'hormones, du niveau d'oligo-éléments.
  2. L'examen échographique de la cavité abdominale et des organes pelviens fournit au médecin de nombreuses informations sur leur état, forme, taille, inclusions pathologiques, tumeurs.
  3. La radiographie de contrôle de la cavité abdominale avec ou sans contraste permet la détection de corps étrangers d'organes creux, de lésions, de troubles du flux sanguin, d'obstruction intestinale, de la présence de liquide ou de gaz dans la cavité abdominale.
  4. CT ou IRM est effectuée si les méthodes de diagnostic précédentes ont été inefficaces, ainsi que pour clarifier la prévalence du processus pathologique, sa nature, la détection de métastases tumorales.

Traitement

Thérapie des maladies inflammatoires

Vise à éliminer l'inflammation dans le corps, à supprimer les infections (le cas échéant), à réduire la douleur et l'enflure, à améliorer la circulation sanguine et à restaurer la fonction des tissus endommagés. Pour ce faire, utilisez:

  • Antibiotiques si nécessaire par voie interne ou parentérale.
  • Antispasmodiques (No-shpa, Duspatalin, Buscopan).
  • Antalgiques pour douleurs sévères (Analgin, Sedalgin, Ketorol). Il est impossible d'utiliser avec un diagnostic peu clair, une pathologie chirurgicale suspectée, afin de ne pas porter le tableau clinique de la maladie.
  • Enzymes, hépatoprotecteurs, cholérétique, sorbants, prokinétique, uroseptiques pour améliorer le fonctionnement des organes.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - Movalis, Voltaren, Ibuprofen.
  • Herbes, homéopathie.
  • Régime alimentaire visant à réduire la charge corporelle et à soulager les irritations (excluez les boissons chaudes, froides, épicées, sucrées, grasses, gazéifiées, la caféine).

Thérapie des pathologies vasculaires du tractus gastro-intestinal

En fonction de la gravité des désastres vasculaires abdominaux, de l’intensité du syndrome douloureux, du degré de lésion organique, utilisez:

  • Traitement chirurgical (arrêt du saignement, suture des vaisseaux, suture de la muqueuse, résection de la partie nécrotique de l'organe ou prélèvement complet, etc.).
  • Restauration de la circulation sanguine (antiplaquettaires et anticoagulants pour l'infarctus du rein, de la rate; médicaments hémostatiques pour les saignements ulcéreux).
  • Reconstitution du volume de sang perdu (solutions salines, plasma).
  • Analgésiques narcotiques (Promedol, Omnopon).

Thérapie des maladies obstructives et des traumatismes

Fondamentalement, dans ce cas, il faut recourir à la méthode opératoire pour éliminer le problème: retrait de la vésicule biliaire avec colique cholélithique, retrait de la pierre de l'uretère ou du rein, dilatation de l'oesophage par ballonnet, libération des anses intestinales lors de l'inversion, suture des trous. Après la chirurgie, on montre les antibiotiques, l’hémodez, les solutions salines, les analgésiques et les AINS, ainsi que la physiothérapie.

Thérapie contre le cancer

La règle d'or du traitement en oncologie est l'ablation radicale d'une tumeur dans la cavité abdominale, si possible. Après les indications, une radiothérapie, une chimiothérapie, des traitements d'immunomodulateurs ou simplement une observation sont possibles. Dans les cas avancés, un traitement palliatif est prescrit pour améliorer la qualité de la vie: soulagement adéquat de la douleur, restauration du fonctionnement des organes, élimination ou réduction des symptômes désagréables.

Une pathologie abdominale grave peut commencer par une douleur abdominale apparemment inoffensive. Par conséquent, tout inconfort dans l'abdomen doit être traité avec l'attention requise.

http://prokishechnik.info/zabolevaniya/abdominalnye-boli.html

CAVITÉ ABDOMINALE

La membrane de la cavité abdominale supérieure est délimitée par le diaphragme - un muscle plat qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale, situé entre la partie inférieure de la poitrine et la partie inférieure du bassin. La partie inférieure de la cavité abdominale comprend de nombreux organes des systèmes digestif et urinaire.

La partie supérieure de la cavité abdominale contient principalement les organes du système digestif. La cavité abdominale peut être divisée en deux lignes horizontales et deux lignes verticales qui forment les zones de la cavité abdominale. Ainsi, neuf zones conditionnelles sont attribuées.

Division spéciale de l'abdomen en zones (zones), opère dans le monde médical. Dans la rangée supérieure se trouvent l'hypochondre droit, l'épigastre et l'hypochondre gauche. Dans ces régions, nous essayons de sonder le foie, la vésicule biliaire, l’estomac et la rate. Dans la rangée du milieu se trouvent les régions latérales droite, mésogastres ou ombilicales, ombilicales et latérales gauches, où sont effectués l'examen manuel de l'intestin grêle, du côlon ascendant et descendant, des reins, du pancréas, etc. Dans la rangée inférieure, la région iliaque droite, l’hypogastre et la région iliaque gauche sont isolées, dans lesquelles l’aveugle et le côlon, la vessie et l’utérus sont examinés avec les doigts.

La cavité abdominale et la poitrine situées au-dessus sont remplies d'organes divers. Nous mentionnons leur classification simple. Certains organes ressemblent au toucher à une éponge de bain ou à une miche de pain frais, c’est-à-dire qu’ils sont complètement remplis de certains contenus représentés par des éléments actifs (généralement des cellules épithéliales), des structures de tissu conjonctif, désignées par le stroma de l’organe, et des vaisseaux de calibre différent. Ce sont des organes parenchymateux (enchyma grec est traduit par «quelque chose d'influencé»). Ceux-ci incluent les poumons, le foie, presque toutes les grosses glandes (pancréas, salivaire, thyroïde, etc.).

Contrairement au parenchyme, les organes creux sont tellement creux qu'ils ne sont remplis de rien. Ils ont une grande cavité (estomac, vessie) ou une petite cavité (uretère, artère) entourée de parois relativement minces (intestin) ou épaisses (cœur, utérus).

Enfin, si les caractéristiques des deux groupes sont réunies, une cavité (généralement petite) entourée de parenchyme permet de parler d’organes mixtes. Celles-ci comprennent principalement les reins et un certain nombre d’auteurs, avec quelques réserves, énumèrent ici la moelle épinière et le cerveau.

