Diarrhée pendant la grossesse à la semaine 39 - comprendre en détail

Pendant la grossesse, une femme est sensible aux changements de son état de santé. L'émergence de nouveaux symptômes amène à réfléchir et à découvrir leur cause. Si la diarrhée survient à 39 semaines de gestation, vous devez comprendre pourquoi. Ce symptôme est-il un signe de travail imminent ou d'infection? Quand est-il préférable d'aller à la maternité tout de suite et quand inviter le médecin à la maison?

Caractéristiques du terme

Trente-neuvième semaine de grossesse - approche de la ligne d'arrivée dans la période de porter un enfant. À ce stade du corps de la femme, les processus associés aux naissances à venir commencent. Périodiquement, le corps donne à la mère les signaux appropriés. Certains d'entre eux peuvent causer un inconfort grave.

La diarrhée à la 39e semaine de grossesse indique le plus souvent l'accouchement à venir:

  • bébé est prêt pour la naissance;
  • le corps d'une femme se prépare à la poursuite de la vie ordinaire sans le fœtus dans l'utérus.

Le fruit est complètement formé. Son poids est supérieur à trois kilogrammes. La structure du corps et des organes internes sont prêts à naître. À ce moment-là, même le cuir chevelu apparaît sur la tête et la vision devient capable de distinguer clairement les objets à une distance de 30 à 40 centimètres.

Dans le corps d'une femme, il y a une autre reconstruction. Le corps cesse de «travailler» pour préserver la grossesse. Le placenta devient plus mince, le liquide amniotique diminue rapidement. Mais comme l'enfant est encore dans l'utérus, cela provoque un certain inconfort, y compris un effet sur les processus digestifs.

L'accouchement peut arriver à tout moment. Les selles molles à 39 semaines de gestation ne sont généralement pas dangereuses et laissent présager qu'il est temps d'aller donner naissance.

Causes de la diarrhée avant l'accouchement

Une grossesse de 39 semaines est une période au cours de laquelle le risque de diarrhée est très élevé. Cependant, il ne présente aucun danger pour le corps de la femme et ne provoque pas de déshydratation. La raison de son développement peut être la suivante:

  • le corps est nettoyé avant l'accouchement;
  • le fœtus exerce une pression sur le rectum;
  • changements hormonaux.

Peu de temps avant le début du processus de naissance, l'intestin doit être libéré. Lors de leur admission à la maternité, les femmes reçoivent généralement des lavement lavants destinés à vider les intestins. Si la diarrhée tourmente la femme enceinte au cours des dernières 24 heures, vous pourrez peut-être vous passer de cette procédure. Un tel nettoyage se produit naturellement, ce qui affecte favorablement la future mère.

Environ 10 jours avant l'accouchement, un prolapsus abdominal survient. Cela signifie qu'il devient plus plat, libère le diaphragme et que la femme devient plus facile à respirer. Dans le même temps, le fœtus commence à pousser intensément sur les intestins. Cela signifie que l'enfant a pris une position qui devrait être pendant le travail - la tête est fermement pressée contre le bassin et est située vers le bas. Cela met la mère mal à l'aise, car la marche devient de plus en plus difficile et il est presque impossible de trouver une position de sommeil confortable.

Si la 39e semaine de grossesse est arrivée, la diarrhée est normale. Plus de la moitié des futures mères sont confrontées à ce problème. Les mères ont noté que, à ce moment-là, les mictions intestinales et les mictions constamment fréquentes ne donnaient pas de repos.

Si une femme souffrait d'une maladie du tractus gastro-intestinal avant la grossesse, l'apparition d'un désordre intestinal pourrait être le signe d'une exacerbation de la maladie. Par exemple, une gêne sévère et une diarrhée surviennent si un ulcère de l'estomac, une pancréatite ou une cholécystite a été diagnostiqué avant la conception.

Symptômes de la diarrhée à long terme

Afin de déterminer exactement quelle diarrhée est causée par le travail imminent, il est nécessaire de surveiller les matières fécales et les symptômes associés. Même si une femme n'a pas encore de contractions, selon la présence de certains signes, on peut prévoir le début du travail:

  • maux d'estomac;
  • tire constamment la longe;
  • il y a augmentation de la formation de gaz;
  • des nausées matinales et des vomissements se développent;
  • frissonnant;
  • la température augmente;
  • mal de tête.

Le traitement de ces symptômes n'est pas nécessaire. Ils passent indépendamment comme le début du travail.

Si la diarrhée est accompagnée d'un écoulement de sang et de mucus, vous devez immédiatement consulter un médecin ou même appeler une ambulance. Ces symptômes indiquent la présence d'une infection nécessitant un traitement urgent.

Quel pourrait être dangereux

En règle générale, l’empoisonnement d’une femme à cette époque ou l’infection par la majorité des infections à cette époque ne constitue plus un danger pour le fœtus en développement. Il n'y a aucune menace d'échec de la grossesse.

La déshydratation est la conséquence la plus dangereuse de troubles intestinaux pour une femme enceinte. Que la diarrhée se produise la nuit ou le jour, tout doit être mis en œuvre pour prévenir ce phénomène. Une perte importante de liquide entraîne des symptômes désagréables et même la mort.

Les symptômes de déshydratation sont les suivants:

  • muqueuses sèches;
  • la soif
  • la température;
  • décoloration de l'urine;
  • maux de tête;
  • somnolence

Pour prévenir la déshydratation, il est nécessaire d'augmenter la quantité de fluide consommée. Appliquez des solutions d'eau salée. Bien que le risque de fausse couche soit minime à la 39e semaine de grossesse, il convient de prendre soin de la santé de la femme elle-même.

Recommandations de traitement

Lorsque l’empoisonnement est habituellement utilisé:

L'alimentation est importante. Le tableau indique quels produits doivent être jetés et quels produits doivent être ajoutés au régime.

http://oponos.ru/zhenshchina/ponos-na-39-nedele-beremennosti

Diarrhée - est-ce dangereux à la 39e semaine de grossesse?

Au cours des dernières étapes de l’enfant, le bien-être de la femme change. Le corps se prépare pour le travail - son autonettoyage est effectué. Les nouvelles sensations font parfois peur à une femme en travail, surtout si cela lui arrive pour la première fois. Une question logique se pose: la diarrhée est-elle normale à la 39e semaine de grossesse ou existe-t-il une pathologie associée à une infection dans le corps?

Dans quels cas la diarrhée en cette période n'est-elle pas dangereuse?

La nature a bien pris soin du processus de la naissance pour procéder naturellement. À la 39e semaine de grossesse, l'abdomen de la mère descend, ce qui rapproche la tête du bébé des os du bassin. La quantité de pertes vaginales et intestinales augmente. Cela se produit pour plusieurs raisons.

  • Premièrement, le fœtus formé exerce une pression plus intense sur les organes internes, notamment la vessie et les intestins.
  • Deuxièmement, de la sorte, le corps chasse tout ce qui est superflu, qu’il faut se débarrasser avant le début du travail.
  • Troisièmement, cela est dû à un changement du fond hormonal d'une femme à la veille du travail.

La diarrhée, apparue à la 39e semaine de grossesse, est pour la plupart un événement normal et ne constitue une menace ni pour la mère ni pour le fœtus. Cela ne conduit pas à la déshydratation. Sauf si une infection l'a causée.

Une visite aux toilettes pour vider l'intestin 3-4 fois par jour n'est pas dangereuse. Habituellement, la relaxation des selles, qui peut également être accompagnée de crampes abdominales, disparaît après deux jours.

Quand la diarrhée est dangereuse

Il y a des cas où la survenue d'une diarrhée à la veille de l'accouchement peut être un signal d'alarme grave et un motif de préoccupation déraisonnable. Les symptômes suivants devraient alerter dans ce cas:

  • Selles molles avec contenu vert.
  • Excrétion fécale jaune mousseuse avec une odeur agréable.
  • Diarrhée accompagnée de fièvre, vomissements, faiblesse et soif.

Tout ce qui précède peut être dû à la présence dans le corps d'une source infectieuse, qui ne peut être éliminée qu'avec l'aide d'une assistance médicale qualifiée. La cause de la diarrhée peut aussi être le stress, les allergies alimentaires, la dysbiose, la présence de parasites dans le corps.

La diarrhée à la 39e semaine de grossesse peut être accompagnée des symptômes suivants:

  • Haute température
  • Nausées et vomissements.
  • Ballonnements.
  • Maux de tête et fatigue.
  • Manque d'appétit.
  • Colique gastrique.
  • Déshydratation.

La diarrhée en tant que maladie n'est pas dangereuse pour une femme enceinte, même si elle est associée à une intoxication alimentaire. De telles infections affectent rarement le fœtus. Mais la déshydratation, qui peut causer la diarrhée, constitue une menace à la fois pour la mère et son bébé.

Identifiez la perte de fluides corporels grâce aux caractéristiques suivantes:

  • Sensation de sécheresse dans les muqueuses et la bouche.
  • Soif constante.
  • Température corporelle élevée.
  • Couleur foncée de l'urine.

La déshydratation consiste à éliminer du corps de la mère les précieuses vitamines et oligo-éléments nécessaires au développement de l'enfant. Et si vous ne faites pas appel à un médecin à temps, les conséquences peuvent être les plus déplorables: commencer par l'apparition de pathologies chez le fœtus et se terminer par une fausse couche.

Par conséquent, une femme enceinte ne doit pas mettre sa vie et sa santé en péril, et pour éviter cela, consultez immédiatement un médecin.

Si des selles molles à 39 semaines de grossesse s'accompagnent de contractions (vous devez immédiatement ramasser des objets et aller à la maternité), ce qui est un signe clair du début du travail.

Que peut-on faire pour normaliser la chaise?

Si la diarrhée est inconfortable et entraîne une réflexion constante sur la présence de toilettes dans les environs, vous pouvez essayer de résoudre le problème en ajustant la puissance. Pendant quelques jours, vous devez exclure du régime les aliments qui favorisent le processus de fermentation dans les intestins:

  • Kéfir et produits laitiers.
  • Fruits et légumes sans traitement thermique.
  • Plats gras.
  • Bonbons et pâtisseries.
  • Sauces, jus et boissons gazeuses.
  • Nourriture frite.

Seat the chair aidera à manger du riz, des pommes de terre bouillies, des craquelins, du pain de régime.

Buvez beaucoup d'eau pour rétablir la perte d'humidité. En ce qui concerne les boissons, privilégiez les thés, du fruit de la cerise aux oiseaux ou du noir habituel, mais plus fort. Ainsi que la menthe et le mélisse. La médecine traditionnelle recommande de boire trois fois par jour une cuillerée de feuilles de mûre.

Bon pour la diarrhée aide à la gelée de myrtille, myrtille ou canneberge. Pour le préparer, versez les baies dans de l'eau bouillante, puis écrasez-les soigneusement. Passer au tamis ou à la gaze. Ajouter au liquide résultant 1 cuillère à soupe. l amidon et cuire, en remuant, jusqu'à épaississement partiel. À la fin, ajoutez une cuillerée de miel au goût.

L'infusion de zeste de grenade est également un bon assistant dans la lutte contre la diarrhée. Les croûtes lavées de 1 grenade versent 0,5 litre d’eau bouillante et laissent reposer pendant 2-3 heures. Buvez une demi-tasse tout au long de la journée.

Une des solutions les plus anodines et faciles à préparer pour la diarrhée: 1 c. fécule de pomme de terre dissoute dans un verre d’eau tiède.

Des médicaments pour aider

L'utilisation de médicaments pendant la grossesse n'est pas toujours bien accueillie par les médecins. Et il est extrêmement dangereux de les prescrire soi-même - après tout, il doit y avoir un traitement pour chaque étape de la grossesse. Il convient de prêter attention aux médicaments qui sont toujours autorisés.

La consultation d'un médecin en cas de diarrhée sera certainement nécessaire. L'acceptation de tout médicament, y compris les remèdes populaires, ne peut être effectuée qu'après consultation d'un spécialiste.

Soulager la condition d’une femme enceinte souffrant de diarrhée aidera à:

  1. Regidron - avec son aide, vous pouvez restaurer l'équilibre eau-sel dans le corps, perturbé par la déshydratation.
  2. Sorbants: charbon actif, Enterosgel, Smekta - aideront à éliminer les toxines et à augmenter la formation de gaz.
  3. Linex - normalise la microflore intestinale.
  4. Enzymes: Pancréatine, Mezim - facilitent le processus de digestion des aliments.

En fonction de la cause de la diarrhée, le médecin peut vous prescrire un apport de lopéramide ou de nifuroxazide - il éliminera rapidement la diarrhée et restaurera la motricité intestinale. Si la diarrhée est de nature infectieuse, des antibiotiques peuvent également être prescrits, qui doivent être pris sous surveillance médicale stricte. Au cas où une panne entraînerait une diarrhée, le médecin pourrait vous prescrire des sédatifs tels que la valériane, l’agripaume, etc.

Il est interdit de prendre tout autre médicament sans ordonnance médicale pendant la grossesse.

Exercice pour normaliser les selles

Si votre grossesse se déroule normalement, vous ne devez pas oublier les efforts physiques légers qui améliorent la circulation sanguine, enrichissant ainsi le corps de la mère et de l’enfant en oxygène et en nutriments essentiels, tout en aidant à soutenir les fonctions des organes internes, y compris les intestins.

Aux dernières étapes de la grossesse, la femme devient moins agile, bouge moins, ce qui ralentit le métabolisme et peut causer des problèmes d'intestins, dont la diarrhée. Pour normaliser le travail du tractus gastro-intestinal, vous pouvez utiliser quelques exercices simples qui doivent être effectués quotidiennement.

Lorsque vous faites des exercices, soyez guidé par votre bien-être. Ne faites rien avec effort, ne chargez pas le corps avec un grand nombre de répétitions. Le mouvement doit être lisse et sans douleur.

Position de départ: supin.

  1. Bras le long du corps parallèle au sol. Les jambes sont pliées aux genoux, les pieds reposent sur le sol. Inspirez en gonflant l'abdomen. Après cela, expirez dans la position de départ, tandis que les muscles abdominaux sont légèrement contractés. Répétez 10-15 fois.
  2. Mains le long du corps. Les jambes sont pliées au sol. Lorsque vous expirez, soulevez la jambe droite, pliez le genou et touchez-le avec votre main gauche. Faites la même chose avec l'autre pied. Le nombre de répétitions - 15.
  3. Mains le long du corps. Les jambes pliées, les pieds posés sur le sol. Faites de l'exercice "Ciseaux", après avoir disposé vos jambes à un angle de 45 degrés par rapport au sol - 10 fois.
  4. Mains le long du corps. Les jambes sont pliées au sol. Faites l'exercice "Vélo" à un angle de 45 degrés par rapport au sol - 10 fois.
  5. La position de départ est la même. Vous pouvez également effectuer cet exercice debout ou assis. Serrez et détachez les muscles de l'anus pendant quelques secondes. Cet exercice est également utile pour renforcer les muscles du vagin, ce qui est important pendant le travail pour éviter les ruptures.