ORGANES DE LA CAVITÉ ABDOMINALE

La cavité abdominale comprend divers organes du système digestif (estomac, intestin grêle et gros, foie, vésicule biliaire avec conduits, pancréas), rate, reins et glandes surrénales, voies urinaires (urètre) et vésicule, organes du système reproducteur (différents les femmes: chez les femmes, l'utérus, les ovaires et les trompes de Fallope, chez les hommes, les organes génitaux sont à l'extérieur), de nombreux vaisseaux sanguins et lymphatiques et les ligaments qui maintiennent les organes en place.

Dans la cavité abdominale, se trouve une grande membrane séreuse constituée principalement de tissu conjonctif, qui tapisse les parois internes du péritoine et recouvre également la plupart des organes de celui-ci. On considère que la membrane est continue et constituée de deux couches: péritoine pariétal et viscéral. Ces couches sont séparées par un film mince humidifié avec un fluide séreux. La fonction principale de ce lubrifiant est de réduire les frottements entre les couches, ainsi qu’entre les organes et les parois du péritoine, tout en assurant le mouvement des couches.

PRINCIPALES CAUSES DE DOULEUR AIGUË DANS LA CAVITÉ ABDOMINALE

Les médecins utilisent souvent le terme "abdomen aigu" pour désigner un cas grave nécessitant une intervention immédiate, souvent chirurgicale. L'origine de la douleur peut être différente, elle ne survient pas uniquement à la suite de maladies des organes de l'appareil digestif, comme ils le pensent souvent. Il existe de nombreuses autres causes de douleur abdominale aiguë; il s'accompagne souvent de vomissements, de dureté des parois de la cavité abdominale et de chaleur. Nous ne parlons pas ici d'une maladie spécifique, mais du diagnostic initial d'une maladie très dangereuse nécessitant un examen médical urgent pour en déterminer la cause et mener un traitement approprié.

CHEMIN DU FOIE ET ​​DE LA BILAIRE
• rupture traumatique
• abcès
• cholécystite aiguë
• colique biliaire
INTESTIN MINCE
• ulcère duodénal
• obstruction, rupture
• gastro-entérite aiguë
• diverticule de Meckel
• entérite locale
Tuberculose intestinale
INTESTIN ÉPAIS
• colite ulcéreuse
• colite infectieuse
• inversion des intestins
• cancer
• invagination
• diverticulite
• écart
• appendicite
ESTOMAC
• ulcère
• cancer
La rate
• crise cardiaque
• abcès
• écart
Langue
• péritonite
FEMMES GÉNITALES INTERNES
• écart
• infection
• convulsions
• rupture de kyste ovarien
• grossesse extra-utérine
• abcès
• salpingite aiguë

Selles de hernie

Une hernie du péritoine apparaît lorsqu'il y a un point faible dans la paroi abdominale, en raison duquel une partie de l'intestin dépasse de la cavité abdominale. Une hernie abdominale est une sortie ou une saillie du petit ou du gros intestin ou de leurs parties quittant la cavité dans laquelle ils se trouvent, par une ouverture congénitale ou acquise du péritoine. La hernie abdominale peut survenir en raison d'une pression prolongée des organes internes situés sur les parois de la cavité abdominale ou de l'affaiblissement d'un certain point de celle-ci - par exemple, à la suite d'une grossesse, de l'obésité, d'un effort physique constant, etc. Une hernie du péritoine apparaît lorsqu'une partie de la cavité abdominale fait saillie et forme un sac herniaire dans lequel se trouve parfois une partie du petit ou du gros intestin. Le seul traitement efficace contre la hernie est la chirurgie.

http://tardokanatomy.ru/content/bryushnaya-polost

Organes internes de la cavité abdominale humaine

Pour chaque personne, il est important de connaître le nom des organes internes et leur emplacement. Ceci est nécessaire pour la détection rapide d'une maladie. Les viscères les plus importants se trouvent dans la cavité abdominale: les organes digestifs et le système urinaire. Le péritoine est un espace du corps humain fermé au sommet par un diaphragme. Le fond de la cavité tombe sur la région pelvienne. Les organes abdominaux assurent quotidiennement le fonctionnement normal de tout le corps humain.

Organes abdominaux et leurs fonctions

Le péritoine est une cavité avec des viscères dont les parois sont recouvertes d'une membrane sulfurique, imprégnées de muscles, de tissu adipeux et de formations de tissu conjonctif. Le mésothélium (coquille de soufre) produit un lubrifiant spécial qui ne permet pas aux organes de frotter les uns contre les autres. Cela protège la personne de l'inconfort et de la douleur, à condition que les organes soient en bonne santé.

L'estomac, la rate, le foie, le pancréas, l'aorte abdominale, les organes du tube digestif et le système urinaire d'une personne se trouvent dans l'espace abdominal. Tous les organes remplissent leur fonction, ce qui est important pour l'activité vitale de l'organisme. Puisque leur rôle principal est la digestion, en parlant d’eux en général, on les appelle le tractus gastro-intestinal.

C'est important! La presse abdominale sert de membrane protectrice pour tout le système interne des organes à l'avant. Derrière la fonction protectrice des os: le bassin et la colonne vertébrale.

Le système digestif fait ce travail:

  • digère la nourriture;
  • remplit une fonction protectrice et endocrine;
  • aide à absorber les nutriments;
  • gère le processus de formation du sang;
  • élimine les toxines et le poison entrant dans le corps.

Le système urinaire, à son tour, remplit les fonctions de reproduction et endocriniennes, élimine les produits métaboliques du corps.

Une caractéristique distinctive de la cavité abdominale masculine et féminine ne sont que les organes génitaux. Tous les organes du système digestif sont identiques et identiques. La seule exception peut être une pathologie congénitale des organes internes.

Structure anatomique des organes abdominaux

L'étude de la structure et de la localisation des viscères dans le corps humain traite de la science de l'anatomie. Grâce à elle, les gens peuvent localiser les entrailles et comprendre ce qui leur fait mal.