Chez les femmes dont la grossesse est normale, l'activité physique est même montrée. Il est recommandé de marcher plus au grand air, de ne pas être paresseux pour monter et descendre les escaliers, d'avoir des relations sexuelles. Au troisième trimestre, il est nécessaire de stimuler l'utérus et de le préparer au travail. Activité physique favorable et motilité intestinale.

Comment prévenir la diarrhée en fin de grossesse?

Ceux qui accouchent ne sont pas la première fois, un tel inconfort, en général, peut être ignoré ou dépassé la veille de la fin de la grossesse. Chez les primipares entre 38 et 39 semaines de grossesse, la diarrhée peut apparaître comme un précurseur des naissances rapprochées.

Quelle que soit la cause de cette maladie désagréable, il est important pour une femme au cours de cette période de veiller à sa santé. Après tout, le bien-être et la vie du bébé dépendent directement de son état. Éviter la diarrhée au cours de la 39e semaine de grossesse aidera à suivre des conseils simples, permettant de prévenir ce phénomène désagréable.

  1. Évitez de vous trouver dans des endroits très insalubres.
  2. Ne mangez pas d'herbes, de légumes, de fruits non lavés, ainsi que de produits carnés et thermiquement mal transformés.
  3. Surveiller l'hygiène corporelle, souvent se laver les mains à l'eau et au savon.
  4. Adhérer au régime dans le régime.
  5. Ne pas abuser de la malbouffe. Surveillez attentivement la qualité des aliments consommés et leur durée de conservation.

Dans le cas d'une femme enceinte souffrant d'une affection qui dure plus de 24 heures, il est urgent de demander de l'aide médicale. Cela aidera à établir le diagnostic à temps et à éliminer le problème le plus rapidement possible sans menacer la santé de la mère et de l'enfant.

http://bezponosa.ru/pri-beremennosti/ponos-na-39-nedele-beremennosti.html

Diarrhée à la 39e semaine de grossesse après combien d'accouchement

Pendant combien de jours la diarrhée commence-t-elle avant l'accouchement

À l'approche de la naissance, à partir de 37 à 38 semaines, la future mère peut ressentir des symptômes désagréables. Ce sont les soi-disant précurseurs de l'accouchement, ils sont planifiés par la nature elle-même et vous ne devriez pas en avoir peur. En plus des douleurs dans le bas de l'abdomen, des contractions périodiques fréquentes et l'écoulement du bouchon muqueux, une femme enceinte peut subir une indigestion, une perte d'appétit et une diarrhée.

Ces phénomènes désagréables sont liés au fait que, peu avant la naissance, l’abdomen de la femme enceinte s’abaisse - l’utérus de la cavité abdominale s’est déplacé vers la partie pelvienne. Le fait de baisser l'abdomen procure un certain soulagement à la femme enceinte. Il est alors plus facile de respirer, car l'utérus n'appuie pas sur le diaphragme et les poumons. Les brûlures d'estomac, qui tourmentent toute la seconde moitié de la grossesse de nombreuses femmes, peuvent également disparaître au cours de cette période. C'est juste que lorsque l'utérus est abaissé, la compression de l'estomac cesse et la nourriture cesse d'être rejetée dans l'œsophage, ce qui a provoqué des brûlures d'estomac.

Selles molles avant l'accouchement

Cependant, avec la libération de certains organes, comme le prolapsus abdominal, une pression importante commence sur d'autres, principalement sur la vessie et le rectum. Et ici, une femme peut ressentir des mictions fréquentes, des nausées et, souvent, une diarrhée avant l’accouchement. Il convient de noter que les selles liquides avant l’accouchement constituent une sorte de nettoyage naturel du corps de la femme, une préparation au travail.

Chaque femme a une période prénatale de différentes manières. Certains ont des maux d'estomac sévères avant l'accouchement où, en plus de la diarrhée, il y a aussi un léger vomissement. D’autres femmes, en particulier celles qui sont multipares, ne peuvent être gênées par la diarrhée avant l’accouchement sans aucune autre manifestation de la maladie. La diarrhée et l'indigestion peuvent se manifester non seulement avant l'accouchement, mais également deux ou trois semaines avant. Beaucoup de futures mamans célèbrent le début de ces phénomènes entre 36 et 38 semaines, et les femmes qui accouchent au moins une fois après des accouchements répétés peuvent ne pas être gênées du tout.

En règle générale, les femmes qui ont la diarrhée avant l'accouchement sont très gênées par cette situation et se sentent mal à l'aise. Cela concerne principalement les femmes enceintes qui accouchent pour la première fois. Les mères plus expérimentées savent que dans les maternités avant l’accouchement, un certain nombre de procédures sont nécessaires pour vider les intestins. Dans certains hôpitaux, mettez un lavement chaud, dans d'autres, utilisez des bougies spéciales. Ceci est fait afin d'assurer la vidange du rectum, causant des selles molles avant l'accouchement. En effet, lors de l'accouchement, une femme doit faire beaucoup de pression et la présence de masses fécales rend ce processus très difficile.

Constipation avant l'accouchement

Si la diarrhée avant la naissance est le besoin physiologique du corps pour soulager le canal utérin, la constipation est une affection inhabituelle pour le corps qui se prépare au travail. Et si, dans le premier cas, la nature s’occupe de tout, alors, pour la constipation, une femme doit se procurer de manière indépendante une chaise normale avant l’accouchement.

La constipation peut gêner une femme pendant toute la grossesse et peut commencer plusieurs jours avant l'accouchement. Si un tel état accompagnait une femme tout au long de la grossesse, la future mère a déjà appris à y faire face. Mais si une femme est confrontée à la constipation pour la première fois peu de temps avant d'accoucher, des mesures doivent être prises pour l'éliminer. S'il reste encore plusieurs semaines ou jours avant l'heure prévue, il est préférable de consulter un médecin - il vous donnera les recommandations nécessaires et vous prescrira des médicaments sans danger. Il est également recommandé de changer de régime alimentaire et de mettre dans le régime alimentaire des pruneaux et des abricots secs, des biscuits à l'avoine avec du lait, du kéfir et du yaourt.

Les troubles intestinaux avant l'accouchement sont un phénomène naturel et justifié du point de vue physiologique. Mais si le trouble est trop prononcé, accompagné de vomissements fréquents et abondants, de fortes douleurs à l'estomac ou de fièvre, vous devez immédiatement consulter un médecin. Celles-ci peuvent déjà être des signes d'empoisonnement, totalement sans rapport avec les conditions prénatales habituelles.

Diarrhée avant l'accouchement, pour combien commence?

Publié le 22 décembre 2015 à 16h58

L'indigestion avant l'accouchement accompagne presque toutes les femmes enceintes. Cela soulève la question de savoir s'il faut considérer ce phénomène comme un signe caractéristique du début du travail ou comme une pathologie indiquant des violations de la fonction intestinale.

Diarrhée avant l'accouchement pour des raisons physiologiques. Lors de la préparation du corps féminin, la tête de l'enfant s'approche de la sortie, appuie sur le sacrum et provoque de fréquents déplacements aux toilettes. Il y a une purification instinctive du corps, facilitant la naissance d'un enfant. L'intestin vide ne crée pas de difficultés supplémentaires dans la revitalisation de l'activité professionnelle, ce qui constitue un avantage considérable pour son soulagement. Même si une femme n'a pas de selles molles avant d'accoucher, elle pratique un nettoyage des intestins avec un lavement ou des suppositoires.