Estomac

Une cavité constituée de muscles remplissant une fonction de cumul, de mélange et de digestion. Chez les personnes ayant une dépendance à la nourriture, l'estomac est élargi. Situé entre l'œsophage et le duodénum. Grâce aux contractions pulsatiles incluses dans l'activité motrice de l'organe, il élimine les produits chimiques, les poisons et autres substances nocives du corps. Ainsi, la fonction protectrice (immunitaire) est effectuée.

Dans le sac gastrique, les protéines se décomposent et l'eau est absorbée. Tous ont reçu de la nourriture mélangée et se déplacent dans l'intestin. La qualité et la rapidité de la digestion des aliments dépendent du sexe et de l'âge de la personne, de la présence ou non de maladie, de la capacité et de la capacité de travail de l'estomac.

L'estomac est en forme de poire. Normalement, sa capacité ne dépasse pas un litre. En cas de surconsommation ou d'absorption de grandes quantités de liquide, le volume passe à 4 litres. Cela change également son emplacement. Un orgue surpeuplé peut sombrer au niveau du nombril.

Les maladies de l’estomac peuvent être très douloureuses, vous devez donc être attentif aux symptômes désagréables qui y apparaissent.

La vésicule biliaire

Sert de cavité pour l'accumulation de bile excrétée par le foie. Par conséquent, il est situé à côté, dans une fosse spéciale. Sa structure est composée du corps, du bas et du cou. Les parois du corps comprennent plusieurs coquilles. Il est sulfurique, muqueux, musculaire et sous-muqueuse.

Du foie

C'est une glande digestive importante pour le fonctionnement du corps. La masse d'un organe chez un adulte atteint souvent un kilogramme et demi. Il est capable d'éliminer les poisons, les toxines. Participe à de nombreux processus métaboliques. Engagé dans la formation de sang chez un futur bébé dans la période où il est porté par sa mère, assimilation du glucose et du cholestérol, maintien du contenu lipidique normal.

Le foie a une capacité étonnante à se régénérer, mais les maladies négligées peuvent nuire gravement à la santé humaine.

La rate

Organe lymphoïde parenchymateux situé derrière l'estomac, sous le diaphragme. C'est la partie supérieure du péritoine. La structure comprend un diaphragme et une surface de pesée avec un pôle avant et arrière. L'organe est une capsule remplie de pulpe rouge et blanche à l'intérieur. Traite avec la protection du corps contre les micro-organismes nocifs, crée un flux sanguin vers le futur bébé dans l'utérus et l'adulte. Il a la capacité de renouveler les membranes des érythrocytes et des plaquettes. C'est la principale source de production de lymphocytes. Capable de piéger et d'éliminer les microbes.

Pancréas

L'organe du système digestif, de taille inférieure seulement au foie. Son emplacement est l'espace rétropéritonéal, un peu en arrière de l'estomac. Le poids atteint 100 grammes et la longueur - 20 centimètres. La structure du corps ressemble à ceci:

Le pancréas a la particularité de produire une hormone appelée insuline. Il régule la glycémie. La fonction principale du corps est la production de suc gastrique, sans lequel la nourriture ne peut être digérée.

Sans un pancréas, une personne ne peut pas vivre. Par conséquent, il faut savoir quels produits sont les plus nocifs pour cet organe.

Intestin grêle

Il n'y a plus d'organe dans le système digestif. Il a l'air d'un enchevêtré. Connecte l'estomac et le côlon. Chez les hommes, il atteint sept mètres, chez les femmes - 5 mètres. Le tube est constitué de deux parties: le duodénum et l'iléon, le maigre. La structure du premier département est la suivante:

Les deux autres sections sont appelées la partie mésentérique de l'organe. Le jéjunum est situé en haut à gauche, iliaque en bas dans la région droite du péritoine.

Gros intestin

Le corps en longueur atteint un mètre et demi. Connecte l'intestin grêle à l'anus. Se compose de plusieurs départements. Les masses fécales s'accumulent dans le rectum, d'où elles sont extraites du corps par l'anus.

Ce qui ne fait pas partie du système digestif

Tous les autres organes, "vivants" dans la région du péritoine appartiennent au système urinaire. Ce sont les reins, les glandes surrénales, la vessie, ainsi que les uretères, les organes génitaux féminins et masculins.

Les reins ressemblent à des haricots. Situé dans la région lombaire. L'organe droit est relativement plus petit que le gauche. Des organes appariés assurent la fonction de nettoyage et de sécrétion de l'urine. Réglementer les processus chimiques. Les glandes surrénales produisent une variété d'hormones:

  • norépinéphrine;
  • l'adrénaline;
  • les corticostéroïdes;
  • les androgènes;
  • cortisone et cortisol.

De son nom, vous pouvez comprendre la présence de glandes dans le corps - au-dessus des reins. Les organes aident les gens à s'adapter à différentes conditions de vie.

C'est important! Grâce aux glandes surrénales, la personne reste résistante aux situations stressantes, ce qui protège le système nerveux central contre les effets indésirables.

L'appendice est un petit organe du péritoine, un appendice du caecum. Sa taille en diamètre ne dépasse pas un centimètre, elle atteint douze millimètres de long. Il protège le tractus gastro-intestinal contre le développement de maladies.

Comment vérifier les organes péritonéaux pour la présence de pathologie?

L'échographie est la principale méthode de diagnostic de la santé des organes abdominaux. L'étude n'endommage pas les unités structurelles des tissus, elle est donc sans danger pour le corps. La procédure peut être répétée, si nécessaire. Lorsque l'éventration se développe, les méthodes de frappe (percussion), de palpation et d'écoute (auscultation) des organes péritonéaux sont appliquées. La localisation correcte des entrailles, la présence de foyers d’infection peuvent être vérifiées par IRM (imagerie par résonance magnétique) et par CT (tomodensitométrie).

C'est important! Les maladies des organes abdominaux peuvent menacer la vie humaine. Par conséquent, aux premiers symptômes, les douleurs dans les zones du péritoine, demandent immédiatement l'aide de professionnels de la santé.

Quelles maladies affectent la cavité abdominale?

Une appendicite peut se développer lorsqu'une infection bactérienne pénètre dans le corps. Le traitement est effectué à l'aide d'une méthode chirurgicale, c'est-à-dire que l'appendice est retiré. Souvent diagnostiquée omission d'organes. Le premier est généralement abaissé l'estomac. La thérapie comprend une nutrition appropriée, prescrite par un nutritionniste, une thérapie par l'exercice et le port d'un bandeau spécial.