Avant l'accouchement, la diarrhée ne s'accompagne pas d'une déshydratation du corps, d'une perte critique de liquide, et constitue un tabouret ramolli. La fréquence des actes de défécation à ce moment-là est jusqu'à six fois par jour, mais les volumes sont insignifiants. Il est également possible, avec diarrhée, gaz, accompagné de spasmes. En même temps, l'utérus réagit en augmentant le tonus qui passe aux fausses contractions.

En règle générale, la durée de la diarrhée est courte et après un ou deux jours, les intestins sont nettoyés et le processus de la naissance du bébé commence. Le temps qu'il faut pour connaître le nombre de diarrhées avant la naissance dépend de nombreuses raisons, notamment s'il s'agit de la première fois, de l'âge de la mère et d'autres facteurs. Le plus souvent, en tant que précurseur de l'accouchement, la diarrhée débute entre 38 et 39 semaines, mais peut déjà être directement devant eux. Par exemple, chez les personnes ayant des rapports sexuels répétés, la diarrhée avant l'accouchement commence le dernier jour, bien qu'elle puisse même ne pas être présente. Chaque femme passe de différentes manières et pendant combien de temps avant de pouvoir donner naissance à une diarrhée, il est impossible de déterminer à l'avance.

Galina Savina: Comment ai-je réussi à vaincre la pancréatite à la maison pendant une semaine en passant 30 minutes par jour?!

En évaluant les selles molles comme un phénomène positif lors de la préparation à la naissance d’un enfant, cela peut dans certains cas devenir un symptôme de la maladie. L'apparition de vomissements et de diarrhée avant l'accouchement avec des matières fécales vertes et aqueuses nécessite une hospitalisation immédiate en cas d'action urgente. Des soins médicaux d’urgence sont nécessaires si la diarrhée est mousseuse, odorante et de couleur jaune. Une augmentation de la température avec une telle diarrhée peut indiquer une infection intestinale associée à la menace de déshydratation. Tout signe de déshydratation nécessite une visite urgente dans un centre médical. Dans ce cas, l’automédication peut entraîner des complications graves irréparables.

Une femme doit être préparée à l’apparition de symptômes désagréables avant la naissance de l’enfant et prendre des mesures pour les surmonter plus facilement. Pour cela, il est recommandé:

  1. Réduisez l'activité physique et éliminez toute activité physique.
  2. Réduisez la quantité d'aliments consommés, en privilégiant les produits à effet fixant et facilement digestibles.
  3. Ne partez pas loin de chez vous, n'allez pas dans des lieux publics.

Diarrhée après l'accouchement

La diarrhée après la naissance chez la mère est assez rare. Un problème plus fréquent après l'accouchement est la constipation spastique ou atonique. La cause des selles liquides après l'accouchement est une violation de la microflore, provoquée par:

  1. La présence dans le régime alimentaire d'aliments à effets laxatifs.
  2. Lavements lavants pouvant entraîner une dysbiose.

Les selles molles chez une femme en travail posent un risque de déshydratation et de perte de nutriments. Compte tenu du fait que le corps de la femme est affaibli et qu'il est nécessaire d'assurer une alimentation normale du bébé, avec la diarrhée post-partum, des mesures sont prises pour rétablir l'équilibre eau-sel et normaliser la microflore intestinale. Les solutions les plus efficaces pour prévenir la déshydratation sont les solutions de réhydrants de sel (Hydrovit, Regidron). Et bien sûr, l’utilisation de grandes quantités de liquide (jus, boissons aux fruits, eau minérale non gazeuse).

Les médicaments prescrits uniquement en établissant les causes de la diarrhée. Par exemple, en cas de diarrhée sécrétoire après l'accouchement causée par un virus, l'utilisation d'entérosorbants est justifiée. En absorbant les agents pathogènes et les toxines, ils les éliminent naturellement du corps. Lorsque les infections sont causées par des bactéries, prescrire des antibiotiques. Parfois, les maux d'estomac chez les jeunes mères peuvent être le résultat d'une trop grande diligence dans l'application de régimes relaxants. Dans ce cas, il suffit d'adapter votre régime en adoptant un régime alimentaire particulier.

Le processus de restauration de la fonction intestinale normale est purement individuel, mais prend généralement entre sept et dix jours. Vous pouvez utiliser une série d'exercices physiques spéciaux qui non seulement normalisent les intestins, mais aident également une femme à récupérer rapidement après l'accouchement.

Veronika Zueva: Les médecins ont été choqués! Je me suis rétabli d'une pancréatite à la maison.

Diarrhée avant l'accouchement

Peut-être avez-vous déjà entendu dire que la diarrhée avant l'accouchement est un phénomène courant et en tourmente beaucoup? Oui en effet c'est.

Les selles liquides avant l’accouchement peuvent apparaître quelques semaines avant l’événement ou bien commencer la veille. Cela est dû au fait que la tête du bébé est abaissée dans le bassin et exerce une pression sur le plexus sacré, ce qui provoque un inconfort terrible. En même temps, vous pouvez avoir des mictions fréquentes, il devient terriblement gênant de s'asseoir et de se coucher, et de dormir - et même de souffrir. Pose pour dormir n'est pas trouvé, tout empêche et presse.

Chez les primipares, ces symptômes apparaissent dès 38 à 39 semaines. au cours de la deuxième grossesse, elles peuvent apparaître le dernier jour ou même au début des contractions du travail.

Fait intéressant, bien que la pression sur le diaphragme diminue et que l’estomac ne soit plus contracté après un prolapsus abdominal, l’appétit n’apparaît pas toujours, mais beaucoup souffrent toujours de nausées et de malaises gastro-intestinaux. Il n'y a pas de désir et c'est normal. Nettoyer le corps avant l'accouchement est un changement d'appétit. Maintenant que vous voulez ne manger que des aliments légers à base de lait végétal, vous êtes redevenu sélectif dans les aliments, presque comme au début.

La constipation avant l'accouchement est également possible et se produit assez souvent. Par conséquent, si vous ne présentez pas ces symptômes, cela ne signifie pas que vous avez un problème ou que vous prolongez la grossesse, l'accouchement peut commencer sans relâcher la chaise.

La constipation n'est pas très bonne et il est donc nécessaire de les combattre, d'essayer de manger plus de fruits et de légumes frais, de boire du kéfir frais et de surveiller la vidange quotidienne des intestins. S'il n'y a pas de fauteuil indépendant, vous ne devez pas vous asseoir dans les toilettes car vous pouvez provoquer des hémorroïdes de cette façon. Il est tout à fait permis d’utiliser des bougies contenant de l’argousier ou de la glycérine. Ni vous ni le bébé n’allez rien avoir avec eux, et la chaise vous aidera à les réparer.

Mais la détente de la chaise avant l’accouchement est plus courante.

Le fait que la chaise se ramollisse avant d'accoucher est très bon pour vous et pour l'enfant. C'est un phénomène naturel, établi par la nature. Si l'intestin est vide - il n'y aura aucun obstacle pour que le bébé naisse, rien dans le bassin ne le dérangera. En règle générale, en même temps, l'appétit diminue, comme si le corps lui-même refusait de dépenser de l'énergie pour digérer les aliments, car très vite, les véritables contractions commenceraient.

Diarrhée avant l'accouchement ne signifie généralement pas perte de liquide ni déshydratation. La chaise est seulement ramollie jusqu'à devenir molle et se forme 3 à 4 fois par jour en petite quantité. Bien sûr, ce n’est pas agréable, parce que vous avez même peur de quitter la maison pendant longtemps, et tout à coup, il y aura une chaise, mais cela ne provoque pas de troubles électrolytiques ni de graves problèmes.