Avec le développement de l'obstruction intestinale ou l'apparition d'adhérences, une opération est effectuée. Si les adhérences provoquent une obstruction, elles sont enlevées, mais uniquement pour des raisons de santé. Dans de tels cas, les rechutes sont possibles. En raison d'exacerbations fréquentes de l'obstruction, les médecins recommandent un régime sans plaque.

En cas d'inflammation de l'estomac, une consultation chez le médecin n'est pas nécessaire si les symptômes disparaissent au bout de quelques jours. Il est important de boire plus de liquides pour éviter la déshydratation. Si le patient ne devient pas plus facile le troisième jour, vous devez vous rendre à la clinique. Les médecins prescrivent les tests nécessaires, un traitement complexe. Dans la plupart des cas, ce sont des drogues.

Les hémorroïdes sont la maladie la plus répandue dans l'espace rétropéritonéal. La pathologie apporte beaucoup d'inconfort. Lorsque le syndrome de la douleur insupportable, les médecins effectuent un traitement chirurgical. Si l'évolution de la maladie est modérée, une thérapie à base de plantes, de médicaments, de lotions, de compresses et de bains est réalisée.

La hernie abdominale est une maladie congénitale ou acquise, à la suite de laquelle un gros ou un petit intestin fait saillie à travers un trou dans la cavité abdominale. Se produit pendant la grossesse, l'obésité ou un effort physique intense dû à une pression constante sur un certain point du péritoine. Une autre raison est la forte pression sur la coquille des organes internes. Pathologie traitée par la chirurgie.

Comment et quoi pour une digestion saine?

Pour que le corps se sente à l'aise, il est utile d'acquérir plusieurs habitudes utiles:

  1. Regarde ce que tu manges. Mangez plus de légumes, fruits, céréales dans votre régime. Évitez les aliments gras, salés et sucrés.
  2. Mâchez bien. Tous les aliments doivent être mangés lentement et bien broyés avec les dents. Cela aidera à éviter les ballonnements et les troubles gastro-intestinaux.
  3. Prenez une collation. Au lieu de trois repas standard, optez pour 5-6 repas par jour. Réduisez les portions pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner, et en attendant, étanchez votre faim avec des légumes, des fruits, des produits laitiers et des noix.
  4. Éliminer les aliments gras. Les graisses ne provoquent que des problèmes digestifs, un excès de poids et développent des pathologies du muscle cardiaque. Essayez de cuire à la vapeur ou au four.
  5. Cuire vous-même. Les aliments préparés par vous-même sont plus utiles et nutritifs pour le corps. Les produits semi-finis, riches en calories et salés, sont nocifs pour le système digestif et le corps dans son ensemble.

La structure anatomique des organes abdominaux est soigneusement étudiée dans de nombreux laboratoires par des scientifiques modernes. Cela contribuera à la possibilité de diagnostiquer les pathologies de cette zone aux premiers stades du développement des maladies. En conséquence, la préparation et le traitement des patients eux-mêmes seront effectués plus rapidement, sans permettre à la pathologie de passer à des stades plus avancés de la progression. Dans le même temps, les méthodes radicales de résolution des problèmes disparaîtront au second plan.

La santé des organes dépend en grande partie de la personne. Le diagnostic opportun et les procédures thérapeutiques augmentent les chances de restauration complète du fonctionnement des organes. Par conséquent, vous devriez demander de l'aide dès les premiers symptômes d'indisposition.

Expérience professionnelle de plus de 7 ans.

Compétences professionnelles: diagnostic et traitement des maladies du tractus gastro-intestinal et du système biliaire.

http://pdoctor.ru/zheludochno-kishechnyj-trakt/vnutrennie-organy-bryushnoj-polosti-cheloveka.html

Organes abdominaux chez les hommes et les femmes

Le complexe d'organes des deux systèmes les plus importants: le système digestif et le système génito-urinaire, situé dans la cavité abdominale et dans l'espace rétropéritonéal d'une personne, à la fois chez l'homme et chez la femme - a sa propre structure, sa structure anatomique et ses caractéristiques essentielles. principalement en raison du fait qu'il contribue à comprendre les processus qui s'y déroulent.

La cavité abdominale (lat. Cavitas abdominalis) est l’espace qui est délimité au-dessus par le diaphragme (le dôme musculaire qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale), le devant et le côté - la paroi abdominale antérieure, le dos - le diaphragme périnéal.

La cavité abdominale comprend non seulement les organes appartenant au tractus gastro-intestinal, mais également les organes du système urogénital. Le péritoine lui-même recouvre les organes de différentes manières.

Il convient de noter que les organes peuvent être divisés en ceux appartenant directement à la cavité abdominale et ceux situés dans l’espace rétropéritonéal.

Si nous parlons des organes liés au système digestif, leurs fonctions sont les suivantes:

  • la mise en œuvre de processus digestifs;
  • absorption des nutriments;
  • fonction immunitaire;
  • désintoxication des toxines et des poisons;
  • la mise en œuvre de processus de formation du sang;
  • fonction endocrine.

En ce qui concerne les organes du système génito-urinaire:

  • excrétion de produits métaboliques;
  • fonction de reproduction;
  • fonction endocrine.

Donc, si vous regardez dans l'incision de la paroi abdominale antérieure sous le diaphragme d'une personne, alors immédiatement en dessous, vous pouvez voir les organes suivants:

  1. 1. La partie abdominale de l'œsophage est une petite zone de 1 à 3 cm de long, qui passe immédiatement dans l'estomac.
  2. 2. L'estomac (gaster) - sac de muscle d'une capacité d'environ 3 litres.
  3. 3. Foie (hépar) - la plus grande glande digestive, située à droite sous le diaphragme;
  4. 4. La vésicule biliaire (vesica fellea) - un organe creux qui accumule la bile. Il est situé sous le foie dans la fosse vésiculaire.
  5. 5. Le pancréas est le deuxième foie après le foie, derrière l’estomac dans l’espace rétropéritonéal à gauche.
  6. 6. Rate (lien) - situé derrière l’estomac dans la partie supérieure de la cavité abdominale gauche.
  7. 7. L'intestin grêle (intestinum tenue) est situé entre l'estomac et le gros intestin et comprend trois sections superposées: le duodénum, ​​le jéjunum.
  8. 8. Gros intestin (intestinum crassum) - partant de l'intestin grêle et se terminant par l'anus, comprend également plusieurs sections: le cecum, le côlon (composé du côlon ascendant, transversal, descendant, sigmoïde), du rectum.
  9. 9. Reins: organes appariés situés dans l’espace rétropéritonéal.
  10. 10. Glandes surrénales (glandulae suprarenale) - des glandes appariées situées au-dessus des reins se situent dans l'espace rétropéritonéal.
  11. 11. Uretères (uretère) - Tubules appariés reliant les reins à la vessie et se trouvant également dans l'espace rétropéritonéal.
  12. 12. La vessie (vesica urinaria) est un organe creux situé dans le pelvis.
  13. 13. Utérus (utérus), vagin (vagin), ovaires (ovaire) - organes génitaux féminins situés dans le pelvis, liés aux organes abdominaux.
  14. 14. Les vésicules séminales (vesiculæ seminales) et la prostate (prostata) sont les organes reproducteurs mâles du pelvis.

La structure des organes appartenant aux organes du tractus gastro-intestinal est la même pour les hommes et les femmes.

L'estomac est la cavité musculaire située entre l'œsophage et le duodénum. Il est utilisé pour l'accumulation d'aliments, le mélange et la digestion, ainsi que pour l'absorption partielle de substances.

Dans la structure anatomique de l'estomac, on distingue les parois antérieure et postérieure. Leur connexion par le haut forme une petite courbure de l’estomac et par le bas une grande courbure. Le lieu de transition de l'œsophage dans l'estomac est l'ouverture cardiaque (au niveau de la 11e vertèbre thoracique) et le lieu de transition de l'estomac dans le duodénum est l'ouverture pylorique (ouverture pylorique) au niveau de la 1 vertèbre lombaire. En outre, le bas de l'estomac émet une partie de l'estomac, située à gauche de l'orifice cardiaque, dans laquelle se produit une accumulation de gaz. Le corps de l'estomac est la partie la plus large située entre deux orifices et son volume approximatif est de 3 litres.

La paroi de l'estomac comprend les membranes muqueuses, musculaires et séreuses:

Le foie est la plus grande glande digestive du corps humain. Organe parenchymateux qui sert à la sécrétion de bile, à la neutralisation des toxines et des toxines, à la formation de sang chez le fœtus pendant la grossesse et à la participation à divers processus métaboliques.

Le foie a 2 surfaces: le diaphragmatique, faisant face au diaphragme et viscérale, bordant d'autres organes de la cavité abdominale. En outre, le foie a 2 grands lobes: droit et gauche et le droit - grand. Une autre chose importante est la formation du foie - la porte du foie, qui comprend la veine porte, l'artère hépatique et les nerfs, et la sortie - le canal hépatique commun, les vaisseaux lymphatiques.L'organe lui-même est constitué des plus petites cellules d'hépatocytes impliquées dans la production de bile.

La vésicule biliaire est un organe creux impliqué dans l'accumulation de bile. Il se trouve sous le foie dans la fosse de la vésicule biliaire.

Ce corps sécrète un fond qui dépasse sous la marge inférieure du foie; le cou - l'extrémité étroite allant à la porte du foie et du corps de la vessie - l'expansion qui se situe entre le bas et le cou.Le canal cystique part du cou qui, se connectant au canal hépatique commun, forme le canal biliaire principal. Il s'ouvre déjà à son tour dans le duodénum.

La paroi de la vésicule biliaire est constituée de membranes muqueuses, sous-muqueuses, musculaires et séreuses:

Le pancréas est le deuxième plus grand après le fer des glandes du foie. Il est situé derrière l'estomac dans l'espace rétropéritonéal.

Dans la structure anatomique du pancréas, il sécrète la tête, le corps et la queue. La tête de la glande se trouve à droite, près du pancréas, et la queue est dirigée vers la gauche, se dirigeant vers la porte de la rate. Le pancréas produit du suc pancréatique, riche en enzymes nécessaires à la digestion, ainsi que de l'hormone insuline, qui régule la glycémie.

La rate est un organe lymphoïde parenchymateux. Il est situé à gauche dans la partie supérieure de la cavité abdominale, juste sous le diaphragme, derrière l'estomac.

Ce corps a 2 surfaces: la diaphragmatique et viscérale, et 2 pôles: la postérieure et antérieure. La capsule est recouverte à l'extérieur de la rate et à l'intérieur, la pulpe est divisée en rouge et blanc. La rate remplit la fonction de dépôt de sang, de fonction immunitaire et d'hématopoïétique et fœtale.

L'intestin grêle est l'organe le plus long du système digestif (chez les hommes - 7 m, chez les femmes - 5 m).

L'intestin grêle se compose de 3 sections: le duodénum, ​​le jéjunum et l'iléon.

Le duodénum a une longueur d'environ 30 cm et se situe entre l'estomac et le jéjunum. On en distingue quatre parties: supérieure, descendante, horizontale, ascendante.

Le maigre et l'iléon constituent la partie mésentérique de l'intestin grêle, car ils ont un mésentère. Ils occupent la plupart des hypogastriques. Les boucles du jéjunum se situent dans la partie supérieure gauche et l'iléon - dans la partie inférieure droite de la cavité abdominale.

La paroi de l'intestin grêle est constituée de membranes muqueuses, sous-muqueuses, musculaires et séreuses:

Gros intestin - est situé de l'intestin grêle à l'anus.

Il se compose de plusieurs sections: le caecum; côlon (côlon ascendant, transverse, descendant, sigmoïde); rectum. La longueur totale est d'environ 1,5 m.

Le côlon a des bandes - fibres musculaires longitudinales; haustras - petites saillies sous forme de sacs entre les rubans et les processus mentaux - saillie de la membrane séreuse avec du tissu adipeux à l'intérieur.

L'appendice vermiforme part de 2 à 20 cm du caecum.

À la jonction de l'iléon dans l'aveugle se trouve l'ouverture intestinale iléale.

À la transition du colon ascendant à la transversale, il se forme une flexion droite du côlon et à la transition de la transversale au colon descendant - la flexion gauche.

La paroi du caecum et du côlon comprend les membranes muqueuses, sous-muqueuses, musculaires et séreuses.