Si vous avez la diarrhée et les vomissements avant l’accouchement, ou même que des selles liquides, fréquentes et très fines, avec une touche de vert, de jaune, de mousse, avec une odeur désagréable et même si la température a augmenté - vous ne devez pas oublier ce phénomène comme un accouchement, une infection intestinale et l'intoxication des femmes enceintes n'est pas assurée. Peut-être que vous êtes malade et que cela peut être dangereux - appelez un médecin.

La dilution des selles avant l'accouchement peut être accompagnée de crampes dans l'abdomen, une sensation de torsion de l'estomac et de tourments des gaz. L'utérus est très sensible à une telle anxiété et peut également entrer constamment dans le ton, il peut y avoir de fausses contractions. En règle générale, dans de tels cas, tout cela ne dure pas très longtemps: un à deux jours, le nettoyage de l'intestin se termine et une activité active commence.

Lors de votre admission à la maternité, assurez-vous de parler des selles et de la quantité de diarrhée que vous avez commencée. Un nettoyage naturel du corps vous évitera une joie si douteuse de la préparation prénatale comme un lavement nettoyant. parce que dans de tels cas, cela n’a aucun sens de procéder ainsi, le nettoyage intestinal a eu lieu indépendamment.

En général - si vous êtes faible - ce n'est pas effrayant. Surveillez seulement ce qui suit:

- La chaise ne devrait pas être abondante et très liquide.

- Trouble de l'intestin avant l'accouchement n'est pas accompagné d'une violation de l'état général.Température et faiblesse, maux de tête, crampes musculaires et autres symptômes ne sont pas présents, les vomissements et les nausées ne dérangent pas, il n'y a pas soif

- Le corps n'est pas nettoyé plus de 3-4 fois par jour.

Si vous avez d'autres symptômes que la relaxation des selles, vous devriez consulter un médecin, car la cause peut être une maladie infectieuse.

Les pertes marron avant l'accouchement sont courantes, ce qui signifie que vous êtes sur le point de commencer l'accouchement.

Au cours des premières semaines de grossesse, vous avez déjà fait l'expérience d'une croissance rapide du sein et de l'inconfort associé, puis tout a semblé normalisé et les glandes mammaires ont cessé de vous inquiéter. Et maintenant, les dernières semaines arrivent, et le sein avant la naissance commence à se rappeler à nouveau.

Qu'est-ce que la réhabilitation du canal génital avant l'accouchement?

Sources: http://womanadvice.ru/ponos-pered-rodami, http://zhkt.guru/ponos-diareya/pri-beremennosti-6/rody, http://nedeli.org/diarrhea_before_childbirth_articles

Pas encore de commentaires!

Diarrhée avant l'accouchement: pendant combien de jours commence-t-elle et est-elle dangereuse

La diarrhée avant l’accouchement est un phénomène courant qui devient souvent un précurseur du processus rapide d’apparition du bébé. Les femmes peuvent être préoccupées par les questions suivantes: combien de jours avant la diarrhée commence-t-elle habituellement, pourquoi survient-elle et est-elle dangereuse? Voyons le comprendre.

  • 1 causes
  • 2 Que faire
  • 3 manifestations alarmantes

Les causes

Si la diarrhée commence avant l'accouchement, les femmes enceintes s'inquiètent de la normalité de ce phénomène - est-ce dangereux pour le bébé, empêchera-t-il le bébé de comparaître? La diarrhée dans une telle situation est naturelle et sans danger, mais parfois - dangereuse. Si ce n'est pas accompagné d'autres symptômes inquiétants, alors tout va bien. Des selles liquides avant l'accouchement peuvent survenir en raison du fait que le corps se prépare activement à la naissance d'un bébé. C’est juste que le corps de la future mère fait le nettoyage nécessaire - il est beaucoup plus facile pour le bébé de sortir lorsque les intestins de la mère sont vides et ne mettent pas de pression sur le canal de naissance.

Le plus souvent, il y a une diarrhée à la 39e semaine de grossesse et se poursuit jusqu'au plus grand nombre de contractions. Moins souvent, la diarrhée avant l'accouchement commence juste un jour ou deux avant un événement attendu depuis longtemps. Il est très difficile de prédire comment les intestins se comporteront chez une femme en particulier. Cela dépend de:

  • État de santé des femmes qui accouchent.
  • La taille du fœtus.
  • Régime alimentaire.
  • S'agit-il de la première grossesse ou s'agit-il d'une femme qui a accouché prématurément?

Les selles molles peuvent-elles durer longtemps? Non, on considère que la diarrhée est normale et dure environ un jour ou deux, au maximum une semaine. Cette période est tout à fait suffisante pour nettoyer les intestins, le corps est préparé, la femme a accouché plus facilement. En cas de diarrhée naturelle, les selles sont excrétées par petites portions, évitant ainsi la déshydratation et les troubles électrolytiques.

Que faire

Si la diarrhée commence quelques semaines avant l'événement heureux à venir, vous ne devez pas vous efforcer de l'éliminer complètement. Le corps doit être nettoyé, il ne faut pas l'empêcher de le faire. Les méthodes suivantes aideront à améliorer légèrement notre bien-être, de sorte que ce nettoyage sera moins douloureux;

  1. Essayez de réduire votre activité physique, marchez moins, bougez plus pendant la grossesse.
  2. Ne consommez pas de grandes quantités d'aliments laxatifs (nombreux légumes et fruits fibreux, bouillie d'avoine et d'orge, yogourt, yaourt acidulé).
  3. Au lieu de réparer les selles, il est préférable de boire de l'eau de riz qui a un effet astringent doux.
  4. La normalisation du régime de l'eau aidera, il est nécessaire de boire des liquides d'au moins 1,3 litres pendant la journée.

Si la diarrhée persiste même lorsque la femme est emmenée à la maternité, informez votre médecin de votre état. Le fait est que les femmes en travail font généralement un lavement prénatal. Mais en présence d'une diarrhée naturelle, la nécessité d'une telle manipulation thérapeutique est totalement éliminée.

Manifestations troublantes

La diarrhée prénatale naturelle ne pose aucun danger. Mais la diarrhée chez une femme enceinte n'est pas toujours un précurseur de l'accouchement. Parfois, ce phénomène peut être un signe de pathologie. Comment distinguer le nettoyage intestinal normal de la future mère dès le début des symptômes d'empoisonnement ou d'infection? Vous devez vous inquiéter quand une femme, outre la diarrhée (qui dure plusieurs heures), s'inquiète des symptômes suivants:

  • Augmentation de la température corporelle, faiblesse.
  • Douleurs musculaires.
  • Bouts de convulsions.
  • Nausées et vomissements, qui ont commencé simultanément avec la diarrhée.
  • La chaise est verte.
  • La présence d'impuretés sanglantes dans les masses fécales.
  • Maux de tête
  • Grande soif.
  • Douleur aiguë, localisée dans l'estomac ou le bas de l'abdomen.

La diarrhée avec les symptômes énumérés n’est pas associée à l’accouchement et est dangereuse pour la femme enceinte et le fœtus. Ayant trouvé au moins quelques signes avant-coureurs, vous devez immédiatement consulter un médecin!

Pour résumer. La diarrhée avant l'accouchement annonce l'arrivée imminente de la naissance du bébé. Ce n'est pas dangereux, ne nécessite pas de traitement spécial. Une diarrhée naturelle est nécessaire pour nettoyer le corps de la future mère. Une autre situation, où il y avait non seulement des maux d'estomac, mais aussi des douleurs abdominales, des vomissements et d'autres symptômes anxieux. Cela indique déjà la présence d'une infection intestinale ou d'un empoisonnement nécessitant une intervention médicale immédiate.