Le côlon sigmoïde commence à partir du côlon descendant et continue dans la ligne droite, où il se termine dans l'ouverture anale.

La longueur du rectum est de 15 cm, il accumule et élimine les masses fécales. Au niveau du sacrum, il forme une expansion - l'ampoule (il s'y accumule), après le canal anal, qui s'ouvre avec l'anus.

La paroi du rectum est constituée de muqueuses, de sous-muqueuses, de muscles et de membranes séreuses.

Reins - organes parenchymateux appariés.

Ils sont situés dans l'espace rétropéritonéal. Le rein droit est situé légèrement en dessous de la gauche car il touche le foie. En forme, ils ressemblent à des haricots. À l'extérieur, chaque rein est recouvert d'une capsule fibreuse et le parenchyme est constitué de corticale et de médulla. La structure de ces organes détermine leur fonction. À l'intérieur de chaque rein, il existe un système de petites coupes rénales, se transformant en grandes coupes rénales, qui s'ouvrent à leur tour dans le bassinet du rein, à partir duquel l'uretère se déplace pour éliminer l'urine accumulée. L'unité structurelle et fonctionnelle du rein est le néphron.

Les glandes surrénales - sont des glandes appariées situées au-dessus des reins.

Ils sont constitués de corticale et de médulla. Il y a 3 zones dans la substance corticale: glomérulaire, fagot et maille. La fonction principale des glandes surrénales est endocrinienne.

Uretères - tubules appariés partant des reins et les reliant à la vessie.

La paroi du corps est représentée par des coquilles muqueuses, musculaires et conjonctives.

La vessie est un organe creux qui accumule l'urine dans le corps humain.

La taille du corps peut varier en fonction de la quantité de contenu qu'il contient. L'organe inférieur se rétrécit quelque peu, se déplaçant dans le col de la vessie, ce qui terminera l'urètre. En outre, le corps est séparé de la vessie - la partie inférieure et la partie inférieure étant la partie inférieure. Au bas de la vessie émettent un triangle urinaire dont la base sont les ouvertures des uretères et le haut est l’ouverture de l’urètre.

L'utérus est un organe musculaire dans lequel le développement du fœtus se produit pendant la grossesse. Il se compose de plusieurs parties: le fond, le corps et le cou. La partie inférieure du col de l'utérus passe dans le vagin. En outre, l'utérus a 2 surfaces: antérieure, face à la vessie et postérieure, face au rectum.

La paroi de l'organe a une structure particulière: périmétrie (séreuse), myomètre (musculaire), endomètre (muqueuse).

Le vagin est un organe musculaire d'environ 10 cm de long dont la paroi est constituée de 3 couches: tissu muqueux, musculaire et conjonctif. La partie inférieure du vagin s'ouvre la veille. Les parois du vagin sont recouvertes de glandes produisant du mucus.

L'ovaire est un organe associé du système reproducteur féminin qui remplit une fonction de reproduction. Ils consistent en un tissu conjonctif et une substance corticale avec des follicules à différents stades de développement.

Normalement, les ovaires en échographie sont les suivants:

Vésicules de semences - Organes appariés du système reproducteur masculin. Le tissu de cet organe a une structure en forme de cellules.

La prostate (prostate) est la glande masculine. Il entoure le col de la vessie en cercle.

Dans la cavité abdominale du corps humain chez les hommes et les femmes est un complexe des organes internes des deux systèmes les plus importants: le système digestif et urinaire. Chaque organe a son propre emplacement, sa structure anatomique et ses propres caractéristiques. Des connaissances de base en anatomie humaine permettent de mieux comprendre la structure et le fonctionnement du corps humain.

http://pancreatus.com/anatomy/org-bryushnojj.polosti.html

Cavité abdominale

Le péritoine, péritoine, est un sac séreux fermé qui, chez la femme seulement, communique avec le monde extérieur par une très petite ouverture abdominale des trompes de Fallope. Comme toute poche séreuse, le péritoine est constitué de deux feuilles: pariétale, pariétale, péritoine pariétale et viscérale, péritoine viscéral. La première recouvre les parois abdominales, la seconde recouvre les entrailles, formant plus ou moins leur couverture séreuse. Les deux feuillets sont en contact étroit. À l'intérieur, la cavité abdominale non ouverte, appelée cavité péritonéale (cavitas peritonei), contient une petite quantité de liquide séreux qui hydrate la surface des organes et facilite leur mouvement l'un à côté de l'autre. Lorsque l'air entre dans l'opération, ou lorsque le corps est ouvert, ou lorsqu'il y a accumulation de fluides pathologiques, les deux feuilles se dispersent, puis la cavité du péritoine prend l'apparence d'une véritable cavité plus ou moins volumineuse.

Le péritoine pariétal est recouvert d'une couche continue de l'intérieur des parois frontales et latérales de l'abdomen, puis continue jusqu'au diaphragme et à la paroi abdominale postérieure. Ici, il rencontre les viscères et, s’enroulant autour de ceux-ci, passe directement dans le péritoine viscéral qui les recouvre.

Entre le péritoine et les parois de l'abdomen se trouve une couche de tissu conjonctif, généralement avec un contenu plus ou moins élevé de tissu adipeux, tela subserosa, - tissu sous-péritonéal, qui n'est pas partout également prononcé. Par exemple, dans la région du diaphragme, il est absent, à l'arrière de l'abdomen, il est le plus développé, couvrant les reins, les uretères, les glandes surrénales, l'aorte abdominale et la veine cave inférieure avec leurs branches. La fibre sous-péritonéale est faiblement exprimée sur la paroi abdominale antérieure, mais au-dessous, dans Regio pubica, sa quantité de graisse augmente, le péritoine se connecte plus lâchement à la paroi abdominale, de sorte que la vessie, lorsqu'elle est étirée, éloigne le péritoine de la paroi abdominale antérieure et de son côté antérieur. la surface située à une distance d'environ 5 cm au-dessus du pubis entre en contact avec la paroi abdominale sans médiation du péritoine. Le péritoine dans la partie inférieure de la paroi abdominale antérieure forme cinq plis, convergeant vers le nombril, l’ombilic; une médiane non appariée, plica ombilicalis mediana, et deux médianes et plicae umbilicales appariées et plicae umbilicales laterales.

Ces plis délimitent de chaque côté du ligament inguinal deux fossae inguinales liées au canal inguinal. Immédiatement au-dessous de la partie médiale du ligament inguinal se trouve la fosse femorale, qui correspond à la position de l'anneau interne du canal fémoral. À partir du nombril, le péritoine passe de la paroi abdominale antérieure et du diaphragme à la surface diaphragmatique du foie sous la forme d'un ligament en forme de faucille, lig. falciforme hepatis, entre lequel deux feuilles à son bord libre reposent un ligament rond du foie, lig. teres hepatis (veine ombilicale envahie par la végétation).

http://meduniver.com/Medical/Anatom/170.html

Cavité abdominale

La cavité abdominale est la plus grande cavité du corps humain. Il est entouré de fascia intra-abdominaux et intra-pelviens, qui recouvrent de l'intérieur les structures anatomiques suivantes: en haut - le diaphragme, à l'avant et sur les deux côtés - les muscles de la paroi abdominale, derrière - les vertèbres lombaires, le muscle carré du rein et des iliopsoas, le diaphragme pelvien.

La cavité abdominale contient la cavité péritonéale (cavitas peritonei) - l’espace en forme de fente entre les feuilles du péritoine pariétal (péritoine pariétale) et viscéral (péritoine viscéral), contenant une petite quantité de liquide séreux. Il convient de noter que le terme «cavité abdominale» est souvent utilisé en chirurgie pratique au lieu de «péritonéal». Aux premiers stades de développement, les organes abdominaux sont situés à côté du sac péritonéal et plongent dans celui-ci progressivement. Une feuille de péritoine pariétal tapisse les parois de la cavité abdominale et une feuille de viscère recouvre les organes: certains de tous les côtés (arrangement dit intraperitoneal d'organes), d'autres de seulement trois (mésopéritonéal), d'autres d'un seul côté (rétropéritonéal). Si les organes ne sont pas recouverts d'une feuille du péritoine viscéral, nous parlons de leur emplacement extra-péritonéal.

Les organes ou parties des organes abdominaux suivants sont situés par voie intrapéritonéale: l’estomac, le jéjunum, l’iléon, le côlon transverse, le côlon sigmoïde et le caecum avec appendice, la rate, la partie supérieure du duodénum, ​​les trompes de Fallope.

Vidéo: Topographie de la paroi abdominale antérieure

Le foie, la vésicule biliaire, la partie descendante du duodénum, ​​le côlon ascendant et le côlon descendant, le tiers moyen du rectum, l'utérus et la vessie sont situés au niveau mésopéritonéal. Le pancréas est recouvert du péritoine uniquement en avant et occupe une position rétropéritonéale. La prostate, la partie horizontale du duodénum et le tiers inférieur du rectum, les reins, les glandes surrénales et les uretères sont situés de manière extra-péritonéale.

Les planchers de la cavité abdominale

Vidéo: cavité abdominale

La cavité abdominale est divisée en deux étages: supérieur et inférieur. Entre eux se trouvent le côlon transversal avec le mésentère (mesocolon transversum) ou la ligne de fixation du mésentère du côlon transverse à la paroi arrière de l'abdomen.

Le foie, la vésicule biliaire, l'estomac, la rate, la partie supérieure du duodénum et la majeure partie du pancréas se trouvent à l'étage supérieur de la cavité abdominale. En outre, il existe des espaces vitaux relativement limités, ou des sacs, qui sont reliés entre eux par des fentes étroites. Ceux-ci incluent les sacs omental, hépatiques et prégastriques.

Le sac glandulaire (bursa omentalis), qui a la forme d'une fente, est situé derrière l'estomac et la petite glande. Dans le sac de rangement, il y a les murs avant, arrière, inférieur et gauche.

La paroi frontale du sac comprend un petit omentum (omentum moins), la paroi postérieure de l'estomac et le ligament gastrocolique, qui commence par une partie du grand omentum, situé entre l'estomac et le côlon transverse. Parfois (s’il est facilement visible), le ligament gastro-splénique est visible dans la paroi frontale de la poche de rembourrage.

Le petit omentum est une duplication du péritoine, partant de la porte du foie et se terminant par la moindre courbure de l’estomac et de la partie adjacente du duodénum. Dans l’omentum, distinguer les ligaments hépatoduodénal, hépato-gastrique et gastro-diaphragmatique.

La paroi postérieure de la bourse omentale est le péritoine pariétal, derrière elle se trouvent le pancréas, la partie supérieure du duodénum, ​​le rein gauche, la glande surrénale gauche, la veine cave inférieure, la partie abdominale de l'aorte et le tronc abdominal. Au sommet du sac se trouve le lobe caudé du foie et une partie du diaphragme, et à gauche la rate et le ligament gastro-splénique (lig. Gastrolienale).

La paroi inférieure de la poche de rembourrage est formée par le côlon transverse et son mésentère.

Deux ligaments traversent la cavité du sac spécifié dans la direction radiale (de l'arrière en avant) à partir du pancréas: "ulcère gastrique" (lig. Gastropancreaticum) et pyloropacréatique (lig. Pyloropancreaticum) séparant le seuil de la bourse omental de la cavité même des pancréas. Dans le ligament gastro-pancréatique se trouve l'artère gastrique gauche. La cavité du sac de rangement est reliée à l'étage supérieur de la cavité péritonéale par le trou pour la glande (foramen epiploicum), qui représente la paroi droite de la cavité du sac. La largeur du trou de la glande est de 3 à 4 cm et, en l'absence d'adhérences, 1 à 2 doigts y passent. Les lésions des parois antérieure et postérieure sont particulièrement dangereuses, car il existe de gros vaisseaux, des nerfs et des voies biliaires dans l'épaisseur du ligament hépatoduodénal et la veine cave inférieure située derrière.

En outre, la poche de rembourrage comporte un vestibule (vestibulum bursae omentalis), limité au-dessus du lobe caudé du foie, en dessous - du duodénum, ​​derrière - du péritoine pariétal, qui recouvre la veine cave inférieure. Dans ce sac se trouve la poche de rembourrage supérieure (en retrait). Être dans avant;

Le sac de rangement peut être atteint en coupant la petite boîte à garniture ou le ligament gastro-colique (la méthode la plus utilisée) ou le mésentère de l'obstruction transversale de l'intestin, ainsi que par le trou de bourrage.