Les principales causes de diarrhée avant l'accouchement et comment résoudre le problème

Dans la plupart des cas, une diarrhée peu de temps avant la date de naissance prévue peut être considérée comme tout à fait normale. Mais pour la plupart des momies, ce phénomène déplaisant est source d’anxiété, n’est-il pas dangereux pour un bébé? Essayons de comprendre plus en détail si la diarrhée survient toujours avant l’accouchement, si elle peut nuire à l’enfant et comment se comporter de la sorte.

Diarrhée dans le cadre de la grossesse

La majorité des femmes qui ont accouché ont parlé de la diarrhée, qui a débuté entre 38 et 39 semaines, soit environ une semaine avant l'accouchement. Dans le même temps, l'état général était satisfaisant et aucun symptôme alarmant autre que des selles liquides n'a été observé. Tout cela est dû au processus naturel de nettoyage du corps, qui se prépare à la naissance du bébé.

Il est difficile de déterminer exactement combien de jours avant la naissance peuvent commencer une diarrhée. Chaque organisme est individuel, de même que le déroulement de la grossesse. Des facteurs tels que la taille du fœtus, les habitudes gastronomiques d'une femme enceinte lors de l'accouchement ou l'état de santé général d'une femme peuvent influer sur le début du processus de nettoyage.

Dans ce cas, avant l'accouchement chez les femmes qui prennent plusieurs médicaments, les épisodes de diarrhée sont extrêmement rares.

Les selles molles et normales avant l'accouchement peuvent durer de plusieurs jours à une semaine. C'est assez pour nettoyer les intestins et ne pas gêner l'enfant pour qu'il passe dans le canal génital le jour de sa naissance.

De nos jours, la diarrhée implique de fréquentes selles diluées, qui sont excrétées en un volume insignifiant. Douleur abdominale, fièvre et vomissements absents. La condition ne provoque pas de déshydratation, raison pour laquelle elle ne présente aucun danger pour la mère et l'enfant.

Conseils utiles

Si peu de temps avant la naissance de l'enfant commence la diarrhée, non accompagnée d'autres symptômes, ne paniquez pas et essayez d'éliminer la diarrhée. C'est la physiologie, et il n'est pas nécessaire d'interférer avec les processus naturels qui accompagnent les "jours de semaine" génériques.

Un petit bonus d'une telle diarrhée - quand le travail commence, une femme n'aura pas à mettre un lavement nettoyant entre les contractions. Bien que beaucoup accouchent sans elle, les intestins vides sont toujours plus sûrs pour l'enfant.

Pour soulager la condition pendant cette période, il est recommandé:

  1. Abandonnez complètement toute activité physique. Vous avez maintenant besoin de repos et si une femme souhaite mettre au monde un bébé en bonne santé, vous devez prendre soin de vous.
  2. Révisez votre régime en excluant tous les produits laxatifs.
  3. N'oublie pas l'eau. Très probablement, la déshydratation n'est pas menacée par une femme, mais cela ne vaut pas le risque. Dans cet état, pendant la grossesse, l’apport liquidien est de 1,2 à 1,3 litres par jour. Mais n'en faites pas trop, un volume d'eau plus important peut provoquer l'apparition d'un œdème et le développement de complications.

Conseils nutritionnels

Peu importe la raison qui a provoqué une diarrhée grave peu de temps avant le début du travail, vous devez reconsidérer votre régime alimentaire et enfin apprendre à bien manger. Les selles molles physiologiques ne menacent pas la mère et l'enfant, mais il faut tout de même veiller à ce que la nutrition soit équilibrée et que les aliments utilisés contiennent suffisamment de vitamines et de minéraux. Pour ce faire, veillez à inclure dans votre alimentation quotidienne:

  • soupes de légumes dans un bouillon faible en gras;
  • les légumes simplement bouillis ou compotés (les légumes traités thermiquement ne provoquent pas de fermentation dans les intestins)
  • les bouillies sur l'eau (gruau, sarrasin, riz ou semoule);
  • galettes de poisson ou de viande cuites à la vapeur;
  • soupe au poulet dans le bouillon secondaire (il est souhaitable de retirer la peau avant la cuisson, car il contient le plus de gras);
  • produits laitiers naturels (fromage cottage, yaourt ou kéfir);
  • œufs durs;
  • pain blanc, remplacez la chapelure faite maison (pour la cuisson, vous pouvez utiliser une plaque chauffante ou un four);
  • Les pommes et autres fruits frais doivent être cuits avant la cuisson (bouillir, cuire la purée de fruits ou cuire au four).

Pour assurer le fonctionnement normal des organes et des processus métaboliques, buvez plus d’eau, de compotes ou de boissons aux fruits. Le débit approximatif de consommation de liquide est de 100 ml toutes les heures.

Toutefois, les produits suivants présentant une diarrhée devront être abandonnés, car ils peuvent augmenter la motilité intestinale et provoquer une détérioration. Cela peut être:

  • poisson et viande cuits en friture ou en fumant;
  • lait de vache fait maison;
  • poisson et viande en conserve;
  • pickles faits maison, conservation;
  • brioches, tartes et autres muffins;
  • baies et fruits frais, en particulier acides;
  • boissons gazeuses;
  • alcool (bière, vin).

Observez ces recommandations sur la nutrition devrait être à la naissance, afin de ne pas surcharger les intestins et de ne pas provoquer de nouveaux épisodes de diarrhée.

Quand sonner l'alarme?

La diarrhée physiologique avant l’accouchement ne doit pas être accompagnée d’autres symptômes inquiétants. Par conséquent, avec l'apparition de tout inconfort, il est nécessaire d'être vigilant.

Il est urgent de consulter un médecin si ces symptômes sont présents:

  • diarrhée sévère qui persiste pendant plusieurs heures;
  • fièvre, faiblesse et courbatures;
  • douleurs musculaires, crampes;
  • nausées et vomissements;
  • décoloration des matières fécales (selles vertes);
  • détection dans les excréments de toutes impuretés et inclusions (caillots sanguins, mucus);
  • maux de tête d'intensité variable;
  • bouche sèche, grande soif;
  • attaques de douleur aiguë, localisées dans l'estomac ou le bas de l'abdomen.

L'apparition d'au moins un de ces symptômes n'est pas associée aux selles molles naturelles chez les femmes qui accouchent. Cette condition est extrêmement dangereuse pour une femme enceinte et son bébé.

Caractéristiques du traitement

Si une femme est préoccupée par une telle diarrhée, qui n’est pas associée au nettoyage naturel du canal de naissance, il est recommandé de procéder au traitement à l’hôpital. Les médicaments utilisés sont sélectionnés en fonction de la maladie à l'origine du trouble. Parmi eux:

  1. Enterosorbents pour intoxication alimentaire. Ces médicaments aident à lier et à éliminer les toxines, empêchant leur absorption ultérieure dans le sang. Parmi les médicaments autorisés pour les femmes enceintes - charbon actif, Smekta, Polysorb, Enterosgel. Nous vous recommandons également de lire: que peut-on prendre pendant la grossesse?
  2. Préparations enzymatiques. Ces outils sont efficaces en l'absence d'enzymes pour la dégradation des aliments dans le tube digestif. Les plus populaires d'entre eux sont Mezim, Panzinorm, Pancréatine.
  3. Antispasmodique. Les antispasmodiques sont également autorisés dans le traitement des pathologies des femmes enceintes. Le principe d'action de ces médicaments - l'élimination de la douleur due à la relaxation des muscles lisses du tube digestif. Les médicaments les plus populaires dans cette catégorie sont le No-shpa et la papavérine.
  4. Thérapie de réhydratation. Regidron et d’autres produits pharmaceutiques sont utilisés pour rétablir l’équilibre eau-sel dans le corps.