La poche de foie est située entre le lobe droit du foie et le diaphragme. Le diaphragme est situé au-dessus et devant celui-ci, la partie supérieure droite du lobe droit du foie se trouve en bas, la partie droite du ligament coronaire du foie (lig. Coronarium) est derrière, le côté gauche correspond au creux en forme de faucille. falciforme). La partie de la poche hépatique située entre la surface postérieure du lobe hépatique droit, le diaphragme et le ligament coronaire est appelée espace sous-diaphragmatique (suprahépatique) droit. En bas, il se dirige vers la corde latérale droite de l'étage inférieur de la cavité abdominale.

Des abcès sous-phréniques peuvent se former dans l’espace sous-phrénique droit en tant que complication d’une appendicite purulente, d’une cholécystite, d’un ulcère gastrique et duodénal perforé.

À la suite de blessures d'organes creux, d'ulcères gastriques perforés et d'autres conditions pathologiques, l'air pénètre dans la cavité abdominale qui, lorsque le corps est en position verticale, s'accumule dans la poche hépatique. Il peut être détecté lors de la radioscopie.

La poche pré-gastrique (bursa pregastrica) se situe devant l'estomac, avec le diaphragme et le lobe gauche du foie, le petit omentum et la paroi antérieure de l'estomac derrière et la paroi antérieure de l'abdomen devant. À droite, la poche pré-gastrique est séparée de la poche hépatique par le ligament de croissant et le ligament rond du foie et à gauche, elle n'a pas de bord prononcé.

Un espace est formé entre la surface supérieure du lobe gauche du foie et la surface inférieure du diaphragme ou l'espace subdiaphragmatique gauche, délimité à partir du canal latéral gauche du plancher inférieur de la cavité abdominale par un ligament diaphragmatique-côlon constant.

Vidéo: Anatomie humaine. Organes abdominaux.

L'étage inférieur de la cavité abdominale est l'espace situé entre le mésentère du côlon transverse et la cavité pelvienne. Le côlon ascendant et le côlon descendant et la racine de mésentère de l'intestin grêle le divisent en 4 sections: les canaux latéraux droit et gauche et les sinus mésentériques de droite et de gauche.

Le canal latéral droit est situé entre la paroi latérale droite de l'abdomen et le côlon ascendant. En haut, il atteint l'espace sous-phrénique droit, en bas, il se poursuit dans la fosse iliaque droite et dans le petit bassin, car le ligament diaphragmatique droit du côlon est faiblement exprimé et parfois complètement absent. Lors du mouvement du diaphragme dans le sac hépatique, une action d'aspiration se produit, de sorte que l'infection dans le canal latéral droit se propage du bas vers l'espace subphrénique droit.

Le canal latéral gauche passe entre le côlon descendant et la paroi latérale gauche de l'abdomen. Au sommet, il est recouvert d'un ligament phréno-colique gauche bien défini et constant. En dessous, il passe dans la fosse iliaque gauche et le petit bassin.

Le sinus mésentérique droit (sinus mesentericus dexter) a la forme d’un triangle rectangle dont la base est dirigée vers le haut. Les limites du sinus sont les suivantes: en haut - le côlon transversal avec le mésentère, à gauche et en dessous - le mésentère de l'intestin grêle, à droite - le côlon ascendant. En face, le sinus mésentérique est entouré d'un grand épiploon. La formation anatomique spécifiée remplit les anses de l'intestin grêle.

Le sinus mésentérique gauche (sinus mesentericus sinister) a également la forme d’un triangle rectangulaire, mais avec une base dirigée vers le bas. Il est plus grand que le sinus mésentérique droit. Les limites de cette formation anatomique sont les suivantes: en haut - une petite région du côlon transverse, à gauche - le côlon descendant, à droite - le mésentère de l'intestin grêle. Avant le sinus mésentérique gauche est recouvert d’un grand omentum, il est ouvert en dessous et se dirige directement dans la cavité pelvienne. Ce sinus est rempli de boucles de l'intestin grêle. En position verticale du tronc, les parties supérieures des sinus sont les plus profondes.

Les sinus mésentériques sont reliés par un intervalle entre le mésentère du côlon transverse et la flexion duodéno-médullaire (flexura duodenojejunalis).

Vidéo: chirurgie abdominale.flv

Aux endroits où le péritoine passe des parois de la cavité abdominale aux organes ou d’un organe à l’autre, des poches de la cavité abdominale se forment.

Les recoins duodénaux supérieurs et inférieurs (recessus duodenalis superior et inferior) sont situés à la jonction du duodénum. Leur profondeur varie de quelques centimètres à quelques centimètres, mais peut parfois augmenter de façon spectaculaire. Les rainures se transforment alors en une poche située dans la direction de l’espace rétropéritonéal. On forme ainsi un sac hernial dans lequel peuvent tomber les anses de l’intestin grêle, véritable hernie interne ou hernie de Treitz.

Les poches iléocécales supérieures et inférieures se forment à l'endroit où l'iléon passe dans l'aveugle. La partie supérieure se situe entre le bord supérieur de la partie terminale de l'iléon et la surface interne du côlon ascendant, et la partie inférieure se trouve entre la surface inférieure de la partie finale de l'iléon et la paroi du caecum.

Derrière la cavité intestinale (recessus retrocaecalis), sous la forme d’une cavité du péritoine pariétal à l’arrière de l’abdomen, se trouve derrière le caecum.

La gorge entre les pointes (recessus intersigmoideus) est une formation en forme d’entonnoir ou cylindrique avec une entrée ronde ou ovale.

En avant, il est entouré par le mésentère du côlon sigmoïde, derrière lui par le péritoine pariétal, s'ouvrant dans le canal latéral gauche de la cavité péritonéale. Une hernie interne peut se former dans l’intensification de Shmy, comme dans celles décrites ci-dessus.

Il y a dans la cavité abdominale une petite quantité de liquide (30 cm3) qui rend la surface des organes internes humide, de sorte qu'ils se déplacent facilement à l'intérieur de la cavité.

http://ruspromedic.ru/bolezni-simptomy-lechenie/hirurgija-8/2249-brjushnaja-polost.html

Publications De Pancréatite