Sans diagnostic, l'automédication, même de prime abord, est inacceptable. Ne pas suivre cette recommandation importante peut entraîner des complications graves. Outre le fait que le travail prématuré peut commencer, la femme est menacée de déshydratation et son bébé a une infection fœtale du fœtus, une hypoxie et d’autres conséquences dangereuses.

Vidéo: Les pères de l'accouchement - 39 semaines

La diarrhée avant l'accouchement, caractérisée par un léger ramollissement de la chaise, est utile à la fois pour la mère et son bébé. Les intestins vides, au moment de l'accouchement, permettront au bébé de naître sans obstacles. Donc, si cela se produit, ne paniquez pas - vous attendez de jour en jour des combats et l'événement le plus heureux de votre vie. Mais en même temps, écoutez votre corps afin de ne pas oublier les symptômes inquiétants de la diarrhée qui ne sont pas associés à l’accouchement.

Combien avant la naissance commence à nettoyer le corps

05.08 Préparation à l'accouchement La grossesse est une période pendant laquelle une femme peut faire l'expérience de n'importe quoi. Ce sont souvent des sensations désagréables: douleur, inconfort, pathologie et beaucoup d'autres choses. Et plus près de la date prévue pour l'accouchement, une femme peut avoir un autre moment très désagréable: la diarrhée. Mais ce comportement corporel est-il normal? Et combien de femmes enceintes vivent des moments désagréables similaires? Pour que de telles questions ne se posent pas, il est nécessaire de se préparer au préalable et d’y apporter des réponses.

Est-ce normal?

Il est très souvent possible de trouver de telles informations chez les femmes qui ont accouché que ce phénomène très désagréable leur est arrivé juste avant la naissance. Comme les statistiques ont montré la diarrhée avant l'approche de l'accouchement se produit dans de très nombreux cas. Cela peut arriver même s'il reste encore quelques semaines pour la dernière grossesse. Mais dans la plupart des cas, la diarrhée apparaît en un jour ou deux au début des premiers épisodes. La raison de ce comportement de l'organisme est que la tête de l'enfant, lorsqu'elle s'abaisse dans le petit bassin, commence à appuyer sur le sacrum, ce qui provoque naturellement un certain inconfort. Des envies fréquentes d'aller aux toilettes associées à la miction peuvent également apparaître.

Souvent, il y a des inconvénients pendant le sommeil ou tout simplement en position couchée. Il est alors très difficile de trouver une position de sommeil vraiment confortable. En outre, selon les statistiques, les mères qui accouchent pour la première fois sont exposées à la diarrhée entre 38 et 39 semaines. Ceux dont la naissance n'est pas la première, alors ce moment désagréable sera retardé presque jusqu'au dernier jour avant la naissance.

Au cours de telles caractéristiques du corps disparaît presque l'appétit. Beaucoup de femmes ont des nausées et des problèmes gastro-intestinaux réguliers. De tels changements sont dus au fait que le corps de la femme est nettoyé instinctivement avant une naissance proche. Dans de tels moments, les préférences gustatives peuvent complètement changer.

Avantages de cette situation

Dans de rares cas, il peut provoquer une constipation avant l'accouchement. Mais c'est généralement une rareté. Surtout une femme a la diarrhée, ce qui a un effet très positif sur le corps de la mère et de l'enfant. C’est l’une des caractéristiques du corps pendant la grossesse, car si les intestins sont vides, le bébé sera beaucoup plus facile à déplacer. Immédiatement avant l'accouchement, avec la diarrhée, des crampes abdominales douloureuses peuvent survenir ou des gaz peuvent commencer à s'écouler. Cela peut affecter l'utérus et le rendre plus clair, ce qui entraînera bien sûr de fausses contractions. Mais si vous croyez à la pratique, alors ce comportement du corps passe au bout de quelques jours. Ce temps est suffisant pour nettoyer complètement les intestins et le corps est passé au travail actif.

Le mal de la diarrhée avant l'accouchement

Mais la diarrhée ne sert pas toujours de signe positif que la naissance est très proche. Vous devriez consulter un médecin si les selles sont très liquides et ont une teinte verdâtre. De plus, la femme vomit toujours. De même, cela vaut la peine de le faire s'il y a de la mousse dans les masses fécales, s'il y a une forte odeur ou si elle est jaune. Parfois, une température élevée peut monter. Ensuite, cette diarrhée ne peut pas être laissée sans attention. Très probablement, ces signes sont caractéristiques d’une infection intestinale à partir de laquelle il est très difficile de s’assurer. Mais si, en plus de la diarrhée, il n’ya pas d’affaiblissement du corps ni d’autres signes d’indisposition qui ne sont pas caractéristiques de cette situation, vous pouvez être calme.

Et pour rendre plus facile la survie à un phénomène aussi désagréable du corps, il suffit de manger des aliments et de laisser tomber les produits rouge et orange pendant un moment. Bien qu’assurer une visite chez le médecin n’est absolument pas superflu.

Diarrhée avant l'accouchement

À l'approche de la naissance, à partir de 37 à 38 semaines, la future mère peut ressentir des symptômes désagréables. Ce sont les soi-disant précurseurs de l'accouchement, ils sont planifiés par la nature elle-même et vous ne devriez pas en avoir peur. En plus des douleurs dans le bas de l'abdomen, des contractions périodiques fréquentes et l'écoulement du bouchon muqueux, une femme enceinte peut subir une indigestion, une perte d'appétit et une diarrhée.

Ces phénomènes désagréables sont liés au fait que, peu avant la naissance, l’abdomen de la femme enceinte s’abaisse - l’utérus de la cavité abdominale s’est déplacé vers la partie pelvienne. Le fait de baisser l'abdomen procure un certain soulagement à la femme enceinte. Il est alors plus facile de respirer, car l'utérus n'appuie pas sur le diaphragme et les poumons. Les brûlures d'estomac, qui tourmentent toute la seconde moitié de la grossesse de nombreuses femmes, peuvent également disparaître au cours de cette période. C'est juste que lorsque l'utérus est abaissé, la compression de l'estomac cesse et la nourriture cesse d'être rejetée dans l'œsophage, ce qui a provoqué des brûlures d'estomac.

Selles molles avant l'accouchement

Cependant, avec la libération de certains organes, comme le prolapsus abdominal, une pression importante commence sur d'autres, principalement sur la vessie et le rectum. Et ici, une femme peut ressentir des mictions fréquentes, des nausées et, souvent, une diarrhée avant l’accouchement. Il convient de noter que les selles liquides avant l’accouchement constituent une sorte de nettoyage naturel du corps de la femme, une préparation au travail.

Chaque femme a une période prénatale de différentes manières. Certains ont des maux d'estomac sévères avant l'accouchement où, en plus de la diarrhée, il y a aussi un léger vomissement. D’autres femmes, en particulier celles qui sont multipares, ne peuvent être gênées par la diarrhée avant l’accouchement sans aucune autre manifestation de la maladie. La diarrhée et l'indigestion peuvent se manifester non seulement avant l'accouchement, mais également deux ou trois semaines avant. Beaucoup de futures mamans célèbrent le début de ces phénomènes entre 36 et 38 semaines, et les femmes qui accouchent au moins une fois après des accouchements répétés peuvent ne pas être gênées du tout.

En règle générale, les femmes qui ont la diarrhée avant l'accouchement sont très gênées par cette situation et se sentent mal à l'aise. Cela concerne principalement les femmes enceintes qui accouchent pour la première fois. Les mères plus expérimentées savent que dans les maternités avant l’accouchement, un certain nombre de procédures sont nécessaires pour vider les intestins. Dans certains hôpitaux, mettez un lavement chaud, dans d'autres, utilisez des bougies spéciales. Ceci est fait afin d'assurer la vidange du rectum, causant des selles molles avant l'accouchement. En effet, lors de l'accouchement, une femme doit faire beaucoup de pression et la présence de masses fécales rend ce processus très difficile.

Constipation avant l'accouchement

Si la diarrhée avant la naissance est le besoin physiologique du corps pour soulager le canal utérin, la constipation est une affection inhabituelle pour le corps qui se prépare au travail. Et si, dans le premier cas, la nature s’occupe de tout, alors, pour la constipation, une femme doit se procurer de manière indépendante une chaise normale avant l’accouchement.

La constipation peut gêner une femme pendant toute la grossesse et peut commencer plusieurs jours avant l'accouchement. Si un tel état accompagnait une femme tout au long de la grossesse, la future mère a déjà appris à y faire face. Mais si une femme est confrontée à la constipation pour la première fois peu de temps avant d'accoucher, des mesures doivent être prises pour l'éliminer. S'il reste encore plusieurs semaines ou jours avant l'heure prévue, il est préférable de consulter un médecin - il vous donnera les recommandations nécessaires et vous prescrira des médicaments sans danger. Il est également recommandé de changer de régime alimentaire et de mettre dans le régime alimentaire des pruneaux et des abricots secs, des biscuits à l'avoine avec du lait, du kéfir et du yaourt.

Les troubles intestinaux avant l'accouchement sont un phénomène naturel et justifié du point de vue physiologique. Mais si le trouble est trop prononcé, accompagné de vomissements fréquents et abondants, de fortes douleurs à l'estomac ou de fièvre, vous devez immédiatement consulter un médecin. Celles-ci peuvent déjà être des signes d'empoisonnement, totalement sans rapport avec les conditions prénatales habituelles.

Les précurseurs de l'accouchement

À l'approche de la date prévue de l'accouchement, la future mère écoute de plus en plus attentivement son corps, craignant de perdre de vue les signes qui laissent présager une prochaine rencontre avec le bébé. En effet, le corps a besoin de temps pour se préparer: avant l'accouchement, des changements hormonaux importants se produisent, le col utérin se raccourcit, se ramollit et s'ouvre légèrement, les tissus du canal utérin deviennent plus élastiques et durables, et la partie sous-jacente du fœtus est abaissée et pressée contre l'entrée du petit bassin. Toutes ces préparations corporelles passent rarement inaperçues chez une femme. Alors, que peut témoigner de la naissance imminente?

Prolapsus abdominal

Lors des examens programmés aux 2e et 3e trimestres, le gynécologue mesure la hauteur du plancher de l'utérus (WDM), distance entre la symphyse pubienne et le point le plus haut de l'utérus, son fond. Normalement, cette distance, mesurée en centimètres, correspond numériquement à la semaine de grossesse. Cependant, après la 38ème semaine, la JMJ diminue de 3 à 5 cm. En langage philistin, l’estomac baisse. Cela est dû à l'insertion de la présentation du fœtus dans le bassin. Dans le même temps, la position du bébé change légèrement, il semble être groupé et le bas de l’utérus légèrement dévié vers l’avant. La posture de la femme devient canard.

Après l'omission de l'utérus, la dyspnée, les brûlures d'estomac et la lourdeur de l'estomac après avoir mangé ont disparu, le fœtus soulageant sa pression sur le diaphragme et le tractus digestif supérieur. Entre la poitrine et l'abdomen s'adapte facilement à la paume.

Département du bouchon de mucus

Pendant la grossesse, le canal cervical est rempli d'une masse épaisse en forme de gelée qui forme une sorte de bouchon muqueux. Il empêche la flore vaginale d'entrer dans la cavité utérine et protège le fœtus contre l'infection ascendante. Avant d'accoucher, le col de l'utérus commence à se ramollir et à s'ouvrir légèrement, et le bouchon de mucus sort. Il peut être attribué par parties pendant plusieurs jours ou simultanément. Contrairement aux sécrétions vaginales conventionnelles, la glaire cervicale est légèrement plus dense, transparente ou jaunâtre, sans odeur, avec un volume de 2 à 3 ml, parfois avec de petites traînées de sang. Après le liège, il est déconseillé de prendre un bain, de visiter la piscine et de nager dans les réservoirs en raison du risque accru d'infection du fœtus et des membranes.

Ne confondez pas la sécrétion de mucus cervical avec la fuite de liquide amniotique. Si la quantité de sécrétions vaginales augmente avant la naissance et devient plus liquide, vous devez vous rendre à la maternité pour une visite ou faire un test rapide de fuite de liquide amniotique à la maison. Si le test est positif, rendez-vous d'urgence à l'hôpital!

Beaucoup de femmes remarquent une augmentation de la miction et des selles, ainsi qu'une certaine relaxation des selles. Tout d’abord, c’est que le fœtus descendant appuie plus fort sur la vessie et les intestins. Et deuxièmement, comme on dit chez les gens, le corps est nettoyé avant l’accouchement. D'un point de vue physiologique, cela se produit parce que la quantité de progestérone responsable du maintien de la grossesse diminue et que le taux d'œstrogènes préparant le canal de naissance, au contraire, augmente jusqu'à la limite. Sous l'influence d'un tel changement de pouvoir, le corps commence à se débarrasser de l'excès de liquide, utilisé auparavant pour produire du sang et du liquide amniotique, entraînant une diminution générale du gonflement. Parfois, ce nettoyage s'accompagne d'une perte d'appétit. Ainsi, peu avant l'accouchement, la future mère cesse de prendre du poids, son poids se stabilise ou même diminue de 1 à 2 kg.

Précurseurs

L'entraînement, les faux ou les précurseurs sont appelés des contractions qui ne sont pas génériques, c'est-à-dire qui ne mènent pas à l'ouverture du col. De telles contractions apparaissent aux derniers stades de la grossesse et, en raison de leur inexpérience, une femme peut confondre avec le début du travail. Au contraire du vrai travail faux, indolore et irrégulier, apparaît à des intervalles significatifs (plus d’une demi-heure). Habituellement, ils apparaissent le matin ou le soir, puis passent.

Les contractions génériques diffèrent par leur régularité, leur intensité et leur fréquence augmentent progressivement. En cas de doute, vous pouvez prendre une douche ou un bain chaud. Dans les cas extrêmes, buvez un spasmolytique autorisé pendant la grossesse. Les fausses contractions disparaîtront et de telles mesures n'arrêteront pas l'activité de travail commencée.

Autres précurseurs du travail imminent

  • augmentation des pertes vaginales
  • instinct de nidification
  • inconfort dans l'abdomen ou dans le bas du dos
  • déséquilibre émotionnel
  • somnolence
  • diminution de l'activité motrice du fœtus
  • des frissons
  • saillie du nombril.

Tous ces phénomènes peuvent se produire au cours des deux dernières semaines de grossesse. Leur présence, ainsi que leur absence, est tout à fait normale et ne nécessite pas d'attention médicale immédiate. En cas de doute, vous pouvez vous rendre à la maternité à tout moment de la journée.

http://www.babycoun.ru/39-nedel/ponos-na-39-nedele-beremennosti-cherez-skolko-rozhat.html

Publications De Pancréatite